Archive pour la catégorie 'caréme'

1er mercredi de Carême : Le signe de Jonas (Jon 3, 1-10)

21 février, 2024

La parole du Seigneur fut adressée à Jonas : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. » Jonas se leva et partit pour Ninive, selon la parole du Seigneur. Or, Ninive était une ville extraordinairement grande : il fallait trois jours pour la traverser. Jonas la parcourut une journée à peine en proclamant : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! » Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtirent de toile à sac. La chose arriva jusqu’au roi de Ninive. Il se leva de son trône, quitta son manteau, se couvrit d’une toile à sac, et s’assit sur la cendre. Puis il fit crier dans Ninive ce décret du roi et de ses grands : « Hommes et bêtes, gros et petit bétail, ne goûteront à rien, ne mangeront pas et ne boiront pas. Hommes et bêtes, on se couvrira de toile à sac, on criera vers Dieu de toute sa force, chacun se détournera de sa conduite mauvaise et de ses actes de violence. Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne se repentira pas, s’il ne reviendra pas de l’ardeur de sa colère ? Et alors nous ne périrons pas ! » En voyant leur réaction, et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés. –

 2024-Carême-1é-mercredi

Le signe de Jonas

Cette génération cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas.

Jonas est resté 3 jours dans le ventre de la baleine

et Jésus est resté 3 jours dans la tombe

mais ensuite il est ressuscité

et il a rendu la vie à tous ceux qui croient en lui

 

Jonas a désobéi

comme Adam et Eve

c’est ainsi qu’il est descendu en enfer

dans le ventre de la baleine

là où régne les ténèbres ,,la peur ,les angoisses et la la tristesse

 

IL pria

« dans ma détresse j’ai crié vers le seigneur ..et il m’a répondu (Jonas 2,3),

Jonas était mort à cause de sa faute

il est sauvé par sa foi

et le 3 é jour ,il reprend vie

Jonas se leva et partit pour Ninive,

 

Évangile:la conversion (Lc 11, 29-32)

En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. »

 

Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive

il a pris conscience de sa faute

il en a mesuré les conséquences

sans la foi, en Dieu… c’est l’enfer

Jonas a prié et il fut sauvé.. Il a retrouvé la vie

de même les habitants de Ninive on été si horrifiés par leur faute qu’il se sont aussitôt convertis

et Dieu leur a rendu la paix et la joie

 

la reine de Saba est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon

Elle fut stupéfiée devant cette sagesse

Or sur la croix au Golgotha

il y a bien plus que Salomon

c’est bien plus stupéfiant !

En ce temps de carême prenons conscience de l’énormité de nos fautes

Sommes nous stupéfaits devant la sagesse et l’amour d’un Dieu qui meurt crucifié pour nous sauver de l’enfer ?


Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché. Lave-moi tout entier de ma faute, purifie moi de mon offense. Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit. Ne me chasse pas loin de ta face, ne me reprends pas ton esprit saint. Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas, tu n’acceptes pas d’holocauste. Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ; tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.(ps50) 

1èr mardi de Carême : Ma parole ne reviendra pas sans résultat (Is 55, 10-11)

20 février, 2024

Ainsi parle le Seigneur : « La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. »

Le carême

depuis déjà 7 jours

 

Mercredi dernier il nous a été dit

de faire l’aumône , de jeûner ,de prier

ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

 

D’où il nous a été rappelé hier

longuement et en premier qu’il faut s’aimer les uns les autres

« J’avais faim et nous m’avez donné à manger…

 

Aujourd’hui on nous parle du jeûne et pain et de la prière

« l’homme ne voit pas seulement de pain mais de toute parole de vient de Dieu »

Avons nous écouter cette parole plus que d’habitude

Avons nous relu les prophètes

Job qui nous parle de la souffrance

L’ecclésiaste qui nous parle du sens de la vie

le cantique des cantiques qui nous parle de l’amour

Jonas qui nous invite à la pénitence

 

2024-Carême-1-mardi

C’est la parole de Dieu

ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat,..sans avoir accompli sa mission. »

une parole qui fortifie notre foi

une parole qui nous encourage

une parole qui nous fait vivre

 

Évangile Notre Père (Mt 6, 7-15)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé. Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. »

 

NOTRE père

et non pas « MON père « 

car il est le père de tous les hommes

A nous tous ,il donne du pain

A nous tous, il pardonne

Que sa volonté soit faite

 

1er lundi de Carême : Soyez Saints (Lv 19, 1-18)

19 février, 2024

Le Seigneur parla à Moïse et dit : « Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël. Tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. Vous ne volerez pas, vous ne mentirez pas, vous ne tromperez aucun de vos compatriotes. Vous ne ferez pas de faux serments par mon nom : tu profanerais le nom de ton Dieu. Je suis le Seigneur. Tu n’exploiteras pas ton prochain, tu ne le dépouilleras pas : tu ne retiendras pas jusqu’au matin la paye du salarié. Tu ne maudiras pas un sourd, tu ne mettras pas d’obstacle devant un aveugle : tu craindras ton Dieu. Je suis le Seigneur. Quand vous siégerez au tribunal, vous ne commettrez pas d’injustice ; tu n’avantageras pas le faible, tu ne favoriseras pas le puissant : tu jugeras ton compatriote avec justice. Tu ne répandras pas de calomnies contre quelqu’un de ton peuple, tu ne réclameras pas la mort de ton prochain. Je suis le Seigneur. Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur. Mais tu devras réprimander ton compatriote, et tu ne toléreras pas la faute qui est en lui. Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur. » –

 2024-Carême-1é-lundi

 

Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint.

