Archive pour la catégorie 'Nouveau Testament'

5é samedi de Pâques : Les signes de l’Esprit (Actes 16,1-10)

25 mai, 2019

En ces jours-là, Paul, qui avait quitté Antioche avec Silas, arriva ensuite à Derbé, puis à Lystres. Il y avait là un disciple nommé Timothée ; sa mère était une Juive devenue croyante, mais son père était grec. À Lystres et à Iconium, les frères lui rendaient un bon témoignage. Paul désirait l’emmener ; il le prit avec lui et le fit circoncire à cause des Juifs de la région, car ils savaient tous que son père était grec.Dans les villes où Paul et ses compagnons passaient, ils transmettaient les décisions prises par les Apôtres et les Anciens de Jérusalem, pour qu’elles entrent en vigueur. Les Églises s’affermissaient dans la foi et le nombre de leurs membres augmentait chaque jour. Paul et ses compagnons traversèrent la Phrygie et le pays des Galates, car le Saint-Esprit les avait empêchés de dire la Parole dans la province d’Asie. Arrivés en Mysie, ils essayèrent d’atteindre la Bithynie, mais l’Esprit de Jésus s’y opposa. Ils longèrent alors la Mysie et descendirent jusqu’à Troas. Pendant la nuit, Paul eut une vision : un Macédonien lui apparut, debout, qui lui faisait cette demande : « Passe en Macédoine et viens à notre secours. » À la suite de cette vision de Paul, nous avons aussitôt cherché à partir pour la Macédoine, car nous en avons déduit que Dieu nous appelait à y porter la Bonne Nouvelle.

**

Le livre des actes   

est aussi » l’évangile du saint Esprit »

 

C’est l’Esprit  qui agit

C’est l’Esprit  qui convertit …qui illumine

Et non Paul ou les autres apôtres  

« sans moi vous ne pouvez rien faire

Je vous enverrai l’Esprit  …ils vous dira tout ce qu’il faut faire  

 **

C’est l’Esprit qui convertit le centurion Corneille et non Pierre

C’est l’ Esprit  qui  conseille Paul

 

Les-signes-de-l'Esprit

Les signes de l’Esprit   

Paul et ses compagnons sont à l’écoute de l’Esprit  

Chaque jour ,selon les circonstance, ils reconnaissent les signes de l’Esprit

 

 On les avait empêchés de dire la Parole dans la province d’Asie.

C’est un signe de l’Esprit  

Ils partent

 

ils essayèrent d’atteindre la Bithynie,

il n’y arrivent pas

c’est donc que

l’Esprit de Jésus s’y oppose.

 

Paul  au cours de la nuit pense au macédoniens

C’est un signe

 

Les fruits de l’Esprit

A Nous

,de reconnaître dans le vie de chaque jour des signes de l’Esprit

…Dans nos échecs ,

on trouve dans ce cas la paix

…Dans nos réussites

on trouve alors la joie des humbles qui rendent grâce à Dieu pour ses bienfaits

**

Apprenons la souplesse

sous le souffle de l’Esprit  

 

C’est ainsi que Paul  consent de circoncire Timothée

pour ne pas troubler ou scandaliser les plus faibles 

C’est ainsi que Paul est si bien accueilli par le mère et  la grand mère Timothée

 

5é Vendredi de Pâques : Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime (Jean 15, 12-17)

24 mai, 2019

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

 **

Mes amis

 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs,

non pas serviteur, ni frère ,mais ami

l’ami  c’est celui « qu’on aime » et qui aime

 

 le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ;

l’ami se confie à nous

IL nous dit tout

Il nous écoute 

ll répond à nos demandes

**

Le père

 tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

Jésus nous a révélé le nom de Dieu

Dieu est amour

Dieu est un père

il donne la vie  

il pardonne  

le père d’Adam et Eve

le père de l’enfant prodigue

le père qui nous donne son fils

**

le Choix

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure.

