Archive pour la catégorie 'AT Bible'

Le livre de la Sagesse

4 octobre, 2021

livre-de-la-sagesse

Chapitre  1 

Vous qui gouvernez la terre, aimez ce qui est juste ! Dirigez vos réflexions vers le Seigneur avec droiture, recherchez-le d’un cœur sincère. 

Des raisonnements tordus éloignent de Dieu …Gardez-vous donc de critiquer inutilement, évitez de tenir des propos malveillants ; Celui qui calomnie les autres cause sa propre perte.

 

Chapitre 2 : les impies

Chapitre 4   : Le juste  

Mieux vaut n’avoir pas d’enfant et faire le bien !

les enfants des justes laisseront un souvenir immortel,

Au contraire, les enfants des gens méchants n’aboutiront à rien,

 

chapitre 5

Parabole : Le riche et Lazare

A la fin des temps le juste se tiendra debout, avec une grande assurance, devant ceux qui l’ont tourmenté et qui se sont moqués de ses peines.En le voyant, ils seront stupéfaits de le voir sauvé contrairement à ce qu’ils attendaient. Le cœur angoissé, ils gémiront, ils regretteront leur conduite et ils se diront les uns aux autres

 Chapitre 6  :Les rois

Écoutez donc, vous les rois, ! Ouvrez l’oreille, vous qui dominez des foules

c’est le Seigneur qui vous a donné le pouvoir ;c’est le Très-Haut qui vous a donné l’autorité. Il examinera vos actes, il observera attentivement vos intentions. 

 Chapitre 7 :Jésus ou Salomon ?

Je suis moi aussi un homme mortel, égal à tous,modelé de terre.Dans le ventre d’une mère, j’ai été sculpté en chair…J’ai aspiré l’air qui nous est commun…Je suis tombé sur la terre où l’on souffre pareillement :.. mon premier cri fut des pleurs….Aucun roi n’a débuté autrement dans l’existence. Pour tous, il n’y a qu’une façon d’entrer dans la vie comme d’en sortir.

Chapitre 8 :  l’Eglise, épouse du Christ

Elle s’étend avec force d’une extrémité du monde à l’autre,
elle gouverne l’univers avec bonté.
C’est elle que j’ai aimée et recherchée dès ma jeunesse,
j’ai cherché à en faire mon épouse et je suis devenu l’amant de sa beauté.

Chapitre 9  Prière pour obtenir la Sagesse

Pére ,près de toi se tient la Sagesse qui connaît tes œuvres,
et qui était présente lorsque tu créais le monde.
Fais-la descendre des cieux saints,du trône de ta gloire, daigne l’envoyer,pour qu’elle peine à mes côtés et que je connaisse ce qui te plaît.

Chapitres 10 à12)  Le rôle de la Sagesse dans l’HISTOIRE  

La Sagesse a protégé celui qui fut formé en premier, le père du monde, celui qui avait été créé. Ensuite, quand il tomba dans le péché, elle l’en arracha   et elle lui donna la force de dominer tous les êtres.Mais un homme méchant se détourna de la Sagesse avec colère. Il causa sa propre perte en tuant son frère dans un accès de fureur. …

 Chapitres 13 à 15  : Les idoles

Une relecture des chapitres  13 à 15 du livre de la sagesse  en pensant  à ce que nous vivons maintenant en ce 21é siécle est stupéfiant …On s’y croirait 

Un monde qui rejette Dieu et qui adore des idoles

   (Chapitres  16 à 20 ) : La paix des  croyants ; la peur de incroyants

C’était déjà un temps de détresse, de pandémie,,des réfugiés qui fuient  leurs pays et meurent en mer  des changement climatiques  …

Seigneur ,personne n’échappe à ton pouvoir. 

ils ont été assaillis par des pluies torrentielles, des grêlons, des orages terribles, et ils furent exterminés par le feu. 

.Chapitre 17 : l’obscurité

Seigneur, des gens sans instruction se sont égarés. 

Dans leur méchanceté, ils croyaient tenir en leur pouvoir le peuple qui t’appartient. Ils devinrent alors prisonniers de l’obscurité,

 Agriculteur, berger, ouvrier occupé à de pénibles travaux en pleine campagne, chacun était saisi par le même fléau, sans pouvoir échapper à son sort : 

Tous étaient liés par la même chaîne, celle de l’obscurité.

Chapitre 18 : La colonne de feu 

Au lieu de l’obscurité, tu as donné aux tiens une colonne de feu pour les conduire sur un chemin inconnu.

 Un grand nombre de leurs enfants périrent tous ensemble, dans les flots tumultueux de la mer. 

Partout on entendait les plaintes déchirantes de ceux qui pleuraient leurs enfants. 

 Chapitre 19 et 20 : Les refugiés

les impies ,alors qu’ils étaient encore en deuil , prirent une nouvelle décision, qui était absurde : ils se mirent à poursuivre comme des fugitifs ceux qu’ils avaient suppliés de partir.

 Tandis que le peuple de Dieu  devait faire l’expérience d’un voyage extraordinaire,

Toute la création, fut façonnée à nouveau,   

Un nuage couvrit leur camp de son ombre protectrice

et les flots impétueux firent place à une plaine verdoyante. 

C’est par là que passa tout ton peuple.  

ils bondissaient comme des agneaux, en chantant les louanges du Seigneur, qui les avait délivrés. 

 tandis que des  châtiments attendaient ceux qui avaient reçu des étrangers avec hostilité,

 En effet, après avoir fêté les nouveaux arrivants et leur avoir assuré l’égalité des droits, ils les accablèrent par la suite de durs travaux ! 

