Archive pour la catégorie 'Esdras et Néhémie'

Néhémie (8, 1-12) : La lecture de la loi par Esdras

5 octobre, 2017

En ces jours-là, tout le peuple se rassembla comme un seul homme sur la place située devant la porte des Eaux. On demanda au scribe Esdras d’apporter le livre de la loi de Moïse, que le Seigneur avait prescrite à Israël. Alors le prêtre Esdras apporta la Loi en présence de l’assemblée, composée des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre. C’était le premier jour du septième mois. Esdras, tourné vers la place de la porte des Eaux, fit la lecture dans le livre, depuis le lever du jour jusqu’à midi, en présence des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre : tout le peuple écoutait la lecture de la Loi. Le scribe Esdras se tenait sur une tribune de bois, construite tout exprès. Esdras ouvrit le livre ; tout le peuple le voyait, car il dominait l’assemblée. Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout. Alors Esdras bénit le Seigneur, le Dieu très grand, et tout le peuple, levant les mains, répondit : « Amen ! Amen ! » Puis ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant le Seigneur, le visage contre terre. Les Lévites expliquaient la Loi au peuple, pendant que le peuple demeurait debout sur place. Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu, puis les Lévites traduisaient, donnaient le sens, et l’on pouvait comprendre.Néhémie le gouverneur, Esdras qui était prêtre et scribe, et les Lévites qui donnaient les explications, dirent à tout le peuple : « Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu ! Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! » Car ils pleuraient tous en entendant les paroles de la Loi. Esdras leur dit encore : « Allez, mangez des viandes savoureuses, buvez des boissons aromatisées, et envoyez une part à celui qui n’a rien de prêt. Car ce jour est consacré à notre Dieu ! Ne vous affligez pas : la joie du Seigneur est votre rempart ! » Les Lévites calmaient tout le peuple en disant : « Cessez de pleurer, car ce jour est saint. Ne vous affligez pas ! » Puis tout le peuple se dispersa pour aller manger, boire, envoyer des parts à ceux qui n’avaient rien de prêt, et se livrer à de grandes réjouissances ; en effet, ils avaient compris les paroles qu’on leur avait fait entendre.

 

Ce fut un grand jour… ce jour là !

une véritable résurrection

La nouvelle loi  est proclamée

par Esdras le nouveau Moise

quand les juifs revinrent de Babylone

après 70 ans en exil

Cliquez ICI

**

La porte des eaux

En ces jours-là, tout le peuple se rassembla comme un seul homme sur la place située devant la porte des Eaux.

Tout un peuple

le peuple de Dieu est réuni  

devant  la porte des eaux

 

Esdras va nous verser de l’eau vive

l’eau qui jaillit du puits de Jacob

l’eau promise à la samaritaine

la parole de Dieu  

**

La liturgie de la parole   

Le prêtre Esdras apporta la Loi en présence de l’assemblée, composée des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre. C’était le premier jour du septième mois…

C’est solennel !

grandiose !

on apporte le livre en procession

 

Esdras

Esdras, fit la lecture dans le livre, depuis le lever du jour jusqu’à midi, tout le peuple écoutait la lecture. Le scribe Esdras se tenait sur une tribune de bois, construite tout exprès. Esdras ouvrit le livre ; tout le peuple le voyait, car il dominait l’assemblée. Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout.

Tout le peuple écoute pendant des heures

debout !

comme au pied du Sinaï quand Moïse donna la loi au peuple du désert

c’est moi Yahvé qui t’ai fait sortir de la terre d’Egypte ,de la maison de servitude (exode 20)

**

 Alors Esdras bénit le Seigneur, le Dieu très grand,

Cette lecture est une  bénédiction (=dire du Bien)

et tout le peuple, levant les mains, répondit : « Amen ! Amen ! »

« Amen » veut dire en hébreux « j’ai confiance »  …j’y crois !

**

Puis ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant le Seigneur, le visage contre terre. Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu, puis les Lévites traduisaient, donnaient le sens, et l’on pouvait comprendre.

Cette parole est lue

méditée

digérée ensemble

l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toutes paroles venant de la bouche de Dieu  

**

Jour de joie

Néhémie le gouverneur, Esdras qui était prêtre et scribe, et les Lévites qui donnaient les explications, dirent à tout le peuple : « Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu ! Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! » Car ils pleuraient tous en entendant les paroles de la Loi.

