Archive pour la catégorie 'Afrique'

L’immigration vu par Bernard Dadié dans le ‘nègre de Paris’

31 mars, 2017

Fatou Diome dans son roman « le ventre de Paris » s’adresse aux jeunes africains et leur déconseille d’immigrer

La France n’est pas un  paradis 

Ne venez pas !

Cliquez ICI 

**

Le nègre de Paris

En 1956

il y a plus d’un demi siècle

avant même les indépendances

Bernard Dadié  était aussi venu en France

**

Comme l’homme de Barbès de Fatou Diome

Il décrit aussi Paris  dans son roman  « le nègre à paris »

mais de son temps  venir en France

ce n’était pas encore la galère pour un africain

**

Bernard Dadié décrit donc la vie à Paris avec beaucoup d’humour

Il se moque

Il rit

Il éclate de rire

le rire contagieux ,bruyant de l’Africain joyeux

  Il s’étonne devant l’utilisation intensive des mouchoirs

Les casques dont se servent les coiffeurs pour les indéfrisables deviennent des «marmites blanches »

A Paris ce sont les hommes qui coiffent les femmes

la jupe que portent les femmes ressemblent à une « espèce de pantalon qui se passe par la tête (p172)

les amoureux s’embrassent sur la bouche au vu et au su de tout el monde (p 82) 

On nomme les soutiens gorges « petit pirate ,Ecrin d’Amour …Nid de fauvette (p 183)

la robe est  portée par les prêtres ,les avocats ,les magistrats  mais celles qui la porte le mieux se sont les femmes

 

Ici comme chez nous ,les femmes mènent discrètement leur jeu (p 131)

il ya des gens qui sont pour le gouvernement ce que sont les pique bœufs chez nous ,ils ,ne l’abandonnent jamais ….On les appelle les politiques ;des hommes si habiles qu’avec eux ,on ne sait jamais sur quel pied  danser

Cliquez ICI

L’immigration : Une blessure incurable selon Fatou Diome

29 mars, 2017

Dans son roman

« le ventre de l’Atlantique »  

Fatou Diome  déconseille  aux jeunes d’émigrer  

la France ce n’est pas le paradis

L’homme de Barbès en se vantant trompe les jeunes 

Partir en France c’est aussi perdre ses racines

et l’amitié de ceux qui ne sont pas partis

Cliquez ICI  

**

Nostalgie

Loin de son pays ,Fatou étouffe

Respirer ..,Soudain, JE me sentis isolée .Avec qui parler ? Les amitiés  d’enfance résiste parfois au temps, jamais à la distance ;la différence des itinéraires nous séparé  …j’étais nostalgique de l’ailleurs  où l’Autre est mien autrement( p 209)

**

Revenu en congé dans son île ,elle écrit  

L’Atlantique grondait ,les vagues mordaient les flancs de l’île  …l’atmosphère du village devenant  irrespirable je m’éclipsais  (p 220)

Ne suis-je pas pour eux, la veinarde qui s’envole pour la Farce ?Même dans ma famille peu de gens étaient sensibles à ma mélancolie (p 239)

**

Le tam-tam

Une vague d’émotion déferla en moi  aucune fille d’Afrique ,même après de longues années d’absences ,ne peut rester froide   au son du tam-tam .Il s’infiltre en vous, tel du beurre de karité dans un bol de riz chaud ,et vous fait vibrer de l’intérieur .La danse devient alors un reflexe qui ne s’apprend pas ,car elle est sensation ,expression de bien être ,réveil à soi même, manifestation de la vie ,énergie spontanée  (p225)

**

Les pieds nus

Les pieds enfoncés dans le sable froid des soirs côtiers ,on ne saurait mieux s’imbiber de la sève de l’Afrique ..c’est comme une communion venue du plus profond des âges  …On peut remplacer nos pagnes par des pantalons ,trafiquer nos dialectes ,voler nos masques ,défriser nos cheveux  ou décolorer notre peau ,mais aucun savoir faire technique ….ne saura jamais extirper de notre âme la veine rythmique qui bondit dès la première résonance  du djembé (225) 

