Archive pour la catégorie 'AT livres de la sagesse'

Livre de Tobie (12,6-20): Raphaël

6 juin, 2015

A la fin du livre de Tobie ,lle compagnon de Tobie,,révèle qu’il est l’ange Raphael Signe de la présence de Dieu parmi Nous

**

Dieu soit Béni  

 Alors l’ange les prit tous deux à part et leur dit :

Bénissez Dieu et célébrez-le devant tous les vivants

pour le bien qu’il vous a fait.

Bénissez-le et chantez son nom.

Annoncez à tous les hommes les actions de Dieu comme elles le méritent,

et n’hésitez pas à le célébrer.

**

Qui est Dieu ?

Mystère  insondable

Trop grand !

Trop différent

Qu’ils sont bien vains et prétentieux nos théologiens !

Taisez vous I

Silence ! 

 il est bon de tenir cachés les secrets d’un roi,

**

Grandes sont ses œuvres

Rien que sa création est sublime

il faut révéler les œuvres de Dieu et les célébrer comme elles le méritent.

**

La vraie louange

Faire sa volonté 

Faites le bien, et le mal ne vous atteindra pas.

Dieu nous a tout donné

Donnons , Donnons ,Donnons  !

 Mieux vaut prier avec vérité et faire l’aumône avec justice,

qu’être riche avec injustice.

 Mieux vaut faire l’aumône qu’amasser de l’or.

L’aumône délivre de la mort et purifie de tout péché.

Ceux qui font l’aumône seront rassasiés de vie,

 tandis que le pécheur et l’homme injuste sont leurs propres ennemis.

**

Dieu est là

Dieu est insondable

Mais il est là

Il est présent

Il nous connaît

 Je veux vous révéler toute la vérité, sans rien vous cacher. Je viens de vous dire que, s’il est bon de tenir cachés les secrets d’un roi, il faut révéler les œuvres de Dieu comme elles le méritent.

**

Dieu est là quand nous prions

Eh bien ! Quand tu priais en même temps que Sarra, c’était moi qui présentais votre prière devant la gloire de Dieu, pour qu’il la garde en mémoire,

**

Dieu est là quand nous faisons le bien

je faisais de même lorsque tu enterrais les morts.

 Quand tu n’as pas hésité à te lever, à laisser ton repas et à partir enterrer un mort, c’est alors que j’ai été envoyé vers toi pour te mettre à l’épreuve, mais Dieu m’a aussi envoyé pour te guérir, ainsi que Sarra, ta belle-fille.

**

Dieu guérit

Ce Dieu  toujours présent

Toujours prés de nous

Pour nous aider

pour nous guérir

c’est Raphael  = Dieu guérit 

Moi, je suis Raphaël, l’un des sept anges qui se tiennent ou se présentent devant la gloire du Seigneur. Et maintenant, bénissez le Seigneur sur la terre ! Célébrez Dieu ! Voici que je remonte auprès de celui qui m’a envoyé. Mettez par écrit tout ce qui vous est arrivé. » Alors l’ange remonta au ciel.

Le livre de Tobie (11, 5-17) :Tobith voit .Enfin il comprend !

5 juin, 2015

Tobith est aveugle

il souffre

il ne comprend pas ce qui lui arrive

 

Anna

 sa femme

attend son fils qui est parti

et voici que le fils est de retour

 avec son compagnon Raphael

« l’ange qui guérit »

**

En ces jours-là, Anna était assise à l’entrée de la cour et surveillait la route par laquelle son fils était parti.

Anna est assise

en attente

elle scrute le chemin  

c’est l’attitude de la la vraie  priére

Attendre et  désirer

**

C’est elle qui, la première, voit son fils 

Elle le reconnut qui arrivait et cria à Tobith : « Voici ton fils qui revient, et aussi son compagnon de voyage. » Raphaël dit à Tobie, avant que celui-ci ne s’approche de son père : « J’ai la certitude que ses yeux vont s’ouvrir. Étale sur eux le fiel du poisson ; le remède provoquera la contraction des yeux et en détachera le voile blanchâtre. Ton père retrouvera la vue et verra la lumière. » Anna courut se jeter au cou de son fils et lui dit : « Je te revois, mon enfant. À présent, je peux mourir ! »

Que du bonheur !

