Archive pour la catégorie 'Evangile de LUC'

1 Rois (17, 7-16) : La veuve de Sarepta

12 juin, 2018

En ces jours-là, sur l’ordre du prophète Élie, au bout d’un certain temps, il ne tombait plus une goutte de pluie dans tout le pays, et le torrent où buvait le prophète finit par être à sec. Alors la parole du Seigneur lui fut adressée : « Lève-toi, va à Sarepta, dans le pays de Sidon ; tu y habiteras ; il y a là une veuve que j’ai chargée de te nourrir. »Le prophète Élie partit pour Sarepta, et il parvint à l’entrée de la ville. Une veuve ramassait du bois ; il l’appela et lui dit : « Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d’eau pour que je boive ? » Elle alla en puiser. Il lui dit encore : « Apporte-moi aussi un morceau de pain. » Elle répondit : « Je le jure par la vie du Seigneur ton Dieu : je n’ai pas de pain. J’ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d’huile dans un vase. Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons. » Élie lui dit alors : « N’aie pas peur, va, fais ce que tu as dit. Mais d’abord cuis-moi une petite galette et apporte-la moi, ensuite tu en feras pour toi et ton fils. Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra, jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. »La femme alla faire ce qu’Élie lui avait demandé, et pendant longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger. Et la jarre de farine ne s’épuisa pas, et le vase d’huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l’avait annoncé par l’intermédiaire d’Élie.

**

La veuve

Elle a presque rien

et pourtant elle partage

**

pauvre ,confiante et compatissante

,elle conjugue la  foi et la charité  

 

la-veuve-de-Sarepta

Emerveillée, Jésus la donne en exemple

lors de son premier discours dans la synagogue de Nazareth

l’esprit du Seigneur est sur moi pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres…il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d’Elie, pourtant ce ne fut à aucune d’entre elles qu’Elie fut envoyé,mais bien dans le pays de Sidon,…à une veuve de Sarepta.(Luc 4,25)

**

Elle est pauvre

« Heureux les pauvres »

« Heureux ceux qui ont faim »

 **

Elle a la foi

Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra,

 Sa foi  c’est le pain qui la nourrit

et l’huile qui la fortifie

**

Plus tard Jésus admirera une autre veuve

qui donnait son obole dans le temple

levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor.Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre. » (Luc 21,1-4)

**

A Nazareth Jésus aussi a parlé de Naaman

Plus tard encore il admira aussi la foi du centurion

 « Je vous le dis, même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi ! »( Luc, 7, 1-10)

**

et parce que la veuve  a la foi

elle partage et elle  aime

Plus on a la foi, plus on aime …et réciproquement  plus on aime, plus on la foi (Newman)

Cliquez  ICI 

**

Evangile : Matt.(5,13-16)

La foi c’est le sel qui donne de la saveur à notre vie

Jésus disait à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre..

**

La foi c’est une lumière qui nous éclaire et nous guide

 que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. » 

Fête du Cœur immaculé de Marie (Luc 2, 41-51)

9 juin, 2018

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.

 

Coeur-Immaculé-de-Marie

Immaculée

Marie connait les Ecritures

Elle sait que le messie doit venir

mais  comment ?

elle  ne sait pas trop

pas plus que tous les juifs de son temps

**

Elle a un cœur Immaculé  

sans idée préconçue

confiante , humble ,aimante

comme un enfant qui a confiance et aime ses parents

**

Elle est vierge, immaculée  

à l‘écoute de l’Esprit   

prêt à tout

Fiat !

**

Un cœur  en recherche

Ils le cherchèrent  parmi leurs parents et connaissances…

Où est il ?

Qui est il ?

**

Nous aussi nous cherchons

Qui peut nous répondre ,à ces questions

sinon l’Esprit saint ?

pourvu que nous ayons un  coeur humble et confiant

sinon immaculé

**

C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple,

3 jours à se  poser des questions

3 jours d’angoisse

entre la mort et la résurrection

3 jours d’angoisse d’une mère qui aime son fils

3 jours d’angoisse pour tous les croyants en recherche  

**

Un cœur étonné

Il était  assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement,

Jésus est au temple

Il est le Verbe fait chair

qui se révèle dans les Ecritures

aux prêtres du temple

 **

Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »

C’est la première fois que Jésus parle de son père

pour que son nom soit sanctifié

pour que son règne vienne

pour que sa volonté soit faite

C’est ce jour là que Marie étonnée et ravie apprit le « Notre père »

**

Un cœur qui médite

ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.

