Archive pour la catégorie 'Art et la religion'

Le baiser du pape Benoit 16 et de l’iman Ahmed al Tayyeb

28 novembre, 2011

Il sont forts les gens de Benetton

pour faire de la pub

Ils ont trafiqués

une photo choc

**

Le pape Benoit XVI  embrasse sur la bouche

Ahmed al Tayyeb

le grand Iman sunnite de la prestigieuse université musulmane Al-Azhar  du Caire

**

Pourquoi pas ?

Ce serait  tellement formidable

si les musulmans et les chrétiens pouvaient s’entendre    

                                            benoit16etiman.bmp

Golgota Picnic de Rodrigo Garcia : Le cri des indignés

27 novembre, 2011

Je n’ai pas vu la pièce

Golgota Picnic   

mais ce que j’ai lu

ce que j’ai entendu

me provoque

et me donne à penser

cliquez ICI

**

1) Cette pièce n’est elle pas comme un écho

du cri des indignés qui sont scandalisés

par la violence qui existe dans le monde

choqués par les tortures ,la misère, le manque d’amour ,la finance ?

**

Car il est apparemment question

Des enfants qui sont instrumentalisés

pour faire la guerre et jeter des grenades

Du pain qui est jeté ,gaspillé ,foulé au pieds dans les pays riches

alors qu’il y en tant et tant  qui meurent de faim

De la finance ,de  l’amour de l’argent qui  ferme et étouffe le cœur

des plus miséricordieux 

**

Oui ! c’est vraiment un cri d’indigné !

et pour faire réagir

pour réveiller

il faut parfois choquer

Il est vrai que les rares images qu’on peut voir sur internet

sont plutôt rebutantes

plus que deplaisantes

Elles ne donnent vraiment pas envie d’aller voir la pièce

**

 2) « Golgota Picnic » serait plutôt une performance qu’une  pièce de théâtre

avec une série de références à des tableaux de Rubens ,Goya ,Grünewald

toutes ces œuvres classiques

qu’on admire dans les musées

sans états d’âme

et définitivement indifférents

Nous sommes tellement habitués !

Allons ! Réveillons nous !   

**

Il y aussi le pianiste ,complètement nu

qui interprète  pendant 40 minutes 

« les 7 paroles du Christ  sur la croix » de Haydn

Car devant toute cette misère

nous sommes impuissants

désespéramment nu

**

ou bien

Hâtons nous de nous dévêtir de nos vêtements d’infamie

de notre égoïsme pour devenir des hommes nouveaux 

comme les premiers chrétiens

 qui le jour de leur baptême

se mettaient nus avant d’être baptisé

pour revêtir des vêtements neufs

et vivre désormais

selon l’enseignement donnés

par « les 7 paroles de jésus sur la croix »

**

3) Les integristes 

englués dans leur dévotions

qui sont sans doute respectables

semblent cependant insensibles devant la  misère qui nous entoure

**

Ils sont indignés

car il sont choqués dans leurs convictions

mais sont ils sensibles aux cris des autres ‘indignés » ?

**

 En tous les cas ,il font une sacrée  propagande pour la piéce

En 2008 Il y a eu au centre Pompidou

une exposition remarquable sur les « traces du sacré »

Au cours de laquelle on a pu voir 3 performances « sacrilèges »

celle de Marina Abramovic

et celle de Michel Journiac qui datait de 1969

le «  le blasphème » de Antonin Arthaud

et l’exposition du maintenant célèbre « Piss Christ »

clquez ICI

**

Les intégristes ne les avaient sans doute pas vus

Sinon ,ils y auraient peut être eu 2 fois plus de visiteurs au centre Pompidou  

 

Statue sans tête avec les couleurs du drapeau français au musée de Cluny

2 mai, 2011

                bleublancrouge.jpgCliquez

On croirait de l’art contemporain

un débris

à jeter

exposé au musée de Cluny à Paris

**

Mais non pas à jeter

mais  à garder !

car comme l’art contemporain

cette statue  nous fait songer et rêver

** 

Des années ont passée depuis saint Louis

et pourtant cette statue

qui provient de la sainte chapelle

la chapelle de Louis

la chapelle qui contenait la couronne d’épine

la chapelle recouverte de fleurs de lys

symbole  de la royauté

a survécu  à toutes les catastrophes

avec un reste des couleurs

bleu blanc rouge

non les couleurs de la nation

mais celle des alchimistes

qui transformaient  la matière

la faisant passer du bleu  sombre

à la gloire du soleil rouge

grâce au  blanc de la purification

Jésus, Marie, Joseph dans l’art

25 janvier, 2011

Je veux bien ! 

les artistes ont fait des chefs d’œuvre

en représentant des scènes religieuses .

