Archive pour la catégorie 'Gaule et France'

Abbayes célèbres construites par les premiers mérovingiens

18 mai, 2013

Clovis (481-511)

fait des offrandes au plus célèbre sanctuaire chrétien de cette époque, Saint-Martin-de-Tours,

puis, pour remercier Dieu de la victoire de Vouillé ( 507) sur le Wisigoth Alaric II,

il  fonde à Paris un monastère  qui prendra par la suite le nom de la patronne de Paris.

L’Abbaye ste Geneviève

Geneviève y est  inhumée, ainsi que Clovis et sa femme Clotilde.

**

Childebert 1er ( 511-558),

 fils de Clovis, fonde vers 543 le monastère de  Saint-Vincent, la future abbaye Saint-Germain-des-Prés, ainsi nommée après la mort l’évêque de Paris, saint Germain qui y fut enterré

 Childebert y fut inhumé, ainsi que les premiers Mérovingiens : Chilpéric, Mérovée et Frédégonde.

**

 Clotaire 1er (511-561)

fonde Saint-Pierre à Rouen, devenue plus tard Saint-Ouen

L’abbaye de Saint Médard de Soissons fut construite par Clotaire 1er envers en l’honneur de Médard, évêque de Noyon,

Clotaire1 et son fils, Sigebert, y furent ensevelis.

**
La femme de Clotaire, Radegonde (+ 587)

Cree le monastère Sainte-Croix à Poitiers  

**

Dagobert 1er ( 603-639)

fonde l’abbaye de Saint-Denis vers 623,

Saint Eloi ,ministre de Dagobert fonde  l’abbaye de Solignac,

 

Radegonde (519_587), reine puis moniale à Poitiers .

18 mai, 2013

Radegonde fut amenée en Gaule comme prisonnière.

et devint la femme de Clotaire

Elle était très pieuse et  Clotaire disait d’elle

« C’est une nonne que j’ai épousée, ce n’est pas une reine. »

**

, Elle décida du reste assez vite de se séparer du roi et d’embrasser la vie monastique,

Elle se rendit donc chez  saint Médard, évêque de Noyon,et lui demanda de la consacrer au Seigneur 

Puis : « Ayant pris l’habit religieux, elle bâtît un monastère aux portes de la ville de Poitiers

 ( Gregoire de Tours, Histoire des Francs, livre III, ch. 7)

**

Le monastère  sainte Croix à Poitiers

C’est dans des termes passionnés

que Fortunat raconte la conversion de Radegonde    

Elle a échangé ses habits de reine contre les vêtements blancs

 elle porte avec amour la robe sordide des servantes.

Jadis on la voyait traînée sur un char superbe,

 maintenant, par obéissance à la règle, elle va modestement à pied dans la boue

 Celle dont les bras étaient chargés de bracelets ornés d’émeraudes, est pauvre, et est la servante empressée de ses servantes.

 A la cour, elle donnait des ordres, ici elle en reçoit et les exécute.

 Maîtresse, on l’aimait ; servante, on l’aime encore.

… Elle couchait dans un lit aux balustres d’or, elle se sentit avilie par tant de luxe, et refusant même un lit dressé, elle couche à même sur la poussière.

….Si on la méprise, elle dit qu’on l’ennoblit…

Elle lit Ambroise qui tonne, Jérôme qui lance des éclairs, Augustin, et le subtil Orose.

