Archive pour la catégorie 'temps ordinaire'

Deuxième dimanche ordinaire (Année B) :Jean (1,35-42), l’Appel

18 janvier, 2015

Lecture 1 : (1 Sam 3-19)

le Seigneur appela Samuel.  « Samuel ! Samuel ! »
Et Samuel répondit :   « Parle, ton serviteur écoute. »

**

Lecture 2 :(1 Cor 6,13-20)

Nous sommes appelés à être le sanctuaire  de Dieu

Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint,
lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ;
vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes,
Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps.

**

Evangile (Jean 1,35-42)

En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit :« Que cherchez-vous ? »Ils lui répondirent :« Rabbi – ce qui veut dire : Maître où demeures-tu ? »Il leur dit :« Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).

André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit :« Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit :« Tu es Simon, fils de Jean ;tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre

 

 

L’agneau de Dieu

Tous nous avons besoin de pureté, de pardon ,de bonté, d’amour

 c’est le symbole de l’Agneau de Dieu

Posant son regard sur Jésus qui allait et venait,

 Jean Baptiste  dit : « Voici l’Agneau de Dieu

 

Bouts-voici-l'Agneau-de-Die

La confiance

Il s’ensuit un dialogue tout simple

sans éclats ,sans discussions ,

amicale, confiant

Que cherchez-vous ?

..où demeures-tu ?

Venez, et vous verrez.

**

Les disciples demeurèrent  avec lui

et crurent en l’agneau de Dieu

car il parlait de bonté ,d’amour de respect

en douceur

**

La mission

Les disciples  furent si impressionnés

qu’ils allèrent en parler à tous leurs amis

Nous avons trouvé le Messie

….André amena son frère à Jésus

**

Le regard

Jean Baptiste regarde Jésus

 Posant son regard sur Jésus qui allait et venait,

**

Jésus regarde Pierre

Jésus posa son regard sur lui et dit :

« Tu es Simon, fils de Jean

**

Ce sont des regards profonds

qui ne sont pas superficiels

des regards qui voient l’invisible

et ce qu’il y a dans l’âme de chacun 

Jean Baptiste  sait qui est Jésus  

**

Jésus sait qui est Pierre

Il sait  qu’il est faible ,qu’il va renié

Il sait aussi qu’il sera généreux

tu t’appelleras Pierre

**

Notre regard

et Nous ,comment regardons nous l’Autre ?

Est ce qu’on se contente de le juger sur son physique

ses opinions ,sa race ,ses talents

**

Est ce que nous savons trouver dans l’autre

toute sa richesse intérieure ?

car, tous, nous sommes fils de Dieu

profondément respectables

 **

Confiance

Ayons confiance  dans les autres

Comme « l’Agneau de Dieu » qui est bon et miséricordieux

N’ayons pas peur de l’autre  

Ils nous le rendront

**

Jésus a fait confiance en Pierre

et Pierre est mort pour Jésus 

34é Dimanche ordinaire (Année A) : J’avais faim et vous m’avez donné à manger. Matt. (25, 31-46)

23 novembre, 2014

C’est la fête du Christ roi

un roi qui veille sur nous

Lect. 1 : Ez (34,11-17)

J’irai moi même à la recherche de mes brebis et je veillerai sur elle  

**

Lect. 2 : 1 Cor (15,20-26)

C’est dans le Christ que tous revivront

**

Evangile :Mtt (25,31-46)

 Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.

« Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?” Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”
« Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.” Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?” Il leur répondra : “Amen, je vous le dis, chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait.” ..

Christ-roi-ND-de-Paris

 

L’amour

Jésus nous donne un seul commandement

« aimer Dieu et son prochain » 

mais si tu dis que tu aimes Dieu  et que tu n’aimes pas ton prochain tu es un menteur (st Jean)

**

Seul compte l’amour

Nous serons jugés avant tout sur l’amour

pas sur nos défauts 

pas sur ,notre vie de prière

pas sur notre fidélité

Mais sur nos relations avec les autres 

**

J’avais faim…j’avais soif ..

