Archive pour la catégorie 'Afrique'

Nkrumah président du Ghana entre 1960 et 1966

19 septembre, 2017

 

Nkrumah le combattant

Le combat mené par  Nkrumah pour obtenir l’indépendance de son pays a été rude 

Il a été un militant généreux courageux, intelligent, diplomate

**

Il en fut de même  pour son combat qui lui tenait le plus à cœur, le combat en faveur du panafricanisme

En 1953 et en 1958 il organise au Ghana  les  6é et 7è conférence du panafricanisme avec G ; Padmore  

Cliquez ICI 

**

Il termine son autobiographie en écrivant  

je n’ai jamais conçu la lutte pour l’indépendance de la Côte d’or comme un objectif isolé ,mais toujours comme faisant partie de la trame de l’histoire mondiale  .L’africain  de tous les  territoires de ce vaste  continent  est en éveil ,et rien  n’arrêtera la lutte pour la liberté …Notre tâche ne sera pas achevé ,ni nôtre sécurité assurée ,avant que les derniers vestiges du colonialisme n’aient été effacés du continent  africain (autobiographie p 291)

 

Il voudrait former les « États-Unis d’Afrique » qui ferait de ce continent l’une des plus grandes forces du monde

En mars 1963, il participe à la rédaction de la charte de l’O.U.A,

**

Le président  

Il travaille vraiment pour son peuple

Il en veut !

Il se met à l’école des marxistes et plus précisément des soviétiques 

**

Il fait construire le barrage hydroélectrique à Akosombo en  créant le lac Volta qui est  le plus grand lac artificiel, du Monde

Cliquez ICI 

Il crée un grand port à Tema

Cliquez ICI 

en 1962 il rend l’école obligatoire

**

Mais tout cela ne plait pas à tout le monde

Pour construire le barrage ,il a fallu déloger 80.000 personnes

la production du Cacao ,une des richesses du pays , s’effondre    

En ville ,à Tema  les travailleurs ne sont pas bien payés

des grèves éclatent

Nkrumah sévit…des syndicalistes et les opposants  sont emprisonnés

Par 2 fois en 1962 et en 1964 on tente d’assassiner le président

**

Le 24 Février 1966 alors qu’il est en voyage en Chine, Nkrumah est renversé,  par un coup d’État militaire qui pourrait avoir été incité par la CIA.

Il se réfugie alors en Guinée, chez son ami Sékou Touré 

En Avril 1972 il décède à Bucarest d’un cancer à l’estomac.

cliquez ICI  

 

L’Ituri province de la RDC

18 septembre, 2017

L’Ituri est un pays grand comme 2 fois la Belgique   qui se trouve au bord des grands lacs

Cliquez ICI 

**

L’Ituri est en RDC

Les habitants  sont donc des congolais 

**

Le mythe d’un empire « Hema Tutsi »

Parmi les habitants d’Ituri ,les Hema  se considèrent comme un ethnie supérieure en parenté avec les tutsis  étant tous des descendants d’un empire « Hima-Tutsi »,englobant les territoires actuels de l’Ouganda ,du Rwanda ,du Burundi ,de la RDC ,de l’Ethiopie de l’Erythrée ,de la Somalie voire de la Tanzanie et du kenya

Cliquez ICI  

**

C’est un rêve

cet empire est un mythe qui n’a jamais existé

mais les Hema  regardent naturellement de l’autre côté  du lac

vers l’Ouganda ou le Rwanda

**

On dit que Musevini est un Hema  

et Kagame est un tutsi 

**

Les conflits en Ituri

Invasions étrangères

En 1999 le général ougandais James kazini  fait de l’Ituri une province Ougandaise 

des officiers ougandais aimaient dire aux Congolais

le pays vous appartient mais le commandement nous revient

« rien ne se fait  alors sans l’accord du parrain ougandais ,opération militaire, opération de police …

**

Les ougandais rêvent alors d’annexer l’Ituri et une partie du Nord kivu 

Les rwandais prendraient bien le sud Kivu

Cependant la même année les armées rwandaises et ougandaises de s’affrontent en Ituri et à Kisangani

…en 2003 les Ougandais quittent officiellement la région

**

Le mythe de l’empire Hema Tutsi

Ce mythe qui oppose les Hema aux autres ethnies  dont les Lendu a fait depuis 1999  plus de 50 000 morts et 500 000 déplacés. 

