Archive pour la catégorie 'Avent'

Vendredi 24 décembre : Il visite et rachète son peuple (Lc 1, 67-79)

24 décembre, 2021

En ce temps-là, à la naissance de Jean Baptiste, Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit Saint et prononça ces paroles prophétiques : « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui visite et rachète son peuple. Il a fait surgir la force qui nous sauve dans la maison de David, son serviteur, comme il l’avait dit par la bouche des saints, par ses prophètes, depuis les temps anciens : salut qui nous arrache à l’ennemi, à la main de tous nos oppresseurs, amour qu’il montre envers nos pères, mémoire de son alliance sainte ; serment juré à notre père Abraham de nous rendre sans crainte, afin que, délivrés de la main des ennemis, nous le servions dans la justice et la sainteté, en sa présence, tout au long de nos jours. Toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins, pour donner à son peuple de connaître le salut par la rémission de ses péchés, grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu, quand nous visite l’astre d’en haut, pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort, pour conduire nos pas au chemin de la paix. » – Acclamons la Parole de Dieu.

 

Ce soir.. c’est Noël !

Nous attendons

en silence comme Zacharie qui ne pouvait plus parler

le grand silence avant les bouleversements

puis il chanta

 

1-avant-B-24-Décembre

 

Benedictus

Qu’il vienne !

habiter parmi nous ..

pour visiter et racheter son peuple.

Qu’il vienne

comme il l’avait dit à ses prophètes, depuis les temps anciens :

Qu’il vienne nous liberer

de la main de tous nos oppresseurs,

de nos angoisses ,de nos peurs , de nos découragements ,de notre peu de foi

 

Qu’il nous montre son amour

qu’il a montre envers nos pères , mémoire de son alliance sainte ;

IL l’avait promis !

serment juré à notre père Abraham

 

Ainsi de nouveau ,en paix nous pourrons le servir

 

Lecture: La maison de David (2 Sam 7, 1-16)

Le roi David habitait enfin dans sa maison. Le Seigneur lui avait accordé la tranquillité en le délivrant de tous les ennemis qui l’entouraient. Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite sous un abri de toile ! » Nathan répondit au roi : « Tout ce que tu as l’intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi. » Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’y habite ? C’est moi qui t’ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël. J’ai été avec toi partout où tu es allé, j’ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je t’ai fait un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre. Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l’y planterai, il s’y établira et ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l’humilier, comme ils l’ont fait autrefois, depuis le jour où j’ai institué des juges pour conduire mon peuple Israël. Oui, je t’ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis. Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. ».

 

Oui ! Un sauveur va venir

mais pas comme le prévoyait le roi David

dans un palais ,mais dans une crèche

non avec puissance ,mais dans le silence de la nuit

 

Non chez les riches, les savants (Scribes),les puissants( Hérode) les orgueilleux,les noceurs

mais dans le cœurs des petits qui ont confiance

malgré leur pauvreté ,leur maladie

avec ceux qui ont une foi profonde

comme Marie et Joseph

ils sont pauvres , exilés , exclus

mais ils ont la foi…

ils sont éblouis étonnés , bouleversés

face à ce mystère

 

Le mystère !

le verbe fait chair

Dieu dans une crèche

un enfant ?

 

Réagissons! Réveillons nous !

C’est Géant !

 

L’amour

Ayons la foi !…Aimons

ainsi parle le Seigneur

C’est moi qui t’ai pris au pâturage,

J’ai été avec toi partout où tu es allé,

 

Tu ne tremblera plus,

je t’ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis.

Le Seigneur lui même qui te fera lui-même une maison.

 

Je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. ».

Avent: 23 décembre , le feu du fondeur (Malachie 3, 1-24)

23 décembre, 2021

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient – dit le Seigneur de l’univers. Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs. Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice. Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem sera bien accueillie du Seigneur, comme il en fut aux jours anciens, dans les années d’autrefois.
Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d’anathème le pays !

 

le messager de l’alliance

Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient

0n le désire

Qu’il vienne !

On a tellement besoin d’un guide dans ce monde où règne les ténèbres

un sauveur !

 

Qui pourra soutenir le jour de sa venue ?

Le verbe fait chair

Lui seul peut nous sauver …Lui seul peut nous guider

Sommes nous capable de comprendre ce mystère

Notre Sauveur  ?…un enfant dans une crèche

Incroyable !

 

Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ?

