Archive pour la catégorie 'Evangile de LUC'

Dimanche de la Sainte famille © (Luc 2, 41‑52)

30 décembre, 2018

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercherC’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu’        leur disait.Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes*

 

 La  Sainte famille  

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.

Une famille  en pèlerinage sur terre

de  passage dans un monde qui passe   

une famille qui va au temple rendre grâce à Dieu

qui nous promet une autre vie pour sa gloire

la vie éternelle !

Sainte-famille 

Une famille en marche avec d’autres familles

( paroiko = marcher ensemble )

**

Une famille humble

Au service des autres

En contact avec beaucoup d’amis

**

Une famille en recherche

ils firent une journée de chemin avant de le  chercher parmi leurs parents et connaissances

Une famille qui a aussi besoin des autres , de ses amis ,et même des incroyants

 pour trouver la Vérité

pour trouver le sauveur

l’enfant de Noêl  

la Vérité ,la lumière

**

ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.*

C’est dans le temple

C’est là où règne la paix

A Jérusalem (ville de la paix )

que l’on retrouvera plud facilment cette  vérité ,la lumière du monde

**

L’enfant

C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions

L’enfant ne doit pas se contenter  de la nourriture des parents

de la foi des parents

Ils doit aussi se nourrir de la parole de Dieu

chercher à son tour

interroger

méditer

Poser des questions  

**

 ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! 

Marie aussi posait des questions

toujours à la fois étonnée et ravie

**

Sans cette recherche personnelle

Sans se poser des questions

sur notre vie, sur notre avenir

sur notre passage sur terre

sur ce que nos devons faire

Comment croire et aimer ?

**

Comment découvrir le père ?

Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ?

Comment  connaître sa volonté ?

Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis

**

Une famille  en prière ,paisible ,confiante 

. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes

**

Lecture 1 : 1 Samuel (1, 20‑28)

Une famille comme celle de Samuel

Anne la mère de Samuel disait

 C’est pour obtenir cet enfant que je priais, et le Seigneur me l’a donné en réponse à ma demande. À mon tour je le donne au Seigneur pour qu’il en dispose. Il demeurera à la disposition du Seigneur tous les jours de sa vie. » .

**

Lecture 2 :1Jn (3, 1‑2).

Une famille où  régne l’amour des enfants de Dieu

 Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes.

Siméon et l’enfant (Luc 2, 22-35)

29 décembre, 2018

Les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

**

D’un côté ,un couple de jeunes

De l’autre, 2 personnes âgées Siméon et la prophétesse Anne

**

Un jeune couple

Les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur

Un couple joyeux

tout simple

discret  

qui vient  rendre grâce à Dieu  

pour l’enfant qui vient de naître

**

,Ils venaient  offrir  un couple de tourterelles ou deux petites colombes.

Une jeune couple qui offre un petit cadeau

C’est pas grand chose

C’est le geste qui compte

et le symbole

La colombe c’est la paix

La tourterelle  c’est la pureté

**

C’est la vie

l’espérance  

Le rêve

**

La vieillesse

Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint

Face au jeune couple

Simeon et Anne

qui ont toujours été à l’écoute de l’Esprit  

et qui terminent leur vie en paix

 

Siméon

Siméon avait reçu l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.

Il était  juste et religieux

Il a reconnu Dieu dans la vie de chaque jour  

dans l’humilité ,,la pureté d’un enfant

et dans la joie ,le dynamisme d’un jeune couple pauvre qui n’ a pas peur de l’avenir    

 Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole

**

Le combat

Ainsi va la vie

pour nous Tous

 

Le  combat pour vivre

Marie va souffrir

Marie sera blessée

 ton âme sera traversée d’un glaive –

** 

Le combat pour croire

Nous Tous nous devrons combattre pour garder le foi

. « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction –: ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

Le 24 décembre : Le Benedictus du petit enfant

24 décembre, 2018

Après sa vision dans le temple  Zacharie  est resté bouche bé,silencieux  

Cliquez ICI

**

Même le jour de la visitation il est resté silencieux  

pendant  ce temps,

il relit les Ecritures

il médite

il prie

 C’est par la grâce de l’Esprit Saint qu’enfin ,il comprend

Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit Saint et prononça ces paroles prophétiques

il se mit à chanter  

 

Benedictus

Benedictus

« Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui visite et rachète son peuple.

