Archive pour la catégorie 'Fêtes des saints'

Fête de Saint Jacques : La première place (Mt 20, 20-28)

25 juillet, 2023

En ce temps-là, la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean, et elle se prosterna pour lui faire une demande. Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. » Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » Ils lui disent : « Nous le pouvons. » Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. » Les dix autres, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et dit : « Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

 saint-jacques-de-compostell-300x212

 

« Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. »

Cette demande est osée ,mais elle se comprend

Nous tous ,nous voudrions la première place près de Dieu

 

Il faut d’abord comme le Christ

se mettre au service de nos frères

Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Le serviteur de tous !

 

Pouvez vous boire à la coupe ?

Jésus il s’est fait serviteur en prenant notre nature humaine

pour que nous participions à sa vie divine

« obeissant jusqu’à la mort et la mort de la croix »

 

Jacques

Il fait parti de 3 premiers disciples

Avec Pierre et Jean

il a vu Jésus glorifié sur le mont Thabor

puis le Christ humilié à Gethsémani

mais on ne sait rien sur lui

il est le dernier

mais il sera le premier à témoigner

les derniers seront les premiers

 

Lecture : Des vases d’argile (2 Co 4, 7-15)

Frères, nous portons un trésor comme dans des vases d’argile ; ainsi, on voit bien que cette puissance extraordinaire appartient à Dieu et ne vient pas de nous. En toute circonstance, nous sommes dans la détresse, mais sans être angoissés ; nous sommes déconcertés, mais non désemparés ; nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés ; terrassés, mais non pas anéantis. Toujours nous portons, dans notre corps, la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre corps. En effet, nous, les vivants, nous sommes continuellement livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre condition charnelle vouée à la mort. Ainsi la mort fait son œuvre en nous, et la vie en vous. L’Écriture dit : J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé. Et nous aussi, qui avons le même esprit de foi, nous croyons, et c’est pourquoi nous parlons. Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus, et il nous placera près de lui avec vous. Et tout cela, c’est pour vous, afin que la grâce, plus largement répandue dans un plus grand nombre, fasse abonder l’action de grâce pour la gloire de Dieu. .

 

Les serviteurs ne seront ni à droite ,ni à gauche de Dieu mais il seront en Dieu

Quel mystère !

nous portons un trésor comme dans des vases d’argile ;

incroyable !

cette puissance extraordinaire appartient à Dieu et ne vient pas de nous.

 

Nous sommes pauvres ,pécheurs ,poussière

dans la détresse,..désemparés ;

mais le Christ est venu parmi nous

le Verbe s’est fait chair

pour nous faire participer à sa nature divine

 

Jésus nous placera près de lui avec vous.

Non selon nos mérites mais par grâce

la grâce, largement répandue dans un plus grand nombre, pour la gloire de Dieu.

 

Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion, nous étions comme en rêve ! Alors notre bouche était pleine de rires, nous poussions des cris de joie. Alors on disait parmi les nations : « Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! » Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous : nous étions en grande fête ! (ps125)

 

Sainte Marie-Madeleine : (Jn 20,11-18)

22 juillet, 2023

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

 marie-madeleine

 

En pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus

Marie Madeleine pleure

elle ne voit , dans le tombeau que les 2 chérubins qui dans le saint des saints

se penchaient au-dessus de l’arche d’alliance

mais il n’y a plus d’arche

Le temps de l’ancienne alliance est terminé

Madeleine pleure

 

Elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là,

Elle ne voit qu’un homme ,un jardinier

elle entend sa voix

non la voix d’un maître ,mais d’un ami

Rabbouni !

petit maître

non plus un maître mais un ami

 

Elle reconnaît le Dieu de la nouvelle alliance

debout !

vivant à jamais parmi nous

a la fois Dieu et homme

non le Dieu des morts mais le Dieu des vivants

« Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »

 

Lecture : Une créature nouvelle (2 Co 5, 14-17)

Frères, l’amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu’un seul est mort pour tous, et qu’ainsi tous ont passé par la mort. Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n’aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux. Désormais nous ne regardons plus personne d’une manière simplement humaine : si nous avons connu le Christ de cette manière, maintenant nous ne le connaissons plus ainsi. Si donc quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né..