**

L’Eucharistie

Esdras leur dit encore : « Allez, mangez des viandes savoureuses, buvez des boissons aromatisées, et envoyez une part à celui qui n’a rien de prêt. Car ce jour est consacré à notre Dieu ! Ne vous affligez pas : la joie du Seigneur est votre rempart ! » Les Lévites calmaient tout le peuple en disant : « Cessez de pleurer, car ce jour est saint. Ne vous affligez pas ! »

C’est une eucharistie

le mot « Eucharistie »  voulant dire rendre grâce

**

Moïse puis Esdras rendirent grâce pour la parole de Dieu

et maintenant plus que jamais nous rendons grâce

car le Verbe  s’est fait chair

il est parmi nous avec son corps et son sang      

La prière de Néhémie (Neh.2,1-8)

30 septembre, 2015

La fin de l’exil

En 538, le roi perse Cyrus 

après avoir attaqué Babylone 

libère par un édit,

tous les juifs qui sont en exil

**

Esdras

Esdras ,puis les prophètes Aggée et Zacharie

retournent donc à Jérusalem

et reconstruisent le temple

Cliquez ICI

mais des ennemis rodent autour de la ville

**

Néhémie

Néhémie échanson du roi Artaxerxés était resté à Suze

En 445 ,sachant la ville de Jérusalem menacé

il décide à son tour d’y retourner

pour la protéger

et demanda l’accord de son roi

La ville où sont mes pères a été dévastée et ses portes dévorées par le feu 

**

La demande de Néhémie

La prière de Néhémie doit nous servir de modèle

 Je fis une prière au Dieu du ciel

**

Néhémie  prie avec humilité

Si tel est le bon plaisir du roi…Si tu es satisfait  de ton serviteur

S’il te plait !

**

En marche

Néhémie désire partir

Facilite mon passage vers Judas

vers la perfection !

vers la sainteté !     

vers Jérusalem  (la ville de la paix )

avec l’aide du sauveur

comme Jésus lui-même

 

Le bois :la parole de Dieu

Néhémie demande ensuite du bois pour construire 

Qu’on me donne du bois pour les portes de la citadelle ,le rempart de la ville et ma maison

Nous aussi demandons à Dieu

son pain ,sa parole qui fait vivre 

**

Nourrissons nous de cette parole

pour glorifier Dieu dans son palais (citadelle)  

pour communier avec les croyants au sein des (remparts )de la foi

pour alimenter notre propre vie intérieure (ma maison )

**

Le roi me l’accorda car sa main bienveillante était sur moi 

La prière d’’Esdras (9, 5-9)

23 septembre, 2015

Moi, Esdras, à l’heure de l’offrande du soir, je me relevai de ma prostration ; le vêtement et le manteau déchirés, je tombai à genoux ; les mains tendues vers le Seigneur mon Dieu, je dis : « Mon Dieu, j’ai trop de honte et de confusion pour lever mon visage vers toi, mon Dieu. Nos fautes sans nombre nous submergent, nos offenses se sont amoncelées jusqu’au ciel. Depuis les jours de nos pères et aujourd’hui encore, grande est notre offense : c’est à cause de nos fautes que nous avons été livrés, nous, nos rois et nos prêtres, aux mains des rois étrangers, à l’épée, à la captivité, au pillage et à la honte, qui nous accablent encore aujourd’hui. Or, voici que depuis peu de temps la pitié du Seigneur notre Dieu a laissé subsister pour nous des rescapés et nous a permis de nous fixer en son lieu saint ; ainsi, notre Dieu a fait briller nos yeux, il nous a rendu un peu de vie dans notre servitude. Car nous sommes asservis ; mais, dans cette servitude, notre Dieu ne nous a pas abandonnés : il nous a concilié la faveur des rois de Perse, il nous a rendu la vie, pour que nous puissions restaurer la maison de notre Dieu et relever ses ruines, afin d’avoir un abri solide en Juda et à Jérusalem. »

**

Cette prière est magnifique

nous sommes tous  pécheurs

mais Dieu est avec nous

K.-Fristsch-mains-jointes

Pécheurs

Moi, Esdras, à l’heure de l’offrande du soir, je me relevai de ma prostration ; le vêtement et le manteau déchirés, je tombai à genoux ; les mains tendues vers le Seigneur mon Dieu, je dis : « Mon Dieu, j’ai trop de honte et de confusion pour lever mon visage vers toi, mon Dieu.

