Archive pour la catégorie 'Liturgie'

3é Vendredi ordinaire : David et Bethsabée (2 S 11, 1-17)

28 janvier, 2022

Au retour du printemps, à l’époque où les rois se mettent en campagne, David envoya Joab en expédition, avec ses officiers et toute l’armée d’Israël ; ils massacrèrent les fils d’Ammone et mirent le siège devant Rabba. David était resté à Jérusalem. Un soir, il se leva de sa couche pour se promener sur la terrasse du palais. De là, il aperçut une femme en train de se baigner. Cette femme était très belle. David fit demander qui elle était, et on lui répondit : « Mais c’est Bethsabée, fille d’Éliam, la femme d’Ourias le Hittite ! » Alors David envoya des gens la chercher. Elle vint chez lui ; il coucha avec elle. La femme devint enceinte, et elle fit savoir à David : « Je suis enceinte ! » Alors David expédia ce message à Joab : « Envoie-moi Ourias le Hittite. » Et Joab l’envoya à David. Lorsque Ourias fut arrivé auprès de lui, David lui demanda comment allaient Joab, et l’armée, et la guerre. Puis il lui dit : « Descends chez toi, prends du repos. » Ourias sortit du palais, et l’on portait derrière lui une portion de la table du roi. Mais Ourias se coucha à l’entrée du palais avec les serviteurs de son maître ; il ne descendit pas chez lui. On annonça à David : « Ourias n’est pas descendu chez lui. » Le lendemain, David l’invita à manger et à boire à sa table, et il l’enivra. Le soir, Ourias sortit et alla se coucher à nouveau avec les serviteurs de son maître ; mais il ne descendit pas chez lui. Le matin suivant, David écrivit une lettre pour Joab, et la fit porter par Ourias. Il disait dans cette lettre : « Mettez Ourias en première ligne, au plus fort de la mêlée, puis repliez-vous derrière lui ; qu’il soit frappé et qu’il meure ! » Joab, qui assiégeait la ville, plaça Ourias à un endroit où il savait que les ennemis étaient en force. Les assiégés firent une sortie contre Joab. Il y eut des tués dans l’armée, parmi les serviteurs de David, et Ourias le Hittite mourut aussi. – Parole du Seigneur.

 

2022-Ordinaire-3é-Vendredi 

 

David accumule ce qu’il y a de pire

Il commet l’adultère

et il tue

 

La miséricorde

Comment peut il être aimé par Dieu ?

Comment peut il être pardonné ?

Comment , nous tous, depuis Adam et Cain ,qui lui a tue son frére ,pouvons nous être pardonnés

Nous tous ! quand nous injurions nos frères

David se repends et demande pardon

« Pitié Seigneur ,contre toi et toi seul j’ai péché ..ce qui est mal à tes yeux je l’ai fait »(Ps50)

Dieu pardonne

Où donc est la justice ?

 

La justice

Autre mystère !

Invraisemblable ,incroyable

folie pour les païens ,scandale pour les juifs

Décidément

les pensées de Dieu ne sont pas celle des hommes

Il est Dieu …Il est bon .Il est notre père

Il s’humilie ,il se fait tout petit ,il se fait victime

Voici l’agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde

et qui nous ouvre les portes du royaume

 

Évangile:Le royaume de Dieu (Mc 4, 26-34)

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. » Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ? Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. » Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre. Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

 

L’espérance

nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.

Ce n’est pas à cause de nos mérites que nous entrerons dans le royaume de Dieu

mais à cause de notre foi en la bonté de Dieu

Un Dieu qui nous justifie par sa mort sur la croix

Que l’on soit debout ou couché ayons confiance

mais prouvons notre confiance en faisant la volonté du père

 

Soyons humbles

la graine de moutarde est la plus petite de toutes les semences

Avec les oiseaux nous chanterons les louanges du Seigneur

Lui qui nous aime tant…malgré tout !  

3é jeudi Ordinaire “Je te bâtirai une maison.” (2 S 7, 18-29)

27 janvier, 2022

Lorsque le prophète Nathan eut transmis à David les promesses de Dieu, le roi David vint s’asseoir en présence du Seigneur. Il dit : « Qui suis-je donc, Seigneur, et qu’est-ce que ma maison, pour que tu m’aies conduit jusqu’ici ? Mais cela ne te paraît pas encore suffisant, Seigneur, et tu adresses une parole à la maison de ton serviteur pour un avenir lointain. Est-ce là, Seigneur Dieu, la destinée de l’homme ? Pour toi, tu as établi à jamais ton peuple Israël, et toi, Seigneur, tu es devenu son Dieu. Maintenant donc, Seigneur Dieu, la parole que tu as dite au sujet de ton serviteur et de sa maison, tiens-la pour toujours, et agis selon ce que tu as dit. Que ton nom soit exalté pour toujours ! Que l’on dise : “Le Seigneur de l’univers est le Dieu d’Israël”, et la maison de ton serviteur David sera stable en ta présence. Oui, c’est toi, Seigneur de l’univers, Dieu d’Israël, qui as fait cette révélation à ton serviteur : “Je te bâtirai une maison.” C’est pourquoi ton serviteur ose t’adresser cette prière : Seigneur, c’est toi qui es Dieu, tes paroles sont vérité, et tu as fait cette magnifique promesse à ton serviteur. Daigne bénir la maison de ton serviteur, afin qu’elle soit pour toujours en ta présence. Car toi, Seigneur Dieu, tu as parlé, et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie pour toujours. »

 

2022-Ordinaire-3é-Jeudi

Je te bâtirai une maison.”

