Archive pour la catégorie 'Gregoire de Nysse'

De Philon à Grégoire de Nysse : La vie de Moïse

6 juillet, 2018

 

Philon  (-20-+45)

 juif né à Alexandrie ,Philon  est un contemporain de Jésus

mais ne l’a pas connu

Cliquez ICI

Par contre, lui même est bien connu par les penseurs son temps 

**

Origène qui réside à Alexandrie avant d’aller à Césarée possède de nombreux livres de  Philon qu’il cite au moins trois cents fois dans ses œuvres

Grégoire de Nysse qui fut le disciple d’ Origène en témoigne et cite Philon  à son tour    

**

« La vie de Moïse » par Philon

Philon écrit cette vie de Moïse  pour le présenter aux grecs , en tant que le législateur des juifs   

Cliquez  ICI  

**

Cette vie est donc une biographie

et ressemble plus à « un roman historique » qu’à un commentaire spirituel  

ce qui est étonnant car d’habitude

ce qui intéresse Philon

quand il parle des personnages bibliques  

ce  n’est pas l’histoire

mais leur itinéraire spirituel

Il en est ainsi quand il écrit  sur Cain , Abraham ou sur Joseph

**

« Homélie sur l’exode » par Origene

Origène fit plusieurs homélies sur l’Exode et parle donc de Moïse

Il s’intéresse peu à l histoire

et comme Philon ,dans la plupart de ses écrits

s’intéresse davantage à « l’itinéraire spirituel des âmes vers Dieu »

**

« La vie de Moïse » par Gregoire de Nysse

Comme son maître Origène , Grégoire ne cherche pas à faire de l’histoire mais à édifier

Cliquez ICI

**

L ’épectase

Grégoire parle du progrès des âmes

de leur ascension vers Dieu

de la marche en avant de Moîse vers la terre promise

de son ascension en haut du Sinaï 

Cette ascencion vers le ciel est ce qu’on appellera désormais  une « épectase »

Cliquez ICI  

**

« La Vie de Moïse et la « Vie de Jésus »

Daniélou dans son introduction à la « vie de Moïse »selon Grégoire  remarque :

Dans l’évangile de Jean  tous les grands épisodes de l’exode sont repris et appliqués  à Jésus ; Ainsi  le serpent d’airain ,la manne ,l’agneau pascal la colonne lumineuse ,la source jaillissante …Mais c’est surtout chez saint Paul que cette exégèse apparait  (p XVI)

ainsi Paul écrit aux Corinthiens  

je ne veux pas vous laisser  ignorer que nos pères ont tous été baptisés en Moise dans la nuée et dans la mer,  qu’ils ont tous mangé le même  aliment spirituel et qu’ils ont tous bu à un même breuvage spirituel ,car il buvait  à un rocher spirituel qui les accompagnait et ce rocher était le Christ (1 cor X,1-6)

Grégoire de Nysse : Introduction à la « Vie de Moîse »

5 juillet, 2018

Grégoire de Nysse  n’est pas un historien

En racontant « la vie de Moïse »

il ne cherche pas à faire de l’histoire 

ni même à édifier

la vie des grands hommes est proposée à leurs descendants comme un modèle de vertus mais il n’est pas possible à ceux qui ambitionnent de leur ressembler de passer par les mêmes événements matériels …. ainsi il faut passer du sens historique au sens spirituel ( Vie de Moïse 48)

**

Grégoire commence donc  par nous donner un aperçu sur les principaux événements de la vie de Moïse dans un première partie assez courte ,puis il en vient au sens spirituel 

**

Il veut à l’exemple d’Origène

dont il est un lointain disciple

nous apprendre à lire la bible

dans le « livre des principes » Origène dit en effet  

« Le sens purement  littéral  est pour les âmes puériles qui n’ont pas encore mérité d’avoir Dieu pour père (les hyliques)

le 2é sens  pour les âmes qui sont déjà sortis de la lettre…qui ont commencé à sortir des préoccupations corporelles et des désirs charnels (les psychiques)…Le 3é sens est pour les âmes  qui apprennent par l’Esprit Saint ,et non seulement avec des écrits ou avec un livre (4,2,4) (les pneumatiques)

Cliquez ICI 

**

Dans la bible « le Verbe » nous parle

à nous, maintenant  

Apprenons à l’écouter

**

Peu importe l’histoire !