**

Etrangère

étrangère partout

partir c’est devenir un tombeau ambulant remplis d’ombres …partir c’es mourir d’absence …On revient certes mais on revient autre …qui sont ces gens que j’appelle mon frère,  ma sœur…l’étranger qui débarque ? …la sœur qui part  ?(p 262)

**

mais quand même

Le départ est le seul horizon offert à ceux qui cherchent les milles écrins où le destin cache les solutions de ses milles erreurs

partir ,vivre libre et mourir  comme une algue de l’Atlantique ( p 296 )

**

Merci Fouta Diome ! 

L’immigration: « le ventre de l’Atlantique » par Fatou Diome

28 mars, 2017

Le ventre de l’Atlantique 

en 2001  Fatou Diome publie un  recueil de nouvelles intitulé « la préférence nationale » 

Cliquez ICI 

**

En 2003 elle publie son roman «  le ventre de l’atlantique »

pour les jeunes qui sont tentés d’immigrer en rêvant à un monde meilleur   

pour  des jeunes coincés entre l’Afrique soumise à des dictatures et une Europe aureolée de legende (Dominic Thomas )

 

Souvenir nostalgique du village

Les enfants regardent  sur l’écran de l‘unique télévision du village les réclames entre 2 émissions et voient  

un énorme cône de glace ,aux couleurs chatoyantes …  puis un enfant bien potelé apparaît ,en léchant goulument la  glace démesurée …les glaces , les enfants n’en connaissent que l’image  …pourtant, ils y tiennent à cette glace…tandis qu’un vieux pécheur  qui regarde aussi la télévision dégage une odeur fétide … ,mais les enfants ne  le disent pas …le respect ça vous cloue le bec ( p 22)

**

Au loin le soir on entend le bruit des pilons

Ces coups de pilon  résonnent  Ils précédent toujours l’appel du muezzin  et les chant des hiboux. Ils sont devenus pour  les insulaires la musique annonciatrice de la nuit  .mais dans cet univers de superstitions ,ils sonnent aussi l’heure de rites  maléfiques et le glissement dans les ténèbres des peurs ancestrales( p 26)

**

La Télé vu de France

On y voyait des starlettes issues d’un casting commercial ,une bande de demeurées qui ignorent tout des combats menés pour la dignité des femmes …qui dansaient sur des notes volée à divers compositeurs des 5 continents .  Elles exhibent leur corps d’anorexiques en hurlant des vers de mirlitons ;Bon Dieu, rendes moi Piaf ,Brel ,Brassens, Barbara et Gainsbourg ( p 42) 

**

Les africains en France

les gens de « la bas » en Afrique ne savent pas ce que souffrent les africains en France

le tiers monde ne peut pas voir les plaies de l’Europe ,les siennes l’aveuglent ;il ne peut entendre son cri ,le sien l’assourdit ( p51)

**

L’homme de Barbès

les rares africains qui reviennent en Afique en s’étant  enrichis mentent et se vantent comme l’homme de Barbès qui ment en oubliant sa misère et qui par son témoignage pousse les autres à immigrer  

Lorsque l’homme de Barbès  a l’occasion de raconter son expérience,  son public  plein  d’admiration en raffole ….«C’était comme tu pourras jamais l’imaginer ….Comme a la télé ,mais en mieux ,car tu vois tout pour de vrai ..Tu vas pas me croire …

Rien que leur aéroport est plus grand que notre village… La tour Eifel et l’obélisque ,on dirait qu’ils touchent le ciel .les champs Elysées ,il faut une journée pour les parcourir tellement  les boutiques de luxe …regorgent de marchandises  ..

