Archive pour la catégorie 'AT livres de la sagesse'

9e Samedi ordinaire (B) : Raphael (Tobie (12, 1-20)

5 juin, 2021

Tobith appela son fils Tobie et lui dit : « Mon enfant, pense à donner son salaire à ton compagnon de voyage, et ajoute un supplément. » Tobith appela Raphaël et lui dit : « Accepte comme salaire la moitié de tout ce que tu as rapporté, et va, porte-toi bien ! » Alors l’ange les prit tous deux à part et leur dit : « Bénissez Dieu et célébrez-le devant tous les vivants pour le bien qu’il vous a fait. Bénissez-le et chantez son nom. Annoncez à tous les hommes les actions de Dieu comme elles le méritent, et n’hésitez pas à le célébrer. S’il est bon de tenir cachés les secrets d’un roi, il faut révéler les œuvres de Dieu et les célébrer comme elles le méritent. Faites le bien, et le mal ne vous atteindra pas. Mieux vaut prier avec vérité et faire l’aumône avec justice, qu’être riche avec injustice. Mieux vaut faire l’aumône qu’amasser de l’or. L’aumône délivre de la mort et purifie de tout péché. Ceux qui font l’aumône seront rassasiés de vie, tandis que le pécheur et l’homme injuste sont leurs propres ennemis. Je veux vous révéler toute la vérité, sans rien vous cacher. Je viens de vous dire que, s’il est bon de tenir cachés les secrets d’un roi, il faut révéler les œuvres de Dieu comme elles le méritent. Eh bien ! Quand tu priais en même temps que Sarra, c’était moi qui présentais votre prière devant la gloire de Dieu, pour qu’il la garde en mémoire, et je faisais de même lorsque tu enterrais les morts. Quand tu n’as pas hésité à te lever, à laisser ton repas et à partir enterrer un mort, c’est alors que j’ai été envoyé vers toi pour te mettre à l’épreuve, mais Dieu m’a aussi envoyé pour te guérir, ainsi que Sarra, ta belle-fille. Moi, je suis Raphaël, l’un des sept anges qui se tiennent ou se présentent devant la gloire du Seigneur. Et maintenant, bénissez le Seigneur sur la terre ! Célébrez Dieu ! Voici que je remonte auprès de celui qui m’a envoyé. Mettez par écrit tout ce qui vous est arrivé. » Alors l’ange remonta au ciel.  

  

1-ord-B-9è-Samedi

Rapha-EL = Dieu guerit

 

Un Guide  

un  messager envoyé par Dieu

Il nous guide sur  le chemin qui mène à Dieu  

pour recevoir l’héritage des enfants  de Dieu

Il nous dévoile les trésors du royaume de Dieu  

S’il est bon de tenir cachés les secrets d’un roi, il faut révéler les œuvres de Dieu et les célébrer.  

**

Le vieux Tobith rend grâce

Mon enfant, pense à donner son salaire à ton compagnon de voyage,

C’est gratuit ! Un grâce pour tous les croyants

Dieu est toujours là !  toujours présent  quand nous le prions

 

L’échelle de Jacob

Raphael est un  des messagers  qui font le « va et vient »

entre Dieu et nous au cours de nos  prières  

un des anges qui monte et descend  sur l’échelle de Jacob  (Gen 28)

il fait monter nos  prières

et il redescend pour nous combler de grâce

Ce fut à « Beth-el » la maison de  Dieu  

 Quand tu priais en même temps que Sarra, c’était moi qui présentais votre prière devant la gloire de Dieu,

 

L’aumône

L’ange est là quand nous prions

Il est là quand nous partageons !

. L’aumône délivre de la mort et purifie de tout péché

Il est là quand nous nous entraidons

 Quand tu n’as pas hésité à te lever, à laisser ton repas et à partir enterrer un mort,

 C’est alors que Dieu nous  dira  comme le vieux Tobith à la jeune Sarra

viens ma fille ! Entre dans ma maison (12,20)

 

Evangile : La pauvre veuve (Marc 12, 38-44)

Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait comment la foule y mettait de l’argent. Beaucoup de riches y mettaient de grosses sommes. Une pauvre veuve s’avança et mit deux petites pièces de monnaie. Jésus appela ses disciples et leur déclara : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres. Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. »

 

Cette maison c’est Bethel

la maison de Jacob ,la maison des croyants

le temple de Dieu

des petits ,des humbles

de la pauvre veuve  qui est prêt à tout donner pour Dieu et ses frères

Jésus était là , présent..Il la regardé ..Il l’a aimé

Viens  ma fille…Entre dans  ma maison   

 

 

 

9è Vendredi ordinaire : Les Bénédictions dans le livre de Tobie (Tobie 11, 5-17)

