Archive pour la catégorie 'temps ordinaire'

8é Dimanche ordinaire :La loi ou l’amour

3 mars, 2019

 

 

 

Lecture 1 :Sira le Sage (27, 4‑7) : La loi ?

la parole fait connaître les sentiments. Ne fais pas l’éloge de quelqu’un avant qu’il ait parlé, c’est alors qu’on pourra le juger.

Quelle parole ?

la loi

Ou l’amour ?

 **

Lecture 2 : 1Cor.(15, 54-58) : la mort ?

Au dernier jour, quand cet être mortel aura revêtu l’immortalité, alors se réalisera la parole de l’Écriture : La mort a été engloutie dans la victoire. Ô Mort, où est ta victoire ? Ô Mort, où est-il, ton aiguillon ? L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; ce qui donne force au péché, c’est la Loi.

La loi c’est la mort

Car nous avons tous agi contre la loi

Qui n’a pas fauté ?

L’ amour c’est le pardon  

 

8è-Dimanche-ordinaire

Evangile (Luc 6, 39-45) :l’amour

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ? Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître.

La loi est aveugle

Elle condamne ,et occasionne notre chute

Le juriste  ne connait pas vraiment le cœur

Nos faiblesses ,nos angoisses, nos erreurs

 **

Dieu  seul connaît les  reins et les coeurs

Le sauveur est amour

**

Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? Comment peux-tu dire à ton frère : “Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil”, alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère.la loi     

Juger, condamner nos frères  pour des vétilles

au nom de la loi

et rester aveugle devant nos propres fautes

 

Qui parmi nous n’est pas passé à côté d’un SDF sans lui venir en aide ?

Qui parmi les bons chrétiens pratiquants  européens ne portent pas des vêtements confectionnés par des pauvres du Bangladesh qui meurt de faim

Hypocrite !

**

Que faire !

Tous coupables

C’est le rôle de la loi de nous condamner pour toutes ces injustices collectives   

Mais la loi est aveugle

La loi qui va jusqu’à nous obliger de faire la guerre et de tuer comme en 14 ou en Algerie  …  

**

Reste le pardon

Reste l’amour  

Sinon c’est la mort !

**

Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ; jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit. Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : … L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur. »

Reste l’humilité

« Le verre d’eau à donner »

Les sourires

La bonté

L’amour

La justification par la foi  

Comme un arbre planté dans la maison du seigneur le juste fleurira

 

7é dimanche ordinaire (C) :La miséricorde :

24 février, 2019

Evangile Luc (6, 27‑38)

Jésus  déclarait  à ses disciples : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient.

Ils nous disent les 4 vérités, ils ne nous flattent pas ?

Ils nous apprennent ainsi l’humilité ,à nous regarder autrement et peut être à changer de comportement

Ils sont violents ,ils nous volent ?

Apprenons la patience ! Quelle richesse !

 

 À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue.

Au lieu de répondre  mets toi en question ,

Qu’as tu fait pour recevoir cette gifle ?

Quelle est donc la souffrance ,la peine intérieure ,l’injustice qui mine l’homme en colère ?

Qu’est ce qui le fait souffrir …ouvre les yeux sur sa souffrance en l’apaisant plutôt qu’en le frappant

N’est ce pas ce qu’a fait Jésus avec le fou enchaîné au bord du lac de Galilée ?

Pourquoi donc la violence des jeunes de la banlieue ? Pourquoi la violence des gilets jaunes .pourquoi la violence des SDF

 À celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique. Donne à quiconque te demande, et à qui prend ton bien, ne le réclame pas. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux

La pauvreté qui nous entoure…elle est immense comme la mer

La solitudes des personnes âgées ,des réfugiés

Certes on ne peut pas soulager la misère du monde .Que faire ?

On a vraiment besoin de la force et de la lumière  de l’Esprit Saint

On a vraiment besoin de vivre l’évangile

Oui ! parfois  on mérite la fameuse gifle !

.

7è-Dimanche-ordinaire

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs en font autant.

Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants. 

Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux

La miséricorde ce n’est pas encore l’amour

C’est de la compassion

« Misère…corde »

c’est un coeur qui comprend  la misère des autres

et souffre avec eux

**

. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés.

Regarder l’autre non pour le condamner mais pour l’aider

« Je ne suis pas venu condamner mais pour sauver » dit le Seigneur

**

Pardonnez, et vous serez pardonnés…. Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. »

C’est la joie du don

La joie de l’évangile !

