Archive pour la catégorie 'caréme'

3é mardi de Carême : Combien de fois faut il pardonner ? (Mt 18, 21-35)

14 mars, 2023

En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois. Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.” Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette. Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !” Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.” Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait. Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé. Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié. Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?” Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait. C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. » 

2023--Carême-3é-Mardi 

 

Pierre s’approcha de Jésus :.. « Seigneur combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois.

 

Décidément, Pierre a du mal à comprendre l’enseignement de Jésus

Une première fois, il avait pris amicalement le bras de Jésus

en lui reprochant de parler de la croix

et Jésus lui avait répondu sévèrement

« Arrière Satan ,tes paroles ne sont pas celle de Dieu ,mais celle des hommes »

 

Cette fois çi,encore ,il s’approche de jésus ,amicalement

« combien de fois faut il pardonner ? »

77 fois 7 fois

Pierre a dû sursauter…bouche bai ! 

 

Dieu est un père compatissant

Le père de l’enfant prodigue

de Zachée , de Marie Madeleine

je ne suis pas venu pour condamner mais pour sauver

« père ,père ,pardonne leur ,ils ne savent pas ce qu’ils font »

L Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde

 

Toute l’histoire du salut est une histoire du pardon

depuis la faute d’Adam ,le meurtre d’Abel ,

les fautes même de David ,le fils bien aimé

 

Lecture : Ne nous retire pas ta miséricorde (Dn 3, 25.34-43)

En ces jours-là, Azarias, debout, priait ainsi ; au milieu du feu, ouvrant la bouche, il dit : À cause de ton nom, ne nous livre pas pour toujours et ne romps pas ton alliance. Ne nous retire pas ta miséricorde, à cause d’Abraham, ton ami, d’Isaac, ton serviteur, et d’Israël que tu as consacré. Tu as dit que tu rendrais leur descendance aussi nombreuse que les astres du ciel, que le sable au rivage des mers. Or nous voici, ô Maître, le moins nombreux de tous les peuples, humiliés aujourd’hui sur toute la terre, à cause de nos péchés. Il n’est plus, en ce temps, ni prince ni chef ni prophète, plus d’holocauste ni de sacrifice, plus d’oblation ni d’offrande d’encens, plus de lieu où t’offrir nos prémices pour obtenir ta miséricorde. Mais, avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés, reçois-nous, comme un holocauste de béliers, de taureaux, d’agneaux gras par milliers. Que notre sacrifice, en ce jour, trouve grâce devant toi, car il n’est pas de honte pour qui espère en toi. Et maintenant, de tout cœur, nous te suivons, nous te craignons et nous cherchons ta face. Ne nous laisse pas dans la honte, agis envers nous selon ton indulgence et l’abondance de ta miséricorde. Délivre-nous en renouvelant tes merveilles, glorifie ton nom, Seigneur. 

 

Chaque jour partout en ce monde nous ne cessons pas d’offenser le Seigneur

Il n’est plus, en ce temps, ni prince ni chef ni prophète, plus d’holocauste ni de sacrifice, plus d’oblation ni d’offrande d’encens, plus de lieu où t’offrir nos prémices pour obtenir ta miséricorde

On ne veut plus de Dieu

On a plus la foi ,on ne pratique plus la charité, on a plus d’espérance

 

En ce temps de carême

convertissez vous et croyez en la bonne nouvelle

avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés,… car il n’est pas de honte pour qui espère en toi.

Le Seigneur ,dans sa miséricorde nous pardonnera

 

Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours. Dans ton amour, ne m’oublie pas, en raison de ta bonté, Seigneur. Il est droit, il est bon, le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin. Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin.(ps 24,25

3ème Dimanche de Carême (A) : Donne moi à Boire ! (Jn 4, 5-42)

12 mars, 2023

En ce temps-là, Jésus arriva à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph. Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s’était donc assis près de la source. C’était la sixième heure, environ midi. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. » – En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter des provisions. La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » – En effet, les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains. Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. » Elle lui dit : « Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond. D’où as-tu donc cette eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? » Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle. » La femme lui dit : « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif, et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. » Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. » La femme répliqua : « Je n’ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari : des maris, tu en a eu cinq, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ; là, tu dis vrai. » La femme lui dit : « Seigneur, je vois que tu es un prophète !… Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. » Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père. Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. » La femme lui dit : « Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. » Jésus lui dit : « Je le suis, moi qui te parle. »

2023--Carême-3é-Dimanche 

 Donne moi à boire !

Nous avons soif

Nous sommes fatigués,

comme Jésus qui s’est assis au bord du puits

Nous avons besoin des autres

comme Jésus qui parle avec la Samaritaine

 

Nous avons besoin de vérité , de lumière pour nous guider

Nous avons besoin d’être pardonné pour nos fautes ,nos manques d’amour

Nous avons besoin de justice

Qui peut nous apaiser ?

Qui peut étancher notre soif ?

Qui ?

