Archive pour la catégorie 'semaine Sainte'

Samedi Saint : Les femmes au tombeau (Lc 24,1-12)

16 avril, 2022

  Le premier jour de la semaine, à la pointe de l’aurore, les femmes se rendirent au tombeau, portant les aromates qu’elles avaient préparés. Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau. Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Alors qu’elles étaient désemparées, voici que deux hommes se tinrent devant elles en habit éblouissant. Saisies de crainte, elles gardaient leur visage incliné vers le sol. Ils leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous a dit quand il était encore en Galilée : ‘Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et que, le troisième jour, il ressuscite.’ » Alors elles se rappelèrent les paroles qu’il avait dites. Revenues du tombeau, elles rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres. C’étaient Marie Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques ; les autres femmes qui les accompagnaient disaient la même chose aux Apôtres. Mais ces propos leur semblèrent délirants, et ils ne les croyaient pas. Alors Pierre se leva et courut au tombeau ; mais en se penchant, il vit les linges, et eux seuls. Il s’en retourna chez lui, tout étonné de ce qui était arrivé.

 

2022--Samedi-Saint 

 

Marie madeleine ,Jeanne et Marie mère de Jacques

Ce sont les 3 femmes qu étaient au pied de la croix avec Marie

Elles étaient encore toute troublées

profondément émues par ce qu’elles avaient vu au calvaire

mais en arrivant devant le tombeau elles n’ont rien vu

La pierre était roulée

le tombeau était vide

 

Jésus n’était plus là !

Et Marie se mère non plus

Ni Jésus …ni Marie

c’est le grand vide

le grand mystère …mystère de la foi

Où sont ils ?

 

Dans notre monde en détresse

un monde qui souffre

Dans ce monde où les femmes pleurent

Dans ce monde où les hommes ont perdu la raison

avons nous encore la foi

la foi des premiers Chrétiens des martyrs ,la foi de notre baptême

 

Où sont Jésus et Marie  ?

 

Les 3 femmes venus au tombeau n’ont rien dit

Elles gardaient leur visage incliné vers le sol.

elles méditaient ..encore profondément blessées

 

Qui sont donc ces 2 témoins

en habit éblouissant ?

ces 2 messagers qui leur parlent au fond du coeur

Ne sont ils pas les 2 témoins de l’amour de Dieu qu’elles avaient vu sur la croix

quand les coeur de Jésus fut transpercé

Il en est sorti du sang et de l’eau

ces 2 témoins  ce sont : l ‘eau et le sang

l’eau qui nous purifie

le sang qui nous donne la vie

 

Elles se sont simplement ce que le Christ avait dit

et qui avaient tant scandalisé Pierre

il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et que, le troisième jour, il ressuscite.’ »

 

le tombeau était vide

elles non rien vu

mais elles connaissaient les Ecritures

et maintenant elles ont cru

 

Nous n’ avons pas vu la pierre roulée

nous aussi ,on a rien vu

on a rien vu.. de nos yeux vu

mais nous croyons

comme les 3 femmes

 

Nous croyons en Jésus crucifié au coeur transpercé

« il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis »

Dieu est amour

 

Il est grand le mystère de la foi

ce mystère de l’agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde

 

 Épître :le Baptême  (Rm 6, 3b-11)

Frères, nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême. Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts. Car, si nous avons été unis à lui par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection qui ressemblera à la sienne. Nous le savons : l’homme ancien qui est en nous a été fixé à la croix avec lui pour que le corps du péché soit réduit à rien, et qu’ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort est affranchi du péché. Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. Nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car lui qui est mort, c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ; lui qui est vivant, c’est pour Dieu qu’il est vivant. De même, vous aussi, pensez que vous êtes morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus Christ. .

 

Ce mystère …..nous y croyons aussi

le Christ est mort et ressuscité

il est vraiment ressuscité

nous allons le redire

comme des centaines de catéchumènes qui vont au cours de cette nuit recevoir le baptême

 

Nous avons été baptisé

Nous croyons

non seulement que nous sommes purifiés par l’eau du baptême

mais aussi vivifiés par le sang qui jaillit du coeur de Jésus sur la croix

« Ce n’est plus moi qui vit…C’est le Christ qui vit en moi

 

nous avons été unis à jésus par le baptême.

Nos sommes appelés à devenir des hommes nouveaux

à mener une vie nouvelle

avec la puissance de l’Esprit Saint

 

Nous ne sommes plus des esclaves du péché

mais des hommes libres …des fils de notre père

des frères de Jésus

« Si nous mourrons avec lui ,avec lui nous vivrons »

 

Il ne suffit pas de proclamer par 3 fois

que nous renonçons au mal

ou de de dire par 3 fois si que nous croyons

 

Comme les 3 femmes au pied de la croix

il faut rester debout

accepter nos croix ,nos souffrances ,nos échecs

Comme elles , fortifions notre foi en lisant les Ecritures

Comme elles, sachons voir au-delà de nos souffrances l’amour immense de Dieu

Dieu est amour

 

Alors comme elles, tout en ne voyant que le tombeau vide

nous serons illuminés pare la lumière de l’Esprit

car ils sont 3 à témoigner…l’eau le sang et l’Esprit

 

et comme tous les disciples du Christ proclamons le mystère de la foi

Il est vraiment ressuscité

avec lui nous ressusciterons

par le baptême qui nous unit à sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui,