La  vraie « ré-volution »

La  vraie dé-construction

Donner  et non prendre

Aimer !

**

Lecture 1 : 1 Samuel (26, .7‑23) David épargne Saul

Aujourd’hui, le Seigneur t’avait livré entre mes mains, mais je n’ai pas voulu porter la main sur le messie du Seigneur. »

**

Lecture 2 :1Cor (15,45-49).

 de même que nous aurons été à l’image de celui qui est fait d’argile, de même nous serons à l’image de celui qui vient du ciel.

Mais on a rejeté Dieu et avec lui l’homme

Un homme sans Dieu n’est pas un homme

22 Février :La chaire de saint Pierre (Mtt16,13-19)

22 février, 2019

 Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

**

C’est aujourd’hui la fête de « la chaire  de saint Pierre »

non la fête de Pierre  

mais la fête du pape

de son « autorité » qui lui est donné par Dieu

**

Une  charge ,un poids ,un service une responsabilité  inouïe

c’est lourd !

épuisant pour François  et en plus il a  82ans

fatigué

 **

Une église  chancelante faible

tiraillée  

Salie par des scandales

souvent désunies   

 

un pauvre berger

une pauvre famille son eglise

un pauvre troupeau

  et pourtant  quelle force !

**

: Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église

La pierre rejetée devient  la pierre  d’angle

Simon Pierre est faible 

Il s’enfonce dan l’eau du lac ,il doute,  comprend pas , renie

c’est lui que Dieu choisit !

 

la force de l’évangile 

la force de l’humble qui attend tout de Dieu

le souffle de la foi   (lumen gentium)

**

un pape humble

miséricordieux  

malgré tout joyeux (la joie de lévangile )

au service des petits des faibles des exclus des rejetés, des divorcés  

le pasteur de la brebis perdue

**

et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.

c’est sûr

« victoire j’ai vaincu le monde »(Jn 16,33)

je peux tout en celui qui me fortifie (2Cor12,10)

 

les-clés-du-royaume

les Clés

 Je te donnerai les clés du royaume des Cieux :

c’est lumineux !

c’est fort !

le pape a les clés

les clés du pauvre  

bienheureux les pauvres  ils auront le royaume de Dieu

 

Les clés ?

Ce sont la  foi l’espérance la charité

c’est la croix

c’est l’Esprit Saint  

 **

tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

pour plus de justice

pour plus d’amour

en famille

autout du père

6é mardi ordinaire : Genèse (6, 5-7,10)

19 février, 2019

Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que toutes les pensées de son cœur se portaient uniquement vers le mal à longueur de journée. Le Seigneur se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre ; il s’irrita en son cœur et il dit : « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés – et non seulement les hommes mais aussi les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel – car je me repens de les avoir faits. »Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur. Le Seigneur dit à Noé : « Entre dans l’arche, toi et toute ta famille, car j’ai vu qu’au sein de cette génération, devant moi, tu es juste. De tous les animaux purs, tu prendras sept mâles et sept femelles ; des animaux qui ne sont pas purs, tu en prendras deux, un mâle et une femelle ; et de même des oiseaux du ciel, sept mâles et sept femelles, pour que leur race continue à vivre à la surface de la terre. Encore sept jours, en effet, et je vais faire tomber la pluie sur la terre, pendant quarante jours et quarante nuits ; j’effacerai de la surface du sol tous les êtres que j’ai faits. » Noé fit tout ce que le Seigneur lui avait ordonné.

**

L’eau

Dieu ne veut pas la mort du pécheur

Il veut le purifier

lui rendre le cœur pur

Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu  

d’où l’eau …Beaucoup d’eau

**

7

c’est le chiffre de la création qui a duré 7 jours

Dieu veut une nouvelle création  

Il préserve les purs

De tous les animaux purs, tu prendras sept mâles et sept femelles ; et de même des oiseaux du ciel, sept mâles et sept femelles,

mais il donne aussi leur chance aux impurs

des animaux qui ne sont pas purs, tu en prendras deux, un mâle et une femelle

 

gn-entre-dans-l'arche

Le temps de la méditation

entre dans l’arche

En Hébreux le mot « Teve » veut dire à la fois « l’arche » et « la parole »

quand Dieu dit « entre dans l’arche »

il nous dit donc « entre dans la parole » 

Vis de la parole !

