Archive pour la catégorie 'caréme'

Vendredi de la 5é semaine de carême : Vous êtes des dieux (Jn 10, 31-42)

7 avril, 2017

Le pére

 En ce temps-là, de nouveau, des Juifs prirent des pierres pour lapider Jésus. Celui-ci reprit la parole : « J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes qui viennent du Père. Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? »

Jésus  ne fait rien de lui-même (Jn 5,30)

et pourtant il est Dieu « Je suis »

Cliquez ICI 

Tout ce qu’il fait est l’œuvre du père

Jésus ne cesse de se référer au père

de prier le pére

« Notre » Père  

**

Les enfants de Dieu  

Ils lui répondirent : « Ce n’est pas pour une œuvre bonne que nous voulons te lapider, mais c’est pour un blasphème : tu n’es qu’un homme, et tu te fais Dieu. » Jésus leur répliqua : « N’est-il pas écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ?

Puisque nous avons un seul père

nous sommes donc tous des fils de Dieu  

C’est la grande révélation de Jésus

**

Dieu n’est pas  » Celui qui Est »

le « je Suis » depuis des éternités  

le lointain, le terrible, le mystère

il est « Abba »  pére

**

Nous sommes ses enfants  

il nous a façonné à son image

il est comme une mère  qui console ses enfants

Vous serez portés sur les bras, Et caressés sur les genoux. 13Comme un homme que sa mère console, Ainsi je vous consolerai; Vous serez consolés dans Jérusalem. (Is 66,12)

 

vous-etes-des-dieux-300x240

 Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas être abolie.

et Dieu continue à nous façonner

si humblement nous écoutons sa parole

si docilement nous suivons son enseignement

**

Il prend soin de nous comme le bon pasteur

Il nous accueille comme le père de l’enfant prodigue

**

Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : “Tu blasphèmes”, parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”. Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez les œuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. » Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains.

Pourquoi donc refuser d’être les fils d’un tel père !

L’homme est grand

L’homme est respectable

Il est fils de Dieu

**

Le baptême

Il repartit de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où, au début, Jean baptisait ; et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui en déclarant : « Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce que Jean a dit de celui-ci était vrai. » Et là, beaucoup crurent en lui.

Alors qu’il va mourir  

alors qu’on veut le tuer

Jésus se souvient du jour de son baptême au bord du jourdain

quand une voix est venu du ciel

celui-ci est mon fils bien aimé écoutez le

**

Nous aussi !

Nous avons été baptisés

Ce jour là

nous ne sommes pas devenus fils de Dieu

mai il nous a été confirmé

que nous le sommes  vraiment   

Jeudi de la 5é semaine de carême : Abraham a vu mon jour et s’est réjoui (Jn 8,51-59)

6 avril, 2017

En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs : « Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un garde ma parole, jamais il ne verra la mort. » Les Juifs lui dirent : « Maintenant nous savons bien que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : “Si quelqu’un garde ma parole, il ne connaîtra jamais la mort.” Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi sont morts. Pour qui te prends-tu ? » Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”, alors que vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais et, si je dis que je ne le connais pas, je serai comme vous, un menteur. Mais je le connais, et sa parole, je la garde. Abraham votre père a exulté, sachant qu’il verrait mon Jour. Il l’a vu, et il s’est réjoui. » Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n’as pas encore cinquante ans, tu as vu Abraham ! » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham fût, moi, JE SUIS. » Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

 **

Nous avons dans ce récit

tous les acteurs de la passion

une passion qui nous réjouit  

**

Les  Juifs 

En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs : « Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un garde ma parole, jamais il ne verra la mort. » Les Juifs lui dirent : « Maintenant nous savons bien que tu as un démon.

Les juifs rejettent le Verbe

le Verbe fait chair

Ils  veulent sa mort

or Jésus promet la vie

**

Abraham

Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : Si quelqu’un garde ma parole, il ne connaîtra jamais la mort.” Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi sont morts.

