Archive pour la catégorie 'caréme'

5é samedi de carême : Rassembler dans l’unité tous les enfants de Dieu (Jean 11, 45-57)

27 mars, 2021

En ce temps-là, quand Lazare fut sorti du tombeau, beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui. Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens pour leur raconter ce qu’il avait fait. Les grands prêtres et les pharisiens réunirent donc le Conseil suprême ; ils disaient : « Qu’allons-nous faire ? Cet homme accomplit un grand nombre de signes. Si nous le laissons faire, tout le monde va croire en lui, et les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. » Alors, l’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit : « Vous n’y comprenez rien ; vous ne voyez pas quel est votre intérêt : il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. » Ce qu’il disait là ne venait pas de lui-même ; mais, étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus allait mourir pour la nation ; et ce n’était pas seulement pour la nation, c’était afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés.À partir de ce jour-là, ils décidèrent de le tuer. C’est pourquoi Jésus ne se déplaçait plus ouvertement parmi les Juifs ; il partit pour la région proche du désert, dans la ville d’Éphraïm où il séjourna avec ses disciples. Or, la Pâque juive était proche, et beaucoup montèrent de la campagne à Jérusalem pour se purifier avant la Pâque. Ils cherchaient Jésus et, dans le Temple, ils se disaient entre eux : « Qu’en pensez-vous ? Il ne viendra sûrement pas à la fête ! » Les grands prêtres et les pharisiens avaient donné des ordres : quiconque saurait où il était devait le dénoncer, pour qu’on puisse l’arrêter.

  

La passion ?

c’est un amour fou

Dieu nous aime à la folie

la folie de la croix

sagesse de Dieu

**

Mourir pour nous justifier  

nous rendre la dignité des fils de Dieu que nous avons perdu par nos fautes

et avant de mourir, il s’est d’abord retiré au bord du Jourdain avec ses disciples  (Jn19,42)

en mémoire de jean Baptiste  qui l’avait présenté  en disant  

Voici l’agneau de dieu  qui enlève les péchés du monde

 

Carême-2021-5é-samedi

 

Mourir aussi  pour nous rassembler

les bras en croix

les bras ouverts

« Qu’ils soient un ! »

ce sera la grande  prière du jeudi saint

 

et ce jour là

tandis que les pharisiens  se disputent et veulent le tuer  

il ne va plus au bord du Jourdain

mais il se retire dans le désert

comme au début de son apostolat

 

Mais cette fois ci il ne parle plus avec le diable

celui qui nous divise  

il parle avec son père pour nous unir

la prière du jeudi saint

Que  tous soient un comme toi, Père,

tu es en moi et que je suis en toi, qu’ils soient en nous eux aussi,

 qu’ils soient un comme nous sommes un, 

moi en eux comme toi en moi, pour qu’ils parviennent à l’unité parfaite

**

il s’offre en victime

Il faut mieux qu’un  seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas

Il s’offre en victime

afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés

 **

la fête

Pendant ce temps là ,la foule  de Jérusalem ne parle que de lui

il ne viendra pas à la fête

 

Oui !il sera là !

le jour de Pâques

Il  ressuscitera  

 

Avec lui nous ressusciterons ,

mais auparavant avec lui il faut mourir

le suivre  sur la route du calvaire

renoncer à nous Même

aus service de tous nos frères

 

et à,la fin des temps nous serons enfin tous rassemblés 

en chantant en  l’honneur de l »agneau de Dieu 

**

Lecture ( Ézékiel 37, 21-28)

Je les rassemblerai de partout et les ramènerai sur leur terre…., je les purifierai. Alors ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu… Je conclurai avec eux une alliance de paix, une alliance éternelle…………..je les  rétablirai, je les multiplierai, je mettrai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours……….. Ma demeure sera chez eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.

5é vendredi de carême : Vous êtes des dieux (Jean 10, 31-42)

26 mars, 2021

En ce temps-là, de nouveau, des Juifs prirent des pierres pour lapider Jésus. Celui-ci reprit la parole : « J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes qui viennent du Père. Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? » Ils lui répondirent : « Ce n’est pas pour une œuvre bonne que nous voulons te lapider, mais c’est pour un blasphème : tu n’es qu’un homme, et tu te fais Dieu. » Jésus leur répliqua : « N’est-il pas écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ? Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas être abolie. Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : “Tu blasphèmes”, parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”. Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez les œuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. » Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains.Il repartit de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où, au début, Jean baptisait ; et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui en déclarant : « Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce que Jean a dit de celui-ci était vrai. » Et là, beaucoup crurent en lui.

 

La passion

c’est  un Amour fou

la passion  de Dieu pour les hommes qu’il a créé

en faisant de nous des fils de Dieu

 

Carême-2021-5é-Vendredi

 

 N’est-il pas écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ?(ps 82,6)

et ailleurs

vous êtes  des êtres divins (ps 58,2)

  

 Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait .

 C’est inouï !

Jésus non  seulement est fils de Dieu

mais il veut nous rendre notre dignité de fils  que nous avons perdu par nos fautes

 

Nous le disons  chaque jour au cours des célébrations eucharistiques  

« Comme cet eau se mêle au vin puissions nous être unis à la divinité de celui qui a a pris notre humanité »  

 

Les pharisiens  sont furieux

Tu blasphèmes !

on les comprend !

 

Son œuvre

Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez les œuvres

il s’est abaissé,
devenant obéissant jusqu’à la mort,
à la mort sur une croix.
C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé

 

Mystère du calvaire

le corps de Jésus est crucifié ,meurtri

pour que nous retrouvions notre dignité  

et qu’à notre tour, nous soyons   relevé

 

Le centurion  au pied de la croix  

émerveille  s’écrit  

cet homme est vraiment le fils de Dieu

Jésus  notre frère a pris sur lui touts nos blessures  

tandis que Marie ,debout, est devenue notre mère

**

Le Jourdain

Jésus repartit de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où, au début, Jean baptisait

Allons au bord du Jourdain

reconnaître nos fautes 

et rendre grâce

à l’ agneau de Dieu

qui enléve  les péchés du monde

 

Lecture : Il a délivré le malheureux (Jérémie 20, 10-13)

Moi, Jérémie, j’entends les calomnies de la foule : « Dénoncez-le ! Allons le dénoncer, celui-là, l’Épouvante-de-tous-côtés. » Tous mes amis guettent mes faux pas, ils disent : « Peut-être se laissera-t-il séduire… Nous réussirons, et nous prendrons sur lui notre revanche ! » Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable : mes persécuteurs trébucheront, ils ne réussiront pas. Leur défaite les couvrira de honte, d’une confusion éternelle, inoubliable. Seigneur de l’univers, toi qui scrutes l’homme juste, toi qui vois les reins et les cœurs, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause.

Chantez le Seigneur, louez le Seigneur : il a délivré le malheureux de la main des méchants. 

5é Mercredi : La fournaise (Daniel 3, 14-95)

24 mars, 2021

En ces jours-là, le roi Nabucodonosor parla ainsi : « Est-il vrai, Sidrac, Misac et Abdénago, que vous refusez de servir mes dieux et d’adorer la statue d’or que j’ai fait ériger ? Êtes-vous prêts, maintenant, à vous prosterner pour adorer la statue que j’ai faite, quand vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments ? Si vous n’adorez pas cette statue, vous serez immédiatement jetés dans la fournaise de feu ardent ; et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main ? » Sidrac, Misac et Abdénago dirent au roi Nabucodonosor : « Ce n’est pas à nous de te répondre. Si notre Dieu, que nous servons, peut nous délivrer, il nous délivrera de la fournaise de feu ardent et de ta main, ô roi. Et même s’il ne le fait pas, sois-en bien sûr, ô roi : nous ne servirons pas tes dieux, nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as érigée. » Alors Nabucodonosor fut rempli de fureur contre Sidrac, Misac et Abdénago, et son visage s’altéra. Il ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu’à l’ordinaire. Puis il ordonna aux plus vigoureux de ses soldats de ligoter Sidrac, Misac et Abdénago et de les jeter dans la fournaise de feu ardent. Le roi Nabucodonosor les entendit chanter. Stupéfait, il se leva précipitamment et dit à ses conseillers : « Nous avons bien jeté trois hommes, ligotés, au milieu du feu ? » Ils répondirent : « Assurément, ô roi. » Il reprit : « Eh bien moi, je vois quatre hommes qui se promènent librement au milieu du feu, ils sont parfaitement indemnes, et le quatrième ressemble à un être divin. » Et Nabucodonosor s’écria : « Béni soit le Dieu de Sidrac, Misac et Abdénago, qui a envoyé son ange et délivré ses serviteurs ! Ils ont mis leur confiance en lui, et ils ont désobéi à l’ordre du roi ; ils ont livré leur corps plutôt que de servir et d’adorer un autre dieu que leur Dieu. »

 

Carême-2021-5é-Mercredi

 

La fournaise

Les 3 jeunes  dans le fournaise

chantent en présence d’un ange

 

Ce sont des fils  d’Abraham

Ils ont confiance !Ils ont la foi !

