Archive pour la catégorie 'Fêtes des saints'

Fête de sainte Marthe (Luc 10, 38-42)

29 juillet, 2021

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée

 

Qui aime le plus  dans ce récit ?

Marthe,  Marie, Lazare qui n’est pas nommé ou Jésus ?

 

Ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés,

nous dit saint Jean dans son épitre

C’est Lui qui nous  a donné la vie

c’est  Lui qui nous pardonne

c’est Lui qui nous envoie l’Esprit  Saint

 

sainte-marthe-300x203-2

 

Marthe

 accueille Jésus

mais  c’est Jésus qui est venu vers elle

c’est Jésus qui lui apporte la paix

 Marthe, Marthe  tu t’inquiètes  pour bien peu de chose

 

Jésus  lui ouvre aussi  les yeux

« ce que tu fais c’est bien peu de choses »  

 

Soyons humbles !

Qu’avons nous vraiment fait pour nos frères et  sœurs ,pour nos prochains

pour ceux vers qui nous  nous approchons

Aimons nous vraiment ?

Pourquoi se vanter..quelles sont nos mérites

« Je n’ai fait que ce que je devais faire »  

 

Tout vient de Dieu

Dieu seul  est amour

**

Marie  

 Elle écoute

mais c’est Jésus qui est venu s’asseoir  prés d elle   

C’est Jésus qui lui apporte la bonne nouvelle

elle  est restée silencieuse ,mais elle a été  comblée

l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toutes paroles  venant  de Dieu

 

Lazare  

dans l’oraison   de ce jour on a aussi prié pour lui  

quand  Lazare est mort  

Marthe  s’est de nouveau très agitée.  Elle a pleuré ,elle a couru    

si tu avais été  là mon frère  ne serait pas mort  

 

mais cette fois çi ce n’était  pas pour rien  

un homme est mort

Jésus aussi pleure

 

Il pleure pour toute l’humanité

Il pleure  pour nous

Il vient nous rendre la vie

Ton frère  ressuscitera

**

il vient nous pardonner

Ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés,

C’est lui qui nous  a donné la vie ,le pardon ,l’Esprit Saint 

 

Lecture : (1 Jean 4, 7-16)

Dieu a tellement aimé le monde qu’ il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.

 … Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.

 il nous a donné part à son Esprit

Fête de Marie Madeleine (Jn 20 ,11-18)

22 juillet, 2021

Paroles de la bien-aimée. Sur mon lit, la nuit, j’ai cherché celui que mon âme désire ; je l’ai cherché ; je ne l’ai pas trouvé. Oui, je me lèverai, je tournerai dans la ville, par les rues et les places : je chercherai celui que mon âme désire ; je l’ai cherché ; je ne l’ai pas trouvé. Ils m’ont trouvée, les gardes, eux qui tournent dans la ville : « Celui que mon âme désire, l’auriez-vous vu ? »À peine les avais-je dépassés, j’ai trouvé celui que mon âme désire : je l’ai saisi et ne le lâcherai pas. (Ct des Ct 3,1-4)

 

marie-madeleine-300x206

 

Dans la nuit  

Madeleine ,la pécheresse a retrouvé la paix quand Jésus lui a pardonné et lui a rendu sa dignité

mais a t elle vraiment reconnu son Seigneur ?

je ne l’ai pas trouvé

 

elle s’est levée

elle a lavé les pieds de Jésus,,,  lui a versé du parfum

l’a t elle vraiment trouvé ?

 

Qui sont donc ces gardes qui l’empêchaient de sortir de la ville

où elle risquaient  de rencontrer les autres, les étrangers , les émigrés, les pauvres, les malades les estropiés

mais elle a osé ne pas les écouter   

c’est alors qu’elle a dit  

je l’ai trouvé

 

Elle est rentrée en « ex-stase » comme nous dit le pape  François  dans son encyclique « Fratelli tutti »

Elle est sortie  d’elle-même pour rejoindre son prochain  

et reconnaître en lui ,le Christ

« ce que vous ave fait au plus petits d’entre les miens c’est a moi que vous l’avez fait »   

 

Evangile : Qui cherches tu ? (Jn 20, 1-18)

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

 

Madeleine n’ a pas reconnu le jardinier

Elle n’a pas  reconnu Jésus  

C’est en s’approchant vers lui  

en dialoguant , en pleurant

qu’elle l’a reconnu  

« rabbouni » 

aussitôt il a répondu en l’appelant par son nom : Marie

 

Reconnaissons nous Jésus en nos proches

« j’avais faim et vous m’avez  donné à manger …. »

 

ce fut pour Madeleine le retour à la vie

la résurrection

 et aussitôt elle courut le dire à ses frères  

« Aimez vous les uns les autres, comme je vous ai aimé …

C’est cela évangile : Fratelli tutti

Fête de Saint Thomas ( Jean 20,24-29)

3 juillet, 2021

L’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

 

fete-de-saint-thomas

Qui donc est Thomas ?