Abraham n’est pas mort

ce sont les fils d’Abraham qui meurent

quand ils refusent d’ écouter sa parole

« vous  cherchez à ma tuer  car ma parole ne  trouve pas sa place en vous »   

**

Le pére

Pour qui te prends-tu ? » Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”, alors que vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais et, si je dis que je ne le connais pas, je serai comme vous, un menteur. Mais je le connais, et sa parole, je la garde.

Sa gloire

C’est faire la volonté du père et garder sa parole

comme il le dira à Gethsémani

père non ce que je veux, mais ce que tu veux

Sa gloire  c’est la mort sur la croix

Père l’heure est venue glorifie ton fils(Jn 17)

**

 Abraham votre père a exulté, sachant qu’il verrait mon Jour. Il l’a vu, et il s’est réjoui. »

Abraham le père de la foi

est toujours vivant en ses fils 

et il exulte

 

abraham-235x300

 

Ce n’est pas son fils Isaac (celui qui a ri) qui sera sacrifié  

mais c’est Jésus lui même  

pour que nous ayons la vie

**

Je suis

Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n’as pas encore cinquante ans, tu as vu Abraham ! » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham fût, moi, JE SUIS.

Jésus  en disant « JE SUIS » se dit « Dieu »

Il le dit devant Caïphe qui déchire ses vêtements en entendant ce blasphème

Il le dit devant les gardes qui l’arrêtent à Gethsémani

et qui en tombent à la renverse

Cliquez ICI  

**

 Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

le chapitre 8 de Jean commence avec le récit de la femme adultère

Ce n’est pas elle qui sera lapidée

mais c’est Jésus

Exultons ,réjouissons nous

Le Christ a tout pris sur lui

C’est sa gloire ! 

Mercredi de la 5é semaine du carême . La liberté (Jean 8, 31-42)

5 avril, 2017

En ce temps-là, Jésus disait à ceux des Juifs qui croyaient en lui : « Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. » Ils lui répliquèrent : « Nous sommes la descendance d’Abraham, et nous n’avons jamais été les esclaves de personne. Comment peux-tu dire : “Vous deviendrez libres” ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : qui commet le péché est esclave du péché. L’esclave ne demeure pas pour toujours dans la maison ; le fils, lui, y demeure pour toujours. Si donc le Fils vous rend libres, réellement vous serez libres. Je sais bien que vous êtes la descendance d’Abraham, et pourtant vous cherchez à me tuer, parce que ma parole ne trouve pas sa place en vous. Je dis ce que moi, j’ai vu auprès de mon Père, et vous aussi, vous faites ce que vous avez entendu chez votre père. » Ils lui répliquèrent : « Notre père, c’est Abraham. » Jésus leur dit : « Si vous étiez les enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. Mais maintenant, vous cherchez à me tuer, moi, un homme qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l’a pas fait. Vous, vous faites les œuvres de votre père. » Ils lui dirent : « Nous ne sommes pas nés de la prostitution ! Nous n’avons qu’un seul Père : c’est Dieu. » Jésus leur dit : « Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car moi, c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens. Je ne suis pas venu de moi-même ; c’est lui qui m’a envoyé. »

**  

Libre ou esclave  

Qui commet le péché est esclave du péché…… Si donc le Fils vous rend libres, réellement vous serez libres.

Liberté ! Liberté !

nous voulons la liberté !

la liberté  des enfants de Dieu  

qui produisent les fruits de l’esprit

paix joie ,patience, bonté, amour (Gal 5)

 

la-verite-vous-rendra-libre-300x281

Non ! à l’esclavage du Péché

Non !  aux œuvres de la chair

colère jalousie,envie …(Gal 5)

**

C’est la foi qui nous libère  

Si vous étiez les enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham

Libre comme Abraham  le pére de la foi ,qui quitte tout  

Libre comme les enfants de la fournaise qui ont peur de rien

et ne font confiance qu’en Dieu

Libre comme Paul

« pour lui j’ai accepté de tout perdre au prix du gain suréminent qu’est la connaissance du Christ

« c’est la foi qui nous sauve » (Saint Paul)  

**

Jésus

et pourtant vous cherchez à me tuer, parce que ma parole ne trouve pas sa place en vous.

