Archive pour la catégorie 'Exode et nombres'

Mardi de la 5é semaine de carême :Le serpent d’airain ; Nb( 21, 4-9)

4 avril, 2017

En ces jours-là, les Hébreux quittèrent Hor-la-Montagne par la route de la mer des Roseaux en contournant le pays d’Édom. Mais en chemin, le peuple perdit courage. Il récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! » Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël. Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. » Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront ! » Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

 **

En ces jours-là, les Hébreux quittèrent Hor-la-Montagne par la route de la mer des Roseaux en contournant le pays d’Édom. Mais en chemin, le peuple perdit courage. Il récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! »

 

  L’épreuve du désert

Pour passer de la terre d’Egypte à la terre promise

Dieu éprouve les Hébreux

…une terre promise cela se mérite

…Pour être fils de Dieu ,il faut combattre 

**

Mis les hébreux  sont fatigués

ils n’en peuvent plus d’être dans le désert

il n’ont plus confiance  

ils n’ont plus la foi

**

Nous aussi  ,,, ?

souvent nous sommes fatigués, découragés

on ne comprend pas ce que Dieu veut

Jésus lui-même a aussi été fatigué 

Pére éloigne de moi cette coupe

et non

que ta volonté soit faite

serpent-d'airain Palmagiovanni 

Le serpent

 Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël.

On le connait le serpent !

le menteur  qui a tenté Adam et Eve

et qui leur a dit de refuser le volonté de Dieu

**

Ce n’est pas dDeu qui nous envoie ces morsures brûlantes  

Diue ne punit pas !

Ces morsures sont les conséquences de notre refus

Sans Dieu ,sans confiance ,on perd la paix ,la joie les fruits de l’Esprit

Ces morsures ce sont les morsures  du péché

la colère ,la jalousie ,l’angoisse ,les inquietudes

ces morsures entrainent la mort de la vie spirituelle 

Nous sommes morts

Nous  ne sommes plus des enfants de Dieu

**

 Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. »

Mais qui peut nous sauver ?

Qui peut nous guérir 

nous rendre courage et force

qui peut crucifier à jamais le serpent

l’auteur du mal

**

 Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront ! » Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

 

C’est le serpent qui meurt sur la croix

C’est le Christ qui vit

quand il s’écrie

père je remet mon âme entre tes mains

aprés avoir dit à Gethsémani

père non ce que je veux mais ce que tu veux

**

Regardons la croix

alors nous serons pardonnés

Père pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font

**

Evangile : Jn (8,21-30)

Notre sauveur est Dieu lui même  

Il est le fils de Dieu

car il  fait la volonté du père

je ne fais rien par moi-même, …je fais toujours ce qui lui plaît

Cliquez ICI 

 

Jeudi Saint : Le repas pascal (Ex 12, 1-8.11-14)

24 mars, 2016

Le texte  du livre de l’exode (Ex 12)

écrit vers les années 900 avant Jésus Christ

est lu ,en première lecture ,le jour du jeudi saint 

**

Le Jeudi saint est la fête de l’agneau de Dieu

offert en sacrifice (fête du sacerdoce)

par une communauté (fête de l’église )

qui vit en communion de (l’eucharistie)

**

Un nouveau commencement

En ces jours-là, dans le pays d’Égypte,le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron :

« Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois,il marquera pour vous le

commencement de l’année.

**

Un nouveau jour

Un nouveau monde

Un passage (Päque)

Le passage de l’esclavage à la liberté

Le passage de la mort à la vie

**

Un nouveau culte

Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël le dix de ce mois,que l’on prenne un gneau par famille,un agneau par maison.Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche,selon le nombre des ersonnes. Vous choisirez l’agneau d’après ce que chacun peut manger.Ce sera une bête sans défaut, un mâle, de l’année.Vous prendrez un agneau ou un chevreau

Le culte de l’agneau

Un agneau  partagé

Un don de Dieu

.**

Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour du mois. Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël, on l’immolera au coucher du soleil.


C
’est le coucher du soleil

 Mais la pleine lune  brille dans la nuit

**

L’Agneau

Désormais l’agneau c’est le signe du pardon

Signe de la rédemption

On prendra du sang,que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau
des maisons où on le mangera On mangera sa chair cette nuit-là,on la mangera rôtie au feu,avec des pains sans levain et des herbes amères.

