Archive pour la catégorie 'livre des nombres AT'

18è Jeudi ordinaire : Mériba :Le rocher de la foi (Nombres 20, 1-13)

5 août, 2021

 En ces jours-là, le premier mois de l’année, toute la communauté des fils d’Israël arriva dans le désert de Cine. Le peuple s’établit à Cadès. C’est là que Miryam mourut et qu’elle fut enterrée. Comme il n’y avait pas d’eau pour la communauté, ils se rassemblèrent contre Moïse et Aaron. Le peuple chercha querelle à Moïse, en disant : « Ah ! si seulement nous avions expiré, quand nos frères ont expiré devant le Seigneur ! Pourquoi avoir amené l’assemblée du Seigneur dans ce désert où nous allons mourir, nous et nos bêtes ? Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte, et nous avoir amenés dans ce lieu de malheur où l’on ne peut rien semer, où il n’y a ni figuiers, ni vignes, ni grenadiers, et même pas d’eau à boire ! » Moïse et Aaron quittèrent l’assemblée et se rendirent à l’entrée de la tente de la Rencontre. Ils tombèrent face contre terre, et la gloire du Seigneur leur apparut. Le Seigneur parla à Moïse. Il dit : « Prends ton bâton de chef et, avec ton frère Aaron, rassemble la communauté. Puis, sous leurs yeux, vous parlerez au rocher, et il donnera son eau. Pour eux tu feras jaillir l’eau du rocher, et tu feras boire la communauté et ses bêtes. » Comme il en avait reçu l’ordre, Moïse prit le bâton qui était placé devant le Seigneur. Moïse et Aaron réunirent l’assemblée en face du rocher, et Moïse leur dit : « Écoutez donc, rebelles. Est-ce que nous pouvons faire jaillir de l’eau pour vous de ce rocher ? » Moïse leva la main et, de son bâton, il frappa le rocher par deux fois : l’eau jaillit en abondance, et la communauté put boire et abreuver ses bêtes. Le Seigneur dit alors à Moïse et à son frère Aaron : « Puisque vous n’avez pas eu assez de foi pour manifester ma sainteté devant les fils d’Israël, vous ne ferez pas entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne. » Ce sont les eaux de Mériba (c’est-à-dire : les eaux du Défi) où les fils d’Israël ont défié le Seigneur, et où le Seigneur a manifesté parmi eux sa sainteté.

 

1-ord-B-18é-Jeudi

 

Mériba  

le peuple murmure

le peuple doute

c’est l’épreuve de la foi

 

Moïse ,lui même   hésite  

Il s’y prend par 2 fois

de son bâton, il frappa le rocher par deux fois

l’eau pouvait elle sortir du rocher ?

Moîse avait il toujours la foi qui soulève des montages

 

et pourtant Moîse

était le plus humble des hommes

le plus proche de Dieu

qu’il rencontrait chaque jour

sous la tente de la rencontre  

le seigneur lui parlait Moïse face à face, comme un homme parle à son ami. ex 33,11

 

et parce qu’il a douté

il n’entrera pas , malgré tout ses mérites , dans la terre  promise

il n‘aura pas comme Pierre la clé du paradis   

« Puisque vous n’avez pas eu assez de foi pour manifester ma sainteté devant les fils d’Israël, vous ne ferez pas entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne

**

 Evangile : Pierre (Matt.16, 13-23)

 En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. » Alors, il ordonna aux disciples de ne dire à personne que c’était lui le Christ.  À partir de ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. » Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

 

Pierre

Il a moins d’envergure que  Moïse

Il n’a pas sa force ,sa puissance    

il n’est pas monté au Sinaï

il na pas conduit tout un peuple dans le désert pendant 40 ans

 

Le jour de la transfiguration ,sur le mont Thabor

Moïse était debout  au ciel ,à côté de Jésus

Pierre était prosterné  …par terre  

 

Mais Pierre avait la foi   

il le dit haut et fort

« Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant

Oui  Il y croit 

ce n’est que plus tard qu’il doutera

 

mais à  cause de son acte  de foi

à cause de son enthousiasme

jésus aussitôt ,émerveillé et joyeux  s’écrit  

tu es Pierre  et sur cette  Pierre  je bâtirai mon églsie

 

Pierre ne frappe pas sur le rocher pour faire jaillir de l’eau  

il est Pierre ..il est le rocher  

à la tête de l’eglise d’ou jaillira

l’eau du baptême sur

tout ceux qui proclameront  leur foi

celui qui boira de cette eau n’aura plus jamais soif

 

C’est Pierre et  non Moise

qui nous fait rentrer dans la terre  promise

c’est Pierre qui  a les clés  

 

Il faudra quand même  qu’il apprenne à être humble

tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

 

Il reniera

il se fera tout petit

Seigneur tu sais bien que je t’aime   

A cause de sa foi il renaitra

 

 

 

 

 

 

 

18è mercredi ordinaire : La terre promise (Nombres 13, 1-35)