IL faut nourrir cette foi

Ecouter le Verbe de Dieu

lire l’évangile

**

Sinon on tue Jésus  

il ne vit plus en nous comme il vit en Paul

ce n’est plus moi qui vit …mais c’est le Christ qui vit en moi

ne pas la tuer en ignorant sa parole

Que cette parole vive en nous !

**

Le père

les juifs lui dirent! Nous n’avons qu’un seul Père : c’est Dieu. » Jésus leur dit : « Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car moi, c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens. Je ne suis pas venu de moi-même ; c’est lui qui m’a envoyé. »

Etre vraiment unis autour d’un seul père

« Notre Père »

Ensemble  former  le peuple de Dieu

le peuple d’Abraham

le peuple des croyants

  **

Lecture : Les enfants dans la fournaise (Dn 3,14-95)

Mardi de la 5é semaine de carême :Le serpent d’airain ; Nb( 21, 4-9)

4 avril, 2017

En ces jours-là, les Hébreux quittèrent Hor-la-Montagne par la route de la mer des Roseaux en contournant le pays d’Édom. Mais en chemin, le peuple perdit courage. Il récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! » Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël. Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. » Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront ! » Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

 **

En ces jours-là, les Hébreux quittèrent Hor-la-Montagne par la route de la mer des Roseaux en contournant le pays d’Édom. Mais en chemin, le peuple perdit courage. Il récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! »

 

  L’épreuve du désert

Pour passer de la terre d’Egypte à la terre promise

Dieu éprouve les Hébreux

…une terre promise cela se mérite

…Pour être fils de Dieu ,il faut combattre 

**

Mis les hébreux  sont fatigués

ils n’en peuvent plus d’être dans le désert

il n’ont plus confiance  

ils n’ont plus la foi

**

Nous aussi  ,,, ?

souvent nous sommes fatigués, découragés

on ne comprend pas ce que Dieu veut

Jésus lui-même a aussi été fatigué 

Pére éloigne de moi cette coupe

et non

que ta volonté soit faite

serpent-d'airain Palmagiovanni 

Le serpent

 Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël.

On le connait le serpent !

le menteur  qui a tenté Adam et Eve

et qui leur a dit de refuser le volonté de Dieu

**

Ce n’est pas dDeu qui nous envoie ces morsures brûlantes  

Diue ne punit pas !

Ces morsures sont les conséquences de notre refus

Sans Dieu ,sans confiance ,on perd la paix ,la joie les fruits de l’Esprit

Ces morsures ce sont les morsures  du péché

la colère ,la jalousie ,l’angoisse ,les inquietudes

ces morsures entrainent la mort de la vie spirituelle 

Nous sommes morts

Nous  ne sommes plus des enfants de Dieu

**

 Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. »

Mais qui peut nous sauver ?

Qui peut nous guérir 

nous rendre courage et force

qui peut crucifier à jamais le serpent

l’auteur du mal

**

 Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront ! » Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

 

C’est le serpent qui meurt sur la croix

C’est le Christ qui vit

quand il s’écrie

père je remet mon âme entre tes mains

aprés avoir dit à Gethsémani

père non ce que je veux mais ce que tu veux

**

Regardons la croix

alors nous serons pardonnés

Père pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font

**

Evangile : Jn (8,21-30)

Notre sauveur est Dieu lui même  

Il est le fils de Dieu

car il  fait la volonté du père

je ne fais rien par moi-même, …je fais toujours ce qui lui plaît

Cliquez ICI 

 

4é dimanche de Carême (A) : La résurrection de Lazare . Jn (11, 1‑45)

2 avril, 2017

En ce temps-là, Marthe et Marie, les deux sœurs de Lazare, envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. » Jésus aimait Marthe et sa sœur, ainsi que Lazare. Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura deux jours encore à l’endroit où il se trouvait. Puis, après cela, il dit aux disciples : « Revenons en Judée. »