 

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour ! Oui, que le dise Israël : Éternel est son amour ! Le bras du Seigneur se lève, le bras du Seigneur est fort ! Non, je ne mourrai pas, je vivrai, pour annoncer les actions du Seigneur. La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux.(ps 118)

Jeudi saint : Eglise, Eucharistie ,Sacerdoce Une triple fête

14 avril, 2022

La fête de l’église…de l’eucharistie …du sacerdoce

 

1-Semaine-sainte-Jeudi-sain

 

Abraham

Tout a commencé ,il y a bien longtemps

avec le sacrifice d’Abraham sur le mont Moriah ,la montagne de Sion

là où sera construit plus tard le temple de Jérusalem

 

Abraham allait sacrifier son fils

quand il vit un bouc ,empêtré dans un buisson couronné d’épines

 

Ce fut un sacrifice de louange ,

un sacrifice d’action de Grâce ,la première eucharistie

offerte par le père des croyants

le père de cette assemblée aussi nombreuse que les étoiles de la terre et que le sable de la mer

il rassemble ainsi une communauté (une église)

il a offert un agneau

il n’était pas prêtre ,mais il a agi en pasteur


Première lecture : le sang du sacrifice (Ex 12, 1-8.11-14)

En ces jours-là, dans le pays d’Égypte, le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron : « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois, il marquera pour vous le commencement de l’année. Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël : le dix de ce mois, que l’on prenne un agneau par famille, un agneau par maison. Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche, selon le nombre des personnes. Vous choisirez l’agneau d’après ce que chacun peut manger. Ce sera une bête sans défaut, un mâle, de l’année. Vous prendrez un agneau ou un chevreau. Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour du mois. Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël, on l’immolera au coucher du soleil. On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera. On mangera sa chair cette nuit-là, on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères. Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur. Je traverserai le pays d’Égypte, cette nuit-là ; je frapperai tout premier-né au pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’au bétail. Contre tous les dieux de l’Égypte j’exercerai mes jugements : Je suis le Seigneur. Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d’Égypte. Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête de pèlerinage. C’est un décret perpétuel : d’âge en âge vous la fête.

 

La descendance d’Abraham s’est dispersée en Egypte

les Hébreux étaient devenus des esclaves

il n’y avait plus de communauté…plus de sacrifices .. plus de pasteur

c’était la nuit

 

C’est alors que Moïse les a rassemblé formant une nouvelle communauté

un sursaut ,un nouveau départ

vous prendrez un agneau un chevreau….Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël, on l’immolera au coucher du soleil.

Comme au temps d’Abraham

 

du sang …en signe de croix…

sur les montants des portes qui s’ouvrent vers la terre promise

On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera. On mangera sa chair avec des pains sans levain et des herbes amères.

 C’est alors que debout… en assemblée

après avoir rendu grâce et partagé le repas

,la ceinture aux reins,les sandales au pied

les Hébreux reprirent la route

avec le bâton à la main

ce bâton de la foi,le bâton avec lequel ,Moïse divisa ouvrit la mer rouge fit jaillie de l’eau du rocher

Ce bâton fait avec le bois de la croix

 

Ce jour là , les fis d’Abraham furent de nouveau réunis en église

Ils ont sacrifiés l’agneau ,

avec Moïse ,ils sont repartis

Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête..d’âge en âge vous la fêterez. »


Deuxième lecture ;Le repas pascal (1 Co 11, 23-26)

Frères, moi, Paul, j’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

 

Comme chaque année

les juifs se souviennent

Ce fut le cas de Jésus

il a réunis les apôtres … son église

il a partagé ,le pain et le vin

il s’est offert en sacrifice

ceci est mon corps.. ceci est mon sang

ce ne fut pas l’agneau d’Abraham pris dans un buisson d’épines

ce fut lui même couronné d’épine

 

et les disciples à leur tour partiront

non plus vers la terre promise comme les Hébreux de l’exode

mais au bout du monde

la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main

pour annoncer l’évangile et fonder de nouvelles églises

avec Lydie chez les Philippiens,  Jason chez les Thessaloniciens …

 à Corinthe , à Ephese

 les chrétiens se multiplieront malgré les persécutions

malgré les trahisons ,les hérésies les mauvais papes

 

Ils formeront des paroisses

paroiko = marcher ensemble  

« un seul seigneur, une seule foi  un seul baptême »

une grande famille

fratelli tutti

Une fête pour l’église  

 

 Evangile:le lavement des pieds (Jn 13, 1-15)

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. » Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. » –

 

les serviteurs

Avec le Christ ,tous ses disciples deviendront des serviteurs

 

Vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.

comme  Jésus ,enlevons nos vêtements

notre orgueil , nos jugements  ,notre egoïsme

et rentrons en « ex-stase » comme dit le pape François 

ex-stase (sortir de )

pour aller comme le bon samaritain à le rencontre de nos « prochains »

en particulier ceux qui sont blessés   

 

prenons de l’eau 

l’eau des écritures

pour la répandre autour de nous  

 celui qui boira de cette eau n’aura plus jamais soif

l’ eau qui purifie  

l’eau qui nous rend la vie

 

