Archive pour la catégorie 'Gaule et France'

Venance Fortunat :l’éloge des Vierges (poésie 8,3)

25 mai, 2013

Venance ami de Radegonde

conseiller des moniale de l’abbaye sainte croix de Poitiers 

et le grand poète  de son siécle 

se devait  de faire l’éloge des Vierges 

 

Au cours de cet éloge

Il dévoile tout un pan de sa théologie

et sa foi enthousiaste  

 

L’assemblée des saints

. Les enfants des hommes, mêlés aux chœurs des anges, font entendre un chant de gloire et d’amour.

 Ils chantent aussi en alternant de divines poésies, et célèbrent le Créateur en un langage mystique.

On entend les voix mélodieuses des patriarches, et parmi eux est Abraham, le prince des croyants.

…Moïse en est le chef et marche à leur tête ; tel on le vit au passage de la mer Rouge.

Les apôtres poussent des acclamations 

Voici Pierre, se préparant par la méditation à répandre la lumière apostolique,

…Etienne, vainqueur du martyre;

**

il est suivi de ceux que la lapidation, le fer, la faim, la soif, le froid, les flammes ont ravis à la terre, et que la foi réunit dans le ciel. Victimes de tous les genres de supplices et de la fureur des bourreaux, ils sont éclairés d’une même lumière, quoiqu’ils aient subi une mort différente.

**

Après eux parait dans tout son éclat la pieuse Marie, mère de Dieu, conduisant les brebis du troupeau virginal de l’Agneau. Entourée d’un nombreux essaim de jeunes vierges, elle entraîne avec soi cette splendide armée de la chasteté

**

Les vierges

. Les vierges célèbrent leurs vœux dans les banquets du paradis.

Euphémie est là ; là aussi est Agathe qui applaudit avec Justine et Thècle. Ici triomphent Pauline, Agnès, Basilisse, Eugénie, et toutes celles que leur chasteté a conduites dans ces demeures sacrées. ..

Heureuses celles qui ont mérité, par leur amour du Christ, d’être inscrites sur le livre de la vie éternelle! De ce nombre est Casarie qu’on distingue parmi ses compagnes. Elle fut l’ornement de la ville d’Arles, et dut aux conseils de Césaire de participer à la lumière éternelle sinon par le martyre, du moins par sa virginité…..

 Pénétrée d’une foi féconde et pleine d’amour pour le Christ, Radegonde pratique scrupuleusement la règle de Césaire.

**

Marie

Considérez celui qui a voulu naître d’une vierge, et comment le Dieu fait chair est venu de la chair. L’Esprit souffla sur le sein immaculé d’une vierge où il voulait fixer sa demeure. La vierge en qui Dieu entrait n’avait point connu d’homme ; elle comprit seulement qu’il naîtrait d’elle un homme.

 Elle fut fécondée par la foi sans le concours de la semence humaine, et un homme ne naquit pas d’un autre homme

. Heureuse virginité trouvée digne d’enfanter un Dieu et de créer son créateur!

 

Les chastes membres d’une vierge sont ses temples; c’est là qu’il habite et qu’il repose…..

Marie eut cet honneur, après quoi son sein resta fermé. Créature sans tache, elle tient le Dieu son fils suspendu à sa mamelle, et nourrit de son lait le pain du ciel.

Venance Fortunat : Fier d’être chrétien

25 mai, 2013

Venance Fortunat

est fier de son Eglise

Il jubile

et le dit aux sœurs de l’abbaye sainte croix de Radegonde (poésie Livre 8,3)

**

Il est fier d’être chrétien

Il est fier de faire parti de cette cohorte

présente dans toutes les parties du monde 

**

Il nomme les patriarches, et parmi eux  Abraham, le prince des croyants,.

  Moïse  le chef qui  marche en tête  au passage de la mer Rouge.

Il nomme les prophètes  dont Enoch et Elie sur leur char

Puis Marie

 la première par le privilège qu’elle tient de son fils, la vierge Marie

.**

Les apôtres et les évangélistes

 Le prince des apôtres, Pierre,

 Paul, le docteur des nations.