Comment rester debout fier

humblement, à genoux, comme Marie mettons nous à genoux

Rendons grâce ,adorons

Puisse l’Esprit Saint nous faire comprendre !

 

1-avant-B-23-décembre

 

Le Fondeur

Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs. Il s’installera pour fondre et purifier :

Il ne vient pas pour nous punir

il vient pour nous purifier

nous rendre notre beauté originelle

ce que nous avons perdu à cause de nos péchés

 

Le feu de l’amour qui nous ébloui et nous transforme

Il nous affine comme l’or et l’argent

Lui de condition divine

Il prend notre condition humaine

pour que de nouveau nous participions de nouveau à sa sa nature divine

 

Ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice.

Ainsi nous pourrons de nouveau participer au repas de noce de l’agneau

et chanter avec les anges

Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime

je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur,

 

Evangile : Son Nom sera Jean ; (Luc 1, 57-66)

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle. 
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! » On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler. Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné. À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu. La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements. Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.

 

Le précurseur

Elie criait sur la montagne

EL -Ya = Mon Dieu c’est Yahwé

Jean Baptiste crira dans le désert

JO-Hanne = Dieu est miséricorde

N’ayons pas peur ! Soyons dans la joie

Magnificat !

 

 

Avent : 22 décembre : Actions de grâce d’Anne et de Marie (1 Samuel 1, 24-38)

22 décembre, 2021

En ces jours-là, lorsque Samuel fut sevré, Anne, sa mère, le conduisit à la maison du Seigneur, à Silo ; l’enfant était encore tout jeune. Anne avait pris avec elle un taureau de trois ans, un sac de farine et une outre de vin. On offrit le taureau en sacrifice, et on amena l’enfant au prêtre Éli.
Anne lui dit alors : « Écoute-moi, mon seigneur, je t’en prie ! Aussi vrai que tu es vivant, je suis cette femme qui se tenait ici près de toi pour prier le Seigneur. C’est pour obtenir cet enfant que je priais, et le Seigneur me l’a donné en réponse à ma demande. À mon tour je le donne au Seigneur pour qu’il en dispose. Il demeurera à la disposition du Seigneur tous les jours de sa vie. » Alors ils se prosternèrent devant le Seigneur.

 

1-avant-B-22-Décembre 

 

Anne

Son NOM veut dire en hébreux : La miséricorde

Humble ,confiante , radieuse ,elle rend grâce pour la naissance de son enfant

Samuel qui veut dire « Dieu a entendu » ou « j’ai demandé à Dieu »

Anne avait pris aussi avec elle un taureau de trois ans, un sac de farine et une outre de vin.

Le sacrifice d’un taureau de 3 ans

du pain et du vin

une vraie prophétie

 

Marie

Le jour de Noël

humble, confiante , radieuse

Elle offre son fils à Dieu et à toute l’humanité

celui que nous avons tant attendu

Le Verbe fait chair qui sera sacrifié pour nous

la pain et le vin offert chaque jour

 

Evangile : Magnificat (Luc 1,46-56)

En ce temps-là, Marie rendit grâce au Seigneur en disant : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

 

Marie exulte

en annonçant déjà ,en chantant

l’essentiel du message évangélique

 

Dieu !

Saint est son nom !

Miséricordieux

Il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,

Ils se souvient de son amour

 

Tout est dit

marie avait déjà tout compris

 

Avent;Le 21 décembre: L’enfant tressaillit (Luc 1,39-45)

21 décembre, 2021

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

 

La visitation

Marie la jeune fille court dans la montagne

C’est la joie !

Elle entre chez Elisabeth ,une vieille femme

C’est la rencontre de la nouvelle alliance avec l’ancienne alliance

 

En recevant l’arche d’alliance à Jérusalem, David avait dansé en chantant

Comment se fait il que le Seigneur vienne jusqu’à moi ?

Elizabeth à son tour s’écrit

D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi

 

C’est la rencontre du sauveur tant attendu

par un génération devenue stérile

et du dernier des prophètes

 

1-avant-B-21-decembre

Jésus resta silencieux

mais Jean Baptiste se manifesta

l’enfant tressaillit en elle.