Au service de l’homme

au service des pauvres  

au service  de ceux qui pleurent  

au service de ceux qui recherchent la vérité

 

Soyons  humble ,discret , confiant plein de délicatesse 

c’est Jésus lui-même  qui fera des miracles

sans lui nous ne pouvons rien  

Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi

 

Notre église doit servir en  témoignant comme le pape François 

Dans un monde violent …parlons  du pardon 

Dans un monde en détresse … annonçons  la joie de l’évangile  (evangeluium gaudiam )

Dans un monde qui rejette Dieu  …parlons de la beauté de la création (laudato Si )

 fratelli tutti   

Mercredi Saint : Les préparatifs pour manger la Pâque (Mt 26, 14-25)

13 avril, 2022

En ce temps-là, l’un des Douze, nommé Judas Iscariote, se rendit chez les grands prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui remirent trente pièces d’argent. Et depuis, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples s’approchèrent et dirent à Jésus : « Où veux-tu que nous te fassions les préparatifs pour manger la Pâque ? » Il leur dit : « Allez à la ville, chez untel, et dites-lui : “Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.” » Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque. Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze. Pendant le repas, il déclara : « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer. » Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, chacun son tour : « Serait-ce moi, Seigneur ? » Prenant la parole, il dit : « Celui qui s’est servi au plat en même temps que moi, celui-là va me livrer. Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux celui par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux pour lui qu’il ne soit pas né, cet homme-là ! » Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C’est toi-même qui l’as dit ! ».

 

1-Semaine-sainte-Mercredi


Pâques

« Où veux-tu que nous te fassions les préparatifs pour manger la Pâque ? »

 Le temps du passage de la mer rouge

de l’Egypte vers la terre promise

de l’esclavage du péché vers la liberté des fils de Dieu

de la mort à la vie

 

Le temps de renouveler nos engagements du baptême

le temps de proclamer notre foi

non pas le temps de livrer Jésus

mais de nous livrer à lui

 

Le choix

-Soit ,comme Judas , suivre les docteurs de l’ancienne alliance

et chercher les richesses du monde

-Soit comme les apôtres ,suivre Jésus

qui nous parle de la nouvelle alliance… de la croix…d’amour et du don total de nous-mêmes

Non pas livrer Jésus

mais nous livrer totalement à lui

 

Malheureux celui par qui le Fils de l’homme est livré !

Malheureux les hommes qui n’aiment pas

qui non seulement rejettent Dieu

mais encore tous les fils d’ hommes nos frères

« Serait-ce moi, Seigneur ? »

 

« Celui qui s’est servi au plat en même temps que moi, celui-là va me livrer.

Aimons nous vraiment ne serais-ce que nos proches avec qui nous communions à chaque eucharistie

 

Lecture :Soutenir l’épuisé (Is 50, 4-9a)

Le Seigneur mon Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui est épuisé. Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute. Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats. Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu. Il est proche, Celui qui me justifie. Quelqu’un veut-il plaider contre moi ? Comparaissons ensemble ! Quelqu’un veut-il m’attaquer en justice ? Qu’il s’avance vers moi ! Voilà le Seigneur mon Dieu, il prend ma défense ; qui donc me condamnera ?

 

Aimer Dieu

Aimer nos frères

 Le Seigneur mon Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui est épuisé. Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute.

 N’est-ce pas le choix de Jésus sur la croix

je ne me suis pas dérobé. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe.

 Mais je louerai le nom de Dieu par un cantique, je vais le magnifier, lui rendre grâce. Les pauvres l’ont vu, ils sont en fête : « Vie et joie, à vous qui cherchez Dieu ! » Car le Seigneur écoute les humbles, il n’oublie pas les siens emprisonnés.(ps 68)

 

 

Mardi Saint : Jésus fut bouleversé (Jn 13, 21-38)

12 avril, 2022

En ce temps-là, au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : « Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera. » Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras, ne sachant pas de qui Jésus parlait. Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait. Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler. Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : « Seigneur, qui est-ce ? » Jésus lui répond : « C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote. Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : « Ce que tu fais, fais-le vite. » Mais aucun des convives ne comprit pourquoi il lui avait dit cela. Comme Judas tenait la bourse commune, certains pensèrent que Jésus voulait lui dire d’acheter ce qu’il fallait pour la fête, ou de donner quelque chose aux pauvres. Judas prit donc la bouchée, et sortit aussitôt. Or il faisait nuit. Quand il fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt. Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Vous me chercherez, et, comme je l’ai dit aux Juifs : “Là où je vais, vous ne pouvez pas aller”, je vous le dis maintenant à vous aussi. » Simon-Pierre lui dit : « Seigneur, où vas-tu ? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant ; tu me suivras plus tard. » Pierre lui dit : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent ? Je donnerai ma vie pour toi ! » Jésus réplique : « Tu donneras ta vie pour moi ? Amen, amen, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois. » 

 

1-Semaine-sainte-Mardi

 

Jesus fut bouleversé en son esprit,

Avant même Gethsemani Jésus fut bouleversé, au plus profond de son âme

il était là avec ses disciples

des hommes généreux des braves hommes ,des amis, des enfants

qui avaient peur face à l’hostilité de la foule

et qui au cours de cette soirée vont encore lui poser de multiples questions

 

Il les regardait assis autour de lui

Il pensait pas à lui même

Il pensait à eux !

ils allaient tous fuir

et l’un d’eux allait le trahir

l’un de vous me livrera. »

 

mais qui donc ?

Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras,

ils ont peurs ,ils sont faibles

Tous , même parmi nous, parmi ses disciples ,nous sommes faibles

Tous coupables

nous ne trahisons pas

mais nous manquons de foi

surtout quand tout va mal autour de nous

 

Même un de ceux qui communie avec le Christ en mangeant de son pain

celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. »

On communie si souvent avec si peu d’attention avec indifférence ,par habitude

Jésus pardonne .Il nous aime

mais qu’en sera t il de celui qui consciemment refusera toute communion avec Lui

 

Judas prit donc la bouchée, et sortit aussitôt. Or il faisait nuit.

Ce fut pour Judas une profonde nuit

mais ce fut pour Jésus l ‘heure de sa gloire

le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui.

 

Plus tard, en fin de soirée Jésus dira de nouveau à son père

« Père l’heure est venu …Glorifie ton fils »

Plus tard encore à Gethsemani il embrassera Judas

et sur la croix il nous pardonnera

« Père pardonne leur…Ils ne savent pas ce qu’ils font …

 

Pierre aussi va renier 3 fois

Par 3 fois il sera pardonné

faible il a été

mais toujours humble et croyant

 

Lecture :Tu es mon serviteur (Is 49, 1-6)

Écoutez-moi, îles lointaines ! Peuples éloignés, soyez attentifs ! J’étais encore dans le sein maternel quand le Seigneur m’a appelé ; j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante, il m’a protégé par l’ombre de sa main ; il a fait de moi une flèche acérée, il m’a caché dans son carquois. Il m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je manifesterai ma splendeur. » Et moi, je disais : « Je me suis fatigué pour rien, c’est pour le néant, c’est en pure perte que j’ai usé mes forces. » Et pourtant, mon droit subsistait auprès du Seigneur, ma récompense, auprès de mon Dieu. Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force. Et il dit : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, ramener les rescapés d’Israël : je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. » 

Comment ne pas rester humble, confus ,émerveillé, encouragé

en regardant le serviteur souffrant attablé à notre table

pour communier avec nous

« C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, ramener les rescapés d’Israël : je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »

Non seulement pour nous rassembler …en communion

mais aussi pour nous illuminer… par sa gloire

 

« En toi, Seigneur, j’ai mon refuge .. ma forteresse et mon roc, c’est toi !..Ma bouche annonce tout le jour tes actes de justice et de salut .. j’ai proclamé tes merveilles. (ps 70)

Lundi Saint : Vous ne m’aurez pas toujours. (Jn 12, 1-11)

11 avril, 2022

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts. On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus. Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum. Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? » Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait. Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. » Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu’il avait réveillé d’entre les morts. Les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient, et croyaient en Jésus. –

 

1-Semaine-sainte-Lundi

 

Les pauvres

Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours.

 

Il faut aider nos frères

c’est évident !

c’est le premier commandement t

il faut aider les réfugiés ,les étrangers ,les pauvres ,les faibles les angoissés ,les malades

et jésus n’a pas cesse de le faire et de nous l’enseigner

« j’avais faim et vous m’avez donné à manger…. »

 

Beaucoup sont solidaires, beaucoup sont compatissants !

mais on oublie Dieu

c’est Jésus seul qui peut ressusciter les morts

nous avons besoin de Dieu,

Jésus seul peut rendre la Vie à Lazare

 

Marie ,la soeur de Marthe et non Marie Madeleine le sait bien

elle est un femme de prière .Elle a écouté Jésus dans le silence

elle a cru … Elle a compris

 

Pour que Jésus soit avec nous

elle est prête à tout sacrifier

sa beauté ,ses cheveux , sa dignité ,son parfum sa fortune

jésus seul peut nous rendre la vie

mais « vous ne m’aurais pas toujours »

que faire sans amour  ?

 

Lecture: Mon élu (Is 42, 1-7)

Ainsi parle le Seigneur : « Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu qui a toute ma faveur. J’ai fait reposer sur lui mon esprit ; aux nations, il proclamera le droit. Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors. Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, il proclamera le droit en vérité. Il ne faiblira pas, il ne fléchira pas, jusqu’à ce qu’il établisse le droit sur la terre, et que les îles lointaines aspirent à recevoir ses lois. » Ainsi parle Dieu, le Seigneur, qui crée les cieux et les déploie, qui affermit la terre et ce qu’elle produit ; il donne le souffle au peuple qui l’habite, et l’esprit à ceux qui la parcourent : « Moi, le Seigneur, je t’ai appelé selon la justice ; je te saisis par la main, je te façonne, je fais de toi l’alliance du peuple, la lumière des nations : tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres. »

 

Le sauveur

Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, …Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, il proclamera le droit en vérité.