**

Elle se mit à pleurer

comme Madeleine

le jour de la résurrection

**

Tobith

Quant à Tobith, il se leva et franchit l’entrée de la cour en trébuchant. Tobie alla vers lui, le fiel du poisson à la main.

Tobith  est aveugle

nous sommes tous des aveugles

On comprend pas

Pourquoi la souffrance ? 

Qui est Dieu ?

Est il vraiment un père ?

 

                                                                                  la-guerison-de-Tobie

Il lui souffla dans les yeux, le saisit et lui dit : « Confiance, père ! »

 **

La foi ! Que du bonheur !

 Puis il lui appliqua le remède et en rajouta. Ensuite, de ses deux mains, il lui retira les pellicules en partant du coin des yeux. Tobith se jeta alors au cou de son fils et lui dit en pleurant : « Je te revois, mon enfant, toi, la lumière de mes yeux ! Grâce au Fils ,Tobith retrouve la confiance

Il voit

Il comprend

et fou de joie

il bénit Dieu

 Béni soit Dieu ! Béni soit son grand nom ! Bénis soient tous ses saints anges ! Que son grand nom soit sur nous ! Bénis soient tous les

Tobie entra dans la maison, tout joyeux et bénissant Dieu à pleine voix. Il raconta à son père qu’il avait fait bon voyage, qu’il rapportait l’argent et comment il avait épousé Sarra, la fille de Ragouël : « La voilà qui arrive, ajouta-t-il ; elle est aux portes de Ninive.

**

La Mission

Une telle foi

un tel bonheur on ne peut le garder pour soi

il faut le dire

plein d’assurance

avec un pas ferme

 Tobith partit à la rencontre de sa belle-fille, aux portes de Ninive ; il était tout joyeux et bénissait Dieu. En le voyant marcher d’un pas ferme et traverser la ville sans que personne le conduise par la main, les habitants furent émerveillés, et Tobith proclamait que Dieu l’avait pris en pitié et lui avait rouvert les yeux. Quand il arriva près de Sarra, la femme de son fils Tobie, il la bénit en disant : « Sois la bienvenue, ma fille ! Béni soit ton Dieu de t’avoir menée vers nous ! Béni soit ton père ! Béni soit mon fils Tobie et bénie sois-tu, ma fille ! Sois la bienvenue dans ta maison, sois comblée de bénédiction et de joie.

**

Entre !

Il faut le dire

et inviter  tout le monde  à nous rejoindre

dans la famille des croyants

l’église

 Entre, ma fille ! 

Ce jour-là fut un jour de joie pour les Juifs qui habitaient Ninive.

 

 

Livre de Tobie (8,1-9) :Le poisson et la prière des jeunes mariés

4 juin, 2015

Ce fut le soir du mariage de Tobie avec Sarra

 

Le poisson

On emmena Tobie  homme et on le fit entrer dans la chambre. 

Tobie se souvint des paroles de Raphaël : il tira de son sac le foie et le cœur du poisson

Le poisson c’est le signe de la résurrection

Cliquez ICI 

Le Christ ressuscité nous rend la vue

Le Christ ressuscité  chasse le mal

**

Il  les mit sur la braise du brûle-parfums. L’odeur du poisson arrêta le démon, qui s’enfuit par les airs dans les contrées d’Egypte. Raphaël s’y rendit, l’entrava et l’enchaîna sur-le-champ. 

Un cœur qui brûle c’est l’amour

Un foie qui brûle c’est la bile qui s’évanouit en fumée

**

La foi  

On laissa Tobie et on ferma la porte de la chambre. Il se leva du lit et dit à Sara : « Lève-toi, ma sœur, prions et supplions notre Seigneur de nous manifester sa miséricorde et son salut. » Elle se leva et ils se mirent à prier et à supplier, pour que leur soit accordé le salut.

Ils se lèvent

ils sont debout

Ils sont joyeux

car ils y croient  

ils ont un sauveur

**

La prière

                Priére des jeunes mariés Tobie et Sarra

 Et il se mit à dire :

 

une prière de louange

une action de grâce

 

 « Béni sois-tu, Dieu de nos pères !