Cliquez ICI 

**

Cette tension entre Hema et Lendu semble se raviver en cette année 2017

Cliquez ICI 

**

La surpopulation

D’autres observateurs expliquent la violence en Ituri  par la densité  de la population qui réduit et raréfie les terres cultivables …De 600000 habitant en 1946 ,l’ituri est passé à plus  4000.000 en 1999

La cite de Bunia est passé de 90000 à  360000 habitants entre 1999 et 2017     

Le royaume de Buganda et l’arrivée des européens

7 septembre, 2017

Le Buganda était un royaume depuis des siècles

On connaît le nom des rois de ce royaume

On sait aussi que ce royaume dominait ses voisins plus petits 

Cliquez ICI 

**

Quand les anglais sont arrivés pour la première fois en 1862  

ils furent très étonnés de trouver un royaume bien structuré

**

Stanley en 1875  dans un lettre célèbre publiée dans le « daily telegraph » demande alors l’envoi de missionnaires

«  auprès de ces gens dont on ne comprend pas comment ils puissent être si civilisés  sans avoir été évangélisé 

 **

Entre 1876 et 1877 arrivent donc des missionnaires protestants britanniques et des catholiques français

Au début ils furent bien accueillis

mais en 1884 le roi prit ombrage et condamna à mort les fameux martyrs de l’Ougnada ;,les premiers martyrs africains

Cliquez ICI 

**

Le protectorat

En 1894 les anglais créent un protectorat, en regroupant plusieurs royaumes dont le plus important ,celui des buganda

Les roi (Kabaka)  du Buganda dît se soumettre, mais « en tant qu’allié de la « puissance coloniale » ce qui le mettait en avant par rapport aux autres royaumes .Du reste les fonctionnaires influents  furent choisis par les anglais chez les Bugandas 

**

Puis vint l’indépendance 

Qu’en sera t il des rois du Buganda ?

Cliquez ICI 

Ouganda et l’indépendance

6 septembre, 2017

 

La république 

Le 9 octobre 1962, l’Ouganda devient une république

mais le roi du Buganda veille

Le pays qui rassemblera les petits royaumes de la région s’appeler l’Ouganda

**

Milton Obote

 Le Kabaka (=le roi)  Mutesa II devient le président à vie.

 Milton Obote  qui avait milité pour l’indépendance et fondé  en 1960 le Congrès du peuple ougandais ( UPC), devient Premier ministre….mais la bonne entente entre lui et Mutesa ne dure pas .

Obote a d’autres ambitions

**

 En mai 1966 Milton Obote, envoie l’armée au Buganda et dépose le roi Mutesa II avec l’appui de son chef d’état-major,qui n’est autre que Id Amin Dada

 Obote fait promulguer, l’année suivante, une nouvelle constitution abolissant les royaumes, et instituant un régime présidentiel à parti unique.

**

Amin dada (1971-1979)

Le 25 janvier 1971Idi Amin Dada prend le pouvoir par un coup d’État

Cliquez ICI 

**

En 1979 Amin Dada est chassé à son tour

Il s’exile en Libye puis en Arabie saoudite où il meurt en 2003.

**

Elections de 1980

Museveni était alors l’homme le plus populaire de l’Ouganda car c’est lui qui avec l’armée tanzanienne avait chassé Amin Dada

mais ces élections furent  ,comme bien souvent en Afrique ,truquées

et ce fut Obote qui fut élu comme président

et non Museveni 

Cliquez ICI 

**

 Musevini

prend le pouvoir en 1986

et le conserve encore aujourdh’ui

Cliquez ICI 

 

Yoweri Museveni (né en 1944) président de l’Ouganda

5 septembre, 2017

Musevini est né en 1944

Cliquez ICI 

**

Sa jeunesse    

En 1970 Museveni est au service du président Milton Oboté

mais sa vie politique  commence surtout avec la prise du pouvoir par Amin Dada en 1971 .

il fuit alors en Tanzanie et crée un parti politique avec les autres exilés ougandais  

**

En 1978 commence la guerre Ougando-Tanzanienne  car Amin Dada attaque la Tanzanie pour agrandir son territoire 

Museveni et son mouvement participe à la victoire de Nyerere .

