Archive pour la catégorie 'Liturgie'

3è jeudi du Temps Pascal : L’Esprit dit à Philippe « Rejoins ce char » (Ac 8, 26-40)

18 avril, 2024

En ces jours-là, l’ange du Seigneur adressa la parole à Philippe en disant : « Mets-toi en marche en direction du sud, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; elle est déserte. » Et Philippe se mit en marche. Or, un Éthiopien, un eunuque, haut fonctionnaire de Candace, la reine d’Éthiopie, et administrateur de tous ses trésors, était venu à Jérusalem pour adorer. Il en revenait, assis sur son char, et lisait le prophète Isaïe. L’Esprit dit à Philippe : « Approche, et rejoins ce char. » Philippe se mit à courir, et il entendit l’homme qui lisait le prophète Isaïe ; alors il lui demanda : « Comprends-tu ce que tu lis ? » L’autre lui répondit : « Et comment le pourrais-je s’il n’y a personne pour me guider ? » Il invita donc Philippe à monter et à s’asseoir à côté de lui. Le passage de l’Écriture qu’il lisait était celui-ci : Comme une brebis, il fut conduit à l’abattoir ; comme un agneau muet devant le tondeur, il n’ouvre pas la bouche. Dans son humiliation, il n’a pas obtenu justice. Sa descendance, qui en parlera ? Car sa vie est retranchée de la terre. Prenant la parole, l’eunuque dit à Philippe : « Dis-moi, je te prie : de qui le prophète parle-t-il ? De lui-même, ou bien d’un autre ? » Alors Philippe prit la parole et, à partir de ce passage de l’Écriture, il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus. Comme ils poursuivaient leur route, ils arrivèrent à un point d’eau, et l’eunuque dit : « Voici de l’eau : qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? » Il fit arrêter le char, ils descendirent dans l’eau tous les deux, et Philippe baptisa l’eunuque. Quand ils furent remontés de l’eau, l’Esprit du Seigneur emporta Philippe ; l’eunuque ne le voyait plus, mais il poursuivait sa route, tout joyeux. Philippe se retrouva dans la ville d’Ashdod, il annonçait la Bonne Nouvelle dans toutes les villes où il passait jusqu’à son arrivée à Césarée.

.

Les actes des apôtres

«  l’évangile du Saint Esprit »

Tout a lieu dans ce récit « par l’opération du Saint Esprit

2024-Pâques-3éjeudi 

1 ) Ce n’est pas Philippe qui a choisi son chemin

Philippe voulait pensait partir vers le nord

Le Saint Esprit lui dit

« Mets-toi en marche en direction du sud, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; elle est déserte. »

 

2) A ce moment là

l’Éthiopien, assis sur son char, lisait le prophète Isaïe

Est ce un hasard ou de nouveau l’œuvre de l’esprit saint ?

.d’autant plus que la prophétie d’Isaïe est vraiment difficile à comprendre

Comme une brebis, il fut conduit à l’abattoir ; comme un agneau muet devant le tondeur, il n’ouvre pas la bouche. Dans son humiliation, il n’a pas obtenu justice.

 

3) Philippe lui annonça alors la Bonne Nouvelle de Jésus

Cet agneau envoyé à l’abattoir c’est Jésus crucifié

Comment le fonctionnaire en entendant cela a t il pu aussitôt demander le baptême ?

Il revient d un pèlerinage à Jérusalem

Il lisait les Écritures …il avait le cœur pur

C’est par l’opération du Saint Esprit qu’il a été aussitôt illuminé

 

Philippe n’y est pour rien

il n’a fait que ce qu’il devait faire

il a été à l’écoute de l’Esprit saint ,en faisant la volonté de Dieu

Philippe baptisa l’eunuque.

Et c’est de nouveau par « l’opération du Saint Esprit » qu’il a repris sa route vers le nord

Quand ils furent remontés de l’eau, l’Esprit du Seigneur emporta Philippe ;

 

L’Ethiopie

60% des Ethiopiens sont des chrétiens orthodoxes ou coptes

Ils sont devenus chrétiens  bien avant les Gaulois de Clovis

Ils se vantent d’avoir l’arche d’alliance chez eux à Axoum

Le négus se disait descendant de Salomon

Au cours des siècles ,ils ont creusé des églises dans la roche ,à mains nus  et chaque années ils s’y rendent par millier en pelerinage

Prions  pour eux ..ils sont  pauvres ..démunis,  impuissants face aux épidémies et à la famine

en guerre depuis 2 ans


Évangile (Jn 6, 44-51)

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui- là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

 

. Quiconque a entendu et reçu son enseignement vient à moi.

Nous avons tous reçu cet enseignement

Nous avons été baptisé ,comme l’éthiopien

Comme lui soyons ferme,dans la foi

il a la vie éternelle, celui qui croit.

 

Comme les premiers Chrétiens

en église nous partageons le même pain

si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement.

