Archive pour la catégorie 'Ariens'

Les conciles de Seleucie et de Rimini (359) selon Sulpice Severe

20 février, 2012

En 359 tout le monde en a ras le bol !

Il faudrait quand même que les évêques occidentaux et orientaux

arrêtent de se chamailler

à propos du fils de Dieu

**

L’empereur convoque donc un concile à Nicomédie

Mais catastrophe !

un tremblement de terre s’y produit

On décide  donc de réunir

les Orientaux à Séleucie  

et les occidentaux à Rimini

**

Voici ce qu’en dit Sulpice Severe dans ses « chroniques » 

Séleucie 

L’empereur ordonna de rassembler les évêques dans Séleucie,

 Hilaire, qui achevait alors sa quatrième année d’exil en Phrygie,

 dut se rendre au concile comme tous les autres:

**

. Dès son arrivée à Séleucie, où il reçut un accueil des plus favorables,

il gagna le cœur et l’estime de tous.

Hilaire n’eut qu’à exposer sa foi, qui était celle des pères de Nicée

et il rendit par là témoignage en faveur des Occidentaux.

Il fut alors  admis à participer à leur communion,

.**

 Les fauteurs d’hérésies coupables furent découverts et retranchés du corps de l’Église.

 Dans le nombre on comptait Georges d’Alexandrie, et  Eudoxius

 Quand le concile eut rédigé ses décrets, une députation fut chargée de notifier à l’empereur ce qui avait été fait. (Sulpice Sévère 42)

**

Rimini

A Rimini les discussions se passèrent beaucoup moins bien 

Valens et Ursace ,les 2 ariens notoires et néfastes étaient là .

On ne sait pourquoi

Ils imposèrent leur credo

**

43  L’empereur  remit au concile de Rimini   une confession de foi que ces pervers avaient rédigée, en la remplissant de termes équivoques, où la discipline catholique était proclamée pour cacher l’hérésie.

**

Les évêques se rebifférent

. Lempereur  ordonna de ne dissoudre le concile que lorsque les évêques auraient adhéré à la confession de foi, en y apposant leurs signatures. Ceux qui s’opiniâtreraient dans leur refus seraient exilés;

**

 Dès ce moment, et petit à petit, presque tous les nôtres,

tant par faiblesse de caractère, que par lennui dun trop long séjour à l‘étranger,

 commencèrent à se soumettre.

**

 Tout espoir de retour au pays natal devait-il être enlevé à ces évêques, depuis sept mois relégués dans une ville où les rigueurs de l’hiver et les privations les accablaient? Quand donc cela pourrait-il finir? 

En conséquence, on se contenta  d’ajouter des additions au texte

**

 En première ligne, Arius y était condamné avec toute sa détestable doctrine;

 ensuite, le Fils de Dieu était proclamé égal même au Père, sans commencement et sans temps.

 **

Alors Valens, feignant d’appuyer les nôtres, suggéra cette sentence, où se cachait un artifice:

le Fils de Dieu n’est pas une créature comme les autres créatures.

 La formule de cette fraude échappait aux auditeurs,

 et, en effet, si, par ces paroles, il était nié que le Fils fût semblable aux autres créatures,

il était cependant affirmé être une créature, seulement plus puissante que les autres

**.

C’est dans ces conditions que le concile fut dissous: il avait eu un bon commencement et une déplorable fin.

(Sulpice Sévère 43 à 45)

**

Les  évêques de Séleucie durent  approuver les décisions de Rimini

Jérôme crie à la catastrophe

et  Hilaire aussi

**

Voir aussi le récit de Socrate

sur le concile de Séleucie

Cliquez ICI  

 

 

Hilaire de Poitiers : Paroles entendues au synode de Séleucie

20 février, 2012

Hilaire de Poitiers

fut présent au concile de Seleucie en 359

et en garde un souvenir

qui ne manque pas de piquant

**

Ce que je vais dire je ne le tiens pas d’une source étrangère

Je l’ai entendu moi même ,

j’étais présent quand cela s’est passé

a Séleucie j’ai rencontré trop de blasphémateurs

 

**

Ils n’affirmaient que les pires impiétés

Pour eux le  Christ était une créature

Ainsi le fait qu’il avait été créé devait  passer pour une naissance ,

mais il était tiré du néant et en conséquence il n’était pas le fils de Dieu

**

13 Voici des paroles que j’ai entendu

Dieu  était l’être.

