Archive pour la catégorie 'Afrique du Sud'

Cyril Ramaphosa né en 1952 en Afrique du sud

17 janvier, 2018

Jeunesse  

Cyrille Ramaphosa est né à Soweto,

étudiant en droit,  il milite  contre l’apartheid, ce qui lui vaut d’être  arrêté à plusieurs reprises.

Devenu avocat ,il fonde le syndicat national des mineurs (NUM) et mène la grande grève de 1987 

Il rend visite à Nelson Mandela en prison et fut présent avec lui sur le balcon de l’hôtel de ville du Cap, quand Mandela fit sa première apparition publique,

Il devient, à moins de 40 ans, secrétaire général de l’ANC.

Nelson Mandela a confiance en lui  et aimerait  l’ avoir pour successeur , mais le parti choisit Thabo Mbeki, qui est élu président de l’ANC en 1997, puis d’Afrique du Sud en 1999.

**

Homme d’affaire

 Cyril Ramaphosa quitte alors  la politique et se lance dans les affaires, avec succes

Il est classé en 2017 par le magazine Forbes comme l’un des hommes d’affaire les plus riches au monde.

**

Vice président

En 2012, il fait un retour en politique et devient le vice-président de Jacob Zuma,

mais il reste à l’écart des scandales qui touchent le chef de l’Etat

et n’est pas lié à la famille Gupta, de riches hommes d’affaires indiens accusés d’ingérence dans les affaires publiques.

Cliquez ICI 

**

Marikana

cependant Le 16 août 2012, 34 mineurs grévistes ont été abattus par la police,lors d’une greve

et  Cyril Ramaphosa au lieu de tenter d’utiliser son expérience de dirigeant syndical et de négociateur pour trouver une solution pacifique à la crise, demande alors à la police d’intervenir.

 Cliquez ICI

**

Président de l’ANC

il est élu président de l’ANC le 18 décembre 2017

il a gagné contre sa rivale  la femme de Zuma

Cliquez ICI

**

Il hérite d’un parti en ruine. Son principal défi sera de réparer l’image de l’ANC, de fédérer ses différentes factions, et de gagner la confiance des électeurs avant le scrutin national de 2019, pour lequel il sera candidat à la présidence

Jacob Zuma (né en1942) président en Afrique du Sud

16 janvier, 2018

Jacob Zuma, un Zoulou,  qui accède à la tête de l’ANC en 2007 et devient président en 2009 .

Clqiuez ICI

**

Lutte antiapartheid

1959 Il s’engage dans la lutte anti-Apartheid

1963 Surpris à organiser un  réseau clandestin dans la province du Natal, il est est condamné à dix années de prison à  Robben Island  au côté de Nelson Mandela

dés sa sortie de prison il reprend le combat

1975  Il part en exil au Mozambique

1976  et accueille les exilés après les émeutes de Soweto   .

Clqiuez ICI

**

1990  Sous  le gouvernement de Frederik de Klerk, il est un des premiers exilés du mouvement à revenir en Afrique du Sud.

1991 Zuma est élu vice-secrétaire général de l’ANC à la demande de Nelson Mandela

1994,Il est élu chef de la direction nationale de l’ANC, devenant le 3e personnage du parti derrière Nelson Mandela et  Thabo Mbeki.

**.

Vice président (1999-2005)

1999  il devient le vice président  de Thabo Mbeki

Une premier place  importante  

la tête lui tourne

Il chancelle

Il se brûle

et ne crache pas sur les pots de vin

**

L’affaire Thint Thales

L’affaire est liée à la vente d’armes à l’Afrique du Sud par la société française Thales. Dans les années 2 000, Jacob Zuma, alors vice-président du pays, aurait alors  reçu d’importants pots-de-vin.

Cliquez ICI

Suite à ce scandale , le président Thabo Mbeki relève Jacob Zuma de sa fonction de vice-président en juin 2005

**

Le viol

En décembre 2005, Jacob Zuma est inculpé pour le viol d’une jeune femme séropositive

N’empêche !

