Archive pour la catégorie 'Avent'

Avent : le 20 décembre, Comblée de grâce (Luc 1,26-38)

20 décembre, 2021

 Au sixième mois d’Élisabeth, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »
Alors l’ange la quitta.

 

1-avant-B-4éLundi 

 

Marie

comblée de grâce …le Seigneur est avec toi

Marie est bouleversée

et s’écrit

Comment est ce possible ?

Mais joyeuse, elle a cru

Fiat ! Je suis la servante

 

C’est la bonne nouvelle

Ce sont les premiers mots de l’évangile

que l’ange prononce non seulement pour Marie mais pour tous les hommes

 

Vous tous , fils d’Adam ,fils d’Abraham

fils de Dieu, vous êtes comblés de grâce

Dieu est avec nous . Près de nous ,en nous

Est ce possible ?

Mais nous n’y croyons pas  !

 

Lecture: Il faut encore que vous fatiguiez Dieu (Isaïe 7, 10-14)

En ces jours-là, le Seigneur parla ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. » Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. »Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu ! C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous). »

 

Nous sommes comme le roi Achaz

dans le séjour des morts ou sur les sommets

Nous n’y croyons pas

Non ,je ne demanderai pas de signe

 

Que Jésus soit né dans une crèche

nous n’y croyons pas vraiment

Que le Verbe vienne habiter parmi nous

on s’en moque !

on préfère honorer des sapins ou le père Noel

C’est révoltant !

et pourtant

même nous les croyants

on reste de pierre

 

Réveillons nous

sortons de notre torpeur

courons chez Elisabeth

faire la fête

Elle ,la femme stérile

elle a déjà compris

elle a retrouvée la vie

elle donne la vie

 

Avent ; Le 18 décembre : L’angoisse de Joseph ( Mtt(1,18-24)

19 décembre, 2021

  Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.

 

1-avant-B-18-decembre 

Le songe de Joseph

Un cauchemar dans la nuit

L’angoisse ,l’inquiétude ,la déception le doute,l’inconpréhension …

Qui donc est Marie ?

Et qui va rendre la paix à Joseph ?

 

Nos cauchemars

Nos angoisses , nos doutes en ce moment

Un monde en folie ,un monde angoissé, un monde malade

Qui donc nous rendra la paix ?

Qui nous conduira ,au milieu de tant de ténébres

 

Joseph

Il a nourri sa foi en lisant les écritures

La vierge enfantera un fils ;On l’appellera Emmanuel

Il connaissait les prophéties

Il avait confiance

Il a retrouvé la paix ,la joie

Une joie profonde !

 

Lecture : Je suscitera un germe juste (Jéremie23,5-8)

Voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où je susciterai pour David un Germe juste : il régnera en vrai roi, il agira avec intelligence, il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, et Israël habitera en sécurité. Voici le nom qu’on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice. »C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur – où, pour prêter serment, on ne dira plus : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays d’Égypte les fils d’Israël », mais : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays du nord les gens de la maison d’Israël, qui les a ramenés de tous les pays où il les avait chassés. » Car ils demeureront sur leur sol.

 Comme Joseph

nourrissons notre foi en lisant les évangiles ,le nouveau Testament

Je susciterai pour David un germe juste…En ce jour là Israël habitera en sécurité

Ayons la foi, la confiance

L’Esprit Saint nous illuminera

et nous comprendrons le message de Noel

du Verbe fait chair , du prince de la paix

 

 

4é dimanche de l’Avent(C) :La nouvelle alliance (Luc1,39-45)

19 décembre, 2021

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

 

 

1-avant-B-4é-Dimanche

 

Elisabeth

 Elle accueille Marie comme David a accueilli à Jérusalem l’arche d’alliance qui contenait les 10 commandements

David avait dansé en chantant

Comment se fait il que le Seigneur vienne jusqu’à moi ?

C’était l’ancienne alliance

 

Marie

Cette fois ci c’est Marie qui arrive en chantant et en dansant dans la montagne

Et c’est Elisabeth qui s’écrit

D’’où m’est il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?

C’est La nouvelle alliance

Un seul commandement l’Amour !

 **

Lecture 2 ; Me Voici (Hébreux (10, 5-10)

Frères, en entrant dans le monde, le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. Tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché ; alors, j’ai dit : Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre. Le Christ commence donc par dire : Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché, ceux que la Loi prescrit d’offrir. Puis il déclare : Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps, une fois pour toutes.

