Archive pour la catégorie 'Exode'

15è Vendredi Ordinaire : Vous prendrez un agneau (Ex11,10 – 12,14)

21 juillet, 2023

En ces jours-là, Moïse et Aaron avaient accompli toutes sortes de prodiges devant Pharaon ; mais le Seigneur avait fait en sorte que Pharaon s’obstine ; et celui-ci ne laissa pas les fils d’Israël sortir de son pays. Dans le pays d’Égypte, le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron : « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois, il marquera pour vous le commencement de l’année. Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël : le dix de ce mois, que l’on prenne un agneau par famille, un agneau par maison. Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche, selon le nombre des personnes. Vous choisirez l’agneau d’après ce que chacun peut manger. Ce sera une bête sans défaut, un mâle, de l’année. Vous prendrez un agneau ou un chevreau. Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour du mois. Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël, on l’immolera au coucher du soleil. On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera. On mangera sa chair cette nuit-là, on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères. Vous n’en mangerez aucun morceau qui soit à moitié cuit ou qui soit bouilli ; tout sera rôti au feu, y compris la tête, les jarrets et les entrailles. Vous n’en garderez rien pour le lendemain ; ce qui resterait pour le lendemain, vous le détruirez en le brûlant. Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur. Je traverserai le pays d’Égypte, cette nuit-là ; je frapperai tout premier-né au pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’au bétail. Contre tous les dieux de l’Égypte j’exercerai mes jugements : Je suis le Seigneur. Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d’Égypte. Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête de pèlerinage. C’est un décret perpétuel : d’âge en âge vous la fêterez. »

 

2023-Ordinaire15é-vendredi

l’Agneau de Dieu

L’Agneau vu dans le buisson par Abraham quand il a voulu sacrifié Isaac

L’Agneau vu par Jean Baptiste au bord du Jourdain

‘Voici l’Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde » 

 

Au coucher du soleil

L’agneau de Dieu qui le soir du jeudi saint s’est offert en sacrifice,à Gethsémani

sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient en terre (luc22,45)

 

Auparavant ,il avait mangé avec ses disciples

et chaque jour, jusqu’à la fin des temps ,il s’offre à nous lors de chaque Eucharistie

ceci est mon corps ,ceci est mon sang

qui mange ma chair et bois mon sang aura le vie éternelle (jn6,56)

 

On prendra du sang,et on le mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons

Sur la porte de nos coeurs

pour nous protéger contre le mal et nous préserver du châtiment mérité

 

on mangera… avec des pains sans levain et des herbes amères.

« Je suis le pain vivant venu du ciel..c’est a chair pour le vie du monde (Jn 6,51)

sans le levain des pharisiens et des sages de ce monde

avec herbes amères ,les angoisses ,les souffrances de la passion

On le mangera en communauté ,en famille

un agneau par maison

 

l a ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main

La ceinture c’est l’Esprit qui nous donne sa force

les sandales au pied pour aller de l’avant

et le bâton de la foi

« allons lève toi ,marche et suis moi »

 

Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur.

Le passage de la mort à la vie !

 

Rendons grâce à Dieu

d’âge en âge vous la fêterez. »

 Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur… Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur, moi, dont tu brisas les chaînes ? Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce, j’invoquerai le nom du Seigneur. (ps 115)

 

Évangile (Mt 12, 1-8)

En ce temps-là, un jour de sabbat, Jésus vint à passer à travers les champs de blé ; ses disciples eurent faim et ils se mirent à arracher des épis et à les manger. Voyant cela, les pharisiens lui dirent : « Voilà que tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire le jour du sabbat ! » Mais il leur dit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David, quand il eut faim, lui et ceux qui l’accompagnaient ? Il entra dans la maison de Dieu, et ils mangèrent les pains de l’offrande ; or, ni lui ni les autres n’avaient le droit d’en manger, mais seulement les prêtres. Ou bien encore, n’avez-vous pas lu dans la Loi que le jour du sabbat, les prêtres, dans le Temple, manquent au repos du sabbat sans commettre de faute ? Or, je vous le dis : il y a ici plus grand que le Temple. Si vous aviez compris ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice, vous n’auriez pas condamné ceux qui n’ont pas commis de faute. En effet, le Fils de l’homme est maître du sabbat. » .

 .

David, quand il eut faim,entra dans la maison de Dieu,…. et ils mangèrent les pains de l’offrande

 Mangeons de ce pain

il est offert à tous

le pain de la liberté

 

15ème Jeudi Ordinaire : Je suis (Ex 3, 13-20)