André cette grande et éclatante lumière de l’apostolat,

Jean, aux mérites supérieurs.

 Les deux Jacques 

Philippe, Thomas,.. Bartholomé triomphant

Marc et  Luc, la trompette évangélique

**

Les saints venus de tous les pays 

D’’Afrique vient  Cyprien

De l’Espagne Vincent, honneur de ce pays;

De la féconde Bretagne, Alban,

De , Marseille, Victor

D’Arles,  Césaire,

 Paris Denys, Autun Symphorien , le Gévaudan Privat, l’Auvergne Julien,

Vienne Ferréol, la Gaule Hilaire et Martin, Rome le bienheureux Laurent

De Milan Gervais et mon cher Ambroise…

**

 Qui pourrait rappeler toutes les grandes lumières venues d’Europe et d’Asie?

Qui pourrait nommer les confesseurs de la foi venus de Rome ?

**

La fête royale attire de tous les points du monde les bataillons unis de la milice sacrée.

 La cité céleste leur ouvre ses portes lumineuses, et les reçoit dans son enceinte.

**

 La noblesse du ciel, riche de la croix et du sang du Christ, célèbre les fêtes de l’hymen mystique.

 

Les évêques chez les Francs du 6é siecle

23 mai, 2013

En Gaule

les évêques du 5é siècle étaient  souvent des gallo romains

issus de la haute classe

Ils étaient cultivés ,raffinés 

et de bons administrateurs

qui remplaçaient  avantageusement les  administrateurs civiles défaillants 

cliquez ICI

**

Au cours du 6é siécle

il y eut encore d’excellents évêques

Sauve d’Albi

Cliquez ICI

Felix de Nantes 

Cliquez ICI

Léonce de Bordeaux 

Cliquez ICI 

et bien d’autres qui étaient présents

le jour de l’inauguration de l’église construite par l’évêque Felix à Nantes

**

Parmi eux brille le pontife assis sur le siège de Martin, le métropolitain Euphronius ,

Voici Domitianus (Angers), voici Victorius (Rennes) les soutiens de la foi, l’espoir de la province;

 près d’eux Domnulus(Le Mans ), brillant de l’éclat de ses rares vertus,

 puis Romacharius(Coutance)

 tous deux fidèles serviteurs de Dieu auquel ils sont consacrés.( Fortunat,poésie livre 3,6)  

**

Et evidemment

Fortunat

Grégoire de Tours (539-594)

Saint Médard

Saint Germain de Paris 

**

Des martyrs

Il y eu aussi des martyrs qui ne plaisaient pas aux rois ou aux reines

Ainsi Prétextat ,évêque de Rouen, mort en 586 

sans doute assassiné par ordre de Frédégonde

 **

Saint Didier de Vienne

fut lapidé par des soldats

Cette fois ci ce serait Brunehaut qui aurait fomenté cet assassinat

ce qui est fort propable

**

Des évêques indignes  

Avec des rois comme Chilperic

avec des reines comme Fredegonde

il ne faut pas s’étonner

si des évêques proches du pouvoir

furent de véritables truands

 tels

Egidius de Reims 

cliquez ICI

Salone d’Embrun

Cliquez ICI

Cautinus ,de Clermont

Cliquez ICI

 

Egidius évêque de Reims et le concile de Metz en 590

22 mai, 2013

Les rois mérovingiens ne cessaient pas de se battre

entre fréres et belle sœurs

Chilpéric contre Sigebert

Frédégonde contre Brunehaut

**

Il était alors inévitable qu’autour d’eux des notables, des ducs ,des évêques

intriguaient aussi au profit de l’un ou l’autre 

**

Parmi ces intrigants

Il y eut Egidius évêque de Reims

**

 Grégoire de Tours 

dans « l’ Histoire des Francs »  livre IX

raconte comment finalement Egidius

fut convoqué par le roi Gontran 

au concile de Metz

**

le roi Gontran l’accusa d’être son ennemi et traître au pays,

et lui posa des questions .