 Madeleine a d’abord vu un homme:le jardinier

Jésus dans sa nature humaine

Puis elle a reconnu sa nature divine

Désormais nous ne regardons plus personne d’une manière simplement humaine : si nous avons connu le Christ de cette manière, maintenant nous ne le connaissons plus ainsi.

 De même ne regardons plus les hommes selon leur apparence

« l’homme regarde à l’apparence mais Dieu regarde le coeur » (1 Sam 16,7)

 

Madeleine était une pécheresse aux yeux des hommes

En fait elle avait un coeur en or

« Elle se tint derrière, aux pieds de Jésus. .. lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum »(luc7,36)

Elle était au pied de la croix

une femme généreuse et courageuse

Si donc quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle. ..Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né.

 

Ne jugeons pas..Ne condamnons pas

Que savons nous sur les autres

Dieu seul connaît les reins et les coeurs

Tous nous sommes invités à participer à la nature divine de celui qui a pris notre humanité

 

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau. Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire. Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres ! Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom. Comme par un festin je serai rassasié ; la joie sur les lèvres, je dirai ta louange. Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l’ombre de tes ailes. Mon âme s’attache à toi, ta main droite me soutient. (ps 62) 

Fête de S. Benoît : Le Seigneur donne la sagesse (Pr 2, 1-9)

11 juillet, 2023

Mon fils, accueille mes paroles, conserve précieusement mes préceptes, l’oreille attentive à la sagesse, le cœur incliné vers la raison. Oui, si tu fais appel à l’intelligence, si tu invoques la raison, si tu la recherches comme l’argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor, alors tu comprendras la crainte du Seigneur, tu découvriras la connaissance de Dieu. Car c’est le Seigneur qui donne la sagesse ; connaissance et raison sortent de sa bouche. Il réserve aux hommes droits la réussite : pour qui marche dans l’intégrité, il est un bouclier, gardien des sentiers du droit, veillant sur le chemin de ses fidèles. Alors tu comprendras la justice, le jugement, la droiture, seuls sentiers qui mènent au bonheur.

 saint-benoit-

Benoit

Patron de l’Europe

fondateur des moines dont la devise était

ora et labora

prie et travaille

 

les moines

des hommes qui prient pour rendre grâce à Dieu pour tous ses bienfaits

la terre et la vie

 Ce sont eux aussi qui nous ont appris à chanter pour la gloire de Dieu

avec les hymnes et les psaumes (Solesme)

 

Des hommes qui travaillent

pour compléter les œuvres de la création

comme des fils de notre père qui est au cieux

un monde où le travail n’est pas une corvée ,mais un service et un art

 

ils ont défriché les terres

ils ont fait des enluminures de toute beauté

mais surtout ,ils nous ont annoncé l’évangile

le chemin la vérité la vie

le chemin du bonheur

 

Oui ! il est possible de vivre bien, de vivre heureux

mais qu’avec Dieu et selon Dieu

car c’est le Seigneur qui donne la sagesse ;

Il réserve aux hommes droits la réussite : pour qui marche dans l’intégrité, il est un bouclier, Il est le gardien des sentiers du droit,.. les seuls sentiers qui mènent au bonheur.

 Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. Je me glorifierai dans le Seigneur : que les pauvres m’entendent et soient en fête ! Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom. Je cherche le Seigneur, il me répond : de toutes mes frayeurs, il me délivre. .. Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Qui cherche le Seigneur ne manquera d’aucun bien. (ps33)

 

Évangile : Tous frères et soeurs (Mt 19, 27-29)

En ce temps-là, Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? » Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël. Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. »

 

Moine ou pas moine

pour suivre le Christ , pour être chrétien

il nous faut comme les moines tout quitter

nos habitudes, nos certitudes

être pauvres ,obeissants et purs

 

Pauvres

en étant humble

conscient de nos fautes

de nos manques d’amour

Ne jugeons pas,ne condamnons pas

Nos sommes tous des frères , des soeurs , enfants d’un même père

« Bienheureux les pauvres,le royaume des cieux est à eux » 

 

Obeissants

En cherchant la volonté de Dieu

Père que ta volonté soit faite

Père non ce que je veux,mais ce que tu veux

« Bienheureux les miséricordieux ,les pacifiques,ils seront appelés fils de Dieu »

Tous enfants d’un même père

 

Purs

« Bienheureux les coeurs purs ils verront Dieu »

Tous unis dans un même amour

comme des frères et sœurs ,enfants d’un mâme père

 

 

Fête de Saint Thomas : Parce que tu m’as vu, tu crois. (Jn 20, 24-29)

3 juillet, 2023

L’un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » .

