Archive pour la catégorie 'Nouveau Testament'

4é Vendredi Ordinaire : Jean ,le voilà ressuscité (Mc 6, 14-29)

3 février, 2023

En ce temps-là, comme le nom de Jésus devenait célèbre, le roi Hérode en entendit parler. On disait : « C’est Jean, celui qui baptisait : il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. » Certains disaient : « C’est le prophète Élie. » D’autres disaient encore : « C’est un prophète comme ceux de jadis. » Hérode entendait ces propos et disait : « Celui que j’ai fait décapiter, Jean, le voilà ressuscité ! » Car c’était lui, Hérode, qui avait donné l’ordre d’arrêter Jean et de l’enchaîner dans la prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, que lui-même avait prise pour épouse. En effet, Jean lui disait : « Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère. » Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mourir. Mais elle n’y arrivait pas parce que Hérode avait peur de Jean : il savait que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l’avait entendu, il était très embarrassé ; cependant il l’écoutait avec plaisir. Or, une occasion favorable se présenta quand, le jour de son anniversaire, Hérode fit un dîner pour ses dignitaires, pour les chefs de l’armée et pour les notables de la Galilée. La fille d’Hérodiade fit son entrée et dansa. Elle plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. » Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c’est la moitié de mon royaume. » Elle sortit alors pour dire à sa mère : « Qu’est-ce que je vais demander ? » Hérodiade répondit : « La tête de Jean, celui qui baptise. » Aussitôt la jeune fille s’empressa de retourner auprès du roi, et lui fit cette demande : « Je veux que, tout de suite, tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut vivement contrarié ; mais à cause du serment et des convives, il ne voulut pas lui opposer un refus. Aussitôt il envoya un garde avec l’ordre d’apporter la tête de Jean. Le garde s’en alla décapiter Jean dans la prison. Il apporta la tête sur un plat, la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère. Ayant appris cela, les disciples de Jean vinrent prendre son corps et le déposèrent dans un tombeau. – Acclamons la Parole de Dieu.

 

D’un côté , dans la salle du banquet

la haine d’Herodiade

la frivolité de Salomé

la manque de courage et irresponsabilité d’Hérode

De l’autre côte , dans la prison, Jean Baptiste seul

 

D’un côté le péché, de l’autre la justice

D’un côté une fausse joie,la tristesse

de l’autre le courage et la paix

 

Qui donc a perdu la tête

Herode ou Jean Baptiste ?

Hérode et les siens connaissaient Elie et les prophètes

Certains disaient, en parlant de Jésus : « C’est le prophète Élie. » D’autres disaient encore : « C’est un prophète comme ceux de jadis. »

 

2023-Marc-4é-Vendredi

 

Hérode lui même croyait en la résurrection

Celui que j’ai fait décapiter, Jean, le voilà ressuscité ! »

 oui vraiment !

Jean Baptiste est ressuscité

La justice sera rendu

par Jésus venu pour nous justifier

et par ses disciples qui ne se contenteront pas d’écouter les prophètes comme Hérode

mais qui lutteront à la suite de Jésus pour la justice et pour la paix

 

Lecture : Imitez leur foi (He 13, 1-8)

Frères, que demeure l’amour fraternel ! N’oubliez pas l’hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges. Souvenez-vous de ceux qui sont en prison, comme si vous étiez prisonniers avec eux. Souvenez-vous de ceux qui sont maltraités, car vous aussi, vous avez un corps. Que le mariage soit honoré de tous, que l’union conjugale ne soit pas profanée, car les débauchés et les adultères seront jugés par Dieu. Que votre conduite ne soit pas inspirée par l’amour de l’argent : contentez-vous de ce que vous avez, car Dieu lui-même a dit : Jamais je ne te lâcherai, jamais je ne t’abandonnerai. C’est pourquoi nous pouvons dire en toute assurance : Le Seigneur est mon secours, je n’ai rien à craindre ! Que pourrait me faire un homme ? Souvenez-vous de ceux qui vous ont dirigés : ils vous ont annoncé la parole de Dieu. Méditez sur l’aboutissement de la vie qu’ils ont menée, et imitez leur foi. Jésus Christ, hier et aujourd’hui, est le même, il l’est pour l’éternité.