Ce n’est pas possible : Dieu seul est saint

C’est par la mort et la résurrection de Jésus Christ que nous devenons saint

grâce à l’agneau de Dieu qui enlève les péchés su monde

 

Saint Paul nous le dit et le redit dans son épître aux Romains

Tout est grâce !

Nous sommes justifiés pas la foi ,et non à cause de nos mérites

 

Soyons saints : C’est le grand souhait de Jésus lors du jeudi saint

Père Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité….comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi,(Jn17,17)

 

Pendant ces 40 jours de carême

avant le jeudi Saint

Prouvons notre foi par notre amour pour Dieu et pour tous les hommes

Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi (jn 17n24)

 

L’Esprit insiste

Il le dit par 3 fois ,dans les lectures d’aujourd’hui

Prouvons notre foi ni par le jeûne , ni par les sacrifices

mais par l’humilité et l’amour

 

une première fois dans la première lecture

Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

et par deux fois dans l’évangile

 

Évangile: J’avais faim (Mt 25, 31-46)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes- nous venus jusqu’à toi ?” Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour au le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.” Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?” Il leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.” Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

 

2 fois …longuement

avec insistance , avec force

j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ..

puis

j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger….


La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie ; la charte du Seigneur est sûre, qui rend sages les simples. Les préceptes du Seigneur sont droits, ils réjouissent le cœur ; le commandement du Seigneur est limpide, il clarifie le regard. La crainte qu’il inspire est pure, elle est là pour toujours ; les décisions du Seigneur sont justes et vraiment équitables. Accueille les paroles de ma bouche, le murmure de mon cœur ; qu’ils parviennent devant toi, Seigneur, mon rocher, mon défenseur ! (ps18) 

1er Dimanche de Carême (B) : Le signe de l’alliance (Gn 9, 8-15)

18 février, 2024

Dieu dit à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous : les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre, tout ce qui est sorti de l’arche. Oui, j’établis mon alliance avec vous : aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. » Dieu dit encore : « Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais : je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre. Lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre, et que l’arc apparaîtra au milieu des nuages, je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi et vous, et tous les êtres vivants : les eaux ne se changeront plus en déluge pour détruire tout être de chair. »

 

Déjà au temps de Noé, Dieu avait fait alliance avec nous

le monde avait rejeté Dieu

les hommes ne voulaient plus parler de Dieu

et tout ce que Dieu avait créé avec amour avait disparu

 

au lieu de l’amour régnait la haine

au lieu de la paix régnait la guerre

quelle tristesse pour « notre père » qui nous avait crée à son image

un père qui nous avait donné son souffle

 

C’est alors qu’il a dit à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous

Il nous a de nouveau confié la terre

les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre,

 2024-Carême-1-dimanche

et souvent encore maintenant il nous le rappelle par un signe venu du ciel

surtout après les orages, après les moments difficiles

après les révoltes ,les révolutions , les guerres

je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre.

 

Je vous donne la paix ,je vous laisse la paix

Je vous pardonne

« Vous tous qui ployez sous le fardeau ,venez et je vous soulagerai »

 

Mais ,de nouveau, au cours des âges

même au temps des patriarches , Abraham, Isaac ,Jacob

au temps de David , Salomon et des rois

au temps des prophètes et des prêtres

ce ne fut que violence et rejet de Dieu

 

c’est alors que Jésus est venu pour la nouvelle alliance

 

 

Evangile : Convertissez vous et croyez en l’évangile (Mc 1,12-15)

Jésus venait d’être baptisé. Aussitôt l’Esprit le pousse au désert et, dans le désert, il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient. Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

 

Étonnant cet évangile,  un véritable résumé selon saint Marc

Jésus ,à la fois Homme et Dieu

En tant qu’Homme ,il prend tous nos péché et se fait baptiser

en tant que Dieu l ‘Esprit Saint est avec Lui , en Lui

 

Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient.

Le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous

mais les anges sont toujours là pour le servir

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime

 

Il est venu pour une nouvelle alliance

le signe ne sera plus l’ arc en ciel ,mais la croix qui nous sauve

l’agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde

son corps et son sang versé pour tous

 

Deuxième lecture: Le credo (1 P 3, 18-22)

Bien-aimés, le Christ, lui aussi, a souffert pour les péchés, une seule fois, lui, le juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu ; il a été mis à mort dans la chair, mais vivifié dans l’Esprit. C’est en lui qu’il est parti proclamer son message aux esprits qui étaient en captivité. Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu, quand Noé construisit l’arche, dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes, furent sauvées à travers l’eau. C’était une figure du baptême qui vous sauve maintenant : le baptême ne purifie pas de souillures extérieures, mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite et il sauve par la résurrection de Jésus Christ, lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au ciel, lui à qui sont soumis les anges, ainsi que les Souverainetés et les Puissances.

