Archive pour la catégorie 'Afrique'

Egypte : Le président al Sissi et l’islam

3 avril, 2018

Le  président Al Sissi  est un fervent  musulman

C’est pourquoi en 2012  il avait été nommé  ministre de la défense  par le président Morsi, qui est un « frère musulman »

**

En fait Al Sissi n’aime pas les « frères musulmans »

C’est pourquoi  il se retourne contre le président  Morsi 

et profite des manifestations violentes qui ont lieu  dans les rues en 2013

pour fomenter un  coup d’Etat  militaire le 3 juillet 2013

Cliquez ICI 

**

Les frères musulmans

Al Sissi se présente aux futures élections en  promettant  de s’attaquer aux frères musulmans, ce qui le rend très populaire  

Abdel Fattah al-Sissi est la bête noire de la confrérie depuis qu’il a renversé le président islamiste Mohamed Morsi. Mais cela le rend très populaire auprès de certains Egyptiens.

**

Le 28 mai 2014, il remporte l’élection présidentielle avec 96 % des suffrages et sans doute beaucoup de fraudes .Sa répression contre les fréres musulmans est brutale .1 400 morts et 15 000 personnes emprisonnées selon les estimations des défenseurs des droits de l’homme.

Cliquez ICI

**

Cela lui  est reproché par le président  Erdogan qui accueille les « frères musulmans » chez lui en Turquie 

allant jusqu’à le qualifier de « tyran illégitime ».

Cliquez ICI 

**

Un musulman consensuel

il déclare  

« Nous voulons diffuser les nobles enseignements du véritable islam que professent nos imams de l’université d’Al-Azhar en les envoyant à l’étranger et en accueillant des étudiants du continent au Caire ».

**

Le 28 Décembre 2014 ,dans un discours prononcé à Al-Azhar, le Président Al-Sisi appelle à lutter contre l’idéologie extrémiste Il déclare

« nous devons changer radicalement notre religion. »

il souhaite entendre un « discours religieux qui est en accord avec son temps« .

et avertit que « la nation Islamique est déchirée par l’extrémisme et court à sa perte ».

Cliquez ICI

**

il souhaite aussi que les relations avec les  chrétiens soient paisibles

Al-Sisi félicite les chrétiens à Noël: nous sommes tous égyptiens, ce qui nous divise nous détruit

 Cliquez ICI

Egypte : La démocratie .et le droits de l’homme sous la présidence d’Al Sissi

2 avril, 2018

Les ONG ,le gouvernement américain et  le Parlement européen, critiquent sévèrement le président Al Sissi car selon eux il ne respecte pas  les droits de l’homme et les règles de la démocratie

**

Evidemment le président se défend .Il trouve que ces accusations sont injustes et qu’il doit tenir compte de la situation de la société Égyptienne  qui est ne crise  

**

Lors d’un interview accordé  à « Jeune Afrique » le 22 février  2016

 La volonté de changement et l’aspiration démocratique du peuple égyptien se sont peu à peu imposées, avec le temps. Nous avons tenu, depuis 2014, un référendum constitutionnel, une élection présidentielle et des élections législatives qui se sont déroulés dans la transparence, sans intervention de l’État. Les Égyptiens ont pu exprimer leurs choix en toute liberté.

On ne peut pas négliger l’impact sur notre pays de la situation régionale. On ne peut non plus oublier que l’Égypte a été gouvernée par l’islam politique et que celui-ci n’est prêt à rien d’autre qu’à dominer ou à combattre.

A-t-on oublié que la situation menaçait alors de dégénérer en guerre civile ? Le peuple égyptien, lui, ne l’a pas oublié.

Il nous faut donc trouver un équilibre entre notre situation intérieure délicate, un contexte régional critique et le respect des droits de l’homme.

