Archive pour la catégorie 'Histoire de l’eglise'

Maritain et l’action Française

18 février, 2016

Maritain  n’ a jamais adhéré à l’action française

mais ,il n’y était pas opposé

tout simplement parce qu’il avait confiance

dans le père Clérissac

son directeur de conscience

à la fois ardent thomiste

et grand admirateur de Maurras 

pendant plusieurs mois ,quand nous fûmes à Versailles ,Jacques alla tous les matins chez le père  Clérissac  ,boulevard de la reine ;Il servait la messe et c’était ensuite de précieuses conversations sur les choses de Dieu (les grandes amitiés  p 237)

**

Puisque le pape à condamné le mouvement 

Maritain se soumet

mais cette fois ci il se demande

« Pour quelles raisons profondes  donc le pape désavoue t il un mouvement qui faisait la part si belle à l’Église, ?

**

Au cours de sa réflexion

il publie 4 livres

 Une opinion sur Charles Maurras et le devoir des catholiques,(1926) ;

La  Primauté du spirituel, et  Pourquoi Rome a parlé; en 1927, 

Clairvoyance de Rome. en 1929

**

La « primauté du spirituel » et l’action française

Son livre sur « la primauté du spirituel » est donc  en parti consacré au problème posé par l’action française

 « C’est avec douleur  que je pense à Charles Maurras  passionné pour l’ordre et les grandes lois de l’autorité ,nous le voyons maintenant à le tête de catholiques qui résistent aux prescriptions de leur chef spirituel

…Mon affection pour ce cœur indompté fait sentir tout le tragique de son destin la « primauté spirituelle (p 75) 

  **

« Parmi les catholiques  quelques uns n’ avaient adhérer à l’action Française  que dans l’intention de servir l’église .On leur disait parfois qu’il étaient les meilleurs  catholiques de France .d’où leur souffrance !Mainteant on semblait leur rerpocher des crimes dont ils se sentaient innocents » p 79

Pourquoi donc cette condamnation ?

l’action francaise groupait un grand nombre de catholiques ,notemmant une partie considérable de la jeunesse en une communaute politique sous le principat intellectuel absolu d’un chef incroyant

 1) Un chef incroyant

« Il arrive que l’Eglsie  qui possede la grâce de discerner les esprits selo saint Paul  sente comme par un instinct maternel la présence  d’un esprit qui n’est pas celui de l’évangile  

 Ainsi  il était à craindre que dans une communauté politique conduite par un incroyant, les déficiences dont souffrait celui-ci  ne se communiquassent au corps de la communauté de manière à y altérer le sens chretien et qu’ainsi une maniere non catholique ou de catholique diminué de juger les choses de la cité ne se devoppât dans ce corps politiuae  à son insu (p 89) 

C’était pauvrement penser de la France  que d’estimer qu’un parti  est sa derniere chance de salut 

A l’heure actuelle  on ne pouvait faire plus de mal à la France que de l’exposer par désobéissance à la suprême autorité  et à un schisme entre catholique ( p 94)

..et qu’ils renouvellent à leur insu les anciennes difficultés générés par les jansénistes

On peut craindre que dans certains milieux, le catholicisme devienne plus une communauté de « combat » qu’une communauté vie intérieure » (p 98)

**

2) Risques de créer des divisions entre les catholiques  

On ne peut pas  imposer un parti politique à des catholiques   

Les uns choisiront la « gauche » pour lutter contre les injustices selon les évangiles  

Les autres seront de la « droite » pour rétablir l’ordre, toujours au nom de l’évangile (p 99)

**

Il est donc demandé aux catholiques  de rester

en tant que catholique 

en dehors de tout parti politique  quel qu’il soit

 et  en tant que citoyen

d’adhérer à n’importe quel parti jugé par eux utile au bien commun (p103)

Cet engagement n’engage nullement l’Eglise

**

Conclusion

ceci étant

ce qui exprime le mieux les aspirations profondes de l’être humain

 ce n’est pas seulement le mot « nationalisme » ,

c’est aussi et d’abord le mot « universalisme »

et il n’y a pas d’autre universalisme authentique et véritablement supranational que le catholicisme

**

Les hommes de ce temps sont appelés

à une restauration intégrale des valeurs chrétiennes ,

à une universelle réinvention de l’ordre .