En décembre 2007, il ;est  élu président de l’ANC.

ce qui le met sur le chemin de la présidence

Cliquez ICI 

**

Un populiste  

Il n’hésite pas à reprendre le chant de lalutte contre l’apartheid déclaré  cependant anti constitutionel car contre les blancs

« Umshini Wami » (Passe-moi ma mitraillette ) .

Cliquez ICI

**

2009 Président de la République

Après une nouvelle victoire nationale de l’ANC il est élu président de la République

2013 À la fin de l’année  sa popularité chute après la révélation de l’utilisation de fonds publics pour rénover sa résidence privée à Kandla

Cliquez ICI

2014 Jacob Zuma et l’ANC remportent cependant les élections législatives du 7 mai

L’Assemblée nationale le reconduit sans opposition au poste de président de la République

**

2016 Un président  qui vacille

2016 La Cour constitutionnelle lui ordonne de rembourser sous 45 jours les frais de sa propriété.

2017 en décembre  la cour constitutionnelle prône la destitution du president 

Cliquez ICI 

**

2008 en janvier, pressé de toutes parts, M. Zuma a été contraint d’annoncer la création d’une commission d’enquête sur la corruption au sein de l’Etat.

Cliquez ICI

 

Les frères Gupta, Zuma et Pravin Gordan en Afrique du sud

15 janvier, 2018

Les Gupta  

Cliquez ICI 

Ils sont 3 frères Atul, Ajay et Rajesh Gupta, fils d’immigrants indiens,

Tout commence en 93 ,au lendemain de la libération de Nelson  Mandela,

Atul Gupta vend des chaussures, puis des ordinateurs.

Ses deux frères le rejoignent, et fondent  leur société  « Sahara Computers » qui  devient rapidement l’une des premières du pays dans son domaine.

**

Les Gupta, rêvent  alors d’accéder au juteux marché des contrats d’État, avec l’aide d’un ancien compagnon de Mandela, Essop Pahad,

En 1999, Thabo Mbeki succéde à Mandela .Il visite les Indes avec les Gupta mais s’en mefie

**

Zuma

En 2009, Jacob Zuma est élu , prêt à magouiller 

Les frères Gupta sont aux anges

Ils vont pouvoir « vampirer » à loisir

une vraie orgie  

**

Ce qui se passe en RDC avec Gertler  semble se reproduire en Afrique du sud avec les Gupta

Cliquez ICI

**

L’économie  de l’Afrique du sud en 2016

En tous les cas

la croissance en Afrique du sud est en chute libre 

Après une croissance proche de zéro en 2016, le ministre des finances sud-africain a admis que l’économie de son pays n’était pas sortie du marasme. Avec, en 2017, une croissance toujours poussive, des recettes fiscales en berne, une dette en forte hausse et un chômage record (27,7% de la population). Conséquence: plus de la moitié de la population vit aujourd’hui sous le seuil de pauvreté.

Cliquez ICI

**

Pravin Gordan

Mais les Gupta ont un ennemi le ministre des finances Pravin Gordan

Cliquez ICI

**

Les Gupta sont ils les demandeurs de ce limogeage en mars 2017

C’est louche !

Cliquez ICI  

Johannesburg et son agglomération

14 janvier, 2018

Johannesburg 

fut  fondée en 1886 au  Transvaal au centre d’un riche gisement d’or

La ville  s’étend  maintenant jusqu’ à Pretoria situé à 50 kms 

Ce complexe Johannesburg, Prétoria  et Soweto forme une agglomération  qui comprend prés de 10 Millions d’habitants, en 3é position en Afrique après le Caire et Lagos

Cliquez ICI

**.

La population noire est représentée à environ 73 %, la population blanche à 16 %, la population métisse à 6 % et la population asiatique à 4 %. .(53 %) sont Chrétiens 

**

À la fin de l’apartheid, dans les années 1990,

les blancs s’étaient repliés sur les banlieues nord. 