. Le problème ne se situe pas entre les Frères musulmans et le pouvoir mais entre eux et le peuple. Et les Égyptiens, qui étaient déjà très en colère contre les Frères musulmans, le sont encore plus depuis qu’ils se sont lancés il y a trois ans dans des campagnes d’attentats contre les infrastructures du pays et les agents de l’État. J’ose prétendre que les Égyptiens me font confiance et estiment mon action, mais ils ne me permettraient pas de dialoguer avec ceux qui ont porté les armes contre eux

**

Les droits essentiels  de l’homme

sont respectés 

Les droits de l’homme, ce sont aussi des droits plus fondamentaux, celui de vivre bien, d’être bien soigné, d’avoir un travail. Il y a en Égypte des millions de personnes qui n’ont pas accès à ces droits essentiels. Soixante-cinq millions d’Égyptiens ont moins de 40 ans, et, parmi eux, 30 millions ont moins de 18 ans : si on pouvait leur garantir pour le futur ne serait-ce que la moitié du niveau de vie des Occidentaux, ce serait déjà formidable

Cliquez ICI 

**

…la président Al Sissi  a été accueilli par le président  F Hollande dès le mois de Novembre 2014

Cliquez ICI  

Egypte : Les grands travaux du président al Sissi

1 avril, 2018

Al Sissi est un ambitieux

Il voit grand !

Il veut  faire renaître la « grande Égypte » des années Nasser, quel qu’en soit le prix.

Il  prévoit donc des grands travaux

pour rénover le pays

mais aussi pour résorber le chômage des jeunes

Cliquez ICI   

**

Al Sissi déclare  lors d’un interview avec jeune Afrique le 22 février 2016

Nous nous sommes fixé l’horizon 2020-2030 pour atteindre nos objectifs et nous avons déjà bien progressé : réalisation d’infrastructures, de routes, de logements

Cliquez ICI 

**

Le nouveau Caire

Le président égyptien veut  construire une nouvelle capitale à l’est, entre le Caire et Suez, en plein désert,

Elle aura un périmètre de 700 kilomètres carrés, « 12 fois plus grand que Manhattan, trois fois plus grand que Washington », 7 fois Paris intra-muros »,

Cliquez ICI

**

L’électricité

Nous avons mis fin à une crise de l’électricité qui a fait souffrir l’Égypte pendant huit ans. Aujourd’hui, nous pouvons fournir les industriels en énergie alors que cela posait de gros problèmes ces dernières années.

De plus il projette de construire une centrale nucléaire avec l’aide de Moscou

Cliquez ICI 

**

Le canal de Suez

en 2015, il inaugure le nouveau tronçon « pharaonique » du canal de Suez

Ces travaux mettent des zones industrielles de 40 millions de m² à la disposition des investisseurs à l’entrée nord du canal et 200 millions de m² à l’entrée sud, sur la mer Rouge. C’est considérable.

Cliquez ICI

**

Le gaz

L’Egypte a du  pétrole

mais pas assez et elle doit en importer

Cliquez ICI

**

par contre  en 2015  les chercheurs ont découvert le « mégachamp gazéifère offshore de Zohr, »

« La production de ce gisement  permettra de satisfaire la demande interne de l’Egypte qui deviendra en fin 2018 autosuffisant en gaz naturel liquéfié, et jouera un rôle de premier plan dans l’approvisionnement énergétique dans toute  la région dès 2019 »

Cliquez ICI : 

**

Le chômage

malgré tout le chômage est endémique 

« Le taux de croissance annuel de l’économie égyptienne est d’environ 4 %. Ce qui est très insuffisant pour résorber le chômage…Il nous faudrait un taux de 7,5 % de croissance pour nous développer de manière équilibrée. Surtout quand on sait que notre population croît chaque année de 2,5 millions d’individus qui ont besoin de soins, d’éducation et de logement. »

Cliquez ICI

**

Le tourisme

A cela  s’ajoute les méfaits provoqués par les musulmans extrémistes qui s’attaquent au tourisme

Cliquez ICI  *

 

Egypte : La politique extérieure du président Al-Sissi

31 mars, 2018

Le président Al-Sissi  fait de nouveau entendre la voix de l’Égypte dans l’arène arabe et veut lancer son pays à la conquête d’un continent africain négligé depuis les années 1990.