David voulait construire un temple

En est il capable?

Un temple pour louer Dieu comme il se doit

un temple pour rassembler des hommes de tous les pays et de toutes races ,

dans un même amour

« un seul seigneur ,une seule foi , un seul baptême »

autour d’un seul Dieu et père

 

Qui est capable de bâtir une telle maison ? .

Le temple de Salomon ,célèbre pour sa sagesse, a été détruit

le temple d’Esdras , vénéré pour sa piété ,a été aussi détruit

le temple d ‘Herode , craint par les siens, n’existe plus

c’est en pleurant que les juifs s’approchent encore du seul mur qui existe en attendant la venue d’un sauveur

 

Un mur en ruine

mais derrière ce mur ,à Jérusalem (la ville de la paix) se trouve le Golgotha et la croix

le signe du nouveau temple

les signe qui se trouve au sommet de toutes les églises

les signe des croyants justifiés par la mort sur la croix du fils de David

les signe d’une église guidée et fortifiée par le Saint Esprit

 

 

Évangile : Le lampadaire et la mesure (Mc 4, 21-25)

En ce temps-là, Jésus disait à la foule : « Est-ce que la lampe est apportée pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour être mise sur le lampadaire ? Car rien n’est caché, sinon pour être manifesté ; rien n’a été gardé secret, sinon pour venir à la clarté. Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! » Il leur disait encore : « Faites attention à ce que vous entendez ! La mesure que vous utilisez sera utilisée aussi pour vous, et il vous sera donné encore plus. Car celui qui a, on lui donnera ; celui qui n’a pas, on lui enlèvera même ce qu’il a. » –

 

Le lampadaire

pour former cette église , allumons nos lampes

Ecoutons la parole de Dieu

Lisons les Ecritures

Ne laissons pas nos bibles enfermées dans la table de nuit

Comment vivre sans méditer la parole de Dieu ?

C’est le pain quotidien qui doit illuminer nos vies

 

La mesure

Notre pain quotidien c’est aussi le pain eucharistique ,le pain du partage

le signe de la communion ,

le signe d’une église unie , forte et généreuse

La mesure que vous utilisez sera utilisée aussi pour vous, et il vous sera donné encore plus. Car celui qui a, on lui donnera ;

C’est connu…plus on donne, plus on reçoit

 

3é mercredi Ordinaire : Paix à cette maison ! (Luc 10, 1-9)

26 janvier, 2022

En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore 72, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au ­milieu des loups. Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne ­saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.” S’il y a là un de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté. Guérissez les ­malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” »

*

En marche

Sans bourse ,sans sac ,les pieds nus

comme les Hébreux quand ils sont partis vers la terre promise

comme ceux qui n’ont rien ,qui sont rien ,mais qui croient en Dieu

«  Bienheureux les pauvres ,ils verront Dieu »

confiants comme des agneaux au milieu des loups

Audacieux , ! partons annoncer la paix

*

2022-Ordinaire-3é-Mercredi

*

En route ne saluez personne

C’est surprenant , mal poli ,pas sympathique..

Est-ce ainsi qu’on annonce la paix ?

 

Sur la route ,c’’est le temps de se préparer à la mission

les temps de se recueillir , de prier, d’écouter Dieu

Comme les Hébreux qui ont écouté Dieu pendant 40 ans dans le desert

comme saint Paul sur la route de Damas

comme les disciples sur la route d’Emmaüs

c’est alors que l’Esprit Saint nous illuminera et nous pourrons donner la paix

« Bienheureux les pacifiques ,ils seront appelés fils de Dieu

*

Restez dans cette maison,…mangez ce qui vous est présenté.

Mangez .. maintenant c’est le temps d’écouter avant de parler

à l’écoute des « des angoisses ,des doutes, des douleurs… »

Guérissez les ­malades qui s’y trouvent et nous pourrons leur dire “Le règne de Dieu s’est approché de vous.”

 *

 

Lecture : Loïs et Eunice (2 Tm 1, 1-8)

Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie que nous avons dans le Christ Jésus, à Timothée, mon enfant bien-aimé. À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. Je suis plein de gratitude envers Dieu, à qui je rends un culte avec une conscience pure, à la suite de mes ancêtres, je lui rends grâce en me souvenant continuellement de toi dans mes prières, nuit et jour. Me rappelant tes larmes, j’ai un très vif désir de te revoir pour être rempli de joie. J’ai souvenir de la foi sincère qui est en toi : c’était celle qui habitait d’abord Loïs, ta grand-mère, et celle d’Eunice, ta mère, et j’ai la conviction que c’est aussi la tienne. Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération. N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ; mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile.

Rendons grâce pour tous ceux qui nous ont parlés de Dieu

nos mères ..nos grand-mères..des femmes qui nous ont donnés ce qu’elles avaient de plus précieux

leur foi, source de paix

3é Mardi Ordinaire : Conversion de st Paul, (Ac 22, 3-16)

