Archive pour la catégorie 'Ethiopie'

Nega Mezlekia : la fin de l’empire de Hailé Sélassié

28 septembre, 2018

Nega Mezlekia ,dans son livre intitulé ,dans « le ventre d’une hyène »(Actes sud ) nous raconte parfois avec humour mais souvent avec  beaucoup de tristesse la vie au cours  de sa jeunesse dans son pays en Ethiopie

 **

Hailé Sélassié :la fin de l’empire

L’empereur faisait figure de héros en Ethiopie mais aussi sous toutes les latitudes ensoleillées d’Afrique . N’était il pas intervenu par exemple dans la guerre civile soudanaise … n’avait il pas été à l’origine de l’Organisation de  l’Unité Africaine et  de la construction à ‘Addis-Abeba  d’une tour monumentale …mais il n’avait pas mesuré l’ampleur du problème rural(P 108)

c’est alors que vers les années 1970 eurent lieu de nombreuses manifestations organisées par les professeurs et les étudiants

Nous avons organisé  des manifestations publiques  avec des pancartes « la terre aux laboureurs( p 109)

des  manifestations non violentes avec des enfants.  Nega Mezlekia avait alors 12 ans

Nous nous dirigions vers l’édifice municipal  mais à mi chemin des policiers brandissant de lourds gourdins nous barrèrent la route .Nous n’avions pas prévu le coup .Nous n’avions pas brisé de carreaux ni des réverbères,  ni même insulté la bonne du gouverneur .IL y avait surement un malentendu  (p 112)  

**

La famine

en 1972 la famine a frappé en plein fouet, mais pour ne pas nuire à la bonne réputation de l’empereur, cette famine fut caché au monde et le ministre  de l’agriculture attendit avant de demander de l’aide)

 C’est ainsi que débutèrent les dissimulations qui allaient conduire à la chute de la monarchie  …quand les effets de la famine furent enfin subjugués ,le coût humain de l’indifférence et de l’irresponsabilité royal se chiffra à 200000 morts (p 127)

il aurait fallu de quelques millions de dollars pour acheter  les céréales nécessaires ;L’empereur aurait bien voulu faire quelque chose ,mais ses moyens étaient limités ;Après tout il ne disposait que d’une fortune personnelle de 1,6 milliards de dollars  immobilisé dans les banques suisses (p130) 

le 12  septembre 1974 l’empereur fut déposé …(p 133)

Vers la fin du mois d’aout 1975 un gardien de prison  reçut l’ordre de mettre un terme à la vie du vieux monarque  .Il s’acquitta de sa mission avec l’humble oreiller de l’empereur ( p 135)

Nega Mezlekia :les années de terreur en Ethiopie

26 septembre, 2018

Nega Mezlekia ,né en 1958  ,raconte  dans son livre intitulé , « dans le ventre d’une hyène »(Actes sud )la vie en Ethiopie  au cours  de sa jeunesse

**

Nega Mezlekia était un Amhara

Ceux-ci sont près de 20 millions  (plus de 25 % de la population éthiopienne) et constituent le second groupe ethno-linguistique du pays dans le recensement de 2007 après les Oromos

La grande majorité des Amharas sont des chrétiens orthodoxes

**

Cependant Naga ,bien qu’Amhara  vécut sa jeunesse chez les Oromos

C’est à une poignée d’Amharas dispersés comme papa qu’il incombait d’ »amhariser » les Oromos pour qu’ils puissent à leur tour « ahmariser » leurs cousins les somalis de l’Ogadem (p 142)

Quand la révolution éclata papa occupait le poste de gouverneur de Kebri Dehar à 500 km de Jjiga …les révolutionnaires  sans tenir de procès ni poser de questions l’exécuta (p 143)

**

Au cours de cette période troublée

dans un pays occupé par les Somalis et les Oromos

a qui un  Amhara pouvait il se confier ?

