Archive pour la catégorie 'Fêtes des saints'

Saint Matthieu, apôtre et évangéliste : Suis-moi (Mt 9, 9-13)

21 septembre, 2022

En ce temps-là, Jésus sortit de Capharnaüm et vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

 

saint-matthieu

Matthieu

Un fonctionnaire ,un publicain

Un homme du peuple

un parmi d’autre, un parmi nous

 

Comment est il connu par Jésus ?

Pourquoi Jésus l’appelle t-il ?

 

Jésus  nous appelle tous

qui que nous soyons

même si nous sommes des pécheurs

il est venu pour Tous !

Je veux la miséricorde,….je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs

 

Jésus était à table à la maison, et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples

Avec nous tous ,il se met à table dans sa maison

avec nous tous il veut former une famille une communauté une église

avec nous tous il veut partager le même pain et ne former qu’un seul corps

comme avec es apôtres le soir du jeudi saint

 

Reconnaissons ,nous sommes une bien pauvre église

et justement comme les apôtres eux mêmes

 

Matthieu était un publicain

Comme nous, Pierre ne comprenait rien au mystère de la croix

pourquoi donc un telle souffrance parfois dans nos vies ?

Jacques et Jean voulaient les premières places

Thomas doutait

Judas trahissait

c’est cela notre église

 

Lecture: Le lien de la paix (Ep 4, 1-7.11-13)

Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous exhorte à vous conduire d’une manière digne de votre vocation : ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous. À chacun d’entre nous, la grâce a été donnée selon la mesure du don fait par le Christ. Et les dons qu’il a faits, ce sont les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent. De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le corps du Christ, jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la stature du Christ dans sa plénitude.

 

Soyons Humbles

Bienheureux les pauvres

ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ;

Bienheureux les pacifiques

ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix.

 Un seul corps

un seul Corps et un seul Esprit…..un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême,

 Un seul père

un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous,par tous, et en tous.

 avec la grâce de Dieu …

comme Matthieu le publicain nous sommes tous appelés

À chacun d’entre nous, la grâce a été donnée

 

Les cieux proclament la gloire de Dieu, le firmament raconte l’ouvrage de ses mains. Le jour au jour en livre le récit et la nuit à la nuit en donne connaissance. Pas de paroles dans ce récit, pas de voix qui s’entende; mais sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde. (Ps 18)

 

Martyre de S. Jean Baptiste (Jérémie 1,17-19)

29 août, 2022

En ces jours-là, la parole du Seigneur me fut adressée : « Toi, mets ta ceinture autour des reins et lève-toi, tu diras contre mon peuple tout ce que je t’ordonnerai. Ne tremble pas devant eux, sinon c’est moi qui te ferai trembler devant eux. Moi, je fais de toi aujourd’hui une ville fortifiée, une colonne de fer, un rempart de bronze, pour faire face à tout le pays, aux rois de Juda et à ses princes, à ses prêtres et à tout le peuple du pays. Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te délivrer,  »

 

martyr-de-jean-baptiste

 

Lève toi…je fais de toi aujourd’hui une ville fortifiée, une colonne de fer, un rempart de bronze,

 Fort contre tous

Une voix qui crie dans le désert

la voix du dernier des prophètes

pour faire face à tout le pays, aux rois de Juda et à ses princes, à ses prêtres et à tout le peuple du pays

 

 Contre les rois ,

contre Hérode  

comme Isaïe face aux rois de Damas et de Samarie   

Que ton cœur ne défaille pas,à cause de ces deux bouts de tison fumants, sous l’effet de l’ardente colère(Is7,4)

 

contre les prêtres

Jean fils de zacharie était un prêtre ..Il préféré quitte le temple

comme Amos  qui lui aussi « rugit comme un lion dans le désert

« Je déteste, je méprise vos pèlerinages,je ne puis sentir vos rassemblements, quand vous faites monter vers moi des holocaustes » (Amos 5,21)

ou encore comme Jérémie à propos du temple

. Cette Maison sur laquelle mon nom a été proclamé, la prenez-vous donc pour une caverne de bandits ? (jer 7,11)

 

contre le peuple

comme Amos  

Allongés sur des lits d’ivoire,vautrés sur leurs divans,ils se régalent de jeunes béliers, … finie la confrérie des vautrés ( Amos 6,4)

Jean baptiste dit

Engeance de vipères, qui vous a montré le moyen d’échapper à la colère qui vient ? Produisez donc des fruits qui témoignent de votre conversion ..Déjà même, la hache est prête à attaquer la racine des arbres ; tout arbre donc qui ne produit pas de bon fruit va être coupé et jeté au feu. »(Luc 3..)

