Archive pour la catégorie 'Turquie'

Ahmed Insel : Erdogan premier ministre

8 janvier, 2021

 selon Ahmet Insel   dans on livre sur « la nouvelle Turquie d’Erdogan »   

 

La politique étrangère d’Erdogan  et  de  Davutoglu

 Davutoglu est un  universitaire ayant  fréquenté depuis sa jeunesse les milieux islamiques .

Devenu ministre des affaires étrangères ..il,ambitionne de recentrer la Turquie comme une puissance régionale d’attraction et de stabilisation du moyen orient par un retour au source de la grandeur ottoman   (p114)

La  « doctrine Davutoğlu » est celle du « Zéro problèmes avec les voisins »

**

ll essaie  de se rapprocher d’Israel jusqu’en  2008 après l’opération « Plomb durci » menée par Israel contre  Gaza  

Cliquez ICI 

En 2009, il commence à privilégier les relations diplomatiques avec le monde arabe et l’Iran

Il signe un accord de libre-circulation avec la Syrie , mais on reprochera à la Turqui d’avoir aider les groupes armées rebelles pendant la guerre civile (p133)

 Il tente  un rapprochement avec l’Arménie ( p135)

Sa doctrine du «  Zéro problème » s’est donc transformée en «zéro voisin sans problème».

Devenu premier ministre il donnera sa démission en  2019

Cliquez ICI 

**

La politique intérieure

Tout allait bien au début

Jusqu’en 2008 la croissance était bonne

en 2011 il n y a pas eu de « révolution arabe »

 

Ce fut en 2013  que les Turcs ont commencé à exprimer leur ras le bol et à manifester  

contre la politique de plus en plus conservatrice du premier ministre  

Ce fut  dans le parc Gezi ,prés de la place Taksim (p154)

cliquez ICI 

 **

Les projets fous (p155)

un grand aéroport

Cliquez ICI

 un 3é pont  su le bosphore

Le nom du pont, Sultan Yavuz Selim, a fait polémique en Turquie. Le sultan Sélim 1er a persécuté la minorité chiite alévie, qui a ressenti ce choix comme une provocation. 

 Cliquez ICI 

un canal entre la mer noire et la mere de Marmara

Cliquez ICI

ue nouvelle mosquée à Istanbul sur la rive asiatique

Cliquez ICI 

 

La communauté Gulen ( p162)

 Le mouvement prospère pendant la première décennie de pouvoir de l’ AKP et marque jusqu’en 2002 l’alliance avec le fondateur de l’AKP Erdogan. Celui-ci fait alors massivement appel à des cadres gülénistes pour remplacer les fonctionnaires kémalistes dans des secteurs tels que la police ou la justice, mais aussi l’armée, où des postes d’officiers ont été libérés à la suite de grand procès menés sur la base de preuves parfois fabriquées. Des triches massives sont organisées au profit des gülenistes dans les concours de recrutement des diplomates.

 Fin 2013, Erdogan, conscient du poids que représente le Gülen, amnistie les généraux laïques et se retourne contre la confrérie. En décembre 2013, des proches du Premier ministre Erdoğan sont impliqués dans une affaire de détournement de fonds publics. Erdoğan accuse alors le mouvement Gülen et ses disciples d’avoir fomenté un « coup judiciaire » contre lui et ses proches.

 En 2014 favori aux élections Erdogan devient président après avoir changé   la constitution par referendum  (p161)

 En 2016 ,le coup d’Etat  avorté fut pour Erdogan ue  grâce de Dieu

Il lui a permis de déclencher une vaste opération d’éradication des membres de la communauté  de la confrérie  Gulen  devenus ses ennemis depuis 2013 ( p188)

le bilan est impressionnant . 93000 fonctionnaires  suspendus,  82000 suspects,  101 médias  interidts ..(p 190) 

Ahmet Insel : Les 3 pièges qui se présentent à la Turquie d’Erdogan

7 janvier, 2021

 Ahmet Insel  termine son livre sur « la nouvelle Turquie d’Erdogan » en parlant  des 3 pièges qui menacent la Turquie    

 