 

fete-de-saint-thomas

 

Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

ils sont donc aveugles ceux qui ne croient pas en Dieu

Depuis la création du monde, on peut voir avec l’intelligence, à travers les œuvres de Dieu, ce qui de lui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité. Ils n’ont donc pas d’excuse,… Ces soi-disant sages sont devenus fous ;(Rom 1,20)

Comment ne pas croire en Dieu en voyant la création ?  Comment ne pas y voir la sagesse de Dieu ?

 

avance ta main, et mets-la dans mon côté

Un cœur blessé

il en est sorti du sang et de l’eau

l’eus qui nous purifie

les sang qui nous rachète et nous rend la vie

 

Comment ne pas s’émerveiller ?

Le centurion ,lui, a vu

non le cœur  transpercé ,non les clous dans les plaies

mais la victoire  du crucifié  la victoire  de l’amour

c’est vraiment le fils de Dieu

 

Lecture : la prière angulaire (Ep 2, 19-22)

Frères, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, des éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint .

 

la pierre angulaire, c’est le Christ

Cette pierre c’est le cœur du Verbe fait chair

venu pour transformer notre cœur de pierre en cœur de chair

et former un nouveau temple ,une nouvelle famille ,une nouvelle eglise

basée sur l’amour

« voyez comme ils s’aiment »

Qu’ils soient un comme Toi et Moi nous sommes UN

un seul coeur ,un seul corps

 

Louez le Seigneur, tous les peuples ; fêtez-le, tous les pays ! Son amour envers nous s’est montré le plus fort ; éternelle est la fidélité du Seigneur ! (ps 116)

Fête de saint Pierre et Saint Paul (Ac 12, 1-11)

29 juin, 2023

À cette époque, le roi Hérode Agrippa se saisit de certains membres de l’Église pour les mettre à mal. Il supprima Jacques, frère de Jean, en le faisant décapiter. Voyant que cette mesure plaisait aux Juifs, il décida aussi d’arrêter Pierre. C’était les jours des Pains sans levain. Il le fit appréhender, emprisonner, et placer sous la garde de quatre escouades de quatre soldats ; il voulait le faire comparaître devant le peuple après la Pâque. Tandis que Pierre était ainsi détenu dans la prison, l’Église priait Dieu pour lui avec insistance. Hérode allait le faire comparaître. Or, Pierre dormait, cette nuit-là, entre deux soldats ; il était attaché avec deux chaînes et des gardes étaient en faction devant la porte de la prison. Et voici que survint l’ange du Seigneur, et une lumière brilla dans la cellule. Il réveilla Pierre en le frappant au côté et dit : « Lève-toi vite. » Les chaînes lui tombèrent des mains. Alors l’ange lui dit : « Mets ta ceinture et chausse tes sandales. » Ce que fit Pierre. L’ange ajouta : « Enveloppe-toi de ton manteau et suis-moi.» Pierre sortit derrière lui, mais il ne savait pas que tout ce qui arrivait grâce à l’ange était bien réel ; il pensait qu’il avait une vision. Passant devant un premier poste de garde, puis devant un second, ils arrivèrent au portail de fer donnant sur la ville. Celui-ci s’ouvrit tout seul devant eux. Une fois dehors, ils s’engagèrent dans une rue, et aussitôt l’ange le quitta. Alors, se reprenant, Pierre dit : « Vraiment, je me rends compte maintenant que le Seigneur a envoyé son ange, et qu’il m’a arraché aux mains d’Hérode et à tout ce qu’attendait le peuple juif.