 

Nous le proclamons chaque fois que nous disons le credo

qui est résumé par Saint Pierre dans cette 2é lecture

le Christ, a souffert pour les péchés, une seule fois, lui, le juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu

 

C’est le credo que nos parrains et marraines ont prononcé ,en notre nom ,le jour de notre baptême

quand nous avons été introduits devant Dieu

Ce credo que nous proclamons chaque dimanche

« je crois en Jésus, conçu du Saint Esprit ,né de la vierge Marie et qui a souffert sous Ponce Pilate

ce credo que nous allons proclamer ensemble avec foi

en renouvelant les promesses de notre baptême lors de la veillée pascale

 

Oui vraiment

il a été mis à mort dans la chair,

oui vraiment

il est vivifié dans l’Esprit

et ensuite on ajoute

Il est descendu aux enfers le 3é jour

tandis .que Saint Pierre , dans son épître , écrit

il est parti proclamer son message aux esprits qui étaient en captivité.

 Il est descendu aux enfers d’abord en venant sur terre parmi nous ,les pécheurs ,les publicains ,les prostitués ..car l’enfer c’est le monde du péché

mais il est venu aussi pour tous les hommes du passé qui ont tant désiré sa venue

Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu,

 

A tous, il nous promet la résurrection

lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au ciel

Il nous promet le pardon ,la joie, la paix

la vie éternelle en union avec le père ,le fils, Marie et tous les saints, la foule immense des élus

 

Le soir du jeudi Saint ,Jésus a construit non plus une arche de Noé

cet arche qui est une figure du baptême qui vous sauve maintenant :

mais il a institué la barque de Saint Pierre, l’église pour nous rassembler en une seule famille

Il nous a donné le signe de la nouvelle alliance

« ceci est mon sang …le sang de la nouvelle alliance ..pour vous et la multitude..

 

Que ces 40 jours de carême soient pour nous un temps de préparation

avant de redire ensemble , en communauté et avec force notre credo

avant de rendre grâce pour la nouvelle alliance

ceci est le sang de l’a nouvelle alliance qui sera versé pour vous et la multitude

Samedi a près les cendres : Le Seigneur sera ton guide (Is 58, 9b-14)

17 février, 2024

Ainsi parle le Seigneur : Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante, si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi. Le Seigneur sera toujours ton guide. En plein désert, il comblera tes désirs et te rendra vigueur. Tu seras comme un jardin bien irrigué, comme une source où les eaux ne manquent jamais. Tu rebâtiras les ruines anciennes, tu restaureras les fondations séculaires. On t’appellera : « Celui qui répare les brèches », « Celui qui remet en service les chemins ». Si tu t’abstiens de voyager le jour du sabbat, de traiter tes affaires pendant mon jour saint, si tu nommes « délices » le sabbat et déclares « glorieux » le jour saint du Seigneur, si tu le glorifies, en évitant démarches, affaires et pourparlers, alors tu trouveras tes délices dans le Seigneur ; je te ferai chevaucher sur les hauteurs du pays, je te donnerai pour vivre l’héritage de Jacob ton père. Oui, la bouche du Seigneur a parlé. 

Caréme ! 40 jours

Changeons nos cœurs

c’est tout un programme

 2024-Carême-samedi

fais disparaître de chez toi le joug,

ne te crois pas supérieur aux autres , reste humble humble

le geste accusateur, la parole malfaisante,

Ne juges pas ,ne condamne pas

Dieu seul connaît les reins et les coeurs

combles les désirs du malheureux

Partage et communie avec eux

même avec ceux qui te déplaisent

 

alors le Seigneur sera ton guide

sa lumière brillera dans les ténèbres et il te rendra vigueur.

 

Tu seras comme un jardin bien irrigué, comme une source où les eaux ne manquent jamais

Celui qui boira de cette eau n’aura plus jamais soif

. Tu rebâtiras les ruines anciennes, tu restaureras les fondations séculaires.

Tu sera justifié, pardonné et tu retrouveras ta dignité d’enfant de Dieu

Paisible !

 « Celui qui répare les brèches »,

 

mais pour cela ressources toi par la prière en communion avec toute l’église au moins chaque dimanche

déclares « glorieux » le jour saint du Seigneur

 je te donnerai pour vivre l’héritage de Jacob ton père.

Un héritage réservé aux 12 tribus d’Israël ,les 12 fis de Jacob c’est à dire à toute l’église de la nouvelle alliance, l’église des 12 apôtres


Évangile : Suis moi ! (Lc 5, 27-32)

En ce temps-là, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » Abandonnant tout, l’homme se leva ; et il le suivait. Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison ; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux. Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades.