4 juin, 2021

En ces jours-là, Anna était assise à l’entrée de la cour et surveillait la route par laquelle son fils était parti. Elle le reconnut qui arrivait et cria à Tobith : « Voici ton fils qui revient, et aussi son compagnon de voyage. » Raphaël dit à Tobie, avant que celui-ci ne s’approche de son père : « J’ai la certitude que ses yeux vont s’ouvrir. Étale sur eux le fiel du poisson ; le remède provoquera la contraction des yeux et en détachera le voile blanchâtre. Ton père retrouvera la vue et verra la lumière. » Anna courut se jeter au cou de son fils et lui dit : « Je te revois, mon enfant. À présent, je peux mourir ! » Et elle se mit à pleurer. Quant à Tobith, il se leva et franchit l’entrée de la cour en trébuchant. Tobie alla vers lui, le fiel du poisson à la main. Il lui souffla dans les yeux, le saisit et lui dit : « Confiance, père ! » Puis il lui appliqua le remède et en rajouta. Ensuite, de ses deux mains, il lui retira les pellicules en partant du coin des yeux. Tobith se jeta alors au cou de son fils et lui dit en pleurant : « Je te revois, mon enfant, toi, la lumière de mes yeux ! » Et il ajouta : « Béni soit Dieu ! Béni soit son grand nom ! Bénis soient tous ses saints anges ! Que son grand nom soit sur nous ! Bénis soient tous les anges pour tous les siècles ! Car Dieu m’avait frappé, mais voici que je revois mon fils Tobie. » Tobie entra dans la maison, tout joyeux et bénissant Dieu à pleine voix. Il raconta à son père qu’il avait fait bon voyage, qu’il rapportait l’argent et comment il avait épousé Sarra, la fille de Ragouël : « La voilà qui arrive, ajouta-t-il ; elle est aux portes de Ninive. » Tobith partit à la rencontre de sa belle-fille, aux portes de Ninive ; il était tout joyeux et bénissait Dieu. En le voyant marcher d’un pas ferme et traverser la ville sans que personne le conduise par la main, les habitants furent émerveillés, et Tobith proclamait que Dieu l’avait pris en pitié et lui avait rouvert les  yeux. Quand il arriva près de Sarra, la femme de son fils Tobie, il la bénit en disant : « Sois la bienvenue, ma fille ! Béni soit ton Dieu de t’avoir menée vers nous ! Béni soit ton père ! Béni soit mon fils Tobie et bénie sois-tu, ma fille ! Sois la bienvenue dans ta maison, sois comblée de bénédiction et de joie. Entre, ma fille ! » Ce jour-là fut un jour de joie pour les Juifs qui habitaient Ninive.

 

Tobie

veut dire « Dieu est bon »

 

Tobith était  aveugle .Sarra était veuve 7 fois

mais le récit se termine dans la joie  

la joie des évangiles

 

Tout le monde court  

comme Marie quand elle a rendu visite  à sa cousine

comme  Pierre et Jean quand il se rendirent au tombeau

Le vieux Tobith se lève, trébuche puis court

Les aveugles voient, les boiteux marchent

Les amis se retrouvent

tout le monde revit

(Tobie =Dieu est Bon)

 

1-ord-B-9é-vendredi-f

 

Les Bénédictions

Au cours du récit

tous , fort de leur foi  

et malgré leurs souffrances  

n’avaient cessé de bénir Dieu

 

Sarra avait ouvert sa fenêtre  et avait rendu grâce pour la nature

soit Béni pour toutes tes œuvres ….(Tobie 3,12)

Tobie et Sarra ,le soir des noces prient ensemble

Tu es Béni, Dieu  de nos pères …. ( 8,5)

Il nous donne le pouvoir de donner la vie

Ragouel qui avait dejà creusé la tombe du couple s’écrie

tu es Béni, Seigneur , de m’avoir réjoui…. (8,15)  

Tobith en pleurant se jeta dans les bras de son fils

Béni soit Dieu ! Béni soit son grand nom ! Bénis soient tous ses saints anges ! Que son grand nom soit sur nous ! Bénis soient tous les anges pour tous les siècles

 

Le plus étonnant !

la dernière bénédiction semble faire reférence à la Trinité

 Béni soit ton père !  .. Béni soit mon fils Tobie …et bénie sois-tu, ma fille !

 Sarra (la reine) ,la femme de l’apocalypse couronnée de 12  étoiles ,l’Eglise

Entre ,ma fille ,

dans la famille des croyants ,chez le père et le fils  

**

Evangile : Marc (12, 35-37)

En ce temps-là, quand Jésus enseignait dans le Temple, il déclarait : « Comment les scribes peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David ? David lui-même a dit, inspiré par l’Esprit Saint : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : “Siège à ma droite jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis sous tes pieds !” David lui-même le nomme Seigneur. D’où vient alors qu’il est son fils ? » Et la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir.

 Comment pouvons nous comprendre les « Ecritures » sans la lumière de l’Esprit Saint ?