Paul et Silas  aussi chantaient en prison   

ils avaient la foi

**

Evangile : La vérité vous rendra libre (Jean 8, 31-42)

En ce temps-là, Jésus disait à ceux des Juifs qui croyaient en lui : « Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. » Ils lui répliquèrent : « Nous sommes la descendance d’Abraham, et nous n’avons jamais été les esclaves de personne. Comment peux-tu dire : “Vous deviendrez libres” ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : qui commet le péché est esclave du péché. L’esclave ne demeure pas pour toujours dans la maison ; le fils, lui, y demeure pour toujours. Si donc le Fils vous rend libres, réellement vous serez libres. Je sais bien que vous êtes la descendance d’Abraham, et pourtant vous cherchez à me tuer, parce que ma parole ne trouve pas sa place en vous. Je dis ce que moi, j’ai vu auprès de mon Père, et vous aussi, vous faites ce que vous avez entendu chez votre père. » Ils lui répliquèrent : « Notre père, c’est Abraham. » Jésus leur dit : « Si vous étiez les enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. Mais maintenant, vous cherchez à me tuer, moi, un homme qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l’a pas fait. Vous, vous faites les œuvres de votre père. » Ils lui dirent : « Nous ne sommes pas nés de la prostitution ! Nous n’avons qu’un seul Père : c’est Dieu. » Jésus leur dit : « Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car moi, c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens. Je ne suis pas venu de moi-même ; c’est lui qui m’a envoyé. »

 

Jésus aussi est dans la fournaise

C’est le temps de sa passion   

On le rejette

vous cherchez à me tuer, parce que ma parole ne trouve pas sa place en vous.

 

Mais Jésus est en paix

Il a confiance    

son père est avec lui

Je dis ce que j’ai vu auprès de mon Père,

 

Ce sont les pharisiens qui sont en rage

comme Nabucodonosor

« Si vous étiez les enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham.

Ce sont des orgueilleux

ils se croient puissants

et n’ont pas confiance en Dieu

 

Jésus est un humble

il fait la volonté de son père  

 Je ne suis pas venu de moi-même ; c’est lui qui m’a envoyé

 

Marie aussi le jour de l’annonciation

était une vraie  fille d’Abraham

elle a fait confiance

et au pied de a croix… dans la fournaise

 elle est restée debout

 

et Nous ?

C’est le  covid, la détresse  

Restons debout!

ayons la foi

la vérité vous rendra libres

5é mardi de carême : Le serpent d’airain (Nombres (21, 4-9)

23 mars, 2021

En ces jours-là, les Hébreux quittèrent Hor-la-Montagne par la route de la mer des Roseaux en contournant le pays d’Édom. Mais en chemin, le peuple perdit courage. Il récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! » Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël. Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. » Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront ! » Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie 

 

Carême-2021-5é-Mardi

 

Le serpent d’airain  

le serpent des origines

en bronze

Le serpent qui nous  mord

quand nous murmurons

et que nous négligeons la parole de Dieu

Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! »

**

Reconnaissons nos fautes  

Regardons le serpent en face

il n’est que mensonge !

en bronze, sans vie

 

Regardons le !

et rejetons le

Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

 

Evangile : Vous comprendrez que JE SUIS  (Jean 8, 21-30)

 En ce temps-là, Jésus disait aux Pharisiens : « Je m’en vais ; vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. » Les Juifs disaient : « Veut-il donc se donner la mort, puisqu’il dit : “Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ? » Il leur répondit : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, Je suis, vous mourrez dans vos péchés. » Alors, ils lui demandaient : « Toi, qui es-tu ? » Jésus leur répondit : « Je n’ai pas cessé de vous le dire. À votre sujet, j’ai beaucoup à dire et à juger. D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité, et ce que j’ai entendu de lui, je le dis pour le monde. » Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père. Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. » Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui.

 

Mais qui donc peut nous sauver de ces morsures

nous rendre la vie

sinon Dieu seul ?

Dieu seul peut pardonner

 

C’est la foi qui nous sauve

non la foi en un serpent de bronze

mais  la foi en un sauveur ,incarné

avec un cœur  de chair

un coeur brulant  

 

et c’est avec force que Jésus déclare  

si vous ne croyez pas que moi JE SUIS  vous mourrez dans vos péchés. »

 Il vient d’ailleurs

 Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut…

 envoyé par le père des cieux et non  par le serpent menteur

Celui qui m’a envoyé dit la vérité,

 

et ce que j’ai entendu de lui, je le dis pour le monde. »

Dieu est Amour

 Il ne le dit pas seulement ,il le prouve

Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS,

non seulement « celui qui Est »  Yahwé

mais surtout « celui qui aime »

 

il ne fait qu’Un avec le père  

 je ne fais rien de moi-même;… Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul,

 

Cet  amour de Dieu

on ne peut le comprendre vraiment

non seulement en regardant les merveilles de la création  

mais surtout

en regardant la croix

comme le centurion émerveillé qui s’écrie

vraiment cet homme est le fils de Dieu !