Mon meilleur ami et moi décidâmes de nous engager du cotés des insurgés du sud est , le mouvement de libération de l’Ogaden  parce que nous avions un ennemi commun la junte et que le front exerçait ses activités prés de Jijiga .Nous avions à peine dix-huit ans (p 160)

**

mais voici que la république de Somalie décida d’attaquer  l’Ethiopie pour reprendre l’Ogadem

…nous ne voulions pas alors  soutenir ce qui était manifestement  une tentative de la somalie d’annexer une partie du territoire de notre’ pays .Nous avions beau ne pas être d’accord avec la junte notre engagement envers la nation somalienne ne servait à rien (p 188)

La Somalie revendiquait les territoires somaliens de l’Ethiopie,  du Kenya et de Djibouti depuis son accession en 1960 au rang des états modernes ( p 193)

**

En 1977 Jijiga étant assiégé par les somaliens , la famille de Mezlekia décide donc de partir en exode vers Harar 

Cliquez ICI 

**

La terreur rouge

Au cours des sept mois où la terreur rouge battit son plein, tous les criminels passibles d’une peine d’ emprisonnement finirent devant le peloton d’exécution .Lorsque le vrombissement du hachoir à viande se tut enfin ,quelques 100.000opposants politiques étaient passés de vie à trépas ( p295)

**

Nega  arriva quand même à passer entre les mailles du filet

il avait rejoint l’université d’Addis-Abeba

et par un extraordinaire effet du hasard obtient une bourse pour aller étudier à l’étranger  

Nega Mezlekia : L’Ethiopie au temps de la junte

25 septembre, 2018

Nega Mezlekia ,dans son livre intitulé ,dans « le ventre d’une hyène »(Actes sud ) nous raconte la vie en Ethiopie au temps de la junte qui avait pris le pouvoir après la chute de l’empereur Hailé Sélassié

Il doit sans cesse fuir avec sa famille  de ville en ville pour échapper aux massacres

Il en profite pour donner ses impressions sur  les villes qu’il a traversées

Il le fait avec parfois beaucoup d’humour malgré le tragique de la situation 

**

Jijiga

En 1977  les somalis font le siège  de Jijiga

la ville de Jijiga était isolée et encerclée .Des bombes tombent sans arrêt ;Des refugiés en provenance des régions du sud encombraient les rues, les parcs et les édifices publiques (p 211)

les derniers somalis de la ville furent alignés contre un mur et assassinés sauvagement (p215)

**

Harar

est  une ville ancienne construite au début du 16é siècle ,quand les Oromos  furent dépossédés de leur terre par les somalis

Les Hararis n’étaient pas des guerriers et au lieu de combattre ,il choisirent de se bâtir une ville imprenable

Les remparts bâtis autour de leur cité chérie étaient hautes de 3 mètres. On avait installé des portes en bois massifs … dans la vieille ville ..il n’y avait ni lots vacants ,ni fermes, ni espaces vertes …Chaque  propriété était  à son tour ceinte de hauts  murs de pierre .le voisinage avait donc l’aspect d’un nid d’abeilles sauvages ,chacune des alvéoles en toute d’un passage d’une largeur d’épaule  ….Pou l’ennemi l’ensemble formait  une masse incompréhensible et impénétrable p 242

Cliquez ICI

L’empereur  Hailé Sélassié avait toujours eu un faible pour Harar ;Il avait fondé la seul académie militaire de la nation à l’intérieur des murs  il avait donné la bénédiction à un projet américain de fondation du premier collège agricole  à un jet de pierre de la ville   …il avait  lui même inauguré les travaux de construction de l’hôpital……De puis l’arrivée  au pouvoir de la junte ,hélas, la qualité  des soins hospitaliers  s’étaient considérablement détérioré (p 244)

**

Addis-Abeba

La cité contient 2 noyaux distincts 

Piassa est l’héritage  des Italiens .Il a un cachet indubitablement  européen,  d’étroites  et tortueuses routes asphaltées qui bordent des cafés restaurant et des immeubles à l’occidentale  …

Merkato s’impose avec l’insistance explosive d’une interjection ;Des taxis Fiat grincheux disputent le moindre centimètre à des ânes aux yeux exorbités et à des hommes qui urinent en plein milieu du boulevard , des colporteurs  aux pieds nus  s’égosillent à qui mieux mieux …des paysans en colère  Des pickpockets ;Au cours d’un seul trajet entre Merkati et l’ université, je fus témoin de 6 vols réussis et de 9 avortés (p 283)