Il ne s’agit pas de contester leur art

Il ne s’agit pas de critiquer leur foi

Quoique !

ils  obéissaient aux directives de leur commanditaires

et sacrifiaient à l’envie de faire un chef d’œuvre

**

Mais ! oh combien !

cet art nous a détourné de la réalité

en particulier chez les catholiques 

Ces images

ces représentations de l’annonciation,

de la naissance de Jésus, de l’assomption

ont marqué nos esprits à tout jamais 

et nous ont éloigné de  la réalité 

josephetsonlys.jpgcliquez

Marie n’est plus Marie

une femme bénie entre toutes les femmes

Joseph n’est plus le vrai Joseph

le père  nourricier de Jésus

un père

un artisan qui tient  dans la main

autre chose qu’une fleur de lys 

De toute façon Joseph

une fois pour toute, a été relégué

on ne sait où !

Effacé ! supprimé !

assomptiondetitien.jpg

Marie est devenue une déesse

devant qui on s’incline

une déesse qui monte au ciel

triomphalement 

entourée d’anges

ou bien une petite fille timide

effrayée par la salutation  de l’ange

**

Mais a telle été une mère ?

une vraie mère qui se soucie pour son enfant

et même la femme au pied de la croix

car la piéta

maintes fois représentée

n’est que du cinéma

Ce n’est pas cela la vérité

**

Quant à  Jésus !

un nouveau né adoré par des rois et des bergers

Tous à genoux !

en extase !

**

On parle d’incarnation

de Dieu qui se fait  homme

mais toutes ces images de Marie et de Jésus sont irréelles

loin !

très loin, très loin  de toute incarnation

On se retrouve dans l’imaginaire, le rêve, les contes de fées

C’est pourquoi ,tant perdent la foi

**

Il faut retrouver Marie la vraie femme

Joseph et Jésus ,des vrais  hommes

Il faut retrouver le sens de l’incarnation

**

C’est au nom de la piété populaire

que les images de saint Sulpice ont été répandus

mais on a détourné cette piété populaire de la réalité

**

Bien des artistes contemporains

considérés comme des blasphémateurs

ont été davantage  plus prés de la vérité 

voir le site http://eglise1piege.unblog.fr/2009/04/01/semaine-sainte-et-art-contemporain/

Le film :Des hommes et des dieux . Faut il rester quand on risque d’être massacré ?

20 octobre, 2010

Ce film   qui a reçu plusieurs prix

est certes émouvant

car joué par des acteurs remarquables

**

Souvent des gros  plans sur les visages

accompagnés d’un silence profond  

nous font  comprendre

tous les débats

toutes les luttes intérieures

de chaque personnage  

**

C’est du grand art

puisque le propre de l’art est d’émouvoir

et de nous faire réfléchir 

**

C’est pourquoi les spectateurs

quittent  la salle

la larme à l’œil

comme  assommés 

et ne sachant que penser 

**

Car la grande question était

fallait il que les moines  de Tibérine

menacés par un groupe de terroriste  

restent sur place

au risque de se faire massacrer ?

**

Un moment donné, une arabe dit au prieur :

« il faut rester

sinon nous serions comme des oiseaux

 qui n’ont pas de branches  pour se poser »  

**

Voilà  justement la question

la présence des moines était telle indispensable ? 

**

Un haut fonctionnaire algérien semble le nier

quand il dit

« la colonisation est terminée  

laissons nous donc nous débrouiller »  

**

Se croire indispensable

est toujours le défaut

de pays qui veulent apporter la civilisation !

**

Ceci dit

sans vouloir nier la grande générosité ,

la grande bonté de ces moines

de ces hommes de paix

qui vivent dans une société

devenue de plus en plus violente

 dans le monde entier  

Oui ! on a besoin de ces hommes de paix !

