Archive pour la catégorie 'Les moines'

Une visite au monastère de saint Honorat à Lérins

25 juin, 2016

 

On est bien loin du temps de Saint Honorat

Cliquez ICI

**

Il reste le paysage

la chaleur

les couleurs

les fleurs  

le bleu de la mer

mais où sont donc les premiers moines ?

Où donc est Saint Honorat ?

et tous les moines de Lérins devenus les premiers  évêques de la Gaule

Cliquez ICI 

**

Ou est donc Vincent de Lérins

qui au cours du 5é s  combattit les hérésies  de son temps avec tant d’intelligence et de bonté   ?

Cliquez ICI

**

La tour du 11és :un monastère fortifié

Il reste  des ruines d’une tour  de surveillance

une tour de garde

pour se défendre contre les envahisseurs

entre le 11é et 1e 15é s

les moines de la haut communiquaient avec les gardes de la tour du Suquet (à Cannes)

 

cloitre-de-la-tout-de-lérin 

 

Une tour étrange avec un petit cloître en son centre

et une chapelle minuscule

comment vivre une vie de moine

une vie de prière

en de telles conditions ?

C’est étrange !

Que savons nous vraiment de ce temps ?

**

Les cisterciens

Maintenant  y vivent des cisterciens

dans des bâtiments  qui datent du 19é s 

L’église originelle du xiie siècle a été  partiellement détruite pour permettre l’érection de la nouvelle église, consacrée en 1928. Des autres bâtiments conventuels des xiie et xiiie siècles, il reste le cloître, la salle capitulaire et le réfectoire….

mais les touristes ne peuvent les voir .

 

Une visite touristique à Cluny

24 juin, 2016

Les moines se sont installés à Cluny afin de prier pour les défunts de la famille de Guillaume duc d’Aquitaine

 « Je donne les terrains de Cluny pour le repos de mon Seigneur le roi Eudes ,de mes parents  de ma femme et de moi même ,…pour le salut de nos âmes

Cliquez  ICI

**

C’est pourquoi  au lieu de travailler dans les champs comme les moines qui ont défriché la Gaule ,les  bénédictins de Cluny consacreront  leur temps à prier  pour les défunts  des nobles  puis à écrire ce que  saint Bernard leur reprochera

**

Les premiers  moines de Cluny en fait s’installent en dépit du bon sens dans un endroit ou l’eau n’était pas potable .Les moines ne boiront donc que du vin ( a très faible degré ,il est vrai)

Il reste encore  de cette époque au-dessus de cette cave le cellier recouvert d’une  charpente remarquable

**

Pierre le Vénérable a encore sa tombe au milieu des ruines

Mais Mayeul et Odilon furent enterrés à Souvigny

Cliquez ICI

**

L’abbé Jean de Bourbon

Abbé de 1466 à 1485

il n’ a guère laissé un souvenir très édifiant ;Il ne voulut pas loger au sein de l’abbaye peu confortable et se fait bâtir un palais à l’entrée de l’abbaye

Il avait dans le monastère une chapelle privée chauffée spécialement pour lui 

 

Chapelle-de-Bourbon-à-Cluny

Ce fut la seule chapelle de la grande église qui fut préservée, lors de la destruction de la abbatiale    .On y voit les statues des 12 apôtres  et des prophètes 

Cliquez ICI

**

Au cours du 18 é siècle les logements des moines furent reconstruits

pour former ce qu’on appelle maintenant le «  petit Versailles des moines »

devenu l’école supérieure des arts et métiers  

Un parcours autour de Cluny pour touristes qui aiment les vieilles abbayes

23 juin, 2016

Cluny c’est Cluny !

et autour de Cluny  

que d’abbayes

que de prieurés  

que de monastères prestigieux

qui les uns après les autres

furent assujettis  à Cluny

**

Souvigny

Pas trop loin 

prés de Moulins

l’ abbaye de Souvigny  fut offert à Cluny à l’époque de Bernon

par un ancêtre des Bourbon 

**

Elle est donc la « fille ainée » de Cluny

C’est là que furent enterrés

Mayeul et Odilon

Cliquez ICI

**

L’abbé Mayeul  

L abbé Bernon fut le  premier abbé de Cluny, qui  commença la construction de l’abbatiale en 910.