 

Que demeure l’amour fraternel ! N’oubliez pas l’hospitalité

Pratiquons la justice comme Jean Baptiste

en communion avec tous les disciples du Christ

Souvenez-vous de ceux qui vous ont annoncé la parole de Dieu. Méditez sur l’aboutissement de la vie qu’ils ont menée, et imitez leur foi. Jésus Christ, hier et aujourd’hui, est le même, il l’est pour l’éternité.

 

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ? Qu’une armée se déploie devant moi,…, je garde confiance. Oui, il me réserve un lieu sûr au jour du malheur (ps 26)

3é mardi Ordinaire : Je viens faire ta volonté (He 10, 1-10)

24 janvier, 2023

Frères, la loi de Moïse ne présente que l’ébauche des biens à venir, et non pas l’expression même des réalités. Elle n’est donc jamais capable, par ses sacrifices qui sont toujours les mêmes, offerts indéfiniment chaque année, de mener à la perfection ceux qui viennent y prendre part. Si ce culte les avait purifiés une fois pour toutes, ils n’auraient plus aucun péché sur la conscience et, dans ce cas, n’aurait-on pas cessé d’offrir les sacrifices ? Mais ceux-ci, au contraire, comportent chaque année un rappel des péchés. Il est impossible, en effet, que du sang de taureaux et de boucs enlève les péchés. Aussi, en entrant dans le monde, le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. Tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché ; alors, j’ai dit : Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre. Le Christ commence donc par dire : Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché, ceux que la Loi prescrit d’offrir. Puis il déclare : Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps, une fois pour toutes. 

 

L’Ancien Testament

La loi de Moïse ne présente que l’ébauche des biens à venir,

On ne peut vraiment comprendre le Nouveau Testament sans connaître l’Ancien

-Sans connaître la désobéissance de nos premiers parents ,à l’origine de tous nos malheurs

- obéissance d’Abraham ,le père de la foi

« quitte ton pays ,ta famille et va vers le pays que je te monterai

- le récit de l’exode et des hébreux qui n’ obéissaient pas à Moïse

avant d’atteindre la terre promise

- obéissance du jeune Samuel

« Parle Seigneur ,ton serviteur écoute

- la générosité des prophètes

- Plus tard c’est encore Samuel qui dira à Saul

l’obéissance vaut mieux que les sacrifices et l’écoute attentive vaut mieux que la graisse des béliers.

-Les psaume de David

Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ; tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un coeur brisé et broyé.

 

2023-Marc-3é-Mardi

Les sacrifices du Temple

tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché

Ce sang répandu dans le temple au cours des siècles étaient aussi prémonitoires

on reconnaissait par là, nos fautes ,nos désobéissances en offrant des sacrifices

mais seul le sang du Christ pouvait nous purifier

« De son coeur, il est sorti du sang et de l’eau »

 

Pour se faire , Jésus s’est fait obeissant jusqu’à la mort et la mort de la croix

j’ai dit : Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté,

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, tu as ouvert mes oreilles ; tu ne demandais ni holocauste ni victime, alors j’ai dit : « Voici, je viens. » J’annonce la justice dans la grande assemblée ; vois, je ne retiens pas mes lèvres, Seigneur, tu le sais. Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur, je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ; j’ai dit ton amour et ta vérité à la grande assemblée. (ps 39)

 

Évangile (Mc 3, 31-35) Qui sont mes frères ?

En ce temps-là, comme Jésus était dans une maison, arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler. Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. » Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

 Comme Jésus faisons la volonté de notre Père

Nous sommes tous frères ..tous enfants du même père

 

Notre Père .. que ta volonté soit faite

donne nous le pain et ton esprit Saint

pour que chaque jour nous fassions ta volonté

ne nous laisse pas tomber à la tentation

en désobéissant comme nos premiers parents 

3é lundi Ordinaire : Mourir une seule fois ..et être jugé (He 9, 15.24-28)