Mais étais ce donc utile de rester ?

j’avoue que cette question me met mal à l’aise

**

Cette question est toujours d’actualité

et combien d’humanitaires

sans être des lâches

décident de quitter un pays

ou ils sont trop menacés

Par contre

 l’amitié entre les musulmans du village et les moines catholiques 

 est remarquable

 oui ! les hommes de toutes religions

peuvent s’entendre, se comprendre,

se respecter ,s’estimer, s’aimer   

seul les extrémistes sont à la source de nos dissensions

**

Est  abordée  aussi timidement le terme de la liberté intérieure  

La menace ,la peur ne peut nuire à notre liberté intérieure

si nous avons des convictions profondes

C’est bien ce que dit le prieur

au chef de ceux qui viennent les menacer  

« quoique vous fassiez nous sommes libre » 

**

Mais justement la pression du groupe 

peut aussi nuire à la liberté individuelle

Les moines sont ils vraiment libres ?

Quelques uns veulent  repartir 

mais ils  finissent par se rallier à la vie des meneurs

**

Cela aussi est une question d’actualité  

ce sont les plus convaincus qui l’emportent toujours

les autres par honte devant les autres

ou parce qu’ils doutent réellement

sans forcement être des lâches

finissent à se rallier à la majorité

Mariko mori: L’artiste mystique de l’ailleurs

15 mars, 2010

 

Voici une artiste contemporaine, 

Une  japonaise qui vit aux USA 

Et se trouve ainsi à cheval entre plusieurs cultures 

** 

Mais elle sort du lot 

Elle est unique dans son style 

Unique dans la diversité de  ses préoccupations religieuses 

Unique dans son rêve d’un au-delà 

** 

A cheval entre le monde des extra terrestres 

l’astrologie 

la boule de cristal 

le chamanisme 

et les religions traditionnelles 

qu’elles soient asiatiques ou autres 

** 

Mais aussi influence du New âge

Et peut être bien l’influence de  Ron Hubbard ,

le fondateur de L’église de scientologie

qui lui même écrivait de la science fiction

**

pour s’en convaincre allez donc voir le site

http://telemaquetime.free.fr/Mori.htm

**

ce site débute par l’affirmation

l’énergie spirituelle est éternelle

 

 

 

Jérôme Bosch : Le jardin des délices

22 juillet, 2009

                                   jardindudelice.pngCliquez pour agrandir 

 

Jérôme Bosch aurait fait parti de la confrérie de Notre Dame et aurait été aussi sous l’influence du grand maître de la secte du st Esprit, Philippe van Sinte Jan, qui niait l’existence de l’enfer et qui enseignait que le seul plaisir paradisiaque ne pouvait être que sexuel .

**

On ne peut nier que ce tableau est l’éloge de l’acte sexuel pur, joyeux, innocent ,sans remord

Des nus décents, des positions polissonnes, des couples enfermés dans des bulles « sauna »

Et surtout ce poisson humide souvent porté à bout de bras

Or ce poisson humide et visqueux serait la matière séminale mâle

Et tous mordent des fruits à pleines dents

**

Mais d’autres voient dans ce tableau l’œuvre d’un alchimiste initié

Au centre et en haut, plusieurs athanors  permettent de changer la vile matière en  or

Et il est fait allusion aux thèmes favoris des alchimistes et de la table d’émeraude 

Ce qui est en haut est en bas  (les hommes qui font le poirier)

L’union des contraires, du roi et  de la reine

La recherche de l’harmonie entre tous les hommes symbolisée parles instruments de  musique

La fontaine de vie

Le lac au centre ou les couples se purifient avant de s’unir .C’est la première étape du travail alchimique .Ce lac rond a un point au centre, symbole du soleil .