 

Nous sommes tous pécheurs

Jésus nous appelle comme il a appelé lévi ,le publicain

Jésus lui a dit « Suis moi »

il s’est levé

Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent.

 

Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux. Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu, sauve ton serviteur qui s’appuie sur toi. Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j’appelle chaque jour. Seigneur, réjouis ton serviteur : vers toi, j’élève mon âme ! Toi qui es bon et qui pardonnes, plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent, écoute ma prière, Seigneur, entends ma voix qui te supplie. (Ps 85 )

Jeudi après les cendres :Le Fils de l’homme souffre (Lc 9, 22-25)

15 février, 2024

 En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. » Il leur disait à tous : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. Quel avantage un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ? »

 

Dieu le père souffre-t-il en regardant notre terre qu’il a créé avec tant d’amour

un terre qu’il nous a confié et que nous détruisons par la guerre et la haine

un terre que nous polluons

une terre que nous exploitons à outrance …que nous devorons

 

Il est dit dans les psaumes que Dieu est souvent en colère

mais il est aussi souvent dit qu’il nous aime

Mystére !

 2024-Carême-jeudi-des-cendr

« Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup

Jésus en tant qu’homme souffre

pas seulement sur la croix

mais aussi à cause de l’incompréhensiblement des hommes

,

Il est venu pour nous sauver

Il est incompris

rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes

 

Les scribes pouvaient ils comprendre ?

Ils attendaient un messie puissant

ils n’ont vu que le fils du charpentier

un serviteur qui mange avec les pécheurs et qui pardonne aux prostitués

même les disciples ont du mal à comprendre

 

« Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive

La croix , l’oubli de soi , le don aux autres  c’est la victoire de l’amour

« il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis »

 

N’oublions pas pendant ce carême : C’est l’amour qui compte

la charité est longanime ; la charité est serviable ; elle n’est pas envieuse ; la charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas .. ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ; elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa joie dans la vérité (1cor13 )

 

Première lecture : Choisis donc la vie (Dt 30, 15-20)

Moïse disait au peuple : « Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Ce que je te commande aujourd’hui, c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu, de marcher dans ses chemins, de garder ses commandements, ses décrets et ses ordonnances. Alors, tu vivras et te multiplieras ; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession. Mais si tu détournes ton cœur, si tu n’obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous le déclare aujourd’hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez passé le Jourdain. Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »

 

On a 40 jours pour choisir

Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur.

 Ayons la foi des patriarches

Abraham a tout quitté

« Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai. (gn12,1)

Isaac a porté le bois de son sacrifice comme plus tard Simon, de cyréne a porté la croix avec Jésus

Jacob a lutter avec un ange pour connaître le nome de dieu et il a vu els anges monter te descndre du ciel

c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »

 

Heureux est l’homme qui n’entre pas au conseil des méchants, qui ne suit pas le chemin des pécheurs, ne siège pas avec ceux qui ricanent, mais se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d’un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt ; tout ce qu’il entreprend réussira. (ps 1) 

Mercredi des Cendres : Quand tu fais l’aumône (Mt 6,1-18)

14 février, 2024

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. » .

 2024-careme

Quand tu fais l’aumône,

Ne te vantes pas comme le riche pharisien dans le temple

car en aidant les pauvres ,tu n’ as aucun mérite

tu ne fait que ton devoir

demande plutôt pardon

comme le publicain au fond du temple

pour toutes les fois que tu as a manqué de charité

de miséricorde , de justice

ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

 

Et quand vous priez ,

ne demandons pas des biens de ce monde

en écoutant le diable qui avait tente Jésus dans le desert pendant 40 jours

Le diable lui montra tous les royaumes du monde et lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si, tombant à mes pieds, tu te prosternes devant moi. »

 

Avant tout honorons notre père qui est dans les cieux

C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte. »(mtt4,10)

réapprenons à dire doucement « le notre père »

mot à mot doucement , en méditant , en savourant chaque mot

en rendant grâce ,.. en lui demandant pardon

une prière qui nous apaise

ce n’est pas la peine de rabâcher comme le païens

notre père sait ce dont nous avons besoin

 Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »’Mtt4,7)

ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

 

Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu,

mais réjouissez vous en écoutant chaque jour la parole de Dieu

L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu Mtt4,4)

une parole qui nous rassasie , qui nous fortifie ,qui nous illumine

ton Père qui voit au plus secret te le rendra. » .


Première lecture : Déchirez vos coeurs (Jl 2, 12-18)

Maintenant – oracle du Seigneur – revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil ! Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment. Qui sait ? Il pourrait revenir, il pourrait renoncer au châtiment, et laisser derrière lui sa bénédiction : alors, vous pourrez présenter offrandes et libations au Seigneur votre Dieu. Sonnez du cor dans Sion : prescrivez un jeûne sacré, annoncez une fête solennelle, réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte, rassemblez les anciens, réunissez petits enfants et nourrissons ! Que le jeune époux sorte de sa maison, que la jeune mariée quitte sa chambre ! Entre le portail et l’autel, les prêtres, serviteurs du Seigneur, iront pleurer et diront : « Pitié, Seigneur, pour ton peuple, n’expose pas ceux qui t’appartiennent à l’insulte et aux moqueries des païens ! Faudra-t-il qu’on dise : “Où donc est leur Dieu ?” » Et le Seigneur s’est ému en faveur de son pays, il a eu pitié de son peuple..