C’est toute la barbarie du monde naturaliste et athée  capitaliste ou communiste

 qu’ils doivent rejeter de leur pensée  (p 109)  

Maritain : l’humanisme intégral

17 février, 2016

En 1936

Maritain publie son livre le plus connu  

l’humanisme intégral

**

Humanisme théocentrique

L’humaniste de Maritain est

«  un humanisme théocentrique qui est vraiment  enraciné là où l’homme a ses racines

c’est un humanisme intégral, un humanisme de l’incarnation  (l’humanisme intégral. edt foi vivante  p81)

**

« Ne proposer à l’homme que l’humain  c’est trahir l’homme et vouloir son malheur parce que par la principale partie de lui-même , qui est l’esprit,l’homme est appelé à mieux qu’une vie purement humaine (Aristote) p 10 

**

L’humaniste de la renaissance était anthropocentrique :  son  héros était «  l’honnête homme » p 82 

L’humaniste de Maritain est  théocentrique : Son héros est le Saint

**

Cet humaniste  se repose sur les  préceptes de l’évangile

Il a une conscience de soi évangélique  qui  respecte la nature et la raison ,

et qui redécouvre la grandeur originelle de l’homme

jamais complètement effacée par le mal 

**

Maritain liquide   « le petit bourgeois »

 content de lui même

qui fait  grand cas de la morale et de la spiritualité

qui  exalte les vertus d’ordre naturel

mais  qu’il vide de leur contenu le plus précieux

 parce qu’il les a séparé du Dieu vivant et de l’Amour (p 87)  

**

L’humanisme Intégral

Maritain  rend un hommage au socialisme du XIXe siècle : 
« Si graves qu’aient été ses erreurs et ses illusions », ce socialisme  a été « une protestation de la conscience humaine et de ses instincts les plus généreux contre des maux qui criaient vers le ciel. C’était une grande œuvre que d’instituer le procès de la civilisation capitaliste. Il a aimé les pauvres ».

mais il y aurait grande illusion de croire qu’en juxtaposant simplement l’idée de Dieu à l’humanisme socialiste on ferait une synthèse viable et fondée sur la vérité (p 96)

**

Il faut changer intégralement  tout l’homme

Il faut  faire mourir « le vieil homme » et donner place à « l’homme nouveau » selon saint Paul (p 101)

Un tel changement n’est pas l’œuvre de l’homme seul

 mais de Dieu d’abord et de l’homme avec lui

**

Cet humanisme chrétien n’est pas manichéen

c’est un humanisme intégral qui est capable de tout assumer

**

Dans ce système, il y a de la place

 non pour les erreurs de Voltaire ou de Luther

 mais pour Voltaire et Luther selon que malgré elles ,

ils ont contribués dans l’histoire des hommes à certains accroissements

**

 Un humanisme profane

Cet humanisme n’est pas  réservé qu’aux clercs et au croyants

mais c’est un humanisme qui relève tout simplement l’homme ..tout l’homme

**

« une nouvelle chrétienté non plus sacrale mais séculière ou profane

 …un humanisme d’autant plus humain

qu’il n’adore pas l’homme mais respecte effectivement la dignité humaine

et fait droit aux exigences intégrales de la personne

**

« Cet humanisme porte une attention évangélique à l’humain

qui ne doit pas exister seulement dans l’ordre spirituel

 mais s’incarner  dans une communauté fraternelle

C’est par là qu’un tel humanisme est capable de faire grandir l’homme dans la communion » (p15)

**

Maritain voit un exemple de cet humanisme profane dans le mouvement ouvrier qui réclame plus de dignité

Cliquez ICI

 **

NB : Maritain est en avance sur son temps .Il imagine une église  de laïcs responsables souhaités par le concile Vatican II

Du reste, l’ Humanisme Intégral » publié en 1936, intéressa vivement le futur pape  Paul VI. qui resta  en relation toute sa vie avec Maritain 

Maritain et la mission du prolétariat

16 février, 2016

Maritain a lu l’encyclique   « Aeterni Patris »  de Léon XIII sur saint Thomas d’Aquin

il connaît aussi  évidemment « rerum novarum »