 

il est le chemin ,la vérité ,la vie

un cœur de chair

et non un cœur de bronze  

5é Lundi de carême :La femme adultère (Jean 8, 1-11)

22 mars, 2021

 En ce temps-là, Jésus s’en alla au mont des Oliviers. Dès l’aurore, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s’assit et se mit à enseigner. Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu’on avait surprise en situation d’adultère. Ils la mettent au milieu, et disent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, que dis-tu ? » Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus s’était baissé et, du doigt, il écrivait sur la terre. Comme on persistait à l’interroger, il se redressa et leur dit : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. » Il se baissa de nouveau et il écrivait sur la terre. Eux, après avoir entendu cela, s’en allaient un par un, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme toujours là au milieu. Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-ils donc ? Personne ne t’a condamnée ? » Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

 

Carême-2021--5é-Lundi

 

La femme adultère 

le plus grave dans cette histoire

ce n’est pas la faute de la femme adultère

c’est la haine ,la méchanceté     

qui régne dans le monde

et souvent même au nom de la loi

**

Tous nous jugeons ,nous condamnons ,nous jetons la pierre

Examinons nous !

Combien de fois chaque jour nous portons des jugements sur les autres ?

Combien de pierres avons-nous jeté ?

 **

Jésus ne vient  pas condamner mais sauver

 Jésus s’était baissé.

comme le bon samaritain il s’est abaissé

pour soigner nous âmes blessées

 

il ne condamnait pas    

 il gardait le silence

il écoutait

 

du doigt, il écrivait sur la terre

Jésus écrit

C’est la seule fois dans l’évangile    

Il n’écrit pas sur des tables de pierre

 comme au Sinaï

au milieu des éclairs et de l’orage

 

Humblement ,un genoux à terre

il écrivait avec son doigt  

Le doigt de Dieu c’est l’Esprit saint

le souffle  de vie des origines

le souffle qui rend la vie ,la joie ,la paix

 

Que pouvait il écrire ?

sinon ce qu’il a toujours dit

le seul commandement de la nouvelle alliance

Aimez vous les uns ,les autres

Fratelli Tutti !Tous frères

Tous Un !  

**

Comme Jésus pardonnons  

 Femme, Personne ne t’a condamnée ? » Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

 **

Lecture : Suzanne ( Daniel 13, 1-62)

Elle fut jugé et condamnée par des juges hypocrites  

  Tout en pleurs, Suzanne leva les yeux vers le ciel, car son cœur était plein de confiance dans le Seigneur.  ..elle cria d’une voix forte : « Dieu éternel, toi qui pénètres les secrets, toi qui connais toutes choses avant qu’elles n’arrivent, tu sais qu’ils ont porté contre moi un faux témoignage. Voici que je vais mourir, sans avoir rien fait de tout ce que leur méchanceté a imaginé contre moi. …Le Seigneur entendit sa voix.   Dieu éveilla l’esprit de sainteté chez un tout jeune garçon nommé Daniel, qui se mit à crier d’une voix forte :..ces gens-là ont porté contre elle un faux témoignage. »

Alors toute l’assemblée poussa une grande clameur et bénit Dieu qui sauve ceux qui espèrent en lui.

5é dimanche de carême(B) : Père glorifie ton nom (Jean 12, 20-33)

21 mars, 2021

 En ce temps-là, il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque. Ils abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. » Philippe va le dire à André, et tous deux vont le dire à Jésus. Alors Jésus leur déclare : « L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié. Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.Maintenant mon âme est bouleversée. Que vais-je dire ? “Père, sauve-moi de cette heure” ? – Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci ! Père, glorifie ton nom ! » Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. » En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient : « C’est un ange qui lui a parlé. » Mais Jésus leur répondit : « Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix, mais pour vous. Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

 

Glorifie  ton fils

 « L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.

c’est déjà l’heure de la passion qui est annoncée  

l’heure de rassembler  les brebis perdues

les hommes de toutes  nations , qu’ils soient juifs, grecs ou autres  

 

C’est la  prière  de Jésus prononcée  le soir du jeudi saint

Père l’heure est venue, glorifie ton fils (Jn 17,1)  

 Que tous soient UN

si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit

Carême-2021-5é-Dimanche-B

l’angoisse

Que vais-je dire ? “Père, sauve-moi de cette heure” ? – Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci

Déjà Jésus ressent l’angoisse de Gethsémani

 mais déjà il s’offre  de tout son cœur ,pour la gloire de son pére

Père, glorifie ton nom ! »

car le père et le fils ne font qu’un

Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. »

 **

Le jugement

C’était un coup de tonnerre. …

semblables aux bruit des 7 trompettes de  l’apocalypse

 Maintenant a lieu le jugement de ce monde ;

le jour du grand pardon

les croyants seront justifiés  par la mort du Sauveur  

 

le jour du grand rassemblement

quand j’’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. »

Tous UN

 **

Lecture 1 :Un nouvelle  alliance  (Jérémie (31, 31-34)

Voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où je conclurai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une alliance nouvelle. Ce ne sera pas comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs pères, le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte : mon alliance, c’est eux qui l’ont rompue, alors que moi, j’étais leur maître – oracle du Seigneur. Mais voici quelle sera l’alliance que je conclurai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés – oracle du Seigneur. Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Ils n’auront plus à instruire chacun son compagnon, ni chacun son frère en disant : « Apprends à connaître le Seigneur ! » Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu’aux plus grands – oracle du Seigneur.