La chair rôtie au feu

Image de l’amour

Le charnel consumé par le  feu de l’esprit

**

Le pain

Le pain sans levain,

le pain des hosties

Le pain de l’offrande

Le pain du don conservé dans les tabernacles

Les pain exposé dans les ostensoirs   

**

Une église  

Un repas partagé

en communion

en famille

en église

Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins,les sandales aux pieds,le bâton à la main.
Vous mangerez en toute hâte :c’est la Pâque du Seigneur.

Une église pressée de se mettre en marche

Courageuse ,croyante généreuse

C’est la Pâque   

**

La rédemption

Je traverserai le pays d’Égypte, cette nuit-là ;je frapperai tout premier-né au pays d’Égypte,depuis les hommes jusqu’au bétail. Contre tous les dieux de l’Égypte j’exercerai mes jugements :

Le mal sera vaincu

Les faux dieux seront rejetés

**

Le sang

Je suis le Seigneur. Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez.
Je verrai le sang, et je passerai :vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d’Égypte.

Le Vrai Dieu ,le Dieu d’amour

qui donne son sang pour tous

 régnera pour toujours 

**

Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête de pèlerinage. C’est un décret perpétuel : d’âge en âge vous la fêterez. »

C’est le jeudi Saint et le triduum pascal   

Nombres (24, 2-7.15-17) : Un astre se lève, issu de Jacob, un sceptre se dresse, issu d’Israël. »

14 décembre, 2015

En ces jours-là, levant les yeux, le prophète païen Balaam vit Israël qui campait, rangé par tribus. L’esprit de Dieu fut sur lui, et il prononça ces paroles énigmatiques : « Oracle de Balaam, fils de Béor, oracle de l’homme au regard pénétrant, oracle de celui qui entend les paroles de Dieu. Il voit ce que le Puissant lui fait voir, il tombe en extase, et ses yeux s’ouvrent. Que tes tentes sont belles, Jacob, et tes demeures, Israël ! Elles s’étendent comme des vallées, comme des jardins au bord d’un fleuve ; le Seigneur les a plantées comme des aloès, comme des cèdres au bord des eaux ! Un héros sortira de la descendance de Jacob, il dominera sur des peuples nombreux. Son règne sera plus grand que celui de Gog, sa royauté sera exaltée. » Balaam prononça encore ces paroles énigmatiques : « Oracle de Balaam, fils de Béor, oracle de l’homme au regard pénétrant, oracle de celui qui entend les paroles de Dieu, qui possède la science du Très-Haut. Il voit ce que le Puissant lui fait voir, il tombe en extase, et ses yeux s’ouvrent. Ce héros, je le vois – mais pas pour maintenant – je l’aperçois – mais pas de près : Un astre se lève, issu de Jacob, un sceptre se dresse, issu d’Israël. »

**

Les oracles de Balaam

Ces oracles  sont vénérables

et font parti des plus vieux textes de la bible

Cliquez ICI

**

Que voit il ?,

En ces jours-là, levant les yeux, le prophète païen Balaam vit Israël qui campait, rangé par tribus

Il voit un peuple en errance  

des migrants

des poussiereux (Hébreux veut dire les poussiereux)

qui campaient dans le désert  

en bas de la montagne

 **

Les yeux perçants

 Oracle de Balaam, fils de Béor, oracle de l’homme au regard pénétrant, oracle de celui qui entend les paroles de Dieu. Il voit ce que le Puissant lui fait voir, il tombe en extase, et ses yeux s’ouvrent.

 Dieu lui fait voir une autre réalité

**

 Que tes tentes sont belles, Jacob, et tes demeures, Israël !

C’est un peuple de croyant

le peuple de Jacob

le peuple d’Israël  

qui a Yahvé pour Dieu

**

Elles s’étendent comme des vallées, comme des jardins au bord d’un fleuve ; le Seigneur les a plantées comme des aloès, comme des cèdres au bord des eaux !

Un peuple  épanoui ,joyeux

car ce peuple s’abreuve  avec l’eau vive de la parole de Dieu

un peuple que Dieu bénit  

la haut

sur la montagne  

**

Le sauveur

Un peuple qui a la foi

«  la foi qui sauve »   

et Dieu lui promet un sauveur

Un héros sortira de la descendance de Jacob, il dominera sur des peuples nombreux. Son règne sera plus grand que celui de Gog, sa royauté sera exaltée. »

**

L’étoile

 

oracle-de-Balaam

 . Ce héros, je le vois – mais pas pour maintenant – je l’aperçois – mais pas de près : Un astre se lève, issu de Jacob, un sceptre se dresse, issu d’Israël. »