Béni soit ton nom dans toutes les générations à venir !
Que te bénissent les cieux et toute ta création dans tous les siècles !

car Dieu nous a créé homme

Adam (à partir de la boue)

et nous a donné la vie

Eve (la vivante)

Un  couple

pour que nous ne soyons pas seul

 

C’est toi qui as fait Adam,
c’est toi qui as fait pour lui une aide et un soutien, sa femme Eve

Pour, qu’à notre tour nous donnions la vie

et de tous deux est née la race des hommes.
C’est toi qui as dit :
Il n’est pas bon que l’homme soit seul,
faisons-lui une aide semblable à lui.
**

A présent donc, ce n’est pas un désir illégitime
qui me fait épouser ma sœur que voici,
mais le souci de la vérité.
Ordonne qu’il nous soit fait miséricorde, à elle et à moi,
et que nous parvenions ensemble à la vieillesse. »
 

Puis ils dirent d’une seule voix : « Amen, amen ! »

Amen en Hebreux  veut dire « j’ai confiance »

et ils se couchèrent pour la nuit. 

Livre de Tobie (2, 9-14) : La femme de Tobith et le chevreau

2 juin, 2015

Cette nuit-là, lors de la fête de la Pentecôte, après avoir enterré un mort, moi, Tobith, je pris un bain, puis j’entrai dans la cour de ma maison et je m’étendis contre le mur de la cour, le visage découvert à cause de la chaleur. Je ne m’aperçus pas qu’il y avait des moineaux dans le mur, au-dessus de moi, et leur fiente me tomba toute chaude dans les yeux et provoqua des leucomes. Je me rendis chez les médecins pour être soigné, mais plus ils m’appliquaient leurs baumes, plus ce voile blanchâtre m’empêchait de voir, et je finis par devenir complètement aveugle : je restai privé de la vue durant quatre ans. Tous mes frères s’apitoyaient sur mon sort, et Ahikar pourvut à mes besoins pendant deux ans jusqu’à son départ pour l’Élymaïde. Pendant ce temps-là, ma femme Anna, pour gagner sa vie, exécutait des travaux d’ouvrière, qu’elle livrait à ses patrons, et ceux-ci lui réglaient son salaire. Or, le sept du mois de Dystros, elle acheva une pièce de tissu et l’envoya à ses patrons ; ils lui réglèrent tout ce qu’ils lui devaient et, pour un repas de fête, ils lui offrirent un chevreau pris à sa mère. Arrivé chez moi, le chevreau se mit à bêler. J’appelai ma femme et lui dis : « D’où vient ce chevreau ? N’aurait-il pas été volé ? Rends-le à ses propriétaires. Car nous ne sommes pas autorisés à manger quoi que ce soit de volé ! » Elle me dit : « Mais c’est un cadeau qu’on m’a donné en plus de mon salaire ! » Je refusai de la croire, je lui dis de rendre l’animal à ses propriétaires, et je me fâchai contre ma femme à cause de cela. Alors elle me répliqua : « Qu’en est-il donc de tes aumônes ? Qu’en est-il de tes bonnes œuvres ? On voit bien maintenant ce qu’elles signifient ! »

 

Le vieux Tobith et sa femme

Un vieux couple bien de chez nous

**

Ils sont justes

Ils suivent la loi

des braves gens

Ils font l’aumône  

s’occupent des morts

**

L’homme est aveugle

La femme est salariée  

elle est couturière

Ils n’ont qu’un  fils

**

Ils sont pauvres

d’où les disputes

dues au malheur et à la pauvreté

 

Tobie-et-le-chevreau-Rembra

La dispute  

Pour un repas de fête, les patrons de sa femme  lui offrirent un chevreau  Arrivé chez moi, le chevreau se mit à bêler. J’appelai ma femme et lui dis : « D’où vient ce chevreau ? N’aurait-il pas été volé ? Rends-le …je me fâchai contre ma femme à cause de cela.! »

La femme excédée lui  reproche alors de ne savoir que prier

  elle me répliqua : Qu’en est-il de tes bonnes œuvres ?

Car c’est un couple aussi qui prie

**

L’ange Raphael

Dieu semble absent

mais il est toujours là auprès des pauvres

il est toujours là auprés des justes

même quand ils sont impatients

surtout quand ils sont malheureux  

**

Dieu est là

C’est « Raphael »  qui veut dire

« Dieu guérit »  

 

Lecture du livre de Tobie (1, 3 ; 2, 1b-8)

1 juin, 2015

Tobith  ,le père de Tobie est un juste

comme Job

il observe les commandements

il fait des aumônes

**

Le juste

 Moi, Tobith, j’ai marché dans les voies de la vérité et j’ai fait ce qui est juste tous les jours de ma vie ; j’ai fait beaucoup d’aumônes à mes frères et aux gens de ma nation qui avaient été emmenés captifs avec moi au pays des Assyriens, à Ninive