  Je pardonnerai leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés.

Le fils de l’homme est glorifié

et avec lui tous les enfants des hommes

.**

 Lecture 2   Glorifié car Obéissant (Hébreux (5, 7-9)

Le Christ, pendant les jours de sa vie dans la chair, offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de son grand respect. Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance et, conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel.

 **

Glorifié  pour la gloire de Dieu le père  car

il s’est montré obéissant

jusqu’à la mort, la mort sur une croix.

C’est pourquoi Dieu l’a élevé à la plus haute place

et lui a donné le nom supérieur à tout autre nom.

… ett que tous reconnaissent publiquement :

« Le Seigneur, c’est Jésus Christ,

pour la gloire de Dieu le Père. »

(Ph 2,8)

Par le mystère de la croix

le père est glorifiè

les fils de l’homme est glorifié  

et par lui  les enfants des  homme sont glorifiés

et obtiennent  les salut éternel

Tous unis …Tous UN !

 

4é samedi de carême : Les gardiens du temple (Jean 7, 40-53)

20 mars, 2021

En ce temps-là, Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : « C’est vraiment lui, le Prophète annoncé ! » D’autres disaient : « C’est lui le Christ ! » Mais d’autres encore demandaient : « Le Christ peut-il venir de Galilée ? L’Écriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village de David, que vient le Christ ? » C’est ainsi que la foule se divisa à cause de lui. Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui. Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens, qui leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? » Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! » Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ? Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ? Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! »Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était allé précédemment trouver Jésus, leur dit : « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? » Ils lui répondirent : « Serais-tu, toi aussi, de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! » Puis ils s’en allèrent chacun chez soi.

 

Lire les Ecritures

Le Christ peut-il venir de Galilée ? L’Écriture ne dit-elle pas que c’est de de Bethléem,  que vient le Christ ? »

 Lire les Ecritures

avec un cœur pur  

Ecouter le Verbe de Dieu avec respect

non en en critiquant  

mais ave foi et amour

 

Carême-2021-4é-samedi

 

Les gardiens du temple

Les gardes revinrent auprès des grands prêtres qui leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? »

le temple c’est le corps du Christ

«  Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. »(Jn2,19)

 **

Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! »

les gardiens du temple ce sont le croyants

ceux qui au pied de la croix

sont  émerveillés

et qui s’écrient  comme le centurion

« vraiment cet homme est  le fils de Dieu

 

Nicodéme

Nicodème dit alors  « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ?

Lui aussi  sera  au pied de la croix

Il verra ce que Jésus a fait !

Il verra l’agneau de Dieu  

**

Lecture : Un agneau docile  (Jérémie11, 18-20)

« Seigneur, tu m’as fait savoir, et maintenant je sais, tu m’as fait voir leurs manœuvres. Moi, j’étais comme un agneau docile qu’on emmène à l’abattoir, et je ne savais pas qu’ils montaient un complot contre moi. Ils disaient : “Coupons l’arbre à la racine, retranchons-le de la terre des vivants, afin qu’on oublie jusqu’à son nom.” Seigneur de l’univers, toi qui juges avec justice, qui scrutes les reins et les cœurs, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause.

 

J’étais comme un agneau docile qu’on emmène à l’abattoir

pour notre Salut

 

Il scrutes les reins et les cœurs,

Jésus  purifie nos cœurs

Jésus  nous justifie par sa mort !

se faisant obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix

Quelle merveille !

« jamais un homme n’a parlé et agi  de la sorte « 

 

4éJeudi de carême :La colère de Dieu ? (Exode 32, 7-14)

18 mars, 2021

En ces jours-là, le Seigneur parla à Moïse : « Va, descends, car ton peuple s’est corrompu, lui que tu as fait monter du pays d’Égypte. Ils n’auront pas mis longtemps à s’écarter du chemin que je leur avais ordonné de suivre ! Ils se sont fait un veau en métal fondu et se sont prosternés devant lui. Ils lui ont offert des sacrifices en proclamant : “Israël, voici tes dieux, qui t’ont fait monter du pays d’Égypte.” »Le Seigneur dit encore à Moïse : « Je vois que ce peuple est un peuple à la nuque raide. Maintenant, laisse-moi faire ; ma colère va s’enflammer contre eux et je vais les exterminer ! Mais, de toi, je ferai une grande nation. »Moïse apaisa le visage du Seigneur son Dieu en disant : « Pourquoi, Seigneur, ta colère s’enflammerait-elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Égypte par ta grande force et ta main puissante ? Pourquoi donner aux Égyptiens l’occasion de dire : “C’est par méchanceté qu’il les a fait sortir ; il voulait les tuer dans les montagnes et les exterminer à la surface de la terre” ? Reviens de l’ardeur de ta colère, renonce au mal que tu veux faire à ton peuple. Souviens-toi de tes serviteurs, Abraham, Isaac et Israël, à qui tu as juré par toi-même : “Je multiplierai votre descendance comme les étoiles du ciel ; je donnerai, comme je l’ai dit, tout ce pays à vos descendants, et il sera pour toujours leur héritage.” »Le Seigneur renonça au mal qu’il avait voulu faire à son peuple.

