Archive pour la catégorie 'AT Bible'

20 é Jeudi ordinaire : La fille de Jepthé ( Juges 11, 29-39)

19 août, 2021

En ces jours-là, Jephté était un vaillant guerrier. L’Esprit du Seigneur s’empara de lui, et il traversa les pays de Galaad et Manassé, et Mispa de Galaad. De là il passa la frontière des fils d’Ammone. Jephté fit alors ce vœu au Seigneur : « Si tu livres les fils d’Ammone entre mes mains, la première personne qui sortira de ma maison pour venir à ma rencontre quand je reviendrai victorieux appartiendra au Seigneur, et je l’offrirai en sacrifice d’holocauste. » Jephté passa chez les fils d’Ammone pour les attaquer, et le Seigneur les livra entre ses mains. Il les battit depuis Aroër jusqu’à proximité de Minnith et jusqu’à Abel-Keramim, soit le territoire de vingt villes. Ce fut une très grande défaite, et les fils d’Ammone durent se soumettre aux fils d’Israël.Lorsque Jephté revint à Mispa, comme il arrivait à sa maison, voici que sa fille sortit à sa rencontre en dansant au son des tambourins. C’était son unique enfant ; en dehors d’elle, il n’avait ni fils ni fille. Dès qu’il l’aperçut, il déchira ses vêtements et s’écria : « Hélas, ma fille, tu m’accables ! C’est toi qui fais mon malheur ! J’ai parlé trop vite devant le Seigneur, et je ne peux pas reprendre ma parole. » Elle lui répondit : « Mon père, tu as parlé trop vite devant le Seigneur, traite-moi donc selon ta parole, puisque maintenant le Seigneur t’a vengé de tes ennemis, les fils d’Ammone. » Et elle ajouta : « Je ne te demande qu’une chose : laisse-moi un répit de deux mois. J’irai dans les montagnes pour pleurer ma virginité avec mes amies. » Il lui dit : « Va ! » Et il la laissa partir pour deux mois. Elle s’en alla donc, avec ses amies, dans la montagne, et pleura sa virginité. Les deux mois écoulés, elle revint vers son père, et il accomplit à son égard le vœu qu’il avait prononcé.

 

Jephté

, Jephté était un vaillant guerrier.

mais ce n’était pas un saint .

Lui est ses  frères  se comportaient bien souvent  comme des brigands

« Il se forma autour de lui une bande de vauriens qui faisaient campagne avec lui (Juge 11,3)

 

Jepthé  craignait Dieu et croyait bien faire  

en lui offrant une victime humaine

 je l’offrirai en sacrifice d’holocauste

 qui sera malgré lui sa propre fille unique

**

 L’Esprit du Seigneur s’empara de lui,

Ce n’est donc pas lui qui va sauver son peuple et le rassembler

c’est l’Esprit de Dieu qui agira en lui ,la puissance de Dieu

 

1-ord-B-Jephté

 

La fille de Jephté

La véritable  héroïne de ce récit  

c’est elle qui par sa foi, sa discrétion  accepte  d’être victime

 

Elle n’en veut pas  à son père

Elle ne se révolte spas

Mon père, tu as parlé trop vite devant le Seigneur

« Tu as cru bien faire » !

 traite-moi donc selon ta parole, puisque maintenant le Seigneur t’a écouté

 

Ce n’est pas une  fanatique

humble ,elle s’en remet à Dieu

 Je ne te demande qu’une chose : laisse-moi un répit de deux mois. J’irai dans les montagnes pour pleurer ma virginité avec mes amies. ».

 

Une femme courageuse

ce n’est plus « Eve la honteuse »

c’est déjà une fille de Marie

pleine de lumière  

une jeune fille en pleurs ,au pied de la croix

une jeune fille  qui a la foi et qui prie

la plus beau cadeau que Dieu a pu faire à Jephté  

On l’a retrouvera  au repas de noce de l’agneau

 

C’est une humble ..On en parle peu

ce sont peut être  les femmes qui vont sauver  l’Afghanistan

ou mieux  gouverner le Liban

 

Evangile :le repas de noce (Mtt 22, 1-14)

 En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à parler aux grands prêtres et aux anciens du peuple, et il leur dit en paraboles : « Le royaume des Cieux est comparable à un roi qui célébra les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir. Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités : “Voilà : j’ai préparé mon banquet, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez à la noce.” Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ; les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent. Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et incendia leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : “Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce.” Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives. Le roi entra pour examiner les convives, et là il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce. Il lui dit : “Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ?” L’autre garda le silence. Alors le roi dit aux serviteurs : “Jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.”

Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. »

 

 Les paysans  les commerçants  les entrepreneurs  sont utiles ,indispensables

Que ferions nous sans eux ?

On a besoin d’eux !