Cliquez ICI

**

Maritain a conscience que le monde ouvrier a un rôle historique à jouer dans le monde moderne

et en parle longuement dans son livre  ‘l’humanisme intégral

**

Il écrit

« Le monde a profondément changé depuis l’avènement du monde industriel et mercantile ,lorsque la société s’esttrouvée divisé en deux classes ,l’une qui vit exclusivement de son travail  l’autre qui vit du revenu de ses capitaux (l’humanisme intégral. edt foi vivante ( p 121)

**

Maritain ne cesse d’insister dans son livre

 il faut changer  l’homme , intégralement tout l’homme

« Vous ne pouvez transformer le régime social du monde mode

qu’en provoquant en même temps et d’abord en vous-même

  une rénovation de la vie spirituelle et de la vie morale   

en creusant  jusqu’au fondements spirituels et moraux de la vie humaine » 

« Eh bien ! la encore, l’héroïsme  de l’amour n’ a t il rien à dire ici ?(  P 128 ) 

**

La prise de conscience  des masses

 Le rôle du monde ouvrier depuis le début de la crise industriel semble providentiel

« c’est la prise de conscience d’une dignité humaine offensée et humiliée 

et la prise de conscience d’une mission historique » ( p 235)

**

On ne saurait attacher trop d’importance à un tel phénomène

car tous les grands progrès de l’âge  moderne ,

qu’il s’agisse de l’art ,de la science de la philosophie  de la poésie ,de la vie spirituelle elle même

semblent  être principalement de cet ordre de prise de conscience

**

Le gain  historique dont nous parlons ici ,

c’est la prise de conscience de la dignité du travail et de la dignité ouvrière ,

de la dignité de la personne humaine dans le travailleur comme tel (P238)

**

Le prolétariat dans la civilisation capitaliste …est porteur de réserves morales fraîches

 qui lui assignent  une mission dans le monde nouveau

mission qui sera vraiment une mission de libération

si la conscience qu’il en prend n’est pas faussée par une philosophie erronée …au nom de lutte des classes ..  qu’il faut remplacer par une guerre  spirituelle et par une lutte sociale et temporelle  menée par tous ceux que rassemble un  même ideal humain

 …et . s’il forme une communauté d’amour et de volonté avec  la passion d’une œuvre à accomplir .(239).

**

En ce cas on peut parler de sa mission historique

On peut croire que de son comportement dépendent actuellement pour une grande part les destinées de l’humanité (p 240

 

Marc Sangnier (1873-1950)

5 février, 2016

Marc Sangnier, né à Paris  a fondé un mouvement catholique pour promouvoir le démocratie

**

La crypte

Encore très jeune il avait réuni des amis dont Paul Renaudin ,le plus fidèle   dans la crypte des son collège à Stanislas pour donner un sens à leur vie

**

En 1880 la république Française  devient  de plus en plus anticléricale 

les crucifix sont retirés des écoles de Paris

où est désormais enseigné une morale laïque

Berthelot, ministre de l’instruction oppose « la religion et la science » et déclare 

« Le monde est aujourd’hui sans mystère .La conception rationnelle prétend tout éclaircir et tout comprendre …

et l’exposition de 1889 est apparue comme le triomphe du scientisme

Cliquez ICI 

**

Les caricatures

Les catholiques  sont grossièrement attaqués

et la Vierge  est chaque semaine l’objet de caricatures obscènes qui couvrent les murs de Paris…(Jn de Fabrègues :le Sillon p 21)

Cliquez ICI  

**

En 1894 Renaudin fait paraitre  le premier numéro du « Sillon »

Sur la première page ,on lit l’épigraphe qui restera la bannière du mouvement

« Il faut aller au vrai avec toute son âme » 

**

Nul ne sait ce que sera le XXe siècle …élan démocratique et scientifique ..avènement ou faillite de la science .. Peu nous importe .Au lieu de discuter ,nous avons à agir …nous avons la charge et la responsabilité du progrès intellectuel  social et moral de notre pays( p 22)