Le piège  du revenu intermédiaire

 c’est le piège d’une économie qui ne progresse plus

et qui ne maitrise pas  les  avancées  technologiques,

.Entre 2003 et 2008 la croissance etait élevée mais depuis 2008 ,elle stagne, ce qui pourrait avoir r des conséquences socio-poltiques importantes  notamment en terme d’attente sociale frustrées (p210)

**

le piège de l’autoritarisme démocratique

le piétinement sur le sentier de la démocratisation  pourrait creuser davantage les fracture actives en Turquie 

la fracture ethnique ( les Kurdes)

et la fracture religieuse  (les Alévis) p 211)

Cliquez ICI

**

la lutte devenue ouverte  depuis 2013 entre   l’AKP et la confrérie Gulen  a fait voler en éclat l’illusion d’une communauté sunnite unie et solidaire  face aux laïcistes autoritaires et  élitistes (p 212)

 Les multiples promesses ,sans lendemain , faites au kurdes , suivies de mesures de plus en plus dépressives ne font qu’affaiblir le volonté de vivre ensemble  des jeunes générations kurdes (p 213 )

 

Le piège de l’isolement internationale

la Turquie est un pays structurellement dépendant  d’apports des capitaux extérieurs pour maintenir  sa croissance  (p211)

Les coupures d’accès aux réseaux  internet, de plus en plus organisées par le pouvoir  ,l’état de la  répression sur les medias .. l’éloignement de l’UE et de ses valeurs fondatrices rend difficile les rapports entre la Turquie et les autres pays  (p214 ) 

Les Alévis en Turquie

6 janvier, 2021

Le couple de chercheurs allemands d’origine turque  Ugur Sahin et Özlem Tureci , ont été les premiers à trouver un vaccin contre le covid 19 …Ce sont des alévis  

Qui sont donc les alévis ?

 

Les alévis  sont des musulmans qui sont surtout présents en Turquie

où ils sont un peu plus de 15 millions étant ainsi la 2é religion  du pays après  le sunnisme

 

Ils sont très souvent persécutés

comme lors du massacre  à Maras en 1978

l’un des massacres les plus sanglants dans l’histoire de la Républiue turque.

Cliquez ICI 

**

Leur croyance

L’amour du genre Humain est l’essence de l’alévisme  

les alévis croient en la manifestation de Dieu en l’Homme et donc en l’immortalité de l’Humanité.

L’homme doit  sortir de l’enveloppe de son âme brute pour atteindre la Vérité et devenir , « l’homme parfait » ayant atteint la vérité divine.

 Cliquez ICI 

 

Dans le coran il est écrit

Dites : « Nous croyons en Dieu, à ce qui nous a été révélé, à ce qui a été révélé à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et aux Tribus ; à ce qui a été donné à Moïse et à Jésus ; à ce qui a été révélé aux prophètes par leur Seigneur, sans établir entre eux aucune différence. Et c’est à Dieu que nous sommes entièrement soumis. »(Co2,136)

 

Culte

Il n’y a pas de mosquée  Jadis, on se réunissait pour les Cem,(= les réunions religieuses ) , dans une des maisons les plus grandes du village

 - Pendant les prières, on ne s’oriente pas vers la Mecque et la Kaaba:

«Notre Kaaba est l’homme»,

et on se met donc en cercle pour regarder les autres en face.

- Durant le Cem, le chant rituel des troubadours et les danses rituelles  ponctuent la prière.

les prières se font en turc, jamais en arabe.

 

- La paix et l’entente communautaire sont capitales,

- La majorité des communautés font un usage sacré de l’alcool à la fin du Cem durant le repas sacré.

- Il n’y a pas de prière cinq fois par jour, ni d’appel du muezzin.

  La prière,  c’est vivre et dialoguer avec Dieu

- Ils ne font pas non plus de pèlerinage à La Mecque. Ils le remplacent par des services rendus aux pauvres.

Ils pratiquent  l’égalité entre homme et femme;

- La monogamie est la règle.

- Le divorce est possible uniquement par consentement mutuel.

 

 «Étranger, viens, faisons la paix, / Apprenons à nous connaître! / Nous avons sellé nos chevaux / grâce à Dieu nous avons galopé.(…)
«Nous rejoignant, nous avons été source, nous avons été fleuve / Vers la mer nous sommes descendus / grâce à Dieu nous noyer, bouillonner».