4 août, 2021

 En ces jours-là, dans le désert de Parane, le Seigneur parla à Moïse. Il dit : « Envoie des hommes pour explorer le pays de Canaan que je donne aux fils d’Israël. » Au bout de quarante jours, ces envoyés revinrent, après avoir exploré le pays. Ils allèrent trouver Moïse, Aaron et toute la communauté des fils d’Israël, à Cadès, dans le désert de Parane. Ils firent leur rapport devant eux et devant toute la communauté, et ils leur montrèrent les fruits du pays. Ils firent ce récit à Moïse : « Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. Vraiment, il ruisselle de lait et de miel, et voici ses fruits. Cependant le peuple qui l’habite est puissant, ses villes sont fortifiées et très grandes. Nous y avons même vu des descendants d’Anaq. Les Amalécites habitent le pays du Néguev ; les Hittites, les Jébuséens et les Amorites habitent la montagne ; les Cananéens habitent le bord de la mer et les rives du Jourdain. » Caleb imposa silence au peuple qui faisait face à Moïse et il dit : « Allons-y ! Montons prendre possession de ce pays. Oui, nous nous en rendrons maîtres. » Mais les autres hommes de l’expédition répliquèrent : « Nous ne pouvons pas marcher contre ce peuple, car il est plus fort que nous. » Et, s’adressant aux fils d’Israël, ils se mirent à dénigrer le pays qu’ils avaient exploré : « Le pays que nous avons parcouru pour l’explorer est un pays qui dévore ceux qui veulent s’y installer. Tous les hommes que nous y avons vus sont de très haute taille. Nous y avons même vu des géants, des fils d’Anaq, des descendants de géants. À côté d’eux, nous avions l’air de sauterelles, et c’est bien ainsi qu’ils nous voyaient. » Alors toute la communauté éleva la voix, se mit à crier ; et le peuple pleura cette nuit-là. Le Seigneur parla à Moïse et à son frère Aaron. Il dit : « Combien de temps aurai-je affaire à cette communauté mauvaise qui récrimine contre moi ? Les récriminations des fils d’Israël contre moi, je les ai entendues. Tu leur diras : Aussi vrai que je suis vivant – oracle du Seigneur –, je vous traiterai selon vos paroles mêmes qui sont arrivées jusqu’à mes oreilles. Vous tous qu’on a recensés, les hommes de vingt ans et plus, vous qui avez récriminé contre moi, vos cadavres resteront dans ce désert. Vous avez exploré le pays pendant quarante jours, chaque jour vaudra une année : vous porterez donc le poids de vos fautes pendant quarante ans, et vous saurez ce qu’il en coûte d’encourir ma réprobation. Moi, le Seigneur, j’ai parlé. Oui, c’est ainsi que je traiterai cette communauté mauvaise liguée contre moi. Dans ce désert, tous finiront leur vie : là, ils mourront. »

 

1-ord-B-18è-Mercredi

 

La terre promise

Vraiment, il ruisselle de lait et de miel, et voici ses fruits.

le lait et le miel

c’est la nourriture des dieux selon les Babyloniens

la nourriture d’Emmanu-el (Dieu avec nous ) selon Isaïe  

De crème et de miel il se nourrira, sachant rejeter le mal et choisir le bien. (Is 7, 15)

 Les fruits de l’Esprit  sont la paix, la joie ,la miséricorde…..(Gal 5)a

 

Le combat spirituel

 Caleb  de la tribu de Judas est enthousiaste

 Allons-y ! Montons prendre possession de ce pays.

Avons  nous une telle ferveur ?

 

Il faut lutter contre des géants

. Nous y avons même vu des géants,

notre orgueil  ,notre égoïsme ,nos haines nos jugements

 À côté d’eux, nous avions l’air de sauterelles,

**

Nous avons besoin de la force de l’Esprit Saint

oui nous sommes comme des sauterelles

soyons humbles !

 

Dieu est avec nous ..l’Emmanu-el

ayons la foi …Allons y !

 

Evangile (Matt.15, 21-28)

En ce temps-là, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit pas un mot. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

 

La cananéenne

Elle n’a pas eu peur de quitter son pays  pour rencontrer « Emmanu-el »

elle a été humiliée

comparée  non à des sauterelles mais à des petits chiens

 

comme Caleb elle avait la foi…Une vaillante !  

Elle a reçu le lait et le miel de la terre  promise

sa fille fut guérie !

Livre des nombres (20, 14 ss) : Les « guerres de Yahvé »

4 août, 2021

Dans le désert  ,Ies fils d’Israel étaient souvent en guerre…Contre Edom(20,14), contre les amorites  (21) Moab (22) ,conte Madian (31)

 

Israel ne voulait pas la guerre  

mais seulement des droits de passage

De Qadesh, Moïse envoya des messagers au roi d’Edom pour lui dire :

Nous avons crié vers le Seigneur et il a entendu nos cris : il a envoyé un ange pour nous faire sortir d’Egypte. Nous voici maintenant à Qadesh, ville située à la limite de ton territoire. 