On a besoin de Marthe

Ce ne sont pas eux qui refusent d’aller au repas de noce

 

Ce sont ceux qui parmi eux

au nom de leur travail  

pour leur profit personnel  

oublient Dieu ou même le rejettent

Ceux qui parmi  eux n’ont pas la foi

ni la volonté de servir mais de se servir  

 

Ce sont encore les humbles ,les petits qui mettent toute leur confiance en Dieu

qui participeront au repas de noce

et parmi eux il y a beaucoup de paysans et de commerçants  

Ils ont la foi

 

Ils savent que c’est Dieu qui leur donne une bonne récolte

… ,qui leur envoie des clients

Ils savent rendre grâce Ils ont la foi  

ils iront au repas de noce

en compagnie de la fille de Jephté 

 

Abimelek (juges 9)

18 août, 2021

Au temps des juges ,il y a eu aussi des rois  corrompus, précurseurs de tant d’envahisseurs  ou de conquérants de tous les temps

 

abimelek

 

Abimélek prit à sa solde des hommes de rien et des aventuriers qui marchèrent à sa suite. Puis il entra dans la maison de son père à Ofra et il tua ses frères, … soixante-dix hommes à la fois. Il ne subsista que Yotam, le plus jeune fils de Yeroubbaal, car il s’était caché. Tous les propriétaires de Sichem  se rassemblèrent et allèrent proclamer roi Abimélek près du térébinthe de la stèle qui est à Sichem.

Des villes se rebellèrent

il y mit le feu

 Abimélek monta sur le mont Çalmôn, lui et toute la troupe qui était avec lui ; prenant en main une hache, il coupa une branche d’arbre qu’il souleva et mit sur son épaule et il dit à la troupe qui était avec lui : « Ce que vous m’avez vu faire, hâtez-vous de le faire comme moi. » 

 Tous les hommes de la troupe coupèrent chacun une branche et suivirent Abimélek. Puis ils entassèrent les branches contre la grotte où la foule s’était réfugié  et ils mirent le feu à la grotte sur ceux qui s’y trouvaient. Ainsi moururent également tous les habitants de Migdal-Sichem, environ mille hommes et femmes  (Oradour ?)

. Tué par une femme

Puis Abimélek se mit en route vers Tévéç ;Alors une femme lança une meule sur la tête d’Abimélek et lui fracassa le crâne. Abimélek appela aussitôt son écuyer et lui dit : « Tire ton épée et fais-moi mourir, de peur qu’on ne dise de moi : “C’est une femme qui l’a tué.” » Alors son écuyer le transperça et il mourut. 

20é Mardi ordinaire : Gédéon ( Juges 6, 11-24a)

17 août, 2021

En ces jours-là, l’ange du Seigneur vint s’asseoir sous le térébinthe d’Ofra, qui appartenait à Joas, de la famille d’Abièzer. Gédéon, son fils, battait le blé dans le pressoir, pour le soustraire au pillage des Madianites. L’ange du Seigneur lui apparut et lui dit : « Le Seigneur est avec toi, vaillant guerrier ! » Gédéon lui répondit : « Pardon, mon Seigneur ! Si le Seigneur est avec nous, pourquoi tout ceci nous est-il arrivé ? Que sont devenus tous ces prodiges que nous ont racontés nos pères ? Ils nous disaient : “Est-ce que le Seigneur ne nous a pas fait monter d’Égypte ?” Mais aujourd’hui le Seigneur nous a abandonnés, en nous livrant au pouvoir de Madiane… » Alors le Seigneur regarda Gédéon et lui dit : « Avec la force qui est en toi, va sauver Israël du pouvoir de Madiane. N’est-ce pas moi qui t’envoie ? » Gédéon reprit : « Pardon, mon Seigneur ! Comment sauverais-je Israël ? Mon clan est le plus faible dans la tribu de Manassé, et moi je suis le plus petit dans la maison de mon père ! » Le Seigneur lui répondit : « Je serai avec toi, et tu battras les Madianites comme s’ils n’étaient qu’un seul homme. » Gédéon lui dit : « Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, donne-moi un signe que c’est bien toi qui me parles. Ne t’éloigne pas d’ici avant que je revienne vers toi. Je vais chercher mon offrande et je la placerai devant toi. » Le Seigneur répondit : « Je resterai jusqu’à ton retour. »Gédéon s’en alla, il prépara un chevreau, et avec une mesure de farine il fit des pains sans levain. Il mit la viande dans une corbeille, et le jus dans un pot, puis il apporta tout cela sous le térébinthe et le lui présenta. L’ange de Dieu lui dit : « Prends la viande et les pains sans levain, pose-les sur ce rocher et répands le jus. » Gédéon obéit. Alors l’ange du Seigneur étendit le bâton qu’il tenait à la main, et il toucha la viande et les pains sans levain. Le feu jaillit de la roche, consuma la viande et les pains sans levain, et l’ange du Seigneur disparut. Alors Gédéon comprit que c’était l’ange du Seigneur, et il dit : « Malheur à moi, Seigneur mon Dieu ! Pourquoi donc ai-je vu l’ange du Seigneur face à face ? » Le Seigneur lui répondit : « Que la paix soit avec toi ! Sois sans crainte ; tu ne mourras pas. » À cet endroit, Gédéon bâtit un autel au Seigneur sous le vocable de Seigneur-de-la-paix.