Donner  du pain c’est donner de l’amour

à celui qui a soif d’être considéré  d’être écouté

**

Oui !Que de misères

Que d’injustices dans le monde

Mais aussi tout prés de moi

mon frère, mon voisin, qui en silence n’ose pas dire ce qui lui pèse

Celui qui a peur d’être incompris

et qui aurait  pourtant,

tant besoin d’être aidé ,d’être réconforté

**

j’étais un étranger ,malade ,prisonnier

Accueillir

Allez vers l’autre,

écouter ceux qui ne sont pas comme nous

qui ne pensent pas comme nous

qui ne croient pas comme nous

Ne pas les juger

si on ne les comprend pas

**

Que de souffrances à soulager chez les autres

Que nous ne voyons pas

Que nous ne voulons pas voir

**  

L’évangile

C’est tout l’enseignement de l’évangile

Donner à ceux qui ont faim de pain ,mais aussi d’amour

faim de vérité, faim de justice

comme jésus avait donné à la foule

J’ai pitié  de cette foule.. donnez leur à manger

**

Accueillir l’étranger

Comme Jésus a accueilli le centurion,

 ou la femme syro phénicienne

Visiter  les malades

Comme Jésus à qui on ne cesse de mener des malades

**

Les béatitudes

Heureux les pauvres

Heureux les miséricordieux   qui ont le cœur ouvert à la détresse des autres 

Heureux les pacifiques .Ils seront  appelés  fils de Dieu

**

Le respect de l’homme

Chaque fois que vous l’avez fait à un de ces petits

C’est à moi que vous le faites   

Respect de l ’homme

Pureté de notre regard

Ne pas juger

Ne pas condamner

33é Dimanche ordinaire (Année A) : Parabole des talents .Entre dans la joie de ton maître

16 novembre, 2014

Jésus parlait à ses disciples de sa venue ; il disait cette parabole : « Un homme, qui partait en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il donna une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu cinq talents s’occupa de les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un creusa la terre et enfouit l’argent de son maître.« Longtemps après, leur maître revient et il leur demande des comptes. Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança en apportant cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres. – Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.” Celui qui avait reçu deux talents s’avança ensuite et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres. – Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.”« Celui qui avait reçu un seul talent s’avança ensuite et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé enfouir ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.”« Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. Car celui qui a recevra encore, et il sera dans l’abondance. Mais celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents !”»

 

Lect. 1 : Pv (31,10-31)

La femme vaillante ,qui donc peut la trouver ?

Elle est plus précieuse que les perles

 

**

Lect. 2 : 1 Thes.(5,1-6)

Ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur

**

Evangile :Mtt (25,14-21)

Entre dans la joie de ton maître

 

 

Dieu nous fait confiance

Il se fait discret

pour ne pas nous écraser par sa puissance

Il part en voyage  

**

Il nous fait confiance

Il leur confia ses biens

**

Il nous donne des talents selon ce qu’il attend de nous

exigeant beaucoup des uns

moins des autres

mais à tous il faut confiance  

il nous traite en  homme responsable

**

Le rêve

D’ou le rêve d’une humanité courageuse

qui, à son tour, a confiance

et qui ose entreprendre

Une humanité

qui met le monde en valeur

des hommes, dignes ,saints

qui s’aiment ,se respectent

qui pardonnent

une humanité de toute beauté

une humanité merveilleuse

des hommes qui font fructifier leurs talents

celui qui avait reçu cinq talents s’occupa de les faire valoir

 et en gagna cinq autres.

Quel rêve !

**

On voit bien ce n’est qu’un rêve

On a besoin d’un sauveur

on a besoin de la grâce

on a besoin d’aide

on a besoin de pardon

Dieu nous a fait confiance

A notre tour de lui faire confiance

« Seigneur aide nous à aimer

Seigneur aide nous à pardonner

Seigneur envoie nous ton esprit comme tu nous l’a promis    

 **

Le retour

Alors ,le jour du fils de l’homme  sera

un jour de joie de bonheur

d’une humanité enfin réconciliée ,relevée

d’une humanité pardonnée

Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses

 entre dans la joie de ton maître.”