 

Carême-2021-4é-Jeudi

 

La colère de Dieu ?

Ma colère va s’enflammer contre eux

Dieu ne se met jamais en colère

C’est Moise qui, au nom de la loi, se met  en colère

Dieu est tendresse 

  Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas (Isaïe 49, 15)

**

Il est notre pére 

C’est par  amour qu’il il a conduit son peuple dans le désert  pour le libérer de l’esclavage

Il nous conduit parfois  sur des chemins  difficiles

pour nous délivrer de nos idoles

de nos veaux d’or 

de nos supermarchés où les foules se ruent le dimanche au lieu de se rendre au temple

Il nous confine ! 

 

C’est alors que nous nous mettons en colère

en parlant  de la colère de Dieu  

et nous disons comme les  Egyptiens  

C’est par méchanceté qu’il les a fait sortir; il voulait les tuer dans les montagnes et les exterminer à la surface de la terre” ? 

Mais Dieu est fidéle .Il a toujours tenu ses promesses

 Souviens-toi de tes serviteurs, Abraham, Isaac et Israël, à qui tu as juré par toi-même : “Je multiplierai votre descendance comme les étoiles du ciel

**

 Evangile ; Le témoignage  (Jean 5, 31-47)

En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs : « Si c’est moi qui me rends témoignage, mon témoignage n’est pas vrai ; c’est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu’il me rend est vrai. Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean le Baptiste, et il a rendu témoignage à la vérité. Moi, ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage, mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés. Jean était la lampe qui brûle et qui brille, et vous avez voulu vous réjouir un moment à sa lumière. Mais j’ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir ; les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m’a envoyé. Et le Père qui m’a envoyé, lui, m’a rendu témoignage. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez jamais vu sa face, et vous ne laissez pas sa parole demeurer en vous, puisque vous ne croyez pas en celui que le Père a envoyé. Vous scrutez les Écritures parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ; or, ce sont les Écritures qui me rendent témoignage, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! La gloire, je ne la reçois pas des hommes ; d’ailleurs je vous connais : vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu. Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; qu’un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous le recevrez ! Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ? Ne pensez pas que c’est moi qui vous accuserai devant le Père. Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c’est à mon sujet qu’il a écrit. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? »

 

Le témoignage

 Si c’est moi qui me rends témoignage, mon témoignage n’est pas vrai

Jésus est le plus humble des hommes

le Fils ne peut rien faire de lui-même,

Sans son père il ne peut rien

il ne peut donc se vanter

**

 Jean le Baptiste,  a rendu témoignage

Jean était la lampe qui brûle et qui brille,

,mais ce n’est qu’un homme

 **

Le père 

Ce sont les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir ;

C’est le père  qui envoie son fils pour nous sauver

C’est le père qui  dans sa bonté  guérit  les malades

car le père et le fils ne font qu’un

 

 Les Écritures me rendent témoignage,

 

Je suis venu au nom de mon Père,

obéissant jusqu‘à la mort et la mort de le croix   

et  vous ne me  croyez pas

qu’un autre vienne en son propre nom,

il se vante ,il vous commande

il  vous parle de gloire , celui-là, vous le recevrez !

 

Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ?

4é Mercredi de carême :Une femme peut elle oublier son nourrisson ? (Isaïe 49, 8-15)

17 mars, 2021

Ainsi parle le Seigneur : Au temps favorable, je t’ai exaucé, au jour du salut, je t’ai secouru. Je t’ai façonné, établi, pour que tu sois l’alliance du peuple, pour relever le pays, restituer les héritages dévastés et dire aux prisonniers : « Sortez » ! aux captifs des ténèbres : « Montrez-vous » ! Au long des routes, ils pourront paître ; sur les hauteurs dénudées seront leurs pâturages. Ils n’auront ni faim ni soif ; le vent brûlant et le soleil ne les frapperont plus. Lui, plein de compassion, les guidera, les conduira vers les eaux vives. De toutes mes montagnes, je ferai un chemin, et ma route sera rehaussée.  Les voici : ils viennent de loin, les uns du nord et du couchant, les autres des terres du sud. Cieux, criez de joie ! Terre, exulte ! Montagnes, éclatez en cris de joie ! Car le Seigneur console son peuple ; de ses pauvres, il a compassion. Jérusalem disait : « Le Seigneur m’a abandonnée, mon Seigneur m’a oubliée. » Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas.