Laisse-nous donc passer par ton pays ! Nous ne passerons ni dans les champs ni dans les vignes ; nous ne boirons pas l’eau des puits ; nous irons par la route royale sans nous en écarter ni à droite ni à gauche jusqu’à ce que nous ayons traversé ton territoire. » 

Mais Edom lui répondit : « Tu ne passeras pas chez moi, sinon je sortirai en armes à ta rencontre.

 

Ce fut le commencement des « guerres de Yahvé »  

 Ils restèrent  40 ans dans le désert et à Cades

le temps d’une génération

Le Seigneur s’est enflammé de colère contre Israël et il les a fait errer dans le désert pendant quarante ans

Jamais ces hommes qui sont montés d’Egypte – ceux de vingt ans et plus – ne verront la terre que j’ai promise à Abraham, à Isaac et à Jacob, puisqu’ils ont hésité à me suivre !” 

Seuls furent exceptés Caleb, fils de Yefounnè, le Qenizzite, et Josué, fils de Noun, parce qu’ils avaient suivi le Yahvé sans hésitation. 

**

puis il s entreprirent la conquête  de la terre promise

 

Le recensement

On recensa  ,dans chaque tribu les hommes capables de combattre

Yahvè dit à Moïse et au prêtre Eléazar, fils d’Aaron :  « Dressez l’état, par famille, de toute la communauté des fils d’Israël, de tous ceux de vingt ans et plus qui servent dans l’armée d’Israël. » (26-1)

 Y compris  ceux de la tribu de Gad et  Rubens qui désiraient s’installer en Jordanie

 Les fils de Gad et les fils de Ruben dirent à Moïse : « Tes serviteurs se conformeront aux ordres de mon seigneur. Nos femmes et nos enfants, nos troupeaux et toutes nos bêtes resteront ici, dans les villes du Galaad. Et tes serviteurs, tous équipés pour partir en campagne, passeront devant le SEIGNEUR pour monter au combat, comme mon seigneur le dit. »(32,25)

**

Les  nouveaux responsables

Eléazar va remplacer Aaron

  Aaron mourut  au sommet de la montagne . Moïse prit ses vêtements à Aaron et il en revêtit son fils Eléazar . Puis Moïse et Eléazar redescendirent de la montagneToute la communauté vit qu’Aaron avait expiré, et toute la maison d’Israël le pleura pendant trente jours.(20,27)

 Josué va remplacer Moïse

Le Seigneur dit à Moïse : « Prends Josué, fils de Noun ; c’est un homme qui est inspiré. Tu lui imposeras la main, tu le présenteras au prêtre Eléazar ainsi qu’à toute la communauté et tu l’établiras dans sa charge sous leurs yeux.Tu lui donneras une part de ta puissance afin que toute la communauté des fils d’Israël lui obéisse. il se présentera devant le prêtre Eléazar qui demandera pour lui, devant le Seigneur  la décision du Ourim.(27,18)

 Caleb remplace Judas

 

La conquête

Ce ne sont plus des esclaves en procession qui fuient l’Egypte

Ce ne sont plus des hommes qui murmurent dans le désert

ce sont de nouveau combattants, aguerris par 40 ans de privation  et de méditations   

 

Ils  sont forts  

ils ont la foi en Yahvé, le Dieu du Sinaï

ils vont à la conquête des villes

Yahvé dit à Moïse : Quand vous passerez le Jourdain pour entrer dans le pays de Canaan, vous vous choisirez des villes qui vous serviront de villes de refuge.Ces villes serviront de refuge aussi bien aux fils d’Israël qu’à l’émigré et à l’hôte de passage au milieu d’eux ;35,9

 Ils vont détruire les idoles  

Ils vont changer  les mœurs

mais ce sera souvent au prix de véritables massacres. 

 Vous tous qui avez tué quelqu’un ou qui avez touché un mort, vous ferez votre purification le troisième et le septième jour, aussi bien vous-mêmes que vos prisonniers. 31,18

  Les soldats avaient pillé chacun pour soi. le prêtre Eléazar reçut l’or des chefs de millier et de centaine ; ils l’apportèrent dans la tente de la rencontre pour servir aux fils d’Israël de mémorial devant Yahvé  31,53   

18è Mardi ordinaire : Myriam et Aaron (Nombres 12, 1-13)