 Dis-moi, ô évêque ! comment t’est-il venu à la pensée d’abandonner le roi, dans la ville duquel tu jouissais des honneurs de l’épiscopat, et de te lier d’amitié avec le roi Chilpéric,

**

Puis  on produisit des lettres écrites à Chilpéric,

 contenant beaucoup de choses injurieuses contre Brunehault.

…On produisit des pactes faits au nom des rois Childebert et Chilpéric, et dans lesquels il était convenu que les deux rois, après avoir chassé le roi Gontran, partageraient entre eux son royaume.

**

Le roi Gontran  dit :

 Pourquoi as-tu commis ensemble mes oncles, afin d’élever entre eux la guerre civile ; d’où il est résulté qu’une armée s’est mise en marche, et que la ville de Bourges, le pays d’Étampes et le château de Melun ont été dévastés et dépeuplés, et que, dans cette guerre, plusieurs ont été tués, dont je pense que Dieu, en ses jugements, te redemandera les âmes. L’évêque ne put nier ces choses,

**

Ensuite les évêques qui avaient été appelés ayant entendu tout cela, et soupirant de reconnaître un prêtre du Seigneur coupable de tant de crimes, prièrent qu’on lui accordât l’espace de trois jours, pendant lesquels Ægidius, se recueillant en lui-même, pourrait trouver quelque moyen de se justifier des offenses qui lui étaient imputées.

 

Mais le troisième jour étant venu à luire, ils se rassemblèrent dans l’église, interrogèrent l’évêque, et lui demandèrent de dire s’il avait quelque excuse à donner; mais il répondit plein de confusion : 

 « Ne tardez pas à prononcer la sentence d’un coupable. Je me reconnais digne de mort, pour le crime de lèse-majesté, parce que j’ai toujours agi contre les intérêts du roi et de sa mère, et que, par mon conseil, ont eu lieu beaucoup de combats qui ont dépeuplé plusieurs pays des Gaules.

**

 Les évêques l’ayant ouï et déplorant l’opprobre de leur frère, après avoir obtenu qu’on lui conservât la vie, le dépouillèrent, d’après la loi canonique, de la dignité du sacerdoce, et il fut condamné à l’exil et conduit dans la ville d’Argentoras, maintenant appelée Strasbourg.

 

Salone évêque d’Embrun et Sagittaire évêque de Gap

22 mai, 2013

Avec des rois comme Chilpéric

avec des reines comme Frédégonde

il ne faut pas s’étonner

si des évêques proches du pouvoir

furent de véritables truands

**

Voici ce que raconte Grégoire de Tours (histoire des francs Livre IV)

Il s’éleva une émeute contre les évêques Salone et Sagittaire ;

En ce temps Salone fut nommé   évêque de la ville d’Embrun, et Sagittaire de la ville de Gap ; mais, parvenus à l’épiscopat, ils commencèrent à s’abandonner, avec une fureur insensée, aux dévastations, aux voies de fait, au meurtre, à l’adultère et à divers crimes.

**

 Un jour Victor, évêque de Saint-Paul des Trois-Châteaux célébrant la fête de sa naissance, ils envoyèrent une troupe qui tomba sur lui à coups d’épée et de flèches. Ces hommes déchirèrent ses vêtements, blessèrent ses serviteurs, et, emportant les vases et tout l’appareil du festin, laissèrent l’évêque couvert d’outrages.

**

 La chose ayant été porté devant le roi Gontran, il ordonna qu’il fût assemblé un synode dans la ville de Lyon;

 les évêques réunis, ils trouvèrent les deux évêques grandement coupables de ce dont ils étaient accusés, et ordonnèrent que, pour avoir commis de telles choses, ils fussent dépouillés de la dignité épiscopale ;

 

Un autre synode se rassembla dans la ville de Châlons, par l’ordre du roi Gontran.