Une petite étoile dans la nuit

Une petite lumière

On sait maintenant que c’est l’étoile de Noel

 **

Continuons donc d’avancer

de progresser

en ayant la foi en l’avenir  

Ce sauveur , ce héros

c’est Dieu lui-même

incarné

C’est l’amour

lumière

au sein de nos ténèbres 

14 Septembre : La croix victorieuse

14 septembre, 2015

La croix ce n’est pas un échec

c’est une victoire

« Victoire tu régneras,   ö croix tu nous sauveras »  

Cliquez ICI

Victoire

Buisson ardent où l’amour est révélé   Dieu vainqueur ton église t’acclame

Cliquez ICI

 **

Croix de Jésus Christ  tu plonges tes racines dans le rocher
et le rocher devient terre propice aux semailles.

Cliquez ICI  

**

Lecture 1 : Le serpent d’airain (Nombres 21, 4b-9)

En ces jours-là, en chemin à travers le désert, le peuple perdit courage. et  récrimina contre Dieu et contre Moïse …..Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent.….. Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant .…. Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

**

Le serpent c’est le tentateur des origines :Satan

Sa morsure

c’est le péché

c’est le fait de récriminer contre la volonté de Dieu

le fait de ne pas lui faire confiance

Ce péché entraine la mort spirituelle

**

Pour guérir

il faut regarder en face ce serpent au sommet du mât

prendre conscience de notre faute

et la  rejeter

alors on retrouve la joie de vivre

la confiance

**

Evangile :La croix (Jn. (3, 13-17) 

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. »

**

Celui qui a la foi

celui qui ne récrimine pas

celui qui regarde le fils de l’homme sur la croix 

découvre

l’amour

le pardon

le don de soi

la vie éternelle

**

Or la vie éternelle

« Pére ,c’est qu’il connaissent toi le seul vrai Dieu

C’est une véritable renaissance

Con-naitre l’amour du Pére

et le pardon du fils

c’est Re-naître   

Le livre de l’Exode dans la Bible : Des migrants !

24 août, 2015

Le livre de l’exode  est  l’histoire 

des hébreux qui marchent vers la liberté

Cliquez ICI  

**

Des migrants

Ces hébreux sont des hommes

qui abandonnent  tout

pour être libres  

des hommes qui préfèrent vivre

pauvres ,dans le désert

plutôt que d’être des esclaves

sous les ordres d’un tyran 

**

Des croyants 

Ce sont des hommes qui croient en l’avenir

qui traversent la mer rouge à pied sec

sur du roc

Ils y croient !

Cliquez ICI  

**

Le Maître 

Ils croient en Dieu

mais pour ces anciens esclaves

ces pauvres hébreux « poussiéreux »  

Dieu est avant tout un maitre qui commande

et qui écrit sa loi sur des tables de pierre

**

Les commandements (Ex 20,1-17)

Certes Dieu donne à Moïse les 10 commandements

non pour dominer

non pour écraser

non pour nous entraver

**

Au contraire ,ils donne ces lois

pour nous libérer

pour nous  apprendre à aimer

et à vivre ensemble

En ces jours-là, sur le Sinaï, Dieu prononça toutes les paroles que voici :
« Je suis le Seigneur ton Dieu ,qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage.
(
Ex 20, 1-17)

**

Ces 10 commandements se résument en deux

Aimer Dieu

 Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi.

Aimer nos prochains

 Honore ton père et ta mère,…    Tu ne commettras pas de meurtre.
   Tu ne commettras pas d’adultère.    Tu ne commettras pas de vol
    Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain…..

**

Le veau d’or (Ex 32-8)

Les hébreux 

malgré tout

restent attachés à leurs habitudes

à leur confort

à une certaine richesse

 ils se sont fait une statue de veau, ils se sont prosternés devant elle,

**

Un Dieu miséricordieux (Ex 34,7)

Cependant 

peu à peu

avec le temps

ils vont apprendre  que Dieu est un Dieu miséricordieux

qui est un vrai guide

un vrai pasteur

qui aime son peuple

 Le Seigneur parlait avec Moïse face à face,comme on parle d’homme à homme.…Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité,   qui garde sa fidélité jusqu’à la millième génération,

**

Un Dieu toujours là

C’est la nuée (Ex 40,36)

Quand la nuée s’élevait au-dessus de la demeure, les fils d’Israël prenaient le départ pour chacune de leurs étapes. Mais si la nuée ne s’élevait pas, ils ne partaient pas avant le jour où elle s’élevait de nouveau. 