L’arc de triomphe ..car les blancs  sont orgueilleux  …Ils érigent  un monument au moindre de leurs exploits t

Pour les grands hommes ils ont un cimetière  de luxe le pantheon :un prince pourrait y vivre ,…dire qu’il y mettent des morts ( p95)

**

La vie en France

La bas, pas besoin de payer une dot pour se marier .les femmes  te font tout ce que tu veux

le samedi ils font les  courses en voiture  dans des supermarchés  ou on trouve tout ce qu’on peut imaginer  ,même  de la nourriture toute cuite

Il n’y a pas de pauvres car même  à ceux qui n’ont pas de travaille ,on paie un salaire :Ils appellent ça le RMI

L’état donne de l’argent aux familles en fonction du nombre d’enfants

Alors plus ils procréent ,plus ils  ramassent .La bas on gagne  beaucoup d’argent .même  ceux qui ramassent des crottes de chiens  dans la rue, la mairie de Paris  les paie (p 99)

**

La misère  

Comment l’homme de Barbès aurait il pu raconter qu’il avait d’abord hanté les bouches de métro ,chaparder pour calmer sa faim,  faire la manche ,survécu à l’hiver grâce à l’armée du salut…perpétuel clandestin munis d’un afflux titre de séjour…..Il avait  pratiqué le marteau piqueur, de chantier en chantier par tous les temps ( p 102)

 **

Fatou raconte l’histoire d’un autre truand qui avait mieux réussi… et du jeune Moussa venu en France pour jouer au foot dans un club où il mène une vie d’enfer .Expulsé ,étant sans papiers, il retourne au village et se suicide en se noyant dans l’atlantique

**

L’instituteur du village

Il essaie de dissuader les jeunes de partir à leur tour

mais en vain !

l’homme de Barbès les a séduit ! 

Musée du quai Branly : Une exposition éclectique

27 mars, 2017

La collection de Marc Ladreit de la Charrière est  exposée au musée du quai Branly en ce mois  Mars  2017

**

La plus  vieille  sculpture

Branly-1

 

 Un buste masculin pré-dogon style Djennenké

daté au carbone 14 du IX é siècle ap JC

Un buste érodé en bois avec un bras levé

Le visage long  porte des scarifications en quadrillage de points en relief .

il est surmonté d’une coiffure en chignon de cheveux maintenus par des rubans

**

La sculpture la plus « classe »

 

Branly-3

Un masque cimier Ciwara du Mali qui date du 20é Siècle

l’antilope bondit avec ses cornes projetées en arrière (style Beledogou )

Quel style !

Quelle finesse !

**

La sculpture la plus originale

 

Branly-2 

Cette statue semble unique

c’est une maternité Luwa

RDC 19é siecle 

Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité

25 mars, 2017

Louis XIV est né en 1638. La même année  est ouvert le comptoir français  le plus important de la Côte , à l’embouchure du fleuve Sénégal dans un île qui reçut le nom de saint Louis 

**

Louis XIII avait autorisé le commerce des esclaves avec réticence

Louis XIV en a fait une institution

(Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p 12) 

**

Le sucre

L’homme noir est  l’homme du sucre

On a besoin de lui pour obtenir du sucre  

Seignelay le fils de Colbert en parle longuement dans un mémoire  publié en 1684

Plus on consommait de sucre en Françe , plus on avait besoin d’esclaves pour ramasser la canne à sucre an Martinique 

**

En même temps les chefs  africains demandaient de plus en plus des marchandises venant d’Europe .

Ils  étaient donc disposés à vendre des esclaves

**

L’or

L’ Afrique c’était aussi la côte d’or

Et Louis avait besoin d’or  

pour son palais à Versailles

**

Les hollandais

Or le commerce en Afrique , à cette époque là, était  entièrement dominé par les hollandais qui avaient supplanté le Portugal outremer et avaient créé des comptoirs au Sénégal ,au Ghana en Angola 

Colbert  en rage

La guerre contre le hollande devint avant tout une « guerre de commerce » 

**

Les compagnies à privilèges

 A partir de 1664,Louis XIV encouragea donc des compagnies  à faire le  commerce en Afrique  et pour se faire leur donna de nombreux privilèges

En 1670 Colbert constatait 

« il n’y a aucun commerce dans tout le monde qui produisent autant davantage que celui-ci »

**

La guerre avec les hollandais

En 1673 les français ,à la demande d’un  roi dans le golfe de guinée, s’installe à Commendo, à proximité d’un comptoir hollandais

