Archive pour la catégorie 'Evangile de JEAN'

5è Vendredi de Pâques :Je ne vous appelle plus serviteurs… je vous appelle mes amis, (Jn15, 12-17)

19 mai, 2017

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, ca r tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

 **

Sommes nous des serviteurs ou des amis  ?

Le serviteur sert un maître .le maître est servi 

L’ami partage avec un égal

L’échange est réciproque 

 **

Jésus serviteur

 Je ne vous appelle plus serviteurs,.. je vous appelle mes amis,

 Jésus sert 

soigne les malades

il est le bon samaritain

Sur le mont des béatitudes ,il nous enseigne 

Le jeudi saint ils nous lave les pieds

sur le Golgotha il nous purifie

 

Amis

C’est plus que servir

c’est aimer

**

Jésus ami

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis

C’est lui qui nous a choisi

c’est lui qui vient vers nous

c’est lui qui nous appalle

tous

**

Il appelle les disciples au bord du lac

il appelle  Paul sur le route de Damas

il appelle les lépreux ,les paralysés 

**

 Marie

Marie aussi a dit

je suis la servante du Seigneur

Marie sert à Cana

Marie  participe à notre rédemption au pied de la croix

**

Elle est plus qu’une servante

Elle est aimée

Elle a tout recue

Elle  est « pleine de grâces »

**

Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

A nous maintenant d’être plus que des serviteurs soumis

Soyons de vrais amis, convaincus, fidèles, offerts

**

Actes (15,22-31)

Dorénavant

Qu’importe la loi

Avant tout, l’amour

C’est aussi la conclusion de concile de Jérusalem

 À sa lecture, tous se réjouirent du réconfort qu’elle apportait.

4é Samedi de Pâques : Qui m’a vu a vu le Père (Jn.14, 7-14)

13 mai, 2017

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. »

 **

Tel père ,tel fils

Celui-ci est mon fils bien aimé .ecoutez le

Celui qui m’a vu a vu le Père. Philippe comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ?

 

Trinité-Pesellino

Jésus est « je suis » (Jn 8,56-59)

Le père est « celui qui est »

**

Jésus renouvelle la création ,la purifie

il n’abolit pas, il accomplit  (Mtt 5, 17)

Il continue ce que le père a créé

**

Jésus est bon

Le père est bon

Dieu seul est bon (Luc 18, 19)

**

Jésus est amour

il aime la création

regardez les oiseaux du ciel( Mtt 6, 26)

le père aime sa création

Il vit que tout cela étai bon (Gn 1 )

**

Jésus est venu au milieu des hommes

le pére est la sagesse

qui se plait au milieu des hommes

**

Jésus est miséricordieux

pére pardonne leur ,ils ne savent pas ce qu’ils font

le père accueille l’enfant prodigue

**

Jésus unit

qu’ils soient Un

le père est UN

**

Jésus est la Vie 

je suis le chemin ,la vérite et la vie

le pére est Vie

**

Jésus meurt pour nous

le père est si discret silencieux si humble

que certains disent

« Dieu est mort »

**

La puissance de la foi

Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.   

Extraordinaire !  

le disciple fera des œuvres encore  plus grande que Jésus  

**

Non pas lui même

mais parce que l’homme de foi ,

l’homme qui croit

l’homme qui a confiance

laisse le saint Esprit agir en lui

En tout temps ,comme Marie et Jésus il dit

Que ta volonté soit faite

Non ce que je veux mais ce que tu veux

**

Pierre, Paul , les premiers chrétiens ont converti bien plus de chrétiens que Jésus lui même

car ils avaient la foi

et laissait agir le saint Esprit en eux

Non ce que je veux mais ce que tu veux

**

Puissions nous avoir cette souplesse

entre les doigts de Dieu

Que par nos mains, par notre bouche …

le Saint Esprit puisse changer le monde 

3 Mai :Fête de Philippe et de Jacques : Montre nous le Père (Jn 14,6-14)

3 mai, 2017

En ce temps-là, Jésus dit à Thomas : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. »