 

Le temps des juges fut un temps d’anarchie

sans loi , sans foi

les juges étaient loin d’être des saints 

À cette époque, il n’y avait pas de roi en Israël et chacun agissait comme il lui semblait bon. (juges 17,6)

 Parmi les juges on trouve des  assassins,(Ehoud) ,un fils  de prostitué (Jephté ) ,un voyou (Samson )  et même des femmes féroces (Debora )…

Gédéon seul  reste un juge digne de ce nom

 

1-ord-B-20é-Mardi

 

Un petit

Comment sauverais-je Israël ? Mon clan est le plus faible dans la tribu de Manassé, et moi je suis le plus petit dans la maison de mon père ! »

 Un homme de foi

Il a cru  quand le seigneur lui a dit

 « Je serai avec toi, et tu battras les Madianites

  Il a cru l’ange qui a frappé le rocher avec  son bâton comme l’avait fait Moïse  

mais cette fois ci  ce ne fut ps de l’eau qui a jailli   de la roche mais du feu

 Le feu jaillit de la roche, consuma la viande et les pains sans levain,

ce feu qui brûle  le cœur  des croyants  qui consomment le pain et le sang de l’agneau  

 

Il a cru quand le Seigneur  lui a demandé de lutter  avec seulement 300 hommes et non 10000 (juges 7, 3)

car que pouvons nous faire  contre le mal qui règne dans le monde,,

 que pouvons faire ?

ce n’est pas avec 10000 hommes de guerre que nous retrouverons la paix

mais avec 300 petits qui s’inclinent pour boire l’eau  dans la rivière divine  

 

Ils iront au combat avec des cors et des  torches allumées cachées dans des cruches

A tous il remit des cors et des cruches vides , avec des torches dans les cruches (juge 7,16)  

les cors pour louer Dieu

et les torches  : La lumière de leur foi qui brille au plus profond des coeurs  

 

Matthieu (19, 23-30)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux. Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. » Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? » Jésus posa sur eux son regard et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. » Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? » Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël. Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers. »

 

La leçon de cet évangile est la même

ce ne sont pas les riches ,les puissants ,les guerriers  qui sauveront le monde  

ce sont les petits  

il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux.

 

C’est la femme couronnée d’étoiles

la petite fille de Nazareth  qui vaincra le dragon

 

ce sont les hommes de foi qui ont tout quitter  pour suivre Jésus

qui rassembleront , avec l’aide de l’Esprit Saint, tous nos frères humains

autour de notre père commun

celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers. » 

Qui étaient les « juges » de la bible ?

16 août, 2021

À cette époque, il n’y avait pas de roi en Israël et chacun agissait comme il lui semblait bon. (juges 17,6)

  

Des assassins :

   Ehoud  (juge 3)

Ehoud se fit un poignard à deux tranchants, Il vint vers le roi  Eglôn alors qu’il était assis dans la chambre haute bien fraîche qui lui était réservée. Ehoud dit : « J’ai une parole de Dieu pour toi », et le roi se leva de son siège. . Ehoud étendit la main gauche, prit le poignard sur sa cuisse droite et l’enfonça dans le ventre du roi…Même la poignée entra après la lame et la graisse se referma sur la lame, car Ehoud n’avait pas retiré le poignard du ventre du roi …Il sorti par le vestibule, après avoir fermé les portes de la chambre haute derrière lui et mis le verrou. 

  Shamgar

Après Ehoud il y eut Shamgar, Il battit les Philistins, au nombre de six cents hommes, avec un aiguillon à bœufs .

 

         Des femmes féroces :Yaël et Debora  

    Yaël  (Juges 4)

le roi Sisera s’enfuyait à pied.  Yaël sortit à la rencontre de Sisera et lui dit : « Arrête-toi, mon seigneur, arrête-toi chez moi ; ne crains rien. » Il s’arrêta chez elle, dans sa tente, et elle le recouvrit d’une couverture. 

Il lui dit : « Peux-tu me donner à boire un peu d’eau, car j’ai soif. » Elle ouvrit l’outre de lait, le fit boire et le recouvrit. Mais Yaël, femme de Héber, prit un piquet de la tente, saisit dans sa main le marteau, entra auprès de lui doucement et lui enfonça dans la tempe le piquet, qui alla se planter dans la terre. Sisera qui, épuisé, était profondément endormi, mourut. 

    Debora (juges 5)

elle jubila et chanta 

Bénie soit parmi les femmes Yaël, femme de Héber le Qénite,
parmi les femmes qui vivent sous la tente, qu’elle soit bénie !
Il demandait de l’eau, elle donna du lait ;
dans la coupe des nobles elle présenta de la crème.
Elle étendit sa main vers le piquet
et sa droite vers le marteau des travailleurs ;
elle martela Sisera et lui broya la tête ;
elle lui écrasa et transperça la tempe.
A ses pieds il s’affaisse, il tombe, il est couché ;
à ses pieds, il s’affaisse, il tombe.
Là où il s’est affaissé, il est tombé, anéanti.

 Un voyou : Samson  (Juges 13)

Il se bat avec des lions…il brule les moissons…il se bat avec une machoire d’ âne..il fréquente les prostitués  

il meurt avec les philistins..mais tout cela  fut finalement  au profit du bien

Dieu est vainqueur…De la carcasse du lion tué par sSmson ,il est sortit  du miel

« De celui qui mange, est sorti ce qui se mange.  De celui qui est fort, est sorti ce qui est doux. (14,14)

     

Un vaurien   Jephté

Un vaurien fils d’une prostituée ( juges 11)

un vaillant combattant, Jephté, le fils d’une prostituée et d’un homme appelé Galaad. Ses frères lui dirent  Tu n’as aucun droit sur l’héritage de notre père, car tu es le fils d’une autre femme. » .. Jephté s’enfuit loin de ses frères et s’installa au pays de Tob. Des vauriens se groupèrent autour de lui et le suivirent dans ses expéditions

 Un ignorant  qui ignore les Dix commandements; Ne pas tuer 

Il fit cette promesse solennelle au Seigneur : « Si tu livres les Ammonites en mon pouvoir, la première personne qui sortira de ma maison pour venir à ma rencontre sera pour le Seigneur ; lorsque je reviendrai victorieux de chez les Ammonites, je te l’offrirai en sacrifice complet ! » 

Ce fut sa fille !