**        

Les disciples lui dirent : « Rabbi, tout récemment, les Juifs, là-bas, cherchaient à te lapider, et tu y retournes ? » Jésus répondit : « N’y a-t‑il pas douze heures dans une journée ? Celui qui marche pendant le jour ne trébuche pas, parce qu’il voit la lumière de ce monde ; mais celui qui marche pendant la nuit trébuche, parce que la lumière n’est pas en lui. »

Jésus est la  lumière

L’évangile est lumière  

Le monde est ténèbres  

L’évangile  

c’est le renversement des valeurs

le monde à l’envers  

Les derniers seront les premiers

Notre Vie n’est pas la vraie Vie

La mort de notre corps  n’est pas la vraie mort

**

Quelle mort ?

Après ces paroles, il ajouta : « Lazare, notre ami, s’est endormi ; mais je vais aller le tirer de ce sommeil. »Les disciples lui dirent alors : « Seigneur, s’il s’est endormi, il sera sauvé. » Jésus avait parlé de la mort ; eux pensaient qu’il parlait du repos du sommeil. Alors il leur dit ouvertement : « Lazare est mort, et je me réjouis de n’avoir pas été là, à cause de vous, pour que vous croyiez. Mais allons auprès de lui !

Que veux donc dire jésus quand il parle d’abord du sommeil de Lazare puis de sa mort

Quelle est donc cette mort de Lazare ?

De quoi est il mort ?

**

À son arrivée, Jésus trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. (Interruption de la lecture brève) Comme Béthanie était tout près de Jérusalem – à une distance de quinze stades (c’est-à-dire une demi-heure de marche environ) –, beaucoup de Juifs étaient venus réconforter Marthe et Marie au sujet de leur frère. (Suite de la lecture brève) Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison.

**

Mourir c’est vivre sans Dieu 

Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.

Sans Jésus nous mourrons !

mourir  c’est perdre la foi !

mourir c’est manquer d’amour !

mourir c’est refuser le présence de Jésus en nos vies

mourir c’est rejeter Dieu

**

Vivre c’est croire et aimer

Marthe croit

Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »)

**

Marie aime

Ayant dit cela, elle partit appeler sa sœur Marie, et lui dit tout bas : « Le Maître est là, il t’appelle. » Marie, dès qu’elle l’entendit, se leva rapidement et alla rejoindre Jésus. Il n’était pas encore entré dans le village, mais il se trouvait toujours à l’endroit où Marthe l’avait rencontré. Les Juifs qui étaient à la maison avec Marie et la réconfortaient, la voyant se lever et sortir si vite, la suivirent ; ils pensaient qu’elle allait au tombeau pour y pleurer. Marie arriva à l’endroit où se trouvait Jésus. Dès qu’elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit :  

« Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. »

**

Les pleurs

 Quand il vit qu’elle pleurait,

Que de misères en cette vie  terrestre

Que de tristesses pour Marie assoiffée de divin   

**

et que les Juifs venus avec elle pleuraient aussi,

que de jougs pour les juifs esclaves de la loi 

**

Jésus, en son esprit, fut saisi d’émotion, il fut bouleversé, et il demanda : « Où l’avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Seigneur, viens, et vois. » Alors Jésus se mit à pleurer.

Que de peines pour le berger à la recherche de ses brebis

**

 Les Juifs disaient : « Voyez comme il l’aimait ! »

Que d’amour !

 Mais certains d’entre eux dirent : « Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ?

Que de doutes !

 

**

La résurrection

Jésus, repris par l’émotion, arriva au tombeau. C’était une grotte fermée par une pierre. Jésus dit : « Enlevez la pierre. »

Ressusciter c’est ouvrir nos tombes

s’ouvrir au monde

s’ouvrir à nos frères

enlever la pierre qui empêche notre  cœur de battre

**

Marthe, la sœur du défunt, lui dit : « Seigneur, il sent déjà ; c’est le quatrième jour qu’il est là. »

Ne pas aimer

s’enfermer sur soi même

c’est sentir mauvais !

