Archive pour la catégorie 'Evangile de JEAN'

7é lundi de Pâques : Aimez-vous ! (Jn.15, 9-17)

14 mai, 2018

 Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

** 

Le jour de l’Ascension

les apôtres et les femmes s’en retournèrent  au cénacle

 Quittant alors la colline appelée Mont des Oliviers, ils regagnèrent Jérusalem  …A leur retour, ils montèrent dans la chambre haute .. Tous, unanimes, étaient assidus à la prière, avec quelques femmes dont Marie la mère de Jésus, et avec les frères de Jésus.(Actes 1,12)

**

Ils sont réunis en cette « chambre haute » où Jésus prit la parole pour la dernière fois  

et leur dit avant de partir

Aimez vous !

 

Aimez-vous

Aimez-vous !

Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

Un seul commandement

Peu importe les lois sur la pureté… 

Peu importe les sacrifices dans le temple …

Peu importe les diverses dévotions qui nous donnent bonne conscience

si nous n’aimons pas

Un seul commandement

Aimer ! aimer…

**

9 fois

Le verbe aimer et le mot amour est dit 9 fois dans le texte d’ ce jour

« Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.

Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.

je vous appelle mes amis

c’est moi qui vous ai choisis…

 **

Cet amour sea source de notre joie

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

**

C’est un rêve

quel rêve !

l’amour entre tous les hommes

**

Impossible sans l’aide de l’Esprit saint

que cet esprit vienne donc  le jour de la pentecôte

qu’il vienne !

pour la paix 

Cliquez ICI

**

Puisse le Seigneur nous aider à répandre cet  évangile de l’amour  

comme il a envoyé Matthias au lendemain de l’Ascension

Cliquez ICI    

5é vendredi de Pâques : C’est moi qui vous ai choisis ( Jn.15, 12-17)

4 mai, 2018

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

 **

Le choix des disciples

Je-vois-ai-choisi

 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis

Jésus a choisi  des petits

des pécheurs, Pierre et les fils de Zébédée

des commerçants comme Philippe originaire de Bethsaïde la ville des entrepôts

cliquez ICI

des jardiniers comme Barthelemy que Jésus avait vu ous son arbre

Que peut il sortir de bon de Nazareth  …de Bethsaîde ?

Que peut il sortir de, une sous région  colonisée par l’immense empire  romain ?

des soldats  comme Simon le Zelote

une prostituée :Madeleine

et même un futur traite

Un seul fonctionnaire :Matthieu

**

Ils étaient  pas très malin

Marc, plusieurs fois, constate que les disciples ne comprenaient rien

**

Plus tard ,Jésus choisit Paul ,un super diplômé ,mais il est bien dit qu’il ne fut pas très efficace pendant les 14 premières années de son apostolat

**

C’étaient pas des Héros

a part Jean ,ils étaient pas au pied de la croix

ils avaient fui !

**

Mais tous étaient des chercheurs de Dieu

Les 4 premiers étaient au bord du Jourdain pour écouter jean Baptiste  

Les autres ont répondu à l’appel  

**

Une religion d’appel

Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître

Non plus une religion d’autorité qui consiste à suivre des lois

mais une religion d’amour

**

Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

Ce sont des petits

dans les  familles ,les villages ,les quartiers

qui changeront le monde  

en rendant des petits services

en étant solidaires   

en aimant  

C’est ce que le pape  François  ne cesse pas de répéter  en particulier  aux animateurs des « mouvements populaires « 

l’avenir de l’humanité n’est pas uniquement entre les mains des grands dirigeants, des grandes puissances et des élites. Il est fondamentalement dans les mains des peuples ; dans leur capacité à s’organiser et aussi dans vos mains qui arrosent avec humilité et conviction ce processus de changement.

cliquez ICI 

5é mercredi de Pâques : La vigne (Jn.15,1-8)

2 mai, 2018

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage. Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. »

 **

La Vigne

 

Je-suis-la-vigne

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.

La vigne , c’est le corps du Christ

ce sont les 12 apôtres réunis autour du Christ, le soir du jeudi saint  

la vigne c’est l’Eglise

l’ensemble des croyants qui communient au « corps du Christ »  au cours des eucharisties

**

La taille

Tout  sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage.

Lé père aine cette vigne

il la soigne

il l’embellit

il la purifie

**

Pour ce faire il met ses disciples à l’épreuve

afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, (1P 1,7)

**

ainsi il a mis à l’épreuve ses apôtres  au moment de sa passion  

il les a purifié  comme on purifie l’or

il les a « taillé » !