Tobith vénère Dieu

son nom veut dire en hébreu Dieu est bon (Tov Ya )

**

La pentecôte

C’est la fête du don de la loi

Tobith s’en réjouit  

. Lors de notre fête de la Pentecôte, qui est la sainte fête des Semaines, on me prépara un bon repas et je m’étendis pour le prendre. On plaça devant moi une table et on me servit quantité de petits plats.: «

**

Selon la loi il veut inviter un pauvre

Alors je dis à mon fils Tobie Va, mon enfant, essaie de trouver parmi nos frères déportés à Ninive un pauvre qui se souvienne de Dieu de tout son cœur ; amène-le pour qu’il partage mon repas. Moi, mon enfant, j’attendrai que tu sois de retour. » Tobie partit chercher un pauvre parmi nos frères. À son retour, il dit : « Père ! – Qu’y a-t-il, mon enfant ? – Père, quelqu’un de notre nation a été assassiné ; il a été jeté sur la place publique, il vient d’y être étranglé. »

**

Toujours selon la loi, Tobith veut enterrer  les morts

bien que cela lui soit interdit  par la loi civile  

Laissant là mon repas avant même d’y avoir touché, je me précipitai, j’enlevai de la place le cadavre que je déposai dans une dépendance en attendant le coucher du soleil pour l’enterrer. À mon retour, je pris un bain et je mangeai mon pain dans le deuil, en me rappelant la parole que le prophète Amos avait dite sur Béthel : « Vos fêtes se changeront en deuil, et tous vos chants en lamentation. » Et je me mis à pleurer. Puis, quand le soleil fut couché, je partis creuser une tombe pour enterrer le mort. Mes voisins se moquaient de moi : « N’a-t-il donc plus peur ? disaient-ils. On l’a déjà recherché pour le tuer à cause de cette manière d’agir, et il a dû s’enfuir. Et voilà qu’il recommence à enterrer les morts ! »
**

Tobith est surtout  un homme de prière  

un homme de foi qui malgré les malheurs

ne cesse de faire confiance en Dieu 

 

**Tobie-et-sa-famille

Il devient aveugle 

mais son fils Tobie 

assisté par l’ange Raphael (qui veut dire Dieu Guerit)

va lui rendre la vue 

Introduction au livre de Ben Sira ou L’ecclésiastique

30 mai, 2015

En 198 av.JC. la Palestine est passée sous la domination des grecs Séleucides

Peu à peu les Juifs cultivés sont attirés par les philosophes grecs

Ben Sira

écrit donc  en  Hébreu pour ses compatriotes

pour faire l’éloge de la Sagesse

qui est Dieu lui-même

(Si 24,1-22) et Si 51,13-30) 

**

La sagesse de Dieu

est visible dans les merveilles de la création (Si 42,15-43,33)

et au cours de l’histoire des hommes (Si 44,1-50-29 )

**

Les préceptes de la loi

La sagesse  est visible aussi dans l’ensemble des préceptes de la loi

qui nous enseigne à respecter les parents, à honorer les pauvres ,

à se méfier de la richesse des orgueilleux des bavards ..des femmes aguicheuses 

à bien choisir  ses amis ,à gouverner avec prudence …

** 

La traduction en grec du livre de Ben Sira

Les grecs méprisaient sans doute  les coutumes des juifs

Vers 130 av JC ,le petit fils de ben Sira  décide donc de traduire le livre en grec

à la fois pour les juifs si nombreux à Alexandrie

mais aussi pour que soit devoilé aux  grecs la sagesse des juifs  

Mon grand-père Jésus, qui s’était adonné par-dessus tout à la lecture de la Loi, des Prophètes et des autres livres de nos pères, et qui y avait acquis une grande maîtrise, fut amené à écrire lui aussi sur l’instruction et la sagesse, afin que ceux qui aiment le savoir, s’étant familiarisés avec ces sujets, progressent encore davantage dans la vie selon la Loi. (Si 1,15)