Comment pouvons nous comprendre les mystères de Dieu ?

Marie elle même en est bouleversée

songeuse

**

Un cœur qui aime

Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.

Marie aime

or l’amour nous aide à mieux comprendre

** 

Pendant  33 ans Marie continuera à méditer , à s’émerveiller , à aimer

à vénérer son Fils

et le père

qui sont Amour

qui ont un cœur

**

Un cœur blessé

Syméon dit à Marie sa mère : « Il est là pour la chute ou le relèvement de beaucoup en Israël et pour être un signe contesté  et toi-même, un glaive te transpercera l’âme ; (Luc2,34)

Marie est blessée de voir son fils incompris

Blessée de voir que nous l’ignorons trop souvent

ou pire que  nous le rejetons

**

La prière

Apprenons à prier comme Marie

en disant le « Notre père »

 avec un cœur en recherche

un cœur  étonné, humble, confiant  

à l’écoute de l’Esprit Saint  

Jeudi de Pâques : Voyez mes mains et mes pieds .. Touchez-moi, (Luc 24, 35-48)

5 avril, 2018

En ce temps-là, les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux. Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : “Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes.” » Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. À vous d’en être les témoins. »

 **

La résurrection des corps

ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ?

Nous-mêmes, nous avons du mal à croire

en la résurrection du corps   

On doute !

ce n’est pas possible

on est en plein délire  

Jésus ressuscité  ne peut l’être qu’en Esprit  

pas avec son corps

et pourtant selon les évangiles jésus est resté encore 40 jours sur terre avec son corps

mystère !

et pourtant dans le « credo » nous proclamons

je crois en la résurrection de la chair

 

Voyez-mes-mains

 

Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux

Luc insiste

voyez mes mains ,mes pieds …touchez moi .. donnez moi à manger

**

Le corps

Trop longtemps

et encore maintenant

les hommes qui se disent « spirituels »  ont méprisé le corps

mais le corps est noble !

Dieu le Père en est fier 

quand il a créé l’homme

il vit que cela était très bon

**

Le jour  de Noel ce n’est pas avec dégout

que Jésus s’est incarné

et Marie prenant le nouveau né dans ses bras s’est réjouie

**

Ce n’est pas le corps qui est rejeté par  Paul quns il nous parle des « œuvres de la chair »

On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions, envie, beuveries, ripailles et autres choses semblables (Gal 5,19)

**

Ce corps il faut le respecter

les mains de Jésus qui ont guéri des malades ..  

ces mains qui ont relevé la fille de Jaïre

ces pieds qui ont mené jésus au Golgotha

pour notre salut

**

Nos mains et nos pieds au service de nos fréres

Merci Seigneur pour ce corps

**

La promesse

Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes.”

Malheureusement avec ce corps nous avons aussi péché

mais Dieu nous a toujours promis un sauveur

il l’a promis à Abraham ,à David ,aux prophètes

« selon les Ecritures »  

Marie le savez bien

Elle le rappelle à la fin du magnificat

Il est venu en aide à Israël son serviteur comme il l’avait dit à nos pères,  en faveur d’Abraham et de sa descendance pour toujours. »

**

C’est avec son corps que Jésus réalise cette promesse

« Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem

 

3é Jeudi de carême : Celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. » (Luc 11,14,23)

8 mars, 2018

En ce temps-là, Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et les foules furent dans l’admiration. Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges. En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement, auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ;

 **

Les muets

le muet se mit à parler,

Les muets sont bien souvent solitaires  

Ils ont du mal à communiquer  

**

Des personnes âgées  oubliées

des malades isolés  

des exilés rejetés

des timides apeurés

Ils sont là… dans leur coin … seuls  

Ils sont muets !

