Archive pour la catégorie 'Evangile de LUC'

Le 15 aout : Fête de Marie « pleine de grâce »

15 août, 2017

 

Fête de Marie

non la fête de la mère de Dieu

non la fête  de l’immaculée conception

cela c’est de la théologie

**

mais la fête de Marie

une fille de chez nous

la fille d’Anne et de Joachim  

qui la première monte au ciel

cela c’est l’évangile  

**

Réjouis toi ,pleine de grâce, le seigneur est avec toi.Tu es bénies entre toutes les femmes  

Dans son sillage

elle nous entraine  vers  le haut

vers le beau

vers la grâce

vers la joie

 

fra-angelico-couronnement-d

Cette salutation faite à Marie s’adresse maintenant à tous les croyants

« réjouissons nous, le seigneur nous comble de grâce »

sachons le remercier !

« Le Seigneur est avec nous » 

sachons le reconnaître !

« nous sommes bénis par Dieu »

croyons en son amour pour nous !

**

Victoire du bien

Lecture 1 : (Ap 11,19 ; 12, 1-6)

 Un grand signe apparut dans le ciel :une Femme, ayant le soleil pour manteau,la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles…..un grand dragon, rouge feu,avec sept têtes et dix cornes,…    Alors j’entendis dans le ciel une voix forte,qui proclamait : « Maintenant voici le salut, la puissance et le règne de notre Dieu,voici le pouvoir de son Christ ! »

C’est la victoire du bien sur le mal

de l’amour sur la haine

**

Victoire de la Vie

Lecture 2 (1 Co 15, 20-27a)

Le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis….   Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort,

Avec Eve nous avons connu la mort

avec la nouvelle Eve nous retrouvons la vie

**

Joie

Evangile (Lc 1, 39-56)

Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée…Quand Élisabeth entendit la salutation de Marie,l’enfant tressaillit en elle.

Joie de Marie qui court dans la montagne

Joie d’Elisabeth

Joie de Jean baptiste qui rit dans le sein de sa mère

Humour de saint Luc !

**

Magnificat

Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !  Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse

Marie est pleine de grâce

car elle est la plus humble

Elle sait,

Elle reconnaît que Dieu lui a tout donné

et plus elle le reconnait

Plus Dieu lui donne

en outre ,elle est la servante

**

Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !     Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent
.

Marie s’incline devant la puissance de Dieu  

et elle s’émerveille davantage devant son amour

**

Fille des hommes

Femme heureuse

avant l’heure elle fredonne le sermon des béatitude

il élève les humbles

bienheureux les pauvres

Il comble de biens les affamés,

bienheureux ceux qui ont faim

Bienheureux ceux qui ont soif de justice  
    Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
     

Les feux de la saint Jean .(Luc 1, 57‑80)

24 juin, 2017

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle. Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! » On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler. Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné. À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu. La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements. Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

 **

Le feu de la saint Jean

c’est le feu de Dieu

du jour le plus long de l’année

le feu de l’été  

**

C’est le feu du Sinaï

le feu qui a brulé Zacharie dans le Saints des saints

Zacharie  en fut si bouleversé

qu’il en est devenu muet

**

Le feu de la saint Jean

c’est le feu  de l’ amour

Zacharie l’ a compris

Il l’écrit

Son nom est « Jo Hanne »

c’est-à-dire  

«  Dieu est miséricorde

**

Dieu brûle d’amour

Il est miséricorde

Jeudi de Pâques .Le repas au poisson ICTUS : (Luc 24, 35-48)

20 avril, 2017

En ce temps-là, les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux. Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : “Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes.” » Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. À vous d’en être les témoins. »

**

Ce récit  se trouve que dans Saint Luc

Il diffère de celui de Jean lorsque Jésus se montre aux 11

où il est surtout question des portes fermées et de la venue de l’esprit  (Jn 20,10  )

**

Ce récit  ressemble plutôt au récit des disciples d’Emmaüs

C’est une sorte de doublet  

Cliquez ICI 

**

Dans les 2 récits

Luc insiste

sur le manque de foi des disciples

sur le repas

sur  l’explication des Ecritures  

**

La foi

Jésus lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ?

