Archive pour la catégorie 'Afrique'

Algérie : Le général Mohammed Médiène, dit « Tewfik »

24 mars, 2018

L’homme des renseignements

 Mohammed Médiène est né en 1939

Cliquez ICI

D’autres disent  qu’il est né « dans un village montagneux en kabylie et il a grandi à Alger »

C’est pas clair ! 

C’est normal

Tout est secret dans la vie de cet agent secret 

« adepte du cryptage, il évolue dans l’ombre,

Il s’appelle Toufik   pour des raisons de clandestinité, quand à la fin de la guerre d’Algérie  les combattants utilisaient des pseudonymes

Certains le décrivent comme un personnage très secret et très réservé.

D’autres, le dépeignent comme un homme humble, très posé et doté d’un sens très aigu du patriotisme…

D’autres pointent du doigt sa responsabilité dans des drames, à l’image de « l’assassinat de l’ancien Président Mohamed Boudiaf » et de celui des « cadres emprisonnés et des dossiers truqués »

**

Le chef du DRS

Lors des émeutes d’octobre 1988, il prend la tête du DRS( département du renseignement et de la sécurité)

Cliquez ICI  

Il suit de prés la montée de l’islamisme, l’apparition du FIS, sa victoire aux législatives de 1992, la destitution du président Chadli, les années terroristes (200.000 morts) l’assassinat de Boudiaf…jusqu’en 2015

**

Maintenant il est agé, On le dit malade, lui aussi, à l’image du président Bouteflika  .

Cliquez ICI

**

Limogeage en 2015

Un véritable séisme  

Le qualificatif ne semble pas inapproprié ou exagéré pour qualifier le limogeage – ou le départ à la retraite – selon les diverses interprétations, du général « Toufik, » de son poste de chef de Département de renseignement et de sécurité (DRS).

Le mot séisme n’est pas trop fort, convenons-en, et pour cause : le général Mediene a dirigé ce département pendant 25 ans,

On lui accolait le sobriquet de « Rab Dzair » (le dieu de l’Algérie)

Car, outre le renseignement, ce département s’était adjugé la mission sécuritaire, ce qui lui a valu un rôle majeur dans la lutte antiterroriste durant les années 1990 au point d’entrer parfois en rivalité avec l’état-major de l’armée

Clqiuez ICI

Algérie : Ahmed Ouyahia (1952….) Le premier ministre

23 mars, 2018

Ahmed Ouyahia  né en 1952, Ouyahia détient le record de durée au poste du premier ministre .

Il est le seul titulaire à avoir exercé la fonction plusieurs fois.

Cliquez ICI

**

Un homme pragmatique

Un vrai diplomate ,il s’adapte

Une girouette. un caméléon

**

L’homme des sales boulots

1995-1998  Il est Premier ministre sous le président zeroual .

C’est une gageure .

Tout va mal

c’est la guerre civile, les caisses sont vides, le chômage endémique, …

. « L’Algérie n’avait même pas assez de dollars pour s’acheter un bateau de blé », reconnaîtra plus tard l’intéressé.

**

Ouyahia  ferme des entreprises publiques, licencie des centaines de milliers de travailleurs ,emprisonne des milliers de cadres, dont beaucoup ont été arbitrairement détenus des années durant.

Depuis cette période  un étiquette lui tient à la peau

Ouyahia est l’homme des sales boulots

Il fait ce qu’il a à faire, pas toujours de gaieté de cœur, mais il a le sens du devoir et de l’État …Les critiques ne l’affectent pas, car il a une carapace qui lui permet de les contenir. Si vous saviez comment les critiques lui glissent dessus… »

 

**

Un homme sans cesse viré et rappelé

Homme de dossiers, travailleur infatigable, fin connaisseur il se rend indispensable ,

mais il a souvent des relations conflictuelles avec Bouteflika

il y a des hauts et des bas

En   période de disgrâce, il sait attendre  et rester dans l’ombre

En embuscade ,il ne fait pas de vagues

il attend son retour

**

2003-2006 premier ministre ,puis renvoyé  

2008 -2012  de nouveau ministre,puis envoyé 

En avril 2014, Ouyahia est   chef  du cabinet présidentiel.