 

27è lundi ordinaire (Jonas 1,1–11)

4 octobre, 2021

La parole du Seigneur fut adressée à Jonas, fils d’Amittaï : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, et proclame que sa méchanceté est montée jusqu’à moi. » Jonas se leva, mais pour s’enfuir à Tarsis, loin de la face du Seigneur. Descendu à Jaffa, il trouva un navire en partance pour Tarsis. Il paya son passage et s’embarqua pour s’y rendre, loin de la face du Seigneur. Mais le Seigneur lança sur la mer un vent violent, et il s’éleva une grande tempête, au point que le navire menaçait de se briser. Les matelots prirent peur ; ils crièrent chacun vers son dieu et, pour s’alléger, lancèrent la cargaison à la mer. Or, Jonas était descendu dans la cale du navire, il s’était couché et dormait d’un sommeil mystérieux. Le capitaine alla le trouver et lui dit : « Qu’est-ce que tu fais ? Tu dors ? Lève-toi ! Invoque ton dieu. Peut-être que ce dieu s’occupera de nous pour nous empêcher de périr. » Et les matelots se disaient entre eux : « Tirons au sort pour savoir à qui nous devons ce malheur. » Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Jonas. Ils lui demandèrent : « Dis-nous donc d’où nous vient ce malheur. Quel est ton métier ? D’où viens-tu ? Quel est ton pays ? De quel peuple es-tu ? » Jonas leur répondit : « Je suis hébreu, moi, je crains le Seigneur, le Dieu du ciel, qui a fait la mer et la terre ferme. » Les matelots furent saisis d’une grande peur et lui dirent : « Qu’est-ce que tu as fait là ? » Car ces hommes savaient, d’après ce qu’il leur avait dit, qu’il fuyait la face du Seigneur. Ils lui demandèrent : « Qu’est-ce que nous devons faire de toi, pour que la mer se calme autour de nous ? » Car la mer était de plus en plus furieuse. Il leur répondit : « Prenez-moi, jetez-moi à la mer, pour que la mer se calme autour de vous. Car, je le reconnais, c’est à cause de moi que cette grande tempête vous assaille. » Les matelots ramèrent pour regagner la terre, mais sans y parvenir, car la mer était de plus en plus furieuse autour d’eux. Ils invoquèrent alors le Seigneur : « Ah ! Seigneur, ne nous fais pas mourir à cause de cet homme, et ne nous rends pas responsables de la mort d’un innocent, car toi, tu es le Seigneur : ce que tu as voulu, tu l’as fait. » Puis ils prirent Jonas et le jetèrent à la mer. Alors la fureur de la mer tomba. Les hommes furent saisis par la crainte du Seigneur ; ils lui offrirent un sacrifice accompagné de vœux.Le Seigneur donna l’ordre à un grand poisson d’engloutir Jonas. Jonas demeura dans les entrailles du poisson trois jours et trois nuits. Alors le Seigneur parla au poisson, et celui-ci rejeta Jonas sur la terre ferme.

 

Jonas

Jonas veut dire la « colombe »

une petite colombe craintive

un petit homme fragile  

qui a peur de Dieu et fuit devant sa face

 

 mais il avoue sa faute

et le Seigneur va le sauver

 

Le signe de Jonas

 

1-ord-B-27é-Lundi

 

Jonas demeura dans les entrailles du poisson trois jours et trois nuits.

ce sont les 3 jours  entre  la mort et la résurrection de Jésus

Jonas était blessé par sa faute  

il a avoué

et avec Jésus mort sur la croix ,il est justifie

il retrouve la vie ,la foi

et joyeux, part à Ninive promettre la vie à tous ceux qui se convertissent

 **

Evangile : Le samaritain  (Luc 10, 25-37)

En ce temps-là, voici qu’un docteur de la Loi se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant : « Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Et comment lis-tu ? » L’autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence, et ton prochain comme toi-même. » Jésus lui dit : « Tu as répondu correctement. Fais ainsi et tu vivras. »
Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? » Jésus reprit la parole : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté. Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion. Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.” Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? » Le docteur de la Loi répondit : « Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. »

 

L’homme  que le samaritain  voit sur la route  

est aussi l’image de l’homme blessé par son péché

Ce n’est ni le prêtre qui va le sauver

ni les serviteurs du temple

 

C’est Jésus  lui même qui en montant vers Jérusalem

va  nous justifié et nous rendre la vie  après  3 jours et 3 nuits entre sa mort est sa résurrection

Cc’est le signe de Jonas !  

Jésus lui m^me nous le dit 

« Génération mauvaise et adultère ! elle réclame un signe, et de signe, il ne lui sera donné que le signe du prophète Jonas. (Mtt 12,38-41)

JOB : 1é Cycle les fléches

3 octobre, 2021

 chapitre 4: Les  flèches 

 

Job

 

Ta foi en Dieu ne doit-elle pas être la source de ta confiance,

et l’intégrité de ta conduite, la raison de ton espérance ?

 

Un message m’est venu comme en secret,

mon oreille en a perçu le murmure,

lorsqu’en rêve, la nuit, les pensées sont confuses

et que l’engourdissement tombe sur les humains.

 

…Un souffle est passé sur mon visage, qui m’a donné la chair de poule.

Quelqu’un se tenait là,…une forme était devant mes yeux.

Un silence d’abord, puis j’entendis une voix qui disait :

 

 « Un humain serait-il plus juste que Dieu,

un mortel, plus pur que son créateur ? »

 

Chapitre 5

 L’injustice, en effet, ne sort pas naturellement de la terre,

la misère ne germe pas du sol.