Les disciples n’y croient pas vraiment  

Ce n’est pas vraisemblable  

Ils n’ont pas cru Marie Madeleine  

Ils n’ont pas  cru Pierre

Ils n’ont pas cru les disciples d’Emmaüs

et maintnenant  que Jésus est là

ils n’y croient toujours pas

**

Et nous ?

Est ce que nous y croyons vraiment ?

Jésus est là avec nous !

On pense  à lui

On le prie

On le vénère  

comme un personnage du passé

non  pas comme un ami qui est présent

**

La présence de Jésus   

 Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds

Il est là avec nous

en tant qu’homme

un homme de chair  

Ce n’est pas un esprit

**

Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement

mais comment est il là ?

C’est étonnant !

et nous sommes nous même étonnés

Comment cela peut il se faire ?

N’essayons pas d’imaginer !

N’essayons pas de comprendre !

Ayons  la foi

Il est là !

Quelle joie !

**

Le repas   

 Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux.

Le poisson est  désormais le signe de cette présence  pour les premiers chrétiens   

On le retrouve partout dans les catacombes

 

ICTUS

Le poisson se dit en grec « ICTUS »

I: Jésus, C: Christ,  T (Theos) Dieu, (Uios) fils, S ; Sauveur

oui il est là !

 **

L’explication des Ecritures

 Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour,

C’est le kérygme !

la foi des premiers chrétiens 

Mercredi de Pâques :Les disciples d’Emmaüs .Croire et aimer c’est vivre (Luc 24, 13-35)

19 avril, 2017

Deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé. Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. Jésus leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit : « Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci. » Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple : comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau, elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. »

**

Pâques  c’est Vivre !

Les disciples sont troublés

leur foi est mis à l’épreuve

ils ne comprennent pas

Découragées, déçus

ils s‘en retournent chez eux

**

Mais c’est Pâques

jour de la résurrection

**

La résurrection c’est vivre  

Vivre c’est croire !

vivre c’est aimer !

 

Emmaüs--Vivre

Croire, c’est Vivre  !

Il leur dit alors : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? » Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait.

Esprits sans intelligence ! 

Il est grand temps de renouveler notre foi

de la purifier

**

Comme on est lent à croire !

L’évangile c’est la croix !

L’évangile c’est le don

Ce qui s’est passé  à Jérusalem et sur le calvaire

ce n’est pas un échec !

c’est une victoire

la victoire de Dieu

la victoire de l’Amour

Le  pardon !

Le salut !  

jour de joie et d’allégresse

**

Aimer c’est vivre !

Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux.
Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards.

Pâques  

c’est une vie nouvelle

la nouvelle alliance scellée dans le sang du Christ  

le règne de l’amour

le règne du partage

**

Le cœur brûlant

Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? »..

**

Vivre, c’est aimer

c’est avoir  du coeur

c’est  être avec le Christ

« reste avec nous »

**

À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre» À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain

Vivre ,c’est partager le pain avec tous nos frères

**

La messe

Cliquez ICI 

25 Mars : Fête de l’annonciation

25 mars, 2017

L’Annonciation

C’est la vierge qui enfante

Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel, car Dieu est avec nous. » Isaïe ( 8, 10)

Une vierge  immaculée ,belle, pleine de grâce qui enfante Dieu

Dieu parmi nous

Emmanuel 

Oh oui !qu’il en soit ainsi

Fiat !

Pourquoi ne pas y croire ?

 

Annonciation-Lippi

C’est le sauveur qui vient

le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. alors, j’ai dit : Me voici,je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, (He 10, 4-10)

Un sauveur parmi nous

le fils de Dieu

qui nous enseignera à vivre en frère et à dire le Notre père

Fiat !

Pourquoi ne pas le suivre ?

le monde serait tellement plus beau et l’humanité serait sauvée

**

C’est l’ange Gabriel qui nous illumine

 l’ange Gabriel fut envoyé par Dieudans une ville de Galilée, appelée Nazareth,  à une jeune fille vierge,

Cliquez ICI 

**

C’est l’esprit qui nous couvre de son ombre

 L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ;

Non seulement Emmanuel sera parmi nous

Non seulement  il sera Jésus  notre sauveur

 tu lui donneras le nom de Jésus.

mais encore l’Esprit soufflera sur le monde

Un rejeton sortira de la souche de Jessé, un surgeon poussera de ses racines. Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur, esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur...(Is 11, 1-2).