20 juillet, 2023

En ces jours-là, Moïse avait entendu la voix du Seigneur depuis le buisson. Il répondit à Dieu : « J’irai donc trouver les fils d’Israël, et je leur dirai : “Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous.” Ils vont me demander quel est son nom ; que leur répondrai-je ? » Dieu dit à Moïse : « Je suis qui je suis. Tu parleras ainsi aux fils d’Israël : “Celui qui m’a envoyé vers vous, c’est : JE-SUIS.” » Dieu dit encore à Moïse : « Tu parleras ainsi aux fils d’Israël : “Celui qui m’a envoyé vers vous, c’est LE SEIGNEUR, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob.” C’est là mon nom pour toujours, c’est par lui que vous ferez mémoire de moi, d’âge en d’âge. Va, rassemble les anciens d’Israël. Tu leur diras : “Le Seigneur, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, m’est apparu. Il m’a dit : Je vous ai visités et ainsi j’ai vu comment on vous traite en Égypte. J’ai dit : Je vous ferai monter de la misère qui vous accable en Égypte vers le pays du Cananéen, du Hittite, de l’Amorite, du Perizzite, du Hivvite et du Jébuséen, le pays ruisselant de lait et de miel.” Ils écouteront ta voix ; alors tu iras, avec les anciens d’Israël, auprès du roi d’Égypte, et vous lui direz : “Le Seigneur, le Dieu des Hébreux, est venu nous trouver. Et maintenant, laisse-nous aller dans le désert, à trois jours de marche, pour y offrir un sacrifice au Seigneur notre Dieu.” Or, je sais, moi, que le roi d’Égypte ne vous laissera pas partir s’il n’y est pas forcé. Aussi j’étendrai la main, je frapperai l’Égypte par toutes sortes de prodiges que j’accomplirai au milieu d’elle. Après cela, il vous permettra de partir. »

 

2023-Ordinaire-15é-Jeudi 

 

Je SUIS

Dieu dit à Moïse : Je SUIS ».. le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob.

 

-Jésus le dira plusieurs fois au cours de sa passion

A Gethsemani ,il dit aux soldats : Qui cherchez vous ?

Il a répondu « ego eimi » c’est à dire « Je suis» et non pas comme on a traduit en français « c’est moi (jn 18,6)

et Jean ajoute :« Les soldats reculèrent et tombèrent à terre »…autrement dit;; Ils se prosternèrent

- Une 2é fois devant Caïphe

Es tu le fils de Dieu ?

Jésus répondit

Je suis et vous verrez le fils de l’homme assis à la droite de Dieu

Caïphe déchira sa tunique en criant « Il blasphème »( Mc 14,62)

 

Il l’avait déjà dit aus scribes et aux Pharisiens devant la foule

« Avant qu’Abraham fut , je Suis »

Abraham m’a vu et s’est réjoui((Jn8,56)

 

Abraham l’a vu quand il a voulu sacrifier Isaac sur la montagne

il la vu comme un bélier dans un buisson

« l’agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde »

 

Moise l’a vu dans un buisson en bois

le bois de la croix

« Il brûlait sans se consumer »

Jésus

brûle d’amour pour nous en mourant sur la croix

et son amour ne se consumera jamais

 

Il sera toujours avec nous

Je vous ai visités et ainsi j’ai vu comment on vous traite en Égypte. ..J’ai dit : Je vous ferai monter ..dans le pays ruisselant de lait et de miel.”

 

Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits ; souvenez-vous des merveilles qu’il a faites, de ses prodiges, des jugements qu’il prononça, Il s’est toujours souvenu de son alliance, parole édictée pour mille générations : promesse faite à Abraham, ga rantie par serment à Isaac.( ps 104)

 

Évangile : Venez à moi …Je vous procurerai le repos (Mt 11, 28-30)

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

17è lundi ordinaire : le veau d’or (Exode 32, 15-34)

26 juillet, 2021

En ces jours-là, Moïse redescendit de la montagne. Il portait les deux tables du Témoignage ; ces tables étaient écrites sur les deux faces ; elles étaient l’œuvre de Dieu, et l’écriture, c’était l’écriture de Dieu, gravée sur ces tables. Josué entendit le bruit et le tumulte du peuple et dit à Moïse : « Bruit de bataille dans le camp. » Moïse répliqua : « Ces bruits, ce ne sont pas des chants de victoire ni de défaite ; ce que j’entends, ce sont des cantiques qui se répondent. »Comme il approchait du camp, il aperçut le veau et les danses. Il s’enflamma de colère, il jeta les tables qu’il portait, et les brisa au bas de la montagne. Il se saisit du veau qu’ils avaient fait, le brûla, le réduisit en poussière, qu’il répandit à la surface de l’eau. Et cette eau, il la fit boire aux fils d’Israël. Moïse dit à Aaron : « Qu’est-ce que ce peuple t’avait donc fait, pour que tu l’aies entraîné dans un si grand péché ? »    Aaron répondit : « Que mon seigneur ne s’enflamme pas de colère ! Tu sais bien que ce peuple est porté au mal ! C’est eux qui m’ont dit : “Fais-nous des dieux qui marchent devant nous. Car ce Moïse, l’homme qui nous a fait monter du pays d’Égypte, nous ne savons pas ce qui lui est arrivé.” Je leur ai dit : “Ceux d’entre vous qui ont de l’or, qu’ils s’en dépouillent.” Ils me l’ont donné, je l’ai jeté au feu, et il en est sorti ce veau. »Le lendemain, Moïse dit au peuple : « Vous avez commis un grand péché. Maintenant, je vais monter vers le Seigneur. Peut-être obtiendrai-je la rémission de votre péché. » Moïse retourna vers le Seigneur et lui dit : « Hélas ! Ce peuple a commis un grand péché : ils se sont fait des dieux en or. Ah, si tu voulais enlever leur péché ! Ou alors, efface-moi de ton livre, celui que tu as écrit. » 

 

Les 2 tables

Non les tables de la loi  

mais les tables du témoignage  

 « Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage. Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi.

