Archive pour la catégorie 'Evangile de JEAN'

L‘entrée de Jésus à Jérusalem :Hosanna ….Père glorifie ton fils (Jn 12,12-,50)

3 mars, 2011

 

1) Jésus entre triomphalement à Jérusalem

monté sur un petit âne

que cherche t il en agissant ainsi ?

Veut il se faire connaître ?

une opération de pub pour faire connaître son message ? 

Veut il provoquer ?

Ce en quoi il semble réussir  

car ensuite il est  obligé de se cacher (Jn12,37)

**

2) L’acclamation des hommes 

 

Dans les synoptiques ,c’est la foule en général qui acclame Jésus

en criant Hosanna ,ou « Hochia Na » ce qui veut dire « sauveur Vient »  

Jean donne davantage de détails  

Il dit que Jésus est acclamé

par ceux qui avaient vu le miracle de Lazare (Jn 12,17)

puis par les grecs (Jn 12,20)

puis par une voix venue du ciel (Jn 12,28)

puis par le témoignage des prophètes (Jn 12,38)

puis par des notables qui avaient peur des pharisiens (Jn 12,42)

 

3)la Voix venue du ciel :C’est l’heure de la gloire de Jésus 

 

Uune voix vint du ciel: je l’ai glorifié et je le glorifierai à nouveau » Jn 12,28)

Ce passage est central

Il est question de la gloire de Jésus

Il est question de son heure

« L’heureest venue où le Fils de l’homme doit être glorifié »( Jn 12,23)

Jésus craint cette Heure

« Mon âme est troublée. Et que dirais-je?…

Père, délivre-moi de cette heure?…

Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure. (12,27)

**

Plusieurs fois dans l’évangile ,il en parle

Au noce de Cana il avit dit à Marie « mon heure n’est pas encore  venue » (Jn ,2,4)

Au début de la cène ,il commence sa prière en disant

« Pére ,l’heure est venue glorifie ton fils » (Jn 17,1)

**

Cette heure qui est son heure de gloire

n’est pas la gloire des hommes

mais sa mort sur la croix

En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. (Jn 12,24)

Celui qui aime sa vie la perdra,

 et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. (Jn 12,25)

**

ces 2 derniers versets sont typiques

On retrouve la table d’émeraude des gnostiques

« ce qui est en haut est en bas

ca qui est an bas est en faut »

« le prince de ce mode est vaincu » (Jn 12,31)

le fils de l’homme est élevé (1232

**

 Il n’est pas question des vendeurs chassés du temple ( Mtt 21,12)    

Cet épisode se trouve au début de l’évangile de saint Jean(Jn 2,15)  

car ici on ne parle pas du nouveau temple ,de la nouvelle alliance

mais de Jésus glorifié par sa mort

**

Pour la même raison

Jean ne parlera  pas de la cène

le repas de la nouvelle alliance 

il passe directement du lavement des pieds au discours d’adieu

Il n’ya ni pain ,ni vin .

**

4) La glorification du fils 

 

L’heureest venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.(Jn 12,23)

 

Maintenant mon âme est troublée. Et que dirais-je?… Père, délivre-moi decette heure?…

Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’àcette heure. (Jn.12 ;27)

Père, glorifie ton nom!

Et une voix vint du ciel: Je l’ai glorifié, et je le glorifierai encore. (Jn12.28)

 

La résurrection de Lazare et l’onction de Bethanie (Jn 11,1-12,8)

3 mars, 2011

 

Jésus ressuscite un mort

dont le nom est Lazare qui en hébreu « El Azar » veut dire « Dieu aide » 

Quel épisode difficile

 à comprendre

à expliquer

à croire à la lettre !.

**

Que s’est il passé ?

Qui a écrit ce récit

que l’on retrouve nulle part ailleurs ?

Pourtant ce n’est pas banal

et c’est  même un « scoop » !

Il  devrait être aussi dans les synoptiques

On ne peut pas  oublier un tel événement

Eh bien non !