Cliquez ICI

mais Bernon ne fut pas  le fondateur  de ce qui deviendra la « congrégation des clunisiens »

Ce fut Mayeul

Cliquez ICI 

**

Prieuré de Charlieu

Mayeul  étendit son « empire » 

Il vampirisa

Il mit  sous son joug

des dizaines de couvents en décadence  

Il les réforma

Il leur redonna vie

Il en fit des  prieurés dépendant de Cluny  

Ce fut le cas  de l’Abbaye de Charlieu situé près de Roanne 

et dont l’église a aussi été détruite au cours de la révolution

Cliquez ICI 

**

Ce fut le cas des monastères de Paray le monial ,ou de la Charité sur loire , 

 **   

Une exception : Tournus

Proche de Cluny se trouve aussi la célèbre abbaye de Tournus

mais là ! Attention ! Il ne faut pas croire que Cluny l’emporta

Mayeul ne peut s’en emparer

Elle était trop vénérable

**

Ses origines datent de l’empire romain

On y vénère  les reliques de saint Valérien

victime de la persécution des romains  

en même temps que sainte  Blandine

martyrisée à Lyon en 177

cliquez ICI 

 **

Le touriste avisé ne peut qu’être enchanté en visitant cette abbaye

qui contrairement à Cluny est restée intacte  

Tournus

L’église ,le cloitre ,la salle des chapitres ,le dortoir ,le réfectoire ,,le palais du prieur

tout y est !

bien protégé par les murailles qui l’entourent toujours

 

Rancé et la grand chartreuse

1 décembre, 2014

Rancé attaque Mabillon

il attaque Fénelon

il attaque aussi les chartreux

qui ne respectent plus les règlements des anciens  

Mais là ….Attention les éclats !

**

Le général des chartreux

Dom Innocent Le Masson (1628-1703) répond   

pas mollement comme Mabillon

il y va rondement !

d’autant plus que de jeunes chartreux quittent leur ordre pour rejoindre la Trappe

(Voir henri Bremond , « l’abbé tempête » p 186ss)     

**

Les règles

L’abbé de la Trappe dit :

« Les règles monastiques  sont intangibles

Le Masson répond :

« Je ne puis convenir  que les observances religieuses doivent être considérés

 comme des lois écrites avec le doigt de Dieu

…tout ce qui vient de l’homme est sujet à l’erreur et a besoin d’être corrigé au cours du temps »

les mœurs changent

les règlements doivent s’adapter

**

Moine pour mourir

L’abbé de la Trappe  dit

« On ne vient pas au monastère pour y vivre mais pour y mourir

Le Masson répond :

Je ne pense pas qu’il faille prendre des austérités en les considérant comme des moyens d’abréger sa vie

**

Les abus dans les monastères

L’abbé dénonce des abus qui auraient lieu chez les chartreux

Le Masson répond

jugez …s’il était de grande importance que le public fut instruit de tout ceci

 et Henri Bremond d’ajouter malicieusement  

« Si madame de Montbazon était encore là  n’aurait elle pas dit à son ami

oh les jolies métiers que vous faites là ,depuis que vous êtes saint  (p197)

 **

Le Masson s’étonne du reste  devant les critiques de Rancé 

« Je ne puis comprendre par quelle raison un homme de piété comme lui

 a pu croire que ,sans blesser la charité , il pouvait produire en public le déchet de notre ordre

….Il est vrai qu’en notre siècle ,bien des gens parlent et agissent comme si on avait effacé du dialogue

 le commandement de Dieu  qui défend le jugement téméraire et la diffamation du prochain

**

Les austérités

l’abbé met en avant les austérités

Le Masson répond :