 **

La tendresse du père

Le covid, le confinement…  

N’ayons pas peur !

confiance !

 

Carême-2021-4é-Mercredi

 

Dieu est « Notre père »

Il  est  plein de compassion,..il  nous conduira vers les eaux vives…Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas

 « Qu’ est que l’homme pour que tu en prennes souci

un fils d’homme pour que tu pense à lui ? » 

Il nous aime comme un pére

Quand il nous a créé ,il vit que cela était trés bon 

« Quelle  est la nation qui a un Dieu aussi  proche de nous »

**

Evangile :Jean (5, 17-30)

En ce temps-là, après avoir guéri le paralysé un jour de sabbat, Jésus déclara aux Juifs : « Mon Père est toujours à l’œuvre, et moi aussi, je suis à l’œuvre. » C’est pourquoi, de plus en plus, les Juifs cherchaient à le tuer, car non seulement il ne respectait pas le sabbat, mais encore il disait que Dieu était son propre Père, et il se faisait ainsi l’égal de Dieu.
Jésus reprit donc la parole. Il leur déclarait : « Amen, amen, je vous le dis : le Fils ne peut rien faire de lui-même, il fait seulement ce qu’il voit faire par le Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement. Car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait. Il lui montrera des œuvres plus grandes encore, si bien que vous serez dans l’étonnement. Comme le Père, en effet, relève les morts et les fait vivre, ainsi le Fils, lui aussi, fait vivre qui il veut. Car le Père ne juge personne : il a donné au Fils tout pouvoir pour juger, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui ne rend pas honneur au Fils ne rend pas non plus honneur au Père, qui l’a envoyé. Amen, amen, je vous le dis : qui écoute ma parole et croit en Celui qui m’a envoyé, obtient la vie éternelle et il échappe au jugement, car déjà il passe de la mort à la vie.
Amen, amen, je vous le dis : l’heure vient – et c’est maintenant – où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront. Comme le Père, en effet, a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d’avoir, lui aussi, la vie en lui-même ; et il lui a donné pouvoir d’exercer le jugement, parce qu’il est le Fils de l’homme. Ne soyez pas étonnés ; l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix ; alors, ceux qui ont fait le bien sortiront pour ressusciter et vivre, ceux qui ont fait le mal, pour ressusciter et être jugés.
Moi, je ne peux rien faire de moi-même ; je rends mon jugement d’après ce que j’entends, et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas à faire ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. »

 **

L’humilité du Fils

Il disait que Dieu était son propre Père, et il se faisait ainsi l’égal de Dieu.

mais il ajoutait

le Fils ne peut rien faire de lui-même,

Sans son père il ne peut rien

 

Jésus s’est fait  homme !

comme nous il est devenu  rien

 

mais  il s’est fait obéissant  jusqu’à la mort

et la mort sur une croix

C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé
et lui a conféré le Nom qui est au-dessus de tout nom,
afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse,
dans les cieux, sur la terre et sous la terre,
et que toute langue confesse que le Seigneur, c’est Jésus Christ,
à la gloire de Dieu le Père

.(Ph2,9)

 

Nous sommes rien

Sans le souffle de l’Esprit  nous ne pouvons rien faire   

Sans le souffle  de l’Esprit nous ne savons pas aimer

Arrêtons de croire comme le pharisien de la parabole

et de nous faire l’égal à Dieu

Quelle audace ! Se prendre  pour Dieu  

JE ,je suis !  

 

Soyons humble, obéissant  

Père ,que ta volonté soit faite !

c’est alors que nous deviendrons fils de Dieu

comme cet eau se mêle au vin ,puissions nous être unis à la divinité de celui  qui a pris notre humanité  (liturgie de la messe)

 

La victoire sur la mort

Amen, amen, je vous le dis : l’heure vient – et c’est maintenant – où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront

Si nous mourons avec lui..avec lui nous vivrons

Ne soyez pas étonnés ; l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix 

 

4é mardi de carême : L’eau qui jaillissait du Temple…. (Ézékiel (47, 1-12)