3 août, 2021

En ces jours-là, parce que Moïse avait épousé une femme éthiopienne, sa sœur Miryam et son frère Aaron se mirent à le critiquer. Ils disaient : « Le Seigneur parle-t-il uniquement par Moïse ? Ne parle-t-il pas aussi par nous ? » Le Seigneur entendit. – Or, Moïse était très humble, l’homme le plus humble que la terre ait porté. Soudain, le Seigneur dit à Moïse, à Aaron et à Miryam : « Sortez tous les trois pour aller à la tente de la Rencontre. » Ils sortirent tous les trois. Le Seigneur descendit dans la colonne de nuée et s’arrêta à l’entrée de la Tente. Il appela Aaron et Miryam ; tous deux s’avancèrent, et il leur dit : « Écoutez bien mes paroles : Quand il y a parmi vous un prophète du Seigneur, je me fais connaître à lui dans une vision, je lui parle dans un songe. Il n’en est pas ainsi pour mon serviteur Moïse, lui qui, dans toute ma maison, est digne de confiance : c’est de vive voix que je lui parle, dans une vision claire et non pas en énigmes ; ce qu’il regarde, c’est la forme même du Seigneur. Pourquoi avez-vous osé critiquer mon serviteur Moïse ? » La colère du Seigneur s’enflamma contre eux, puis il s’en alla. La nuée s’éloigna de la tente, et voici : Miryam était couverte d’une lèpre blanche comme de la neige. Aaron se tourna vers elle, et voici qu’elle était lépreuse. Il dit alors à Moïse : « Je t’en supplie, mon seigneur, ne fais pas retomber sur nous ce péché que nous avons eu la folie de commettre. Que Miryam ne soit pas comme l’enfant mort-né dont la chair est à demi rongée lorsqu’il sort du sein de sa mère ! » Moïse cria vers le Seigneur : « Dieu, je t’en prie, guéris-la ! »

 

1-ord-B-18è-Mardi

 

Myriam et Aaron  ont commis une double faute

ils ont dit du mal de Moise

. Pourquoi avez-vous osé critiquer mon serviteur Moïse

ils étaient jaloux

Pourquoi le Seigneur ne parle-t-il pas aussi par nous ?

 

Ne pas juger

 Ne jugez pas….

Qu’as-tu à regarder la paille qui est dans l’œil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ? (Mtt 7,1) 

Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés..» (Luc 6, 37).

Cette faute est si grave  que selon les juifs ,l’exode fut prolonge de 40 ans

**

Quand on dit du mal des autres

quand on les critique ,quand on les regarde avec un œil mauvais  

nous n’avons  plus l’Esprit  de Dieu en nous

la nuée s’éloigna de la tente,

C’est en souvenir de cette  grave faute que les juifs portent sous leur vêtement une frange qui  se nomme « Tsittsit » c’est-à-dire  ( chut ! tais toi !)

Ne juge pas..Soit humble !

** 

L’orgueil  et la jalousie

Pourquoi Ne parle-t-il pas aussi  par nous ?

**

Dieu se révèle aux humbles aux petits

Or, Moïse était très humble, l’homme le plus humble que la terre ait porté.

.Il fut donc davantage comblé

Myriam était orgueilleuse…se croyait supérieure

l’orgueil et la jalousie sont les oeuvres de la chair

Elle sera punie  dans sa chair 

elle fut couverte d’une lèpre blanche

 

Moïse ne juge pas

Il pardonne

 Dieu, je t’en prie, guéris-la ! »

 **

Evangile: Pierre doute (Matt .14, 22-36)

Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers ses disciples en marchant sur la mer. En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C’est un fantôme. » Pris de peur, ils se mirent à crier. Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez plus peur ! » Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. » Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus. Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! » Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba. Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

Pierre

Il ne juge pas ,mais il doute

Il eut peur et, commençait à  s’ enfoncer

Il a peur du langage de la croix

Il ne comprend pas  

Seigneur sauve moi

**

Il sera pardonné

Il aura la première place  

paie mes brebis

18é Lundi ordinaire : Moïse déprime ( Nombres11, 4-15)

2 août, 2021

En ces jours-là, dans le désert, les fils d’Israël se remirent à pleurer : « Ah ! qui donc nous donnera de la viande à manger ? Nous nous rappelons encore le poisson que nous mangions pour rien en Égypte, et les concombres, les melons, les poireaux, les oignons et l’ail ! Maintenant notre gorge est desséchée ; nous ne voyons jamais rien que de la manne ! »…Moïse entendit pleurer le peuple, groupé par clans, chacun à l’entrée de sa tente. Le Seigneur s’enflamma d’une grande colère. Cela déplut à Moïse, et il dit au Seigneur : « Pourquoi traiter si mal ton serviteur ? Pourquoi n’ai-je pas trouvé grâce à tes yeux que tu m’aies imposé le fardeau de tout ce peuple ? Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple, est-ce moi qui l’ai enfanté, pour que tu me dises : “Comme on porte un nourrisson, porte ce peuple dans tes bras jusqu’au pays que j’ai juré de donner à tes pères” ? Où puis-je trouver de la viande pour en donner à tout ce peuple, quand ils viennent pleurer près de moi en disant : “Donne-nous de la viande à manger” ? Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi. Si c’est ainsi que tu me traites, tue-moi donc ; oui, tue-moi, si j’ai trouvé grâce à tes yeux. Que je ne voie pas mon malheur ! »

 

1-ord-B-18è-Lundi

 

Moïse

Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi. Si c’est ainsi que tu me traites, tue-moi

 Ce géant  ce puissant, qui a tenu tête au pharaon

qui a entraine tout un peuple dans le désert

pendant 40 ans

Lui ,le maitre de l’ancienne alliance

qui a vu Dieu face à face ,

Lui Moïse,  est fatigué

Il n’en peut plus

Il veut mourir

C’est la déprime !