Choisi pour porter des fruits

choisi pour témoigner de son amour  

choisi  pour aimer

avec l’aide du pére et du saint esprit

tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera

Notre Père que ton règne vienne

apprends nous a aimer !

 

Donner-sa-vie

Donner sa vie

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

au service des autres

au service du père

**

C’est l’offrande

l’acte sacré par excellence

« le sacri-fice » suprême

Facile quand on est dans la force de l’âge

facile quand tout va bien pour nous

**

mais  pour les chômeurs ,les **réfugies, les malades ,les personnes agées

comment donner sa vie

comment garder sa foi ?

comment garder son cœur ?

** 

Offrir ses souffrances physiques

sa pauvreté ..sa faiblesse  

les humiliations de  la dépendance

la fatigue

en communion avec le sacrifice de la croix

avec l’aide  de l’Esprit Saint  

avec la grâce de Dieu…il nous aime  

 

NB Tout risquer    

Jésus en fait n’ a pas dit : « tout donner »

mais « tout risquer » ,exposer sa vie  (en  grec tithèmi, poser).

prendre un risque c’est faire un acte de confiance en plus de l’acte d’amour

 

 

5é jeudi de pâques :Concile de Jérusalem (Actes 15,7-21)

23 mai, 2019

En ces jours-là, comme la conversion des païens provoquait, dans l’Église de Jérusalem, une intense discussion, Pierre se leva et leur dit : « Frères, vous savez bien comment Dieu, dans les premiers temps, a manifesté son choix parmi vous : c’est par ma bouche que les païens ont entendu la parole de l’Évangile et sont venus à la foi. Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage en leur donnant l’Esprit Saint tout comme à nous ; sans faire aucune distinction entre eux et nous, il a purifié leurs cœurs par la foi. Maintenant, pourquoi donc mettez-vous Dieu à l’épreuve en plaçant sur la nuque des disciples un joug que nos pères et nous-mêmes n’avons pas eu la force de porter ? Oui, nous le croyons, c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous sommes sauvés, de la même manière qu’eux. »Toute la multitude garda le silence, puis on écouta Barnabé et Paul exposer tous les signes et les prodiges que Dieu avait accomplis grâce à eux parmi les nations. Quand ils eurent terminé, Jacques prit la parole et dit : « Frères, écoutez-moi. Simon-Pierre vous a exposé comment, dès le début, Dieu est intervenu pour prendre parmi les nations un peuple qui soit à son nom. Les paroles des prophètes s’accordent avec cela, puisqu’il est écrit : Après cela, je reviendrai pour reconstruire la demeure de David, qui s’est écroulée ; j’en reconstruirai les parties effondrées, je la redresserai ; alors le reste des hommes cherchera le Seigneur, oui, toutes les nations sur lesquelles mon nom a été invoqué, – déclare le Seigneur, qui fait ces choses connues depuis toujours. Dès lors, moi, j’estime qu’il ne faut pas tracasser ceux qui, venant des nations, se tournent vers Dieu, mais écrivons-leur de s’abstenir des souillures des idoles, des unions illégitimes, de la viande non saignée et du sang. Car, depuis les temps les plus anciens, Moïse a, dans chaque ville, des gens qui proclament sa Loi, puisque, dans les synagogues, on en fait la lecture chaque sabbat. »

 **

le concile à Jérusalem

des pharisiens devenus croyants disaient qu’il fallait circoncire les païens et leur enjoindre d’observer la loi de Moïse Actes (15,5)

Faut il circoncire ?

Faut il suivre la loi de Moïse ?