 Pourquoi donc le rejeter Pourquoi ne pas l’écouter et le vénérer comme Marie ? Les 3 Marie

Pourquoi ne pas renoncer à tout out lui

 

il donne le souffle au peuple qui l’habite, et l’esprit à ceux qui la parcourent :

Il nous donne du souffle …du courage

 

il nous tend la main

je te saisis par la main, ...tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres. » 

Dimanche des rameaux :La passion selon Luc (Lc 22, 14 – 23, 56)

10 avril, 2022

Cette passion est la passion d’un prêtre divin qui s’offre en victime…une passion « sacrée » entre toutes..  le plus grand des sacrifices du temple

 

 2022--Rameaux

 

Le temple

 L’évangile de Luc commence dans le temple où les prêtres offraient des animaux en sacrifice

Ce Jour là Zacharie vit un ange dans le saint des saints (Luc 1,11)

et ce même évangile se termine comme une grande liturgie

Ce jour là Jésus levant les mains ,bénit les apôtres …Puis il fut emporté dans le ciel (Luc 24,50)

 

Le vêtement du prêtre

Jésus est la prêtre de ce sacrifice

Hérode pour se moquer de Jésus le revêt d’un manteau magnifique (Luc 23,12 )

C’est le manteau éblouissant de lumière que les apôtres ont vu le jour de la transfiguration quand le pére a dit

Celui ci est mon fils bien aimé…ecoutez Le …regardez Le …veillez

C’est l’aube des prêtres qui offrent un sacrifice

 

Le sang versé

à Gethsémani ,sa sueur devint comme des grosses gouttes de sang qui tombaient à terre Luc 22,45)

sur notre terre ..pour notre rédemption

Il répandit son sang quand il fut flagellé

il répandit son sang quand il fut couronné d’épines

et sur le calvaire ,de son coeur il sortit du sang et de l’eau

le sang de l’agneau qui enlève les péchés du monde

 

Ce ne fut pas un échec

ce fut un révélation grandiose

 

le soleil s’éclipsant l’obscurité se fit sur le pays tout entier…et et le rideau du temple se déchira par le milieu (luc 23,44)

nos lumières humaines s’obscurcirent et l ‘amour de Dieu commença à nous étonner puis à nous éblouir

 

Samedi Saint : La veillée pascale

3 avril, 2021

 

1-Semaine-sainte-samedi--sa

 

Lecture 1 (Gen1,1-2,2 )

Quand Dieu ,l’Alpha et L’Omega

gravé sur le cierge pascal  

le créateur ,notre Père, eut créé le monde

et enfin l’homme ,

il vit que cela était  trés bon

il était heureux

 

Il nous a tout donné

la terre ,la vie ,la liberté

mais nous avons tout gaché  

 

Cependant son amour est toujours aussi grand

il nous aime

toujours prêt à pardonner

toujours là, présent près de nous , en nous

 

Lecture 2:Exode (14,15 – 15,1)

Pendant 40 ans

il a choyé son peuple malheureux qui  était devenu esclave en Egypte

et Dieu dit à MoIse  

« Pourquoi crier  ?
Ordonne aux fils d’Israël de se mettre en route !
Toi, lève ton bâton, étends le bras sur la mer,

 

Pendant 40 ans ,dans le désert  il fut toujours présent  

L’ange de Dieu,  marchait en avant d’Israël, comme une  colonne de nuée

Cette nuée était à la fois ténèbres et lumière dans la nuit,.
Ils  avaient marché à pied sec au milieu de la mer,

et par la suite cette nuée fut toujours là

Dieu ,notre Père ,était toujours là

pour les guider ,pour les proteger

 

Nous aussi maintenant, nous sommes au désert

dans les ténèbres

pas seulement à cause de la pandémie 

mais  dans le doute ,le découragement ,la  fatigue ,le péché

et comme les hébreux nous crions

 

Le Seigneur est présent .Il et avec nous   dans la nuée

Ayons la foi et nous serons illuminés

la lumière du cierge pascal

et nous chanterons comme  Moïse et les fils d’Israël

éclatante est  sa victoire…il a jeté dans la mer cheval et cavalier

 

Lecture 3 (Is 55, 1-11)

C’est bien ce que Dieu a promis à Isaie quand les juifs étaient encore en exil  

Il sera toujours là avec nous

Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau !
Même si vous n’avez pas d’argent,venez acheter et consommer,
venez acheter du vin et du lait,,

ce n’est pas nous qui allons vers lui 

c’est lui qui vient vers nous

 

Prêtez l’oreille ! Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez.

Lisons les Ecritures, la parole de Deu ,souvent  comme ce soir

seul  ou en communauté ,en paroisse

autour du feu ,autour  du cierge pascal

 

et nous serons illuminés

Sa parole  porte des fruits

la pluie et la neige qui descendent des cieux
n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre,
ainsi ma parole, qui sort de ma bouche,ne me reviendra pas sans résultat,
sans avoir accompli sa mission.