 

Comme Philippe et l’éthiopien soyons à l’écoute de l’Esprit Saint

qui nous guide et nous fortifie

 

Peuples, bénissez notre Dieu ! Faites retentir sa louange, car il rend la vie à notre âme, il a gardé nos pieds de la chute. Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme ; quand je poussai vers lui mon cri, ma bouche faisait déjà son éloge. Béni soit Dieu qui n’a pas écarté ma prière, ni détourné de moi son amour ! ( ps65) 

3ème Mercredi du Temps Pascal : Ceux qui s’étaient dispersés annonçaient la Bonne Nouvelle (Ac 8,1- 8))

17 avril, 2024

Le jour de la mort d’Étienne, éclata une violente persécution contre l’Église de Jérusalem. Tous se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie, à l’exception des Apôtres. Des hommes religieux ensevelirent Étienne et célébrèrent pour lui un grand deuil. Quant à Saul, il ravageait l’Église, il pénétrait dans les maisons, pour en arracher hommes et femmes, et les jeter en prison. Ceux qui s’étaient dispersés annonçaient la Bonne Nouvelle de la Parole là où ils passaient. C’est ainsi que Philippe, l’un des Sept, arriva dans une ville de Samarie, et là il proclamait le Christ. Les foules, d’un même cœur, s’attachaient à ce que disait Philippe, car elles entendaient parler des signes qu’il accomplissait, ou même les voyaient. Beaucoup de possédés étaient délivrés des esprits impurs, qui sortaient en poussant de grands cris. Beaucoup de paralysés et de boiteux furent guéris. Et il y eut dans cette ville une grande joie

 

Les actes des apôtres

« l’évangile de l’Esprit Saiant »

c’est le récit de la naissance de l ‘église par l’opération du Saint Esprit

 

Le jour de la pentecôte

l’Esprit saint souffle, les portes s’ouvrent

La lumière divine jaillit

Pierre annonce l’essentiel de la foi:le Kérygme

« Jésus est mort et ressuscité »

 2024-Pâques-3é-mercredi

Aussitôt , Pierre et les apôtres furent persécutés ,mis en prison

une violente persécution éclata contre l’Église de Jérusalem. Tous se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie, à l’exception des Apôtres.

En fait ,Ce fut l’œuvre de l’Esprit

la bonne nouvelle va d’abord être annoncée hors de Jérusalem par ceux qui fuient

non par des apôtres …mais par des diacres

non par des juifs …,mais par des grecs

Etienne ,le premier martyr n’est pas juif ,mais grec

 

Philippe aussi est grec ..un petit ..un inconnu

Philippe, l’un des Sept, arriva dans une ville de Samarie, et là il proclamait le Christ.

On apprendra plus tard qu’il avait 5 filles qui mourront martyrs

Beaucoup de possédés étaient délivrés des esprits impurs, … Beaucoup de paralysés et de boiteux furent guéris. Et il y eut dans cette ville une grande joie

 Acclamez Dieu, toute la terre ; fêtez la gloire de son nom, glorifiez-le en célébrant sa louange. Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables ! « Toute la terre se prosterne devant toi, elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. » Venez et voyez les hauts faits de Dieu, ses exploits redoutables pour les fils des hommes. Il changea la mer en terre ferme : ils passèrent le fleuve à pied sec. De là, cette joie qu’il nous donne. Il règne à jamais par sa puissance. (ps65)

 

Évangile : Je suis le pain de la vie (Jn 6, 35-40)

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

 

l’Esprit saint soufflait

car les nouveaux chrétiens, joyeux

se rassemblaient pour partager leur foi

ils n’étaient pas seuls !

ils étaient en église

et participaient régulièrement à la «  la fraction du pain

je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim.

Ils avaient la foi ….et l’amour

celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.

Ils y croient !

celui qui croit aura la vie éternelle …je le ressusciterai au dernier jour. »

 

3ème Mardi du Temps Pascal ; Etienne rempli de l’Esprit Saint (Ac 7,51–8,1)

16 avril, 2024

En ces jours-là, Étienne disait au peuple, aux anciens et aux scribes : « Vous qui avez la nuque raide, vous dont le cœur et les oreilles sont fermés à l’Alliance, depuis toujours vous résistez à ’Esprit Saint ; vous êtes bien comme vos pères ! Y a-t-il un prophète que vos pères n’aient pas persécuté ? Ils ont même tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste, celui-là que maintenant vous venez de livrer et d’assassiner. Vous qui aviez reçu la loi sur ordre des anges, vous ne l’avez pas observée. » Ceux qui écoutaient ce discours avaient le cœur exaspéré et grinçaient des dents contre Étienne. Mais lui, rempli de l’Esprit Saint, fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » Alors ils poussèrent de grands cris et se bouchèrent les oreilles. Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui, l’entraînèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort. Quant à Saul, il approuvait ce meurtre.