Il n’était pas pére

 

et puisqu’il n’avait pas non plus de fils

il devait trouver une femme

nouer avec elle la conversation

,lui dire des paroles caressantes

et pour finir engendrer  avec le petit organe naturel

**

A mourir de rire

mais c’est grave

Les Nicéens autant que les Ariens

furent coupables

d’une telle aberration  

**

Avec ce genre de discussion

ils ont occulté le message du Christ

C’est un désastre

la catastrophe de ce siecle

**

On a plus envie de rire

mais de crier 

Arrêtez donc !

Où est le sermon sur la montagne ?

Où est l’évangile ? 

Valens de Mursa et Ursace de Singidunum : Deux adolescents hargneux contre Athanase

19 février, 2012

Valence de Mursa et Ursace étaient très jeunes

quand ils devinrent évêques

puisque au concile de Sardique en 343

ils furent traités avec mépris  « d’adolescents »

or  ils étaient déjà présents au concile de Tyr en 335 

quand Athanase fut condamné

**

Adolescent ou non

en tous les cas ils étaient turbulents

et intrigants 

Ils se trouvaient auprès d’Eusèbe de Nicomédie à Constantinople 

et connurent peut être Arius Lui même

**

Lors du concile de Sardique en 343

Il furent déposés par les évêques occidentaux qui ne pouvaient supporter leur conduite

**

Mais qu’importe !

Ils continuèrent d’intriguer auprès de l’empereur Constant

avec des méthodes d’adolescents

**

Sulpice Sévère écrit :

**

L’empereur  était  particulièrement influencé par  Valens.

 Le jour du combat contre Magnence, près de Mursa,  Constance, nosant pas descendre sur le champ de bataille,

se retira dans une basilique de martyrs, située hors de la ville, et emmena avec lui, pour se rassurer, Valens, évêque du diocèse

…..

Valens vint le premier lui annoncer la déroute des ennemis.

 Constance demanda à voir le porteur de cette bonne nouvelle;

mais Valens répondit quelle lui avait été révélée par un ange,

….. Dans la suite, le crédule empereur déclara hautement et souvent que c’était aux mérites de Valens, non au courage de son armée, quil avait dû la victoire. (Sulpice Severe 2,38)

**

Au cours d’un concile à Arles

Valens et Ursace  exigèrent que les évêques condamnent Athanase

 Et sous la menace de Constance

Tous signèrent sauf Paulin ,l’évêque de Trêves qui fut exilé

**

Le pape Libère convoqua un autre concile à Milan en 355

Valence et Ursace  étaient de nouveau là

mais cette fois ils eurent pour adversaire

 Lucifer de Cagliari  Eusèbe de verceuil et  Denys de Milan

qui  furent exilés à leur tour 

**       

Ce que Valens et ses complices désiraient avant tout, c’était la condamnation d’Athanase,

…. Enfin, on se réunit à Milan, où séjournait alors l’empereur;

 mais la querelle continua,

. Eusèbe, évêque de Verceil, et Lucifer, évêque de Cagliari  en Sardaigne, furent frappés de relégation.

 Denys évêque de Milan  se vit chasser de la ville, et Auxence  fut aussitôt nommé évêque à sa place.

Sulpice severe 2,39)

**

Quand Hilaire fut envoyé en exil

Il écrivit aussitôt un ouvrage historique « contre Valens et Ursace »

 ,mais il n’en reste que des fragments

Hilaire de Poitiers et Saturnin d’Arles

19 février, 2012

 Saturnin d’Arles

 Saturnin  évêque d’ Arles

qui n’était pas un tendre 

fit envoyé Hilaire en exil à la fin du concile de Beziers en 356

 L’évêque d’Arles, Saturnin, homme violent et factieux,

 opprimait notre Gaule ( Chroniques de Sulpice Severe 40).

 **

En 359

après le concile de Rimini

et celui de Séleucie

Hilaire ne supporte plus de rester en exil.

Et Sulpice Sévère raconte

**

Hilaire, vit  que la foi courait un péril extrême,

 les Occidentaux ayant été trompés (à Rimini)

 et les Orientaux succombant sous le crime (à Seleucie)

**

Et  comme il est très remuant,

très impatient

tout le monde souhaita son départ 

**

  Hilaire,  reçut alors l’ ordre de rentrer en Gaule, sans que sa sentence d’exil fût révoquée.

