Archive pour la catégorie 'RDC Congo'

Van Reybrouck : Kasa-Vubu et Mobutu avant l’indépendance

3 octobre, 2018

Qui peut mieux parler du Congo que David Van Reybrouck  dans son livre« Congo une histoire » (edt Actes Sud)

Il nous présente des hommes en chair et en os

qui ont des cœurs ,des passions , des idéaux

C’est  vivant !

C’est émouvant

**

Kasa-Vubu

était un vrai gentleman. Sur les photos de l’époque, on remarque effectivement son allure sophistiqué en costume  ajusté, des lunettes à la mode , des yeux qui sourient plus qu’ils ne rient ;Il était né à 100km au nord de Boma et  apprit à lire chez les pères de Scheut. Il  rentre dans leur séminaire , y étudia le latin et le français au Kasai

Mais à 18 ans il décida de changer de  voie . A 25 ans il part à Léopoldville  et devient commis au ministère des finances….Il devient  membre de la nouvelle élite noire urbaine

En 1955il se retrouve à la tête de ‘l’Akabo’  une association tribale qui défendait la langue et la culture de Bakongo à Kinshasa ;Kasa-Vubu allait transformer l’Akabo en une association explicitement politique  (p 300)

**

après les manifestation énorme qui eut lieu le  4 janvier 1959 l’Akabo est dissout et Kasa-Vubu passe quelques  temps en prison

Il appela à la désobéissance civile et à la résistance pacifique

cliquez ICI

**

Par la suite Kasa-Vubu  devient le premier président du Congo

sous la pression de la Belgqiue ,Lumumba ,le grand vainqueur des élections ne devient  pas le  président mais le premier  ministre ( p 343^)

Cliquez ICI

**

Mobutu

Cliquez ICI

L’exposition universelle

eut lieu en Belgique en  1958

Beaucoup de jeunes africains , boys avec leur patron ou des fonctionnaires,  y furent invités

ce ne fut pas anodin ;

la Belgique conserva de cette foire internationale l’Atomium ; Le Congo une terrible  faim d’autonomie

 « mon père a été très impressionné par ce qu’il a vu : les européens qui faisaient la vaisselle et balayaient la rue, il ne savait pas que cela existait ; Des blancs qui mendiaient même ! Cela lui a vraiment ouvert les yeux p312

**

Parmi eux était un jeune homme de 28 ans de la province  de l’équateur ; Fils d’un cuisinier des pères capucins ,il était allé à l’école primaire chez les père de Scheut …il commença sa carrière dans la force publique… Il devint secrétaire comptable et reçut en 1954 le grade de sergent. En 1956 il quitte l’armée pour devenir journaliste

Lors de l’exposition universelle à Bruxelles …cet homme timide et dégingandé qui ne pouvait pas s‘empêcher lâcher des « N’est ce pas »  à tout bout de champ lors de ses conversations avec les européens  ne fait pas une apparition remarquée ; Il était  certes agréable  mais dans l’ensemble empoté (p314)

**

Mobutu met fin à la session de Stanleyville (p 406)

puis à la scission du Katanga  (p409)

en 1965  il s’empare du pouvoir et le garde pendant 30 ans

cliquez ICI

Van Reybrouck : Les partisans de Lumumba à Stanleyville

2 octobre, 2018

 

En 1960,  Trois personnalités  dominaient la vie politique du  Congo

Joseph Kasa-Vubu à Léopoldville

Tshombe au Katanga 

Cliquez ICI /

Lumumba à Stanleyville 

Cliquez ICI

Une quatrième se tenait en retrait

en embuscade :Mobutu

 **

Quand Lumumba fut assassiné par Tshombe avec le consentement de Mobutu

la ville de Stanleyville qui était le fief de Lumumba fut reprise en main par Gizenga  

 **

David Van Reybrouck nous raconte cet épisode

 dans son livre  « Congo une histoire » (edt Actes Sud)

**

Gizenga

Cliquez ICI

Il était le vice premier ministre dans le gouvernement de Lumumba à Léopoldville …Quand Lumumba fut mis en résidence surveillé, il comprit qu’il devait quitter Léopoldville pour Stanleyville ;il voulait reconquérir le pays pour Lumumba à parti de là…. A Stanleyville Gizenga entretenait  les idées de Lumumba ;Il avait une partie de l’armée avec lui.  Son gouvernement avait le soutien de lURSS  (p 393)