23 janvier, 2023

 Frères, le Christ est le médiateur d’une alliance nouvelle, d’un testament nouveau : puisque sa mort a permis le rachat des transgressions commises sous le premier Testament, ceux qui sont appelés peuvent recevoir l’héritage éternel jadis promis. Car le Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, figure du sanctuaire véritable ; il est entré dans le ciel même, afin de se tenir maintenant pour nous devant la face de Dieu. Il n’a pas à s’offrir lui-même plusieurs fois, comme le grand prêtre qui, tous les ans, entrait dans le sanctuaire en offrant un sang qui n’était pas le sien ; car alors, le Christ aurait dû plusieurs fois souffrir la Passion depuis la fondation du monde. Mais en fait, c’est une fois pour toutes, à la fin des temps, qu’il s’est manifesté pour détruire le péché par son sacrifice. Et, comme le sort des hommes est de mourir une seule fois et puis d’être jugés, ainsi le Christ s’est- il offert une seule fois pour enlever les péchés de la multitude ; il apparaîtra une seconde fois, non plus à cause du péché, mais pour le salut de ceux qui l’attendent. –.

 

Lors de l’ancienne alliance

le grand prêtre tous les ans, entrait dans le sanctuaire

dans le Saint des Saints

où se trouvaient l’arche d’alliance

et les 2 chérubins qui gardaient la loi

Ils entraient en tremblant

car qui parmi nous a toujours suivi la loi ?

,

Le Christ, lui est entré dans le ciel même, devant la face de Dieu.

En offrant son sang car il est amour

il ne tremblait pas car Dieu est amour

 

2023-Marc-3é-Lundi

il est entré une fois pour toute

comme nous mêmes

Nous mourrons « une fois pour toute »

car le sort des hommes est de mourir une seule fois et puis d’être jugés,

 

mais ne tremblons pas comme les prêtres qui rentraient dans le Saint des saints

Ayons la foi …ayons confiance

Car le Christ s’est-offert en sacrifice pour enlever les péchés de la multitude …il apparaîtra une seconde fois, pour le salut de ceux qui l’attendent. –.

 

Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles ; par son bras très saint, par sa main puissante, il s’est assuré la victoire. Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations ; il s’est rappelé sa fidélité, son amour, en faveur de la maison d’Israël. (ps 97)

 

Évangile: Le blasphème contre l’Esprit (Mc 3, 22-30)

En ce temps-là, les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Ce Jésus est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir. Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir. Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui. Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison. Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours. » Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. »

 

Ayons confiance …Ayons la foi

Jésus n’est pas Beélzébul

le satan qui divise les hommes et sème la discorde

Il vient pour nous rassembler…nous donner la paix

non pour condamner

 

Ayons la foi !

Ne disons pas comme certains parmi les siens qui le recherchait

« il a perdu la tête ! »

 

si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon.

Ne plus croire que Jésus est notre sauveur

perdre la foi c’est la mort !..C’est la pire de tentations

« Père ne nous laisse pas tomber en tentation »

 C’est la foi qui nous sauve ..une foi qui se manifeste par notre charité 

2é samedi Ordinaire:Le sanctuaire de la nouvelle alliance (He 9, 2-14)

21 janvier, 2023

Frères, dans le sanctuaire de l’ancienne Alliance, une tente était disposée, la première, où se trouvaient le chandelier à sept branches et la table avec les pains de l’offrande ; c’est ce qu’on nomme le Saint. Derrière le second rideau, il y avait la tente appelée le Saint des Saints. Le Christ est venu, grand prêtre des biens à venir. Par la tente plus grande et plus parfaite, celle qui n’est pas œuvre de mains humaines et n’appartient pas à cette création, il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, en répandant, non pas le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais son propre sang. De cette manière, il a obtenu une libération définitive. S’il est vrai qu’une simple aspersion avec le sang de boucs et de taureaux, et de la cendre de génisse, sanctifie ceux qui sont souillés, leur rendant la pureté de la chair, le sang du Christ fait bien davantage, car le Christ, poussé par l’Esprit éternel, s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans défaut ; son sang purifiera donc notre conscience des actes qui mènent à la mort, pour que nous puissions rendre un culte au Dieu vivant.

.

2023-Marc-Le-2é-Samedi

 

Le sanctuaire de la nouvelle alliance

Non plus le temple de Jérusalem qui a été détruit

où se trouvaient le chandelier à sept branches et la table avec les pains de l’offrande ;

signes de la sainteté de Dieu ,des 7 dons de l’Esprit et le pain du partage

ce qu’on nommait le Saint.