Mais  le petit fils de Ben Sira ne semble pas avoir un plan

et accumule les citations en désordre 

**

Cependant au cours des temps modernes

des  exégètes  ont cru discerner 5 recueils dans son livre 

un premier recueil (1,1-16,23) est bien ordonné

Cliquez ICI 

**

 3 autres recueils  furent rajoutés au cours des ans

 1) 16,24 à 23,27   ce recueil complète le premier recueil

 2)  24,1 à 32,13    ce recueil commence par un grand discours sur la sagesse (Ch 24)

 3) 32,14-42,14      ce recueil  ajoute quelques réflexions sur les sacrifices

 Cliquez ICI  

Ainsi  qu’une prière pour le peuple d’Israel

Cliquez ICI  

**

Dans un 5é recueil   42,15_50,24   l’auteur célèbre Dieu comme Créateur

Cliquez ICI 

puis il fait  l’éloge des « ancêtres », d’Hénok et Noé à Néhémie… et au grand-prêtre Simon .

Cliquez ICI 

 

Livre de Ben Sira ou le Siracide : premier recueil ( 1,1-16,23)

29 mai, 2015

Ch 1 Dieu est grand

Toute sagesse vient du Seigneur,
Le sable des mers, les gouttes de la pluie,
les jours de l’éternité, qui les dénombrera ?
La hauteur du ciel, la largeur de la terre,
la profondeur de l’abîme, qui les explorera ?
 Un seul est sage, très redoutable,
celui qui siège sur son trône.
…14Le commencement de la sagesse, c’est la crainte du Seigneur,
**

Ch 2  Le croyant éprouvé dans l’épreuve

Mon fils, si tu aspires à servir le Seigneur,
prépare ton âme à l’épreuve.
Tout ce qui t’advient, accepte-le,
dans les revers de ton humiliation sois patient ;
car c’est au feu qu’on éprouve l’or,
et au four de l’humiliation, ceux qui sont agréés de Dieu.
**

Ch 3 Devoirs envers les parents

Mon fils, prends soin de ton père dans sa vieillesse
et ne l’afflige pas durant sa vie.
**

Ch 4 . Le pauvre

Ne fais pas souffrir une âme affamée,

n’irrite pas un homme dans le dénuement.
N’ajoute pas au tourment d’un cœur irrité,

Ch 5   Le riche

Ne t’appuie pas sur tes richesses et ne dis pas : « Elles me suffisent ! »

Ch 6   L’amitié

Si tu acquiers un ami, acquiers-le en l’éprouvant,
ne te fie pas trop vite à lui.
Un ami fidèle est un abri sûr,
qui l’a trouvé a trouvé un trésor.
5Un ami fidèle n’a pas de prix,
c’est un bien inestimable..

Ch 7  Conseils divers

Ne fais pas le mal et aucun mal ne t’arrivera.

Eloigne-toi de l’injustice,
Ne demande pas au Seigneur le pouvoir,.

Ne t’écarte pas d’une épouse sage et bonne,
Ne maltraite pas le serviteur qui travaille fidèlement,
As-tu des enfants ? Eduque-les,
Vénère les prêtres.
tends la main au mendiant,
ne te détourne pas de ceux qui pleurent,
avec les affligés, afflige-toi.
’hésite pas à visiter les malades ;

Ch 8  Prudence et circonspection

Ne te dispute pas avec un homme puissant, de peur de tomber dans ses mains.
Ne te querelle pas avec un homme riche,
Ne fais pas route avec l’audacieux,
N’entre pas en conflit avec le violent,
**

Ch 9 : Les femmes

Ne sois pas jaloux de la femme que tu chéris, 
Ne te livre pas à une femme au point qu’elle domine sur toi..
Ne te livre pas aux prostituées,de peur de perdre ton patrimoine.
**

Ch 10 Le gouvernement

Un roi ignorant est la ruine de son peuple,
une cité est fondée sur l’intelligence de ses princes.
..Pourquoi s’enorgueillit-il, celui qui est terre et cendre,
alors que de son vivant ses intestins sont pourriture ?
..Le Seigneur a culbuté les trônes des princes,
il a établi les doux à leur place.
il a planté les humbles à leur place.

Ch 11 :Ne pas se fier aux apparences

Ne loue pas un homme pour sa beauté,
ne prends personne en horreur à son seul aspect.
L’abeille est petite parmi les êtres ailés,
mais ce qu’elle produit est ce qu’il y a de plus doux.

Ch 12 Le discernement dans les bienfaits

Si tu fais le bien, sache à qui tu le fais,

et on te saura gré de tes bienfaits.