 

Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment.

 Le bon pasteur

Il est doux et humble de cœur

à la recherche de la brebis perdue

le père miséricordieux de l’enfant prodigue

 

Soyons humbles !

alors, vous pourrez présenter vos offrandes

ayons la même foi ,en mangeant le même pain

réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte, rassemblez les anciens, réunissez petits enfants et nourrissons

aimons nous comme Dieu lui même nous a aimé

Et le Seigneur s’est ému en faveur de son pays, il a eu pitié de son peuple

 

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché. Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense. Oui, je connais mon péché, ma faute est toujours devant moi. Contre toi, et toi seul, j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait. Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit. Ne me chasse pas loin de ta face, ne me reprends pas ton esprit saint. Rends-moi la joie d’être sauvé ; que l’esprit généreux me soutienne. Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange. (ps 50)

 

Deuxième lecture (2 Co 5, 20 – 6, 2)

Frères, nous sommes les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel : nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. Celui qui n’a pas connu le péché, Dieu l’a pour nous identifié au péché, afin qu’en lui nous devenions justes de la justice même de Dieu. En tant que coopérateurs de Dieu, nous vous exhortons encore à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de lui. Car il dit dans l’Écriture : Au moment favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut. – Parole du Seigneur.

 

. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut.

 

5émardi de Carême: Le serpent d’airain (Nb 21, 4-9)

28 mars, 2023

En ces jours-là, les Hébreux quittèrent Hor-la-Montagne par la route de la mer des Roseaux en contournant le pays d’Édom. Mais en chemin, le peuple perdit courage. Il récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! » Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël. Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. » Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront ! » Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

 

Le carême

Les Hébreux mirent 40 ans pour aller de la terre des esclaves jusqu’à la terre promise

et pour trouver enfin la paix des enfants de Dieu dans le royaume de notre Père

 

Nous avons 40 jours pour changer de vie

N’agissons pas comme le peuple du désert

 

Il nous faut du courage

en chemin, le peuple perdit courage.

 

Il nous faut une foi inébranlable

Le peuple récrimina contre Dieu

 

IL faut accepter les difficultés

Il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! »

 

il faut surtout lutter contre le mal

contre le péché qui nous ronge

contres ces milliers de morsures causées par les mensonges du serpent des origines

le peuple des serpents à la morsure brûlante, 

 

2023--Carême-5é-mardi

 

Il nous faut regarder le fils de l’homme..crucifié

fort, puissant ..en airain

mort pour nous rendre la vie

Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

 

Il faut ,comme Marie , rester debout au pied de la croix

en acceptant la volonté du père

au service de nos frères

mais sommes nous capables ?


Seigneur, entends ma prière : que mon cri parvienne jusqu’à toi ! Ne me cache pas ton visage le jour où je suis en détresse ! Le jour où j’appelle, écoute-moi ; viens vite, réponds-moi !… Des hauteurs, le Seigneur s’est penché ; du ciel, il regarde la terre pour entendre la plainte des captifs et libérer ceux qui devaient mourir. »(ps 101)

 

Évangile : Vous comprendrez !(Jn 8, 21-30)

En ce temps-là, Jésus disait aux Pharisiens : « Je m’en vais ; vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. » Les Juifs disaient : « Veut-il donc se donner la mort, puisqu’il dit : “Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ? » Il leur répondit : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés. » Alors, ils lui demandaient : « Toi, qui es-tu ? » Jésus leur répondit : « Je n’ai pas cessé de vous le dire. À votre sujet, j’ai beaucoup à dire et à juger. D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité, et ce que j’ai entendu de lui, je le dis pour le monde. » Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père. Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. » Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui.

 

La croix du Christ

Sommes nous capables d’accepter notre croix

 

Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller.

Sans l’aide de l’Esprit Saint

Sans la lumière de l’Esprit

nous sommes incapables de suivre le Christ

et pourtant ,il nous a dit

Soyez saint comme je suis saint !

 

« Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde.

Nous sommes comme Pierre

Arrière Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu ,mais celles des hommes

Nous sommes comme les juifs pour qui la croix est un scandale

ou comme les sages pour qui la croix et une folie

 

« Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS,

En regardant la croix nous serons étonnés

et nous comprendrons peut être enfin

quel est la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur de l’amour de Dieu (St Paul)

 

Nous comprendrons que Dieu est un père

il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable.

