Archive pour la catégorie 'Evangile de MARC'

Marc (6, 17-29) : Je veux la tête de Jean

29 août, 2017

En ce temps-là, Hérode avait donné l’ordre d’arrêter Jean le Baptiste et de l’enchaîner dans la prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, que lui-même avait prise pour épouse. En effet, Jean lui disait : « Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère. » Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mourir. Mais elle n’y arrivait pas parce que Hérode avait peur de Jean : Or, une occasion favorable se présenta quand, le jour de son anniversaire, Hérode fit un dîner pour ses dignitaires, pour les chefs de l’armée et pour les notables de la Galilée. La fille d’Hérodiade fit son entrée et dansa. Elle plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. » Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c’est la moitié de mon royaume. » Elle sortit alors pour dire à sa mère : « Qu’est-ce que je vais demander ? » Hérodiade répondit : « La tête de Jean, celui qui baptise. » Aussitôt la jeune fille s’empressa de retourner auprès du roi, et lui fit cette demande : « Je veux que, tout de suite, tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut vivement contrarié; mais à cause du serment et des convives, il ne voulut pas lui opposer un refus. Aussitôt il envoya un garde avec l’ordre d’apporter la tête de Jean. Le garde s’en alla décapiter Jean dans la prison. Il apporta la tête sur un plat, la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère.Ayant appris cela, les disciples de Jean vinrent prendre son corps et le déposèrent dans un tombeau.

 **

 Il y  4 personnages dans cet évangile  

Qui sommes nous ?

 **

Hérodiade

Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mourir

C’est la haine

qui est mortelle 

Savons nous pardonner ?

Aimons nous ?

« pardonne nous comme nous pardonnons »

« père pardonne leur, ils ne savent  pas ce qu’ils font »

**

Hérode

il savait que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l’avait entendu, il était très embarrassé ; cependant il l’écoutait avec plaisir.

Il doute,  il est embarrassé

Avons nous,  comme lui, le plaisir d’écouter la parole de Dieu  ?

mais comme lui ,est ce qu’elle ne change rien dans notre vie ? 

Comme lui , avons nous des doutes ?

**

Salomé

 Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. »

Son nom veut dire « shalom » la paix

mais comment peut elle trouver cette paix

en étant jamais satisfaite ?

Elle « veut » pour elle 

et non la  volonté de Dieu

« Pére que ta volonté soit faite »

 

la-tête-de-jean

Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c’est la moitié de mon royaume.

Salomé est trompée !

Hérode ne peut réaliser sa promesse !

et que vaut son royaume  à coté  du royaume de Dieu

« Heureux les pauvres car le royaume des cieux est à eux »

 

Que de déceptions ici bas

« mon coeur n’est pas satisfait tant qu’il n’a pas trouvé Dieu » (Augustin )

**

Jean Baptiste

La force de la foi

Jean ne craint rien

Il croit

Il en donne sa tête à couper

 **

La force de la charité

Jean offre sa tête pour la justice   

Cliquez ICI 

Rendez- à César ce qui est à César , et à Dieu ce qui est à Dieu. » (Marc 12, 13-17)

6 juin, 2017

En ce temps-là, on envoya à Jésus des pharisiens et des partisans d’Hérode pour lui tendre un piège en le faisant parler, et ceux-ci vinrent lui dire : « Maître, nous le savons : tu es toujours vrai ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens, mais tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité. Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? Devons-nous payer, oui ou non ? » Mais lui, sachant leur hypocrisie, leur dit : « Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Faites-moi voir une pièce d’argent. » Ils en apportèrent une, et Jésus leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? – De César », répondent-ils. Jésus leur dit : « Ce qui est à César, rendez-le à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Et ils étaient remplis d’étonnement à son sujet.

**

Les pharisiens disent ..tu es toujours vrai

Ah !Les Pharisiens ,

Ah ! Les Hérodiens

Ils se  font doublement avoir

Ils veulent se moquer

et malgré eux proclament la Vérité

**

 tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens,

Jésus respecte tout le monde sans faire de distinctions

Il ne craint pas les « César » et les puissants

Il ne méprise pas les petits

Il les aime  Tous !

**

tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité.

Il nous enseigne la vraie voie

la voie de l’amour

**

Faut il payer  l’impôt ?

Evidemment Jésus est piégé

La question des pharisiens est viciée

Les chrétiens doivent ils faire de la politique

quitte parfois à se salir les mains  ?  

L’état doit il être laïc ?