 

les-saints-pierre-et-paul

 

Pierre

Décidément Pierre dort beaucoup

il a dormi le jour de la transfiguration , à Gethsémani ,à et maintenant en prison

Sur le lac de Galilée ,il veut marcher sur l’eau ,mais il sombre

Chez Caïphe ,il cherche d’abord à se rechauffer car il a froid

 

Voilà celui que Jésus a choisi pour fonder son églsie

car c’est un petitt ,un homme généreux

optimiste ,joyeux ,acceuillant

Il invite tous ses amis dans la maison de sa belle mère

au point de la rendre malade

et surtout il a reconnu Jésus

Pour toi qui suis je ?…

tu es le christ ,le fils du Dieu vivant 

A qui irions nous Seigneur, tu as les paroles de la Vérité  (Jn 6, 60)

tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirais mon église

 

Il est faible

Il est petit ,mais il a la foi

son ange ,l’Esprit Saint est avec lui

 

Allons ! lève-toi vite. » ..

« Mets ta ceinture … chausse tes sandales. ..Enveloppe-toi de ton manteau et suis-moi.»

IL est sorti

encore à moitié endormi

entrainé par l’Esprit

et retrouva les siens au cénacle

chez Marie la mère de Marc

 

ce fut une petite fille qui lui ouvrit la porte

elle se nommait Rhode

 

Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. Je me glorifierai dans le Seigneur : que les pauvres m’entendent et soient en fête ! Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom. Je cherche le Seigneur, il me répond : de toutes mes frayeurs, il me délivre. .. Un pauvre crie ; le Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses. L’ange du Seigneur campe alentour, pour libérer ceux qui le craignent. Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Heureux qui trouve en lui son refuge ! (ps 33)

 

Deuxième lecture:Paul (2 Tm 4, 6-8.17-18)

Bien-aimé, je suis déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu. J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse. Tous m’ont abandonné. Le Seigneur, lui, m’a assisté. Il m’a rempli de force pour que, par moi, la proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent. J’ai été arraché à la gueule du lion ; le Seigneur m’arrachera encore à tout ce qu’on fait pour me nuire. Il me sauvera et me fera entrer dans son Royaume céleste. À lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen. – Parole du Seigneur.

 

Paul c’est l’homme fort ,savant , intelligent

il a eut un grand maitre:Gamaliel

il a persécuté les chrétiens

 

il voyage ,il fonde ,il écrit ,il se démène

mais il a aussi souffert

il a porté sa croix

 

Sur la route de Damas il a chuté

puis il s’est découragé et son ami Barnabé a dû l’encourager

Lui aussi ,il a été en prison chez les philippiens

Cette nuit là , avec son ami Silas ,il ne dormait pas ,il chantait

 

Il a combattu le bon combat de la foi

avec la force de l’Esprit Saint

«  quand je suis faible ,c’est alors que je suis fort »

il a combattu toujours en communion avec le Christ

« ce n’est plus moi qui vit.. c’est le Christ qui vit en moi »

 

 Évangile : Tu es le Christ ,le fils du Dieu vivant (Mt 16, 13-19)

En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

 Puissions nous avoir le courage de Paul et la foi de Pierre

en proclamant notre foi

Pour vous, qui suis-je? : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant !

 

Prions pour le pape ,pour l’église

La puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.

Nativité de Saint Jean Baptiste :(Lc 1, 57-66.80)

24 juin, 2023

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle. Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! » On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler. Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné. À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu. La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements. Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui. L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

 

nativite-de-jean-baptiste 

Jean

Avant de prophétiser, il fut un enfant

l’enfant d’un couple âgé

Zacharie et Elisabeth

des cousins de Marie et Joseph

des vrais croyants

des petits… des humbles

 

Zacharie un prêtre à l’écoute de Dieu , silencieux

Il possédait des tablettes ..Il connaissait les écritures

Comment ,ne pas rester silencieux ,après ce qu’il avait entendu derrière le voile du « Saint des saints »

Comment Élisabeth avait elle compris en accueillant sa cousine que Marie serait la mère du sauveur …avec tant de joie que l’enfant ,lui même, a tressailli en son sein

Une famille où dominait

l’humilité ,la foi ,l’amour ,la joie..