C’est dans la conversion  intérieure, dans la lutte contre soi même

que j’établis la plus grande sainteté

et non dans les usages  de légumes ,et d’abstinence de pain d’eau et de sel

 **

Rancé n’a jamais été un novice .Il a toujours été abbé 

il ne sait pas ce que c’est que d’obéir 

 

Le Masson parle longuement des 2 maitres qui lui tiennent le plus à cœur

A Kempis et François de Salles

**

L’abbé dit encore  

« le véritable religieux ne vit plus que pour Dieu et n’est plus occupés  que des choses éternelles »

Le Masson répond

des mots des mots ….et de quoi décourager les plus saints  

« il n’y a point de saints  qui ait pu ne pas perdre Dieu de vie un seul moment » 

Fête de sainte Thérèse de l’enfant Jésus :Devenir comme un enfant Matt.(18, 1-5)

1 octobre, 2014

Les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le Royaume des cieux ? »Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les petits enfants, vous n’entrerez point dans le Royaume des cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, c’est celui-là qui est le plus grand dans le Royaume des cieux.

 

 

Comment devenir un enfant ?

Qui mieux que Sainte Thérèse peut nous expliquer cet évangile  

elle,  qui s’est faite toute petite  

Je te rend grâce Seigneur d’avoir révélé cela aux tout petits (Luc 10,21-22) ?

**

Sainte Thérése de Lisieux

On peut résumer sa spiritualité

par cette seule citation

être conscient de sa pauvreté

mais confiant jusqu’à l’audace en la miséricorde de Dieu

**

Petit

Petit c’est être  conscient de nos faiblesses

me supporter telle que je suis, avec toutes mes imperfections

 

Petit  c’est accepter la volonté de Dieu

car je suis trop petit pour connaître le vrai chemin

 

Petit c’est sentir de toute nos forces le besoin d’être aidé

et d’avoir besoin d’un ascenseur  

 « l’ascenseur qui doit m’élever au ciel, ce sont vos bras, ô Jésus !

 Pour cela, je n’ai pas besoin de grandir, au contraire, il faut que je reste petite, que je le devienne de plus en plus. »

**

Tout est grâce

Tout est don

**  

Confiant en la miséricorde  

Petit c’est aussi le besoin d’être aimé

d’où la lecture d’Isaïe  lu en ce jour

car souvent commenté par Thérése 

Vous serez comme des nourrissons que l’on porte sur son bras, que l’on caresse sur ses genoux.

 De même qu’une mère console son enfant, moi-même je vous consolerai, dans Jérusalem vous serez consolés.

 Vous le verrez, et votre cœur se réjouira  (Is 66,10…)

**

Une derniére lettre , à l’abbé Bellière, en août 1897, se termine par ces mots :

 « Je ne puis craindre un Dieu qui s’est fait pour moi si petit …

Il n’est qu’amour et miséricorde ! 

 

Magnificat

Il s’est penché sur son humble servante

toutes les générations me diront bienheureuse 

Le fils Chartreux de François de Troy

27 septembre, 2014

François de Troy ( 1645- 1730) le peintre favori du duc de Maine

avait une nombreuse famille très catholique     

**

Il avait 4 filles et 2 fils

dont l’un Jean François fut aussi un célèbre  peintre

et l’autre devint  chartreux

Françpois-de-Troy 

 Le peintre et sa famille à Sceaux

**

Ces chartreux que l’on croyait enfermé dans des solitudes

dans de hautes et lointaines montagnes

étaient depuis 1350

aussi présents  en plein Paris

dans le jardin du Luxembourg actuel

Cliquez ICI

**

Les chartreux de Paris sont aussi connus

grâce  à Auguste Lesueur

qui recouvrit les murs du petit couvent de Paris avec des fresques sur la vie de saint Bruno

que l’on peut voir maintenant au musée du Louvre

Cliquez ICI

**

Le fils de F. Troye devenu chartreux

a certainement connu ces fresques

**

Quant à nous 

nous connaissons pas grand chose sur sa vie

comme pour la plupart des chartreux   

puisque ils vivent en se cachant du monde 

Les femmes aiment les abbayes : Clairmont, Valloires

23 septembre, 2014

Les femmes

qui ont de l’argent

ont souvent des caprices !

