Archive pour la catégorie 'AT livres de la sagesse'

Sagesse (2, 23 – 3, 9) : L’étincelle qui court sur la paille

12 novembre, 2019

Dieu a créé l’homme pour l’incorruptibilité, il a fait de lui une image de sa propre identité. C’est par la jalousie du diable que la mort est entrée dans le monde ; ils en font l’expérience, ceux qui prennent parti pour lui. Mais les âmes des justes sont dans la main de Dieu ; aucun tourment n’a de prise sur eux. Aux yeux de l’insensé, ils ont paru mourir ; leur départ est compris comme un malheur, et leur éloignement, comme une fin : mais ils sont dans la paix. Au regard des hommes, ils ont subi un châtiment, mais l’espérance de l’immortalité les comblait. Après de faibles peines, de grands bienfaits les attendent, car Dieu les a mis à l’épreuve et trouvés dignes de lui. Comme l’or au creuset, il les a éprouvés ; comme une offrande parfaite, il les accueille. Au temps de sa visite, ils resplendiront : comme l’étincelle qui court sur la paille, ils avancent. Ils jugeront les nations, ils auront pouvoir sur les peuples, et le Seigneur régnera sur eux pour les siècles. Qui met en lui sa foi comprendra la vérité ; ceux qui sont fidèles resteront, dans l’amour, près de lui. Pour ses amis, grâce et miséricorde : il visitera ses élus.

 ** 

Un juste

Dieu a créé l’homme pour l’incorruptibilité, il a fait de lui une image de sa propre identité

Qui est juste ?

sinon celui qui rend justice

par des actions de grâce

pour tout ce que dieu nous a donné

Non seulement il nous a créé à son image

mais encore il nous a créé incorruptible

**

Etre juste c’est reconnaître sa grande bonté

c’est lui faire confiance

ne pas avoir le foi en Dieu c’est injuste !

la plus grande des injustices

 **

Etre juste c’est s’en remettre entre ses mains

 

Entre les mains de Dieu

les âmes des justes sont dans la main de Dieu ;

« entre tes mains seigneur je remet mon esprit »

comme  Lazare dans les bras d’Abraham

comme la brebis perdue retrouvée par le bon pasteur

comme le vieillard Siméon qui en fin de vie  s’écrit

 « Maintenant, ô maître, tu as réalisé ta promesse :

tu peux laisser ton serviteur aller en paix.

Car j’ai vu de mes propres yeux ton salut,

(Luc2,29)

**

Certes il nous éprouve

mais pour que nous devions comme  de l’or dans le creuset

de faibles peines,

au  regard de ce qui nous attend dans l’au-delà

de faibles peines

et nous serons comme des offrandes parfaites

 

Sagesse-l'étincelle 

 

vous serez une petite l’étincelle qui court sur la paille,

une  petite étincelle

c’est pas grand chose

même pas une flamme

comme la goutte de rosée matinale qui rafraîchit le cœur de Dieu (sg 11,22)

**

Un peu de foi,  

Plus qu’un  grain de sénevé

 

Un peu d’amour pour Dieu et nos prochains

plus que pour toute autre chose

 

et toute la paille sera brulée

et le monde sera illuminé…réchauffé 

Dieu nous demande si peu !

**

les justes alors  avanceront

avec joie ,en paix

pour le servir

non comme un esclave

mais comme le serviteur de l’évangile

comme des enfants  

qui honorent leur père

celui qui nous a créé à son image

qui nous promet l’ incompatibilité

la résurrection

 

Le livre de la sagesse (1, 1-7)

11 novembre, 2019

Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre, ayez sur le Seigneur des pensées droites, cherchez-le avec un cœur simple, car il se laisse trouver par ceux qui ne le mettent pas à l’épreuve, il se manifeste à ceux qui ne refusent pas de croire en lui. Les pensées tortueuses éloignent de Dieu, et sa puissance confond les insensés qui la provoquent. Car la Sagesse ne peut entrer dans une âme qui veut le mal, ni habiter dans un corps asservi au péché. L’Esprit saint, éducateur des hommes, fuit l’hypocrisie, il se détourne des projets sans intelligence, quand survient l’injustice, il la confond. La Sagesse est un esprit ami des hommes, mais elle ne laissera pas le blasphémateur impuni pour ses paroles ; car Dieu scrute ses reins, avec clairvoyance il observe son cœur, il écoute les propos de sa bouche. L’esprit du Seigneur remplit l’univers : lui qui tient ensemble tous les êtres, il entend toutes les voix.