16 mars, 2021

En ces jours-là, au cours d’une vision reçue du Seigneur, l’homme me fit revenir à l’entrée de la Maison, et voici : sous le seuil de la Maison, de l’eau jaillissait vers l’orient, puisque la façade de la Maison était du côté de l’orient.L’eau descendait de dessous le côté droit de la Maison, au sud de l’autel. L’homme me fit sortir par la porte du nord et me fit faire le tour par l’extérieur, jusqu’à la porte qui fait face à l’orient, et là encore l’eau coulait du côté droit. L’homme s’éloigna vers l’orient, un cordeau à la main, et il mesura une distance de mille coudées ; alors il me fit traverser l’eau : j’en avais jusqu’aux chevilles. Il mesura encore mille coudées et me fit traverser l’eau : j’en avais jusqu’aux genoux. Il mesura encore mille coudées et me fit traverser : j’en avais jusqu’aux reins. Il en mesura encore mille : c’était un torrent que je ne pouvais traverser ; l’eau avait grossi, il aurait fallu nager : c’était un torrent infranchissable. Alors il me dit : « As-tu vu, fils d’homme ? » Puis il me ramena au bord du torrent. Quand il m’eut ramené, voici qu’il y avait au bord du torrent, de chaque côté, des arbres en grand nombre. Il me dit : « Cette eau coule vers la région de l’orient, elle descend dans la vallée du Jourdain, et se déverse dans la mer Morte, dont elle assainit les eaux. En tout lieu où parviendra le torrent, tous les animaux pourront vivre et foisonner. Le poisson sera très abondant, car cette eau assainit tout ce qu’elle pénètre, et la vie apparaît en tout lieu où arrive le torrent. Au bord du torrent, sur les deux rives, toutes sortes d’arbres fruitiers pousseront ; leur feuillage ne se flétrira pas et leurs fruits ne manqueront pas. Chaque mois ils porteront des fruits nouveaux, car cette eau vient du sanctuaire. Les fruits seront une nourriture, et les feuilles un remède. »

 

Carême-2021-4é-Mardi

 

Quelle est cet eau qui sort du temple

et d’abord quel est ce temple sinon le Christ ?

Détruisez  ce temple je le rebâtirais en 3 jours

**

De son cœur ..Il en sortira de l’eau et sang

le sang du sacrifice et l’eau  de la purification  

l’eau qui nous rend la vie  et l’espérance  

un tsunami qui envahira le monde

 

Les arbres c’est la croix

Les fruits seront une nourriture, et les feuilles un remède. »

Les fruits de l’Esprit saint : la paix, la joie

la guérison de nos cœurs :l’amour      

 **

Evangile :Porte ton brancard (Jean 5, 1-16)

À l’occasion d’une fête juive, Jésus monta à Jérusalem. Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis, il existe une piscine qu’on appelle en hébreu Bethzatha. Elle a cinq colonnades, sous lesquelles étaient couchés une foule de malades, aveugles, boiteux et impotents. Il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans. Jésus, le voyant couché là, et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps, lui dit : « Veux-tu être guéri ? » Le malade lui répondit : « Seigneur, je n’ai personne pour me plonger dans la piscine au moment où l’eau bouillonne ; et pendant que j’y vais, un autre descend avant moi. » Jésus lui dit : « Lève-toi, prends ton brancard, et marche. » Et aussitôt l’homme fut guéri. Il prit son brancard : il marchait ! Or, ce jour-là était un jour de sabbat. Les Juifs dirent donc à cet homme que Jésus avait remis sur pied : « C’est le sabbat ! Il ne t’est pas permis de porter ton brancard. » Il leur répliqua : « Celui qui m’a guéri, c’est lui qui m’a dit : “Prends ton brancard, et marche !” » Ils l’interrogèrent : « Quel est l’homme qui t’a dit : “Prends ton brancard, et marche” ? » Mais celui qui avait été rétabli ne savait pas qui c’était ; en effet, Jésus s’était éloigné, car il y avait foule à cet endroit. Plus tard, Jésus le retrouve dans le Temple et lui dit : « Te voilà guéri. Ne pèche plus, il pourrait t’arriver quelque chose de pire. » L’homme partit annoncer aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. Et ceux-ci persécutaient Jésus parce qu’il avait fait cela le jour du sabbat.

 **

La loi

Cette Piscine  de Bethzeda est à l’image de l’ancienne alliance

Elle a cinq colonnades,

5 comme les 5 livres de la loi : Le pentateuque

il y avait un homme … malade depuis trente-huit ans.

 

L’amour

 

Selon saint Augustin

38=40-2

40 est un chiffre sacré

40 ans de l’exode ,.. 4o jours de Jésus dans le desert ..Le carême

c’est le temps de la loi

mais pour accomplir cette loi

il nous manque souvent  les 2 commandements

aime Dieu et ton prochain

et nous restons paralysés

**

Le malade lui répondit : « Seigneur, je n’ai personne pour me plonger dans la piscine au moment où l’eau bouillonne ;

 Cette fois ci , ce  n’est pas un ange qui va agiter l’eau  

c’est Jésus qui bouscule le paralysé   

 « Lève-toi, prends ton brancard, et marche. »

Allons bouge !

Porte ta croix , la tienne et celle des autres

Accepte  la volonté de Dieu

aide ton prochain 

Marche, va de l’avant  avec foi

**

Aussitôt l’homme fut guéri. Il prit son brancard : il marchait !

Cela est dit 3 fois

Les Juifs dirent donc à cet homme  « C’est le sabbat !

l’accomplissement de loi ce n’est pas le sabbat c’est l’amour

cet amour qui a débordé du cœur de Jésus

12345...15