 

Le Saint des saints

Derrière le rideau, on ne trouve plus l’arche d’alliance et les 2 chérubins

mais l’univers entier

le temple où se trouve non plus le chandelier à 7 branches

mais le pain du partage et le «  souffle » de la vraie vie

les fruits de l’Esprit

« l’amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité,douceur et maîtrise de soi;En ces domaines ,la loi n’intervient pas » (Gal 5)

 

C’est la tente des hommes possédés par l’Esprit de Dieu

elle n’est pas œuvre de mains humaines et n’appartient pas à cette création,

 

Les oeuvres de le chair

La tente de ceux qui luttent contre les œuvres de la chair

non plus avec le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais contre les œuvres de la chair qui empoisonnent notre vie

« la débauche,.. la haine, jalousie, emportements, intrigues, divisions, sectarisme … et autres choses du même genre »(Gal 5)

 

Le sang du Christ

Nous serons vraiment justifiés que par le sang du Christ

l’agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde

car le Christ, poussé par l’Esprit éternel, s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans défaut

le roi de toute la terre

*Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie ! Car le Seigneur est le Très- Haut, le redoutable, le grand roi sur toute la terre. .. Sonnez pour notre Dieu, sonnez, sonnez pour notre roi, sonnez ! Car Dieu est le roi de la terre …! Il règne, Dieu, sur les païens, Dieu est assis sur son trône sacré. (ps 46)

 

Évangile : Il a perdu la Tête (Mc 3, 20-21)

En ce temps-là, Jésus revint à la maison, où de nouveau la foule se rassembla, si bien qu’il n’était même pas possible de manger. Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »

 

Dieu est le roi de l’univers

Jésus est notre salut

mais on y croit pas

il a perdu la tête

La croix est un scandale pour les juifs …folie pour les païens

 

 

2é mardi Ordinaire : La bienheureuse espérance (He 6, 10-20)

17 janvier, 2023

Frères, Dieu n’est pas injuste : il n’oublie pas votre action ni l’amour que vous avez manifesté à son égard, en vous mettant au service des fidèles et en vous y tenant. Notre désir est que chacun d’entre vous manifeste le même empressement jusqu’à la fin, pour que votre espérance se réalise pleinement ; ne devenez pas paresseux, imitez plutôt ceux qui, par la foi et la persévérance, obtiennent l’héritage promis. Quand Dieu fit la promesse à Abraham, comme il ne pouvait prêter serment par quelqu’un de plus grand que lui, il prêta serment par lui- même, et il dit : Je te comblerai de bénédictions et je multiplierai ta descendance. Et ainsi, par sa persévérance, Abraham a obtenu ce que Dieu lui avait promis. Les hommes prêtent serment par un plus grand qu’eux, et le serment est entre eux une garantie qui met fin à toute discussion ; Dieu a donc pris le moyen du serment quand il a voulu montrer aux héritiers de la promesse, de manière encore plus claire, que sa décision était irrévocable. Dieu s’est ainsi engagé doublement de façon irrévocable, et il est impossible que Dieu ait menti. Cela nous encourage fortement, nous qui avons cherché refuge dans l’espérance qui nous était proposée et que nous avons saisie. Cette espérance, nous la tenons comme une ancre sûre et solide pour l’âme ; elle entre au-delà du rideau, dans le Sanctuaire où Jésus est entré pour nous en précurseur, lui qui est devenu grand prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité.