 

Évangile : Hérode (Mc 6, 17, 29)

En ce temps-là, Hérode avait donné l’ordre d’arrêter Jean le Baptiste et de l’enchaîner dans la prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, que lui-même avait prise pour épouse. En effet, Jean lui disait : « Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère. » Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mourir. Mais elle n’y arrivait pas parce que Hérode avait peur de Jean : il savait que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l’avait entendu, il était très embarrassé ; cependant il l’écoutait avec plaisir. Or, une occasion favorable se présenta quand, le jour de son anniversaire, Hérode fit un dîner pour ses dignitaires, pour les chefs de l’armée et pour les notables de la Galilée. La fille d’Hérodiade fit son entrée et dansa. Elle plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. » Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c’est la moitié de mon royaume. » Elle sortit alors pour dire à sa mère : « Qu’est-ce que je vais demander ? » Hérodiade répondit : « La tête de Jean, celui qui baptise. » Aussitôt la jeune fille s’empressa de retourner auprès du roi, et lui fit cette demande : « Je veux que, tout de suite, tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut vivement contrarié; mais à cause du serment et des convives, il ne voulut pas lui opposer un refus. Aussitôt il envoya un garde avec l’ordre d’apporter la tête de Jean. Le garde s’en alla décapiter Jean dans la prison. Il apporta la tête sur un plat, la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère. Ayant appris cela, les disciples de Jean vinrent prendre son corps et le déposèrent dans un tombeau.

 

Hérodiade :la haine

Salomé :la frivolité  

Hérode :la vanité  

Un banquet ,une orgie

un monde en détresse

notre monde

  **

Une fois  de plus  dans ce récit on ne voit que le mal

On s’attarde à peine sur le martyr

Le garde s’en alla décapiter Jean dans la prison

 

Une fois de plus ,on oublie le silencieux ,le juste ,le pauvre qui croupit dans sa prison  

On oublie cette foule immense qui à la fin des temps  chanteront pour la gloire de Dieu


Jean Baptiste

Lui ,il a donné sa tête à couper

c’est un martyr c’est à dire un témoin

 Dans sa prison ,il est seul, silencieux  

mais dans le désert il avait  crié

préparez le chemin

et au bord du Jourdain    

voici l’agneau de Dieu

je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales

 

Avec lui en silence

soyons ferme dans la foi

 

Avec lui rendons grâce

L’agneau  est venu pour nous pardonner toutes nos folies..nos haines..nos frivolités..nos vanités   

Fête de Saint Barthélémy (Jn 1, 45-51)

24 août, 2022

En ce temps-là, Philippe trouve Nathanaël et lui dit : « Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. » Nathanaël répliqua : « De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et vois. » Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. » Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »

 

De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? »

Souvent il nous arrive de juger les autres et des les condamner

sans vraiment les connaître

et nous semons la zizanie et la discorde et parfois la haine

 

st-barthelemy-viens-et-voi-300x212 

Philippe répond : « Viens, et vois. »

Philippe a le regard pur

il a de suite reconnu celui qui vient vers nous

non pour nous juger

non pour nous condamner

mais pour nous sauver

 

Quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. »

Barthélémy était un homme de prière

comme Jacob qui voyait les anges monter et descendre du ciel

En priant nous fermons souvent nos yeux

mais nous voyons avec les yeux de notre cœur

 

Comme Jacob nous voyons les anges monter et descendre du ciel

nous reconnaissons que Jésus est le fils de Dieu

Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! 

nous reconnaissons en tous les hommes des enfants de Dieu

 

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce et que tes fidèles te bénissent ! Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits. Ils annonceront aux hommes tes exploits, la gloire et l’éclat de ton règne (ps 144)

 

Lecture: Les 12 apôtres (Ap 21, 9b-14)

Moi, Jean, j’ai vu un ange qui me disait : « Viens, je te montrerai la Femme, l’Épouse de l’Agneau. » En esprit, il m’emporta sur une grande et haute montagne ; il me montra la Ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu : elle avait en elle la gloire de Dieu ; son éclat était celui d’une pierre très précieuse, comme le jaspe cristallin. Elle avait une grande et haute muraille, avec douze portes et, sur ces portes, douze anges ; des noms y étaient inscrits : ceux des douze tribus des fils d’Israël. Il y avait trois portes à l’orient, trois au nord, trois au midi, et trois à l’occident. La muraille de la ville reposait sur douze fondations portant les douze noms des douze Apôtres de l’Agneau.