 

« Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. »

Lisons les Ecritures ,les évangiles ,le Verbe de Dieu

« Ta parole Seigneur est vérité et ta loi délivrance »

 

Le pentateuque

tu a eu cinq mari , et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ;

 5 = les 5 livres  du pentateuque

le livre de la loi : de l’ancienne alliance

 Ce sont les «5 maris » de la samaritaine, avant qu’elle devienne une hérétique

Notre « mari » c’est le Verbe de Dieu qu’il faut écouter avec humilité

c’est l’eau vive qui étanche notre soif

 

l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité :

« Boire » les Ecritures Saintes avec l’aide de Saint Esprit

L’esprit  …et …non la lettre

Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »

Seul, le souffle de l’Esprit Saint  peut nous faire  comprendre les paroles de Dieu

Seul, l’ Esprit de Dieu  peut éclairer nos coeurs

 

Le verbe s’est fait chair

il a habité parmi nous

il est toujours avec nous

Ayons confiance ! Ayons la foi

Jésus lui dit : « Je le suis, moi qui te parle. »

 

Première lecture: Du rocher , il en sortira de l’eau (Ex 17, 3-7)

En ces jours-là, dans le désert, le peuple, manquant d’eau, souffrit de la soif. Il récrimina contre Moïse et dit : « Pourquoi nous as-tu fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir de soif avec nos fils et nos troupeaux ? » Moïse cria vers le Seigneur : « Que vais-je faire de ce peuple ? Encore un peu, et ils me lapideront ! » Le Seigneur dit à Moïse : « Passe devant le peuple, emmène avec toi plusieurs des anciens d’Israël, prends en main le bâton avec lequel tu as frappé le Nil, et va ! Moi, je serai là, devant toi, sur le rocher du mont Horeb. Tu frapperas le rocher, il en sortira de l’eau, et le peuple boira ! » Et Moïse fit ainsi sous les yeux des anciens d’Israël. Il donna à ce lieu le nom de Massa (c’est-à-dire : Épreuve) et Mériba (c’est-à-dire : Querelle), parce que les fils d’Israël avaient cherché querelle au Seigneur, et parce qu’ils l’avaient mis à l’épreuve, en disant : « Le Seigneur est-il au milieu de nous, oui ou non ?


« Le Seigneur est-il au milieu de nous, oui ou non ? »

Il y a tant de violence, de haine,autour de nous

d’angoisse , d’inquiétude, de trouble en nous

l’orgueil, l’égoïsme en chacun de nous

Où donc est cette eau qui doit nous abreuver, nous purifier, nous rafraichir ?

 

Tu frapperas le rocher, il en sortira de l’eau, et le peuple boira ! »  ?

Sur le Golgotha un soldat a transpercé le coeur de Jésus…notre rocher

de son coeur ,il en sortit du sang et de l’eau

Le verbe est là !

confiance …malgré tout !

 

Venez, crions de joie pour le Seigneur, acclamons notre Rocher, notre salut ! Allons jusqu’à lui en rendant grâce, par nos hymnes de fête acclamons-le ! … Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? « Ne fermez pas votre cœur comme au désert, où vos pères m’ont tenté et provoqué, et pourtant ils avaient vu mon exploit. » (ps 94)

 

Deuxième lecture : Devenus justes par la foi (Rm 5, 1-2.5-8)

Frères, nous qui sommes devenus justes par la foi, nous voici en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, lui qui nous a donné, par la foi, l’accès à cette grâce dans laquelle nous sommes établis ; et nous mettons notre fierté dans l’espérance d’avoir part à la gloire de Dieu. Et l’espérance ne déçoit pas, puisque l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. Alors que nous n’étions encore capables de rien, le Christ, au temps fixé par Dieu, est mort pour les impies que nous étions. Accepter de mourir pour un homme juste, c’est déjà difficile ; peut-être quelqu’un s’exposerait-il à mourir pour un homme de bien. Or, la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous, alors que nous étions encore pécheurs.

 

C’est la foi qui nous justifie

c’est une grâce..un don de Dieu

Puisse le Seigneur nous donner cette grâce

car ce qu’il nous enseigne

ce qu’il vit pour nous est tellement étonnant

Accepter de mourir pour un homme juste, c’est déjà difficile ; peut-être quelqu’un s’exposerait-il à mourir pour un homme de bien. Or, la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous, alors que nous étions encore pécheurs.

 Aimez vous les uns les autres

même vos ennemis

2é mardi de carême : Rabbi (Mt 23, 1-12)

7 mars, 2023

En ce temps-là, Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples, et il déclara : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ; ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi. Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. »

 

Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse.