**

 A  12 ans déjà ,Jésus nous parle du père

 «Pourquoi me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père?» Luc2,49

Tous les jours ,il part seul dans la montagne pour prier  

Sur le mont des Oliviers il nous apprend le « notre Père »

en bas du mont ,à Gethsémani  il le prie

père non ce que je veux mais ce que tu veux

**

C’est la grande révélation de l’évangile

qu’on, retrouve dans aucune autre religion  

Dieu est un père

Il n’est le Dieu des philosophes, un être lointain et inaccessible

et n’est pas seulement « Yahvé » celui qui est

Il n’est pas le tyran qui commande   

 

le-pére-Lionel-Spada

Il nous a enfanté

Il nous a fait à son image

Il nous a fait fils de Dieu  

Il nous attend. Il nous ouvre les bras comme le père de l’enfant prodigue

Jean nous en parle  150 fois dans son évangile

**

Philippe

excédé, Philippe finit par dire

« Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » …Jésus lui répond : Celui qui m’a vu a vu le Père.?

C’est en regardant Jésus qu’on découvre le père

et c’est à Pâques

parce qu’ils ont cru

que les apôtres ont vu le père en voyant le fils

il est apparu à Pierre, puis aux Douze ; ensuite il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois …t –, ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les Apôtres. Et en tout dernier lieu, il est même apparu à l’avorton que je suis. (Cor 15,1-8)

Après la résurrection Pierre, puis les 12, puis les 500 ,et enfin Paul ont compris que  

Le Père est vie

Le Père est  résurrection

Le Père est amour

**

Comme un enfant

 A nous maintenant de vivre comme l’enfant Jésus  qui à l’âge de 12 ans s’occupait  des affaires  de son père  

en écoutant pendant 3 jours ,(le temps entre la mort et la résurrection) dans le temple la parole de Dieu

C’est au bout de trois jours qu’ils le retrouvèrent dans le temple, assis au milieu des maîtres, à les écouter et les interroger

 et qu’ainsi comme lui nous grandissions

Jésus progressait en sagesse et en taille, et en faveur auprès de Dieu et auprès des hommes(Luc2,52).

**

A nous de le dire

Dés le début de l’évangile ,le père s’est révélé à  Philippe qui aussitôt en a parlé  

Au bord du Jourdain Jésus  dit  à Philippe : « Suis-moi. » Or, Philippe était de Bethsaïde, la ville d’André et de Pierre… Il va trouver Nathanaël et lui dit : «  Nous avons trouvé le Messie… viens et vois. » (Jean 1. 45-46)

**

C’est aussi Philippe  qui présente à Jésus ,des Grecs qui lui ont dit

 « Nous voulons voir Jésus. » (Jean 12. 20)

Ils connaitront le Père  à leur tour 

2é vendredi de Pâques :La multiplication des pains (Jn 6,1-15) et la Céne selon Jean

28 avril, 2017

Lecture ; Actes des Apôtres (5, 34-42)

Cliquez ICI

**

Partout et toujours les chrétiens furent persécutés

et pourtant depuis des siècles ils ne cessent de se réunir

pour célébrer la résurrection du christ

et rendre grâce au cours du repas eucharistique  

**

La multiplication des pains et la céne

 En ce temps-là, Jésus passa de l’autre côté de la mer de Galilée, le lac de Tibériade. Une grande foule le suivait, parce qu’elle avait vu les signes qu’il accomplissait sur les malades. Jésus gravit la montagne, et là, il était assis avec ses disciples. Or, la Pâque, la fête des Juifs, était proche. Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger ? » Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car il savait bien, lui, ce qu’il allait faire. Philippe lui répondit : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun reçoive un peu de pain. » Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit : « Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ! » Jésus dit : « Faites asseoir les gens. » Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes. Alors Jésus prit les pains et, après avoir rendu grâce, il les distribua aux convives ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient. Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Rassemblez les morceaux en surplus, pour que rien ne se perde. » Ils les rassemblèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux des cinq pains d’orge, restés en surplus pour ceux qui prenaient cette nourriture.À la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient : « C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde. » Mais Jésus savait qu’ils allaient venir l’enlever pour faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira dans la montagne, lui seul.

 Que de ressemblances entre cette multiplication des pains et la cène racontée par Jean ! Comparons !