**

Elles  se fardent ,s’habillent

sont frivoles ,amoureuses

« people »

Ce sont des stars !

**

D’autres  achètent  des ruines d’abbaye

pour les reconstruire

Pourquoi pas ?

**

L’abbaye de Clairmont (ou Clermont)

Cette abbaye en ruine  se trouve en Mayenne

Abbaye-de-Clairmont

 

En  1954 les demoiselles Denis et Blanchot en tombent amoureuses

en l’apercevant depuis la fenêtre d’un train.

Elles n’hésitent pas

elles achètent

et commencent à restaurer   

mais c‘est loin d’être fini

et les demoiselles sont mortes

sans héritiers 

Cliquez ICI  

**

Abbaye de Valloires

Thérèse Papillon

fut infirmière aux armées durant la guerre de 1914

elle n’achète pas l’abbaye de Valloires

devenue inoccupée 

mais organise une association pour restaurer les lieux 

au service des orphelins

Cliquez ICI 

abbaye-de-Valloires

C’est mieux !

En bon état !

Ludolphe le chartreux : La maison du juste (Mtt7,24-28)

26 juin, 2014

Jésus termine le sermon sur la montagne

en comparant

 le juste à un homme avisé

qui a bati sa maison sur le roc (Mtt 7,24-28)

**

Ludolphe le chartreux

dans « la grande vie de Jésus Christ »

commente ainsi cette pericope :

**

Le juste  construit sa maison, sur le roc  

c’est-à-dire l’édifice de ses bonnes œuvres,

 sur la pierre, qui est le Christ,

 en faisant toutes ses actions pour lui et à cause de lui.

**

Bientôt survient la pluie,

 c’est-à-dire la tentation de la volupté

ou de la concupiscence charnelle ;

et  les torrents de l’avarice ou de la cupidité mondaine

se précipitent en lui ;

**

Puis Les vents de l’orgueil

ou de la vanité diabolique soufflent avec violence,

 et fondent avec impétuosité sur cette maison,

 

 mais rien  n’a pu ébranler cet édifice des vertus

Cette maison  n’a point été renversée par tous leurs efforts ;

 car, par la foi, l’espérance et la charité,

elle était fixée sur la pierre ferme et inébranlable

 qui est Jésus-Christ

 et non sur des bases terrestres et périssables

**.

Les tentations

les tentations de la volupté sont signifiées par la pluie qui amollit la

terre sur laquelle elle tombe goutte à goutte,

 

 les tentations de séduction,

soit de la part des hommes par menaces ou par caresses,

 soit de la part du démon par suggestions intérieures,

sont signifiées par les vents qui souillent de tous côtés.

**

La maison bâtie sur le  sable,

c’est-à-dire sur l’amour des biens terrestres et périssables.

Ce sont là les fondations fragiles et peu sûres

 de ceux qui, méprisant les trésors du ciel,

 ne cessent de soupirer après les richesses de ce monde,

et qui, au lieu de mettre en Dieu toute leur confiance,

cherchent leur repos dans les créatures mobiles et inconstantes.

**

 Le sable est stérile

car il est  sujet au changement et battu par les flots de la mer,

IL  figure  la convoitise des biens terrestres

qui ne procurent point de vraie jouissance,

qui  ne restent point dans le même état,

 et ne préservent point des nombreuses afflictions de cette vie.