C’est l’être humain qui est né pour vivre la misère,

 

Dieu , LUI  qui fait de grandes choses, impossibles à sonder,

des merveilles qu’on n’arrive pas à compter.

Lui qui répand la pluie sur la face de la terre,

Il brise les projets des gens rusés ;

C’est lui qui prend au piège les sages à leur propre ruse ;

le plan des gens tordus se trouve dépassé.

 

Il y a un espoir pour le faible,

et l’injustice n’a plus rien à dire.

Oui, heureux celui que Dieu corrige !

 

  C’est LUI  qui fait souffrir, puis il répare ;

  C’est lui qui frappe,  puis il guérit.

il te sauvera de l’angoisse,

Dans la famine, il te sauvera de la mort ;

 

Chapitre 6 : les flèches de Dieu

(perso : Dieu nous a créé avec de l’argile 

et sur terre il continue à nous transformer en  nous éprouvant)

 Les flèches du Dieu souverain sont en moi,  ..j’en absorbe le venin ;

les terribles armées de Dieu s’alignent contre moi.

 Ai-je assez de force pour attendre ? À quoi bon continuer à vivre ?

Ai-je moi, la force des pierres, ou un corps de bronze ?

 

Chapitre 7  Pourquoi le Mal

 Le temps de l’humain sur la terre n’est-il pas une corvée ?

Sa vie n’est-elle pas comme celle d’un ouvrier ?

 

Dès que je suis couché, je me dis : « Quand me lèverai-je ? »

La soirée n’en finit pas.

Je suis envahi de cauchemars jusqu’au matin.

Ma vie passe plus vite que la navette d’un tisserand ;

 

si je me dis : « Mon lit me consolera,

dormir soulagera ma plainte »,

tu me terrifies par des rêves,  par des visions tu m’épouvantes.

Je n’en peux plus : je ne vivrai pas toujours.

 

Puisque mes jours sont un souffle, ne t’occupe pas de moi !

Qu’est-ce que l’humain, pour que tu lui donnes tant d’importance,

et que tu fixes ton attention sur lui ?

 

 Chapitre 8 :  La justice

 Dieu fausserait-il la justice ?

 

Chapitre  9 : Les remarques  justifiées de Job

  Qui donc est Dieu . ?

qui donc est celui qui tue des innocents 

qui nous donne des juges malfaisants  

 

Dieu supprime aussi bien l’innocent que le coupable.

Quand un désastre soudain sème la mort,

il se moque de la détresse des innocents.

 

Dans un pays livré au pouvoir des méchants,

il oblige les juges à fermer les yeux.

 

De toute façon, je serai déclaré coupable ;

alors pourquoi me fatiguer en vain ?

Car Dieu n’est pas un être humain comme moi,

pour que je lui réponde, pour que nous allions ensemble au tribunal.

 

Chapitre 10    Ma vie me dégoûte !

 Je dirai à Dieu

Vois-tu les choses avec les yeux d’un être de chair ?

Ton point de vue ne serait-il que celui d’un humain ?

pour que tu cherches à connaître ma faute,

et pour que tu t’efforces de découvrir mon péché ?

 

C’est Toi qui m’as façonné comme de l’argile, il faut t’en souvenir,

tu me ferais retourner à la poussière !

 

Dans le ventre de ma mère, tu m’as formé,

comme on verse le lait pour le faire durcir comme du fromage.

Tu m’as revêtu de peau et de chair,

 

tu cachais une arrière-pensée.

u voulais me prendre sur le fait dès que je commettrais une faute,

ne pas me tenir pour innocent de mon tort.

 

Chapitre 11 : La Vérité  

 Prétends-tu découvrir les profondeurs de Dieu,

saisir jusqu’à la perfection du Dieu souverain ?

Elle est plus haute que le ciel, …plus profonde que le séjour des morts,

plus vaste que la terre,…plus large que l’océan.

 

Oui, il connaît, lui, les gens faux,…il voit où est le crime.

Si tu étends tes mains vers lui en prière,

Si tu élimines le mal dont tu es responsable

alors, désormais sans tache, tu relèveras la tête

et, purifié comme du métal fondu, tu n’auras plus de crainte.

 

Oui, tu oublieras la peine,

ton existence deviendra plus radieuse que la lumière du midi,

 

Tu reprendras confiance car, effectivement, il y a de l’espoir ;

après avoir connu la honte, tu te coucheras tranquille.

 

Chapitre 12 :  Dieu est Vérité 

C’est  Dieu lui qui tient en sa main le souffle de tout vivant

et l’esprit qui anime tout corps humain.

 

Chez Dieu se trouvent la sagesse et le pouvoir,

à lui le conseil et l’intelligence.   Avec lui la force et le discernement,

 

il fait perdre la raison aux dirigeants.

Il fait marcher pieds nus les prêtres,

il renverse les pouvoirs établis.

Il ôte la parole aux bons orateurs,

et il enlève le bon sens aux vieillards.

Il répand le mépris sur les nobles,

l affaiblit la puissance des tyrans.

 Il fait grandir des peuples, puis il cause leur ruine,

 

Chapitre 13 : fabricants de  mensonge  

 Job dit à Cophar :

Vous êtes des fabricants de mensonges,

Vos arguments sont de la poudre aux yeux,

vos défenses sont comme des murs d’argile.

 

Chapitre 14 : Qui sommes nous ?