 

 

9é Jeudi ordinaire La prière de Tobie et Sarra (6, 10-11 ; 7, 1-17 ; 8, 4-9)

3 juin, 2021
En ces jours-là, quand Raphaël fut entré en Médie et que déjà il approchait d’Ecbatane, il dit au garçon : « Tobie, mon frère », et celui-ci répondit : « Qu’y a-t-il ? » Raphaël reprit : « Nous devons loger cette nuit chez Ragouël. Cet homme est ton parent, et il a une fille qui s’appelle Sarra. » Entré à Ecbatane, Tobie dit à Raphaël : « Azarias, mon frère, conduis-moi tout droit chez notre frère Ragouël. » Raphaël le conduisit donc chez Ragouël. Ils le trouvèrent assis à l’entrée de la cour et le saluèrent les premiers. Il leur répondit : « Grande joie à vous, frères, soyez les bienvenus ! », et il les fit entrer dans sa maison. Tobie et Raphaël prirent un bain, ils se lavèrent, avant de prendre place pour le repas. Puis, Tobie dit à Raphaël : « Azarias, mon frère, demande à Ragouël de me donner en mariage Sarra ma parente. » Ragouël entendit ces mots et dit au jeune Tobie : « Cette nuit, mange, bois, prends du bon temps : toi seul as le droit d’épouser ma fille Sarra, et moi-même je n’ai pas le pouvoir de la donner à un autre homme, puisque tu es mon plus proche parent. Pourtant, je dois te dire la vérité, mon enfant : je l’ai donnée en mariage à sept de nos frères, et ils sont morts la nuit même, au moment où ils allaient s’approcher d’elle. Mais à présent, mon enfant, mange et bois : le Seigneur interviendra en votre faveur. » Tobie répliqua : « Je ne mangerai ni ne boirai rien, tant que tu n’auras pas pris de décision à mon sujet. » Ragouël lui dit : « Soit ! elle t’est donnée en mariage selon le décret du Livre de Moïse ; c’est un jugement du ciel qui te l’a accordée. Emmène donc ta sœur. Car, dès à présent, tu es son frère et elle est ta sœur. À partir d’aujourd’hui elle t’est donnée pour toujours. Que le Seigneur du ciel veille sur vous cette nuit, mon enfant, et vous comble de sa miséricorde et de sa paix ! »             Ragouël appela Sarra, qui vint vers lui. Il prit la main de sa fille et la confia à Tobie, en disant : « Emmène-la : conformément à la Loi et au décret consigné dans le Livre de Moïse, elle t’est donnée pour femme. Prends-la et conduis-la en bonne santé chez ton père. Et que le Dieu du ciel vous guide dans la paix ! » Puis il appela sa femme et lui dit d’apporter une feuille sur laquelle il écrivit l’acte de mariage, selon lequel il donnait Sarra à Tobie conformément au décret de la loi de Moïse. Après quoi, on commença à manger et à boire. Ragouël s’adressa à sa femme Edna : « Va préparer la seconde chambre, ma sœur, et tu y conduiras notre fille. » Elle s’en alla préparer le lit dans la chambre, comme Ragouël l’avait demandé, y conduisit sa fille et pleura sur elle. Puis, elle essuya ses larmes et lui dit : « Confiance, ma fille ! Que le Seigneur du ciel change ta douleur en joie ! Confiance, ma fille ! » Puis elle se retira.    

 

La signification des noms

Ce récit est vraiment un récit pour notre temps

Tobie (Tov YA)  « Dieu est bon

Rapha –El  = Dieu guérit…Il se fait appeler Azarias (Azar_ya) =Dieu a soutenu.

C’était le nom d’un des 3 jeunes de la fournaise   

Ragou-El = ami d Dieu    

 

Les épreuves

le vieux Tobith devient aveugle..la jeune Sarra  est 7 fois veuve

de quoi déprimer !

 

La foi

Tobith gémit, Sarra a des pensées suicidaires …Ils doutent ..IL souffrent..Ils luttent  

comme Jésus à Getsemani

mais finalement ils s’en remettent totalement au Seigneur

« non ce que je veux ,mais ce que tu  veux »

 

Ils suivent les commandements

aussi bien Tobith que Ragouel

 

1-ord-B-9è-Jeudi

La prière

tous prient et rendent grâce

en citant les écritures qui les fortifient

Tobith prie :  ‘Tu es juste Seigneur      ‘ (Tobie 3,2)= (ps119, 137)

Sarra prie : Que tes oeuvres sont grandes , Seigneur   (Tobie 3,11)=ps138,2).

Le jeune couple ,malgré les menaces a confiance  et prie   (Tobie8,5) =(Dn 3 et Gen 2)

 Quand les parents de Sarra eurent quitté la chambre et fermé la porte, Tobie sortit du lit et dit à Sarra : « Lève-toi, ma sœur. Prions, et demandons à notre Seigneur de nous combler de sa miséricorde et de son salut. » Elle se leva, et ils se mirent à prier et à demander que leur soit accordé le salut. Tobie commença ainsi : « Béni sois-tu, Dieu de nos pères ; béni soit ton nom dans toutes les générations, à jamais. Que les cieux te bénissent et toute ta création dans tous les siècles. C’est toi qui as fait Adam ; tu lui as fait une aide et un appui : Ève, sa femme. Et de tous deux est né le genre humain. C’est toi qui as dit : “Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui soit semblable.” Aussi, ce n’est pas pour une union illégitime que je prends ma sœur que voici, mais dans la vérité de la Loi. Daigne me faire miséricorde, ainsi qu’à elle, et nous mener ensemble à un âge avancé. » Puis ils dirent d’une seule voix : « Amen ! Amen ! » Et ils se couchèrent pour la nuit.

Parce qu’ils ont la foi

Parce qu’ils suivent les commandements

Parce qu’ils lisent les écritures

Dieu leur envoie un ange

 

Evangile : Tu aimeras ! ( Marc 12, 28-34)

En ce temps-là, un scribe s’avança pour demander à Jésus : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

 Avons-nous confiance ,,, la foi source de paix ?