Ch 13 Les pièges du riche orgueilleux

Qui touche à la poix se salit, qui fréquente l’orgueilleux devient semblable à lui.
Le riche commet une injustice et c’est lui qui se fâche,
le pauvre subit l’injustice et doit en plus s’excuser.
Qu’un riche parle, tous se taisent
et portent aux nues son discours.
Qu’un pauvre parle, et on dit : « Qui est-ce ? »

Ch 14 :Bonheur du juste

Heureux l’homme dont la bouche n’a pas failli

et qui n’est pas tourmenté par le regret de ses fautes.

Ch 15 La récompense du juste

La sagesse  viendra à sa rencontre comme une mère,
comme une épouse vierge, elle l’accueillera ;
3elle le nourrira du pain de l’intelligence,
elle l’abreuvera de l’eau de la sagesse.

Ch 16 Malédiction des impies

mais la race des impies sera anéantie.
Dans l’assemblée des pécheurs s’allume le feu,
contre un peuple rebelle s’est allumée la colère.
..Le seigneur est puissant en pardon, mais il répand la colère.
Aussi grande que sa miséricorde est sa réprobation ;
il juge les hommes selon leurs œuvres.

Ben Sira le sage : Eloge des ancêtres (Si 44,1-50,29)

29 mai, 2015

Après avoir loué Dieu pour les splendeurs  de la création

Cliquez ICI

Ben Sira  

beaucoup plus longuement remercie Dieu

car il nous a  toujours parlé par l’intermédiaire de nos ancêtres     

 

« Faisons donc l’éloge des hommes illustres, de nos pères,

…des hommes ont dominé dans leurs royaumes,

ont été renommés pour leur puissance,
conseillers grâce à leur intelligence,
annonciateurs de prophéties,
**

Les patriarches

Hénok

c’est un exemple de conversion pour les générations.

Noé

Des alliances éternelles furent établies avec lui

pour que tout être de chair ne fût plus détruit par un déluge.

Abraham

Il ne s’est trouvé personne pour l’égaler en gloire.

Isaac

A Isaac il donna la même assurance
à cause de son père Abraham

Jacob

Il le confirma dans ses bénédictions

 

La loi.

Moïse

Il lui donna une gloire égale à celle des anges

Aaron
Il  lui donna le sacerdoce du peuple

Il le rendit heureux par de beaux ornements
et le ceignit d’une robe de gloire

 

Ben Sira donne 2 fois plus de place à Aaron qu’à Moise

Il donnera encore davantage de place au prêtre  Simon qu’il a connu à Jérusalem  (SI 50)

Pour lui le culte serait il plus important que la loi ?

Pinhas

Pinhas fils d’Eléazar est le troisième en gloire
il serait le chef du sanctuaire et de son peuple,
l’héritage d’Aaron passe à toute sa descendance..

**

La conquête

Josué et Caleb

Josué fils de Noun fut un vaillant guerrier

. Il succéda à Moïse dans la fonction prophétique
il agit avec fidélité,
ainsi que Caleb :

 

Les juges

Les juges aussi, chacun d’après sa renommée,

Que leur souvenir soit en bénédiction !
**

On remarque que Ben Sira parle à peine de la conquête  de la Palestine par Josué et les juges

iL parlera plus longuement des rois

 

Le temps des rois     

Samuel

Aimé par son Seigneur, Samuel,
prophète du Seigneur, établit la royauté,

Nathan

Après lui se leva Nathan pour prophétiser aux jours de David.

David

il extermina les ennemis alentour,
En toutes ses œuvres il rendit hommage

 

Ben Sirac ,le sage qui vante le culte du temple   

parle certes des exploits guerriers de David

mais il s’insiste aussi longuement sur la culte rendu par David 

Il établit des chantres devant l’autel
où ils faisaient retentir de douces mélodies.
10Il donna aux fêtes de la splendeur,
un éclat parfait aux solennités,
en leur faisant louer le saint nom du Seigneur,
en faisant dès l’aurore résonner le sanctuaire.

Salomon

Après lui se leva un fils plein de savoir
rempli d’intelligence comme un fleuve !.

Salomon est un sage

c’est curieux !

Ben Sirac ne parle à peine de la construction du temple

il élève une Maison pour son nom
et prépare un sanctuaire pour l’éternité.