 

5ème Dimanche de Carême : Je suis la résurrection et la vie (Jn 11, 1-45)

25 mars, 2023

En ce temps-là, il y avait quelqu’un de malade, Lazare, de Béthanie, le village de Marie et de Marthe, sa sœur. Or Marie était celle qui répandit du parfum sur le Seigneur et lui essuya les pieds avec ses cheveux. C’était son frère Lazare qui était malade. Donc, les deux sœurs envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. » Jésus aimait Marthe et sa sœur, ainsi que Lazare. Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura deux jours encore à l’endroit où il se trouvait. Puis, après cela, il dit aux disciples : « Revenons en Judée. » Les disciples lui dirent : « Rabbi, tout récemment, les Juifs, là-bas, cherchaient à te lapider, et tu y retournes ? » Jésus répondit : « N’y a-t-il pas douze heures dans une journée ? Celui qui marche pendant le jour ne trébuche pas, parce qu’il voit la lumière de ce monde ; mais celui qui marche pendant la nuit trébuche, parce que la lumière n’est pas en lui. » Après ces paroles, il ajouta : « Lazare, notre ami, s’est endormi ; mais je vais aller le tirer de ce sommeil. » Les disciples lui dirent alors : « Seigneur, s’il s’est endormi, il sera sauvé. » Jésus avait parlé de la mort ; eux pensaient qu’il parlait du repos du sommeil. Alors il leur dit ouvertement : « Lazare est mort, et je me réjouis de n’avoir pas été là, à cause de vous, pour que vous croyiez. Mais allons auprès de lui ! » Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), dit aux autres disciples : « Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui ! » À son arrivée, Jésus trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. Comme Béthanie était tout près de Jérusalem – à une distance de quinze stades (c’est-à-dire une demi-heure de marche environ) –, beaucoup de Juifs étaient venus réconforter Marthe et Marie au sujet de leur frère. Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. » Ayant dit cela, elle partit appeler sa sœur Marie, et lui dit tout bas : « Le Maître est là, il t’appelle. » Marie, dès qu’elle l’entendit, se leva rapidement et alla rejoindre Jésus. Il n’était pas encore entré dans le village, mais il se trouvait toujours à l’endroit où Marthe l’avait rencontré. Les Juifs qui étaient à la maison avec Marie et la réconfortaient, la voyant se lever et sortir si vite, la suivirent ; ils pensaient qu’elle allait au tombeau pour y pleurer. Marie arriva à l’endroit où se trouvait Jésus. Dès qu’elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. » Quand il vit qu’elle pleurait, et que les Juifs venus avec elle pleuraient aussi, Jésus, en son esprit, fut saisi d’émotion, il fut bouleversé, et il demanda : « Où l’avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Seigneur, viens, et vois. » Alors Jésus se mit à pleurer. Les Juifs disaient : « Voyez comme il l’aimait ! » Mais certains d’entre eux dirent : « Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ? » Jésus, repris par l’émotion, arriva au tombeau. C’était une grotte fermée par une pierre. Jésus dit : « Enlevez la pierre. » Marthe, la sœur du défunt, lui dit : « Seigneur, il sent déjà ; c’est le quatrième jour qu’il est là. » Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. » On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, je te rends grâce parce que tu m’as exaucé. Je le savais bien, moi, que tu m’exauces toujours ; mais je le dis à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. » Après cela, il cria d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains liés par des bandelettes, le visage enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller. » Beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui.

 

Lazare

« Seigneur, celui que tu aimes est malade. »

Lazare et malade

notre monde est malade

Lazare est mort .Notre monde meurt

Un monde violent , un monde en guerre

un monde sans foi , un monde ou domine la haineen

 

Marie

celle qui répandit du parfum sur le Seigneur et lui essuya les pieds avec ses cheveux…Jésus aussi se mit à pleurer

devant un tel gachis à cause de notre peu de foi , de notre peu d’amour

 

Marthe

elle croit en la ressurection mais à le fin des temps….« Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. »

 

Thomas

quant à Thomas,il ne sait pas quoi en penser ,comme tous les hommes debonne volonté qui se devouent pour un monde meilleur

 

2023--Carême-5é-Dimanche

Ayons la foi

Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ;

quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais.

« Enlevez la pierre. »

Chassez ce doute qui pèse si lourd

ayez la foi

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. »

 

Première lecture : Je vais ouvrir vos tombeaux (Ez 37, 12-14)

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre d’Israël. Vous saurez que Je suis le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter, ô mon peuple ! Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai.

 

Ayons la foi .N’ayons pas peur

Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter,

N’ayons pas peur

Ayons la foi en notre père qui nous a créé à son image avec tant d’amour

Il nous rendra le souffle de son Esprit

Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez

 

Deuxième lecture (Rm 8, 8-11)

Frères, ceux qui sont sous l’emprise de lachair ne peuvent pas plaire à Dieu. Or, vous, vous n’êtes pas sous l’emprise de la chair, mais sous celle de l’Esprit, puisque l’Esprit de Dieu habite en vous. Celui qui n’a pas l’Esprit du Christ ne lui appartient pas. Mais si le Christ est en vous, le corps, il est vrai, reste marqué par la mort à cause du péché, mais l’Esprit vous fait vivre, puisque vous êtes devenus des justes. Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus, le Christ, d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. – 

 

Convertissons nous

Ne soyons plus sous l’emprise de la chair

C’est l’Esprit qui nous fait vivre

4é dimanche de Carême (A) :L’aveugle né (Jn 9, 1-41)