 Elle suit la règle de Césaire qui semble avoir été faite pour elle. ( écrit de Fortunat livre 8,1)

**

 Elle éleva à la dignité d’abbesse de ce monastère de Poitiers une jeune fille Agnès, qu’elle avait eue autrefois à son service

**

Fortunat écrit du reste à  Agnès,

« Cette mère pieuse vous désigna et vous choisit pour être son associée dans le gouvernement de son illustre communauté. Cela fait assez voir qu’elle vous a voulue pour mère, vous qui n’êtes que sa fille, que celle qu’elle éleva sur ses genoux comme son enfant de prédilection commande à sa place, et qu’après vous avoir dirigée de sa baguette maniée avec douceur, elle aime mieux être dès à présent sous votre autorité. » livre 8,3:

**

La règle de Césaire

. Pénétrée d’une foi féconde et pleine d’amour pour le Christ, Radegonde pratique scrupuleusement la règle de Césaire. Elle recueille le miel qui découlait du cœur de ce pontife, et boit à cette source sans être rassasiée. Autant elle y puise, autant sa soif s’en accroît, et plus elle est trempée de la divine rosée, plus sa foi en ressent d’ardeur. (Fortunat Poesie 8,3)       

**       

Les reliques de la sainte croix 

Radegonde obtint vers l’an 569 les reliques de la croix

E lle put se glorifier d’avoir près d’elle, dans le lieu qu’elle habitait, le bois bienheureux de la croix du Seigneur, orné d’or et de pierreries, ainsi que de nombreuses reliques des saints, que gardait l’Orient.

 Ce fut sur la demande de cette sainte reine, que l’empereur Justin  les lui envoya

avec  les Evangiles ornés d’or et de pierreries. » ( Baudonivia Vie de sainte Radegonde, 8),

**

Fortunat composa des hymnes en l’honneur de la sainte croix;

dont « Vexilla regis prodeunt, » 

Brunehaut (547-613) reine d’Austrasie

18 mai, 2013

Brunehaut une garce

ou une grande reine cultivée,  digne d’être aimée ?

**

C’est selon !

On retient d’elle le récit de sa mort violente

attachée par des soldats à la queue d’un cheval

**

Ses ennemis en ont fait une furie

Mais beaucoup ne sont pas de cette avis

**

Selon Grégoire de Tours

C’était une jeune fille de manières élégantes, belle de figure, honnête et décente dans ses mœurs, de bon conseil et d’agréable conversation. Son père consentit à l’accorder à Sigebert  et l’envoya au roi avec de grands trésors ; et celui-ci ..la prit pour femme avec une joie et des réjouissances infinies.

 Elle était soumise à la loi arienne ; mais les prédications des prêtres et les exhortations du roi lui-même la convertirent ; elle crut et confessa la Trinité une et bienheureuse, reçut l’onction du saint chrême [et par la vertu du Christ, persévéra dans la foi catholique. (Histoire des francs  livre 4)

**

Selon Fortunat

Fortunat écrit à Brunehaut et ne peut évidemment que la flatter   

 Le premier de vos bienfaits est le calme et la douceur de votre gouvernement, et, dans vos Etats, la plus haute piété qui soit dans le monde

L’éclat qui vous environne est un reflet de celui de votre parenté et de votre patrie ;

De votre gloire personnelle, de votre haut rang et enfin de vos œuvres pieuses.

**

Que Votre  fils Childebert, cette fleur aimable et brillante de santé,

 donne à sa mère des fruits où le peuple verra l’accomplissement de ses vœux.

Continuez à être agréable à Dieu par vos propres mérites (Fortunat, Poésie  10, 8)

**

Fortunat écrit aussi au moment du mariage de Brunehaut

. Sigebert est violemment épris de Brunehaut; il veut l’épouser. Elle a pour cela tout ce qui convient; elle est nubile et sa virginité est dans sa fleur……

**

Brunehaut, plus brillante que la lampe du ciel, et dont la figure lance plus de feux que les pierres précieuses, tu es une autre Vénus, et tu as pour dot l’empire de la beauté.

En toi . L’Espagne a produit une perle nouvelle digne de subjuguer un roi.