Les hollandais réagissent, attaquent les français , prennent leur marchandises  et massacrent les indigènes qui avaient accueilli les français

Cliquez ICI    

En 1677 l’amiral d’Estrée s’empare de Gorée devenue place hollandaise

**

Séduction et rudesse avec les africains

Les Français étaient préférés par les africains aux Hollandais ,Portugais ou Anglais   

ce qui n’a pas empêché Du Casse d’imposer sa loi parfois avec violence  en incendiant plusieurs villages (p 52)

Ducasse futur gouverneur de saint Domingue interviendra

Cliquez ICI 

**

Mais l’homme le plus important fut Bruë

Cliquez ICI 

Ce fut Louis XIV qui a fait le plus de cadeaux aux souverains africains  pour qui Louis étaiy le plus grand monarque d’Europe

 **

Faut il coloniser ?  

Les français contentaient de faire du commerce a partir des comptoirs

Il n’était pas question de coloniser

mais en 1677  Chambonneau directeur de la compagnie de saint Louis y pensa .Il écrivit au roi  

Une telle entreprise  serait fort à la gloire du roi car celui ci aurait un pays de terre ferme où la religion chrétienne n’est pas connue ,vu que tous les habitants sont mahométans ,sans science ,pas même un temple ,et fort ignorants de leur religion ,de sorte qu’on aurait guère de peine à leur faire quitter  n’étant la pluralité des femmes

Il s’agit de prendre une terre et  d’y envoyer des hommes et  des femmes pour y habiter  à qui on donnera des places  comme on a fait en Amérique  pour y planter et faire tabac, coton, indigo, fer, or …Ce ne serait point nuire au naturels   on y fait aucun tort aux nègres ,puisque les trois quarts de leurs terres sont en friche (p 73)

 **

En  1688 ce projet fut présenté au roi par Seignelay  alors secrétaire d’état à la marine et présidenr de la compagnie du Sénégal

Mais Louis XIV ne s’y intéressa pas 

André Bruë (1654-1738) et le roi de Cayor

24 mars, 2017

En 1697 André Bruë  est nommé directeur général du commerce français au  Sénégal

cliquez ICI :

**

Il fut le meilleur représentant  de la France au Sénégal avant Faidherbe

Directeur commercial certes 

mais aussi explorateur , curieux, aimable , malin aupres des chefs et des rois africains

 

Ils offrait aux rois  des riches étoffes venues des Indes  ,des épées à monture d’argent, des pistolets , des verres … 

Les rois lui offraient aussi des cadeaux qui étaient parfois  des esclaves 

« sans jamais le confesser à ses interlocuteurs africains ,Bruë s’était toujours étonné de cette facilite avec laquelle les princes africains lui offrait des esclaves …..Le roi avait demandé qu’on lui fit venir un lit  de France à la mode et une cuirasse des plus belles .le parasol ou l’ombrelle devint un attribut royal  pratiquement sur toutes le côte  de Guinée

(Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p 147 )

**

Captif

Brué avait d’excellents rapports avec le roi de Cayor

Celui-ci ,un jour ,en apprenant que Louis XIV avait une seule femme ,lui demanda comment il pouvait faire lorsque son unique femme était malade ou enceinte  Et lorsque Bruë lui répondit qu’il attendait qu’elle se porta mieux ,le roi africain nullement convaincu rétorqua « Bof ! il a trop d’esprit  pour être capable de tant  de patience » p 55

**

Mais ce roi était imprévisible

Il avait un caractère si dangereux qu’il obligeait les français d’âtre continuellement sur leur garde

En 1702 il capture  Bruë pour obtenir une rançon

Il fut libéré après 12 jours de claustration.