 

l’œuvre de Dieu  

Les 10 commandements

qui devront aider les hommes à vivre en paix

selon la justice

Non un œuvre humaine

comme le code d’Hannourabi

gravé aussi sur de la pierre

au service d’un dictateur  

mais une œuvre divine simple
au service de l’homme

rédigé par un père miséricordieux

 

L’écriture de Dieu

l’écriture d’un père …venu d’en haut …venu du ciel

 

Le peuple

En bas de la montagne  ,le peuple n’a plus la foi en Dieu

Ce peuple cherche un prophète  à leur mesure  

un prophète qui donne , un sens à leurs vie…   

 fais nous des dieux qui marchent devant  nous

Faix nous un Dieu à notre mesure

non un Dieu  qui nous conduit dans le désert

sur des chemins difficiles

sur le chemin du calvaire

un Dieu qui nous demande de tout quitter pour le suivre

et pour servir  nos frères avec justice  

**

Ils sont même  prêts  à sacrifier toutes leurs richesses pour suivre ce maître

 Aaron leur  avait dit  

 Ceux d’entre vous qui ont de l’or, qu’ils s’en dépouillent.” Ils me l’ont donné,

**

Le veau d’or

 

1-ord-B-17è-Lundi

 
Mais Aaron fut un mauvais conseiller  

j’’ai jeté cet or  au feu, et il en est sorti ce veau. »
 Ce culte pour le veau d’or

n’est pas le culte de la richesse comme on l’a enseigné

**

Ce veau c’est un  Dieu

le dieu « Apis » des Egyptiens  

Cliquez  ICI  

**

Ce  veau ce sont les faux prophètes

les mauvais pasteurs

**

Aaron

Fais-nous des dieux qui marchent devant nous.

Le peuple a perdu la foi

Le peuple ne croit plus en Moïse

**

Les hommes cherchent donc ailleurs

Ils cherchent un guide qui donne un sens à leur vie

un guide  pour les conduire vers la lumière ,la vérité , le bonheur  

Ils choisissent Aaron

**

Leur idole n’est donc pas l’argent… au contraire…puisqu’ils jettent leur or, leurs bijoux

Le Monde entier  est prêt à tout donner  pour suivre un bon guide

**

Il en est sorti ce veau. »

Sans bon guide…Sans Dieu…sans bon pasteur

Sans l’Esprit saint on tombe dans l’erreur, les ténèbres, le malheur  

**

Moïse  

C’est violent !

choquant, incompréhensible   

d’où ce geste insensé d’un Moîse stupéfait

qui laisse tomber les tables  

il jeta les tables qu’il portait, et les brisa au bas de la montagne.

 

Pourquoi  donc ce monde

notre monde

ne fait il pas confiance en Dieu  ?

Honore ton pére et ta mère . ,ne pas voler ,ne pas tuer ..respecter ton prochain

aimer … pardonner

C’est tout cela l’ œuvre de Dieu ,l’écriture de Dieu ,l’évangile

 
Il se saisit du veau, le brûla, le réduisit en poussière, qu’il répandit à la surface de l’eau. Et cette eau, il la fit boire aux fils d’Israël.

Ce veau ,n’est que poussière

Ce veau empoisonne l’eau qui donne la vie

 

Toute fausse doctrine  nous empoisonne

Jésus le dira à la Samaritaine qui, elle aussi ,s’était vouée à un autre culte  

« Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. »(Jn 4)
 
**

Moïse ,le bon pasteur

Moïse croit en la bonté de Dieu

il se fait humble devant lui..IL s’éfface  

Ah, si tu voulais enlever leur péché ! Ou alors, efface-moi de ton livre,

Comme Abraham , qui avait prié pour Sodome et Gomorrhe

comme  Jésus

père pardonne leur …Ils ne savent  pas ce qu’ils font
 
 

Et Moïse de remonter

il demande pardon

il s’offre à Dieu  

**

Jésus descendra

Il s’offrira à son père

Il nous enverra un guide  le saint Esprit

 

Evangile ; le grain  de moutarde  (Matthieu 13, 31-35)
 
 Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches.
 
 
Notre monde semble  bien mal  

Ne désespérons pas !  

le grain de moutarde  poussera  

Notre père  nous pardonnera et nous accueillera

comme Moïse « effaçons nous » soyons humbles, ayons confiance 

Exode (29, 38-46) Les sacrifices complets de chaque jour

25 juillet, 2021

 

L’agneau de Dieu

Voici l’agneau de Dieu  qui enlève les péchés du monde

Chaque jour, tu offriras sur l’autel deux agneaux d’un an, et cela pour toujours. Le premier sera offert le matin, le second le soir. 

