Archive pour la catégorie 'Genese'

Retour des frères de Joseph à Canaan : L’argent dans le sac (Gen 42,25-35)

9 juillet, 2015

  Joseph ordonna de mettre plein de blé dans leurs bagages, de remettre l’argent de chacun dans son sac et de leur donner des provisions de route. C’est ainsi qu’il agit envers eux. ;Ils chargèrent leur grain sur leurs ânes et partirent. A la halte, l’un d’eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son âne et il vit son argent ! Voilà qu’il était à l’ouverture du sac à blé ! « On m’a rendu mon argent, dit-il à ses frères. Le voilà dans mon sac à blé ! » Le cœur leur manqua et, terrifiés, ils se dirent entre eux : « Qu’est-ce que Dieu nous a fait là ! » Ils arrivèrent auprès de leur père Jacob au pays de Canaan et l’informèrent de tout ce qui leur était arrivé. « L’homme qui est le maître du pays, dirent-ils, nous a parlé durement. Il nous a traités comme si nous espionnions le pays. Nous lui avons répondu : “Nous sommes des gens dignes de foi et non des espions. Nous étions douze frères, fils de notre père ; l’un de nous n’est plus et le plus jeune est aujourd’hui avec notre père au pays de Canaan.” Cet homme, le maître du pays, nous a dit alors : “Voici comment je saurai que vous êtes dignes de foi : laissez avec moi l’un de vos frères, prenez ce qu’il faut pour vos maisons affamées et partez. Amenez-moi alors votre plus jeune frère, ainsi je saurai que vous n’êtes pas des espions, mais des gens dignes de foi. Je vous rendrai votre autre frère et vous pourrez faire vos affaires dans le pays.” » Ils se mirent à vider leurs sacs ; dans chaque sac, il se trouvait une bourse avec l’argent de chacun. Quand ils virent, eux et leur père, les bourses avec leur argent, ils eurent peur Leur père Jacob leur dit : « Vous voulez me priver d’enfant ! Joseph n’est plus, Siméon n’est plus, et Benjamin vous me le prenez ! Tout est contre moi. » 

*

L’angoisse

curieuse histoire

que cet argent dans le sac

A la halte, l’un d’eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son âne et il vit son argent !

Voilà qu’il était à l’ouverture du sac à blé !«

 On m’a rendu mon argent, dit-il à ses frères. Le voilà dans mon sac à blé ! »

 Le cœur leur manqua et, terrifiés, ils se dirent entre eux : « Qu’est-ce que Dieu nous a fait là ! »

**

C’est la naissance du scrupule

La peur de mal faire

ce sont des consciences qui s’éveillent

**

Le fait de trouver cet argent dans leur sac

fut  une source d’angoisse pour les frères de Joseph

qui deviennent scrupuleux

 et apprennent à devenir honnête

ils ne veulent plus qu’on les accuse de voleurs  

**

Jamais plus !

Ils ne veulent   surtout pas recommencer à abandonner un autre frère Benjamin

Joseph leur dit

Voici comment je saurai que vous êtes dignes de foi  Amenez-moi votre plus jeune frère

Ah non !

plus jamais  une telle trahison

ils ne veulent plus recommencer

ils veulent des gages

Ils veulent désormais protéger Benjamin

Ils ont bien changés !  

Ils sont donc de bonne foi ,

**

C’est une grâce

en même temps

cet argent dans le sac

est  un don gratuit de Joseph

c’est une grâce

**

Même au milieu de nos détresses

Même quand nous péchons,

Même quand nous rejetons nos fréres

Dieu ne cesse de nous donner des grâces

discrètement

sans qu’on s’en aperçoive

Quelle est grande la discrétion de Dieu !