Danse-Matisse

Le 3é Homme

Il n’a pas fait confiance  

il n’ a pas cru en la bonté du père

Seigneur, je savais que tu es un homme dur

J’ai eu peur,

il n’a pas pris le risque de la foi

cliquez ICI  

**

Le jour du fils de l’homme

Le jour de notre mort

est pour le croyant  un jour de joie

et non un jour de colère

Plus on y croit

Plus on est comblé

Car celui qui a recevra encore,

 et il sera dans l’abondance

**

Le jour du fils de l’homme sera le jour de la plénitude

Pourquoi donc en avoir fait un jour terrible

« dies irae »     

ce jour là on comprendra enfin

et le sens de la vie et l’ immensité de l’amour

Vous aurez ainsi la force de comprendre, avec tous les saints,

ce qu’est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur… 

et de connaître l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance,

afin que vous soyez comblés jusqu’à recevoir toute la plénitude de Dieu.(Eph 3,18) 

32é Dimanche ordinaire (Année A) : Jean (2, 13-22) Le temple

9 novembre, 2014

Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem. Il trouva installés dans le Temple les marchands de boeufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs boeufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. Ses disciples se rappelèrent cette parole de l’Écriture : L’amour de ta maison fera mon tourment. Les Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peuxtu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? »Jésus leur répondit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai.» Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce Temple, et toi, en trois jours tu le relèverais !  Mais le Temple dont il parlait, c’était son corps. Aussi, quand il ressuscita d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent aux prophéties de l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

 

Lect. 1 : Ez.(47,1-12)

Sous le seuil du temple de l’eau jaillissait .. ;

**

Lect. 2 : 1 Cor(3,9-17)

N’oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’esprit de Dieu habite en vous

…Ce temple c’est Vous !

**

Evangile :Jn (2,13-22)

Ma maison est  une maison de priére

 

 

 

Le Temple

Paul dit

le temple ,c’est nous ! 1 Cor(3,9-17)

C’est l’église

qui est le corps visible du Christ ressuscité  

Il a besoin de notre bouche pour enseigner

il a besoin de nos bras pour aider

cliquez ICI 

**

Un corps

C’est encore Paul qui le dit

vous êtes le corps du Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

 Et ceux que Dieu a disposés dans l’Eglise sont, premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des hommes chargés de l’enseignement ; vient ensuite le don des miracles, puis de guérison, d’assistance, de direction, et le don de parler en langues. ( 1cor 12,27 )  

**

Un orchestre

Dans ce nouveau temple  

se rassemblent les enfants de Dieu                                              

comme autant de musiciens

qui jouent leur partition

le plus fidèlement possible

Eglise-orchestre

 

Ils ont tous les yeux fixé sur leur chef d’orchestre   

le Christ

ne cherchant qu’à faire la volonté du père

en étant à leur place

et en donnant la note juste

**

Ainsi  unis

en harmonie

dans un même  esprit

ils répandront autour d’eux

la connaissance de Dieu

la parole de Dieu

joie ,amour, bonheur

comme  l’eau jaillira

du temple d’Ezechiel (Ez 47,1-12)  

**

Une maison de prière

Aux vendeurs du temple

selon les autres évangélistes

Jésus avait aussi dit   

ma maison sera une maison de prière

**

et à la samaritaine il avait dit

Crois-moi, femme, l’heure vient où ce n’est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.