 Cliquez ICI 

**

mais son économie va mal

Il a besoin de l’aide des ses voisins

« Le président Sissi a une vraie vision en matière de politique extérieure, mais elle ne correspond pas à ses ressources. La crise économique sévère entame sérieusement sa marge de manœuvre ».

Cliquez ICI 

**

Renouer avec l’Afrique

L’Egypte fait parti de l’Afrique ….Elle semblait l’avoir oublié …mais la Constitution égyptienne de 2014 mentionne pour la première fois l’identité africaine de l’Égypte, aux côtés de son appartenance au monde arabo-musulman.

**

Le président al-Sissi le rappelle aussi lors du « forum Africa 2016 « qu’il organise à Charme el-Cheikh

avec le thème  «  Des affaires pour l’Afrique, l’Égypte et le monde »,

Abdel Fattah al-Sissi déclaré dés l’ouverture du sommet :

  »Il faut encourager le commerce et les investissements sur notre continent afin de renforcer la place de l’Afrique dans l’économie mondiale. »

Cliquez ICI

**

L’Arabie saoudite

l’Arabie et l’Egypte sont des États pivots du Moyen-Orient, et bien souvent alliés

Ryad comme le Caire sont d’accord pour rejeter les frères musulmans qui sont protégés par le Qatar et la Turquie   

mais ils tiennent parfois des positions radicalement opposées sur les dossiers les plus brûlants du moment, notamment sur la Syrie. 

**

« L’Arabie saoudite  exige le départ de Bachar al-Assad,Or  l’Egypte est pour une solution politique, qui inclut Bachar al-Assad »

Mécontente , l’Arabie saoudite sanctionne  aussitôt  l’Egypte et la prive momentanément de pétrole ;  Or le  Caire importe chaque mois 1,75 million de tonnes de produits pétroliers, dont 40% depuis l’Arabie saoudite.

Cliquez ICI  

**

La Lybie

Le président al Sissi  critique l’Occident qui laisse la situation s’aggraver  en Lybie 

« Partout où l’extrémisme s’implante et où il n’est pas activement combattu, la situation est vouée à se dégrader. Pourquoi ne pas aider l’armée libyenne  ? …« L’embargo sur les armes a-t-il été levé pour que cette armée puisse avoir les moyens de rétablir l’autorité de l’État ? Il faut aider  l’armée libyenne, »

Il soutient donc la général Haftar

Cliquez  ICI 

**

La Turquie

Erdogan est  le meilleur aillée des frères musulmans  égyptiens, qui ont été chassés en 2013 du pouvoir par le président Abdel Fattah al-Sissi,. Depuis lors, la Turquie dénonce systématiquement « le coup d’État militaire » et offre l’asile politique à de nombreuses figures de proue des Frères musulmans.

Cliquez ICI

**

et maintenant la Turquie et l’Egypte se disputent à cause des gisement de gaz qui se trouvent en méditerranée

Cliquez ICI

**

Ethiopie

Le futur plus grand barrage d’Afrique en termes de production d’électricité. Le barrage de la « grande renaissance éthiopienne » devrait à terme fournir plus de 15 000 gigawatts par an. Il est achevé à 63%, selon Addis Abeba. Mais cet ouvrage inquiète au Nord. L’Égypte craint qu’il réduise le débit du Nil.

Cliquez ICI

**

Israël

L’Egypte a besoin d’Israel pour combattre les terroristes du Sinaï

Cliquez ICI

L’Égypte et Israël ont conclu, lundi 19 février 2018, un contrat gazier d’un montant d’environ 12 milliards d’euros.

C’est ce qu’on appelle  de la « realpolitik » 

Algérie : Une économie en crise

30 mars, 2018

Le pétrole

L’ Algérie est elle au bord de l’imposition

a cause de la chute du pétrole ?