 

concile-de-Jérusalem

 

Paul et Barnabé sont là ;On connait leurs convictions

« ce n’est pas  la loi qui nous sauve mais la foi »

non pas des rites

mais la confiance et l’amour  

**

C’est dans la prière que Pierre  plus mystique a compris

lors de sa vision d’une table remplie d’animaux impurs

et lors sa rencontre avec  le centurion Corneille (Actes 10)

C’est par ma bouche que les païens ont entendu la parole de l’Évangile et sont venus à la foi. Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage en leur donnant l’Esprit Saint tout comme à nous ;..c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous sommes sauvés, de la même manière qu’eux. »

**

 Jean le dit dans son évangile

à la samaritaine  

L’heure vient, elle est là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité  (Jn 4,24)

et à Nicodème

En vérité, en vérité, je te le dis : à moins de naître de nouveau, nul ne peut voir le Royaume de Dieu…..Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. (Jn 3,5) 

**

Jacques scrute les écritures

c’est en lisant  la parole de Dieu ,les prophéties

conformément aux écritures

qu‘il conclut  

**

La loi

Ne garder de la loi de Moïse que les 10 commandements

tu adoreras que Dieu seul

 écrivons-leur de s’abstenir des souillures des idoles,

 Tu ne commettras pas d’adultères

s’abstenir des unions illégitimes,

 Tu ne tueras pas

s’abstenir du sang

 

et des viandes non saignées.

Non plus la chair…. mais l’Esprit

Non plus la loi…. mais l’amour

Non plus un fardeau ….mais le salut  

5é mercredi de Pâques : La vigne (Jn 15,1-8)

22 mai, 2019

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage. Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. »

 

La-vigne

La vigne

la vigne c’est l’église  

Qui peut mieux nous parler maintenant de l’église que les papes

le pape François et notre pape émérite  Benoit XVI ?

**

Le pape François

François nous parle de l’église et de la vigne avec des mots tout simples

 comme si il parlait à des enfants

**

Une famille

le vigneron est « notre père »

l’église est une famille

nous sommes tous frères et soeurs

**

Un corps

L’eglise est  un corps

dont le tête est le Christ

sans elle on ne peut vivre

, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire……grâce à la parole que je vous ai dite …

**

Le fruit de la vigne

c’est le sang du Christ  

ce sang qui coule de son cœur sur la croix

c’est l’amour

 **

C’est aussi la joie

le bonheur d’être ensemble .. ; de s’aimer

 **

sans cet amour on se dessèche

on ne vit plus

on ne sert à rien

 Cliquez ICI

 

Le pape Benoit

Benoit ,c’est le théologien !

C’est du sérieux !  

l’église  c’est Jésus parmi nous

Demeurez en moi, comme moi en vous.

**

c’est l’incarnation, la rédemption  

le sauveur  qui  se mêle à la boue du monde pour la surmonter

**

vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite.  

par le baptême

par les sacrements

Cliquez ICI 

 

NB l’église est l’essence du Christ 

Cliquez ICI

 

5é mardi de pâques :Le père est plus grand que moi ( Jean 14, 27-31)

21 mai, 2019

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez. Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car il vient, le prince du monde. Certes, sur moi il n’a aucune prise, mais il faut que le monde sache que j’aime le Père, et que je fais comme le Père me l’a commandé. »

** 

Il est question de paix, de joie, d’amour

 

Aimer le père

il faut que le monde sache que j’aime le Père, et que je fais comme le Père me l’a commandé. »

Ne faire qu’un avec le Père en faisant sa volonté

père que ta volonté soit faite

uni dans un même amour

celui qui ma vu a vu le père (Jn 14,9)

lui est moi nous sommes un (Jn 10,30)

 

le père-est-plus-grand-que-moi

 

et pourtant Jésus dit cette phrase étonnante

qui  a dû faire bondir, bien des théologiens   

le Père est plus grand que moi.

**

Jésus est doux et humble de cœur

Dans toute relation d’amour il y a toujours

beaucoup d’humilité

beaucoup d’obéissance , d’écoute de l’autre

**

Jésus  aime le père

Lui de condition divine ,il s ‘est fait  obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix

Il faut être humble pour aimer

**

Aimer nos frères

On retrouve cette humilité de Jésus quand il dit à Philippe  

celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes(Jn 14, 12),

**

Quel amour !