 

Le livre de la sagesse

c’est la parole de Dieu revue  et méditée  par un grec

un siècle avant Jésus Christ

 

Sagesse

La sagesse

c’est le verbe

au commencement était le verbe(Jn1)

nous dit saint  Jean

C’est l’Esprit saint qui planait sur les eaux

un esprit de justice et de paix

**

Souffle de vie des origines

il remplit l’univers

 comme le vent, souffle où il veut ; tu ne sais pas d’où il vient ni où il va.

**

Renaitre de l’Esprit

Il vous faut tous naître de nouveau.” (Jn 3,8)

Suivre  Jésus  le Verbe fait chair

qui est amour , don,  pardon

 je suis le chemin la vérité , la vie

**

mais pour suivre Jésus il nous faut renaître  

C’est l’Esprit Saint  qui nous aide à suivre ce chemin

Il vient habiter dans nos corps

 

Il est notre force

Il nous aide à comprendre la vérité  

 L’Esprit saint, éducateur des hommes, fuit l’hypocrisie, il se détourne des projets sans intelligence, quand survient l’injustice, il la confond.

 

 Il nous  donne la vie

 La Sagesse est un esprit ami des hommes,

Il connaît les reins et les cœurs  …nos sentiments et nos pensées  

Il scrute ses reins, avec clairvoyance il observe son cœur,

Il nous écoute

 **

c’est l’Esprit de pentecôte

qui  jaillit sur tous ceux qui ont la foi

quand les portes et les fenêtres s’ouvrent sur le monde 

Ben Sira (17, 1-15) : La création de l’homme

2 mars, 2019

Ben Sira

Un sage  ,un hébreux vivant à Alexandrie relit vers les années 200 avant Jésus Christ avec bonheur le récit de la création ,écrit par les prêtres  4 siècles auparavant

**

Il s’émerveille

Dieu nous a créé

il nous a tout donné

 

Ben-Sira-la-création

Un corps  

Le Seigneur a créé l’homme en le tirant de la terre.., il a remis en leur pouvoir ce qui est sur la terre. Il les a revêtus d’une force pareille à la sienne, il les a faits à son image.

Sachons avec lui rendre grâce

On était néant ,poussière  boue

Il nous a fait à son image !

**

 Il a mis en tout vivant la crainte de l’être humain, pour que celui-ci commande en maître aux bêtes sauvages et aux oiseaux.

Ne soyons pas des sauvages   

Des guerriers , des violents qui détruisent  

Mais des hommes bons au service les uns des autres

Comme les oiseaux sachons chanter pour la gloire de Dieu

**

Le cœur

Aux humains il a donné du jugement, une langue, des yeux, des oreilles, et un cœur pour réfléchir. Il les a remplis de savoir et d’intelligence, il leur a fait connaître le bien et le mal.

Regardons  les merveilles de Dieu

Ecoutons sa parole  

Le Seigneur nous a donné l’intelligence et un coeur pour le comprendre

**

Il a posé son regard sur leur cœur, leur montrant la grandeur de ses œuvres

C’est avec le cœur en aimant que l’on comprend vraiment  

il leur a donné de se glorifier à jamais de ses merveilles. Ils raconteront la grandeur de ses œuvres, ils célébreront le Nom très saint.

**

Le sens de la vie

 Il leur a aussi accordé le savoir, il leur a donné en héritage la loi de vie  afin qu’ils comprennent, dès maintenant, qu’ils sont mortels.

La vie n’est qu’un passage

 Il a établi avec eux une Alliance éternelle, et il leur a fait connaître ses jugements.

Nous sommes destinés à une autre vie

« La vie éternelle c’est de te connaitre toi le seul vrai Dieu »(Jn 17)

Leurs yeux ont vu la grandeur de sa gloire, leurs oreilles ont entendu la majesté de sa voix.

**

Il leur a dit : « Gardez-vous de toute injustice », et à chacun il a donné des commandements au sujet du prochain.

Aimons nous les uns les autres

**

 Leurs chemins sont toujours à découvert devant lui, ils n’échappent jamais à ses regards.

Ils nous attend, au bout du chemin !