**

Mulele

Pierre Mulele était ancien ministre de l’éducation et des beaux arts dans le gouvernement de Lumumba et assistant de Gizenga( p 411)

Cliquez ICI

Cette fois ci l’ennemi n’était plus le colonisateur blanc mais la première génération des politiciens congolais qui avaient tué Lumumba  ….au lieu de servir le peuple ,ils abusaient du pouvoir, selon Mulele, pour se servir dans les caisses  de l’état…Mulele lançait  le premier grand soulevement rural en Afrique depuis l’indépendance …il devint une sorte de Che Guevara congolais .Ses consignes s’inspiraient fortemen des écrits de Mao …les combattants de la révolution devaient respecter tout le monde p 412

**

Malheureusement il en fut pas ainsi

des écoles furent brulées ,des postes missionnaires saccagés ,des ponts sabotés …Si Lumumba était  un martyr Mulele &tait  son nouveau prophète (p413)

**

La rébellion s’étendit

Dans le sud Kivu, la rébellion était menée par un certain Gaston Soumialot

Cliquez ICI

Dans le nord Katanga ,par un dénommé Laurent Désiré  Kabila (p 414)

**

Les Simbas (les lions )

Les combattants de Soumialot et de Laurent Kabila  n’étaient que des jeune drogués manipulés par  des féticheurs  qui les rendaient soi-disant invincible

Cliquez ICI

le combattant simbas devaient se ruer sur l’ennemi en criant « Simba, Simba  Mulele mai, Lumumba oye (p 415)

**

La république populaire

En aout 1964 la rébellion annonçait la formation d’un nouvel état « La république populaire du Congo » .Soumialot devint le ministre de la défense et Kabila secrétaire aux affaires étrangères   (p 417 )

Cliquez ICI 

**

L’armée gouvernementale congolaise, les officiers belges, les américains attaquèrent par les airs les Sima qui perdirent une par une leur position (p 419)

En novembre 1964  des parachutistes belges occupèrent Stanleyville. Deux mille européens furent libérés…les jours suivants les simbas tuèrent en représailles 90 religieux à l’intérieur des terres (p 419)

**

Che Guevara

La guerre  civile se poursuit  en avril 1965 ; Che Guevara en personne débarqua sur les rives du  lac Tanganyika …il venait reconquérir  le Congo avec les simba et Laurent Kabila  mais il ne tarda pas de s’apercevoir que le feu révolutionnaire chez ces hommes n’était pas tres ardent (p421)

il est important d’avoir le sérieux révolutionnaire ,une idéologie qui guide l’action et un esprit de sacrifice qui accompagne les actes …Kabila l n’a pas démontre posséder une  seule  de ces capacités (p 422)

**

Au bout de 7 mois Che Guevara et ses combattants quittaient le territoire  

Tshombe, alors premier ministre  triomphait  

**

En Novembre 1965 Mobutu  après avoir écarté  Tshombe et Kasa-Vubu prend le pouvoir  

Cliquez ICI 

Van Reybrouck : MoïseTshombe et le Katanga libre

1 octobre, 2018

Qui peut mieux parler du Congo que David Van Reybrouck  dans son livre « Congo une histoire » (edt Actes Sud)

Il nous présente des hommes en chair et en os

qui ont des cœurs ,des passions , des idéaux

C’est  vivant !

C’est émouvant

**

MoïseTshombe

Cliquez ICI

En 1959 Moïse Tshombe venait d’avoir 40 ans .Il vivait en ville et avait étudié  la comptabilité ;Il dirigeait  un parti politique , le Conakat (confédération des associations  tribales du katanga ) 

Tshombe était  un homme d’affaire nanti qui devait sa fortune plus à sa famille qu’à son succès dans ses activités .Il avait épousé une des filles du grand chef lunda

A Elisabethville (Lubumbashi) ;Tshombe voulait plus de pouvoir pour les « véritables tribus katangaises car à cause des mines beaucoup de monde venait de tribus étrangères au Katanga ; (p 328)

**

Au moment des indépendances ,il y avaient donc 3 tendances au Congo

Les radicaux qui exigeaient une décolonisation rapide

Les fédéralistes qui voulaient un état  fédéral

Les nationaux qui voulaient autant d’états que de régions

Kasavubu  Président du mouvement « Akabo » à Léopoldville était radical et fédéraliste .Un seul  Congo tout de suite ! 