Béni soit il !

il vient !

il pardonne

Il chasse le mal

nous donne  force ,salut,amour

**

La force

il a  donné la force au jeune  David pour combattre Goliath   

Il a fait surgir la force qui nous sauve dans la maison de David, son serviteur, comme il l’avait dit par la bouche des saints, par ses prophètes, depuis les temps anciens :

le salut

salut qui nous arrache à l’ennemi, à la main de tous nos oppresseurs,

« Déployant la force de son bras » il chasse de notre coeur , les oeuvres de la chair : la haine la colère ,la jalousie …

l’amour

amour qu’il montre envers nos pères,

il nous donne les fruits de l’Esprit

**

La promesse

 mémoire de son alliance sainte ;

promesse faite à Abraham et à tous les croyants

serment juré à notre père Abraham de nous rendre sans crainte, afin que, délivrés de la main des ennemis, nous le servions dans la justice et la sainteté, en sa présence, tout au long de nos jours.

pour que nous soyons saint et immaculé dans l’amour  

 

petit enfant  

Toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; tu marcheras devant, à la face du Seigneur,

Zacharie était un prêtre  un homme sérieux, un  savant

il ne pouvait comprendre le message de l’ange

 « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. (Mtt11,25-27)

**

Il lui fallait un cœur d’enfant  

qui sache encore s’émerveiller  

**

et ce sera un petit enfant ,Jean, qui annoncera  

la force ,le salut ,l’amour ,le tendresse  de Dieu

 

« Laissez les enfants venir à moi, ….le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. » (Mc 10, 14b)

oui c’est la fête des enfants

non la fête des jouets ou du père Noel

Quelle horreur !

mais la fête , des cœurs purs , des innocents   

confiants et aimants

Ce sont eux les prophètes du très haut…ce sont eux qui marcheront à la face du Seigneur 

Soyons des enfant !

**

et tu prépareras ses chemins, pour donner à son peuple de connaître le salut par la rémission de ses péchés, grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu, quand nous visite l’astre d’en haut, pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort, pour conduire nos pas au chemin de la paix. »

il n’y pas que les mages ou les bergers qui partent annoncer la bonne nouvelle

il a y aussi les enfants au cœurs purs

qu’ils aient 10 ans ou 90 ans

  

Luc (18, 1-8) :le Juge

17 novembre, 2018

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabole  « Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : “Rends-moi justice contre mon adversaire.” Longtemps il refusa ; puis il se dit : “Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne, comme cette veuve commence à m’ennuyer, je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.” »Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice ! Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ? Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice. Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

 

Le juge

après nous avoir parlé longuement de la venue du fils de l’homme

Luc nous parle du « juge inique et de la veuve importune

**

ce juge est inique  

il ne respecte pas l’homme

il n’est pas à leur écoute

il en est pas ainsi de notre juge

qui est le fils de l’homme

 

Luc-le-juge

Le fils de l’homme

Il reviendra juger les vivants et les morts (Credo)

Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres: (Mtt25,31)

**

il respecte  les hommes

sans cesse à notre écoute  

près de nous

il entend nos prières  

il connait nos misères

il connait nos fautes

**

Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ?

Il écoute les humbles

les pauvres, les petits

les veuves importunes

les enfants prodigues  

les brebis perdues

Zachée et les publicains

Il ne méprise pas

il respecte

Mieux !

il aime

**

Le fils de l’homme

non seulement ne condamne pas

je ne suis pas venu pour condamner mais pour sauver…

le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés:

(Luc 5.24)

il nous justifie par sa mort

.il fallait que le Fils de l’homme souffrît beaucoup, qu’il fût rejeté par les anciens, par les prêtres  et par les scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour.(Luc 9,22)

**

Quel est donc ce juge qui nous aime tant?

