Archive pour la catégorie 'Afrique'

Mwanda Nsemi et le « Bundu dia Congo » (BDK)

22 février, 2017

 

Le royaume de Kongo 

comprenait l’Angola ,Cabinda , l’extrémité occidentale de la RDC actuelle ,une partie du Gabon

mais ce royaume fut ensuite divisé, morcelé, colonisé

Cliquez  ICI 

**

Les descendants de ce royaume sont là

Ils se souviennent !

en particulier  Mwanda Nsemi

**

Mwanda Nsemi ,

en 1969  il faisait des études de chimie  à Kinshasa quand les étudiants se  révoltèrent contre le régime Mobutu .C’est alors qu’il eut  une vision   et fonde un mouvement  politico-religieuse,.la «  Bundu Dia  Kongo » ( BDK )« Royaume du Congo »

**

Il est  un certain temps chef du département de laboratoire à l’Hôpital général de Kinshasa

puis s’engage sérieusement en politique et devient député   

**

Il ne se prend pas pour un prophète, mais plutôt comme « le grand maître de la sagesse kongo »,

il veut  ramener son peuple à ses croyances millénaires. et  faire revivre  l’ancien royaume de Kongo

qui avait sa capitale à Mbanza Kongo

**

II exalte la grande héroïne du Kongo Vita Kimpa

Cliquez ICI 

 

Kongo Mwanda-nsemi

Mwanda Nsemi raconte :

« Yaya Vita Kimpa , avançant vers le bûcher nous a   promis qu’un enfant naîtrait, le Fils de Dieu pour mettre fin à la Barbarie de l’homme étranger :

 » Que m’importe de mourir maintenant ? Ce pas,  maintenant ou jamais, j’ai à le franchir dans ma vie .Ma personne physique n’est autre chose qu’un peu de motte de terre .Je n’en  accorde aucune importance .Un jour ou l’autre ce corps sera réduit en poussière  Cependant mon esprit ,mon âme exalteront la gloire du très haut Nzambi  .Nul ici bas ne peut en disposer et Dieu pourvoira un autre plus puissant qui arrivera à bout de l’envahisseur

 **

Mwanda Nsemi  ne veut pas décomposer la RDC

mais créer une république fédérale avec un « Bas Congo » autonome

le Kongo du royaume

et déjà en 2008, la secte est réprimée au cours d’une violente opération militaire

**

Mwanda Nsemi est très actif

il a créé un blog ou il expose ses idées politiques et religieuses

Cliquez ICI 

**

Tout dernièrement encore il s’est ouvertement opposé à Joseph Kabila

et le mardi 17 février 2017  la police congolaise encerclait sa résidence pour le mettre en garde à Vue

 Cliquez ICI

le 3 mars il est arrêté avec son épouse 

Clqiuez ICI

Kimpa Vita ou Dona Beatriz (1684 -1706) : une Héroïne de l’empire du Kongo

21 février, 2017

Kimpa Vita ou Dona Beatriz

est une très jeune  fille

Elle meurt à 22 ans

mais elle est une femme forte

Comme  Jeanne d’Arc ,elle va  en guerre pour délivrer son peuple

Comme  Jeanne d’Arc elle sera brulée sur un bucher

Kimpa-vita 

Elle est née vers 1684 à Mbanza Kongo la capitale de l’empire du Kongo

un empire déjà évangélisé  

mais mal évangélisé par les portugais

**

 Elle est née20 ans après la mort de roi Antoine 1 qui a été décapité par les portugais en 1665 lors de  la batille d’Ambula

Catholique à sa façon , initiée à la société secrète des Kimpasi  ,

Kimpa Vita , parle avec les esprits et  entend des voix qui la pousse à libérer son pays

**

Son combat 

Elle fonde le mouvement antonien

en l’honneur du roi  injustement décapité 

mais aussi pour être protégé par le si vénéré Antoine de Padoue

Saint Antoine est notre remède 

Saint Antoine est le restaurateur du royaume du Kongo …

Saint Antoine tient les clés du ciel

Saint Antoine est au-dessus des anges et de la vierge Marie

 **

Elle prétend qu’elle est morte puis ressuscité avec à la place de son âme ,saint Antoine qui est entré dan sa tête…

Elle  enseigne que Jésus, et les apôtres sont noirs

 . Christ  est né à Sao Salvador qui était Bethleem .Jésus ,Marie et saint François étaient originaires  du Kongo et étaient noirs ….