Ecoutons la parole de Dieu

Lisons le « Livre » ,les Ecritures Saintes

 

Faisons faisons fi de l’enseignement des scribes des savants

des clercs qui savent tout

« ce n’est pas la lettre qui compte c’est l’Esprit »

ce n’est pas la pureté des mains ou des plats qui importe

c’est la pureté du coeur

 

Ils attachent de pesants fardeaux,

ce n’est pas le respect du sabbat ou les sacrifices qui comptent

mais un cœur doux et humble

un cœur aimant

un cœur confiant,paisible et libre

 

Ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ;

Peu importe les signes de piété

Peu importe les phylactères ,ces boites qui contiennent des versets bibliques et que les juifs mettent sur leur front

Peu importe les franges (appelées Tsit Tsit) ,en souvenir de Myriam qui avait critiqué son frère Moïse

 

2023--Carême-2é-mardi

 

Ne vous faites pas donner le titre de Rabbi

Notre Rabbi ,c’est l’Esprit Saint

Qui peut vraiment nous enseigner la parole de Dieu sinon l’Esprit Saint qui illumine le coeur de ceux qui le recherchent vraiment…. en priant…. en méditant ?

« cherchez et vous trouverez ,frappez et l’on vous ouvrira » 

 un seul Père,

Ton père qui voit dans le secret te le revaudra

 ..un seul maître, le Christ.

Le Christ , le seul pasteur

L’Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde

Non tant un maitre

mais un serviteur qui seul peut nous sauver

Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.

 

Lecture :Écoutez la parole du Seigneur (Is 1, 10.16-20)

Écoutez la parole du Seigneur, vous qui êtes pareils aux chefs de Sodome ! Prêtez l’oreille à l’enseignement de notre Dieu, vous, peuple de Gomorrhe ! Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de ma vue vos actions mauvaises, cessez de faire le mal. Apprenez à faire le bien : recherchez le droit, mettez au pas l’oppresseur, rendez justice à l’orphelin, défendez la cause de la veuve. Venez, et discutons – dit le Seigneur. Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que neige. S’ils sont rouges comme le vermillon, ils deviendront comme de la laine. Si vous consentez à m’obéir, les bonnes choses du pays, vous les mangerez ; mais si vous refusez, si vous vous obstinez, c’est l’épée qui vous mangera. – Oui, la bouche du Seigneur a parlé.

 

Prêtez l’oreille à l’enseignement de notre Dieu, …Lavez-vous, purifiez-vous, Apprenez à faire le bien :

 La foi ,la confiance ,l’amour source de paix et de justice

 

Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que neige.

 nos péchés sont écarlates

ce sont des blessures profondes

du sang qui coule et qui vide nos âmes

c’est la mort !

 

Écoutons le Seigneur

nous deviendrons blancs comme neige

grâce au sang qui sur la croix coulera du coeur de Jésus


Qu’as-tu à réciter mes lois, à garder mon alliance à la bouche, toi qui n’aimes pas les reproches et rejettes loin de toi mes paroles ? « Voilà ce que tu fais ; garderai-je le silence ? Penses-tu que je suis comme toi ? Qui offre le sacrifice d’action de grâce, celui-là me rend gloire. » (ps 49)

 

2è Dimanche de Carême (A) : La transfiguration

5 mars, 2023

Fils bien-aimé, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile. Car Dieu nous a sauvés, il nous a appelés à une vocation sainte, non pas à cause de nos propres actes, mais à cause de son projet à lui et de sa grâce. Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus avant tous les siècles, et maintenant elle est devenue visible, car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté : il a détruit la mort, et il a fait resplendir la vie et l’immortalité par l’annonce de l’Évangile. (2 Tm 1, 8b-10)

 

Le carême

40 jours pour passer de la mort à la vie

d’abord en méditant sur le mystère de la croix

c’est ce que dit Saint Paul à Timothée dans la 2é lecture de ce jour

Prenons part à ces souffrances qui sont liées à l’annonce de l’Évangile.

 

La souffrance du Christ sur la croix

la mort de Dieu à cause de nos fautes

c’est primordial !

au centre de l’évangile

 

Cette souffrance c’est aussi la réalité

la vérité

Cette souffrance que nous voyons chaque jour

dans le monde , et parmi nous

C’est la croix que  nous devons tous porter un jour ou l’autre

la souffrance des hommes en ce monde

 

Ce ne sont pas les miracles

la multiplication des pains ,la cène

l’enseignement des Béatitudes

ou même la résurrection en laquelle nous croyons

qui importent le plus dans les évangiles

c’est c’est la croix

 

Le plus étonnant, le plus incroyable ,le plus merveilleux

c’est la mort de Dieu sur la croix

« folie pour les païens ,scandale pour les juifs »

c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé, à cause de nos fautes qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui : par ses blessures, nous sommes guéris.

 

C’est par grâce que nous sommes sauvés

nous y sommes pour rien

non  à cause de nos propres actes, mais à cause de sa grâce.

 

Cette grâce nous a été donné dès le commencement ..dés les origines

cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus avant tous les siècles,

Dès le début, dés la première faute notre père , dans le jardin nous a appellé

Adam où est tu ?   Qu’as tu fait ?