 

Job (38,6- 40, 5) : Les merveilles de la création

5 octobre, 2018

Le Seigneur s’adressa à Job du milieu de la tempête et dit : « As-tu, une seule fois dans ta vie, donné des ordres au matin, assigné son poste à l’aurore, pour qu’elle saisisse la terre aux quatre coins et en secoue les méchants ? La terre alors prend forme comme argile sous le sceau et se déploie tel un vêtement ; aux méchants est enlevée la lumière, et le bras qui se levait est brisé. Es-tu parvenu jusqu’aux sources de la mer, as-tu circulé au fond de l’abîme ? Les portes de la mort se sont-elles montrées à toi, les as-tu vues, les portes de l’ombre de mort ? As-tu réfléchi à l’immensité de la terre ? Raconte, si tu sais tout cela ! Quel chemin mène à la demeure de la lumière, et l’obscurité, quel est son lieu, pour que tu conduises chacune à son domaine et discernes les sentiers de sa maison ? Si tu le sais, alors tu étais né, et le nombre de tes jours est bien grand ! » Job s’adressa au Seigneur et dit : « Moi qui suis si peu de chose, que pourrais-je te répliquer ? Je mets la main sur ma bouche. J’ai parlé une fois, je ne répondrai plus ; deux fois, je n’ajouterai plus rien. »

 

Job souffre

il gémit sur lui même

**

Ecrasé par la souffrance

il ferme les yeux

Il ne voit plus que  ténèbres  

il ne voit plus les merveilles de la création

les mystères de ce monde

*

Dans sa douleur il s’écrie quand même

je sais que mon rédempteur est vivant …Je le verrai avec mes yeux de chair

Cliquez ICI

Avec ses yeux de chair

en regardant la création

il voit Dieu 

**

Toi qui souffre

Toi qui gémit

regarde le monde

sort de toi même

et loue le Seigneur pour les merveilles de la création

tu y trouveras réconfort et paix de l’âme

  

Job-création

Le lion

Est-ce toi qui chasses pour la lionne une proie
et qui assouvis la voracité des lionceaux,
quand ils sont tapis dans leurs tanières,
ou s’embusquent dans les fourrés ?
**

le corbeau

Qui donc prépare au corbeau sa provende
quand ses petits crient vers Dieu
et titubent d’inanition ?

**

l’âne

Qui mit en liberté l’âne sauvage,
Il se rit du vacarme des villes
Il explore les montagnes, son pâturage,
en quête de la moindre verdure.
**

le cheval

Est-ce toi qui donnes au cheval la bravoure,
qui revêts son cou d’une crinière,
qui le fais bondir comme la sauterelle ?
Son fier hennissement est terreur.
**

L’aigle

Est-ce sur ton ordre que l’aigle s’élève
et bâtit son aire sur les sommets ?
De là, il épie sa proie,
il plonge au loin son regard.
**

Béhémoth

C’est l’hippopotame

Vois quelle force dans sa croupe et cette vigueur dans les muscles de son ventre Il raidit sa queue comme un cèdre,ses cuisses sont tressées de tendons. Ses os sont des tubes de bronze, ses côtes du fer forgé. C’est lui le chef-d’œuvre de Dieu,
**

Léviathan

c’est  le crocodile

Vas-tu le pêcher à l’hameçon et de ta ligne le ferrer à la langue ?Lui passeras-tu un jonc dans le naseau, Perceras-tu d’un croc sa mâchoire ?Pose donc la main sur lui ; au souvenir de la lutte, tu ne recommenceras plus !

**

Merci Seigneur, pour la création  

Merci car tu es venu pour nous sauver

Job (19, 21-27) : De ma chair ,je verrai Dieu

4 octobre, 2018

Job disait à ceux qui lui faisaient des reproches : « Ayez pitié de moi, ayez pitié de moi, vous du moins, mes amis, car la main de Dieu m’a frappé. Pourquoi me poursuivre comme Dieu lui-même ? Ne serez-vous jamais rassasiés de ma chair ? Ah, si seulement on écrivait mes paroles, si on les gravait sur une stèle avec un ciseau de fer et du plomb, si on les sculptait dans le roc pour toujours ! Mais je sais, moi, que mon rédempteur est vivant, que, le dernier, il se lèvera sur la poussière ; et quand bien même on m’arracherait la peau, de ma chair je verrai Dieu. Je le verrai, moi en personne, et si mes yeux le regardent, il ne sera plus un étranger. Mon cœur en défaille au-dedans de moi. »

 ** 

La souffrance des hommes

la main de Dieu m’a frappé.