..Dès qu’il la vit, il déchira ses vêtements et s’écria : « Ah ! ma fille, tu me plonges dans le malheur, tu es toi-même la cause de mon désespoir ! J’ai pris un engagement envers le Seigneur et je ne peux pas revenir sur ma promesse.

Gedeon 

il fut le seul jugez  digne de ce nom 

plus qu honnête homme ,il fut un homme de foi 

 

19é Samedi ordinaire : Assemblée de Sichem (Josué 24, 14-29)

14 août, 2021

En ces jours-là, Josué avait réuni toutes les tribus d’Israël, et il leur disait : « Maintenant craignez le Seigneur ; servez-le dans l’intégrité et la fidélité. Écartez les dieux que vos pères ont servis au-delà de l’Euphrate et en Égypte ; servez le Seigneur. S’il ne vous plaît pas de servir le Seigneur, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir :… les dieux que vos pères servaient au-delà de l’Euphrate, ou les dieux des Amorites dont vous habitez le pays. Moi et les miens, nous voulons servir le Seigneur. » Le peuple répondit : « Plutôt mourir que d’abandonner le Seigneur pour servir d’autres dieux ! C’est le Seigneur notre Dieu qui nous a fait monter, nous et nos pères, du pays d’Égypte, cette maison d’esclavage ; c’est lui qui, sous nos yeux, a accompli tous ces signes et nous a protégés tout le long du chemin que nous avons parcouru, chez tous les peuples au milieu desquels nous sommes passés. Et même le Seigneur a chassé devant nous tous ces peuples, ainsi que les Amorites qui habitaient le pays. Nous aussi, nous voulons servir le Seigneur, car c’est lui notre Dieu. » Alors Josué dit au peuple : « Vous ne pouvez pas servir le Seigneur, car il est un Dieu saint, il est un Dieu jaloux, qui ne pardonnera ni vos révoltes ni vos péchés. Si vous abandonnez le Seigneur pour servir les dieux étrangers, il se retournera contre vous, il vous fera du mal, il vous anéantira, lui qui vous a fait tant de bien. » Le peuple répondit à Josué : « Mais si ! Nous voulons servir le Seigneur. » Alors Josué dit au peuple : « Vous en êtes les témoins contre vous-mêmes : c’est vous qui avez choisi de servir le Seigneur. » Ils répondirent : « Nous en sommes témoins. » Josué reprit : « Alors, enlevez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous, et tournez votre cœur vers le Seigneur, le Dieu d’Israël. » Le peuple répondit à Josué : « C’est le Seigneur notre Dieu que nous voulons servir, c’est à sa voix que nous voulons obéir. » En ce jour-là, Josué conclut une Alliance pour le peuple. C’est dans la ville de Sichem qu’il lui donna un statut et un droit.Josué inscrivit tout cela dans le livre de la loi de Dieu. Il prit une grande pierre et la dressa sous le chêne qui était dans le sanctuaire du Seigneur. Il dit à tout le peuple : « Voici une pierre qui servira de témoin contre nous, car elle a entendu toutes les paroles que le Seigneur nous a dites ; elle servira de témoin contre vous, pour vous empêcher de renier votre Dieu. »

 

Assemblée de Sichem

C’est le  grand rassemblement des tribus d’Israel

car  certaines tribus  n’étaient pas parties en Egypte

Dés la traversée du Jourdain , Josué  les a rassemblé toutes à Sichem

et raconte  ce qui s’est passé dans le désert pendant 40,ans

 

Il explique  comment le peuple s’est rassemblé

avec une seule foi,  la foi d’Abraham

un  seul Dieu , celui du buisson ardent ; Yahvé

une seule loi  , gravée dans la pierre et conservée dans l’arche d’alliance

et  comment Dieu a béni le peuple par l’intermédiaire du prophète Balaam

 

1 ord B 19é Samedi

 

Solennellement par 3 fois Josué s’écrie

« Choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir »

le peuple répondit :

Nous voulons servir le Seigneur, car c’est lui notre Dieu. »
Alors Josué dit           « Vous ne pouvez pas servir le Seigneur, car il est un Dieu saint,

Le peuple répondit     « Mais si ! Nous voulons servir le Seigneur. »

 Alors Josué insiste   « C’est vrai ! c’est vous qui avez choisi de servir le Seigneur. »

« C’est le Seigneur notre Dieu que nous voulons servir, c’est à sa voix que nous voulons obéir. »

 

Cet engagement fut de nouveau gravé sur un pierre  

 

Qu’avons nous choisi?

nous aussi  nous avons traversé le Jourdain derrière l’arche d’alliance

 le jour de notre baptême  

 

Qu’avons nous choisi ?

L’esclavage du péché  ou la liberté des enfants de Dieu ?

Les œuvres de la chair ou les fruits de l’Esprit ? (Gal 5)

 

Qu’avons nous choisi  ?

les premières places ,l’argent  et le pouvoir

ou la pauvreté et  l’humilité des enfants de Dieu

 

L’amour ou a haine ?

 

Evangile  Matthieu (19, 13-15)

En ce temps-là, on présenta des enfants à Jésus pour qu’il leur impose les mains en priant. Mais les disciples les écartèrent vivement. Jésus leur dit : « Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent. » Il leur imposa les mains, puis il partit de là.