 

et maintenant cette grâce est devenue visible, car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté :

Du haut de la croix ,il a crié «  j’ai soif »

Il nous a fait à sa ressemblance

Il était fier de nous

Il a besoin de nous

Il a faim de nous

il a détruit la mort, et il a fait resplendir la vie et l’immortalité.

Père pardonne leur..Ils ne savent pas ce qu’il font

 

Première lecture : Quitte ton pays (Gn 12, 1-4a)

En ces jours-là, le Seigneur dit à Abram : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront ; celui qui te maudira, je le réprouverai. En toi seront bénies toutes les familles de la terre. » Abram s’en alla, comme le Seigneur le lui avait dit, et Loth s’en alla avec lui..


Dieu  nous appelle comme il a appelé Abraham

« Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai.

Qu’a t-il demandé à Abraham,?

la foi ,la confiance

c’est tout ! C’est beaucoup !

 

Ayons confiance !

Croyons en l’évangile et Convertissons nous

c’est ce qu’on nous dit le mercredi des cendres

croyez en l’évangile

 

C’est le chemin ,,la vérité , la vie

Suivons son enseignement

Aimons nous les uns les autres , même nos ennemis

avec la puissance de l’Esprit Saint

 

C’est sûr , c’est évident, c’est vrai ,c’est la vie

en suivant le Christ

nous serons bénis , une grande nation

le peuple de Dieu ,justifié , pardonné

nous ressusciterons et nous verrons Dieu dans sa splendeur

 

2023--Carême-2é-Dimanche

Evangile  : La transfiguration (Mt 17, 1-9)

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. » –

 

Non seulement nous serons pardonnés ,justifiés ,apaisés

mais nous verrons Jésus transfiguré

 

Avec Pierre qui ,comme nous , avait tant de mal à comprendre le langage de la croix

avec Jacques et Jean qui voulaient tant être les premiers dans le royaume de Dieu

nous comprendrons enfin !

« la hauteur ,la profondeur la largeur et la longueur de l’amour du Christ

celui ci est mon fils bien aimé ,écoutez le

 

Un  amour chaleureux ,éblouissant

Jesus fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.

Moise n’était qu’un homme  et les commandements étaient gravés sur de la pierre

Jésus est le fils de Dieu; Son amour est dans son cœur de chair

Elie était un prophète de feu

Jésus est doux et humble de cœur

il est un pasteur ,,le seul sauveur

 

En suivant Jésus , nous trouverons une profonde paix

« Seigneur, il est bon que nous soyons ici !

 

N’ayons pas peur !

Après la vision , Jésus dit aux disciples

Relevez-vous et soyez sans crainte ! »

 

Croyons en la résurrection du fils de l’homme

en nous préparant pour la fête de Pâques

dans la paix et la joie   

1é Jeudi de Carême : Une angoisse mortelle (Est 4, 17 )

2 mars, 2023

En ces jours-là, la reine Esther, dans l’angoisse mortelle qui l’étreignait, chercha refuge auprès du Seigneur. Se prosternant à terre avec ses servantes du matin jusqu’au soir, elle disait : « Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, tu es béni. Viens à mon secours car je suis seule, et je n’ai pas d’autre défenseur que toi, Seigneur. Car je vais jouer avec le danger. Dans les livres de mes ancêtres, Seigneur, j’ai appris que ceux qui te plaisent, tu les libères pour toujours, Seigneur. Et maintenant, aide-moi, car je suis solitaire et je n’ai que toi, Seigneur mon Dieu. Maintenant, viens me secourir car je suis orpheline, et mets sur mes lèvres un langage harmonieux quand je serai en présence de ce lion ; fais que je trouve grâce devant lui, et change son cœur : qu’il se mette à détester celui qui nous combat, qu’il le détruise avec tous ses partisans. Et nous, libère-nous de la main de nos ennemis ; rends-nous la joie après la détresse et le bien-être après la souffrance. » –

 

2023--Carême-1é-Jeudi

 

Notre monde est en détresse

Nous sommes angoissés , révoltés

la reine Esther, dans l’angoisse mortelle qui l’étreignait, chercha refuge auprès du Seigneur.

Que d’injustices que de violences , que de haines que de mensonges !

Qui nous sauvera ?

 

Se prosternant à terre avec ses servantes du matin jusqu’au soir, elle priait

Mais à quoi bon ?

Qui vraiment lutte encore pour la justice

qui croit encore à l’amour ,au pardon ?

Qui croit en la justice et la vérité ?

Seigneur …je suis seule,.. je suis solitaire …et je n’ai que toi,

 

C’est un cri !

Qui va nous sauver  ?

que dire ?