 Conduite par un grand seigneur à travers des montagnes couvertes de neige, et des populations féroces, pour entrer à titre de reine dans la couche royale, tu marchais comme sur une route sans obstacles.

 haute est ta naissance comme aussi ta noblesse; le royaume de ton père s’étend jusqu’aux bornes du monde;( poésie 6,1)

**

et s’adressant à Sigebert il dit

Votre excellente épouse s’est faite catholique, et cet accroissement des membres de l’Église est votre œuvre. Le Christ, en vous donnant Brunehaut, s’unit aussi à elle; les mérites de cette princesse t’avaient attiré. C’est par un don du Christ qu’elle pratique son nouveau culte mieux que l’autre. D’abord elle y adhéra de cœur; elle y ajouta ensuite la sanction de la loi, et elle n’en est que plus aimée.

 Réjouissez-vous donc, roi pieux, de la grande lumière dont la reine a été éclairée; vous avez acquis deux fois celle qui ne vous fut mariée qu’une. Elle est belle, modeste, gracieuse, intelligente, obligeante et bonne. Par son esprit et sa figure, par la noblesse de son extraction elle était toute-puissante ; mais quoiqu’elle eût été digne de jouir seule et pour elle-même de si grands avantages, elle plut d’abord à un homme; elle plaît à Dieu maintenant. Vivez longtemps plein de gloire avec l’épouse qui vous est si chère, et dont l’union avec vous est l’effet de l’amour même de Dieu poesie 6,1a)

**

Selon Germain évêque de Paris

Au cours du règne de Sigebert

L’evêque saint Germain de Paris semble faire des reproches à Brunehaut

A la très clémente dame, notre très pieuse dame à toujours, la fille de la sainte Église en Jésus-Christ, la reine Brunihilde. Comme la charité se réjouit en la vérité,… il ne nous est pas permis de nous taire. Nous répèterons les paroles de la foule, paroles qui nous remplissent e crainte, et nous soumettons à la connaissance de votre piété ce que répandent, toutes les bouches, même celles du vulgaire : c’est que, par votre volonté, votre conseil et votre instigation, le très glorieux seigneur, le roi Sigebert veut détruire ce pays. Nous ne disons pas ces choses qu’on croie qu’elles viennent de nous, mais nous supplions qu’aucun prétexte ne soit donné de dire qu’un si grand et si funeste malheur vienne de vous, etc(supplique de St Germain .

**

Régente de l’Austrasie

A la mort de Sigebert, Brunehaut devient régente 

Ce ne fut pas facile pour elle

Les grands du royaume lui étaient hostiles

Et l’un d’eux Ursion lui dit  

: « Éloigne-toi de nous, femme… Maintenant, c’est ton fils qui règne… »

**

En 585, la majorité de Childebert est proclamée, et  Brunehault reléve la tête .

Mais en 592 Childebert meurt à son tour

Brunehaut reprend donc la régence

**

En 613 les nobles d’Austrasie se révoltent de nouveau

et livre Brunehaut à Clotaire 2 qui convoitait son royaume

Clotaire 2  fait mourir Brunehaut à petit feu  

Finalement, elle est attachée par les cheveux, un bras et une jambe à la queue d’un cheval indompté.

**

Et comme les vainqueur ont toujours raison

Les historiens  ont fait de la plus belle des princesses espagnoles

la plus terrible des furies

 

 Pourtant ses restes sont enterrés dans l’abbaye de Saint Martin

qu’elle avait fondée à Autun

avec un inscription élogieuse

**

Inscription sur sa tombe

Ci git la reine Brunehaut

à qui le saint pape Grégoire

Donna des éloges de gloire ,

qui mettent sa vertu bien haut

**

Sa piété pour nos mystères

lui fit fonder 3 monastères

Sous la règle de saint Benoit

**

Saint Martin ,saint Jean Saint Andoche

sont trois lieux où l’on connait

Qu’elle est exempte de reprôche  

**

Il fut ajouté

Brunehaut fut jadis reine de France

Fondatrice du saint lieu de  céans

Cy inhumée en six cents quatorze ans

En attendant de Dieu rémunérance  

(G Kurth,etudes franques T 1p352

Frédégonde (545-597) reine de la Neustrie et le concile de Braine

17 mai, 2013

On accusa Brunehaut reine d’Austrasie de tous les maux

En fait c’est sa rivale Frédégonde ,reine de Neustrie

qui fut la pire des furies

Il suffit pour s’en convaincre

de rappeler quelques événement « frappants » de sa vie

**

Le concile de Braine

 Un clerc avait accusé la reine Frédégonde, d’adultère

C’est pourquoi   le roi Chilpéric, convoqua en 580 un concile à Braine prés de Soisson   