Le vin des noces de l’agneau va remplacer l’eau du Jourdain

Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint

 

Lecture : Il bondit sur la montagne (Ct.des Ct, 8-14)

La voix de mon bien-aimé ! C’est lui, il vient… Il bondit sur les montagnes, il court sur les collines, mon bien-aimé, pareil à la gazelle, au faon de la biche.
Le voici, c’est lui qui se tient derrière notre mur : il regarde aux fenêtres, guette par le treillage. Il parle, mon bien-aimé, il me dit : Lève-toi, mon amie, ma toute belle, et viens…
Vois, l’hiver s’en est allé, les pluies ont cessé, elles se sont enfuies.
Sur la terre apparaissent les fleurs, le temps des chansons est venu et la voix de la tourterelle s’entend sur notre terre.
Le figuier a formé ses premiers fruits, la vigne fleurie exhale sa bonne odeur. Lève-toi, mon amie, ma toute belle, et viens…
Ma colombe, dans les fentes du rocher, dans les retraites escarpées, que je voie ton visage, que j’entende ta voix ! Ta voix est douce et ton visage, charmant.

La joie

Le Bien aimé ..celui que le monde attend…bondit

Il vient !

Il se montre un peu

caché derrière le mur…..Il regarde par la fenêtre …guette par le treillage

il se montre… mais à peine

Le verbe se fait chair..il habite parmi nous

comme un enfant…Un pauvre enfant

lui le maitre de l’Univers

 

Il nous rend la joie..l’espoir .IL nous fait renaître

Réveillons nous !

Ayons le foi

que je voie ton visage, que j’entende ta voix

 

Avent : le 20 décembre, Comblée de grâce (Luc 1,26-38)

20 décembre, 2021

 Au sixième mois d’Élisabeth, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »
Alors l’ange la quitta.

 

1-avant-B-4éLundi 

 

Marie

comblée de grâce …le Seigneur est avec toi

Marie est bouleversée

et s’écrit

Comment est ce possible ?

Mais joyeuse, elle a cru

Fiat ! Je suis la servante

 

C’est la bonne nouvelle

Ce sont les premiers mots de l’évangile

que l’ange prononce non seulement pour Marie mais pour tous les hommes

 

Vous tous , fils d’Adam ,fils d’Abraham

fils de Dieu, vous êtes comblés de grâce

Dieu est avec nous . Près de nous ,en nous

Est ce possible ?

Mais nous n’y croyons pas  !

 

Lecture: Il faut encore que vous fatiguiez Dieu (Isaïe 7, 10-14)

En ces jours-là, le Seigneur parla ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. » Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. »Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu ! C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous). »

 

Nous sommes comme le roi Achaz

dans le séjour des morts ou sur les sommets

Nous n’y croyons pas

Non ,je ne demanderai pas de signe

 

Que Jésus soit né dans une crèche

nous n’y croyons pas vraiment

Que le Verbe vienne habiter parmi nous

on s’en moque !

on préfère honorer des sapins ou le père Noel

C’est révoltant !

et pourtant

même nous les croyants

on reste de pierre

 

Réveillons nous

sortons de notre torpeur

courons chez Elisabeth

faire la fête

Elle ,la femme stérile

elle a déjà compris

elle a retrouvée la vie

elle donne la vie

 

Avent ; Le 18 décembre : L’angoisse de Joseph ( Mtt(1,18-24)

19 décembre, 2021

  Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.

 

1-avant-B-18-decembre 

Le songe de Joseph

Un cauchemar dans la nuit

L’angoisse ,l’inquiétude ,la déception le doute,l’inconpréhension …

Qui donc est Marie ?

Et qui va rendre la paix à Joseph ?

 

Nos cauchemars

Nos angoisses , nos doutes en ce moment

Un monde en folie ,un monde angoissé, un monde malade

Qui donc nous rendra la paix ?

Qui nous conduira ,au milieu de tant de ténébres

 

Joseph

Il a nourri sa foi en lisant les écritures

La vierge enfantera un fils ;On l’appellera Emmanuel

Il connaissait les prophéties

Il avait confiance

Il a retrouvé la paix ,la joie

Une joie profonde !

 

Lecture : Je suscitera un germe juste (Jéremie23,5-8)

Voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où je susciterai pour David un Germe juste : il régnera en vrai roi, il agira avec intelligence, il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, et Israël habitera en sécurité. Voici le nom qu’on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice. »C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur – où, pour prêter serment, on ne dira plus : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays d’Égypte les fils d’Israël », mais : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays du nord les gens de la maison d’Israël, qui les a ramenés de tous les pays où il les avait chassés. » Car ils demeureront sur leur sol.