 

Seigneur mets sur mes lèvres un langage harmonieux quand je serai en présence de ce lion

« J’avais faim et vous m’avez donné à manger ..j’avais soif et vous m’avez donné à boire

…tout ce que vous faites aux plus petits d’entre les miens… c’est à moi que vous le faites

…Bienheureux les doux ,les pacifiques, les assoiffés de justice

.. Aimez vous… comme je vous ai aimé …

 

Seigneur , en ce temps de carême

change nos cœurs

 

Seigneur rend nous la joie des hommes qui ont la foi

des hommes qui croient vraiment en notre père plein de tendresse et d’amour

rends-nous la joie après la détresse et le bien-être après la souffrance. »

 

De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce : Je me prosterne. Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,… Le jour où tu répondis à mon appel, tu fis grandir en mon âme la force. Ta droite me rend vainqueur. Le Seigneur fait tout pour moi ! Seigneur, éternel est ton amour (Ps 137)

 

Évangile : Demandez, on vous donnera (Mt 7, 7-12)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira. Ou encore : lequel d’entre vous donnera une pierre à son fils quand il lui demande du pain ? ou bien lui donnera un serpent, quand il lui demande un poisson ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ! Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes. »

 

Vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent !

Dieu est notre père

confiance !

C’est la foi qui nous sauve

C’est la foi qui nous donne la paix et nous délivre de nos angoisses

 

Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi :

Notre foi se prouve par la charité

l’amour des petits , des silencieux, des humbles

Ils sont légions

Ils ne se vantent pas

On ne les connaît pas

ils sont légions… dans toutes les religions

 

Ce sont eux qui avec l’aide de l’esprit sauveront le monde

à la suite du Christ

en portant leurs croix au service des autres   

1é mardi de Carême : Notre Père (Mt 6, 7-15)

28 février, 2023

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé. Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. »

 

2023-careme-1e-mardi

 Un cri

c’est un un cri qui jaillit du coeur de Jésus

L e cri d’un homme qui a le coeur blessé et qui pleure en regardant le temple de Jérusalem

« Combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu! » (Mtt 23,37)

Le cri d’un pasteur qui veut rassembler son troupeau dispersé

Le cri d’un frère qui aime son père

 

La seule prière que Jésus nous a apprise

une prière que l’on dit ensemble ,en famille ,en paroisse

en chantant

 

Ne rabâchez pas comme les païens :

méditons là seul

doucement mot à mot

dans notre chambre

« et votre père qui voit dans le secret vous le revaudra »

 

Tout y est

Qu’il soit un!

c’est la prière du jeudi Saint

 

NOTRE  père

Nous sommes tous des enfants d’un même père

le père de tous les hommes .. de toutes races , de toutes langues

cette prière est inscrite dans toutes les langues sur le mont des oliviers en face du temple

en Hébreux ,latin ,grec tamul ,lingala swahili …..

qu’ils soient un


Une action de grâce

« que ton nom soit sanctifié

qu’il soit honoré ,glorifié

il nous a créé à son image

il nous a donne le souffle

Dieu soit loué !

 

Que son règne vienne

un règne de paix, de justice ,d’amour

On en a tant besoin !

La paix entre nous ,la paix dans le monde

 

que ta volonté soit faite

la prière de Jésus à Gethsémani et sur la croix

« père non ce que je veux.. mais ce que tu veux

aimons nous les uns les autres

 

le pain

« celui qui mange de ce pain n’aura plus jamais faim « ..

le pain de Bethleem

le Verbe de Dieu

un pain qui fortifie notre foi

illumine notre âme

 

Le pardon

« Pére pardonne leur, il ne savent pas ce qu’ils font »

 

La tentation

veillez et priez pour ne pas entrer en tentation

la pire des tentation c’est celle de perdre la foi

le péché contre l’esprit qui ne sera jamais pardonné

Lecture (Is 55, 10-11)

Ainsi parle le Seigneur : « La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. »

.Un pauvre crie ; le Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses. Le Seigneur regarde les justes, il écoute, attentif à leurs cris… Le Seigneur entend ceux qui l’appellent : de toutes leurs angoisses, il les délivre. Il est proche du cœur brisé, il sauve l’esprit abattu. (ps 33)

 

1é Dimanche de Carême (A) : Les tentations (Mt 4, 1-11)

26 février, 2023

En ce temps-là, Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » Mais Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu . » Alors le diable l’emmène à la Ville sainte, le place au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu . » Le diable l’emmène encore sur une très haute montagne et lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire. Il lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si, tombant à mes pieds, tu te prosternes devant moi. » Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! car il est écrit : C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte. » Alors le diable le quitte. Et voici que des anges s’approchèrent, et ils le servaient.

 

2023--Carême-1é-Dimanche

 

La parole

Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu . »

La parole de Dieu est Esprit et vie

Elle fortifie notre foi

Elle nous illumine

Elle nous guide

« Le chemin la vérité ,la vie »

 

L’epreuve

Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu . »

Dieu est bon;Notre Père

Nous avons besoin de lui

Ne le mettons pas à l’épreuve

que sa volonté soit faite

« père ,non ce que je veux, mais ce que tu veux

 

il est écrit : C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte. »

Il nous a tout donné

la terre ,le ciel , le monde

Il nous a créé à sa ressemblance

et nous a insufflé le souffle de son Esprit

Qui ,plus que Lui est adorable ?