**

Il existe une variante  de cette histoire

quand on retrouve une coupe en or dans le sac de Benjamin lui même

La coupe fut trouvée dans le sac de Benjamin (Gen44,12)

 

 

Gen. (46, 1-7.28-30) :Arrivée de Jacob en Egypte

9 juillet, 2015

En ces jours-là, Israël, c’est-à-dire Jacob, se mit en route pour l’Égypte avec tout ce qui lui appartenait. Arrivé à Bershéba, il offrit des sacrifices au Dieu de son père Isaac, et Dieu parla à Israël dans une vision nocturne. Il dit : « Jacob ! Jacob ! » Il répondit : « Me voici. » Dieu reprit : « Je suis Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains pas de descendre en Égypte, car là-bas je ferai de toi une grande nation. Moi, je descendrai avec toi en Égypte. Moi-même, je t’en ferai aussi remonter, et Joseph te fermera les yeux de sa propre main. » Jacob partit de Bershéba. Ses fils l’installèrent, avec leurs jeunes enfants et leurs femmes, sur les chariots que Pharaon avait envoyés pour le transporter. Ils prirent aussi leurs troupeaux et les biens qu’ils avaient acquis au pays de Canaan. Jacob arriva en Égypte avec toute sa descendance. Ainsi donc, ses fils et ses petits-fils, ses filles et ses petites-filles, bref toute sa descendance, il les emmena avec lui en Égypte. Jacob avait envoyé Juda en avant vers Joseph, pour préparer son arrivée dans le pays de Goshèn. Quand ils furent arrivés dans le pays de Goshèn, Joseph fit atteler son char et monta à la rencontre de son père Israël. Dès qu’il le vit, il se jeta à son cou et pleura longuement dans ses bras. Israël dit à Joseph : « Maintenant que j’ai revu ton visage, je peux mourir, puisque tu es encore vivant ! »

**

 

Le dernier songe de Jacob

Dieu parla à Israël dans une vision nocturne. Il dit : « Jacob ! Jacob ! » Il répondit : « Me voici. » Dieu reprit : « Je suis Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains pas de descendre en Égypte, car là-bas je ferai de toi une grande nation. Moi, je descendrai avec toi en Égypte.

**

Il est tentant  de comparer ce songe à celui de Joseph selon  saint Matthieu

Le Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et fuis en Egypte ; restes-y jusqu’à nouvel ordre, ( Mtt 2,12 )

Est ce une prophétie ?

En tous les cas ,l’Egypte fut une  terre d’exil

d’abord pour le peuple de Dieu

ensuite pour le sauveur

**

Les fils d’Israel reviendront sur la terre promise

avec la loi de Moïse

et Jésus reviendra

pour s’offrir en victime sur la croix

**

Le Nunc Dimittis de Jacob

Dès que Jacob vit Joseph

 il se jeta à son cou et pleura longuement dans ses bras.et  dit

 « Maintenant que j’ai revu ton visage, je peux mourir, puisque tu es encore vivant ! »

 Jacob ressent la même joie que le vieillard Siméon

qui lui aussi prit  l’enfant Jésus dans ses bras

en disant

« Maintenant, Maître, c’est en paix,
, que tu renvoies ton serviteur.
Car mes yeux ont vu ton salut,
que tu as préparé face à tous les peuples :
lumière pour l écaliere les nations
gloire d’Israël ton peuple.
 » (Luc 1,29 )

Deuxième dimanche de carême (Année B) :Le sacrifice d’Abraham

1 mars, 2015

Lecture 1 (Gen 22,1-18) : Abraham offre son fils

 

Dieu mit Abraham à l’épreuve. Il l’appela et Abraham répondit : « Oui, je t’écoute. » Dieu reprit : « Prends ton fils Isaac, ton fils unique que tu aimes tant, va dans le pays de Moria, sur une montagne que je t’indiquerai, et là offre-le-moi en sacrifice. »

**

Le père des croyants 

Abraham le père de la foi fait confiance

Dieu lui a promis une descendance nombreuse

Abraham  n’ a qu’un fils

Dieu lui demande de le sacrifier

Il fait confiance

Il s’incline

**

La volonté de Dieu

Dieu  demande à Abraham ce qu’il a de plus précieux

A nous aussi, il le demande

Ne pas faire ma volonté

s’abandonner totalement à la volonté de Dieu

comme  Marie qui dit « fiat »

comme Jésus qui dit « non ce que je veux ….