Le cri d’une humanité en détresse

des hommes qui souffrent ,les malades, les émigrés ,les affamés ,les exclus

le  cri de Jésus sur la croix

« Pére, père, pourquoi m’as tu abandonné »

**

mais aussi le cri sublime d’un croyant qui croit en l’amour de Dieu

malgré tout !

 Je sais, moi, que mon rédempteur est vivant,

comme Jésus sur la croix

« je remets mon âme entre tes mains »  

**

Nus ressusciterons !

nous vivrons !

**

La mortification de la chair

Ne serez-vous jamais rassasiés de ma chair ?

Cette  souffrance  est aussi occasionnée  par les ‘œuvres de la chair’ selon saint Paul

l’impureté,. ; les inimitiés, les querelles, les jalousies, les disputes, ….  (Gal 5, 18)

**

Cette souffrance vient de notre peu de foi

de nos manques d’amour

mais Dieu ne s’acharne pas sur nous ,

il ne se rassasie pas de notre chair

il ne punit pas,

 il purifie, il « justifie »  

**

Lui même se fait chair pour nous sauver  

Le Verbe s’est fait chair ,il a habité parmi nous

**

Ah, si seulement on écrivait mes paroles, si on les gravait sur une stèle avec un ciseau de fer et du plomb, si on les sculptait dans le roc pour toujours !

Le verbe se fait chair et il vient graver ses paroles dans nos cœurs

il transforme notre cœur de pierre  

en un cœur nouveau

en un cœur ressuscité

 

Job-je-verrai-Dieu

c’eat alors que :

 de ma chair je verrai Dieu. Je le verrai, moi en personne,

« ce n’est plus moi qui vit…C’est le Christ qui vit en moi »

**

 et si mes yeux le regardent, il ne sera plus un étranger.

enfin nous connaitrons l’amour

nous serons sûr qu’il nous écoute  

Cliquez ICI 

**

Mon cœur en défaille au-dedans de moi. »

mon coeur connaitra l’Amour

Job (9, 1-16) : Je ne suis pas sûr que Dieu m’écoute

3 octobre, 2018

Job prit la parole et répondit à ses amis :  Comment l’homme pourrait-il avoir raison contre Dieu ? Si l’on s’avise de discuter avec lui, on ne trouvera pas à lui répondre une fois sur mille. Il est plein de sagesse et d’une force invincible, on ne lui tient pas tête impunément. C’est lui qui déplace les montagnes à leur insu, qui les renverse dans sa colère ; il secoue la terre sur sa base, et fait vaciller ses colonnes. Il donne un ordre, et le soleil ne se lève pas, et sur les étoiles il appose un sceau. À lui seul il déploie les cieux, il marche sur la crête des vagues. Il fabrique la Grande Ourse, Orion, les Pléiades et les constellations du Sud. Il est l’auteur de grandes œuvres, insondables, d’innombrables merveilles. S’il passe à côté de moi, je ne le vois pas ; s’il me frôle, je ne m’en aperçois pas. S’il s’empare d’une proie, qui donc lui fera lâcher prise, qui donc osera lui demander : “Que fais-tu là ?” Et moi, je prétendrais lui répliquer ! je chercherais des arguments contre lui ! Même si j’ai raison, à quoi bon me défendre ? Je ne puis que demander grâce à mon juge. Même s’il répond quand je fais appel, je ne suis pas sûr qu’il écoute ma voix ! »

 **

Yahvé

c’est lui qui déplace les montagnes à leur insu, qui les renverse dans sa colère ; Il fabrique la Grande Ourse, Orion, les Pléiades et les constellations du Sud.

Dieu puissant, maitre de l’univers

celui des savants qui regardent l’univers

le Dieu des constellations ,des galaxies

des milliards et des milliards d’étoiles

**

un Dieu tantôt terrible

 qui demande à Abraham de sacrifier son  fils unique  

un Dieu proche  qui lutte avec Jacob   

le Dieu  du Sinaï

yahwé : « Celui qui est »  

**

Le Dieu d’Isaïe

3 fois saint

 « Saint, saint, saint, le SEIGNEUR de l’univers,sa gloire remplit toute la terre ! » (Is 6, 3)

 **

S’il passe à côté de moi, je ne le vois pas ; s’il me frôle, je ne m’en aperçois pas.

le Dieu d‘Elie  

le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ..il n’était pas dans ce feu, mais dans le murmure d’une brise légère..(1 Roi 198,11)