Ces vers du poète Yunus Emre (1241-1319) résument bien la philosophie alévie qui est à la base de sa culture et de son comportement social: le respect de l’autre, la tolérance, la nécessité de la solidarité et l’importance de la vie collective.

Cliquez   ICI

 

Les alevis  vénéraient Hallaj ,dont les propos  émanaient d’un homme « fondu » dans l’« océan de la divinité »,

Plus prés de nous Asik Daimi un poète  alevi Turc  mort en 1983 chantait 

 

« Je suis le reflet de l’Univers (du Cosmos)
Dès lors que je suis un Homme
Je suis l’océan d’existence de Dieu
Dès lors que je suis un Homme

L’Homme est en Dieu, Dieu est en l’Homme
Tout ce que tu cherches tu le trouveras en l’Homme
Je peux accomplir les plus grands exploits
Dès lors que je suis un Homme (… et que Dieu se manifeste en moi)

Je peux écrire la Torah
Je peux juxtaposer l’Évangile

Je peux comprendre le Coran
Dès lors que je suis un Homme (… et que Dieu se manifeste en moi)

 Cliquez ICI   

Nédim Gursel :le fils du capitaine

14 novembre, 2020

Ce  roman de Gursel commence par un coup d’état

 A Ankara ,le premier ministre Menderes  ,démocrate , entame un changement radical de politique. Il fait voter des lois réduisant fortement les libertés publiques (interdiction des meetings politiques, emprisonnement des journalistes…) et, surtout, assume délibérément un virage pro-islamiste

Il s’ensuivit un coup d’état  ,le 27 Mai 1960

Cliquez ICI 

**

Le fils du capitaine raconte : 

c’est alors que ,mon père quitta l’armée qui avait fait pendre trois hommes politiques l’un était  le premier ministre , Adman menderes  et  les 2 autre ministres (p27)

 Mon père fréquentait des ministres  et même Cemal Gursel  le président  de la république ( p28)

Cliquez ICI 

**

Sa grand-mère est née en Bulgarie  

elle me narrait en détails les malheurs des Turcs de balkans (p31)

« on avait fui  dans un wagon à bestiaux ‘p( 35

 

Ma grand-mère  se souvenait en particulier de la mosquée de Tetovo ,dont l’intérieur était un vrai ,paradis  Des forets se dressait sur les murs,  des nénuphars  s’y épanouissaient  ,des oiseaux y battaient des ailes (p 34)

Cliquez ICI

En Macédoine  on imposait aux chrétiens la nationalité turque  et ceux qui resistaient étaient pendus sans  jugement  (p39)

**

Il vivait a Istamboul , d’où l’on apercevait ,avec des jumelles   l’ile de Yassiada où fut jugé Menderes

 Cliquez ICI

 Devenu vieux  le fils du capitaine  raconte ses souvenirs en particulier  au lycée Galatasaray d’Istambul

 **

Nedim Gursel en profite pour donner son opinion sur la politique actuelle en Turquie

cliquez  ICI

et nous donner un aperçu sur  l’histoire et la vie culturelle dans son pays 

Cliquez ICI

 

 

Elif Shafak : Les locataires de « bonbon Palace »

2 octobre, 2020

 

Le logement du « grand père » Hadj (p141)

 Ce grand père qui est aussi gérant du « Bonbon Palace » devait surveiller  les enfants de  sa fille,  tandis que celle-ci travaillait et que  son mari cherchait du travail

Pour occuper ces enfants dont le plus âgé avait 7 ans ,il racontait des histoires ,en particulier les origines de l’empire ottoman  fondé par Osmam

Cliquez ICI 

ou de Mehmed ,le conquérant de Byzance

Cliquez ICI

**

La maîtresse bleue :un peu folle  (p179)

Elle se trouvait à mi chemin et oscillait sans cesse entre deux états.  Mi épouse ,mi dépravée  ,a le fois bleue et maitresse

Pendant 2 ans , sans faute ,chaque semaine ,elle assista aux prêches de 3 ordres religieux différents 

Au fil du temps elle réalisa qu’elle ne s’intéressait pas au prêches  mais aux chants ;Elle se laissait  emporter non par le sens des mots mais par des mélodies et le rythme des persécutions (181)