Il est discret..réfléchi. On parle peu de lui dans l’évangile

On le surnomme  Thomas, « le jumeau »

peut être par qu’il était très attaché à Jésus  

à son écoute… émerveillé

 

C’est le jeudi Saint ,lors de la Céne  que pour la première fois, il se manifeste

C’était la première messe

Jésus parlait de son départ .Thomas écoutait et s’écrie  

montre nous le chemin

 

C’est un cri qui lui sort du cœur  

Ou vas-tu ? 

je vais vers le père Dés maintenant vous le connaissez et vous l’avez vu ? (Jn 14,5)

 

Qu’ont ils vu ?

Ce soir là Jésus est parti  

et les disciples aussi

Qu’ont ils vu ?

 

Pierre ,Jacques et Jean ont vu Jésus à Gethsémani ..Ils ont vu un homme en détresse

qui faisait  pitié  et qu’il fallait défendre à coup d’épée  

Puis Pierre et Jean ont vu Jésus chez Caïphe   Ils ont vu un condamné  giflé ,flagellé

puis Jean  au pied de la croix  a vu le cœur transpercé, et les  clous dans les plaies   

 

Cest alors que le centurion ,lui, a vu enfin ce qu’il fallait voir

non le cœur  transpercé ,non les clous dans les plaies

mais la victoire  du crucifié  la victoire  de l’amour

c’est vraiment le fils de Dieu

 

Thomas

Quant à lui ,il n’a rien vu

il a disparu  

attristé, déçu ,blessé

lui « le jumeau » si attaché à Jésus .. ;,il s’est détaché et ne voulait plus voir personne ; Il n’a pas rejoint les disciples au cenacle  

si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »

il avait verrouillé  son cœur

comme les disciples avaient  verrouillé les portes du cénacle

 

mais  8 jours plus tard ,quand Thomas vit Jésus

ce ne sont pas les plaies  ni le cœur transpercé qu’il a vu

mais l’immensité de l’amour divin

Il a vu et il a cru

 Il a compris ,ce qu’était le  chemin ,la vérité la vie  (Jn 14,4)

 

mais nous quand nous regardons la croix

quand nous partageons le pain comme le soir du jeudi saint

Notre cœur n’est il pas verrouillé ?

mystère  de la foi.. Mystere de l’amour

 **

Lecture :Éphésiens (2, 19-22)

Frères, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint.

 Le soir du jeudi Saint , en présence de Thomas

Jésus a aussi prié pour que nous soyons tous unis dans un seul amour

un seul corps ,une seule âme

Tous  unis pour toujours

autre mystère de notre foi  de l’amour du pain partagé

 

Cest en rejoignant les disciples au cénacle que Thomas a retrouvé la joie ,la foi ,l’amour

qu’ ils soient  UN  comme nous sommes UN 

Fête de Saint Pierre et saint Paul (Matt.16, 13-19)

29 juin, 2021

 En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux.

 

les-saints-pierre-et-paul-300x213

 

Pierre et Paul

2 colonnes

2 puissances ,2 forces

2 rochers

qui vont annoncer l’évangile

avec force ,conviction 

rassembler des fidèles

fonder des églises  

en proclamant

Jésus tu es le Christ ,le fils du Dieu vivant

mais qui donc leur a donné cette force ,cette conviction ,cette foi

sinon le père lui même ?

« Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.