 En priant nous retrouverons la paix

il me montra la Ville sainte, Jérusalem,

en priant on verra la gloire de Dieu

elle avait en elle la gloire de Dieu

le serviteur souffrant rejeté, bafoué ,crucifié

qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu

 

Nous formerons enfin une grande famille

avec les douze Apôtres de l’Agneau.

Tous réconciliés , Tous rassemblés , en église

nous chanterons en l’honneur de l’Agneau de Dieu

qui enlève les péchés du mode   

Saint Laurent, diacre et martyr : À semer trop peu, on récolte trop peu (2 Co 9, 6-10)

10 août, 2022

Frères, rappelez-vous le proverbe : À semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement. Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement. Et Dieu est assez puissant pour vous donner toute grâce en abondance, afin que vous ayez, en toute chose et toujours, tout ce qu’il vous faut, et même que vous ayez en abondance de quoi faire toute sorte de bien. L’Écriture dit en effet de l’homme juste : Il distribue, il donne aux pauvres ; sa justice demeure à jamais. Dieu, qui fournit la semence au semeur et le pain pour la nourriture, vous fournira la graine ; il la multipliera, il donnera la croissance à ce que vous accomplirez dans la justice.

 

Saint Laurent

Il a tout donné au service de l’église et des pauvres

au prix de sa vie

Que chacun donne selon son coeur ….Dieu aime celui qui donne joyeusement.

Donner , se donner largement ,sans regret

 

Dieu est Don

il nous tout donné …la vie ,la nourriture ,la foi

il s’est donné

il nous a créé à son image pour nous faire participer à sa nature divine

quel don

 

1-Ordinaire-C-19é-Mercredi

 

À semer trop peu, on récolte trop peu

Donner

comme la veuve de l’évangile qui a donné jusqu’à son dernier sou dans le tronc du temple

comme le bon samaritain sur la route de Jericho

« j’avais faim et vous m’avez donné à manger ….

 

Partager sa foi

De donner joyeusement

« Marthe , Marthe tu t’inquiète pour bien peu »

 

L’homme de bien a pitié, il partage ; il mène ses affaires avec droiture. Cet homme jamais ne tombera ; toujours on fera mémoire du juste. Il ne craint pas l’annonce d’un malheur : le cœur ferme, il s’appuie sur le Seigneur. Son cœur est confiant, il ne craint pas ……Homme de justice, de tendresse et de pitié. À pleines mains, il donne au pauvre (Ps 111)

 

Évangile (Jn 12, 24-26)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. »

 donner en servant nos frères

donner en partageant notre foi

donner en rendant courage aux hommes fatigués et dans la peine

 

et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. 

Sainte Thérèse de la croix (Edith Stein): L’huile des jeunes filles (Mtt25, 1-13)

9 août, 2022

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.« Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”« Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

 

1-Ordinaire-C-19é-Mardi

L’huile

Qu’est ce qui est les plus important dans cette parabole ?

Les jeunes filles sages

ou l’huile !

 

Quelle est donc cette huile si nécessaire pour accueillir l’époux 

que l’on attend en veillant dans la nuit ?

 

L’huile alimente le feu de la lampe

l’huile adoucit et guérit nos blessures

L’huile nous fortifie

 

Lecture : Tu connaîtras le Seigneur (Osée 2, 16-22)

Ainsi parle le Seigneur : Mon épouse infidèle, je vais l’entraîner jusqu’au désert, et je lui parlerai cœur à cœur. Là, elle me répondra comme au temps de sa jeunesse, au jour où elle est sortie du pays d’Égypte.
Je ferai de toi mon épouse pour toujours,

je ferai de toi mon épouse dans la justice et le droit, dans la fidélité et la tendresse ; je ferai de toi mon épouse dans la loyauté, et tu connaîtras le Seigneur.


L’huile qui nous illumine

C’est la FOI en celui qui nous justifie an mourant sur la croix

Croire de toutes nos forces en son amour malgré les pires souffrance comme celles endurées par Edith Stein

 

L’ huile qui guérit c’est aussi la TENDRESSE

l’huile du bon samaritain qui se penche sur les blessés de la vie

« J’ avais faim et vous m’avez donné à manger….j’étais prisonnier et vous m’avez visité »

une huile qui tâche et nous attache en une seule communion..avec un seul parfum

« qu’ils soient UN ! »

 

L’huile qui nous fortifie

c’est la parole de Dieu que nous méditons chaque jour

Écouter sa parole,le Verbe fait chair venu habiter parmi nous

c’est déjà l’accueillir…comme Marie de Bethanie

je ferai de toi mon épouse dans la loyauté, et tu connaîtras le Seigneur.