 

1é lecture : La Tentation d’Adam et Eve (Gn,2 7- 3,7)

La parole

Pour le fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : ‘Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sinon vous mourrez.’ »

Adam et Eve n’ont pas écouté la parole de Dieu

 

L’épreuve

Eve prit de son fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea.

Ils mirent ainsi Dieu à l’épreuve

 

C’est alors qu’il se rendirent compte qu’ils étaient nus.

Au lieu d’adorer le Seigneur

et en agissant qu à leur guise

ils se retrouvèrent tout nus

faibles ,pauvres ,impuissants

Tu es poussière et tu redeviendras poussière

 

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché. Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense. Oui, je connais mon péché, ma faute est toujours devant moi. Contre toi, et toi seul, j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.(ps50)

 

Deuxième lecture; Obeir (Rm 5,12-19)

Frères, nous savons que par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et que par le péché est venue la mort ; et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, étant donné que tous ont péché. Si, en effet, à cause d’un seul homme, par la faute d’un seul, la mort a établi son règne, combien plus, à cause de Jésus Christ et de lui seul, régneront-ils dans la vie, ceux qui reçoivent en abondance le don de la grâce qui les rend justes. Bref, de même que la faute commise par un seul a conduit tous les hommes à la condamnation, de même l’accomplissement de la justice par un seul a conduit tous les hommes à la justification qui donne la vie. En effet, de même que par la désobéissance d’un seul être humain la multitude a été rendue pécheresse, de même par l’obéissance d’un seul la multitude sera-t-elle rendue juste.

 

Obeir

Ce mot d’origine latine « audire » veut dire écouter

Ecoutons la parole de Dieu et mettons la en pratique

«  Aujourd’hui ,allez vous enfin écouter ce qu’il dit »

Par la désobéissance d’un seul être humain la multitude a été rendue pécheresse,

 

Ne mettons pas Dieu à l’épreuve

à l’exemple du Christ

« par l’obéissance d’un seul la multitude sera rendue juste.

 

Nous connaîtrons alors Dieu notre père , dans toute sa gloire

et nos l’adorerons

 

Notre Père, Ne nous laisse pas tomber en tentation

la tentation suprême c’est la perte de la foi

le rejet de Dieu

se cacher pour ne plus voir Dieu comme Adam et Eve

C’est la pire des tentations

C’est notre mort !

 

Père donne nous ton pain quotidien qui n’est autre que ta parole

qui nous fortifie ,nous guide , nous illumine

 

4ème Samedi de carême : L’agneau docile (Jr 11, 18-20)

2 avril, 2022

 Seigneur, tu m’as fait savoir, et maintenant je sais, tu m’as fait voir leurs manœuvres. Moi, j’étais comme un agneau docile qu’on emmène à l’abattoir, et je ne savais pas qu’ils montaient un complot contre moi. Ils disaient : “Coupons l’arbre à la racine, retranchons-le de la terre des vivants, afin qu’on oublie jusqu’à son nom.” Seigneur de l’univers, toi qui juges avec justice, qui scrutes les reins et les cœurs, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause. »

 

2022-,carême-C-4é-Samedi 

 

L ‘Agneau docile

On en parle depuis plus de 4000 ans

On en parle sans cesse au cours des temps

Un message divin…Insistant !

 

L’agneau offert par Abraham à la place d’Isaac vers 1800 avant J.-C.

« Abraham leva les yeux et vit un bélier retenu par les cornes dans un buisson. Il alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils. (Gen 22) »

La brebis s’était prise les cornes dans les épines (couronné d’épines)

 

L’agneau d’Isaïe vers 740 avant JC

«  Maltraité, il s’humilie, il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche….c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé, à cause de nos fautes qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui : par ses blessures, nous sommes guéris. (Is 53)

 

l’Agneau docile de Jérémie vers 650 aant JC

« Moi, j’étais comme un agneau docile qu’on emmène à l’abattoir, et je ne savais pas qu’ils montaient un complot contre moi.

 

L’agneau présenté au monde par Jean Baptiste

« Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde »

phrase répétée au cours de chaque messe

tous les jours et partout

depuis plus de 2000 ans

 

L ‘agneau qui s’offre en sacrifice et qui pardonne

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis

et que de pardonner

 

L’ Agneau de l’apocalypse qui nous jugera à le fin des temps

je vis, au milieu du trône un Agneau qui était là comme immolé ..il vint et prit le livre de la main droite de Celui qui était assis sur le trône. Apk(5,6)


Évangile : Les gardes du temple (Jn 7, 40-53)

En ce temps-là, Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : « C’est vraiment lui, le Prophète annoncé ! » D’autres disaient : « C’est lui le Christ ! » Mais d’autres encore demandaient : « Le Christ peut-il venir de Galilée ? L’Écriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village de David, que vient le Christ ? » C’est ainsi que la foule se divisa à cause de lui. Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui. Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens, qui leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? » Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! » Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ? Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ? Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! » Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était allé précédemment trouver Jésus, leur dit : « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? » Ils lui répondirent : « Serais- tu, toi aussi, de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! » Puis ils s’en allèrent chacun chez soi. – Acclamons la Parole de Dieu.