**

Jésus

et les foules furent dans l’admiration

Jésus est un rassembleur

Il est le berger  qui rassemble son troupeau 

Vous tous qui ployez sous le fardeau  venez et je vous soulagerai (Mtt.11,28)

Il a pitié de la foule réunie autour de lui lors de la multiplication des pains

**

Jésus aime la foule

une foule debout !

Allons debout !

Léve toi ! .

la foule qui pourtant préfère parfois Barabbas

la foule au pied de la croix

**

Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. »Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.

Tandis que Belzébul divise

Jésus nous invite à marcher ensemble

en paroisse ((du grec paroiko ; marcher ensemble)

en  Eglise : une famille  autour du même pére

en communion au cours des eucharisties  

**

Le doigt de Dieu

Si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.

Ce doigt ,selon saint Matthieu

c’est l’Esprit qui le jour de la pentecôte

donne le don des langues aux apôtres  

qui jusque là  étaient restés muets comme hébétés par ce qu’ils vivaient  

**

Une force

Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité.

Tous rassemblés nous serons forts

 

rassembler

 

 

« Écoutez ma voix : je serai votre Dieu, et vous, vous serez mon peuple ;(Jer.7,23)

 

 

Samedi de la 2é semaine de carême :Le père miséricordieux (Luc 15,1-32)

3 mars, 2018

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : “Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.” Et le père leur partagea ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre. Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien. Alors il rentra en lui-même et se dit : “Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.” Il se leva et s’en alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : “Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.” Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.” Et ils commencèrent à festoyer.

**

On a appelé cette parabole

la parabole de l’enfant prodigue  

puis la parabole  du père  miséricordieux

Cliquez ICI

**

On pourrait aussi la nommer

la parabole du frère grincheux

 

frère-grincheux

Le frère grincheux

 le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait. Celui-ci répondit : “Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.” Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer

Pourtant il devrait se réjouir  

ce frère c’est celui qui est resté toujours fidèle

celui qui a toujours fait ce que le père attendait de lui

quoique apparemment il manque d’amour

 **

L’évangile c’est la joie

c’est la musique 

L’ évangile  commence par la salutation de l’ange à Marie

Réjouis  toi Marie !

La joie de la brebis retrouvée

La joie du frère perdu qui est retrouvé

**

Trop souvent la religion est perçue  comme un morale  rigide , sévère, 

On rigole pas !

On travaille !

comme le frère grincheux

Pas  gai,le mec  !

Or

L’évangile c’est  la joie des béatitudes  

c’est l’amour de nos frères

**

. Son père sortit le supplier. Mais il répliqua à son père : “Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu as fait tuer pour lui le veau gras !”

Ah !les justes ,les saints ,les braves gens …..

Ils en ont des mérites !

Ils en ont des médailles !

Ils  travaillent dur dans les champs

« Marthe,Marthes, tu t’inquiètes ..(Luc 10,41).

Ils veulent la  première place

comme Jacques et Jean

La mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande. Il lui dit: Que veux-tu? Ordonne, lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche.…(Mtt 20,20)

Comme Pierre

Pierre,  lui dit: Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi; qu’en sera-t-il pour nous? Mtt 19,27

**

Au ciel

tout est grâce

Il n’y a pas de premier et de dernier 

tous nous sommes pécheurs .Tous nous serons justifiés par grace

c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. (Eph 2,8)
**

Toi ,mon enfant

Le père répondit : “Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé !” »

Su terre

c’est une grâce  que d’avoir la foi

Comme il est bon de  croire !

Quelle joie !,Quel bonheur !

Pourquoi être grincheux ? 

Jeudi de la 2é semaine de carême . Le riche et Lazare (Luc 16, 19-31)

1 mars, 2018

En ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens : « Il y avait un homme riche, vêtu de pourpre et de lin fin, qui faisait chaque jour des festins somptueux. Devant son portail gisait un pauvre nommé Lazare, qui était couvert d’ulcères. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères. Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui. Alors il cria : “Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise. – Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienne. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance. Et en plus de tout cela, un grand abîme a été établi entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous.” Le riche répliqua : “Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. En effet, j’ai cinq frères : qu’il leur porte son témoignage, de peur qu’eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture !” Abraham lui dit : “Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent ! – Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.” Abraham répondit : “S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.” »

 

3 interprétations

Lazare

Lazare, qui était couvert d’ulcères.l aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche  mais les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères.