Un homme qui plonge les jambes écartées simule la précipitation chimique, mais pourrait aussi représenter  l’androgyne 

Le hibou de l’ésotérisme se trouve dans un coin

Le poisson humide pourrait dans ce cas représenter le  mercure volatil

Bosch : La tentation de saint Antoine et le mal des ardents

22 juillet, 2009

                             boschlesoindespieds.png                  

                                       Cliquez 

Le tableau « la tentation de saint Antoine » dont nous représentons ici un détail fut commandé par les antonins qui soignaient  des malades d’ergotisme, une maladie grave  qui provoquait des gangrènes

Les antonins étaient souvent obligés d’amputer les malades d’une jambe,

A cette époque ou même les inquisiteurs  croyaient en l’astrologie,on disait  que les antonins étaient sous le signe de saturne ,car leurs malades étaient très mélancoliques

Le signe de Saturne est le Tau que l’on retrouve sur l’épaule de saint Antoine 

**

Au centre du tableau  un pied coupé est mis en évidence sur un linge blanc

Derrière saint Antoine, une femme  distribue des médicaments aux malades qui tendent la main. Parmi ces malades on repère bien un unijambiste à tête de cochon 

**

L’ergotisme s’appelait aussi  le mal des ardents ou la peste du feu

D’où au loin un village en feu    

Cette maladie était provoquée par du seigle ergoté qui donnait aussi  des hallucinations, ce qui explique la présence d êtres odieux et démoniaques

**

Ce tableau peut cependant être interprété d’une façon beaucoup plus symbolique ,en  se referant aux autres œuvres de J Bosch  

 

Bosch :la tentation de saint Antoine .La peur de l’enfer et les indulgences

22 juillet, 2009

                               boschtentationdantoine.png   Cliquez 

 

Bosch est mort en 1516 un  an avant le début de la réforme de Luther 

Les catholiques tremblaient devant Dieu car le péché régnait partout .C’est pourquoi ils étaient à la recherche des indulgences vendues par l’Eglise

La tentation de saint Antoine est souvent reproduite par les peintres

**

Antoine  est entouré de diables grotesques, du feu de l’enfer, de femmes lubriques, de cochons (la luxure). Antoine deviendra le patron des gardiens de cochons et sera vénéré pour cela au quartier saint Antoine à Paris

La femme qui distribue des médicaments semble porter une mitre  et pourrait représenter des  clercs qui recherchent la vaine gloire (l’orgueil) et qui  font ripaille (gourmandise)

Certains pensent qu’elle donne la communion à un homme qui a une tête de cochon surmontée d’un hibou  Un moine  tenant un entonnoir, symbole de la folie, est  prêt à chanter

On retrouve tous les ingrédients de « l’éloge de la folie » d’Erasme

**

L’unijambiste et des êtres malformés nous rappellent que l’humanité déchue est  pourrie par le péché

Bosch représente il les palais et dômes à droite du tableau pour rappeler qu’on peut avoir des indulgences en donnant de l’argent pour la construction de Saint Pierre de Rome ?

**

Au centre, à peine visible, tant on est distrait par tous les détails, se trouve la croix du christ à l’intérieur d’une tour en ruine  

**

Patinir qui est mort en 1524 est déjà apaisé par la doctrine du salut prêché par Luther. Il préférera représenter Jérôme qui avait traduit la bible en latin comme le fera Luther en langue vernaculaire

Jérôme vivait aussi en ermite comme Antoine, mais il était apaisé par la parole de Dieu 

Bosch :le poisson cuirassé,caricature de l’Eglise

22 juillet, 2009

                          poissoncuirass.png   

En bas du tableau représentant la tentation de Saint Antoine, Bosch a représente un  poisson cuirassé revêtu d’une robe rouge et posé dans un bateau ou une barque à voile

**

Le poisson en grec se dit : ICTUS

 I comme Jésus C comme Christ , T comme Dieu, U comme fils, S comme Soter ou sauveur

Le poisson est donc le signe du Christ depuis l’église primitive. C’est pourquoi il y a tant de poissons représentés dans les catacombes à Rome

La barque est la barque de l’église

Il est bien dit que Jésus (ou le poisson) dormait dans la barque le jour de la tempête apaisée

**

Le poisson est recouvert de la robe rouge  des cardinaux et de la cuirasse des soldats

Nous avons donc l’image d’une église  désormais étouffée par la robe des cardinaux et la volonté d’une puissance qui veut s’imposer par les armes

Cette robe rouge habille aussi  des cochons dans le tableau 

De Plus la barque de l’église navigue dans les égouts

On retrouve bien une critique  acerbe contre une église qui vit dans la débauche

**

Sur le bateau, il y a les mats, mais ils n’y a plus de voile .Le souffle de l’esprit n’est plus là

**

D’autres barques flottent dans les airs .Sont elles autant de « nef des fous », autant d’églises folles ?


123456