**

La Pâque

Jésus gravit la montagne, et là, il était assis avec ses disciples. Or, la Pâque, la fête des Juifs, était proche.

dans les autres évangiles ,il n’est pas dit que le miracle des pains eut lieu au moment de la Pâque

par contre ce repas a lieu « en haut « comme le jeudi saint

Jésus dit : « Allez nous préparer la Pâque, que nous la mangions. …le propriétaire de cette maison…vous montrera la pièce du haut, vaste et garnie (Luc 22,8ss)

**

Le rôle de Philippe  

Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui.

Dans les autres évangiles ,les disciples veulent renvoyer la foule

Dans l’évangile de Jean

Jésus dit à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger ? »

le jeudi saint ,comme en écho, Philippe conscient de son impuissance à donner ce pain, dira à Jésus

 Montre nous le pére (Jn 13, 8)

 

multiplication-des-pains

Le jeune Garçon

 André, le frère de Simon-Pierre, lui dit : « Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains et 2 poissons »

Le jeudi saint le jeune garçon  sera  Marc que l’on retrouve à Gethsémani

Un jeune garçon le suivait, n’ayant qu’un drap sur le corps. On l’arrête, mais lui, lâchant le drap, s’enfuit tout nu.(Marc 14 ,51)

Marc nous donnera le pain de l’évangile qui nourrira des générations de Chrétiens  

**

La bénédiction du pain

Alors Jésus prit les pains et, après avoir rendu grâce, il les distribua 

Allusion à la formule de la consécration prononcé au Cénacle  

**

Le prophète

Les gens disaient : « C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde. » Mais Jésus savait qu’ils allaient venir l’enlever pour faire de lui leur roi ; 

le Jeudi saint ,les disciples disent

Maintenant nous savons que toi, tu sais toutes choses et que tu n’as nul besoin que quelqu’un t’interroge. C’est bien pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu»( jn 16,30)

**

La prière dans la montagne

Alors de nouveau il se retira dans la montagne, lui seul.

Le jeudi saint, Jésus part prier à Gethsémani ,seul , car les disciples dormaient  

**

La messe

De même ,

Chaque messe est une pâque  c’est-à-dire un passage de la mort à la vie

Au cours de chaque messe ,

nous dialoguons avec le Seigneur  comme Philippe , en écoutant les lectures

nous offrons notre bonne volonté comme le jeune garçon qui donne don pain

nous proclamons notre foi comme la foule 

et nous rendons grâce 

Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous ; (Jean 3,31-36)

27 avril, 2017

« Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous. Celui qui est de la terre est terrestre, et il parle de façon terrestre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous, il témoigne de ce qu’il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage. Mais celui qui reçoit son témoignage certifie par là que Dieu est vrai. En effet, celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure. Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui refuse de croire le Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

 **

Un autre regard sur le monde

« Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous. Celui qui est de la terre est terrestre, et il parle de façon terrestre.

Changeons de regard  

Affinons notre vision sur le monde

Regardons au-delà du terrestre  

la vraie réalité

**

Ne plus voir

d’un côte les pauvres et de l’autre les riches

d’un côté les malheureux et de l’autre  les heureux

d’un côté les  faibles et de l’autre  les forts

mais voir

d’un côté ceux qui sont « terrestres » et de l’autre « ceux  qui viennent d’en haut »

d’un côté ceux qui  restent prisonniers ,dans un monde limité,

sans trop de foi sans trop d’amour  

et de l’autre ceux qui s’ouvrent à l’universel,

 confiant en l’amour

**

D’un côté les orgueilleux ,les violents

ceux qui rejettent Dieu , le Pére

de l’autre ,les humbles ,les pacifiques

qui suivent les conseil des béatitudes  

**

Celui qui vient d’en haut

Ils sont nombreux…ces fils d’en haut ….des foules immenses ..

on ne les voit pas

mais ils sont là

Ce sont les fils de Dieu ,de toutes religions

mais on les ignore

**

Nous-mêmes parfois nous glissons d’un côte vers l’autre  

tantôt orgueilleux, égoïstes et violents  

tantôt humbles et pacifiques

**

Avouons le !

nous trouvons le vrai bonheur que lorsque nous sommes « d’en haut »   

et c’est sans cesse qu’il fait re-naitre

pour vivre en paix, en communion avec tout ceux qui désirent être d’en haut

**

Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous, il témoigne de ce qu’il a vu et entendu,

Ce sont eux les humbles les silencieux

Ce sont eux les vrais humains ,les vrais fils de Dieu

Ils sont forts, ils sont au-dessus de tous

ils sont victorieux

car ils ont la foi

car ils aiment

**

L’œuvre de Dieu

et personne ne reçoit son témoignage.