25 janvier, 2022

En ces jours-là, Paul dit au peuple : « Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie, mais élevé ici dans cette ville, où, à l’école de Gamaliel, j’ai reçu une éducation strictement conforme à la Loi de nos pères ; j’avais pour Dieu une ardeur jalouse, comme vous tous aujourd’hui. J’ai persécuté à mort ceux qui suivent le Chemin du Seigneur Jésus ; j’arrêtais hommes et femmes, et les jetais en prison ; le grand prêtre et tout le collège des anciens peuvent en témoigner. Ces derniers m’avaient donné des lettres pour nos frères de Damas où je me rendais : je devais ramener à Jérusalem, ceux de là-bas, enchaînés, pour qu’ils subissent leur châtiment. Donc, comme j’étais en route et que j’approchais de Damas, soudain vers midi, une grande lumière venant du ciel m’enveloppa de sa clarté. Je tombai sur le sol, et j’entendis une voix me dire : ‘ Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?’ Et moi je répondis : ‘Qui es-tu, Seigneur ? – Je suis Jésus le Nazaréen, celui que tu persécutes.’ Ceux qui étaient avec moi virent la lumière, mais n’entendirent pas la voix de celui qui me parlait. Alors je dis : ‘Que dois-je faire, Seigneur ?’ Le Seigneur me répondit : ‘Relève-toi, va jusqu’à Damas, et là on te dira tout ce qu’il t’est prescrit de faire.’ Comme je n’y voyais plus rien, à cause de l’éclat de cette lumière, je me rendis à Damas, conduit par la main de mes compagnons. Or, Ananie, un homme religieux selon la Loi, à qui tous les Juifs résidant là rendaient un bon témoignage, vint se placer près de moi et me dit : ‘Saul, mon frère, retrouve la vue.’ Et moi, au même instant, je retrouvai la vue, et je le vis. Il me dit encore : ‘Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, à voir celui qui est le Juste et à entendre la voix qui sort de sa bouche. Car tu seras pour lui, devant tous les hommes, le témoin de ce que tu as vu et entendu. Et maintenant, pourquoi tarder ? Lève-toi et reçois le baptême, sois lavé de tes péchés en invoquant son nom.’

 

 2022-Ordinaire-conversion-d

Paul

un homme généreux zélé

élève de Gamaliel

sûr de lui ,sûr d’être dans la vérité

Il avait la foi

 

Mais pourquoi tant de violence

la mort d’Etienne

lui même ,il persécute les Chrétiens

Pourquoi ?

Que font ils de Mal ?

Etienne aimait Dieu …il pardonnait

Pourquoi me persécute tu ?

 

Paul doute

il ne comprend plus rien

il chute et s’enfonce dans les ténébres

 

Notre monde

un monde violent

la haine ,les inégalités sociales ,les injsutices ,

les manifestations dans les rues ,les camps de réfugiés ,

Pourquoi? Pourquoi les guerres de religion ?

 

On doute

Où donc est Dieu ?

C’est la grande épreuve

nous sombrons dans les ténèbres

Qui nous prendra par la main ?

Qui nous ouvrira les yeux ?

 

C’est en église..chez Ananie(=la miséricorde)

en méditant la parole de Dieu

en aimant

que nous recevrons la grâce ,le pardon ,la lumière de l’Esprit

 

 

Évangile: La guérison (Mc 16, 15-18)

En ce temps-là, Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »

 

Confiance !

c’est la foi qui nous sauve

Chassons les démons de la tristesse et du doute

Parlons des langues nouvelles;

Non plus des paroles de haine mais des paroles d’amour

non plus du venin de serpent … non plus du poison mortel.

Aimons nous

Plus on aime ,plus on croit

Plus on aime plus on voit clair

C’est la haine ,le doute qui nous plonge dans les ténèbres

C’est la grâce qui nous illumine et nous guérit

 

3é Lundi Ordinaire : La foi de David (2 S 5, 1-10)

24 janvier, 2022

En ces jours-là,     toutes les tribus d’Israël vinrent trouver David à Hébron et lui dirent : « Vois ! Nous sommes de tes os et de ta chair.     Dans le passé déjà, quand Saül était notre roi, c’est toi qui menais Israël en campagne et le ramenais, et le Seigneur t’a dit : “Tu seras le berger d’Israël mon peuple, tu seras le chef d’Israël.” »     Ainsi, tous les anciens d’Israël vinrent trouver le roi à Hébron. Le roi David fit alliance avec eux, à Hébron, devant le Seigneur. Ils donnèrent l’onction à David pour le faire roi sur Israël.    Il avait trente ans quand il devint roi, et il régna quarante ans :     à Hébron il régna sur Juda pendant sept ans et demi ; et à Jérusalem il régna trente-trois ans, à la fois sur Israël et sur Juda.     Le roi avec ses hommes marcha sur Jérusalem contre les habitants de la région, les Jébuséens. On lui dit : « Tu n’entreras pas ici : des aveugles et des boiteux suffiraient à te repousser. » Autrement dit : David n’entrera pas ici.     Mais David s’empara de la forteresse de Sion – c’est la Cité de David.     David devint de plus en plus puissant Le Seigneur, Dieu des armées, était avec lui.

 

David

David a régné sur Israel pendant 33 ans

il fut le le bien aimé du Seigneur

un règne brillant : la «cité de David

et pourtant il a tué et commis l’adultère

« Contre toi et toi seul j’ai péché ,ce qui est mal à tes yeux je l’ai fait » Ps 50

*

2022-ordinaire-3é-Lundi

Mais il a cru; Il s’est converti, il a demandé pardon

il a chanté des psaumes

et cela lui fut compté comme justice

la foi est source de vie 


Evangile (Marc 3,22-30)

En ce temps-là,    les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Ce Jésus est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. »     Les appelant près de lui,Jésus leur dit en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ?     Si un royaume est divisé contre lui-même,ce royaume ne peut pas tenir.    Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir.    Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé,il ne peut pas tenir ;c’en est fini de lui.    Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens,s’il ne l’a d’abord ligoté.Alors seulement il pillera sa maison.     Amen, je vous le dis :Tout sera pardonné aux enfants des hommes :leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés.    Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint,il n’aura jamais de pardon.Il est coupable d’un péché pour toujours. »    Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. »

Jésus aussi a vécu 33 ans sur la terre d’Israel

mais on a pas cru en lui

il est possédé par Béelzébul

La Foi

Comment pouvoir vivre sans la foi

sans foi c’est la mort !