La conquête de la terre promise par les Hébreux

16 août, 2015

Les savants, qui ont scrutés les textes bibliques à la loupe

les exégètes qui ont  analysés les diverses généalogies des patriarches et des juges  (Gn 30, Jg 5, Gn 49 )

en ont déduit que la conquête de la Palestine par les Hébreux  ne s’est pas faite d’un seul coup

**

Conquête du sud (Siméon ,Lévi et Juda )

Il y eu d’abord  l’arrivée des tribus du sud

qui avaient été expulsées par le pharaon

bien avant l’exode de Moïse

car ces tribus étaient trop turbulentes

**

Ce fut le cas des tribus de Simeon ,de Levi et de Juda

Plus tard quand Moïse les eut rejoint dans le désert

 Simeon s’attaqua alors à Horam et s’empara du sud de la Palestine   (Juges 1,16)

**

Siméon  qui était depuis longtemps dans le désert

avait des alliés arabes  dont Caleb et les quenites (=les forgerons en Arabe)

Caleb avait epousé Ephrata, de la tribu de Juda (nom d’un pays et non d’une tribu)

C’est ainsi que toutes ces tribus  s’alliérent  et prirent le sud de la Palestine

Les gens de Judas,qui habitent à Jérusalem sont donc en fait des descendants de tribus arabes

Qu’on se le dise !

 

SIMEON +CALEB + Les QUENITES = la tribus de Judas

**

Les-12-Tribus

Installation en Transjordanie de Ruben, Gad et Manassé )

Les tribus de Gad et de Manassé  

firent ensemble la conquête de la Transjordanie (Nb 32)

il s’y trouvèrent bien

et y installèrent

Ils ne passeront donc pas le Jourdain avec Josué

D’après Gn 49 et Dt 33 Ruben a été une tribu puissante

puis a été assimilée à Gad 

A l’époque des juges ,il n’est plus question de Ruben

Gad a pris son territoire ,celui du chef (Dt 33,20)

Apres sa victoire de Sihon

 **

Note sur Makir et la demi tribu de Manassé

Dans les généalogies, Manassé est le père de Makir qui est le père de Galaad (Nb2-,29)

en fait Makir est le nom d’une tribu indépendante ,étrangère qui s’est installée par la force (Nb 32,39)à l’époque des juges

et Manasse par la suite a pris la place de Makir en Galaad

 

Conquête de la Palestine centrale (Benjamin Ephraim )

la conquête de centre de la Palestine n’a été faite que par Benjamin et Ephraim

Josué est un Ephraimite

 

Origine de la tribu de Benjamin

Benjamin veut dire « fils du sud »

C’est une tribu jeune

donc elle est présentée comme étant issue du plus jeune fils de Jacob

Alors que le dernier fils est Joseph (Gn 30,24)

Benjamin serait le seul enfant né en Palestine (Gen35,16)car cette tribu est née pendant la conquête

dans l’histoire de Joseph ,Benjamin et joseph sont très intimes    

**

Origine de la maison de Joseph

Joseph est d’abord un héros de Makir –(=Le vendu)

quand la tribu de Manassé (Nom de personne ) prend la place de Makir ,

Manassé prend le premier rôle  a l’époque des rois ,

Ephraïm prend la tête dans le royaume du nord

et la place  de l’ainée (Gen 49)

 

Traces de cette évolution dans les généalogies  

 Gn 30 (les enfants de Jacob)

Les enfants de Jacob selon Gn 30,32- )

.  Ruben ,Siméon.  Lévi. Juda.   Dan.  Nephtali. Gad  Asher. Issakar. Zabulon. Joseph

**

Juges 5 (Cantique de Déborah)

Ephraïm Benjamin  Makir, Zabulon Issachar Nephtali Ruben Dan Asher Zabulon  Nephtali

Zabulon er Nephtali sont cités 2 fois

Ephraïm avait une place importante à l’epoque de Josué car celui-ci était un ephraémite

Pas question de Joseph et Manassé  mais Ephraïm Benjamin et Makir

Donc ce texte a été écrit quand Manassé n’avait pas encore pris la place de Makir

**

Gn 49 (écrit au temps des rois)

Ruben,Simeon ,Levi,Juda , Zabulon ,Issachar, Dan ,Gad, Asher ,Nephtali Joseph Benjamin

les textes les plus longs sont sur Juda et Joseph .