au cours duquel Frédégonde fut innocentée

**

A cette occasion  Fortunat écrivit à Chilpéric   

 Votre épouse est une femme de bon conseil, intelligente, adroite, circonspecte, utile à la cour, se faisant aimer par ses largesses, excellant enfin en toutes sortes de mérites,…..

…L’illustre Frédégonde, est de plus belle comme le jour.

Elle est remplie d’affection pour vous, et vous seconde efficacement.

**

…La gloire du roi a sans doute assez d’éclat par elle-même,

mais la reine en est le couronnement.

 Puisse-t-elle longtemps vous faire honneur par sa fécondité! (Fortunat poésie 9,1)

**

La mort de Chilpéric

Frédégonde eut un fils, le futur  Clotaire 2

Mais était il vraiment le fils de Chilperic ?

Celui-ci avait des soupçons !

Selon certains historiens

Fredégonde aurait elle-même  envoyé des hommes pour assassiner son mari

et ne pas avoir d’ennui

**

Les accusations contre Frédégonde  

Lorsque Chilpéric eut trouvé la mort

Le neveu de Frédégonde Childebert déclara

Cette homicide  a fait périr ma tante, a tué mon père et mon oncle,

 et a frappé du glaive jusqu’à mes cousins (Grégoire Histoire des francs  livre 7)

**

Grégoire de Tours écrit  

Frédégonde, après la mort de Chilpéric  était très affligée de ce qu’on lui avait enlevé son pouvoir, et, trouvant le sort de Brunehault meilleur que le sien, elle envoya secrètement un clerc, son confident, pour l’entourer de piéges et la tuer.

Il devait s’introduire adroitement à son service, gagner sa confiance, et la tuer secrètement…

; mais peu de temps après on s’aperçut que c’était une fourberie. On l’enchaîna, on le battit de verges ; et, après lui avoir fait avouer son dessein, on lui permit de retourner vers sa maîtresse.

 Quand il lui eut rapporté ce qui s’était passé, et qu’il n’avait pu exécuter ses ordres, elle lui fit couper les pieds et les mains. (Grégoire histoire des francs livre 7)

**

Ces anecdotes doivent suffire pour nous persuader que Frédégonde

était une sacrée intrigante 

 

 

Les moines missionnaires en Gaule depuis Saint Martin jusqu’à saint Colomban

18 avril, 2013

Les moines du désert

en Egypte ou en Syrie

étaient souvent des incultes

qui au nom de leur foi

saccageaient les temples  païens 

comme  nos extrémistes musulmans actuels à Tombouctou

Il a fallu maintes et maintes fois les rappeler à l’ordre

Cliquez ICI

 **

 Ce fut rarement le cas en Occident

Certes les moines qui parcourent la Gaule

en imposent

mais n’emploient pas la violence

ou à l’extrême

ils demandent l’aide du bras séculier 

 **

Saint Martin un soldat

Saint Martin

n’a pas employé la violence pour évangéliser les païens 

**

Comme Elie,il  provoque les idolâtres

en accomplissant des exploits

et ensuite seulement

il demande aux païens eux même

 de détruire leur temple et leurs idoles

**

Voici ce qu’en dit Bruno Dumézil dan son livre

« Les racines chrétiennes de l’Europe » edt.Fayard 

**

Il s ‘agissait d’un duel surnaturel entre sa propre virtus,

c’est à dire la puissance que Dieu lui accorde en raison de sa sainteté

 et la puissance des démons qui occupent  le cœur des païens (p383)  

**

Il est vrai que d’autres parmi ses contemporains ont été plus expéditifs

**

Les moines du pape Grégoire le grand

A propos des moines qui ont été envoyés par Grégoire le grand  en Angleterre

Dumézil écrit 

ils transformèrent certains de leurs monastères en maison de formation des futurs clergés indigènes ….