**

Les Eglises  

Cliquez ICI

Debre Damo

On avait construit des églises à des latitudes les plus vertigineuses ; A Debre Damo le terrain est si petit que les cigognes l’évitent de crainte que la piste d’atterrissage ne soit trop courte .les flancs de la falaise sont si à pic que le chèvres  de montagne elles mêmes n’osent pas s’y mesurer …Dés leur plus jeune âge les paroissiens sont initiés à l’escalade (p 266)

L’église de Lalibella

Son toit se trouve au ras des pâquerettes….On lui doit autant de miracles  qu’à sa rivale  de Debre Damo ,les blésés en moins ;

Cliquez ICI

**

Les hyènes

Cliquez ICI 

Naga Mezlekia :Un résumé de l’histoire contemporaine de l’Ethiopie

24 septembre, 2018

Naga Mezlekia, dans son livre intitulé dans « le ventre d’une hyène »(Actes sud )nous raconte la vie de son enfance en Ethiopieau temps de la révolution menée par la junte qui avait renversé Hailé Sélassié

Il nous donne un bref résumé de l’ histoire récente de son pays pour nous faire mieux  comprendre les événements qu’il a vécu

**

Les somalis

Les Oromos furent les premiers habitants de la région…. puis vinrent les Somalis qui sont  des nomades 

Au début du XVIe  les somalis chassèrent les Oromos  des maisons qu’ils occupaient  dans les hauts plateaux  d’Ethiopie..…Aujourd’hui on dénombre entre 4 et 5 millions de Somalis en Ethiopie..Les ¾ d’entre eux sont toujours  nomades …Pendant des siècles les somalis ont administrés  leurs affaires sans ingérence de l’extérieur. Ils ont nourri une riche littérature orale, une culture égalitaire et des institutions religieuses centrée sur l’islam  (P198) 

**

Ménélik II

Puis ce fut le temps de Ménélik l’empereur  qui allait rendre à l’Ethiopie toute sa splendeur   

Ménélik était un guerrier doublé d’un politicien habile ; Il noua des liens d’amitié avec les italiens et réussit  à les convaincre de parrainer son adhésion à «l’acte général de la conférence de Bruxelles en 1890.L’Ethiopie en tant  que état  chrétien fut pour la première fois de son histone autorisé à importer des munitions en toute légalité….L’empereur commence alors à s’attaquer au peuple établis au  sud et à l’Ouest  de son territoire….En 10 ans à peine la taille de son territoire avait doublé ( p 200)

en 1890 il fait valoir  ses droits sur les territoire  somali

 **

La victoire d’Adoua  

en 1896 il doit alors affronter les italiens…et  ce fut sa fameuse victoire d’Adoua

Cliquez ICI

Désormais l’Ogadem appartenait t à l’empire

**

La junte

En 1930 Hailé Sélassié devient empereur…

Cliquez ICI

il est renversé par la junte en 1974

**

Une autre révolution avait lieu en même temps en Somalie  

le président Siad Barre  prend le pouvoir et décide de reprendre l’Ogadem à L’Ethiopie

Cliquez ICI

**

Siad Barre annonce fièrement que la Somalie allait s’engager sur le voie du « socialisme scientifique »  …

Aussitôt les soviétiques entrainèrent une armée de 20000 hommes –un nombre colossal, pour un pays ne comptant que 3, 5 millions d’habitants -…et donnèrent des armes. Du jour au lendemain l’armée somalienne devient la quatrième force de combat en importance de l’Afrique noire  et Siad Barre en juillet 1977 déclare la guerre à l’Ethiopie et donnèrent des armes. Du jour au lendemain l’armée somalienne devient la quatrième force de combat en importance de l’Afrique noire  et Siad Barre en juillet 1977 déclare la guerre à l’Ethiopie en dépêchant en Ogaden une force massive et brutale (p 205) 

Le nouveau dictateur en  Ethiopie  qui n’était guère plus aidé par les Américains et  qui était dépassé  par la lutte contre le front de libération de l’Erythrée , le front de libération oromo ,le front de libération du Tigré et le front de libération des Somalis se tourne à son tour vers les soviétiques qui leur envoya des armes( p 206)

Les soviétiques  ne voyaient pas de contradiction dans le fait d’armer les deux belligérants   209

le actions de l’URSS plongeait toutefois Siad Barre dans la perplexité

Il était mal barré !