 

Abraham

Dieu lui a promis

à lui et à tous ceux ceux qui ont la foi

doublement et irrévocablement

de benir tous ceux ont la foi

Dieu s’est ainsi engagé doublement de façon irrévocable,

 

2023-Marc-2é-Mardi

Tenons ferme dans la foi

Persévérant ,plein d’espérance

comme nous le disons maintenant ,lors de chaque eucharistie après le Notre Père

«  nous qui attendons que se réalise cette bienheureuse espérance ,l’avènement de Jésus Christ notre sauveur » 

 

Le nouveau prêtre et la nouvelle alliance

Nous avons désormais un sauveur qui rentre dans le vrai sanctuaire

non plus dans le saint des saints du temple

où se trouvait l’arche d’alliance et les tables de la loi

mais le sauveur qui monte dans le sanctuaire des cieux chez son père

après nous avoir donné le pain et la vin de la nouvelle allaince

son corps et son sang sur la croix

« le sang de la nouvelle alliance , versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés »

 

L’ancre

Cette espérance, nous la tenons comme une ancre sûre et solide pour l’âme

Tenons ferme dans la foi

comme une ancre attachée à l’arbre de la croix


De tout cœur je rendrai grâce au Seigneur dans l’assemblée,… Grandes sont les œuvres du Seigneur ..le Seigneur est tendresse et pitié. Il a donné des vivres à ses fidèles, gardant toujours mémoire de son alliance. Il apporte la délivrance à son peuple ; son alliance est promulguée pour toujours (ps 110)

 

Évangile : Cela n’est pas permis (Mc 2, 23-28)

Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis. Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. » Et Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ? Au temps du grand prêtre Abiatar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. » Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat. Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »

 

cela n’est pas permis

les disciples ont la foi

Libérés de la loi de l’ancienne alliance

Plein d’espérance, ils respirent la joie

 

Au service de l’amour ,du partage

ils s’aiment comme des frères Joyeux

A travers les champs de blé,ils se mirent à arracher des épis.

 

Ils ont la foi et l’espérance

ancré à l’arbre de la nouvelle alliance

l ‘arbre de la croix

 

2è Lundi ordinaire : Melkisédek (He 5, 1-10)

16 janvier, 2023

Tout grand prêtre est pris parmi les hommes ; il est établi pour intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu ; il doit offrir des dons et des sacrifices pour les péchés. Il est capable de compréhension envers ceux qui commettent des fautes par ignorance ou par égarement, car il est, lui aussi, rempli de faiblesse ; et, à cause de cette faiblesse, il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés comme pour ceux du peuple. On ne s’attribue pas cet honneur à soi-même, on est appelé par Dieu, comme Aaron. Il en est bien ainsi pour le Christ : il ne s’est pas donné à lui-même la gloire de devenir grand prêtre ; il l’a reçue de Dieu, qui lui a dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré, car il lui dit aussi dans un autre psaume : Tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité. Pendant les jours de sa vie dans la chair, il offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de son grand respect. Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance et, conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéisse

2023-Marc-2é-Lundi

 

 Tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité.

Qui est donc ce roi ?

roi de Salem (= roi de la paix)

melki-sedeck (= roi de justice)

un prêtre qui donne du pain et du vin à Abraham

aux fils d’Abraham qui ont vaincu le mal

 

N’est il pas le verbe des origines

Le Dieu invisible qui parfois s’est rendu visible aux patriarches

Un des anges qui est apparu à Abraham sous le chêne de Manbré

l’ ange qui s’est battu avec Jacob au cours d’une nuit..

 

Le Verbe qui s’est fait chair pour nous sauver

Pendant les jours de sa vie dans la chair, il offrit, avec un grand cri des prières pour nous sauver

et qui maintenant il partage avec nous

lors de chaque eucharistie le pain et le vin

Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré,

 

Lui Seul parce qu’il est Dieu peut nous pardonner

lui seul en se rendant visible

en prenant notre nature humaine peut nous unir à sa divinité

 

Oracle du Seigneur à mon seigneur : « Siège à ma droite, et je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône. » De Sion, le Seigneur te présente le sceptre de ta force : « Domine jusqu’au cœur de l’ennemi. » Le jour où paraît ta puissance, tu es prince, éblouissant de sainteté : « Comme la rosée qui naît de l’aurore, je t’ai engendré. » Le Seigneur l’a juré dans un serment irrévocable : « Tu es prêtre à jamais selon l’ordre du roi Melkisédek. » (Ps 109)

 

Évangile (Mc 2, 18-22)

En ce temps-là, comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vint demander à Jésus : « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » Jésus leur dit : « Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront. Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu et la déchirure s’agrandit. Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; car alors, le vin fera éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves. »

 Réjouissons nous

l’époux est parmi nous

 

Convertissons nous

Rejetons les vieilles outres ,les oeuvres de le chair

Buvons le vin des outres neuves

et produisons les fruits de l ‘Esprit

 

1é Samedi Ordinaire : Elle est vivante la parole de Dieu (He 4, 12-16)

14 janvier, 2023

 Frères, elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur. Pas une créature n’échappe à ses yeux, tout est nu devant elle, soumis à son regard ; nous aurons à lui rendre des comptes. En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi. En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché. Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.