Joseph est consacré et Juda est roi

pas d’Ephraïm et de  Manassé

**

Dt 33  a été écrit avant l’existence des rois  

Ephraïm est avant Manassé (33,17) et Joseph est plus grand que Judas

**

Les tribus du Nord (Zabulon ,Issachar,Nephtali, Asher)

Ces tribus n’ont jamais été en Egypte

Elles habitent sur ces terres depuis Abraham

Zabulon est le nom d’une région

Issachar veut dire « celui qui reçoit un salaire »

ces deux tribus se sont vite sédentarisées  Elles se sont mises au service des gens du pays contre salaire (Gn 49)

de même que Asher

Nephtali est le nom d’une région .on parle de la montagne de Nephtali

**

Un jour les paysans de Nephtali et ceux de zabulon se sont révoltés contre leurs maitres et ont attaqués la ville d’HASOR dont le roi était Yabin

Hasor est le site archéologique  le plus important en Palestine Elle redevient une grande ville à l’époque de Salomon (1 R 9,15). La bible ici s’accorde parfaitement avec l’archéologie  

**

Assemblée de Sichem

Quand Josué eut traversé le Jourdain avec les Hébreux qui avaient vécu dans le désert pendant  40 ans

il rassembla les 12 tribus à Sichem  

Cliquez ICI   

Nombres (13, 1– 14,35) : La terre promise où ruisselle le lait et le miel

5 août, 2015

En ces jours-là, dans le désert de Parane, le Seigneur parla à Moïse. Il dit : « Envoie des hommes pour explorer le pays de Canaan que je donne aux fils d’Israël. » Au bout de quarante jours, ces envoyés revinrent, après avoir exploré le pays. Ils allèrent trouver Moïse, Aaron et toute la communauté des fils d’Israël, à Cadès, dans le désert de Parane. Ils firent leur rapport devant eux et devant toute la communauté, et ils leur montrèrent les fruits du pays. Ils firent ce récit à Moïse : « Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. Vraiment, il ruisselle de lait et de miel, et voici ses fruits. Cependant le peuple qui l’habite est puissant, ses villes sont fortifiées et très grandes. Nous y avons même vu des descendants d’Anaq. Les Amalécites habitent le pays du Néguev ; les Hittites, les Jébuséens et les Amorites habitent la montagne ; les Cananéens habitent le bord de la mer et les rives du Jourdain. » Caleb imposa silence au peuple qui faisait face à Moïse et il dit : « Allons-y ! Montons prendre possession de ce pays. Oui, nous nous en rendrons maîtres. » Mais les autres hommes de l’expédition répliquèrent : « Nous ne pouvons pas marcher contre ce peuple, car il est plus fort que nous. » Et, s’adressant aux fils d’Israël, ils se mirent à dénigrer le pays qu’ils avaient exploré : « Le pays que nous avons parcouru pour l’explorer est un pays qui dévore ceux qui veulent s’y installer. Tous les hommes que nous y avons vus sont de très haute taille. Nous y avons même vu des géants, des fils d’Anaq, des descendants de géants. À côté d’eux, nous avions l’air de sauterelles, et c’est bien ainsi qu’ils nous voyaient. » Alors toute la communauté éleva la voix, se mit à crier ; et le peuple pleura cette nuit-là. Le Seigneur parla à Moïse et à son frère Aaron. Il dit : « Combien de temps aurai-je affaire à cette communauté mauvaise qui récrimine contre moi ? Les récriminations des fils d’Israël contre moi, je les ai entendues. Tu leur diras : Aussi vrai que je suis vivant – oracle du Seigneur –, je vous traiterai selon vos paroles mêmes qui sont arrivées jusqu’à mes oreilles. Vous tous qu’on a recensés, les hommes de vingt ans et plus, vous qui avez récriminé contre moi, vos cadavres resteront dans ce désert. Vous avez exploré le pays pendant quarante jours, chaque jour vaudra une année : vous porterez donc le poids de vos fautes pendant quarante ans, et vous saurez ce qu’il en coûte d’encourir ma réprobation. Moi, le Seigneur, j’ai parlé. Oui, c’est ainsi que je traiterai cette communauté mauvaise liguée contre moi. Dans ce désert, tous finiront leur vie : là, ils mourront. »

**

Le lait et le miel

 Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. Vraiment, il ruisselle de lait et de miel, et voici ses fruits.

Le lait est la boisson des nomades

de ceux qui sans cesse sont toujours  en route

parfois loin des points d’eau

**

Nous sommes tous nomades sur cette terre

nous sommes tous de passage

tendus en avant vers  la terre promise

où ruiselle le lait et le miel

**

 Le miel est le symbole de la douceur, de la bonté,

Les paroles aimables sont un rayon de miel » (Pr 16,24);

 « Les paroles de Yahvé sont plus douces que le miel » (Ps 19,11);

« Ta promesse est douce à mon palais, plus que le miel à ma bouche » (Ps 118,10);

 Qu’y a-t-il de plus doux que le miel? » (Jg 14,18);

**

Les fruits de l’esprit

Voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi ; .(Gal 5,22)

**

Courage !