 

Ce n’est pas encore la pentecôte

mais pendant les jours après pâques

nous lisons les actes des apôtres

l’évangile du Saint Esprit »

 

Les apôtres n’ont plus peur d’annoncer l’évangile

« Nous ne pouvons pas ne pas parler

ils choisissent des diacres pour les aider

et parmi eux un Grec

c’est l’œuvre de l’Esprit Saint

 

L’Esprit souffle

l’Esprit de liberté…L’Esprit de la confiance ,L’Esprit de la paix

mais les juifs n’ont pas compris

vous avez la nuque raide, ..depuis toujours vous avez résisté à ’Esprit Saint..vous êtes bien comme vos pères !

Ils n’ont pas écouté le Verbe de Dieu qui parlait par le bouche des prophètes

Ils n’écoutent pas le Verbe qui s’est fait chair

celui-là que maintenant vous venez de livrer et d’assassiner.

 

 2024-Pâques-3é-mardi

Mais lui, Etienne est rempli de l’Esprit Saint,

Il a confiance il ne craint rien

il vit la gloire de Dieu, le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. »

 

Quelle est donc cette gloire ?

le fils couronné d’épines ,le fils crucifié pour nous

La gloire de Jésus: Son amour !

 

Etienne ,à son tour, en témoigne et offre sa vie

« Seigneur Jésus, reçois mon esprit

Comme Jésus il pardonne

Seigneur, ne leur compte pas ce péché.

Par son témoignage il va bouleversé le plus grand des apôtres

un jeune homme appelé Saul.

C’est là l’œuvre de l’esprit saint ! .

 

En tes mains je remets mon esprit ; tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité . Moi, je suis sûr du Seigneur. Ton amour me fait danser de joie. Sur ton serviteur, que s’illumine ta face ; sauve-moi par ton amour. Tu combles, à la face du monde, ceux qui ont en toi leur refuge.( ps30)

 

Évangile: Le pain du ciel (Jn 6, 30-35)

En ce temps-là, la foule dit à Jésus : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel . » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

 

L’Esprit saint nous est donné quand nous communions avec le Christ et nos frères

une seul foi ,un seul amour

en partageant le même pain

le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde….Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. » 

3è Lundi du Temps pascal : Jésus n’était pas dans la barque (Jn 6, 22-29)

15 avril, 2024

Jésus avait rassasié cinq mille hommes, et ses disciples l’avaient vu marcher sur la mer. Le lendemain, la foule restée sur l’autre rive se rendit compte qu’il n’y avait eu là qu’une seule barque, et que Jésus n’y était pas monté avec ses disciples, qui étaient partis sans lui. Cependant, d’autres barques, venant de Tibériade, étaient arrivées près de l’endroit où l’on avait mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce. Quand la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples, les gens montèrent dans les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus. L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés. Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. » Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »

 2024-Pâques-3é-lundi

 

Jésus n’ était pas monté dans la barque avec ses disciples

Ne serait- ce pas un appel à l’œcuménisme ?

il n’y a pas que la barque de Pierre pour suivre Jésus

il y a aussi d’autres barques

 

les gens montèrent dans d’autres barques la recherche de Jésus.

Car ils avaient été séduits en écoutant jésus

 

Vous me cherchez, parce que vous avez été rassasiés.

Dieu est notre Père .. ! Il pardonne

«  Bienheureux les pauvres ,les pacifiques ,…

Aimez vous les uns les autres …

 

« Que devons-nous faire ? Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »

C’est la foi qui nous sauve

que nous soyons catholiques ,protestants orthodoxes …

mais Jésus prie sans cesse pour que nous soyons tous unis dans un même amour

« Père qu’ils soient UN , comme toi et moi ,nous sommes UN!


Lecture : Son visage était comme celui d’un ange.. (Ac 6, 8-15)

En ces jours-là, Étienne, rempli de la grâce et de la puissance de Dieu, accomplissait parmi le peuple des prodiges et des signes éclatants. Intervinrent alors certaines gens de la synagogue dite des Affranchis, ainsi que des Cyrénéens et des Alexandrins, et aussi des gens originaires de Cilicie et de la province d’Asie. Ils se mirent à discuter avec Étienne, mais sans pouvoir résister à la sagesse et à l’Esprit qui le faisaient parler. Alors ils soudoyèrent des hommes pour qu’ils disent : « Nous l’avons entendu prononcer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu. » Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les scribes, et, s’étant saisis d’Étienne à l’improviste, ils l’amenèrent devant le Conseil suprême. Ils produisirent de faux témoins, qui disaient : « Cet individu ne cesse de proférer des paroles contre le Lieu saint et contre la Loi. Nous l’avons entendu affirmer que ce Jésus, le Nazaréen, détruirait le Lieu saint et changerait les coutumes que Moïse nous a transmises. » Tous ceux qui siégeaient au Conseil suprême avaient les yeux fixés sur Étienne, et ils virent que son visage était comme celui d’un ange..

 

Intervinrent des gens de la synagogue dite des Affranchis, ainsi que des Cyrénéens et des Alexandrins,..