 

 Pierre : Actes  (12, 1-11)

À cette époque, le roi Hérode Agrippa se saisit de certains membres de l’Église pour les mettre à mal. Il supprima Jacques, frère de Jean, en le faisant décapiter. Voyant que cette mesure plaisait aux Juifs, il décida aussi d’arrêter Pierre. C’était les jours des Pains sans levain. Il le fit appréhender, emprisonner, et placer sous la garde de quatre escouades de quatre soldats ; il voulait le faire comparaître devant le peuple après la Pâque. Tandis que Pierre était ainsi détenu dans la prison, l’Église priait Dieu pour lui avec insistance. Hérode allait le faire comparaître. Or, Pierre dormait, cette nuit-là, entre deux soldats ; il était attaché avec deux chaînes et des gardes étaient en faction devant la porte de la prison. Et voici que survint l’ange du Seigneur, et une lumière brilla dans la cellule. Il réveilla Pierre en le frappant au côté et dit : « Lève-toi vite. » Les chaînes lui tombèrent des mains. Alors l’ange lui dit : « Mets ta ceinture et chausse tes sandales. » Ce que fit Pierre. L’ange ajouta : « Enveloppe-toi de ton manteau et suis-moi. »Pierre sortit derrière lui, mais il ne savait pas que tout ce qui arrivait grâce à l’ange était bien réel ; il pensait qu’il avait une vision. Passant devant un premier poste de garde, puis devant un second, ils arrivèrent au portail de fer donnant sur la ville. Celui-ci s’ouvrit tout seul devant eux. Une fois dehors, ils s’engagèrent dans une rue, et aussitôt l’ange le quitta. Alors, se reprenant, Pierre dit : « Vraiment, je me rends compte maintenant que le Seigneur a envoyé son ange, et qu’il m’a arraché aux mains d’Hérode et à tout ce qu’attendait le peuple juif. »

 

Pierre

Lui qui avait tant de mal à comprendre

Lui qui  a douté en marchant sur les eaux

Lui qui conseille Jésus en lui disant de ne pas aller à Jérusalem

Lui qui a renié

lui a été si déconcerté en voyant le  tombeau vide

qui lui a donne cette force ,cette conviction

sinon le père et l’Esprit de la pentecôte

cet ange venu le réveiller en prison  

 

Car Pierre dormait  

entouré de garde

enchaîné par ses convictions anciennes ,ses préjugés 

 

C’est L’Esprit Saint qui est venu le réveiller

le déchaîner le lever ; Léve Toi !  

C’est le Fils qui lui a rendu son vêtement de pasteur 

paie mes brebis

C’est le père qui lui a donné les clés pour introduire tous ses enfants dans son royaume  

 

  Paul : 2Tim.(4, 6-18)

Bien-aimé, je suis déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu. J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse.
Tous m’ont abandonné. Le Seigneur, lui, m’a assisté. Il m’a rempli de force pour que, par moi, la proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent. J’ai été arraché à la gueule du lion ; le Seigneur m’arrachera encore à tout ce qu’on fait pour me nuire. Il me sauvera et me fera entrer dans son Royaume céleste. À lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen

 Paul aussi était ignorant bien que instruit par les maîtres de son temps  

non seulement il ne connaissait  pas Jésus

mais il mettait les chrétiens  en prison

 

Qui donc lui a donné la foi ?

 Qui  donc lui a ouvert  les yeux sur la route de Damas  sinon Dieu lui même

Saul , Saul ,Pourquoi me persécutes Tut ?,

C’est bien ce qu’ écrit à Timothée

Le Seigneur, c’est  Lui ,qui  m’a assisté…..c’est Lui qui  m’a rempli de force pour annoncer l’évangile  dans le monde entier ..C’est Lui qui m’a arraché à la gueule du lion ;

 **

Nous?

Puisse le Seigneur nous donner un telle foi

la foi de Pierre  devenu un roc

la foi de Paul

Pour Lui j’ai accepté  de tout perdre au prix suréminent qu’est la connaissance du Christ

 

Puissions nous comme eux proclamer au plus profond de nous mêmes

Oui ! Seigneur ,je crois  

Tu es le christ ,le fils du Dieu Vivant

Le chemin la vérité la vie

notre sauveur  

Dieu de tendresse et de pitié

Il me sauvera et me fera entrer dans son Royaume céleste. À lui la gloire pour les siècles des siècles.

Oui Seigneur ,nous croyons ..fais grandir en nous la foi . 