La vie que l’être humain a reçu de la femme est fragile,

brève et pleine d’inquiétude.

 

Comme une fleur, l’homme  s’épanouit, puis se fane,

il s’enfuit comme l’ombre que l’on ne peut pas arrêter.

 

pour l’arbre il y a de l’espoir,

si on le coupe il peut se renouveler, ses rejetons ne manquent pas.

Même si sa racine vieillit en terre, si sa souche meurt dans le sol,

dès qu’il sent l’eau il fleurit, et il produit des branches comme une jeune plante.

 

Mais quand une personne meurt, elle n’a plus de force :

un humain expire et il n’est plus.

Ses fils sont-ils honorés ? il ne le sait pas ;

 

sont-ils humiliés ? il ne s’en rend  pas compte

JOB : 2é cycle les flèches

2 octobre, 2021

 

Chapitre  16 Les flèches  

Je suis la cible de Dieu Il m’a poussé à bout : contre moi il grince des dents, Gueule béante contre moi, .. Dieu m’a  jeté en proie à des crapules. J’étais au calme. Il m’a bousculé. Il m’a saisi par la nuque et disloqué, Ses flèches m’encadrent. Il transperce mes reins sans pitié  et répand à terre mon fiel. Pourtant, il n’y avait pas de violence en mes mains, et ma prière était pure.

Chapitre 17

Mon souffle s’affole, mes jours s’éteignent, à moi la tombe !

Chapitre 18 : Le piège  

la lumière du méchant va s’éteindre la lumière s’assombrit sous sa tente et il trébuchera dans ses propres intrigues, Ses pieds le jettent dans un filet il chemine sur des mailles.   Un piège lui saisira le talon, un lacet s’emparera de lui.,  un cordeau se cache à terre, une trappe sur son chemin. En bas, ses racines sécheront, en haut, sa ramure sera coupée. Le voilà, ce lieu où l’on ignorait Dieu ! »

Chapitre 19 

mais sachez donc que c’est Dieu qui  m’a enveloppé dans son filet. Il m’a découronné  ,Il m’a dépouillé de ma gloire,  Il a ôté la couronne de ma tête. Il m’a  excommunié   Mes frères, il les a éloignés de moi, Mes proches ont disparu,..mes familiers m’ont oublié. je suis devenu un intrus à leurs yeux. quand je me lève, ils jasent sur moi. Ah ! si seulement on écrivait mes paroles, si on les gravait en une inscription !

Le rédempteur est  vivant Je sais bien, moi, que mon rédempteur est vivant, que le dernier, il surgira sur la poussière. Et après qu’on aura détruit cette peau qui est mienne, c’est bien dans ma chair que je contemplerai Dieu. C’est moi qui le contemplerai, oui, moi ! Mes yeux le verront, lui, et il ne sera pas étranger. Mon cœur en brûle au fond de moi..  

Chapitre 20  Les impies  

 Çofar de Naama prit la parole   le triomphe des méchants est bref, la joie de l’impie ne dure qu’un instant ? il est mis en fuite comme une vision de la nuit ? il a écrasé et délaissé les pauvres, il a volé une maison au lieu de la bâtir, il arrache la flèche, elle sort de son corps, et dès que la pointe quitte son foie, les terreurs sont sur lui. Le voilà, le sort que Dieu réserve à l’homme méchant, la part que Dieu a décrétée pour lui.  

Chapitre 21

Job  répondit La férule de Dieu les épargne. Or ils avaient dit à Dieu : « Ecarte-toi de nous, connaître tes voies ne nous plaît pas. pourtant le bonheur n’est-il pas en leurs mains ? Est-ce souvent  que Dieu leur assigne pour lot sa colère ? Au jour du désastre le méchant est préservé. Au jour des fureurs il est mis à l’abri. Lui, on l’escorte au cimetière et on veille sur son tertre.

JOB : 3é Cycle

1 octobre, 2021

 Chapitre 22   : Dieu est  loin  des pauvres  

 Shaddaï s’intéresse-t-il à ta justice,

que gagne-t-il si tu réformes ta conduite ?
Est-ce par crainte pour toi qu’il ira avec toi en justice ?

Dieu n’est-il pas en haut des cieux ?
Vois la voûte étoilée, comme elle est haute.
Tu en as conclu : « Que peut savoir Dieu ?
Peut-il juger à travers la nuée sombre ?

Chapitre 23

 Job dit :

Ah ! si je savais où le trouver,
J’exposerais devant lui ma cause,
j’aurais la bouche pleine d’arguments.
je comprendrais ce qu’il a à me dire.
Lui au moins me prêterait attention.
Mais si je vais à l’orient, il n’y est pas,
à l’occident, je ne l’aperçois pas.
Est-il occupé au nord, je ne peux l’y découvrir,
se cache-t-il au midi, je ne l’y vois pas.

Chapitre 24 : les pauvres

Tous les pauvres du pays n’ont plus qu’à se cacher.
Tels des onagres dans le désert,
ils partent au travail dès l’aube, en quête de pâture.
La nuit, ils la passent nus, faute de vêtement,
ils n’ont pas de couverture quand il fait froid.
du pauvre on exige des gages.
On le fait marcher nu, privé de vêtement,
et aux affamés on fait porter des gerbes.

Dans la ville les gens se lamentent,
le râle des blessés hurle,  et Dieu reste sourd à ces infamies !

Le meurtrier se lève au point du jour,il assassine le pauvre et l’indigent,
et la nuit, il agit en voleur.!

 Chapitre 25

Que dire de l’homme, ce ver,
du fils d’Adam, cette larve ! 