Les pauvres  sont restés au centre 

 

Hillbrow et sa tour

Les plus pauvres ont convergé vers l’inner city : Hillbrow, Berea ou Yeoville. Des milliers de familles pauvres ou de migrants africains à la recherche d’un travail s’entassent dans des taudis mais vivent tous les jours à la merci de l’expulsion.

Clqiuez ICI 

**

Soweto

Ce Township  au sud ouest du centre ,est devenu le refuge des classes moyennes noires

Cliquez ICI

**

Mais à Soweto il y a aussi la joie de vivre des pauvres

les gospel

Cliquez ICI

**

Pretoria

un peu plus loin

 plus propre

plus paisible plus bourgeoise

tranquille se trouve la capitale ;Pretoria

Cliquez ICI

**

Les méfaits d’une grande agglomération

La pollution

On dénombre plus de 200 terrils autour de Johannesburg et près de 600 mines abandonnées, héritage de la ruée vers l’or et de l’exploitation du charbon. Soweto, le township de Nelson Mandela et son million et demi d’habitants, ne compte plus les cas d’insuffisance respiratoire.
**
Les cas de tuberculose et d’asthme se retrouvent dans toutes les classes d’âge, constate la clinique locale. Les maladies de peau ne manquent pas non plus.

Clqiuez ICI

**

L’eau

Dans la région il y avait de l’or mais pas d’eau

Il  fallu donc  construire des conduites pour acheminer l’eau depuis le Lesotho

 

Pretoria :La capitale des Afrikaners

13 janvier, 2018

Pretoria ,est une ville beaucoup plus calme

plus bourgeoise

plus fleurie que Johannesburg qui se trouve à 50 Kms  

C’est la ville des « Jaracandas » ces milliers d’arbres mauves qui fleurissent au printemps.

C’est la ville des Boers avec de nombreux monuments qui rappellent leur histoire plus que mouvementée  

 **

Le Voortrekker Monument 

Cliquez ICI 

Ce monument se dresse depuis 1949 sur une colline à l’entrée sud de la capitale sud Africaine

 pour rendre hommage aux Boers qui partirent en 1835-1838 du Cap pour s’installer  à l’intérieur des terres d’Afrique du Sud

**

Le grand Treck

Cette grande migration fut appelée le   » Grand Treck » « .

et fut  à l’origine de la création des républiques boers du  Transvaal et de l’Etat libre d’Orange

Cliquez  ICI 

**

Pretorius Andries

Cliquez ICI

Ce général a gagné la célèbre bataille de blood river   contre les zoulou lors du grand Treck

Cliquez ICI 

**

Il   prit part aux négociations qui allaient aboutir à la  convention de Sand River

par laquelle les Britanniques allaient reconnaître l’indépendance du Transvaal en 1852.

Cliquez ICI 

Il a sa statue  au pied de celle de kruger

**

La statue de Paul Kruger

Paul kruger  (1825 -1904)  fut le héros des boers  lors de la  seconde guerre des Boers contre les Anglais  entre 1899 et 1902

Il a donc droit a sa statue en plein  centre de la ville ,Church square

Cliquez  ICI : 

**

Le palais de la présidence actuelle

maintenant c’est un noir qui  est  le président du pays de l’arc en ciel

Cliquez ICI

Nelson Mandela (1918_2013)

11 janvier, 2018

 

Sa jeunesse

Nelson Mandela est né dans une famille royale traditionnelle

Il étudie dans l’école d’une mission méthodiste

puis à l’ université de Fort Hare

la seule université qui acceptait des Noirs

Cliquez ICI

**

Il y  étudie le droit

il y  rencontre Oliver Tambo avec qui il commence à militer pour la cause des noirs 

il y découvre la doctrine de non violence de Gandhi

**

Johannesburg

Il commence à travailler à Johannesbourg  la capitale économique du Transvaal,

En 1943 Nelson Mandela rejoint le Congrés national africain.