**

La guerre d’Ogadem

Le conflit débute  en juillet 1977 avec l’invasion de l’Ogadem par les troupes de  Siad Barre

qui veut constituer la grande Somalie.

en 1977 Siad Barre  fait le siège  de Jijiga puis d’Harar mais après une première phase du conflit favorable à l’armée somalienne, la situation se renverse en février 1978 et la guerre s’achève par une victoire éthiopienne.

Cliquez ICI 

Ethiopie : Les Oromos au pouvoir

10 juillet, 2018

Le nouveau ministre  : Abiyi Ahmed

Le 27 mars   2018

pour la première fois

l’ethnie des Oromos  qui sont majoritaires dans le pays est représentée à la tête du pouvoir.

c’est un changement radical

**

Abiyi Ahmed est né le 15 août 1976

Son père est un Oromo musulman

Sa mère est une amhara chrétienne orthodoxe,

quant à lui ,il est chrétien protestant.

**

Vers la fin des années 1980, il est lieutenant colonel et organise les services de renseignement.

en 2016 et 2017 il a été ministre des Sciences et Technologies de l’information.

Il vient de succèder au  poste de  premier ministre  Haila Dessalegn du deuxième État le plus peuplé d’Afrique., qui a démissionné , 

Cliquez ICI  

**

Il faut dire que le pays est confronté à la plus importante crise politique de son histoire. Les manifestations accusent le régime, dominé par l’ethnie minoritaire tigréenne, de monopoliser le pouvoir et l’économie depuis plusieurs décennies. .

Aussitôt il entreprend de sérieuses réformes…majeures 

Il libére nombre d’opposants emprisonnés

Il  initie la libéralisation de l’économie.

Il change les responsables de la sécurité

Entre 1998 et 2000, les deux voisins se sont livré une guerre fratricide qui a fait au moins 80 000 morts,

 **

Abiyi Ahmed a investi le domaine de la communication qui restait négligé par les autorités éthiopiennes depuis 1991. Ses discours tranchent avec ceux de ses prédécesseurs. Ils sont dynamiques et présentent ce que les Éthiopiens souhaitent depuis longtemps : la lutte contre la corruption et le clientélisme, la mauvaise qualité de l’administration, la liberté de la presse…

Cliquez ICI  

Evidemment les réactions ne tardent pas 

un attentat a lieu contre lui  le samedi 23 juin, dans la capitale Addis Abeba, 

Cliquez ICI

**

Ce qui n’empeche pas Abiyi de prendre contact avec l’Erythrée 3 jours plus tard

cliquez ICI

L’Ethiopie veut se réconcilier avec l’Erythrée

9 juillet, 2018

Le 26 juin 2018  c’est historique. Une délégation gouvernementale érythréenne est arrivée ce mardi 26 juin  à Addis-Abeba pour une visite destinée à mettre un point final à des décennies d’hostilité entre les deux pays voisins.

Entre 1998 et 2000 les deux pays se sont livrés une guerre qui a fait 80 000 morts autour d’un désaccord sur leur frontière commune. Aujourd’hui, la frontière est sous surveillance de l’ONU, mais la tension reste vive et les accrochages fréquents

 

Cliquez ICI  

**

La Corée du nord veut se rapprocher du sud

on le sait !

les medias en parlent

**

En Afrique

L’Ethiopie aimerait se réconcilier avec l’Erythrée

on le sait  moins

et pourtant cela devrait aussi nous intéresser depuis que les jeunes érythréens fuient leur pays et arrivent en masse en Europe et en particulier en France

Cliquez ICI 

**

Les coréens faisaient peur aux américains

En Erythrée , nombreux sont ceux qui profiteraient au retour de la paix

l’ Arabie saoudite  tous les pays du golfe ,les pays occidentaux et l’Amérique  ont tous intérêt à ce que la paix revienne dans ces pays

« En raison des développements géopolitiques dans la région de la mer Rouge – avec la présence de la Chine à Djibouti en particulier – les États-Unis ont intérêt à normaliser les relations avec l’Érythrée