Marthe ,Marie,et Lazare : Dieu est Amour (1 Jean 4, 7-16)

29 juillet, 2022

Bien aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés. Bien-aiméspuisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection. Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit. Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.Dieu,… personne ne l’a jamais vu.

 Comment pouvons nous aimer Dieu ?

personne ne l’a jamais vu

On peut croire en lui en voyant la création

mais qui est il ?

 

Mais LUI nous aime

il est amour

Comment peut il nous aimer autant

on est si faible ,si aveugle,si ingrat

 

L’amour

Qu’est ce que l’amour ?

si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.

vivre ne communion …

Il ne demeure pas en MOI .. Il demeure en NOUS quand nous sommes unis

Qu’ils soient Un !

alors nous ne formons plus qu’un seul corps avec un seul Esprit

il nous a donné part à son Esprit

 

La foi

Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.

Celui qui croit en Jésus fils de Dieu

Celui qui croit en sa parole et vit de cette parole

Alors Dieu demeure en lui

« Ce n’est plus MOI qui vit mais c’est le Christ qui vit en moi…ce que je vis dans ma chair je le vis dans la foi en Jésus Christ » (Gal) 

Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

 

Évangile Jean (11, 19-27)

En ce temps-là, beaucoup de Juifs étaient venus réconforter Marthe et Marie au sujet de leur frère. Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »

 

1-Ordinaire-C--17è-Vendredi

 

Marthe Marie et Lazare sont unis

il sont en communion à Bethanie ,la maison de la miséricorde

Dieu demeure en eux et en eux son amour atteint la perfection

 

Ils ont acceuilli Jésus

Ils l’ont écouté

ils ont cru en lui

ils auront la vie

celui qui croit en moi ,même s’il meurt,il vivra

 

Crois tu en cela ?

Dieu est amour

Je suis la résurrection et la vie

Il a envoyé son fils parmi nous

vivons en communion

 

 

Ste Anne et S. Joachim: La miséricorde et le courage (Jr 14, 17-22)

26 juillet, 2022

Que mes yeux ruissellent de larmes nuit et jour, sans s’arrêter ! Elle est blessée d’une grande blessure, la vierge, la fille de mon peuple, meurtrie d’une plaie profonde. Si je sors dans la campagne, voici les victimes de l’épée ; si j’entre dans la ville, voici les souffrants de la faim. Même le prophète, même le prêtre parcourent le pays sans comprendre. As-tu donc rejeté Juda ? Es-tu pris de dégoût pour Sion ? Pourquoi nous frapper sans remède ? Nous attendions la paix, et rien de bon ! le temps du remède, et voici l’épouvante ! Seigneur, nous connaissons notre révolte, la faute de nos pères : oui, nous avons péché contre toi ! À cause de ton nom, ne méprise pas, n’humilie pas le trône de ta gloire ! Rappelle-toi : ne romps pas ton alliance avec nous ! Parmi les idoles des nations, en est-il qui fassent pleuvoir ? Est-ce le ciel qui nous donnera les pluies ? N’est- ce pas toi, Seigneur notre Dieu ? Nous espérons en toi, car c’est toi qui as fait tout cela.

 

 

sainte-anne-et-saint-joachi

Anne veut dire « Dieu est miséricorde  »

Joachim veut dire «  Dieu nous met debout »

 

la miséricorde et le courage

On en a tant besoin en ce moment

 

Que mes yeux ruissellent de larmes nuit et jour, sans s’arrêter !..Car nous sommes blessés meurtrie d’une plaie profonde. Si je sors dans la campagne, voici les victimes de l’épée ; si j’entre dans la ville, voici les souffrants de la faim.

Et maintenant s’ajoute la sécheresse

partout dans le monde même en France

90 département sur 96 sont concernées par la sécheresse

y compris la Bretagne qui vénère tant saint Anne

 

Qui peut nous sauver !

Parmi les idoles des nations, en est-il qui fassent pleuvoir ?

Que cette phrase doit lue aujourd’hui est étonnante

c’est vraiment un signe de Dieu

Dieu nous parle

non seulement nous manquons d’eau

mais surtout nous manquons de foi

nous manquons d’amour

notre coeur est sec !

