Archive pour la catégorie 'Le XVIIe siécle'

H. Bremond : L’abbé de Saint Cyran était il rigoriste ?

31 décembre, 2014

 

 

Sainte Beuve

selon sainte Beuve

 l’Abbé de saint Cyran est profondément convaincu  que l’homme a péché

 qu’il est incurablement malade en lui-même  et qu’il n’y a de guérison et de retour qu’en Jésus Christ

 …Guérir…guérir est son seul mot d’ordre ,son seul soin ,son seul cri 

Combien peu s’y bornent !

Laver, purifier ce qui souille l’âme et qui la diffame devant Dieu !

C’est dans ces termes énergiques  qu’il s’exprime

L’âme humaine ,individuelle ,chaque âme ,une à une ,naturellement et incurablement malade par le péché 

cette âme à sauver par Jésus Christ et par lui seul, voilà son œuvre ;

Jansénius songeait plus particulièrement à la nécessité de l’entière vérité dans la doctrine

Lui, il tient surtout à la nécessité de l’entière vérité dans la guérison

**

Parmi les réformateurs ,célèbres calvinistes ,tant occupés de cette guérison individuelle ,

nul ne l’a surpassé en rectitude et en puissance

 (Sainte Beuve : Port Rotal  )

**

Bremond 

Selon H Bremond

Le rigorisme

Entraîné par le courant réformiste de son époque,

 porté, comme beaucoup de malades à croire que le monde allait de travers,

persuadé enfin qu’il avait une mission exceptionnelle à remplir,

 mais d’ailleurs assez incertain sur l’objet précis de cette mission,

Saint Cyran a choisi le rigorisme,

mais sans prendre garde que, ce faisant,

il allait contre son propre génie et contre les exigences profondes de sa vie intérieure. 

**

 Nous n’allons pas soutenir qu’il n’ait été pour rien dans le rigorisme de la sombre secte.

cette direction funeste apparait certainement avec lui.

qui a a pu gêner et troubler les âmes par des scrupules sans fin

sur les dispositions qu’il faut apporter à la confession et à la communion,

**

Humain

Saint-Cyran était très humain

Sa mélancolie était  douce et facile aux attendrissements.

son humanité et son indulgence lui gagnaient les cœurs.

**

 En d’autres temps, et si les jésuites n’avaient pas donné dans la casuistique, il eût fait lui-même un bon casuiste, Après tout, redisons-le, puisque ses panégyristes l’oublient, il avait été l’élève des jésuites et il gardait, bon gré mal gré, leur empreinte.

Il ne voyait pas Dieu si terrible.

Un peu inquiète parfois, sa piété est d’ordinaire affectueuse, confiante et simple,

Il s’est toujours réclamé de François de Sales.

Ce que c’est que de nous !

Le masque farouche que la légende impose à ce personnage, nous voile peut-être un humaniste dévot.

Ainsi il dit à une religieuse, qu’il ne faut pas se mettre trop en peine,

ni de votre oraison, ni de votre action de grâces, ni de rien

.**

La communion fréquente

 En est-il venu à dresser entre l’Eucharistie et les fidèles une barrière infranchissable de respect et de terreur?

Non certainement.!

Nous savons  qu’il n’a fait rien de pareil.

N’en croyez pas des adversaires passionnés, prêts à répéter contre Saint-Cyran et Port-Royal

les accusations les plus invraisemblables,

Saint-Cyran déclare

La vie bonne et chrétienne qu’on mène dans la voie étroite suffit pour donner droit à un chrétien

d’aller sans rien craindre à la sainte communion tous les dimanches et toutes les fêtes.

**

Il est curieux de constater que Saint-Cyran, avait, sur l’âge de la première communion,

presque les mêmes idées que S. S. Pie X.

Voici une page de son catéchisme.

A quel âge faut-il communier ?

 — R. A l’âge de discrétion qui vient aux uns plus tôt qu’aux autres, comme 7,8 ou 10  et aussi Quelque fois plus tôt

**

Ainsi, le grand réformateur, de quelque côté qu’on l’étudie, n’aboutit à rien de sérieux, à rien de durable. Si les choses eussent suivi leur cours naturel, Saint-Cyran, après avoir édifié, inquiété et amusé ses contemporains, aurait disparu sans laisser de trace. Son malheur et le nôtre ont voulu que l’héritage, obscur et caduc de ce visionnaire, fût exploité par un grand homme et par un parti puissant.