Aimons nous  vraiment Dieu et nos frères ?

Alors ! Nous ne  serons pas loin du royaume de Dieu

9è mercredi ordinaire (B) : Les pleurs de Tobith et Sarra (Tobie (3, 1-17)

2 juin, 2021

En ces jours-là, la mort dans l’âme, moi, Tobith, je gémissais et je pleurais ; puis, au milieu de mes gémissements, je commençai à prier : « Tu es juste, Seigneur, toutes tes œuvres sont justes, tous tes chemins, miséricorde et vérité ; c’est toi qui juges le monde. Et maintenant, Seigneur, souviens-toi de moi et regarde : ne me punis pas pour mes péchés, mes égarements, ni pour ceux de mes pères, qui ont péché devant toi et refusé d’entendre tes commandements. Tu nous as livrés au pillage, à la déportation et à la mort, pour être la fable, la risée, le sarcasme de toutes les nations où tu nous as disséminés. Et maintenant encore, ils sont vrais les nombreux jugements que tu portes contre moi, pour mes péchés et ceux de mes pères, car nous n’avons pas pratiqué tes commandements ni marché dans la vérité devant toi. Et maintenant, agis avec moi comme il te plaira, ordonne que mon souffle me soit repris, pour que je disparaisse de la face de la terre et devienne, moi-même, terre. Pour moi, mieux vaut mourir que vivre, car j’ai entendu des insultes mensongères, et je suis accablé de tristesse. Seigneur, ordonne que je sois délivré de cette adversité, laisse-moi partir au séjour éternel, et ne détourne pas de moi ta face, Seigneur. Car, pour moi, mieux vaut mourir que connaître tant d’adversités à longueur de vie. Ainsi, je n’aurai plus à entendre de telles insultes. »

 

1-ordi-B-9éMercredi

 

Tobith

IL déprime ..IL gémit..Il pleure

Nous avons péchés ,nous et nos pères

 qui ont refusé d’entendre tes commandements  

Le seul et unique commandement

Aimez vous les uns les autres

Soyez UN ,comme mon père et moi nous sommes UN  

   

Nous manquons d’amour

d’où  la haine ,la violence  les pillages

 Tu nous as livrés au pillage, à la déportation et à la mort

On se moque des autres ,on insulte on humilie

 et Tobith crie

Pour moi, mieux vaut mourir que vivre,.. je suis accablé de tristesse

 

Mais comme Job dans sa souffrance , il a comme un sursaut   

« Je sais moi que mon rédempteur est vivant (Job ,19-25)

il nous sauvera !

comme Job ,Tobith  croit en la résurrection

Laisse moi partir  au séjour éternel  ..ne détourne pas ta face  

‘la vie éternelle c’est qu’il te connaissent toi le seul vraie Dieu (Jn 17)

l’amour

 Seigneur, toutes tes œuvres sont justes, tous tes chemins, miséricorde et vérité ;

 

Dieu lui enverra un ange « Rapha-el »(=Dieu guerit )

qui lui ouvrira les Yeux  

Tobie , en Hebreux veut dire ‘Dieu est bon »

 

Sarra

Or ce jour-là, Sarra, la fille de Ragouël d’Ecbatane en Médie, se fit, elle aussi, insulter par une jeune servante de son père : elle avait été mariée sept fois, et Asmodée, le pire des démons, tuait les maris avant qu’ils ne se soient approchés d’elle. Donc, la servante dit à Sarra : « C’est toi qui as tué tes maris ! En voilà déjà sept à qui tu as été donnée en mariage, et d’aucun d’entre eux tu n’as porté le nom. Pourquoi nous fouetter, sous prétexte que tes maris sont morts ? Va les rejoindre : puissions-nous ne jamais voir de toi un fils ni une fille ! » Ce jour-là, Sarra, la mort dans l’âme, se mit à pleurer. Et elle monta dans la chambre haute de la maison de son père avec l’intention de se pendre. Mais, à la réflexion, elle se dit : « Eh bien, non ! On irait insulter mon père et lui dire : “Tu n’avais qu’une fille, une fille très aimée, et elle s’est pendue à cause de ses malheurs !” Je ferais ainsi descendre mon vieux père plein de tristesse au séjour des morts. Mieux vaut pour moi ne pas me pendre, mais supplier le Seigneur de me faire mourir, pour que je n’aie plus à entendre de telles insultes à longueur de vie. »    Al’instant même, elle étendit les mains vers la fenêtre et fit cette prière : « Béni sois-tu, Dieu de miséricorde ; béni soit ton nom pour les siècles ; que toutes tes œuvres te bénissent à jamais ! » À cet instant précis, la prière de l’un et de l’autre fut portée en présence de la gloire de Dieu où elle fut entendue. Et Raphaël fut envoyé pour les guérir tous deux : à Tobith pour enlever le voile blanchâtre qui couvrait ses yeux afin que, de ses yeux, il voie la lumière de Dieu, et à Sarra, fille de Ragouël, pour la donner en mariage à Tobie, fils de Tobith, et expulser d’elle Asmodée, le pire des démons ; en effet c’est à Tobie que revenait le droit de l’épouser plutôt qu’à tous ses prétendants.