 Le pain et le vin 

Avec l’agneau du matin comme avec celui du soir, tu apporteras trois kilos de farine pétrie… et une offrande d’un litre et demi de vin.

 Ce sont des sacrifices d’une odeur agréable offerts au Seigneur. 

 Pour toujours 

Dans l’avenir, on ne cessera jamais d’offrir au Seigneur des sacrifices complets à l’entrée de la tente de la rencontre ;

 La rencontre  avec Dieu

c’est là en effet que je vous donnerai rendez-vous et que je te parlerai. A cet endroit, qui me sera donc réservé par ma présence glorieuse. 

Je mettrai à part pour le Seigneur la tente de la rencontre et l’autel, tout comme je mettrai à part Aaron et ses fils pour qu’ils me servent en tant que prêtres. 

Je serai présent parmi les Israélites, je serai leur Dieu. 

Ils reconnaîtront alors que je suis le Seigneur leur Dieu, moi qui les ai fait sortir d’Égypte pour que j’habite au milieu d’eux.

Je suis le Seigneur leur Dieu.

 N’avons-nous pas là une prophétie ?

16é mercredi ordinaire : La manne (Exode 16, 1-15)

21 juillet, 2021

Dans le désert, toute la communauté des fils d’Israël récriminait contre Moïse et son frère Aaron. Les fils d’Israël leur dirent : « Ah ! Il aurait mieux valu mourir de la main du Seigneur, au pays d’Égypte, quand nous étions assis près des marmites de viande, quand nous mangions du pain à satiété ! Vous nous avez fait sortir dans ce désert pour faire mourir de faim tout ce peuple assemblé ! » Le Seigneur dit à Moïse : « Voici que, du ciel, je vais faire pleuvoir du pain pour vous. Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne, et ainsi je vais le mettre à l’épreuve : je verrai s’il marchera, ou non, selon ma loi. Mais, le sixième jour, quand ils feront le compte de leur récolte, ils trouveront le double de la ration quotidienne. » Moïse dit ensuite à Aaron : « Ordonne à toute la communauté des fils d’Israël : “Présentez-vous devant le Seigneur, car il a entendu vos récriminations.” » Aaron parla à toute la communauté des fils d’Israël ; puis ils se tournèrent du côté du désert, et voici que la gloire du Seigneur apparut dans la nuée. Le Seigneur dit alors à Moïse : « J’ai entendu les récriminations des fils d’Israël. Tu leur diras : “Au coucher du soleil, vous mangerez de la viande et, le lendemain matin, vous aurez du pain à satiété. Alors vous saurez que moi, le Seigneur, je suis votre Dieu.” »Le soir même, surgit un vol de cailles qui recouvrirent le camp ; et, le lendemain matin, il y avait une couche de rosée autour du camp. Lorsque la couche de rosée s’évapora, il y avait, à la surface du désert, une fine croûte, quelque chose de fin comme du givre, sur le sol. Quand ils virent cela, les fils d’Israël se dirent l’un à l’autre : « Mann hou ? » (ce qui veut dire : Qu’est-ce que c’est ?), car ils ne savaient pas ce que c’était. Moïse leur dit : « C’est le pain que le Seigneur vous donne à manger. »

 

1-ord-B-16é-mercredi

 

La   manne

« Mann hou ? » ( Qu’est-ce que c’est ?), C’est le pain que le Seigneur vous donne à manger. »

 Quel est donc ce pain ?

 

Ce pain c’est la parole de Dieu

C’est écrit dans livre du deutéronome par les disciples de Jérémie

« Souviens-toi de ta longue marche  à travers le désert, pendant quarante ans …., après t’avoir fait souffrir de la faim, il t’a donné la manne, ..

De cette manière, il t’a montré que l‘être humain ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sorti de la bouche de Dieu. (5Dt 8, 3)

 

Comme  Jésus lui même qui a cité cette phrase quand il était dans le désert   

Il se nourrissait  des Ecritures

Il les citait ;Il en était imprégné

l’homme ne vit pas seulement de pain ?mais de toutes paroles qi vient de Dieu ’

 

Comme Jérémie ,le prophète qui pleurait

Quand tes paroles  se présentaient à moi je les devorais ;Ta parole était  mon ravissement (Jr15,16)

 

Chaque  jour ,

 comme Jésus qui ‘chaque matin’ priait son père dans la  montagne il faut se nourrir de cette parole   selon nos besoins

Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne,

 

et le sixième jour, ils trouveront le double de la ration quotidienne.

se préparer doublement à écouter  cette parole les dimanches  en communion avec nos frères  

 

Cette parole

Cette parole rafraichit nos coeurs comme la rosée du matin et le givre sur le sol

puis  elle devient comme une  fine croûte  qui  raffermit et protege notre foi  

Lorsque la couche de rosée s’évapora, il y avait, à la surface du désert, une fine croûte, quelque chose de fin comme du givre, sur le sol

 

le psaume 78

Mon peuple, écoute bien mon enseignement, tends une oreille attentive à ce que je dis.

  ne soit pas comme la foule des incroyants dui disent  

 Dieu est-il vraiment capable

de nous servir un repas dans le désert ?