  Les velléités rigoristes de Saint-Cyran, furent …exagérées et faussées par l’auteur de la Fréquente Communion

 (H. Bremond :sentiment religieux en France tome IV) 

H.Bremond : l’Abbé Saint-Cyran serait il dangereux ?

31 décembre, 2014

L’église

Saint-Cyran  a dit un jour

 Je vous confesse que Dieu m’a donné et me donne de grandes lumières : il m’a fait connaître qu’il n’y a plus d’Église

…. Dieu a réduit toute la religion à une simple adoration intérieure, faite en esprit et en vérité, et qu’ainsi, lorsque l’homme a reçu le don d’une telle adoration au dedans, la moindre action de charité et de piété au dehors est grande devant Dieu

 

**

Henri  Bremond

dans son « sentiment religieux en France » tome IV

Bremond  en conclut :

« Ainsi  on peut assez commodément se passer des sacrements, se résigner à la disparition de l’Église.

Saint Cyran ne substituerait pas, comme on le répète, une religion de crainte à la religion d’amour,

 mais un individualisme mystique au catholicisme.

**

Saint-Cyran à la négation même de l’Église et de toute église.

. Exiger pour que l’absolution soit valide, un acte préalable de pur amour, des fruits éclatants de pénitence, autant dire que l’absolution n’est pas éfficace. La réconciliation s’est faite dans le silence et loin du prêtre. Ainsi du malade qui n’attend pas pour guérir la visite du médecin.

**

Ni église, ni prêtre, ni dogme, rien que Dieu et moi.

 Ce n’est  après tout qu’une construction de notre esprit.

 Il y a dans les écrits de Saint-Cyran des textes sans nombre, formels, éclatants,

qui justifieraient une construction toute contraire.

**

Mais qu’on doive le tenir pour un maître dangereux, je l’ai assez dit,

à cause de la philosophie destructive que l’on tire, et très logiquement, de ses propos inconsidérés,

**

Vers la fin de sa vie, il avait pris une bizarre habitude qui peut-être se rattachait, dans l’arrière-fonds de sa pensée, aux tendances que l’on vient de dire. Le dimanche, ne pouvant plus célébrer la messe à cause de ses infirmités, il venait à Saint-Jacques du Haut-Pas, sa paroisse, où il se mêlait, non sans quelque ostentation, à la foule des laïques. Avec eux, il allait à la sainte table. Un surplis rappelait toutefois sa dignité et faisait éclater sa condescendance. Ce n’est là manifestement qu’un indice, et beaucoup moins grave que tant et tant de paroles anarchistes répétées par lui avec une insistance troublante.

. Nous avons assez dit que sa doctrine profonde et inconsciente était pire que le jansénisme

 **

Nous lui reprochons aussi d’avoir indirectement et à son insu, mais efficacement, préparé le schisme.

 Il a créé un milieu, une atmosphère propice à la contagion qui va se répandre.

Mécontent de tout, parlant sans relâche de réforme et de primitive Eglise,

 il a développé, dans ce petit monde, des inquiétudes, des rancœurs et des aspirations pareilles aux siennes propres.

**

Le prophète ne voyait pas si loin, dans sa funeste innocence, trop incohérent pour mesurer la portée de ses boutades ou, comme il disait, de ses catachrèses. Un autre viendra, esprit logique, orgueil solide, coeur résolu et sur un ordre de celui-ci, du jour au lendemain, la petite armée deviendra secte, naïvement assurée, du reste, qu’en se pliant à cette mémorable transformation, elle reste fidèle à l’esprit de M. de Saint-Cyran.

**

Parmi les spirituels de cette époque je n’en connais pas de plus émouvants.

En revanche je n’en connais pas de plus incomplets, de plus manqués, pour répéter ce mot qui dit toute ma pensée.

**

 Gomme génie, il n’était peut-être pas inférieur à ses insignes contemporains, à Pierre de Bérulle, au P. de Condren, à M. Olier,

sa grâce première ne lui réservait peut-être pas une sainteté moins haute.

Ses grands émules n’ont fait que du bien ; l’on n’en peut dire autant de lui.