JOB 

Même s’il répond quand je fais appel, je ne suis pas sûr qu’il écoute ma voix ! »

Dans le jardin d’Eden ,Notre Père » a appelé Adam et Eve

Ils n’ont pas répondu

conscients de leur petitesse et de leur péché

Ils avaient peur de Dieu

et pourtant ,nous le savons maintenant

Dieu nous écoute qund nous l’appelons 

**

Depuis la révélation s’est accompli

Dieu répond

il est là !

il meurt pour nous

**

Donc

quand nous doutons, quand nous souffrons

faisons confiance

Dieu est amour

que sa volonté soit faite

« Dieu a tout donné ,Dieu a tout repris,que Dieu soit béni  (Job 1)

 

 

Qohéleth (3, 1-11) : La durée du temps

28 septembre, 2018

Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel : un temps pour donner la vie, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher. Un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour détruire et un temps pour construire. Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; un temps pour gémir, et un temps pour danser. Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour les amasser ; un temps pour s’étreindre, et un temps pour s’abstenir. Un temps pour chercher, et un temps pour perdre ; un temps pour garder, et un temps pour jeter. Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ; un temps pour se taire, et un temps pour parler. Un temps pour aimer, et un temps pour ne pas aimer ; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix.Quel profit le travailleur retire-t-il de toute la peine qu’il prend ? J’ai vu la besogne que Dieu impose aux fils d’Adam pour les tenir en haleine. Toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps. Dieu a mis toute la durée du temps dans l’esprit de l’homme, mais celui-ci est incapable d’embrasser l’œuvre que Dieu a faite du début jusqu’à la fin.

**

Un temps pour tout

C’est la vie

le bien… le mal

une vie qui s’écoule comme l’eau du fleuve sous les ponts

**

Toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps.

Dieu seul est bon !

tout ce quil fait est bon !

faisons donc confiance

**

Comme Job

Le Seigneur a donné, le Seigneur a ôté :Que le nom du Seigneur soit béni ! (Job 1,21)

**

Comme Marie  

Elle exulte de joie  le jour de l’annonciation  

elle souffre au pied de la croix

je suis  la servante du Seigneur 

Fiat !

**

« Notre pére » que ta volonté soit faite

Père non ce que je veux mais ce que tu veux

 

Qohelet-le-temps

La durée du temps

 Dieu a mis toute la durée du temps dans l’esprit de l’homme, mais celui-ci est incapable d’embrasser l’œuvre que Dieu a faite du début jusqu’à la fin.

Nous connaissons

la durée du temps

le passé et l’avenir   

l’histoire des hommes

l’histoire sur terre

**

Que savons nous de la vie éternelle ?

A la fin des temps

 nous comprendrons enfin

et nous exulterons de joie

La vie éternelle c’est qu’il te connaisse toi le seul vrai Dieu (Jn 17)

Nous comprendrons que tout n’est pas  que vanité

Dieu est Amour !

 

Qohèleth (1, 2-11) : Rien de nouveau ?

27 septembre, 2018

Vanité des vanités, disait Qohèleth. Vanité des vanités, tout est vanité ! Quel profit l’homme retire-t-il de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ? Une génération s’en va, une génération s’en vient, et la terre subsiste toujours. Le soleil se lève, le soleil se couche ; il se hâte de retourner à sa place, et de nouveau il se lèvera. Le vent part vers le sud, il tourne vers le nord ; il tourne et il tourne, et recommence à tournoyer. Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est pas remplie ; dans le sens où vont les fleuves, les fleuves continuent de couler. Tout discours est fatigant, on ne peut jamais tout dire. L’œil n’a jamais fini de voir, ni l’oreille d’entendre. Ce qui a existé, c’est cela qui existera ; ce qui s’est fait, c’est cela qui se fera ; rien de nouveau sous le soleil. Y a-t-il une seule chose dont on dise : « Voilà enfin du nouveau ! » – Non, cela existait déjà dans les siècles passés. Mais, il ne reste pas de souvenir d’autrefois ; de même, les événements futurs ne laisseront pas de souvenir après eux.

 **

Vanité des vanités,

Pourquoi vivre ,?

que faisons nous sur terre ?

A qui servons nous ?

A quoi servons nous .

Cliquez ICI  

 

qohelet

 

Le soleil se lève, le soleil se couche ; il se hâte de retourner à sa place, et de nouveau il se lèvera.