Le pape demandait d’acheter des esclaves anglo saxons entre16 et 17 ans et de les confier à des monastères (p 392)

**

Les moines de Colomban

L’évangélisation pour les moines de Colomban n’était pas une priorité ,

Ils recherchaient plutôt la sainteté

en quittant leur pays

et en espérant mourir  martyr

**

N’empêche !

Ils furent extrêmement efficaces

Cliquez ICI

Le rayonnement du monastère de Luxeuil fondé par saint Colomban

17 avril, 2013

Au cours du 4é siècle

C’est de Lérins

abbaye fondée par Honorat

que partirent des moines

Hilaire d’Arles ,Loup de Troyes ….

pour évangéliser la Gaule

Cliquez ICI  

**

Au cours du 6è/7è siécle

C’est de Luxeuil

abbaye fondée par saint Colomban

que partirent de nouveau des moines

pour évangéliser l’Europe  

**

Saint Colomban (540-615)

Colomban est « la colombe » qui quitte tout

non pas tant  pour évangéliser

mais par esprit de renoncement

**

Comme les moines irlandais

Il multiplie

les Génuflexions à répétition

les signes de croix

la lecture quotidienne du psautier

l’immersion dans l’eau glacée

**

Saint Gall (+646)

Saint Gall ,son ami, fonde une abbaye

et Colomban fonde  Bobbio en Italie où il meurt

**

Ces 2 dernières abbayes

eurent en leur temps

un grand rayonnement culturelle et théologique

**

Saint Omer (+670)   

Omer était moine à Luxeuil.

Vers 637 ,à la demande du roi Dagobert il est nommé évêque de Thérouanne,

et fonde une abbaye à Sithiu (aujourd’hui Saint-Omer).

**

Saint Amand (+679)

fit venir tout une équipe de Luxeuil

pour évangéliser son diocèse

**

Saint Eloi (588-660)

est originaire du Limousin,

En 632, il fonde le monastère de Solignac

en prenant pour modèle la règle de Luxeuil

**

Saint Wandrille (600-668)

fonde son abbaye à Fondenelle

**

La règle de Colomban était en fait beaucoup trop dure

et devint vite désuète

Dés 637 un abbé de Luxeuil  l’adoucit

en  s’inspirant de celle de st Benoit

que le pape Grégoire le grand

venait de faire connaître

 

 

Une courte généalogie des mérovingiens pour mieux comprendre une certaine histoire de l’église (481-639)

15 avril, 2013

Il faut vraiment être un spécialiste

un historien chevronné

pour s’y reconnaitre

dans la généalogie des mérovingiens

**

C’est d’un compliqué !

Pas croyable !

Cliquez ICI

 

Alors simplifions au maximum

pour avoir les idées claires

et suivre plus facilement ,

la suite des événements importants

et de l’évolution religieuse

qui eurent lieu de leur temps

**

Clovis

Il régna 30 ans de 481à 511

Pour les chrétiens l’avènement important fut son baptême en 496

Cliquez ICI

**

Clovis a plusieurs enfants  dont

Childebert

Il régna 47 ans (511-558)

Il fut semble t il le roi le plus sincèrement  catholique

car il se soucie de la conversion des païens

Lui et son frère Clotaire

après avoir assiégé Saragosse en revinrent tout joyeux

car ils avaient obtenus les reliques de saint Vincent

qu’ils déposèrent  dans l’église de saint Germain des prés

construite à cette occasion  

**

Clotaire 1

Il régna 50ans (511-561)

et devint finalement le roi des francs

Il est marié à Radegonde qui devient  religieuse et fonda le monastere sainte Croix à Poitiers 