**

En 1896 Renaudin écrit

Qu’on attende point ici un programme fixe et complet …Nous n’en avons point et ne pourrions guère en avoir …ceux qui à notre âge possèdent des opinions bien arrêtés ,les ont généralement reçues toutes faites et y tiennent d’autant plus qu’ils n’ont jamais essayé de les vérifier  …préjugés  intolérances, erreurs, routines

nous avons un seul choix ;;Faire quelque chose  de notre vie (p 25)

**

La démocratie

 Ils veulent servir la peuple

Si nous nous  appelons démocrates ce n’est pas parce que nous adoptons cette doctrine sociale …mais parce que ce mot nous parait designer l’état d’esprit de ceux qui aiment le peuple …c’est dans ces masses anonymes  que git l’ éternelle sève de rajeunissement (Sangnier)

La démocratie ne peut pas vivre si elle n’est pas nourri de christianisme   de fraternité chrétienne et si la piété n’habite pas les cœurs comme les intelligences ..

des lors le catholicisme ne parait plus comme un obstacle au progrès mais plutôt comme une condition de ce progrés

il faut donner à la démocratie un idéal

**

Evidemment,  à l’appel du pape les Sionistes se rallient à la république

Cliquez ICI

mais ils refusent le socialisme tel qu’il était présenté de leur temps

**

Le christianisme social

Notre objectif doit être non seulement de former des chrétiens, mais encore une société chrétienne dont les mœurs ne dépendent pas uniquement de la fidélité plus ou moins grande des particuliers à leurs pratiques religieuses ,mais une organisation fortement imprégnée de l’esprit de jésus Christ  et c’est ce que nous appelons le christianisme social

 Il faut rendre au christianisme le contact avec tout un mouvement intellectuel philosophique et religieux (Renaudin ) (p43)

**

En 1897 Sangnier écrit

Nous étions presque des enfants ..nous nous aperçûmes un jour de la vanité de cette vie quotidienne ,si rien ne l’inspire et la transfigure ,de l’inanité de ces existences correctes en apparence et bien reglées ,renfermés dans les froids casiers de la bonne éducation ,mais que rien ne fait  vivre que la routine et la bonne éducation

il faut trouver un but mais un but qui soit sublime (p 52)

**

Les congrès

A partir de 1897  Sangnier organise des congres

Cliquez ICI

**

La jeune garde

Une « jeune garde » est formée pour défendre l’église persécutée  par les lois de la république

Cliquez ICI 

**

Le grand sillon

Mais à partir de 1905 Sangnier  évolue

il se lance dans la politique

et forme le grand Sillon

devenu un mouvement laïc

Cliquez ICI 

**

La lettre de Pie X

Pie X se réjouissait quand le  « Sillon » défendait  l’église

en tant que mouvement catholique

mais il désapprouve Sangnier

quand celui ci transforme son mouvement en parti politique  

Cliquez ICI  

**

Député

après la guerre de 1914

Marc Sangnier devient député

**

Les auberges de la jeunesse

En 1929  Marc abandonne la politique

ouvre la première auberge de la jeunesse en France

et fonde un nouveau périodique, « L’eveil des peuples, ».

**

Il meurt le 28 mai 1950.

le « Sillon » et les congrés des cercles d’etudes

3 février, 2016

En 1897 Etienne Isabelle très proche de Marc Sangnier depuis le début du Sillon

déclare :

« Arretons de rêver ! Passons aux actes ! » 

**

Les cercles ouvriers

Dés 1871 Albert du Mun ,La Tour du Pin et leurs amis avaient fondés des  cercles d’ouvriers

mais ces cercles étaient dirigés  par les patrons

**

Or  justement !

Sangnier , Renaudin ,Isabelle ne voulaient pas de ces « patronages »  au sens plein du mot

C’est aux ouvriers eux mêmes à décider de leur sort

et non à « une classe dirigeante » 

non aux patrons

encore moins à des jeunes intellectuels

**

Sangnier et ses amis croient en la sagesse du peuple

en l’expérience des ouvriers

C’est à eux de décider

mais il faut les aider

**

L’hôtel de l’industrie

Cliquez ICI 

En juin 1899 Sangnier organise un réunion  face à l’églsie saint Germain dans l’hôtel de l’industrie

pour expliquer le but du « Sillon »

Le sillon est un groupe « amical « qui veut permettre à chacun de tracer son propre sillon

Sangnier insiste sur l’amitié

Pour la première fois  des jeunes ouvriers venus des cercles  d’étude peuvnet prendre la parole

c’est l’enthousiasme général !