Quelle confiance en l’homme  !

les croyants feront des œuvres plus grandes que lui

la apôtres annonceront l’évangile  dans le monde entier  

les martyrs témoigneront

les petits ,les humbles cachés ,qu’on ignore

qui chaque jour sont au service des autres

**

La paix

un tel amour

un telle confiance nous remplit de joie et nous donne la paix

 

4é Samedi de Pâques : Montre nous le père (Jean 14, 7-14)

18 mai, 2019

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. »

**

Le père

Montre nous le père …

Mon cœur n’est  pas satisfait  tant qu’il n’a pas trouvé Dieu (St Augustin)  

« Je veux voir Dieu » (St Thérèse d’Avila à 5 abs)

cela nous suffit

pour sûr !

 

Montre-nous-le-Père

 

Qui  m’a vu  a vu le père

On  cherche Dieu dans les astres ,

dans l’immensité de l’univers , des galaxies ,des astres  

les mystères de la science   

le raisonnement des Philosophes

les élucubrations des Théologiens

les visions des mystiques  

ou encore ailleurs

Je ne sais pas où on l’a mis  (Jn 20,14)

**

Le jour de Pâques, l’ange dira a Madeleine

 « Ne le cherchez pas parmi les morts ;Il est vivant  (Luc24,5)

Il est là

avec un cœur

Il s’est fait homme

profondément humain

« le fils de l’homme »

**

Dieu est là, où il y a un homme vivant   

dans l’homme accueilli

dans l’homme méprisé  crucifié

« Tout ce que vous faites au plus petits  d’entre les miens c’est à moi que vous le faites » 

**

C’est cela le divin

l’accomplissement

le sommet de la création

il fit l’homme a son image…..Ce fut très Bon !

Il s’est fait  homme pour que nous retrouvions cette dignité divine

« comme cet eau se mêle au vin, puissions nous être unis à la divinté de celui qui a pris  notre humanité »  (la messe)

**

La force de la foi

celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes

N’importe quoi !

on fera mieux que le Christ ?

**

Oui ,si humblement avec foi

nous faisons sa volonté

comme un outil entre ses mains

« La hache se glorifie-t-elle envers celui qui s’en sert? Ou la scie est-elle arrogante envers celui qui la manie?  (Is10, 15)

Puissions nous avoir cette souplesse

entre les doigts de Dieu

Que par nos mains, par notre bouche …

le Saint Esprit puisse changer le monde 

**

 tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai,

avec la foi on soulève des montagnes  

avec l’aide de l’Esprit  

les apôtres  ont fondé des églises

les martyrs ont témoigné par milliers

La parole de Dieu  a été annoncé dans le monde entier

 

le pain de chaque jour sera partagé

on apprendra à pardonner

on ne sera plus séduit pas des vanités  

père que ton règne arrive !

 **

Lecture 

et les disciples étaient remplis de joie et d’Esprit saint (Actes 13,44-52)

4é jeudi de Pâques .Discours de Paul à Antioche de Pisidie ( Actes 13, 13-25)

16 mai, 2019

Quittant l’île de Chypre pour l’Asie Mineure, Paul et ceux qui l’accompagnaient s’embarquèrent à Paphos et arrivèrent à Pergé en Pamphylie. Mais Jean-Marc les abandonna pour s’en retourner à Jérusalem. Quant à eux, ils poursuivirent leur voyage au-delà de Pergé et arrivèrent à Antioche de Pisidie. Le jour du sabbat, ils entrèrent à la synagogue et prirent place. Après la lecture de la Loi et des Prophètes, les chefs de la synagogue leur envoyèrent dire : « Frères, si vous avez une parole d’exhortation pour le peuple, parlez. » Paul se leva, fit un signe de la main et dit : « Israélites, et vous aussi qui craignez Dieu, écoutez : Le Dieu de ce peuple, le Dieu d’Israël a choisi nos pères ; il a fait grandir son peuple pendant le séjour en Égypte et il l’en a fait sortir à bras étendu. Pendant une quarantaine d’années, il les a supportés au désert et, après avoir exterminé tour à tour sept nations au pays de Canaan, il a partagé pour eux ce pays en héritage. Tout cela dura environ quatre cent cinquante ans. Ensuite, il leur a donné des juges, jusqu’au prophète Samuel. Puis ils demandèrent un roi, et Dieu leur donna Saül, fils de Kish, homme de la tribu de Benjamin, pour quarante années. Après l’avoir rejeté, Dieu a, pour eux, suscité David comme roi, et il lui a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils de Jessé ; c’est un homme selon mon cœur qui réalisera toutes mes volontés. De la descendance de David, Dieu, selon la promesse, a fait sortir un sauveur pour Israël : c’est Jésus, dont Jean le Baptiste a préparé l’avènement en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël. Au moment d’achever sa course, Jean disait : “Ce que vous pensez que je suis, je ne le suis pas. Mais le voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.” »