Comme le serviteur d’Isaïe  

il prend sur lui nos châtiments

Qui aurait cru ce que nous avons entendu ?

il était sans apparence ni beauté qui attire nos regards,

son aspect n’avait rien pour nous plaire.

Méprisé, abandonné des hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance,

 il était pareil à celui devant qui on se voile la face ;

 et nous l’avons méprisé, compté pour rien.

En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé.

c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé,

 à cause de nos fautes qu’il a été broyé.

 Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui :

 par ses blessures, nous sommes guéris.

(Is 53)

**

si vraiment nous croyons en un tel amour

si vraiment nous avons confiance

 par la foi nous serons justifiés (Rm)

**

. Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

 

Luc (17, 26-37) : La venue du Fils de l’Homme

16 novembre, 2018

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme cela s’est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme. On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche et où survint le déluge qui les fit tous périr. Il en était de même dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais le jour où Loth sortit de Sodome, du ciel tomba une pluie de feu et de soufre qui les fit tous périr ; cela se passera de la même manière le jour où le Fils de l’homme se révélera. En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et aura ses affaires dans sa maison, qu’il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu’il ne retourne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Loth. Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l’une sera prise, l’autre laissée. Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l’une sera prise, l’autre laissée. » Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent : « Où donc, Seigneur ? » Il leur répondit : « Là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours. »

 **

La Vie

. On mangeait, on buvait, on prenait femme.., on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ;

Ainsi va la vie

métro boulot ..dodo

70 ans en fait le compte …80 ans est un exploit

comme dans la parabole des invites aux noces

nous sommes invités à vivre dans un autre royaume

**

Aux jours de Noé

au jours de Loth

les hommes avaient peur

d’être jugés et  condamnés

ce fut l’eau du déluge !

 ce fut le feu de Sodome !

Luc-fils-de-l'homme

le fils de l’homme

Ainsi le Fils de l’homme se révélera.

Nous attendons le fils de l’homme qui s’est livré pour nous

il est déjà venu  

Le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes; ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera(Mtt17,23. 

il vient encore tous les jours

pas seulement à la fin des temps

mais à chaque instant

sachons reconnaître les signes de sa présence

 même dans la souffrance

 **

Foi et amour

Où que nous soyons

Quoi que nous faisons  

celui qui sera sur sa terrasse,..ou dans son champ, qu’il ne retourne pas en arrière.

N’ayons pas peur !

détachons nous de tout ce qui n’est pas Dieu et sa volonté  

ayons confiance !

ne retournons pas en arrière

**

. Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l’une sera prise, l’autre laissée. »

L’une travaille avec amour

L’autre sans amour

**

Le corps

 Là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours. »

La vraie vie c’est la vie éternelle

la vie éternelle c’est qu’ils te connaissent toi le seul vrai Dieu (Jean 17)

quant au corps

Bof !

il passera

 

Luc (17, 1-6) : Le scandale !

12 novembre, 2018

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Il est inévitable que surviennent des scandales, des occasions de chute ; mais malheureux celui par qui cela arrive ! Il vaut mieux qu’on lui attache au cou une meule en pierre et qu’on le précipite à la mer, plutôt qu’il ne soit une occasion de chute pour un seul des petits que voilà.Prenez garde à vous-mêmes ! Si ton frère a commis un péché, fais-lui de vifs reproches, et, s’il se repent, pardonne-lui. Même si sept fois par jour il commet un péché contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : “Je me repens”, tu lui pardonneras. »Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! » Le Seigneur répondit : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : “Déracine-toi et va te planter dans la mer”, et il vous aurait obéi. »