**

et voici que le nouveau ministre d’Ethiopie , Abiyi Ahmed en poste depuis le mois d’avril 2018 accentue les gestes d’apaisement tandis que le président d’Erythrée est  las d’être pris pour un voyou

Cliquez ICI

**

L’Érythrée a  tout à gagner à cette réconciliation

Afeworki saute sur l’occasion et accepte la main tendue de Abiyi  

**

L’Ethiopie est le 2  pays le  plus peuplé d’Afrique,

son taux de croissance est élevé

elle représente donc  un marché attrayant pour l’Érythrée,

**

A 72 ans, le  président érythréen Issaias Afeworki, est  à la tête d’un des régimes les plus fermés et répressifs au monde

Depuis 1993 il refuse d’organiser des élections et dirige son pays d’une main de fer

il oblige  tous les jeunes à faire un service militaire à durée indéterminée …ce qui est la raison principale de la fuite des jeunes vers l’’Europe

**

L’Erythrée  pourrait faire payer l’utilisation des ports de Massawa et Assab à l’Éthiopie, qui n’a pas d’accès à la mer et dépend de Djibouti pour son commerce.

Cliquez ICI

**

le 8 juillet 2018

L’Éthiopie et l’Érythrée ont rétabli, leurs relations diplomatiques, à l’issue d’une rencontre historique

Clqiuez ICI 

Ethiopie,Harar Jugol :4é ville sainte de l’Islam

6 février, 2018

« Jugol » ( c’est-à-dire les murailles) appelée Harar est une ville située à l’est de l’Ethiopie

 **

La ville

Avant d’être conquise par l’Egypte, puis l’Ethiopie,  elle fut au xvie siècle la capitale du royaume des Harari (1520-1568)

Cliquez ICI

Depuis 2006, elle est classée au Patrimoine mondila de lhumanite par l4unesco

 **

Capitale musulmane

Harar était considérée comme la quatrième ville sainte de l’Islam après La Mecque, Médine et Jérusalem. C’était un centre spirituel d’enseignement soufi.et un important foyer culturel islamique, puis au xviie siècle le centre d’un émirat importnat

Cliquez ICI

**

La ville abrite 82 mosquées (dont 3 du xe siècle) et plus de 300 sanctuaires consacrés à des saints musulmans.

Cliquez ICI 

**

On y lit sans doute encore avec ferveur les sourates du coran où il est question de la reine de Saba  venue peut être d’Ethiopie

sourate 27 (24-44)

J’ai trouvé qu’une femme est leur reine, que de toute chose elle a été comblée et qu’elle a un trône magnifique.
Je l’ai trouvée, elle et son peuple, se prosternant devant le soleil au lieu d’Allah. Le Diable leur a embelli leurs actions, et les a détournés du droit chemin, et ils ne sont pas bien guidés.
Que ne se prosternent-ils devant Allah qui fait sortir ce qui est caché dans les cieux et la terre, et qui sait ce que vous cachez et aussi ce que vous divulguez?
Allah! Point de divinité à part Lui, le Seigneur du Trône Immense.
Allah! Point de divinité à part Lui, le Seigneur du Trône Immense.
…..Quand elle fut venue chez Salomon  on lui dit: «Est-ce que ton trône est ainsi?» Elle dit: «C’est comme s’il l’était». – [Salomon dit]: «Le savoir nous a été donné avant elle; et nous étions déjà soumis».
Or, ce qu’elle adorait en dehors d’Allah l’empêchait (d’être croyante) car elle faisait partie d’un peuple mécréant.
On lui dit: «Entre dans le palais». Puis, quand elle le vit, elle le prit pour de l’eau profonde et elle se découvrit les jambes. Alors, [Salomon] lui dit: «Ceci est un palais pavé de cristal». – Elle dit: «Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même: Je me soumets avec Salomon à Allah, Seigneur de l’univers».

 **

La ville de Rimbaud (1854-91)

Cliquez ICI

**

Le jeune Rimbaud est arrivé en décembre 1880, à 26 ans

Cliquez ICI  

**

les Hararis d’aujourd’hui se souviennent surtout du Rimbaud contrebandier qui a vendu des armes au roi du Choa Menelik, futur empereur d’Ethiopie, qui a pris la ville de Harar en janvier 1887. 