Tout  Tout…. pour le pére  

**

Le feu et le bois

Abraham chargea sur son fils Isaac le bois du sacrifice. Lui-même portait des braises pour le feu

**

Abraham a donc

le feu de l’amour

et le bois de la foi

Tandis qu’ils marchaient tous deux ensemble, Isaac s’adressa à son père, Abraham : « Mon père ! » dit-il. Celui-ci lui répondit : « Oui, je t’écoute, mon enfant. » — « Nous avons le feu et le bois, dit Isaac, mais où est l’agneau pour le sacrifice ? »

**

Qu’avons nous vraiment à offrir à Dieu ?  

c’est Dieu le père qui donne tout  

 Abraham répondit : « Mon fils, Dieu veillera lui-même à procurer l’agneau. » 

 

psautier-de-st-Louis

Notre offrande

Mais combien pauvre et parfois déplaisante notre offrande

à cause de notre ignorance

car on ne sait  pas toujours ce qui est bien ou mal

On se trompe sur les attentions de Dieu  

Ils continuèrent leur route tous deux ensemble. Quand ils arrivèrent au lieu que Dieu lui avait indiqué, Abraham construisit un autel et y déposa le bois. Puis il lia Isaac, son propre fils, et le plaça sur l’autel, par-dessus le bois. Alors il tendit la main et saisit le couteau pour égorger son fils. Mais du ciel l’ange du Seigneur l’interpella : « Abraham, Abraham ! » — « Oui, répondit Abraham, je t’écoute. » L’ange lui ordonna : « Ne porte pas la main sur l’enfant, ne lui fais aucun mal.

**

Le père excuse notre ignorance

Il apprécie notre bonne volonté

il nous aime

et nous bénit

 Je sais maintenant que tu respectes l’autorité de Dieu, puisque tu ne lui as pas refusé ton fils, ton fils unique. »

il nous promet son fils :L’agneau de Dieu

Relevant la tête, Abraham aperçut un bélier retenu par les cornes dans un buisson. Il alla le prendre et l’offrit en sacrifice à la place de son fils. 

..Du ciel, l’ange du Seigneur appela Abraham une seconde fois et lui dit : « Voici ce que déclare le Seigneur : Parce que tu as agi ainsi, que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton fils unique, aussi vrai que je suis Dieu, je jure de te bénir abondamment en rendant tes descendants aussi nombreux que les étoiles dans le ciel ou les grains de sable au bord de la mer

**

Lecture 2 (Rm 8, 31b-34): Le père nous offre son fils

 Frères, si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

Il n’a pas épargné son propre Fils,
mais il l’a livré pour nous tous :

**

Evangile (Mc 9, 2-10): « Celui-ci est mon Fils bien-aimé » 

 Cliquez ICI 

 

Genèse (6, 5 -9,17) : Dieu dit à Noé :Entre dans l’arche

17 février, 2015

Abba !

Dieu est un père

Ceux qui ont raconté le « déluge »

au cours du 9é s avant J.C.

le savaient bien

**

Ce sont les mêmes qui écrivaient

 que Dieu se promenait dans le jardin au souffle du jour

.en appelant l’homme « Où es-tu ? »(Gen 3,9)

**

Ce sont les mêmes qui nous ont parlé d’Abel

qui veut dire (ABBA..,El ) : Dieu est un pére

**

Dieu est un père

d’où sa tristesse quand il voir l’humanité se détourner de lui

quand il voit le mal envahir le monde

et nous  submerger notre propre cœur

à nous ,maintenant

 comme un véritable  Tsunami  

Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre,

 et que toutes les pensées de son cœur se portaient uniquement vers le mal à longueur de journée.

…   Le Seigneur se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre

 **

L’eau pendant 40 jours

Il décide non pas de punir

car il nous aime

mais de nous purifier 

de tout ce qui est charnel

 de nous libérer des œuvres de la chair

 « les œuvres de la chair sont l’impudicité, l’impureté,…, les querelles, les jalousies,..,

 les disputes, les divisions, les l’envie, les excès de table, l’orgueil et les choses semblables.(Gal 5,20)

**

L’eau est le symbole de cette purification

en plus l’eau rend la vie à une terre asséchée  

La pluie se déversa sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits.