**

 Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. » On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, je te rends grâce parce que tu m’as exaucé. Je le savais bien, moi, que tu m’exauces toujours ; mais je le dis à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. »

 

Lazare

Les linges

Après cela, il cria d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains liés par des bandelettes, le visage enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller.

Le linge c’est le symbole de notre corps mortel et limité

Le jour de Noel Marie emmaillota l’enfant .C’est l’incarnation .Jésus prend notre corps de chair mortel

Le jour de Pâques, ces linges sont déposés dans son tombeau .Jésus quitte notre condition mortelle

**

En étant libéré de ces linges ,Lazare revit !

La vraie vie, la vraie résurrection pour nous

c’est en tout temps

c’est chaque fois que  nous nous libérons des œuvres de la chair : Convoitises envie jalousie ,colére …et en  produisant les fruits de l’Esprit ;Paix, joie, bonté, maitrise de soi  …(Gal 5)

**

La vraie vie c’est voir Dieu

et ne plus avoir le visage enveloppé de bandelettes

 

Mercredi de la 4e semaine de carême : Le jugement et la vie (Jean 5, 17-30)

29 mars, 2017

 

La vie

« Amen, amen, je vous le dis : le Fils ne peut rien faire de lui-même, il fait seulement ce qu’il voit faire par le Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement Car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait. Il lui montrera des œuvres plus grandes encore, si bien que vous serez dans l’étonnement. Comme le Père, en effet, relève les morts et les fait vivre, ainsi le Fils, lui aussi, fait vivre qui il veut

Le père donne la vie

Le fils aussi

Il guérit l’aveugle né

Il guérit le fils du centurion

Il guérit le paralytique de la piscine de Bethesda  

ce sont les 3 premiers récits de cette 4é semaine du carême

**

Le jugement

 Car le Père ne juge personne : il a donné au Fils tout pouvoir pour juger, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père.

C’est le fils qui juge

Il ne condamne  pas

et il nous demande aussi de ne pas juger ,c’est à dire de ne pas condamner

Ne jugez point afin de n’être point jugés, car de la façon dont vous jugez, vous serez jugés, et avec la mesure dont vous mesurez il vous sera mesuré(Mtt 7,1)

 

Notre-damede-Paris-le-jugem

 

Amen, amen, je vous le dis : qui écoute ma parole et croit en Celui qui m’a envoyé, obtient la vie éternelle et il échappe au jugement, car déjà il passe de la mort à la vie

Jésus vient pour nous sauver  

Les sculpteurs du moyen âge l’ont compris quand ils représentaient le jugement sur les portails des cathédrales

Le Christ qui nous juge ,porte sa croix

qui est le signe du pardon

le signe de l’amour

le signe de la vie qui nous est rendu

**

L’heure de l’étonnement

Amen, amen, je vous le dis : l’heure vient – et c’est maintenant – où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront. Comme le Père, en effet, a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d’avoir, lui aussi, la vie en lui-même ; et il lui a donné pouvoir d’exercer le jugement, parce qu’il est le Fils de l’homme. Ne soyez pas étonnés ;

C’est pourtant étonnant

Un tel juge !

Un tel amour !

Un tel pardon !

**

l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix ; alors, ceux qui ont fait le bien sortiront pour ressusciter et vivre, ceux qui ont fait le mal, pour ressusciter et être jugés.

C’est étonnant !

un jour nous ressusciterons

les morts sortiront des tombeaux

ils se lèveront

ils loueront le Père  

la vie aura vaincu la mort

l’amour aura vaincu la haine

**

La volonté du Père

Moi, je ne peux rien faire de moi-même ; je rends mon jugement d’après ce que j’entends, et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas à faire ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. »

étonnant !

Quelle humilité !