 « Le président ne pouvait pas trouver meilleur serviteur … L’homme est d’une loyauté sans faille envers celui qu’il sert. »

Avec  Saïd Bouteflika, le chef de cabinet est l’une des rares personnes à travers lesquelles instructions ou directives présidentielles sont transmises aux différents centres du pouvoir

**

le 15 Aout 2017, il redevient Premier ministre

Se prépare t il à un nouveau destin ?

**

Les futures élections

il  brigue  certainement la place du président

il ne le dit pas

Il dit même le contraire

**

Il n’est pas bien vu à la  présidence

« Ahmed Ouyahia est au plus mal avec les intimes du chef de l’Etat. »…. Et ils sont deux au moins à ne pas vouloir d’un Ouyahia président: Chakib Khelil, l’ancien ministre du Pétrole et l’intime du chef de l’Etat et  le frère du Président, Said Bouteflika, qui cache à peine ses propres ambitions présidentielles….Said Bouteflika a quelques raisons supplémentaires d’en vouloir à Ahmed Ouyahia qui  a déclaré« Said, je le tiens; car j’ai des dossiers de corruption sur lui ».

**

En outre, suite aux difficultés économiques qu’il rencontre actuellement en janvier 2018 , il se pourrait qu’il soit éjecté de sa place

Clqiuez ICI  

Algérie :Ahmed Ouyahia président du RND

22 mars, 2018

Qui est donc Ahmed Ouyahia ?

Cliquez ICI

il a été  plusieurs fois  premier ministre en Algérie  

Plusieurs fois aussi il se retrouve à la tête du RND  (Rassemblement national démocratique )

**

Le RND

le Rassemblement national démocratique (RND),  a été créé dans les années 1990

les Algériens ont surnommé ce parti « le bébé à moustache » en raison de ses scores fulgurants dès les premières compétitions électorales auxquelles il a participé.

Ouyahia en fut le Secrétaire général de 1999 à 2012, il en a été évincé après des divisions internes mais il en a repris le contrôle en juin 2015.

**

Ce parti considéré comme étant le parti du pouvoir (avec le FLN) est plutôt un parti de droite.

Il compte en son sein une majorité de hauts fonctionnaires de l’État et de l’administration.

 Le RND est lié aux grands milieux d’affaires et partisan de privatisations dans l’économie.

Cliquez ICI 

**

Ouyahia,un homme de droite ?

sans état d’âme

« Ouyahia a mené une guerre sociale contre les salariés algériens,. Il l’a fait sans aucun état d’âme. » selon  un syndicaliste de l’Union générale des travailleurs algériens

En mai 2001, en tant que ministre de la justice il  fait adopter par le Parlement deux amendements au code pénal prévoyant une peine de prison pour les délits de presse

Ces deux lois, jugées scélérates par la corporation, seront amendées en 2012, mais l’épisode restera une tache noire dans sa carrière.

**

Economie

Un jour

Il est  proche des patrons

il soutient les oligarques

Du reste sa femme et ses 2 enfants ont plusieurs entreprises

**

Un autre  jour, il est pour un état autoritaire

C’est à l’État d’être la locomotive de l’économie …, et il n’est pas question de lâcher la bride au secteur privé algérien, pour lequel il n’a guère d’estime.

L’état d’abord !

**

Oui mais !

Tout va mal en ce début de l’année 2018 et Ouyahia une fois de plus change de veste  et décide de privatiser certaine entreprises publiques

Cliquez ICI 

**

Un nationaliste

L’Algérie « first » …L’Algérie d’abord 

  les investisseurs étrangers doivent- s’adapter à la législation locale et il n’est pas question de se plier aux exigences de la mondialisation…Le pays doit apprendre à se débrouiller seul et ne pas compter sur un Occident toujours prompt à s’ingérer dans ses affaires souveraines. 