 
Lecture 4  (Ez 36, 16-28)

Non  seulement  sa parole nous illumine

mais  le Verbe s’est  fait chair 

il a habite parmi nous 

pa sa mort ,il nous justifie  

Je répandrai sur vous une eau pure,
et vous serez purifiés ;
de toutes vos souillures, de toutes vos idoles,
je vous purifierai.
Je vous donnerai un cœur nouveau,
je mettrai en vous un esprit nouveau.
J’ôterai de votre chair le cœur de pierre,
je vous donnerai un cœur de chair.
**

Romains ( 6, 3-11)

Mourrons  donc avec lui nous dit paul

et avec lui ,nous vivrons  

 

Evangile  (Mc 16, 1-7)

car et c’est  l’évangile ,le Christ  est ressuscité

 ce sont les femmes les premières  qui l’ont vu

Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé

elles avaient acheté du parfum

elles pensent  à tout

 

Marie la mère  de Jésus n’était pas là

Elle savait ! Son fils est vivant

Son parfum , c’était sa grâce  

 

au  lever du soleil.

la lumière est revenue

le coq  chante  

nos fautes sont pardonnées  

le cierge pascal peut briller

 

la pierre est roulée

Cette pierre  c’est le poids de nos péchés

qui nous empêche d’accéder  à la vie eternelle

Elles se disaient entre elles :   « Qui nous roulera la pierre »?

**

Ne soyez pas effrayées !
Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ?
Il est ressuscité : il n’est pas ici.»

 C’est le moment  de crier

Allelui ia

comme les prêtres sur le parvis du temple 

allellu  = crier

et la foule répondait Ya = Yahwé

 

Liturgie du Vendredi saint :

2 avril, 2021

La passion  du fils de L’homme

 

1-Semaine-sainte-vendredi

  

Au Jardin des oliviers

c’est la passion des malades  des personnes abandonnées ,seules

Tout le monde dort !

pére,pére  éloigne de moi cette coupe   

mais  quand les gardes sont arrivés ,aprés avoir prié ,il était debout !

  Qui cherchez-vous (Jn 18,4) ?  

Jésus  leur tient tête !        Il répondit « c’est moi. »)

je suis l’Agneau de Dieu qui enléve les péchés du monde

ayez la foi ! il vous rendra la paix !

**

Chez Caïphe

les hommes de la loi, dans les palais  de justice 

oublient l’amour…au nom de loi 

Ils ne connaissent  pas le cœur  des hommes et bien souvent  condamnent des innocents 

même au nom de la religion

ils oublient la détresse  des hommes qui doutent comme Pierre qui se trouve dans la cour   …qui renie  et qui en pleure

 

Jésus dit à Caïphe

 « Je SUIS le fils de Dieu .. *

Tu Blasphèmes (Jn 18,36)

Jésus répond avec calme

Pourquoi me questionner ?..J’ai toujours parlé ouvertement  en public

je suis l’Agneau de Dieu

et comme l’agneau à l’abattoir ,il fut flagellé

Au garde qui le frappe ,il dit :    Si j’ai bien parlé pourquoi me frappes tu ?  (Jn 18,21-25

**

 Chez Pilate

La foule crie 

Comme toutes les foules, elle est manipulée par  des politiciens ,des fanatiques  

elle crie , elle ne sait même pas pourquoi 

Liberez Barabbas !  c’est-à-dire la violence  les violeurs ,les voleurs,les racistes    

crucifie jésus  c’est-à-dire les pacifiques 

 

 Pilate comme bien des responsables  s’en lave les mains

soit par lâchete , soit par ignorance

Il ne sait  pas quoi faire !

Il condamne l’Agneau de Dieu

mais ce sera  finalement pour le salut du monde

 

Sur le chemin de croix

il y  a quand même un homme pour porter la croix (Mtt27,32)

et plusieurs  femmes pour pleurer   (Luc 23,16)

 

 La crucifixion

 La Pancarte sur la croix est écrite en diverses langues (Jn 19,21):

l’Agneau de Dieu est mort pour tous !

il nous attend au paradis comme le père de l ’enfant prodigue

Il nous a laissé sa mère

Femme voici ton fils … puis il dit au disciple voici ta mére (19,26)

 

Il est mort en paix  

Sachant que tout était  achevé , Jésus dit Tout est accompli  

et penchant  la tête il rendit l’esprit (Jn 19,30)  

Il penche la tête et décide donc ,lui même ,de l’heure de sa mort   de sa gloire

 **

 

La priére universelle

prions pour l’humanité entière

qui elle aussi souffre sa passion

la passion du pape ,la passion des croyants , des incroyants..la passion des malades …

prions donc pour le monde  

**

Pour l’Eglise

une église qui souffre particulièrement en ce moment  

au Moyen Orient

une église souvent bafouée en occident

une église parfois fatiguée   

**

Pour le pape François  

le pape de la miséricorde

le pape  des pauvres

le pape de la paix

et celle de Benoit XVI qui  prie pour nous en silence

**

Pour notre évêque  

les évêques de France

les cardinaux de la curie  

les diacres et  laïcs  qui s’engagent au service de l’église

mais aussi pour tous les bénévoles  qui s’engagent pour le service des hommes

qu’ils soient chrétiens ou non

médecins sans frontières, secours catholiques , resto du cœur, ONG diverses ….