Les affranchis sont des grecs convertis au judaïsme

comme tous les nouveaux convertis, ils sont profondément attachés à la loi et au temple

mais sans l’avoir vraiment comprise

Nous l’avons entendu prononcer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu

 

Or Jésus n’est pas venu pour abolir la loi ,mais l‘accomplir

Jésus n’est pas venu détruire le temple ,mais le rebâtir en 3 jours

C’est en raisonnant que « ces affranchis »se sont convertis ..ce n’est pas sous l’inspiration de l’Esprit saint

 

Étienne aussi était un grec

mais il a été illuminé par l’Esprit Saint

ils virent que son visage était comme celui d’un ange.


Lorsque des grands accusent ton serviteur, je médite sur tes ordres. Je trouve mon plaisir en tes exigences : ce sont elles qui me conseillent. J’énumère mes voies : tu me réponds ; apprends-moi tes commandements. Montre-moi la voie de tes préceptes, que je médite sur tes merveilles. Détourne-moi de la voie du mensonge, fais-moi la grâce de ta loi. J’ai choisi la voie de la fidélité, je m’ajuste à tes décisions.( Ps 118)

3ème Dimanche de Pâques (B) : La fraction du pain (Lc 24, 35-48)

13 avril, 2024

En ce temps-là, les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux. Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : “Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes.” » Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. À vous d’en être les témoins. »

 2024-Pâques-3é-dimanche

 

La fraction du pain

C’était le nom de « la messe » pour les premiers Chrétiens

Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres, à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. (actes 2,42)

 

Nous aussi nous nous rassemblons en église

avec tous nos soucis ,nos tristesses nos fatigues ,nos doutes , comme les apôtres, le matin de Pâques mais aussi nous y retrouvons du réconfort ,la paix la joie

Jésus lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! »

la paix soit avec vous

 

Voyez comme il nous aime !

Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez :

Regardez les 5 plaies ,le coeur transpercé

le sang versé pour nous purifier

« comme cette eau se mêle au vin puissions nous être uni à la divinité de celui qui a pris notre humanité »

 

Il est ressuscité selon les écritures

Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes,

 

Il est venu pour communier avec nous

Avez-vous ici quelque chose à manger ?..

Mais que pouvons nous lui offrir

c’est lui qui s’offre à nous

prenez et mangez …ceci est mon corps livré pour vous

 

Il est est venu pour notre salut

Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée pour le pardon des péchés, à toutes les nations

 Il est là toujours avec nous  !.

Rassemblons nous au moins le dimanche

Écoutons sa parole avec foi

partageons le pain

on peut pas se sauver seul

Il n’y a pas de salut sans l’église sans la fraction du pain , sans la charité

 

Première lecture :l e sacrifice (Ac 3,13-19)

En ces jours-là, devant le peuple, Pierre prit la parole : « Hommes d’Israël, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, alors que vous, vous l’aviez livré, vous l’aviez renié en présence de Pilate qui était décidé à le relâcher. Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accorde la grâce d’un meurtrier. Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts, nous en sommes témoins. D’ailleurs, frères, je sais bien que vous avez agi dans l’ignorance, vous et vos chefs. Mais Dieu a ainsi accompli ce qu’il avait d’avance annoncé par la bouche de tous les prophètes : que le Christ, son Messie, souffrirait. Convertissez-vous donc et tournez-vous vers Dieu pour que vos péchés soient effacés. »

 Au cours de la messe ,après avoir lu les Écritures nous prenons conscience

d’une part de la sainteté et de la grandeur de notre père qui est au ciel et de son fils bien aimé

et d’autre part de la monstruosité de nos fautes

 

La gloire du fils

« Hommes d’Israël, le Dieu d’Abraham, a glorifié son serviteur Jésus

« père l’heure est venue ..glorifie ton fils

et Jésus sera glorifié en mourant sur la croix

De son coeur est sorti du sang et de l’eau

«  ceci est mon corps ..prenez et mangez »

ceci est mon sang prenez et buvez … »

voilà la gloire de Jésus

 

La foi d’Abraham

Quant à nous , nous sommes loin d’avoir tout quitté pour suivre Dieu comme Abraham

au contraire ,il existe un abîme qui nous éloigne de Dieu

Vous avez renié le Saint et le Juste,..Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts

 

Nous ne réalisons pas combien sont profondes nos fautes

Pierre ,après son reniement en restera toujours attristé

je sais bien que vous avez agi dans l’ignorance,

 

Eucharistie veut dire « rendre grâce

Rendons grâce pour ce sacrifice

annoncé par la bouche de tous les prophètes : que le Christ, son Messie, souffrirait.

Et

Convertissez-vous..pour que vos péchés soient effacés. »

 

Deuxième lecture ; Je le connais (1 Jn 2, 1-5a)

Mes petits enfants, je vous écris cela pour que vous évitiez le péché. Mais si l’un de nous vient à pécher, nous avons un défenseur devant le Père : Jésus Christ, le Juste. C’est lui qui, par son sacrifice, obtient le pardon de nos péchés, non seulement des nôtres, mais encore de ceux du monde entier. Voici comment nous savons que nous le connaissons : si nous gardons ses commandements. Celui qui dit : « Je le connais », et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur : la vérité n’est pas en lui. Mais en celui qui garde sa parole, l’amour de Dieu atteint vraiment la perfection. –

 

Celui qui dit : « Je le connais », et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur : la vérité n’est pas en lui.