Cliquez ICI

**

La crise économique 

La chute des cours risque d’avoir des conséquences dramatiques dans un pays où la paix sociale est maintenue grâce aux revenus de l’or noir.

Cliquez ICI

l’Algérie est donc à la veille d’un grave crise économique 

 Cliquez ICI

**

La crise sociale  

en janvier 2018

Doucement mais sûrement, cette crise économique, née de la baisse des ressources financières issues des hydrocarbures, fait le lit d’une grogne sociale qui s’amplifie de jour en jour.

Des médecins résidents, des paramédicaux, des enseignants, des hôtesses de l’air, des stewards, des retraités de l’armée et d’autres catégories de travailleurs sont en colère. Ils observent des grèves et organisent des rassemblements et des marches, depuis plusieurs semaines, pour faire entendre leurs revendications aux pouvoirs publics.

Cliquez ICI 

**

Le premier ministre Ouyahia  lui même 

lance un cri  d’alarme

En Novembre 2018 l’état  ne pourra plus payer les fonctionnaires

Cliquez ICI

**

Grands travaux 

Et pourtant !

des grands travaux sont en cours  

tel que l’aéroport et le métro  d’Alger   

Cliquez ICI 

**

ou le projet fou de la mosquée de Bouteflika qui sera la plus grande mosquée d’Afrique et la 3é du monde  

Cliquez ICI

Le gouvernement algérien échaudé  par la décennie noire (1991-2001) cherche vraiment à se faire bien voir par les islamistes   

Il est vrai que la construction des cette mosquée fait débat dans un pays où le manque de logements  se fait grandement sentir

**

L’armée

elle aussi, coûte cher, très cher

L’Algérie classée 5eme importateur d’armes du monde

Cliquez ICI 

L’Algérie, le Mali ,le G5 sahel

29 mars, 2018

L’Algérie refuse d’adhérer au G5 sahel  Pourquoi donc ?

Pourtant le Sahara lui appartient 

ou alors est ce  justement parce que le  Sahara lui appartient

**

Les relations entre le Mali et l’Algérie

Depuis les indépendances les relations entre les 2 pays ont toujours été bonnes

et même très bonnes 

et puis soudain à partir de 2012,elles se détériorent  

**

L’Algérie et Iyad Ag Aly

Le peuple malien ne comprend pas et est « très choqué » d’apprendre par diverses sources que Iyad Ag Ali et son groupe Ançar dine, sont nourris, soignés et ravitaillés par l’Algérie…

L’Algérie n’a pas bougé, lors de l’acheminement des armes lourdes venues de Libye et qui ont  transité forcément par son territoire avant d’atterrir aux mains des groupes rebelles dans le Nord du Mali,

l’Algérie n’a  rien fait pour arrêter l’annexion puis l’occupation totale  de cette partie du territoire malien.par les groupes terroristes  rebelles  

..les Maliens ont aujourd’hui le sentiment d’avoir été « trahis » par leur ami algérien.

Cliquez ICI 

**

Du fait donc de ses « intransigeances et atermoiements »  ..l’Algérie a elle-même contribué à sa propre « mise à l’écart » progressive dans le dossier malien. Une situation qui a été également accentuée par les velléités de plus en plus prononcées du groupe Ançar Eddine à se « défaire » de l’emprise de son mentor algérien par des prises d’initiatives indépendantes sans l’avis et encore moins l’accord d’Alger.

Cette volonté « d’autonomie » d’Ançar Eddine a poussé Iyad Ag Aly à vouloir anticiper sur tout déploiement de forces internationales au Mali que d’aucuns prévoyaient au plus tôt en septembre 2013, en « marchant » sur Bamako via Sévaré et Mopti. …c’est pourquoi la décision de la France de porter secours au Mali en situation de pire détresse, a été unanimement accueillie et saluée par tout le peuple malien

 Aujourd’hui, L’Algérie  est condamnée à adopter une position inconfortable d’observateur plutôt que d’acteur incontournable à laquelle elle était jusque-là habituée dans la gestion des rebellions au Mali.