**

Pour les catéchumènes

qui ont écouté l’évangile

qui y ont cru   

et qui vont  bientôt être  baptisé

dans le monde entier  

**

Pour l’union de Chrétiens

Nous croyons tous au même évangile

catholiques orthodoxes ,protestants pentecôtistes

et maintenant les migrants qui arrivent

les Nestoriens de Syrie et d’Irak

les coptes  d’Egypte et d’Ethiopie

**

Pour les juifs

Ce sont nos frères

Le salut vient des juifs  

Jésus était juif

les apôtres étaient Juifs

prions pour eux

pour qu’à Jérusalem la ville de la paix

ils retrouvent la paix en union avec leurs voisins

**

Pour les autres croyants

de toutes les religions

en particulier les musulmans

si perturbés en ce moment  dans leurs propres pays

au sein même de leur communautés

des croyants  blessés dans leur foi

des croyants qui respectent Dieu

des croyants qui comme nous veulent la paix   

**

Pour les incroyants

Ceux qui n’ont pas le bonheur de croire

ceux qui ne comprennent  pas les paroles de l’évangile

ceux qui ne croient pas en l’amour de Dieu

ceux qui ne croient  pas que nous sommes tous fils du même père

**

Pour les pouvoirs publics

Pour la France , en ce temps  du Covid

Pour L’Europe ,incapable de s’unir

Pour la paix en Syrie, en Irak  en Palestine ,au Yemen , au Soudan , en Corée du Nord     

Pour l’Afrique  si souvent mal gouverné  

**

Pour ceux qui sont dans l’épreuve  

Les migrants

les millions  de personnes menacées par la famine au soudan au Yemen  

les handicapés ,les malades

les personnes âgées

les chômeurs

les sans abris

les divorcés

les femmes battues

les prisonniers…  

 

Jeudi Saint : Le lavement des pieds

1 avril, 2021

 La Pâque du Seigneur  (Exode 2, 1-14)

 En ces jours-là, dans le pays d’Égypte, le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron : « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois, il marquera pour vous le commencement de l’année. Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël : le dix de ce mois, que l’on prenne un agneau par famille, un agneau par maison. Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche, selon le nombre des personnes. Vous choisirez l’agneau d’après ce que chacun peut manger. Ce sera une bête sans défaut, un mâle, de l’année. Vous prendrez un agneau ou un chevreau. Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour du mois. Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël, on l’immolera au coucher du soleil. On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera. On mangera sa chair cette nuit-là, on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères. Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur. Je traverserai le pays d’Égypte, cette nuit-là ; je frapperai tout premier-né au pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’au bétail. Contre tous les dieux de l’Égypte j’exercerai mes jugements : Je suis le Seigneur. Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le  léau dont je frapperai le pays d’Égypte. Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête de pèlerinage. C’est un décret perpétuel : d’âge en âge vous la fêterez. »

 

Le repas

 Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main.  

Ce fut le premier repas  de l’ancienne alliance  

un repas en famille

des familles prêtes à ,partir pour un monde nouveau  

aprés avoir été  purifié par le sang de l’agneau

le sang sera pour vous  un signe

 

Ce repas a de nouveau lieu le  jeudi Saint  

la nouvelle famille est composée 12 disciples

rassemblés  autour du Christ

l’agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde

 

12 disciples

12 hommes  pas très doués

Ils n’ont rien compris

pas très courageux

il vont fuir  

Pas toujours  agréables  

Jean et Jacques sont les fils du tonnerre

Tus ils s’étaient disputés pour avoir la première place

Décidemment ,ils avaient rien compris

**

mais eux aussi partiront  au bout du monde

la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main

Ils partiront et les communautés se multiplieront

l’église grandira  

avec Lydie chez les Philippiens,  Jason chez les Thessaloniciens …

 à Corinthe , à Ephese

 

les chrétiens se multiplieront malgré les persécutions

malgré les trahisons ,les héresies les mauvais papes

 

Ils formeront des paroisses

paroiko = marcher ensemble  

un seul seigneur, une seule foi  un seul baptême

une grande famille

fratelli tutti

Aujourd’hui c’est la fête de l’église  

**

 

La Céne :1 Cor.(11, 23-26)  

 Frères, moi, Paul, j’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

 Puis les premiers  chrétiens  tous les jours se rassemblèrent en faisant « la fraction du pain »

en mémoire de Jésus

non en souvenir du passé

mais en sa mémoire ca le Seigneur est là

mystère  de la foi

mystère de l’amour

 

La foi

comment croire en un tel mystère ?

Dieu avec son corps

ceci est mon corps

cette hostie  que vos prenons dans nos mains est son corps

mais vous aussi vous êtes son corps

Car nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit en un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit…vous êtes le corps  du Christ ( cor12, 13)

je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.  Vous êtes les sarments  

vous ëtes le corps du Christ

vous êtes le sang du Christ

alors  qu’avez vois fait de lui (Littelton )

 

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de ce repas

 

1-Semaine-sainte-jeudi-sain

 

Le lavement des pieds (Jn 13,1-15)

 Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »

Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »

**

Quelle Eglise ?  

une eglise humble et non triomphe

ce n’est pas  avec une épée que Jésus va conquérir les coeurs

c’est avec son cœur transperce

il est doux et humble  de coeur

il se fait serviteur  

 

Il ne cassera pas le roseau déjà plié, il n’éteindra pas la lampe qui faiblit. (Is 42,3)

 c’est à cause de nos crimes qu’il était blessé, c’est à cause de nos fautes qu’il était accablé. Il a subi notre punition, et nous sommes acquittés ; et par les coups qu’il a reçus, nous sommes guéris. 