Il devient donc trés populaire

C’est un héros

Il aurait dû gagner les élections organisées en 1980

mais ce fut la magouille

et c’est Obote qui revient au pouvoir

**

La guérilla (1980-1986)

Museveni cette fois-ci ne part pas en exil

mais organise une  guérilla

autour de Kampala

sur le territoire des Bagandas 

Cliquez ICI 

**

Avec l’aide d’exilés Rwandais et des Bagandas

il chasse Obote en 1986

Cliquez ICI  

et depuis, ayant changé la constitution du pays ,il est toujours au pouvoir

**

Sa politique .

en économie il est libéral

à l’intérieur il est très diplomate et évite les conflits  qui pourrait avoir lieu avec les anciens rois du pays

Cliquez ICI  

**

En 2006,  il met fin à la guérilla de l’armée de résistance du Seigneur

Cliquez ICI 

**

De 1991 à 1992 Museveni préside l’OUA

Il soutient son  ami Paul Kagamé, qui prend le pouvoir au Rwanda en juillet 1994,

il participe à  la Première Guerre du Congo (1996-97),

avec Kagamé il soutient la guérilla de Laurent Désiré Kabila qui renverse Mobutu

puis s’attaque à Kabila avec JP Bemba lors de la Deuxième guerre du Congo (1998-2002) 

Ouganda :La guérilla de Musevini (1980-86)

4 septembre, 2017

 

Quand Obote fut élu président de l’Ouganda en 1980

ce fut la stupeur

L’ homme le plus populaire était en effet Museveni 

C’est lui  qui avait  le plus participé à chasser le dictateur Amin Dada

avec l’armée tanzanienne   

Les élections manifestement avaient été truquées

Museveni entre en rébellion

et forme l’armée de résistance nationale (NRA)

**

Kabamba

Musevini est peu suivi au départ

mais en février 1981 ,il réussit  un coup d’éclat

Avec à peine une trentaine d’hommes, dont Paul Kagamé, à s’emparer du stock d’armes de la caserne de Kabamba ,la l’école d’infanterie d’Ouganda à 200 kms de Kampala

Cliquez ICI 

**

Les Rwandais

En 1982  des dignitaires ougandais sous le régime de Mobote  voulurent reprendre les terres des  Rwandais venus se refugier en Ouganda .

Ces réfugiés mécontents rejoignirent alors en grands nombre la guérilla pour renverser Obote  

**

Les Bagandas

En outre Museveni mène cette guérilla dans le royaume des Bagandas  à 50 kms de Kampala

il eut d’excellent relation avec les habitants de cette région

qui eux aussi voulaient chasser Obote qui avait confisqué les terres  des rois du Bouganda

Cliquez ICI 

**

La guerre fut cruelle mais les Bougandais l’ont toujours soutenu

tandis que Obote ne voulait  pas entendre parler de la royauté

**

On voit ainsi apparaitre des alliés importants pour l’avenir de Musevini

d’un part les Rwandais de Paul kagamé

d’autre part les sujets du roi (kabaka) des  Bougandas

**

En Janvier1986  Musevini entre dans Kmapala et chasse Obote de la présidence

Ouganda : Museveni et les rois des Bagandas

3 septembre, 2017

Les rois

En janvier 1986 Museveni  rentre a Kampala ,chasse le président Milton Obote et prend le pouvoir

parmi ses sujets, il ya les Bagandas ,et leur roi

ces bagandas qui l’avaient  soutenu au cours de sa guérilla

Museveni s’en souvient !

**

Heureusement ce qui l’intéresse c’est avant tout l’économie  et la prospérité de son pays 

il demande seulement aux politiciens d’assurer une stabilité prospère aux affaires

**

Ainsi lorsque le roi des Bagandas veut retrouver ses anciens droits, ses titres ,ses anciennes propriétés comme le palais de Kampala ,Musevini  accepte tout pourvu que le roi ne fassent pas de politique

**

Ronald Mutebi

Il est le fils de Mutesa II et revient d’exil en 1991

Certes c’était un simple citoyen qui rentrait au pays …mais son retour ne passait pas inaperçu :Les visites se multipliaient à sa résidence .. ;Il est reconnu par  les Bagandas comme le père des pères ,l’ancien suprême..  sans référence à son pouvoir politique …le gouvernement laisse faire… puis commença à donner des privilèges

les biens du roi lui furent  restitués, dont le plus symbolique ,l’ ancien  palais qui couvre la colline de Mongo en plein Kampala  