 

Rendez-à-César

César  

« Rendez à César ce qui est à  César »  

C’est la vie de tous les jours

Oui ! il faut participer à la vie publique

**

Les chrétiens doivent en être  parti prenante  

pour qu’il y ait  plus de justice  

un pouvoir honnête

plus de fraternité

**

C’est évident

Les chrétiens doivent être le levain dans la pâte (Mtt 13, 33)

par notre façon de vivre

de partager d’aimer

généreusement sans chercher son propre intéret

c’est le premier  commandement, le devoir de charité

 la charité est serviable ; elle n’est pas envieuse ; la charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas ; (5) elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ; (6) elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa joie dans la vérité   1 Cor 1 »,1-13)

 **

Dieu

« et à Dieu ce qui est à Dieu. »

N’oublions pas Dieu

Louons le

Rendons grâce

il nous a tout donné

la vie l’amour …

**

Comme les apôtres  le jour de la pentecôte

laissons souffler le vent de l’Esprit  dans nos cœurs  

et parlons avec des langues de feu  

le langue de l’amour

**

Alors nous servirons à la fois Dieu et César  

Les pharisiens et  les hérodiens restèrent la bouche bée

La pierre rejetée est devenue pierre d’angle ( Marc 12, 1-12)

5 juin, 2017

En ce temps-là, Jésus se mit à parler en paraboles aux chefs des prêtres, aux scribes et aux anciens : « Un homme planta une vigne, il l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage. Le moment venu, il envoya un serviteur auprès des vignerons pour se faire remettre par eux ce qui lui revenait des fruits de la vigne. Mais les vignerons se saisirent du serviteur, le frappèrent, et le renvoyèrent les mains vides. De nouveau, il leur envoya un autre serviteur ; et celui-là, ils l’assommèrent et l’humilièrent. Il en envoya encore un autre, et celui-là, ils le tuèrent ; puis beaucoup d’autres serviteurs : ils frappèrent les uns et tuèrent les autres. Il lui restait encore quelqu’un : son fils bien-aimé. Il l’envoya vers eux en dernier, en se disant : “Ils respecteront mon fils.” Mais ces vignerons-là se dirent entre eux : “Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, et l’héritage va être à nous !” Ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. Que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et donnera la vigne à d’autres. N’avez-vous pas lu ce passage de l’Écriture ? La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux ! »

** 

Plus on tue !

Plus il y a de vie !

**

Plus il ya de la haine !

Plus il ya de l’amour !

**

Pendant des siècles on a tué les prophètes  

Pendant ce temps foi n’a cessé de grandir

**

Pendant des siècles  les chrétiens ont été persécutés

Pendant ce temps l’Eglise n’a pas cessé de grandir

le sang des martyrs est semence de chrétiens (Tertullien)

**

Finalement ont veut tuer Dieu lui-même !

Quelle arrogance  de la haine !

Ce sont les ténèbres  

Quelle victoire de l’Amour  

C’est éblouissant !

 

la-pierre-d'Angle-

La pierre angulaire

l’amour qui sauve tout

le pardon qui rend la vie

la résurrection finale

Quelle espérance !

Fête de saint Marc :Un petit évangéliste,mais un lion !

25 avril, 2017

Bien-aimés, vous tous, les uns envers les autres, prenez l’humilité comme tenue de service. En effet, Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce. Abaissez-vous donc sous la main puissante de Dieu, pour qu’il vous élève en temps voulu. Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, puisqu’il prend soin de vous. Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. Résistez-lui avec la force de la foi, car vous savez que tous vos frères, de par le monde, sont en butte aux mêmes souffrances. Après que vous aurez souffert un peu de temps, le Dieu de toute grâce, lui qui, dans le Christ Jésus, vous a appelés à sa gloire éternelle, vous rétablira lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. À lui la souveraineté pour les siècles. Amen.Par Silvain, que je considère comme un frère digne de confiance, je vous écris ces quelques mots pour vous exhorter, et pour attester que c’est vraiment dans la grâce de Dieu que vous tenez ferme. La communauté qui est à Babylone, choisie comme vous par Dieu, vous salue, ainsi que Marc, mon fils. Saluez-vous les uns les autres par un baiser fraternel. Paix à vous tous, qui êtes dans le Christ. (1 Pierre 5, 5b-14)

 **

 Un enfant

Bien-aimés, vous tous, les uns envers les autres, prenez l’humilité comme tenue de service. En effet, Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce. Abaissez-vous donc sous la main puissante de Dieu, pour qu’il vous élève en temps voulu.