Cliquez ICI  

**

l’Algérie et l’intervention française au Mali

En 2013 la presse algérienne est divisée sur la légitimité de l’intervention française au Mali,

Cliquez ICI 

**

en 2015 Ziad Alami écrit

,Le rôle de l’Algérie dans l’enlisement du dossier malien n’est un secret pour personne. …Dans la crise malienne, , Alger est une partie du problème

**

Au Mali ,», le  journal malien «L’Aube »  estime qu’Alger est  «le premier ennemi de notre pays».

  «La désillusion est, pour nous, si terrible, le régime boumédiéniste, auquel le président Abdelaziz Bouteflika est le fidèle héritier, continue de se livrer, sans se soucier le moins du monde de la stabilité d’une région devenue,  une véritable poudrière  essaimage des organisations terroristes, profusion des trafiquants de tous bords (drogue, cigarettes frelatées, voitures volées)  ….Jusqu’où Alger continuera-t-elle à jouer avec le feu ?      

Cliquez ICI

**

En 2016 selon le journal l’aube

Alger et autres villes algériennes ont des lieux de rencontre  de hauts dirigeants de la CMA ,ce mouvement armé qui occupe Kidal. Le CMA est directement ravitaillé en nourriture et en armes par Alger

. L’Algérie se comporterait-elle avec le gouvernement malien comme il le fait avec son voisin de l’Ouest, le Maroc? Car faut-il le rappeler, l’Algérie est le soutien par excellence des rebelles sahraouis du Polisario. 

Cliquez ICI 

**

Alger ? Un gouvernement aux abois

En fait le gouvernement a peur du retour des islamistes  en Algérie 

Pendant dix ans,(1991-2001)  le pays est embrasé par une guerre civile qui oppose l’armée et des mouvements islamistes, dont le Groupe islamique armé (GIA). 
puis la menace islamiste se déplace…
Basé dans les montagnes de Kabylie, dans le nord de l’Algérie, le GSPC  (Groupe salafiste pour la prédication et le combat)  refuse la loi d’amnistie proposée par Alger en 1999 et poursuit la guerre contre des militaires et policiers algériens.
En 2006, le groupe fait allégeance à Ben Laden. Le GSPC devient alors Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et vit de trafics en tout genre et des rançons tirées des prises d’otages au Sahel.

Dès son arrivée au pouvoir, en 1999, Abdelaziz Bouteflika, se fixe un objectif : réhabiliter le régime civil à Alger.
tout en  légalisant les partis islamistes les plus modérés
Hostile à l’intervention des forces de l’Otan en Libye en 2011, Bouteflika fait donc  preuve de la même prudence sur le dossier malien en privilégiant jusqu’au bout la négociation avec les Touaregs islamistes du groupe Ansar Dine. 

« La principale préoccupation du pouvoir algérien n’est pas son environnement régional, souligne Luis Martinez, directeur de recherche au Centre d’études et de recherches internationales (Ceri), mais la stabilité d’un système politique complexe. »

Cliquez ICI 

**

Est ce aussi pour plaire aux islamistes que Bouteflika fait construire la plus grande mosquée d’Afrique

Cliquez ICI  

Algérie : Qui commande à Alger ?

28 mars, 2018

Qui commande ? 

Est ce le premier ministre  Ouyahia venu à Paris le 14 mars 2018 à Paris ?

Cliquez ICI

**

Est ce le service des renseignements ,,le DRS

mais ce service est en ce moment démantelé et le tout puissant général Mohammed Médiène, dit « Tewfik  a été mis d’office à la retraite en 2015

Cliquez ICI  

**

Est-ce  Saïd Bouteflika ,le frère du président ,l’homme de l’ombre

Cliquez ICI

**

Est-ce l’armée avec le général Ahmed  Gaîd Salah  à sa tête ?  …il est pourtant au service de patrons corrompus

Cliquez ICI

**

Que de mystères !:

Les diplomates , les journalistes  qui savent  tout,  ne disent rien

Pourquoi ?