Quelle  pessimisme !

« tout est absurde » dit Sartre 

Faisons la fête et mourrons !

**

C’est vrai ! le soleil se lève, puis se couche, chaque jour

mais entre temps

l’homme a travaillé

il a semé, il a prié il a aimé

**

Entre temps sous le soleil

L’homme a vu toutes les merveilles de le création

En effet, depuis la création du monde, ses perfections invisibles, éternelle puissance et divinité, sont visibles dans ses œuvres pour l’intelligence (Rm1,20)

**

Le vent part vers le sud, il tourne vers le nord ; il tourne et il tourne, et recommence à tournoyer.

et l’Esprit souffle  en nos cœurs

Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. » (Jn 3,1) 

Ayons confiance

Croyons !

L’esprit tourbillonnera  en nous

 **

Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est pas remplie ;

C’est vrai ! La mer ne se remplit pas

mais entre temps l’homme « spirituel »

l’homme de foi

le disciple du christ a bu à l’eau  donnée par le christ

 celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; au contraire, l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source jaillissant en vie éternelle. » (Jn 4, 14)

**

. Tout discours est fatigant, on ne peut jamais tout dire..

c’est vrai ! tout nos discousr son fatigants

**

 nos sages se sont fourvoyés dans leurs vains raisonnements et leur cœur insensé est devenu la proie des ténèbres : Ils e prétendant sages, ils sont devenus fous ; (Rm 1,22)

Seul le Verbe fait chair » nous donne la parole de la verite

« je suis le chemin ,la Vérité et la vie »

**

 L’œil n’a jamais fini de voir, ni l’oreille d’entendre

Au lier de pleurer

au lieu de gémir

sachons humblement

admirer ce qui nous dépasse

ce que nous voyons

ce que nous entendons  

**

Rien de nouveau ?

rien de nouveau sous le soleil. Y a-t-il une seule chose dont on dise : « Voilà enfin du nouveau ! »

Rien de nouveau !

Comment cela !

et Dieu qui se fait cahir

ce n’est pas du neuf ?

**

Il vient

il meurt

il nous donne une raison de vivre

il nous apprend à aimer

même nos ennemis

c’est pas du Nouveau ?

**

Certes le soleil passera

 certes la terre disparaitra

certes nous servons à rien

**

mais avec le Christ , nous ressusciterons

et à jamais nous le contenplerons

dans toute sa gloire

éternellement

Ce n’est pas vain !

 

Le livre de la sagesse (ch 18et 19) ; La fin des temps

18 novembre, 2017

Les 10 premiers chapitres du « livre de la sagesse » furent écrit manifestement

par un juif de la diaspora  influencé par les philosophes grecs  qui s’interrogeaient

sur le sens de la vie

et  sur le mystère de la création   

Cliquez ICI

Dans le chapitre 7  l’auteur en conclut que la sagesse c’est Dieu

la grâce de Dieu

Cliquez ICI 

**

A partir du chapitre 10 le ton change

l’auteur  oublie la sagesse des Grecs

il retrouve l’histoire de son peuple

et la médite

 

La-fin-des-temps

L’apocalypse

Les 2 derniers chapitres(18 et 19)ressemble à une apocalypse

une prophétie sur la fin des temps

**

L’auteur relit le « livre de l’ exode »

la traversée de la mer rouge

la traversée du désert et l’arrivée en terre promise

et nous parle de la mort qui est un passage

 du jugement et de la vie éternelle

**

 La mort (ch 18)

celle des croyants  

Pour tes saints, il y avait une très grande lumière,

Pour le autres

Quant à ceux-là, ils méritaient d’être privés de lumière et emprisonnés par les ténèbres,pour avoir retenu captifs tes fils,

.. Cette nuit-là fut connue à l’avance par nos pères
afin que, sachant à quels serments ils s’étaient fiés,

ils puissent se réjouir en toute sûreté.

Elle fut attendue par ton peuple,
comme salut pour les justes et ruine pour les ennemis.
…car tu nous appelais vers toi.
et déjà ils entonnaient les cantiques des pères.

Eux qui étaient restés complètement incrédules en pensant à des maléfices, ils reconnurent, devant la perte de leurs premiers-nés, que ce peuple était fils de Dieu.

Le jugement

 

Un silence paisible enveloppait tous les êtres
et la nuit était au milieu de sa course ;
…alors ta Parole souveraine, quittant les cieux et le trône royal,
bondit comme un guerrier impitoyable au milieu du pays maudit,
….avec, pour épée tranchante, ton décret irrévocable.