Cliquez ICI

En 1998 ,il a fait  promulgué la loi de généralisation de la langue arabe, visant essentiellement à l’arabisation de la Kabylie

**

Pas vraiment ami des français

Il est présenté comme le principal animateur du lobbying anti-français exigeant une repentance de la France pour « les crimes de la colonisation .

**

Pas très aimable avec les migrants

En Juillet 2017 il affirme que les « étrangers en séjour irrégulier amènent le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux », que « ces gens-là sont venus de manière illégale » et qu’« on ne dit pas aux autorités « jetez ces migrants à la mer ou au-delà des déserts », mais le séjour en Algérie doit obéir à des règles »,…nous n’avons de leçons à recevoir de personne, ni des ONG nationales ni des partis politiques.

**

Un musulman de droite  ?

Qui sait ?

Un jour ,il ne le semble pas 

« Ouyahia ? C’est un Erdogan sans l’islamisme… Je ne l’ai jamais entendu défendre la démocratie ou le pluralisme. Ce qui l’intéresse, c’est que l’État-pouvoir règne sans partage. Il est le produit d’une époque, celle de la centralisation. »   

**

Lors de la  décennie noire » endeuillée par les massacres perpétrés par le GIA ,

,les élections législatives furent gagnées par le RND,le 5 juin 1997 contre les islamistes 

Cliquez ICI

**

Ahmad Ouyahia  du RND fut nommé premier ministre.

Lui qui  avait auparavant  mené une politique d’éradication du terrorisme,  Lui qui fut associé à la création à la fin des années 1990 des milices citoyennes GLD (Groupes de défense) 

Cliquez ICI

Lui donc devient en 1997 un farouche partisan de la réconciliation nationale.et prôna des mesures  d’assouplissement envers le FIS :Abdelkader Hachani fut libéré, et Abbassi Madani assigné à résidence.

et voici qu’en 2018 il vient de se déclarer salafiste

Cliquez ICI  

Soudan du Sud : un rêve devenu un cauchemar

21 mars, 2018

 

John Garang 

En septembre 1983 le général  Nimeiry président du Soudan  impose la loi islamique à l’ensemble du pays.

Or les habitants du sud sont chrétiens ou animistes

Avec eux  John Garang fonde l’Armée populaire de libération du soudan (SPLA)  et  entame une guerre contre le pouvoir de Khartoum

Cliquez ICI

**

En 2005  Garang signe la paix et devient même vice président du Soudan

avec la promesse que les habitants du sud  pourront  voter en 2010 pour ou contre l’indépendance de leur région

Cliquez ICI

**

L’indépendance

En 2011 enfin le soudan du sud est devenu indépendant

c’est le rêve  

un vent d’espoir pour les Chrétiens noirs du sud

enfin ils vont trouver la paix et la prospérité

d’autant plus qu’ils ont désormais du pétrole  

Cliquez ICI

**

Le cauchemar  

mais les difficultés sont grandes

les défis à relever sont énormes

Cliquez ICI

**

Des médiocres au pouvoir 

Le rêve devient un cauchemar 

d’autant plus que le pouvoir a été  donné à des incapables

des médiocres  qui ne recherchent que leurs profits

Pou certains ,c’est la faute aux américains qui voulaient en profiter

pour se servir dans les réserves de pétrole récemment découverts

Cliquez ICI

**

Très vite c’est une lutte lamentable

entre le président Salva Kiir

Cliquez ICI

et le vice président Riek Machar

Cliquez ICI 

**

C’est la guerre

Cliquez IC

La famine, la fuite  et l’exil

Cliquez ICI

En 2017 des milliers de réfugiés sont partis en Ouganda

Clqiuez ICI

Omar el-Béchir président du Soudan

20 mars, 2018

Omar el-Bechir  né en 1944 est président du soudan depuis 1989

Cliquez ICI

**

28 ans de pouvoir

Que d’illusions 

Que de déboires !