 Comme Joseph

nourrissons notre foi en lisant les évangiles ,le nouveau Testament

Je susciterai pour David un germe juste…En ce jour là Israël habitera en sécurité

Ayons la foi, la confiance

L’Esprit Saint nous illuminera

et nous comprendrons le message de Noel

du Verbe fait chair , du prince de la paix

 

 

4é dimanche de l’Avent(C) :La nouvelle alliance (Luc1,39-45)

19 décembre, 2021

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

 

 

1-avant-B-4é-Dimanche

 

Elisabeth

 Elle accueille Marie comme David a accueilli à Jérusalem l’arche d’alliance qui contenait les 10 commandements

David avait dansé en chantant

Comment se fait il que le Seigneur vienne jusqu’à moi ?

C’était l’ancienne alliance

 

Marie

Cette fois ci c’est Marie qui arrive en chantant et en dansant dans la montagne

Et c’est Elisabeth qui s’écrit

D’’où m’est il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?

C’est La nouvelle alliance

Un seul commandement l’Amour !

 **

Lecture 2 ; Me Voici (Hébreux (10, 5-10)

Frères, en entrant dans le monde, le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. Tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché ; alors, j’ai dit : Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre. Le Christ commence donc par dire : Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché, ceux que la Loi prescrit d’offrir. Puis il déclare : Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps, une fois pour toutes.

 Un Nouveau sacrifice
C’est la fin du temple la fin des sacrifices sanglants

C’est le Verbe qui vient habiter parmi nous

le verbe qui se fait Chair

Me voici je viens …pour faire ta volonté

Aimer

 

Lecture 1 :Un nouveau pain  Bethléem (Michée 5, 1-4a)

Ainsi parle le Seigneur : Toi, Bethléem Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois. Mais Dieu livrera son peuple jusqu’au jour où enfantera… celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les fils d’Israël. Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu. Ils habiteront en sécurité, car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre, et lui-même, il sera la paix ! 

La capitale n’est plus à Jérusalem

mais a Bethleem

le plus petit des clans de Juda

la capitale des petits…des humbles

la « maison du pains qui seul nous rassasie

celui qui mange de ce pain n’aura plus jamais faim

 

Un pain destiné au monde entier

à tous ceux qui viendront rejoindre les fils d’Israel

c’est-à-dire à tous ceux qui comme Jacob

recherchent Dieu et luttent pour que vienne son régne

 

Avent: Le 17 décembre: Le lion de Judas (Gen .49, 1-12)

17 décembre, 2021

En ces jours-là, Jacob appela ses fils et dit : « Assemblez-vous ! Je veux vous dévoiler ce qui vous arrivera dans les temps à venir. Rassemblez-vous, écoutez, fils de Jacob, écoutez Israël, votre père.Juda, à toi, tes frères rendront hommage, ta main fera plier la nuque de tes ennemis et les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion. Tu remontes du carnage, mon fils. Il s’est accroupi, il s’est couché comme un lion ; ce fauve, qui le fera lever ? Le sceptre royal n’échappera pas à Juda, ni le bâton de commandement, à sa descendance, jusqu’à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront. Lui qui attache son âne à la vigne et au cep le petit de son ânesse,il a foulé son vêtement dans le vin et sa tunique dans le sang des grappes. Ses yeux  plus sombres que le vin , ses dents plus blanches que le lait.

 

*1-AVENT-lion-de-Juda

 

Juda est un jeune lion. Tu remontes du carnage, mon fils.

Ce carnage c’est la destruction du mal

la fin de ceux qui font la guerre

Fini la guerre !…Fini la haine ! .Fini le racisme !

Ils ont tous disparus ceux qui font le mal

la paix est revenue

 

Il s’est accroupi, il s’est couché comme un lion ;

Ce lion descendant de Judas qui s’est couché

c’est l’enfant de Bethléem ,prince de la paix

 

Lui qui attache son âne à la vigne et au cep le petit de son ânesse,

C-est st le Christ qui assis sur un âne rentre à Jérusalem  le jour des rameaux

 

IL a foulé son vêtement dans le vin ,et sa tunique dans le sang des grappes

C’est le roi couronné d’épines  qui sera cloué sur la croix  

de son cœur jaillira du sang sur sa tunique  

 

Ses yeux sont plus sombres que le vin..… ses dents plus blanches que le lait ,

par son amour nous sommes justifiés  

Purifie moi avec l’hysope et je serai pur, lave moi et je serai plus blanc que neige (px 50)

 

Evangile : Jésus, fils de David, fils d’Abraham »( Matt.1, 1-17)

Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, Jessé engendra le roi David.
David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias, Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations. 