 Comme il eut à traverser le globe terrestre presque entier,

et qu’il le vit partout empoisonné par l’hérésie,

 son âme se prit à douter ,haletant sous le poids d’une grande inquiétude,

**

Car profond était le désarroi  des évêques de Gaule

 

Beaucoup de ceux qui avaient lutté contre l’hérésie ,

 torturés par les humiliations de la prison et de la faim,

 finirent par livrer leur conscience,

**

D’autres,  jetés en exil, furent remplacés .

Les meilleurs évêques étant ainsi abattus

 la pernicieuse doctrine de quelques-uns se trouva être acceptée par tous  (Sulpice  severe XLV)

**

Hilaire de Poitiers  :L’homme de la réconciliation

Dés son retour Hilaire, voulut donc œuvrer pour la paix et la réconciliation de tous

**

La plupart des orthodoxes voulaient excommunier les adhérents du synode de Rimini,

Il jugea, lui, que mieux valait les exhorter à faire réparation et pénitence.

**

 C’est pourquoi il multiplia les réunions par toute la Gaule,

 et, les évêques, en grande majorité, ayant confessé leurs erreurs,

 il put rétablir ainsi lancien état de la foi dans les églises.

**

Saturnin d’Arles :L’homme de la division

Saturnin, évêque d’Arles, résista pourtant à ses sages conseils;

C’était certainement un très mauvais homme, à l’esprit pervers et méchant

Outre son goût pour les infamies hérétiques, il avait commis plusieurs crimes abominables,

 et on le chassa de l’Église.

**

 La perte de ce chef brisa les forces de la faction.

 Il fallut aussi dépouiller de l’épiscopat Paterne, de Périgueux,

 non moins insensé, et qui osait proclamer tout haut sa perfidie.

**

 On pardonna aux autres

. Ce fut alors chose reconnue de tous que, par le bienfait du seul Hilaire,

 nos Gaules avaient été délivrées de la souillure de l’hérésie.

**

 Lucifer de Cagliari  

refusa aussi la réconciliation

non seulement il condamna les membres du concile de Rimini,

 mais il se sépara de la communion de ceux qui consentaient à les recevoir

 après leur  pénitence.

Hilaire de Poitiers reproche l’inertie des evêques silencieux face aux ariens

18 février, 2012

 Dans son livre « contre Constance »

Hilaire de Poitiers  constate 

combien les évêques ont été affectés

par toutes les luttes fratricides

au sujet de la divinité de Jésus 

aussi bien les évêques ariens que les nicéens 

il écrit à l’empereur :

**

De quel évêque ,depuis lors as-tu laissé la main innocente ?

Quelle langue n’as tu pas contrainte  au mensonge ?

Quel cœur n’as-tu pas détourner pour lui faire condamner son opinion anterieur ?

**

Tout ce qui a été précédemment approuvé, tu le fais condamner

 et tout ce qui a toujours été désapprouvé

tu oblige  à le tenir pour sacré  

**

Tu as contraint les évêques du christ  à ravaler ce qu’ils avaient  recraché

tu as tout précipité dans l’impiété et la culpabilité

,car tous se rendent coupables et impies par leur conduite présentes  (contre Contance 25)

**

Même les sièges épiscopaux qui paraissent encore subsister tu les a anéantis( 27)

Anathèmes à tes yeux les 318 évêques réunis à Nicée

**

Mais au fait !

Que d’evêques sont restés silencieux !

**

Tout au long du 4é siècle

le siècle de Nicée 

le siècle des ariens

ce sont toujours les mêmes évêques

qui agissent

invectivent

 se déchirent

**

Du côte des nicéens qui se disent orthodoxes

Il y a évidemment en premier Athanase

Puis Eustathe d’Antioche ,Marcel d’Ancyre ….

 Hilaire de Poitiers, Eusebe de Verceil  …

**

Et chez les ariens

Eusèbe de Nicomédie

Eunome ,Valens, Auxence ….

**

Mais les autres évêques

les centaines d’autres

la majorité silencieuse

On ne les entend pas

Place aux vedettes !

**

Beaucoup, parait il, sont exilés

Beaucoup perdent  leur siége

Car ils font confiance en leurs chefs   

**

Mais finalement est ce leurs problèmes ?

Se sentaient  ils concernés par toutes ces discussions byzantines ?

Comprenaient ils ce que les « savants »disaient ?