**

 Conformément aux Ecritures  

ce fut le premier  grand discours de Paul

il annonce le keryme

conformément aux écritures

Clqiuez ICI

**

Paul scrute les Ecritures

comme Gamaliel qui avait été son maitre

comme les scribes et Hérode ,au moment de Noel

comme Etienne qui avant  de mourir  

cite Abraham ,les patriarches ,Joseph et Moïse

 

Discours-de-paul-à-Antioche

Le salut

Déjà ,dans ce discours on trouve toute la doctrine  de la justification par la foi ,selon saint Paul  

nous sommes  pécheurs

nous serons justifiés par la foi

**

 Le Dieu de ce peuple, le Dieu d’Israël a fait grandir son peuple pendant le séjour en Égypte et il l’en a fait sortir à bras étendu.

Les égyptiens  avaient donnés un surnom aux juifs

Ils les appelaient « les Hébreux »qui veut  dire « les poussiéreux» car  quand ils arrivaient  en Egypte après avoir traversé le désert, ils étaient recouverts de sable

**

Ils étaient poussiéreux

Ils sont devenus  esclaves

Nous aussi, nous sommes poussiéreux  

nous aussi, nous sommes esclaves du péché

nous avons besoin d’un sauveur

**

Le désert

Pendant une quarantaine d’années, il les a supportés au désert et, …il a partagé pour eux ce pays en héritage

40 ans dans le désert pour se convertir

40 jours de carême pour changer de vie

40 jours aussi pour être à l’écoute de Dieu

comme jésus  lors des tentations  

**

C’est étonnant !

Paul  ne parle pas de Moise,

ni du buisson ardent

ni de la loi

Il parle de conversion

**

David

 J’ai trouvé David, fils de Jessé ; c’est un homme selon mon cœur qui réalisera toutes mes volontés. De la descendance de David, Dieu, selon la promesse, a fait sortir un sauveur pour Israël : c’est Jésus,

Paul parle de David

non du  berger ,non du roi

mais de l’ancêtre  de jésus

du  «fils de David »

c’est lui notre sauveur

et non moïse  

ce n’est pas la loi qui nous sauve

c’est l’amour

 **

Jean Baptiste

pas un mot sur les anciens prophètes

mais seulement du  plus grand

du dernier

Jean  le Baptiste

Jean le Baptiste a préparé l’avènement en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël.  Jean disait : “lle voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.” »

 **

Jean n’est  pas digne de retirer les sandales de ses pieds

Jésus ,lui, va se mettre à genoux devant nous pour nous laver les pieds

voila notre sauveur

il est mort il est ressuscité

 

**

 NB  :les 2 autres premiers  grands discours des actes

Pierre le jour de la pentecôte  ne parle pas de Moïse 

l’ancienne loi c’est fini !

Pierre par contre insiste sur le nouveau David qui lui n’ a pas connu la corruption 

David est mort et il a été enseveli et son tombeau est encore aujourd’hui parmi nous ……David n’est pas monté aux cieux mais Jésus… lui, est le Seigneur (Actes 2,29)

**

Etienne par contre parle très  longuement de Moïse

 Il ignore David 

normal ! Il n’ est pas juif , il est grec  

peu lui importe le roi des juifs  

4é Mercredi de Pâques : La lumière du monde

15 mai, 2019

 

Antioche : la ville lumière .Actes(12, 24 – 13, 5)

En ces jours-là, la parole de Dieu était féconde et se multipliait. Barnabé et Saul, une fois leur service accompli en faveur de Jérusalem, s’en retournèrent à Antioche, en prenant avec eux Jean surnommé Marc.