Malachie : les questions du prophète

29 septembre, 2021

Le Seigneur aime t il son peuple ?

Message que le Seigneur a adressé aux Israélites par l’intermédiaire de Malachie.

Le Seigneur déclare : « Je vous aime. » Et vous dites : « En quoi nous as-tu aimés ? » Le Seigneur reprend : « Ésaü n’était-il pas le frère de Jacob ? Pourtant j’ai aimé Jacob 

mais j’ai repoussé Ésaü.

 

Les prêtres (1,6 -2,10)

 « Je le déclare, moi le Seigneur de l’univers, à vous les prêtres :Vous me méprisez et vous dites : “En quoi t’avons-nous méprisé ?” 

 Vous apportez sur mon autel des aliments indignes de moi

Il vaudrait bien mieux que l’un de vous ferme les portes du temple ; cela vous empêcherait d’allumer pour rien du feu sur mon autel. En effet, je n’ai aucun plaisir à vous voir

 Du lieu où le soleil se lève jusqu’au lieu où il se couche, des gens de tous pays reconnaissent ma grandeur..Vous n’avez que du mépris pour moi, le Seigneur de l’univers.

 Maintenant, prêtres, cet avertissement vous est adressé : ..pour préserver mon alliance avec Lévi. 

 

Mon alliance avec lui était une alliance de vie et de paix. Je lui ai inspiré du respect, il m’a obéi et il a été rempli de crainte devant moi. 

Il n’a formulé que des enseignements justes,

 il n’a prononcé aucune parole mensongère.

 Il vivait en paix avec moi, dans la loyauté,

et il a convaincu beaucoup de personnes de renoncer au mal. 

 

Oui, c’est le rôle du prêtre d’enseigner à connaître Dieu, c’est lui qu’on vient consulter au sujet des règles à appliquer, car il est le messager du Seigneur de l’univers. 

Mais vous, vous avez trahi cette mission ! Par votre enseignement, vous avez égaré beaucoup de gens, vous avez rompu mon alliance conclue avec Lévi, je le déclare, moi, le Seigneur de l’univers. 

** 

La femme, de notre jeunesse c’est l’ancienne alliance (2,10-17)

N’avons-nous pas tous un même père ?

N’est-ce pas le même Dieu qui nous a créés ? Alors pourquoi sommes-nous traîtres les uns envers les autres en profanant l’alliance conclue entre Dieu et nos ancêtres ? 

vous inondez de larmes l’autel du Seigneur ; vous pleurez et vous gémissez parce que le Seigneur ne prête plus attention à vos offrandes et qu’il n’accepte plus ce que vous lui apportez. 

Et vous demandez pourquoi il n’en veut plus ? Eh bien, c’est parce que le Seigneur a été témoin de l’engagement entre vous et la femme épousée dans votre jeunesse. Elle était votre compagne, vous vous étiez liés à elle par une alliance, et pourtant vous l’avez trahie !

Le Seigneur n’a-t-il pas fait de vous un seul être avec elle, par le corps et l’esprit ? Et que souhaite ce seul être ? N’est-ce pas d’avoir des enfants accordés par Dieu ? Prenez donc garde à vous-mêmes, ne trahissez pas la femme épousée dans votre jeunesse. 

** 

Chapitre 3 : le messager de la nouvelle alliance

1« Je le déclare, moi le Seigneur de l’univers : “J’enverrai mon messager pour m’ouvrir le chemin. Le Seigneur que vous désirez arrivera soudain dans son temple ; le messager de l’alliance que vous attendez, le voici, il vient !”

 

Il sera comme le feu qui affine le métal, comme le savon du blanchisseur. 

il purifiera totalement les descendants de Lévi.

 

Je viendrai au milieu de vous pour vous juger. Je m’empresserai d’accuser les personnes qui pratiquent la sorcellerie, qui commettent l’adultère, qui prononcent de faux serments, qui retiennent le salaire des ouvriers, qui oppriment les veuves et les orphelins ou qui font du tort aux immigrés, toutes les personnes qui ne tiennent aucun compte de moi.”

 

 Revenez à moi et je reviendrai à vous, je le déclare, moi, le Seigneur de l’univers !

Vous verrez bien que j’ouvrirai pour vous les vannes des cieux et que je vous comblerai de bienfaits. 

 

Alors, ceux qui se soumettent au Seigneur ont discuté entre eux. Le Seigneur les a écoutés, il a entendu leurs propos. On a mis par écrit devant lui un livre du souvenir en faveur de ceux qui respectent le Seigneur et qui reconnaissent son autorité. 

 « Je le déclare, moi le Seigneur de l’univers : Le jour où je manifesterai ma puissance, je considérerai ces personnes comme mon bien le plus précieux, ils seront mon propre peuple. Je serai bienveillant à leur égard comme un père l’est à l’égard du fils qui le sert. 

 

Car un jour viendra, semblable à une fournaise ardente. Ce jour-là, les arrogants et les malfaiteurs disparaîtront comme la paille au feu. Il ne restera rien d’eux, absolument plus rien,

..Mais, pour vous qui reconnaissez mon autorité, la justice apparaîtra comme le soleil levant qui apporte la guérison dans ses rayons. Vous serez libres et vous bondirez de joie

 

Souvenez-vous de ce que mon serviteur Moïse a enseigné, observez les règles et les lois que je lui ai données sur le mont Horeb pour tout le peuple d’Israël.

Avant que vienne le jour du Seigneur, ce jour grand et redoutable, je vous enverrai le prophète Élie. 