Jésus ne peut rien faire

Il ne fait que la volonté du père qui est bon  

**

et il a tendresse d’une mére

Montagnes, éclatez en cris de joie ! Car le Seigneur console son peuple ; de ses pauvres, il a compassion.
Jérusalem disait : « Le Seigneur m’a abandonnée, mon Seigneur m’a oubliée. » Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas.(Is 49, 8)

4é dimanche du carême (A): L’aveugle né

26 mars, 2017

Lecture 1 :Samuel (16, 1b.6‑7.10‑13a)

 Dieu ne regarde pas comme les hommes : les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur.

Nous sommes tous aveugles !

On ne voit que l’apparence  

Dieu connaît les cœurs

mais la foi nous illuminera

**

Lecture 2 : Ephésiens ( 5, 8-14)

Autrefois, vous étiez ténèbres ;maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ;conduisez-vous comme des enfants de lumière
…Réveille-toi, ô toi qui dors,relève-toi d’entre les morts,et le Christ t’illuminera.

Réveillons nous

sortons de nos ténèbres

Ayons la foi

et nous revivrons

La foi c’est l’amour

La foi c’est la vie

**

Evangile : L’aveugle né (Jn 9, 1-41)

Aussi longtemps que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. »

La foi nous illumine

La foi  nous rend la vue

Cliquez ICI 

Jeudi de la 3é semaine de carême. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi (Luc 11, 14-23)

23 mars, 2017

En ce temps-là, Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et les foules furent dans l’admiration. Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges. En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement, auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

 **

Le 3é mardi du carême

les textes nous invitaient à pardonner 70 fois 7 fois  

aujourd’hui nous sommes invités à vivre en communion avec tous nos frères

Celui qui n’est pas avec moi est contre moi  

**

Baal le prince

certains d’entre eux dirent : « C’est par Belzébul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. »

Chez les phéniciens  Belzébul  veut dire « le Baal le prince »

que les juifs ont traduit ,grâce à un jeu de mot par « le seigneur des mouches »

**

C’est celui qui sème la zizanie

la division

Il est superbement « clivant » »selon le terme très utilisé en ce moment par nos hommes politiques

**

Le doigt de Dieu

Si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.

Saint Matthieu le dit

Si c’est par l’Esprit de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le Royaume de Dieu est arrivé jusqu’à vous.

(Matthieu 12.28)

Le doigt de Dieu c’est donc l’Esprit saint

qui donne des fruits savoureux

les fruits du jardin de Dieu

les fruits du royaume

amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi ;(Gal 5,12)

**

 La force

Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité

grâce à ces fruits l’homme est fort ,bien armé

Il ne craint rien  

Il vit en paix

**

 Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement, auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé

Sans l’Esprit ce n’est que ruine

et misère  

Fini la liberté !

Fini la dignité

Restent  les œuvres de la chair  

libertinage, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions, envie, beuveries, ripailles(Gal 5, 20)

 

Bloch--celui-n'est-pas-avec

La communion

 Celui qui n’est pas avec moi est contre moi

Etre avec le Christ

c’est être en communion avec nos frères

Etre avec le Christ

 c’est avoir le même père

**

 celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

Sans le christ

Sans Amour

notre vie est inutile  

**

Lecture :Jérémie (7, 23-28)

Voici l’ordre que j’ai donné à vos pères : « Écoutez ma voix : je serai votre Dieu, et vous, vous serez mon peuple

Ecoutons donc la voix du Seigneur

et soyons unis

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le ! » (Mtt 17,1-9)

Mercredi de la 3é semaine de carême : Pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi

22 mars, 2017

 

Evangile (Mtt.5,17-19)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. »

**

Le projet de Dieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.. »

Jésus est venu accomplir la loi

et l’accomplissement de la loi c’est l’amour  

**

L’accomplissement du projet de Dieu  

c’est l’épanouissement de l’homme

 Que tous ,nous soyons unis autour d’un seul père !

Que tous ,nous retrouvions la dignité des fils de Dieu !

**

Nous exprimons ce désir  chaque jour  au cours de la messe

quand le prêtre met une goutte d’eau dans le calice

« Comme cet eau se mêle au vin puissions nous être unis à la divinité de celui qui a pris notre humanité » 

**

Vivre de la Parole 

 

iota

Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise

S’imprégner de cette parole

lire l’évangile

la méditer

ne pas négliger un seul iota ,un seul trait

et ensuite en vivre

**

L’humilité

 Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux

C’est trop !