Cliquez ICI

 

Il eut 4 fils 

-  Chilperic , qui  était selon Grégoire  de Tours « le Néron, l’Hérode de notre temps. »

Il est marié à Frédégonde

- Charibert,

- Gontran

- Sigebert ,marié à Brunehaut

**

Charibert mourut assez vite

Chilpéric et Sigebert  excité par leur épouse se firent sans cesse la guerre

Gontran  fut quant à lui un homme de paix

et tenta toute sa vie de réconcilier ses deux frères Sigebert et Chilpéric

**

Sigebert fut sans doute assassinés sur l’ordre de Frédegonde ,la troisième épouse de Chilpéric,

**

On ne peut donc pas ignorer

les 2 belles filles de Clotaire   

** 

Brunehaut

reine  en Austrasie (Metz)  puis régente aprés le mort de sigebert son mari

.Elle a  profondement marquée l’histoire pendant 43ans (570-613)

Cliquez ICI

**

Frédégonde

Reine de la Neustrie (Soisson)

Elle aurait assassiné une dizaine de futurs rois ,ses beaux frères ou ses neveux …

Son mérite est d’être la mère de Clotaire 2

C’est à dire du vainqueur

Cliquez ICI

**

Clotaire 2(584-629) 

roi des francs

En 613 sa victoire sur la reine Brunehaut met fin

à la longue période de guerres entre les  rois francs,

**

Dagobert (623-639)

Fils du précédent il est très engagé au niveau chrétien  ,

Il meurt à 36 ans 

 

Les rois mérovingiens et la religion

15 avril, 2013

Le baptême de Clovis ?

On en fait tout un plat !

**

Clovis

En fait Clovis était avant tout un conquérant 

D’après ce qu’on sait en lisant « l’histoire des Gaules » de Grégoire de Tours

il reçoit le baptême  avant tout

parce qu’il avait  gagné une bataille

après avoir invoqué le Dieu de Clotilde                                           

Sa réflexion ne va pas plus loin !

Pour le reste

il ne change pas de politique envers les  catholiques

**

Voici ce qu’en dit Bruno Dumézil dans son livre

« Les racines chrétiennes de l’Europe edt.Fayard) 

Que ce prince fut baptisé ou non ne changeait rien …

et l’on vit Clovis suivre la politique de son père

 à savoir rester fermement païen

 tout en accordant une protection avancée à l’église( p 218)

**

L’événement déterminant dans la conversion définitive des francs

fut non réellement le baptême mais le mariage de Clovis avec Clotilde

Cette union imposait au roi de respecter les coutumes familiales de son épouse ..

Ainsi il ne put interdire le baptême de ses fils

**

L’église des Gaules était devenue aux yeux de tous

l’église officielle  de tout le royaume et rien de plus( p220)

En 5II le roi franc permit à l’épiscopat de récupérer le patrimoine des églises ariennes

Il n’alla pas jusqu’à dénier à l’arianisme son droit légal à l’existence (p220)

**

Même après la mort de Clovis

 le pouvoir civil hésita longtemps avant d’interdire les cultes païens 

**

Childebert (511-558)

Childebert en fit bien plus que Clovis

pour transformer la société au profit des catholiques

**

La première trace de l’intérêt qu’un roi franc ait personnellement porté à la conversion des païens

 date sans doute de Childebert dans un texte énigmatique « le praeceptum ( Dumezil p 224)

Ce texte fut sans doute inspiré par le recueil des sermons

que Césaire d’Arles lui avait offert à Childebert en 537 

**

Childebert renoua avec la tradition du droit romain ,en prêtant son bras séculier à l’église

Grâce à ce « praeceptum » le monde franchit une nouvelle étape dans la conversion nationale( p227)

**

Au concile d’Orléans en 538 les évêques reconnaissaient que les hérétiques pouvaient être jugés par le roi

mais ce ne fut guère pour longtemps

Cliquez ICI

**

Clotaire 2 (584-629)

Une fois devenu souverain unique d’un royaume franc réunifié.