« Les seuls Hararis qui savent de qui on parle n’en ont pas une très bonne image,  Ils ne gardent en mémoire que la légende noire : le trafic d’armes, les rumeurs sur ses mœurs légères et les accusations d’espionnage. »
……. Il mâchait du khat toute la journée »,…
« Il se souvenait de lui comme d’un farendj pauvre et malade, qui vendait de la camelote, des cordages en peau de bête », 

Cliquez ICI 

 

Ethiopie ( de l’an 0 à l’an 1000 ): Le Royaume dAksoum

5 février, 2018

Le royaume d’Aksoum   s’est développé autour de la ville d’ Aksoum à partir du IVé s avt JC

Cliquez ICI

**

Ezana

Ezana est le premier empereur  Chétien  d’Ethiopie (320-360)

deux jeunes chrétiens d’origine syrienne, Frumentius et Aedesius envoyé d’Alexandrie par Athanase convertissent au chritisnaime le roi Ezana, vers les années 345

les  campagnes militaires  de ce roi sont bien  connues grâce aux  stèles qu’il a érigées à Axoum

**

Stèles d’Ezana

À la mort d’Ezana, Ksoum est à l’apogée de sa puissance 

Selon les auteurs byzantins, elle est en rapport avec Constantinople ,la Perse ,l’Inde et le Ceylan

**

Deux cents stèles et obélisques qui datent de son temps ont été mis au jour.

cliquez ICI

 **

L’église Sainte-Marie-de-Sion 

Cette eglise édifiée à Aksoum  est la plus importante église d’Ethiopie.

Elle fut bâtie au cours du IVé s siècle pendant le règne d’Ezana, puis plusiurs fois  reconstruite

les éthiopiens prétendent qu’elle abrite encore  aujourd’hui l’Arche d’Alliance qui, selon la tradition, aurait été volée par le roi Ménélik 1é

**

car selon la légende, la reine de Saba après avoir vu Salomon  serait retournée enceinte dans son royaume et son fils, Ménélik Ier, premier empereur d’Éthiopie, serait le fils de Salomon. La légende précise que le jeune prince  éduqué à Jérusalem  aurait rapporté  en Éthiopie l’Arche contenant les  Tables de laloi

Cliquez ICI

**

Le monastère de Debré

Selon la tradition, le monastère fut fondé au VIés par Za-Mikael Aragewi,qui  reçut pour sa fondation l’appui du roi d’Aksoum : Gabra Masqal,

Cliquez ICI  

C’est le plus ancien monastère d’Ethiopie

Son église aurait été la seconde construite dans le pays après celle d’Aksoum

Cliquez ICI

**

La fin de l’empire d’Aksoum  vers  le Xé siécle  est une période sombre sur laquelle on sait peu de choses

Ethiopie au XIIIé s: Les églises de la « Jérusalem noire »Lalibela

4 février, 2018

Lalibela est un négus d’Ethiopie qui régna sous le nom de Gäbrä Mäsqäl  1190 à 1225.

Vers 1200 , il transfère la capitale du royaume d’Aksoum vers le cœur du massif du Lasta

Cliquez ICI

**

Les chrétiens ne peuvent plus se rendre en Terre sainte, car les musulmans  ont repris Jérusalem (1187),

Lalibela fait alors construire les  églises monolithiques de Roha  afin de créer une «nouvelle Jérusalem».

Le règne de Lalibela est remarquable par le nombre de monuments religieux qu’il fait construire non seulement dans la capitale mais sur tous les territoires où s’étend son autorité.

**

Les églises rupestres de Lalibela sont onze églises monolithiques taillées dans la roche. Elles se trouvent dans la ville de Lalibela en Ethiopie

Cliquez ICI

**

C’était au cours du  13é siécle

le siècle de saint Louis

le siècle de Notre Dame de Paris  

**

Les chrétiens orthodoxes de Lalibela étaient de fervents croyants

Ils étaient pauvres et persécutés 

et ne pouvaient aller à Jérusalem comme les musulmans qui se rendaient à La Mecque

**

Alors !  alors !