**

Qui sait même après tout s’il n’aura pas fait plus de mal que de bien.

(H. Bremond :sentiment religieux en France tome IV)

Pourquoi donc l’abbé de Saint Cyran fut il mis en prison par Richelieu ?

30 décembre, 2014

 

Pourquoi donc l’abbé de saint Cyran se retrouve t il enfermé à Vincennes ?

Est ce à cause de la grâce et de saint Augustin ?

Est ce parce qu’il était trop austère ?

a t il comploté contre le roi ?

**

Ce n’était pas encore le temps de Louis XIV 

qui allait détruire l’abbaye de Port Royal

C’était au temps de Richelieu 

** 

Richelieu 

Avant d’être cardinal

quand il était évêque de Luçon

Richelieu avait rencontré l’abbé de Saint Cyran 

Aussitôt il avait été séduit par lui

« il avait pénétré d’un coup d’œil cet esprit superbe et l’avait jugé de ceux qu’il fallait s’attacher »(Sainte Beuve)

**

Plus tard ,devenu cardinal

Richelieu aurait dit  à ses courtisans en désignant l’abbé de Saint Cyran

« Vous voyez là, le plus savant homme de l’Europe »

**

L’éveché

5 fois de suite Richelieu lui offrit un évêché

Fier ,en homme libre , Saint Cyran  refusa

Plus tard il en donna la raison à la sœur Angélique

« la voie étroite l’avait obligé à épouser une prison plutôt qu’un évêché ,

parce qu’il pouvait bien juger en ce temps là que le refus de l’un conduirait nécessaire à l’autre ,

sous un gouvernement où l’on voulait que des esclaves »  (Sainte Beuve I p480)

**

Richelieu en fut vexé

Comme une amante dépitée ,il  garda rnacune  

**

L’éminence grise du cardinal ,le père Joseph 

lui, fut jaloux

car Saint Cyran lui avait « volé «  des pénitentes »

et oui ! rien que cela …

Voilà nos grands hommes !

**

Saint Cyran n’avait pas la langue dans sa poche

S’il publiait des livres sans les signer

il parlait en public sans sourciller

Publiquement il s’opposa au divorce de « Monsieur »

or  Richelieu voulait ce divorce 

**

Saint Cyran comme Bérulle et les dévots sont scandalisés par Richelieu

qui fait la guerre contre le roi catholique  d’Espagne  

et fait des alliances avec les protestants  d’Allemagne

**

« En fallait il davantage ?

Qu’on y joigne la doctrine sur l’insuffisance de la contrition par crainte de l’enfer et sur la nécessite de l’amour de Dieu pour être sauvé  ce qui était contraire à l’opinion de Richelieu dans son catéchisme de Luçon  et l’on comprend que le cardinal aurait  dit que si l’on avait enfermé Luther et Calvin ,quand ils commencèrent à dogmatiser ,on aurait épargné aux états bien des troubles( Sainte Beuve p 316 )

La famille des Arnauld de Port Royal

29 décembre, 2014

La première génération des Arnauld

sous l’influence  de saint Cyran

**

Ils étaient 20 enfants

Ce sont des magistrats

des hommes indépendants

pas des « tièdes » mais des chauds

**

Au nom de leur foi et  épris de solitude

certains se retirent à Port royal

et seront taxés de « jansénistes »

**

Catherine Arnauld Le Maistre

C’est l’ainée

elle se marie avec Monsieur Le Maistre 

Stupeur !

Leurs fils vont scandaliser les courtisans de la cour ,

en quittant le monde pour vivre dans la solitude

Cliquez ICI  

 **

Robert Arnauld d’Andilly

Lui, aussi , refuse des postes prestigieux

Cliquez ICI

**

Henri Arnauld 

fut évêque d’Angers de 1650 à 1692

Cliquez ICI

**

Angélique

devenue Abbesse ,elle réforme l’abbaye 

Cliquez ICI

**

Agnès

devient abbesse à son tour

elle est moins austère ,plus décontractée

davantage mystique 

Cliquez ICI

**

Antoine 

On le nomme « le grand Arnaud »