 Un Nouveau sacrifice
C’est la fin du temple la fin des sacrifices sanglants

C’est le Verbe qui vient habiter parmi nous

le verbe qui se fait Chair

Me voici je viens …pour faire ta volonté

Aimer

 

Lecture 1 :Un nouveau pain  Bethléem (Michée 5, 1-4a)

Ainsi parle le Seigneur : Toi, Bethléem Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois. Mais Dieu livrera son peuple jusqu’au jour où enfantera… celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les fils d’Israël. Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu. Ils habiteront en sécurité, car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre, et lui-même, il sera la paix ! 

La capitale n’est plus à Jérusalem

mais a Bethleem

le plus petit des clans de Juda

la capitale des petits…des humbles

la « maison du pains qui seul nous rassasie

celui qui mange de ce pain n’aura plus jamais faim

 

Un pain destiné au monde entier

à tous ceux qui viendront rejoindre les fils d’Israel

c’est-à-dire à tous ceux qui comme Jacob

recherchent Dieu et luttent pour que vienne son régne

 

Avent: Le 17 décembre: Le lion de Judas (Gen .49, 1-12)

17 décembre, 2021

En ces jours-là, Jacob appela ses fils et dit : « Assemblez-vous ! Je veux vous dévoiler ce qui vous arrivera dans les temps à venir. Rassemblez-vous, écoutez, fils de Jacob, écoutez Israël, votre père.Juda, à toi, tes frères rendront hommage, ta main fera plier la nuque de tes ennemis et les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion. Tu remontes du carnage, mon fils. Il s’est accroupi, il s’est couché comme un lion ; ce fauve, qui le fera lever ? Le sceptre royal n’échappera pas à Juda, ni le bâton de commandement, à sa descendance, jusqu’à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront. Lui qui attache son âne à la vigne et au cep le petit de son ânesse,il a foulé son vêtement dans le vin et sa tunique dans le sang des grappes. Ses yeux  plus sombres que le vin , ses dents plus blanches que le lait.

 

*1-AVENT-lion-de-Juda

 

Juda est un jeune lion. Tu remontes du carnage, mon fils.

Ce carnage c’est la destruction du mal

la fin de ceux qui font la guerre

Fini la guerre !…Fini la haine ! .Fini le racisme !

Ils ont tous disparus ceux qui font le mal

la paix est revenue

 

Il s’est accroupi, il s’est couché comme un lion ;

Ce lion descendant de Judas qui s’est couché

c’est l’enfant de Bethléem ,prince de la paix

 

Lui qui attache son âne à la vigne et au cep le petit de son ânesse,

C-est st le Christ qui assis sur un âne rentre à Jérusalem  le jour des rameaux

 

IL a foulé son vêtement dans le vin ,et sa tunique dans le sang des grappes

C’est le roi couronné d’épines  qui sera cloué sur la croix  

de son cœur jaillira du sang sur sa tunique  

 

Ses yeux sont plus sombres que le vin..… ses dents plus blanches que le lait ,

par son amour nous sommes justifiés  

Purifie moi avec l’hysope et je serai pur, lave moi et je serai plus blanc que neige (px 50)

 

Evangile : Jésus, fils de David, fils d’Abraham »( Matt.1, 1-17)

Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, Jessé engendra le roi David.
David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias, Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations. 

 

Jesus fils d’Abraham ,le père de la foi

Fils de rois ,Fils de David

fils de prêtres

fils de prostituées

 

Un homme parmi les hommes ..notre frère

il s’est fait chair

Lui seul , Dieu et homme ,en prenant notre humanité

et nos péchés pouvait nous rendre la paix

 

3é Jeudi de l’Avent : Crie de joie ,femme stérile (Isaïe 54, 1-10)