 

2023-Marc-1é-Samedi 

La vie

Elle est vivante, la parole de Dieu,

Il est le Verbe qui était là depuis le commencement

Il dit « que la lumière soit »

et la lumière fut

il dit ‘ faisons l’homme à notre image »

et nous avons reçu la vie

le souffle de l’ Esprit

l’Esprit de force : « spiro » l’espérance

les souffle de l’amour

la vraie vie

 

le chemin

une parole énergique

Le Verbe s’est fait chair

Il a habite parmi nous

ils nous enseigne

sa parole st sûr !

« Il parlait avec autorité

et non comme les scribes et les pharisiens »

Il nous conduit sur le bon chemin comme le bon pasteur

Le vrai chemin

 

La vérité

une parole plus coupante qu’une épée à deux tranchants ;

l’épée du jugement

Il connaît les reins et les coeurs

Il nous purifie

 

nous avons un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance,

a la fois prêtre et victime

pasteur et et agneau de Dieu

 

Le trône de la grâce

Avançons avec assurance vers le Trône de la grâce,

Ce trône c’est la croix

en mourant ,il nous rend la vie

 

Souviens toi de Jésus Christ .

Si nous mourons avec lui, avec lui, nous vivrons.
Si nous souffrons avec lui, avec lui nous règnerons. (2tim 2)

Avec lui ,nous ressusciterons

 

La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie ; la charte du Seigneur est sûre, qui rend sages les simples. Les préceptes du Seigneur sont droits, ils réjouissent le cœur ; le commandement du Seigneur est limpide, il clarifie le regard. La crainte qu’il inspire est pure, elle est là pour toujours ; les décisions du Seigneur sont justes et vraiment équitables : Accueille les paroles de ma bouche, le murmure de mon cœur ; qu’ils parviennent devant toi, Seigneur, mon rocher, mon défenseur ! (Ps 18)

 

Évangile: L’homme se leva et le suivit (Mc 2, 13-17)

En ce temps-là, Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait. En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre. Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! » Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

 

Jésus est le chemin

Suivons le !

L’homme se leva et le suivit.

 

Il est la vérité

Il nous regarde avec compassion comme un prêtre miséricordieux

comme le bon pasteur

et non comme les scribes et les pharisiens

Il mange avec les publicains et les pécheurs ! »

 

Il est la vie

« Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

1è Vendredi Ordinaire : Le repos du 7è jour (He 4, 1-5.11)

13 janvier, 2023

Frères, craignons, tant que demeure la promesse d’entrer dans le repos de Dieu, craignons que l’un d’entre vous n’arrive, en quelque sorte, trop tard. Certes, nous avons reçu une Bonne Nouvelle, comme ces gens-là ; cependant, la parole entendue ne leur servit à rien, parce qu’elle ne fut pas accueillie avec foi par ses auditeurs. Mais nous qui sommes venus à la foi, nous entrons dans le repos dont il est dit : Dans ma colère, j’en ai fait le serment : On verra bien s’ils entreront dans mon repos ! Le travail de Dieu, assurément, était accompli depuis la fondation du monde, comme l’Écriture le dit à propos du septième jour : Et Dieu se reposa le septième jour de tout son travail. Et dans le psaume, de nouveau : On verra bien s’ils entreront dans mon repos ! Empressons-nous donc d’entrer dans ce repos-là, afin que plus personne ne tombe en suivant l’exemple de ceux qui ont refusé de croire.

 

2023-Marc-1é-Vendredi

Ce jour là

Au commencement, Dieu créa le monde

Il créa les hommes à son image

« Il vit que cela était très bon »

puis il se reposa

Dieu se reposa le septième jour de tout son travail.