C’est le dernier né 

Il fait plutôt parti de la 2é génération de Port royal

C’est lui le grand théologien

le grand fauteur des troubles qui vont tant nuire aux solitaires

que l’on va dorénavant nommer les jansénistes

Cliquez ICI

**

La deuxième génération

Cette 2é génération est sous  l’influence du « grand Arnaud »

C’est le temps de Pascal , du Sieur de Sacy  fils de Lemaitre

Cliquez ICI

C’est le temps du formulaire à signer

de la mise an quarantien des deours de Port royal 

C’est le temps de la mère Angélique de saint Jean fille d’Arnaud  d’Andilly

cliquez ICI 

**

Ce sont des hommes et des femmes libres ,fiers

non des courtisans

ce qui déplait en haut lieu

**

On ne résiste pas à Richelieu

Leur père spirituel

l’abbé de Saint Cyran

l’apprendra à ses dépens

en se retrouvant en prison

**

On ne résiste pas à Louis XIV

fusse au nom de Dieu

 « le roi très chrétien ,est aussi tout simplement le roi ayant goût du pouvoir absolu …

il s’était accoutumé à voir dans le jansénisme une de ses productions suspectes

qui grandissent et se développent pendant les règnes et sous les frondes et qu’un bon régime abolit  

la signature du formulaire n’était qu’un prétexte (Sainte Beuve p 510 livre V)

**

 De plus de plus  les Solitaires ont attiré à eux un certain nombre d’anciens  frondeurs dont leurs chefs de file,

la  duchesse de Longueville et le prince de Conti

cela ne peut pas plaire à tout le monde

et que non !

Angélique Arnaud (1591-1661) , Abbesse de Port Royal

29 décembre, 2014

Angélique Arnauld

1602  Angélique est une gamine de 11 ans quand elle devient abbesse de port royal 

1608  Elle entreprend la réforme de son monastère.

C’est la  fameuse « Journée du Guichet »

Angélique  interdit à sa famille de franchir la clôture du monastère, au nom du respect de la Règle.

La même année ,elle rencontre  François de Sales

1618-23 Angélique  réforme l’abbaye de Maubuisson puis teintegre Port Royal

**

Port Royal à Paris

Le climat n’est pas sain au « Champs »

plusieurs sœurs meurent du paludisme

**

1624 Angélique achète donc un hôtel dans le faubourg Saint-Jacques, à Paris.

et s’y installe peu à peu

Elle change le mode de nomination de l’abbesse. élue dorénavant tous les trois ans.

En 1636  c’est la jeune sœur d’Angélique, qui est abbesse

**

L’ordre du saint Sacrement

Elle coupe les liens qui la relie à Citeaux

et fonde avec Mgr Zamet « l’ordre  du Saint sacrement » 

mais en 1630 démissionne

**

Saint Cyran

En 1635 Saint Cyran devient confesseur des moniales

c’est un nouvel appel à une plus grande perfection

**

Retour au Champs

1636 elle retourne à « Port royal des Champs »  qui avait été assaini par les solitaires

1638 Saint Cyran est mis en prison .

tout simplement parce qu’il ne plaisait pas à Richelieu

**

1643 le grand Arnaud écrit « la fréquente communion »

C’est le commencement de la guerre

le commencement du jansénisme pur et dur 

**

Angélique  meurt en 1661 ,dix ans avant sa sœur Agnès

Elle n’avait pas bien accepté  toutes les luttes qui eurent lieu au nom du jansénisme

Elle écrivait à la fin de sa vie :

On parlait de nous partout !

Croyez moi, il nous était nécessaire que Dieu nous humiliât

L’affliction ,la peine et les maux nous sont plus nécessaires que le pain

le meilleur de la persécution c’est l’humiliation (Sainte Beuve  Port royal  p 644 tome 2)

**

Par ces conseils, elle allait directement contre ce défaut que fut le dominant  dans Port Royal après elle

ce goût des procès verbaux, de relations, des actes écrits 

qui fut une véritable  manie et qu’Arnaud « le grand » contribua beaucoup à y infuser ( p 646)

Catherine Arnauld Le Maistre (1608-1658)

25 décembre, 2014

La fille aînée des Arnauld , Catherine se marie avec Monsieur Le Maistre

Ils ont  plusieurs enfants dont

**

       Antoine Le Maistre  et Simon

Antoine  quitte le barreau  à 30 ans  entrainé à Port royal  par L’abbé de Saint Cyran