Mais pourrait-il aussi nous donner du pain

ou offrir de la viande à tous ? »

(ps78, 20)

 

Evangile :  La semence ( Matt.13, 1-9)

Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord de la mer. Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes qu’il monta dans une barque où il s’assit ; toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur dit beaucoup de choses en paraboles : « Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger. D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde. Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché. D’autres sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés. D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

 

La manne c’est donc cette semence que Dieu jette dans nos cœurs  

mangeons de ce  pain et nous porterons des fruits

cent pour un !

16é Mardi ordinaire : La panique des Egyptiens (Exode 14, 21 – 15, 1)

20 juillet, 2021

En ces jours-là, Moïse étendit le bras sur la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Les Égyptiens les poursuivirent ; tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer.Aux dernières heures de la nuit, le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée, l’armée des Égyptiens, et il la frappa de panique. Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire. Les Égyptiens s’écrièrent : « Fuyons devant Israël, car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! » Le Seigneur dit à Moïse : « Étends le bras sur la mer : que les eaux reviennent sur les Égyptiens, leurs chars et leurs guerriers ! » Moïse étendit le bras sur la mer. Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent, et le Seigneur les précipita au milieu de la mer. Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers, toute l’armée de Pharaon qui était entrée dans la mer à la poursuite d’Israël. Il n’en resta pas un seul. Mais les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte, et Israël vit les Égyptiens morts sur le bord de la mer. Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Égypte. Le peuple craignit le Seigneur, il mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse. Alors Moïse et les fils d’Israël chantèrent ce cantique au Seigneur :

 

1-ord-B-16e-Mardi

 

La panique des Egyptiens 

Ce ne sont pas les Hébreux qui vont mourir

en traversant la mer rouge

eux ,les petits ,qui ont mais leur confiance en Dieu

Ce sont les Égyptiens  qui vont périr

malgré leur char ,leur puissance ,leur orgueil 

**

Ce sont les Egyptiens qui vont paniquer et fuirent  

ce sont eux qui vont s’embourber  

s’enfoncer dans la boue

 

Voilà ce qu’il advient dans un monde sans Dieu  

un monde  qui rejette Dieu par orgueil

un  monde qui s’embourbe dans la boue du vice

« la débauche, l’impureté et les actions honteuses, les querelles, les jalousies, les colères, les rivalités, les discordes, les divisions(Gal5,29)

 un monde qui rejette la volonté de Dieu  

 mais

. Le peuple de Dieu  mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse. Alors Moïse et les fils d’Israël chantèrent le cantique au Seigneur

**

 Evangile :La volonté du père  (Matt.12, 46-50)

 Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

16é Lundi ordinaire : La mer rouge (Exode 14, 5-18)

19 juillet, 2021

 En ces jours-là, on annonça au roi d’Égypte, que le peuple d’Israël s’était enfui. Alors Pharaon et ses serviteurs changèrent de sentiment envers ce peuple. Ils dirent : « Qu’avons-nous fait en laissant partir Israël : il ne sera plus à notre service ! » Pharaon fit atteler son char et rassembler ses troupes ; il prit six cents chars d’élite et tous les chars de l’Égypte, chacun avec son équipage. Le Seigneur fit en sorte que s’obstine Pharaon, roi d’Égypte, qui se lança à la poursuite des fils d’Israël, tandis que ceux-ci avançaient librement. Les Égyptiens, tous les chevaux, les chars de Pharaon, ses guerriers et son armée, les poursuivirent et les rejoignirent alors qu’ils campaient au bord de la mer, près de Pi-Hahiroth, en face de Baal-Sefone.Comme Pharaon approchait, les fils d’Israël regardèrent et, voyant les Égyptiens lancés à leur poursuite, ils eurent très peur, et ils crièrent vers le Seigneur. Ils dirent à Moïse : « L’Égypte manquait-elle de tombeaux, pour que tu nous aies emmenés mourir dans le désert ? Quel mauvais service tu nous as rendu en nous faisant sortir d’Égypte ! C’est bien là ce que nous te disions en Égypte : “Ne t’occupe pas de nous, laisse-nous servir les Égyptiens. Il vaut mieux les servir que de mourir dans le désert !” » Moïse répondit au peuple : « N’ayez pas peur ! Tenez bon ! Vous allez voir aujourd’hui ce que le Seigneur va faire pour vous sauver ! Car, ces Égyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les verrez plus jamais. Le Seigneur combattra pour vous, et vous, vous n’aurez rien à faire. » Le Seigneur dit à Moïse : « Pourquoi crier vers moi ? Ordonne aux fils d’Israël de se mettre en route ! Toi, lève ton bâton, étends le bras sur la mer, fends-la en deux, et que les fils d’Israël entrent au milieu de la mer à pied sec. Et moi, je ferai en sorte que les Égyptiens s’obstinent : ils y entreront derrière eux ; je me glorifierai aux dépens de Pharaon et de toute son armée, de ses chars et de ses guerriers. Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. »

  

1-ord-B-16é-Lundi

 