Il ne s’agit pas de se culpabiliser

de se flageller

de déprimer

de se mésestimer   

des désespérer

mais

plein d’espérance

déchirons nos vêtements de chair

et levons nos yeux vers le ciel

avec confiance

**

 Nos fautes sans nombre nous submergent, nos offenses se sont amoncelées jusqu’au ciel.

nous sommes submergés par le quotidien

par notre ego

par notre orgueil

par les œuvres de la chair

On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions,1envie, beuveries, ripailles et autres choses semblables ;(Gal 5,19)

**

Nous sommes dans les ténèbres

Nous passons à côté de l’essentiel

L’amour de Dieu et du prochain  

La recherche de la Volonté de Dieu

Etre avec Dieu

Vivre avec Dieu

Vivre selon Dieu  

Etre des hommes nouveaux

Cliquez ICI

**

Esclaves

Depuis les jours de nos pères et aujourd’hui encore, grande est notre offense : c’est à cause de nos fautes que nous avons été livrés, nous, nos rois et nos prêtres, aux mains des rois étrangers, à l’épée, à la captivité, au pillage et à la honte, qui nous accablent encore aujourd’hui

Nous sommes surtout des esclaves

Nous sommes liés par nos péchés

Nous sommes emprisonnés dans notre ignorance

Nous avons perdus le sens à notre vie

nous avons surtout besoin d’un sauveur  

**

Le sauveur   

 Or, voici que depuis peu de temps la pitié du Seigneur notre Dieu a laissé subsister pour nous des rescapés et nous a permis de nous fixer en son lieu saint ;

Dieu est miséricordieux

lui seul nous sauve

lui seul nous fixe dans le lieu saint

Rendons lui grâce !

**

 ainsi, notre Dieu a fait briller nos yeux, il nous a rendu un peu de vie dans notre servitude.

La vraie joie

le vrai bonheur

Se savoir pardonné

Se savoir aimé

malgré tout

« là où le péché abonde ,la grâce surabonde »

**

La résurrection

dans cette servitude, notre Dieu ne nous a pas abandonnés :   il nous a rendu la vie,

A notre tour maintenant

d’aller de l’avant

plein de courage

plain d’espérance  

pour reconstruire la maison de Dieu, l’Eglise

à Jérusalem ( la ville de la paix)

 pour que nous puissions restaurer la maison de notre Dieu et relever ses ruines, afin d’avoir un abri solide en Juda et à Jérusalem. »

**

Remarque

Cette prière  ressemble étonnamment à celle  de Daniel (Dn 9,8)

Seigneur,, à nous la honte sur la face, à nos rois, nos princes et nos pères parce que nous avons péché contre toi. Au Seigneur notre Dieu appartiennent la miséricorde et le pardon, car nous avons été rebelles envers lui,

Le livre d’Esdras (6, 7-8.12b.14-20)

22 septembre, 2015

En ces jours-là, le roi de Perse, Darius, écrivit aux autorités de la province située à l’ouest de l’Euphrate : « Laissez le gouverneur de Juda et les anciens des Juifs travailler à cette maison de Dieu : ils doivent la rebâtir sur son emplacement. Voici mes ordres concernant votre ligne de conduite envers les anciens des Juifs pour la reconstruction de cette maison de Dieu : les dépenses de ces gens leur seront remboursées, exactement et sans interruption, sur les fonds royaux, c’est-à-dire sur l’impôt de la province. Moi, Darius, j’ai donné cet ordre. Qu’il soit strictement exécuté ! »Les anciens des Juifs continuèrent avec succès les travaux de construction, encouragés par la parole des prophètes Aggée et Zacharie le fils d’Iddo. Ils achevèrent la construction conformément à l’ordre du Dieu d’Israël, selon les décrets de Cyrus et de Darius. La maison de Dieu fut achevée le troisième jour du mois nommé Adar, dans la sixième année du règne de Darius. Les fils d’Israël, les prêtres, les lévites et le reste des rapatriés célébrèrent dans la joie la dédicace de cette maison de Dieu. Ils immolèrent, pour cette dédicace, cent taureaux, deux cents béliers, quatre cents agneaux et, en sacrifice pour le péché de tout Israël, douze boucs, d’après le nombre des tribus d’Israël. Puis ils installèrent les prêtres selon leurs classes, et les lévites selon leurs groupes, pour le service de Dieu à Jérusalem, suivant les prescriptions du livre de Moïse. Les rapatriés célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois. Tous les prêtres et tous les lévites, sans exception, s’étaient purifiés : tous étaient purs. Ils immolèrent donc la Pâque pour tous les rapatriés, pour leurs frères les prêtres, et pour eux-mêmes.