 

Jesus fils d’Abraham ,le père de la foi

Fils de rois ,Fils de David

fils de prêtres

fils de prostituées

 

Un homme parmi les hommes ..notre frère

il s’est fait chair

Lui seul , Dieu et homme ,en prenant notre humanité

et nos péchés pouvait nous rendre la paix

 

3é Jeudi de l’Avent : Crie de joie ,femme stérile (Isaïe 54, 1-10)

16 décembre, 2021

Crie de joie, femme stérile, toi qui n’as pas enfanté ; jubile, éclate en cris de joie, toi qui n’as pas connu les douleurs ! Car les fils de la délaissée seront plus nombreux que les fils de l’épouse, – dit le Seigneur. Élargis l’espace de ta tente, déploie sans hésiter la toile de ta demeure, allonge tes cordages, renforce tes piquets ! Car tu vas te répandre au nord et au midi. Ta descendance dépossédera les nations, elle peuplera des villes désertées. Ne crains pas, tu ne connaîtras plus la honte ; ne tiens pas compte des outrages, tu n’auras plus à rougir, tu oublieras la honte de ta jeunesse, tu ne te rappelleras plus le déshonneur de ton veuvage. Car ton époux, c’est Celui qui t’a faite, son nom est « Le Seigneur de l’univers ». Ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël, il s’appelle « Dieu de toute la terre ». Oui, comme une femme abandonnée, accablée, le Seigneur te rappelle. Est-ce qu’on rejette la femme de sa jeunesse ? – dit ton Dieu. Un court instant, je t’avais abandonnée, mais dans ma grande tendresse, je te ramènerai. Quand ma colère a débordé, un instant, je t’avais caché ma face. Mais dans mon éternelle fidélité, je te montre ma tendresse, – dit le Seigneur, ton rédempteur. Je ferai comme au temps de Noé, quand j’ai juré que les eaux ne submergeraient plus la terre : de même, je jure de ne plus m’irriter contre toi, et de ne plus te menacer. Même si les montagnes s’écartaient, si les collines s’ébranlaient, ma fidélité ne s’écarterait pas de toi, mon alliance de paix ne serait pas ébranlée, – dit le Seigneur, qui te montre sa tendresse.

 

Isaïe 2

Ce prophète n’est pas Isaïe ,l’ami du roi Ezéchiaz qui a vécu en 740 avant J.-C.en parlant de la vierge qui allait enfanter ,le prince de la paix

mais un autre Isaïe qui a vécu au moment du retour des juifs exilés à Babylone

 

1-AVENT-3é-Jeudi

 

La femme ?

femme stérile, toi qui n’as pas enfanté ;

Cette femme c’est Israel

couronnée de 12 étoiles

mais qui n’a pas été fidèle

elle est stérile ! Elle a été abandonnée…partie en exil

 

Son époux

mais son époux est fidèle

ton époux, c’est Celui qui t’a faite

Le Seigneur de l’univers ».

Ton rédempteur,

le Saint d’Israël,

« Dieu de toute la terre ».

Est-ce qu’on rejette la femme de sa jeunesse ?.

 

Il a appelé les patriarches Abraham , Isaac et Jacob

Il a délivré les Hébreux esclaves en Egypte

Il a envoyé des prophètes

mais ils n’ont pas écoutés

 

Alors l’époux plein de tendresse a dit

Me voici , Je viens !

le verbe s’est fait chair

il a habité parmi nous !

Est ce qu’on rejette la femme de sa jeunesse ?

 

Isaïe jubile

Crie de joie, femme stérile, toi qui n’as pas enfanté ; jubile, éclate en cris de joie,

Non seulement ,l’’époux pardonne

mais il accueille des enfants venus de toutes les nations

Élargis l’espace de ta tente, déploie sans hésiter la toile de ta demeure, allonge tes cordages, renforce tes piquets ! Car tu vas te répandre au nord et au midi.

Non seulement les bergers viendront à Bethleeem

mais aussi les mages venus de toutes les nations

Ne crains pas, tu ne connaîtras plus la honte ;

 

Marie

Notre mère sera Marie

car elle est pleine de grâce

elle a toujours été fidèle…Fiat !