 

Nativité de Jean Baptiste (Isaïe 49, 1-6)

24 juin, 2021

Écoutez-moi, îles lointaines ! Peuples éloignés, soyez attentifs ! J’étais encore dans le sein maternel quand le Seigneur m’a appelé ; j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante, il m’a protégé par l’ombre de sa main ; il a fait de moi une flèche acérée, il m’a caché dans son carquois. Il m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je manifesterai ma splendeur. » Et moi, je disais : « Je me suis fatigué pour rien, c’est pour le néant, c’est en pure perte que j’ai usé mes forces. » Et pourtant, mon droit subsistait auprès du Seigneur, ma récompense, auprès de mon Dieu. Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force. Et il dit : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, ramener les rescapés d’Israël : je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »

 

Nativité-de-jean-Baptiste

Jean  Baptiste

Un prophète

un homme de Dieu  

possédé par Dieu  

qui vit en Dieu  

 

Ainsi devraient être tous les chrétiens

Tous nous sommes appelés par Dieu dés le sein de notre Mère

j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom

Tous  nous sommes appelés à nous rassembler , à ne faire qu’nn…un seul peuple …un seul corps  

le Seigneur parle, il  m’a façonné pour  que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël

Tous nous devons proclamer notre foi à travers le monde

 je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »

 

Les feux de la Saint Jean

Il a fait  de moi une flèche acérée   

ces flèches sont comme les rayons du soleil qui au début de l’été  éclairent le monde entier ,  les justes et les injustes

non pour blesser mais pour illuminer

**

Actes des Apôtres (13, 22-26)

En ces jours-là, dans la synagogue d’Antioche de Pisidie, Paul disait aux Juifs : « Dieu a, pour nos pères, suscité     David comme roi, et il lui a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils de Jessé ; c’est un homme selon mon cœur qui réalisera toutes mes volontés. De la descendance de David, Dieu, selon la promesse, a fait sortir un sauveur pour Israël : c’est Jésus, dont Jean le Baptiste a préparé l’avènement en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël. Au moment d’achever sa course, Jean disait : “Ce que vous pensez que je suis, je ne le suis pas. Mais le voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.” Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham et ceux parmi vous qui craignent Dieu, c’est à nous que la parole du salut a été envoyée. »

 Jean nous a éclairé

il nous a présenté le sauveur ,la lumière du monde ,  

De la descendance de David, Dieu, selon la promesse, a fait sortir un sauveur pour Israël : c’est Jésus,.. le voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.”

Aux chrétiens maintenant de proclamer leur foi  

 Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham et ceux parmi vous qui craignent Dieu, c’est à nous que la parole du salut a été envoyée. »

 

Evangile : (Luc 1,57-80)

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle. Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! » On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler. Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné. À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu. La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements. Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui. L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

 

Son nom est Jean

« Jo-Hanne » = Dieu est miséricorde  

il n’est pas venu juger mais pour sauver

 

Puisse le Soleil  divin  briller en nos cœurs

Puissent ses flèches  ou ses rayons illuminer notre vie !

Puissions nous avec Jean ,renaître  à une vie nouvelle

Saint Matthias (Actes1, 15-26)

14 mai, 2021

 En ces jours-là, Pierre se leva au milieu des frères qui étaient réunis au nombre d’environ cent vingt personnes, et il déclara : « Frères, il fallait que l’Écriture s’accomplisse. En effet, par la bouche de David, l’Esprit Saint avait d’avance parlé de Judas, qui en est venu à servir de guide aux gens qui ont arrêté Jésus : ce Judas était l’un de nous et avait reçu sa part de notre ministère. Il est écrit au livre des Psaumes : Que son domaine devienne un désert, et que personne n’y habite, et encore : Qu’un autre prenne sa charge. Or, il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous, depuis le commencement, lors du baptême donné par Jean, jusqu’au jour où il fut enlevé d’auprès de nous. Il faut donc que l’un d’entre eux devienne, avec nous, témoin de sa résurrection. » On en présenta deux : Joseph appelé Barsabbas, puis surnommé Justus, et Matthias. Ensuite, on fit cette prière : « Toi, Seigneur, qui connais tous les cœurs, désigne lequel des deux tu as choisi pour qu’il prenne, dans le ministère apostolique, la place que Judas a désertée en allant à la place qui est désormais la sienne. » On tira au sort entre eux, et le sort tomba sur Matthias, qui fut donc associé par suffrage aux onze Apôtres.

 

Saint-Matthias

Pendant 40 jours

après Päques

avant de monter au ciel

les jour de l’ascension

Jésus a parlé avec ses disciples de son royaume

et les a envoyé dans le monde pour annoncer la bonne nouvelle

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création.