Comment espérer sans croire au pardon ?

Si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint,il n’aura jamais de pardon.Il est coupable d’un péché pour toujours. »

David a cru ..il a été pardonné … il fut un grand roi..il vit

3é Dimanche ordinaire (C): la parole de Dieu

22 janvier, 2022

Ce dimanche est le dimanche de « la parole de Dieu » ,institué par le pape Francois en 2019… C’est aussi le dimanche de l’unité des chrétiens…Que l’on soit catholique ,protestant , orthodoxe ou autres, si nous sommes Chrétiens c’est la parole de Dieu ,l’écriture sainte qui nous unit…  Nous lisons tous la mêle Bible,a même Ecriture sainte …c’est notre pain quotidien…le même pain

 

2022-Ordinaire-3é-Dimanche-

 

Une parole proclamée par Moise à partir du Sinaï ,puis au retour de l’exil par Esdras

puis au retour de l’exil par Esdras

 

Lecture 1 ; Une parole annoncée par Esdras (Nehemie 8, 2-10)

En ces jours-là, le prêtre Esdras apporta le livre de la Loi en présence de l’assemblée, composée des hommes, des femmes, et de tou sles enfants en âge de comprendre. C’était le premier jour du septième mois. Esdras, tourné vers la place de la porte des Eaux, fit la lecture dans le livre, depuis le lever du jour jusqu’à midi, en présence des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre : tout le peuple écoutait la lecture de la Loi. Le scribe Esdras se tenait sur une tribune de bois, construite tout exprès. Esdras ouvrit le livre ; tout le peuple le voyait, car il dominait l’assemblée. Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout. Alors Esdras bénit le Seigneur, le Dieu très grand, et tout le peuple, levant les mains, répondit : « Amen ! Amen ! » Puis ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant le Seigneur, le visage contre terre. Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu, puis les Lévites traduisaient, donnaient le sens, et l’on pouvait comprendre.Néhémie le gouverneur, Esdras qui était prêtre et scribe, et les Lévites qui donnaient les explications, dirent à tout le peuple : « Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu ! Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! » Car ils pleuraient tous en entendant les paroles de la Loi. Esdras leur dit encore : « Allez, mangez des viandes savoureuses, buvez des boissons aromatisées, et envoyez une part à celui qui n’a rien de prêt. Car ce jour est consacré à notre Dieu ! Ne vous affligez pas : la joie du Seigneur est votre rempart ! »

 

En ces jours-là, le prêtre Esdras se tenait sur une tribune de bois, construite tout exprès. Esdras ouvrit le livre ; tout le peuple le voyait, car il dominait l’assemblée.

Ce fut solennel !

Esdras lisait un passage puis les Lévites traduisaient et , donnaient le sens,

puis Esdras insistait .

« Allez, mangez des viandes savoureuses, buvez des boissons aromatisées,

Mangez la parole de Dieu …c’est votre pain quotidien …C’est vital

 

Evangile  : Une parole annoncée par les évangélistes ( Luc 1, 1-4 ; 4, 14-21)

Beaucoup ont entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, d’après ce que nous ont transmis ceux qui, dès le commencement, furent témoins oculaires et serviteurs de la Parole. C’est pourquoi j’ai décidé, moi aussi, après avoir recueilli avec précision des informations concernant tout ce qui s’est passé depuis le début, d’écrire pour toi, excellent Théophile, un exposé suivi, afin que tu te rendes bien compte de la solidité des enseignements que tu as entendus.
En ce temps-là, lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. Il enseignait dans les synagogues, et tout le monde faisait son éloge. Il vint à Nazareth, où il avait été élevé. Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. On lui remit le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur. Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre

 

j’ai décidé, moi aussi d’écrire pour toi, excellent Théophile, un exposé suivi, afin que tu te rendes bien compte de la solidité des enseignements que tu as entendus.

Et enfin une parole annoncée à Nazareth par Jésus le Verbe fait chair

il se leva pour faire la lecture. On lui remit le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi

 

Lecture 2;  Un seul corps ( 1 Cor.12, 12-30)

Frères, prenons une comparaison : le corps ne fait qu’un, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ. C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps. Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit. Le corps humain se compose non pas d’un seul, mais de plusieurs membres.
Le pied aurait beau dire : « Je ne suis pas la main, donc je ne fais pas partie du corps », il fait cependant partie du corps. L’oreille aurait beau dire : « Je ne suis pas l’œil, donc je ne fais pas partie du corps », elle fait cependant partie du corps. Si, dans le corps, il n’y avait que les yeux, comment pourrait-on entendre ? S’il n’y avait que les oreilles, comment pourrait-on sentir les odeurs ? Mais, dans le corps, Dieu a disposé les différents membres comme il l’a voulu. S’il n’y avait en tout qu’un seul membre, comment cela ferait-il un corps ? En fait, il y a plusieurs membres, et un seul corps. L’œil ne peut pas dire à la main : « Je n’ai pas besoin de toi » ; la tête ne peut pas dire aux pieds : « Je n’ai pas besoin de vous. » Bien plus, les parties du corps qui paraissent les plus délicates sont indispensables. Et celles qui passent pour moins honorables, ce sont elles que nous traitons avec plus d’honneur ; celles qui sont moins décentes, nous les traitons plus décemment ; pour celles qui sont décentes, ce n’est pas nécessaire. Mais en organisant le corps, Dieu a accordé plus d’honneur à ce qui en est dépourvu. Il a voulu ainsi qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les différents membres aient tous le souci les uns des autres. Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie.  Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps.Parmi ceux que Dieu a placés ainsi dans l’Église, il y a premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement ceux qui ont charge d’enseigner ; ensuite, il y a les miracles, puis les dons de guérison, d’assistance, de gouvernement, le don de parler diverses langues mystérieuses. Tout le monde évidemment n’est pas apôtre, tout le monde n’est pas prophète, ni chargé d’enseigner ; tout le monde n’a pas à faire des miracles, à guérir, à dire des paroles mystérieuses, ou à les interpréter