Les autres évangélistes n’en parlent pas  

**

Luc raconte bien la parabole du riche et Lazare (luc 16,19)

où le riche et Lazare meurt

Mais cette parabole n’a rien à voir avec cette résurrection qui a lieu à Béthanie  

Y aurait il eu confusion ?

**

Le récit 

a) L’homme Jésus 

Quand Jésus apprend la mort de don ami

Il  doute

Il hésite

Que faire ?

Ira t’il ? ira t’il pas ? 

car les juifs de Jérusalem veulent le lapider  

Ses disciples l’en dissuadent

puis  après 2 jours de réflexions

Jésus part  (Jn.11,6)

Thomas dans un suprême élan de générosité

Mais semblant désabusé  

se soumet

« Allons et mourrons avec lui » (11,17)

**

 b) Marthe et Marie 

Marthe l’active

qui s’affairait à de multiples services

pendant que Marie écoutait Jésus, de passage à Béthanie    (Luc 10,38)

s’empresse de rejoindre Jésus qui s’approche du village.  

Jésus s’étonne peut être en voyant que Marie ,sa préférée n’est pas là

Marthe, pas jalouse

 va donc chercher Marie et lui dit

Le seigneur t’appelle(Jn 11,28) 

**

Tout est bien humain dans tout cela  

Marie pleure

Jésus frémit

Il est troublé (Jn 11,34)

Les juifs s’interrogent  

Ne pouvait il pas lui qui avait guéri l’aveugle né faire que cet homme ne meurt pas ? (Jn11,37)

**

Jusque là tout est normal  

Puis subitement

c’est la stupeur  

Jésus crie devant le tombeau

 Lazare sort

Et jésus dit « déliez le et laissez le aller » (Jn 11,43)

**

c) L’onction à Béthanie (Jn 12,1-11)

On retrouve Lazare

à table

serein

tranquille

avec Marthe et Marie

qui oint, avec du  parfum, les pieds de Jésus (Jn ,12,3)

**

De nouveau n’y a t il pas confusion avec un autre récit

qui se passe aussi à Béthanie

dans la maison du lépreux Simon

où une femme oignit aussi les pieds de jésus

mais cette femme n’était pas Marie mais une pècheresse (Mc 14,3)

**

d) ce qu’il faut retenir de tout cela

tout d’abord Jésus nous invite à vivre 

 Je suis la résurrection et la vie. 

Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; (Jn 11,25 )

et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? (Jn 11,26)

**

Puis Jésus nous demande de sortir de notre tombe

« Il cria d’une voix forte: Lazare, sors! (Jn 11,43) 

Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller.(Jn 11,44)

**

 Ce sont 2 paroles d’espoir adressées

aux désespérés

 à ceux qui sont découragés

Pour ceux qui s’enferment que eux mêmes

Dans la tombe de leur « ego »

Allons sors! Ouvres les portes ! Vis

Retire les liens qui t’ empêchent de vivre

**

Voilà le salut

La vie, l’espérance

Et du reste tout cela se passe à Béthanie

« Beth  Hannie »qui veut dire « la maison de la miséricorde »

**

Jésus lui-même va mourir

et ressusciter  

C’est la leçon de Marie qui oint les pieds de Jésus 

Le bon pasteur (Jn 10,1-10,16) :Une parabole en prose suivie de 3 commentaires en chiasme

2 mars, 2011

 

Structure littéraire de l’ensemble (10,1-10,16) 

On y trouve la parabole dite par Jésus et un chiasme

Mais ou peut aussi y trouver la parabole en prose suivi par 3 commentaires

**

 a) le chiasme (10,7-10,16)

        Ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés. (10,8) 

             Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. (10,10)

.                Le bon berger donne sa viepour ses brebis. 10,11

           Je suis le bon berger 10,14.

                                               Je donne ma vie pour mes brebis. 10,15

         Elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.

