Archive pour la catégorie 'Evangile de LUC'

Luc (14, 25-33) « Celui qui ne renonce pas à tout…ne peut pas être mon disciple »

6 novembre, 2019

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple.Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui : “Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever !” Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ? S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander les conditions de paix.Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

 **

Aimer

Le premier commandement,

le seul

aimer  le Christ et nos prochains

plus que nos parents  ,nos frères et sœurs

plus que soi même

s’oublier !

 

Luc-renoncer

 

On le dit a la légère 

que ta volonté soit faite

C’est vite lu …C’est vite dit

et puis on oublie

 

porter sa croix

OK !

On le dit..et on passe

On est des hypocrites… des menteurs

**

Humilité 

Porter la croix des autres

les écouter

les comprendre 

soyons humble

On ne le fait pas

on essaye même pas de le faire

des mots …..

 

Comment donc  bâtir une tour

non la tour de Babel , de la haine , mais la tour de l’amour ?

Comment faire la guerre contre le mal ?

 

Il faut s’asseoir

souffler un peu

pour recevoir le souffle de Dieu

ce souffle de la pentecôte

**

c’est évident ! c’est primordiale

on a besoin de ce souffle

On a besoin de l’Esprit de Dieu

sans lui Lui ,on ne peut rien

 

Les apôtres ,avant la pentecôte se sont assis

ils ont prié

ils ont relu les écritures

et ils ont bâtit l’église

 **

Soyons comme Marie

elle s’est assisse ,elle a prié

et l’Esprit l’a recouverte de son ombre

elle est devenue la mère de l’église et a écrasé la tête du serpent  

Luc (13, 18-21) : Le grain de moutarde et le levain

29 octobre, 2019

Le règne de Dieu  est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. »

 

Luc-le-grain-de-moutarde--e

 

Le grain

Un petit grain de moutarde  

Petit ,petit

la richesse des pauvres

la richesse des humbles

Bienheureux les pauvres ,ils obtiendront  le royaume de Dieu  

**

Un petit peu de foi ,

un peu de confiance

et vous déplacerez des montagnes (Mtt17, 20)

**

Croire

Espérer

Vivre  

Et nous porterons des fruits

Les fruits de l’Esprit

 La joie,la paix , la patience…(Gal 5)

**

Croire

et nous chanterons

comme les oiseaux  du ciel

et les anges de Noel

Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime

**

Le levain

Jésus  dit encore : « À quoi pourrai-je comparer le règne de Dieu ? Il est comparable au levain qu’une femme a pris et enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »

 

Le levain …c’est l’Esprit Saint

Sans lui nous ne pouvons rien

Il est le souffle des origines qui a donné la vie  

Le souffle de l’annonciation qui nous promet le pardon

Il est le souffle qui nous promet l’adoption et la rédemption

 nous avons commencé à recevoir l’Esprit Saint, mais nous attendons notre adoption et la rédemption de notre corps. (Romains 8, 22)

ce sera le régne de Dieu

 

30é Dimanche ordinaire C : Le publicain (Luc 18,9-14)

27 octobre, 2019

En ce temps-là, à l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : “Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.” Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : “Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !” Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »

 

30é-dimanche

Le publicain

Il n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ;

C’est lui le saint

Il ne se vante pas

Il sait qu’il a tout reçu de Dieu

Non seulement il n’a pas rendu grâce

mais Il a péché

Il est le saint

 

Il baisse les yeux

Il a besoin de Pardon

Il a besoin de Dieu

Il est pauvre de Dieu

Bienheureux les pauvres ils verront Dieu

**

c’est lui qui était devenu un homme juste

Il est saint 

Justifié non par ses œuvres mais par sa foi  

Justifié par la mort du sauveur

**

Lecture 1  Ben Sira (35, 15‑22)

La prière du pauvre traverse les nuées ; tant qu’elle n’a pas atteint son but, il demeure inconsolable. Il persévère tant que le Très-Haut n’a pas jeté les yeux sur lui,

