Archive pour la catégorie 'AT Bible'

Livre des Lamentations (2, 2-19) La plainte des immigrants

30 juin, 2018

Le Seigneur a englouti sans pitié tous les pâturages de Jacob ; dans son emportement, il a détruit les forteresses de la fille de Juda ; il a jeté à terre et profané le royaume et ses princes. Les anciens de la fille de Sion, assis par terre, se taisent, ils ont couvert leur tête de poussière et revêtu des toiles à sac ; elles inclinent la tête vers la terre, les vierges de Jérusalem. Mes yeux sont usés par les larmes, mes entrailles frémissent ; je vomis par terre ma bile face au malheur de la fille de mon peuple, alors que défaillent petits enfants et nourrissons sur les places de la cité. À leur mère ils demandent : « Où sont le froment et le vin ? » alors qu’ils défaillent comme des blessés sur les places de la ville et qu’ils rendent l’âme sur le sein de leur mère. Que dire de toi ? À quoi te comparer, fille de Jérusalem ? À quoi te rendre égale pour te consoler, vierge, fille de Sion ? Car ton malheur est grand comme la mer ! Qui donc te guérira ? Tes prophètes ont de toi des visions vides et sans valeur ; ils n’ont pas dévoilé ta faute, ce qui aurait ramené tes captifs ; ils ont de toi des visions, proclamations vides et illusoires. Le cœur du peuple crie vers le Seigneur.Laisse couler le torrent de tes larmes, de jour comme de nuit, muraille de la fille de Sion ; ne t’accorde aucun répit, que tes pleurs ne tarissent pas !Lève-toi ! Pousse un cri dans la nuit au début de chaque veille ; déverse ton cœur comme l’eau devant la face du Seigneur ; élève les mains vers lui pour la vie de tes petits enfants qui défaillent de faim à tous les coins de rue.

**

Ce fut en 587 avant Jésus Christ

sous le règne de Nabuchodonosor

tous les juifs furent exilé à Babylone

Cliquez ICI

***

Les juifs durent partir contre leur grés

avec pleurs et gémissements

et Jérémie se lamentait longuement

 Mes yeux sont usés par les larmes, mes entrailles frémissent

 

lamentation

Maintenant ce sont des migrants qui par  millions sillonnent les routes

pas seulement en Europe

mais déjà depuis longtemps

sur tous les continents

Ils seraient plus de 60 millions

Cliquez ICI 

**

Les migrants de maintenant

ne sont pas chassés

Ils ont  choisis de partir  

pour trouver ailleurs un monde meilleur

un monde sans guerre , sans conflit

sans corruption, sans tyran

un monde ou l’on peut manger

« Où sont le froment et le vin ?

un monde sans inondations ,sans tsunami

un monde heureux

**

Ils traversent les mers

Comment te consoler, vierge, fille de Sion ? Car ton malheur est grand comme la mer

Ils subissent des représailles

enfermés dans des camps 

vendus comme esclaves  

maltraites ,repoussés torturés

chassés comme des pestiférés

**

En vain !

ils espèrent

ils continuent 

ou donc aller ?

**

On leur fait des fausses promesses

Tes prophètes ont des visions vides et sans valeur ;

il ont cru aux faux prophètes

Qu’ont-ils donc fait pour mériter une telle vie ?

**

Qui sera capable de répondre à leurs détresses ?

Comment répondre à leurs besoins?

Leur avenir est il en Europe ?

Cliquez ICI  

**

Lève-toi !

Pousse un cri dans la nuit au début de chaque veille ;

déverse ton cœur comme l’eau devant la face du Seigneur ;

élève les mains vers lui pour la vie de tes petits enfants qui défaillent de faim à tous les coins de rue.

 

Quel est donc ce monde ?

Cela avait duré 70 ans

à l’époque de Babylone  

Il y eut le murmure d’une brise légère. (1rois 19, 11-16)

14 juin, 2018

Lorsque le prophète Élie fut arrivé à l’Horeb, la montagne de Dieu, il entra dans une caverne et y passa la nuit.Et voici que le seigneur  lui dit :     « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur,car il va passer. »À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan,si fort et si violentqu’il fendait les montagnes et brisait les rochers,mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ;et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre,mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ;    et après ce tremblement de terre, un feu,mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ;et après ce feu, le murmure d’une brise légère.    Aussitôt qu’il l’entendit,Élie se couvrit le visage avec son manteau,il sortit et se tint à l’entrée de la caverne.Alors il entendit une voix qui disait :« Que fais-tu là, Élie ? »    Il répondit :« J’éprouve une ardeur jalousepour toi, Seigneur, Dieu de l’univers.