16 décembre, 2021

Crie de joie, femme stérile, toi qui n’as pas enfanté ; jubile, éclate en cris de joie, toi qui n’as pas connu les douleurs ! Car les fils de la délaissée seront plus nombreux que les fils de l’épouse, – dit le Seigneur. Élargis l’espace de ta tente, déploie sans hésiter la toile de ta demeure, allonge tes cordages, renforce tes piquets ! Car tu vas te répandre au nord et au midi. Ta descendance dépossédera les nations, elle peuplera des villes désertées. Ne crains pas, tu ne connaîtras plus la honte ; ne tiens pas compte des outrages, tu n’auras plus à rougir, tu oublieras la honte de ta jeunesse, tu ne te rappelleras plus le déshonneur de ton veuvage. Car ton époux, c’est Celui qui t’a faite, son nom est « Le Seigneur de l’univers ». Ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël, il s’appelle « Dieu de toute la terre ». Oui, comme une femme abandonnée, accablée, le Seigneur te rappelle. Est-ce qu’on rejette la femme de sa jeunesse ? – dit ton Dieu. Un court instant, je t’avais abandonnée, mais dans ma grande tendresse, je te ramènerai. Quand ma colère a débordé, un instant, je t’avais caché ma face. Mais dans mon éternelle fidélité, je te montre ma tendresse, – dit le Seigneur, ton rédempteur. Je ferai comme au temps de Noé, quand j’ai juré que les eaux ne submergeraient plus la terre : de même, je jure de ne plus m’irriter contre toi, et de ne plus te menacer. Même si les montagnes s’écartaient, si les collines s’ébranlaient, ma fidélité ne s’écarterait pas de toi, mon alliance de paix ne serait pas ébranlée, – dit le Seigneur, qui te montre sa tendresse.

 

Isaïe 2

Ce prophète n’est pas Isaïe ,l’ami du roi Ezéchiaz qui a vécu en 740 avant J.-C.en parlant de la vierge qui allait enfanter ,le prince de la paix

mais un autre Isaïe qui a vécu au moment du retour des juifs exilés à Babylone

 

1-AVENT-3é-Jeudi

 

La femme ?

femme stérile, toi qui n’as pas enfanté ;

Cette femme c’est Israel

couronnée de 12 étoiles

mais qui n’a pas été fidèle

elle est stérile ! Elle a été abandonnée…partie en exil

 

Son époux

mais son époux est fidèle

ton époux, c’est Celui qui t’a faite

Le Seigneur de l’univers ».

Ton rédempteur,

le Saint d’Israël,

« Dieu de toute la terre ».

Est-ce qu’on rejette la femme de sa jeunesse ?.

 

Il a appelé les patriarches Abraham , Isaac et Jacob

Il a délivré les Hébreux esclaves en Egypte

Il a envoyé des prophètes

mais ils n’ont pas écoutés

 

Alors l’époux plein de tendresse a dit

Me voici , Je viens !

le verbe s’est fait chair

il a habité parmi nous !

Est ce qu’on rejette la femme de sa jeunesse ?

 

Isaïe jubile

Crie de joie, femme stérile, toi qui n’as pas enfanté ; jubile, éclate en cris de joie,

Non seulement ,l’’époux pardonne

mais il accueille des enfants venus de toutes les nations

Élargis l’espace de ta tente, déploie sans hésiter la toile de ta demeure, allonge tes cordages, renforce tes piquets ! Car tu vas te répandre au nord et au midi.

Non seulement les bergers viendront à Bethleeem

mais aussi les mages venus de toutes les nations

Ne crains pas, tu ne connaîtras plus la honte ;

 

Marie

Notre mère sera Marie

car elle est pleine de grâce

elle a toujours été fidèle…Fiat !

C’est elle qui désormais enfantera

elle sera la mère de tous les enfants d’Israel ..de tous les croyants

 

Evangile : Jean Baptiste (luc7,24-30)

Après le départ des messagers de Jean le Baptiste, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ? Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un homme habillé de vêtements raffinés ? Mais ceux qui portent des vêtements somptueux et qui vivent dans le luxe sont dans les palais royaux. Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis ; et bien plus qu’un prophète ! C’est de lui qu’il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi. Je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne n’est plus grand que Jean ; et cependant le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. Tout le peuple qui a écouté Jean, y compris les publicains, en recevant de lui le baptême, a reconnu que Dieu était juste. Mais les pharisiens et les docteurs de la Loi, en ne recevant pas son baptême, ont rejeté le dessein que Dieu avait sur eux. »

 

Elisabeth

Elle était stérile ,mais elle avait la foi

c’est parce qu’elle a cru ,qu’elle a enfanté Jean Baptiste

qui au bord du Jourdain

nous présentera le sauveur

le rédempteur ,l’agneau de Dieu   

3é Mercredi de l’Avent : Es-tu celui qui doit venir ? (Luc 7,18-23)

15 décembre, 2021

En ce temps-là, Jean le Baptiste appela deux de ses disciples et les envoya demander au Seigneur : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Arrivés près de Jésus, ils lui dirent : « Jean le Baptiste nous a envoyés te demander : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
À cette heure-là, Jésus guérit beaucoup de gens de leurs maladies, de leurs infirmités et des esprits mauvais dont ils étaient affligés, et à beaucoup d’aveugles, il accorda de voir. Puis il répondit aux envoyés : « Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! »

 

1-AVENT-3é-Mercredi

C’est l’Avent

Es-tu celui qui doit venir, ?