 La prière du publicain est celle du Christ

qui sur la croix a pris tous nos péchés

Il crie

Il persévère

reste inconsolable

Père pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font

**

Humble et pauvre

Mais confiant   

le publicain ne levait pas les yeux au ciel   

Il désirait  de tout son cœur, de toute son âme

que le père jette sur lui un regard de tendresse et de miséricorde 

le regard du père de l’enfant prodigue  qui lui ouvre les bras

Le regard du père sur son enfant

« Celui qui n’est pas comme un enfant ne peut rentrer dans le royaume des cieux »

« Celui cxi est mon fils bien aimé »

 **

Lecture 2 :Tim. (4, 6‑18)

J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, .. la remettra en ce jour-là,  à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse.

 Ce jour là

Le jour du grand rassemblement

le jour du jugement

Dieu se manifestera, à Zachée , Madeleine à tous les publicains repentis

non à cause de leurs œuvres

mais à cause de leur foi, leur humilité, leur confiance   

 

Ils comprendront que la gloire  de Dieu

ne de manifeste pas dans la puissance

mais dans l’amour divin

manifesté au Golgotha

et que seule  Marie avait vu

en restant debout

au pied de la croix   

Luc (13, 1-9) : La Tour de Siloé

26 octobre, 2019

Un jour, des gens rapportèrent à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer, mêlant leur sang à celui des sacrifices qu’ils offraient. Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ? Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. »Jésus disait encore cette parabole : « Quelqu’un avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas. Il dit alors à son vigneron : “Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le sol ?” Mais le vigneron lui répondit : “Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.” »

  

l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer,

Quand donc arrêterons nous les massacres

la guerre en Syrie  au Yemen ..au Mali ?

Quand arrêterons nous de faire des armes

en France ,en Amérique , en Russie ?

violence ,manifestations.. attentats ..

Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même.

 

Luc-Tour-de-Siloé

 

 Les  dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé,

Quand donc arrêterons nous de bâtir des tours,, des murs , des camps , des barbelés

pour éloigner les pauvres, les émigrés,les étrangers …

 S vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. »

**

Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. … t : “Maître, laisse-le encore cette année,

Dieu est Bon

Dieu est patient

Dieu est « notre père »

Il est patient il est amour

Aimons !

Luc 12( 54-59) : Savez vous interpréter les signes ?

25 octobre, 2019

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu’il va pleuvoir, et c’est ce qui arrive. Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu’il fera une chaleur torride, et cela arrive. Hypocrites ! Vous savez interpréter l’aspect de la terre et du ciel ; mais ce moment-ci, pourquoi ne savez-vous pas l’interpréter ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ? Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin mets tout en œuvre pour t’arranger avec lui, afin d’éviter qu’il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre à l’huissier, et que l’huissier ne te jette en prison. Je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier centime. »

 **

Les signes

Ce moment-ci, pourquoi ne savez-vous pas l’interpréter ?

Que de signes venus du ciel !

les voyons nous ?

les comprenons nous ?

 

Luc-les-signes

 

Quand on voit le soleil on dit     qu il fera beau

Mais on oublie d’y voir un signe de Dieu

 

Le soleil c’est un signe de la splendeur de  Dieu

Les fleurs  sont des signes de sa beauté  

Les hommes  des signes de sa Sagesse

Sachons lui rendre grâce

Il nous a créé

**

Que de signes dans notre vie !

Apprenons à les voir,dans les événements de chaque jour

Il nous comble de bienfaits…la vie ,l’amour  

Il nous réjouit la jeunesse ..les enfants ..la famille ..que du bonheur !

Puis vient l’épreuve , de longues maladies ,des séparations , des échecs  des ruines

Le temps de prouver notre foi et notre amour  

 **

Que de signes dans le monde !

La pollution ,le  changement climatique

Autant de signes qui nous poussent à changer de vie

moins consommer !

moins gaspiller !