 On y discuta diverses affaires ;

Et on constata que  Salone et Sagittaire étaient retombés  dans leurs anciennes calamités ;

 on leur reprochait plusieurs crimes ;

ils furent accusés non seulement d’adultère, mais encore de meurtre.

…On les accusa de crime de lèse-majesté, et de trahison envers la patrie, ce pourquoi ils furent dépouillés de l’épiscopat, et retenus prisonniers dans la basilique de Saint Marcel. Ils s’en échappèrent par la suite, et allèrent errer en divers lieux.

Cautin, evêque de Clermont ivrogne et débauché

21 mai, 2013

Au cours du 6é siècle la plupart des évêques de Gaule  furent très dignes  

Mais dans le climat délétère créé par les luttes entre les rois mérovingiens

on trouva des évêques intrigants ,criminels et même des ivrognes

Grégoire de Tours dans son « histoire des Francs »( livre IV) raconte

à propos de Cautin ,évêque de Clermont

**

Cautin , entré en possession de l’épiscopat de Clermont,

se comporta de telle sorte qu’il devint exécrable à tous ;

 s’adonnant au vin sans mesure,

il en avalait quelquefois une telle quantité qu’à peine suffisait-il de quatre hommes pour l’emporter de table ; d’où il arriva par la suite qu’il devint épileptique, ce qui se manifesta souvent aux yeux du peuple.

Il était aussi dominé par une telle avarice qu’il croyait perdre du sien lorsqu’il ne parvenait pas à rogner quelque chose sur les propriétés qui touchaient aux siennes : aux plus puissants, il les enlevait par des rixes et des querelles ; aux moindres, il les prenait par violence,

**

Cautin n’avait en soi rien de saint, ni qui méritât l’estime ;

 car il était entièrement dépourvu de toute connaissance des lettres,

 tant ecclésiastiques que mondaines

Saint Sauve (Salvi) évêque d’Albi ,sorti du coma (+587)

21 mai, 2013

La vie de saint Sauve nous est raconté par Gregoire de Tours

 dans son 7è Livre de son  « Histoire des Francs »

**

Après une jeunesse « un peu mondaine »

Sauve  se retira dans un monastère ;

et en devint l’abbé

**

La Guérison de saint Sauve   

Saint Sauve est surtout célèbre pour avoir été mis dans cercueil

car on le croyait mort

En fait il sortit d’un profond coma

et donne un récit qui ressemble beaucoup à celui

que raconte beaucoup de nos contemporains

qui ont vécut la même expérience

**

Les moines emportent le corps du mort, le lavent dans l’eau, le couvrent de vêtements, le placent dans un cercueil, et passent la nuit à gémir et à chanter des psaumes…. Le lendemain matin,

Sauve, comme sortant d’un profond sommeil, se leva, ouvrit les yeux,…et raconta

« Je fus emporté et enlevé au ciel par des anges , de sorte qu’il me semblait que j’avais sous les pieds, non seulement cette terre fangeuse, mais aussi le soleil et la lune, les nuages et les astres ; on m’introduisit ensuite par une porte plus brillante que ce jour dans une demeure remplie d’une lumière ineffable et d’une étendue inexprimable, dont tout le pavé était resplendissant d’or et d’argent » 

..

 je fus inondé d’un parfum d’une douceur excessive, qui me nourrit tellement que je n’ai encore ni faim ni soif. J’entendis une voix qui disait : Qu’il retourne sur la terre, car il est nécessaire à nos Églises. (Grégoire de Tours histoire des francs livre 7)

**

Evêque

Longtemps après le saint homme ayant quitté sa cellule, fut promit à l’épiscopat et ordonné évêque malgré lui.

Il remplissait ce ministère lorsqu’une peste s’éleva dans la ville d’Albi.

..Le saint homme, comme un bon pasteur, ne voulut point s’éloigner de ce lieu ; mais il exhortait ceux qui restaient à se livrer constamment et avec opiniâtreté à l’oraison et aux veilles,

**

C’est alors qu’il rendit l’âme, en paix.