Comme les enfants  gardons la foi ,la confiance en notre père 

comme les enfants  des familles unies aimons nos frères et soeurs

comme les enfants  soyons humbles, et sachons rendre grâce  pour tous les dons reçus  

 

19è jeudi ordinaire : Le passage du Jourdain(Josué 3, 7-17)

12 août, 2021

 En ces jours-là, le Seigneur dit à Josué : « Aujourd’hui, je vais commencer à te grandir devant tout Israël, pour qu’il sache que je suis avec toi comme j’ai été avec Moïse. Toi, tu donneras cet ordre aux prêtres qui portent l’arche d’Alliance : “Lorsque vous serez arrivés au bord du Jourdain, vous vous arrêterez dans le lit du fleuve.” » Josué dit ensuite aux fils d’Israël : « Approchez, écoutez les paroles du Seigneur votre Dieu. À ceci, vous reconnaîtrez que le Dieu vivant est au milieu de vous, et qu’il vous mettra en possession du pays des Cananéens : voici que l’arche de l’Alliance du Seigneur de toute la terre va passer le Jourdain devant vous. Aussitôt que les prêtres qui portent l’arche du Seigneur de toute la terre auront posé la plante de leurs pieds dans les eaux du Jourdain, les eaux qui sont en amont seront coupées, et elles s’arrêteront en formant une seule masse. »Quand le peuple leva le camp pour passer le Jourdain, les prêtres portaient l’arche d’Alliance en tête du peuple. Or, le Jourdain coule à pleins bords pendant toute la saison des moissons. Dès que les prêtres qui portaient l’arche furent arrivés au Jourdain, et que leurs pieds touchèrent l’eau, les eaux s’arrêtèrent en amont et se dressèrent comme une seule masse sur une grande distance, à partir d’Adame, ville voisine de Sartane ; et en aval, les eaux achevèrent de s’écouler vers la mer de la Araba, la mer Morte. Le peuple traversa à la hauteur de Jéricho. Les prêtres qui portaient l’arche de l’Alliance du Seigneur restèrent immobiles, sur la terre sèche, au milieu du Jourdain. Alors tout Israël traversa à pied sec, jusqu’à ce que toute la nation eût fini de passer le Jourdain.

  

L’arche d’alliance

Le  signe de la présence de Dieu parmi nous

Dans l’arche  se trouvent les 10 commandements : Le Verbe de Dieu ! 

Le Jourdain

Les prêtres ont les pieds dans l’eau du Jourdain

l’eau de la purification

l’eau du baptême qui nous justifie

‘ Your-Dan’ veut dire en hébreux : ‘la descente de la justice’

car chaque année la tribu de « Dan » venant du nord , descendait vers Jérusalem en pelerinage en longeant le fleuve

 Josué

en Hébreux ,il n’y pas de voyelles

sans voyelles , JoSue et JeSus  veulent dire la même ,chose : le sauveur

Josué est « le sauveur » qui introduit son peuple vers  la terre promise

 

La  nouvelle alliance

le sauveur c’est jésus

«  le Verbe fait chair » qui vient parmi nous

Le prêtre qui met les pieds  dans l’eau

pour recevoir le baptême

Il vient pour  nous justifier par sa mort sur la croix

Il vient prendre nos péchés sur lui

IL vient pour pardonner et nous introduire  dans le royaume des cieux

là où règne le prince de la paix

 

19e-jeudi-ordinaire-le-par-300x187

 

Evangile : Pardonner 77 fois 7 fois ( Mtt 18, 21–19, 1)

En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois. Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.” Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette. Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !” Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.” Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait. Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé. Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié. Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?” Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »Lorsque Jésus eut terminé ce discours, il s’éloigna de la Galilée et se rendit dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain.

 

Jésus est  venu au Jourdain

pour endosser nos péchés

il est venu  pardonner «  jusqu’à 70 fois sept fois »

Ce jour là Jean Baptiste

vit l’Esprit de Dieu descendre  sur lui comme une colombe (Mtt3, 16)

 

Puisse l’Esprit Saint nous aider à pardonner

c’est essentiel dans l’évangile

pour pouvoir entrer dans le royaume des cieux

là où plane la colombe de la paix

18è Jeudi ordinaire : Mériba :Le rocher de la foi (Nombres 20, 1-13)