Qu’est ce qu’on attend !

nous sommes vraiment aveugles et sourds

**

L’afflux des émigres

Mieux partager

Mieux accueillir  

Qu’est ce qu’on attend !

Dans le bus l’émigré qui te regarde  avec des yeux si tristes …c’est Dieu qui te supplie

**

Les injustices  

Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste

Que d’injustices !

D’où les gilets jaunes

les  manifestations dans les rues des capitales du monde enteir

A Hongkong ..en Algérie  Liban ,Chili..  Venezuela …Bagdad …

Et encore   et encore ..

 **

 Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin mets tout en œuvre pour t’arranger avec lui,

Dialoguons

écoutons nous

partageons

Luc (12, 49-53) : Le feu sur terre

24 octobre, 2019

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême, et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli ! Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division. Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »

**

Du feu

 

Luc-le-feu

 

Je suis venu apporter un feu  et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé !

Un feu qui brûle

un feu qui frappe

un feu divin  

un feu qui nous illumine

un feu qui nous enseigne  

Le feu de l’amour !

**

Un baptême

Je dois recevoir un baptême, et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli !

L’eau qui purifie

L’eau qui  justifie

Qui fait de nous  tous des fils  

« Celui-ci est mon fils bien aimé » ..

**

La division

Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre

Que de tristesse !

Que d’angoisses

Que d’hommes ,femmes, enfants qui rejettent Dieu

Malheureux êtes vous

Vous les riches qui n’ont pas besoin de Dieu

Ce sera l’enfer sur terre !

**

Où sont donc les croyants qui mettent leur confiance en Dieu

Bienheureux vous les pauvres…les doux …les pacifiques ..

 Mais un jour

Nous serons tous enfin  rassemblés

Et nous chanterons autour de l’agneau de Dieu  qui est mort pour nous

Ce sera le bonheur éternel ! 

28è dimanche ordinaire (C) : Rendre grâce (Luc 17, 11‑19)

13 octobre, 2019

En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » À cette vue, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés.L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain. Alors Jésus prit la parole en disant : « Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ? Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. »

 **

La lèpre

la lèpre c’est le péché

un péché qui nous ronge

un péché qui enlaidit notre visage de fils de Dieu

un péché qui nous éloigne de nos prochains

 **

« Allez vous montrer aux prêtres

Allons au temple

Avouons !

Nous sommes tous pécheurs  

Avouons nos  péchés ,nos faiblesses ,

nos manques de foi ,qui nous éloignent de Dieu

nos manques d’amour qui nous éloignent des autres

avec humilité et confiance

**

Avouons

devant la croix

en regardant le crucifié  

mort pour nos péchés

c’est lui qui nous purifie

 

Va ! ta foi t’a sauvé

regardons le avec confiance

avec foi  

« c’est la foi qui nous justifie »  (St Paul)

 

Dimanche-28

 

la  face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce.

Surtout  rendre grâce !

Dieu sur la croix

quelle grâce !

Dieu qui pardonne

quelle grâce !

quel  amour  !

 **

lecture 1 : 2 Rois (5, 14‑17) Naaman

En ces jours-là, le général syrien Naaman, qui était lépreux, descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois, …… Il fut guéri et déclara : « Désormais, je le sais : il n’y a pas d’autre Dieu, que  celui d’Israël !

Un Dieu de bonté  

un Dieu qui fait grâce

 un Dieu qui sans cesse pardonne  

Comment ne pas lui  rendre grâce ?

**

 Naaman dit alors : « Permets que ton serviteur emporte de la terre de ce pays autant que deux mulets peuvent en transporter, car je ne veux plus offrir ni holocauste ni sacrifice à d’autres dieux qu’au Seigneur Dieu d’Israël.

Comment ne pas le remercier en lui offrant des biens de la terre en abondance

cette terre qu’il nous a donné gratuitement  pour que ne en prenions soin

et que nous la fassions fructifier  

**

Lecture 2 : 2Tim. (2, 8‑13)

Bien-aimé, souviens-toi de Jésus Christ, ressuscité d’entre les morts, : voilà mon évangile. On n’enchaine pas la parole  de Dieu .. C’est pour lui que j’endure la souffrance,…: Si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons.