**

Pierre en a pleuré en reniant  

Pierre Jacques et même Jean  ont été terrassé au jardin des oliviers

Ils n’en pouvaient plus !

**

Madeleine a été « taillée « quand elle a été humiliée par son péché ,presque lapidée, puis pardonnée

Elle s’en est relevée ,fortifiée  !

**

Ainsi Dieu le pére nous « taille »

il nous purifie par les épreuves ,les souffrances ,ls humiliations

**

Les sarments secs

ce sont ceux qui quittent la table  avant la fin du festin  

comme Judas

**

Demeurez en moi

vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous.De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.

Aprés la taille c’est la découverte de l’amour

pendant 40 jours entre Pâques et l’Ascension  

les apôtres vont demeurer avec Jésus en ecoutant sa parole dans le silence du cenacle

Ils ont demeuré  avec lui

ils l’ont écouté  

ils ont compris

**

Les fruits

Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire

C’est alors seulement  que la apôtres  recevront l’Esprit Saint  et partiront au bout du monde pour  annoncer l’évangile  en portant des fruits  

3é mercredi de Pâques : Vous ne croyez pas !(Jn 6,35-40)

18 avril, 2018

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

 **

 Le pain de vie

Je suis le pain de la vie.

Man Hou » ce qui en hébreux veut dire « C’est quoi ! »

ce pain c’est  l’enseignement du Christ et sa vie offerte sur la croix

Cliquez ICI 

**

Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif.

Avons-nous faim de Dieu ?

Avons nous vraiment besoin de Dieu ?

autrement dit avons nous vraiment la foi ?

bienheureux ceux qui ont faim …ils seront rassasiés (Mtt 5)

**

La foi

 ce discours sur « le pain de vie » commence par

« L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. » (Jn 6,29)

Cliquez ICI

Il se termine par le cri de Pierre

Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as des paroles de vie éternelle (Jn 6,68)

Vous-ne-croyez-pas

Croire au pardon  

Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.

Dieu pardonne

pardonnons aussi

c’est la vie :

mais croyons nous vraiment ?

On a toujours peur d’être condamné

et nous avons toujours du mal à pardonner

**

Confiance en la volonté de Dieu

 je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé

Accepter la volonté de Dieu

c’est la preuve de notre confiance et de notre amour

alors nous serons apaisés et  comblés dés ici bas  

**

Croire en la vie éternelle  

Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour

la vie éternelle c’est qu’ils te connaissent toi le seul vrai Dieu  (Jn 17 ,2)

Alors ! Nous serons complètement rassasiés

**

Il faut un éternité pour comprendre le mystére de Dieu

pour rassasier notre faim de Dieu

**

On devine déjà

si on a la foi  

grâce à Jésus  « le pain de vie » qui se donne à nous

que Dieu est un père

qu’Il est Amour

3é mardi de Pâques : Nos pères ont mangé la manne (Jean 6, 30-35)

17 avril, 2018

En ce temps-là, la foule dit à Jésus : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

 **

La manne

« Man Hou » ce qui en hébreux veut dire « C’est quoi ! »

Les fils d’Israël regardèrent et se dirent l’un à l’autre : « Mân hou ? » (« Qu’est-ce que c’est ? »), car ils ne savaient pas ce que c’était.(Ex 16,15)

et nous aussi, nous posons la question 

Le pain de vie c’est quoi ?

 

La-manne

Moïse

ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel

La manne distribuée par Moïse

ce sont les commandements

inscrits sur des tables de pierre

imposés d’autorité

à un peuple qui ne cessait pas de murmurer

Dans le désert, toute la communauté des fils d’Israël murmura contre Moïse et Aaron.’Ex 16,3) 

**

Jésus  

C’est Jésus qui nous donne le pain du ciel

son enseignement  

sa vie

chaque jour

 

L’Eucharistie

en particulier au cours des Eucharisties 

ce pain nous est donné

Au cours de la liturgie de la parole ,

c’est le « Verbe de vie » qui nourrit notre esprit

Au cours de la liturgie  du sacrifice

« ceci est mon corps » 

**

Cette nourriture comme la manne

nous est donnée chaque jour

Le peuple sortira pour recueillir chaque jour la ration quotidienne, (Ex 16,5)

à tous selon ses capacités

Chacun avait recueilli autant qu’il pouvait en manger. (Ex 16,18)

et partagée en communauté

**

Le Jour du Seigneur cette nourriture est plus abondante   

Le sixième jour, ils recueillirent le double de pain, ‘Ex 16,22)

**

Le père

c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie

Notre père

 donne nous aujourd’hui notre pain quotidien

**

Confiance

ayons donc confiance

Dieu est fidèle 

**

Ce pain est au tabernacle.