Clqiuez ICI

En 1952, Nelson Mandela est élu président de l’ANC du Transvaal et vice-président national

**

 6 avril 1952

Il mène avec l’ANC, la campagne de  désobéissance civile contre les lois considérées injustes,

Cette campagne culmine lors d’une manifestation le  6 avril 1952  jour  du 300é anniversaire de la fondation du Cap et de la première installation de Blancs en Afrique du sud

.Cliquez ICI

 Sur les dix mille manifestants, huit mille cinq cents sont arrêtés, y compris Nelson Mandela.

**

Mandela est condamné à neuf mois de prison avec sursis, se voit interdire toute réunion et est placé en résidence surveillée chez lui à Johannesburg ;

Alors qu’ils sont engagés dans une résistance pacifique, Nelson Mandela et cent cinquante-six autres personnes sont arrêtés le 5 décembre 1956 mais sont finalement relachés .

**

Sharpeville

Ce fut un tournant dans l’histoire de l’Apartheid

Le  21 Mars 1960 a lieu un massacre à Sharpeville  un township, dans le sud du Transvaal.

Cliquez ICI

**

Lors d’une manifestation contre l’extension aux femmes du passeport intérieur, que les hommes noirs sont obligés de porter constamment sur eux sous peine d’être arrêtés ou déportés,  des policiers tirent sur la foule

. Il y a soixante-neuf morts, dont huit femmes et dix enfants, ainsi que cent quatre-vingts blessés, dont trente et une femmes et dix-neuf enfants

Le gouvernement déclare l’état d’urgence face aux manifestations qui s’ensuivent et interdit l’ANC et le PC, dont les dirigeants sont emprisonnés ou assignés à résidence. L’ONU condamne ce massacre et invite le gouvernement sud-africain « à abandonner ses politiques d’apartheid

Albert Lutuli, le président de l’ANC, obtient le prix Nobel de la paix la même année.

**

mais c’est dorénavant la guerre déclarée entre le gouvernement et l’ANC

Cliquez ICI

 

« L’action armée » de Mandela) et le procès de Rivonia(1961-1964)

10 janvier, 2018

 

L’ Umkhonto we Sizwe (MK)

 En 1961 suite au massacre de Sharpeville qui eut lieu  en mars 1960 , Nelson Mandela  qui avait toujours refusé  de recourir à la violence ajoute  une aile militaire à l’ANC

L’ Umkhonto we Sizwe (MK) qui veut dire « fer de lance de la nation » 

Cliquez ICI

**

En mai 1961, il lance avec succès une grève générale où les grévistes restent à leur domicile, obligeant le gouvernement à faire intervenir la police et l’armée

Nelson Mandela favorise le sabotage, qui « n’entraîne aucune perte en vie humaine et ménage les meilleures chances aux relations interraciales », avant de s’engager dans « la guérilla, le terrorisme et la révolution ouverte »

.faire exploser des lieux symboliques de l’apartheid, comme des bureaux du passeport interne, la cour de justice pour natifs, et des choses comme ça… Des bureaux de poste et… des bureaux du gouvernement. Mais nous devions le faire d’une façon telle que personne ne fût ni blessé ni tué. »

**

Entre 1961 et 1963 quelque 190 attaques armées sont répertoriées, principalement à Johannesburg à Durban et au Cap

Mandela collecte aussi des fonds à l’étranger pour le MK et organise l’entraînement paramilitaire du groupe.

 Il suit une formation militaire en Algérie nouvellement indépendante et étudie CheGuevara

**

Arrestation

.Le 5 Aout 1962 ,Nelson Mandela est arrêté après dix-sept mois de clandestinité et est emprisonné au fort de Johannesburg .Il est accusé officiellement d’avoir organisé une grève en 1961 et d’avoir quitté le pays illégalement.