  Rien  ne fit tant d’honneur à la nouvelle opinion que la retraite d’un homme aussi célèbre…

Et la vie qu’il mena dans cette solitude, l’amour de la piété, du silence, de l’austérité de vie, de la pauvreté et des autres vertus qu’il y pratiqua, dans la seule vue de faire son salut, sans se mêler de ces intrigues qui occupaient alors la plupart des esprits de ce parti, fit encore plus d’honneur à la morale de Port-Royal, qu’on ne pouvait regarder sans admiration, en voyant la conduite d’un tel homme, si détaché de la terre et qui ne pensait plus qu’au ciel.

Il mourut vers la fin de… 1658…, Agé seulement de cinquante ans… On dit qu’il se tua d’étude, de travail et de solitude, car il ne s’occupait que de cela; on le trouvait quelquefois dans le fond de la forêt au pied d’un arbre, à rêver des jours entiers, sans voir personne, et son attachement à la méditation et à la solitude était si profond qu’il ne prenait pas même garde à ceux qui passaient et qui le trouvaient en cet état

(H Bremond  tome IV P 245)

Mais …mais

C’est le temps de la fronde ..

et ce retrait déplut  à Richelieu

**

À la demande de Saint Cyran  les 2 frères accueillent plusieurs enfants dans leur maison pour les éduquer selon les principes Saint-Cyraniens

C’est ainsi que les 2 premiers maitres des écoles de Port Royal furent les « Le Maistre »neveux d’Angelique

Mais en 1638 Saint-Cyran est arrêté  et les petites écoles sont fermées

Antoine Le Maistre se consacra alors à faire des traductions, et  à écrire des vies de Saints

**

     Louis-Isaac Lemaistre sieur de Sacy ( 1613-1684))

Il rejoint ses fréres pour s’occuper des écoles de Port royal

Il est surtout connu par sa traduction de la bible la plus répandue au XVIII é siècle  dite aussi « Bible de Port-Royal ».

 Lui aussi se retrouve en prison à Vincennes

« C’était un esprit doux, paisible, éloigné de toutes sortes de contestations que Saci, qui, pour éviter d’entrer dans la controverse de la nouvelle opinion, s’attacha aux traductions, ayant plus de valeur pour écrire que tous les autres ».(Histoire du sentiment religieux Bremond )

**

Catherine ,leur mère devient religieuse à Port Royal

après le mort de son mari

Robert Arnauld D’Andilly (1589- 1674) à Port Royal

24 décembre, 2014

C’est un grand de ce monde

de la famille des célébres Arnauld de Port Royal 

et propriétaire du domaine d’ Andilly,suite à son mariage

**

Un haut fonctionnaire 

En  1623 il devient intendant général de la maison de Gaston, d’Orléans

Richelieu l’estime et voulait le faire secrétaire d’État aux Affaires étrangères

 mais il est disgracié soupçonné d’avoir comploté

En 1643 ,revenu en grâce , Anne d’Autriche songe lui confier  l’éducation du jeune Dauphin

**

Un poète

Il fréquente l’hôtel de Rambouillet 

En 1628, poète  il fait paraître « 58 Stances pour Jésus Christ » où il raconte la vie de Jésus jusqu’à sa mort

**

Ami de l’abbé de saint Cyran  

Dés 1620 ,il rencontre l’abbé de Saint Cyran

En 1623, il introduit l’abbé auprès de sa sœur Angélique à Port Royal

Entre  1638 et 1643 il  rend visite régulièrement à l’ abbé ,mis en prison à Vincennes  

En 1644  il  vulgarise  avec de nouveaux poèmes ,le christianisme sévére de Saint Cyran

dans son livre « les œuvres chrétiennes »

puis edite la correspondace de Saint Cyran qui meurt en fin 1643

**

Port Royal

Sa femme  meurt en 1637

puis saint Cyran en 1643  

Robert décide de se retirer alors à Port Royal pour y vivre en ermite

mais sans jamais vraiment rompre avec le monde 

**

Il  prie ,traduit des pères de l’église ,écrit des vies de saints ,continue à versifier

il publie même ,mais  anonymement, une « Mazarinade »  contre le cardinal  

**

Il jardine

Les religieuses, avaient dû quitter les lieux momentanément et habitaient à Paris

car  la vallée était insalubre

Robert entreprend donc de faire assécher, les marécages, puis s’occupe de son verger et de ses 300 sortes de  poires

C’est sa passion !