Elle brûle les fétiches mais les croix aussi …parce qu’elle a été l’instrument de la passion de Jésus)    

 **

Elle enseigne  que le roi Antoine 1er  doit être considéré comme un « Messie»,

Elle  adapte les  prières  de « l’Ave Maria » et le « Salve regina » qu’elle transforme en « Salve Antoniana ».

Soutenue  par de nombreux nobles Kongo

elle  s’établit dans l’ancienne capitale São Salvador,

prés des ruines de l’ancienne cathédrale

il en résultât que la capitale fut rapidement peuplée ,parce que les uns y allaient pour vénérer la prétendue sainte et les autres pour voir la patrie renouvelée (Randles ,l’ancien royaume du Congop 157)

Elle  reconnaît l’autorité du pape, mais rejette  les  missionnaires européens

Elle s’oppose farouchement à la traite négrière et  déclare que le  roi Pierre IV n’est  pas légitime

Evidemment cela ne plait ni aux missionnaires ,ni au roi

Les moines  la traitent  de sorcière et d’hérétique

le roi la condamne au bucher

 Cliquez ICI  

L’empire Ashanti (1701-1957)

19 février, 2017

L’empire de l’or …la côte d’or …était située dans la Ghana actuel

Cliquez ICI 

**

Les habitants sont des akans venus du nord

ce sont des réfugiés de l’ancien empire du Ghana qui avaient été absorbés par l’empire du mali

Cliquez ICI

**

Le trône d’or

Le fondateur de cet empire  est  Osei Tutu (1701-1717)

assisté par  Okommfo Anokye ,un mage en relation avec l’esprit des ancêtres 

Osei Tutu était assis sous un arbre,  lorsque un siège d’or envoyé par le dieu Nyame descendit  du ciel  accompagné par les éclairs et les nuées …

** 

Selon  le prêtre royal Okommfo Anokye, ce siège, était l’incarnation de l’esprit de la nation ashanti  et  devint le symbole de l’unité et de la vitalité du royaume, l’or représentait l’essence du soleil et le symbole de la force vitale. 

Ce siège était si sacré  que l’on ne pouvait pas  le poser directement sur le sol .Il était toujours posée sur un siège de style européen et une natte  de peau d’éléphant .Le souverain  dominait ainsi  les forces européennes et les forces naturelles

**

L’importance  du siège d’or était  renforcé  par des accessoires  comme des cloches et des chainettes de bronze .Les cloches pour invoquer les défunts et les chainettes symbolisait la Volonté de conserver intacte l’âme  de la nation     (« l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 133 )  

**

L’empire connut son expansion maximale sous le règne d’Okopu Ware I (1718-1750)

 **

Les reines mères

La société des Ashantis  était  une société matrilinéaire

autrement dit  la transmission des héritages ou des titres se faisait par la mère et non par le père

**

Ainsi l’accès au trône était déterminée par la mère 

La reine mère était donc la personne la plus importante et la plus vénérée de l’empire  

Elle était toujours  représentée les seins nus puisqu’elle donnait la vie à son peuple

**

La dernière reine mère est décédée en 2016

Cliquez ICI

**

La reine Victoria

Les ashantis voulurent donc honorer la reine Victoria d’Angleterre

et  représenterent Victoria  avecles seins nus, sur un tambour

et lui tapèrent dessus

Ghana-Victoria 

Ce fut génial !

un vrai choc des cultures

**

Victoria en fut sûrement enchantée

et l’ éclat de rire des Anglais a dû retentir au delà des océans

                                     

Les artisans

L’Empire Ashanti continua de prospérer grâce au commerce de l’or et de la noix de cola mais aussi grâce à la traite des esclaves 

de nombreux métiers dépendaient de l’exploitation de l’or : Les orpailleurs ,les marchands les orfèvres..

Au musée du quai Branly à Paris , on conserve  de nombreuses statuettes animales ou végétales, des emblèmes et armes rehaussées d’or et des parures féminines (bracelets, bagues).