**

Fatigués ,découragés

déprimés

n’est ce pas aussi parfois notre lot

surtout en ces temps difficiles que nous vivons  

dieu nous met à l’épreuve

 

Ayons confiance  ayons la foi

Persévérons !

Dieu nous enverra des compagnons  dans les epreuves   ;

je prélèverai un peu de l’esprit qui est en toi pour le mettre en eux ; ils porteront alors avec toi le fardeau du peuple, et tu ne seras plus seul à le porter (11,18) 

Il enverra son esprit (11,26)

Deux hommes étaient restés dans le camp..l’esprit se posa sur eux…Moïse s’écria : Si seulement tout le peuple de Yahvè devenait un peuple de prophètes sur qui Yahvé  aurait mis son esprit ! »(11,29) 

 **

Evangile : (Matt.14, 13-21)

 En ce temps-là, quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades.Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! » Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. » Jésus dit : « Apportez-les moi. » Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

Donnez-leur vous-mêmes à manger 

là encore Dieu nous demande l’impossible

C’est trop !

On a que 5 pains et 2 poissons  

 

En fait Jésus nous demande de croire  

Avons nous la foi ?

Croyons nous en son amour ?

On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins

pour les 12 tribus d’Israel  c’est-à-dire pour  les enfants  d’Abraham ,le  père de la foi

 

Livre des Nombres (1,1-8 ,24) : Les tribus en procession

1 août, 2021

la marche du peuple d’ Israel dans le désert  

 

Une procession

une foule  immense

en grand nombre

recensé par tribus

en marche vers la terre promise

Le total des Israélites recensés, âgés de vingt ans et plus, et aptes au service militaire, s’élevait ainsi à 603 550.(1,45)

 Les membres de la tribu de Lévi ne furent pas recensés en même temps que les autres Israélites. 

les levites assureront le service de la demeure du témoignage( 1,54)

 

La bénédiction au début de la procession (6,22)

Le Seigneur dit à Moïse : 

Aaron et  ses fils  devront  bénir les Israélites. Ils diront :

Que le Seigneur vous bénisse et vous protège !

Que le Seigneur fasse briller sur vous la lumière de sa face

et vous manifeste sa grâce !

Que le Seigneur vous montre sa bienveillance

et vous accorde la paix !”

Lorsque les prêtres prononceront ainsi mon nom pour bénir les Israélites, je leur accorderai moi-même ma bénédiction

 

Les lévites seront en tête  de la marche ( 7 5)

Ils amenaient  six chars à bœufs et douze bœufs

 Ces chars et ces bœufs seront utilisés pour le service de la tente de la rencontre. Tu les confieras aux lévites, en fonction de leurs tâches respectives. » 

 À partir de ce moment-là, les lévites viendront exercer leur ministère dans la tente de la rencontre.

 ils sont à ma disposition, en tant que délégués des autres Israélites. Je me les réserve pour remplacer les premiers-nés du peuple d’Israël. 

En effet, tous les premiers-nés en Israël m’appartiennent,  Depuis le jour où j’ai fait mourir tous les premiers-nés du pays d’Égypte, les premiers-nés israélites me sont réservés. 8,5

**

La nuée (9)

Les fils d’Israel suivront la nuée

en toute confiance

 Le jour où l’on dressa la demeure, la nuée vint recouvrir la tente qui abritait le document de l’alliance. Le soir, cette nuée devint lumineuse, et elle le resta jusqu’au matin. 

…Chaque fois que la nuée s’élevait au-dessus de la tente, les Israélites levaient le camp, pour aller s’installer à l’endroit où la nuée venait se poser. 

ils ne déplaçaient pas le camp tant que la nuée restait sur la demeure. 

Si la nuée restait longtemps sur la demeure, les Israélites obéissaient au Seigneur et ne partaient pas. 

dès qu’elle s’élevait, les Israélites levaient le camp. 

ls agissaient conformément aux ordres que le Seigneur avait donnés

 

Le voyage de l’arche (10,35)

dans le  texte hébraîque ,il n’y a  pas de ponctuation  

Il  existe  cependant une exception de taille

au  verset (10,35-36 )

nommé le voyage de l’arche

Au moment du départ du coffre de l’alliance, Moïse s’écriait :

 « Dresse-toi, Seigneur, afin que tes ennemis soient dispersés et que tes adversaires s’enfuient devant toi ! » 

Et lorsque l’on déposait le coffre,

 Moïse s’écriait : « Seigneur, reviens prendre place au milieu des familles innombrables d’Israël ! »

 

Ce verset est  ponctué de 2 points au début et à la fin

Certains commentateurs disent que ce passage forme un livre à lui tout seul

transformant ainsi  les « nombres » en 3 livres .