…mais l’heure vient, elle est là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ;(Jn 4,21)

**

Car pour vivre en harmonie

pour être vraiment le corps du Christ

on a besoin de la force de l’Esprit

et de la confiance  en la Vérité

**

Remarque  

C’est une femme  Marie Madeleine ,une pécheresse

qui annonça d’abord la résurrection

C’est une autre femme ,encore une pécheresse

qui apprit, la première, au bord d’un puits

le rôle du nouveau temple

qui doit être d’abord une maison de prière

d’où jaillit l’eau vive de la parole de Dieu 

30é Dimanche ordinaire (Année A) : Matt. (22, 34-40) : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu »

26 octobre, 2014

Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’eux, un docteur de la Loi, lui posa une question pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Tout ce qu’il y a dans l’Écriture – dans la Loi et les Prophètes – dépend de ces deux commandements. »

 

Lect. 1 : Exode(22,20-26)

vous n’accablerez pas la veuve et l’orphelin

…j’écouterai leur cri

**

Lect. 2 : Thess.1,5-10)

les gens racontent l’accueil que vous nous avez fait

**

Evangile :Mtt (22,34,40)

 le grand commandement : Aimer  

 

 

Le mot « aimer » est  un mot tellement galvaudé

qu’on ne sait plus trop ce qu’il veut dire  

C’est un peu n’importe quoi !

Vouloir tout ramener à soi

J’aime….  donc je prend  

**

Aimer Dieu  

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit.

on l’aime en faisant sa volonté

que ta volonté soit faite

On l’aime en tendant vers la perfection

pour lui faire honneur

on l’aime en vivant le sermon des béatitudes qui se termine par le verset  

Vous donc soyez parfait comme votre père céleste est parfait (Matt.5,48)

**

L’aimer c’est  lutter contre le mal qui se trouve en nous  

lutter contre

, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités

, les disputes, les divisions, l’envie, (Gal 5,21)

**

L’ aimer c’est  produire les fruits de l’esprit

le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix,

 la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, (Gal 5.23)

**

Voilà  ce qui plait à Dieu

C’est cela aimer Dieu

De tout ton  cœur  

car il est le père qui nous donne la vie  

de toute ton  âme

car il est le sauveur qui  meurt sur la croix

de tout ton esprit  

car c’est son esprit qui nous fortifie

**

Aimer son prochain

C’est la même chose

aimer son prochain ,c’est aimer Dieu  

le second, qui lui est semblable :

 Tu aimeras ton prochain comme toi-même

**

Aimer Dieu ,c’est respecter les hommes

tous les hommes

car ils sont créés par Dieu

Ils sont fils de Dieu

les respecter ,les écouter ,les aider

**

Aimer c’est tout donner 

Louer-Respecter-Servir

24é dimanche ordinaire (Année A) : La croix glorieuse

14 septembre, 2014

 Lecture 1 :Nb (21,4b-9)

Le serpent d’airain

 « Fais-toi un serpent, et dresse-le au sommet d’un mât :

 tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent,

et ils vivront !

Cliquez ICI

**

Lecture 2 :Ph 2,6-11

obéissant jusqu’à la mort

et la mort de la croix

Cliquez ICI

**

Evangile :Jean (3, 13-17)

Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle.
Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle.
Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

**

Victoire de l’amour  

La croix du Christ

n’est pas un échec

c’est une victoire 

c’est la victoire de l’amour sur la haine

Cliquez ICI

 **

Dieu insulté ,bafoué rejeté 

ne punie pas

Il se donne au monde

**

Au Golgotha

sur la croix

il ouvre ses bras

pour embrasser le monde entier

et attirer tout le monde à lui

C’est la victoire de l’amour

**

Glorieuse

le jeudi saint ,au début du récit de la passion

Jésus prie son père

Maintenant ,père l’heure est venue

glorifie ton fils

Sa gloire est dans sa mort qui nous rend la vie

**

Victoire des petits

La croix ,c’est le renversement des valeurs

le langage de la croix est folie pour ceux qui se perdent

mais pour ceux qui croient ,elle est  puissance de Dieu (1cor 1,18 )

**

Les derniers seront les premiers

les premiers seront les derniers

**

Il s’est fait obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix

c’est pourquoi Dieu l’a exalté  au-dessus de tous (Ph 2,6ss)