Brué  lui garda rancune

Il voulait se venger

et projetait  de  l’arrêter à son tour

et de  l’envoyer comme esclave  en Amérique

mais il fut alors rappelé en France en 1702

**

En 1714 il retourne au Sénégal   

Il reprend ses explorations ,découvre les mines d’or de Bambouk ,visite le nord du Mali

et  entreprend de dresser une carte du Sénégal ( p88 )

En 1725, il se retire à Marseille ,se marie  à 70 ans et écrit ses mémoires

que le pére Labat (OP) consultera avant d’écrire « sa nouvelle relation de l’Afrique occidentale »  

Cliquez ICI 

**

Bruê  doit être  considéré comme un des plus habile administrateur qui aient existé ; Il fut le véritable fondateur du commerce d’Afrique ( Labat 

(Tidiane Diakité .Louis XIV et l’Afrique noire (P 91)

 

Le roi d’Assigny (Côte d’Ivoire )

23 mars, 2017

Située à 80 kms à l’est d’ Abidjan, Assigny se trouve au bord du golfe de Guinée

Cliquez ICI 

**

Arrivée des Français

L’amiral Du Casse est très bien accueilli par le roi Zena 

dans les environs de l’Abidjan actuel

quand il débarque à Assigny en 1687

Cliquez ICI  

**

En 1688 Il  propose au roi d’établir un établissement dans son royaume

et repart en  France ,en laissant 6 français en résidence  comme cage d’amitié

Le roi Zena  ,lui confie en otage 2 jeunes dont le fameux Aniaba 

qui deviendra la mascotte de la cour de Versailles

**

Aniaba

Cliquez ICI  

 Aniaba, arrivé en France  se fait  passer pour le fils  du roi Zena  

Louis XIV le reçut avec beaucoup d’affection et le fit instruire dans la religion Chrétienne

le 1er août 1691,il est  baptisé par Bossuet dans la chapelle des Missions étrangère..Son parrain est Louis XIV en personne Il reçoit le prénom  de Louis  

Il devient officier d’un régiment de cavalerie avec une rente annuelle de douze mille livres, « le premier officier noir de l’armée française »…..Le jeune noir avait domestiques ,chevaux et dettes…Il se signala à la fois par ses capacités militaires et ses frasques ,ainsi q’ au niveau d’endettement au dessus de celui d’un gentilhomme ordinaire (Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p 111)

**

À la mort du roi Zéna, la Cour résolut de renvoyer Aniaba prendre possession de ses États,

Accompagné de missionnaires et de marchands de la Compagnie de Guinée,

il quitta la France en avril 1701 pour arriver le 5 juillet

mais le nouveau  roi Akasini, ne le reconnut pas

et on ne sait  pas ce qu’est devenu par la suite notre mascotte de Versailles  

**

Les hollandais

Le roi Acassiny  fut aussi un grand admirateur de Louis XIV (p 121)

Il envoya une lettre à Louis XIV ,avec l’aide d’un interprète  qui savait écrire  

« je suis bien aise de témoigner par cette lettre à votre majesté le cas particulier que je fais de l’amitié du plus grand roi du monde ……quand votre majesté aura envoyé un plus grand nombre de religieux ,j’ordonnerai que tous les enfants de mon royaume aille au fort pour s’y faire instruire … »(p 122 )

 **

Ce ne fut qu’en 1702 que fut construit le fort et que fut hissé le drapeau français comme pour défier les hollandais    

Comme au Sénégal le nom du fort fut « saint Louis » ,en plein accord avec le  roi d’Assigny

**

Quand les navires de Du Casse repartirent…les occupants du fort restèrent seuls

ils n’avaient pas peur des autochtones

**

Ce sont les Hollandais qui les attaquèrent et détruisirent le fort  en novembre 1702 

Les sujets  du roi d’Assigny à leur tour s’en prirent aux hollandais et les massacrèrent  

Ils accueillir les occupants du fort qui  attendirent le retour des navires pendant plus de 3 ans

Ce fut la fin de cette courte histoire des Français à Assigny

**

Accasigny

d’après la description du Père Loyer

Accasigny avait un chapeau noir brodé  d’argent ,avec une plume blanche au-dessus à la française