 Il  n’y a donc pas  5 livres dans le pentateuque mais 7   

 

L’arche  est sans cesse en mouvement 

Les croyants depuis Abraham voyage 

ce sont les paîens (paysans) qui s’attachent à leurs terres et ne progressent pas

 

Les fils d’Israel l sont donc en procession derrière  l’arche

Ils n’ont peur de rien

Dieu est avec  eux

Un  peuple toujours vainqueur

que tes ennemis soient dispersés

 

Les fils d’Israel sont en famille  

il  reposeront en paix  

« Seigneur, reviens prendre place au milieu des familles innombrables d’Israël ! »

 

3é Lundi de carême : L’homme au regard pénétrant (Nombres 24, 2-17)

16 décembre, 2019

En ces jours-là, levant les yeux, le prophète païen Balaam vit Israël qui campait, rangé par tribus. L’esprit de Dieu fut sur lui, et il prononça ces paroles énigmatiques : « Oracle de Balaam, fils de Béor, oracle de l’homme au regard pénétrant, oracle de celui qui entend les paroles de Dieu. Il voit ce que le Puissant lui fait voir, il tombe en extase, et ses yeux s’ouvrent. Que tes tentes sont belles, Jacob, et tes demeures, Israël ! Elles s’étendent comme des vallées, comme des jardins au bord d’un fleuve ; le Seigneur les a plantées comme des aloès, comme des cèdres au bord des eaux ! Un héros sortira de la descendance de Jacob, il dominera sur des peuples nombreux. Son règne sera plus grand que celui de Gog, sa royauté sera exaltée. »  Balaam prononça encore ces paroles énigmatiques : « Oracle de Balaam, fils de Béor, oracle de l’homme au regard pénétrant, oracle de celui qui entend les paroles de Dieu, qui possède la science du Très-Haut. Il voit ce que le Puissant lui fait voir, il tombe en extase, et ses yeux s’ouvrent. Ce héros, je le vois – mais pas pour maintenant – je l’aperçois – mais pas de près : Un astre se lève, issu de Jacob, un sceptre se dresse, issu d’Israël. »

 

oracle de l’homme au regard pénétrant,

En bas dans la vallée Balaam  aperçoit  

un peuple pauvre , méprisé, errant ,émigrant

la peuple des Hébreux

(Hébreux  veut dire les poussiéreux)

 

Avent-Balaam

 

Balaam les aperçoit

mais il voit au-delà

il voit les cœurs

Il voit  la foi de tout un peuple

le peuple d’Israel  

le peuple des croyants

 

le peuple qui lutte la nuit comme Jacob  pour connaître le nom de Dieu

qui marche  dans le sert vers la terre promise

 

oracle de celui qui entend les paroles de Dieu.

Balaam sait que Dieu est amour

Comment maudirais je ,quand Dieu ne maudit pas (Nb 23,8)

Dieu nous a promis un sauveur

Est ce lui qui dit et ne fait pas, lui  qui parle et n’accomplit pas (Nb 23,19)

**

d’où son chant joyeux  

Que tes tentes sont belles, Jacob, et tes demeures, Israël

**

l’étoile

Un astre se lève, issu de Jacob, un sceptre se dresse, issu d’Israël.

Comme Balaam et  comme les mages qui ont suivi la petite étoile

puissions nous avoir les yeux perçants   

Nous avons vu un astre se lever (Mtt2,2)

**

Comme Balaam et les bergers puissions nous entendre  le chant des anges

qui ne maudissent pas mais chantent

paix sur terre aux hommes qu’il aime

**

un œil perçant  pour reconnaître l’amour divin  au-delà du nouveau né

l’amour dans le cœur de Marie  et Joseph

la richesse dans la pauvreté de la grotte

le bonheur des pauvres

le bonheur des croyants

Le livre des nombres, dans la Bible : Introduction

8 août, 2017

Le lévitique était destiné aux lévites..Le livre des nombres était il destiné  aux militaires ? En tous les cas le peuple en marche dans le désert, ressemble à une armée

**

Une armée

Le Chapitre 1 ne ressemble t il pas à « l’appel » qui a lieu chaque matin dans les armées   Ils rassemblèrent toute la communauté,…et les fils d’Israël établirent leurs généalogies par clans et par familles en relevant les noms des hommes de vingt ans et plus, un par un. (Nb 1, 18 )

**

Le chapitre 2 : Les hommes sont répartis en régiments

C’est ainsi qu’ils campaient, avec leurs bannières : et c’est ainsi qu’ils partirent chacun selon son clan, (Nb 2,34 )

**

La guerre

Pendant 40 ans   dans le désert autour de Cades ce fut la guerre car il fallait traverser des territoires ennemis pout atteindre la terre promise  

 Edom refusa de laisser passer Israël sur son territoire et Israël s’éloigna de lui.(20, 21) … Sihôn ne permit pas à Israël de traverser son territoire, il rassembla tout son peuple et sortit à la rencontre d’Israël dans le désert.où il livra bataille à Israël. …(21, 23) …Israël prit toutes les villes ; il s’établit dans toutes les villes des Amorites, à Heshbôn et dans toutes ses dépendances. (21,25) et ainsi de suite ..