Roboam

le plus fou du peuple, dépourvu d’intelligence,
IL  causa la révolte du peuple  

Jéroboam

Jéroboam fit pécher Israël

Les prophètes

c’est à peine si Ben Sira parle des prophètes

Elie

Le prophète Elie se leva comme un feu et sa parole brûlait comme une torche.

Elisée

Lorsque Elie eut été caché dans le tourbillon,
Elisée fut rempli de son esprit.

Isaîe

grand et véridique en ses visions.

Jérémie

lui, consacré prophète dès le sein de sa mère
pour déraciner, détruire et faire périr,

Ezéchiel

 eut une vision de la Gloire
que Dieu lui montra sur le char des chérubins,

la reconstruction du temple

Zorobabel et Josué

Comment magnifier Zorobabel,
lui qui fut comme un sceau à la main droite,
et de même Josué fils de Josédek,
eux qui, de leur temps, construisirent la Maison
et élevèrent un sanctuaire consacré au Seigneur,
destiné à une gloire éternelle ?

Le grand prêtre Simon

 

Grand-prêtre-Comminge

Toute cette histoire se termine avec la louange du prêtre Simon

qui a vécu vers 220 avt JC

et que le grand père de ben Sira  a connu

**

on a même l’impression que toute l’histoire d’Israel  a été raconté par l’auteur uniquement pour exalter

Simon le descendant d’Aaron

**

Simon fils d’Onias, le grand prêtre, pendant sa vie répara la Maison
et durant ses jours consolida le sanctuaire.
De quelle gloire il brillait quand il faisait le tour du sanctuaire,
quand il sortait de derrière le voile !

quand il prenait la robe de gloire

et revêtait toute sa fière parure,
ses frères autour de lui formaient une couronne

Alors les fils d’Aaron poussaient des cris,
sonnaient de leur trompette de métal battu
et faisaient entendre un grand bruit,
en mémorial devant le Très-Haut.

 

Ben Sira le Sage :La gloire de Dieu et les merveilles de la création (42, 15-25 )

28 mai, 2015

Je vais rappeler les œuvres du Seigneur. Ce que j’ai vu, je vais le raconter : c’est par sa parole que le Seigneur a réalisé ses œuvres, tel fut son décret par sa bénédiction. Comme le soleil, dans son éclat, regarde chaque chose, ainsi la gloire du Seigneur rayonne dans toute son œuvre. Il est impossible aux anges, les saints du Seigneur, de décrire toutes les merveilles que le Seigneur souverain de l’univers fit inébranlables pour que l’univers soit affermi dans sa gloire. Le Seigneur a scruté les abîmes et les cœurs, il a discerné leurs subtilités. Car le Très-Haut possède toute connaissance, il a observé les signes des temps, faisant connaître le passé et l’avenir, et dévoilant les traces des choses cachées. Aucune pensée ne lui a échappé, pas une parole ne lui a été cachée. Il a organisé les chefs-d’œuvre de sa sagesse, lui qui existe depuis toujours et pour toujours ; rien n’y fut ajouté ni retranché : il n’a eu besoin d’aucun conseiller. Comme toutes ses œuvres sont attirantes, jusqu’à la plus petite étincelle qu’on peut apercevoir ! Tout cela vit et demeure à jamais, remplit son office et lui obéit. Tout va par deux, l’un correspond à l’autre, il n’a rien fait de défectueux, il a confirmé l’excellence d’une chose par l’autre ; qui se rassasierait de contempler sa gloire ?

 

 

La gloire de Dieu

« oh Seigneur  notre Dieu,  qu’il est grand ton nom par tout l’univers »

**

La Nature  

. Comme le soleil, dans son éclat, regarde chaque chose, ainsi la gloire du Seigneur rayonne dans toute son œuvre.

Ben Sirac est émerveillé

Il admire par la suite le soleil, la lune , l’arc en ciel ,les étoiles ,la neige

**

Les mystères

Ben Sirac est étonné   (Si 43,24)

 Il est impossible aux anges, les saints du Seigneur, de décrire toutes les merveilles que le Seigneur souverain de l’univers fit inébranlables pour que l’univers soit affermi dans sa gloire.

même les anges ne peuvent comprendre

L’immensité de l’être

L’infinité du temps …le passé et l’avenir 

L’éternité de Dieu

Qui peut comprendre ?