 

« Que sera donc cet enfant ? »

En effet, la main du Seigneur était avec lui. L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

Fils d’un prêtre ,il était lui même un prêtre

Poussé par l’Esprit il ne se rendit pas au temple mais dans le désert

comme Zacharie ,à l’écoute de l’esprit ,en silence

comme Jésus au début de de son ministère

comme les premiers apôtres qui vont rejoindre Jean Baptiste au bord du Jourdain

 

Première lecture: Le salut pour tous (Is 49, 1-6)

Écoutez-moi, îles lointaines ! Peuples éloignés, soyez attentifs ! J’étais encore dans le sein maternel quand le Seigneur m’a appelé ; j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante, il m’a protégé par l’ombre de sa main ; il a fait de moi une flèche acérée, il m’a caché dans son carquois. Il m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je manifesterai ma splendeur. » Et moi, je disais : « Je me suis fatigué pour rien, c’est pour le néant, c’est en pure perte que j’ai usé mes forces. » Et pourtant, mon droit subsistait auprès du Seigneur, ma récompense, auprès de mon Dieu. Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force. Et il dit : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, ramener les rescapés d’Israël : je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »

 

Dans le désert Jean a compris que tout n’était que grâce

c’est par grâce qu’il a eu des parents comme Zacharie et Elisabeth

c’est par grâce qu’il a été choisi

le Seigneur m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, pour que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël.

 

Pour annoncer que tout est grâce

Marie a été appelé « pleine de grâce » par l’ange Gabriel

le fils de Zacharie sera appelé ‘Jean »

« Jo Hanne » veut dire « Dieu est miséricorde

je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre.

 

Deuxième lecture: La parole du salut (Ac 13, 22-26)

En ces jours-là, dans la synagogue d’Antioche de Pisidie, Paul disait aux Juifs : « Dieu a, pour nos pères, suscité David comme roi, et il lui a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils de Jessé ; c’est un homme selon mon cœur qui réalisera toutes mes volontés. De la descendance de David, Dieu, selon la promesse, a fait sortir un sauveur pour Israël : c’est Jésus, dont Jean le Baptiste a préparé l’avènement en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël. Au moment d’achever sa course, Jean disait : “Ce que vous pensez que je suis, je ne le suis pas. Mais le voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.” Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham et ceux parmi vous qui craignent Dieu, c’est à nous que la parole du salut a été envoyée. »

 

Vraiment ! Tout est grâce

Jean est émerveillé

le père nous envoie son fils

et Jean s’incline

je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.”

 

mais quelle joie !

c’est à nous qui avons la foi que la parole du salut a été envoyée. »

 

9 mai : Fête de ste Louise de Marillac: Jésus dépose son vêtement (Jn 13,1-15)

9 mai, 2023

Jésus se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.

 Les gestes d’une fille de la charité

Nous retrouvons dans ce récit du jeudi saint tous les gestes des filles de la charité

 

Louise de Marillac

Jésus s’est levé de table,

Il s’est levé ce soir là pour servir ses disciples si angoissés ,inquiets , apeurés

Des pauvres disciples

Ce soir là , pauvres parmi les pauvres

 

Jésus a déposé son vêtement,

Lui de condition divine , il s’est abaissé et s’est penché sur notre misère

ainsi s’est abaissé Louise de Marillac qui avait été élevé par le garde des sceaux

ainsi toutes les sœurs qui ont quitté leurs familles leurs proches et qui se sont mis généreusement au service des pauvres

 

Jésus a pris un linge qu’il se noue à la ceinture ,

comme les cuisinières : « javais faim, vous m’avez donné à manger…

il a versé de l’eau dans un bassin.

j’étais malade et vous m’avez soigné….

il se mit à laver les pieds des disciples

comme les aides soignantes

 

mais les filles de la charité ne se sont pas contentés de soigner

Elles ont aussi enseignées ,sans faire de sermons

Jésus le dit à Pierre « Ce que je veux faire, tu ne peux pas le comprendre maintenant ; plus tard tu comprendras. »

C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.

 

Lecture  1 : Ce qui plaît à Dieu (Is 58,1,-11)

N’est-ce pas ce qui plait au Seigneur

N’est-ce pas ceci : rendre la liberté aux opprimés, briser tous les jougs ?