Il es conservé comme la manne devant l’arche d’alliance .

Moïse dit à Aaron : « Prends un vase, mets-y un plein omer de manne et dépose-le devant le Seigneur  en réserve pour vos descendants. » , Aaron le déposa devant le Téemoigage  ‘Ex 1634.

**

Ce pain est en nous

 si  nous écoutons sa parole qui nous fait vivre

3é dimanche de Pâques (B): Témoins de la Vérité (Luc24,35-48)

15 avril, 2018

En ce temps-là, les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux. Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : “Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes.” » Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. À vous d’en être les témoins. » ( Luc 24, 35‑48)

**

La foi ou la raison

Le Christ est vraiment ressuscité

c’est notre foi  

Est-ce raisonnable ?

**

Au niveau de la raison ,nous n’avons qu’une seule certitude

le tombeau était vide

pour le reste

avons nous des récits historiques

ou des récits philosophiques ,des méditations  

Que penser de cette apparition de Jésus aux onze apôtres ?

**

Mystère !  

On peut se poser des dizaines de questions aussi vaines les unes que les autres

Jésus a t il traversé le mur avec son corps …etc.. ?

Tout cela dépasse la raison humaine

Ne touchons pas à ce qui est sacré

**

Soyons comme Moîse devant le buisson ardent

retirons nos souliers et restons humbles

 c’est là que se situe la foi  

**

La foi

Que retenir de l évangile de ce jour ?

Croire que Dieu nous tend la main

la paix soit avec vous

Croire qu’il nous pardonne

le signe de son amour ce sont ces plaies  

Voyez mes mains et mes pieds

croire que tout s’est passé selon les Ecritures   

Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes.”

**

Lecture 1 :Les incroyants  (Actes3, 13‑19)

Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts, nous en sommes témoins.

C’est un désastre !

une catastrophe !

Quelle tristesse que de ne pas avoir la foi !

**

D’ailleurs, frères, je sais bien que vous avez agi dans l’ignorance, vous et vos chefs.

mais ils sont tellement excusables  

le mystère divin est tellement grand !

c’est pourquoi Dieu pardonne

et qui peut croire si l’Esprit Saint n’intervient pas en donnant sa grâce

**

Lecture 2 : (Jn 2,1-5)

Celui qui dit : « Je le connais »,et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur :,La vérité n’est pas en lui.Mais en celui qui garde sa parole, l’amour de Dieu atteint vraiment la perfection.

Nous mêmes nous ne sommes pas des témoins de la résurrection du Christ  

Nous étions pas là !

Nous avons rien vu

comme  Jean arrivé au tombeau

comme Thomas qui n’était pas là  

Témoins-de-la-Vérité

Témoins de la Vérité

Par contre nous sommes témoins du changement profond que peut engendrer cette foi

dans notre vie  et dans la vie de tous les croyants

là est le miracle ,là est la vérité

la est notre résurrection  

 

 

.
 

 

Le repas du jeudi saint ; La dignité retrouvée des fils de l’homme

29 mars, 2018

Des hommes déchus

Nous avons été créé libres

par « Notre pére »

il a fait de nous des fils de Dieu

respectables , respectés

dignes, aimés

et Dieu vit que cela était trés bon

**

Mais l’homme a tout gâché

Fini l’amour !

Fini la beauté !

Fini la grâce !

Les fils d’homme ne sont plus que des esclaves

bafoués, torturés, méprisés, crucifiés 

sans foi, sans amour 

 **

Le repas de la dignité retrouvée

Le jeudi saint c’est la fête des fils de l’homme qui ont retrouvé leur dignité

Une fête célébrée  lors de la cène 

avec Jésus qui se livrait pour nous

 **

Lecture 1 : Les esclaves (Exode 12,1‑14)

On mangera sa chair cette nuit-là, on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères. Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur.

Ce jour là

les esclaves  ont mangé les corps et de sang de l’agneau

ils ont retrouvé  la force

Ils se sont levés

debout !

la tête haute

ils se son mis en marche

**

Ce jour là

les fils d’homme ont retrouvé leur dignité

 

Jeudi-saint

 

Lecture 2 ; Les fils de Dieu (1Cor 11,23-26)

le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et après avoir rendu grâce, il le rompit et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous,

 Son corps !

Son sang !