 

mais les hommes n’ont pas cru en son amour

sa bonté , sa sagesse

Ils ont désobéi et n’ont pas trouvé le repos

 

Aujourd’hui de nouveau ,le Seigneur a renouvelé sa promesse

il est venu nous apporter le repos ,le pardon en mourant sur la croix

Sachant que tout, désormais, était achevé pour que l’Écriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit : « J’ai soif. »…Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : « Tout est accompli. » Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit (Jn 19, 28)

 Tour est achevé

Tout est accompli

 

Allons nous aujourd’hui écouter la voix du Seigneur ?

Empressons-nous donc d’entrer dans ce repos-là, afin que plus personne ne tombe en suivant l’exemple de ceux qui ont refusé de croire

 

Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté ; les titres de gloire du Seigneur, sa puissance et les merveilles qu’il a faites. Pour que l’âge suivant les connaisse, et leur descendance à venir, qu’ils n’oublient pas les exploits du Seigneur mais observent ses commandements. Qu’ils ne soient pas, comme leurs pères, une génération indocile et rebelle, génération de cœurs inconstants et d’esprits infidèles à Dieu. (Ps 77)

 

Évangile : Le paralysé (Mc 2, 1-12)

Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison. Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole. Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. » Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes : « Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ? Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé – je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. » Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

 

Nous sommes tous paralysés ,à cause de nos fautes et de notre peu de foi

Les 4 évangélistes sont venus nous apporter la bonne nouvelle

L’Esprit Saint a ouvert ,non le toit ,mais le ciel

Ils font une ouverture, et descendent le brancard

« un sauveur nous est né ,un fils nous est donné

 

Un sauveur qui nous rend la paix ,le repos

Il pardonne à ceux qui lui font confiance

la foi est source de paix

Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »

 

Il nous relève et nous rend notre dignité des enfants de Dieu

lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. »

Dans la maison de notre père !

 

Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

N’est ce pas une merveille

encore plus merveilleux que la création ?

Le pardon de Dieu son amour pour les hommes

 

Aujourd’hui allez vous écouter la voix du Seigneur 

Et reposer en paix en sa maison ? 

 

1è Jeudi Ordinaire : Aujourd’hui, n’endurcissez pas votre coeur (He 3, 7-14)

12 janvier, 2023

Frères, comme le dit l’Esprit Saint dans un psaume : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre coeur comme au temps du défi, comme au jour de l’épreuve dans le désert, quand vos pères m’ont mis à l’épreuve et provoqué. Alors ils m’ont vu à l’œuvre pendant quarante ans ; oui, je me suis emporté contre cette génération, et j’ai dit : Toujours ils ont le cœur égaré, ils n’ont pas connu mes chemins. Dans ma colère, j’en ai fait le serment : On verra bien s’ils entreront dans mon repos ! Frères, veillez à ce que personne d’entre vous n’ait un coeur mauvais que le manque de foi sépare du Dieu vivant. Au contraire, encouragez-vous les uns les autres jour après jour, aussi longtemps que retentit l’« aujourd’hui » de ce psaume, afin que personne parmi vous ne s’endurcisse en se laissant tromper par le péché. Car nous sommes devenus les compagnons du Christ, si du moins nous maintenons fermement, jusqu’à la fin, notre engagement premier.

2023-Marc-1é-Jeudi

 

Aujourd’hui, n’endurcissez pas votre coeur comme vos pères dans le désert

Ouvrez vos coeurs

Soyez à l’écoute de l’Esprit Saint qui a recouvert Marie de son ombre

et qui s’est manifesté comme une colombe le jour du baptême de Jésus

A l’écoute du fils qui prêche non plus dans le désert

mais sur le mont des béatitudes

« Bienheureux les pauvres  »

A l’écoute de notre père qui dit le jour de la transfiguration

« Celui ci est mon fils bien-aimé »

 

Alors ils m’ont vu à l’œuvre pendant quarante ans

Les anciens l’ont vu à l’oeuvre pendant 40 ans

ils ont vu la nuée,le jour et le feu la nuit

mais ils n’ont pas vu Dieu resté invisible à leurs yeux

 

Jésus ,lui, s’est rendu visible

Le Verbe s’est fait chair

Il a habité parmi nous

Jean le crie

« Ce que nous avons vu, ce que nous avons entendu ,nous vous l’annonçons »

 

Ecoutons le !