Bienheureux les pacifiques ,les doux ,les miséricordieux

N’est-ce pas partager ton pain , acceuillir les pauvres sans abri,

aimer c’est tout donner..c’est se donner soi même

aimer comme Dieu nous aime

 

Alors ta lumière jaillira comme l’aurore, et tes forces reviendront vite.

Alors le Seigneur sera avec toi

Le Seigneur sera toujours ton guide. En plein désert, il comblera tes désirs et te rendra vigueur. Tu seras comme un jardin bien irrigué, comme une source où les eaux ne manquent jamais.

 

Lecture 2 : La miséricorde (Jc 2,14-19)

C’est la foi qui nous nous sauve nous dit saint Paul

mais c’est en aimant que l’on prouve sa foi, nous dit Saint Jacques dans son épitre

en étant miséricordieux

attentif et non indifférent devant la misère de nos proches

car la miséricorde l’emporte sur le jugement.

Fête de Philippe et Jacques : Montre nous le père (Jn 14, 6-14)

3 mai, 2023

En ce temps-là, Jésus dit à Thomas : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. »

 

Saint-Philippe-et-Jacques

Philippe

Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire :Montre nous le père ?   …je suis dans le Père, et le Père est en moi ;

« le père et moi nous ne faisons qu’un »

et nous aussi , à la fin des temps ,nous ne ferons plus qu’un

Tous unis en un seul Esprit

 

Paroles mystérieuses, incompréhensibles

Comment Philippe peut il comprendre ?

Comment pouvons nous comprendre ?

 

Savons nous reconnaître Dieu fait homme ,né dans un étable , mort sur la croix ?

le Chemin, la Vérité et la Vie

Il est le pasteur ,la porte

Savons nous reconnaître notre père en regardant la création ?

« j’ai vu Dieu dans une fleur »(Linné)

savons nous reconnaître Dieu en nos frères ?

en particulier chez les petits ,les humbles ,les pauvres ,les étrangers

« tout ce que vous faites au plus petits d’entre les miens c’est à moi que vous le faites »

car nous avons tous reçu le même souffle

le souffle l’esprit ,le souffle de la vie

 

Lecture      Jacques (1 Co 15, 1-8)

Frères, je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée ; cet Évangile, vous l’avez reçu ; c’est en lui que vous tenez bon, c’est par lui que vous serez sauvés si vous le gardez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, c’est pour rien que vous êtes devenus croyants. Avant tout, je vous ai transmis ceci, que j’ai moi-même reçu : le Christ est mort pour nos péchés conformément aux Écritures, et il fut mis au tombeau ; il est ressuscité le troisième jour conformément aux Écritures, il est apparu à Pierre, puis aux Douze ; ensuite il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois – la plupart sont encore vivants, et quelques-uns sont endormis dans la mort –, ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les Apôtres. Et en tout dernier lieu, il est même apparu à l’avorton que je suis. –

 

Les 12 apôtres ont vécu avec Jésus ..Ils l’ont vu pendant pendant 3 ans

puis il apparut à Pierre

qui a enfin compris que Jésus était Dieu

« A qui irions nous Seigneur..tu as les paroles de la vérité

 ensuite il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois

qui de suite ont compris en entendant la bonne nouvelle

« Il est vraiment le fils de Dieu »

ils avaient tant de foi et de joie en l’écoutant

ensuite il est apparu à Jacques,

Quel Jacques ?

le fils de Zébédée ,le frère de Jean ,ou celui qu’on appelait le frère de Jésus ?

non un inconnu ,un petit ..on ne sait rien de lui..un inconnu parmi nous

parmi la foule des croyants

enfin il est apparu à Paul

« il est même apparu à l’avorton que je suis. –

 Les cieux proclament la gloire de Dieu, le firmament raconte l’ouvrage de ses mains. Le jour au jour en livre le récit et la nuit à la nuit en donne connaissance. Pas de paroles dans ce récit, pas de voix qui s’entende ; mais sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde.(Ps 18)  

1é Mai 2023 : Fête des travailleurs (Jn 10, 11-18)