Allons y !

pour acquérir ces fruits de l’Esprit

et gouter la parole de Dieu

 Caleb imposa silence au peuple qui faisait face à Moïse et il dit : « Allons-y ! Montons prendre possession de ce pays. Oui, nous nous en rendrons maîtres. »

**

Certes nous sommes faibles

 Nous ne pouvons pas marcher contre ce peuple, car il est plus fort que nous.

…À côté d’eux, nous avions l’air de sauterelles,

**

La foi

mais nous ne croyons pas !

nous avons pas la foi !

 Combien de temps aurai-je affaire à cette communauté mauvaise qui récrimine contre moi ?

Jésus dira la même choses dans les évangiles  

Hommes de peu de foi combien de temps encore devrais je vous supporter (Mtt17,17)

**

Remarque sur Cades

Les Hébreux ne vont pas errer  dans le désert pendant 40 ans

ils vont la plupart du temps  se regrouper  à Cades  près du Sinaï

 

exode

Au bout de quarante jours, les envoyés revinrent, après avoir exploré le pays. Ils allèrent trouver Moïse, Aaron et toute la communauté des fils d’Israël, à Cadès, dans le désert de Parane.

Le mot « Cades » vient du mot « Qadosch » qui veut dire saint

Cades est donc la ville  sainte

**

Régulièrement, les hébreux sortaient  de la ville avec leur troupeau

Ils allaient  vers le mont d’Horeb

où Moïse recut les tables  de la loi

ou bien  vers les bords de la mer

où chaque année les cailles revenaient d’Europe et s’abattaient sur le rivage  

Nombres (12, 1-13) :La Lèpre de Myriam

4 août, 2015

En ces jours-là, parce que Moïse avait épousé une femme éthiopienne, sa sœur Miryam et son frère Aaron se mirent à le critiquer. Ils disaient : « Le Seigneur parle-t-il uniquement par Moïse ? Ne parle-t-il pas aussi par nous ? » Le Seigneur entendit. – Or, Moïse était très humble, l’homme le plus humble que la terre ait porté. Soudain, le Seigneur dit à Moïse, à Aaron et à Miryam : « Sortez tous les trois pour aller à la tente de la Rencontre. » Ils sortirent tous les trois. Le Seigneur descendit dans la colonne de nuée et s’arrêta à l’entrée de la Tente. Il appela Aaron et Miryam ; tous deux s’avancèrent, et il leur dit : « Écoutez bien mes paroles : Quand il y a parmi vous un prophète du Seigneur, je me fais connaître à lui dans une vision, je lui parle dans un songe. Il n’en est pas ainsi pour mon serviteur Moïse, lui qui, dans toute ma maison, est digne de confiance : c’est de vive voix que je lui parle, dans une vision claire et non pas en énigmes ; ce qu’il regarde, c’est la forme même du Seigneur. Pourquoi avez-vous osé critiquer mon serviteur Moïse ? » La colère du Seigneur s’enflamma contre eux, puis il s’en alla. La nuée s’éloigna de la tente, et voici : Miryam était couverte d’une lèpre blanche comme de la neige. Aaron se tourna vers elle, et voici qu’elle était lépreuse. Il dit alors à Moïse : « Je t’en supplie, mon seigneur, ne fais pas retomber sur nous ce péché que nous avons eu la folie de commettre. Que Miryam ne soit pas comme l’enfant mort-né dont la chair est à demi rongée lorsqu’il sort du sein de sa mère ! » Moïse cria vers le Seigneur : « Dieu, je t’en prie, guéris-la ! »

**

On trouve dans ce récit  

comme un parfum des évangiles  

**

Comme Jésus ,Moïse  est un chef humble et pieux  

il nous invite à ne pas juger

et il pardonne

**

Moïse

Moïse était très humble, l’homme le plus humble que la terre ait porté.