Antioche ,la 3é ville de l’empire romain après Rome et Alexandrie  

était surnommée « la ville lumière »

**

Tous les soirs des esclaves allumaient des milliers de torches

au sommet de colonnes

dans toute la ville

**

Barnabé

ce  nom veut dire  celui qui encourage »

c’est sans doute un surnom

car c’est Lui qui a été rechercher Paul à Tarse

qui découragé , après 14 ans d’apostolat infructueux

était retourné chez Lui

faire des tapis

Barnabé repartit pour aller à Tarse chercher Saul

**

Marc

l’évangéliste est le neveu de Barnabé  

a deux, pas trop impressionnés par les lumières de la ville

ils proclamaient  

Notre lumière c’est le christ

C’est alors qu’on a appelé « Chrétiens » les disciples de Jésus

**

Or il y avait dans l’Église qui était à Antioche des prophètes et des hommes chargés d’enseigner : Barnabé, Syméon appelé Le Noir, Lucius de Cyrène, Manahène, compagnon d’enfance d’Hérode le Tétrarque, et Saul

Au sein des communautés ,ils y avaient donc des croyants de tous les pays ,

des noirs ,des syriens ,des  arabes , des lybiens de Cyréne , des nobles ou les gens du peuple

ils se réunissaient tous  pour partager ensemble le même pain

et proclamer le même évangile  

 

la-lumière-du-monde

Jésus : La lumière du monde (Jean12, 44-50)

En ce temps-là, Jésus s’écria : « Celui qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit, mais en Celui qui m’a envoyé ; et celui qui me voit, voit Celui qui m’a envoyé. Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde pour que celui qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres

 Antioche est la ville lumiére

mais Jésus est la lumière du monde

Jésus l’avait déjà dit à Nicodème

la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré l’obscurité à la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises.(Jn 3,19)

 **

Il le répète pendant la  fête des tentes

qui était la fête de la loi ,la lumière de l’ancienne alliance  

Cliquez ICI 

 

Jésus le répète à Jérusalem

avant de mourir

la semaine avant sa passion

4é lundi de Pâques : Je suis la porte (Jn 10,1-10)

13 mai, 2019

En ce temps-là, Jésus déclara : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans l’enclos des brebis sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit. Celui qui entre par la porte, c’est le pasteur, le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir. Quand il a poussé dehors toutes les siennes, il marche à leur tête, et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix. Jamais elles ne suivront un étranger, mais elles s’enfuiront loin de lui, car elles ne connaissent pas la voix des étrangers. »  Jésus employa cette image pour s’adresser aux pharisiens, mais eux ne comprirent pas de quoi il leur parlait. C’est pourquoi Jésus reprit la parole : « Amen, amen, je vous le dis : Moi, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés. Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance.

Moi, je suis la porte des brebis. 

3  fois  

Le bon berger est celui qui ouvre la porte

à tous ceux qui viennent à lui

qui écoutent  sa voix

et lui font confiance  

Je-suis-la-porte

il nous accueille  

il nous ouvre les bras comme le Christ de Rio

ou le « Sacré Cœur » peint sur le plafond de la basilique de Montmartre  

 **

Il nous accueille

c’est la volonté de mon père que je ne perde rien

**

3

Jésus le dit 3 fois

3 comme les 3 jours pour nous faire passer de la mort à la vie éternelle

c’est les sacrifice de la croix  

**

Mange

Fixant les yeux sur la table , je l’examinai et je vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles et les oiseaux du ciel. J’entendis une voix qui me disait : “Debout, Pierre, offre-les en sacrifice, et mange !”(Actes 11,1-18)  

a nous maintenant  de manger avec nos frères

a nous de les acceuillir tous

**

Nous sommes tous différents !