5 août, 2021

 En ces jours-là, le premier mois de l’année, toute la communauté des fils d’Israël arriva dans le désert de Cine. Le peuple s’établit à Cadès. C’est là que Miryam mourut et qu’elle fut enterrée. Comme il n’y avait pas d’eau pour la communauté, ils se rassemblèrent contre Moïse et Aaron. Le peuple chercha querelle à Moïse, en disant : « Ah ! si seulement nous avions expiré, quand nos frères ont expiré devant le Seigneur ! Pourquoi avoir amené l’assemblée du Seigneur dans ce désert où nous allons mourir, nous et nos bêtes ? Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte, et nous avoir amenés dans ce lieu de malheur où l’on ne peut rien semer, où il n’y a ni figuiers, ni vignes, ni grenadiers, et même pas d’eau à boire ! » Moïse et Aaron quittèrent l’assemblée et se rendirent à l’entrée de la tente de la Rencontre. Ils tombèrent face contre terre, et la gloire du Seigneur leur apparut. Le Seigneur parla à Moïse. Il dit : « Prends ton bâton de chef et, avec ton frère Aaron, rassemble la communauté. Puis, sous leurs yeux, vous parlerez au rocher, et il donnera son eau. Pour eux tu feras jaillir l’eau du rocher, et tu feras boire la communauté et ses bêtes. » Comme il en avait reçu l’ordre, Moïse prit le bâton qui était placé devant le Seigneur. Moïse et Aaron réunirent l’assemblée en face du rocher, et Moïse leur dit : « Écoutez donc, rebelles. Est-ce que nous pouvons faire jaillir de l’eau pour vous de ce rocher ? » Moïse leva la main et, de son bâton, il frappa le rocher par deux fois : l’eau jaillit en abondance, et la communauté put boire et abreuver ses bêtes. Le Seigneur dit alors à Moïse et à son frère Aaron : « Puisque vous n’avez pas eu assez de foi pour manifester ma sainteté devant les fils d’Israël, vous ne ferez pas entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne. » Ce sont les eaux de Mériba (c’est-à-dire : les eaux du Défi) où les fils d’Israël ont défié le Seigneur, et où le Seigneur a manifesté parmi eux sa sainteté.

 

1-ord-B-18é-Jeudi

 

Mériba  

le peuple murmure

le peuple doute

c’est l’épreuve de la foi

 

Moïse ,lui même   hésite  

Il s’y prend par 2 fois

de son bâton, il frappa le rocher par deux fois

l’eau pouvait elle sortir du rocher ?

Moîse avait il toujours la foi qui soulève des montages

 

et pourtant Moîse

était le plus humble des hommes

le plus proche de Dieu

qu’il rencontrait chaque jour

sous la tente de la rencontre  

le seigneur lui parlait Moïse face à face, comme un homme parle à son ami. ex 33,11

 

et parce qu’il a douté

il n’entrera pas , malgré tout ses mérites , dans la terre  promise

il n‘aura pas comme Pierre la clé du paradis   

« Puisque vous n’avez pas eu assez de foi pour manifester ma sainteté devant les fils d’Israël, vous ne ferez pas entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne

**

 Evangile : Pierre (Matt.16, 13-23)

 En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. » Alors, il ordonna aux disciples de ne dire à personne que c’était lui le Christ.  À partir de ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. » Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

 

Pierre

Il a moins d’envergure que  Moïse

Il n’a pas sa force ,sa puissance    

il n’est pas monté au Sinaï

il na pas conduit tout un peuple dans le désert pendant 40 ans

 

Le jour de la transfiguration ,sur le mont Thabor

Moïse était debout  au ciel ,à côté de Jésus

Pierre était prosterné  …par terre  

 

Mais Pierre avait la foi   

il le dit haut et fort

« Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant

Oui  Il y croit 

ce n’est que plus tard qu’il doutera

 

mais à  cause de son acte  de foi

à cause de son enthousiasme

jésus aussitôt ,émerveillé et joyeux  s’écrit  

tu es Pierre  et sur cette  Pierre  je bâtirai mon églsie

 

Pierre ne frappe pas sur le rocher pour faire jaillir de l’eau  

il est Pierre ..il est le rocher  

à la tête de l’eglise d’ou jaillira

l’eau du baptême sur

tout ceux qui proclameront  leur foi

celui qui boira de cette eau n’aura plus jamais soif

 

C’est Pierre et  non Moise

qui nous fait rentrer dans la terre  promise

c’est Pierre qui  a les clés  

 

Il faudra quand même  qu’il apprenne à être humble

tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

 

Il reniera

il se fera tout petit

Seigneur tu sais bien que je t’aime   

A cause de sa foi il renaitra

 

 

 

 

 

 

 

18è mercredi ordinaire : La terre promise (Nombres 13, 1-35)

4 août, 2021

 En ces jours-là, dans le désert de Parane, le Seigneur parla à Moïse. Il dit : « Envoie des hommes pour explorer le pays de Canaan que je donne aux fils d’Israël. » Au bout de quarante jours, ces envoyés revinrent, après avoir exploré le pays. Ils allèrent trouver Moïse, Aaron et toute la communauté des fils d’Israël, à Cadès, dans le désert de Parane. Ils firent leur rapport devant eux et devant toute la communauté, et ils leur montrèrent les fruits du pays. Ils firent ce récit à Moïse : « Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. Vraiment, il ruisselle de lait et de miel, et voici ses fruits. Cependant le peuple qui l’habite est puissant, ses villes sont fortifiées et très grandes. Nous y avons même vu des descendants d’Anaq. Les Amalécites habitent le pays du Néguev ; les Hittites, les Jébuséens et les Amorites habitent la montagne ; les Cananéens habitent le bord de la mer et les rives du Jourdain. » Caleb imposa silence au peuple qui faisait face à Moïse et il dit : « Allons-y ! Montons prendre possession de ce pays. Oui, nous nous en rendrons maîtres. » Mais les autres hommes de l’expédition répliquèrent : « Nous ne pouvons pas marcher contre ce peuple, car il est plus fort que nous. » Et, s’adressant aux fils d’Israël, ils se mirent à dénigrer le pays qu’ils avaient exploré : « Le pays que nous avons parcouru pour l’explorer est un pays qui dévore ceux qui veulent s’y installer. Tous les hommes que nous y avons vus sont de très haute taille. Nous y avons même vu des géants, des fils d’Anaq, des descendants de géants. À côté d’eux, nous avions l’air de sauterelles, et c’est bien ainsi qu’ils nous voyaient. » Alors toute la communauté éleva la voix, se mit à crier ; et le peuple pleura cette nuit-là. Le Seigneur parla à Moïse et à son frère Aaron. Il dit : « Combien de temps aurai-je affaire à cette communauté mauvaise qui récrimine contre moi ? Les récriminations des fils d’Israël contre moi, je les ai entendues. Tu leur diras : Aussi vrai que je suis vivant – oracle du Seigneur –, je vous traiterai selon vos paroles mêmes qui sont arrivées jusqu’à mes oreilles. Vous tous qu’on a recensés, les hommes de vingt ans et plus, vous qui avez récriminé contre moi, vos cadavres resteront dans ce désert. Vous avez exploré le pays pendant quarante jours, chaque jour vaudra une année : vous porterez donc le poids de vos fautes pendant quarante ans, et vous saurez ce qu’il en coûte d’encourir ma réprobation. Moi, le Seigneur, j’ai parlé. Oui, c’est ainsi que je traiterai cette communauté mauvaise liguée contre moi. Dans ce désert, tous finiront leur vie : là, ils mourront. »