Lumumba était  radical .IL pensait que le morcellement du pays était  une mauvaise solution (p329 )

Tshombe était prudent. Il voulait l’indépendance mais pas trop vite  Il avait encore besoin des Belges  

Il aurait aussi aimé avoir une « état katangais » indépendant

**

Les mines du Katanga

La Belgique abandonnait sa colonie mais voulait garder un certain pouvoir sur les mines du Katanga .Par un tour de passe passe bien connu des capitalistes  

Le Congo restait  propriétaire mais devenait actionnaire minoritaire (p 341)

Tshombe allait profiter de cette situation

**

Indépendance du Katanga

Elle fut proclamée par Tshombe le 11juillet 1960

Apparemment le monde entier fut outré ,y compris les Belges

En fait beaucoup  furent ravis ,en commençant par les Belges

Son état katangais fut méprisé par la communauté internationale ;Le bloc communiste montre son aversion. Les Nations Unis  décident de faire preuve de fermeté. Pas  un seul état ne reconnut ce nouvel etat ,pas même  la Belgique  (p 400)

**

Pourtant  

Les belges faisaient parti de l’infrastructure  militaire du nouvel état . chaque ministère katangais avait un conseiller belge….Tshombe pouvait s’appuyer sur une petiue armée de mercenaires dont le plus célèbre  fut Bob Denard ( p418)

…Le cuivre » se vendait à bon prix …(p 403)

**

Mort de Dag Hammarskjöld,

Le secrétaire général des nations Unis voulait absolument en finir avec cet état néocolonialiste du Katanga et intervient en septembre 1961

Il prend l’avion pour discuter avec Tshombe

mais  avant l’atterrissage, son avion s’écrasa dans des circonstances qui ne furent jamais éclaircies (p 406)

Cliquez ICI 

L’ONU intervient quand même

Tchombe s’exile en Espagne  

**

Premier ministre de Kasa-Vubu 

C’est alors que se produisit un de ses revirements dont l’histoire congolaise a le secret ; Tshombe revient bel et bien et choisit  le camps de Léopoldville  (p 417)

Il est même  nommé premier  ministre ..Kasavubu  juge qu’il faut mieux l’avoir dans son camp …S’il retourne au Katanga il pourrait encore mobiliser ses gendarmes katangais et ses mercenaires ; S’il se rend  du côté des rebelles, Léopoldville était perdu

En 1965 Tshombe était l’homme politique le, plus populaire du Congo (p417)

Cliquez  ICI

Tshombe  déposa même une couronne de fleur devant le monument de Lumumba, l’homme qu’il avait contribué de faire assassiner (p 418)

Il fut démis un an plus tard par le Président Joseph kasa-Vubu. En 1965  Mobutu , évince Kasa-Vubu et accuse Tshombe de trahison ; Celui-ci prit donc  de nouveau la fuite pour l’Espagne.

Le 30 juin 1967, l’avion dans lequel Tshombe voyageait est détourné vers l’ Algérie où il est emprisonné 

En juin 1969, toujours privé de liberté, il meurt en Algérie, officiellement d’une crise cardiaque.

Cliquez ICI

Patrice Lumumba , Héros de l’indépendance du Congo

29 septembre, 2018

Patrice Lumumba

Cliquez ICI

**

Qui peut mieux parler du Congo que David Van Reybrouck  dans son livre

« Congo une histoire » (edt Actes Sud)

Il nous présente des hommes en chair et en os

qui ont des cœurs ,des passions , des idéaux

C’est  vivant !

C’est émouvant

**

Originaire du Kasaï, son père était un catholique sans formation connu pour son tempérament colérique et son caractère buté. Il buvait imperturbablement du vin de palme de sa propre fabrication Lumumba  fréquenta des écoles catholiques et protestantes  puis devient  petit fonctionnaire à Stanleyville (Kisangani)

Là ,il devient un lecteur fanatique qui travaillait comme bénévole à la bibliothèque et ne manquait pas une seul conférence ou soirée éducative ..il devint extrêmement actif dans la vie associative de sa ville …et   président de l’association des fonctionnaires de la pote puis de l’association de « évolués » de Stanleyville

Il écrit pour  les journaux et fonde son propre périodique «l’écho postal »

il était vif, rapide, plein d’enthousiasme et d’ardeur au travail ;il avait le don de l’éloquence et la force de la conviction …Ses lunettes ,son nœud papillon, sa barbe lus donnait un air intelligent et séduisant