Car si vraiment nous connaissions le verbe de Dieu

le Verbe qui s’est fait chair

l’enfant de Nazareth le fils de Marie

Si vraiment nous avons médité les béatitudes

Si vraiment nous restons à la fois étonnés et enchantés par le mystère de la rédemption

Jésus mort sur la croix

Si vraiment nous avons bien écouté l’évangile de ce jour

nous serions émerveillés et nous connaîtrions la vérité

 

Comment l’écouter ?

Comment s’imprégner de son Esprit …en être possédé

En lisant les Écritures

En méditant avec les psaumes, en lisant les commentaires sur les évangiles écrits par les pères de l’église et les saints qui nous ont précédés

 

La prière ce n’est pas seulement une supplication

mais une adoration

à l’écoute de la parole de Dieu

qui est Notre véritable pain

Notre nourriture

Le repas du croyant

en celui qui garde sa parole, l’amour de Dieu atteint vraiment la perfection.

 

Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice ! Toi qui me libères dans la détresse, pitié pour moi, écoute ma prière ! Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle, le Seigneur entend quand je crie vers lui. Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? » Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage ! Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d’habiter, Seigneur, seul, dans la confiance. (Ps 4,2-9) 

2èSamedi du Temps Pascal : C’est moi ,n’ayez plus peur (Jn 6, 16-21)

13 avril, 2024

 Le soir venu, les disciples de Jésus descendirent jusqu’à la mer. Ils s’embarquèrent pour gagner Capharnaüm, sur l’autre rive. C’était déjà les ténèbres, et Jésus n’avait pas encore rejoint les disciples. Un grand vent soufflait, et la mer était agitée. Les disciples avaient ramé sur une distance de vingt-cinq ou trente stades (c’est-à-dire environ cinq mille mètres), lorsqu’ils virent Jésus qui marchait sur la mer et se rapprochait de la barque. Alors, ils furent saisis de peur. Mais il leur dit : « C’est moi ! N’ayez plus peur. » Les disciples voulaient le prendre dans la barque ; aussitôt, la barque toucha terre là où ils se rendaient

 

Les disciples de Jésus s’embarquèrent pour gagner l’autre rive. C’était déjà les ténèbres, et Jésus ne les avait pas encore rejoint l

C’était la nuit ! .

Les disciples étaient dans la barque et Jésus n’était pas avec eux

 

Nous aussi, nous sommes en église dans la barque de Pierre

et nous naviguons vers l’autre rive ,vers le royaume ,de la foi, de l’amour, de la paix

mais nous sommes dans les ténèbres et le mode est en guerre

un grand vent soufflait, et la mer était agitée

 

Jésus semble lointain

Il n’est pas dans la barque

mais il n’est pas loin

ils virent Jésus qui leur dit : « C’est moi. N’ayez plus peur. »

 _Carême-2é-Dimanche

N’ayons pas peur

ayons confiance !

aussitôt, la barque toucha terre là où ils se rendaient

 

Quelle bonheur !

C’est sûr !

Si nous avons la foi

Si nous nous rassemblons tous , en église, dans la même barque

« une seule ,foi ,un seul baptême ,un seul dieu et père »

nous serons sauvés »

nous arriverons sur l’autre rive …

 

Lecture: Les diacres (Ac 6, 1-7)

En ces jours-là, comme le nombre des disciples augmentait, les frères de langue grecque récriminèrent contre ceux de langue hébraïque, parce que les veuves de leur groupe étaient désavantagées dans le service quotidien. Les Douze convoquèrent alors l’ensemble des disciples et leur dirent : « Il n’est pas bon que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables. Cherchez plutôt, frères, sept d’entre vous, des hommes qui soient estimés de tous, remplis d’Esprit Saint et de sagesse, et nous les établirons dans cette charge. En ce qui nous concerne, nous resterons assidus à la prière et au service de la Parole. » Ces propos plurent à tout le monde, et l’on choisit : Étienne, homme rempli de foi et d’Esprit Saint, Philippe, Procore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, un converti au judaïsme, originaire d’Antioche. On les présenta aux Apôtres, et après avoir prié, ils leur imposèrent les mains. La parole de Dieu était féconde, le nombre des disciples se multipliait fortement à Jérusalem, et une grande foule de prêtres juifs parvenaient à l’obéissance de la foi.