**

Mais ce ne sera plus le Kabaka (roi) du temps de Mutesa II  …Il ne pourra pas prélever d’impôts et ne pourra pas faire de politique ..Il ne peut disposer d’une force armée

En tenant compte de toutes ces conditions , Ronald Mutebi fut couronné le 31 juillet 1993 et prit le titre de kabaka    

Museveni est un fin diplomate

il évite ainsi des guerres internes

il respecte le passé

et il conforte son pouvoir

**

et puis

il sait bien qu’avec le temps

la république va prendre les devants

et la royauté ne sera plus d’actualité

**

et pourtant ! 

En 2001 déjà  Pierre Englebert constatait dans la revue « Afrique contemporaine n°199 p 167

 a peine 2 jours après son couronnement le roi Mutebi installa un parlement  composé des représentants des districts  …il nomma aussi un gouvernement avec un premier ministre ..et des ministres de territoire  de la justice , des finances …En 2000 le roi nomme même des ambassadeurs pour l’Angleterre ,la Suède ,le Kenya ….

Il reçoit non des impôts mais des dons

Il ne lui manque plus qu’une armée

**

Au sein de la république  ce royaume fonctionne comme une Ong

« la fondation Kabaka »  a pour but  l’institution, la promotion, l’encouragement et le soutien de projets culturels ,éducatifs ,d’alphabétisation….. économiques et sociaux …

**

En 2017 ce royaume semble prospérer  

Il suffit de regarder son site internet pour s’en apercevoir   

Cliquez ICI 

Mgr Munzihirwa : Un homme de foi mort au nom de la Charité

2 septembre, 2017

Mgr ; Munzihirwa  ,archevêque de Bukavu est pour nous un modèle à suivre dans sa démarche en faveur des réfugiés de tous les pays

Cliquez ICI  /

Il est aussi un homme de foi

qui croit en l’Amour de Dieu

**

Les droits des réfugiés

Au cours d’une homélie ,Mgr Munzihirwa  s’adresse directement au Réfugiés 

C’est dans l’angoisse que nous commençons cette période de l’Avent. Temps de conversion à celui qui vient et de tourment de ce qui nous bloque. Depuis que nous vous avons accueillis, votre sort est devenu en quelque sorte le nôtre. C’est le même Christ qui souffre en nous tous. Nous ne pouvons donc pas être d’accord avec les mesures qui, à votre endroit, violent les Droits de l’homme et spécialement le droit du réfugié. Il ne peut être rapatrié contre son gré, surtout quand il sait qu’une mort quasi certaine l’attend dans sa patrie. (…) nous prions pour que ces mesures qui vous menacent soient changées en procédé plus humain et plus chrétien…

**

Une Afrique nouvelle

Il entraînait ses chrétiens  à prendre des initiatives

à créer, à innover  à dynamiser …les énergies des peuples africains

à partir de la foi chrétienne »

**

en tenant compte de la culture propre de chacun

car « toute structure au service du peuple aurait une certaine fragilité si elle ne prenait pas comme fondement le caractère central de la personne 

**

Sa foi

Il écrit, « l’espérance que le Christ ressuscité nous apporte est une espérance de libération personnelle, collective et totale de l’homme » mais qui, en conséquence, exige que « des hommes soient prêts à en payer le prix : “Qui veut garder sa vie la perdra, et celui qui l’investit pour ses frères, la sauvera” ».

**

Avec cette conviction, Mgr Munzihirwa n’a ménagé personne et partout où était le mal, il ne cessait de réagir avec force ;

 on le voit surtout dans ses interventions musclées où il lui était difficile d’accommoder son langage aux personnes que protégeait leur rang social !. N’est-ce pas avec cette force d’âme qu’il a défié et mis en cause ceux qui lui ont donné la mort ?