**

Judas, Justus et Matthias

Judas, l’ami des prêtres ,des scribes et des savants n’était plus là

Matthias le remplaça

Matthias veut dire en en Hébreux(Don de Yahwè)

c’est un don !

il nous  est offert pour annoncer la la bonne nouvelle

 

Il n’est pas « Justus »…le juste

Il  sait que  Jésus seul nous justifie  en mourant sur la croix

 

Il est le petit

C’est un humble

On ne sait rien de lui

Jésus aime les humbles ,le petits  

« père je te rends grâce car tu as caché cela aux savants et tu l’as révélé aux tout-petits

 

Saul , lui-même   qui viendra après Matthias

se fera appeler « Paul » .« le petit » en latin

 

Evangile Jean (15, 9-17)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

 

Matthias, le petit, a aussi compris le message

le langage du cœur  ,le langage

de la confiance Dieu est amour !

Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime

 

je vous appelle mes amis

non plus des serviteurs qui servent par devoir  

mais des hommes qui aiment

et qui sèment la paix et la joie

Que votre joie soit parfaite   

Fête de Saint Joseph 2021 : Matt.(1, 16.-24)

19 mars, 2021

Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ. Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été ­accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est ­engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.

 

 Saint-Joseph

 

Joseph

un homme bien tranquille , charpentier   dans un petit village

fiancé à une  jeune fille nommée Marie

c’est la paix ,un bonheur tout simple

le bonheur des humbles

 

Et voici que commence pour lui  

des moments qui vont bouleverser sa vie  

 

comme un pandémie

comme le covid qui en ce moment nous bouleverse tous

Joseph est bouleversé

D’abord la visite  d’un ange

voici que Marie va enfanter un fils ;Tu lui donnera le nom de Jésus  

 

Puis le recensement ordonné par César Auguste   (Luc2)

il doit  quitter son village  et se rendre à Bethléem

enfin il doit fuir en Egypte

**

 Lecture 2 : La foi d’Abraham (Romains 4, 13-22).

Frères, ce n’est pas en vertu de la Loi que la promesse de recevoir le monde en héritage a été faite à Abraham et à sa descendance, mais en vertu de la justice obtenue par la foi. Voilà pourquoi on devient héritier par la foi : c’est une grâce, et la promesse demeure ferme pour tous les descendants d’Abraham, non pour ceux qui se rattachent à la Loi seulement, mais pour ceux qui se rattachent aussi à la foi d’Abraham, lui qui est notre père à tous. C’est bien ce qui est écrit : J’ai fait de toi le père d’un grand nombre de nations. Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, Dieu qui donne la vie aux morts et qui appelle à l’existence ce qui n’existe pas. Espérant contre toute espérance, il a cru ; ainsi est-il devenu le père d’un grand nombre de nations, selon cette parole : Telle sera la descendance que tu auras ! Et voilà pourquoi il lui fut accordé d’être juste.

**

 Comme Abraham , Joseph a cru  

Espérant contre toute espérance, il a cru ;

 c’est un homme de foi

 

Comme Abraham il accepte tout

Quitte ton pays , ta famille et va vers le pays que je te montrerai (Gn 12)

il quitte Nazareth ,Marie enfante  dans un étable puis il fuit en Egypte

 ainsi  il est devenu le père d’un grand nombre de nations.

un guide pour nous tous

comme lui

comme Abraham

ayons, la foi source de paix et de joie

**

Lecture 1 David  (2 Samuel 7, 4-16)

Cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée au prophète Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. C’est lui qui bâtira une maison pour mon nom, et je rendrai stable pour toujours son trône royal. Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils.

 Dieu notre père l’a promis  à David

je rendrai stable pour toujours son trône royal …Ta maison et ta royauté subsisteront toujours

  David  voulait  bâtir un temple

Joseph fut le gardien de ce temple du temple

le gardien du corps  du Christ

ce corps qui sera crucifié pour notre salut

« détruisez ce temple.. je le rebâtirais en 3 jours

 

 Nous honorons David

combien plus nous devons vénérer Joseph

le gardien du temple

notre  protecteur

en ces temps pénibles que nous vivons

comme nous l’a demandé le pape François  qui a décrété que cette année serait l’année de saint Joseph

Puisse t il nous protéger  comme il a protégé l’enfant Jésus  ! 