 

Les débuts de l’église furent aussi parfois difficiles

quoiqu’en dise saint Luc dans les actes des apôtres

«  Tous les croyants vivaient ensemble, et ils avaient tout en commun .. Chaque jour, d’un même cœur, ils fréquentaient assidûment le Temple, ils rompaient le pain .. (acte 2,43)

C’est pas si beau !

ils y avaient parfois des problèmes

les frères de langue grecque récriminèrent contre ceux de langue hébraïque,

 

Les diacres

7 diacres furent donc choisis pour mettre de l’ordre

Non seulement la paix est revenue

mais même des prêtres juifs furent convertis par des diacres grecs

La parole de Dieu était féconde, le nombre des disciples se multipliait … une grande foule de prêtres juifs parvenaient à l’obéissance de la foi.

 

Merveille !

ce fut l’oeuvre du Seigneur

Il est mort et ressuscité

mais il est toujours là près de nous

C’est moi ! N’ayez pas peur !

 

Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes ! Hommes droits, à vous la louange ! Rendez grâce au Seigneur sur la cithare, jouez pour lui sur la harpe à dix cordes. Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ; il est fidèle en tout ce qu’il fait. Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour. Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour, pour les délivrer de la mort, les garder en vie aux jours de famine.(ps32) 

2é vendredi du Temps Pascal : La Pâque était proche (Jn 6, 1-15)

12 avril, 2024

En ce temps-là, Jésus passa de l’autre côté de la mer de Galilée, le lac de Tibériade. Une grande foule le suivait, parce qu’elle avait vu les signes qu’il accomplissait sur les malades. Jésus gravit la montagne, et là, il était assis avec ses disciples. Or, la Pâque, la fête des Juifs, était proche. Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions- nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger ? » Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car il savait bien, lui, ce qu’il allait faire. Philippe lui répondit : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun reçoive un peu de pain. » Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit : « Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ! » Jésus dit : « Faites asseoir les gens. » Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes. Alors Jésus prit les pains et, après avoir rendu grâce, il les distribua aux convives ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient. Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Rassemblez les morceaux en surplus, pour que rien ne se perde. » Ils les rassemblèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux des cinq pains d’orge, restés en surplus pour ceux qui prenaient cette nourriture. À la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient : « C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde. » Mais Jésus savait qu’ils allaient venir l’enlever pour faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira dans la montagne, lui seul.

 2024-Pâques-2é-vendredi

la Pâque, était proche. Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui.

Jésus vit une foule qui avait besoin de Dieu

et qui voulait revivre le passage vers la terre promise ,le jour de Pâque

comme tous les hommes de bonne volonté qui recherche la vértité

 

Jésus dit : « Faites asseoir les gens.  …Il y avait là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons,

5  pains comme les 5 livres du pentateuque  c’est à dire la parole de Dieu

2 poissons comme les 2 commandements

 Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même. …(Luc 10, 26)

 

Le poisson , depuis la résurrection ,était le signe de reconnaissance des premiers chrétiens qui les dessinaient sur les murs des catacombes pendant les persécutions  

Voyez comme ils s’aimaient !

 

Au cours des siècles avec le souffle de l’Esprit

Jésus distribua les pains et les poissons à la foule

et la bonne nouvelle se propagea dans le monde entier

ils remplirent douze paniers avec les morceaux en surplus

et les gens disaient :

« C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde. »

 

Lecture : Le conseil de Gamaliel (Ac 5, 34-42)

 En ces jours-là, comme les Apôtres étaient en train de comparaître devant le Conseil suprême, intervint un pharisien nommé Gamaliel, docteur de la Loi, qui était honoré par tout le peuple. Il ordonna de les faire sortir un instant, puis il dit : « Vous, Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à ces gens-là. Il y a un certain temps, se leva Theudas qui prétendait être quelqu’un, et à qui se rallièrent quatre cents hommes environ ; il a été supprimé, et tous ses partisans ont été mis en déroute et réduits à rien. Après lui, à l’époque du recensement, se leva Judas le Galiléen qui a entraîné beaucoup de monde derrière lui. Il a péri lui aussi, et tous ses partisans ont été dispersés. Eh bien, dans la circonstance présente, je vous le dis : ne vous occupez plus de ces gens-là, laissez-les. En effet, si leur résolution ou leur entreprise vient des hommes, elle tombera. Mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas les faire tomber. Ne risquez donc pas de vous trouver en guerre contre Dieu. » Les membres du Conseil se laissèrent convaincre ; ils rappelèrent alors les Apôtres et, après les avoir fait fouetter, ils leur interdirent de parler au nom de Jésus, puis ils les relâchèrent. Quant à eux, quittant le Conseil suprême, ils repartaient tout joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus. Tous les jours, au Temple et dans leurs maisons, sans cesse, ils enseignaient et annonçaient la Bonne Nouvelle : le Christ, c’est Jésus.

 

Après la pentecôte

le Saint Esprit a soufflé

Les prêtres et les scribes ont suivi les conseil de Gamaliel

ne vous occupez plus de ces gens-là, laissez-les. En effet, si leur résolution ou leur entreprise vient des hommes, elle tombera. Mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas les faire tomber…..Ne risquez donc pas de vous trouver en guerre contre Dieu.

Ce qui ne vient-pas de Dieu

ne dure pas

Combien d’hérétiques

Combien de faux messies

Combien de faux prophètes

au cours des siècles ?