Rendre grâce !

Le christ est mort pour nous

Rendre grâce en acceptant de mourir pour lui, avec lui  

avec Lui nous revivrons

avec Lui  nous nous lèverons

**

La foi

la foi est source de force

la fou est source de paix

 **

le lépreux est reparti … debout !

Naamam est reparti …Joyeux !

En paix, Paul a accepté d’être enchainé

Luc (10, 17-24) : Evangile de la joie ,des petits , de la prière

5 octobre, 2019

 En ce temps-là, les 72 disciples que Jésus avait envoyés revinrent tout joyeux, en disant : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom. » Jésus leur dit : « Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair. Voici que je vous ai donné le pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et sur toute la puissance de l’Ennemi : absolument rien ne pourra vous nuire. Toutefois, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. »À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

 **

L’évangile de Luc

dans ce texte ,on retrouve tout le message de Luc

 

Luc-la-joie

La joie

les 72 disciples revinrent tout joyeux,

la joie d’annoncer a bonne nouvelle

et la victoire  du bien sur le mal

« Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair

l’enfant prodigue  ,Zachee , le bon larron sont pardonnés

**

L’espérance

ouvrons les yeux !

trop souvent  on ne voit que le mal dans le monde

le bien est caché

la charité ne se vante  pas (Paul)

l’amour et la générosité des petits est cachée

**

Les petits et la prière

ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits

Luc l’évangéliste des petits et de la prière  

la prière  des humbles des petits

le « Réjouis toi  Marie  

le magnificat

il s’est penche sur son humble servante  ..

le benedictus

toi petit enfant tu sera appelle prophet du tres haut

 

Jésus exulte de joie comme Maire

il ne cesse de louer son pére  

 c’est la joie !

réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. »

c’est la joie !

Un  jour nous serons tous réunis avec lui autour du père  

 personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »

**

 « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! 

Luc (7, 36-50) : Elle a montré beaucoup d’amour !

19 septembre, 2019

En ce temps-là, un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table. Survint une femme de la ville, une pécheresse. Ayant appris que Jésus était attablé dans la maison du pharisien, elle avait apporté un flacon d’albâtre contenant un parfum. Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, près de ses pieds, et elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et répandait sur eux le parfum.En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse. » Jésus, prenant la parole, lui dit : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. – Parle, Maître. » Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d’argent, l’autre cinquante. Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait les lui rembourser, il en fit grâce à tous deux. Lequel des deux l’aimera davantage ? » Simon répondit : « Je suppose que c’est celui à qui on a fait grâce de la plus grande dette. – Tu as raison », lui dit Jésus. Il se tourna vers la femme et dit à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé de l’eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux. Tu ne m’as pas embrassé ; elle, depuis qu’elle est entrée, n’a pas cessé d’embrasser mes pieds. Tu n’as pas fait d’onction sur ma tête ; elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds. Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. » Il dit alors à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. » Les convives se mirent à dire en eux-mêmes : « Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? » Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »

 

la Loi ou la foi ?

**

Simon

un pharisien ..un homme de la  loi

Peu aimable

Tu ne m’as pas versé de l’eau sur les pieds ..Tu ne m’as pas embrassé ..

Or c’était la coutume  

Jésus le fera en invitant ses disciples au cénacle

Il n’invite pas Jésus par amitié

mais pour le juger ; le sonder ,l’interroger     

 **

Il doute

« Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche

Jésus est il vraiment  le messie ?,

**,

Il méprise !