Cette  parole annoncée d’abord par Moïse puis par Esdras et enfin par le Verbe lui même est le vrai ciment qui unit tous les chrétiens quelque soit leur confession

C’est ce que nous dit Paul dans son épitre aux Corinthiens

Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps.

 

La parole de Dieu

Pour le pape François,  il faut sans cesse être à l’écoute de Dieu

lire les Saintes Ecritures .. non seulement l’évangile ,mais aussi l’ancien testament

que nous soyons possédés par le Verbe de Dieu…illuminés par l’Esprit Saint

 

La distribution des livres

au début de son pontificat pendant le carême 2014

chaque dimanche ,sur la place saint Pierre, le pape avait distribué des évangiles  

 je voudrais faire pour vous un geste simple. Les dimanches précédents, j’ai suggéré de se procurer un petit Evangile, à porter avec soi pendant la journée, pour pouvoir le lire souvent.Aujourd’hui, je voudrais vous offrir, à vous qui êtes place Saint-Pierre — mais il s’agit d’un signe pour tous — un Évangile de poche. Il va vous être distribué gratuitement. Il y a des lieux spéciaux sur la place pour cette distribution. Je les vois, là, là, là… Approchez-vous de ces lieux et prenez l’Évangile. Prenez-le, emportez-le avec vous, et lisez-le tous les jours : c’est Jésus qui vous parle là ! C’est la Parole de Jésus : ceci est la Parole de Jésus ! »

 

Sa première encyclique fut sur ‘la joie de l’évangile 

En 2019 il inaugure ce dimanche de la parole en nous disant

Ce dimanche doit être entièrement consacré à la Parole de Dieu, à la recherche du trésor caché dans un champ

Une parole qui doit étre accueillie « pour ce qu’elle est réellement, non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu » (1Th 2, 13)

Une parole qui unit tous les chrétiens du monde ,particulièrement en ce dimanche de l’unité

C’est urgent ! .Nous en avons besoin.. sinon notre restera froid et nos les yeux resteront fermés,

 

Le Christ Jésus, à travers l’Écriture Sainte, frappe à notre porte;

Si nous écoutons et ouvrons la porte de notre esprit et celle de notre cœur, alors Il entrera dans notre vie et demeurera avec nous.

Le Christ est le premier exégète !

sur la route des pèlerins d’Emmaüs ; c’est en partant de Moïse et de tous les Prophètes, qu’il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait » (v. 27)

On ne peut pas comprendre l ‘évangile si on ne connaît pas l’ancien testament et réciproquement

Ainsi les pères de l’Eglise nous expliquent que le buisson ardent qui brûle sans se consumer n’est autre que la vierge Marie qui engendre la Verbe fait chair ,tout en gardant sa virginité

ou bien que le passage de la mer rouge préfigure le passage effectués par les chrétiens le jour de leur baptême

 

et le pape insiste

la Bible n’est pas une collection de livres d’histoires, mais elle est entièrement tournée vers le salut intégral de la personne.

l’Esprit Saint, transforme en Parole de Dieu la parole des hommes écrite de manière humaine.. Comme le rappelle l’Apôtre, « la lettre tue, mais l’Esprit donne la vie » (2 Co 3, 6).

ou le texte sacré possède une fonction prophétique : il ne concerne pas l’avenir, mais l’aujourd’hui de celui qui se nourrit de cette Parole

. Jésus lui-même l’affirme clairement au début de son ministère : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre » (Lc 4, 21).

 

et le pape termine en disant

que le Dimanche de la Parole de Dieu puisse faire grandir dans le peuple de Seigneur la religiosité et l’assiduité familière avec les Saintes Écritures

Elle est tout près de toi, cette Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique » (Dt 30, 14).

https://www.vatican.va/content/francesco/fr/motu_proprio/documents/papa-francesco-motu-proprio-20190930_aperuit-illis.html

 

 

 

 

 

2é samedi ordinaire : Il a perdu la Tête (Marc 3,20-21)

22 janvier, 2022

En ce temps-là, Jésus revint à la maison, où de nouveau la foule se rassembla, si bien qu’il n’était même pas possible de manger. Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »

 

2022-ordinaire--2é-Samedi

La semaine de l’unité

Ne disons pas de nos frères Chrétiens qu’ils ont perdu la tête

comme ceux qui sont venus pour saisir Jésus

ne soyons pas des frères ennemis comme le furent Saul et David

 

Lecture : Saul et David (2Samuel 1, 1-27)