 **

40

 Encore sept jours, et je vais faire tomber la pluie sur la terre, pendant quarante jours et quarante nuits ;

méditer la parole

comme les hébreux qui sont restés 40 ans dans le désert

comme Jésus  qui y reste 40 jours

« l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toutes paroles venue de la bouche de Dieu (Mtt4,4)

comme pendant  les 40 jours du carême

**

Evangile Marc (8, 14-21) : le pain

 « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pains ? Vous ne saisissez pas ?

 …Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze. – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. »

Ces 5 pains  ce sont les 5 livres du « pentateuque

7 pains pour louer le créateur 

6é dimanche ordinaire (C) : Les béatitudes

17 février, 2019

Lecture 1 : Jérémie (17, 5‑8)

 Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur, dont le Seigneur est la confiance. Il sera comme un arbre, planté près des eaux, qui pousse, vers le courant, ses racines. Il ne craint pas quand vient la chaleur : son feuillage reste vert. L’année de la sécheresse, il est sans inquiétude : il ne manque pas de porter du fruit.

Heureux ceux qui ont la foi

la foi  c’est la vie

la foi c’est la paix

 **

Lecture 2 : Cor.(15, 12.16‑20)

Frères, nous proclamons que le Christ est ressuscité d’entre les morts ; alors, comment certains d’entre vous peuvent-ils affirmer qu’il n’y a pas de résurrection des morts.. ;. Si nous avons mis notre espoir dans le Christ pour cette vie seulement, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes. Mais non ! le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis.

Notre foi c’est croire en la vie

Restons éveillés

maintenant et toujours 

et pour toujours

 

les-béatitudes

Evangile : Luc (6, 17.20‑26)

: « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous. Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme. Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes.

Qui sont les pauvres ?

,ceux qui pleurent, ceux qui ont faim et ont soif, peuvent ils être heureux ?

**

Selon Matthieu

Matthieu  parle « des pauvres en esprit » c’est-à-dire les humbles

et ajoute

Heureux les miséricordieux : il leur sera fait miséricorde.
Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu.
Heureux ceux qui font œuvre de paix : ils seront appelés fils de Dieu. (Mtt5)

**

Selon Chouraqui

 il  connaît bien  l’araméen et pense que la traduction est mauvaise

Jésus n’aurait pas dit

« heureux les pauvres

mais courage vous les pauvres

Cliquez ICI

**

Le pape François

les pauvres ce sont ceux qui ont avant tout besoin de Dieu

Ils ont faim de Dieu

 

Sans Dieu,ils pleurent  

Pour eux la vraie richesse c’ est Dieu ! 

la vraie nourriture c’est la parole de Dieu  

la vraie joie c’est avec Dieu  

Cliquez ICI

 **

le pape Benoit

plus intellectuel mais étonnamment et joyeusement révolutionnaire 

 le sermon des béatitudes c’est le renversement de nos valeurs

« les premiers  seront les derniers et les derniers seront les premiers

 

oui !

la bonne nouvelle c’est la vraie revolution

cliquez ICI 

5é dimanche ordinaire ( C ) : Sois sans crainte !

10 février, 2019

Lecture 1 : Saint,saint  saint  (Isaïe 6, 1‑8) 

L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur qui siégeait sur un trône très élevé …Des séraphins se tenaient au-dessus de lui. Ils se criaient l’un à l’autre : « Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur de l’univers ! Toute la terre est remplie de sa gloire. » Les pivots des portes se mirent à trembler à la voix de celui qui criait, et le Temple se remplissait de fumée. Je dis alors : « Malheur à moi ! je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, Un serahin s approcha de ma bouche et dit : « Ceci a touché tes lèvres, et maintenant ta faute est enlevée, ton péché est pardonné. » J’entendis alors la voix du Seigneur qui disait : « Qui enverrai-je ? qui sera notre messager ? » Et j’ai répondu : « Me voici : envoie-moi ! »

** 

Le roi Osias est mort

Mais Dieu vit à jamais

Il est grand il est glorieux

Il est Saint

3 fois saint  

« Mysterium  fascinum et tremendum »

**

Comment comprendre Dieu ?

Qui est il ?

Mille ans pour lui sont comme un jour

Terrible !

Et nous  sommes si faibles, si petits,  si fragiles

si prétentieux

Mortel !

**

Qui sommes nous ?