Fiat !

**

Jour de joie

Réjouis  toi ,pleine de grâce

jour d’espérance

en plein milieu du carême 

Jeudi de la 3é semaine de carême. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi (Luc 11, 14-23)

23 mars, 2017

En ce temps-là, Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et les foules furent dans l’admiration. Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges. En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement, auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

 **

Le 3é mardi du carême

les textes nous invitaient à pardonner 70 fois 7 fois  

aujourd’hui nous sommes invités à vivre en communion avec tous nos frères

Celui qui n’est pas avec moi est contre moi  

**

Baal le prince

certains d’entre eux dirent : « C’est par Belzébul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. »

Chez les phéniciens  Belzébul  veut dire « le Baal le prince »

que les juifs ont traduit ,grâce à un jeu de mot par « le seigneur des mouches »

**

C’est celui qui sème la zizanie

la division

Il est superbement « clivant » »selon le terme très utilisé en ce moment par nos hommes politiques

**

Le doigt de Dieu

Si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.

Saint Matthieu le dit

Si c’est par l’Esprit de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le Royaume de Dieu est arrivé jusqu’à vous.

(Matthieu 12.28)

Le doigt de Dieu c’est donc l’Esprit saint

qui donne des fruits savoureux

les fruits du jardin de Dieu

les fruits du royaume

amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi ;(Gal 5,12)

**

 La force

Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité

grâce à ces fruits l’homme est fort ,bien armé

Il ne craint rien  

Il vit en paix

**

 Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement, auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé

Sans l’Esprit ce n’est que ruine

et misère  

Fini la liberté !

Fini la dignité

Restent  les œuvres de la chair  

libertinage, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions, envie, beuveries, ripailles(Gal 5, 20)

 

Bloch--celui-n'est-pas-avec

La communion

 Celui qui n’est pas avec moi est contre moi

Etre avec le Christ

c’est être en communion avec nos frères

Etre avec le Christ

 c’est avoir le même père

**

 celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

Sans le christ

Sans Amour

notre vie est inutile  

**

Lecture :Jérémie (7, 23-28)

Voici l’ordre que j’ai donné à vos pères : « Écoutez ma voix : je serai votre Dieu, et vous, vous serez mon peuple

Ecoutons donc la voix du Seigneur

et soyons unis

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le ! » (Mtt 17,1-9)

L’enfant prodigue (Luc 15, 1-32)

18 mars, 2017

La Loi

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »

Les Scribes récriminaient

ce sont des mauvais coucheurs

des hommes de lois

des faiseurs de normes  

Les normes …les normes… les lois

**

Les Scribes sont coincés

Ils ont peur

ils manquent de confiance

ils manquent d’amour   

**

Au nom de la loi

ils ont perdus la liberté  des « fils de Dieu »  

**

La liberté

Nous voulons la liberté  

comme l’enfant prodigue

Peu importe la loi

faisons la fête

éclatons nous !

**

Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : “Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.” Et le père leur partagea ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre.

Oui soyons libres !

mais quelle liberté ?

L’enfant se trompe

la bonheur n’est pas dans la loi

mais le bonheur n’est pas non plus dans des plaisirs  égoïstes et effrénés

qui nous laissent affamés

**

Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien. Alors il rentra en lui-même et se dit : “Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim !

Que de déceptions

Que d’amertumes 

quand nous manquons d’amour !

Que de tristesses

quand on cherche le bonheur égoïstement !

**

Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.” Il se leva et s’en alla vers son père.

Seul le père peut nous donner le vrai bonheur

la foi ,la joie

« mon cœur n’est pas satisfait tant qu’il n’a pas trouver Dieu »(St Augustin)  

 

guernico-le-fils-aine-242x3

 Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : “Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.” Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.” Et ils commencèrent à festoyer.

Retrouver le père c’est retrouver la joie

Peu importe nos erreurs

Plus rien n’a d’importance

**

Quand on a retrouvé le père

quand on change vraiment de coeur

peu importe la loi

Ne compte plus que l’amour

l’amour de Dieu

l’amour de tous

et avec l’amour, le bonheur et la joie

**

L’ainé

Or le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait. Celui-ci répondit : “Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.” Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père sortit le supplier. Mais il répliqua à son père : “Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu as fait tuer pour lui le veau gras !”