Le 25 Octobre, il est condamné à cinq ans de prison.

Alors qu’il purge sa peine, la police arrête plusieurs dirigeants de l’ANC à Rivonia, au nord de  Johannesburg,

**

Le  procés de Rivonia

Ce  débute le 9 octobre 1963 devant la haute cour de Pretoria

Cliquez ICI

Nelson Mandela est de nouveau jugé avec ceux qui ont été arrté à Rivonia

Il déclare

 « Toute ma vie je me suis consacré à la lutte pour le peuple africain. J’ai combattu contre la domination blanche et j’ai combattu contre la domination noire. J’ai chéri l’idéal d’une société libre et démocratique dans laquelle toutes les personnes vivraient ensemble en harmonie et avec les mêmes opportunités. C’est un idéal pour lequel j’espère vivre et agir. Mais, si besoin est, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir^

En  1964, la résistance se retrouve ainsi décapitée.

Nelson Mandela est emprisonné dans la prison de Robben Islans

Clqiuez ICI   

Nelson Mandela en prison (1964-1990)

9 janvier, 2018

1964

Nelson Mandela est emprisonné dans l’île prison de Robben Island, sous le numéro de matricule 46664, où il reste dix-huit de ses vingt-sept années de prison.

Cliquez  ICI

**

Sur l’île, il effectue des travaux forcés dans une carrière de chaux

 Les prisonniers échangent néanmoins leurs connaissances dans ce qui devient « l’université Mandela », parlant aussi bien politique que de Shakespeare

Quand ils ne vont pas à la carrière, Mandela et les autres détenus cassent des cailloux dans une des cours de la prison avec des cadences éprouvantes.

, Mandela n’accepte aucun traitement de faveur, que ce soit pour le travail ou les vêtements, et mène toutes les actions de contestation avec les autres prisonniers, dont des  gréves de la faim

**

1976 Emeutes de Soweto

Le 16 juin 1976 éclatent les  émeutes de Soweto, nouvelle étape dans la contestation et la répression.

Cliquez ICI

En septembre 1977,  Steve Biko, fondateur du Mouvement de la conscience noire meurt torturé en prison par la police.

cliquez ICI

En octobre, l’ONU « condamne vigoureusement le régime raciste sud-africain » et demande la libération de « toutes les personnes emprisonnées au titre de lois arbitraires sur la sûreté de l’État […] et pour leur opposition à l’apartheid. »

 En novembre, l’ONU  impose un embargo sur les ventes d’armes à destination de l’Afrique du Sud.

**

1985 : Le gouvernement commence à vouloir discuter .La première rencontre entre Nelson Mandela et le gouvernement a lieu en novembre 1985 :

En 1985, il est le premier lauréat du prix Ludovic Trarieux pour son engagement en faveur des droits de l’homme

Cliquez  ICI  

Comme il est en captivité, c’est sa fille qui reçoit le prix en son nom.

 **

Au cours des quatre années suivantes, une série de rencontres pose les bases pour de futures négociations, mais aucun progrès réel n’est réalisé

En 1986  Mandela est envoyé dans une villa avec piscine  prés de la  prison  Victor Verster, à une soixantaine de kilomètres du centre-ville du Cap

1988

Le 11 juin 1988 a lieu un concert pour les 70 ans de Nelson Mandela à Wembley avec six cents millions de téléspectateurs dans soixante-sept pays,  .Ce concert si médiatisé force le régime sud-africain à libérer Mandela plus tôt que prévu :

Cliquez ICI 

**

 le 7 décembre 1988, il est autorisé à regagner son domicile où il est assigné en résidence surveillée

Il ne fut vraiment libéré qu’en Février 1990

Cliquez ICI

 

Nelson Mandela: Entre la cellule de la prison et le palais de la présidence (1990-1994)

8 janvier, 2018

1990 Mandela est libre !

En 1989, Botha meurt il est remplacé par Frederick de Klerk

Celui-ci libère le 15 octobre ,sept dirigeants de l’ANC, dont  Walter Sisulu, qui ont chacun passé vingt-cinq ans en prison.