Ils ont creusé , creusé le roc

pour bâtir 11 églises  prés de leur fleuve qu’ils appelèrent le Jourdain

C’est la « Jérusalem noire »

**

Ils ont creusé ,creusé la parole de Jésus

Ils ont prié, médité chanté les louanges du Seigenur 

et  se désaltérant ainsi à la source des Ecritures

C’est dans le ROC qu’ils ont construit leur église  

**

Certains historiens pesnst que là, était le mystérieux royaume du prêtre Jean au  14é s 

En 1323, dans ses Mirabilia, Jourdain  de Séverac identifie le prêtre Jean au Négus, empereur de la lointaine Éthiopie et souverain des monophysites

Cliquez  ICI

 

Ethiopie au XVIIé s : la ville de Gondar

3 février, 2018

Le roi Fasilidas (1603-1667)

un roi bâtisseur

Il établit sa capitale à Gondar autour de l’an 1635

prés de  la rivière Angereb, à un  endroit où  vivait un « vénérable ermite »

Fasiladas disposant ainsi d’eau à volonté y fît construire un château. puis  sept églises. Les deux premières, Fit Mikael et Fit Abbo, ont été construites à la fin d’une série d’épidémies locales.

En 1668, à la suite d’un concile, l’empereur Yohannes Ier décida que les habitants de Gondar devraient être séparés selon leur religion. Les musulmans eurent leurs propres quartiers,  »Place de l’islam »

Cliquez ICI 

**

La cité royale

Cliquez ICI

**

Les bains de Fasiladas

Les bains de Fasil, situés dans le quartier de Qaha à Gondär, sont très probablement ultérieurs au règne de Fasilädäs.

Les foules se rassemblent encore  aux bains   pour célébrer  Timqet qui est l’Epiphanie pour l’Eglise orthodoxe Ethiopienne.

Cliquez ICI

**

Eglise du mont de la lumière de la Trinité

L’église « Debré Berhan Sélassié »,( mont de la lumière de la Trinité(, est située sur une colline  vers le nord-est de la ville de Gondar.

Pourquoi la Trinité ?

Selon la tradition l’eglise d’Ethiopie fut fondée par l’apôtre Matthias

mais en fait elle fut sans doute fondée par  deux jeunes chrétiens d’origine syrienne, Frumentius et Aedesius , envoyés par Saint  Athanase pour convertir au christianisme le roi Ezana, aux environ de l’an 340

Or Athanase était le  champion de la Trinité au Concile de Nicée  

ce qui explique la grande  dévotion des éthiopiens pour la Sainte Trinité

qui ont aussi construit la cathédrale de la Sainte Trinité à Addis-Ababa

Cliquez ICI

**

Eglise Abba San Antonios

On y trouve une image aussi célèbre  en Ethiopie que celle de « l’Ecce Homo » en  occident

il s’agit du «  Christ frappé sur la tête »    (Le kwarata reesu)

Cliquez ICI 

**

le-Christ-frappé

L’artiste a été inspiré par le tableau sur la passion du Christ peint par le portugais Lazaro de Andrade lors de son passage en Ethiopie 

Cette peinture devient l’ étendard des rois éthiopiens au 17è et 18 e s et était transportée au cours des batailles

Ce tableau a été pris par les Anglais en 1868 et se trouve aujourd’hui dans une collection portugaise

**

Eglise  de Qah Lyassus

le roi Lyassus II (1730-1755) et sa mère construisent cette église  à 3kms du centre de la ville historique de Gondar  

On y trouvait une  toile qui fut ramenée en France par Griaule lors de son expédition de Dakar à Djibouti en 1932

Cliquez ICI  


le-pacte-de-misericorde

Cette toile «  le pacte de la miséricorde » avec  les fleurs qui entourent les personnages  ressemble à des fresques indiennes avec

Jésus tient les mains de Marie  avec sa main gauche et lui promet avec sa main droite d’exaucer les prières de ceux qui  prient Marie  

C’est aussi le rappel d’une alliance qui aurait éte  faite entre le jeune roi Iyassu II er sa mère

**

NB En Ethiopie la moitié de la population est chrétienne-orthodoxe, on compte quarante pour cent de musulmans et dix pour cent d’animistes. Il y aurait cent vingt-cinq mille prêtres et diacres

12