Que me dit le Saint Esprit dans ces versets écrits il ya des siècles

d’autant plus que parfois ces récits choquent  notre raison

par leur violence

Ne pensons pas  encore une fois  en nous tenant à la lettre de l’histoire  ,que Dieu soit cause des souffrances de ceux qui les ont méritées  mais chacun est à lui même cause des malheurs qui lui arrivent ;86

**

Que nous dit donc l’Esprit saint

à travers « la vie de Moïse »

à moi ,un croyant du XXIés

Cliquez ICI  

**

Dieu nous parle

et agit en nous depuis toujours

Cette action existe  dés notre naissance  mais nous en prenons conscience que lorsque nous sommes suffisamment  familiarisés avec la vie d’en haut (44)

Grégoire de Nysse : Quelques interprétations de « la vie de Moïse »

4 juillet, 2018

Voici comment Grégoire de Nysse au cours du 4e siècle  interprétait   la vie de Moïse »

A nous maintenant de réinterpréter ces textes

avec l’aide de l’Esprit Saint

en fonction de ce que nous vivons

au cours de ce XXIé siecle

**

La corbeille de Moïse et l’éducation

Moïse sera éduqué par la  fille du pharaon ,mais cette éducation ne suffit pas pour un croyant   

la fille de pharaon stérile et sans enfants  représente la philosophie profane …tell est bien l’éducation  profane qui conçoit toujours sans jamais enfanter …. ceci nous apprend que si nous fréquentons la culture profane nous devons pas tre sevré de celle qui nous a nourri et qui est l’église

Cette éducation doit donc être complétée par la lecture des Ecritures saintes

**

Il est dit dans l’ AT que Myriam la sœur de Moise, cacha l’enfant dans une corbeille au moment de sa naissance

Or en hébreu corbeille se dit « Tiva » qui veut dire aussi « le mot » selon le rabbin Ouaknin

Cliquez ICI

les parents placent  Moïse  dans un coffre de peur qu’il ne se noie dans le fleuve .. ;ce coffre fait de joncs tresses ensemble représente l’éducation 

**

Moïse ,plus tard vit un hébreux se battre avec un Egyptien

Ces ennemis qui luttent l’un contre l’autre représentent  la lutte entre les  idolâtres  et la vraie religion  (15)

**

Le buisson ardent

Pour être illuminé à notre tour par le feu du buisson

il faut  d’abord  nous déchausser 

Se dépouiller du revêtement des peaux mortes dont notre nature a été revêtue aux origines lorsque nous fumes mis a nu pour avoir désobéi au commandement humain ….Quand nous aurons fait cela, la  connaissance de la Vérité  se manifestera d’elle-même  (22)

**

Le nom de Dieu  est Yahvé

«  Celui qui est »

et tout ce qui n’est pas lui est néant

Aucune des choses qui tombent sous les sens ou qui sont contemplées pat l’intelligence subsistent  réellement  ,mais seulement l’être  transcendant et créateur de l‘univers  à qui tout est suspendu (24)

Ainsi s’approche de la vérite  tout homme qui, comme Moïse  maintenant se dépouille de son enveloppe terrestre et se tourne vers la lumière  qui vient du buisson,  vers ce rayon qui a brillé pour nous et qui est ,selon l’évangile est  la vraie lumière et la Vérité (26)

**

Le serpent  

est souvent présent dans la vie de Moïse

les bâtons des magiciens ou même celui de Moïse se changent en serpent

Moise  tient à la main le bâton ,c’est-à-dire l’enseignement de la foi par lequel il va triompher des serpents d’Egypte (36)

Serpent contre Serpent !

Le serpent des origines qui a tenté Adam et Eve  

contre le serpent d’airain ,c’est-à-dire le messie crucifié , devenu lui même comme un serpent en prenant sur lui nos péchés

**

Les plaies d’Egypte

L’ eau changé en sang

Comment se fait il que l’eau du Nil  fut empoisonné pour les égyptiens et non pour les juifs ?