Saint Timothée et saint Tite : La foi de ta mère et de ta grand mère (2Timothée 1, 1-8)

26 janvier, 2021

Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie que nous avons dans le Christ Jésus, à Timothée, mon enfant bien-aimé. À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur..Je suis plein de gratitude envers Dieu, à qui je rends un culte avec une conscience pure, à la suite de mes ancêtres, je lui rends grâce en me souvenant continuellement de toi dans mes prières, nuit et jour. Me rappelant tes larmes, j’ai un très vif désir de te revoir pour être rempli de joie. J’ai souvenir de la foi sincère qui est en toi : c’était celle qui habitait d’abord Loïs, ta grand-mère, et celle d’Eunice, ta mère, et j’ai la conviction que c’est aussi la tienne. Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération. N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ; mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile.

 

Saint-Timothée

 

J’ai souvenir de la foi sincère qui est en toi : c’était celle qui habitait d’abord Loïs, ta grand-mère, et celle d’Eunice, ta mère

Pendant des générations ,nous avons eu , dans les pays chrétiens  

des parents qui avaient la foi  

des grand mères et des mères

qui nous ont appris à prier, à faire le signe de la croix

à lire les évangiles

Les églises ,les cathédrales  étaient pleines

tout le monde allait à la messe

On se posait pas  de questions

la foi du charbonnier

pas ou peu  de guerres de religions

 

On y croyait

et les jeunes comme Tite et Timothée

partaient dans le monde entier  

pour annoncer la bonne nouvelle   

**

C’est fini !

Les grand-mères et les mères sont de plus en plus indifférentes  

Elles s’en moquent !

On ne se pose plus de questions

**

On est plus des enfants

nous sommes adultes

nous faisons des études

Ouvrons les yeux

pourquoi la création ? Pourquoi la vie ?

les enfants se posent des questions « maman pourquoi ? »

mais les adultes croient tout savoir

 

A chacun de nous de chercher , sincèrement ,sans préjugés   

Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira.  Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. (Mtt7,7)

 

Ce ne sont plus nos  grand mères qui nous guideront

c’es l’Esprit Saint  qui nous envahira et nous illuminera

. Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération

 

Evangile  (Luc 10, 1-9)

En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore 72, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au ­milieu des loups. Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne ­saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.” S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté. Guérissez les ­malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” »

 

Comme Tite  et Timothée

nous partirons ,joyeux ,pour proclamer notre foi

. Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux

 

 Confiant

 Ne portez ni bourse, ni sac..

Nous apporterons la paix

“Paix à cette maison.”

Nous apporterons  la vie

 Guérissez les ­malades

Nous apporterons l’espérance :

 “Le règne de Dieu s’est approché de vous

 

La conversion de Saint Paul (Actes 22, 3-16)

25 janvier, 2021

En ces jours-là, Paul dit au peuple : « Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie, mais élevé ici dans cette ville, où, à l’école de Gamaliel, j’ai reçu une éducation strictement conforme à la Loi de nos pères ; j’avais pour Dieu une ardeur jalouse, comme vous tous aujourd’hui. J’ai persécuté à mort ceux qui suivent le Chemin du Seigneur Jésus ; j’arrêtais hommes et femmes, et les jetais en prison ; le grand prêtre et tout le collège des anciens peuvent en témoigner. Ces derniers m’avaient donné des lettres pour nos frères de Damas où je me rendais : je devais ramener à Jérusalem, ceux de là-bas, enchaînés, pour qu’ils subissent leur châtiment.Donc, comme j’étais en route et que j’approchais de Damas, soudain vers midi, une grande lumière venant du ciel m’enveloppa de sa clarté. Je tombai sur le sol, et j’entendis une voix me dire : “Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?” Et moi je répondis : “Qui es-tu, Seigneur ? – Je suis Jésus le Nazaréen, celui que tu persécutes.” Ceux qui étaient avec moi virent la lumière, mais n’entendirent pas la voix de celui qui me parlait. Alors je dis : “Que dois-je faire, Seigneur ?” Le Seigneur me répondit : “Relève-toi, va jusqu’à Damas, et là on te dira tout ce qu’il t’est prescrit de faire.” Comme je n’y voyais plus rien, à cause de l’éclat de cette lumière, je me rendis à Damas, conduit par la main de mes compagnons.Or, Ananie, un homme religieux selon la Loi, à qui tous les Juifs résidant là rendaient un bon témoignage, vint se placer près de moi et me dit : “Saul, mon frère, retrouve la vue.” Et moi, au même instant, je retrouvai la vue, et je le vis. Il me dit encore : “Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, à voir celui qui est le Juste et à entendre la voix qui sort de sa bouche. Car tu seras pour lui, devant tous les hommes, le témoin de ce que tu as vu et entendu. Et maintenant, pourquoi tarder ? Lève-toi et reçois le baptême, sois lavé de tes péchés en invoquant son nom.” »