C’est elle qui désormais enfantera

elle sera la mère de tous les enfants d’Israel ..de tous les croyants

 

Evangile : Jean Baptiste (luc7,24-30)

Après le départ des messagers de Jean le Baptiste, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ? Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un homme habillé de vêtements raffinés ? Mais ceux qui portent des vêtements somptueux et qui vivent dans le luxe sont dans les palais royaux. Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis ; et bien plus qu’un prophète ! C’est de lui qu’il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi. Je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne n’est plus grand que Jean ; et cependant le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. Tout le peuple qui a écouté Jean, y compris les publicains, en recevant de lui le baptême, a reconnu que Dieu était juste. Mais les pharisiens et les docteurs de la Loi, en ne recevant pas son baptême, ont rejeté le dessein que Dieu avait sur eux. »

 

Elisabeth

Elle était stérile ,mais elle avait la foi

c’est parce qu’elle a cru ,qu’elle a enfanté Jean Baptiste

qui au bord du Jourdain

nous présentera le sauveur

le rédempteur ,l’agneau de Dieu   

3é Mercredi de l’Avent : Es-tu celui qui doit venir ? (Luc 7,18-23)

15 décembre, 2021

En ce temps-là, Jean le Baptiste appela deux de ses disciples et les envoya demander au Seigneur : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Arrivés près de Jésus, ils lui dirent : « Jean le Baptiste nous a envoyés te demander : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
À cette heure-là, Jésus guérit beaucoup de gens de leurs maladies, de leurs infirmités et des esprits mauvais dont ils étaient affligés, et à beaucoup d’aveugles, il accorda de voir. Puis il répondit aux envoyés : « Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! »

 

1-AVENT-3é-Mercredi

C’est l’Avent

Es-tu celui qui doit venir, ?

L’enfant de Noël ,le Verbe fait chair est il vraiment celui que nous attendons ?

 

Ce jour là

les aveugles retrouvent la vue,

L’enfant, Marie et Joseph nous ouvrent les yeux

La vérité ,le bonheur ,la paix ,la joie se trouvent

dans l’humilité du Verbe qui se fait chair

dans la pureté de la Vierge immaculée

dans la confiance de Joseph

 

Ce jour là

les boiteux marchent,

Les découragés les désespérés , les rejetés de la société reprennent courage ,se relèvent et se remettent en marche

comme les bergers ou les mages à la recherche de la Vérité

 

Ce jour là

les lépreux sont purifiés,

car le verbe est né pour nous justifier pour nous pardonner

 

Ce jour la

les sourds entendent,

le chant des anges

« gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime »

 

Ce jour là on revit

les morts ressuscitent,

Heureux ceux qui qui croient

les pauvres qui reçoivent la Bonne Nouvelle.

 

Lecture ; Je suis de Seigneur (Isaïe 45, 6-25)

« Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre : je façonne la lumière et je crée les ténèbres, je fais la paix et je crée le malheur. C’est moi, le Seigneur, qui fais tout cela. Cieux, distillez d’en haut votre rosée, que, des nuages, pleuve la justice, que la terre s’ouvre, produise le salut, et qu’alors germe aussi la justice. Moi, le Seigneur, je crée tout cela. »
Ainsi parle le Seigneur, le Créateur des cieux, lui, le Dieu qui fit la terre et la façonna, lui qui l’affermit, qui l’a créée, non pas comme un lieu vide, mais qui l’a façonnée pour être habitée : « Je suis le Seigneur : il n’en est pas d’autre ! N’est-ce pas moi, le Seigneur ? Hors moi, pas de Dieu ; de Dieu juste et sauveur, pas d’autre que moi ! Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés, tous les lointains de la terre ! Oui, je suis Dieu : il n’en est pas d’autre ! Je le jure par moi-même ! De ma bouche sort la justice, la parole irrévocable. Devant moi, tout genou fléchira, toute langue en fera le serment : Par le Seigneur seulement – dira-t-elle de moi – la justice et la force ! »
Jusqu’à lui viendront, couverts de honte, tous ceux qui s’enflammaient contre lui. Elle obtiendra, par le Seigneur, justice et louange, toute la descendance d’Israël.

 

Ce jour là

Dieu se révèle à nous

il habite parmi nous

 

Je suis le Seigneur,

Notre lumière ..

Lui seul peut nous guider

je façonne la lumière…je fais la paix

Le créateur

le Dieu qui fit la terre et la façonna,

le sauveur

Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés, tous les lointains de la terre !

Le bergers ,les mages ,les petits, les publicains… Zachée ,Madeleine

 je suis Dieu la parole irrévocable.

Venez à Bethleem

Devant moi, tout genou fléchira,

 

 

12345...11