 

Ne restons pas sourds aux appels du Seigneur

comme les docteurs de la loi ,méprisant et orgueilleux

 

Ecoutons le Seigneur comme les gardes du temple en lisant les évangiles

 « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! »

Comment pouvons nous juger une personne sans vraiment la connaître

Nicodème, leur dit : « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? »

 

Allons !

Laissons nous séduire par la parole de Dieu qui nous parle d’amour , de pardon ,de vie éternelle

Sortons de la morosité de nos jours

 

4é Jeudi de carême : Le veau d’Or (Ex 32, 7-14)

31 mars, 2022

En ces jours-là, le Seigneur parla à Moïse : « Va, descends, car ton peuple s’est corrompu, lui que tu as fait monter du pays d’Égypte. Ils n’auront pas mis longtemps à s’écarter du chemin que je leur avais ordonné de suivre ! Ils se sont fait un veau en métal fondu et se sont prosternés devant lui. Ils lui ont offert des sacrifices en proclamant : “Israël, voici tes dieux, qui t’ont fait monter du pays d’Égypte.” » Le Seigneur dit encore à Moïse : « Je vois que ce peuple est un peuple à la nuque raide. Maintenant, laisse-moi faire ; ma colère va s’enflammer contre eux et je vais les exterminer ! Mais, de toi, je ferai une grande nation. » Moïse apaisa le visage du Seigneur son Dieu en disant : « Pourquoi, Seigneur, ta colère s’enflammerait-elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Égypte par ta grande force et ta main puissante ? Pourquoi donner aux Égyptiens l’occasion de dire : “C’est par méchanceté qu’il les a fait sortir ; il voulait les tuer dans les montagnes et les exterminer à la surface de la terre” ? Reviens de l’ardeur de ta colère, renonce au mal que tu veux faire à ton peuple. Souviens-toi de tes serviteurs, Abraham, Isaac et Israël, à qui tu as juré par toi-même : “Je multiplierai votre descendance comme les étoiles du ciel ; je donnerai, comme je l’ai dit, tout ce pays à vos descendants, et il sera pour toujours leur héritage.” » Le Seigneur renonça au mal qu’il avait voulu faire à son peuple..

 

2022-,carême-C-4é-Jeudi 

Le veau d’or

Qu’est ce donc que ce veau qui comblerait tous nos désirs

la richesse ?

« Votre richesse ,elle est pourrie » (ep de Jacques)

la puissance ?

En faisant la guerre.. en dominant les plus faibles ,en condamnant nos frères

la science ?

Que savons nous vraiment face à l’Univers

Qui sommes nous ? où allons nous ? Que faisons nous sur terre ?

 

Qui nous parle de vie éternelle au lieu de bébé éprouvette

Qui nous parle de paix et du véritable amour  … de tous les hommes  

Est-ce l’argent qui  comble nos cœurs ?

Est-ce  la puissance qui nous garantit  la paix ?

Est-ce la Science qui donne un sens à notre vie  ?

 Souviens-toi de moi, Seigneur, dans ta bienveillance pour ton peuple. Avec nos pères, nous avons péché, nous avons failli et renié. À l’Horeb ils fabriquent un veau, ils adorent un objet en métal : ils échangeaient ce qui était leur gloire pour l’image d’un taureau, d’un ruminant. Ils oublient le Dieu qui les sauve, (ps 105)


Évangile: Les témoignages (Jn 5, 31-47)

En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs : « Si c’est moi qui me rends témoignage, mon témoignage n’est pas vrai ; c’est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu’il me rend est vrai. Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean le Baptiste, et il a rendu témoignage à la vérité. Moi, ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage, mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés. Jean était la lampe qui brûle et qui brille, et vous avez voulu vous réjouir un moment à sa lumière. Mais j’ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir ; les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m’a envoyé. Et le Père qui m’a envoyé, lui, m’a rendu témoignage. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez jamais vu sa face, et vous ne laissez pas sa parole demeurer en vous, puisque vous ne croyez pas en celui que le Père a envoyé. Vous scrutez les Écritures parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ; or, ce sont les Écritures qui me rendent témoignage, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! La gloire, je ne la reçois pas des hommes ; d’ailleurs je vous connais : vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu. Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; qu’un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous le recevrez ! Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ? Ne pensez pas que c’est moi qui vous accuserai devant le Père. Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c’est à mon sujet qu’il a écrit. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? »

 

En qui pouvons nous faire confiance ?