 

L’unité des Chrétiens

Ce dernier jour de la semaine de l’unité des chrétiens  

se termine avec la lecture de la conversion de Saint Paul

 

Conversion-de-Paul

 

Paul

 J’ai persécuté à mort ceux qui suivent le Chemin du Seigneur Jésus

Généreux ,sincère  

sûr de sa science , sûr de sa foi

après avoir étudié chez Gamaliel

Paul persécute les chrétiens

Il les emprisonne ,les divise

**

 Saul ,Saul, pourquoi me persécuter ?

Pourquoi diviser mon église

toi ,le théologien ,le savant 

celui qui croit tout savoir

soit Humble !

 

Paul est tombé

 je n’y voyais plus rien,

D’autres ont dû le calmer ,le prendre par la main

lui le savant ,lui qui au nom de sa science

divisait les Chrétiens

Il fut conduit par la main de mes compagnons.

**

Il fut enfin  illuminé

Enfin, il a compris  

et se fit appelé « Paul » c’est à dire le petit , « le Minus »

 

Maintenant, pourquoi tarder ? Lève-toi et reçois le baptême,

Désormais Paul est celui qui unit

Il  rassemble

Il rassemble les chrétiens  en communauté

les circoncis et les incirconcis

les juifs et les grecs

Il se réconcilie  avec les « colonnes de l’église »

Il envoie de l’argent à  Jérusalem ..

 **

 Evangile .  (Marc 16,15-18)

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »

 

ils expulseront les démons

Arrêtons de nous diviser

Acceptons nos différences

Chassons les démons  de la division

le serpent des origines    

Ayons un  seul cœur

 

ils parleront en langues nouvelles

Ne craignons pas de parler des nouvelles langues

sous l’inspiration de l’Esprit Saint

Voyez comme il s’aiment !

Qu’ils soient  UN

 

 

26 décembre : Fête de Saint Etienne : Seigneur,reçois mon esprit ! (Actes 7, 54-60)

26 décembre, 2020

En ces jours-là, Étienne, rempli de la grâce et de la puissance de Dieu, accomplissait parmi le peuple des prodiges et des signes éclatants. Intervinrent alors certaines gens de la synagogue ..Ils se mirent à discuter avec Étienne, mais sans pouvoir résister à la sagesse et à l’Esprit qui le faisaient parler…..Ceux qui écoutaient ce discours avaient le cœur exaspéré et grinçaient des dents contre Étienne. Mais lui, rempli de l’Esprit Saint, fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » Alors ils poussèrent de grands cris et se bouchèrent les oreilles. Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui, l’entraînèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort.

 

Pourquoi fëter Etienne e lendemain de Noel ?

Il fut le premier martyr

en proclamant sa foi

en Jésus  de Nazareth

« le Verbe fait chair »

 

Saint-Etienne

 

Etienne , rempli de l’Esprit Saint, fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu,

Comme ,Marie ,Joseph ,les bergers ,le jour de Noel   

Etienne fut ébloui  par la « gloire de Dieu « 

Comme saint Paul sur la route de Damas ,il en fut renversé  

 

Seigneur Jésus, reçois mon esprit. 

Comme Jésus s’est donné au  monde

en naissant dans une mangeoire  

et en mourant sur la croix i

Etienne  offre sa vie au Seigneur

 

Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. »

Comme Jésus

avec Marie ,Joseph  et tous les croyants

à genoux  

demandons pardon pour tous les hommes ,nos frères

qui accueillent si mal notre rédempteur

il est venu parmi nous  mais le siens ne l’ont pas reçu

**

Evangile Mtt(10, 17-22) 

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. »

 

Méfiez-vous des hommes

Herode ,les scribes, les pharisiens

n’ont pas cru

 

Ils étaient pas à Bethleem le jour de Noel

Ils seront là au pied de la croix

Père ,pardonne  leur ,ils ne savent pas ce qu’ils font

 

Ils n’ont pas entendu le chant des anges

paix sur la terre aux hommes qu’il aime

 confiance !

celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. »

 

123456...10