…Le pouvoir du roi est très médiocre sinon à l’égard des pauvres et des esclaves sur lesquels  il a un pouvoir absolu et auxquels il peut couper le tête en cas de désobéissance  ,mais pour les notables et les chefs ils n’ a aucun pouvoir …

…le roi d’ Assigny comme son peuple est très pauvre ( p 143)

**

Bernard Dadié

Il est comique de remarquer que Bernard Dadié

qui  est venu à Paris comme Aniaba

et qui s’est tant moqué  des parisiens

dans son roman « le nègre à Paris »  

est originaire d’Assigny

Cliquez ICI 

Le royaume de Commendo et le fort hollandais de Saint Georges de la Mine en côte d’or

23 mars, 2017

São Jorge da Mina est un fort construit par les Portugais en 1482 au Ghana.

Ce fort est à l’origine de la ville d’ Elmina

Cliquez ICI 

**

En 1637, les Hollandais s’emparèrent des différentes installations militaires et commerciales portugaises de la Côte ouest africaine et le commerce des esclaves continuera avec eux jusqu’en 1814.

**

En 1638 les français ouvrent  un poste à Commendo prés de la côte d’or . Ce poste est occupé par des religieux Français  qui essaimeront ensuite à l’ouest vers  le royaume de Ardres

**

Les ambassadeurs du roi de Commendo

Le roi de  Commendo  avait entendu parler de Louis XIX et s’était toujours opposé à l’installation des hollandais .Il voulait commercer uniquement avec les Français

En 1672, il envoie  2 ambassadeurs en France avec un vaisseau de la compagnie des indes occidentales pour donner un message  dans  lequel le roi de Commendo lui offrait toutes facilités pour le commerce ,et même l’autorisation de construire des forteresses sur ses terres 

On montra aux  ambassadeurs Paris et les maisons royales  et ils repartirent chargés de présents  pour leur roi …

  **

Mais  ensuite Louis XIV ne se manifeste plus  

Le roi de Commendo envoie donc un autre ambassadeur qui fit escale plusieurs mois à la rochelle ,où il se fit instruire dans la religion catholique ,puis il se mit en route pour Paris mais tomba malade à Niort et mourut

**

En 1687 les Français s’installent enfin …mais ils furent aussitôt chassés par les hollandais

Cela plait pas à Louis ,le roi soleil

mais alors pas du tout !

Il envoie donc sur place Du Casse  pour se rendre compte de la situation  

 (Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p106 )

**

Du Casse veut  détruire les comptoirs des Hollandais et des Anglais   

Allons donc !

Ce sont les hollandais qui seront gagnants  

Du Casse  avait bien commencé à fortifier Commendo

En vain

10 ans plus tard il n’y avait plus rien

Les hollandais avaient tout fait brulé par les noirs et avaient fait couper le tête du roi pour le punir des sympathies qu’il avait montré pour les français  ( p 111 )

Cliquez  ICI  

Jean-Baptiste Du Casse (1646-1715)

21 mars, 2017

Jean-Baptiste du Casse  était un huguenot originaire du Béarn ,devenu officier de marine

Il est vite repéré par Colbert  et Seignelay pour son intelligence et son courage  

Cliquez ICI 

**

En1677 .Du Casse  est nommé directeur de la compagnie du Sénégal

En 1678  il prend possession de Gorée, où il  est le premier  français à vraiment s’investir  pour la vente des esclaves

Il en vend 2000 chaque année

Son plus grand client est alors le capitaine Charles François d’Angennes, marquis de Maintenon.

**

En 1687,  les Hollandais ayant attaqué les français en Côte d’or  ,le roi soleil envoie Du casse en Guinée à bord de la frégate « La Tempête » dans l’actuel actuel Ghana. avec une mission bien définie  par Seigneulay

 Examiner les avantages de chaque lieu pour le commerce , le genre et les dispositions des habitants ,pesé les forces et les faiblesses des hollandais ,recevoir les propositions qui pourront être faites  par les princes ou les chefs du pays 

 (Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p 108 )

Au retour ,Du Casse dans son rapport destiné au roi recommande la construction de 3 forteresse à Assigny , Commendo et Acra