 Il était d’une grande sainteté et sans la moindre cupidité,

il distribuait ses biens  aux pauvres.

Et délivrait  les captifs

Félix, évêque de Nantes (+582)

20 mai, 2013

On connait la vie de Félix, évêque de Nantes (+582)

grâce aux lettres de  de Fortunat

(Fortunat œuvres ,livre 3)

**

 Famille illustre

Né d’une race illustre, héritier d’une antique noblesse, la gloire de vos aïeux retentit encore dans le monde Tous ces grands hommes, auxquels ont obéi les peuples de l’Aquitaine, vous ont transmis avec leur sang l’illustration de leur nom.

Vous qui êtes la fleur de votre race, le défenseur de votre patrie, le réformateur du peuple, la source du bon goût, un torrent d’éloquence, une onde au doux murmure, le chemin de la science, le protecteur du droit et l’obstacle où vient se briser la colère (III,8)

**

Félix ,un administrateur

Voix des principaux citoyens,

lumière de la noblesse et défenseur du peuple,

vous êtes un port dont vous écartez les naufrages.

 Orateur apostolique, vainqueur des droits et ferme contre l’adversité,

 vous dispersez les armées au nom des espérances de la croix. (3,5)

**

Vous nourrissez ceux qui ont faim; vous êtes le pain de l’indigent.

 Ce que chacun désire, il l’obtient de vous aussitôt.

Le lieu où vous enfouissez vos richesses,

 c’est la bouche du pauvre, c’est le ventre affamé du mendiant. (3,7)

**

Il détourne le cours d’une rivière .

Génie bienfaisant, Félix modifie la nature pour la corriger, et contraint les vieux fleuves à prendre un nouveau cours.

. Les eaux qui se précipitaient avec une violence inutile, sont aujourd’hui asservies à l’homme et servent à le nourrir. On fait la moisson sur l’ancien lit du fleuve, et c’est grâce à vous que l’eau donne au peuple du pain.  (III,10)

**

Il construit une église

et en 568 il réunit tous les évêques de sa région

à l’occasion de son inauguration

il convoque à cette pieuse solennité les Pères vénérés, sur qui repose le vrai salut, et qui ont dissipé les antiques ténèbres.( 3,6)

**

Félix ,un prédicateur éloquent

Fortunat est vraiment débordant d’enthousiasme en parlant de l’éloquence de Felix

Je dormais au bord de la mer; couché sur le rivage,

 je m’abandonnais depuis longtemps aux langueurs d’un doux sommeil,

quand tout à coup le flot de votre éloquence,

 pareil à la vague qui se brise contre le roc

, me couvrit comme d’une pluie d’eau salée.

**

…Votre parole exercée brillait comme l’astre du jour,

et votre éloquence lançait de tels éclairs que, tandis que vous parliez,

 tandis que flamboyaient tous ces mots lumineux,

 il me semblait que, par un bouleversement des lois de la nature,

que le soleil se levait à l’occident(3,4).

**

Félix un pasteur

Qui considère vraiment son église comme son épouse

la splendeur de votre église est l’objet de toutes vos pensées, de vos soins assidus.

Vous l’avez épousée; …et l’avez richement dotée.

**

. Pour le salut de ce troupeau dont vous êtes le berger,

 vous faites bonne garde sur tous les chemins;

 vous mettez les loups en fuite, et les brebis sont en sûreté. (3,7)

**

Il choisit les reliques de Pierre , Paul  Hilaire et Martin

pour son église nouvellement construite

Paul ouvre les cœurs des hommes, Pierre leur ouvre le ciel;

. Ce sont deux ruisseaux sortis d’une même source, et dont les eaux bienfaisantes calment la soif qui nous dévore.