**

Il faut se purifier

40 jours c’est le temps de la purification

c’est le temps du carême

Il faut aussi prier 

**

L’arche

Le Seigneur dit à Noé : « Entre dans l’arche, toi et toute ta famille,

 car j’ai vu qu’au sein de cette génération, devant moi, tu es juste

Entre en toi-même

prie, loue Dieu

**

En Hébreux le mot « Teve » veut dire à la fois « l’arche » et « la parole »

quand Dieu dit « entre dans l’arche »

il nous dit donc « entre dans la parole » 

Vis de la parole !

Médite la parole !

**

La volonté de Dieu

Noé fit tout ce que le seigneur lui avait ordonné

**

L’Alliance : L’arc en ciel

C’est la paix retrouvée  

Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre de l’arche qu’il avait faite. ..

.il lâcha la colombe hors de l’arche.

Sur le soir elle revint à lui, et voilà qu’elle avait au bec un frais rameau d’olivier !

 

Noe-et-arc-en-ciel 

C’est l’alliance renouvelée

Dieu dit à Noé : J’ai mis mon arc dans la nuée pour qu’il devienne un signe d’alliance entre moi et la terre. 

 « C’est le signe de l’alliance que j’ai établie entre moi et toute chair qui est sur la terre. » 

Livre de la Genèse chapitre 3 : Adam ,Eve et le serpent

13 février, 2015

Un récit d’actualité

Ce récit vénérable

et tant décrié

ce récit si mal compris

et si mal interprété

date du 9é s avant Jésus Christ

**

Il ne raconte pas un événement du passé

mais ce qui se passe en tout temps

ce qui se passe encore aujourd’hui

c’est l’histoire de l’humanité

**

Le  paradis

Dieu a crée un monde magnifique

un jardin merveilleux

avec des arbres verdoyants

et toute sortes d’animaux

un monde varié  ,divers

C’est le monde ou nous vivons

là , maintenant

**

Le serpent

Mais voilà !

il y a des serpents

qui rampent

qui se faufilent qui nous trompent

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux

… Le serpent dit à la femme : «Vous ne mourrez pas !

 Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront,

et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »

 

Adam-eve-serpent

Les serpents ce sont les menteurs  

C’est la propagande

Ce sont les mass media  

Ce sont les fausses doctrines

Ce sont les bien pensants  

C’est le bon sens

C’est la sagesse humaine

**

Dieu

On a pas besoin de Dieu

On s’en passe

On se débrouille tout  seul

On peut bien s’habiller sans lui  

ils se rendirent compte qu’ils étaient nus.

 Ils attachèrent les unes aux autres des feuilles de figuier, et ils s’en firent des pagnes

**

Mais Dieu est discret

respectueux ,il ne s’impose pas

il nous a laissé ce que nous avons de plus précieux

la liberté

et est toujours très proche de nous

. Ils entendirent la voix du Seigneur Dieu qui se promenait dans le jardin à la brise du jour.

Il nous appelle

Dieu appela l’homme et lui dit : « Où es-tu ? » 

**

Ou es tu ?

mais on a plus confiance en Dieu

on a même peur de lui

on se cache

 . L’homme et la femme se cachèrent devant  Dieu

 au milieu des arbres du jardin

**

La solidarité  

et si le mal il ya

on ne se reconnaît jamais coupable

jamais !

Ce sont  toujours les autres qui ont fait le mal

jamais nous !