**

La connaissance des hommes

Le Seigneur a scruté les abîmes et les cœurs, il a discerné leurs subtilités.Car le Très-Haut possède toute connaissance, il a observé les signes des temps, faisant connaître le passé et l’avenir, et dévoilant les traces des choses cachées. Aucune pensée ne lui a échappé, pas une parole ne lui a été cachée.

« il scrute les reins et les cœurs »

selon les anciens juifs ,

les reins  sont le siége des sentiments

et le cœur : le siége de la pensée 

**

Ordre et beauté  

Tout est fait avec sagesse ,avec ordre

les scientifiques modernes en savent quelque chose

 

creation

Il a organisé les chefs-d’œuvre de sa sagesse, lui qui existe depuis toujours et pour toujours ; rien n’y fut ajouté ni retranché : il n’a eu besoin d’aucun conseiller

 

Tout est fait avec amour

« car eternel est son amour » 

. Comme toutes ses œuvres sont attirantes, jusqu’à la plus petite étincelle qu’on peut apercevoir ! Tout cela vit et demeure à jamais, remplit son office et lui obéit. Tout va par deux, l’un correspond à l’autre, il n’a rien fait de défectueux, il a confirmé l’excellence d’une chose par l’autre ; qui se rassasierait de contempler sa gloire ?

 

La prière de Ben Sira le sage :Si (36,1-22)

27 mai, 2015

 Prends pitié de nous, Maître et Dieu de tout ; répands la crainte sur toutes les nations. Qu’elles l’apprennent, comme nous l’avons appris : il n’est pas de dieu hors de toi, Seigneur. Renouvelle les prodiges, recommence les merveilles. Rassemble les tribus de Jacob ; comme aux premiers jours, donne-leur ton héritage. Prends pitié du peuple porteur de ton nom, Israël qui est pour toi un premier-né. Prends compassion de ta Ville sainte, Jérusalem, le lieu de ton repos. Remplis Sion de ta louange, et ton sanctuaire, de ta gloire. Rends témoignage à tes créatures des premiers jours ; réveille les prophéties faites en ton nom. Donne la récompense à ceux qui t’attendent ; que tes prophètes soient reconnus dignes de foi. Écoute la prière de tes serviteurs, selon ta bienveillance à l’égard de ton peuple. Et tous, sur la terre, le sauront : tu es « Le Seigneur », le Dieu des siècles !

 

 

Ben Sira

est un sage

qui  accumule les proverbes ,les sentences

les conseils qu’il adresse à des grecs qui sont fiers de leur propre sagesse

**

Dieu seul est la Sagesse (Si 24)

C’est pourquoi Ben Sira le supplie de donner cette sagesse

à toutes les nations  

 

Rabbin-en-priére Bismout

Prends pitié de nous, Maître et Dieu de tout ;
répands la crainte sur toutes les nations.
Qu’elles l’apprennent, comme nous l’avons appris
:

**

Un seul Dieu

Il n’est pas de Dieu hors de toi,

Renouvelle les prodiges, recommence les merveilles

.
Dieu  seul a créé le monde et ses merveilles

le soleil ,la lune ,les étoiles ,l’arc en ciel (Si 42ss)

**

Un seul peuple

Rassemble les tribus de Jacob ;
comme aux premiers jours, donne-leur ton héritage.
Prends pitié du peuple porteur de ton nom,
Israël qui est pour toi un premier-né.

Jacob  est celui qui a combattu

pour connaître le nom de Dieu

c’est pourquoi l’ange l’a surnommé « Israel » ce qui veut dire

« tu as été fort avec Dieu » (Gen 32,24..)

ainsi Jacob est le père de tous les hommes qui cherchent Dieu 

du peuple des croyants

dont les premiers  furent

Moise  Aaron ,les prophétes  David  … le prêtre Simon (Si 44)

**

Un peuple saint et vivant en paix

Prends compassion de ta Ville sainte,
Jérusalem, le lieu de ton repos
.

**

Un peuple qui prie

Remplis Sion de ta louange,
et ton sanctuaire, de ta gloire.
Rends témoignage à tes créatures des premiers jours ;
réveille les prophéties faites en ton nom
Donne la récompense à ceux qui t’attendent ;
que tes prophètes soient reconnus dignes de foi.
Écoute la prière de tes serviteurs,
selon ta bienveillance à l’égard de ton peuple.
**

Le Dieu de tous

Et tous, sur la terre, le sauront :

C’est sûr !

Ben Sira est un sage missionnaire

il prie pour tous 

1234