Certains sont dociles, serviables, agréables, sociables comme les animaux domestiques

d’autres sont sauvages ,timides réservés 

Certains sont  réalistes « terre à terre »comme les reptiles

d’autres sont des artistes ,des idéalistes qui planent comme les oiseaux

des cultures différentes, de caractère différents 

certains insupportables

tous différents

Ne les traitons pas d’impurs

 **

Offre les en sacrifice

non tuer

 mais offrir

**

C’est le sacrifice (=faire  sacré)  

l’acte sacré par excellence

prier tous ensemble

ouvrir nos portes

partager le pain

 se donner le baiser de paix

**

c’est  parfois difficile !

c’est sublime !

c’est le salut du monde !

 Regardez comme il s’aiment 

 

NB 

On retrouve ce récit 2 fois dans le livre des « actes des apôtres »   

au chapitre 11 et au chapitre (10,10)

comme on trouve 3 fois  le récit de la conversion de Paul sur la route de Damas  

**

Ce récit est donc très important  

Il marque l’ouverture au monde de l’église

fondée sur Pierre

 

4é dimanche de Pâques (C): Le bon pasteur

12 mai, 2019

Evangile

 Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père. Le Père et moi, nous sommes UN. »

 

Bon-Pasteur

Le bon pasteur

il est le chemin, la vérité, la vie

il est la lumière  du monde qui nous guide  

il est le pain de vie qui nous fortifie

 

Il est aussi le pasteur qui  rassemble  tous ses fils autour du même père

Le Père et moi, nous sommes UN.

le pasteur est un rassembleur

**

Les brebis

elles écoutent ma voix  

elles sont à l’écoute

 

Ecouter Dieu c’est Obéir

du verbe latin  (ob audire = être à l’écoute)  

selon ce que dit la maman à son enfant désobéissant

Vas-tu enfin m’écouter ?

Non être  soumis !

mais  faire confiance et aimer

même sur la croix

« père je remet mon âme entre tes mains..Père pardonne leur..

**

Lecture 1  Paul et Barnabé ( Actes 14. 43‑52)

En ces jours-là, Paul et Barnabé poursuivirent leur voyage …C’est le commandement que le Seigneur nous a donné : J’ai fait de toi la lumière des nations pour que, grâce à toi, le salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. » En entendant cela, les païens étaient dans la joie et rendaient gloire à la parole du Seigneur ; tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle devinrent croyants. Ainsi la parole du Seigneur se répandait dans toute la région…., tandis que les disciples étaient remplis de joie et d’Esprit Saint.

**

Paul et Barnabé sont les nouveaux pasteurs

 les nouveaux rassembleurs

 **

Paul crée des communautés   

autour de nouveaux pasteurs

comme Lydie à Philippe, Jason à Thessalonique  

puis plus tard Timothée à Ephese  ou Tite en Crete

les communautés religieuses avec « les veuves » et leurs supérieure  Tabitha ,la gazelle  

des paroisses (-paroiko veut dire marcher ensemble )

**

Paul nourrit ses brebis

il enseigne  

il apaise

il parle du sauveur qui justifie et pardonne

**

Il n’est pas Seul

l’Esprit saint est avec lui

mais parfois il a besoin lui aussi de réconfort  

c’et le rôle de Barnabé

Barnabé celui qui encourage  

celui qui  repère les brebis les plus faibles

nous devons  tous être  des Barnabé

**

Le pape François

un rêve fou

un vrai pasteur  

Il est non seulement le pape de la miséricorde

mais aussi le grand rassembleur 

qui depuis 2 ans 

se déplace

va  partout

pour rassembler 

le hommes de toutes les religions

cliquez ICI

**

Lecture 2 ;Apk(7, 9. 14b-17)

Moi, Jean, j’ai vu : et voici une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main….. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. »

Tous rassemblés  autour du Père

12345...155