 La femme dit : « Le serpent m’a trompée et j’ai mangé. »

 L’homme dit : « La femme que tu as mise auprès de moi,

 c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. »

**

L’absence de Dieu  

désormais Dieu nous paraitra lointain

il se cache derrière le voile du temple dans les Saint des Saints

Un Dieu autoritaire qui nous impose sa loi

Ayant chassé l’homme, il posta les chérubins à l’orient du jardin d’Eden  

**

Le salut  

Voilà ce qu’est devenu notre monde

mais  tout n’est pas perdu

Dieu ne nous en veut pas

il est magnanime

il est miséricordieux

il nous promet une descendance  

qui vaincra le serpent

**

Dieu dit au serpent :  Je mettrai l’hostilité entre toi et la femme,

 entre ta descendance et sa descendance.

Celle-ci te meurtrira à la tête

**

Désormais notre vie devient un combat

une lutte

A la sueur de ton visage tu mangeras du pain

mais courage

« j’ai vaincu le monde »

**

Un récit etiologique

Ce récit est aussi un récit étiologique

etios (cause), logos = parole sur les causes

Le sage du 9é siècle pose 3 questions

**

Pourquoi le serpent n’a t il  a plus de pattes ?

Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit ..

; tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie

**

Pourquoi les femmes accouchent en souffrant ?

Dieu dit à la femme : « Je ferai qu’enceinte, tu sois dans de grandes souffrances ;

 c’est péniblement que tu enfanteras des fils.

**

Pourquoi le travail de l’homme est il si pénible ?

Dieu  dit à Adam : « Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as mangé de l’arbre

a la sueur de ton visage tu mangeras du pain 

Genèse (2, 18-25) : Création de l’âme :Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, Dieu façonna une femme

12 février, 2015

Le Seigneur Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. » Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l’homme pour voir quels noms il leur donnerait. C’étaient des êtres vivants, et l’homme donna un nom à chacun. L’homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde. Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l’homme s’endormit. Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes, puis il referma la chair à sa place. Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, il façonna une femme et il l’amena vers l’homme. L’homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l’homme – Ish. » À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Tous les deux, l’homme et sa femme, étaient nus, et ils n’en éprouvaient aucune honte l’un devant l’autre.

La création de l’homme

Le premier récit de la création rédigé par un prêtre du 6é siècle

était centré sur la grandeur et la beauté de la création

Cliquez ICI

**

Le deuxième récit  qui date du 9é s est centré sur l’homme

pétri avec de la terre comme les animaux

Dieu modela l’homme avec la glaise du sol (Gen 2,7)

Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel

 et il les amena vers l’homme pour voir quels noms il leur donnerait

 

**

L’homme est plus grand que les animaux

Parmi eux 

il ne trouva aucune aide qui lui corresponde.

**

L’âme

Alors Dieu donna  à l’homme ( Ish, en hebreu ) sa partie  féminine (Ishsha )

c’est-à-dire une âme

 Avec la côte qu’il avait prise à l’homme,

il façonna une femme (l’âme) et il l’amena vers l’homme

 

creation-de-la-femme

Cette âme est vraiment ce que l’homme a de plus précieux  

et l’homme dit : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair !

L’âme ne fait qu’un avec le corps

et tous deux ne feront plus qu’un. 

**

La survie de cet âme ,

la beauté de  cette âme

compte plus que tout

 À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère,

**

Tout vient de Dieu

Tous les deux, l’homme et sa femme, étaient nus,

Ils sont nus car ils n’ont rien

tout vient de Dieu

« Nu je suis né …Dieu m’a tout donné . Dieu m’a’ tout repris

qu’il soit béni » (Job1,21)

**

Tout n’est que grâce !

et ils n’en éprouvaient aucune honte

 

N.B

Selon les juifs qui ont le sens de l’humour, Dieu aurait dit

Je ne la ferais pas la femme  avec la bouche de l’homme

de peur qu’elle soit bavarde

 ni avec les mains de peur qu’elle soit touche à tout

 Ni avec le cou de peur qu’elle ne soit hautaine …. 

finalement elle a quand même tout ces défauts 

 Cliquez ICI  

 

Genèse (1, 1-19) : La création en 6 jours

9 février, 2015

Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux.Dieu dit : « Que la lumière soit. » Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres. Dieu appela la lumière « jour », il appela les ténèbres « nuit ». Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour.Et Dieu dit : « Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux. » Dieu fit le firmament, il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus. Et ce fut ainsi. Dieu appela le firmament « ciel ». Il y eut un soir, il y eut un matin : deuxième jour.…..