L’enfant de Noël ,le Verbe fait chair est il vraiment celui que nous attendons ?

 

Ce jour là

les aveugles retrouvent la vue,

L’enfant, Marie et Joseph nous ouvrent les yeux

La vérité ,le bonheur ,la paix ,la joie se trouvent

dans l’humilité du Verbe qui se fait chair

dans la pureté de la Vierge immaculée

dans la confiance de Joseph

 

Ce jour là

les boiteux marchent,

Les découragés les désespérés , les rejetés de la société reprennent courage ,se relèvent et se remettent en marche

comme les bergers ou les mages à la recherche de la Vérité

 

Ce jour là

les lépreux sont purifiés,

car le verbe est né pour nous justifier pour nous pardonner

 

Ce jour la

les sourds entendent,

le chant des anges

« gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime »

 

Ce jour là on revit

les morts ressuscitent,

Heureux ceux qui qui croient

les pauvres qui reçoivent la Bonne Nouvelle.

 

Lecture ; Je suis de Seigneur (Isaïe 45, 6-25)

« Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre : je façonne la lumière et je crée les ténèbres, je fais la paix et je crée le malheur. C’est moi, le Seigneur, qui fais tout cela. Cieux, distillez d’en haut votre rosée, que, des nuages, pleuve la justice, que la terre s’ouvre, produise le salut, et qu’alors germe aussi la justice. Moi, le Seigneur, je crée tout cela. »
Ainsi parle le Seigneur, le Créateur des cieux, lui, le Dieu qui fit la terre et la façonna, lui qui l’affermit, qui l’a créée, non pas comme un lieu vide, mais qui l’a façonnée pour être habitée : « Je suis le Seigneur : il n’en est pas d’autre ! N’est-ce pas moi, le Seigneur ? Hors moi, pas de Dieu ; de Dieu juste et sauveur, pas d’autre que moi ! Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés, tous les lointains de la terre ! Oui, je suis Dieu : il n’en est pas d’autre ! Je le jure par moi-même ! De ma bouche sort la justice, la parole irrévocable. Devant moi, tout genou fléchira, toute langue en fera le serment : Par le Seigneur seulement – dira-t-elle de moi – la justice et la force ! »
Jusqu’à lui viendront, couverts de honte, tous ceux qui s’enflammaient contre lui. Elle obtiendra, par le Seigneur, justice et louange, toute la descendance d’Israël.

 

Ce jour là

Dieu se révèle à nous

il habite parmi nous

 

Je suis le Seigneur,

Notre lumière ..

Lui seul peut nous guider

je façonne la lumière…je fais la paix

Le créateur

le Dieu qui fit la terre et la façonna,

le sauveur

Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés, tous les lointains de la terre !

Le bergers ,les mages ,les petits, les publicains… Zachée ,Madeleine

 je suis Dieu la parole irrévocable.

Venez à Bethleem

Devant moi, tout genou fléchira,

 

 

3é Mardi de l’Avent : Jérusalem la rebelle (Sophonie 3, 1-13)

14 décembre, 2021

Ainsi parle le Seigneur : Malheur à la rebelle, l’impure, Jérusalem, la ville tyrannique ! Elle n’a pas écouté l’appel, elle n’a pas accepté la leçon, elle n’a pas fait confiance au Seigneur, de son Dieu elle ne s’est pas approchée.Alors, je rendrai pures les lèvres des peuples pour que tous invoquent le nom du Seigneur et, d’un même geste, le servent. D’au-delà des fleuves d’Éthiopie, ceux qui m’adorent, mes enfants dispersés, m’apporteront mon offrande. Ce jour-là, tu n’auras plus à rougir de tes méfaits, de tes crimes contre moi, car alors j’extirperai de toi ceux qui se vantent avec insolence, tu cesseras de te pavaner sur ma montagne sainte. Je laisserai chez toi un peuple pauvre et petit ; il prendra pour abri le nom du Seigneur. Ce reste d’Israël ne commettra plus d’injustice ; ils ne diront plus de mensonge ; dans leur bouche, plus de langage trompeur. Mais ils pourront paître et se reposer, nul ne viendra les effrayer.