**

Elie

Il est un homme de feu

mais il est de son temps

un peu violent

et le Seigneur vient  à sa rencontre

pour lui faire la leçon

**

Dieu est amour

son feu n’est autre que le feu de l’amour

cliquez ICI 

**

La grotte

Arrivé à l’Horeb, la montagne de Dieu, il entra dans une grotte et y passa la nuit.

C’est  un signe prophétique

C’est dans une grotte

la nuit

que Dieu viendra à la rencontre de l’humanité

la grotte de Bethleem

**

 le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ;

Il ne faut pas le craindre

 le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ;

il ne faut pas trembler  

 le Seigneur n’était pas dans ce feu 

Le seigneur ne vient pas pour condamner

 

murmure-d'une-brise

La brise légère

il y eut  le murmure d’une brise légère.

le Seigneur  nous remplit de nouveau du souffle rafraichissant de l’Esprit

le même souffle qui donna la vie à nos premiers parents

le souffle de la  paix, de la miséricorde ….

**

Donc

comme  Elie

comme plus tard les bergers

allons vers la grotte

pour vénérer  le prince de la paix  

**

Pas étonnant que les carmélites aient tant  de paix  

en contemplant le Seigneur

dans le secret de leur cellule  

Le feu de Dieu sur le mont Carmel (1 Rois 18, 20-39)

13 juin, 2018

En ces jours-là, le roi Acab convoqua tout Israël et réunit les prophètes de Baal sur le mont Carmel. Élie se présenta devant la foule et dit : « Combien de temps allez-vous danser pour l’un et pour l’autre ? Si c’est le Seigneur qui est Dieu, suivez le Seigneur ; si c’est Baal, suivez Baal. » Et la foule ne répondit mot. Élie continua : « Moi, je suis le seul qui reste des prophètes du Seigneur, tandis que les prophètes de Baal sont quatre cent cinquante. Amenez-nous deux jeunes taureaux ; qu’ils en choisissent un, qu’ils le dépècent et le placent sur le bûcher, mais qu’ils n’y mettent pas le feu. Moi, je préparerai l’autre taureau, je le placerai sur le bûcher, mais je n’y mettrai pas le feu. Vous invoquerez le nom de votre dieu, et moi, j’invoquerai le nom du Seigneur : le dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. » La foule répondit : « C’est d’accord. »Élie dit alors aux prophètes de Baal : « Choisissez votre taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux. Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. » Ils prirent le taureau et le préparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal depuis le matin jusqu’au milieu du jour, en disant : « Ô Baal, réponds-nous ! » Mais il n’y eut ni voix ni réponse ; et ils dansaient devant l’autel qu’ils avaient dressé. Au milieu du jour, Élie se moqua d’eux en disant : « Criez plus fort, puisque c’est un dieu : il a des soucis ou des affaires, ou bien il est en voyage ; il dort peut-être, mais il va se réveiller ! » Ils crièrent donc plus fort et, selon leur coutume, ils se tailladèrent jusqu’au sang avec des épées et des lances. Dans l’après-midi, ils se livrèrent à des transes prophétiques jusqu’à l’heure du sacrifice du soir, mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni le moindre signe.Alors Élie dit à la foule : « Approchez. » Et toute la foule s’approcha de lui. Il releva l’autel du Seigneur, qui avait été démoli. Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob à qui le Seigneur avait dit : « Ton nom sera Israël. » Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur. Il creusa autour de l’autel une rigole d’une capacité d’environ trente litres. Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher. Puis il dit : « Emplissez d’eau quatre cruches, et versez-les sur la victime et sur le bois. » Et l’on fit ainsi. Il dit : « Une deuxième fois ! » Et l’on recommença. Il dit : « Une troisième fois ! » Et l’on recommença encore. L’eau ruissela autour de l’autel, et la rigole elle-même fut remplie d’eau.À l’heure du sacrifice du soir, Élie le prophète s’avança et dit : « Seigneur, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, on saura aujourd’hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j’ai accompli toutes ces choses sur ton ordre. Réponds-moi, Seigneur, réponds-moi, pour que tout ce peuple sache que c’est toi, Seigneur, qui es Dieu, et qui as retourné leur cœur ! » Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois, les pierres et la poussière, et l’eau qui était dans la rigole. Tout le peuple en fut témoin ; les gens tombèrent face contre terre et dirent : « C’est le Seigneur qui est Dieu ! C’est le Seigneur qui est Dieu ! »

 

Baal et les idoles

Elles ont des yeux et ne voient pas…des oreilles et n’entendent pas

Elles ignorent le cri des ceux qui les supplient  

**

Le seul vrai Dieu

Le Dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. »

Mais qui est donc ce Dieu ?