1 mai, 2023

En ce temps-là, Jésus déclara : « Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse. Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui. Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur. Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau. Nul ne peut me l’enlever : je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner, j’ai aussi le pouvoir de la recevoir de nouveau : voilà le commandement que j’ai reçu de mon Père. »

2023-Ordinaire-A-1é-mai 

1é Mai

C’est le mois de Marie …c’est le mois le plus beau

A la vierge chérie , chantons un chant nouveau

 

C’est la fête des travailleurs

la fête de Joseph le charpentier qui avec joie s’est mis au service de ses frères

 

C’est la fête du muguet

cette petite fleur si fragile et si blanche

 

Pourquoi donc cette foule en colère

qui défilent dans les rues ?

et qui hurlent comme des loups

 

Le bon pasteur

Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis.

Jésus nous guide sur le chemin de la paix

je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent,

Il nous connaît

Il connaît les reins et les coeurs

il sait ce dont nous avons besoin

Pourquoi donc hurler comme des loups ?

 

Partout où nous vivons

dans nos familles, dans nos chantiers , dans nos ateliers ,dans nos bureaux

la justice ,la charité

en se respectant , en s’écoutant

la foi et la confiance sont sources de paix

Changeons nos coeurs…croyez en la bonne nouvelle

 

Lecture : l’Esprit saint descendit sur eux (Ac 11, 1-18)

En ces jours-là, les Apôtres et les frères qui étaient en Judée avaient appris que les nations, elles aussi, avaient reçu la parole de Dieu. Lorsque Pierre fut de retour à Jérusalem, ceux qui étaient juifs d’origine le prirent à partie, en disant : « Tu es entré chez des hommes qui ne sont pas circoncis, et tu as mangé avec eux ! » Alors Pierre reprit l’affaire depuis le commencement et leur exposa tout dans l’ordre, en disant : « J’étais dans la ville de Jaffa, en train de prier, et voici la vision que j’ai eue dans une extase : c’était un objet qui descendait. On aurait dit une grande toile tenue aux quatre coins ; venant du ciel, elle se posa près de moi. Fixant les yeux sur elle, je l’examinai et je vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles et les oiseaux du ciel. J’entendis une voix qui me disait : “Debout, Pierre, offre-les en sacrifice, et mange !” Je répondis : “Certainement pas, Seigneur ! Jamais aucun aliment interdit ou impur n’est entré dans ma bouche.” Une deuxième fois, du haut du ciel la voix répondit : “Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le déclare pas interdit.” Cela se produisit par trois fois, puis tout fut remonté au ciel. Et voici qu’à l’instant même, devant la maison où j’étais, survinrent trois hommes qui m’étaient envoyés de Césarée. L’Esprit me dit d’aller avec eux sans hésiter. Les six frères qui sont ici m’ont accompagné, et nous sommes entrés chez le centurion Corneille. Il nous raconta comment il avait vu l’ange se tenir dans sa maison et dire : “Envoie quelqu’un à Jaffa pour chercher Simon surnommé Pierre. Celui-ci t’adressera des paroles par lesquelles tu seras sauvé, toi et toute ta maison.” Au moment où je prenais la parole, l’Esprit Saint descendit sur ceux qui étaient là, comme il était descendu sur nous au commencement. Alors je me suis rappelé la parole que le Seigneur avait dite : “Jean a baptisé avec l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés.” Et si Dieu leur a fait le même don qu’à nous, parce qu’ils ont cru au Seigneur Jésus Christ, qui étais-je, moi, pour empêcher l’action de Dieu ? » En entendant ces paroles, ils se calmèrent et ils rendirent gloire à Dieu, en disant : « Ainsi donc, même aux nations, Dieu a donné la conversion qui fait entrer dans la vie ! »

 

Ainsi donc, même aux nations, Dieu a donné la conversion qui fait entrer dans la vie ! »

Nous sommes tous appelés à vivre en paix

hommes de tous les pays…. de toutes les races

riches et pauvres ,nous sommes tous des frères

destinés à vivre ensemble

avec le souffle de l’Esprit Saint

l’Esprit Saint descendit sur ceux qui étaient là, comme il était descendu sur nous au commencement. 