Marc est humble

Marc est l’enfant qui suit  les disciples jusqu’à Gethsémani, le soir du jeudi saint  

il est l’enfant qui accompagne son oncle  Barnabé jusqu’à Antioche

Comme un enfant il s’émerveille  en visitant la grande ville lumière

Cliquez ICI 

Il est le jeune garçon que Paul  agacé ,lors de son premier voyage  renvoie chez sa mère

il est le « fils » de Pierre qui le garde comme secrétaire et qui conclut sa lettre en disant  

La communauté qui est à Babylone, choisie comme vous par Dieu, vous salue, ainsi que Marc, mon fils. 

**

Un petit

Marc est petit mais un témoin   

mais c’est sans forfanterie qu’il  annonce  l’évangile

Il ne  prétend pas enseigner comme Matthieu

il ne milite pas pour les pauvres ou la prière  comme Luc

il dit tout simplement ce qu’il a vu

 avec ses yeux d’enfant   

 **

Comme un cinéaste, comme un  journaliste ,il raconte ce qu’il a vu

les mouvements des foules ,les cris de joie, les pleurs ,les insultes des mauvais esprits     

 **

Un enfant qui se met à la portée des petits

en expliquant les mots difficiles  

Golgotha veut dire « le crâne »

Korban veut dire « offrande sacrée »

Cliquez ICI 

**

Il est comme un enfant qui désire devenir adulte en suivant Jésus et nul autre    

Cliquez ICI 

 

saint-marc-

Un lion

Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, puisqu’il prend soin de vous. Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. Résistez-lui avec la force de la foi,

Marc est le premier à écrire l’évangile

C’est l’évangile le plus court

mais c’est  celui d’un lion qui s’oppose à un autre lion  

Marc rugit !

il rugit dans le désert  comme Jean Baptiste  

« convertissez vous et croyez en l’évangile » 

Marc (10, 28-31) : Tous frères autour du même père

28 février, 2017

En ce temps-là, Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.

*

Dieu seul est Bon  

Le jeune homme riche de l’évangile le savait

mais il n’a pas suivi Jésus  

Cliquez ICI 

**

Quitter sa famille

En ce temps-là, Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre

Pierre  a suivi Jésus

Il l’a cherché au bord du Jourdan

Il l’a trouvé

**

A t il quitté sa famille ?

Pas vraiment !

Puisqu’il habite chez sa belle mère à Capharnaüm

puisqu’il a une fille Pétronille   

il aura des hauts et des bas

il dira à Jésus ,le jeudi saint

« je te suivrais partout où tu iras »

et le soir même  il le reniera

**

Quitter sa famille ?

 Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre

Quitter ce  n’est pas renoncer à sa famille

en effet Jésus  reproche aux pharisiens de ne pas honorer leurs parents au nom de Dieu

Dieu  dit  : Honore ton père et ta mère, et encore : Celui qui maudit père ou mère, qu’il soit puni de mort. Mais vous, vous dites : “Quiconque dit à son père ou à sa mère : Le secours que tu devais recevoir de moi est offrande sacrée,  celui-là n’aura pas à honorer son père.”. (Mtt 15,5)

**

Quitter  sa famille

c’est risquer la foi

c’est risquer le départ

c’est risquer l’aventure

comme Abraham qui lui aussi a quitté son pays

 Quitte ton pays  et la maison de ton père, et va  vers le pays que je te montrerai. 

**

Quitter sa famille

c’est oser l’amour de tous

sortir de soi même

de son petit univers

de son  ego  

pour aller  vers les autres  

**

Jésus et sa famille

Jésus n’ a pas rejeté sa mère et ses frères  

il a seulement élargi sa famille

Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. (Luc 8,20)

nous avons tous un seul père

tous le même but

faire le Volonté du Père  

**

Sa famille on la retrouve  

Marie est au pied de la croix

son « frère » Jacques sera évêque de Jérusalem

**

La nouvelle famille

….. qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres,

suivre Jésus ce n’est donc pas renoncer

c’est accomplir

je suis pas venu abolir mais accomplir   (Mtt5,17)

 

La famille

c’est former une famille

avec un seul père

« que ta volonté soit faite »

**

Les persécutions

avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.

ce ne sera pas toujours facile

On aura à lutter  contre nous-mêmes ,nos préjugés, nos antipathies

au sein de nos familles mêmes

au sein de nos communautés mêmes  

**

Mais nous connaitrons la vie selon Dieu

dés maintenant et à jamais

(Marc 10, 17-27) :Dieu seul est Bon

27 février, 2017

En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul

**.

Dieu seul est bon

Dieu est « Amour »

Tel est son nom

Lui  seul a tout donné

Lui seul nous sauve

Lui seul est lumière  

Il  est chemin, vérité, vie

 

Dieu-seul-est-bon

La vie Eternelle

c’est pourquoi le jeune homme court

et se met à genoux

et demande la seule chose qui  compte vraiment

La Vie  

La Vie éternelle  

en présence du Dieu Bon

**

L’amour

Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. »

et puisque Dieu est amour

Jésus rappelle les commandements de l’amour

ne pas tuer , se respecter ,  honorer  

**

Jésus l’aima

L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »

Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima.