 **

en 1955 ,il obtient un petit entretien avec le roi Baudouin en visite à Stanleyville

au bord du fleuve ,parmi les bougainvilliers  il expose au jeune roi qui avait le même âge que lui quelques  problèmes de la population indigène…La rumeur de cet entretien  circula à la vitesse de l’éclair ..Au sein de la population il ne serait jamais détrôné de son statut p 317

Il devient ensuite à Léopoldville directeur commercial des bières «  polar »  mais il désaltère  les masses en leur important autre  chose…

il fonde en 1958 un nouveau parti le MNC

il se rend  au congrès organisé à Accra par Nkrumah

Cliquez ICI

il y rencontre Nyerere, Kenneth Kaunda  qui allaient devenir les présidents de la Tanzanie et de la Zambie et Sekou Tourée le premier président de la guinée Conakry p 320

EN 1959 il rencontre le jeune Mobutu et se lie d’amitié avec lui. Il lui rend visite régulièrement et savoure les plats délicieux préparés par sa femme

**

Le 4 janvier 1959

 Mobutu et Lumumba décide de se rendre à la  manifestation énorme  qui a lieu à Léopoldville pour réclamer l’indépendance

Ils n’ont pas de voiture mais Mobutu a un scooter  .. ; Attardons nous sur cette image :Mobutu et Lumumba ensemble sur les cooter  ,deus nouveaux amis le journaliste et le marchand de bière  ,l’un a 28 an, l’autre 33 ans ;Lumumba est assis à l’arrière …deux ans plus tard l’un allait contribuer à l’assassinat de l’autre p 322

Cliquez ICI

**

Discours  le jour de l’indépendance

Lumumba declare devant le roi Beaudoin

 nous avons connu les ironies, les insultes ..nous avons connu nos terres spoliées .. nous avons connu qu’il  avait dans les villes des belles maisons pour les blancs  etde et des paillotes croulantes pour les noirs  (p 354)

Cliquez ICI

Evidemment le roi fut outré 

**

Premier ministre

Kasavubu est nommé président

Lumumba devient premier  ministre  

mais il resta peu de temps au pouvoir, 2 mois et demi, du 30 juin au 14 septembre 1960….son palmarès se résumait à une accumulation de bévue  et d’erreur de jugement….  Sa brusque africanisation de l’armée , sa recherche d’un appui militaire auprès des états unis et de l’union soviétique … son intervention au Kasaï qui avait coûté la vie à de milliers de compatriote

**

dans le même temps le Katanga ,plus  ou moins soutenu par la  Belgique se déclarait indépendant le 11 juillet 1960

Lumumba rompt alors les relations diplomatiques avec la Belgique. et fait appel à l’Union Soviétique pour réduire la sécession katangaise, ce qui ne plait pas à Jospeh Kasavubu qui choisit  un nouveau prmeir ministre

 **

Fusillé

Au Congo on ne gouvernait plus on se querellait 

Mobutu qui avait été nommé chef d’état major de l’armée par son ami Lumumba intervint pour mettre fin aux disputes et fait son premier coup d’ Etat avec l’accord et le soutien de la CIA (p391)

Lumumba est  assigné à résidence  puis envoyé au Katanga ou il est fusillé en présence de Tshombe

des policiers et de gendarmes étaient présents, mais aussi quleaue messieurs en costume dont le président Tshombe 4 belges participèrent aussi à l’exécution  p 396

Cliquez ICI

 

 

 

 

RDC : Les champions sur le ring. Kabila contre tous

20 juillet, 2018

Il fait  chaud en RDC en ce 19 juillet 2018

les combattants  montent au créneau

les candidats à la présidence

se dévoilent

se bousculent au portillon

se déclarent

s’inscrivent

c’est chaud, chaud !

**

Les évêques veillent

Toujours en première ligne   

ils réclament des garanties pour des élections régulières

Cliquez ICI 

**

Les universitaires   

manifestent  

Professeurs des universités, juristes, médecins, sociologues, philosophes et politologues ont signé ce manifeste qui estime qu’une candidature de  Joseph Kabila à un troisième mandat « constitue une infraction imprescriptible de haute trahison contre la nation et l’État » au regard de la Constitution congolaise.