 

 

Malheur à la rebelle,… ! Elle n’a pas écouté .. elle n’a pas fait confiance au Seigneur

Maintes et maintes ,le Seigneur a envoyé des prophètes à Jérusalem

Ils ont été mal reçu

d’où la colère de Dieu

« dies irae,dies illa’(So1,14)

 

Seuls les petits ,,les anawim (les pauvres de Yahwè)

l’ont accueilli

et ils exultèrent de joie

comme l’enfant de la parabole

 

1-avant-B-3é-Mardi

 

Evangile; Lenfant dit oui.. (Mtt 21,28-32)

En ce temps-là, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens : « Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.” Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla. Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier. »
Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole. »

 

Le second dit oui…mais il n’y alla pas

Le jour de Noël quand le Verbe s’est fait chair

les mages consultèrent les scribes et les pharisiens

qui connaissaient les Écritures

Ceux ci savaient que Jésus allait naître à Bethléem

ils savaient…. mais il n’y allèrent pas

Ils ont dit Non!

 

Hérode en apprenant la nouvelle promet d’y aller

ILa dit Oui!  mais c’était pour tuer !

 

Les bergers , dans la vallée veillaient

ils connaissaient aussi les Écritures

mais avec leurs cœurs

de toutes leurs forces ils attendaient

ils en avaient besoin

Ils étaient doux, humbles ,confiants …Ils n’ont pas discutés ,

Ils ont dit oui

Ils ont couru

Ils ont exulté de joie

ils ont trouvé la paix

 

Oui ou non ?

 

Noël est fêtée dans le monde entier

Oui à la fête !

mais combien disent Non au message

Oui au père Noël…Non à la crèche …Quelle tristesse !

 

Oui! aux supermarché …..,non! aux émigrés

Oui! aux guirlandes lumineuses au-dessus des rues…. ,Non ! à la vraie lumière de noel

Oui ! au sapin signe d’espérance…au centre des carrefours …Non!  à l’arbre du juste qui se trouve au bord de l’eau …

« celui qui boit de cet eau n’aura plus jamais soif»

 

comment alors trouver la paix ,la vraie paix qui transforme nos coeurs ?

comment trouver la joie ,la vraie joie profonde…profonde

 

3é Lundi de l’ Avent ; Un astre se lève (Mtt 21,23-27)

13 décembre, 2021

En ce temps-là, Jésus était entré dans le Temple, et, pendant qu’il enseignait, les grands prêtres et les anciens du peuple s’approchèrent de lui et demandèrent : « Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t’a donné cette autorité ? »Jésus leur répliqua : « À mon tour, je vais vous poser une question, une seule ; et si vous me répondez, je vous dirai, moi aussi, par quelle autorité je fais cela : Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel ou des hommes ? » Ils faisaient en eux-mêmes ce raisonnement : « Si nous disons : “Du ciel”, il va nous dire : “Pourquoi donc n’avez-vous pas cru à sa parole ?” Si nous disons : “Des hommes”, nous devons redouter la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. » Ils répondirent donc à Jésus : « Nous ne savons pas ! » Il leur dit à son tour : « Moi, je ne vous dis pas non plus par quelle autorité je fais cela.  »

Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t’a donné cette autorité ? « Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t’a donné cette autorité ? »

Pas de réponse ce jour là !

ni pour Jésus ni pour Jean Baptiste

 

 1-avant-B-3é-Lundi

Lecture : Un astre se lève , issu de Jacob (Nombres 24, 2-17)

En ces jours-là, levant les yeux, le prophète païen Balaam vit Israël qui campait, rangé par tribus. L’esprit de Dieu fut sur lui, et il prononça ces paroles énigmatiques : « Oracle de Balaam, fils de Béor, oracle de l’homme au regard pénétrant, oracle de celui qui entend les paroles de Dieu. Il voit ce que le Puissant lui fait voir, il tombe en extase, et ses yeux s’ouvrent. Que tes tentes sont belles, Jacob, et tes demeures, Israël ! Elles s’étendent comme des vallées, comme des jardins au bord d’un fleuve ; le Seigneur les a plantées comme des aloès, comme des cèdres au bord des eaux ! Un héros sortira de la descendance de Jacob, il dominera sur des peuples nombreux. Son règne sera plus grand que celui de Gog, sa royauté sera exaltée. » Balaam prononça encore ces paroles énigmatiques : « Oracle de Balaam, fils de Béor, oracle de l’homme au regard pénétrant, oracle de celui qui entend les paroles de Dieu, qui possède la science du Très-Haut. Il voit ce que le Puissant lui fait voir, il tombe en extase, et ses yeux s’ouvrent. Ce héros, je le vois – mais pas pour maintenant – je l’aperçois – mais pas de près : Un astre se lève, issu de Jacob, un sceptre se dresse, issu d’Israël. »