 **

Voici  tout un programme pour les chrétiens  

Ne pas scandaliser ,pardonner ,avoir la foi

**

Le scandale

c’est la pierre qui fait trébucher

c’est entrainer les autres à faire le mal

Cliquez ICI

Le chrétien   doit être un exemple

un modèle

juste,

aimant

 il doit être accueillant, ami du bien, raisonnable, juste, saint, maître de lui. (Tite ,1,1-9)

 

Luc-Scandale

Un chrétien qui n’aime pas c’est un scandale

Lui même chutera à son tour

et s’enfoncera  dans les abîmes de la mort

avec un pierre au cou

**

Pardonner

comme le Christ est venu pour pardonner

le pardon est au centre de son enseignement

Jésus est « pardon »

la croix est le signe du pardon

« Père pardonne leur car il ne savent pas ce qu’ils font 

**

Le disciple doit donc être « pardon »

 porter sa croix c’est aimer,

c’est entrainer les autres à aimer   

c’est aussi pardonner

**

La foi

le Chrétien doit être attaché à la parole digne de foi, (Tite ,1,1-9)

Soyez saint  comme je suis saint

impossible !

Pardonner ?

impossible !

**

mais pour Dieu , tout est possible

si nous avons la foi

avec l’aide de l’Esprit Saint

nous déplacerons des montagnes  

les montagnes de la haine

les montagnes de notre égoïsme

les pierres qui nous entraînent

dans les abîmes de la mort

 

Luc (16, 9-15) :L’argent malhonnête

10 novembre, 2018

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est malhonnête dans la moindre chose est malhonnête aussi dans une grande. Si vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ? Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance, ce qui vous revient, qui vous le donnera ? Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »Quand ils entendaient tout cela, les pharisiens, eux qui aimaient l’argent, tournaient Jésus en dérision. Il leur dit alors : « Vous, vous êtes de ceux qui se font passer pour justes aux yeux des gens, mais Dieu connaît vos cœurs ; en effet, ce qui est prestigieux pour les gens est une chose abominable aux yeux de Dieu. »

**

L’argent malhonnête  

l’argent malhonnête

C’est  sûr !

l’adage populaire l’a toujours dit

l’argent ne fait pas le bonheur

mais ce peuple sage existe il encore ?

 

Luc argent-malhonnête

L’hymne à l’argent

Par peur de manquer

on est inquiet

avec de l’argent ,mais trop peu ,on est jaloux

avec trop d’argent, on fanfaronne

pour de l’argent  on cherche son intérêt

on s’irrite ,on fait le mal

c’est le contraire de l’amour

l’envers de l’hymne à la charité

L’amour prend patience, l’amour rend service,
il ne jalouse pas, il ne plastronne pas, il ne s’enfle pas d’orgueil,
..il ne cherche pas son intérêt,
il ne s’irrite pas, il n’entretient pas de rancune,
il ne se réjouit pas de l’injustice,(

1Cor 13,4)

L’argent  par essence est  malhonnête 

**

Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »

ceux qui sont avides d’argent se trompent de cible

le bonheur est en Dieu

Heureux  les pauvres

Ils n’ont besoin que de Dieu

« gagner sa vie » pour vivre … mais pas pour l’argent

A quoi sert de gagner l’univers si tu viens à perdre ton âme  (Mc 8, 36)

**

Malheureux vous les riches car vous avez votre consolation  (Luc 6,24)

Votre richesse elle est pourrie (Jc 5, 2)

Ce ne sont pas des malédictions

ce sont des constatations

c’est triste !