Nelson est libéré un peu plus tard  le 11 Février 1990 après 27 ans, 6 mois et 6 jours d’emprisonnement. L’événement est retransmis en direct dans le monde entier

  Cliquez ICI   

**

Le jour de sa libération, Nelson Mandela fait un discours depuis le balcon de l’hôtel de ville du Cap. Il y déclare son engagement pour la paix et la réconciliation avec la minorité blanche du pays, mais annonce clairement que lalutte armée n’est pas terminée 
« Je suis ici devant vous non pas comme un prophète mais comme votre humble serviteur. C’est grâce à vos sacrifices inlassables et héroïques que je suis ici aujourd’hui. Je mets donc les dernières années de ma vie entre vos mains. (…) Aujourd’hui, la majorité des Sud-Africains, noirs comme blancs, reconnaissent que l’apartheid n’a aucun avenir. Ce système doit être aboli d’un commun accord afin de reconstruire la paix et la sécurité. (…) La situation qui nous avait poussée à prendre les armes existe toujours aujourd’hui. Nous n’avons pas d’autre choix que de continuer. » :

 **

En juillet 1991, Nelson Mandela est élu président de l’ANC à l’occasion de la première conférence nationale de l’ANC en Afrique du Sud et Oliver Tambo, qui dirigeait l’ANC en exil depuis 1969, devient secrétaire national

 **

Mandela rencontre Fidel Castro  

Nelson Mandela fait alors un voyage à Cuba lors duquel il rencontre Fidel Castro. Celui-ci dira de lui :

« Nelson Mandela est connu et de plus admiré et chéri par des millions innombrables de personnes dans le monde entier. ». « Si on veut avoir un exemple d’un homme absolument intègre, cet homme, cet exemple est Mandela. Si on veut avoir un exemple d’un homme inébranlablement ferme, vaillant, héroïque, serein, intelligent, capable, cet exemple et cet homme est Mandela. ….je le reconnais comme l’un de symboles les plus extraordinaires de cette ère. ».

Cliquez ICI

**

1992 Le référendum

Le dialogue entre de Klerk et Mandela est amicale et porte des fuits

Nelson Mandela rendra plus tard  hommage à Frederik de Klerk

« qui a eu le courage d’admettre qu’un mal terrible avait été fait à notre pays et à notre peuple avec l’imposition du système de l’apartheid»

mais Frederik de Klerk  est désavoué par son propre parti

Il décide donc d’organiser un référendum auprès de l’ensemble des électeurs blancs pour solliciter leur appui.

Ce fut un succés

Le 17 mars 1992  avec 68,7 % de oui, de Klerk obtient sans ambiguïté le soutien de l’ensemble de la communauté blanche…Il déclare que les électeurs blancs ont eux-mêmes « décidé de refermer définitivement le livre de l’apartheid. ».

**

mais il reste des mecontents aussi bien chez les noirs que chez les blancs

des Massacres qui ont lieu en juin et  en septembre 1992  à Boipatong puis à Bisho risquent de  rompre les negocaition   

Cependan  Nelson Mandela et le  président Frederik de Klerk s’ccrochent.Ils veulent la paix

**

1993 prix Nobel

Ils reçoivent ensemble le  prix nobel de la paix en hommage à

« leur travail pour l’élimination pacifique du régime de l’apartheid et pour l’établissement des fondations d’une Afrique du Sud nouvelle et démocratique. ».

**

Mais c’est pas fini !