**

L’expulsion

En 1656 il est chassé avec les autres solitaires 

il rejoint donc la propriété de son fils Simon Arnaud de Pomponne

 entouré de ses petits-enfants.

Il  écrit  alors ses mémoires  qui est l’histoire de la famille des Arnauld

Il retourne Port Royal en 1673 et y meurt en 1674 ,âge de 85 ans

**

Il est le père de la sœur Angelique  de saint Jean

et de Monsieur de Pomponne (1618-1699 ) qui fut secrétaire d’ état en 1671 

Monsieur de Sacy (1613-1684) : prêtre à Port Royal

23 décembre, 2014

M. de Sacy est le 3é fils de  M Lemaître

et le neveu de la sœur Angélique de Port Royal  

 

Disciple de Saint Cyran

Bien avant que ses 2 frères .M. Lemaitre et M.de Séricourt se soient retirés à Port Royal  

M. de Sacy fut placé par sa mère sous la direction de Saint Cyran

**

En 1638 il travailla dans la maison de Saint Cyran alors prisonnier à Vincennes

Il aida ensuite le « grand » Arnaud quand celui-ci a dû se cacher après avoir écrit « la fréquente communion »

Clqiuez ICI

Sacy fut ainsi bien malgré lui, mêlés à diverses intrigues

pourtant il était discret, humble, prudent et se méfiait de la nature pugnace d’Arnaud  

**

Directeur et confesseur de Port Royal

En 1650 il devient prêtre

et  M Singlin  le choisit  pour devenir directeur  et confesseur de Port Royal

Il assista  M.de Séricourt son frère et sa mère  qui moururent peu après son ordination

A partir de ce moment, il devint l’âme et la régle vivante de l’Abbaye

**

Le vrai Port Royal n’eut en tout et pour tout que trois directeurs en chef

M. de  Saint Cyran ,M.Singlin et M. de Saci

**

Caractère

Tous ceux qui ont eu le bonheur de le connaître avoueront qu’il n’ ya eu guère d’homme qui eut plus de grâce que lui

 …pour rétablir  la paix  lors des contestations  (Fontaine)

**

Il a retranché de sa vie et de ses études tout ce qui ne regardait pas la piété

Il était même bien aise d’ignorer  certains points de la science de l’église  et il en tirait l’occasion pour se taire

Il  fuyait les matières de controverse et de critique

**

La bible

Pour la conduite des âmes, il recommandait toujours et avant tout

la lecture et la méditation de l’écriture sainte

Jansénius disait : J’irais jusqu’au bout du monde avec saint Augustin, mais moi j’irais avec ma bible

et si Sacy lisait saint Augustin , c’était avant tout pour concevoir une grande idée de Dieu

**  

En 1666 ,Sacy est emprisonné à la Bastille jusqu’en 1668.

Il  en profite pour achever la traduction de l’Ancien Testament

 dite « Bible du Port-Royal » ou « Bible de Sacy ».

en 1679  lui et tous les solitaires doivent quitter Port Royal

il termine ses jours chez Pomponne  

(voir Port Royal par Sainte Beuve)

H.Bremond : Le grand Arnauld(1612-1694)

23 décembre, 2014

Le « grand Arnaud »

est le 20é enfant  d’Antoine Arnaud

et le plus turbulent

il est le petit frère de la mère Angélique de Port Royal

**

Docteur en théologie

Il est le grand défenseur du jansénisme

et écrit en 1643

La fréquente communion

ce qui met le feu au poudre

**

En 1656 pour ses thèses sur l’« Augustinus » de Jansénius

Arnauld est exclu de la  Sorbonne et  rayé de la liste des docteurs.

c’est alors que  Pascal  écrit les « provinciales » pour défendre son ami .