Il évolue

il s’adapte

**

Un état Islamique (1989-1999)  

Il rêve et veut d’abord établir un état  islamique  avec Tourabi

Cliquez ICI

**

Les vaches grasses (2000-2011)

A la fin de 1999, le  soudan connaît le  boom pétrolier

C’est le temps des vaches grasses

**

Dorénavant  73 % des revenus d’exportation viennent du pétrole.

ce qui permet au gouvernement d’entreprendre des travaux de modernisations et d’améliorer les infrastuctures

mais il ne le fit que dans le nord du pays

le petrole venait du sud et de l’est

les profits sont envoyés au nord et à Khartoum

**

Les zones frontières où vivent des tribus non-arabes, sont frustrés et réclament un partage plus équitable

c’est ainsi qu’à partir de 2003 jusqu’en 20011 la guerre au Darfour  se transforme en  un véritable génocide

**

La guerre au Darfour (2003_2011)

Cliquez ICI

**

Que de déboires   !

Il devient le mal aimé ,le terroriste , rejeté par les américains

condamné par le tribunal international de la Haye    

**

En 2011 c’est la grande blessure

le soudan du sud lui est arraché

**

Les vaches maigres (2011 -2017)

Cliquez ICI /

**

L’avenir

le 6 octobre 2017, l’administration du président Donald  Trump lève l’embargo économique sur le Soudan, en vigueur depuis deux décennies. Il s’agit alors de l’un des rares sujets sur lequel il poursuit la politique de son prédécesseur Barack Obama.

Il offre  ainsi au pays une occasion de s’intégrer dans l’économie mondiale et de stimuler sa croissance économique

**

En novembre 2017 

Omar se rend  en Russie pour demander de l’aide à Poutine

Cliquez ICI

Soudan : l’état islamique d’ Omar el Béchir et Tourabi (1989-1999)

18 mars, 2018

Le 30 juin 1989 Omar el Béchir, renverse l ‘instable coalition gouvernementale du Premier ministre Sadq al-Mahdi

Dans le pays,, c’est l’indifférence générale. Rares sont ceux qui pleurent le régime renversé. … Hormis la Libye, tous les voisins du Soudan, à commencer par l’Égypte et le Tchad, poussent un soupir de soulagement.

Quoique …l’entrée en jeu de l’islamiste Hassan el-Tourabi comme éminence grise du nouveau régime ne rassure pas tout le monde

Cliquez ICI

**

Un régime islamique

Son éminence grise est en effet el –Tourabi 

Avec lui ,Omar dissout les partis politiques, impose la charia, aussi bien au sud qu’au nord et, islamise l’armée 

Cliquez ICI

**

Un Parrain du terrorisme international ».

En Février  1993 ,a lieu l’attentat du World Trade Center de New York .

Cliquez ICI

En Aout de la même année, Washington  donne la liste des Etats parrainant le terrorisme et y inclut le Soudan

En 1997  le Soudan fait donc parti des états à qui sont imposés des sanctions économiques et commerciales

(Le 6 octobre 2017, l’administration du président Donald Trump lève l’embargo économique sur le Soudan, en vigueur depuis deux décennies. Il s’agit alors de l’un des rares sujets sur lequel il poursuit la politique de son prédécesseur  Barack Obama ) 

**

En 1998,  c’est le tour des attentats contre les ambassades américaines de Nairobi et de Dar es Salam

Cliquez ICI

En représailles,  Clinton fera bombarder un usine chimique au Soudan  

**

Omar se sépare de Tourabi

.A partir de là, les relations entre « Béchir le militaire » et « Tourabi l’islamiste » se détériorent,

Pour se démarquer de l’islamisme radical ,Béchir se sépare donc d’Hassan Tourabi en 1999

Soudan : Les guerres au Soudan et au Darfour

17 mars, 2018

La guerre au Soudan  dure depuis soixante ans presque sans interruption :

**

1955 -1972 « première guerre civile »

elle est , limitée au Sud-Soudan,

elle commence en 1955, un an avant l’indépendance.