 

Ce récit  fut écrit au 6é siécle avant jésus Christ par des prêtres  

quand ils revinrent de Babylone  

le pays des Ziggurats et des mages

**

Un poète

C’est un récit de poète  

évidemment pas historique

Comment a t on pu penser le contraire ?

**

Un poète

qui s’étonne

qui s’ébahit

devant la grandeur du monde

devant le mystère de la création

**

Un poète

qui s’émerveille

et qui chaque jour écrit

Dieu vit que cela était bon

**

Il remercie

Il rend gloire à Dieu

Que la création est belle

Dieu vit que cela était bon

terre025

En  6 jours

Teilhard de Chardin

en parlant de l’évolution dira  

« Dieu créa  des astres et la matière

puis les plantes

puis les animaux

puis l’homme

**

Les prêtres  moins rationnel

sans parler d’évolution ferons la même constatation

mais au lieu de dire puis …puis .. puis

ils ont dit premier jour, deuxième jour

C’est plus poétique

mais la conclusion est la même

**

C’est Dieu qui a tout créé

et ce qu’il a fait est bon

**

Un Mythe

C’est ce qu’on appelle un mythe

c’est-à-dire un récit NON HISTORIQUE mais profondément VRAI

 **

La création n’ a pas eu lieu en 6 jours

Ce recit n’est donc pas historique  

mais il est VRAI

car c’est Dieu qui a tout créé

 et ce qu’il a fait est BON

le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux.
**

Même si la science des prêtres était éronnée et leur connaissance limitée

Peu importe s’ils croyaient qu’il y  avait de l’eau dans les cieux ,

qui se déversaient sur terre quand il pleuvait

 il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus

**

Les scientifiques modernes sont plus réalistes

Cliquez ICI

Sont ils davantage VRAIS ?

Le lion de Juda (Gen 49, 8-10)

17 décembre, 2014

Juda, c’est toi que tes frères célébreront.
Ta main pèsera sur la nuque de tes ennemis,
les fils de ton père se prosterneront devant toi.
Tu es un lionceau, ô Juda,
ô mon fils, tu es revenu du carnage !
Il a fléchi le genou et s’est couché tel un lion
et telle une lionne, qui le fera lever ?
Le sceptre ne s’écartera pas de Juda,
ni le bâton de commandement d’entre ses pieds
jusqu’à ce que vienne celui auquel il appartient
et à qui les peuples doivent obéissance.

 

 

Avant de mourir Jacob bénit ses 12 enfants

les 12 tribus d’Israël

C’était vers 1700 av.JC

puis ce texte fut écrit vers 900 av.JC.  

**

C’est un texte vénérable  

une parole qui a dite et redite

puis lue et relue pendant des siècles  

**

A Juda, Jacob promet la royauté

mais pas pour toujours  

 **

Le lion de Juda

Juda, Ta main pèsera sur la nuque de tes ennemis,
les fils de ton père se prosterneront devant toi.
un lion

Il a fléchi le genou et s’est couché tel un lion
et telle une lionne, qui le fera lever ?
il commande

le bâton de commandement d’entre ses pieds
**

C’est le régime de l’ancien testament

C’est le régime de l’autorité, de la soumission

les 10 commandements gravés sur des tables de pierre

Des rois qui font la guerre     

C’est le règne de Yahvè « celui qui est »

 

lion-de-juda

Le sauveur

jusqu’à ce que vienne celui auquel il appartient

Le sauveur viendra

il prendra sa place ,en Juda ,à Bethleem  

il nous libérera

c’est la nouvelle alliance

le royaume de la liberté, de la joie, du pardon

le royaume du père qui nous donne son fils

le royaume de l’humilité

 **

Non plus un lion  

mais un enfant dans une crèche

**

C’est le maître du monde
et à qui les peuples doivent obéissance 

Abraham ,Isaac et Jacob ,ne sont pas des patriarches, mais des tribus

23 juillet, 2013

L’antiquité

en lisant l’histoire des patriarches dans la bible

on sent

comme un parfum d’antiquité

de vieux parchemins

d’alliance d’antan entre de trés lointains ancêtres

des  « vieux pères »