Qui peut combler nos coeurs ?

« celui qui boit de cette eau n’aura plus jamais soif »

Qui peut nous donne la force ,le courage

« Vous tous qui ployez sous le fardeau ,venez et je vous soulagerez »

Le serviteur qui ne crie pas, … il ne brise pas le roseau froissé, il n’éteint pas la mèche qui faiblit, (Is 42)

Qui peut nous donner les fruits de l’Esprit la paix la joie

Qui peut nous sauver et donner un sens à nos croix ?

 

N’est-ce pas le Verbe de Dieu ?

le Père qui m’a envoyé, lui, m’a rendu témoignage.

 

Les Écritures me rendent témoignage,

c’est extraordinaire ; Tout est déjà annoncé .. Tout est prédit …Tout est expliqué

mais faut il encore la lire , la méditer

 

Moïse, en qui vous avez mis votre espérance … c’est à mon sujet qu’il a écrit.

Pvec la Bible

c’est évident !

Là est notre richesse

Là est notre force

Là est la vérité

 

Jean était la lampe qui brûle et qui brille

Lui aussi a rendu témoignage   

4ème Dimanche de Carême (C): Le fils aîné (Lc 15, 11-32)

27 mars, 2022

 En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : ‘Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.’ Et le père leur partagea ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre. Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien. Alors il rentra en lui-même et se dit : ‘Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.’ Il se leva et s’en alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : ‘Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.’ Mais le père dit à ses serviteurs : ‘Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.’ Et ils commencèrent à festoyer. Or le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait. Celui-ci répondit : ‘Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.’ Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père sortit le supplier. Mais il répliqua à son père : ‘Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu as fait tuer pour lui le veau gras !’ Le père répondit : ‘Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé ! »

 On parle toujours du fils prodigue

Davantage maintenant du père miséricordieux

Mais rarement du fils ainé

 

2022-,carême-C-4é-Dimanche

Le fils ainé

Il est croyant …il est pratiquant depuis sa plus tendre enfance

Il honore son père

C’est un honnête homme ,un travailleur

Un fidèle !

 

N’empêche !

Il est jaloux coléreux ,hargneux

Il juge ..il condamne

Il aime pas son frère

Il aime pas son prochain

encore moins les étrangers ,les marginaux, « les déchets de l’humanité »

comme le pharisien qui prie en méprisant un publicain,il a bonne conscience

 

Nous sommes tous pêcheurs , tous infidéles

Que l’on soit croyants ou incroyants

 

Lecture 2 : Il nous a réconcilié (2 Co 5, 17-21)

Frères, si quelqu’ :un est dans le Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né. Tout cela vient de Dieu : il nous a réconciliés avec lui par le Christ, et il nous a donné le ministère de la réconciliation. Car c’est bien Dieu qui, dans le Christ, réconciliait le monde avec lui : il n’a pas tenu compte des fautes, et il a déposé en nous la parole de la réconciliation. Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel : nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. Celui qui n’a pas connu le péché, Dieu l’a pour nous identifié au péché, afin qu’en lui nous devenions justes de la justice même de Dieu. 

Nous serons tous réconciliés par la mort du Christ

si vraiment nous croyons en son amour, en son pardon

si vraiment nous changeons notre coeur de pierre

 

Nous serons réconciliés pareillement comme les serviteurs de la paraboles des ouvriers de la dernière heure

 

Les uns, comme le fils ainé ont travaillé toute la journée

..Ils ont eu de la chance ..ils ont reçu beaucoup de grâces , soutenus par leur foi,

Ils ont été heureux grâce à la bonne entente qui régnait autour d’eux

.

.Les autres, comme l’enfant prodigue ,n’ont travaillé qu’à la dernière heure

Mais que de souffrances au cours de leur vie ?

 

Le père miséricordieux nous attend tous

Que ce soit David qui a tué et commis l’adultère

ou les plus courageux martyrs qui on donné leur vie

C’est incroyable

On ose à peine le dire

 

Lecture 1 : J’ai enlevé de vous le déshonneur (Josué (5,9-12)

 En ces jours-là, le Seigneur dit à Josué : « Aujourd’hui, j’ai enlevé de vous le déshonneur de l’Égypte. » Les fils d’Israël campèrent à Guilgal et célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du mois, vers le soir, dans la plaine de Jéricho. Le lendemain de la Pâque, en ce jour même, ils mangèrent les produits de cette terre : des pains sans levain et des épis grillés. À partir de ce jour, la manne cessa de tomber, puisqu’ils mangeaient des produits de la terre. Il n’y avait plus de manne pour les fils d’Israël, qui mangèrent cette année-là ce qu’ils récoltèrent sur la terre de Canaan. –

 Notre Père nous a créé à son image

Nous nous sommes tous déshonorés par le péché

Notre Père dans sa miséricorde nous rendra notre dignité d’enfant de Dieu  

1...34567...10