Pour elle ,la foi ne consistait pas à vivre selon les préceptes infrangible d’un Dieu qui ordonne,mais plutôt dans un lumineux souvenir d’enfance. Et puisque ces souvenirs étaient les plus beaux moments  de sa vie, elle demeura toujours ,avec une constance impertubable , une fervente croyante (P182)

 **

La secrétaire du professeur

Elle s’appelait Nadya  et avait été pendant  9 ans la secrétaire  du professeur  Kandinky qui étudiait les comportements des insectes

Les insectes disposaient d’une aptitude étonnante à développer  leur système immunitaire  pour faire face aux  dangers

En 1946 ils n’étaient capables de résister qu’ à 2 types d’insecticides ;A la fin du siècle, ils avaient la capacité de résister à plus d’une centaine de ces produits  (p211)

Ainsi Nadya, après la mort des son professeur,  se marie avec un demeuré

mais comme  beaucoup de femmes en foyer ,elle  sut faire face à cette misère, à la manière des insectes  

 **

Meryem, la superstitieuse

Le mari de Meryem  était Mussa et son fils se nommait  Muhammed  

Elle était très pieuse  

Si par accident elle faisait tomber  un miroir ,elle courait en acheter un neuf et le brisait aussitôt ,histoire de soigner le mal par le mal.   Lorsque elle coupait le pain ,elle le posait à sa droite…A son réveil elle posait d’abord le pied droit …  

Toute la journée  ,elle était à  l’affût des signes et déchiffrait  les signes .Quand son oreille droite sifflait c’était un bonne nouvelle ;Si c’était l’oreille gauche  c’était mauvais…. (p226)

Sur les murs, elle avait affiché des prières de protection… suspendus  des fers à cheval ,.et .elle  avait aspergé de l’eau sacrée de lA Mecque ..(p 228)

 **

Siar ,l’étudiant fauché

Sidar vivait  au sous  sol du « Bonbon palace » , avec son chien  

La simplicité qui régnait dans cet appartement humide s’achevait brutalement au plafond …La Haut,il avait collé ou épinglé des affiches, des photes , des slogans… (p235 )

Une  gravure de Goya , « Gare au croque-mitaine »  

Des citations de Cioran sur maitre Eckhart …

Une photo de Wittgenstein

Une affiche de Spiderman ,accroupi sur une des tours de World trade center

Un portrait du poète Neyzen Tevfik

Cliquez ICI h

Des gravures de Willian Blake  …….(p236)

**

Siar  pensait souvent à la mort…

pour lui la mort n’était pas affligeante au point de s’en effrayer, ni effrayante au point de s’en affliger .Il essayait de comprendre (238)

De même qu’il pouvait avoir de la considération pour quelqu’un  de moralement condamnable parce qu’il était mort d’une façon remarquable pour la simple raison qu’il trouvait sa mort banale … Alexandre le grand ? Il a fini d’une manière minable .Il est mort d’indigestion et de diarrhées ( p239)

 **

Hygiéne Tijen  

Il ya plusieurs   façon de faire le ménage et de mettre de l’ordre dans on appartement

Tijen était une radicale 

elle jetait tout par la fenêtre

elle envoyait valser le nid des microbes hors de chez elle  249

**

MadameTeyze

 une vieille dame …très vieille

elle ne voulait rien jeter

« L’enfant s’approcha à pas feutrés ,ouvrit tout grand la porte et resta interdite…que des  vieux linges et  des objets usagés …en tas  (p384)

Finalement toute la puanteur de l’immeuble  venait de chez elle 

Ohran Pamuk :Mon nom est rouge

27 septembre, 2020

Ce livre d’Ohran Pamuk se présente  comme un roman d’amour;En fait l’auteur  nous donne un aperçu passionnant sur les miniatures  et les arts des monghols et des persans dont les oeuvres sont arrivés chez les ottomans

 **

Qui étaient les peintres qui ont produit ces chefs d’oeuvre ?

Cliquez ICI

Qui étaient les écrivains qui les ont inspirées  ?

Cliquez ICI 

Peux t’ on comparer les œuvres vent d’orient  à celles d’occident ?