 

Ghana-or

La fin de l’empire

 les Anglais pénétrèrent dans la capitale de l’empire  à Kumasi en  février 1874,

La Côte d’Or (Gold Coast) est  officiellement déclarée colonie britannique du Togo

En 1901, la reine mère Yaa Asantewaa, tente un dernier soulèvement contre l’oppression britannique mais en vain.

En  1957, la Côte-de-l’Or devient indépendante et est dirigée par Kwame Nkrumah

Les rois d’Abomey

13 février, 2017

Le royaume de Dahomey est créé vers 1600 par les Fon venus du royaume Yorouba voisin

Cliquez ICI 

**

Dahomey veut dire «  sur l’estomac du serpent »

le palais du roi aurait été  fondé sur l’estomac d’un serpent

le serpent qui mord sa queue symbolise le royaume sa richesse et sa force 

  Au XVIIIe et XIXe siècles, ce royaume ne dépend plus du  Royaume d’Oyo et devient un lieu majeur de la  traite des

esclaves atlantique, fournissant peut-être jusqu’à 20% des esclaves en Europe et en Amérique

** 

Aho Houegbadja (vers 1645-1685) le fondateur

Ce  3e roi d’Abomey est considéré comme le vrai  fondateur du Dahomey.

Il  est sorti de sa cage et a construit les palais d’Abomey

Il est donc représenté  par un poisson échappé de sa cage

Dahomey-Huegbadja

 

Agadja (1711-1740 ) le conquérant

est le fils d’Houegbadja

Cliquez ICI  

c’est donc un contemporain  de Louis XV

 « Personne ne peut mettre le feu à un grand arbre abattu avec toutes ses branches, il faut d’abord le couper »

 Il est perpétuellement en guerre avec entre 1728 et 1740 contre le royaume d’Oyo .

il s’est surtout rendu célèbre en conquérant l’accès à la côte  et en accédant ainsi au commerce avec les européens

Son emblème est  donc un navire  à voile des Européens

Dahomey-Agadja

 

il gagna beaucoup de batailles grâce aux amazones

Cliquez ICI 

**

 puis vint Tegbesu ,un homme de loi 

Cliquez ICI  

puis Agonglo un artiste

Cliquez ICI  

puis Ghezo et son fils Glélé

Cliquez ICI 

et enfin  Behanzin ,celui qui osa tenir tête aux Français  

Cliquez ICI  

Le roi d’Abomey Tegbesu(1740-1774) : La loi et les rites

12 février, 2017

Tegbesu  est le 7è roi d’Abomey  

 Cliquez ICI

**

Il fut envoyé dans sa jeunesse à la cour Yoruba à Oyo comme  le futur Henri II roi de France fut envoyé en Espagne en tant que gage au cours du 16é siécle  

 De retour chez lui, il fut choisi parmi ses frères pour succéder à  son père le roi Agadja

Ses frères trés déçus , s’y opposèrent et  complotèrent en  saupoudrant la tunique royale le jour du couronnent avec une poudre mortelle

en vain !

Le roi vécut

les frères moururent

et Tegbesu choisit  pour emblème  royal un buffle vêtu d’une tunique

Rien ne peut forcer le buffle à retirer sa tunique.

**

Roi et prêtre

Ce roi est un homme de loi

il légifère et réorganise son royaume

 

Il est aussi un homme religieux

Il vénère les dieux et les ancêtres

Il consacre un  centre à Djena

pour louer Lisa (la lumière céleste ), Age (le dieu des Forets)

et Gu le dieu de la guerre et du fer

**

Il  édifie le  temple de Tohosu (le roi des eaux ) à la mémoire d’un de ses frères qui ne l’avait pas trahi

et  qui avait le don de la parole

le principale symbole de ce culte des eaux est un échassier  à longues pattes ,avec un poisson dans le bec

 

Dahomey-echassier

 (voir l’art royal africain » par Suzanne prestin Blier p 106 )

**

Etrange !