 

La réponse a été dite

il y a bien longtemps

dans les temps anciens

au temps de Moïse

pendant l’exode

 

La réponse a été dite non par Balaam

qui était le magicien des païens

mais par l’Esprit Saint qui le forçait , du haut de la montagne

 

Un héros

Il voit ce que le Puissant lui fait voir, il tombe en extase, et ses yeux s’ouvrent

Il voit le peuple d’Israël

le peuple des croyants , des petits ,des immigrés , des exclus des Hébreux

(= des poussiéreux en Hébreux )

 

Il voit ,les fils de Jacob qui avait lutté avec l’ange pour connaître le nom de Dieu

un peuple en marche vers la terre promise

Que tes tentes sont belles, Jacob, et tes demeures, Israël !

 

Ce peuple est le peuple des croyants en marche vers Bethléem

vers l’enfant qui est né dans une crèche

un petit… un hébreux poussiéreux

C’est vers lui maintenant que marche le peuple des petits, des bergers et bientôt des mages

venus du monde entier

Un héros de la descendance de Jacob, il dominera sur des peuples nombreux.

 

Une étoile

Ce héros, je le vois – mais pas pour maintenant –: Un astre se lève, issu de Jacob,»

Un espoir, une lumière dans notre nuit

Il vient le libérateur des petits, des pauvres, des croyants

Ayons la foi !

Il est le Verbe

 

Le verbe fait chair

Allons vers Lui , écoutons le

même s’il nous parle de la croix et de la souffrance

Il nous parle surtout d’amour

Préparons sa venue

« Paix sur la terre aux hommes qui l’aiment » 

3é Dimanche de l ‘Avent (C) : La Joie (Sophonie 3, 14-18)

11 décembre, 2021

Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie, fille de Jérusalem ! Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi, il a écarté tes ennemis. Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur.
Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, c’est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il exultera pour toi et se réjouira, comme aux jours de fête. »

 

1-AVENT-3é-Dimanche

 

Sophonie : Eclatez de joie !

Sophonie a vécu après la prise de la Samarie en 721 en avant elle de Jérusalem en 597

ce fut le temps de la colère

«  Dies irae ,Dies Illa » « (So115)

mais parmi le peuple , en Judée ,il restait encore in petit reste de croyants

c’est pour eux que Sophonie s’écrit

C e jour là, tu n’auras plus à rougir de toutes tes actions…Je laisserai au milieu de toi un peuple humble et petit, Qui trouvera son refuge en Yawè… ils se reposeront, et personne ne les troublera (So 3,11)

puis Sophonie éclate de joie

Pousse des cris de joie, fille de Sion ! ! Réjouis-toi, bondis de joie, fille de Jérusalem !  « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, c’est lui, le héros qui apporte le salut.

Ce petit reste ce sont les anawim (les pauvres de Yahwé)

les humbles !

les vrais fils d’Israel qui ont toujours lutté comme leur père Jacob pour connaître les nom de Dieu

Ce ne sont pas les fils des rois de Jérusalem qui a cette époque étaient souvent des impies

et Sophonie dit

Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur. c’est lui, le héros qui apporte le salut.

 

Lecture 2 ; Soyez dans la joie (Philippiens (4, 4-7)

Frères, soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie. Que votre bienveillance soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.