Ils sont venus, ils ont parlé ,ils ont guerroyés , ils sont passés

On en parle plus

 

Et c’est bien plus que 5000 hommes qui maintenant se partagent les 5 pains et les 2 Poissons

 

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ? J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m’attacher à son temple. J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants. « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur. » (ps26) 

2è Jeudi de Pâques : Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes (Ac 5, 27-33)

11 avril, 2024

 En ces jours-là, le commandant du Temple et son escorte, ayant amené les Apôtres, les présentèrent au Conseil suprême, et le grand prêtre les interrogea : « Nous vous avions formellement interdit d’enseigner au nom de celui-là, et voilà que vous remplissez Jérusalem de votre enseignement. Vous voulez donc faire retomber sur nous le sang de cet homme ! » En réponse, Pierre et les Apôtres déclarèrent : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous aviez exécuté en le suspendant au bois du supplice. C’est lui que Dieu, par sa main droite, a élevé, en faisant de lui le Prince et le Sauveur, pour accorder à Israël la conversion et le pardon des péchés. Quant à nous, nous sommes les témoins de tout cela, avec l’Esprit Saint, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. » Ceux qui les avaient entendus étaient exaspérés et projetaient de les supprimer.

 2024-Pâques-2é-jeudi

Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes

car Dieu est amour

Jésus n’est pas venu pour nous juger ,mais pour nous sauver

et les hommes nous condamnent au nom de la loi

 

Les prêtres dirent aux apôtres

voulez donc faire retomber sur nous le sang de cet homme ! »

en souvenir peut être des cris de la foule chez Pilate

que son sang retombe sur nous et nos enfants

 

En réponse, Pierre et les Apôtres déclarèrent : Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus,en faisant de lui le Prince et le Sauveur, pour accorder la conversion et le pardon des péchés. .

Convertissons nous et nous serons pardonnés

Avec Jésus nous ressusciterons

nous vivrons dans la paix et la joie du jour de Pâques

 

Evangile (Jn 3, 31-36)

« Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous. Celui qui est de la terre est terrestre, et il parle de façon terrestre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous, il témoigne de ce qu’il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage. Mais celui qui reçoit son témoignage certifie par là que Dieu est vrai. En effet, celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure. Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui refuse de croire le Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. » –

 Dieu est amour !

Jésus est vraiment descendu du ciel

 

il témoigne de ce qu’il a vu et entendu,

Dieu est « notre père

il pardonne à ceux qui ont la foi

et donne son Esprit sans mesure.

 

Dieu est amour

il aime son fils

Celui qui croit au Fils a la vie éternelle

 

Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Heureux qui trouve en lui son refuge ! … Le Seigneur entend ceux qui l’appellent : de toutes leurs angoisses, il les délivre. Il est proche du cœur brisé, il sauve l’esprit abattu. Malheur sur malheur pour le juste, mais le Seigneur chaque fois le délivre.(ps33)

2è Mercredi de Pâques : La lumière venue dans le monde (Jn 3, 16-21)

10 avril, 2024

 En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ; mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »

 

Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. …Celui qui croit en lui échappe au Jugement ;

Jésus n’est pas venu pour juger

mais pour sauver

Il est le chemin ,la vérité ,la vie

Il est la lumière

 2024-Pâques-2é-mercredi

La lumière

La lumière est venue dans le monde,

Celui qui croit est déjà sauvé

Il vit dans la lumière

Il se sait aimé

il donne un sens à sa vie

il est heureux de vivre

il ne craint rien ..il est pacifique

« Heureux les pacifiques ,ils seront appelés fils de Dieu »

 

Les ténèbres

Celui qui ne croit pas reste dans les ténèbres

les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière,

Comment peuvent ils répondre aux questions essentielles ,que nous devons sans cesse nous poser

D’où venons nous ? Où allons nous ?

Qui est Dieu ?

Quel est le chemin à suivre ?

Ce n’est pas Dieu qui les condamnent

ce sont eux mêmes qui se sont condamnés

 

Lecture : Sortis de prison ,ils enseignaient (Ac 5, 17-26)

En ces jours-là, intervint le grand prêtre, ainsi que tout son entourage, c’est-à-dire le groupe des sadducéens, qui étaient remplis d’une ardeur jalouse pour la Loi. Ils mirent la main sur les Apôtres et les placèrent publiquement sous bonne garde. Mais, pendant la nuit, l’ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison et les fit sortir. Il leur dit : « Partez, tenez-vous dans le Temple et là, dites au peuple toutes ces paroles de vie. » Ils l’écoutèrent ; dès l’aurore, ils entrèrent dans le Temple, et là, ils enseignaient. Alors arriva le grand prêtre, ainsi que son entourage. Ils convoquèrent le Conseil suprême, toute l’assemblée des anciens d’Israël, et ils envoyèrent chercher les Apôtres dans leur cachot. En arrivant, les gardes ne les trouvèrent pas à la prison. Ils revinrent donc annoncer : « Nous avons trouvé le cachot parfaitement verrouillé, et les gardes en faction devant les portes ; mais, quand nous avons ouvert, nous n’avons trouvé personne à l’intérieur. » Ayant entendu ce rapport, le commandant du Temple et les grands prêtres, tout perplexes, se demandaient ce qu’il adviendrait de cette affaire. Là-dessus, quelqu’un vient leur annoncer : « Les hommes que vous aviez mis en prison, voilà qu’ils se tiennent dans le Temple et enseignent le peuple ! » Alors, le commandant partit avec son escorte pour les ramener, mais sans violence, parce qu’ils avaient peur d’être lapidés par le peuple.