**

Faites vous  des amis

avec cet argent injuste que nous avons

faisons nous quand même des amis

en aidant ceux qui injustement n’en ont pas assez

 

Ne condamnons pas ceux qui se vantent de leur richesse

 Jésus  n’est pas venu pour condamner mais pour sauver (Jn 3,17)

**

Ils sont avides

Ils sont malins

Soyons aussi malins qu’eux !

mais pour faire le bien

non pour de l’argent

mais par amour

C’est la leçon de le la parabole de l’intendant malhonnête (Luc 16,1)

**

les pharisiens, eux qui aimaient l’argent, tournaient Jésus en dérision

Ce sont des notables

il ont les premières places

ils sont puissants

 

Ils se font passer pour justes aux yeux des gens,… mais Dieu connaît vos cœurs

Arrogants

ils se croient sincèrement  justes 

car ils suivent  la loi

vont au temple 

**

Pauvre homme !Ce soir même  tu mourras (Luc 12,13-21)

 

L’argent injuste

Comment peut on juger un homme d’après sa richesse  ?

Comment juger du prix d’un travail en fonction des efforts de celui qui l’accomplit ?

Pourquoi un homme qui travaille  dur dans un chantier reçoit moins qu’un fonctionnaire assis  dans son bureau

Que d’injustices  !

comment en juger ?

l’argent est malhonnête

Qui est le plus heureux ?

**

Luc

Il a  voyagé

dans  des villes commerçantes,,,à Antioche ,Philippe …

il est grec

il est docteur

il est instruit  

il est certainement l’évangéliste qui a réfléchit davantage sur ces injustices universelles dues à l’argent

Luc (14, 25-33) : Partir avec le Christ

7 novembre, 2018

De grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple.Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui : “Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever !” Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ? S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander les conditions de paix.Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

 

La famille  

Quitter son pays,  sa famille, ses habitudes pour partir à travers le monde

pour annoncer la bonne nouvelle

ce n’est pas la galère !

c’est une aventure

une aventure merveilleuse !

celle d’Abraham et des patriarches

 

Luc-suivre-le-Christ

La tour

Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ?

Ensemble bâtissons notre tour ,notre église  

la nouvelle famille où nous sommes tous frères et soeurs réunis autour d’un seul père

« Notre Père »

**

En entraînant d’abord nos proches ,nos parents nos amis

comme Paul qui entraîne sa sœur et  son neveu

comme Barnabé qui entraîne Marc

comme le diacre Philippe qui entraîne ses 4 filles

comme Paul encore qui entraîne tous les artisans avec qui il faisait des tapis

Lydie, Jason , Aquilla et Priscille…

autant de pierres pour bâtir notre tour

**

Assis

en commençant par s’asseoir

assis comme les foules qui écoute le Christ sur la montagne des béatitudes

assis comme  les foules qui ont partagé les 5 pains avec Jésus  

Notre force c’est la parole de Dieu

Notre force c’est le pain eucharistique

**

Notre force c’est la foi  

notre force c’est l’amour

« voyez comme ils s’aiment »

**

L’armée

Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, affronter l’autre

Partir et annoncer l’évangile

**

avec l’ aide de l’Esprit saint  

sans moi vous ne pouvez rien faire

c’est l’ Esprit saint qui convertit les cœurs

**

Allez ..pour demander les conditions de paix.

non pour faire le guerre

mais la paix  

Dans quelque maison que vous entriez, dites d’abord : “Paix à cette maison.” (Luc 10,5)

 

 

Luc (14, 15-24) : Venez ,tout est prêt

6 novembre, 2018

En ce temps-là, au cours du repas chez un chef des pharisiens, en entendant parler Jésus, un des convives lui dit : « Heureux celui qui participera au repas dans le royaume de Dieu ! » Jésus lui dit : « Un homme donnait un grand dîner, et il avait invité beaucoup de monde. À l’heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : “Venez, tout est prêt.” Mais ils se mirent tous, unanimement, à s’excuser. Le premier lui dit : “J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir ; je t’en prie, excuse-moi.” Un autre dit : “J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je pars les essayer ; je t’en prie, excuse-moi.” Un troisième dit : “Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne peux pas venir.” De retour, le serviteur rapporta ces paroles à son maître. Alors, pris de colère, le maître de maison dit à son serviteur : “Dépêche-toi d’aller sur les places et dans les rues de la ville ; les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux, amène-les ici.” Le serviteur revint lui dire : “Maître, ce que tu as ordonné est exécuté, et il reste encore de la place.” Le maître dit alors au serviteur : “Va sur les routes et dans les sentiers, et fais entrer les gens de force, afin que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon dîner.” »