Il est comme Jésus ,

« je suis doux et humble de cœur »

selon le conseil évangélique  

Si quelqu’un veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur. et si quelqu’un veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. (Marc 11,43)

**

Comme Jésus qui se retirait sans cesse dans la montagne pour prier

Moïse était en communion avec Dieu

mon serviteur Moïse, … digne de confiance :

 c’est de vive voix que je lui parle, dans une vision claire et non pas en énigmes ;

**

La faute  de Myriam

 

Myriam par Feuerbach

Cette faute est celle là même que Jésus nous reprochera

 Ne jugez pas….Qu’as-tu à regarder la paille qui est dans l’œil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ? (Mtt 7,1) 

Quand on dit du mal des autres

quand on les critique

quand on les regarde avec un œil mauvais  

nous n’avons  plus l’esprit  de Dieu en nous

Et la nuée s’éloigna de la tente,.

**

L’esprit de Dieu est paix ,bonté

il  se posa sur une autre  Marie

 la mère  de Jésus

telle une nuée

le jour de l’annonciation

« l’esprit saint te prendra sous son ombre » (Luc 1,35)

**

Au contraire ,celui qui juge mal son prochain  se couvre de lèpre

 Miryam était couverte d’une lèpre blanche comme de la neige.

**

Est-ce en souvenir de cette  grave faute que les juifs portent

sous leur vêtement une frange qui  se nomme « Tsittsit »

c’est-à-dire  ( chut ! tais toi !)

**

Le pardon  

Moïse cria vers le Seigneur : « Dieu, je t’en prie, guéris-la ! »

comme Jésus sur la croix

« Pére pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font !

**

Remarque  

Myriam et Aaron ont critiqué Moïse  parce qu’il avait pris une autre femme

 En ces jours-là, parce que Moïse avait épousé une femme éthiopienne, sa sœur Miryam et son frère Aaron se mirent à le critiquer

ils en ont déduit peut être que Moïse n’avait pas la Vérité

qu’eux seuls avait la vérité  puisque Myriam déclara  

Seigneur parle-t-il uniquement par Moïse ? Ne parle-t-il pas aussi par nous ? »

 **

Oui c’est vrai !

Dieu parle à tous

peu importe leur faute

peu importe leur façon de vivre

Cependant il se révèle vraiment qu’aux humbles

« je te rends grâce Seigneur car tu as révélé cela aux tout petits »

Saint Paul s’ecrit

Là où le péché a abondé, là grâce a surabondé (Rm 5,12)

Quelle chance !

Moïse n’était pas parfait

mais il était humble

**

Dieu parle aux humbles

aus publicains

**

Myriam et Aaron se croyaient superieurs

ils furent punis 

Nombres (11, 4-15) : La manne

3 août, 2015

En ces jours-là, dans le désert, les fils d’Israël se remirent à pleurer : « Ah ! qui donc nous donnera de la viande à manger ? Nous nous rappelons encore le poisson que nous mangions pour rien en Égypte, et les concombres, les melons, les poireaux, les oignons et l’ail ! Maintenant notre gorge est desséchée ; nous ne voyons jamais rien que de la manne ! » La manne était comme des grains de coriandre, elle ressemblait à de l’ambre jaune. Le peuple se dispersait pour la recueillir ; puis on la broyait sous la meule, ou on l’écrasait au pilon ; enfin on la cuisait dans la marmite et on en faisait des galettes. Elle avait le goût d’une friandise à l’huile. Lorsque, pendant la nuit, la rosée descendait sur le camp, la manne descendait sur elle.Moïse entendit pleurer le peuple, groupé par clans, chacun à l’entrée de sa tente. Le Seigneur s’enflamma d’une grande colère. Cela déplut à Moïse, et il dit au Seigneur : « Pourquoi traiter si mal ton serviteur ? Pourquoi n’ai-je pas trouvé grâce à tes yeux que tu m’aies imposé le fardeau de tout ce peuple ? Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple, est-ce moi qui l’ai enfanté, pour que tu me dises : “Comme on porte un nourrisson, porte ce peuple dans tes bras jusqu’au pays que j’ai juré de donner à tes pères” ? Où puis-je trouver de la viande pour en donner à tout ce peuple, quand ils viennent pleurer près de moi en disant : “Donne-nous de la viande à manger” ? Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi. Si c’est ainsi que tu me traites, tue-moi donc ; oui, tue-moi, si j’ai trouvé grâce à tes yeux. Que je ne voie pas mon malheur ! »

La manne

C’est le pain de vie

Cliquez ICI

C’est la parole de Dieu

 

 

La-manne

Il faut vivre de cette parole

la méditer  

la broyer

ella a goût de miel

La manne était comme des grains de coriandre, elle ressemblait à de l’ambre jaune. Le peuple se dispersait pour la recueillir ; puis on la broyait sous la meule, ou on l’écrasait au pilon ; enfin on la cuisait dans la marmite et on en faisait des galettes.