Il n’ ya rien  d’étonnant  à ce que l’Hébreu  reste insensible aux maux dont souffrent les Egyptiens Ne voyons nous pas encore maintenant la même chose se produire ? Dans nos grandes villes où il y a de multiples croyances ,pour les uns la foi jaillit, limpide et transparente, de la fontaine ,de la divine didascalie , tandis que pour les mécréants, que figurent les Egyptiens c’est un sang empoisonné qui remplace l’eau (66)

**

Les crapauds  

Ces animaux amphibies qui s’avancent par bonds, répugnants .. s’introduisent dans ,les maisons ,les chambres ,les celliers …mais ne touchent pas aux hébreux… Tel est bien la vie des hommes impurs et luxurieux  …(69)

  et si tu pénètres dans les celliers  c’est-à-dire dans les régions secrètes de l’âme ,là davantage  encore tu trouveras chez les débauchés un amas de crapauds (72)

**

Les  ténèbres

Tout en étant éclairé par le soleil ,les Egyptiens ne voient pas la lumière  tandis que les hébreux continuent à la voir briller( 81)

**

La mort des premiers nés

Ces morts sont insoutenables

Si on s’arrête au sens littéral comment donner des événements rapportés une interprétation défendable (91)

C’est à bon droit que nous nous tournons vers l’interprétation spirituelle …Quel est  ici l’enseignement ? C’est que celui qui engage la lutte contre quelques penchants mauvais doit arrêter les mauvais  mouvements dès leur première  apparition.. Le Seigneur nous l’enseigne  dans l’évangile   quand il nous invite à détruire la convoitise et la colère  afin de ne plus avoir à craindre ni l’adultère ni l’homicide (94)

 

Grégoire de Nysse : « La vie de Moïse » et les serviteurs de Dieu

3 juillet, 2018

La vie de Moïse 

Cette vie selon Grégoire  est un modèle pour tous les chrétiens qui veulent suivre Jésus  

Peu importe l’histoire

Importe seulement la leçon qui nous est donnée

**

Comment au cours de notre vie progresser

et monter sans cesse  dans les hauteurs

 pour atteindre Dieu ?  

**

Imitons Moïse

il se retire dans le désert

il monte vers la flamme du buisson en retirant ses  chaussures

il réclame la liberté pour les membres de sa famille

il demeure sous la nuée  

il apaise sa soif avec l’eau du rocher

il entend la trompette  

il fait  disparaitre les idoles…Il  supplie Dieu ….( 229)

**

Comme lui, tendons vers Dieu

Soyons animés d’un amour et d’un désir ardent de la beauté essentielle..

Soyons  une âme animée sans cesse par le  désir de connaître ce qui reste encore caché (231)

….Celui qui lève les yeux vers Dieu ne cesse jamais de le désirer  (233)

..Comment comprendre quel est le sommet vers lequel Moïse après  tant d’ascension  désire s’élever (241)

**

Un seul But : devenir un Serviteur de Dieu

Le seul but dans notre vie : être  serviteur  de Dieu  

En effet

Lorsque tu as triomphé de tous les ennemis ,Egyptiens ..l’Amalécites  

que tu as traversé l’eau 

que tu as été illuminé par une nuée

que tu as rendu les eaux potables

que tu as bu au rocher

que tu as  goûté la nourriture d’en haut

que tu as voyagé sur la route qui monte à la montagne 

que tu as été  instruit des mystères divin par le son des trompettes

que tu t’es approché de Dieu  par la foi dans la ténèbres impénétrable …

lorsque tu as taillé ton propre cœur afin de faire graver en lui par Dieu même les oracles divins ….

lorsque tu auras passé par tout cela …

lorsque tu auras réduit à néant tout ce qui se dresse contre ta dignité

    . alors tu approcheras du terme (315-316)

**

Le terme de la vie spirituelle c’est d’être appelés serviteur de Dieu, à quoi s’ajoute de n’être  pas enseveli dans un tombeau ,c’est-à-dire d’avoir une vie nue et dépouillée de tous les impédiments mauvais (317) 

Grégoire de Nysse : éloge de Gregoire le Thaumaturge

1 juillet, 2018

Grégoire de Nysse  fit « L’Éloge de Grégoire le Thaumaturge » en 381

Cet éloge est publiée aux sources chrétiennes

**

Entrée en matière  

Qui regarde vers le ciel et contemple avec l’œil  de l’âme ,les beautés présentes en lui et dans toute la création  trouvera ..dans toutes les merveilles qu’il sera capable de saisir en elles ,la description de notre patrie …