Elle est interrompue en 1972 par l’accord d’Addis-Abeba,

mais le conflit reprend dès 1983 

**

 1983 -2005 la « deuxième guerre civile »

 Elle s’étend du sud au nord du Soudan (régions du Sud-Kordofan, du Nil Bleu et de l’Est), et dure jusqu’à l’accord « global » de 2005

**

Le Darfour (2003_2011).

Cliquez ICI   

La guerre s’intensifie surtout à partir de 2003 au Darfour

Encore une fois

comme dans beaucoup d’autres pays

c’est la faute du pétrole  !

**

Les bénéfices du pétrole ont profité aux gens du nord 

et les tribus non-arabes,du Darfour qui  n’en n’ont pas bénéficié  se révoltent

**

Le 10 février 2003, les rebelles du ASL/MSL et du MJE, attaquent et occupent Gulu, ville du Nord-Darfour,

Cliquez ICI 

 Le gouvernement de Khartoum  réagit en armant  les JanJawids (les  nomades arabisés) .

Cliquez ICI 

En septembre 2003 un premier bilan des massacres fait état de plusieurs dizaines de milliers de morts.

En 2004,le gouvernement américain dénonce un génocide

Cliquez ICI 

**

En Juillet 2005,  un accord est signé  et  le leader sudiste Johan Garang  est nommé au poste de vice-premier ministre, en applications des accords de paix

mais  Il meurt dans un accident d’hélicoptère le  31 Juillet 2005

Cliquez ICI 

En 2005 et 2006 la crise du Darfour s’étend au Tchad et en Centrafrique

**

La MINUAD

Mission conjointe des nations unis et de l’Union africaine)

Le 31 juillet,2007  le Conseil de sécurité des Nations unies autorise  le déploiement au Darfour d’une force militaire pour assurer la sécurité des populations et garantir les accords de paix.

Cliquez ICI 

**

Ce qui n’empêche pas, les rebelles du MJE de lancer une attaque aux portes de Khartoum le 10 mai 2008

Khartoum a tremblé et Omar el Bechir dorénavant recherche , le chef du JEM, Khalil Ibrahim qui est tué le 23 decembre 2011

Cliquez ICI 

**

en 2011 

 99% des Soudanais du Sud ont voté en faveur de la sécession de leur province.L’indépendance du sud soudan est  déclarée le 9 juillet 2011.mais dess questions cruciales restent à régler telles que le partage des revenus pétroliers, la démarcation de la frontière et le statut de zones frontalières contestées

et puis …..la guerre n’est pas vraiment finie; Elle  reprend dans les régions du Sud-Kordofan et du Nil Bleu,

**

En 12 ans de conflits,les violences au Darfour ont fait plus de 300 000 morts et 2,5 millions de déplacés, selon l’ONU. La mission de la Minuad est aussi compromise par des attaques par des forces pro-gouvernementales.

Soudan : Les vaches maigres

16 mars, 2018

En 2011 le soudan du sud a proclamé son indépendance Par le fait même ,le soudan du nord  a perdu les trois quarts de ses réserves pétrolières,c’est pour le pays le début des vaches maigres

**

Emeutes de la faim.

Le quasi-doublement des prix déclenche des manifestations spontanées, inédites depuis 1989. Les manifestants sont impitoyablement réprimés.

En septembre 2013, Khartoum et les principales villes du pays sont le théâtre d’émeutes de la faim,

Cliquez ICI

Les violences policières font 200 morts, un millier de blessés et plus de 3 000 arrestations.

le régime craint de voir la population se soulever en masse, influencée par les révoltes arabes.