Cliquez ICI

 Un art faisant référence à Dieu

**

 Les mécènes

On dit aussi que le livre offert à Shah Abbas  aurait été dépecé et réutilisé pour un autre ouvrage

 Le sultan des Indes Akbar  se serait mis par ailleurs à dépenser des fortunes pour un nouveau gros ouvrage  de sorte que les peintres les plus brillants de Tabriz et de Qasvin ont laissé leur travail en plan pour rejoindre sa cour (p 39 )

**

Akbar le grand Moghol des  Indes ,le souverain le plus opulent de la terre  a confectionné un livre fabuleux  ( p111)

 

Tahmasp

Le neveu du shah d’Iran, Tahmasp  le plus grand des ennemis de notre empire 

IL fit venir à Maschad les 50 plus grands relieurs  et peintres de ce monde  et leur fit peindre et recopier  les fables des « Sept trônes de la grand ourse ,œuvre de Djami (p 73)

Cliquez ICI

 

Soliman le magnifique

 préférait aux peintres, les calligraphes  (p114)

 

Ohran Pamuk: « Mon nom est rouge » Les peintres

26 septembre, 2020

 Dans son roman « mon nom est rouge »,OhranPamuk nous donne un aperçu sur les grands maitres des peintures mongols et persanes

 **

Behzad

Le  plus grand des maîtres ,le père vénérable de tous les peintres de la miniature persane  .J’ai trouve cette merveille …parmi les pages d’un irréprochable manuscrit  de Herat ; l’histoire  de Chirine  et Khosrow selon Nizami  (p31) mort en 1209

Cliquez ICI 

**

Behzad (1450-1535) est né à Herat   et fut actif à la cour du Timouride Hosseyn Bayqara (1470-1506),. Il est ensuite passé au service des Séfévide dans les ateliers royaux de Tabriz 

Cliquez ICI

Je m’appelle Bihzâd ,..Je viens de Herat par Tabrizs ;J’ai peint les plus belles miniatures ..En Iran ,en Arabie  …je suis passé au cours des siècles  en proverbe « on dirait un Bihzâd » (p 392)

 Bihzâd se serait rendus lui même aveugle  quand il avait été  emmené de force à la cour de Tabriz (p400)

**

Le véritable talent d’un grand maître ,c’est de peindre des chefs d’œuvre inégalable ,en sachant aussi ne pas laisser de traces de son identité (p 32)

 Tout l’art en lisant des écritures est  de savoir lire non seulement  ce qui est ecrit ,mais aussi ce qui  va avec ..Pour lire ,un livre il faut également le sentir, le toucher ,le manipuler (p 57)

 

Pour savoir si j’ai affaire à un vrai peintre je pose 3 questions 

Cherche t il à mettre sa signature comme les peintre occidentaux  ;

Est ce qu’il est peintre pour mettre un style

le temps des peintres c’est le temps de Dieu ;  Comprend tu  ?

l’endroit le plu profond du tableau c’est quand on voit Dieu apparaître dans toute son obscurité (P90)

 

Tous ces artistes bons à rien ,plus attirés par la gloire et l’appât du gain que par le service de leur  art et la contemplation (p92)

Les grands maitres de jadis  plutôt que de se voir forcer à imiter la peinture dictée par le vainqueur   préféraient sauver leur honneur en  devançant l’inexorable es cécité  de l’âge   et en se crevant  les 2 yeux avec un aiguille (  p 453)

 **

Le Sheikh Muhammad,

le grand miniaturiste d’Ispahan

Il introduisit dans l’école d’Herat des génies cornues,  des étalons à couilles énormes , des créatures  mi humaines ,mi fauves ,des démons des diablotins ..  Tout cela à l’encre » de chine et selon la technique empruntée aux monghols …A côté de l’envole nocturne d’éclair ,l’étalon chevauché par notre saint prophète dans son ascension du ciele ,il peignit des chiens qui s’accouplent  des rois qui se grattent, des mollahs qui se saoulent… (p221)

Le peintre cheik Muhammed d’Ispahan avait été dévoré autant par les flammes de sa conscience que par celles de l’incendie de la bibliothèque où se trouvaient les  livres qu’il avait renié (p226 )

Cliquez ICI  

Dieu crée ,fait exister ce qui n’est pas ,animé ; l’inanimé ; Et nul ne saurait rivaliser avec lui .La prétention des peintres à reprendre ce qu’il a réalisé ,à être des créateurs comme lui ,est le plus grand de tous les péchés (p225)