 

**

 

Edit de Cyrus

en 538 avt JC

Cyrus ,le perse

assiége Babylone

Il libère le peuple juif

et par un célèbre édit

les autorise à retourner à Jérusalem

pour reconstruire le temple

**

Esdras

Cette reconstruction ne commence vraiment que sous Darius

et se  termine en 515

En ces jours-là, le roi de Perse, Darius, écrivit aux autorités de la province située à l’ouest de l’Euphrate : « Laissez le gouverneur de Juda et les anciens des Juifs travailler à cette maison de Dieu : ils doivent la rebâtir sur son emplacement. Voici mes ordres concernant votre ligne de conduite envers les anciens des Juifs pour la reconstruction de cette maison de Dieu : les dépenses de ces gens leur seront remboursées, exactement et sans interruption, sur les fonds royaux, c’est-à-dire sur l’impôt de la province. Moi, Darius, j’ai donné cet ordre. Qu’il soit strictement exécuté ! »

C’est le temps d’Esdras

le temps du retour

le temps de la résurrection  

le temps de la joie

après 70 ans d’exil

**

C’est le retour des prophètes

avec Aggée et Zacharie

Les anciens des Juifs continuèrent avec succès les travaux de construction, encouragés par la parole des prophètes Aggée et Zacharie le fils d’Iddo

**

Tout revit

D’abord le temple 

Ils achevèrent la construction conformément à l’ordre du Dieu d’Israël, selon les décrets de Cyrus et de Darius  La maison de Dieu fut achevée le troisième jour du mois nommé Adar, dans la sixième année du règne de Darius.

**

Les prêtres

Les fils d’Israël, les prêtres, les lévites et le reste des rapatriés célébrèrent dans la joie la dédicace de cette maison de Dieu.

Esdras rétablit le temple et le culte

Avec lui commence le temps des prêtres

après le temps des rois

 

Esdras

Esdras est aussi vénéré  que MoIse par les juifs

car de son temps sont écrits « les livres sacerdotaux »

comme « le récit de la création en 6 jours » 

ou le « lévitique » qui attribue à Moïse

des lois en fait conçues du temps d’Esdras   

**

Le sacrifice  

De nouveau on sacrifie dans le temple

au cours de  cérémonies grandioses

de sont des holocaustes

tout est sacrifié

Ils immolèrent, pour cette dédicace, cent taureaux, deux cents béliers, quatre cents agneaux et, en sacrifice pour le péché de tout Israël, douze boucs, d’après le nombre des tribus d’Israël. Puis ils installèrent les prêtres selon leurs classes, et les lévites selon leurs groupes, pour le service de Dieu à Jérusalem, suivant les prescriptions du livre de Moïse.

**

Mais ce n’est pas encore le véritable holocauste

le grand sacrifice du fils de Dieu sur le calvaire

**

La Pâque

Les rapatriés célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois. Tous les prêtres et tous les lévites, sans exception, s’étaient purifiés : tous étaient purs. Ils immolèrent donc la Pâque pour tous les rapatriés, pour leurs frères les prêtres, et pour eux-mêmes.

Mais ce n’est pas encore la vraie Pâques

la vraie résurrection

**

Esdras et les juifs ne sont pas encore vraiment libérés

Ils sont de plus en plus légalistes

esclaves de la loi et des rites

La véritable Pâques  

ce sera plus tard