« Malheur à moi ! je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, Un seraphin  approcha une braise de ma bouche et dit : « Ceci a touché tes lèvres, et maintenant ta faute est enlevée, ton péché est pardonné. »

**

Aussitôt Isaie a compris !

Dieu est Pardon

Dieu est Amour

Il brûle

mais d’amour

il est puissant

mais en amour    

**

Isaie n’en doute pas

 Me voici : envoie-moi ! »

**

Parce qu’il a cru

Isaïe a trouvé la paix

Il est le prophète de la paix

**

 Evangile :La pêche miraculeuse   Luc (5, 1‑11)

Pierre di à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »

 Pierre,  comme Isaïe, a pris conscience de sa faiblesse

de sa petitesse

qui sommes nous , ?

Sans Dieu nous ne pouvons rien faire

Sans Dieu que serions nous ?  

Dieu  donne Tout

Dieu est Tout

 

(é-dilanche

Et Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte,

Pierre et es disciples aussitôt l’ont suivi

En paix !

La  foi en  l’amour

Est source de paix

**

désormais ce sont des hommes que tu prendras. » 

La foi  rend fort   

C’est la foi qui vaincra !

C’est la foi en l’amour qui nous donnera la paix

 

Isaïe était  le prophète de la paix

Jésus est la paix !

Je vous donne la paix   ,je vous laisse la paix

**

Lecture 2 :1 Cor(15, 1‑11) : Voilà ce que vous croyez »

 Frères, je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée ; cet Évangile, vous l’avez reçu ; c’est en lui que vous tenez bon, c’est par lui que vous serez sauvés

..le Christ est mort pour nos péchés conformément aux Écritures, et il fut mis au tombeau ; il est ressuscité le troisième jour conformément aux Écritures,

Voilà ce que nous croyons !

Dieu est saint  

Dieu est vie

Nous ne mourons pas comme le roi Osias

Nous vivrons éternellement !

« La vie éternelle  c’est  qu’ils te connaissent toi le seul vrai Dieu » 

**

je suis le plus petit des Apôtres, …. Mais ce que je suis, je le suis par la grâce de Dieu,

Tout est grâce

Grâce pour tous !

 

 

 

Vendredi de la 4é semaine ordinaire : Perdre la tête (Marc 6,14-29)

8 février, 2019

Hérode fit un dîner pour ses dignitaires, pour les chefs de l’armée et pour les notables de la Galilée. La fille d’Hérodiade fit son entrée et dansa. Elle plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. » Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c’est la moitié de mon royaume. » Elle sortit alors pour dire à sa mère : « Qu’est-ce que je vais demander ? » Hérodiade répondit : « La tête de Jean, celui qui baptise. » Aussitôt la jeune fille s’empressa de retourner auprès du roi, et lui fit cette demande : « Je veux que, tout de suite, tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut vivement contrarié ; mais à cause du serment et des convives, il ne voulut pas lui opposer un refus. Aussitôt il envoya un garde avec l’ordre d’apporter la tête de Jean. Le garde s’en alla décapiter Jean dans la prison. Il apporta la tête sur un plat, la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère.

**

Jean Baptiste  est mort

Ce n’est pas triste !

C’est glorieux !

car il est mort pour la justice et la vérité

on peut s’en réjouir

faire  des jeux de mots

Marc-perdre-la-tête

Qui a perdu la tête ?

Hérodiade à cause de sa jalousie et de sa haine

Hérode  à cause de son pouvoir et de sa richesse  

Salomé à cause de sa frivolité

Ils ont tous perdus la tête

Ce banquet est un baquet de fous !

Nous perdons tous la tête quand  nous rejetons Dieu et nos fréres

**

Une tête à couper

Jean Baptiste

le jure

il défend la justice !

il dit la verite

Il en donne sa tête à couper   

**

Une tête offerte  

au monde sur un plat

pour le salut du monde

qu’offrons nous au monde

pour qu’il y ait plus d’amour ?

 **

Lecture ; Hébreux (13, 1-8)

La vraie sagesse nous est donnée dans la lecture de ce jour

 demeure  dans l’amour fraternel ! N’oubliez pas l’hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges. Souvenez-vous de ceux qui sont en prison,

invite les prisonniers non pour un festin comme Hérode mais par amour

Que le mariage soit honoré de tous, que l’union conjugale ne soit pas profanée,

Gardes un cœur pur  et n’agit pas comme Salomé

 contentez-vous de ce que vous avez,

Ne soit pas jaloux et rempli de haine  comme Hérodiade

 ils vous ont annoncé la parole de Dieu. Méditez sur l’aboutissement de la vie

Ecoutes la parole de Dieu  ! 