 

elle déprime !

Veuve 7 fois …elle  en peut plus

mieux vaut me pendre

mais soudain elle regarda par la fenêtre

Elle sort d’elle-même…Elle oublie sa detresse

Elle ouvre les yeux ,elle regarde le monde  

« Que tes oeuvres sont belles…Que tes oeuvres sont grandes

 À cet instant précis, la prière de l’un et de l’autre fut portée en présence de la gloire de Dieu où elle fut entendue. Et Raphaël fut envoyé pour les guérir tous deux :

 

Evangile :  Le Dieu des vivants (Marc 12, 18-27)

En ce temps-là, des sadducéens – ceux qui affirment qu’il n’y a pas de résurrection – vinrent trouver Jésus. Ils l’interrogeaient : « Maître, Moïse nous a prescrit : Si un homme a un frère qui meurt en laissant une femme, mais aucun enfant, il doit épouser la veuve pour susciter une descendance à son frère. Il y avait sept frères ; le premier se maria, et mourut sans laisser de descendance. Le deuxième épousa la veuve, et mourut sans laisser de descendance. Le troisième pareillement. Et aucun des sept ne laissa de descendance. Et en dernier, après eux tous, la femme mourut aussi. À la résurrection, quand ils ressusciteront, duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour épouse ? » Jésus leur dit : « N’êtes-vous pas en train de vous égarer, en méconnaissant les Écritures et la puissance de Dieu ? Lorsqu’on ressuscite d’entre les morts, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme les anges dans les cieux. Et sur le fait que les morts ressuscitent, n’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, au récit du buisson ardent, comment Dieu lui a dit : Moi, je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob ? Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Vous vous égarez complètement. »

 Tandis que les savants ,les scribes ,les pharisiens

se disputent en se posant des questions ridicules

 Sarra a eu 7 maris ..De qui sera t elle  la femme dans le ciel ?

 

« La vie éternelle c’est qu’ils te connaissent ,toi le seul vrai Dieu »

Un Dieu juste ,miséricordieux  et vrai  

 le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob ?

 Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. 

9é Mardi ordinaire : Rendez à Dieu ce qui est à Dieu (Marc 12, 13-17)

1 juin, 2021

En ce temps-là, on envoya à Jésus des pharisiens et des partisans d’Hérode pour lui tendre un piège en le faisant parler, et ceux-ci vinrent lui dire : « Maître, nous le savons : tu es toujours vrai ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens, mais tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité. Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? Devons-nous payer, oui ou non ? » Mais lui, sachant leur hypocrisie, leur dit : « Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Faites-moi voir une pièce d’argent. » Ils en apportèrent une, et Jésus leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? – De César », répondent-ils. Jésus leur dit : « Ce qui est à César, rendez-le à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Et ils étaient remplis d’étonnement à son sujet.

 

Rendez à César ce qui est à Cézar  

Les pharisiens sont tout étonnés

ils en restent bouche bée !

Que voulez  dire  Jésus ?

Parle t il de l’impôt ?

 

1-ord-B-9è-mardi

 

Rendez à Dieu ce qui est à Dieu

et à l’homme ce qui est à l’homme

**

Marie elle même nous le dit

en chantant le magnificat

 

Qui est saint ?

Dieu ou l’homme ?

« Saint est son nom »   chantait Marie

« Saint ,saint ,saint »  chantaient les anges vus par IsaÏe

 

Qui nous aime  vraiment

Dieu seul est amour

« son amour s’étend d’âge en âge su ceux qui le craignent » 

« il  s’est fait obeissant jusqu’à la mort et la mort de la croix » 

« faites tout ce qu’il vous dira

On ne peut servir à la fois Dieu et l’argent »

 

En qui faire confiance

« ll tient les promesses qu’il a faite à Abraham et à sa descendance  ..les croyants »

 

Peut on faire totalement confiance en l’homme ,même s’il est est juste, aimable et bon ?

 

Lecture : Il se fâcha contre sa femme (Tobie 2, 9-14)

Cette nuit-là, lors de la fête de la Pentecôte, après avoir enterré un mort, moi, Tobith, je pris un bain, puis j’entrai dans la cour de ma maison et je m’étendis contre le mur de la cour, le visage découvert à cause de la chaleur. Je ne m’aperçus pas qu’il y avait des moineaux dans le mur, au-dessus de moi, et leur fiente me tomba toute chaude dans les yeux et provoqua des leucomes. Je me rendis chez les médecins pour être soigné, mais plus ils m’appliquaient leurs baumes, plus ce voile blanchâtre m’empêchait de voir, et je finis par devenir complètement aveugle : je restai privé de la vue durant quatre ans. Tous mes frères s’apitoyaient sur mon sort, et Ahikar pourvut à mes besoins pendant deux ans jusqu’à son départ pour l’Élymaïde. Pendant ce temps-là, ma femme Anna, pour gagner sa vie, exécutait des travaux d’ouvrière, qu’elle livrait à ses patrons, et ceux-ci lui réglaient son salaire. Or, le sept du mois de Dystros, elle acheva une pièce de tissu et l’envoya à ses patrons ; ils lui réglèrent tout ce qu’ils lui devaient et, pour un repas de fête, ils lui offrirent un chevreau pris à sa mère. Arrivé chez moi, le chevreau se mit à bêler. J’appelai ma femme et lui dis : « D’où vient ce chevreau ? N’aurait-il pas été volé ? Rends-le à ses propriétaires. Car nous ne sommes pas autorisés à manger quoi que ce soit de volé ! » Elle me dit : « Mais c’est un cadeau qu’on m’a donné en plus de mon salaire ! » Je refusai de la croire, je lui dis de rendre l’animal à ses propriétaires, et je me fâchai contre ma femme à cause de cela. Alors elle me répliqua : « Qu’en est-il donc de tes aumônes ? Qu’en est-il de tes bonnes œuvres ? On voit bien maintenant ce qu’elles signifient ! »