Divin !

une nourriture pour des fils de Dieu

Nous y sommes tous invités

**

faites cela en mémoire

Les croyants  réunis

avec la même foi et le même amour

partagent la pain

le pain de l’amitié

le pain de l’action de grâce

le pain eucharistique

et se souviennent du Christ

toujours présent  avec nous

et qui sur la croix nous a libéré

et rendu notre dignité

**

Evangile Jean (13, 1‑15)

jésus  versa de l’eau dans un bassin. et il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture

A genoux devant nous !

Incroyable ! Inconcevable !

 Jésus ,le sauveur

Heureux de nous servir

Heureux de nous purifier

heureux de nous respecter

**

L’homme retrouve sa grandeur

L’homme est grand !

le fils de « Notre Père »

**

Vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres

Mon frère est grand

Mon voisin ,mon prochain est grand

L’étranger est grand

le pauvre ,l’émigré est grand 

Servons les !

Aimons les !

Respectons les !

Mardi Saint (Jn .13, 21-38) : Le coq chantera 3 fois

27 mars, 2018

En ce temps-là, au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : « Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera. » Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras, ne sachant pas de qui Jésus parlait. Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait. Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler. Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : « Seigneur, qui est-ce ? » Jésus lui répond : « C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote. Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : « Ce que tu fais, fais-le vite. » Mais aucun des convives ne comprit pourquoi il lui avait dit cela. Comme Judas tenait la bourse commune, certains pensèrent que Jésus voulait lui dire d’acheter ce qu’il fallait pour la fête, ou de donner quelque chose aux pauvres. Judas prit donc la bouchée, et sortit aussitôt. Or il faisait nuit.Quand il fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt.Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Vous me chercherez, et, comme je l’ai dit aux Juifs : “Là où je vais, vous ne pouvez pas aller”, je vous le dis maintenant à vous aussi. »Simon-Pierre lui dit : « Seigneur, où vas-tu ? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant ; tu me suivras plus tard. » Pierre lui dit : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent ? Je donnerai ma vie pour toi ! » Jésus réplique : « Tu donneras ta vie pour moi ? Amen, amen, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois. »

 **

Bouleversé

Au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit,

Jésus est bouleversé devant l’ingratitude des hommes

qui rejettent son père

et qui ne croient pas en son amour

Qui peut le comprendre ?

**

Tous nous sommes invités chaque jour

à ce repas eucharistique

Tous nous sommes pécheurs

A Tous  il nous donnera  la bouchée de pain

l’hostie !

C’est bouleversant !

**

Jean

Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait. Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler. Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : « Seigneur, qui est-ce ? »

Celui qui aime

peut à la rigueur  comprendre ce troubel de Jésus 

comme Jean..;

Jean qui sera présent  tout le long de la passion

chez Caïphe , puis au pied de la croix

**

Judas

Jésus lui répond : « C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote.  

Judas  pense bien faire

au service du seigneur

du reste les disciples le pensent aussi

Ce que tu fais, fais-le vite. »…certains pensèrent que Jésus voulait lui dire d’acheter ce qu’il fallait pour la fête, ou de donner quelque chose aux pauvres.

Il pèche par ignorance

il se trompe

il en mourra

**

Pierre  

Simon-Pierre lui dit : « Seigneur, où vas-tu ? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant ; tu me suivras plus tard. »

Il pèche par faiblesse

Il a eu peur

Il en pleura

Il sera pardonné  

**

La bouchée de pain

« C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. »

Tous nous recevons cette bouchée de pain au cours du repas eucharistique

Tous nous sommes coupables

**

Le  chant du coq

 

le-coq

Amen, amen, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois. »

C’est un chant de victoire

quand la nuit  se termine et que le jour se lève

 Nous sommes pardonnés

nous pouvons partager ensemble le même pain

  **

Le Serviteur : Isaïe (49, 1-6)

 J’étais encore dans le sein maternel quand le Seigneur m’a appelé ….. j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom….Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël…..

Par 3  fois  le Serviteur qui est Jésus s’écrit  

j’ai été formé dans le sein de ma mère

Cette mère c’est Marie

la servante du Seigneur

qui va engendrer le serviteur  

pour le salut du Monde  

que je lui rassemble Israël…..

5é vendredi de carême : Vous êtes des dieux (Jean 10, 31-42)

23 mars, 2018

En ce temps-là, de nouveau, des Juifs prirent des pierres pour lapider Jésus. Celui-ci reprit la parole : « J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes qui viennent du Père. Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? » Ils lui répondirent : « Ce n’est pas pour une œuvre bonne que nous voulons te lapider, mais c’est pour un blasphème : tu n’es qu’un homme, et tu te fais Dieu. » Jésus leur répliqua : « N’est-il pas écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ? Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas être abolie. Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : “Tu blasphèmes”, parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”. Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez les œuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. » Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains.Il repartit de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où, au début, Jean baptisait ; et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui en déclarant : « Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce que Jean a dit de celui-ci était vrai. » Et là, beaucoup crurent en lui.