Soyons humbles

on ne peut être parfait !

**

Soyons humbles

Le Christ seul sur la croix peut accomplir pour nous cette loi

Lui seul  peut nous sauver

Ayons foi en lui

**

Tel est le projet de Dieu

un Dieu si proche de nous

 

Lecture  (Dt.4, 1.5-9) 

un Dieu si proche de nous

Cliquez ICI

 

3é dimanche de carême (A) :La samaritaine

19 mars, 2017

Lecture 1 :  Le Monde a soif (Exode 7, 3‑7)

En ces jours-là, dans le désert, le peuple, manquant d’eau, souffrit de la soif. Le seigneur dit à Moïse  Tu frapperas le rocher, il en sortira de l’eau, et le peuple boira ! »

**

Lecture 2 :  (Rm 5, 1-2.5-8)

« L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné »

**

 Evangile : (Jean 4, 5‑42)

En ce temps-là, Jésus arriva à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph. Là se trouvait le puits de Jacob.

Jacob a lutté avec l’ange pour connaître le nom de Dieu

Cliquez ICI

Jacob était  un homme de foi

un homme de Dieu

il avait soif

il voulait boire à la source

l’eau vive de la parole divine

 

Samaritaine-Duccio

 Jésus, fatigué par la route, s’était donc assis près de la source. C’était la sixième heure, environ midi. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. »

Jésus aussi a soif de notre amour  

Il nous prie

Il nous supplie

Il nous demande à boire

**

Etonnant !

Quelle humilité

Il respecte notre liberté

Il n’oblige pas    

Lui Dieu ,prie l’homme

c’est le monde à l’envers !

« Ce qui est en haut est en bas .ce qui est en bas est en haut »

c’est l’évangile

**

En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter des provisions. La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » – En effet, les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains.

Mais nous !

Aimons nous ?

Surtout pas les étrangers  

surtout pas les juifs

**

On veut bien aimer

mais pas tous

On se méfie

**

Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : “Donne-moi à boire”, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. » Elle lui dit : « Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond. D’où as-tu donc cette eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »

Croyons !

Ayons la foi !

Faisons confiance  

Jésus  est don

Il connaît au plus profond  notre âme

Il sait ce dont nous avons besoin

Il connaît le fond de notre puits

ce qu’il ya de plus profond en nous

**

Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle. » La femme lui dit : « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif, et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. »

Lui seul peut étancher

notre soif de vérité

notre soif d’amour

Cliquez ICI  

**

Baal

Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. » La femme répliqua : « Je n’ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari : des maris, tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ; là, tu dis vrai. »

Baal  veut dire « mon bien aimé » ou « mon mari »

Ces faux dieux sont légions

l’argent, les idéologies néfastes ,la luxure …

Que de déceptions !

Aucun ..aucun de ces faux dieux ne petit étancher notre soif

C’est pourquoi la samaritaine finit par dire

Je n’ai point de mari

Ils m’ont tous déçu

Où Donc est la vérité ?

Où donc est l’amour ?

**

 La femme lui dit :
 Seigneur, je vois que tu es un prophète !… Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. » Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père. Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »

Le christ est vérité

Ce n’est pas la loi qui sauve

C’est l’esprit de foi

l’esprit d’amour  

Ce ne sont pas les rites et les sacrifices dans le temple qui sauvent

c’est l’amour

**

 La femme lui dit : « Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. » Jésus lui dit : « Je le suis, moi qui te parle. »

Puissions nous avoir la foi !

**

La femme, laissant là sa cruche, revint à la ville et dit aux gens : « Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-il pas le Christ ? » Ils sortirent de la ville, et ils se dirigeaient vers lui.

Une foi si grande que nous sachions la partager

Oui ! vraiment !

 le Christ est amour

le Christ  est Vérité

 

12345...8