Avant les elections il faut encore persuader les partis adverses et les mécontents

Chez les Blancs

 Le général  Constand Viljoen, chef du «  Front afrikaner, » (AVF) fédérant plusieurs organisations politiques conservatrices ou d’extrême-droite, qui réclame la création d’un  Volkstaat, c’est à un dire un État « ethniquement pur » pour les Afrikaners

Cliquez ICI

**

Chez les noirs

Le Parti Inkatha de la liberté ( Inkatha Freedom Party, (IFP) fondé en 1975 par le prince Mangosuthu Buthelezi, dans la province du Natal .Ce  Parti traditionaliste à dominante Zoulou prône un séparatisme territorial, et devint lors des années 1980, un adversaire résolu de l’ANC

Cliquez ICI 

**

1994 Les élections

Elles eurent lieu le 27 avril 1994  et furent remportées par l’ANC (62,6 % des voix),

Nelson Mandela est alors  élu  président de la république

Cliquez ICI  

Mandela :Président de la république d’Afrique du Sud (1994-99)

7 janvier, 2018

La présidence

 le 27 avril 1994 les élections sont  remportées largement par l’ANC (62,6 % des voix),et  Nelson Mandela est élu  président de la république

**.

Nelson Mandela prête serment à Pretoria le 10 mai devant une grande partie des responsables politiques internationaux,

Cliquez ICI   

Il choisit  deux vice-présidents  Thabo Mbeki (ANC) et Frederick de Klerc (NP)

Dans son discours d’investiture, il déclare

Le temps est venu de panser nos blessures.

Le moment est venu de réduire les abîmes qui nous séparent.

Le temps de la construction approche.

Nous avons enfin accompli notre émancipation politique.

…. Nous nous engageons à libérer tout notre peuple de l’état permanent d’esclavage à la pauvreté, à la privation, à la souffrance, à la discrimination liée au sexe ou à toute autre discrimination.

…. Nous prenons l’engagement de bâtir une société dans laquelle tous les Sud-Africains, blancs ou noirs, pourront marcher la tête haute sans aucune crainte au fond de leur cœur, assurés de leur droit inaliénable à la dignité humaine - une nation arc-en-ciel en paix avec elle-même et avec le monde.

Cliquez ICI

**

À partir de 1996, Mandela laisse à Thabo Mbeki la gestion quotidienne du pays

En décembre 1997 il quitte la présidence de l’ANC, ce qui permet une passation des pouvoirs en douceur et contribue à la stabilité politique du pays et à conserver sa bonne image au niveau international

** 

Une nation à relever   

Dès 1994, le gouvernement lance un programme de reconstruction et de développement (RDP)

 -Des logements

Entre 1994 et début 2001, plus de un million cent mille  maisons à bas coût  auraient été  construites, pour 5 Millions de Sud-Africains sur les 12.millions et demi de mal logés

- De l’eau potable

 Entre 1994 en 2000, 4 millions neuf cent mille personnes, pour la plupart habitant les anciens homelands, bénéficient d’un accès à l’eau potable

- Electricité

1 million sept cent cinquante mille foyers sont raccordés au réseau électrique, la proportion de foyers ruraux avec l’électricité passant de 12 à 42%

**

D’avril 1994 à fin 1998, 500  nouvelles cliniques ….

**

La réforme agraire .

En 1999, 39 milles familles bénéficient de la  réforme agraire

Selon le gouvernement, en quatre ans, 250 milles personnes ont reçu des terres.

 **

Une nouvelle constitution

En 1995  la constitution transitoire de 1993, élaborée pendant les négociations pour mettre fin à la domination politique blanche, est remplacée

**

en 1999 Nelson Mandela quitte le pouvoir peu avant ses 81 ans à la date symbolique des  émmeutes de Soweto

 il laisse l’image d’un grand résistant et d’un grand chef d’État, notamment pour sa capacité à pardonner. Il est l’unique personnalité politique mondiale contemporaine à avoir reçu un hommage aussi unanime et autant de respect et d’affection(John Shaw)

1234