**

 Le sable, par la multiplicité de ses grains

qui ne peuvent adhérer les uns aux autres

et qui restent stériles

 figure aussi l’innombrable assemblée des méchants

 qui sont sans cesse divisés entre eux

**

la maison du juste

est sa bonne conscience,

ainsi que la perfection de toutes ses bonnes œuvres ;

**

Cet édifice a pour fossé la pauvreté ou le mépris des biensterrestres,

 et pour fondement la méditation ou l’amour des choses célestes  

 

Ludolphe le chartreux : Le jour du jugement (Mtt 7,21-23)

25 juin, 2014

 A la fin du sermon sur la montagne (Mtt 7,21-24)

dans « la grande vie de Jésus Christ » 

Ludolphe le chartreux commente le verset

**

A le fin des temps

On entrera dans le royaume des cieux

en faisant la volonté de mon père qui est dans les cieux  

**

Faire la volonté de Dieu,

C’est la prendre pour règle unique de conduite,

 et pour motif principal de patience, afin de trouver le repos de l’âme ;

**

C’est marcher partout en la sainte présence

de la Majesté suprême à qui rien n’échappe

afin de garder la réserve et la modestie intérieures et extérieures ;

**

C’est considérer en toutes choses l’action continuelle de la divine Providence,

afin de s’exciter à la reconnaissance et à la confiance envers elle ;

C’est édifier toujours le prochain et s’examiner fréquemment soi-même,

 afin de ne parer et d’agir qu’après mûres réflexions

**

Le jour du jugement

En ce jour là,

le cœur seul parlera tandis que la bouche restera muette;

l’homme ne sera pas interrogé,

mais sa conscience sera dévoilée;(saint Chrysostome)

**

 Car, dans le langage des Saintes-Écritures,

 Dieu est dit connaître ceux qu’il approuve dans -son amour,

et ne pas connaître ceux qu’il réprouve dans sa colère

**

Dieu  privera les mauvais  de cette présence spéciale

 par laquelle il fait le bonheur des élus.

Ludolphe le chartreux : La voie étroite et les faux prophètes (Mtt.7, 13-15)

24 juin, 2014

En commentant le sermon sur la montagne (Mtt 7,13-15)

dans « la grande vie de Jésus Christ » 

Ludolphe le chartreux écrit

**

La voie étroite  

Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite ;

comme s’il disait:

 Mes commandements sont pénibles, il est vrai, et difficiles à observer,

 mais leur accomplissement vous méritera les récompenses éternelles et l’entrée des cieux

**

Saint Chrysostome dit à ce sujet :

 « Quoi donc ! Dieu nous ordonne de marcher dans la voie étroite qui conduit à la vie,

et nous nous obstinons à suivre la voie large qui conduit à la mort !

 Que les mondains se jettent dans cette voie large et spacieuse,

 nous ne devons pas en être surpris ;

 mais ce qui doit nous étonner,

 c’est que ceux même qui semblent

avoir embrassé la croix pour suivre Jésus-Christ s’obstinent à courir dans cette voie de perdition

**

Les faux prophètes

: Gardez-vous avec soin des faux prophètes,

**

Dans le sens moral, Il y a trois sortes de faux prophètes :

 la chair, le monde et le démon.

**

On les reconnaît à leurs fruits

Ils manquent de patience, de bonté, de mansuétude,

 ils n’ont des brebis que la peau;

Ils méprisent les petits

**

Les ronces est le symbole de la malice spirituelle

…C’est surtout dans les adversités que l’hypocrite  se montre tel qu’il est.

**

Les Bons arbres

« Le fonds du cœur, est à l’homme,

ce que les racines sont à l’arbre,

 et ce qui sort de ce fonds est comme le fruit

qui provient de l’arbre.(Béde le vénérable )

**

La racine du bon arbre est en nous la  volonté perfectionnée par la grâce divine,

 nos pensées en sont les feuilles, nos paroles les fleurs et nos actes les fruits

**

Le  cœur se révèle surtout par la bouche,

et les paroles tiennent le premier rang

 parmi les signes de nos sentiments

**

« Lorsque la malice abonde dans le cœur,

il est tout naturel qu’elle s’épanche par la bouche.’ saint Chrysostome)

12345...22