De quoi ont-ils peur  ?

A quoi joue le président  Macron quand il fait semblant de dialoguer avec un Bouteflika complètement amorphe

Cliquez ICI

Quels sont les  intérêts qu’il défend pour jouer ainsi la comédie ?

**

Ziad Alami dans un article publié dans le monde en mars 2017 parle d’un   «Président mort-vivant», de «Vacance du pouvoir»,de  «Guerre au sommet»… Autant de syndromes d’un dérapage anarcho-militaire inévitable en Algérie,

Il écrit :

«Alors que le président Abdelaziz Bouteflika appartient au monde des morts-vivants, les trois pouvoirs -le politique, le renseignement et le militaire-  aiguisent les couteaux en Algérie»,….. Avec l’éviction de Toufik et le démantèlement des services de renseignement DRS, le schéma triangulaire, en Algérie, qui a souvent présidé à une répartition des rôles entre présidence, armée et services de renseignement se trouve aujourd’hui réduit à une bicéphalie. L’Etat algérien est à la fois dirigé par la présidence et l’armée.

Avec un président invisible, les appétits du chef de cette armée vont croissant au point qu’il veut plus partager le pouvoir.

 Cliquez ICI

Serais ce l’armée contre le clam Bouteflika ?

 avec l’aide des grands patrons ?

Cliquez ICI   

Algérie : Le clan présidentiel contre le clan d’Annaba

27 mars, 2018

Le clan présidentiel

Au fur et à mesure que la présidentielle de 2019 approche, des cercles s’activent pour afficher leur «dévouement» au «clan» présidentiel….…Des policiers enquêtent  sur les initiateurs de cette structure qui, ont commencés à prendre des contacts avec des responsables de l’administration ..afin de créer des comités locaux…. Une instruction a même été donné aux walis et chefs de dairas, entre autre, pour ne pas coopérer avec cette coordination et signaler éventuellement le moindre de ses mouvements.

Cliquez ICI 

**

Saïd certes règne  dans le palais du président  

il  y a son bureau ;il conseille son frère  le président

Cliquez ICI 

**

mais c’est le général Gaïd Salah qui a reçu dans ce même palais le président Macron  

Cliquez ICI

**

De plus  le général Gaïd Salah est à l’affut  

Cliquez ICI 

**

Le clan d’Annaba

le principal initiateur de ce clam  est le chef de l’état-major de l’armée algérienne, Ahmed Gaid Salah. Et son principal porte-parole s’appelle Baha Eddine Tliba, député et richissime homme d’affaires qui a fait fortune dans plusieurs projets immobiliers réalisés notamment en association avec Adel Gaïd Salah, le fils aîné d’Ahmed Gaid Salah.

Cliquez ICI 

Ahmed Gais Salah a chargé Tliba de convier de nombreuses personnalités nationales et des acteurs influents dans le monde des affaires pour organiser des conciliabules dans l’une des résidences que possèdent les deux hommes à Annaba, au nord est du pays. L’objectif affiché est d’étudier tous les scénarios de l’après Bouteflika. Des discussions animées ont été menées dans le but de nouer des alliances stratégiques.

Cliquez ICI 

**

Le 3é homme

il ya un hic

le premier  ministre Ahmed Ouyahia flirte aussi avec les oligarque d’Annaba 

Cliquez ICI  

Algérie : Saïd Bouteflika « Monsieur Frère »

26 mars, 2018

Qui est donc Saïd Bouteflika  ?

né en 1957 à Oujda, au Maroc, .IL a 1 an lorsque leur père, Ahmed Bouteflika, meurt.

son frère Abdelaziz, lui, en a déjà 20

Saïd Bouteflika fait sa scolarité à Alger chez les pères blancs, puis au lycée tenu par les jésuites. Etudiant à la faculté de Bab Ezzouar, il partira à Paris suivre un doctorat en informatique

Cliquez ICI

**

« Il n’apparait quasiment jamais en public. Mince, petit, cheveux foncés sur des yeux clairs, il est pourtant la personne la plus proche du président. « Monsieur Frère », « le régent », « l’homme de l’ombre » 

Simple garde-malade, éminence grise ou potentiel successeur ? L’homme n’est pas populaire, mais dans le climat actuel d’opacité et d’incertitude politique, son rôle intrigue ».