19 mars, 2023

En ce temps-là, en sortant du Temple, Jésus vit sur son passage un homme aveugle de naissance. Ses disciples l’interrogèrent : « Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? » Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents n’ont péché. Mais c’était pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui. Il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m’a envoyé, tant qu’il fait jour ; la nuit vient où personne ne pourra plus y travailler. Aussi longtemps que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. » Cela dit, il cracha à terre et, avec la salive, il fit de la boue ; puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle, et lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé » – ce nom se traduit : Envoyé. L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait. Ses voisins, et ceux qui l’avaient observé auparavant – car il était mendiant – dirent alors : « N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? » Les uns disaient : « C’est lui. » Les autres disaient : « Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble. » Mais lui disait : « C’e st bien moi. » Et on lui demandait : « Alors, comment tes yeux se sont-ils ouverts ? » Il répondit : « L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, il me l’a appliquée sur les yeux et il m’a dit : ‘Va à Siloé et lave-toi.’ J’y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j’ai vu. » Ils lui dirent : « Et lui, où est-il ? » Il répondit : « Je ne sais pas. » On l’amène aux pharisiens, lui, l’ancien aveugle. Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. À leur tour, les pharisiens lui demandaient comment il pouvait voir. Il leur répondit : « Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et je vois. » Parmi les pharisiens, certains disaient : « Cet homme-là n’est pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat. » D’autres disaient : « Comment un homme pécheur peut-il accomplir des signes pareils ? » Ainsi donc ils étaient divisés. Alors ils s’adressent de nouveau à l’aveugle : « Et toi, que dis-tu de lui, puisqu’il t’a ouvert les yeux ? » Il dit : « C’est un prophète. » Or, les Juifs ne voulaient pas croire que cet homme avait été aveugle et que maintenant il pouvait voir. C’est pourquoi ils convoquèrent ses parents et leur demandèrent : « Cet homme est bien votre fils, et vous dites qu’il est né aveugle ? Comment se fait-il qu’à présent il voie ? » Les parents répondirent : « Nous savons bien que c’est notre fils, et qu’il est né aveugle. Mais comment peut-il voir maintenant, nous ne le savons pas ; et qui lui a ouvert les yeux, nous ne le savons pas non plus. Interrogez-le, il est assez grand pour s’expliquer. » Ses parents parlaient ainsi parce qu’ils avaient peur des Juifs. En effet, ceux-ci s’étaient déjà mis d’accord pour exclure de leurs assemblées tous ceux qui déclareraient publiquement que Jésus est le Christ. Voilà pourquoi les parents avaient dit : « Il est assez grand, interrogez-le ! » Pour la seconde fois, les pharisiens convoquèrent l’homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent : « Rends gloire à Dieu ! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur. » Il répondit : « Est-ce un pécheur ? Je n’en sais rien. Mais il y a une chose que je sais : j’étais aveugle, et à présent je vois. » Ils lui dirent alors : « Comment a-t-il fait pour t’ouvrir les yeux ? » Il leur répondit : « Je vous l’ai déjà dit, et vous n’avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous m’entendre encore une fois ? Serait-ce que vous voulez, vous aussi, devenir ses disciples ? » Ils se mirent à l’injurier : « C’est toi qui es son disciple ; nous, c’est de Moïse que nous sommes les disciples. Nous savons que Dieu a parlé à Moïse ; mais celui-là, nous ne savons pas d’où il est. » L’homme leur répondit : « Voilà bien ce qui est étonnant ! Vous ne savez pas d’où il est, et pourtant il m’a ouvert les yeux. Dieu, nous le savons, n’exauce pas les pécheurs, mais si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, il l’exauce. Jamais encore on n’avait entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux à un aveugle de naissance. Si lui n’était pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. » Ils répliquèrent : « Tu es tout entier dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ? » Et ils le jetèrent dehors. Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors. Il le retrouva et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme ? » Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? » Jésus lui dit : « Tu le vois, et c’est lui qui te parle. » Il dit : « Je crois, Seigneur ! » Et il se prosterna devant lui. Jésus dit alors : « Je suis venu en ce monde pour rendre un jugement : que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. » Parmi les pharisiens, ceux qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : « Serions-nous aveugles, nous aussi ? » Jésus leur répondit : « Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : ‘Nous voyons !’, votre péché demeure. »

2023--Carême-4é-dimanche 

 

Évangile: Aveugle (Jn 9, 1-41)

En sortant du Temple, Jésus vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples l’interrogèrent : « Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? »…Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents n’ont péché.

 Car au commencement ,Dieu a créé l’homme avec de la boue

puis il nous a donné le souffle de L’esprit Saint

c’est un don ,le plus grand des dons

Sans ce souffle de vie

sans cette lumière du monde

que pouvons nous comprendre du mystère de Dieu ?

nous restons tous aveugles

 

Ce don est donné à tous, puisque l’aveugle ne lui a rien demandé

Comme au premier jour de la création

Jésus cracha donc à terre et, avec la salive, il fit de la boue ; puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle,

mais pour recevoir cette grâce , nous devons tous faire un acte de foi

c’est la foi qui nous sauve

c’est la foi qui nous purifie ,

c’est la foi qui nous illumine ,

 

« Va vite te laver à la piscine de Siloé » L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait

 

Mais avons nous vraiment la foi ?