 Nous travaillions pour ce qu’il y a de plus interdit , de plus dangereux dans une cité d’Islam ,la peinture …nous faisons nos livres en cachette  ,comme si nous étions coupables …sous les attaques des hodjas ,des prédicateurs ,des juges et des religieux en djellaba ..Ils nous accusent  de mécréance  (p233)

 L’art peut dévoyer le meilleur des croyants ,mais aussi ramener sur la voie de Dieu le mécréant  le plus endurci (p 237)

 

Ohran Pamuk : Mon nom est rouge : Les œuvres qui ont inspirés les peintres d’Orient

25 septembre, 2020

Dans son roman « mon nom est rouge »,Omar Pamuk nous donne un aperçu sur les recits qui ont inspirés les peintres mongols et persanes

**

Rostam

Tout image raconte une histoire Pour embellir un livre le peintre retiendra la plus belle scène ..le héros Rostam coupant la tête  d’un monstre  démoniaque  ( p 41)

 Le «  Shâh Nâmeh» 

écrite par le poète persan Ferdowsi . raconte l’histoire tragique des héros Rostam et de son fils Sohrab.

 Cliquez ICI 

**

Djami (1414-1492)

le plus grand des poètes  de la cour des timourides à Herat

Un des poètes persan les plus réputés du XVè siècle, et un des derniers poètes soufi de Perse. Il a travaillé pour le grand émir timouride à Hérat.

Cliquez ICI

il a écrit « Les doux parfums de ,l’amitié »  (p112)

Le divan  de Fuzuli (p144)

Cliquez ICI 

Les perles de la magnificence  par Ghazzali (p246)

La roseraie  de Saadi (p394)

Saadi écrit 

La beauté mystique de ce monde ci se révèle dans la tendresse ,l’amitié et la compassion (p394)

**

Le livre des réjouissances

est un manuscrit illustré conservé au palais de Topkapi à Istambul. Il contient l’histoire des fêtes organisées à l’occasion de la circoncision du fils du sultan Mourad III. Illustré de 250 miniatures, c’est l’un des plus célèbres manuscrits ottomans.

Cliquez ICI 

j’ai pu admirer ces merveilleuses pages du livre des réjouissance qui racontent les fêtes de la circoncision des princes impériaux  (p85)

**

Nakkah Osman,

A chaque fois   que je pensais  à la peinture ,le grand maître Osman  me revenait à l’esprit  auréolé de prestige comme un fantôme de Bihzad  (p81)

Cliquez ICI 

 **

Rashiduddin de Qazvin

Il se félicite de pouvoir écrire   que dans sa ville à son époque ,l’enluminure  ,la calligraphie et la miniature étaient des arts très prisés .Le shah d’Iran dont la cour était alors à Qasvin y résidait par amour  pour la peinture  (P96)

 Cliquez ICI    

La « brève chronique » de Salim de Ssamarcande  (p104)

 **

La mort

décrite « dans le livre de  l’âme par Al Jawziyya

Cliquez ICI 

Tous les vieux gâteux  en mal de trépas partage la même vénération tardive pour cet ouvrage qui relate les aventures de l’âme après la mort (p228)

 Les circonstances  de la résurrection finale par Ghazzali

Dans ces pages  consacrées  à la mort .. tous les obscurs mystères et les  énigmes fabuleuses qui parsèment leurs œuvres  que seuls les morts sont censés découvrir se trouvaient  soudain révélés de façon lumineuse, éclatantes multicolores  ..(p329

..je sentis à la fois la terreur et l’extase  …j’ai compris …qu’il m’aimait……eEt qu’il disait à propos des peintres

  L’Occident est mien ,autant que l’ Orient (p322)  

 Les livres de Suyuti ( p183)

 

Dans « le traité des peintures de chevaux » par Djamaluddin de Qasvin (p373)

On peut voir toute la cavalerie de Haydar Pächa..le cheval de Shirine..  la cavale aillée ,flamboyante  du prophéte  Elijah ..(p377)

Les oreilles pointues…les naseaux (p377)….