Il réconciliera les pères avec leurs enfants et les enfants avec leurs pères. Ainsi je n’aurai pas à venir détruire votre pays

Zacharie 2 : La passion du bon pasteur

28 septembre, 2021

Ce texte écrit après la conquête d’Alexandre est une remarquable prophétie

 Un roi monté sur un âne (9)

Éclate de joie, Jérusalem ! Crie de bonheur, ville de Sion ! Regarde, ton roi vient à toi, juste et victorieux, humble et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d’une ânesse. .;il supprimera les chars de combat et les chevaux, à Jérusalem ; il brisera les arcs de guerre. Il établira la paix parmi les pays ; il sera le maître d’une mer à l’autre, depuis l’Euphrate jusqu’au bout du monde.

Le sang de la nouvelle alliance 

 Le Seigneur dit : « À cause de mon alliance avec vous, confirmée par le sang des sacrifices, je libérerai ceux de vous qui sont au fond d’une prison comme dans une citerne sans eau.    Prisonniers qui vivez d’espérance, .. Je vous l’annonce maintenant : je vous dédommagerai de vos souffrances par le double de bienfaits

Le Seigneur surgira .. Sa flèche partira comme l’éclair.

Le Seigneur de l’univers protégera son peuple,

le Seigneur Dieu sauvera son peuple comme un berger sauve son troupeau. . 

 Le pain et le vin de la nouvelle alliance  

Comme ils seront heureux ! Comme ils seront beaux ! Le blé et le vin nouveau donneront de la vigueur aux jeunes gens et aux jeunes filles.

 Le pasteur(10)

 « Je suis en colère contre les bergers qui prétendent diriger mon peuple, et j’interviendrai contre eux. Oui, moi, le Seigneur de l’univers, je m’occuperai de mon troupeau, le peuple de Juda.… Ils combattront ainsi parce que moi, le Seigneur, je suis avec eux.

J’appellerai mon peuple et je le rassemblerai, car j’ai décidé de le libérer.

Je les retirerai d’Égypte.. Ils franchiront la mer de détresse, moi, le Seigneur, j’abattrai les vagues, même le fond du Nil sera à sec.

Je les fortifierai, ils agiront toujours de façon à me plaire. C’est moi, le Seigneur, qui l’affirme. »

 La passion du vrai  pasteur (11)

Je devins donc le berger du troupeau que les trafiquants destinaient à l’abattoir. Je me procurai deux bâtons de berger. J’appelai l’un “amitié” et l’autre “unité”, et je pris soin des moutons. …mais les moutons  en eurent assez de moi. 

Alors je leur dis : « Je ne prendrai pas soin de vous plus longtemps.

Je pris le bâton de l’amitié et je le cassai pour rompre l’alliance que le Seigneur avait fait conclure à tous les peuples. 

 les 30 pièces d’argent

Le pacte fut donc rompu à ce moment même. Je leur déclarai : « Si vous le jugez bon, donnez-moi mon salaire ; sinon tant pis ! » Ils comptèrent alors trente pièces d’argent, qu’ils me donnèrent comme salaire. 

Le Seigneur me dit : « Ils estiment que je ne vaux pas plus que cela ! Porte cette somme grandiose au fondeur ! » Je pris donc les trente pièces d’argent et je les portai au fondeur dans la maison du Seigneur. 

Ensuite je cassai le second bâton, celui de l’unité, pour rompre la fraternité entre les gens de Juda et d’Israël.

 Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé (12)

. Ils pleureront sur lui comme on pleure à la mort d’un fils unique, ils se lamenteront amèrement comme lorsqu’on perd un fils premier-né. 

En ce temps-là, il y aura à Jérusalem une cérémonie de deuil aussi imposante que celle qu’on célèbre pour Hadad-Rimmon dans la vallée de Méguiddo. 

Chaque clan du pays prendra le deuil de son côté : le clan des descendants de David, hommes et femmes séparément, .. ;celui des descendants de Lévi, hommes et femmes séparément,..

 a rédemption ( 13)

 « En ce temps-là, une source jaillira pour laver les péchés et les impuretés des descendants de David et des habitants de Jérusalem. »

Dieu éliminera les idoles et les faux prophètes

Et si quelqu’un demande : “Que signifient ces blessures sur ta poitrine ?”, il répondra : “Je les ai reçues chez des amis !” »

Je purifierai et j’éprouverai les survivants comme de l’or et de l’argent qu’on fait passer par le feu. Alors ils m’adresseront leurs prières et je les exaucerai. Je leur dirai : “Mon peuple !” et ils affirmeront : “Le Seigneur est notre Dieu !” »

 Le mont des oliviers (14)

En ce temps-là, il se tiendra sur le mont des Oliviers, en face de Jérusalem, à l’est de la ville. Alors le Seigneur mon Dieu arrivera avec les anges qui sont à son service. 

En ce temps-là, la lumière ne sera plus nécessaire, il n’y aura plus ni froid ni gel. 

..même le soir, la lumière brillera. 

En ce temps-là, une source d’eau vive jaillira 

En ce temps-là, le Seigneur régnera sur la terre entière ; lui seul sera adoré comme Dieu, son nom seul sera reconnu par tous. 

 En ce temps-là, les survivants des pays qui ont attaqué Jérusalem se rendront chaque année dans cette ville, pour adorer le Seigneur, le roi de l’univers, et pour célébrer la fête des Tentes. 

 Les marchands du temple

Quand ce temps arrivera, il n’y aura plus aucun marchand dans la maison du Seigneur de l’univers.