Ils ne se connaissent pas eux-mêmes  car ils sont humbles

**

Mais celui qui reçoit son témoignage certifie par là que Dieu est vrai.En effet, celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure.

C’est l’œuvre de l’ Esprit en chaque homme de bonne volonté

**

 Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main.

C’est l’œuvre du père qui aime tous les hommes

**

Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui refuse de croire le Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

Ce sont les fruits de la foi et de l’amour  

La vie avec Dieu pour toujours 

Vendredi de Pâques :Le poisson grillé et le pain (Jean.21, 1-14)

21 avril, 2017

En ce temps-là, Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment. Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples. Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien. Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons. Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau. Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres. Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain. Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. » Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré. Jésus leur dit alors : « Venez manger. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur. Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.

**

Manger

Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non.

Nous avons rien

Nous avons faim !

Le monde a faim de vérité , de lumière, d’amour

**

Le poisson grillé et le pain

ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.

Jésus nous invite donc à manger

le poisson se dit en grec « ICTUS »

I: Jésus, C: Christ,  T (Theos) Dieu, (Uios) fils, S ; Sauveur

le poisson est donc devenu pour les premiers Chrétiens le signe du Christ 

**

Le signe du sauveur qui brûle d’amour pour nous

Jésus s’offre en sacrifice

C’est le sacrifice de la nouvelle alliance

pour remplacer les sacrifices offerts sur les autels de l’ancienne alliance

**

Le pain

c’est le partage entre « co-pain » 

**

Participer à ce repas c’est accomplir l’unique commandement

aimer Dieu ..et son prochain

 

poisson grillé

Pierre 

Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui

Pierre était  nu

il  était pécheur

Il se revêt de son manteau

la force de l’Esprit  

le manteau des prophétes 

il devient pasteur

le pasteur de la nouvelle allaince 

**

il se jeta à l’eau.

Pierre retrouve sa foi

Il retrouve sa fougue

quand Jean lui dit « c’est le Seigneur »

Il ose

Il plonge

**

Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons

Pierre entraine derrière lui les disciples

Ce ne sont pas 153 poissons mais des croyants par milliers qui le suivront

il les entraine vers le sauveur qui nous appelle depuis la rive 

**

Actes des Apôtres (4, 1-12)

Dans l’épitre de ce jour  il est dit

 Pierre, rempli de l’Esprit Saint, leur déclara :… Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant. Ce Jésus est la pierre méprisée de vous, les bâtisseurs, mais devenue la pierre d’angle. En nul autre que lui, il n’y a de salut 

**

Osons ! 

Plongeons ! Croyons !

Jésus nous attend

 

Mardi de Pâques : Femme ,Pourquoi pleures Tu ? (Jn 20, 11-18)

18 avril, 2017

En ce temps-là, Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

Pourquoi pleures tu ?

Depuis Adam et Eve

nous pleurons

nous sommes dans les ténèbres 

On ne voit plus clair

On ne sait plus où est la Vérité

On a rejeté Dieu

On accueille les menteurs 

**

Le monde pleure

A Cana Marie la mère de Jésus pleure 

ils n’ont plus de vin

**

Madeleine pleure

« On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé.

**

Qui cherchez vous ?

Nous sommes en  recherche

Où est la lumière ?

Où est la Vérité ?

Où est le guide ?

Où est le sauveur ?

**

Pilate questionne

Qu’est ce que la vérité ?,

Jésus demande aux soldats dans le jardin de Gethsemani

Qui cherchez vous ?