Cliquez ICI

**

Les opposants à Kabila

font des alliances

  Katumbi et Félix tshisekedi tentent de s’allier  

 « Ce n’est pas qu’une unité d’apparence. Nous travaillons réellement ensemble », (Félix Tshisekedi),

Cliquez ICI  

**

Jean Pierre Bemba

A peine libéré de prison ,il se lance dans le combat  

Le Mouvement de libération du Congo a décidé de désigner Jean-Pierre Bemba comme candidat du parti à la présidentielle en RD Congo.

Cliquez ICI

**

Kabila

Kabila  fait mine de vouloir partir

Il fait semblant !

Il fait voter des lois sur les statuts des anciens présidents

Cliquez ICI

**

Qui est dupe ?

C‘est un leurre

S’il part ce n’est que pour mieux gouverner en catimini

il mettra en place des responsables à sa mesure  

il sera toujours en  embuscade

**

et du reste  partira t il ?

Dans  son dernier discours tant attendu du 19 juillet 2018 il n’ a rien dit

Son discours était très attendu. Mais il a déçu ceux qui imaginaient que le président congolais allait évoquer son avenir politique. Car si la Constitution interdit à Joseph Kabila l’éventualité d’un troisième mandat, celui-ci entretient toujours le flou sur ses intentions en vue de l’élection présidentielle du 23 décembre 2018.

Cliquez ICI 

Avril 2018 :La reprise des violences en Ituri et à Bangui

13 avril, 2018

On croyait la paix revenue tant en Ituri (RDC)  qu’à Bangui (RCA)

Hélas !

En ce début d’année 2018

tout recommence  

**

En Ituri

Les violences intercommunautaires entre Lendu et Hema qui avaient cessé depuis 10 ans ont subitement recommencé

Clqiuez ICI 

En Février 2018 des massacres ont lieu sur le territoire de Djugu

Il y a eu plus de 30 morts, 12 blessés, 600 maisons brûlées et près de 1000 déplacés 

Cliquez ICI 

**

70.000 Congolais de la province se sont  alors réfugiés en Ouganda voisin, de l’autre côté de la rive  

 Cliquez ICI

**

Pourquoi ces luttes ? Qui sont les coupables ?

.Le  10 Avril , la représentante spéciale de l’ONU en RDC, Leïla Zerrougui était à Bunia . Mais comme on les sait et  comme kabila le dit , les casques Bleus servent à rien  

Cliquez ICI  

**

A Bangui

Là aussi on espérait que la paix allait revenir grâce au président Touadera

qui s’emploie à former une armée nationale valable  

Cliquez  ICI

mais alors que le président  a voulu rétablir l’ordre dans un quartirr de Bangui  avec l’aide des caques bleus

de nouveau la ville s’est enflammée 

Cliquez ICI

RDC Antipas Mbusa Nyamwisi né en 59

7 février, 2018

M. Nyamwisi

Né en 1959

fils d’un pasteur protestant , héritier d’une lignée de chefs coutumiers Nande

Sn frère aîné, Enoch Nyamwisi, est un ancien ministre de Mobutu Sese Seko, assassiné en 1993. qui avait  sa statue,  en plein centre -ville de Beni,. Mais cette statue a été  amputée, en novembre 2014, de la tête et des bras par des manifestants aux motivations obscures..

Cliquez ICI 

**

Un homme de relation 

M. Nyamwisi est l’homme fort de la région des Nande, autour des villes de Beni et Butembo (Nord-Kivu),

il est un des fondateur du » Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD),

il se dit proche de Yoweri Museveni, le président ougandais au pouvoir depuis 1986

dans le passé il avait affronté la grande rébellion congolaise, menée par Jean-Pierre Bemba, aujourd’hui emprisonné à la CPI.

Nul n’est vraiment capable de chiffrer  le nombre de morts causés par ce qu’il appelle froidement « nos petites crises ».

**

Ministre

Lurent-Désiré Kabila est assassiné en janvier 2001 et son fils Joseph lui succède .avec Jean-Pierre Bemba qui devient vice-président et Mbusa Nyamwisi ministre de la coopération régionale, puis des affaires étrangères, et enfin vice-premier ministre chargé de la reconstruction.

En 2006 « Mbusa » est candidat à la présidentielle de 2006, avant de soutenir la candidature de Joseph Kabila, puis de s’opposer une fois encore à lui en 2011 et de partir en exil l’année suivante.