Il existe de curieuses ressemblances entre les symboles employés par ce roi  et les symboles évangéliques 

La tunique ensanglantée du Christ

Le culte du Verbe ,la parole qui est source de Vie

le poisson un des premiers  signes de reconnaissance des chrétiens

**

La traite negriére 

mais il ne faut pas se méprendre

. Vers 1750, le roi Tegbessou vend chaque année plus de 9 000 esclaves aux négriers. On estime que ses revenus sont quatre à cinq fois plus élevés que ceux des plus riches propriétaires terriens d’Angleterre.

 Cliquez ICI 

Le roi d’Abomey : Agonglo (1789 -1797) : L’artiste

11 février, 2017

Ce roi semble meilleur que ceux qui l’ont précédé

Il a pitié des esclaves de Ouidah si maltraités par le roi Tegbessou

 et essaye de les soulager

il semble humble

et choisit pour emblème l’ananas

 « la foudre tombe sur le palmier, mais l’ananas lui échappe »

Dahomey-Agonglo

Est ce pour cela que Mgr Barthelemy Adoukonou devenu évêque

 est fier de dire qu’il est descendant de la famille  royale

Cliquez ICI 

Il pense  que le roi Agonglo aurait été assassiné parce qu’il voulait se convertir au catholicisme

**

Un artiste

Agonglo est un artiste .

aimé par les poètes

 « Agonglo ! Toutes feuilles en dents de scie ,rassemblées autour du cœur ..l’ananas résiste.»(Aimé césaire)

**

il imagine de nouveaux trônes , des récades ,

 

Les trônes

Dahomey trone

Le décor  en forme de treillis  rappelle les tabourets traditionnels qui étaient construits en fibre de raphia

la base et l’assiette évoque la terre et le ciel

le roi  au milieu de son peuple fait le lien entre son peuple et Dieu

N’est ce pas la signification du mot religion ? Relier à Dieu

Au centre du siège un motif en carré avec un croix en son centre représente le cosmos avec les 4 points cardinaux

(Voir « l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 108)  

**

Des récades

Une récade (ou makpo) est un  sceptre royal en forme de crosse ou de hache.

Cette canne garantit aussi l’authenticité d’un message royal envoyé à un dignitaire

Le terme est en effet dérivé du portuguais « recado » qui signifie « message »

Cliquez ICI 

 

Dahomey-Agongo

la récade d’Agonglo avait sa poignée en forme d’Ananas 

**

Le tissage

Il encourage les tisserands

Dahommey-Tunique

le rang du possesseur est indiqué par le nombre des anneaux autour du col de la tunique  

Les rois d’Abomey : Ghézo(1818-1858) et son fils Glélé (1858-1889)

10 février, 2017

 

Le roi Ghézo(1818-1858)

Le 9é roi d’Abomey

Cliquez ICI 

**

Le Buffle

En 1823,  Ghézo  bat l’empire d’Oyo et n’en est plus tributaire

Dahomey-Guezo

« Le buffle puissant traverse le pays et rien ne peut l’arrêter ou s’opposer à lui ».

en 1851 et 1852 les Britanniques stoppent le commerce d’esclaves. Ghézo est contraint d’accepter

En 1878  les français signent   un accord avec le royaume  pour transformer le port de Cotonou en protectorat.

**

C’est sous son règne que l’appellation de « Fon » fut utilisé pour désigner l’ensemble des populations du royaume ,car on pouvait voir des arbres appelés « Fon » en  abondance dans toute la région d’Abomey 

**

Guézo  a t il été séduit par le christianisme ?

Il donna un partie du domaine royal  pour la construction d’une église catholique et commanda en France des statues de saints en  grandeur nature

Plus tard ,le sculpteur Sossa Adede s’inspirera des ces statues pour représenter les 3 rois exposés au musée du quai de Branly

(l’art royale africain » par Suzanne Preston  Blier p 112 ) 

**

Le roi Glélé (1858-1889)

Glélé  le 10é roi d’Abomey est souvent  en guerre avec les  Yorouba, mais il eut de bonnes relations avec les Eropéens.