  

Tobith  veut dire en hébreux « Tov Ya » « Dieu est bon »

Tobith est il vraiment bon ?

Est il juste ?

Il respecte la loi …Il enterre les morts …  

mais il se dispute avec sa femme

 

Peut on lui faire confiance ?

il se trompe en accusant sa femme d’avoir voler un chevreau  

Il est aveugle  

 

Dieu seul est amour

il envoie son ange Raphael qui veut dire « Dieu guérit »

Dieu seul nous montre le chemin  

je  suis le chemin, la vérité la vie

 

Qu’est ce que la vérité ?

demanda Pilate ,le représentant de Cesar

  

Dans la bible ,Est vrai la personne en qui on peut faire  confiance

la personne qui donne sa vie pour les autres

 

26é samedi ordinaire : Seigneur mes yeux t’ont vu ! (Job 42, 1-17)

3 octobre, 2020

Job s’adressa au Seigneur et dit : « Je sais que tu peux tout et que nul projet pour toi n’est impossible. Quel est celui qui déforme tes plans sans rien y connaître ? De fait, j’ai parlé, sans les comprendre, de merveilles hors de ma portée, dont je ne savais rien. C’est par ouï-dire que je te connaissais, mais maintenant mes yeux t’ont vu. C’est pourquoi je me rétracte et me repens sur la poussière et sur la cendre. »Le Seigneur bénit la nouvelle situation de Job plus encore que l’ancienne. Job posséda quatorze mille moutons et six mille chameaux, mille paires de bœufs et mille ânesses. Il eut encore sept fils et trois filles. Il nomma la première Colombe, la deuxième Fleur-de-Laurier, et la troisième Ombre-du-regard. On ne trouvait pas dans tout le pays de femmes aussi belles que les filles de Job. Leur père leur donna une part d’héritage avec leurs frères. Après cela, Job vécut encore cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils : quatre générations. Et Job mourut âgé, rassasié de jours.

 **

Job a tout perdu

ses biens, sa famille, sa santé

mais malgré sa souffrance, sa détresse

il crie sa foi en Dieu

 

Je sais bien, moi, que mon rédempteur est vivant,
que le dernier, il surgira sur la poussière.

Et après qu’on aura détruit cette peau qui est mienne,
c’est bien dans ma chair que je contemplerai Dieu.
C’est moi qui le contemplerai, oui, moi !
Mes yeux le verront, lui, et il ne sera pas étranger.
Mon cœur en brûle au fond de moi
.(Job 19)

**

Parce qu’il a cru

Job  a oublié sa souffrance

il a ouvert les yeux  

il a vu tout ce que Dieu nous a donné

les splendeurs de la création

Béhémoth ,l’hippopotame (40,15)

 Léviathan ,le crocodile ….40,25)…

 

26é-Samedi-ordinaire-Job

Il a vu Dieu

comme Linné ,le premier à avoir classé les plantes  

j’ai vu Dieu dans une fleur ( Linné)

 

Job ,a retrouvé plus que des milliers de chameau

mais la foi et l’espérance  

des fils et des filles

la première Colombe, la deuxième Fleur-de-Laurier, et la troisième Ombre-du-regard.

Colombe  :la paix

Fleur de laurier ,la gloire des enfants de Dieu

Ombre du regard ,l’humilité

**

Evangile (Luc 10, 17-24)

En ce temps-là, les 72 disciples que Jésus avait envoyés revinrent tout joyeux, en disant : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom. » Jésus leur dit : Ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. »…À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits ….Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. 

 

Nous avons vu  des merveilles encore plus grandes, plus étonnantes que Job

Nos yeux ont vu l’Amour

Un Dieu crucifié , pour nous  

Beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez,

 la promesse du pardon

réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. » 

26é Mercredi ordinaire :Pourquoi la souffrance ?(.Job 9, 1-16)

30 septembre, 2020

Job prit la parole et répondit à ses amis : « En vérité, je sais bien qu’il en est ainsi : Comment l’homme pourrait-il avoir raison contre Dieu ? Si l’on s’avise de discuter avec lui, on ne trouvera pas à lui répondre une fois sur mille. Il est plein de sagesse et d’une force invincible, on ne lui tient pas tête impunément. C’est lui qui déplace les montagnes à leur insu, qui les renverse dans sa colère ; il secoue la terre sur sa base, et fait vaciller ses colonnes. Il donne un ordre, et le soleil ne se lève pas, et sur les étoiles il appose un sceau. À lui seul il déploie les cieux, il marche sur la crête des vagues. Il fabrique la Grande Ourse, Orion, les Pléiades et les constellations du Sud. Il est l’auteur de grandes œuvres, insondables, d’innombrables merveilles. S’il passe à côté de moi, je ne le vois pas ; s’il me frôle, je ne m’en aperçois pas. S’il s’empare d’une proie, qui donc lui fera lâcher prise, qui donc osera lui demander : “Que fais-tu là ?” Et moi, je prétendrais lui répliquer ! je chercherais des arguments contre lui ! Même si j’ai raison, à quoi bon me défendre ? Je ne puis que demander grâce à mon juge. Même s’il répond quand je fais appel, je ne suis pas sûr qu’il écoute ma voix ! »

 

26é-Mercredi-ordinaire-Job

 

Pourquoi la souffrance ?  