**

Du Casse ne retourna pas en Afrique

et Louis XIV décline

Du Casse meurt la même année que Louis XIV en 1715

 « Ducasse mourut fort âgé, et plus cassé encore de fatigues et de blessures. Il était fils d’un vendeur de jambons de Bayonne, et de ce pays là où ils sont assez volontiers gens de mer. Il aima mieux s’embarquer que suivre le métier de son père, et se fit flibustier….( Mémoires de  Saint Simon )  

Les royaumes du Golfe de Guinée

19 mars, 2017

Royaume  de Ouidah (ou Judas )

Au cours du 17è siècle  et du 18é siècle

les Français ,les anglais et les portugais avaient tous un fort à  Ouidah

C’est là qu’on trouvait  les meilleurs esclaves  

Cliquez ICI 

**

En 1704  le corsaire Jean Doublet décida d’y construire un fort  

Au cours d’un festin abondant et épicé que lui offrait le roi de Juda  ,il obtint l’autorisation de bâtir un bon fort ,destiné à abriter les marchandises de la compagnie ….il dirigea les premiers  travaux ..400noirs creusent les fossés  ….24 canons pris par le corsaire  lors d’une attaque en mer assure la défense de l’ouvrage                                                               (Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p 128)

**

Le roi de Ouidah

Selon le chevalier Des Marchais ,le roi était terrible

Quand un grande veut voir le roi ..  dés qu’il est  arrivé dans la salle d’audience, il se prosterne le ventre à terre,il s’avance en rampant et quand il  est arrivé à une certaine  distance du trône…il lui parle d’un ton bas …puis il  se retire à reculons sans changer la  posture  qu’il a prise en rentrant ( p 144 )

Evidemment les français ne sont pas obligés de se présenter ainsi

**

Un autre témoin écrit  

Le roi de Judas règne sans mal sur un peuple pacifique et se contentant  de percevoir des droits de traite ou coutumes ,vit dans la mollesse…..Personne ne voit manger le roi .Il est même défendu de le regarder  lorsqu’il boit …  C’est un si grand crime d’avoir jeté les yeux sur les aliments du roi que le coupable  est puni de mort et toute la famille condamnée à l’esclavage ( p 145)

**

Le roi de Judas  est meublé comme on l’est en Europe.On y voit des lits magnifiques ,des fauteuils, des canapés ,des miroirs, en un mot tout ce qui peut orner une maison  …ils ont des cuisiniers qu’ils ont fait instruire par des Européens…On leur porte des vins d’Espagne , des canaries, de Madères ….

**

Ouidah fut  par la suite  envahi par le roi de Dahomey qui sera le principal pourvoyeur d’esclaves

Cliquez ICI 

**

. Vers 1750, le roi  du Dahomey Tegbessou vend chaque année à Ouidah plus de 9 000 esclaves aux négriers. On estime que ses revenus sont quatre à cinq fois plus élevés que ceux des plus riches propriétaires terriens d’Angleterre.

** 

Le royaume d’Allada

Allada était la capitale d’un petit royaume Fon appelé  Ardres.en Français

Il fut le plus puissant royaume de sa région entre le   XVIe  siècle,et le xviiie siècle, quand il a été conquis à son toure  par le Dahomey 

 Cliquez ICI  

On se souvient surtout du cadeau prestigieux fait au roi par Louis XIV

aussi beauque celui qui fut  fait par la republique française à Bokassa

Ce fut un curieux spectacle  le 9 janvier 1670 d’un carrosse tout doré ,avec harnais et mors rutilants d’or ,aussi riche qu à la cour du grand roi ;Il était destiné au roi d’Allada  jusque là habitué à s’asseoir  sur le simple tabouret de ses ancêtres dans la ville sainte de Dahomey …le monarque put s’y prélasser en jupon de satin ,mules écarlates et bas de soie marante …..En buvant .. avec le délégué de la compagnie, il scella une convention qui nous autorisait à mettre en coupe réglée son « bois d’ébène »  à raison de 18 barres la pièce                                                                                             (Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p 147)

1...34567...30