** 

Un Dieu dévastateur  terrible ,qui détruit  , qui dévore

ou  un dieu d’amour qui protège , réchauffe et illumine ?

**

Les sacrifices

Dieu est celui d’Abel qui a offert le premier sacrifice agréable à Dieu

en reconnaissant que « Dieu est un père »  

D’où son nom

AB-el  qui veut dire mon pére(AB) c’est Dieu (EL)

**

Le bois du sacrifice

Dieu est celui d’Abraham

qui prit du bois  pour l’holocauste et en chargea son fils Isaac ; (Gn 22,6)

et qui devint le père du peuple des croyants

AB –Haram : « le père du peuple »  

**

Dieu est celui d’Elie  

l’unique Dieu

il y en a pas d’autre  

Elie ne cesse pas de le crier

El YA qui veut dire « mon Dieu c’est Yahwé »

**

Le sacrifice du mont Carmel

Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob à qui le Seigneur avait dit : « Ton nom sera Israël. » Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur. Il creusa autour de l’autel une rigole d’une capacité d’environ trente litres

Dieu c’est celui de tout le peuple des croyants

Le Dieu d’Israel

Le Dieu des 12 tribus  

avec eux Elie  apporte le bois du sacrifice   .

Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher

**.

C’est un acte prophétique 

Ce bois n’est il pas déjà le bois de la croix

 où sera offerte la seule victime qui pourra nous inonder de grâce ?

**

 Puis il dit : « Emplissez d’eau quatre cruches, et versez-les sur la victime et sur le bois Et l’on recommença encore. L’eau ruissela autour de l’autel, et la rigole elle-même fut remplie d’eau.
Et l’on fit ainsi. Il dit : « Une deuxième fois ! » Et l’on recommença Il dit : « Une troisième fois  

Voici encore un acte prophétique !

Cette eau c’est déjà la grâce qui va se déverser sur les croyants  au cours des 3 jours entre la mort et la résurrection du Christ

le-feu-de-Dieu

Le  feu de Dieu

Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois, les pierres et la poussière, et l’eau qui était dans la rigole

Ce feu n’est pas un feu qui détruit

C’est le feu  qui jaillit du bois de la croix en haut du Golgotha

.**

Jésus avait dit

Je suis venu jeter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! (Luc 12,49)

**

Sur le mont Carmel

 Tout le peuple en fut témoin ; les gens tombèrent face contre terre et dirent : « C’est le Seigneur qui est Dieu  C’est le Seigneur qui est Dieu ! »

**

sur le Golgotha  

le centurion au pied de la croix s’écrira

cet homme est vraiment le fils de Dieu

Ce feu c’est l’Amour !

1 Rois (17, 7-16) : La veuve de Sarepta

12 juin, 2018

En ces jours-là, sur l’ordre du prophète Élie, au bout d’un certain temps, il ne tombait plus une goutte de pluie dans tout le pays, et le torrent où buvait le prophète finit par être à sec. Alors la parole du Seigneur lui fut adressée : « Lève-toi, va à Sarepta, dans le pays de Sidon ; tu y habiteras ; il y a là une veuve que j’ai chargée de te nourrir. »Le prophète Élie partit pour Sarepta, et il parvint à l’entrée de la ville. Une veuve ramassait du bois ; il l’appela et lui dit : « Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d’eau pour que je boive ? » Elle alla en puiser. Il lui dit encore : « Apporte-moi aussi un morceau de pain. » Elle répondit : « Je le jure par la vie du Seigneur ton Dieu : je n’ai pas de pain. J’ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d’huile dans un vase. Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons. » Élie lui dit alors : « N’aie pas peur, va, fais ce que tu as dit. Mais d’abord cuis-moi une petite galette et apporte-la moi, ensuite tu en feras pour toi et ton fils. Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra, jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. »La femme alla faire ce qu’Élie lui avait demandé, et pendant longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger. Et la jarre de farine ne s’épuisa pas, et le vase d’huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l’avait annoncé par l’intermédiaire d’Élie.