**

L’important pour eux c’était l’annonce de l’évangile

L’important c’était le message de paix  des béatitudes

**

Tous ces évêques silencieux ne cherchaient pas la dispute

et avaient  de bonnes relations avec les autorités

Hilaire  lui même leur reprochait cette tiédeur   

**

Je vous le demande ô évêques …

sur quelle puissance s’appuyaient les apôtres  pour prêcher le christ ?

Cherchaient ils à être bien considéré à la Cour ?

Aujourd’hui ô douleur il nous faut des protecteurs terrestres

 pour propager  notre foi (Contre Auxence)

**

Cette indifférence  ou cette lassitude des évêques

 se retrouve dans le récit que fait Sulpice Sévére  

sur le concile de Rimini

**

  Petit à petit, presque tous les nôtres, tant par faiblesse de caractère,

 que par lennui dun trop long séjour à l‘étranger, commencèrent à se soumettre.

 car  depuis sept mois ils étaient  relégués dans une ville

 où les rigueurs de l’hiver et les privations les accablaient?

Quand donc cela pourrait-il finir?

**

Alors !peu importe  les subtilités des savants    

En conséquence, on se contenta  d’ajouter des additions au texte

(Chroniques de Sulpice Sévére ) 43

**

Hilaire de Poitiers :la lutte contre les ariens et contre Auxence

18 février, 2012

Comme Athanase

Hilaire de Poitiers ne cesse d’écrire

et d’attaquer tous les ariens

Il s’en prend ainsi  à Saturnin d’Arles

qui est sans doute  coupable de son exil

**

Il écrit « contre  Valence et Ursace  »

les 2  évêques ariens ,conseillers de l’empereur   

et il écrit  « contre Auxence » évêque arien  de Milan

qui sera remplacé par Ambroise

**

Hilaire ne mâche pas ses mots

Il parle des blasphèmes d’Auxence et le traite d’antéchrist

Les Milanais en sont bouleversés

et ne savent plus à qui se confier 

**

Hilaire organise donc un débat public

Mais Auxence refuse de discuter avec un eveque

qui a été déposé par Saturnin  l’eveque d’Arles

**

Finalement le débat a lieu 

Auxence fait semblant de se rétracter

Hilaire n’y croit pas

**

L’empereur Valentinien 1 qui veut la paix exige donc que

Hilaire, ce troublions,  retourne chez lui

**

C’est alors que Hilaire rédige son « contre Auxence »

**

Tenez vous loin d’Auxence cet ange de Satan cet ennemi du Christ ,

ce dévastateur maudit, ce renégat de la foi qu’il a professée devant le roi pour tromper

**

Qu’il me proclame publiquement hérétique ,…

Qu’il excite contre moi la colère des puissants

 il ne sera jamais pour moi autre chose que le diable

 car il est arien (Contre auxence)

 

Hilaire de Poitiers :Contre Constance et les ariens

17 février, 2012

Dans son livre « contre Constance » 

Hilaire semble  critiquer Constance

il accuse Constance

il insulte Constance

mais en fait

ce n’est pas lui qu’il vise

ce sont tous les ariens

qui pendant tout le 4é siècle  

ont perturbé la foi des chrétiens

par de vaines querelles de mots

**

Mais Hilaire est il conscient,

que c’est tout le clergé

tous les intellectuels de l’époque

tous les « savants penseurs » 

qu’ils soient ariens ou non

qui ,en un siècle

ont totalement oublié le message de l’évangile

en voulant démontrer que  Jésus est le fils de Dieu ?

**

C’est  à eux tous qu’on peut adresser ces invectives

que Hilaire adresse à Constance

Tu te donnes faussement pour chrétien

  toi qui est un nouvel ennemi du christ

Tu inventes des formules de foi

alors que ta vie est contraire à la foi

Tu enseignes l’hérésie alors que tu ignores la piété ( Contre Constance 7)

Hilaire de Poitiers : Les démêlés avec les ariens furent pour les chrétiens plus néfastes que les persécutions

15 février, 2012

La  lutte entre chrétiens

ariens et nicéens

au cours du 4é sicle  

fut plus néfaste

pour la foi en l’évangile

que toutes les persécutions des siècles précédents

**

Ce fut une catastrophe !