…Si ce qui apparait dans la création est tel que cela passe a la louange  que faut il imaginer  de ce qui est au dessus de cela ….(§5)

**

A propos de l’éloge

Celui qui regarde vers la vie d’en haut,  celui pour qui le beauté est  la pureté de l’âme …la richesse, la pauvreté   tiendra pour une honte l’honneur qui est placé dans les réalités  terrestres (6)

Lorsqu’il vit que la philosophie  aussi bien celle des grecs que celle des barbares étaient  divisée  de conception différentes  …il abandonna ceux-ci qui s’excitaient  les uns contre  les autres  et s’attacha à la parole ferme de la foi

…puisque la compréhension de la nature supérieure est inaccessible  aux raisonnements humains , la foi remplace les raisonnements , elle qui tend vers ce qui est au-dessus de la raison et de la compréhension (13)

**

Grégoire :  Elève d’Origène  

Grégoire le Thaumaturge  est né en 214 à Néocésarée du Pont

Il est mort vers 270 à Néocésarée

**

 Il est élève d’ origène à Césarée de Palestine.

il fréquenta celui qui en ce temps là, était  le guide de la philosophie des chrétiens (22)

**

Retiré au désert pendant quelque temps, il revient à Néocésarée vers 238 et est élu évêque.

c’est alors qu’il eut une vision  que Grégoire de Nysse compare à celle de Moïse au Sinaï

Cliquez ICI 

Grégoire le Thaumaturge : Un autre Moïse

30 juin, 2018

Quand Grégoire de Nysse  fit « L’Éloge de Grégoire le Thaumaturge » en 381, il n’hésite pas à comparer  « le thaumaturge » qu’il appelle « Le grand »  à Moïse lui-même

 **

Comme Moïse il aimait se retirer dans la solitude 

s’étant éloigné des tumultes de la vie publique  il vivait  dans un lieu écarté avec lui-même et par lui-même avec Dieu  en faisant  peu de cas de tout ce qui est en lui…il était en notre temps un autre Moïse  (24)

Tout deux Moise et Grégoire quittèrent cette existence pleine de trouble et de bruit   ..le terme de cet éloignement était de contempler les divins mystères avec l’œil  pur de l’âme (25)

**

Consacré évêque   

 il n’eut pas l’audace de s’adonner à la prédication de la parole avant que la vérité ne lui ait été révélé par une vision (28)

**

La vision

Au Sinaï,  Moïse apprit le nom de Dieu :Yahwe 

Avant même le concile de Nicée ,Grégoire le thaumaturge  parla de la Trinité  

ce fut  comme pour Moïse au cours d’une vision (29)

**

Grégoire vit la « mère du Seigneur » qui demandait à saint Jean d’instruire Grégoire sur le mystère de Dieu  

 On dit en effet qu’il entendit celle qui était apparue sous l’aspect d’une femme exhorter l’évangéliste Jean à révéler au jeune homme le mystère de la vérité, et celui-ci lui répondre qu’il était prêt à accorder cela à la mère du Seigneur, puisque ce lui était agréable. 

Cliquez ICI 

**

Or il est dit que Moïse était alors dans sa propre vision au-delà du visible  (c’est-à-dire au-delà des ténèbres )

Grégoire  ne rivalise t il pas alors avec Moise

Pour lui la montagne  ne fut pas une colline visible ,mais la hauteur de son désir des doctrines véritables ;

la ténèbre, ce fut cette vision inaccessible aux autres  ,la tablette était son âme ,les lettres gravées sur les tables ,la voix de l’apparition,  toutes choses  grâce auxquels la révélation des mystères fut faite et pour lui et pour ceux qui furent par lui instruits des mystères  (33) 

Grégoire le Thaumaturge : La foi qui soulève des montagnes

29 juin, 2018

Grégoire de Nysse  a fait « L’Éloge de Grégoire le Thaumaturge » en 381

**

Un homme de foi

Grégoire le Thaumaturge qu’il appelle « le grand »  est célèbre pour avoir fait de nombreux miracles  

mais l’auteur de « l’éloge » insiste non pas sur les miracles mais sur la foi du saint  

Du reste, ces miracles sont ils historiques ?