Il faut aider les pauvres

les SDF ,les migrants

cela va de soi !

C’est humain

pas besoin d’être chrétiens pour agir ainsi

Il suffit d avoir du cœur et de se comporter en homme

**

Les scribes

S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.

Jésus s’adresse aux non croyants

Il est ressuscité le 3é jours

mais on y croit pas !

**

Abraham

Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui. Alors il cria : “Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise. – Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienneLe dialogue entre

Voici la partie la plus longue du récit

C’est à peine si on avait parlé des souffrances de Lazare

 

Lazare-er-Abraham

Ici Abraham le père des croyants est au centre

il accueille Lazare comme son enfant

**

Lazare nous apparaît  humble et confiant  

un vrai fils d’Abraham

espérant contre toute espérance ,il  crut (Rom 4,18)

 **

Un vrai pauvre selon Dieu

humble et confiant  

Bienheureux les pauvres  ,le royaume des cieux est à eux (Mtt5)

**

 Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance.

La  foi est source de paix

Lazare  repose prés d’Abraham

**

tandis que le riche

orgueilleux

arrogant

sans foi ni loi

se retrouve dans la détresse

**

La Foi

Sans la foi, sans l’amour , sans la paix

 c’est l’enfer dès ici bas

**

S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes,… ils ne seront pas convaincus

Pour obtenir cette foi il faut lire les Ecritures

**

Ne serait il pas mieux d’appeler cette parabole

Abraham et Lazare ?

 

 

Luc (2, 36-40) : Anne la Veuve du temple

30 décembre, 2017

En ce temps-là, quand les parents de Jésus vinrent le présenter au Temple, il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de 84 ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

 **

Anne

Qui est cette femme

une vieille femme

qui a été mariée 7ans

puis veuve  pendant  84 ans c’est-à-dire 12 fois 7ans ?

**

Que nous cachent ces chiffres ?

Les rabbins puis saint Augustin  aiment jongler avec les nombres    

Jonglons avec eux

pour comprendre qui est Anne

qui veut dire « miséricorde »

**

Anne est mariée 7ans

Elle est aimée de Dieu  

comme  Eve que Dieu admira

le 7è jour de la création  

et il vit que cela était  très bon’

**

Puis pendant 12 x 7 ans

Cette femme eut 12 enfants

ce sont les enfants d’Israel

les enfants de l’ancienne alliance

**

L’ancienne alliance

Cette veuve est donc l’image de l’ancienne alliance

l’image du peuple d’Israel  qui attend pendant des années la venue d’un sauveur

**

La venue de l’enfant Jésus dans le temple

c’est la fin de l’ancienne alliance  

Une voix dans Rama s’est fait entendre,des pleurs et une longue plainte :c’est Rachel qui pleure ses enfants
et ne veut pas être consolée
,
(Mtt2,18)

Cliquez ICI 

C’est fini !

Désormais commence la nouvelle alliance  

 

Noel-l'enfant-grandissait

La nouvelle alliance

Les enfants de Rachel sont morts

Anne est veuve

Commence la nouvelle alliance

avec Jésus le nouveau né

et la nouvelle église se s’arrêtera plus de grandir  

L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

 

Luc (19, 41-44) : Tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait.

23 novembre, 2017

En ce temps-là, lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant : « Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux. Oui, viendront pour toi des jours où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ; ils t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »

 **

Jérusalem  

Ville de la paix (Shalom)

Ville du temple

Ville des hommes de foi  

**

 Avons nous vraiment cette foi qui donne la paix ?

car la foi est source de paix

**

Foi des philosophes

Non une foi intellectuelle

Non une foi raisonnée

Non la foi des philosophes

la foi « dans le grand horloger » de Voltaire  

« Je crois  parce que ..