**

Marie ,l’humble servante chante 

Il élève les humbles et comble les affamés …

**

Le signe de la croix

Dés son baptême, le chrétien est marqué du signe de la croix

au début de chaque prière

 il fait le signe de la croix

**

Cette croix

est brandie par les missionnaires,

comme François Xavier

dans le monde entier  

**

Les églises sont en forme de croix  

En avion ,on voit

au centre de tous

les villes et villages chrétiens

les cathédrales et les églises

en forme de croix 

Cliquez  ICI

22é dimanche ordinaire (Année A) ) : Tes pensées ne sont pas celles de Dieu mais celles des hommes

31 août, 2014

Lecture 1 :Jer (20,7,9)

Seigneur tu m’as séduit et je me suis laissé séduire  

…mais je fus en butte à la raillerie

alors je le disais

je ne penserai plus à lui

**

Lecture 2 : Rom (12,1-2)

Transformez vous  vous en renouvelant sans cesse votre façon de penser

pour savoir reconnaître la volonté de Dieu ,ce qui est bon ,ce qui est parfait  

**

Evangile (Mtt (16,21,27)

Pierre avait dit à Jésus : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. » À partir de ce moment, Jésus le Christ commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des chefs des prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter.
Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. » Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan, tu es un obstacle sur ma route, tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »
Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera. Quel avantage en effet un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s’il le paye de sa vie ? Et quelle somme pourra-t-il verser en échange de sa vie ? Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. »

 

Tes pensées ne sont pas celle de Dieu mais celle des hommes

**

Assurément !

les lectures de ce jour nous invitent

 à penser autrement que le monde

à De-Penser  

**

Dans un monde sans Dieu

proclamer notre foi, notre attachement, notre amour en Dieu 

**

Dans un monde qui ne cherche que le plaisir, l’argent ,les honneurs

se donner totalement aux autres

au point de s’oublier totalement

Celui qui veut être mon disciple

,qu’il renonce à soi même et qu’il me suive

**

Dans un monde sans joie ,sans espérance

sans avenir que la mort éternelle

proclamer la mort et la résurrection du Christ

il doit être tué et le 3é jour ressuscité

**

Renoncer à soi même

porter sa croix

perdre sa vie

mais pour les autres  

celui qui veut sauver sa vie la perdra

Cliquez ICI

**

NB

Le 3é homme de la parabole des talents

n’avait il pas tort en pensant que son maître était dur ?

Après tout,

 c’était peut être  lui ,le 3é homme  qui avait la meilleur part en ayant qu’un talent

Le « bienheureux les pauvres » ,c’est renversant !

Cliquez ICI 

**

Les ouvriers de la première heure

qui rouspétèrent  contre leur maitre

n’avaient ils pas tort ?

Pourquoi avez vous l’œil mauvais alors que je suis bon ?

Cliquez ICI 

**

On dit que Dieu est dur

On dit qu’il est absent

On ne comprend pas pourquoi le mal domine dans le monde    

Décidemment  

Les pensées de Dieu ne sont pas les nôtres 

18é dimanche ordinaire (Année A) ) : La multiplication des pains (Mtt 14,13)

29 août, 2014

Lecture 1 : Is. 55,1-3)

On a faim

de dignité ,de respect d’amour

Venez à moi ,prêtez l’oreille et vous vivrez

**

Lecture 2 : Rm (8,35-39)

On a surtout faim d’amour

Nous connaissons tant de détresse, de supplice

Mais rien ne pourra nous séparer de l’amour du Christ

**

 

Evangile :La multiplication des pains (Mtt,14,13)

 

Nous avons faim de tendresse, de considération

 nous avons faim de Dieu

Mon cœur n’est pas satisfait tant qu’il  n’ a pas trouvé Dieu

Sans Dieu  tout est vide

 **

La faim de Jésus  

Jésus  lui même a faim de son pére

Il se retire souvent dans le désert pour être avec son père en priant

Cette fois là encore

Il partit en barque pour un endroit désert à l’écart

Il avait faim de son père

**

Et voilà

Qu’il vit une grande foule de gens

Il a pitié .Il a aussi faim de cette foule

qu’il veut sauver

qu’il veut nourrir

 **

La foule mange

Quel est donc ce pain ?