**

b) les 3 Commentaires   

         je suis la porte

         je suis le pasteur qui donne sa vie 

         je suis le bon pasteur qui connait ses brebis

**

Retour sur la parabole ( 10,1-10,7)

Dans la parabole en prose

Jésus ne parle pas de lui même

il ne dit pas « je suis le bon pasteur » 

ce qui n’est pas le cas dans les commentaires des scribes 

qui reconnaissent Jésus en ce le bon berger

**

Dans cette courte parabole

jésus insiste surtout sur la connaissance réciproque du berger et des brebis

« les brebis entendent sa voix; 

 

il appelle par leur nom les brebis ,et il les conduit dehors  (10,3)

les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix(10,4 

Elles ne suivront point un étranger10,5

**

On sait que le «NOM qui se dit « CHEM» en hébreu

 et devient « schéma » en français

définit la vocation profonde d’une personne

ainsi le véritable nom de Pierre n’est pas Képhas mais Pierre

car sa vraie vocation est d’être la première pierre de l’église

**

Le bon berger est donc celui qui connaît vraiment l’homme

Il connaît la vocation de chacun

Ses faiblesses, ses désirs, sa générosité

En un mot 

il aime les hommes

il veut les conduire dehors

il veut leur rendre la liberté

Il veut  remplacer

comme disait Marcel Legault  

une religion d’autorité

par  une religion  d’appel

dans un profond respect de la personne 

**

 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait. (10,6)

**

Les scribes ,plus tard donnèrent 3 commentaires de cette parabole

** 

Premier commentaire : (10,7)

Je suis la porte des brebis.

Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira,(10,9)

La pasteur est donc vraiment le libérateur

On peut entrer, on peut sortir

On est libre

On est sauvé

**

Deuxième Commentaire . (10,11)

Le bon berger donne sa vie pour ses brebis

Il se met au service de ses brebis  

On peut penser au code d’Hammourabi,

un des premiers code de la loi

rédigé sur des pierres à Babylone

Le roi Hammourabi, commence en disant  

Je suis la pasteur ,

Et non le bon pasteur

A la suite de quoi

il donne des ordres

A t il été vraiment attentif à son peuple

Ou a t il chercher avant tout à asseoir son autorité

**

Troisième commentaire(10,14)

Je suis le bon berger. 

Je connais mes brebis, et elles me connaissent, (10,14)

comme le Père me connaît et comme je connais le Père.( 10,15

**

Dans la bible

le mot « connaître »  a une très forte connotation

Renaitre, Renaissance

« con naitre » veut  dire « naitre avec » 

c’est la gnose (connaissance)

Une si forte communion

ne peut que déborder 

et souder toute l’humanité

J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger(10,16). 

 

L’aveugle né de l’évangile de Jean (Jn 9) Qui lui a ouvert les yeux ? Qui est aveugle ?

2 mars, 2011

On trouve dans ce récit du miracle de l’aveugle né

un côté burlesque

quand les pharisiens demandent à l’aveugle

comment Jésus lui a rendu la vue

et que l’aveugle se moque d’eux

en leur répondant  

« Je vous l’ai déjà dit, et vous n’avez pas écouté;

Pourquoi voulez-vous l’entendre encore?

Voulez-vous aussi devenir ses disciples ? » (Jn 9,27)

**

Ou bien, quand ses parents se défilent en déclarant

« Interrogez-le lui-même,

 il a l’âge, il parlera de ce qui le concerne » (Jn 9,21)

**

A part ce côté  amusant du récit

on peut comprendre, grâce à la conclusion

que l’essentiel  dans cette histoire

n’est pas le miracle en soi

mais la question

Qui  est aveugle ?

**

En effet ,Jésus dit : Je suis venu  pour que ceux qui ne voient point voient,

et que ceux qui voient deviennent aveugles.(Jn 9,39)

et quelques pharisiens réagissent vivement

« Nous aussi, sommes-nous aveugles? » (Jn 9,40)

**

1) L’œuvre de Dieu 

Jésus avait dit un peu plus tôt

« ce sont mes œuvres qui me rendent témoignage »

Il rend donc la vue à un aveugle né 

 « afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui »(Jn.9,3)

« Il faut que je fasse les œuvres de celui qui m’a envoyé; (Jn 9,4)

**

Il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive.

 Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle,

et lui dit: Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé).

Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair.  (Jn 9,7)

**

2) l’œuvre de Dieu consiste à nous ouvrir les yeux sur notre propre grandeur  

Car que voit l’aveugle ?

ou plutôt  que comprend tl ?

**

Ses voisins disaient:

 N’est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait? (Jn 9,8)

Et lui-même disait: C’est Moi ! (Jn 9,9) 

**

ce MOI est la traduction du grec « Ego Eimi »  « JE SUIS »

L’aveugle réalise qu’il est un homme digne  

Il n’est pas rien !

Il est !

Il est fils de Dieu !

puisque le mot « Yahwé » veut dire aussi «  JE SUIS »

**

C’est en ce sens que Jésus lui a ouvert les yeux

Comment t’a-t-il ouvert les yeux ? (Jn 9,26)

Cependant il m’a ouvert les yeux.(Jn 9,30)

Comment tes yeux ont-ils été ouverts? (Jn 9,11)

l’aveugle répondit:

L’Homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue,

a oint mes yeux,

et m’a dit: Va au réservoir de Siloé,

**

Par 3 fois l’aveugle répète

« Il a appliqué de la boue sur mes yeux, je me suis lavé, et je vois »

Il m’a  humilié

Il m’a sali

J’ai réagi

j’ai ouvert les yeux sur ma condition

**

Car Jésus attend toujours que nous fassions un premier  effort

Il ne fait pas

pour reprendre le langage des travailleurs sociaux

de l’assistanat

Il attend de nous un effort  

« va à la piscine de Siloé »

.**

mais pas n’importe quelle  piscine  

celle de « Siloé » qui veut dire « le messie »

autrement dit

va et écoute le du messie

 « J’y suis allé, je me suis lavé, et j’ai recouvré la vue ».

3) libéré par la foi  

Or, c’était un jour de sabbat (Jn 9,14)

Et les pharisiens  constatent

« il n’observe pas le sabbat »(Jn.9,16)

Ils ajoutent 

«  nous, nous sommes disciples de Moïse » ( Jn..9,28)

« Nous savons que Dieu a parlé à Moïse (Jn 9,29)

**

Et bien justement !

La loi nous rend esclave

C’est la foi qui rend libre

c’est la foi qui nous rend la lumière

c’est la foi qui nous libère de nos préjugés que nous  avons depuis notre naissance

Jésus  dit à l’aveugle

 Crois-tu au Fils de Dieu? (Jn 9,35)

**

Jésus nous ouvre les yeux sur un autre monde

Sur d’autres réalités

Et nous libère par la foi

**

Mais beaucoup gardent les yeux fermés  

Ceux là disent : Il est possédé par un démon

Mais d’autres répondent « est ce qu’un démon peut ouvrir les yeux des aveugles »(Jn. 10,21)

**

Ou bien encore quand Lazare est mort

certains disent

« Ne pouvait il pas, lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle

 faire aussi que cet homme ne meurt pas ? »(Jn. 11,37)

Le troisième discours de Jésus lors de la fête des tentes commenté par un juif (Jn,8,31-8,59) :Je SUIS

2 mars, 2011

On ne retrouve plus  dans ce commentaire  

les questions  essentielles des gnostiques

à savoir

D’où venons nous ? ou allons nous ?Qui sommes nous ?

Par contre on retrouve les questions plus particulières

 que se posaient les gnostiques juifs

sur le démiurge, le diable ,

le père la vérité la rédemption

**

1) le démiurge

Selon les gnostiques juifs

Yahvé le Dieu de l’ancien testament est le démiurge 

qui nous voue à l’ignorance

Cliquez sur :le fruit de la connaissance  

Ce démiurge, le Dieu de Moise,  nous rend esclave

en nous imposant la loi

**

Ce n’est pas le Dieu de jésus

C’est le Dieu des juifs

A qui Jésus dit « votre père est le diable » (Jn 8,44)

**

C’est le démiurge ,l’archonte qui selon les gnostiques  a menti en disant  

 « faisons l’homme à notre image » 

il est le père du mensonge (Jn 8,44)