« Je crois parce que  la création est belle

« Je crois parce l’enseignement de Jésus transcende toute sagesse humaine

**

Foi vécue

mais une foi vécue

la foi de l’amoureux qui croit en la présence de Dieu en tout temps

« je crois qu’il est là..

y compris et peut être surtout

là où il y de la souffrance

**

La foi de Marie   

en l’enfant Jésus toujours là

la foi de Marie au pied de la croix

Sa foi paisible le jour de Pâques

**

Jésus pleure

lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle,

Jésus pleure 2 fois

quand Lazare meurt  

et devant Jérusalem

(Seulement selon l’évangile de Luc )

 

Dieu-te-visite

Il pleure car nous  ne croyons pas en sa présence

parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »

Nous ne croyons pas vraiment en son amour

nous ne croyons  plus quand tout semble aller  mal autour de nous

nous ne croyons plus quand nous souffrons

Nous ne croyons plus  car nous ne prions plus

« ma maison est une maison de prière et vous en en avez fait un repaire de brigand »(Luc 49,46)

**

et ce manque de foi est la vraie source de tous nos malheurs

tes ennemis t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, 

Luc (14, 25-33) : Porter sa croix

8 novembre, 2017

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple.Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui : “Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever !”  Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ? S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander les conditions de paix.Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

 **

La famille

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple.

Il n’est pas question de renoncer à son père ou à sa famille

Jésus ne peut pas nous demander cela

c’est contraire au 5é commandement

« honore ton père et ta mère »

Une mère qui n’aime pas son enfant est une mère indigne  

**

 Il  n’est donc pas question de renoncer à un tel amour

mais de préférer  un amour encore plus grand

plus universel  

Etendre cet amour à la famille humaine  réunie autour d’un seul père

avec Jésus notre frère

le plein accomplissement de la loi  c’est l’amour (Rm 13,10)

**

La tour

Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ?

La tour c’est cette nouvelle maison cette nouvelle famille qu’il faut réunir

Sommes nous capables de bâtir une telle tour ?

Non ! évidemment

d’où la nécessité de s’asseoir  

pour fortifier notre foi  notre amour du Christ

Il faut fréquenter le Christ par la prière ,la lecture des évangiles

car « loin des yeux ,loin du cœur » 

 

Porter-sa-croix

Porter sa croix

celui  qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple.

la croix ce n’est pas souffrir, c’est combattre

c’est s’offrir ,c’est aimer 

Jésus porte sa croix pour sauver le monde

avec lui il faut combattre

et non se lamenter comme les femmes sur le chemin de la croix

ne pleurez pas

en avant ! courage !

pour sauver le monde

 **

Le combat

Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ?

Il faut lutter

d’abord contre notre propre égoïsme ,notre manque de generosite

notre peu de foi  

combattre quand on est fatigué ,découragé ,déprimé ,las

combattre pour aider les plus faibles …

mais en sommes nous capables?

 **

De  nouveau il faut s’asseoir

demander l’aide du saint Esprit 

pour quil nous fortifie  

nous avons besoin de lui   

 

Luc (14, 12-14) : 3 repas de Jésus selon Luc

6 novembre, 2017

En ce temps-là, Jésus disait au chef des pharisiens qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi te rendraient l’invitation et ce serait pour toi un don en retour. Au contraire, quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

**

Luc a rassemblé  en un seul chapitre ,3 récits qui ont lieu au cours d’un repas

Jésus était rentré chez un pharisien  le jour du sabbat pour prendre son repas

et guérit un malade (Luc14,1)

Cette  épisode a lieu  selon les autres évangélistes  dans une synagogue

**

Puis Luc donne une parabole sur le choix  des places  (seulement dans luc) Luc (14,7-12)

une autre sur le choix  des invités (seulement dans Luc ) (Luc 14,12-15)

et enfin la parabole  sur les invités qui se dérobent  (Luc 14,15-25)

 

les-repas-de-jésus

Le festin

On est tous invités à ce repas

c’est le festin du royaume

un festin réservé aux pauvres  

**

Luc est l’évangile des pauvres

 invites des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles

Cliquez ICI   

**

Les Béatitudes

heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes.

Peu importe la reconnaissance !

Peu importe les remerciements !

Seul compte l’amour de Dieu

seul compte la grâce divine   

Heureux ceux qui n’ont faim que de Dieu

Cliquez ICI

12345...20