**

Appel à  la jeunesse

En octobre 1899 Sangnier  lance un appel à la jeunesse

la France souffre parce que ses fils luttent entre eux avec des armes inégales : La mauvaise foi ,la calomnie ,les basses injures..

la haine seule peut se faire entendre   sur nos places publiques et dans les assemblés…   nos libertés essentielles sont discutées ….On outrage notre Dieu ; L’avenir c’est nous les jeunes qui le feront …Venez avec nous ,vous et nos frères bien aimés nous travaillerons ,nous  prierons, nous lutterons ensemble (…(Jn de Fabrègues :le Sillon p 72)

**

Les congrés

Des lors, il organise des réunions  de travail

ou se trouveront non des maitres mais des conseillers et des amis

il organise des promenades artistiques et scientifiques,

« qui sous le regard de Dieu serviront à nous unir plus intimement »

puis des  visites d’usines des organismes économiques et sociaux, de musées, jardins, cathédrales…

il apprend aux jeunes à parler en public

**

enfin sous  impulsion du « sillon »

les cercles d’études se réunissent en congrés tous  les ans 

Le « Sillon » et la ‘Jeune garde’

2 février, 2016

La 3é république

En 1877 Gambetta lance le mot d’ordre

le cléricalisme voilà l’ennemi

**

Entre 1902 et 1905

Combes se  déchaine

Il chasse les congrégations

ferme les écoles religieuses  

et dans les rues on se moque des prêtres

« a bas la calotte » 

Cliquez ICI 

**

La jeune  garde

Dés 1901 ,les jeunes du « Sillon » veulent réagir contre les violences  

et  forment  une troupe prête à en découdre

lors des manifestions contre les catholiques

Ils veulent « faire respecter la liberté de le parole et de la discussion »

**

Ils ont   pour commandant Gaston Lestrat

et pour  aumônier l’abbé Beaupin

les jeunes étaient des étudiants et des ouvriers

**

Ils  s’entrainent chaque semaine dans un gymnase ,rue de Vaugirard (boxe ,lutte, saut , escrime)

Ces séances  débutent par la prière et une instruction de l’aumônier (p 91)

**

La salle des 1000 Colonnes

Une des plus célèbres  interventions musclée de la jeune garde eut lieu reu de la gaitee lors d’une congerence organiee par Marc Sangnier  

Gaston Lestrat raconte
Le samedi 23 mai, à 7 heures du soir, dans la salle des Mille Colonnes, rue de la Gaieté, les jeunes gardes dînaient sur le pouce, d’un peu de pain et de jambon. Trois quarts d’heure plus tard, deux cents camarades nous avaient rejoints : ils devaient protéger la tribune, garder la porte et l’escalier. A huit heures et demie, trois mille personnes s’entassaient dans la salle. Des groupes de révolutionnaires formaient des îlots compacts d’où partaient des cris de: A bas la calotte !

Cette réunion fut, sans nul doute, la plus émouvante de ma carrière de militant. Il y avait, au milieu de la salle, une quarantaine de bouchers de la Villette, … Armés de gourdins, ils disaient leur intention d’assommer l’ex-abbé Charbonnel et ses « acolytes », si ceux-ci, ainsi que l’avaient annoncé leurs journaux, se présentaient comme contradicteurs. Je les avais fait entourer par des commissaires, qui s’efforçaient, non sans peine, de les calmer et de les contenir.

A la sortie, une immense clameur s’éleva des rues avoisinantes, où une foule hostile, mena çante, exaspérée par une longue attente, hurlait : « A bas la calotte ! » derrière un cordon d’agents et de gardes municipaux qui s’efforçaient de la contenir. Nous parvînmes tant bien que mal à nous rassembler autour de Marc Sangnier, et nous descendîmes en colonne la rue de la Gaieté. Boulevard Edgard Quinet, des bandes armées tentèrent de nous barrer le passage. Nous fîmes une trouée. Plusieurs des nôtres furent assommés sur place. Le jeune garde Nazet, un de ceux qui, au cours de la réunion, avaient protégé contre les coups les deux contradicteurs, tomba frappé d’un coup de couteau. Assaillis tout le long du chemin, nous dûmes charger à plusieurs reprises. Au coin de la rue du Cherche-Midi et de la rue du Pin, il y eût de violents corps à corps, et des camarades tombèrent….