Pourquoi 5 pains ?

C’est le chiffre du pentateuque  des 5 premiers livres de la bible

C’est le chiffre de la parole de Dieu 

**

Est ce que nous avons faim de cette parole ?

Il faut donc manger

Sa parole  est nourriture

L’homme ne vit pas seulement de pains

**

Manger en Eglise

Jésus ordonne à la foule de s’asseoir

Il prit le pain ,le bénit ,le rompit et le donna

**

C’est la messe

La messe  n’est pas un obligation c’est une nécessité

pour que l’église soit visible et unie 

Certains disent

« Je prie mieux tout seul »

mais on est pas chrétien seul

**

On forme un corps

le corps du Christ  ressuscité 

Il faut que le monde voit que les chrétiens sont vraiment  « copains »

**

C’est pourquoi Jésus dit au disciples 

Donnez leur vous même à manger

**

L’’importance de cette fraction du pain

Il existe 6 récits de la multiplication des pains (2 Mtt., 2Mc, Luc, Jean )

et  4 récits de la passion

La parole nourrit

La passion nous sauve

Au cours de la messe on lit et on fait mémoire de la passion

**

Fête populaire

La multiplication des pains

c’est aussi une eucharistie,

une grande fête populaire dans la campagne

**

Espoir

On ramassa douze paniers pleins

12 c’est le chiffre de l’église

des 12 tribus de la nouvelle alliance  

Les paniers sont remplis

c’est l’espérance en un monde neuf 

17é dimanche ordinaire (Année A) : parabole du trésor caché et de la perle Matt.(13,44ss )

27 juillet, 2014

 

Lecture 1 : 1 rois (3,5,7-12)

Salomon prie

Donne moi la sagesse assise auprès de toi

je te donne un cœur intelligent et sage

tel que personne n’en a eu avant toi

 

**

Lecture 2 : Rom (8,28-30)

Dieu nous promet un trésor

 Il les a destiné à être à l’image de son fils

Il les a justifié …il leur a donné sa gloire

**

 

Evangile :Le trésor caché, la perle le filet (Mtt 13,44,52 )

Matthieu termine son discours parabolique

par 3 paraboles qui ne se trouvent que chez lui 

Jésus disait à la foule ces paraboles : « Le Royaume des cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ.
« Ou encore : Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. « Le Royaume des cieux est encore comparable à un filet qu’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges viendront séparer les méchants des justes et les jetteront dans la fournaise : là il y aura des pleurs et des grincements de dents

 

Les dimanches précédents Jésus nous a parlé du semeur et de l’espérance  

l’évangile est une parole d’esperance !

puis de l’Ivraie et de la Bonté de Dieu

l’évangile est une parole d’amour   

cliquez ICI

Il termine aujourd’hui en nous invitant à chercher la perle précieuse

**

Mais une fois de plus, Matthieu ne peut s’empêcher de faire de la morale

en terminant avec la parabole du filet

et en envoyant au Diable  tous les charlatans  

**

Conclusion des paraboles :

Le regard de Jésus

Jésus a regardé les hommes avec amour

Il aime tellement les hommes

Qu’il en a fait des petites histoires

 

Il a regardé le semeur    …Il l’a aimé …il en a fait une parabole

Il a regardé le berger     …Il l’ a aimé ….Il en a fait une parabole  

Il a regardé le pécheur qui trie son filet ..Il l’a aimé …il en a fait une parabole

 

Il a regardé la femme qui recherche son argent  …Il l’ a aimée ….Il en a fait une parabole  

Il a regardé le patron qui est attentif aux chômeurs …Il l’ a aimé ….Il en a fait une parabole  

Il a regardé le cultivateur qui met la main à la charrue et qui ne regarde pas en arrière….

Il a regardé le commerçant qui donne une large mesure     …Il l’a aimé …il en a fait une parabole (Mc 4,24)

**

Notre regard  

Aimons nous les autres  comme Jésus les a aimé ?

aimons nous les blessés de la vie comme le bon samaritain ?