 

1-ord-B-18è-Mercredi

 

La terre promise

Vraiment, il ruisselle de lait et de miel, et voici ses fruits.

le lait et le miel

c’est la nourriture des dieux selon les Babyloniens

la nourriture d’Emmanu-el (Dieu avec nous ) selon Isaïe  

De crème et de miel il se nourrira, sachant rejeter le mal et choisir le bien. (Is 7, 15)

 Les fruits de l’Esprit  sont la paix, la joie ,la miséricorde…..(Gal 5)a

 

Le combat spirituel

 Caleb  de la tribu de Judas est enthousiaste

 Allons-y ! Montons prendre possession de ce pays.

Avons  nous une telle ferveur ?

 

Il faut lutter contre des géants

. Nous y avons même vu des géants,

notre orgueil  ,notre égoïsme ,nos haines nos jugements

 À côté d’eux, nous avions l’air de sauterelles,

**

Nous avons besoin de la force de l’Esprit Saint

oui nous sommes comme des sauterelles

soyons humbles !

 

Dieu est avec nous ..l’Emmanu-el

ayons la foi …Allons y !

 

Evangile (Matt.15, 21-28)

En ce temps-là, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit pas un mot. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

 

La cananéenne

Elle n’a pas eu peur de quitter son pays  pour rencontrer « Emmanu-el »

elle a été humiliée

comparée  non à des sauterelles mais à des petits chiens

 

comme Caleb elle avait la foi…Une vaillante !  

Elle a reçu le lait et le miel de la terre  promise

sa fille fut guérie !

Livre des nombres (20, 14 ss) : Les « guerres de Yahvé »

4 août, 2021

Dans le désert  ,Ies fils d’Israel étaient souvent en guerre…Contre Edom(20,14), contre les amorites  (21) Moab (22) ,conte Madian (31)

 

Israel ne voulait pas la guerre  

mais seulement des droits de passage

De Qadesh, Moïse envoya des messagers au roi d’Edom pour lui dire :

Nous avons crié vers le Seigneur et il a entendu nos cris : il a envoyé un ange pour nous faire sortir d’Egypte. Nous voici maintenant à Qadesh, ville située à la limite de ton territoire. 

Laisse-nous donc passer par ton pays ! Nous ne passerons ni dans les champs ni dans les vignes ; nous ne boirons pas l’eau des puits ; nous irons par la route royale sans nous en écarter ni à droite ni à gauche jusqu’à ce que nous ayons traversé ton territoire. » 

Mais Edom lui répondit : « Tu ne passeras pas chez moi, sinon je sortirai en armes à ta rencontre.

 

Ce fut le commencement des « guerres de Yahvé »  

 Ils restèrent  40 ans dans le désert et à Cades

le temps d’une génération

Le Seigneur s’est enflammé de colère contre Israël et il les a fait errer dans le désert pendant quarante ans

Jamais ces hommes qui sont montés d’Egypte – ceux de vingt ans et plus – ne verront la terre que j’ai promise à Abraham, à Isaac et à Jacob, puisqu’ils ont hésité à me suivre !” 

Seuls furent exceptés Caleb, fils de Yefounnè, le Qenizzite, et Josué, fils de Noun, parce qu’ils avaient suivi le Yahvé sans hésitation. 

**

puis il s entreprirent la conquête  de la terre promise

 

Le recensement

On recensa  ,dans chaque tribu les hommes capables de combattre

Yahvè dit à Moïse et au prêtre Eléazar, fils d’Aaron :  « Dressez l’état, par famille, de toute la communauté des fils d’Israël, de tous ceux de vingt ans et plus qui servent dans l’armée d’Israël. » (26-1)

 Y compris  ceux de la tribu de Gad et  Rubens qui désiraient s’installer en Jordanie

 Les fils de Gad et les fils de Ruben dirent à Moïse : « Tes serviteurs se conformeront aux ordres de mon seigneur. Nos femmes et nos enfants, nos troupeaux et toutes nos bêtes resteront ici, dans les villes du Galaad. Et tes serviteurs, tous équipés pour partir en campagne, passeront devant le SEIGNEUR pour monter au combat, comme mon seigneur le dit. »(32,25)