 Cette joie est aussi celle de Saint Paul quand il écrivit aux Philippiens

 

Joie

La joie de Paul qui chante 

Lui de condition divine s’est fait obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix

- La joie de Lydie la première femme ‘curé ‘ (curatif) qui prend soin de sa communauté

comme Marie qui a pris soin de l’enfant de Bethléem …la vierge qui ,au pied de la croix deviendra notre mère à tous

- La joie du jeune Clement qui a été illuminé par le foi .Il deviendra  le 4é pape ,le 4é pasteur qui a la suite des bergers

de Bethléem annoncera la bonne nouvelle

- La joie de Paul et Silas qui chantent même en prison comme les bergers qui eux sont dans la nuit

- La joie du gardien et sa famille qui reçoivent le baptême

……………joie car le message de paix envoyé par par les anges le jour de Noël est proclamé même chez les païens
 

Evangile : Que devons nous faire ? ( Luc 3,10-18)

En ce temps-là, les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! » Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) vinrent aussi pour être baptisés ; ils lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » Des soldats lui demandèrent à leur tour : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites violence à personne, n’accusez personne à tort ; et contentez-vous de votre solde. »
Or le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ. Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. » Par beaucoup d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

 

Que devons nous faire ?

pour avoir aussi cette paix et cette joie

- « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ;

Donne à ceux qui ont a ,les sans logis ,les étrangers , les émigrés ,les « rebus » de la société

- n’exigez rien de plus que ce qui vous est dû

Ne pas voler ,ne pas exploiter les plus faible ,ne pas être corrompu, être jsute

- « Ne faites violence à personne, n’accusez personne à tort

Etre bon ,miséricordieux …ne pas juger !

 

Soyons humbles comme Jean Baptiste

Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales.

 

Par beaucoup d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

Préparons nous à l’accueillir le jour de Noel

 

2é Samedi de l’Avent :Elie et Jean Baptiste …du Feu ! (Ben Sira 48, 1-11)

11 décembre, 2021

En ces jours-là, le prophète Élie surgit comme un feu, sa parole brûlait comme une torche. Il fit venir la famine sur Israël, et, dans son ardeur, les réduisit à un petit nombre. Par la parole du Seigneur, il retint les eaux du ciel, et à trois reprises il en fit descendre le feu. Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges ! Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ? 
Toi qui fus enlevé dans un tourbillon de feu par un char aux coursiers de feu ; toi qui fus préparé pour la fin des temps, ainsi qu’il est écrit, afin d’apaiser la colère avant qu’elle n’éclate, afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob… heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui, dans l’amour, se seront endormis ; nous aussi, nous posséderons la vraie vie.

 

1-avant-B-2é-Samedi

 

Elie et Jean Baptiste

les 2 plus grands prophètes

des hommes de feu

des fous de Dieu

redoutables

**

pourtant ils sont les plus petits dans le royaume des cieux

« Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’y en a point de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui »(Luc 7, 28)

 

Elie

Il crie

El Ya…EL Ya … ce qui veut dire « Mon c’est Yahwé » D’ou son nom EL.ie

il n’y a qu’une seul Dieu

Il le crie devant les rois, devant les foule, devant les prêtres de Baal sur la montagne

l le prouve en jetant du feu par 3 fois

Ce fut redoutable !

 

Evangile ;Jean Baptiste ( Mtt 19,10-13)

Descendant de la montagne, les disciples interrogèrent Jésus : « Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d’abord ? » Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre toute chose à sa place. Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. Et de même, le Fils de l’homme va souffrir par eux. » Alors les disciples comprirent qu’il leur parlait de Jean le Baptiste.

 

Une voix qui crie dans le désert

convertissez vous…comblez les ravins

tout arbre qui ne porte pas de fruit sera jeté au feu (Luc 3, 9)

 

mais tous les deux finalement comprendront que le vrai sauveur

le rédempteur n’est pas celui qui crie

mais le serviteur doux et humble de coeur

un enfant dans une crèche

il ne crie pas

Il ne brisera point le roseau cassé, et il n’éteindra point la mèche qui fume encore ...(Is 42,3)

 

Elie

l’a compris quand il se retira dans une grotte, non à Bethléem mais dans la montagne

Dieu n’était ni dans la tempête ni dans le tremblement de terre; ni dans le feu, mais dans le bruissement d’un souffle ténu. (1rois 19,11-13)

et lorsqu’ il est monté au ciel dans un char de feu , ce n ‘était pas un feu qui le brûlait mais le feu de l’amour qui l’illuminait

 

Jean Baptiste

a compris dans sa prison

C’est en mourant honteusement, la tête sur un plat, au milieu des ricanements

qu’il annoncait le sacrifice de l’Agneau de Dieu

 

Jésus est né dans une crêche

ce jour là ce ne fut pas du feu qui brilla dans la nuit

mais la petite étoile de l’espérance 

 

12345...11