Peu importe !

ce qui compte c’est la foi

 

Une foi qui soulève les montagnes

Avec l’Esprit saint tout est possible

sans la force de l’Esprit ,nous pouvons rien faire

**

Grégoire n’avait rien

il n’avait pour se donner de l’éclat ni chars ni chevaux ,ni une suite d’accompagnateur (42)

Il  s’était libéré de tout comme d’un fardeau ..la foi était  sa patrie ,son foyer sa richesse ..Pourquoi vous demander ou nous allons nous reposer comme si vous étiez hors de l’abri de Dieu  (44)

**

Un homme selon l évangile

il était au milieu de la foule  se partageant avec bienveillance  ,par la puissance du Saint Esprit ,selon le besoin de ceux qui étaient rassemblés prêchant, enseignant, guérissant(46)  

 Juste  comme Salomon

Salomon est devenu célèbre en jugeant 2 femmes venu se plaindre

De même Grégoire sut juger avec sagesse 2 frères qui se disputaient au sujet de la propriété d’un lac (50)

 **

Sage comme Samuel

De même que Samuel,  dans le choix d’un roi ne se laissa pas influencer par la beauté du corps et sa prestance  .. de même Grégoire  dans le choix d’un candidat au sacerdoce (63)

A la surprise de  tous..il avait choisi un homme vivant dans une grande pauvreté et indifférent à son corps

  S’opposer au désir des gens importants fut le signe le plus évident d’une pensée  ferme et supérieure : grâce à elle il voyait de haut, de manière égale ,toutes les apparences  selon le monde, qu’elle soit les plus élevées et les plus remarquables ou qu’elle soit humbles et sans éclat (71)

Grégoire le « Thaumaturge » et le péché contre l’Esprit Saint

28 juin, 2018

Dans son « éloge de Grégoire le Thaumaturge »  

Grégoire de Nysse  

insiste sur la foi profonde du Thaumaturge  

une foi qui provoque des miracles  

une foi qui soulève des montagnes

**

Ces miracles ne sont pas l’œuvre du Thaumaturge  

mais bien l’œuvre de l’Esprit Saint   

**

Ceux qui doutent de l’action de l’Esprit en eux 

se condamnent eux même à mourir

**

Jésus l’a dit 

Si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il reste sans pardon à jamais : il est coupable de péché pour toujours…Il mourra » (Mc 3,29)

**

Pierre aussi dans les actes des apôtres  avait condamné à mort Ananie  et sa femme qui avait douté de l’Esprit   Pierre dit : « Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur ? Tu as menti à l’Esprit Saint… Ce n’est pas aux hommes que tu as menti, c’est à Dieu. » …Quand il entendit ces mots, Ananias tomba et expira. ….puis Pierre dit  à la femme d’Ananie  : « Comment avez-vous pu vous mettre d’accord pour provoquer l’Esprit du Seigneur ?Aussitôt elle tomba aux pieds de Pierre et expira.(Actes 5,5)

Grégoire de Nysse  de commenter

Comme  tout ce qui arrivait au grand Grégoire  se réalisait  selon son désir par l’assistance de l’Esprit  il n’est peut être pas inutile  de raconter ce qui arriva quand 2 Hebreux se moquèrent de lui ..(73).

**

.A l’exemple de Pierre  il veut montrer que la plus grande des fautes  est le péché contre l’Esprit saint    …c’est  à bon droit que l’imitateur de Pierre  après avoir montré par de nombreux miracles  bénéfiques la grandeur de son pouvoir,  fit en sorte que celui qui avait tenté  de faire preuve de ruse contre l’Esprit saint  en éprouve la vérité à ses dépens  (76)

**

Au cours de cette éloge

il est question aussi de l’importance du signe de le croix et de la prière   pour chasser et les démons

« Le signe de la croix et le nom du Christ  ainsi que l’assistance du didascale dissipaient le caractère effrayant des mauvaises apparitions  (92)

Grégoire de Nysse : Le Massacre des innocents et les génocides

25 décembre, 2012

Le 28 décembre

nous fêtons les saints Innocents

massacrés 3 jours après la naissance de Jésus

Cliquez ICI

**

Massacre voulu par Herode , un petit tyran

Massacre ignoble

Comment peut on agir ainsi

tuer des enfants ?