 **

Luc

l’évangéliste des pauvres

Heureux les pauvres

Luc est le seul à raconter  histoire de la femme courbée depuis 18 ans

Cliquez ICI  

il est le seul  à encourager les petits à monter plus haut

Cliquez ICI

Il est le seul à nous dire d’inviter les pauvres à notre table

Cliquez ICI

Luc-Tout-est-prêt

Venez, tout est prêt

Chaque fois cela se passe au cours d’un repas

le symbole du partage

de l’union de la communion

**

Les satisfaits

.” Mais ils se mirent tous, unanimement, à s’excuser.

Ceux qui n’ont pas besoin de Dieu

Ils sont bien sur terre

ils ont tout ce qui leur faut

ils ont des biens

ils ont du travail

ils ont leur famille  

cela leur suffit !

« insensé, ce soir même tu mourras (Luc )

**

Les pauvres 

les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux, amène-les ici

Les petits  faibles, qui ont tant besoin d’un sauveur

ceux qui  manquent d’amour,  blessés, ,méprisés ,rejetés , :estropiés

Ceux qui sont dans les ténèbres : aveugles  

ceux qui chutent  les prostituées ,les voleurs ,les jaloux …::boiteux

ceux qui au plus profond d’eux mêmes ont besoin de Dieu

ceux qui prient et crient

Hosanna (Hochia ,Na) : Jésus vient  !

**

Va sur les routes et dans les sentiers,

ceux qui ont comprennent que le vie n’est qu’un passage

Ils sont en route vers un ailleurs

vers un sauveur qui les attend

Ils vont de l’avant !

«  espérant contre toute espérance » comme Abraham

**

 fais entrer les gens de force

Jésus prépare son festin  pour tous ceux là

qu’ils entrent !

qu’il viennent !

Pousse les !

Ils ont peur

Ils osent pas

convainc les !

Rends leur l’espérance

partage !

communie !

c’est pour eux que le Christ s’est fait  obéissant jusqu’ a la mort et  la mort de la croix(Ph 2,5-11)

Luc (14, 12-14) : Invite les « autres »

5 novembre, 2018

 Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi te rendraient l’invitation et ce serait pour toi un don en retour. Au contraire, quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Cette parabole se trouve seulement dans Luc

comme souvent  quand il est question des pauvres

**

Les amis

C’est trop facile de manger avec ses amis

d’être en communion avec eux

de partager avec eux

On est du même avis

,la  même  religion

On se congratule

On se comprend

On se vante

On critique les autres

On se moque

 

Luc-invitation

Les autres

Ils sont différents

Ils n’ont rien à te donner en retour

Ils sont aveugles et ne comprennent rien

ils sont estropiés et ne font rien

ils sont différents et  ne pensent pas comme nous

n’ont pas les mêmes coutume que nous

Ce sont des étrangers … étranges   

**

Le don

Nous aussi on a rien à leur donner

c’est Dieu qui donne tout

c’est Dieu qui les conduit

Qui sommes nous pour croire que nous pouvons les aider ?

Nous sommes pas meilleurs

nous ne sommes pas plus riches

nous sommes aussi aveugles et estropiés

**

la Démarche  

L’important

c’est la volonté de vouloir partager

être à l’écoute

aimer

et comme saint Paul le  dit aux Philippiens

 s’encourager avec amour ,être en communion dans l’esprit,  avoir  de la tendresse ,de la compassion…alors notre joie sera parfaite (Ph 2,1-4)

12345...22