L’ainé ne peut pas comprendre

il en est resté au niveau de la loi  

il agi selon la loi

la routine

le manque d’amour

Seulement la loi

Rien de plus !

Pas d’amour !

**

Le père répondit : “Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé !” »

Mais le père l’aime aussi

Cliquez ICI

Comme des agneaux au milieu des loups (Luc 10, 1-9)

14 février, 2017

En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson

 **

Dans un monde en pleine mutation

Dans une Europe en décomposition

Dans une église parfois divisée

la monde a besoin plus que jamais de missionnaires

qui  prêchent la bonne nouvelle

et qui annoncent la paix

** 

Des missionnaires

 Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups

Des hommes  de foi  

**

 Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin.

Des hommes humbles ,

et confiants  

Ils  n’ont pas besoin d’argent

ils font fi de « la Bourse »

ils se moquent  des ennemis   

mais ils sont confiants

car ils savent que le sauveur est là avec eux

**

Comme autrefois les patriarches

qui eux aussi sont partis  sur les routes du désert

et marchent vers la terre promise

« espérant contre toute espérance »

**

Des hommes de paix

 Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.”

S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté. Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.”

Et parce qu’ils sont des hommes de paix

possédés par l’Esprit de paix

ils donnent  la paix

et guérissent les cœurs blessés

La  foi et l’espérance sont des sources  de paix

 **

Le pape François

 

Pape-Francois

Parmi ces hommes de paix qui se retrouvent  comme des gens au milieu des loups

il y a le pape François

Parce qu’il  prêche la pauvreté ,la miséricorde, le pardon ,l’accueil des divorcée remariés

des loups  voraces l’attaquent

mais  tient !bout

**

Dernièrement, lors d’une rencontre avec des supérieurs religieux

interrogé sur la source de sa sérénité

le pape a répondu

A partir du moment où j’ai été élu ,j’ai eu un expérience trés particulière de paix profonde et elle ne m’a pas quitté …je ne peux pas l’expliquer (La civitta Cathollica n°4ooo)

comme saint Paul qui n’a pas pu expliquer sa vision

« Je connais un homme en Christ qui, voici quatorze ans – était-ce dans son corps ? je ne sais, était-ce hors de son corps ? je ne sais, Dieu le sait – cet homme-là fut enlevé jusqu’au troisième ciel. (2Cor 1,12)

Samedi de la 4er semaine de l’Avent : Benedictus !

24 décembre, 2016

Le Benedictus est le chant d’un prêtre vénérable  ,mais pécheur qui est d’abord resté « bouche bée » face au mystère et qui maintenant après un certain temps  chante les louanges du Seigneur

**

Un Seigneur qui nous sauve  

Un Seigneur qui inaugure une nouvelle alliance  

**

Evangile Luc (1, 67-79)

« Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui visite et rachète son peuple. Il a fait surgir la force qui nous sauve dans la maison de David, son serviteur, comme il l’avait dit par la bouche des saints, par ses prophètes, depuis les temps anciens

**

Il vient

Dieu soit béni  

il vient

le  roi fils de David  

il vient

Celui qui est annoncé par les prophètes

Celui que la Vierge attendait avec amour   

Celui que Jean baptiste annoncera  

il vient

celui que le monde des croyants accueillera

**

Le salut  

Salut qui nous arrache à l’ennemi, à la main de tous nos oppresseurs,

Libre !

Nous sommes libérés de nos fautes

Pardonné !

Réconcilié !

amour qu’il montre envers nos pères,

Aimé

**

Une nouvelle alliance

Mémoire de son alliance sainte ;

une alliance sainte

celle de la miséricorde

Cliquez ICI 

**

Serment juré à notre père Abraham de nous rendre sans crainte, afin que, délivrés de la main des ennemis, nous le servions dans la justice et la sainteté

le peuple d’Abraham

le peuple des croyants  

un peuple juste et saint  

**

en sa présence, tout au long de nos jours.