En ces jours-là, David, après avoir battu les Amalécites, revint à Ciqlag et y demeura deux jours. Or, le troisième jour, un homme arriva du camp de Saül, les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière. En arrivant auprès de David, il se jeta à terre et se prosterna. David lui demanda : « D’où viens-tu donc ? » Il lui répondit : « Je me suis échappé du camp d’Israël. » David lui dit : « Que s’est-il passé ? Raconte-le-moi ! » L’homme répondit : « Le peuple s’est enfui du champ de bataille ; beaucoup d’entre eux sont tombés et sont morts. Et même Saül et son fils Jonathan sont morts ! » Alors David arracha et déchira ses vêtements, et tous les hommes qui étaient avec lui firent de même. Ils se lamentèrent, pleurèrent et jeûnèrent jusqu’au soir, à cause de Saül et de son fils Jonathan, à cause du peuple du Seigneur et de la maison d’Israël, parce qu’ils étaient tombés par l’épée.
Alors David chanta cette lamentation : « Ta fierté, Israël, transpercée sur tes hauteurs ! Comment sont-ils tombés, les héros ? Saül et Jonathan, aimables, pleins de charme, ni dans la vie ni dans la mort ne furent séparés, plus rapides que les aigles, plus vaillants que les lions. Filles d’Israël, pleurez sur Saül : il vous revêtait de pourpre somptueuse et rehaussait de joyaux d’or vos vêtements. Comment sont-ils tombés, les héros, au milieu du combat ? Jonathan, transpercé sur les hauteurs ! J’ai le cœur serré à cause de toi, mon frère Jonathan. Tu étais plein d’affection pour moi, et ton amitié pour moi était merveille plus grande que l’amour des femmes ! Comment sont-ils tombés, les héros ? Comment ont-elles disparu, les armes du combat ? »

 

Saul ,David , Jonathan

Ils étaient des combattants …des violents

mais ils étaient des croyants et respectaient Samuel

Saul apprenaient à obéir

« l’obéissance vaut mieux que tous les sacrifices » (1sam 15)

David s’inclinait devant son roi

Comment oserais je porter la main sur lui …Il est l’oint du Seigneur (1 Sam 24)

 

Quand Saul et David moururent à Gelboé lors d’une bataille contre les philistins

ils a su reconnaître leurs qualité et il pleura

Saül et Jonathan, aimables, pleins de charme,…. Comment sont-ils tombés, les héros ?

 

Saul David Jonathan…c’est nous !

dans notre église …dans notre communauté

nous combattons pour notre foi

mais est-ce que nous nous aimons vraiment ?

les uns nous aiment ,les autres nous rejettent

Comment vivre en frères et soeurs , unis dans un seul coeur

Avons nous des conciliateurs comme Jonathan

L’esprit Saint pour nous fortifier

 

La semaine de l’unité

Nous sommes tous des disciples du Christ

Nous croyons tous en Jésus Christ

Nous lisons tous le même évangile

Nous disons tous le « Notre père »

 

Pourquoi ne pas nous respecter

Nous avons tous des richesses à partager

Reconnaissons le comme David a fini par reconnaitre la vaillance de Saul

 

Remercions

les orthodoxes pour le beauté de leurs céremonies

les protestants pour leurs explications des textes bibliques

les coptes pour leur ancienneté et leur dévotions pour la Vierge Marie

les nestoriens illuminés et saisis par la nature divine du Christ

 

2é vendredi ordinaire : Saül et David ,fils du tonnerre (1Samuel 24, 3-21)

21 janvier, 2022

 En ces jours-là, Saül prit trois mille hommes, choisis dans tout Israël, et partit à la recherche de David et de ses gens en face du Rocher des Bouquetins. Il arriva aux parcs à moutons qui sont en bordure de la route ; il y a là une grotte, où Saül entra pour se soulager. Or, David et ses hommes se trouvaient au fond de la grotte. Les hommes de David lui dirent : « Voici le jour dont le Seigneur t’a dit : “Je livrerai ton ennemi entre tes mains, tu en feras ce que tu voudras.” » David vint couper furtivement le pan du manteau de Saül. Alors le cœur lui battit d’avoir coupé le pan du manteau de Saül. Il dit à ses hommes : « Que le Seigneur me préserve de faire une chose pareille à mon maître, qui a reçu l’onction du Seigneur : porter la main sur lui, qui est le messie du Seigneur. » Par ses paroles, David retint ses hommes. Il leur interdit de se jeter sur Saül.Alors Saül quitta la grotte et continua sa route. David se leva, sortit de la grotte, et lui cria : « Mon seigneur le roi ! » Saül regarda derrière lui. David s’inclina jusqu’à terre et se prosterna, puis il lui cria : « Pourquoi écoutes-tu les gens qui te disent : “David te veut du mal” ? Aujourd’hui même, tes yeux ont vu comment le Seigneur t’avait livré entre mes mains dans la grotte ; pourtant, j’ai refusé de te tuer, je t’ai épargné et j’ai dit : “Je ne porterai pas la main sur mon seigneur le roi qui a reçu l’onction du Seigneur.” Regarde, père, regarde donc : voici dans ma main le pan de ton manteau. Puisque j’ai pu le couper, et que pourtant je ne t’ai pas tué, reconnais qu’il n’y a en moi ni méchanceté ni révolte. Je n’ai pas commis de faute contre toi, alors que toi, tu traques ma vie pour me l’enlever. C’est le Seigneur qui sera juge entre toi et moi, c’est le Seigneur qui me vengera de toi, mais ma main ne te touchera pas ! Comme dit le vieux proverbe : “Des méchants sort la méchanceté.” C’est pourquoi ma main ne te touchera pas. Après qui donc le roi d’Israël s’est-il mis en campagne ? Après qui cours-tu donc ? Après un chien crevé, après une puce ? Que le Seigneur soit notre arbitre, qu’il juge entre toi et moi, qu’il examine et défende ma cause, et qu’il me rende justice, en me délivrant de ta main ! »Lorsque David eut fini de parler, Saül s’écria : « Est-ce bien ta voix que j’entends, mon fils David ? » Et Saül se mit à crier et à pleurer. Puis il dit à David : « Toi, tu es juste, et plus que moi : car toi, tu m’as fait du bien, et moi, je t’ai fait du mal. Aujourd’hui tu as montré toute ta bonté envers moi : le Seigneur m’avait livré entre tes mains, et tu ne m’as pas tué ! Quand un homme surprend son ennemi, va-t-il le laisser partir tranquillement ? Que le Seigneur te récompense pour le bien que tu m’as fait aujourd’hui. Je sais maintenant que tu régneras certainement, et que la royauté d’Israël tiendra bon en ta main. »

 

Semaine de l’unité

Pour réaliser cette unité

respectons nous les uns les autres

respectons Dieu

 

Sans Dieu ,comment s’unir ?