Hilaire et de Martin, patrons de la Gaule sont des flambeaux qui éclairent le monde.( III,7)

Léonce évêque de Bordeaux (+ 567)

20 mai, 2013

On connait la vie de  Léonce ,évêque de Bordeaux (+582)

grâce aux lettres de  de Fortunat

(Fortunat œuvres ,livre I, 15,16 et 17)

 

La famille de Léonce

Dans une lettre Fortunat lui écrit 

Parmi les fils de la brillante Aquitaine, vos rares vertus vous ont mis au premier rang.

Si haut, en effet, que l’on remonte dans l’histoire de votre race et de vos ancêtres,

on n’y rencontre que de grands noms.

…. Personne ne vous surpasse, mais vous vous surpassez vous-même, en rehaussant comme vous le faites la grandeur de vos ancêtres.

**

Un bâtisseur d’Eglises

Vous êtes le treizième évêque de cette ville, mais par vos mérites vous en êtes le premier.

 Les temples du Seigneur, qui tombaient de vétusté, ont été relevés par vos soins, et sont sortis de leurs ruines plus magnifiques que jamais;

**

Vous avez aussi consacré l’enceinte sacrée du baptistère, où l’eau sainte efface la tache originelle

 Vous avez encore consacré à la bienheureuse Marie un temple inaccessible à la nuit, et éclairé par un jour perpétuel. Ce temple plein de lumière est l’image même de Marie : il retient cette lumière enfermée dans ses murs, comme la Vierge a gardé dans son sein celui qui a été la lumière du monde.

**

 C’est partout que s’offrent aux regards des temples qui sont des œuvres de vos mains,

et Saintes, entre tant d’autres villes, en est encore un témoignage.

**

En ouvrant aux peuples des asiles où ils prient continuellement,

 vous leur ouvrez le chemin du salut.

**

L’épouse de Léonce 

C’est pour moi un devoir de cœur de nommer ici Placidine,

 autrefois votre épouse, aujourd’hui votre sœur bien-aimée

**

Les vertus de Placidine ont fait oublier sa naissance.

 La parole coule de ses lèvres, plus douce que le miel; charité, douceur, décence, activité, piété, indulgence et bonté, elle a toutes les vertus, comme elle a tous les honneurs. Par ses mœurs, par son esprit, par l’éclat de tous ses rares mérites, elle est l’ornement et la gloire de son sexe. Ai-je besoin d’en dire davantage? N’est-ce pas assez, pour la faire bien connaître, que de rappeler qu’elle a su vous plaire et qu’elle est devenue votre épouse?

 

Euphronius, évêque de Tours (+ 573)

20 mai, 2013

On connait la vie de Euphronius ,évêque de Tours (+573)

grâce aux lettres de  de Fortunat

(Fortunat œuvres livre 3,1 et ss)

**

Un Humble

Fortunat fait son éloge en ces termes

vous dont l’âme, est si remplie de charité?

 Vos enfants reconnaissent en vous un père, un docteur de tant d’humilité?

**

Qui, si haute que fût sa noblesse, vous voyant si humble,

 ne se prosternerait pas à vos pieds?

**

Qui peut être violent quand il rencontre un prêtre, un évêque d’une humeur si calme?

Où le pasteur enseigne le moyen et donne l’exemple de vivre dans la paix,

 tout le troupeau vit ainsi, sans craindre la dent du loup. Que dirai-je des autres choses où, quelle que soit celle dont vous vous occupiez, vous êtes loué de toutes ensemble?

**

Un  nouveau Martin .

 Point de fiel en vous, point de serpent qui distille ses noirs venins;

 vous gardez l’innocence de la colombe.

**

L’étranger retrouve auprès de vous sa patrie bien-aimée ;

 l’exilé y jouit des biens qu’il a perdus.

Il n’est pas un malheureux, victime de l’injustice,

qui ne vous quitte consolé;

vous séchez ses larmes, vous lui rendez la joie.

**

 C’est Martin qui, pour récompenser vos vertus, vous a placé sur ce siège;

 vous étiez digne de son héritage, vous qui savez si bien suivre ses leçons.( III,2)

 

1...45678...11