**

en 1669  la « Paix clémentine»  apaise les tensions entre le pape ,le roi et les jansénistes

Arnaud fut  même reçu par Louis XIV 

**

Il  écrit alors  avec  Pierre Nicole  contre les calvinistes :

«  La perpétuité de la foi de l’Église catholique touchant l’eucharistie »

**

en 1679  cependant, la persécution contre les jansénistes reprend 

 Arnauld se refugie au Pays Bas où il passe les dernières années de sa vie

.**

Arnaud fut aussi considéré  de son temps comme un grand mathématicien

et un grand écrivain

« Tout le monde convient qu’aucun écrivain du XVIIe siècle n’était né avec un esprit plus philosophique et plus étendu »   (Pierre Larousse )

**

Le Janséniste

Il est surtout l’homme des jansénistes sectaires et formera des disciples aussi hargneux que lui

Cliquez ICI 

ce qui nuira terriblement à la réputation des « solitaires » de la première  génération qui étaient tous

ans exception de grands humanistes paisibles  

 » Le grand » Arnauld selon Henri Bremond

23 décembre, 2014

H Bremond dans son livre « le sentiment religieux  en France Tome IV »

 n’est pas tendre avec « le grand Arnauld »

car c’est à cause de lui que  Port Royal fut persécuté à partir de 1643 

**

Le grand Arnauld est :

Le vrai créateur  de la secte janséniste

  Je l’avoue, il a fait une chose humainement grande :

 il a créé la secte janséniste,

 mais sans le vouloir, sans même y songer.

 On ne conteste pas son génie d’écrivain et de polémiste.

 Racine l’admirait fort et l’on ne dira jamais assez tout ce que lui doit Pascal’.

**

Inexistant religieusement

C’est l’homme religieux chez lui  qui me paraît peu de chose.

 Pour tout dire crûment, il n’existe pas.

Arnauld c’est une machine à syllogismes,

une mitrailleuse théologique au mouvement perpétuel,

mais tout à fait dénuée de vie intérieure.

**

Un pharisien

Dans  son testament spirituel

Il répond aux accusations diverses portées contre lui et prend Dieu à témoin de la parfaite innocence de ses propres voies.

 « Vous savez, ô mon Dieu…….

Ma conscience ne me reproche d’avoir rien fait par imprudence, ou par un zèle mal réglé,

 qui ait pu donner occasion de me faire regarder comme un chef de parti

 dont on devait observer toutes les démarches

n’est ce pas … ô mon cher Jésus… ». 

**

Dans son livre « la fréquente communion »

il exige une telle pureté de l’âme qu’on ne pourra pas trouver

«  un homme sur la terre qui ait si bonne opinion de sa vertu

qu’il se croie en état de pouvoir communier dignement

**

Comment prendre au sérieux un homme qui après avoir écrit tant de pages, et sublimes,

sur les formidables dispositions que l’on doit apporter à la célébration des saints mystères,

nous apprend sans sourciller et la bouche ronde, qu’il dit la messe tous les jours?

oh le saint homme !. 

**

Le sectaire

. L’abbé de Saint-Cyran a une vie intérieure,

plus ou moins désordonnée, mais sérieuse.

Son action normale est religieuse :

Il ne prépare des sectaires qu’indirectement.

**

 La propagande d’Arnauld suit une ligne tout opposée.

 Directement il fait des sectaires

et ce n’est que par l’intermédiaire de l’esprit de secte,

qu’il jansénisera,

lui si peu janséniste, si peu tourmenté par la pensée d’un Dieu terrible,

la vie intime d’un grand nombre.

Il a formé ses disciples à son image, développant en eux cette fureur doctorale,

cette « aigreur que rien ne peut adoucir » (Bourdaloue) 

**

Un hérisson

Un si beau raisonneur, un dialecticien, un grammairien, un géomètre,

un théologien capable de continuer Descartes,

de faire la leçon à Malebranche, d’embarrasser les jésuites et de pulvériser Jurieu.

 Arnauld, un syllogisme vivant;

 bien mieux,    

 un syllogisme casqué, hérissé, ne craignant personne, décidé à vaincre par tous les moyens.

Mieux encore,

un syllogisme religieux et même dévot.

 Si vide, si peu chrétien qu’il soit en réalité, son christianisme lucide, savant, éloquent, guerrier, nous en impose.

**

Loué, le grand Arnauld, offrant au Père éternel le sacrifice,

non pas d’un cœur contrit et humilié,

 mais de cent jésuites scalpés de sa main et couverts d’injures.

1...45678...11