Le sauveur

..Certes l’expérience de la mort atteignit aussi les justes, mais la colère ne dura pas longtemps.

En effet un homme irréprochable se hâta pour les protéger :
muni des armes propres à son ministère,
la prière et l’encens qui apaise.
Il affronta la fureur et mit fin à la calamité,
montrant qu’il était bien ton serviteur.

Il triompha du courroux, non par la force physique
ou l’efficacité des armes,
mais c’est par la parole qu’il maîtrisa l’exécuteur du châtiment,
en rappelant les serments et les alliances patriarcales.

Sur la longue robe de l’éphod était figuré l’univers entier,
les noms glorieux des pères étaient gravés sur les quatre rangées de pierres
et ta majesté sur le diadème de sa tête.

Le passage de la mort à la vie (Ch 19)

Ton peuple ferait alors l’expérience d’une traversée extraordinaire

,eux, au contraire, trouveraient une mort étrange ..

Car la création tout entière, selon chaque espèce, était modelée à nouveau, obéissant à tes ordres, afin que tes enfants soient gardés de tout mal.


Joie

Ils se répandirent comme des chevaux au pâturage,
ils bondirent comme des agneaux,
en te célébrant, Seigneur, toi qui les délivrais.
Car ils se rappelaient encore les événements de leur exil,
comment la terre, remplaçant la génération animale, produisit des moustiques,
comment le Fleuve, se substituant aux animaux aquatiques, vomit une multitude de grenouilles.

Doxologie

En tout, Seigneur, tu as exalté et glorifié ton peuple,
tu n’as pas manqué de l’assister à tout moment et en tout lieu.

 

Livre de la sagesse (ch 16 et 17 ): La foi qui sauve et la peur des incroyants

17 novembre, 2017

 

La foi qui sauve (Ch 16)

Au temps de l’exode quand les  serpents survinrent dans le désert, les croyants furent sauvés    

Quand  ces bêtes venimeuses se déchaînèrent contre les tiens et qu’ils périssaient sous la morsure des serpents sinueux,
ta colère ne dura pas jusqu’au bout.

**

Le sauveur

L’auteur du livre de la sagesse ,

50 ans avant la venue du Christ

en est convaincu

Un sauveur va venir

le sauveur pour tous

et non seulement pour les juifs  (16,7ss)

**

c’est ainsi qu’il annonce la venue du sauveur  , l’enseignement du  Verbe et le partage du pain de vie

En effet, quiconque se retournait était sauvé, non par l’objet regardé, mais par toi, le Sauveur de tous

 

Le Verbe qui guérit

Ni herbe ni pommade ne vint les soulager, mais ta Parole, Seigneur, elle qui guérit tout.

 

Le pain de vie

tu as distribué à ton peuple une nourriture d’anges, tu lui as procuré du ciel, sans effort de sa part, un pain tout préparé,
ayant la capacité de toute saveur et adapté à tous les goûts.

Par là, tes fils que tu as aimés, Seigneur, devaient apprendre que ce n’est pas la production de fruits qui nourrit l’homme,
mais bien ta parole qui fait subsister ceux qui croient en toi. (16,26 )

**

La peur des incroyants  (Ch 17)

La foi est source de paix  

La confiance est source d’amour

mais que de craintes  pour les impies qui ne croient plus en rien

 Eux, durant cette nuit vraiment insupportable

et sortie des profondeurs de l’insupportable Hadès,
ils étaient à la fois poursuivis par des fantômes monstrueux
et paralysés par la démission de leur âme ;
une peur soudaine et inattendue s’était déversée en eux.

 

ils mouraient de peur,
refusant même de regarder cet air auquel il n’y avait pas moyen d’échapper.

Fût-il laboureur, berger
ou employé à de durs travaux au désert,
saisi à l’improviste, il subissait la nécessité inéluctable,

 

car tous étaient liés par une même chaîne de ténèbres.
Le sifflement du vent,
le chant mélodieux des oiseaux dans les rameaux touffus,
la cadence de l’eau coulant avec violence,
le bruit sec des pierres qui dégringolent,
la course invisible d’animaux bondissants,
le rugissement des bêtes les plus sauvages
ou l’écho renvoyé par le creux des montagnes,
tout cela les paralysait de peur
(17,10-19).

123456