un  peuple qui marche en présence de Dieu

avec la nuée ou le feu qui précédait le peuple de Moïse en exode

un peuple en prière

un peuple vivant en qui vit le Christ

le corps du Christ  

**

Toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ;

un peuple humble  ,confiant comme un enfant

tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins, pour donner à son peuple de connaître le salut par la rémission de ses péchés, grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu, quand nous visite l’astre d’en haut, pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort, pour conduire nos pas au chemin de la paix. »

Un peuple missionnaire joyeux qui annonce la bonne nouvelle

la rémission des péchés

la tendresse annoncée par Osée

l’amour de l’époux du cantique des cantique   

l’astre d’en haut vu par Balaam

La lumière ,la vie ,la paix promise par Isaîe  

 

benedictus-Zacharie

 

Cette prière est vraiment

la prière d’un prêtre qui a médité  toute sa vie sur les paroles de l’Ecriture

la prière d’un prêtre qui est le pasteur des ses brebis

 et qui  tout en bénissant Dieu

s’adresse à son peuple

en lui rappelant toutes les promesses divines  

en commençant par celle de Nathan

 

Lecture : Nathan ;(2 Sam 7, 1-16)

Cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. »

Cliquez ICI 

 

Lundi de la 4er semaine de l’Avent : La prière de Zacharie

19 décembre, 2016

Il y avait, au temps d’Hérode le Grand, roi de Judée, un prêtre du groupe d’Abia, nommé Zacharie. Sa femme aussi était descendante d’Aaron ; elle s’appelait Élisabeth. Ils étaient l’un et l’autre des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur de façon irréprochable. Ils n’avaient pas d’enfant, car Élisabeth était stérile et, de plus, ils étaient l’un et l’autre avancés en âge.

Or, tandis que Zacharie, durant la période attribuée aux prêtres de son groupe, assurait le service du culte devant Dieu, il fut désigné par le sort, suivant l’usage des prêtres, pour aller offrir l’encens dans le sanctuaire du Seigneur. Toute la multitude du peuple était en prière au dehors à l’heure de l’offrande de l’encens. L’ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel de l’encens. À sa vue, Zacharie fut bouleversé et la crainte le saisit.L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. (Luc 1,5-25)

**

Quand on prie Dieu est là !

Dieu est présent

on est pas seul

On dialogue !

« Mettons nous en la présence de Dieu et adorons le »

**

En cette dernière semaine de l’avent

nous apprenons à prier

en présence de 3 justes

**

L’ange dit  à Marie

Réjouis toi Marie  

L’ange dit à Joseph

Ne crains pas de prendre Marie avec toi

L’ange dit à Zacharie

Ne crains pas Zacharie

**

Marie et Joseph croient

Zacharie doute  

**

et Nous ?

Quand nous prions

Croyons nous vraiment en la présence de Dieu ?

Savons nous vraiment l’écouter dans le silence ?

**

Tu seras dans la joie et l’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance, car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boisson forte, et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère ; il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ; il marchera devant, en présence du Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le coeur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. »

Zacharie doute

 

veronese-vision-de-zacharie-

Alors Zacharie dit à l’ange : « Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, en effet, je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. » L’ange lui répondit : « Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle

**

C’est cela la foi vécue

La foi n’est pas un raisonnement

La foi vécue c’est être en relation avec Dieu

La foi c’est accepter l’invraisemblable

accepter que Dieu se fasse homme ,

accepter  qu’une Vierge soit mère

accepter  la bonne nouvelle du pardon

accepter  que Dieu dans le silence  nous parle

tout cela est tellement invraisemblable

Oui vraiment notre foi est mise à l’épreuve  

**.

Mais voici que tu seras réduit au silence et, jusqu’au jour où cela se réalisera, tu ne pourras plus parler, parce que tu n’as pas cru à mes paroles ; celles-ci s’accompliront en leur temps. »
Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire. Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision. Il leur faisait des signes et restait muet. Lorsqu’il eut achevé son temps de service liturgique, il repartit chez lui. Quelque temps plus tard, sa femme Élisabeth conçut un enfant. Pendant cinq mois, elle garda le secret. Elle se disait : « Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi, en ces jours où il a posé son regard pour effacer ce qui était ma honte devant les hommes. »

**

Parce qu’on n’y croit pas

parce qu’on a pas vraiment la foi

notre témoignage est nul

nous restons muet

nous restons stériles  

 

12345...17