« Beaucoup souhaitent une mobilisation populaire et pacifique comme elle a eu lieu ailleurs lors du « printemps arabe », mais craignent une répression à la Syrienne ».(Jérôme Tubiana à RFI)

**l

L’embargo

Tout cela c’est la faute de l’occident et des Etats-Unis  qui ont imposé des sanctions au Soudan   

Au cours d’un interview  accordé au « monde » le 23 fevrier 2015  Omar el Bechir  déclare  

Je ne nie pas nos difficultés économiques causées entre autres par l’embargo des Etats-Unis qui ont incité leurs alliés à faire de même..En outre  La création du Soudan du Sud nous a privés de 80 % des revenus pétroliers.

Nous avions un accord pour  compenser trois années de perte de ces revenus pétroliers, soit prés de 11 milliards de dollars dont un tiers devait être pris en charge par la communauté internationale. Ce qui ne fut pas honoré.

Cliquez ICI

**

Malgré tout ,Le 27 avril 2015, Omar Hassan el-Bechir,  est réélu à la tête du Soudan avec 94,5 % des suffrages.

Cliquez ICI

Soudan :Les commerçants Zaghawas

15 mars, 2018

Les citations sont prises dans l’article paru  dans la revue « politique africaine n °130

 Cliquez  ICI

**

Au Darfour, le Dar Zaghawa – l’un des territoires les plus septentrionaux de la région – fut une des zones les plus touchées par la désertification dès les années 1960,contraignant les populations à la migration vers le Sud. Celle-ci fut massive puisqu’à la fin des années 1970, sur une population zaghawi estimée à 250 000 personnes, seuls 15 % des habitants vivaient encore au Dar Zaghawa .

**

Ils  étaient pasteurs ,ils devinrent  cultivateurs au Darfour

. La majorité des migrants (80 %), initialement pasteurs semi-nomades, choisirent en effet de s’installer dans les régions rurales  pour y devenir des cultivateurs sédentarisés

** 

D’autres devinrent commerçants .

Une petite fraction seulement (10 %) rejoignant les villes darfouriennes, et … parmi ces nouveaux urbains, beaucoup choisirent de se lancer dans le commerce et le firent avec succès

**

Certains gagnèrent la Libye voisine, alors en plein boom pétrolier

La Libye frontalière du Dar Zaghawa, est effectivement essentielle dans la réussite commerciale plus large des Zaghawa au Darfour Le boom pétrolier en Libye encourageait une forte demande en main d’œuvre … Les migrants soudanais étaient dès lors facilement embauchés, ce qui leur permettait d’accumuler un capital qu’ils utilisaient ensuite pour débuter une affaire au Soudan.

Le parcours d’Adam Yagoub, issu d’une famille populaire et devenu un homme d’affaires international,  est un exemple de réussite  .

Cliquez ICI 

**

Ayant été nomades ,ils connaissaient les routes du désert

 Du fait du positionnement du Dar Zaghawa à la frontière de la Libye et de l’habitude des Zaghawa d’emprunter les routes sahariennes avec leurs troupeaux, , ceux-ci devinrent les leaders de ce nouveau commerce 

**

Le souk Lybia

A Khartoum, il sont à l’origine  du marché devenu célèbre le  souk lybia

La dispersion des populations zaghawa facilita également le développement des activités des entrepreneurs zaghawa qui disposaient désormais de relais dans l’ensemble du territoire darfourien, mais aussi dans d’autres villes du pays où s’étaient installés les migrants.

Ce fut notamment le cas dans la banlieue de Khartoum où nombre de darfouriens avaient migré et où s’organisa un très grand marché nommé souk Libya, en référence au pays d’origine des produits vendus.