**

Les trompettes d’argent

Le Seigneur dit à Moïse : « Fais faire deux trompettes d’argent – tu les feras en métal forgé ; elles te serviront à convoquer la communauté et à faire partir les camps (10,1)

**

En tête… l’arche d’alliance

Quand l’arche partait, Moïse disait :

« Lève-toi, SEIGNEUR !

Tes ennemis se disperseront, tes adversaires s’enfuiront devant toi ! »

Et quand elle faisait halte,

il disait :

 « Reviens, SEIGNEUR ! …

Innombrables sont les milliers d’Israël ! » (Nb10, 35)

 

Alors Israël entonnait le chant des nomades, le chant du puits  

 « Monte, puits ! Acclamez-le !

Puits creusé par des chefs, foré par les nobles du peuple, avec leurs sceptres, avec leurs bâtons »(21,18)

(NB. ces 2 textes font partis des plus vieux texte bibliques  

**

Cadés

Le camp principal  était à Cadés, Kadoch veut dire « sainte »…la ville sainte

  Cliquez ICI 

**

 Le peuple s’établit à Qadesh. C’est là que mourut Miryam et qu’elle fut enterrée. (20,1) De Qadesh, Moïse envoya des messagers au roi d’Edom (20,14)

**

Israel quitte l’Egypte ,passe à Cades et y reste (juges 11,16)

ils sont restés de longs jours à Cades (Dt 1, 46) 

le mont Sinaï est à 40 kms au sud de Cades (au djebel Habal) Cliquez ICI 

La manne

Parfois Israël allait dans le désert ramasser de la manne Cliquez ICI 

Le serpent d’airain

L’armée n’avait pas toujours bon moral Cliquez ICI 

Myriam

Même Myriam la soeur de Moïse avait des doutes Cliquez ICI 

Les oracles de Balaam mais Dieu était avec eux   Cliquez ICI  

La révolte de Corée  et le rameau de Aaron

Les pretres du temple ont ajoutés des textes au cours du 5é s avt JC   Cliquez ICI 

Le livre des nombres : Le rôle des prêtres et des lévites

8 août, 2017

Dans « le livre des nombres »  écrit en partie au cours du 9é s avnt JC,on trouve beaucoup d’additions ajoutées par les prêtres du 6é siécle 

**

Après l’exil à Babylone les prêtres ont rebâti le temple de Jérusalem 

et reprirent le pouvoir

**

A ceux qui s’opposaient à eux

ils rappellent  que déjà du temps de Moïse ,on s’était  opposé à lui

et racontent 2 événements que l’on trouve nulle part ailleurs

**

La révolte de Corée (Nb 16,1-35)

Ils s’ameutèrent contre Moïse et Aaron : « En voilà assez ! leur dirent-ils. Tous les membres de la communauté sont saints et le SEIGNEUR est au milieu d’eux ; de quel droit vous élevez-vous au-dessus de l’assemblée du Seigneur ? »

..Moïse il dit à Coré et à toute sa bande : « Demain matin, le Seigneur fera connaître qui est à lui, qui est saint et qui est admis à l’approcher ; et celui qu’il aura choisi, il l’admettra à l’approcher. 

.. Un feu que le SEIGNEUR fit jaillir consuma les deux cent cinquante hommes qui présentaient l’encens. (16, 35)

**

Le rameau de Aaron (Nb 17, 14-21)

Le SEIGNEUR dit à Moïse : 

 « Parle aux fils d’Israël et fais-toi remettre par eux un bâton par tribu, soit douze bâtons, remis par tous leurs responsables de tribus. Tu écriras le nom de chacun d’eux sur son bâton. 

Sur le bâton de Lévi, tu écriras le nom d’Aaron car il y aura un seul bâton par chef de tribu. 

Tu déposeras les bâtons dans la tente de la rencontre – devant la charte – là où je vous rencontre. 

L’homme dont le bâton bourgeonnera, c’est lui que j’ai choisi : ainsi j’éloignerai de moi les murmures des fils d’Israël, eux qui murmurent contre vous. » 

donc les lévites seuls peuvent rendre un culte dans le temple    

**

Le rôle des prêtres et des lévites (Nb 18, 1-7)

Le Seigneur dit à Aaron : « C’est toi, tes fils et ta famille qui répondrez des fautes commises à l’égard du sanctuaire, et c’est toi et tes fils qui répondrez des fautes commises dans l’exercice de votre sacerdoce. 

Tu laisseras aussi tes frères de la tribu de Lévi, la tribu de ton père, s’approcher avec toi du sanctuaire. Ils seront tes adjoints, ils te seconderont ; mais c’est toi et tes fils qui vous tiendrez devant la tente de la charte. 