**

. Ce combat pour sauver la paix l’a entraîné irrésistiblement dans une véritable pastorale à contre-courant, où le pasteur dans sa charge d’âmes déploie toute sa ferveur prophétique. Devant un pouvoir impertinent aux yeux du peuple, il invitait ce dernier à la lucidité :

**

il écrit à l’église D’Uvira

En ces jours vous êtes ballottés par un vent de tempête de sable, qui vous pénètre dans les yeux de l’esprit. Ne voyant plus clair, vous vous heurtez les uns contre les autres et vous prenez les parents pour vos ennemis. Arrêtez-vous, nettoyez-vous les yeux pour savoir ce que vous êtes et quels sont vos amis, et quels sont vos envahisseurs. Après cette destruction, soyez unis et solidaires         

**

On voit avec évidence de quelle arme s’est servi l’évêque de Bukavu pour défier la guerre qu’il sentait désormais à la porte : c’est par l’amour, la solidarité, l’unité et le pardon qu’il est possible de braver les forces du mal.

**

.Mgr Munzihirwa invitait ses fidèles à ne « pas se laisser enfermer dans les politiques particulières et les idéologies »,

et à construire l’avenir en ayant le foi en Jésus Christ sauveur  tout en étant  conscient que l’homme a aussi un prix à payer

**

La famille

Une conscience formée à la responsabilité personnelle et sociale, par la famille, peut contribuer à ce que l’État soit vraiment la chose publique — la République — où chacun se sent partie prenante, promoteur de son destin ; où chacun peut ouvrir son cœur aux dimensions internationales,  en apprenant la tolérance, le pardon de l’ennemi »

**

Dans son discours au jour anniversaire de la mort de Mgr Munzihirwa, le Père Metena M’Nteba éclaira l’action de ce pasteur en disant :

Ce n’est pas au nom de quelque idéologie politicienne que Mgr Munzihirwa est mort. Il est mort au nom et à cause de la charité — de cette charité qui parfois doit se faire politique — au service de son Maître et Seigneur, pour ses frères et sœurs, pour la paix et contre la guerre au Kivu »

Clqiuez ICI 

 

Mgr Christophe Munzihirwa Mwene ( 1926-1996) : Que faire avec les réfugiés ?

1 septembre, 2017

Christophe Munzihirwa Mwene Ngabo, est né en 1926 au Kivu (R.D. Congo)  prêtre Jésuite, Supérieur Provincial des jésuite du Congo, il devient  archevêque de Bukavu en 1994. Il est assassiné sur la route en 1996

Cliquez ICI 

 **

Le pasteur des refugiés

Mgr Munzihirwa fut un pasteur

Il a été assassiné pour avoir les réfugiés venus du Rwanda

Un « vieux sage » qui pourrait nous servir d’exemple en ce temps ou les réugiés arrivent  en masse en Europe

**

L’arrivée des refugiés

Mgr Munzihirwa arrive à Bukavu en même temps que les  nombreux réfugiés rwandais qui  fuiyaient leur pays  en entrant en RDC par les villes de Bukavu et de Goma.

**

IL n’a pas hésité à intégrer les réfugiés au nombre de ses fidèles :

et plusieurs fois il a invité ses fidèles à venir en aide aux réfugiés et à les accueillir :

Il  étendit sa pastorale jusque dans les camps de réfugiés  

**

Sort des réfugiés

Mgr Munzihirwa  a compris non seulement que  la détresse des réfugiés était immense mais aussi   que toute la région  du Kivu allait être profondément perturbée par la présence des centaines de milliers de réfugiés rwandais, avec la perspective de l’extension des conflits à toute la région des Grands Lacs » .

**

Il ne se contenta pas d’affronter le problème immédiat de trouver des vivres pour les divers camps où étaient entassés les réfugiés. Il se consacra en outre à la recherche d’une solution durable pour eux par de nombreux appels à toutes les instances tant nationales qu’internationales.

 « Ils vivent dans des conditions de détresse de plus en plus grandes : es distributions de nourriture se font plus rares, le bois de cuisine est de plus en plus difficile à trouver. Plusieurs organismes se retirent, … »  (lettre au cardinal G. Danneels ).

**

Le retour souhaité

Certes il invite les fidèles à accueillir les réfugiés dans leurs familles et sans discrimination.

mais il sait que cette insertion des réfugiés n’est pas la vraie solution

Avec les autres évêques de la région il le dit

« Votre salut, et votre développement intégral et continu ne pourraient mieux se réaliser que dans votre pays » (Message des Évêques du Kivu, Goma, 9 mars 1995).