Le Dieu qui ne cesse de punir

que ce soit lors du déluge

ou au moment de la construction de la tour de Babel

**

2) le père 

Le Dieu de jésus c’est un père (Jn 8,38 -8,49)

Cette  notion du père se retrouve sans cesse dans les écrits gnostiques

Cliquez sur  evangile de jean et la gnose

3 )
La Libération   

Jésus vient pour nous libérer de l’emprise des archontes et autres principautés des cieux

Il vient nous enseigner la vrai sagesse

La connaissance

La gnose

Cliquez sur  la rédemption : C’est la gnose 

La vérité vous rendra libre (Jn 8,32)

Vous serez réellement libre ( Jn 8,36

dégagé de la loi qui vous rend esclave Jn 8,35)

**

4) Je SUIS

« Avant qu’Abraham fut je SUIS » ( Jn 8,58)

« Je SUIS » est le nom que le démiurge avait usurpé

Car Yahvé veut dire « celui qui est » ou « je SUIS »

Jésus s’approprie ce nom car

nous sommes tous des ETRES vivants

Nous sommes tous fils de Dieu

Cliquez sur  je suis

 

Les 3 discours gnostiques de la fête des tentes (Soukkot) (Jn 8)

2 mars, 2011

 

Dans le talmud il est écrit

que pendant la fête des tentes

« les rues étaient toutes illuminées à l’aide de bol remplis d’huile

 Les gens pieux dansaient  en chantant des psaumes.

Gamaliel lançait 8 flambeaux en l’air et les rattrapait …  comme David avait dansé devant l’arche

. D’autres faisaient
la Kida c’est-à-dire une prosternation le front à terre »   

La lumière c’est
la Thora

**

Au cours de cette fête ,on lit 3 petits chiasmes

qui furent résumés dans le chapitre 7

La doctrine de jésus vient du père (Jn7,16-18)

Jésus lui-même vient du père  (Jn 7 28-30)

Il retourne à son père  ‘(Jn 7,33-34)

ces 3 thèmes sont repris et  développés dans le chapitre 8

**

Premier Discours 8,13-20

Je suis la lumière (Jn 8,12)

Je sais d’où je viens 8,14 

Si vous me connaissais, vous connaitrez aussi le père(Jn 8,19)

Deuxième discours  (8,20,24)

Je m’en vais 

Ou je vais vous ne pouvais venir8,21

Troisième discours   

Je SUIS 

 

Nous sommes dans ces commentaires des auteurs de l’évangile en plein gnosticisme

D’où venons nous ? ou allons nous ?

Qui suis je ?

Voir l’évangile de st jean et la gnose

 

La fête des tentes : Une foule dubitative :Qui est Jésus ?(Jn 7)

1 mars, 2011

La multiplication des pains

juste avant Pâque

eut lieu devant une foule en liesse

C’était en Galilée ,

au bord du lac

**

Lors de la fête des tentes

la foule fut  dubitative

C’était en Judée,

 autour du temple

**

Juste avant la fête

en Galilée

Les frères de Jésus qui doutent de lui

disent à Jésus qui ne veut pas les accompagner à la fête   

« Passe d’ici en Judée pour que tes disciples voient les œuvres que tu fais » 

On agit pas en secret quand on veut être connu » (Jn. 7,3)

**

Puis à Jérusalem, les juifs  chuchotaient  

« Ou est il ?….C’est un homme de bien …. Non ! il trompe le peuple » (Jn 7,12)

« Comment connaît il ses lettres sans avoir étudié » ( Jn 7,15)

 « N’est ce pas lui qu’ils veulent tuer ? …les autorités l’auraient ils  reconnu» (Jn 7,26)

D’autres disaient

 « Le Christ quand il viendra,  accomplira t il plus de signes que lui » (Jn7, 31)

« C’est vraiment lui le prophète ,c’est lui le messie » (Jn 7,41)

**

Même les gardes du temple qui avaient été envoyé pour l’arrêter s’écrient

« Jamais homme n’ a parle comme cet homme » (Jn 7,46)