Cette parole a du Goût

 Elle avait le goût d’une friandise à l’huile.

**

La conversion

Moïse entendit pleurer le peuple, groupé par clans, chacun à l’entrée de sa tente. Le Seigneur s’enflamma d’une grande colère

Pour vraiment goûter la  parole de Dieu  

il faut changer de vie

changer de cœur

se convertir

quitter ses attachements

devenir un homme nouveau selon Dieu

Revêtez-vous de l’homme nouveau, créé selon Dieu (Ep 4,24)

**

Ensemble

Il faut écouter cette parole ensemble

en partageant notre foi

nous sommes responsables aussi de nos frères

Comme on porte un nourrisson, porte ce peuple dans tes bras jusqu’au pays que j’ai juré de donner à tes pères”

**

avec la grâce de Dieu

avec l’aide de l’Esprit car c’est lui qui fait tout

Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi.

**

Exégèse  

Ces textes racontent des événements qui pourraient avoir eu lieu vers les 1400 ou même 1200 avant Jésus Chrsit

On ne sait pas trop !

Ils ont ensuite été rédigés par écrit vers les années 900 ou même sous le temps du roi Josias  

Cliquez ICI 

ce qui explique  certaines contradictions    

**

On peut cependant y  retrouver un fond historique

Ainsi le  « miracle » de la manne et des cailles a toujours lieu

la manne  est une sécrétion  déposée par des insectes sur les arbustes en mai et juin dans le Sinaï

et non dans la région de Cades

Les cailles reviennent d’Europe  tous les ans en Automne

dans le sud Ouest du Sinaï

Ces deux phénomènes n’ont donc pas lieu en même temps et au même endroit  

**

Les récits venant des traditions diverses ont donc été imbriqués les uns dans les autres par les rédacteurs du 9é ou du 6é Siècle avant JC

**

Peu importe !

La bible est un livre de théologie et non un livre histoire  

ce n’est donc pas l’histoire  qui importe

mais la leçon  qu’il faut en tirer

pour notre propre vie spirituelle

aujourd’hui

 

(Ex 14,21 – 15,1) : La mer rouge :La traversée de la vie

21 juillet, 2015

En ces jours-là,    Moïse étendit le bras sur la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ;il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.Les Égyptiens les poursuivirent ;tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer.Aux dernières heures de la nuit,le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée,l’armée des Égyptiens,et il la frappa de panique.Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire.Les Égyptiens s’écrièrent :« Fuyons devant Israël,car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! »    Le Seigneur dit à Moïse :  Étends le bras sur la mer : que les eaux reviennent sur les Égyptiens,leurs chars et leurs guerriers ! »  Moïse étendit le bras sur la mer.Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent,    et le Seigneur les précipita au milieu de la mer. Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers, toute l’armée de Pharaon qui était entrée dans la mer à la poursuite d’Israël. Il n’en resta pas un seul.  Mais les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer,les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.  Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte, et Israël vit les Égyptiens morts sur le bord de la mer.  Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Égypte.Le peuple craignit le Seigneur, il mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse.

 

**

La vie

Peu importe ce miracle d’antan !

importe seulement la leçon en ce temps !

**

Traverser la mer rouge

Pour nous 

en ce jour  

c’est traverser la vie

 

Mer-rouge

Les petits

En ces jours-là,  Moïse étendit le bras sur la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ; Il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent

 Ce sont les Hébreux

Ce qui veut dire « les poussiéreux »

Ce sont les petits,les humbles

**

Les pieds secs

Ils marchent sur de la terre ferme

Ils sont confiants

Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec,

Dieu est avec eux

Dieu les protége

**

Une fois de plus Dieu renversent nos valeurs

Une fois de plus Dieu transforme le mal en bien

Les eaux n’engloutissent pas les pauvres

les eaux leur servent  de murailles s

les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche

**

Les forts   

  Les Égyptiens les poursuivirent ;tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer.

Ils sont puissants

Ils sont forts

Ils ont des chevaux

Ils n’ont confiance qu’en eux

**

La boue

  le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée,l’armée des Égyptiens,
et il la frappa de panique.

Ils n’ont que faire de Dieu

mais Dieu est là ! 

   Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire.

**

Sans Dieu ,on est englouti dans la boue

Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers,
toute l’armée de Pharaon qui était entrée dans la mer

**

La foi

Avec Dieu on peut tout

 Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte,
Le peuple  mit sa foi dans le Seigneur
et dans son serviteur Moïse.
l

 

12