**

La veuve

Elle a presque rien

et pourtant elle partage

**

pauvre ,confiante et compatissante

,elle conjugue la  foi et la charité  

 

la-veuve-de-Sarepta

Emerveillée, Jésus la donne en exemple

lors de son premier discours dans la synagogue de Nazareth

l’esprit du Seigneur est sur moi pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres…il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d’Elie, pourtant ce ne fut à aucune d’entre elles qu’Elie fut envoyé,mais bien dans le pays de Sidon,…à une veuve de Sarepta.(Luc 4,25)

**

Elle est pauvre

« Heureux les pauvres »

« Heureux ceux qui ont faim »

 **

Elle a la foi

Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra,

 Sa foi  c’est le pain qui la nourrit

et l’huile qui la fortifie

**

Plus tard Jésus admirera une autre veuve

qui donnait son obole dans le temple

levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor.Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre. » (Luc 21,1-4)

**

A Nazareth Jésus aussi a parlé de Naaman

Plus tard encore il admira aussi la foi du centurion

 « Je vous le dis, même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi ! »( Luc, 7, 1-10)

**

et parce que la veuve  a la foi

elle partage et elle  aime

Plus on a la foi, plus on aime …et réciproquement  plus on aime, plus on la foi (Newman)

Cliquez  ICI 

**

Evangile : Matt.(5,13-16)

La foi c’est le sel qui donne de la saveur à notre vie

Jésus disait à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre..

**

La foi c’est une lumière qui nous éclaire et nous guide

 que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. » 

Fête de la Visitation de la Vierge Marie (Sophonie 3, 14-20)

31 mai, 2018

Lecture : (Sophonie 3,14-20)

Etonnant !

cette prophétie fut écrite

7 siècles avant Jésus Christ à l’époque du roi Josias ,le réformateur 

**

on y trouve presque mot pour mot

le dialogue entre la Vierge Marie et l’ange Gabriel le jour de l’Annonciation  

Comparons les 2 récits

 

   Sophonie(3,14-20)Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël !  

 Réjouis-toi,…, fille de Jérusalem !

Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi, il a écarté tes ennemis.

 Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi.

 

Tu n’as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem :

 

 

 « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir !

 

 Le Seigneur ton Dieu est en toi,

c’est lui, le héros qui apporte le salut.

 

 

Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il exultera pour toi et se réjouira, comme aux jours de fête. » J’ai écarté de toi le malheur, pour que tu ne subisses plus l’humiliation.

 

En ce temps-là, je vous ramènerai,
ce sera au temps où je vous rassemblerai ;
votre renom s’étendra, et je vous mettrai à l’honneur
parmi tous les peuples de la terre
quand, sous vos yeux, je changerai votre destinée, 

 

   Annonciation (Luc  1,26..)Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une jeune fille…qui s’appelait Marie. L’ange lui dit :Réjouis toi ,pleine de Grâce

 

 

le Seigneur est avec toi. » 

 

 

A ces mots, elle fut très troublée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. 

 

L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. 

 

 Voici que tu vas être enceinte,

 tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Jésus.(qui veut dire sauveur)

 

 

 

 

 

  

Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; 

il régnera pour toujours sur la famille de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » 

 

 

Evangile :la Visitation (Luc 1,39,56)

 Marie--Visitation

Tout est joie ! 

Marie court 

elle danse comme David devant l’arche d’alliance

 elle chante le magnificat

 Cliquez ICI 

 ** 

Marie et Elisabeth  

Ainsi  2 femmes Marie et Elisabeth

ont été les premières à accueillir le sauveur

dans la joie  

Ainsi ce seront  aussi des femmes qui les premières proclameront la résurrections du Seigneur

dans la joie

Le serpent d’airain : (Nb.21, 4-9)

20 mars, 2018

En ces jours-là, les Hébreux quittèrent Hor-la-Montagne par la route de la mer des Roseaux en contournant le pays d’Édom. Mais en chemin, le peuple perdit courage. Il récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! » Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël. Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. » Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront ! » Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

 **

La nourriture

Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! »

Cette nourriture est la parole de Dieu

le Verbe de Dieu

Elle est à notre portée

mais on y prend pas goût

on préfère écouter d’autres voix

**

 Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël.

On préfère écouter la voix du serpent

l’éternel serpent qui a trompé Adam et Eve

et de nouveau nous en mourrons

 

Serpent  

Le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât :

Rejetons le mensonge qui brûle

Brûlons le !

que le serpent devienne du bronze,

 immobile à tout jamais

Qu’il soit figé ,vaincu  comme Dieu lui même nous l’a promis

 Je mettrai l’hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance. Celle-ci te meurtrira à la tête»(Gn 3,15)

**

tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront !

Regardons le !