« il n’y a d’autre solution pacifique au conflit que celle d’une rencontre de tous les Rwandais en vue d’une solution politique négociée et équilibréeLaisser dépérir au Zaïre deux millions de Rwandais, c’est un crime contre l’humanité »

**

Le rôle des médias

Mgr Munzihirwa  fustigea la mauvaise foi des milieux occidentaux et américains qui voulaient maintenir le statu quo.

les médias occidentaux qui diffusent sur le drame rwandais, une information partisane

**

Le retour forcé ?

Il s’oppose à la perspective d’un retour forcé et organisé car cela ne peut qu’engendrer  de la violence

Il déplore le durcissement politique des autorités rwandaises et la campagne de dénigrement et de mépris entreprise contre les refugiés qui de retour chez eux courent le danger de ne pas être bien reçus.

**

Solutions proposées

Afin d’ œuvrer pour la paix ,il suggère  

-l’ouverture d’une enquête internationale sur les massacres…

-la révision de l’aide financière et militaire américaine conditionnée au respect du droit à la vie pour tous,

-la prise en compte par le HCR et le PAM des conditions de vie des réfugiés et de leur angoisse face à un retour forcé ;

-l’ouverture de négociations politiques entre le pouvoir de Kigali et les représentants des réfugiés qui souhaitent la réconciliation, l’organisation d’une table ronde indispensable,

-l’embargo sur les armes, etc. » (Lettre au Président J . Carter)

**

Les profiteurs

Evidemment  il ya toujours ceux qui profitent de la situation..les passeur ,les militaires ,

Occupés à voler pour eux-mêmes, ces militaires doivent aussi apporter à leurs chefs le pourcentage prévu et requis

les politiques

. Mais, plus grave encore : on pourrait se demander si ceux qui soutiennent cette situation ne veulent pas provoquer une révolte dans la population, et permettre ainsi aux forces armées de piller ce que nous avons essayé de sauver dans la ville de Bukavu (lettre à l’ambassadeur des Etats-Unis) 

Cliquez ICI

 

Mgr Joachim Ruhuna (1933-1996)

30 août, 2017

Selon « Mgr Joachim Ruhuna  ,le pasteur fidèle »  par Albert Nibimenya  p 53

**

Joachim Ruhuna est né le 27 octobre 1933

son père était un catéchiste Tutsi

Il a été ordonné prêtre en septembre 1962

Cliquez ICI  

 

Il poursuit ses études à Rome

où il présente une thèse sur le sacerdoce

le sacerdoce préchrétien dans les croyances et pratiques religieuses du Burundi

Cliquez ICI  

**

Archevêque de Giteha

En 1973,il fut nommé premier évêque de Ruyigi .

En 1980 il est nomme à Gitera,la capitale historique du Burundi et devint archevêque en 1982.

**

Le jour des sa prise de possession de l’archevêché de Gitega ,il déclare

quand je suis devenu évêque de Ruyigi j’ai choisi comme devise : « Que ta volonté  soit faite et chaque matin je redis au Seigneur me voici Seigneur pour faire ta volonté .Sans le Christ je sais que je ne peux rien faire ,mais instrument entre ses mains ,je sais  aussi que je peux accomplir beaucoup de bien (p 53)

**

Dieu nous a beaucoup donné :la chrétienté est nombreuse et nombreux sont dans le pays les chrétiesn engagés Aussi  nous sera rt il beaucoup demandé ;nous ne pouvons pas ainsi garder  chez nous le trésor gratuitement recu (p 54 )

Mgr Ruhuna pressentait il déjà qu’il allait mourir martyr et que 1 ans après lui 40 jeunes séminaristes seront sacrifiés

Cliquez ICI 

**

En 1993 il renouvelle la consécration du Burundi à la sainte Vierge

C’était l’année du jubilé d’or de la première  congrégation authentiquement  Burundaise des soeurs ben Tereziya

Cliquez ICI 

et le jubilé d’argent des Sœurs Bene-mariya 

Cliquez ICI 

**

La même année ,en 1993 il prononce l’homélie pour les funérailles du président Ndadaye

Cliquez ICI 

**

en 1996 ,le 9 septembre après avoir quitté le séminaire majeur de Burasira pour retourner à Gitega, il a été attaqué et tué sur la route par un groupe armé.

Il avait dit

Vous savez , ! Moi je n’ai pas peur de la mort , .ce qui me ferait peur ,ce serait de  vivre sans Dieu

Il a été enterré dans la cathédrale de son diocèse.

12345...37