Aidons nous la brebis perdue ,le jeune qui traine dans les rues

au lieu de le repousser ?

Comment regardons nous les gens dans le métro

les clochards dans la rue

les casseurs qui s’en prennent aux vitrines   

ou les « people » qui se pavanent ?

 Dieu les aime tous

Nous sommes tous les fils d’un même père   

**

Son enseignement

Il nous enseigne avec respect et délicatesse

il nous impose rien, il nous laisse libre

comme le père de l’enfant prodigue

Il suggère avec délicatesse

« Si quelqu’un a des oreilles pour entendre qu’il entende »

**

Ainsi en ce jour

Quelle est donc le trésor ou la perle qu’il faut rechercher

A nous de répondre en fonction de nos convictions ,de notre sensibilité ? 

16é dimanche ordinaire (Année A) : La parabole de l’ivraie sur la patience Matt.(13,24ss )

20 juillet, 2014

Lecture 1 : Sagesse (1é,13ss)

La patience de Dieu

Ta domination sur toute chose te rend patient

 envers toute chose

tu juges avec indulgence

le juste doit être humain

**

Lecture 2 : Rom (8,26)

Dieu est patient

Il ne nous écrase pas

au contraire

l’esprit saint vient au secours de notre faiblesse

** 

Le discours parabolique (Mtt 13)

Tout le discours qui se trouve au chapitre 13 de saint Matthieu

est lu au cours de 3 dimanches de juillet

La semaine dernière on a lu « le semeur »  

la semaine prochaine on va lire « le trésor caché »  

Cette semaine on lit la « parabole de l’ivraie »

**

La « parabole de l’ivraie »

 

Interprétation de la parabole selon Jésus  

les conclusions des paraboles  comme pour les fables de la Fontaine

se trouvent à la fin du récit

De peur qu’en enlevant l’ivraie, vous n’arrachiez le blé en même temps,

Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson

**

Jésus est patient

Sa passion c’est de sauver

Sauver la brebis perdue

Sauver l’enfant  prodigue

Sauver la femme adultère

Sauver le bon larron  

Il attend

Il respecte notre liberté  

**

Jésus nous invite donc à la patience

Attendre

le  pécheur peut se convertir

Nous aussi, nous sommes de l’ivraie

Grâce à Dieu , Il attend avant de condamner

**

Soyons patient  

quand on nous importune

quand on nous juge

et à notre tour

ne condamnons pas trop vite

** 

Interprétation selon Saint Matthieu : Le jugement dernier

 Matthieu a interprété à sa façon

 De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en serat-il à la fin du monde.

ceux qui commettent le mal, les anges homme  les jetteront dans la fournaise :

Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leurPère.

Matthieu selon son habitude a moralisé

comme il l’avait fait pour la parabole du semeur

Cliquez ICI

**

Or l’évangile n’est pas un livre de morale

« Gare à toi tu seras puni ! »

L évangile est d’abord une « bonne nouvelle »

Dieu est amour .Il est patient

Il vient pour nous sauver non pour nous écraser

C’est le sens des autres paraboles

**

La graine de moutarde : Esperance

Le graine de moutarde ’est la plus petite de toutes les semences,

 mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre,

Soyons plein d’espérance (ex spiro)

Respirons  (spiro)!

**

Le levain :Esperance  

Respirons :

c’est comparable à du levain qu’une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine,

 jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »
La pâte est levée

La parole de Dieu est écoutée

Jésus est ressuscité

Nous serons sauvés !

**

Interprétation personnelle des paraboles

Tout cela, Jésus le dit à la foule en paraboles

et il ne leur disait rien sans employer de paraboles,

car c’est à nous aussi de chercher

 de découvrir ce que le Saint Esprit veut nous dire  avec cette parabole

 en fonction de ce que nous vivons

en fonction de nos difficultés,

de nos souffrances, de nos impatiences, de nos espérances 

1...89101112