Veillez à ce que personne d’entre vous n’ait un coeur mauvais

Ayez confiance

le manque de foi sépare du Dieu vivant

Soyez fort

encouragez-vous les uns les autres jour après jour

 

sinon comme les anciens

nous trouverons jamais le repos

la paix de Dieu

 « je vous donne la paix ,je vous laisse la paix »

il est l’agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde

 

Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur qui nous a faits. Oui, il est notre Dieu ; nous sommes le peuple qu’il conduit, le troupeau guidé par sa main. Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? « Ne fermez pas votre cœur comme au désert…» (ps 94)

 

Évangile : Le lépreux (Mc 1, 40-45)

En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.

 

Aujourd’hui comme le lépreux changeons nos cours

allons vers le Seigneur ..Avouons nos fautes

Le Seigneur nous purifiera

et nous trouverons le repos

 

Ne dis rien à personne,

comme le publicain qui prie seul au fond de l’églsie

comme Anne qui prie en pleurant

 

Soyons reconnaissant au plus profond de ton coeur et rendons grâce à Dieu

va te montrer au prêtre..et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit

 

Jésus est toujours là : Emmauel Dieu avec nous

Jésus restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui. 

1è Mercredi ordinaire ; Jésus nous a rendu libres (He 2, 14-18)

11 janvier, 2023

Puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair, Jésus a partagé, lui aussi, pareille condition : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable, et il a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves. Car ceux qu’il prend en charge, ce ne sont pas les anges, c’est la descendance d’Abraham. Il lui fallait donc se rendre en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi pour les relations avec Dieu, afin d’enlever les péchés du peuple. Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion, il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.

 

Les Hébreux

Ce sont des prêtres du temple de Jérusalem devenus chrétiens ,qui se sont réfugiés à  Alexandrie  après la destruction du temple ,en Egypte où les juifs étaient appelés « Hébreux » à l’époque de Moïse…Tout au long de son épître ,l’auteur va donc nous parler de la nouvelle alliance ,du nouveau sacrifice , du prêtre miséricordieux

 

Jésus

De nature divine ,il

a pris notre nature humaine

faites de sang et la chair

pour faire participer à sa nature divine tous les enfants d’Abraham qui ont la foi

 

2023-Marc-1é-Mercredi

 

IL a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves.

IL est venu nous rendre la liberté des enfants de Dieu

devenus esclaves de la loi…. mais aussi du péché

Par peur de Dieu ils suivaient aloi

Par orgueil ,par égoisme, ils mourraient en manquant d’amour

 

Le grand prêtre miséricordieux

il fallait donc que jésus se rende en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux

un grand prêtre qui nous réconcilie avec son père

digne de foi pour les relations avec Dieu,

un grand prêtre qui se sacrifie

afin d’enlever les péchés du peuple….parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion

En mourant il nous rend la vie des enfants de Dieu

 Rendez grâce au Seigneur, ..Glorifiez-vous de son nom très saint ..! Cherchez le Seigneur et sa puissance, Vous, la race d’Abraham son serviteur, les fils de Jacob, qu’il a choisis. Le Seigneur, c’est lui notre Dieu Il s’est toujours souvenu de son alliance, parole édictée pour mille générations : promesse faite à Abraham, garantie par serment à Isaac.( Ps 104)

 

Évangile: La belle mère (Mc 1, 29-39)

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons. – 

 

Jésus vient nous libérer de la mort

de notre orgueil , de nos manques d’amour

Il a guéri la belle mère de Pierre ne voulait pas servir

Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever.

 

Il a guéri les malades qui n’avaient plus d’espoir

. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies,

Il a libéré tout ceux qui ont peur de la mort ,les angoissés, les inquiets

il expulsa beaucoup de démons ;

 

Il est  la résurrection et la vie

car il est sans cesse en communion avec son père

Jésus se leva, bien avant l’aube. Il se rendit dans un endroit désert, et là il priait

puis débordant de joie ,il entraina les siens pour annoncer la bonne nouvelle

Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile

12345...147