**

Même un chef des prêtres

Le bien connu Nicodème le défendra

« Notre loi condamne t elle un  homme sans qu’on l’entende ? » Jn 7,30)

**

A cette foule qui chuchote

A cette foule qui murmure

A cette foule qui s’étonne

l’auteur du récit par trois fois

répond  avec des chiasmes très courts

**

« La doctrine de Jésus vient du père » (Jn7,16-18)

« Jésus lui-même vient du père »  (Jn 7 28-30)

« Il retourne à son père »(Jn 7,33-34)

Ces 3 thèmes seront développés

médités et remédités

dans le chapitre 8

**

Au cours de la fête des tentes

on remplissait d’abord à Siloé un pichet d’or

 puis arrivé à la porte des eaux on soufflait dans le chofar une note prolongée, un trémolo et de nouveau une note prolongée

« Qui n’a pas assisté aux réjouissances de la procession de l’eau n’a jamais vu de réjouissance de sa vie «   (Talmud de Babylone ch 5)

cette fête correspondrait aux feux de la saint Jean

le Hallel a lieu 8 jours , les libations d’eau 7 jours , le jeu de flûte 5 jours

L’eau c’est
la Thora.

**

Le dernier jour de la fête

Jésus  toujours en phase avec les événements  dit

Si quelqu’un a soif qu’il vienne à moi (Jn 7,37)

**

Plus tard à partir du chapitre 8,19

Les auteurs de l’évangile vont longuement méditer sur les 3 longs discours

Prononcés par jésus lors de cette fête   

**

les premiers Chretiens vont aussi pendant longtemps se poser la question

cliquez sur qui est Jesus

 

lComparaison de 2 commentaires sur le pain de vie dans l’évangile de jean

1 mars, 2011

comparaison entre les versets 6,35-6,47 et 6,48-6,58 de l’évangile de Jean 

6 35 Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim,

*

car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.

6.39 Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour

*

*

*

6.40 La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour

*

*

6.41  Les Juifs murmuraient à son sujet, parce qu’il avait dit: Je suis le pain qui est descendu du ciel.

Ils seront tous enseignés de  Dieu6.47

*

*En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle

6,48 Je suis le pain de vie. 6.49   Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts

6.51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.*

6.53 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes.

6.54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

*

* 

6.52Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger 

6.58 C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement

Ces 2 textes sont écrits en forme de chiasmes

Ce sont 2 commentaires sur le pain de vie

rédigés par des auteurs différents  

**

Le pain de vie n’est pas comme la manne

car ceux qui ont mangé la manne sont morts

le pain de vie au contraire nous donne la vie éternelle

**

Qu’est donc ce pain qui donne la vie ?

**

Dans le premier  texte

l’auteur  insiste et le redit 3 fois

on trouve la vie en faisant « la volonté du père » Jn (6,38-6,40)

et en suivant  l’enseignement du fils 

**

Dans le deuxième texte  

le pain de vie c’est la chair du fils Jn (6,51-54)

L’auteur aussi insiste

lui aussi le répète 3 fois

mais cette fois ci la discussion se corse

et on comprend la réaction des juifs

A vrai dire Jésus n’a sans doute jamais dit cela

devant une foule qui l’aurait pris pour un fou  

**

Il est évident que l’auteur du deuxième texte

 pense aux paroles du jeudi saint

« ceci est mon corps, prenez et mangez »

Cette fameuse multiplication des pains

seraient alors ce repas

qui ne cesse de rassembler les foules

depuis des siècles

Ce pain donne la vie si vraiment nous faisons la volonté du père

Dans ce ce cas les 2 commentaires sur le pain de vie  se complètent

 

La multiplication des pains selon Saint jean :Jésus est le nouveau Moïse qui entraine son peuple au-delà de la mer (Jn6)