N’ayons plus peur de lui

le serpent est mort

inanimé à tout jamais

mais désormais écoutons la parole du Seigneur et ne méprisons pas sa nourriture  

**

La prophétie

Ce serpent d’airain c’est une prophetie qui  date de 1700 avant JC  

De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le fils de l’homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle«  (Jean 3,14)

comme le serpent  Jésus est élevé sur la croix

pour notre guérison

**

mais Jésus n’est pas un serpent

C’est le fils de Marie

la Vierge qui écrase la tête du serpent

C’est le fils de Dieu qui nous  donne la vie

et non la mort  

C’est le fils de l’homme

qui n’a pas un cœur de pierre

mais un cœur qui bat

d’où il sortira du sang et de l’eau

**

Grace à lui nous serons guéris

 si nous regardons vers lui   

4é vendredi de carême :Jésus fils de Dieu le Père

16 mars, 2018

Dans son discours  sur le père (Jn 5) ,Jésus dit que le père et les Ecritures témoignent  pour lui   

Cliquez ICI  

**

Dans les Ecritures

Les prophéties sur Jésus se trouvent

non seulement dans les livres

 écrits par les prophètes juifs ,

 mais encore dans les livres  de la sagesse

écrits par des grecs  

**

Lecture 1 la Sagesse (2, 1-22)

Les impies ne sont pas dans la vérité lorsqu’ils raisonnent ainsi en eux-mêmes : « Attirons le juste dans un piège, car il nous contrarie, …. il nous reproche de désobéir à la loi de Dieu, et nous accuse d’infi d. Il prétend posséder la connaissance de Dieu, et se nomme lui-même enfant de Dieu ..   Il se vante d’avoir Dieu pour père….Voyons si ses paroles sont vraies, regardons comment il en sortira. Si le juste est fils de Dieu..Soumettons à des outrages et à des tourments

**

Comment un grec et non un juif

a t il pu écrire  un tel texte

un siècle avant la venue de Jésus

sans être inspiré par l’Esprit ?

car c’est bien de Jésus dont il est question

**

…. il nous reproche de désobéir à la loi,

Il se dit enfant de Dieu …il se vante d’avoir Dieu pour père

 condamnons le à une mort infâme

On retrouve ces 4 affirmations dans l’évangile de ce jour

 

Qui-est-jésus

**

Evangile (Jn.7,1-30)

La fête juive des Tentes était proche.

la fête des tentes  et  la fête du « pentateuque »,  du livre de la loi

**

La loi

 Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret.

Jèsus hésite à s’y rendre

La loi ,la vraie loi ,  n’est pas vraiment accomplie

C’est pourquoi Jésus s’y rend incognito sans ses frères  

**

Enfant de Dieu

 vous savez d’où je suis ? Je ne suis pas venu de moi-même :

car il vient d’ailleurs

il est envoyé par le père

**

Le pére

 Celui qui m’a envoyé, lui que vous ne connaissez pas. Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. »

**

Une mort infâme   

On cherchait à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n’était pas encore venue.

3é samedi du carême : Les prophéties d’Osée adaptées à notre temps (ch 4 à 6)

10 mars, 2018

Dieu est amour ,Dieu est tendresse

Osée nous le dit et redit

Cliquez ICI

Pourtant en tout temps

nous avons renié Dieu nous l’avons rejeté maintenant comme au temps d’Osée

** 

La corruption générale (ch 4)

le SEIGNEUR est en procès avec les habitants du pays, car il n’y a ni sincérité ni amour du prochain ni connaissance de Dieu dans le pays. **

Où est la morale ? Où est l’Amour ?

2Imprécations, tromperies, meurtres, rapts, adultères se multiplient : le sang versé succède au sang versé. **

L’écologie ?

3 le pays est désolé, et tous ses habitants s’étiolent, en même temps que les bêtes des champs et les oiseaux du ciel ; et même les poissons de la mer disparaîtront. **

Rejet de Dieu

6mon peuple sera réduit au silence faute de connaissance. Puisque tu as repoussé la connaissance, tu as oublié l’instruction de ton Dieu, j’oublierai tes fils, moi aussi. **

10  ils ont cessé de respecter le SEIGNEUR. 12Mon peuple consulte son arbre c’est sa branche qui le renseigne, En  se prostituant ils se soustraient à leur Dieu.

On consulte les membres des instituts ,de l’université

des savants  des théologiens

« l’arbre de la connaissance » des diplômés  selon leur branche des sommités….

et on oublie Dieu

**

Ils se prostituent

Osée n’a pas assez de mots pour décrire cette ignominie

nous nous sommes prostitués

nous avons vendus nos âmes

nous avons perdu notre dignité

Je ne ferai pas le compte de vos  prostitutions ..

puisque  même les prêtres – s’en vont à l’écart avec les prostituées.