Comme un cerf altéré cherche l’eau vive, ainsi mon âme te cherche toi, mon Dieu. Mon âme a soif de Dieu, le Dieu vivant ; quand pourrai-je m’avancer, paraître face à Dieu ? Envoie ta lumière et ta vérité : qu’elles guident mes pas et me conduisent à ta montagne sainte, jusqu’en ta demeure.  (Ps 41)

 

Saint Marc, évangéliste (1 P 5, 5b-14)

25 avril, 2023

Bien-aimés, vous tous, les uns envers les autres, prenez l’humilité comme tenue de service. En effet, Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce. Abaissez-vous donc sous la main puissante de Dieu, pour qu’il vous élève en temps voulu. Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, puisqu’il prend soin de vous. Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. Résistez-lui avec la force de la foi, car vous savez que tous vos frères, de par le monde, sont en butte aux mêmes souffrances. Après que vous aurez souffert un peu de temps, le Dieu de toute grâce, lui qui, dans le Christ Jésus, vous a appelés à sa gloire éternelle, vous rétablira lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. À lui la souveraineté pour les siècles. Amen. Par Silvain, que je considère comme un frère digne de confiance, je vous écris ces quelques mots pour vous exhorter, et pour attester que c’est vraiment dans la grâce de Dieu que vous tenez ferme. La communauté qui est à Babylone, choisie comme vous par Dieu, vous salue, ainsi que Marc, mon fils. Saluez-vous les uns les autres par un baiser fraternel. Paix à vous tous, qui êtes dans le Christ.

 Saint-Marc

 Marc

Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce.

Marc ,le plus court des évangélistes ,le plus simple

Marc un enfant

celui qui le soir du jeudi saint a vu les les soldats du temple s’emparer de Jésus

« Il s’est enfui tout nu »

un pauvre ,un petit ,nu

 

L’enfant qui ,la main dans la main , s’est rendu à Antioche

avec son oncle ,Barnabé ,l’ami de Paul

et qui comme un enfant fut ébloui par les lumières de la ville

 

Le jeune homme fut humilié par Paul lors de son premier voyage

«  IL quitta Paul et retourna à Jérusalem (Act 13,13)

Paul n’ a pas voulu de lui lors de son 2é voyage (Act 15,38)

 

Le lion

Marc est représenté par un lion

Dés le débuts de son évangile

le diable s’est attaqué a Jésus dans une synagogue

comme un lion rugissant, qui rôde, en cherchant qui dévorer.

« Que nous veux tu , Jésus de Nazareth .Je sais qui tu es,le Saint de Dieu »

 

Sans cesse Marc nous invite à la lutte contre le mal

à résister ….fort comme un lion

Résistez-lui avec la force de la foi,

malgré nos angoisses, nos doutes ,nos souffrances

en communion avec tous vos frères, qui de par le monde, sont en butte aux mêmes souffrances.

 Si avec Lui, nous souffrons avec Lui ,nous vivrons

.En ce temps de Pâques

Jésus,qui vous a appelés à sa gloire éternelle, vous rétablira lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

Arrivé à Rome Marc sera le secrétaire de Pierre

La communauté ..vous salue, ainsi que Marc, mon fils.

 

L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ; ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge. Je le dis : C’est un amour bâti pour toujours ; ta fidélité est plus stable que les cieux. Que les cieux rendent grâce pour ta merveille, Seigneur, et l’assemblée des saints, pour ta fidélité.

 

Évangile : L’évangéliste (Mc 16, 15-20)

En ce temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. » Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

 

Croyez en la bonne nouvelle

Jésus est notre sauveur

Lui seul peut nous sauver du mal qui nous entoure et qui ronge nos âmes

Si nous avons la foi, nous soulèverons des montagnes

ils expulseront les démons ;

Les angoisses ,les inquiétudes ,les doutes ,la haine…les œuvres de la chair

ils parleront en langues nouvelles

l’amour, l’accueil des étrangers .. la bonté ..la paix…les fruits de l’Esprit

ils prendront des serpents dans leurs mains

Nous fermerons nos oreilles aux mensonge du serpent des origines

ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien.  

12345...8