« Jésus de Nazareth »

mais ils ne le reconnaissent pas en lui le sauveur

**

Marie Madeleine le cherche

Où a  t il été deposé ?

elle aussi d’abord ne le reconnaît pas

**

Nous aussi ,on le cherche

mais on ne le reconnaît pas

quand il nous met à l’épreuve

quand la maladie ou le vieillesse nous ronge 

on ne le reconnaît pas dans les petits, les pauvres

dans notre  prochain ,nos frères, nos soeurs  

**

L’Amour

Où donc est il ?

il est là où est l’amour

A Cana ,Marie aimait les hommes

l’eau a été changé en vin

au tombeau ,Madeleine a aimé

elle  reconnaît Jésus 

« Rabbouni » mon petit maître   

**

Aimer comme le Père

Lui aussi, depuis toujours nous recherche

dans la paradis  après la faute

il est dit que Dieu nous cherchait  

Adam ou es tu ?

 

madeleine-au-tombeau-244x300

Nous le verrons !

Jésus est  lumière

le jour de la résurrection

Madeleine dit

j’ai vu le Seigneur

Les femmes s’écrient

« nous l’avons vu »

Jean vit et il crut »

Jésus dit

« allez en Galilée .ils me verront »

Croyons et nous le verrons !

  **

Pâques  

jour de la lumière

de la foi

de l’ amour

de la Vie 

La fête de Pâques 2017 : Il vit et il crut (Jn 20,1-9)

16 avril, 2017

Evangile .Jean (20, 1‑9)

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

**

Madeleine ,Pierre , Jean

Ils on tout misé sur Jésus  

Ils y croyaient  

Ils l’ont suivi

Ils  espéraient en lui  

et subitement c’est la nuit

**

C’est l’angoisse, la tristesse ,l’incompréhension  

Quelle nuit !

**

Et nous

Comme Madeleine qui a péché  nous avons besoin de pardon  

Comme  Pierre qui  a renié nous avons besoin d’être encouragé

Comme Jean on rêve ,on veut plus d’amour

Comme eux on a besoin du Sauveur

**

mais quand vient la souffrance ,les difficultés, les échecs

notre foi baisse

notre foi s’amoindrit

on se noie dans le doute

on étouffe

on meurt d’angoisse

Notre sauveur est mort

**

La pierre roulée

Le jour de Pâque ,la lourde pierre de la tombe est roulée

La pierre de l’angoisse

la pierre de l’inquiétude

la pierre du doute

est déplacée  

**

Le sauveur n’est pas mort, il est  vivant

mais autrement

a nous de le voir

**

Les linges

 

Linges-dans-la-tombd-de-jés

Jésus a déposé son vêtement charnel

il a deposé  le linceuil  signe de la mort

car il est vivant !

**

Il vit en nous

en ceux qui ont la foi

il vit dan son église qui est son corps

à nous de le voir !

**

Le Voir

Le jour de Pâque ,les femmes l’ont vu dans le jardin

Pierre et Jean l’ont vu au-delà des linges déposés

« Il vit et il crut »

ils le verront en Galilée

 allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. »

**

A nous de le voir en nous , en nos frères

Jésus continue à pardonner à ceux qui l’aiment comme Madeleine  

Jésus continue à fortifier les faibles  comme il a fortifié Pierre

Jésus continue à montrer son amour comme il l’a montré à Jean

**

Comme eux courrons en avant  

proclamons notre foi

il est vivant !

Cliquez ICI 

 

Mardi de la semaine sainte :La bouchée de pain et le chant du coq .(Jean 13, 21-38)

11 avril, 2017

Le trouble de Jésus

En ce temps-là, au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : « Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera. » Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras, ne sachant pas de qui Jésus parlait.

 Comment Jésus ne peut il pas en être troublé ?

Il est bouleversé !

parce que désormais  Judas sera méprisé ,rejeté ,renié par tous

C’est un traitre 

Or Jésus aime en particulier et plus que les autres

ceux qui sont rejetés

Jésus aime les brebis perdues

Il aime ceux qui sont blessés au plus profond d’eux mêmes  

**

Jésus est bouleversé à cause du péché des hommes

Judas va se pendre de désespoir 

comment Jésus repousserait il ceux qui n’ont plus d’espoir 

ceux qui se noient, ceux qui se perdent

C’est pour eux  qu’il meurt !

Comment ne peut il pas aimer ceux qui se suicident

ceux qui se perdent ?