Sans un Père comme former une famille ?

 

2022-Ordinaire-2éVendredi

 

C’est ainsi que David a respecté son roi,alors qu’il avait l’occasion de le tuer

Que le Seigneur me préserve de faire une chose pareille à mon maître, qui a reçu l’onction du Seigneur : porter la main sur lui, qui est le messie du Seigneur. » David se leva, sortit de la grotte, et lui cria : « Mon Seigneur le roi ! »…..,Et Saül se mit à crier et à pleurer. Puis il dit à David : « Toi, tu es juste, plus que moi

 

 

Evangile; Les fils du tonnerre (Marc 3,13-19)

En ce temps-là, Jésus gravit la montagne, et il appela ceux qu’il voulait. Ils vinrent auprès de lui, et il en institua douze pour qu’ils soient avec lui et pour les envoyer proclamer la Bonne Nouvelle avec le pouvoir d’expulser les démons. Donc, il établit les Douze : Pierre – c’est le nom qu’il donna à Simon –, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, le frère de Jacques – il leur donna le nom de « Boanerguès », c’est-à-dire : « Fils du tonnerre » –, André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques, fils d’Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.

 

Jacques et Jean  voulurent mettre le feu dans un village qui n’avait pas reçu Jésus

Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent: Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume? Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda,

 

Jésus leur a appris à aimer

les hommes de tous les pays ,de toutes les nations, de toutes races

Aimez vous les uns les autres

Formez une seule famille,une seule église

« Un seul Seigneur ,une seule foi ,un seul baptême ,,un seul Dieu et père

 

Heureux les pacifiques ,ils seront appelés fils de Dieu 

2é jeudi ordinaire; Jonathan (1 Samuel 18, 6-19-7)

20 janvier, 2022

En ces jours-là, au retour de l’armée, lorsque David revint après avoir tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d’Israël à la rencontre du roi Saül pour chanter et danser au son des tambourins, des cris de joie et des cymbales. Les femmes dansaient en se renvoyant ce refrain : « Saül a tué ses milliers, et David, ses dizaines de milliers. » Saül le prit très mal et fut très irrité. Il disait : « À David on attribue les dizaines de milliers, et à moi les milliers ; il ne lui manque plus que la royauté ! » Depuis ce jour-là, Saül regardait David avec méfiance.Saül dit à son fils Jonathan et à tous ses serviteurs son intention de faire mourir David. Mais Jonathan, le fils de Saül, aimait beaucoup David et il alla le prévenir : « Mon père Saül cherche à te faire mourir. Demain matin, sois sur tes gardes, mets-toi à l’abri, dissimule-toi. Moi, je sortirai et je me tiendrai à côté de mon père dans le champ où tu seras. Je parlerai de toi à mon père, je verrai ce qu’il en est et je te le ferai savoir. »Jonathan fit à son père Saül l’éloge de David ; il dit : « Que le roi ne commette pas de faute contre son serviteur David, car lui n’a commis aucune faute envers toi. Au contraire, ses exploits sont une très bonne chose pour toi. Il a risqué sa vie, il a frappé à mort Goliath le Philistin, et le Seigneur a donné une grande victoire à tout Israël : tu l’as vu et tu en as été heureux. Pourquoi donc commettre une faute contre la vie d’un innocent, en faisant mourir David sans motif ? » Saül écouta Jonathan et fit ce serment : « Par le Seigneur vivant, il ne sera pas mis à mort ! » Alors Jonathan appela David et lui répéta tout ce que le roi avait dit. Puis il le conduisit à Saül, et David reprit sa place comme avant.

 

La semaine de l’unité

Les enfants d’Israel ,les fils de Jacob sont divisés

Saul veut tuer David

qui pourtant l’a toujours respecté

ne voulant pas nuire à «  l’oint du Seigneur »

 

2022-Ordinaire-2é-Jeudi

 

Jonathan les réconcilie

son nom veut dire Dieu a donné

Jonahan le conduisit à Saül, et David reprit sa place comme avant.

 

Puisse le Seigneur nous donner aussi des réconciliateurs

des hommes pacifiques

« Bienheureux les pacifiques, ils seront appelés fils de Dieu

 

Evangile: La barque de Pierre (Marc 3,7-12)

 En ce temps-là, Jésus se retira avec ses disciples près de la mer, et une grande multitude de gens, venus de la Galilée, le suivirent. De Judée, de Jérusalem, d’Idumée, de Transjordanie, et de la région de Tyr et de Sidon vinrent aussi à lui une multitude de gens qui avaient entendu parler de ce qu’il faisait..Il dit à ses disciples de tenir une barque à sa disposition pour que la foule ne l’écrase pas. Car il avait fait beaucoup de guérisons, si bien que tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher. Et lorsque les esprits impurs le voyaient, ils se jetaient à ses pieds et criaient : « Toi, tu es le Fils de Dieu ! » Mais il leur défendait vivement de le faire connaître.