Il saurait  ce qu’elle est : une pécheresse. »

Quel mépris !

le mépris d’un homme orgueilleux

qui juge, condamne , et ne veut pas pardonner

 

Luc-elle-a-montrè-beaucoup-

La femme

Elle est aimable  

elle m’as pas versé de l’eau sur les pieds ;

elle verse  du parfum

elle va jusqu’à sacrifier ses cheveux

 **

elle  ne doute pas

elle ne pose pas de questions

elle a écouté

Si elle est venue c’est parce qu’elle avait  entendu Jésus

elle avait été « touché « par sa parole

su la montagne des béatitudes

bienheureux les pauvres

le jour de la multiplication des pains

J’ai pitié de cette foule ,

Ecoutons nous sa parole ?

Sommes nous « touchés »

**

Elle est humble

Elle a conscience de sa faute

nous sommes tous pécheurs

avons  nous conscience de nos fautes

 quand nous manquons d’amour ou de foi

Bienheureux ceux qui pleurent  leur péché

ils seront pardonnés

 

Elle pleure aussi de reconnaissance et de joie

car elle se sait déjà pardonnée

**

Jésus

nous pose la question

Lequel des deux l’aimera davantage

Qui de Simon ou de la femme a fait le plus grand péché ?

est ce la femme ?

on ne sait pas qu’elle est sa faute ;

on ne le dit pas dans l’évangile

Peu importe !

elle aime et elle croit

ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour

 

Ce n’est pas elle qui se fait réprimander

c’est le pharisien  qui au nom de loi  condamne sans amour  

ne jugez pas, Vous  ne serez pas jugés

pardonnez et on vous pardonnera  77 fois 7 fois  

il y a plus de joie au ciel pour un seul pecheur qui se repend que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de repentir(luc 15n7)

 

et tandis que le pharisien et ses mais continuaient à rager

« Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? »

Jésus dit alors à la femme

: « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! » 

Mardi de la 24 é semaine ordinaire :Luc (7,11-17)

17 septembre, 2019

Evangile  (Luc ,7,11-17)

, Jésus se rendit dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu’une grande foule. Il arriva près de la porte de la ville au moment où l’on emportait un mort pour l’enterrer ; c’était un fils unique, et sa mère était veuve…. Voyant celle-ci, le Seigneur fut saisi de compassion pour elle et lui dit : « Ne pleure pas. » Il s’approcha et toucha le cercueil ; les porteurs s’arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi. »

 **

Luc-Ne-pleure-pas

Ne pleure pas

l’enfant est mort

le Christ est mort

le monde n’y croit plus !

 

On ne croit plus en l’évangile

les foules s’égarent telle la brebis perdue de l’évangile  

une foule sans pasteur

**

Non seulement la foule

mais nous aussi ,chrétiens  

parfois nous sommes fatigués , découragés  

Qui nous sauvera …qui nous guidera sur le chemin de vie ?

sinon le Christ

Allons lève toi

**

Luc

Levons nous !

 et écoutons le bonne  nouvelle annoncée par Luc

le médecin qui nous guérit et met du baume dans nos coeurs  

les pauvres seront rassasiés

les pécheurs   sont pardonnés

zachée,le bon larron ,la femme adultère  

« paix sur terre  aux hommes qu’il aime

**

Lecture : Paul  (1Tim 3, 1-13)

Bien-aimé  ..Le responsable doit être irréprochable, .. un homme sobre, raisonnable, équilibré, accueillant, capable d’enseigner,

Levons nous !

à la suite de nos responsables

débordants  de foi et d’amour  

des responsables pour  qui nous sommes des « bien aimé »

des responsables dévoués , zélés

J’’ai connu la fatigue et la peine,  souvent  les nuits sans sommeil, la faim et la soif, les journées sans manger, le froid et le manque de vêtements, sans compter tout le reste : ma préoccupation quotidienne, le souci de toutes les Églises. Si quelqu’un faiblit, je partage sa faiblesse ; si quelqu’un vient à tomber, cela me brûle. (2 Cor 11..)

 Parmi ses responsables

n’oublions pas de prier pour le pape

Qu’il soit vigilant  à l’ombre des ailes de l’Esprit  saint….

12345...22