.( Gaston Lestrat, Les beaux temps du Sillon p. 91-99)

Cliquez ICI 

**

Un jeune garde :Henri du Roure  

Henry fut, dès le premier jour, un Jeune Garde modèle, j’entends un Jeune Garde actif, discipliné, pieux, simple et bon

…Il pratiqua l’abnégation à un degré héroïque ;.. il s’appliqua patiemment à devenir, avec l’aide de Dieu, chaque jour plus humble, plus loyal et plus pur. Il lisait l’Imitation aussi souvent qu’il le pouvait. Or il avait appris, dans ce livre, que « l’inclination naturelle, la volonté propre, l’espérance de quelque profit et le désir de notre commodité ne manquent guère de se mêler dans nos actions » et que, par conséquent, il faut veiller « à songer plus à procurer le bien commun qu’à satisfaire sa volonté ». 

. C’est te dire que son influence ne tarda pas à devenir considérable à la Jeune Garde où se constituèrent bientôt ces solides « équipes » dont les prouesses, parfois relatées tout au long toit dans le Sillon, soit dans le Bulletin, firent gagner à celle-ci l’estime des honnêtes gens et inspirèrent une crainte salutaire aux apaches et aux perturbateurs de réunions publiques. 

 De ces équipes, ou, du moins, des plus actives d’entre elles, il fut l’âme. Sais-tu que de tous les Jeunes Gardes, il était le plus aimé ? Que, même, de plusieurs il devint le meilleur ami ?

Cliquez ICI

L’évolution du « Sillon » de Marc Sangnier entre 1905 et 1907

1 février, 2016

La Revue d’action démocratique

En 1905  la revue du « Sillon »  change de titre

et devient « la revue d’action démocratique »

**

L’Esprit  démocratique

 Au début les membres du sillon étaient en recherche

C’était l’effort  d’une pensée qui se cherche et se précise parfois au contact même des réalités qui la pressent  … laissons nous faire  par la Vie

Cette vie a finalement engendrée une doctrine  

dorénavant  développée jour après jour dans la « revue d’action démocratique »

**

Un détail ?

Les attaques contre l’église, les expulsions des congrégations ,les fermetures des écoles religieuses 

sont certes  pénibles et douloureuses  …mais aussi superficielles et accidentelles .Ces détails aussi cruels qu’ils soient ne doivent pas retenir l’attention de toute notre France contemporaine. De plus les sectaires sont en train de débarrasser l’Eglise  de ce qui avait pu autrefois la rendre impopulaire en France ;Ils se figurent la tuer en la frappant .Ils réveillent seulement les énergies assoupies

La chassant de toutes les places officielles ,ils la contraignent à chercher son appui et sa force dans les milieux populaires  (Jn de Fabrègues :le Sillon p 145)

**

L’ennemi à l’intérieur

Sangnier attaque ce qu’il appelle « le bloc catholique »

Plusieurs  parmi ceux qui passent pour les défenseurs attitrés de l’église …font le jeu des adversaires de notre religion

Ils ne voient dans le christianisme qu’une force de conservation sociale .Ils entendent se servir de la vérité universelle pour protéger  des intérêts particuliers ;il demandent seulement aux prêtres de faire respecter l’ordre …ils réclament que les disciples du pauvre nazaréen aillent prêcher aux foules une résignation profitable  aux puissants  

Pour trop de catholiques  la religion n’est qu’une routine …sans jamais  rien de l’esprit de Dieu

Ce sont les ennemis intérieurs  du catholicisme  qui sont « les pires », le rendant « odieux et méprisable par leur paresse et leur incurie sociale  ,leur orgueil ,leur dureté ,leurs vices élégants( p 153)

**

Une fois de plus le « Sillon » se met du côté des ouvriers

le Sillon se refuse  à être antisocialiste

nous ne voulons pas détruire  le socialisme ,nous voulons l’assainir ,le transformer ,l’absorber dans le grand mouvement de la démocratie française ( p 165)