Le miracle de la foi

Ce miracle étonnant n’est pas celui de la mer qui se divise en deux

« avec les eaux qui  formaient une muraille à droite et à gauche »

selon les écrits des scribes qui  par la suite au cours des années

ont embelli leur récit

 

ce miracle  est avant tout le miracle de la foi

la foi de Moïse et d’Aaron qui ont été  capable de soulever des montagnes  

en invitant  tout un peuple à quitter malgré tout un pays riche

où ils vivaient depuis400 ans

 

N’ayez pas peur !

un peuple qui murmurait  

, ils eurent très peur, ..Ne t’occupe pas de nous, laisse-nous servir les Égyptiens. Il vaut mieux les servir que de mourir dans le désert !” »

**

Moïse les persuade

Tous reprennent confiance ..Ils vont partir

Comme Abraham ils vont tout quitter

un pays où ils habitaient depuis 4oo ans

un pays riche

où malgré des servitudes ,ils faisait  bon vivre

 

la foi c’est prendre un risque

ils ont pris le risque d’être  poursuivi par 600 chars

et que vont-ils trouver dans le désert ?

**

Le chemin des pauvres

Dieu ne leur  fit pas prendre le chemin du pays des Philistins, bien que ce soit le plus direct.

Sur ces chemins , le pharaon avait place des postes de gardes ; Il fallait être en régle

Il leur fit faire un détour à travers le désert, vers la mer des Roseaux. (Ex13,18)

c’était le chemin des pauvres ,des immigrés ,des nomades des « poussiéreux »   

**

Le bâton

ces pauvres n’avaient plus que le baton de Moïse

c’est avec la force  de l’Esprit Saint  qu’ils  traversérent cette terre marécageuse où les égytiens vont s’embourber

. Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. »

ce fut  la victoire de la foi 

Je veux chanter le SEIGNEUR,

il a fait un coup d’éclat.
Cheval et cavalier,
en mer il les jeta
.

**

Evangile :la foi de Jonas (Matt.12, 38-42)

 « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne lui sera donné que le signe du prophète Jonas… la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération, et elle la condamnera ; en effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. »

 C’est encore plus étonnant !

15é Samedi ordinaire : le pain azyme (Exode 12, 37-42)

17 juillet, 2021

En ces jours-là, les fils d’Israël partirent de la ville de Ramsès en direction de Souccoth, au nombre d’environ six cent mille sans compter les enfants. Une multitude disparate les accompagnait, ainsi qu’un immense troupeau de moutons et de bœufs. Ils firent cuire des galettes sans levain avec la pâte qu’ils avaient emportée d’Égypte et qui n’avait pas levé ; en effet, ils avaient été chassés d’Égypte sans avoir eu le temps de faire des provisions. Le séjour des fils d’Israël en Égypte avait duré quatre cent trente ans. Et c’est au bout de quatre cent trente ans, c’est en ce jour même que toutes les armées du Seigneur sortirent du pays d’Égypte. Ce fut une nuit de veille pour le Seigneur, quand il fit sortir d’Égypte les fils d’Israël ; ce doit être pour eux, de génération en génération, une nuit de veille en l’honneur du Seigneur.

 

La pâque

le passage de l’Egypte terre des esclaves à la terre  promise

de Ramses a Sukkot 

de la mort à la vie

 

Les pasteurs  

Cette fête était célébrée par les nomades qui sacrifiaient un agneau

ce sang était le signe du salut  

. On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera…..Je verrai le sang, et je passerai…vous serai sauvé

« Le sang versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés » 

 

1-ord-B-15é-Samedi

 

Les sédentaires

qui cultivaient la terre  commémoraient  aussi la pâque le jour de la fête des azymes

en partageant le pain sans levain

 lors de cette fête, tu diras aux enfants : “C’est à cause de ce que le Seigneur a fait pour moi, lorsque j’ai quitté l’Égypte.” ..Cette célébration sera pour toi un rappel, comme une marque sur ta main ou sur ton front.(13,8)

 Le pain sans levain c’est le pain des pauvres

qui prennent les grains de blé dans leurs mains

avec humilité ,les yeux baissés

en remerciant le Seigneur pour toutes les grâces reçues

c’est déjà le pain eucharistique ,l’hostie qui nous est offerte

 

Les premiers nés

La Pâque était encore célébrée par les jeunes parents  le jour de la naissance de leur premier né

comme le firent Marie et Joseph

car cet enfant  n’est  pas mort le jour des innocents   

lorsque tes enfants, dans l’avenir, te demanderont : “Pourquoi fait-on cela ?”, tu leur répondras : Le pharaon refusait obstinément de nous laisser partir ; alors le Seigneur fit mourir tous les premiers-nés d’Égypte, Voilà pourquoi , je rachète tout garçon premier-né.” (13,15)

**

Ces sacrifices seront pour toi un rappel, comme une marque sur ta main ou sur ton front. Ils vous rappelleront que le Seigneur nous a fait sortir d’Égypte grâce à sa puissance irrésistible. »(13,16)

 Tout cela était prévu  de tout temps par le Seigneur

 « Merveille ! merveille ! que fit pour nous le Seigneur »

 

A la fin de chaque eucharistie on disait

« Ite missa est »

« allez le dire dans le monde entier »

la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main

** 

Matthieu (12, 14-21)

En ce temps-là, une fois sortis de la synagogue, les pharisiens se réunirent en conseil contre Jésus pour voir comment le faire périr. Jésus, l’ayant appris, se retira de là ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous….… Il n’écrasera pas le roseau froissé, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher le jugement. Les nations mettront en son nom leur espérance.