**

« On ne m’a pas chassé du pouvoir, nuance-t-il. Je l’ai quitté car je ne voyais plus à quoi il servait. j’ai laissé  Kabila, avec lequel j’ai travaillé huit ans. C’était dur entre nous. Il avait besoin des agressions rwandaises et ougandaises pour manœuvrer  C’est encore sa stratégie aujourd’hui. »

**

Ces dernières semaines, il  se rapproche  de  Vital Kamerhe, ancien fidèle de Kabila passé à l’opposition, et de  Moïse Katumbi, ex-gouverneur du Katanga et candidat à la présidentielle.

il  affirme qu’il jouait déjà d’intermédiaire du temps d’Etienne Tshisekedi.

. **

Il s’est rendu à Addis-Abeba, le 28 janvier2018 , pour s’entretenir, en marge du 30e sommet de l’Union Africaine, avec Moïse Katumbi, des hauts fonctionnaires de l’ONU et des membres de la délégation du président Museveni.

« Mbusa » prétend aussi avoir l’oreille du pouvoir tanzanien sur les questions congolaises et s’être rapproché du nouveau président de l’Angola, Joao Lourenço.

Cliquez ICI

**

Un combattant

Mbusa serait maintenant partisan d’attaquer Kabila

« Il attaque ….Il emploie la violence .. il est temps d’attaquer »  

  Ce n’est pas la rue qui fera tomber Kabila »,…..  Il n’y aura pas d’élections. Il faut donc utiliser les mêmes moyens que Kabila et l’opposition le sait bien, Moi, je suis prêt. On n’a plus le choix. Certains ont commencé à former des groupes

**

Le colonel   Tshibangu  

Mbusa soutiendrait  volontiers le colonel Tshibangu  qui menace d’attaquer Kabila dans les 45 jours

mais depuis on apprend  que ce  colonel a été  arrte en Tanzanie

Clqiuez ICI 

RDC :Les barons de kabila

5 janvier, 2018

Les barons de kabila

Cliquez ICI

**

Katuba Mwanke

le financier  mort lors du krash d’un avion

**

Barnabé Kikaya

Le Talleyrand Congolais

Cliquez ICI

**

Néhémie Mwilanya Wilondja

un austère professeur de droit de 40 ans : Néhémie  Mwilanya Wilondja.

 Directeur de cabinet de Kabila depuis 2015,

 le vrai premier ministre de la RDC ». 

« Tout ce que le président doit signer passe par Néhémie »,

cliquez ICI

**

 Alexis Thambwe,

. Kabila a fait de ce juriste de 74 ans son ministre de la justice

C’est un peu gênant car il est visé par une plainte pour crimes contre l’humanité déposée en Belgique

Cliquez ICI

**

Albert Yumba

Le patron des patrons

Cliquez ICI 

**

Kalev Mutondo

le patron des renseignements

Cliquez ICI

**

Dan Gertler

le vampire

Clqiuez ICI

**

Moïse Ekanga

Le pasteur

Cliquez ICI

**

Kabila Zoe

 a la tete  d’un empire financier

Cliquez ICI

Depuis 2003, la famille Kabila « a mis en place un réseau international d’affaires » avec des participations dans « 70 entreprises au moins », écrivent-ils.

Joseph Kabila, « sa femme, ses deux enfants et huit de ses frères et sœurs contrôlent ainsi plus de 120 permis d’extraction d’or, de diamants, de cuivre, de cobalt et d’autres minerais » en RDC.

L’empire familial s’étend aussi dans la banque, l’agriculture, la distribution de carburant, le transport aérien, la construction de route, l’hôtellerie, la fourniture de produits pharmaceutiques, le secteur des agences de voyages, le commerce et les boîtes de nuits.

Les auteurs de l’enquête évoquent également des entreprises installées au Congo, mais aussi aux États-Unis, à Panama, en Tanzanie et sur l’île de Niue, paradis fiscal du Pacifique.

**

Qui peut faire face ?

Cliquez ICI  

RDC :Mgr Mosengwo face à kabila, ex président

4 janvier, 2018

 

La marche du 31décembre 2017

C’est un dimanche

Les catholiques sont à la messe

puis  sortent en masse

mais pacifiquement

et manifestent contre le président Kabila qui s’accroche au pouvoir

malgré la constitution

**

La manifestation est pacifique

mais la police réagit violemment

Cliquez ICI  

**

Le  discours du cardinal  

Monsengwo  n’a pas froid aux yeux

il répond vertement et ne mâche pas ses mots

**

Un discours musclé

Un discours courageux 

mais que peut il faire de plus devant la force de ceux qui ont le pouvoir

 **

Les vaillants !

face  aux agissements de nos prétendus vaillants hommes en uniforme ».