  En 1868 et 1878, il céde le territoire de Cotonou à la France

Cliquez ICI 

**

Le lion

Glélé ,c’est le roi lion

Le lionceau sème la terreur parmi ses ennemis dès que ses dents ont poussé

 

Dahomey-Glélé 

 

 Il se compare à Louis XIV,le roi soleil

il  parcourt sa capitale dans un carrosse de verre , qui a été créé par les orfèvres du clan  Huntonji dont les descendants sont toujours  l’œuvre

 Cliquez ICI :

Il construit à Cana un  palais de 800 m de long  

**

La porte de son tombeau

 

Dahomey-porte-de-la-tombe-d

On y voit

Un calao  qui rappelle que Glélé avait une lourde responsabilité à la tête de son étât  

Un éléphant  pour se souvenir de Ghezo ,le père de Glélé « dont on entend toujours le pas »

Un cheval  car même ceux sont la vie parait facile doivent s’arrêter pour boire à la source

Des yeux et un nez  pour souligner la perspicacité du guide du royaume

Huit grenouilles  symboles de calme et de prospérité

(« l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 116 )

**

Le guerrier  

l’artiste forgeron Akati Akpele Kondo  étai  un prisonnier  de guerre

Glélé  lui demanda  de faire en l’ honneur de son pére Guezo qui avait tant guerroyé   

une statue représentant  Gu le dieu de la guerre

**

Dahomey Dieu Gu-ou-roi-Ghezo

L’épée ajourée du Dieu  renvoie à un phrase prononcée par les devins

« le coutelas audacieux a donné naissance à Gu et la vengeance se poursuit »

**

Le textile

Colbert sous Louis XIV avait ouvert les « Gobelins » pour faire des tapisseries

Le roi Glélé  encouragea aussi les tisserands en particulier la famille des Yemadge

pour faire des appliques murales en tissus

ou des tentes géantes

ou encore des parasols pour les jours de fêtes

**

Les descendants de cette famille des Yemadge  exercent  toujours au Bénin et exposent leurs œuvres au musée du quai Branly 

Cliquez  ICI  

Béhanzin (1889-1894) : Le dernier roi d’Abomey

9 février, 2017

Le dernier roi du Dahomey fut Béhanzin

**

Béhanzin était un guerrier

un conquéran

un requin

 Je suis un requin. Je n’abandonnerai pas un pouce de mon royaume.

Il n’a pas peur des blancs 

et dés qu’il prend le pouvoir

il attaque  les protectorats français et rejette l’accord concernant Cotonou.

Les Français répliquent entre 1890 et 1894 et le général Français  Alfred Dodds capture et déporte  Behanzin

Cliquez ICI  

**

Le palais de Béhanzin

En 1892, les Français  en entrant à Abomey  pillèrent  les palais royaux

Ils emportèrent trois grandes statues royales et quatre portes qui sont maintenant exposées au musée du quai Branly

Ces statues ont été sculpté par Sossa Adede  qui travaillait pour le roi au cours du XIXe s

 

Dahomey Palais-d'Abomey

 

Le roi Guézo est au centre

Le roi Glélé est représenté par un lion  

Le roi Béhanzin est un requin

Les 3 sont représentés en marche et les poings serrés  

**

Il semble  que Sossa Adede ait pris pour modéle un groupe de statues de grandeur nature acheté aux Français par le roi Guezo

Ces sculptures servaient à la fois d’emblèmes royaux et d’objets magiques destinés a à favoriser les victoires militaires    (« l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 120)

**

Elles étaient portées face à l’ennemi comme l’arche d’alliance était portées par les juifs lors des combats    

**

Le Dahomey devient colonie française puis république  indépendante en 1960 .

En 1975 le pays  reprend son nom des temps anciens : Le Benin

Le  fils de Behanzin et dernier descendant royal du Dahomey est mort à  Dakar en 1928

Porto Novo est  la capitale officielle, et Cotonou, la capitale économique du Benin

L’Afrique envahie par les musulmans

5 février, 2017

Les commerçants

Au début ,les arabes musulmans sont arrivés en Afrique par le nord  

subrepticement.

sans militaires

sans violence 

sans colonisation notoire

mais avec des commerçants

Ce ne fut pas une invasion programmée

Ce fut discret !

Ce fut lent !