Ne sommes nous pas comme ces pharisiens

ils sont sincères mais il sont dans les ténèbres au nom de loi qu’ils ne savent pas interpreter

Ils s’en tiennent à lettre des Ecritures au lieu d’en voir l’Esprit essentiel

« Tu aimeras Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme , de toutes tes forces

et ton prochain comme toi même »

 

Au lieu de se mettre au service des plus pauvres , des aveugles , des malades

ils pensent bien faire en respectant le sabbat

ce sont eux les aveugles !

 

Et nous ,savons nous vraiment Qui est Jésus ?

l’aveugle ne le savait pas

Les pharisiens lui dirent : « Et lui, où est-il ? » Il répondit : « Je ne sais pas. »

Quant aux pharisiens

certains disaient : « Cet homme-là n’est pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat. » D’autres disaient : « Comment un homme pécheur peut-il accomplir des signes pareils ? » Ainsi donc ils étaient divisés.

 

Et nous ?Où en sommes nous ?

Pour vous qui suis Je ?

Qui nous illuminera

qui fortifiera notre foi ?

Nous avons vraiment besoin du souffle de Dieu et de la salive du verbe de Dieu

 

Ecoutons l’aveugle qui maintenant est « voyant »

si quelqu’un honore Dieu et fait sa volonté, il l’exauce…..jésus le retrouva et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme ? » Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? » Jésus lui dit : « Tu le vois, et c’est lui qui te parle. » Il dit : « Je crois, Seigneur ! »

 

Première lecture: Le Seigneur regarde le coeur (1 S 16,1-13)

En ces jours-là, le Seigneur dit à Samuel : « Prends une corne que tu rempliras d’huile, et pars ! Je t’envoie auprès de Jessé de Bethléem, car j’ai vu parmi ses fils mon roi. » Lorsqu’ils arrivèrent et que Samuel aperçut Éliab, il se dit : « Sûrement, c’est lui le messie, lui qui recevra l’onction du Seigneur ! » Mais le Seigneur dit à Samuel : « Ne considère pas son apparence ni sa haute taille, car je l’ai écarté. Dieu ne regarde pas comme les hommes : les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. » Jessé présenta ainsi à Samuel ses sept fils, et Samuel lui dit : « Le Seigneur n’a choisi aucun de ceux-là. » Alors Samuel dit à Jessé : « N’as-tu pas d’autres garçons ? » Jessé répondit : « Il reste encore le plus jeune, il est en train de garder le troupeau. » Alors Samuel dit à Jessé : « Envoie-le chercher : nous ne nous mettrons pas à table tant qu’il ne sera pas arrivé. » Jessé le fit donc venir : le garçon était roux, il avait de beaux yeux, il était beau. Le Seigneur dit alors : « Lève-toi, donne-lui l’onction : c’est lui ! » Samuel prit la corne pleine d’huile, et lui donna l’onction au milieu de ses frères. L’Esprit du Seigneur s’empara de David à partir de ce jour-là. –

 

Jésus est la lumière du monde

Il nous ouvre les yeux

Quand nous regardons la croix

nous ne voyons plus la souffrance d’un homme crucifié

mais la gloire de Dieu qui nous aime infiniment

 

Jésus est la lumière du monde

Lui seul connaît les reins et les cœurs

Lui seul sait qui sont les premiers et les derniers

et c’est ainsi qu’il a choisi parmi les fils de Jéssé,le plus petits de ses enfants

 

Le Seigneur dit à Samuel . Dieu ne regarde pas comme les hommes : les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. »

comme il dira à Pierre

« tes pensées n sont pas celles de Dieu mais celle des hommes

les hommes sont aveugles de naissance

sans le souffle de l’Esprit

David n’était qu’un berger..Il sera roi

 

Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom. tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante. Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours. (ps 22

 

Deuxième lecture:la lumiére (Ep 5, 8-14)

Frères, autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière – or la lumière a pour fruit tout ce qui est bonté, justice et vérité – et sachez reconnaître ce qui est capable de plaire au Seigneur. Ne prenez aucune part aux activités des ténèbres, elles ne produisent rien de bon ; démasquez-les plutôt. Ce que ces gens-là font en cachette, on a honte même d’en parler. Mais tout ce qui est démasqué est rendu manifeste par la lumière, et tout ce qui devient manifeste est lumière. C’est pourquoi l’on dit : Réveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera..

 

Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière

Cette lumière ce flambeau

c’est le souffle de l’Esprit

que nous avons tous reçu les premiers jours de la création

on en connait les fruits

la paix, la joie, l’amour , la patience …

 

ayons donc la foi …. suivons le Seigneur

Réveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera.

 

 

123456...10