 

 

 

Le prophète zacharie 1

27 septembre, 2021

Zacharie est un visionnaire comme Ezechiel..et .un visionnaire comme  Jean ,l’auteur de l’Apocalypse

** 

Une apocalypse

Zacharie mentionne le« mesureur d’Ezechiel

L’homme me fit sortir du temple par le porche nord et m’en fit contourner l’extérieur jusqu’au porche oriental. L’eau s’écoulait au sud de ce porche. .. Il s’avança vers l’est ; il tenait un cordeau à la main avec lequel il compta 1 000 mesures dans cette direction. (Ez 47, 2)

Zacharie écrit

 je vis un homme qui tenait un cordeau à mesurer.    Je lui demandai : « Où vas-tu ? » – « À Jérusalem, me répondit-il, pour en mesurer la longueur et la largeur (2,5)

 

Il cite les 4 chevaux de l’apocalypse

les chevaux blanc, rouge, noir et vértâtre  (Apk 6)

J’ai eu, cette nuit, une vision. J’ai vu un cavalier monté sur un cheval roux. Il se trouvait parmi des myrtes situés au fond d’une vallée. Derrière lui, il y avait d’autres chevaux, des roux, des gris et des blancs (1,8). 

 

Zacharie parle encore du char d’Ezechiel

non plus porté par les 4 animaux  des évangélistes  

mais par les 4 chevaux  vu par saint Jean (Apk)

 

Il mentionne aussi le livre qui vole

le livre fermé avec 7 sceaux

le livre du jugement

Je vis un livre en forme de rouleau dans la main droite de celui qui siégeait sur le trône ; il était écrit des deux côtés et fermé par sept attaches (Apk 5)

Zacharie écrit

Je vois un rouleau qui vole à travers les airs : il a dix mètres de long et cinq mètres de large. » alors lange  me dit : « C’est le texte de la malédiction qui atteindra le pays tout entier :

**

Le livre de Zacharie est donc une apocalypse   

un livre qui parle des malheurs de notre temps  

et des châtiments

 J’aime Jérusalem et Sion d’un amour ardent, mais j’éprouve une violente irritation contre les autres populations trop sûres d’elle (1,15)

mais aussi  dans ce livre ,l’auteur  nous annonce , comme dans  toutes les apocalypses la venue de  jours meilleurs

 **

Courage !

La paix va revenir

Dieu nous pardonnera

Jérusalem sera de nouveau une  ville ouverte et accueillante   

« Moi, le Seigneur de l’univers, j’aime Jérusalem d’un amour ardent, j’éprouve une vraie passion pour elle. .... Oui, je le déclare, moi le Seigneur de l’univers, les personnes âgées, hommes et femmes,   qui s’appuient sur un bâton à cause de leur grand âge, reviendront s’asseoir sur les places de Jérusalem…..Les garçons et les filles viendront de nouveau en grand nombre jouer dans les rues de la ville. …Ils seront mon peuple et je serai leur Dieu. Je régnerai sur eux avec vérité et justice. » (8, 1)

 ll ya aura un saint prêtre :Josué 

Le Seigneur me fit voir le grand-prêtre Josué debout devant l’ange du Seigneur 3,1

 il y aura un sauveur : le germe

 Je fais apparaître mon serviteur, celui qui s’appelle “germe”…. Devant Josué je pose une pierre, une seule pierre, avec sept points brillants. J’y graverai moi-même une inscription, et, en un seul jour, j’enlèverai les fautes qui souillent ce pays. Oui, je l’affirme, moi, le Seigneur de l’univers. Quand ce jour arrivera, vous vous inviterez les uns les autres et vous vivrez en paix dans vos vignes et sous vos figuiers. »(3,8)

 et un gouverneur  Zorobabel

 Voici ce que déclare le Seigneur de l’univers à Zorobabel : « Ce n’est ni par ta puissance ni par tes propres forces que tu accompliras ta tâche, mais c’est grâce à mon Esprit. »(4,6)

 il n’y aura plus de méchanceté

la corbeille qui contient les fautes de tout le pays. disparaitra  (5,8)

et le monde retrouvera la paix

JOB : La puissance de Dieu et l’ innocence de Job

26 septembre, 2021

Chapitre  26 :  Dieu est puissant

C’est lui qui étend le  ciel sur le vide,

qui suspend la terre au-dessus du néant.

Il emmagasine les eaux dans ses nuages,

sans que les nuées éclatent sous leur poids.

Il couvre le visage de la pleine lune,

en tirant sur elle un rideau de nuages.

il a tracé un cercle autour de l’océan,

À sa menace, les colonnes du ciel

chancellent, prises de stupéfaction.

Qui comprendra le tonnerre de ses exploits ?

 

Chapitre  27 : Job est innocent

Job reprit son discours et dit :

Un coupable ne ferait pas appel à Dieu

Je jure  par le Dieu souverain qui me remplit d’amertume :

Tant qu’il y aura en moi un peu de respiration,

et le souffle divin dans mes narines,

mes lèvres ne diront rien d’injuste,

ma langue n’exprimera rien de faux.

 

jamais je ne renoncerai à me dire innocent !

En conscience, je n’ai pas honte de ma vie.

 

Les méchants

Voici le sort que Dieu réserve aux méchants,

l’héritage que les tyrans recevront du Dieu souverain.

Si leurs fils se multiplient, c’est la guerre qui les tuera,

Si l’un d’eux amasse de l’argent comme de la poussière

qu’il entasse donc ! c’est  un innocent qui se partagera l’argent.