 

La foule

Une grande multitude de gens, le suivirent.

Une foule venue de partout

des malades ,des pauvres

des gens à la recherche de le vérité , de la sagesse

des hommes et des femmes assoiffés de Dieu

qui ont besoin de Dieu

 

Ils ont écouté Jésus

mais chacun à sa façon

Ils n’ont pas entendu la même chose

Ils ont compris différemment

 

Il y aura des grandes églises …les protestants ,les catholique s…les coptes …

mais aussi des sectes pas toujours bien conseillées

des faux prophètes ,des mauvais esprits qui crient

«  toi tu es le fils de Dieu

 **

La Barque

Jésus dit à ses apôtres

de tenir une barque à sa disposition

La barque de Saint Pierre qui réunira tous les Chrétiens

Un seul Seigneur ,une seule foi ,un seul baptême 

2é Mercredi ordinaire : Goliath et David ( 1Samuel 17, 32-51)

19 janvier, 2022

En ces jours-là, le Philistin Goliath venait tous les jours défier l’armée d’Israël. David dit à Saül : « Que personne ne perde courage à cause de ce Philistin. Moi, ton serviteur, j’irai me battre avec lui. » Saül répondit à David : « Tu ne peux pas marcher contre ce Philistin pour lutter avec lui, car tu n’es qu’un enfant, et lui, c’est un homme de guerre depuis sa jeunesse. » David insista : « Le Seigneur, qui m’a délivré des griffes du lion et de l’ours, me délivrera des mains de ce Philistin. » Alors Saül lui dit : « Va, et que le Seigneur soit avec toi ! »
David prit en main son bâton, il se choisit dans le torrent cinq cailloux bien lisses et les mit dans son sac de berger, dans une poche ; puis, la fronde à la main, il s’avança vers le Philistin. Le Philistin se mit en marche et, précédé de son porte-bouclier, approcha de David. Lorsqu’il le vit, il le regarda avec mépris car c’était un jeune garçon ; il était roux et de belle apparence. Le Philistin lui dit : « Suis-je donc un chien, pour que tu viennes contre moi avec un bâton ? » Puis il le maudit en invoquant ses dieux. Il dit à David : « Viens vers moi, que je te donne en pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages ! » David lui répondit : « Tu viens contre moi avec épée, lance et javelot, mais moi, je viens contre toi avec le nom du Seigneur des armées, le Dieu des troupes d’Israël que tu as défié. Aujourd’hui le Seigneur va te livrer entre mes mains, je vais t’abattre, te trancher la tête, donner aujourd’hui même les cadavres de l’armée philistine aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre. Toute la terre saura qu’il y a un Dieu pour Israël, et tous ces gens rassemblés sauront que le Seigneur ne donne la victoire ni par l’épée ni par la lance, mais que le Seigneur est maître du combat, et qu’il vous livre entre nos mains. » Goliath s’était dressé, s’était mis en marche et s’approchait à la rencontre de David. Celui-ci s’élança et courut vers les lignes des ennemis à la rencontre du Philistin. Il plongea la main dans son sac, et en retira un caillou qu’il lança avec sa fronde. Il atteignit le Philistin au front, le caillou s’y enfonça, et Goliath tomba face contre terre. Ainsi David triompha du Philistin avec une fronde et un caillou : quand il frappa le Philistin et le mit à mort, il n’avait pas d’épée à la main. Mais David courut ; arrivé près du Philistin, il lui prit son épée, qu’il tira du fourreau, et le tua en lui coupant la tête. Quand les Philistins virent que leur héros était mort, ils prirent la fuite.

 

2022-Ordinaire-2é-Mercredi 

 

Goliath et David

Le combat que nous devons tous mener contre le mal

avec un bâton et 5 pierres

 

Le bâton de la foi

qui a servi à Moïse pour traverser la mer rouge

et qui a fait jaillir d’eau d’un rocher ,en plein désert

Tu viens contre moi avec épée, lance et javelot, mais moi, je viens contre toi avec le nom du Seigneur des armées, le Dieu des troupes d’Israël que tu as défié.

 

Les 5 cailloux

5 comme comme les livres du pentateuque (penta =5)

où se trouve la parole de Dieu

Le Verbe de vie … notre force

 

5 comme le jour de la pentecôte (penta=5)

quand l’Esprit Saint a enflammé les apôtres et que le feu est descendu sur eux

David était roux

 

L’amour

5 comme les 5 pains partagés avec la foule

C’est l’amour ,qui nous unit et nous fortifie

David ,le bien aimé était prêt à tout donner pour les siens

 

Evangile ; Etends la main la main atrophiée (Marc 3,1-6)

 En ce temps-là, Jésus entra de nouveau dans une synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée. On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser. Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. » Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient. Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale.
Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

 

La foi et amour

Ce n’est pas la loi qui guérit nos cœurs et nos mains desséchés

ni la prière le jour du sabbat

mais la foi et l ‘amour

 

La foi en la parole de Jésus

qui nous parle d’amour

 

La main atrophiée

Nous avons tous la main atrophiée

quand nous ne tendons pas la main au pauvres qui ont besoin de nous

aux aveugles qui ne voient pas

et même à nos ennemis pour faire la paix , pour pardonner

 

La semaine de l’unité

Tendre la main surtout en cette semaine de l’unité des chrétiens

au moins à tous les disciples du Christ quelque soit leur façon de croire

et de rendre un culte à Dieu

 « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale.

 

 

 

12345...117