 

Confiance

Dieu est miséricorde (=Anne)

Dieu nous relèvera (=Joachim)

 

Nourrissons notre foi en méditant les écritures

comme Marie à qui Anne avait appris à lire

et qui va devenir la mère du verbe incarné


Évangile : l’ivraie (Mt 13, 36-43)

En ce temps-là, laissant les foules, Jésus vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. » Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ; ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende !

Jetons  notre ivraie à la fournaise

 Comme Joachim..Mettons nous debout

Avec Lui , avec Anne , avec la petite Marie allons vers le Seigneur et montons les marches du temple en courant dans le Saint des saints près de l’arche d’alliance où se trouve le VERBE

presentation-vierge-titien

Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père.

 

 

Combien de temps, Seigneur, durera ta colère ? Ne retiens pas contre nous les péchés de nos ancêtres : que nous vienne bientôt ta tendresse, car nous sommes à bout de force ! Aide-nous, Dieu notre Sauveur, pour la gloire de ton nom ! .. Et nous, ton peuple, le troupeau que tu conduis, sans fin nous pourrons te rendre grâce. (ps 78)

 

Fête de Sainte Brigitte :C’est le Christ qui vit en moi (Ga 2, 19-20)

23 juillet, 2022

 

Brigitte (1303-1373) patronne de l’Europe

 

sainte-brgitte-de-suede-300x203

Une princesse suedoise

mère de 8 enfants  puis devenue veuve et fondatrice d’un ordre religieux  

 

Brigitte est une des  patronnes de l’Europe avec Benoit et Catherine de Sienne  

ayant vécu au cours d’un siècle aussi troublé que le nôtre

par les épidémies ,la décadence religieuse et la violence  

 

En 1350 ce n’est pas le covid ,mais la peste noire ,qui entraina la mort de la moitié des europeens

ce fut un désastre !

,Les artistes sculptaient des squelettes et les  peintres des « danses macabres »

 

L’église  est en pleine décadence et les papes se réfugient à Avignon

ce sera Catherine de Sienne ,une autre patronne de l’Europe  qui ira les rechercher

 

Partout c’est la violence et la guerre

L’Angleterre envahit la France c’est le début de la guerre de cent ans

le roi Français Jean le bon est fait prisonnier en 1356

 

Les mystiques

dans le même temps …. dans le secret… dans les monastères  

prient les mystiques comme maitre Eckart , Suso Tauler Ruysbroeck  

et  des saintes comme Brigitte de Suède

une militante engagée

une femme courageuse  

La messe

  

Lecture : Vivre avec le christ  Gal (2, 19-20)

Frères, par la Loi, je suis mort à la Loi afin de vivre pour Dieu ; avec le Christ, je suis crucifié. Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis aujourd’hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi.

 Avec le Christ, je suis crucifié.

Avec Lui , portons notre croix

Avec Lui , acceptons parfois les moments difficiles

les maladies ,les privations ,les échecs, les ennemis

 

c’est notre lot à tous

Tous nous mourrons

Tous nous devrons quitter notre corps de chair

« cet être étrange que je suis (ps)

C’est inscrit dans nos gênes

 

Si nous acceptons

« Père non ma volonté mais ta volonté »

« Père que ta volonté soit faite

Si nous gardons la confiance ,la foi, l’amour ,l’espoir en Jésus crucifiés

si nous restons en communion avec Lui

Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi.

 

C’est la foi qui nous sauve

c’est par la foi en Jésus crucifié ,mort pour nous

que nous serons délivrés des œuvres de la chair

C’est par la foi que nous serons justifiés et pardonnés

C’est par la foi que nous retrouverons notre dignité des fils de Dieu

Ce que je vis aujourd’hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi.

.

Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. Je me glorifierai dans le Seigneur : que les pauvres m’entendent et soient en fête ! Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom. Je cherche le Seigneur, il me répond : de toutes mes frayeurs, il me délivre. Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage (ps33).

 

Évangile;Qui est ma mère ? (Mc 3, 31-35)

En ce temps-là, comme Jésus était dans une maison, arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler. Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. » Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

 

Comme Marie

acceptons la volonté de Dieu

Fiat !

Dieu nous aime

il ne veut que notre bien

 

Comme Marie ,réjouissons nous

Mon âme exalte le Seigneur ! 