Vous êtes des dieux

Vous-étes-des-dieux

 

J’ai dit : Vous êtes des dieux ? Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas être abolie.

Non  pas comme les dieux ou les déesses de l’antiquité 

non pas des stars de cinéma  

mais des fils et des filles « doux et  humbles de cœur » comme Jésus

des fils et des filles qui vénèrent leur père et s’attache à lui

Notre père qui est aux cieux

**

La dignité de l’homme

Quelle est la religion qui rend un telle dignité à l’homme ?

Joyeux ,il nous a créé

 il vit que cela était  très bon

l’homme est grand

**

Comment pouvons nous mépriser  notre frére ,notre proche

C’est un fils de Dieu

choyé de Dieu

Observez les lis des champs, comme ils croissent : ils ne peinent ni ne filent,   Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi ! (Mtt ;6,31)

Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens c’est à moi que vous le faites…j avais faim … et vous m’avez donné à manger (Mtt25,31)

**

Quel est donc ce monde qui rejette les pauvres ,les malades, les vieillards,  les lépreux ,les aveugles

ce sont pourtant des fils de Dieu

aimé de Dieu

**

La passion du Christ 

c’est  servir

c’est sauver la brebis perdue

c’est  rendre notre dignité

**

Il  se met a genoux devant Pierre et lui lave les pieds 

Il embrasse Judas

Il console les femmes  de Jérusalem qui pleurent sur la route du calvaire

il promet la paradis au bon larron

il nous donne sa mère

ce sont ses frères

des fils de « notre père »   

**

Vraiment !

Il est notre frère

Vraiment il est  le fils de Dieu

**

Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas être abolie.

Imprégnons nous de sa parole 

5é mardi de carême : Là où je vais ,vous ne pouvez pas aller (Jn 8,21-30)

20 mars, 2018

En ce temps-là, Jésus disait aux Pharisiens : « Je m’en vais ; vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. » Les Juifs disaient : « Veut-il donc se donner la mort, puisqu’il dit : “Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ? » Il leur répondit : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, Je suis, vous mourrez dans vos péchés. » Alors, ils lui demandaient : « Toi, qui es-tu ? » Jésus leur répondit : « Je n’ai pas cessé de vous le dire. À votre sujet, j’ai beaucoup à dire et à juger. D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité, et ce que j’ai entendu de lui, je le dis pour le monde. » Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père. Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. » Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui.

**  

Le haut et le bas

En ce temps-là, Jésus disait aux Pharisiens : « Je m’en vais ; vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. » Les Juifs disaient : « Veut-il donc se donner la mort, puisqu’il dit : “Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ?

Quel est donc ce lieu où va Jésus ,

Quel est ce lieu où ne nous ne  pouvons pas aller sans lui ?

Quel est donc cet autre lieu

où nous mourons avec nos péchés ?

**

 Il leur répondit : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés.

En haut  se trouve  la demeure du père qui est au cieux  

« Notre père qui est au cieux…

C’est d’en haut que l’on entend la voix de Dieu le jour de la transfiguration et du baptême de Jésus  

celui-ci est mon fils bien aimé, écoutez le

c’est d’en haut ;qu’à Jérusalem une voix parvint du ciel

Alors, une voix vint du ciel : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. » La foule qui se trouvait là et qui avait entendu disait que c’était le tonnerre ; d’autres disaient qu’un ange lui avait parlé (Jn 12,29

**

Le monde est  le monde du péché

le monde sans Dieu

le monde où le père  est méconnu ou rejeté

 le monde écrasé par le péché

En effet, si vous ne croyez pas que moi, Je suis, vous mourrez dans vos péchés. »

**

Qui es tu ?

« Toi, qui es-tu ?

Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même ;

 Il est le lien

sur la croix

entre ciel et terre

a la fois fils de Dieu : Je SUIS

et le fils de l’homme

le verbe incarné …l’incarnation  

**

Je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. ».

Il est le lien

qui nous réunit de nouveau au père

car il obtient notre pardon….la rédemption  

son nom est Jésus le sauveur

 

là-où-je-vais

La Haut

. Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. »Les Juifs disaient : « Veut-il donc se donner la mort, puisqu’il dit : “Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ? »  

La haut, sans lui, nous ne pouvons pas aller

La haut, ce n’est pas la mort mais la vie 

**

1é lecture :le serpent d’airain 

Cliquez ICI 

12345...21