 Sans surprise, les commerçants zaghawa étaient les acteurs majeurs de cette place marchande qui devint en quelques années le premier marché de gros pour certains produits manufacturés de la capitale soudanaise 

**

mais par la suite à partir de 2003 , pendant  la guerre au Darfour  

On accusa les commerçants zaghawa d’être affilié au MEJ

mouvement  antigouvernemental

Cliquez  ICI   

une répression féroce s’instaura peu à peu contre l’ensemble des Zaghawa

en 2008 certain furent même  torturés

suite à l’attaque du JEM contre la capitale 

Soudan ;Al-Tourabi (1932-2016) : Le pape noir du terrorisme

14 mars, 2018

Hassan Abdallah al-Tourabi  est un homme politique  soudanais ,membre des Frères musulmans

Cliquez ICI

**

Mais qui est donc Al Tourabi?

Un frère musulman , ami des dictateurs 

Jeune, il  était « frère musulman » et pratiquait un islam dur et pur

En 1983 , Al-Tourabi, sous la dictature de Numeiri Hassan, a contribué a instauré  la charia

En 1989  il  se rallie au dictateur suivant Omar Hassan el-Bachir qui prend le pouvoir par un coup d’état  

Avec lui il inaugure un régime de terreur où purges et exécutions se succèdent. La torture est généralisée, les opposants disparaissent dans les « ghost houses », les villas fantômes des services secrets.

**

Le pape noir du terrorisme

C’est ainsi que le surnomme l’auteur d’un article du 7 mars 2016  dans « le point »

En 1991  Hassan al-Tourabi  rêve de devenir un leader dans le monde musulman. 

Il organise à Khartoum la première Conférence populaire islamique, en réunissant  tous les  «  grands »  du djihad  ….ceux du pakistan ,le  Front islamique du salut (FIS) algérien,  Zawahiri futur responsable d’Al –Qaïda, le Hamas palestinien et le Hezbollah libanais ,Tariq Ramadan, petit-fils  du fondateur des Frères musulmans égyptiens.

Il entend réunir sunnites et chiites afin de « défier l’Occident tyrannique ».

**

En 1995 Tourabi est élu président du parlement soudanais ,mais par la suite ses relations avec le président ne sont plus aussi courtoises  

En décembre 1999 Tourabi désire faire voter une loi  interdisant le cumul des mandats pour le président…  en vain !

**

.De 1992 à 1996 il accueille Oussama Ben Laden, à Khartoum avec toute sa famille

mais plus tard, en 1996,, il est prêt à  « abandonner » Oussama Ben Laden. aux américains qui  pour une raison inexpliquée, décline l’offre.

Cliquez ICI

 **

Un musulman modéré ?

Tourabi a t’il viré sa cuti ?

Il a des problèmes avec le dictateur

il se modère   

 De mars 2004 à Juin  2005 Tourabi est mis en prison

et de nouveau le 12 mai 2008 après l’attaque du JEM contre la capitale .

On, le soupçonne d’avoir soutenu le mouvement

Cliquez ICI 

**

Avec l’âge, il se souvient peut être qu’il a étudié à la sorbonne

y était il encore en 1968 ?

Toujours est il que ce diplômé de la Sorbonne en vient  enfin à professer un islam  modéré

il déclare  « Les musulmanes peuvent épouser des chrétiens et des juifs, à condition bien entendu que ces chrétiens ou ces juifs soient tolérants. Par ailleurs, rien ne s’oppose à ce qu’une femme puisse devenir imam si elle en a les qualités. Je ne suis pas sectaire »,

**

En 2011 il déclare que le Soudan avait besoin d’une révolution à la tunisienne.

il  prêche pour une certaine démocratie

et accuse l’armée qui, selon lui,  ne soutiendrait jamais la démocratie.

**

Mais qui est il donc ?

Lui qui a été  envoyé plusieurs fois en prison

il  se réconcilie avec Omar El-Béchir. ce qui lui valut une chaleureuse poignée de main en mars 2014  de la part du president du Soudan pour la première fois en quinze ans.

Cliquez ICI

Al-Tourabi meurt le 5 mars 2016 à Khartoum d’une crise cardiaque

 

123456...53