Mardi de la 4é semaine ordinaire : Qui m’a touché ? (Mc.5,21-43)

5 février, 2019

Lecture 1 : Hébreux (12, 1-4) :Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang .

 Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée »…, les yeux fixés sur Jésus, …il a enduré la croix…Méditez son exemple

**

Evangile :Marc (5, 21-43) :

En ce temps-là, Jésus regagna en barque l’autre rive, et une grande foule s’assembla autour de lui. Il était au bord de la mer. Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment : « Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. » Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu’elle l’écrasait.Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans… –  elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans avoir la moindre amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré  –… cette femme donc, ayant appris ce qu’on disait de Jésus, vint par-derrière dans la foule et toucha son vêtement. Elle se disait en effet : « Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. » À l’instant, l’hémorragie s’arrêta, et elle ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal. Aussitôt Jésus se rendit compte qu’une force était sortie de lui. Il se retourna dans la foule, et il demandait : « Qui a touché mes vêtements ? » Ses disciples lui répondirent : « Tu vois bien la foule qui t’écrase, et tu demandes : “Qui m’a touché ?” » Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait cela. Alors la femme, saisie de crainte et toute tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité. Jésus lui dit alors : « Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. »
Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre, le chef de synagogue, pour dire à celui-ci : « Ta fille vient de mourir. À quoi bon déranger encore le Maître ? » Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. » Il ne laissa personne l’accompagner, sauf Pierre, Jacques, et Jean, le frère de Jacques. Ils arrivent à la maison du chef de synagogue. Jésus voit l’agitation, et des gens qui pleurent et poussent de grands cris. Il entre et leur dit : « Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui. Alors il met tout le monde dehors, prend avec lui le père et la mère de l’enfant, et ceux qui étaient avec lui ; puis il pénètre là où reposait l’enfant. Il saisit la main de l’enfant, et lui dit : « Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher – elle avait en effet douze ans. Ils furent frappés d’une grande stupeur. Et Jésus leur ordonna fermement de ne le faire savoir à personne ; puis il leur dit de la faire manger.

**

Résister jusqu’au sang

et  pour cela prier le Seigneur  

 

Prier en touchant le Christ

prier comme la femme qui a souffert depuis 12 ans

avec humilité persévérance  

avec foi

 

Marc-qui-m'a-touché

Toucher son vêtement

sa personne   

toucher son cœur

écouter sa parole

pour bien le connaître

pour lui j’accepte de tout perdre ..je regarde tout comme déchet au prix suréminent  qu’est la connaissance di Christ …le connaître lui avec la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances (Ph 3,9..)

**

Prier en église

en famille

Il prend avec lui le père et la mère de l’enfant,

en église

Il prit avec lui Pierre Jacques et Jean  

les apôtres qui  ,mieux que saint Paul, ont vu

la gloire de Jésus le jour de la transfiguration

et la souffrance de Jésus à Getsémani

**

des apôtres qui

plus que quiconque

ont « touché » le mystère de

Jésus : Dieu et homme

**

La Foi

ainsi fortifié par la foi

la foi de la femme

la foi de Jaïre

la foi des apôtres  

nous nous lèverons

« Talitha koum » «

Nous guérirons

Nous ressusciterons 

 

4é Dimanche ordinaire (C ) :N’est-il pas le fils du charpentier ?

3 février, 2019

Lecture 1 : Jérémie (1, 4‑5.17‑19) :  ce jour là Jésus se leva et prit la parole  

Au temps de Josias, la parole du Seigneur me fut adressée : « Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les nations…Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te délivrer –

**

Lecture 2 : (1 Co 13, 4-13) : l’Amour  

L’amour prend patience ; l’amour rend service ;l’amour ne jalouse pas ;il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;    il ne fait rien d’inconvenant ;il ne cherche pas son intérêt ;il ne s’emporte pas ;il n’entretient pas de rancune ;    il ne se réjouit pas de ce qui est injuste,mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;    il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.    L’amour ne passera jamais.…  

**

Evangile Luc (4, 17‑30) :La foi

Jésus vint à Nazareth et le jour du sabbat entra dans la synagogue, et se leva pour faire la lecture. On  lui donna le livre du prophète Esaïe, et en le déroulant il trouva le passage où il était écrit : 

L’Esprit du Seigneur est sur moi 
parce qu’il m’a conféré l’onction
pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres.
Il m’a envoyé proclamer aux captifs la libération
et aux aveugles le retour à la vue,
renvoyer les opprimés en liberté,

En ce temps-là, dans la synagogue de Nazareth, après la lecture du livre d’Isaïe, Jésus déclara : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. » Tous lui rendaient témoignage et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche. Ils se disaient : « N’est-ce pas là le fils de Joseph ? » …En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie, et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de veuves en Israël ; pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon, chez une veuve étrangère. Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. »À ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux. Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où leur ville est construite, pour le précipiter en bas. Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin.