**

C’est l’histoire

de tribus qui’ s’allient

se marient, se séparent ,se réconcilient

**

Les alliances entre les tribus

La tribu mère est celle d’Abraham

la tribu de Lot se sépare de celle d’Abraham (Gen 13,1)

**

La tribu d’Abraham s’en remet alors à Dieu

qui lui promet

«  a ta postérité je donnerai ce pays (Gen 15,18)

**

La tribu d’Abraham s’allie ensuite avec la tribu d’Isaac

mais il a fallu 100 ans (Gen 17,17)

pour que celle alliance fut  effective

**

Cette alliance avait pourtant  bien failli être sacrifiée

sur le mont de Morriya

là ou s’élèvera plus tard le temple de Jérusalem

quand Abraham voulut sacrifier Isaac (Gn 22)

**

Des alliances qui se font et se refont

comme celle avec la tribu d’Ismael  

(Gn 25,12)

**

Plus tard eurent lieu les luttes entre la tribu de Jacob et d’Isaac (Gn 27,1ss)

**

Les âges et les concubines

Ce n’est pas le vieux Abraham qui a 100 ans mais sa tribu

**

Ce n’est pas Abraham qui a une femme Sara et une concubine Agar (Gn 16,1)

mais c’est sa tribu qui s’allie en priorité avec la tribu d Isaac issue de Sara 

et qui finira par se séparer de la tribu d’Ismaël issue d’Agar   

**

La tribu d’Abraham

Ce sont des pauvres

Ce sont des petits

non de fiers nomades

juchés la haut ,

tout la haut

sur le dos de leur chameau

**

Ce sont des petits bergers ,qui avaient des ânes

et que du petit bétail (Gn 12,16)

Il faisaient donc un grand détour pour se rendre sur la terre de Canaan

pour éviter le désert 

Ils passaient  par Haran

là ou se trouve encore un peu d’herbe verte

 pour leurs moutons 

**

Ce sont des poussiéreux 

(hébreux veut dire poussiéreux)

qui ont tout quitté

« quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père «  (Gn 12)

« qui n’ont plus  aucune pierre pour poser la tête » (Mtt 8,29)

**

Ils vont et  viennent au milieu de terres arides

en regardant les étoiles (Gn 15,5)

**

Ce sont des pauvres

mais des pauvres qui ont la foi

cliquez ICI 

La foi d’Abraham :Quitte ton pays (Gn 17,5)

22 juillet, 2013

Abraham est le père de la foi

Dieu lui dit

« tu ne t’appelleras plus Abram mais Abraham (Gn 17,5)

(Ab =abba =père )

le père d’un grand peuple

**

Sa confiance est totale 

Il a tout quitté

 « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père «  (Gn 12)

**

Il est devenu vieux et Dieu lui promet

une prospérité nombreuse 

Dénombre les étoiles …telle sera ta postérité (Gn 15,6 )

mais rien !

Il croit

**

Quand il eut  99 ans, Dieu lui  annonce la naissance d’Isaac (Gn .17,1)

Il croit

mais Sara sa femme rit

c’est pourquoi l’enfant sera appelé Isaac qui veut dire « elle a ri »

**

Isaac grandit

et Dieu demande à Abraham de le sacrifier 

Abraham s’étonne

mais il obéit

il croit 

**

il a confiance

il se détache de tout 

donne la meilleure terre à son neveu Lot

**

mais sa foi a quand même une limite

Quand il demande le pardon pour les gens de Sodome

il marchande avec Dieu comme un commerçant au marché

il demande le pardon pour la ville de Sodome si on y trouve 50 justes puis 40 justes puis …

mais il s’arrête à 10 justes (Gen 18,22ss)

Abraham a t il douté de la miséricorde du père ? 

1...56789