**

Les  nouveaux responsables

Eléazar va remplacer Aaron

  Aaron mourut  au sommet de la montagne . Moïse prit ses vêtements à Aaron et il en revêtit son fils Eléazar . Puis Moïse et Eléazar redescendirent de la montagneToute la communauté vit qu’Aaron avait expiré, et toute la maison d’Israël le pleura pendant trente jours.(20,27)

 Josué va remplacer Moïse

Le Seigneur dit à Moïse : « Prends Josué, fils de Noun ; c’est un homme qui est inspiré. Tu lui imposeras la main, tu le présenteras au prêtre Eléazar ainsi qu’à toute la communauté et tu l’établiras dans sa charge sous leurs yeux.Tu lui donneras une part de ta puissance afin que toute la communauté des fils d’Israël lui obéisse. il se présentera devant le prêtre Eléazar qui demandera pour lui, devant le Seigneur  la décision du Ourim.(27,18)

 Caleb remplace Judas

 

La conquête

Ce ne sont plus des esclaves en procession qui fuient l’Egypte

Ce ne sont plus des hommes qui murmurent dans le désert

ce sont de nouveau combattants, aguerris par 40 ans de privation  et de méditations   

 

Ils  sont forts  

ils ont la foi en Yahvé, le Dieu du Sinaï

ils vont à la conquête des villes

Yahvé dit à Moïse : Quand vous passerez le Jourdain pour entrer dans le pays de Canaan, vous vous choisirez des villes qui vous serviront de villes de refuge.Ces villes serviront de refuge aussi bien aux fils d’Israël qu’à l’émigré et à l’hôte de passage au milieu d’eux ;35,9

 Ils vont détruire les idoles  

Ils vont changer  les mœurs

mais ce sera souvent au prix de véritables massacres. 

 Vous tous qui avez tué quelqu’un ou qui avez touché un mort, vous ferez votre purification le troisième et le septième jour, aussi bien vous-mêmes que vos prisonniers. 31,18

  Les soldats avaient pillé chacun pour soi. le prêtre Eléazar reçut l’or des chefs de millier et de centaine ; ils l’apportèrent dans la tente de la rencontre pour servir aux fils d’Israël de mémorial devant Yahvé  31,53   

18é Lundi ordinaire : Moïse déprime ( Nombres11, 4-15)

2 août, 2021

En ces jours-là, dans le désert, les fils d’Israël se remirent à pleurer : « Ah ! qui donc nous donnera de la viande à manger ? Nous nous rappelons encore le poisson que nous mangions pour rien en Égypte, et les concombres, les melons, les poireaux, les oignons et l’ail ! Maintenant notre gorge est desséchée ; nous ne voyons jamais rien que de la manne ! »…Moïse entendit pleurer le peuple, groupé par clans, chacun à l’entrée de sa tente. Le Seigneur s’enflamma d’une grande colère. Cela déplut à Moïse, et il dit au Seigneur : « Pourquoi traiter si mal ton serviteur ? Pourquoi n’ai-je pas trouvé grâce à tes yeux que tu m’aies imposé le fardeau de tout ce peuple ? Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple, est-ce moi qui l’ai enfanté, pour que tu me dises : “Comme on porte un nourrisson, porte ce peuple dans tes bras jusqu’au pays que j’ai juré de donner à tes pères” ? Où puis-je trouver de la viande pour en donner à tout ce peuple, quand ils viennent pleurer près de moi en disant : “Donne-nous de la viande à manger” ? Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi. Si c’est ainsi que tu me traites, tue-moi donc ; oui, tue-moi, si j’ai trouvé grâce à tes yeux. Que je ne voie pas mon malheur ! »

 

1-ord-B-18è-Lundi

 

Moïse

Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi. Si c’est ainsi que tu me traites, tue-moi

 Ce géant  ce puissant, qui a tenu tête au pharaon

qui a entraine tout un peuple dans le désert

pendant 40 ans

Lui ,le maitre de l’ancienne alliance

qui a vu Dieu face à face ,

Lui Moïse,  est fatigué

Il n’en peut plus

Il veut mourir

C’est la déprime !

**

Fatigués ,découragés

déprimés

n’est ce pas aussi parfois notre lot

surtout en ces temps difficiles que nous vivons  

dieu nous met à l’épreuve

 

Ayons confiance  ayons la foi

Persévérons !

Dieu nous enverra des compagnons  dans les epreuves   ;

je prélèverai un peu de l’esprit qui est en toi pour le mettre en eux ; ils porteront alors avec toi le fardeau du peuple, et tu ne seras plus seul à le porter (11,18) 

Il enverra son esprit (11,26)

Deux hommes étaient restés dans le camp..l’esprit se posa sur eux…Moïse s’écria : Si seulement tout le peuple de Yahvè devenait un peuple de prophètes sur qui Yahvé  aurait mis son esprit ! »(11,29) 

 **

Evangile : (Matt.14, 13-21)

 En ce temps-là, quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades.Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! » Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. » Jésus dit : « Apportez-les moi. » Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

Donnez-leur vous-mêmes à manger 

là encore Dieu nous demande l’impossible

C’est trop !

On a que 5 pains et 2 poissons  

 

En fait Jésus nous demande de croire  

Avons nous la foi ?

Croyons nous en son amour ?

On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins

pour les 12 tribus d’Israel  c’est-à-dire pour  les enfants  d’Abraham ,le  père de la foi

 

123456...50