**

Pourtant

plus que jamais on en tue

au cours de combats fratricides

au cours de multiples génocides

**

A propos de ce massacre

Grégoire de Nysse

dans son traité « sur la naissance de Jésus Christ »

écrit

**

Quels mots pourraient retracer ces scènes de détresse ?

Quel récit pourrait évoquer ces souffrances ?

Ces cris et cette rumeur ?

Les tristes pleurs d’enfants, de mères, d’amis, de pères, et les douloureux appels qu’ils élèvent aux menaces des bourreaux ?

**

Qui saurait décrire le bourreau brandissant son glaive nu sur un tout-petit,

l’oeil féroce et sanglant, la voix terrible,

et traînant d’une main l’enfant jusqu’à ses pieds, et de l’autre levant l’épée ?

**

Et la mère, tirant son enfant vers son sein, et tendant sa propre nuque au fil de l’épée, afin de ne point voir de ses yeux, son malheureux petit déchiré par la main du bourreau ?

**

Qui saurait exprimer le désespoir des pères ? Leurs adieux, leurs larmes, les derniers baisers dont ils couvrent leur fils ? Surtout lorsque ces scènes affreuses se répètent tant de fois en un seul jour ! Qui saurait évoquer ces tragédies si nombreuses et si diverses, les douleurs qui à nouveau étreignent les jeunes accouchées, l’atroce brûlure de l’amour maternel ?

**

De malheureux nourrissons, les lèvres collées au sein, reçoivent le coup fatal dans les bras de leur mère ! Celles-ci, horrifiées, pressant sur leur poitrine la bouche de leur enfant, sont soudain inondées de sang. Que de fois le bourreau, levant brutalement le bras, massacre d’un seul coup et l’enfant et la mère, répandant à flots un sang qui est à la fois celui d’une mère et celui d’un fils.

**

Or l’atroce sentence d’Hérode ne décrétait pas seulement le massacre de nouveau-nés, elle voulait encore que périssent les enfants jusqu’à l’âge de deux ans. Nouveau déchirement alors, vous l’imaginez : car nombreuses étaient les mères qui avaient eu deux enfants durant cette période.

**

Quelles nouvelles scènes d’horreur vivaient alors ces malheureuses !

Deux bourreaux s’acharnaient sur une seule mère :

l’un entraînait un enfant qui tentait de fuir, l’autre arrachait du sein le nourrisson qu’elle allaitait. Quels tourments endurait la malheureuse !

Court-elle derrière le plus jeune, aux vagissements encore indistincts ? Mais elle entend l’aîné, qui parle déjà, l’appeler d’une petite voix brisée de pleurs. Que faire ? Où aller ? A quel cri son propre cri répondra-t-il ? A quels pleurs ses propres larmes ? Sur quel mort se lamenter, lorsque l’amour la torture pour les deux à la fois ?

Quelques symboles de Noël expliqués par Grégoire de Nysse

24 décembre, 2012

Grégoire de Nysse

dans son traité « sur la naissance de Jésus Christ »

trouve un sens symbolique

aux divers événements de la nuit de Noël  

Il écrit :

**

Le Seigneur naît dans une grotte ?

Entendez cela de notre vie, aveugle, ténébreuse, souterraine,

où vient naître celui qui se manifeste aux hommes enfoncés dans les ténèbres

et l’ombre de la mort.

**

Il est emmailloté de langes ?

C’est qu’il s’enroule dans les liens de nos péchés.

**

La crèche où naît le Verbe est la demeure du bétail ?

C’est pour que le bœuf reconnaisse son maître et l’âne l’étable de son Seigneur.

Le Bœuf est celui qui vit sous le joug de la loi.

 L’Âne, la bête de somme,  est celui qui est chargé du péché de l’idolâtrie.

**

 Et si dans la crèche il naît entre le bœuf et l’âne,

c’est pour décharger l’un du joug pesant de la Loi,

et délivrer l’autre du fardeau de l’idolâtrie.

**

L’animal raisonnable se nourrit, lui, de pain.

Aussi est-ce dans l’étable, qui est le gîte du bétail,

 que celui qui descend du ciel vient s’offrir comme pain de vie, afin que les créatures stupides qui ont goûté à l’aliment spirituel se mettent à vivre dans l’Esprit.

**

On peut remarquer aussi

que  Bethleem (= Beth lehem) en hebreu veut dire « la maison du pain » 

1234