C’est pour eux  qu’il est venu

C’est tout ce que nous a dit le pape  pendant cette année de la miséricorde

**

La bouchée de pain

Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait.Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler. Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : « Seigneur, qui est-ce ? » Jésus lui répond : « C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote

Jésus donne cette bouchée à Judas mais aussi  à Pierre et à Jean

Pierre parce qu’il a mal compris

Jean parce qu’il n’a pas assez aimé

et à nous tous ….au moment de la communion

nous sommes tous des Judas

tous coupables

et pourtant Jésus nous donne la communion

Quel amour !

**

La gloire

Quand Judas  fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt

Voilà justement la gloire de Jésus  

C’est l’heure du pardon

l’heure de la communion

l’heure de la passion

Cette passion qui n’est pas celle d’un vaincu

mais d’un vainqueur

**  

Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Vous me chercherez, et, comme je l’ai dit aux Juifs : “Là où je vais, vous ne pouvez pas aller”, je vous le dis maintenant à vous aussi. »Simon-Pierre lui dit : « Seigneur, où vas-tu ? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant ; tu me suivras plus tard. »

C’est au Golgotha que Jésus va

C’est là que le centurion ébloui s’écrira

c’est vraiment le fils de Dieu

 

Coq

Le coq

Pierre lui dit : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent ? Je donnerai ma vie pour toi ! » Jésus réplique : « Tu donneras ta vie pour moi ? Amen, amen, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois. »

Pierre renie

Nous renions tous, chaque jour  

mais le matin quand le coq chante ,

il bat des ailes , en regardant l’arrivée du soleil

c’est un chant de victoire !

**

Car Dieu nous rend la lumière  

là où le péché abonde, la grâce surabonde 

quand Pierre  renie,

Jésus se donne

Jésus pardonne 

Vendredi de la 5é semaine de carême : Vous êtes des dieux (Jn 10, 31-42)

7 avril, 2017

Le pére

 En ce temps-là, de nouveau, des Juifs prirent des pierres pour lapider Jésus. Celui-ci reprit la parole : « J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes qui viennent du Père. Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? »

Jésus  ne fait rien de lui-même (Jn 5,30)

et pourtant il est Dieu « Je suis »

Cliquez ICI 

Tout ce qu’il fait est l’œuvre du père

Jésus ne cesse de se référer au père

de prier le pére

« Notre » Père  

**

Les enfants de Dieu  

Ils lui répondirent : « Ce n’est pas pour une œuvre bonne que nous voulons te lapider, mais c’est pour un blasphème : tu n’es qu’un homme, et tu te fais Dieu. » Jésus leur répliqua : « N’est-il pas écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ?

Puisque nous avons un seul père

nous sommes donc tous des fils de Dieu  

C’est la grande révélation de Jésus

**

Dieu n’est pas  » Celui qui Est »

le « je Suis » depuis des éternités  

le lointain, le terrible, le mystère

il est « Abba »  pére

**

Nous sommes ses enfants  

il nous a façonné à son image

il est comme une mère  qui console ses enfants

Vous serez portés sur les bras, Et caressés sur les genoux. 13Comme un homme que sa mère console, Ainsi je vous consolerai; Vous serez consolés dans Jérusalem. (Is 66,12)

 

vous-etes-des-dieux-300x240

 Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas être abolie.

et Dieu continue à nous façonner

si humblement nous écoutons sa parole

si docilement nous suivons son enseignement

**

Il prend soin de nous comme le bon pasteur

Il nous accueille comme le père de l’enfant prodigue

**

Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : “Tu blasphèmes”, parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”. Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez les œuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. » Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains.

Pourquoi donc refuser d’être les fils d’un tel père !

L’homme est grand

L’homme est respectable

Il est fils de Dieu

**

Le baptême

Il repartit de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où, au début, Jean baptisait ; et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui en déclarant : « Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce que Jean a dit de celui-ci était vrai. » Et là, beaucoup crurent en lui.

Alors qu’il va mourir  

alors qu’on veut le tuer

Jésus se souvient du jour de son baptême au bord du jourdain

quand une voix est venu du ciel

celui-ci est mon fils bien aimé écoutez le

**

Nous aussi !

Nous avons été baptisés

Ce jour là

nous ne sommes pas devenus fils de Dieu

mai il nous a été confirmé

que nous le sommes  vraiment   

12345...19