**

Un Sillon laïc 

en 1906 Sangnier a encore plus loin

le Sillon se separe du clergé

le Sillon devient laïc

Le prêtre dit au nom de Dieu ce qu’il faut croire …aussi bien pour les sociétés que pour les individus …mais il est dans le rôle du laïc de parler à ses concitoyens

le Sillon ne méconnait pas la nécessité de défendre la religion mais cette œuvre  n’est pas la sienne Donc le sillon refuse de réagir  lors de la guerre des inventaires des bienss de l’élise (p 181)

**

Le grand sillon

En 1907 Sangnier veut agrandir le « Sillon » et y intégrer  des non catholiques ;Il veut 

 un Sillon qui rallie toutes les forces qu’anime consciemment ou inconsciemment l’esprit chrétien  en particulier  les « unions chrétiennes protestantes »  avec lesquelles  il a déjà pris des contacts precis

Le « Sillon » veut il devenir un parti politique ?

c’est trop !

Beaucoup d’adhérents commencent à quitter Marc et son mouvement

et l’église commence à s’inquiéter

 

En Novembre 1907 l’abbé Desgranges qui fut le grand animateur du Sillon dans le Limousin

l’abandonne au grand regret de Marc Sangnier qui  s’écrit 

« lui prêtre avant tout qui avait remercié  avec effusion le Sillon d’avoir  approfondi son âme sacerdotale…(p 200)

La lettre de Pie X contre le Sillon

29 janvier, 2016

En 1909 Marc Sangnier

le fondateur du Sillon

 se présente aux élections à Issy les Moulineaux 

Il n’est pas élu

**

Peu importe !

En aout 1910 il lance un nouveau journal quotidien 

« la démocratie »

**

La lettre de Pie X

la condamnation de Rome ne se fait plus attendre

et le pape Pie X donne enfin son opinion

dans une lettre sur le « Sillon » 

**

Il regrette les débuts si prometteurs du mouvement

Il regrette :

Le temps où le sillon imposait le respect de la religion aux milieux les moins favorables …criant hautement sa foi …mais nos espérances ont été en grandes paries trompées …(Jn de Fabrègues :le Sillon p 214)

**

mais le Sillon a évolué au cours des années

et Pie X condamne cette évolution

Le sillon sème parmi la jeunesse catholique des notions erronées sur l’autorité ,la liberté et l’obéissance

Il ne tient pas compte de l’enseignement de l’église rappelé par Léon XIII qui reconnaît aux peuples le droit de se donner un gouvernement qui leur convient

le premier devoir de la charité n’est pas dans la tolérance de convictions erronées …ni dans l’indifférence

le Sillon inféode sa religion à un parti politique  C’est une erreur et un danger…

le Sillon divise les catholiques  à un moment où plus que jamais elle a besoin d’âtre unie

le sillon s’abstient de défendre l’église attaquée (p 217 )

**

Marc Sangnier se soumet

Marc obeit

il dissout aussitôt le Sillon

mais il peut continuer à publier son journal : « La démocratie »

pourvu qu’il reste uniquement sur ‘ le  terrain de la politique et de l’économie »   

**

Les Sillons catholiques

Des nouveaux Sillons vont surgir  dans plusieurs diocéses

Ces « Sillons »reprennent les idées  répandues à l’origine par Marc Sangnier

mais se mettent sous la direction de leurs évêques   

A propos de la crise moderniste ,autour de Loisy

27 janvier, 2016

Le pentateuque

Les débats sur l’historicité du pentateuque

suscités par les modernistes 

au début du 20e s

n’étaient pas trop graves

Cliquez ICI

**

Que le Monde soit créé en 6 jours ou en milliards d’année

c’est un détail  !

C’est tellement évident

et le récit du « pentateuque » ne peut être qu’un « mythe »

Cliquez ICI

**

Les évangiles

Que les évangiles  ne soient pas historiques

c’est plus grave !

et les modernistes nous ont permis de réfléchir et de résoudre ce problème

pour la plus grande joie des croyants

qui ont pu ainsi réconcilier

leur foi en la science

et leur foi en l’évangile

Cliquez ICI 

**

oui !Assurément !

les modernistes tant honnis

et condamnés par l’église

de leur temps

ont rendus un fier service!