**

 toi, Israël, tu te prostitues, Oui, Israël a été rétif comme une vache rétive

Israel ,les fils de Jacob ,les fils des croyants ont perdu la foi 

 Ephraïm est l’associé des idoles : laisse-le.

Les prêtres (Ch5 )

1Ecoutez ceci, les prêtres ; 

C’était à vous de rendre la justice, or vous avez été un piège  et un filet tendu sur le Tabor ;

2des infidèles ont creusé une fosse profonde. …car un esprit de prostitution souffle chez eux, et ils ne connaissent pas le SEIGNEUR.

Les prêtres eux mêmes n’écoutent pas Dieu

Ils se renseignent  auprès des philosophes modernes

Ils s’adaptent à la modernité

Ils s’ouvrent au monde

En fait, ils se prostituent

**

5L’orgueil d’Israël témoigne contre lui.

C’est vrai !

Il faut s’ adapter à notre temps

tenir compte de l’évolution

mais en restant trés humble

à l’écoute de Dieu

avec foi avec amour

7Ils ont trahi le SEIGNEUR

Guerres fratricides

8Sonnez du cor à Guivéa, 

 de la trompette à Rama,

donnez l’alarme à Beth-Awèn.

On te prend à revers, Benjamin !

Que voyons nous  encore de nos jours

toujours et toujours des conflits ,des guerres

alors que nous sommes tous frères ,fils d’un même père

Où donc est l’Amour ?

9Ephraïm deviendra une ruine

.10Les chefs  déplacent les frontières ;

Ephraïm est allé vers Assour

Sans Dieu pouvons nous connaître la paix

Dieu se retire

15 Je m’en irai, je retournerai chez moi,

jusqu’à ce qu’ils s’avouent coupables et qu’ils recherchent ma face. Dans leur détresse, ils se mettront en quête de moi.

**

Le pardon (ch 6)

Osée le sait !

Dieu est tendresse et pitié, plein d’amour et de vérité

  Il est toujours prêt à pardonner

**

Nous avons , péché il nous guérira

1« Venez, retournons vers le SEIGNEUR.

 C’est lui qui  qui nous guérira, et il pansera nos plaies.

**

Ce chapitre 6 de son livre est  étonnant

Vers 750 ans avant Jésus Christ , sans le savoir,

Osée annonce le pardon de Dieu qui meurt sur la croix

 et qui le 3e jour nous rend à la vie en ressuscitant

 

osée-ch-6

2Au bout de deux jours, il nous aura rendu la vie, au troisième jour,

il nous aura relevés et nous vivrons en sa présence.

**

3Efforçons-nous de connaître le SEIGNEUR :

son lever est sûr comme l’aurore,

il viendra vers nous comme vient la pluie,

comme l’ondée de printemps arrose la terre. »

Là où le péché abonde, la grâce surabonde 

Sachons rendre grâce

Aimons

Cherchons à con-naître Dieu

pour re-naitre avec lui

6 c’est l’amour qui me plaît, non le sacrifice ;

et la connaissance de Dieu, je la préfère aux holocaustes. 

3é vendredi de carême : La tendresse de Dieu (Osée 14, 2-10)

9 mars, 2018

 Ainsi parle le Seigneur : Reviens, Israël, au Seigneur ton Dieu ; car tu t’es effondré par suite de tes fautes. Revenez au Seigneur en lui présentant ces paroles : « Enlève toutes les fautes, et accepte ce qui est bon. Au lieu de taureaux, nous t’offrons en sacrifice les paroles de nos lèvres. Puisque les Assyriens ne peuvent pas nous sauver, nous ne monterons plus sur des chevaux, et nous ne dirons plus à l’ouvrage de nos mains : “Tu es notre Dieu”, car de toi seul l’orphelin reçoit de la tendresse. »Voici la réponse du Seigneur : Je les guérirai de leur infidélité, je les aimerai d’un amour gratuit, car ma colère s’est détournée d’Israël. Je serai pour Israël comme la rosée, il fleurira comme le lis, il étendra ses racines comme les arbres du Liban. Ses jeunes pousses vont grandir, sa parure sera comme celle de l’olivier, son parfum, comme celui de la forêt du Liban. Ils reviendront s’asseoir à son ombre, ils feront revivre le froment, ils fleuriront comme la vigne, ils seront renommés comme le vin du Liban. Éphraïm ! Peux-tu me confondre avec les idoles ? C’est moi qui te réponds et qui te regarde. Je suis comme le cyprès toujours vert, c’est moi qui te donne ton fruit.Qui donc est assez sage pour comprendre ces choses, assez pénétrant pour les saisir ? Oui, les chemins du Seigneur sont droits : les justes y avancent, mais les pécheurs y trébuchent.