Tu le vois, je prends moi-même parmi les fils d’Israël vos frères les lévites, je vous en fais don : ils sont donnés au Seigneur pour assurer les services de la tente de la rencontre. 

**

Toi et tes fils, vous exercerez le sacerdoce pour tout ce qui concerne l’autel et ce qui est derrière le voile ; vous vous acquitterez de vos fonctions. Je vous donne le sacerdoce, c’est la fonction que je vous attribue. Le profane qui s’approcherait sera mis à mort. »

**

C’est une religion de la crainte  !

Que vienne donc le Seul prêtre

l’unique prêtre

Jésus Christ

qui donne sa vie 

Nombres (11, 4-15) : La manne

7 août, 2017

En ces jours-là, dans le désert, les fils d’Israël se remirent à pleurer : « Ah ! qui donc nous donnera de la viande à manger ? Nous nous rappelons encore le poisson que nous mangions pour rien en Égypte, et les concombres, les melons, les poireaux, les oignons et l’ail ! Maintenant notre gorge est desséchée ; nous ne voyons jamais rien que de la manne ! » La manne était comme des grains de coriandre, elle ressemblait à de l’ambre jaune. Le peuple se dispersait pour la recueillir ; puis on la broyait sous la meule, ou on l’écrasait au pilon ; enfin on la cuisait dans la marmite et on en faisait des galettes. Elle avait le goût d’une friandise à l’huile. Lorsque, pendant la nuit, la rosée descendait sur le camp, la manne descendait sur elle.Moïse entendit pleurer le peuple, groupé par clans, chacun à l’entrée de sa tente. Le Seigneur s’enflamma d’une grande colère. Cela déplut à Moïse, et il dit au Seigneur : « Pourquoi traiter si mal ton serviteur ? Pourquoi n’ai-je pas trouvé grâce à tes yeux que tu m’aies imposé le fardeau de tout ce peuple ? Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple, est-ce moi qui l’ai enfanté, pour que tu me dises : “Comme on porte un nourrisson, porte ce peuple dans tes bras jusqu’au pays que j’ai juré de donner à tes pères” ? Où puis-je trouver de la viande pour en donner à tout ce peuple, quand ils viennent pleurer près de moi en disant : “Donne-nous de la viande à manger” ? Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi. Si c’est ainsi que tu me traites, tue-moi donc ; oui, tue-moi, si j’ai trouvé grâce à tes yeux. Que je ne voie pas mon malheur ! »

La manne

C’est le pain de vie

Cliquez ICI

C’est la parole de Dieu

 

 

La-manne

Il faut vivre de cette parole

la méditer  

la broyer

ella a goût de miel

La manne était comme des grains de coriandre, elle ressemblait à de l’ambre jaune. Le peuple se dispersait pour la recueillir ; puis on la broyait sous la meule, ou on l’écrasait au pilon ; enfin on la cuisait dans la marmite et on en faisait des galettes.

Cette parole a du Goût

 Elle avait le goût d’une friandise à l’huile.

**

La conversion

Moïse entendit pleurer le peuple, groupé par clans, chacun à l’entrée de sa tente. Le Seigneur s’enflamma d’une grande colère

Pour vraiment goûter la  parole de Dieu  

il faut changer de vie

changer de cœur

se convertir

quitter ses attachements

devenir un homme nouveau selon Dieu

Revêtez-vous de l’homme nouveau, créé selon Dieu (Ep 4,24)

**

Ensemble

Il faut écouter cette parole ensemble

en partageant notre foi

nous sommes responsables aussi de nos frères

Comme on porte un nourrisson, porte ce peuple dans tes bras jusqu’au pays que j’ai juré de donner à tes pères”

**

avec la grâce de Dieu

avec l’aide de l’Esprit car c’est lui qui fait tout

Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi.

**

Exégèse  

Ces textes racontent des événements qui pourraient avoir eu lieu vers les 1400 ou même 1200 avant Jésus Chrsit

On ne sait pas trop !

Ils ont ensuite été rédigés par écrit vers les années 900 ou même sous le temps du roi Josias  

Cliquez ICI 

ce qui explique  certaines contradictions    

**

On peut cependant y  retrouver un fond historique

Ainsi le  « miracle » de la manne et des cailles a toujours lieu

la manne  est une sécrétion  déposée par des insectes sur les arbustes en mai et juin dans le Sinaï

et non dans la région de Cades

Les cailles reviennent d’Europe  tous les ans en Automne

dans le sud Ouest du Sinaï

Ces deux phénomènes n’ont donc pas lieu en même temps et au même endroit  

**

Les récits venant des traditions diverses ont donc été imbriqués les uns dans les autres par les rédacteurs du 9é ou du 6é Siècle avant JC

**

Peu importe !

La bible est un livre de théologie et non un livre histoire  

ce n’est donc pas l’histoire  qui importe

mais la leçon  qu’il faut en tirer

pour notre propre vie spirituelle

aujourd’hui

 

12