Sainte Marie-Madeleine : (Jn 20, 11-18)

22 juillet, 2022

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

 

 marie-madeleine

Marie madeleine

Entre Eve la mère des hommes et Marie la mère de Dieu

entre celle qui a désobéi, et celle qui a obéi «  l’immaculée »

Madeleine ,comme nous tous est pécheresse et fragile

 

De plus elle est déshonorée et méprisée

mais voici que Jésus est venu

Enfin on lui pardonne !

enfin on l’écoute

enfin on la respecte

 

Reconnaissante ,elle se relève

elle retrouve le bonheur

elle lave les pieds de Jésus avec ses cheveux

elle verse du parfum

elle est heureuse

 

mais ensuite que de déceptions !

l’arrestation de Jésus la mort sur la croix

elle avait cru que Jésus était le sauveur promis

elle est aussi étonnée et ébranlée que Pierre

« scandale pour les juifs ,folie pour les païens »

elle en pleure !

 

Comme elle

nous avons péché

sinon on lui aurait jeté la pierre

Comme elle

nous avons été séduit par Jésus

et nous l’avons suivi

Comme elle maintenant nous devons porter notre croix

à la suite de Jésus

rester debout au pied de la croix comme les 3 Marie

Ne pleure pas !

 

Le Seigneur est là

il est vivant

il nous appelle par notre nom

 

Rabbouni! je crois… augmente ma foi !

 

Lecture (Ct 3, 1-4a)

Sur mon lit, la nuit, j’ai cherché celui que mon âme désire ; je l’ai cherché ; je ne l’ai pas trouvé. Oui, je me lèverai, je tournerai dans la ville, par les rues et les places : je chercherai celui que mon âme désire ; je l’ai cherché ; je ne l’ai pas trouvé. Ils m’ont trouvée, les gardes, eux qui tournent dans la ville : « Celui que mon âme désire, l’auriez-vous vu ? » À peine les avais-je dépassés, j’ai trouvé celui que mon âme désire : je l’ai saisi et ne le lâcherai pas.

 

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau. Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire. Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres ! Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom. Comme par un festin je serai rassasié ; la joie sur les lèvres, je dirai ta louange. Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l’ombre de tes ailes. Mon âme s’attache à toi, ta main droite me soutient. (ps 62)

 

Fête de saint Benoit : Creuser comme un chercheur d’or ( Proverbes (2, 1-9)

11 juillet, 2022

Mon fils, accueille mes paroles, conserve précieusement mes préceptes, l’oreille attentive à la sagesse, le cœur incliné vers la raison. Oui, si tu fais appel à l’intelligence, si tu invoques la raison, si tu la recherches comme l’argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor, alors tu comprendras la crainte du Seigneur, tu découvriras la connaissance de Dieu. Car c’est le Seigneur qui donne la sagesse ; connaissance et raison sortent de sa bouche. Il réserve aux hommes droits la réussite : pour qui marche dans l’intégrité, il est un bouclier, gardien des sentiers du droit, veillant sur le chemin de ses fidèles. Alors tu comprendras la justice, le jugement, la droiture, seuls sentiers qui mènent au bonheur.

 

saint-benoit- 

 

Saint Benoit

Le Pére des moines, des contemplatifs

qui passent leur vie à chercher Dieu

«  tu découvriras la connaissance de Dieu ». …C’est le Seigneur qui donne la sagesse

 

Comme les mineurs du fond

qui creusent la terre pour trouver de l’or

Ils descendent dans le silence des profondeurs pour mieux connaître Dieu

Ils creusent ..Ils creusent les Saintes Ecritures

Ils méditent ..ils contemplent

 

Ce sont eux qui nous ont laissé les plus beaux livres d’heure

et les plus belles bibles

les enluminures … décorées dans tous les monastères

au mont Saint Michel ou ailleurs


Evangile ; Des frères ..des soeurs Matthieu (19, 27-29)

En ce temps-là, Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? » Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël. Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. »

 

Ce sont eux aussi qui nous ont appris à chanter pour la gloire de Dieu

avec les hymnes et les psaumes (Solesme)

 

C’est en chantant qu’ils nous ont réunis

au cours des liturgies

pour vivre comme des frères et des soeurs

nous préparant ainsi à vivre avec « Notre Père » pour la ve éternelle

  »Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres….Je cherche le Seigneur…, il me répond … qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage.(ps33)

 

Benoit patron de l’Europe

Sa devise était

Ora et Labora

les moines étaient des hommes de prière

mais aussi des hommes qui ont construit L’Europe

pour le bonheur de tous

Avec eux tu comprendras la justice, le jugement, la droiture, seuls sentiers qui mènent au bonheur.

12345...10