 **

Reviens, Israël, au Seigneur ton Dieu

Osée est en colère

sa femme le trompe

navré ,il appelle ses enfants

« non aimée » et « pas mon peuple » (Osée 1, 6)

 **

La tendresse

 

Osée

de toi seul l’orphelin reçoit de la tendresse. »

Malgré tout Osée aime sa femme

comme Dieu aime son peuple

**

car Dieu est un Dieu de tendresse et d’amour

Cliquez ICI

**

le maitre mot d’ Osée est « HESED » qui veut dire « tendresse »

mieux que la miséricorde d’un père ,

c’est la tendresse dune mère

« qui porte son nourrisson contre sa joue (Osée 11,5)

**

et osée n’a pas assez d’images pour parler de cette tendresse  

Je les guérirai de leur infidélité,

un tendresse qui nous guérit

**

Une grâce

je les aimerai d’un amour gratuit,

c’est gratuit ,un don

Je serai pour Israël comme la rosée,

c’est une grâce qui se répand sur nous comme la rosée du matin

cette rosée du matin  si fraiche, si agréable  si bonne

surtout au printemps

quand renait la nature

quand on approche de Päques et de la résurrection

**

Le Lys

il fleurira comme le lys,

le  lys est le symbole de Marie, de la pureté

à l’origine du prénom de « Suzanne » qui en hébreu veut dire le lys

C’est le prénom de la vierge agressée par les vieillards dans le livre de Daniel

**

Le lys est aussi le symbole de la royauté  en France

**

 il étendra ses racines comme les arbres du Liban.

Dieu nous protège avec ses bras

comme les branches des cèdres du Liban

**

La vie

 Ses jeunes pousses vont grandir,

la vie

sa parure sera comme celle de l’olivier, son parfum, comme celui de la forêt du Liban.

en odeur  de sainteté  

Ils reviendront s’asseoir à son ombre,

à l’ombre du saint Esprit comme Marie le jour de l’annonciation

**

 ils feront revivre le froment,

le pain de vie 

ils fleuriront comme la vigne,

la joie du vin eucharistique  

. Je suis comme le cyprès toujours vert

vert comme l’espérance  

, c’est moi qui te donne ton fruit.

**

Qui donc est assez sage pour comprendre ces choses, assez pénétrant pour les saisir ? Oui, les chemins du Seigneur sont droits : les justes y avancent, mais les pécheurs y trébuchent. 

Lundi de la 3é semaine : Naaman le lépreux .2Rois(5,1-15)

5 mars, 2018

En ces jours-là, Naaman, général de l’armée du roi d’Aram, était un homme de grande valeur et hautement estimé par son maître, car c’est par lui que le Seigneur avait donné la victoire au royaume d’Aram. Or, ce vaillant guerrier était lépreux. Des Araméens, au cours d’une expédition en terre d’Israël, avaient fait prisonnière une fillette qui fut mise au service de la femme de Naaman. Elle dit à sa maîtresse : « Ah ! si mon maître s’adressait au prophète qui est à Samarie, celui-ci le délivrerait de sa lèpre. » Naaman alla auprès du roi et lui dit : « Voilà ce que la jeune fille d’Israël a déclaré. » Le roi d’Aram lui répondit : « Va, mets-toi en route. J’envoie une lettre au roi d’Israël. » Naaman partit donc ; il emportait dix lingots d’argent, six mille pièces d’or et dix vêtements de fête. Il remit la lettre au roi d’Israël. Celle-ci portait : « En même temps que te parvient cette lettre, je t’envoie Naaman mon serviteur, pour que tu le délivres de sa lèpre. » Quand le roi d’Israël lut ce message, il déchira ses vêtements et s’écria : « Est-ce que je suis Dieu, maître de la vie et de la mort ? Ce roi m’envoie un homme pour que je le délivre de sa lèpre ! Vous le voyez bien : c’est une provocation ! » Quand Élisée, l’homme de Dieu, apprit que le roi d’Israël avait déchiré ses vêtements, il lui fit dire : « Pourquoi as-tu déchiré tes vêtements ? Que cet homme vienne à moi, et il saura qu’il y a un prophète en Israël. »Naaman arriva avec ses chevaux et son char, et s’arrêta à la porte de la maison d’Élisée. Élisée envoya un messager lui dire : « Va te baigner sept fois dans le Jourdain, et ta chair redeviendra nette, tu seras purifié. » Naaman se mit en colère et s’éloigna en disant : « Je m’étais dit : Sûrement il va sortir, et se tenir debout pour invoquer le nom du Seigneur son Dieu ; puis il agitera sa main au-dessus de l’endroit malade et guérira ma lèpre. Est-ce que les fleuves de Damas, l’Abana et le Parpar, ne valent pas mieux que toutes les eaux d’Israël ? Si je m’y baignais, est-ce que je ne serais pas purifié ? » Il tourna bride et partit en colère. Mais ses serviteurs s’approchèrent pour lui dire : « Père ! Si le prophète t’avait ordonné quelque chose de difficile, tu l’aurais fait, n’est-ce pas ? Combien plus, lorsqu’il te dit : “Baigne-toi, et tu seras purifié.” » Il descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois, pour obéir à la parole de l’homme de Dieu ; alors sa chair redevint semblable à celle d’un petit enfant : il était purifié ! Il retourna chez l’homme de Dieu avec toute son escorte ; il entra, se présenta devant lui et déclara : « Désormais, je le sais : il n’y a pas d’autre Dieu, sur toute la terre, que celui d’Israël ! »