On connaît l’histoire grâce à des géographes musulmans de cette époque  

**

Al Bakri (1014-1094)

Né à Cordoue ,

 Al Bakri est un érudit géographe  et jouisseur

Il n’est peut être pas un  témoin direct de ce qu’il raconte

dans son livre « une Description géographique du monde connu, »

**

Il aurait traversé le désert du Sahara pour rejoindre le Ghana et le « Soudan »

c’est-à-dire le pays des noirs

Il décrit en particulier une ville dans la région de l’Aouker ,( dont il reste des traces au sud de la Mauritanie actuelle)

vers 1068 .qu’il aurait pris pour Ghana

**

Al Idriss (1100-1165)

Al Udriss a grandi à Cordoue

En 1138 il arrive à Palerme et  écrit le « Livre de divertissement pour celui qui désire parcourir le monde » ou Kitâb Rudjâr - Le « Livre de Roger». à la demande de  Roger II ,roi normand de Sicile

ce livre est  l’un des meilleurs ouvrages de Cartographie médiévale

mais les biographes arabes ont considéré al-Idrīsī comme un renégat, au service d’un roi chrétien.

.Idriss  décrit ce qu’il  pense être la ville de  Ghana  mais il la place  plus au sud peut être au bord du fleuve Niger

**

Les Almoravides

En 1076.les Almoravides, moines-guerriers musulmans , maîtres du Maroc apprennent par les commerçants que le Ghana regorge d’or et attaquent . Koumbi Saleh, la capitale du Ghana, qui  est détruite. C’est la fin de l’empire  

**

Les empires

A partir du 13é siécle ,les empires du Mali et du Songhaï seront  gouvernés par des rois musulmans

cliquez ICI  

mais les rois ne cherchaient pas à convertir leur sujets

car ils avaient besoin d’esclaves

or il ne leur était pas permis d’avoir des esclaves musulmans

**

L’esclavage au Zanzibar

Une autre invasion de l’Afrique par les musulmans eut lieu à partir des rives de la mer rouge

Par là, les arabes recherchaient encore de l’or…au Zimbabwe

 mais aussi des esclaves …à Zanzibar

Cliquez ICI 

**

Livingstone fut  témoin d’un massacre d’esclaves à Nyangwe ( en RC) 

Cliquez ICI 

l’ histoire de l’empire du Bénin en image

2 février, 2017

En Afrique il y a peu d’écrits sur le passé,il y a des images ,il y a de l’art

**

Un art qui dévoile le cœur des hommes

et leurs histoire

comme celle de l’empire du Bénin  

Cliquez ICI 

**

Oranmiyan

Il était une fois

un jeune prince qui partit d’Ife

dans l’actuel Nigeria

Il voulait créer un empire

Il s’appelait  Oranmiyan

Il partit à cheval

C’était au 13 é siècle

 

Benin-Oranmiyam

 

Son histoire fut racontée  pendant des siècles

et au 18è s  un sculpteur fit en cuivre une petite statuette  

un petit roi ,un petit cheval

C’est frais !

C’est beau !

 **

Les rois

Puis l’empire s’agrandit

les rois devinrent des chefs

Du 16é siècle au 18é siècle

en signe de puissance, ils portaient autour du cou des colliers de corail

Benin-rois

 

Les reines

 étaient représentées  avec une couronne très haute et recourbée vers l’avant  en « bec de poulet » 

 

Benin-reine

Les palais  

les palais du  roi ,le «  léopard de la maison » étaient décorés avec  des léopards en ivoire incrustés de cuivre, de verre, portant des colliers de perles de corail autour des hanches.

Benin-Léopard

 

Au 16é siècle  ils  étaient gardés par des guerriers gravés dans des plaques de cuivre

Les guerriers avaient des cloches qui pendaient à leur ceinture

Benin-Guerriers

Le roi Ewuakpe

Il fut roi de 1690 à 1713

ce fut donc un contemporain de Louis XIV

Il fut en conflit avec les siens et  a dû céder certains de ses pouvoirs

Il fut ensuite en  contact avec  les portuguais qui naviguaient dans le » golfe du Bénin»  

ce fut pour le royaume le commencement de la décadence  

 

Benin Ewuakpe

le  roi a toujours des colliers en corail autour du cou

mais il porte un chapeau portugais  

Il perd sa dignité,  sa grandeur

**

En 1897  « Benin city « fut détruite par les anglais  

et beaucoup d’objets d’art  furent envoyés en Angleterre 

1...2829303132...53