Clotaire 2 convoque à Paris un concile en 614

Il en résulte un édit qui approuve les décisions ecclésiastiques et en fait des lois d’Etat

cliquez ICI

A partir de 614 la question de la liberté religieuse passa au pouvoir de son seul pouvoir royal (p237)

 

Dagobert (623-639)

Plus de problèmes

C’est un catho !

Il fonde  Saint-Denis.

fait de nombreux dons à l’église  

aide Éloi à la fondation du monastère de Solignac,

 

Les conciles au temps des mérovingiens

14 avril, 2013

Au temps des mérovingiens

les nouveaux maîtres de la Gaule

et les évêques catholiques 

qui avaient bien souvent pris le rôle des préfets romains

dans leur région  

doivent apprendre à vivre ensemble

à se partager le pouvoir

à réglementer les mœurs

en fonction des exigences de la religion

et des coutumes des nouveaux vainqueurs

**

Les conciles d’Orléans

Clovis convoque donc un concile à Orléans en 511  

Ensuite 5 autres conciles  auront lieu successivement à 0rléans entre 511 et  549

Cliquez ICI 

**

Grace aux canons décrétés lors de ces conciles

on peut suivre  l’évolution de l’église

qui accroit de plus en plus son influence dans le royaume

**

Des lois sur l’utilisation des biens de l’église par les évêques sont adoptés en 511

Les païens qui retournent au culte des idoles sont condamnés (en 533)

Le dimanche devient officiellement le jour du Seigneur (en 538)

Les juifs ne peuvent faire travailler un chretien (541)

Les ariens sont condamnés

**

On peut remarquer que Childebert 1

joua un rôle important lors des conciles de 533 et 549

**

Conciles de Paris  

D’autres conciles eurent lieu   

en particulier ,pour régler les disputes fratricides entre mérovingiens

qui suppliaient alors les évêques d’intervenir

**

Ce fut le cas des 2 conciles de Paris en 573 et en 577

pour essayer de réconcilier,

mais en vain

Brunehaut et Frédégonde

qui se haïssaient mortellement

**

Les conciles de Cézaire d’Arles  

Césaire qui joua un rôle si important au cours de ce siécle

Fut absent des conciles d’Orléans

Mais il en organisa d’autres

dans un but moins juridique

et plus pastoral ou théologique

**

Ainsi le concile de Vaison (529) où il est décrété  

 Selon la coutume d’Italie

,tous les prêtres de la campagne recevront chez eux les jeunes lecteurs qui ne sont pas mariés

 pour les élever et les nourrir spirituellement comme des bons pères ,

leur faisant apprendre les psaumes ,lire l’Ecriture …

afin de préparer de dignes successeurs … (canon 1)

**

Pour l’édification de toutes les églises et l’utilité du peuple ,

il est permis  aux prêtres de prêcher dans les paroisses de la campagne

 aussi bien que dans les villes (canon 2)

**

Il avait déjà été décrété à Agde

Sous l’influence de Césaire

Il est permis aux particuliers d’avoir des oratoires et des chapelles dans les compagnes éloignées des paroisses ;

mais il leur est interdit d’y faire l’office les jours de grande fête ….(Agde canon 21)

**

Le concile d’Orange (529)

fut présidé aussi par Césaire   

 

Là c’est du sérieux !

Ce n’est plus du « disciplinaire »

c’est de la théologie…de la vraie !