En le voyant, on applaudit à sa ruine,

partout où il va, on ricane.

    

Chapitre 28 : Dieu est sage

 il existe un lieu pour trouver l’argent,  un endroit où purifier l’or.

(la pierre philosophale)

 

L’alchimiste

Sous terre, le mineur met un terme à l’obscurité,

jusqu’à l’extrême limite, il fouille la pierre foncée et sombre.

Il creuse un tunnel loin des lieux habités.

Loin des humains, en des endroits oubliés des passants,

suspendu à des cordes, il se balance.

 

C’est de la terre que sort le pain,

mais, en dessous, elle est bouleversée comme par un feu.

C’est dans ses roches que se trouvent le saphir et la poussière d’or.

 

La richesse des humbles

Ce sentier souterrain, l’oiseau de proie ne le connaît pas,

l’œil du faucon ne le perçoit pas.

Les grands fauves n’y ont pas cheminé,

le lion n’y a pas marché.

 

Mais l’humain affronte la roche la plus dure,

il remue les montagnes jusqu’à la racine.

Dans le roc, il perce des galeries,

il voit de ses yeux tout ce qui est précieux.

Il va jusqu’à tarir les sources des cours d’eaux

et il amène au jour ce qui était caché.

 

la Sagesse, où se trouve-t-elle ?

L’humain n’en connaît pas le prix,

elle est introuvable au pays des vivants.

Elle se dissimule aux yeux de tout vivant,

 

chapitre 29 : Bonheur d’autrefois et misère d’aujourd’hui

 Job reprit son discours et dit :

Comme je voudrais retrouver le passé,

ce temps où Dieu veillait sur moi,

quand sa lampe brillait sur ma tête,

et, qu’à sa lumière, j’avançais dans l’obscurité.

 

Chapitre 30 : La misère d’aujourd’hui

 Et maintenant, je suis la risée
de plus jeunes que moi,
me voici devenu leur fable.
Sans se gêner, ils me crachent au visage.

Chapitre 31 :Innocence de Job

Ne voit-il pas, lui, ma conduite ?
Ne tient-il pas le compte de tous mes pas ?

Ai-je fait route avec le mensonge,
mon pied s’est-il hâté vers la fraude ?

Est-ce que je repoussais la demande des pauvres,
laissais-je languir les yeux de la veuve ?

Si j’ai placé dans l’or ma confiance,
si j’ai dit au métal fin : « Tu es ma sécurité »,

L’étranger ne passait pas la nuit dehors :
j’ouvrais mes portes au voyageur.

 

JOB :Le souffle de Dieu (Job 32 et 33)

25 septembre, 2021

 Elihou s’était retenu de parler à Job parce que les autres étaient plus âgés que lui. 

Alors Elihou, prit la parole et dit à Job

 Je suis un jeune, moi,  et vous, des vieux.

Aussi craignais-je et redoutais-je de vous exposer mon savoir.

En réalité, dans l’homme, c’est le Souffle,
l’inspiration de Shaddaï, qui rend intelligent.

Etre un ancien ne rend pas sage,
et les vieillards ne discernent pas le droit.
Chapitre 33

Dieu parle d’abord d’une manière
et puis d’une autre, mais l’on n’y prend pas garde :
dans le songe, la vision nocturne,
lorsqu’une torpeur accable les humains,
endormis sur leur couche.

Alors il ouvre l’oreille des humains
Parfois, il les réprimande par la douleur,

Alors ils avouent  

« J’avais péché, j’avais violé le droit,
mais lui ne s’est pas conduit comme moi.
Il a racheté mon existence au bord de la fosse
et ma vie contemplera la lumière ! »

Chapitre 34 : Dieu est Juste

Dieu serait-il méchant,? – Pensée abominable !
Non, en vérité, Dieu n’agit pas méchamment,
S’il ne pensait qu’à lui-même,
s’il concentrait en lui son souffle et son haleine,
toute chair expirerait à la fois
et l’homme retournerait en poussière.

Il veille sur les nations comme sur les hommes,
ne voulant pas que règne l’impie,
ni que l’on tende des pièges au peuple.
Le Seigneur des saisons  

Considère les cieux et vois,
contemple les nues, comme elles te dominent !
Si tu pèches, le touches-tu ?
Multiplie tes révoltes, que lui fais-tu ?

Si tu es juste, en profite-t-il,
reçoit-il de toi quelque chose ?
Ta méchanceté n’atteint que tes semblables,
ta justice ne profite qu’à des hommes.

Chapitre 36

Le Seigneur de l’automne

Il attire les gouttes d’eau,
puis les filtre en pluie pour son déluge
que les nues déversent
et répandent sur la foule des hommes.

Chapitre 37

Le Seigneur de l’hiver

Ecoutez, écoutez donc vibrer sa voix,
et le grondement qui sort de sa bouche.

Sous tous les cieux il le répercute
et sa foudre frappe les extrémités de la terre.
Puis son rugissement retentit,
sa majesté tonne à pleine voix,
et il ne retient plus les éclairs
dès que sa voix s’est fait entendre.

Puis le beau temps emporte les nuages
et disperse les nuées chargées d’éclairs..

Le Seigneur de l’été

Sais-tu l’équilibre des nuages,
merveilles d’un savoir sûr ?

l’assistais-tu pour laminer les nues,
solides comme un miroir de métal ?

Soudain, on ne voit plus la lumière,
elle est obscurcie par les nues,
puis un vent a soufflé et les a balayées.

Du nord arrive une clarté d’or,
autour de Dieu, une effrayante splendeur.

 

12345...52