Il s’est laissé maltraiter et humilier, sans rien dire, comme un agneau que l’on mène à l’abattoir, comme une brebis devant ceux qui la tondent, il n’a pas ouvert la bouche. (Is 53

 ce jour là

il se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer

 

Tel maitre !tel serviteur !  

Comme Jésus notre église doit servir

 

vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.

comme  Jésus ,enlevons nos vêtements

notre orgueil , nos jugements  ,notre egoïsme

et rentrons en « ex-stase » comme dit le pape François 

ex-stase (sortir de )

pour aller comme le bon samaritain à le rencontre de nos « prochains »

en particulier ceux qui sont blessés   

 

prenons de l’eau 

l’eau des écritures

pour la répandre autour de nous  

 celui qui boira de cette eau n’aura plus jamais soif

l’ eau qui purifie  

l’eau qui nous rend la vie

 

Au service de l’homme

au service des pauvres  

au service  de ceux qui pleurent  

au service de ceux qui recherchent la verite

 

Soyons  humble ,discret , confiant plein de délicatesse 

c’et Jésus lui-même  qui fera des miracles

sans lui nous ne pouvons rien  

Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi

 

Notre église doit servir en  témoignant comme le pape François 

Dans un monde violent parlons  du pardon 

Dans un monde en détresse  annonçons  la joie de l’évangile  (evangeluium gaudiam )

Dans un monde qui rejette Dieu  parlons de la beauté de la création (laudato Si )

 fratelli tutti

 

 

Dimanche des rameaux (B) « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! » (Mc 11, 1-10)

28 mars, 2021

Quand ils approchent de Jérusalem, près des villages de Bethfagé et de Béthanie, ils arrivent vers le mont des Oliviers. Jésus envoie deux de ses disciples. Il leur dit : « Allez au village qui est devant vous. Dès que vous y entrerez, vous trouverez un petit âne attaché, sur lequel personne ne s’est encore assis. Détachez-le et amenez-le-moi.  Si quelqu’un vous demande : “Pourquoi faites-vous cela ?”, dites-lui : “Le Seigneur en a besoin, mais il le renverra ici sans tarder.” » Ils partirent et trouvèrent un petit âne dehors, dans la rue, attaché à la porte d’une maison. Ils le détachèrent.  Des gens qui se trouvaient là leur demandèrent : « Que faites-vous ? pourquoi détachez-vous cet ânon ? »  Ils leur répondirent ce que Jésus avait dit, et on les laissa aller. Ils amenèrent l’ânon à Jésus ; ils posèrent leurs manteaux sur l’animal, et Jésus s’assit dessus.  Beaucoup de gens étendirent leurs manteaux sur le chemin, et d’autres y mirent des branches vertes qu’ils avaient coupées dans la campagne. Ceux qui marchaient devant Jésus et ceux qui le suivaient criaient : « Hosanna ! Que Dieu bénisse celui qui vient au nom du Seigneur !  Que Dieu bénisse le règne qui vient, le règne de David notre père ! Hosanna au plus haut des cieux ! » Jésus entra à Jérusalem dans le temple. Après avoir tout regardé autour de lui, il partit pour Béthanie avec les douze disciples, car il était déjà tard.

 **

Quel  drôle de dimanche

faut il  se réjouir  ou faut il pleurer ?

on commence  avec des chants de joie

on termine au calvaire  

 

Drôle de dimanche

Tout est de travers   

un monde en folie

les premiers sont les derniers

les derniers  sont les premiers

 

Carême-2021-Rameaux

 

Un roi monte sur un âne  ….puis un roi couronné d’épines

une  foule en liasse ….qui chante hosanna

« Hochia Na » : veut dire  « Sauveur Vient »

puis une foule qui crie

Liberez Barabbas ..crucifie le  

 

Des hommes , des femmes qui sont prêts à rejeter ce qu’ils ont de plus précieux

leurs manteaux ,au pied de Jésus

et qui ensuite  vont lui arracher sa tunique et la tirer au sort

une foule qui brandit des rameaux verts

 

Une foule qui brandit des rameaux verts en signe d’espérance

et qui peu après  s’en servent pour flageller e jesus

 

ces hommes ,ces femmes c’est nous

nous proclamons notre foi en chantant

et en même temps nous pêchons

 

Tout cela c’est aussi tout ce que nous vivons en ce moment

un monde déboussolé ,

un monde malade ,un monde divisé

un monde qui désire ardemment la paix ,faire la fête

et qui fait la guerre

on en sait plus ce qui est bien ou mal

on ne sait  plus ce qu’il faut  croire ou ne pas croire  

nous chantons et nous pleurons

 

ce sont les leçons de la passion selon saint Marc  

 

La passion selon Marc  

Cliquez ICI  

Jésus est de plus en plus seul  de plus en plus rejeté sur  le chemin du calvaire

abandonné par ses disciples ,par les prêtres ,par la foule..

 

Qui donc est Jésus ?

mais en même temps on découvre   ce qu’il est  

Il est amour

Il est roi

INRI  Jésus de Nazareth ,roi des juifs

 

et tout en pleurant

nous pouvons  chanter

Hosanna ;Jésus vient  

**

Lecture 1 : Jésus  ne s’est pas dérobé  (Isaïe 50,4-7)

lecture 2   :Obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix (Philippiens (2,6-11)

 

1234