Est ce un épreuve  ? Ce que semble dire Eliphaz  

Cliquez ICI

Est un punition ? Ce que semble dire  Cophar

Cliquez ICI

En fait on ne peut comprendre! ..Ce que dit Bildad ,le plus jeune des Trois

ce que dit aussi Job  

Dieu  est plein de sagesse et d’une force invincible, on ne lui tient pas tête impunément….Et moi, je prétendrais lui répliquer ! je chercherais des arguments contre lui

**

mais malgré tout, Bildad a confiance   

il ne condamne pas .Il ne juge pas

il espère et dit à Job

Dieu, vois-tu, ne rejette pas celui qui est intègre

et il ne prête pas main-forte aux malfaiteurs.

Il finira par remplir ta bouche de rires

et tes lèvres de cris de joie.

Ceux qui te détestent seront couverts de honte,

les méchants disparaîtront.(8,20 )

et c’est à, Bildad que plus tard Job dira

Comme je voudrais que mes propos soient mis par écrit,

comme je voudrais qu’ils soient inscrits dans un livre.

Avec un ciseau de fer et de plomb,

ils seraient gravés dans le rocher pour toujours.

Moi, je sais que mon défenseur est vivant,

et qu’en dernier, sur la poussière, il interviendra.

Lorsque ma peau me sera retirée,

moi-même, je verrai Dieu !

Je le verrai, moi, de mes propres yeux.

Evangile (Luc 9, 57-62)

En ce temps-là, en cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. » Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »Il dit à un autre : « Suis-moi. ..

Jésus aussi nous parle de la souffrance et de la croix

ayons confiance ..Suivons le !

 

Hors de ma portée ,ce qui est profond (Qo.7,24)

26 septembre, 2020

  »Vanité des vanités » nous  dit Qohelet  en particulier la parole de l’homme qui se croit sage

 

 Qohélet

 

Devant Dieu, ne te presse pas de parler, ne te hâte pas d’énoncer une parole ; Dieu est dans les cieux et toi, tu es sur la terre. Mesure donc tes paroles. 

En effet, plus on a de soucis, plus on rêve ; et plus on parle, plus on dit de sottises

Si tu  fais un vœu dépêche toi de l’éxecuter .(5,1)

 Évite de te rendre coupable par tes propos. Ne dis pas au prêtre : « C’est une erreur. » Autrement, Dieu s’irritera à cause de tes paroles et détruira ce que tu entreprends. 

 

Trop de paroles, pousuite de vent  Reconnais donc l’autorité de Dieu.(5,6)

On sait bien ce qu’est l’être humain : il ne peut pas discuter avec plus fort que lui (6,7). 

 

Multiplier les paroles, c’est de la fumée sans fin. Qu’y gagne-t-on ? 

L’être humain traverse la vie comme une ombre. Qui sait ce qu’il a de mieux à faire chaque jour de sa fugitive existence ? Personne ne lui indiquera ce qui arrivera après lui sous le soleil.(6,11)

 

Ne sois  pas juste à l’excès et ne joue pas trop au sage (7,14)

j’ai prétendu du être sage ,

mais c’est hors de ma portée ;

Hors de ma portée ce qui est  :

Profond ;profond ,qui le trouvera ?

(7,33)

25é Jeudi ordinaire : « Vanité des vanités, » ( Qo.1, 2-11)

24 septembre, 2020

Vanité des vanités, tout est vanité ! Quel profit l’homme retire-t-il de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ? Une génération s’en va, une génération s’en vient, et la terre subsiste toujours. Le soleil se lève, le soleil se couche ; il se hâte de retourner à sa place, et de nouveau il se lèvera. Le vent part vers le sud, il tourne vers le nord ; il tourne et il tourne, et recommence à tournoyer. Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est pas remplie ; dans le sens où vont les fleuves, les fleuves continuent de couler. Tout discours est fatigant, on ne peut jamais tout dire. L’œil n’a jamais fini de voir, ni l’oreille d’entendre. Ce qui a existé, c’est cela qui existera ; ce qui s’est fait, c’est cela qui se fera ; rien de nouveau sous le soleil. Y a-t-il une seule chose dont on dise : « Voilà enfin du nouveau ! » – Non, cela existait déjà dans les siècles passés. Mais, il ne reste pas de souvenir d’autrefois ; de même, les événements futurs ne laisseront pas de souvenir après eux.