à tous les chrétiens

**

Le kérygme 

C’est vrai !

Les évangélistes  ne sont pas des historiens à la mode du 21é siècle

Ce sont des hommes de foi qui ont connu le Christ ou ses disciples

et qui encore très émus

et convaincus

ont proclamé leur foi en Jésus de Nazareth

 à savoir le Kérygme

Cliquez ICI 

**

Le kérygme

c’est-à-dire la foi des premiers  Chrétiens se résume en 3 actes de foi

Le Christ  est mort

Il est ressuscité

Selon les Ecritures

**

On oublie souvent cette  3é affirmation du kérygme

tout s’est passé selon les Ecritures  

Or les évangélistes y sont très attentifs

en particulier Matthieu dans les évangiles de l’enfance qui ne sont pas historiques

**

Jésus est venu à Bethléem

selon les écritures

il fui en Egypte

selon les Ecritures

Ces récits de l’enfance sont donc des méditations à partir des Ecritures 

Cliquez ICI  

**

L’enseignement du Christ

Ensuite les évangélistes ont rassemblés les enseignements de Jésus

chacun selon sa sensibilité

Cliquez ICI

Il  y a donc des différences

c’est forcé !

on ne perçoit pas les événements, tous de la même façon

si les 4 évangélistes avaient raconté exactement la même  chose  on pourrait douter de leur témoignage

**

Au contraire ce qu’ils disent c’est du vécu

on le sent

ils sont convaincus

Le sermon sur la montagne c’est peut être pas  historique

mais c’est du Vrai !

Cliquez ICI 

**

La mort de Jésus  n’est pas racontée de la même  façon par les évangélistes

mais c’est vrai !

profondément vrai !

**

Cela sent la Vérité 

et en lisant ces récits

on  a envie de dire comme le centurion

 Cet homme est  vraiment  le fils de Dieu

*

 

Les symboles

Quant aux symboles

comme le pense Marcel Hébert avec justesse

il y en a !

C’est évident !

Cliquez ICI 

**

Les pères de l’église en ont abusé pour expliquer les évangiles

surtout saint Augustin

et ses contemporains n’en ont pas été choqué

Cliquez ICI 

**

Que les aveugles voient

que les sourds entendent

que les muets parlent

que cela soit aussi des symboles

pourquoi pas ?

en tous les cas ce sont des leçons de Vérité

**

Oui ! le croyant voit  autre chose

car Jésus est lumière  

Oui! Le croyant  entend autre chose car il croit   

Oui! Le croyant se sent purifié , pardonné ,guéri

car Jésus est mort pour lui  

Les acteurs du « modernisme » Catholique

26 janvier, 2016

La crise  moderniste 

Cette crise qui a tant perturbé l’église catholique au début du 20 és

tout compte fait

fut une chance pour l’église 

Cliquez ICI

**

Il était temps que l’église se réveille

et qu’elle sorte de sa léthargie

face à une science conquérante

 **

L’église devait évoluer avec son temps

accepter les découvertes de la science

tout en restant à l’écoute de l’esprit

et fidèle à l’évangile 

 **

Les précurseurs de cette évolution

ce furent  

Loisy

avec son livre l’église et l’évangile

Cliquez ICI 

**

Tyrrell

avec son livre adressé à un professeur d’anthropologie 

Cliquez ICI 

**

Ils ont souffert

Ils ont été  rejeté par l’Eglise

parce qu’ils avaient été mal  compris

mal interprétés 

mais

ils sont restés ferme dans leur foi

et ils ont fortifié la nôtre

**

Des amis

ils ont eu des amis

plus  modérés 

**

Mgr Mignot

Cliquez ICI

**

Henri Bremond

Cliquez ICI 

**

Baron Von Hugel

 Cliquez ICI 

**

Des  prudents

Ils n’osaient pas trop se prononcer

Duchesnes ,Lagrange

Batiffol

Cliquez ICI

**

Des victimes

ils ont perdu la foi

Houtin

Cliquez ICI  

Hébert

Cliquez ICI  

1...34567...91