 

-

 

Les 10 plaies d’Egypte (exode 7,14-12,1)

15 juillet, 2021

C’est le recit d’un combat entre 2 cultes  : le culte du pharaon et des magiciens  contre le culte rendu à Yahwè

 

Dieu est apparu à Moïse dans le buisson ardent

il a donné son Nom : YAHWE

Lui seul  est Dieu

les fils d’Israel doivent , avant tout lui rendre un culte  dans le désert 

 d’où u combat 

 

1) un combat entre le pharaon et Yahwè

 l’eau  devient du sang

Aaron leva le bâton et frappa les eaux du Fleuve sous les yeux du Pharaon et de ses serviteurs. Toutes les eaux du Fleuve se changèrent en sang. Les poissons du Fleuve moururent, le Fleuve devint puant et les Egyptiens ne purent boire les eaux du Fleuve.

 Il y eut du sang dans tout le pays d’Egypte.

Les grenouilles 

Aaron tendit son bras en direction des cours d’eau d’Égypte. Des grenouilles en sortirent et recouvrirent le pays. 

Mais les magiciens égyptiens accomplirent le même prodige grâce à leur pouvoir : eux aussi firent sortir des grenouilles partout dans le pays.

 Le pharaon convoqua Moïse et Aaron et leur dit : « Implorez le Seigneur

« Bien ! dit Moïse. Je ferai comme tu le demandes,

 afin que tu saches que personne n’est comparable au Seigneur notre Dieu. 

Les moustiques 

Le Seigneur dit à Moïse : « Ordonne à Aaron d’étendre son bâton

 Aaron étendit le bras et, de son bâton, frappa la poussière du sol ; celle-ci se changea en moustiques qui couvrirent les êtres humains et les bêtes.  

Les magiciens égyptiens recoururent à leur pouvoir pour chasser les moustiques, mais ils ne réussirent pas ; 

Alors les magiciens dirent au pharaon :

 « C’est la puissance de Dieu qui est à l’œuvre ! »

Les mouches piquantes

(Le pharaon réalise un rite religieux en se rendant au bord du Nil )

Le Seigneur dit à Moïse : « Demain, lève-toi de bon matin et va te présenter devant le pharaon au moment où il descend au bord du fleuve.

Tu lui diras : “Le Seigneur t’ordonne ceci : Laisse partir mon peuple, pour qu’il puisse me rendre un culte. 

Si tu ne le laisses pas partir, je provoquerai une invasion de mouches piquantes sur toi, sur ton entourage, sur ton peuple et dans tes palais.

. Ainsi tu sauras que moi, le Seigneur, je suis présent même dans ton pays

 

2) préférer  Yahvé à toute autres biens de ce monde :

le bétail ,la santé les bonnes moissons… les lumières de ce monde… qui ne sont que des ténèbres

 La peste du bétail

Le Seigneur dit à Moïse : « Va trouver le pharaon et dis-lui : “Le Seigneur, le Dieu des Hébreux, t’ordonne ceci ….. Laisse partir mon peuple pour qu’il puisse me rendre un culte.’ 

Le pharaon s’entêta et ne laissa pas partir les Israélites.

Les furoncles

Moïse et Aaron prirent de la suie et allèrent trouver le pharaon. Moïse la lança en l’air. Elle provoqua sur les êtres humains et sur les bêtes des furoncles qui évoluaient en ulcères. 

Les magiciens égyptiens ne purent pas se présenter devant Moïse à cause de ces furoncles ; en effet, ils en étaient couverts, comme les autres Égyptiens. 

 La grêle

Le Seigneur dit à Moïse : « Demain, lève-toi de bon matin, va te présenter devant le pharaon et dis-lui : “Le Seigneur, le Dieu des Hébreux, t’ordonne ceci : Laisse partir mon peuple pour qu’il puisse me rendre un culte. 

En effet, cette fois-ci, je suis décidé à infliger toutes sortes de fléaux à toi, à ton entourage et à ton peuple, afin que tu saches que personne sur terre n’est comparable à moi

Le Seigneur déchaîna le tonnerre et la grêle :

Comme le Seigneur l’avait annoncé par l’intermédiaire de Moïse, le pharaon refusa obstinément de laisser partir les Israélites.

 Les sauterelles

Le Seigneur dit à Moïse : tu raconteras à tes enfants et à tes petits-enfants comment j’ai traité les Égyptiens en accomplissant toutes ces interventions dans leur pays. Vous saurez de cette manière que je suis le Seigneur. »

Moïse et Aaron allèrent trouver le pharaon et lui dirent   Laisse partir mon peuple, afin qu’il puisse me rendre un culte  

Si tu refuses, j’enverrai demain les sauterelles dans ton territoire

Le pharaon répliqua avec ironie : « Que le Seigneur soit avec vous ! Vous croyez vraiment que je vais vous autoriser à partir avec vos familles ! Il est clair que vous avez de mauvaises intentions. 