Ohran Pamuk : « Mon nom est rouge ». L’art et la vision de Dieu

24 septembre, 2020

Selon Ohran Pamuk dans son roman « mon nom est rouge », les peintres en terre d’Islam veulent regarder  le monde avec les yeux de Dieu

 Un grand regain  dans lart de l’islam suivit  l’invasion mongole ,et cela . pendant  3 siècles .Ce regain qui  nous distingue des idolâtres et des Chrétiens est  cette vision pathétique du monde vu d’en haut  ,du point de vue de Dieu … C’est  ainsi  que la vision d’éternité  qui avait habité  le coeur des copistes arabes depuis le siècle de l’hégire devait se réaliser ,finalement  ,non dans l’écriture  ,mais ans l’art du dessin (p104 )

Cliquez ICI 

 Dans les  écoles de Shiraz et Tabriz :le regard du peintre est parallèle à celui du très haut  qui comprend tout  et qui voit tout  (P109)

 Avant la peinture ,il y avait les ténèbres  ..Par nos couleurs ,notre talent ,notre passion ,nous commémorions ce que Dieu nous enjoint de voir  (p112)

 Dieu a créé le monde en sorte qu’il puisse être vu  ensuite il nous a donné la parole pour que nous puissions échanger entre nous , parler de ce que nous voyons …la peinture n’est que la recherche des souvenirs  de  Dieu dans le but de voir l’univers  tel qu’il le voit (116)

La façon dont le monde est vu par Dieu ne se comprend que par les oeuvres de mémoire..  celles des vieux peintres devenus aveugles (117)

 

 Ibn Arabi veut que l’amour soit le don de faire voir  ce que l’on ne voit pas (p167)

Hakan Gunday : Les clandestins « Encore »

31 juillet, 2020

Dans son roman Hakan Gunday nous montre un jeune garçon  qui garde des clandestins dans un dépôt

il se pose des questions et ne se lamente pas sur leur sort

 Les clandestins  

J’étais chargé de l’entretien d’un égout par lequel transitaient des être humains (P64)

 **

Putain ! Pourquoi diable ne restent t ils pas chez eux  ,dans leurs villes ?

Je hurlais à la face de chacun d’eux  :On fait la guerre dans les rues  ? C’est ça ? On s’entre tue devant ta porte ? Eh bien ! Va te battre toi aussi ! Fais toi tuer ..On crève de faim chez toi là bas ? …aller à l’autre bout du monde ,qu’est ce que tu vas y gagner ?  Tu te figures qu’on t’attend et qu’on va t’accueillir à bras ouverts…Tu verras ! Personne ne voudra s’asseoir à côté de toi dans l’autobus (p 65)

 **

Des clandestins venus de pays en guerre

Au proche Orient ,les guerres des sectes  sont comme la mode

En occident ,les gens ont depuis longtemps appris à s’habiller selon leur gout et ne font plus couler le sang que pour des raisons valables  par exemple les carburants fossiles ..mais on ne font pas la guerre chez soi (p79 )

 **

J’avais vu plusieurs fois la planète terre ,dans des documentaires) .C’était une sphère bleue, verte et blanche suspendue  dans le vide ténébreux  de l’univers . En la regardant ainsi  de loin ,on n’aurait  pas imagner qu’on y violait des enfants (p103) »

**

La dernière  Cène

pour « aider » les clandestins, ils y avaient les passeurs 

mais aussi des « officiels » , des policiers , des maires

tous des traites , des faux jetons    

à l’image des 12 disciples  du Christ

qui avaient mangé « le corps du Christ et bu son sang »

« On dirait  que Jésus avait été crucifié et personne ne saurait jamais que les apôtres l’avaient dévoré (P106 )

 avec la bénédiction de la Trinité

car en fait, mon père ,le dépôt et moi même nous constituons une Trinité ( p108)

 **

Bamiyan

Gunday ne ménage  pas les religions

les disciples du Christ sont des mangeurs d’hommes  

Les  Bouddhas de Bamiyan seraient elles  des exceptions ?

mais elles furent détruites ! 

Comment aurions nous pu savoir qu’il, y avait  dans un pays qu’on appelle l’Afghanistan une vallée nommée Bamiyan et que des moines bouddhistes  y vivaient  dans des grottes il y avait mille cinq ans … Tous les matins les gens avaient sous les yeux, deux statues de Bouddha  hautes ,l’une de 53 mêtres et l’autre de 25 metres  (p 110)

 

 

 

 

1234