**

 Qohelet

un poète !

un  vieil homme ,un sage   

qui fait un retour sur son passé »  

 avec nostalgie

il a écrit des propos savoureux et a écrit des pensées de vérité  (Qo12,10)

 

25é-Jeudi-ordinaire-Qohelet

 

Qohelet est vieux ..les jours ont passé

si vite  …si vite

Quel est donc le sens de la vie ?

une génération s’en va ..une autre vient..

vanité des vanités …

 

Il ya eu un temps pour rire et un temps pour pleurer

un temps pour aimer un temps pour haïr

 et puis est venue la vieillesse

alors, on a peur de la montée,
on a des frayeurs en chemin,
tandis que l’amandier est en fleur,..;
alors que l’homme s’en va vers sa maison d’éternité,
et que déjà les pleureuses rôdent dans la rue ;

(Qo 12,5

Absurde ?

 La Vie est absurde disait Sartre   

et à sa suite les artistes de Saint Germain des prés »

 dont faisait parti Juliette Grègo qui vient de mourir

 

Confiance ! 

 Qohelet ,le sage a confiance

Il craint Dieu ,observe les commandements, Dieu  voit tout de qui est caché  en bien et en mal (Qo 1214)

 **

Evangile  Luc (9, 7-9)

En ce temps-là, Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, entendit parler de tout ce qui se passait et il ne savait que penser….Mais qui est cet homme dont j’entends dire de telles choses ? » Et il cherchait à le voir.

 Hérode ,aussi cruel qu’il fut

cherchait aussi à donner un sens à sa vie  

Il cherchait à voir Jésus

le chemin ,la vérité ,la vie   

 

11é jeudi ordinaire : Le prophète ( Ben Sira 48, 1-14)

18 juin, 2020

Le prophète Élie surgit comme un feu, sa parole brûlait comme une torche. Il fit venir la famine sur Israël, et, dans son ardeur, les réduisit à un petit nombre. Par la parole du Seigneur, il retint les eaux du ciel, et à trois reprises il en fit descendre le feu.Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges ! Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ? Toi qui as réveillé un mort et, par la parole du Très-Haut, l’as fait revenir du séjour des morts ; toi qui as précipité des rois vers leur perte, et jeté à bas de leur lit de glorieux personnages ; toi qui as entendu au Sinaï des reproches, au mont Horeb des décrets de châtiment ; toi qui as donné l’onction à des rois pour exercer la vengeance, et à des prophètes pour prendre ta succession ; toi qui fus enlevé dans un tourbillon de feu par un char aux coursiers de feu ; toi qui fus préparé pour la fin des temps, ainsi qu’il est écrit, afin d’apaiser la colère avant qu’elle n’éclate, afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob… heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui, dans l’amour, se seront endormis ; nous aussi, nous posséderons la vraie vie.Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon, Élisée fut rempli de son esprit, et pendant toute sa vie aucun prince ne l’a intimidé, personne n’a pu le faire fléchir. Rien ne lui résista, et, jusque dans la tombe, son corps manifesta son pouvoir de prophète. Pendant sa vie, il a fait des prodiges ; après sa mort, des œuvres merveilleuses.

 ** 

Elie dans l’évangile  

Il est vénéré par Jésus qui en parle  dés son premier discours à Nazareth

Des prêtres pensent que jean Baptiste  est Elie

 Des prêtres et des lévites lui posent directement la question : « Es-tu Élie? » Et lui de répondre : « Je ne le suis pas » (Jn 1,21

Jésus lui-même compare Jean Baptiste à Elie

« je vous le déclare : Élie est déjà venu, et les gens l’ont traité comme ils l’ont voulu, ainsi que les Écritures l’annoncent à son sujet» (Mc 9,13)

Elie est présent  avec Moïse ,auprès de Jésus le jour de la transfiguration

**

Au pied de la croix

 Depuis la sixième heure jusqu’à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre. 46Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? c’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? 47Quelques-uns de ceux qui étaient là, l’ayant entendu, dirent: Il appelle Elie.…(Mtt27,46)

**

 

11-é-jeudi-ord-le-prophete

Le grand prophète  

 il surgit comme un feu Sa parole brûlait comme une torche

Sa parole semble terrible car on ne le comprend pas  

N’oublions pas qu’ avec les Ecritures, Dieu nous parle 

Il est « Notre pére »

Il veut notre bien

**

 Il fit venir la famine sur Israël,  il retint les eaux du ciel,.

Il fait naitre dans les cœurs la faim et la soif de Dieu  

 « Bienheureux ceux qui ont faim   ceux qui ont soif »

**
Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges !

il convertit les coeurs en partageant sa foi

 Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ? Toi qui as réveillé un mort

Sans Dieu nous  sommes morts

Le prophéte  est celui qui nous réveille pour nos mener vers Dieu

 

 toi qui as précipité des rois vers leur perte

« il renverse les puissants de leur trône et relève les humbles »  

 

toi qui fus préparé pour la fin des temps,

Il nous annonce non un châtiment mais le salut

la venue du messie

celui que les juifs attendent  toujours

pour  nous apporter la paix  

 ainsi qu’il est écrit, afin d’apaiser la colère .., afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob… heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui, dans l’amour, se seront endormis ; nous aussi, nous posséderons la vraie vie.

 

 

Evangile :Notre Père  (Mtt6,7-15)

 

 

 

123456