**

Le fait d’empêcher les fidèles chrétiens d’entrer dans les églises pour participer à la messe suivant l’ordre reçu d’une certaine hiérarchie militaire, le jet de gaz lacrymogènes pendant la célébration eucharistique dans les différentes paroisses de Kinshasa, le vol d’argent, d’appareils téléphoniques, la poursuite, la fouille systématique des personnes et de leurs biens dans l’église et dans les rues, l’entrée des militaires dans les cures de quelques paroisses sous prétexte de rechercher les semeurs des troubles, les tueries, les tirs à balles réelles et à bout portant sur des chrétiens tenant en mains bibles, chapelets et crucifix, les arrestations des prêtres et fidèles, etc. »

 la liberté religieuse est instrumentalisé  pour masquer des intérêts occultes comme par exemple l’accaparement des ressources, des richesses, le maintien au pouvoir par des méthodes anti-constitutionnelles 

**

Les dirigeants

 « Comment ferons-nous confiance à des dirigeants incapables de protéger la population, de garantir la paix, la justice, l’amour du peuple ?…

Comment ferons-nous confiance à des dirigeants qui bafouent la liberté religieuse du peuple, liberté religieuse qui est le fondement de toutes les libertés ? …

 Il est temps que la vérité l’emporte sur le mensonge systémique, que les médiocres dégagent et que règnent la paix, la justice en RD Congo. »

Des menteurs … des  médiocres

Qu’ils dégagent !…qu’ils dégagent !

Cliquez ICI  

 

 

Moïse Ekanga : Le pasteur et les 5 chantiers de la RDC

3 janvier, 2018

Moïse est un pasteur de l’Eglise du Sang précieux

« il impose les mains aux fidèles »

Avec le temps il est  devenu aussi un grand serviteur de  l’argent précieux  

**

Il soigne sa publicité

il se dit prêt du peuple et va à sa rencontre

Cliquez ICI 

**

Bras droit de Katumba Mwanké

Il se dit disciple  de « Katumba Mwanke » mort lors d’un krash en avion  en 2012

Cliquez ICI 

Moïse Ekanga  a lui même déclaré . « Si Katumba Mwanke a un héritier, c’est bien moi ! »,

**

Il a été le bras droit d’Augustin Katumba Mwanke pendant des années.

A son côté, il appris à être discret et à organiser de multiples transactions maffieuses qui vont faire sa fortune

« il a tellement les bras longs qu’il peut changer les décisions du Premier ministre. Toujours «sur instruction du Président de la République».

**

Patron de la Sicomines

. En 2008, il a été chargé du partenariat sino-congolais, qui possède le monopole de la construction d’infrastructures.

 Cliquez ICI   

**

Il travaille en commun avec l’autre homme fort des affaires de Joseph Kabila, Albert Yuma, patron des patrons congolais, à la tête de la société minière Gécamines.

**

Responsable des 5 Chantiers

En 2006 ,le gouvernement congolais  avait promis d’entreprendre

les   «cinq chantiers de la république»  à savoir :Améliorer l’accès à l’éducation, à la santé, à l’emploi, à l’eau et l’électricité et aux infrastructures de base.

Moïse Ekanga en  est chargé

**

10 ans plus tard

vu les sommes dépensées ,on est étonné par le peu de travaux entrepris et leur durabilité

c’est pas brillant !

mais alors , pas brillant du tout !   

ainsi les routes ont été mal goudronnées et n’ont pas résistées au temps…  ou les  constructions ne sont pas solides Cliquez ICI  

Manifestement des Fonds ont été  détournés

**

Le vampire

Le bon pasteur du sang précieux

a bu le sang des congolais

de l’argent est détourné

la Gécamines  est en déconfiture

Cliquez ICI  

**

Moïse Ekanga est l’un des plus nantis du pouvoir de Kinshasa.

Ekanga est multimillionnaire.

Sa propre résidence où il habite sur avenue de la Justice a été construite par les Chinois aux frais des «Cinq chantiers». Pas moins de 2 millions de dollars de valeur marchande. Il a aussi une villa aux Etats-Unis, là où vit son fils aîné Djo Ekanga

 

12345