 

Les prêtres et les sadducéens ne croyaient pas en la résurrection

Il mirent la main sur les Apôtres et les placèrent publiquement sous bonne garde.

et pourtant ,ils connaissaient les écritures

ils ont refusé la lumière et on préféré les ténèbres

 

Les apôtres n’ étaient plus comme les scribes enchaînés par la loi

remplis d’une ardeur jalouse pour la Loi

mais étaient sortis de leur prison, des ténèbres de la nuit

Ils étaient illuminés par leur foi

 

Personne ne pourra empêcher ceux qui ont la foi de proclamer la bonne nouvelle

Les hommes que vous aviez mis en prison, voilà qu’ils se tiennent dans le Temple et enseignent le peuple

Le Christ est vivant !

Il est vraiment ressuscité

et nous ressusciterons avec lui pour la vie éternelle

alléluia !


Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. Je me glorifierai dans le Seigneur : que les pauvres m’entendent et soient en fête ! Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom. Je cherche le Seigneur, il me répond : de toutes mes frayeurs, il me délivre. Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. Un pauvre crie ; le Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses. L’ange du Seigneur campe à l’entour pour libérer ceux qui le craignent. Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Heureux qui trouve en lui son refuge ! (ps33)

2è mardi de Pâques : Le souffle de l’Esprit. (Jn 3,7-15)

9 avril, 2024

 En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. » Nicodème reprit : « Comment cela peut-il se faire ? » Jésus lui répondit : « Tu es un maître qui enseigne Israël et tu ne connais pas ces choses-là ? Amen, amen, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et vous ne recevez pas notre témoignage. Si vous ne croyez pas lorsque je vous parle des choses de la terre, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses du ciel ? Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. »

 

Le jour de Pâques

Jésus est ressuscité

il est vivant

avec Lui ,il nous faut revivre

2024-Pâques-2é-mardi

 

Il nous faut renaître d’en haut du souffle de l’Esprit.

comme les apôtres le jour de Pâques

Ce matin là ,ils ont manqué de souffle

Madeleine ,Pierre, Jean devant le tombeau

les disciples sur la route d’Emmaüs , les 11 au cénacle

désespérés, profondément tristes , découragés ,sans souffle

 

Puis le fils de l’homme est apparu à Madeleine

« Jésus lui dit : Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. »’(Jn 20,17)

 

Or nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme.

Il est vraiment le Verbe qui s’est fait chair en descendant du ciel

il nous faut donc l’écouter pour renaître de l’esprit et fortifier notre foi

 

Ayons la foi !

le fils de l’homme est venu pour nous sauver

De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. »

 

Nicodème avait reçu le souffle de l’Esprit

il était là pour descendre Jésus de la croix

 

Lecture  Barnabé (Ac 4, 32-37)

La multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme ; et personne ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais ils avaient tout en commun. C’est avec une grande puissance que les Apôtres rendaient témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus, et une grâce abondante reposait sur eux tous. Aucun d’entre eux n’était dans l’indigence, car tous ceux qui étaient propriétaires de domaines ou de maisons les vendaient, et ils apportaient le montant de la vente pour le déposer aux pieds des Apôtres ; puis on le distribuait en fonction des besoins de chacun. Il y avait un lévite originaire de Chypre, Joseph, surnommé Barnabé par les Apôtres, ce qui se traduit : « homme du réconfort ». Il vendit un champ qu’il possédait et en apporta l’argent qu’il déposa aux pieds des Apôtres.

 

Puis ce fut la pentecôte

l’Esprit a soufflé sur une multitude

l’Esprit d’amour l’Esprit du partage

la multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme ..mais ils avaient tout en commun.

 l’Esprit de la foi

C’est avec une grande puissance que les Apôtres rendaient témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus,

l’Esprit de la miséricorde

une grâce abondante reposait sur eux tous.

 Tous s’entraidaient comme Barnabé «l homme du réconfort ». celui qui encouragea Paul

 

Le Seigneur est roi ; il s’est vêtu de magnificence, le Seigneur a revêtu sa force. Et la terre tient bon, inébranlable ; dès l’origine ton trône tient bon, depuis toujours, tu es. Tes volontés sont vraiment immuables : la sainteté emplit ta maison, Seigneur, pour la suite des temps. (ps 92) 

12345...115