Cliqiuez ICI 

**

Plus jeune frère du chef de l´État, conseiller spécial à la présidence,  Saïd  exerce une influence considérable. Dernière illustration de cette proximité, quand le président fut hospitalisé au val de grâce  (du 27 avril au 16 juillet)…Saïd,depuis le Val-de-Grâce, les Invalides, l´hôtel George V – où il a pris ses quartiers – ou encore une célèbre brasserie parisienne, Saïd filtrait l´information, prodiguait recommandations et instructions au gouvernement, aux cadres de la présidence, aux directeurs des médias publics ou privés, aux élus du Front de libération nationale (FLN)… 

Cliquez ICI  

**

Saïd Bouteflika cultive le mystère et n’accorde jamais d’entretien à la presse.il tire sa puissance du fait qu’il a préféré l’ombre à la lumière. Ancien universitaire, jadis syndicaliste tendance trotskiste, Saïd, est aujourd’hui le seul responsable à avoir un accès direct et permanent au président de la République.

Les ministres le craignent, les hommes d’affaires le courtisent et les journalistes évitent de s’intéresser de trop près à son parcours. Conseiller un peu trop influent ? Ses amis jurent que le chef de l’État le consulte, certes, mais que lui-même se mêle très peu des affaires de l’État et que cette réputation est surfaite.

Cliquez ICI 

Algérie : le général Ahmed Gaid Salah

25 mars, 2018

L’homme de l’armée

Ahmed Gaïd Salah est   né en 1940  dans l’Aurés

Proche de la famille Bouteflika ,il a soutenu la réélection du  président en 2014

. Il occupe depuis le 3 aout 2004 la fonction de Chef d’Etat major de l’ANP.

Cliquez ICI

 Depuis septembre 2013 il est  aussi vice-ministre de la défense

**

Fait il campagne pour la succession à la présidence ?

D’un caractère bourru, souffrant peu la contestation, Ahmed Gaïd Salah a méthodiquement placé ses hommes dans les rouages de l’armée.

Cliquez ICI 

Il fait parti de ceux qui obtiennent en 2015 la mise à la retraite du patron du puissant  (DRS)  Mohammed Medienne

Il supprime ainsi  un concurrent possible

Cliquez  ICI 

« Il ne se passe pas un jour sans qu’une actualité mette en avant l’armée algérienne. Il ne se passe pas une semaine sans que le chef de l’armée algérienne, le général Gaïd Salah, inaugure un complexe, un aéroport ou fasse un discours en présence des médias. Le général occupe l’espace médiatique. Il se déplace, donne des conseils, serre des mains, il est partout, alors qu’Abdelaziz Bouteflika n’est nulle part…

Cliquez ICI

Rien ne semble l’arrêter pour décrocher le très convoité siège présidentiel au palais El Mouradia, à Alger. Pas même le frère du président , le pourtant tout puissant Saïd Bouteflika,  Il n’y a pas très longtemps, les deux hommes se sont alliés pour se débarrasser de l’ancien homme fort d’Alger, le général Mohamed Médiène, dit Toufik,

Le clan du président ne lui a jamais pardonné les réserves qu’il a émises sur le mandat de Bouteflika.

 Gaïd Salah, très ambitieux, aura les coudées franches pour décapiter l’empire sur lequel était assis Toufik et jeter en taule ses plus fidèles lieutenants comme le général Hassan, condamné à 5 ans de prison ferme.

Cliquez ICI    

12345...53