**

Hilaire de Poitiers  dans son livre « contre Constance » 

écrit

 

Sous Neron ,Dece, Maximilien  

en tout lieu on a recueilli le sang des martyrs

mais toi

tu persécutes sans martyriser

tu nous cause plus de  dommage 

Sous le couvert de la religion, tu consommes l’impiété

Faux prédicateur du Christ, tu éteins la foi du christ (Contre Constance 8)

 **

Sur ton ordre des évêques que nul n’osait condamner ont été déposé

A Alexandrie  changement de préfet, corruption de peuples…

;tout cela pour empêcher Athanase de prêcher le Christ

 

A Milan quel trouble et quel effroi ta fureur a causé à un peuple si pieux…

Ceci est une allusion à l’arrivée de l’évêque arien Auxence à Milan

Puis tu as porté ta guerre jusqu’à Rome, tu en as arraché l’évêque

Ce fut l’enlèvement du pape Libère à Rome en 355

Ensuite contre Toulouse quelles fureurs tu as exercés (contre Constance 11)

**

Tu réclames les signatures des évêques africains

 qui avaient condamné les erreurs des ariens (Contre Constance 26)

 

Ambroise de Milan , l’impératrice Justine et les ariens

14 février, 2012

Ambroise de Milan 

fut en butte avec les ariens

comme tous les autres évêques orthodoxes du 4é siècle

mais il était  coriace

Pourtant c’est à l’impératrice Justine elle même

 qu’il eut à faire

**

Justine, était la mère du jeune Valentinien II, l’empereur d’Occident,

or Justine était arienne

et les ariens réclamèrent  en 385, une église de Milan  pour y célébrer leur culte, le jour de pâque

ah !que non !

Ambroise refusa 

et des troupes furent envoyé ,le jour des Rameaux,

dans la basilique où Ambroise était en train de célébrer l’office

mais la communauté résista

**

voici ce qu’en  dit Theodoret de Cyr (H.E. 6,13)

**

Justine confia à son fils la semence de l’Arianisme qu’elle avait

 dans son cœur.

mais sachant que  l’Empereur son mari brûlait pour la foi,

elle avait caché ses sentiments

 

Le jeune Prince Valentinien  

en  parla à Ambroise  dans l’espérance d’attirer facilement  tout le monde  avec l’aide de l Évêque. Mais Ambroise lui rappela  la piété du feu Empereur son père, et l’exhorta à la conserver

 Il lui expliqua la différence des deux doctrines, et lui fit voir que l’une est conforme à la parole de Dieu, et aux vérités  prêchées par les Apôtres, au lieu que l’autre y est contraire.

 

 Valentinien, au lieu de recevoir comme il devait les instructions d’Ambroise, entra en colère, et fit invertir l’Eglise par des gens de guerre,

 Mais la fermeté d’Ambroise répondit à ces menaces en lui disant 

Je ne sortirai point de moi-même,

 je n’exposerai point la bergerie aux loups;

 je ne livrerai point la maison de Dieu à des blasphémateurs.

 Si vous voulez me tuer, vous n’avez qu’à me donner un coup d’épée, ou de javelot dans l’Église ;

 je souscrirai volontiers ce genre de mort

Constantin (+337) navigue entre les Nicééns et les Ariens

17 décembre, 2011

 

1) Constantin et les Nicééns

En 325 l’empereur veut la paix

et  ne comprenant rien aux discussions théologiques

laisse le soin aux évêques de légiférer

pendant le concile de Nicée

Puis très satisfait par les conclusions

de cette réunion  

il fait exiler Arius

**

2) Constantin et les ariens 

Mais Eusèbe de Nicomédie est en embuscade

avec un soutien appréciable 

qui est la sœur de l’empereur

et il obtient une série de mesure contre les nicéeens

**

Eustache d’ Antioche est exilé en 330

Arius est réhabilité

Athanase est exilé au concile de Tyr

Marcel d’Ancyre est exilé au concile arien de Constantinople en 336

**

C’est bien une lutte de pouvoir

et non tant de doctrine

2 grands sièges sont repris par les ariens :Antioche  et Constantinople

**

3)Les conciles depuis 325

Les conciles régionaux sont de plus en plus influencés par les ariens

Au concile de Tyr (ou le brigandage de Tyr ).Athanase est obligé de se sauver 

Au concile de la dédicace à Antioche , Lucien ,un des maitre des ariens est mis à l’honneur

Au concile  de Sirmium est proclamé «  la déclaration blasphématoire » des ariens triomphants  

 

123456