 L’‘obscurité

Le Seigneur dit à Moïse : « Lève ton bras vers les cieux ! Que l’obscurité se répande sur l’Égypte, une obscurité si épaisse qu’on puisse la toucher. » 

Moïse leva son bras vers les cieux. Alors une obscurité totale régna pendant trois jours sur l’Égypte. 

Durant ces trois jours, les Égyptiens furent incapables de se voir les uns les autres, si bien que personne ne bougea de chez soi. Par contre, il faisait clair dans la région où les Israélites habitaient. 

le Pharaon  dit à Moïse : « Sors d’ici ! Prends garde de ne plus reparaître devant moi ! Si jamais tu reviens chez moi, tu mourras ! – 

Bien ! répondit Moïse. Comme tu l’as dit, je ne reparaîtrai plus devant toi. »

 Annonce du dernier fléau

Tous les premiers-nés de ce pays mourront, aussi bien ton fils aîné, à toi qui règnes, que le fils aîné de la servante qui travaille au moulin, et que les premiers-nés du bétail. 

  

L’arche d’alliance : Exode (40, 16-38)

1 août, 2019

En ces jours-là, Moïse exécuta tout ce que le Seigneur lui avait ordonné. La demeure de Dieu fut érigée la deuxième année après la sortie d’Égypte, le premier jour du premier mois. Moïse érigea ainsi la Demeure : il en posa les bases, les poutres et les traverses, et il dressa les colonnes. Au-dessus de la Demeure, il déploya la Tente et la recouvrit comme le Seigneur le lui avait ordonné. Il prit le Témoignage et le déposa dans l’arche. Il mit à l’arche ses barres et la recouvrit de la plaque d’or appelée propitiatoire. Il introduisit l’arche dans la Demeure, et posa le rideau pour voiler l’arche du Témoignage comme le Seigneur le lui avait ordonné.La nuée couvrit la tente de la Rencontre, et la gloire du Seigneur remplit la Demeure. Moïse ne pouvait pas entrer dans la tente de la Rencontre, car la nuée y demeurait et la gloire du Seigneur remplissait la Demeure. À chaque étape, lorsque la nuée s’élevait et quittait la Demeure, les fils d’Israël levaient le camp. Si la nuée ne s’élevait pas, ils campaient jusqu’au jour où elle s’élevait. Dans la journée, la nuée du Seigneur reposait sur la Demeure, et la nuit, un feu brillait dans la nuée aux yeux de tout Israël. Et il en fut ainsi à toutes leurs étapes.

 

L’arche d’alliance

un coffre placé sous la tente de la rencontre au temps de moïse   

puis posé plus tard dans le Saint des saints   

sous les chérubins

du temple de Jérusalem  

 

Exode-arche-d'alliance

 

Il contenait les 10 commandements

le Verbe de Dieu

que Moïse nous avait donné  avec un visage rayonnant de joie

 

Maintenant c’est la nouvelle alliance

Le Verbe s’est fait chair

Il est devenu pain de vie

Il est posé dans le tabernacle (tente)

dans le silence  

 

Devant lui ne brûle plus la colonne de feu du Sinaï  

mais un feu paisible

qui nous rappelle l’amour de Dieu

Dieu de tendresse et d’amour  

Un Dieu toujours présent parmi nous

 **

Le voyage de l’arche

Cliquez ICI

 Cette présence de Dieu est vitale  

On a besoin de Dieu

Un monde sans Dieu c’est un monde sans vie, sans amour

C’est  pourquoi les rabbins ont consacré un livre  tout entier dans la bible

à l’arche d’alliance  

**

ce livre est très court ….il n’a  que 4 versets et aurait été inséré plus tard

au milieu du livre des nombres ; Le voici

Ils partirent de la montagne du SEIGNEUR pour une marche de trois jours. L’arche de l’alliance du SEIGNEUR était partie devant eux pour cette marche de trois jours afin de reconnaître l’endroit où ils pourraient camper. 

La nuée du SEIGNEUR les couvrait pendant le jour, au moment où ils quittaient le campement.

Quand l’arche partait, Mèïse disait : « Lève-toi, Seigneur ! Tes ennemis se disperseront, tes adversaires s’enfuiront devant toi ! » 

et quand elle faisait halte, il disait : « Reviens, Seigneur ! … Innombrables sont les milliers d’Israël ! »(Nb 10,33)

**

Au pied du tabernacle disons

léve toi Seigneur… Reviens Seigneur

puis avec lui , en suivant l’arche qui progresse

allons de l’avant

**

C’est en suivant l’arche que les juifs ont fait tomber les murs de Jéricho  

C’est en suivant Marie ‘l’arche de la nouvelle alliance » qui conçu en elle le verbe de vie ,

que nous pourrons dire « Fiat « 

 

Cet arche qui selon la légende se trouve toujours maintenant en EthiopieCliquez ICI

 

123456