 

La bonne nouvelle aux pauvres

Qui sont les pauvres ?,

ils pullulent, envahissent nos rues

les  immigrés qui traversent  la méditerranée

les gilets  jaunes

les SDF  qui dorment dans le froid

notre frère, notre sœur qui vit avec nous et que l’on rejette ?

**

Tous ,ils sont  à la recherche d’un abri ,

de considération

de respect

d’amour

à être  reconnu comme des êtres  humains

**

il y a ceux qui sont à la recherche de Dieu ,

de vérité  de pardon

c’est pour tout cela que Jésus vient annoncer la  bonne nouvelle

 

fils-du-charpentier

Le fils du charpentier

lui-même est un pauvre

N’est ce pas là le fils de Joseph ?

pour qui se prend t il

Il est qui …celui là ?

 

On ne veut pas voir les pauvres ,les humbles, les petits ,les timides   

même celui qui est chez nous ,dans notre village, dans notre communauté

dans notre paroisse

on le méprise

n’est il pas le fils du charpentier

et surtout qu’il ne se lève pas pour prendre la parole

 

Jésus ,ce jour là, dans la synagogue se leva et prit la parole

comme le prophète Jérémie l’avait prédit

et Jésus donne des pauvres en exemple   

 **

La veuve de Sarepta  

Un exemple de charité

Une pauvre

Elle n’a plus rien …le peu qu’elle a, elle le donne

c’est la solidarité dans les camps  de réfugiés

la solidarité des SDF sous les ponts

l’Amour  supporte tout,  fait confiance en tout,  espère tout,  endure tout.    L’amour ne passera jamais.…  

**

Naaman le Syrien

Une invitation à croire

il est malade lépreux

la maladie des exclus 

des déchets 

des rejets de la société cités par le pape François 

**

C’est la foi et qui va le sauver

la foi et l’espérance de job

je sais moi que mon sauveur est vivant (Job)

 **

Le précipice

Les scribes

ne veulent pas entendre un tel langage

ils le rejettent  et le mènent au bord d’un précipice  

Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin.

**

Il sera vainqueur

en mourant entre 2 larrons

2 pauvres crucifiés

confiant en son père

aimant jusqu’à mourir  

 les pauvres mangeront et seront rassasiés  

2 février : Fête de la lumière (Luc 2, 22‑40)

2 février, 2019

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

**

L’Esprit Saint  

 Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez(Ml 3,1)

Quelle est donc cette lumière  

ce messager annoncé par Malachie  

sinon l’Esprit Saint que Jésus  nous a aussi promis ?

**

Qui ouvre les yeux  du vieillard Syméon

l’Esprit Saint était sur lui.

Qui ouvre  la bouche d’Anne la prophétesse

survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu

sinon l’Esprit saint ?

 **

Qui maintenant nous fait comprendre les Ecritures

quand nous les méditons avec humilité et foi ?

 

2 fevrier lumiere

La colombe

deux petites colombes

C’est un jeune couple

humble pauvre

qui obeit à la loi

et qui arrive dans le temple

 

Ils offrent 2 colombes  

signe de l’Esprit  et de la paix  

**

Les fruits de l’Esprit  

On reconnaît la présence de l’Esprit à ses fruits

les fruits de l’Esprit: amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi (Gal 5, 23)

**

Tout y est, ce jour là ,dans le temple

l’amour ,la joie, la paix..

Marie déjà illuminé par l’Esprit depuis l’annonciation  

Joseph patient et bienveillant  

Syméon  débordant de bonté

« il reçut  l’enfant dans ses bras  

**

Il ressent une grande paix      

en chantant

 « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » 

**

Le message

Seul , l’Esprit saint a pu lui faire comprendre que le salut serait donné par un enfant mourant sur la croix

Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. » 

12345...17