Les évêques condamnent   le semi-pélagianisme

et donnent une formulation théologique de la grâce

cliquez ICI

 

Les conciles d’Orléans du 6é siécle : Les évêques affirment de plus en plus leur volonté d’indépendance

14 avril, 2013

Le concile d’Orléans en 511

Le  premier concile qui eut lieu à Orléans  en 511

fut convoqué par Clovis lui-même

**

On remarque en premier lieu  

que l’on y retrouve l’empreinte du concile d’Agde

qui avait été organisé par Césaire d’Arles

Cliquez ICI

Ce qui prouve combien était importante

l’influence de Césaire, à cette époque    

**

 Clovis semble en outre laisser libre court aux décisions des évêques

Ce qui lui importe c’est la conquête

Aux évêques à mettre de l’ordre 

en commençant par eux mêmes ! 

**

Les revenus des biens donnés aux églises par le roi

doivent être employés aux réparations des églises

,à l’entretien des clercs ,à la nourriture des pauvres

et aux rachats des captifs (canon 5)

**

Il n’est point permis aux abbés, aux prêtres ,aux clercs ni aux religieux

d’aller trouver le prince pour lui demander des grâces

sans la permission de l’evêque(canon 7)

**

Un canon phare d’Agde est modifié

Nous ordonnons que la moitié des offrandes des fideles appartienne à l’évêque

et que l’autre moitié soit distribuée aux clercs

Nous ordonnons  aussi que l’évêque ait la disposition du revenus des terres ( Canon 14)

**

Or à Agde en 506 il avait été  décrété

Les offrandes faites aux évêques doivent être considérées comme appartenant à l’église ;

car il est à présumer que les auteurs de ces dons ont eu en vie la rédemption de leur âme ;

Il n’y a d’exception que pour les choses données expressément à l’évêque ( Agde canon 6)

**

 Le concile d’Orléans  de 533

Nous défendons aux chrétiens de se marier avec les juifs (canon 19)

Si un catholique retourne à l’idolâtrie ,ou mange des viandes immolées ….

qu’il soit chassé de l’église  (canon 20)

**

Le concile de 538

C’est  net !

 les évêques affirment  de plus en plus leur indépendance

vis-à-vis avec des autorités royales

**

Les métropolitains teindront tous les ans un concile

 Mais quelques uns sous prétexte que la Gaule étant partagée entre les francs ,les goths et les bourguignons

,les rois d’une nation ne permettent qu’avec peine à leurs évêques

d’aller aux conciles qui se tiennent chez  un autre

Nous déclarons cette excuse comme illégitime

depuis que toute la Gaule est soumise aux Français ,

et quoiqu’ils y aient plusieurs rois (canon 1)

**

Les évêques seront choisis, du consentement du métropolitain

 par le peuple et le clergé de la ville ;

car il est raisonnable que celui qui doit présider à tous

 en obtienne les suffrages (canon 5)

**

Il est défendu à tous  les clercs sans exception

 de traduire quelqu’un devant les juges laïcs

 et aux laïcs d’y traduire les clercs

sans la permission des évêques  (canon 32)

**

Comme lors de la plupart des conciles de l’époque

les évêques rappellent  

Il est défendu aux juifs d’obliger leurs esclaves chrétiens

 à faire des choses qui sont contraire à la religion de Jésus Christ (canon 13)

**

Le concile de 541

Décidemment les évêques se répètent

Il doit donc exister  des problèmes

qu’ils arrivent pas à résoudre

et il doit y avoir des récalcitrants qui n’en font qu’à leur tête   

**

Les biens donnés par piété aux abbés ,aux monastères ou aux paroisses appartiennent à l’église ;

Les abbés ni les prêtres ne peuvent les aliéner sans le consentement par écrit de leur évêque (canon11)

Il est défendu sous peine d’excommunication de manger des viandes immolées aux idoles (canon 15)

Les juges séculiers ne doivent point connaître les causes des clercs ,même  contre les lacs  ni exercer aucun acte de juridiction sur eux sans la permission de l’evêque (canon 20)

1...56789...11