1 mars, 2011

Les évangélistes racontent plusieurs fois

cette grande  fête

ce pique nique

d’une foule en liesse qui se rassemble autour de Jésus

**

L’auteur de l’évangile de Jean  travaille son récit

et fait  des comparaisons avec les récits de l’exode

**

Jésus est le nouveau Moise

qui libère son peuple

et fonde la nouvelle alliance

Il traverse la mer ,

au moment de Pâques 

il monte sur la montagne

et distribue une nouvelle manne

**

1) Jésus passe de l’autre côté de la mer

« Après cela, Jésus s’en alla de l’autre côté de la mer de Galilée, de Tibériade. »( Jn 6,1)

Comme les Hébreux de l’exode sont passés de l’autre coté de la mer rouge ( exode 14,15) 

 Alors que Marc dit seulement « ils partirent dans un milieu désert » (Mc 6,32)

et Mtt parle du bord de la mer, et non de sa traversée (Mtt 15,29)

**

2) 
La Pâque
était proche 

« 
la Pâque était proche, la fête des Juifs ». (Jn 6,4)

Pourquoi l’auteur parle t il de la pâque à ce moment là ?

Alors que les synoptiques l’ignorent

Il veut dire que Jésus est le nouveau Moise qui libère son peuple

et qui traverse avec son peuple  la mer rouge

Rappelons que « Pâque » veut dire le passage

**

3)  Jésus monta sur la montagne, et là il s’assit avec ses disciples. Jn 6,3

Nous trouvons la même ^phrase au début du sermon des béatitudes

Il monta sur la montagne et il s’assit (Mtt 5,1)

Jésus enseigne comme Moïse du haut de la montagne

Moise monta sur la montagne (exode 19,3)

**

4 ) L’épreuve et la manne (exode 16) 

Au cours de l’exode, le seigneur éprouva son peuple qui murmura  

 La foule dans le désert avait faim

« Et toute la communauté des enfants d’Israël se mit à murmurer » ( Exode 16,2)

«alors Dieu les mit à lépreuve » (exode15,25)

Avant la multiplication des pains ce furent les disciples qui furent mis à l’épreuve

« Ayant levé les yeux, et voyant qu’une grande foule venait à lui, Jésus dit à Philippe:

 Où achèterons-nous des pains, pour que ces gens aient à manger? » (Jn 6,5)

6.6   Il disait cela pour l’éprouver, car il savait ce qu’il allait faire.

**

5 )Le nouveau repas . 

6.11  Jésus prit les pains, rendit grâces, et les distribua à ceux qui étaient assis; il leur donna de même des poissons, autant qu’ils en voulurent.

6.12 Lorsqu’ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde.

6.13 Ils les ramassèrent donc, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restèrent des cinq pains d’orge, après que tous eurent mangé.

Les juifs de l’exode, quant à eux  

« recueillirent chacun selon leur besoin » (ex 16,15)

**

6) Le nouveau Moise 

« Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde. »(Jn 6,14)

Jésus est donc le nouveau Moise  

 « Et Jésus, sachant qu’ils allaient venir l’enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul »(Jn 6,15).

**

Il se retire seul comme Moïse  au Sinaï

Qu’est ce qui prouve que Jésus est crédible (Jn. 5,31 ss)

1 mars, 2011

 

Voila une question qui revient souvent dans l’évangile de jean

De quelle autorité fais tu cela ?

Ton père n’est il pas le diable ?

**

Les premiers chrétiens aussi se posaient cette question 

Qu’est ce qui prouve  que Jésus dit vrai ?

**

Le poète mystique qui a rédigé ces versets de l’évangile de saint jean 

affirme que Jésus ne se met jamais en avant

**

ce sont les œuvres et les écritures qui prouvent la véracité de ses propos

**

 « Si c’est moi qui rend témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai ». (Jn 5,31)

  « les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir, témoignent que c’est le Père qui m’a envoyé ».(Jn 5,36)

 Vous sondez les Écritures, ce sont elles qui rendent témoignage de moi. (Jn 5,39)

**

Ces arguments sont repris une deuxième fois 

Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas

:Si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez.(5,43) 

si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi

, parce qu’il a écrit de moi.(Jn. 5,46)

1...1415161718