**

La lèpre

En ces jours-là, Naaman, général de l’armée du roi d’Aram, était un homme de grande valeur et hautement estimé par son maître,…. Or, ce vaillant guerrier était lépreux.

Je suis lépreux

malade pécheur

fatigué

J’ai besoin de Dieu pour guérir

pour être purifié

pour retrouver le courage

pour donner un sens à ma vie quand je suis en pleine détresse   

**

Qui peux me guérir ?

me purifier ?

me rendre vie ?

sinon le sauveur  

**

La servante

Des Araméens, au cours d’une expédition en terre d’Israël, avaient fait prisonnière une fillette qui fut mise au service de la femme de Naaman. Elle dit à sa maîtresse : « Ah ! si mon maître s’adressait au prophète qui est à Samarie, celui-ci le délivrerait de sa lèpre. »

 Une gamine

une servante

humble et confiante joyeuse

Elle fait penser à Marie  

la jeune fille qui court vers sa cousine Elisabeth  dans la montagne (Luc 1)

la mére qui nous dit à Cana

faites tout ce qu’il vous dira (Jn 5)

**

Israel

Naaman alla auprès du roi et lui dit : « Voilà ce que la jeune fille d’Israël a déclaré. » Le roi d’Aram lui répondit : « Va, mets-toi en route. J’envoie une lettre au roi d’Israël. »

Isarel c’est Jacob ,l’un des pères de la foi  

Crois !

fais confiance

mets toi en route

en compagnie de ceux qui croient

**

Naaman partit donc ; il emportait dix lingots d’argent, six mille pièces d’or et dix vêtements de fête

Sois généreux ,prêt à tout donner

**

Le baptême

« Va te baigner sept fois dans le Jourdain, et ta chair redeviendra nette, tu seras purifié. »

Ce sont les 7 jours de la création 

Le Jourdain  c’est l’eau du baptême

la  vraie foi est une re-création 

Par la foi nous sommes purifiés

 

Tu-seras-puriflé

C’est la foi qui sauve

 « Père ! Si le prophète t’avait ordonné quelque chose de difficile, tu l’aurais fait, n’est-ce pas ? Combien plus, lorsqu’il te dit : “Baigne-toi, et tu seras purifié.” » Il descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois, pour obéir à la parole de l’homme de Dieu ; alors sa chair redevint semblable à celle d’un petit enfant : il était purifié

Ce n’est pas difficile

la foi qui sauve

On voudrait tant que ce soit « nos bonnes oeuvres » qui nous sauvent  

mais croire est ce si facile ?

**

Baignes toi !

Jettes toi à l’eau

Ose croire !

C’est un don de Dieu !

demandes le 

**

 Il retourna chez l’homme de Dieu avec toute son escorte ; il entra, se présenta devant lui et déclara : « Désormais, je le sais : il n’y a pas d’autre Dieu, sur toute la terre, que celui d’Israël ! »

Naaman fut guéri  

Il rend grâce

car grand est l’amour de Dieu pour nous

**

Le sauveur est venu à Nazareth

les siens ne l’ont pas reconnu (Luc.4,24-30) 

Cliquez ICI 

 

12345...37