**

Renoncer  ou aimer

Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens

.Au nom de l’Amour

jésus  demande encore plus

Il ne demande pas de renoncer

Il demande d’aimer

**

Un amour exclusif

l’amour total   

un amour qui fait défaillir  

Cliquez ICI 

**

Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples :

Jésus avait regardé le jeune  homme et il l’aima  

il regarde maintenant autour de lui et ses disciples

Qui parmi eux sont capables d’aimer ainsi ?

**

 « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! »

car la vraie bonté

le véritable amour

la vie éternelle

c’est cet amour total

**

Le chameau

 Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »

Cliquez  ICI 

« Laissez les enfants venir à moi, (Marc 10, 13-16)

25 février, 2017

En ce temps-là, des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

**

Des enfants

Des enfants soldats

Cliquez ICI : 

Des enfants  qui travaillent . Il sont 158 Millions

 

enfant-soldat

Cliquez ICI 

Des enfants abandonnés dans les rues

Des enfants kamikazes

Des enfants qu’on prostitue

Des enfants dealers

Des enfants  victimes de pédophiles

**

Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent

Des enfants  qui tuent

Des enfants qui ont la haine

En quoi ces enfants sont ils coupables ?

Ne sont ils pas victimes ?

 Jésus  les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

**

Malheureux ceux qui les exploitent

Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer.

**

Le pape  François écrit dans son encyclique Evangelii gaudium (211)

 Ecoutons le cri de  Dieu qui nous demande à tous : « Où est ton frère ? » (Gn 4, 9).

 Où est ton frère esclave ?

 Où est celui que tu es en train de tuer chaque jour

dans la petite usine clandestine,

dans le réseau de prostitution,

 dans les enfants que tu utilises pour la mendicité,

 

Les divorcés remariés (Marc 10, 1-12)

24 février, 2017

En ce temps-là, Jésus arriva dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain. De nouveau, des foules s’assemblèrent près de lui, et de nouveau, comme d’habitude, il les enseignait. Des pharisiens l’abordèrent et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle. Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »

**

 « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »

C’est clair

C’est net !

Le divorce est un mal

**

Briser l’amour

Déchirer  l’amour

c’est pire que tout !

**

Jésus le dit

C’est dans l’évangile

C’est l’enseignement de l’Eglise

C’est l’enseignement du pape François  

**

Une famille désunie  

Une famille où  il n’y a plus d’amour  

Une famille où on se dispute

une famille où la haine a remplacé l’amour  

 est aussi un mal

**

Un mal terrible ,invivable

qui empoisonne les âmes

qui déprime

un mal pour les parents

un mal pour les enfants

que faire ?

**

Moïse

« Que vous a prescrit Moïse ? »     Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. »

Moïse lui-même ,le grand maitre de la loi en convient

il faut aider ces couples et non les écraser  

il faut les entourer  et non les repousser

**

Ce sont des hommes, des femmes, des enfants qui souffrent

ce n’est pas pour le plaisir  que l’on divorce

**

« C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle.

Ils ont le cœur dur, Ils ont le cœur lourd

car ils connaissent l’échec

Ils ont le cœur dur, ils ont le cœur lourd

 car ils sont faibles

Ils ont le  cœur dur ,ils ont le cœur lourd  

car  Ils sont meurtris

Ils sont blessés !

**

Est-ce que nous laisserons les blessés sur le bord de la route

come les  scribes, les pharisiens, les prêtres de la parabole du bon samaritain ?

Qui sommes nous pour lapider la femme adultère ?

**

Non seulement ce n’est pas chrétien

Ce  n’est pas humain !

 **

François

comme Moïse

le pape François nous invite à être compréhensif

miséricordieux

en publiant  son exhortation « amoris laetitia »

mais les pharisiens rechignent

Cliquez ICI 

**

L’union voulue par Dieu

 ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas

le vrai mariage ,le vrai amour le partage ,le respect et le don mutuel  sincère

un mariage béni et voulu par Dieu  

ne peut se rompre

**

Mais combien d’unions se forment

à la « va vite » sans tenir compte de la volonté de Dieu

des mariages non voulus par Dieu

De tels mariages  qui en fait  n’en sont pas

ne sont pas voulus par Dieu

Sont ils solides ?

 

divorcés-remariés

Ce que Dieu unit

Ce que Dieu bénit

ne peut se rompre !

Le verre d’eau et le sel . (Marc 9, 41-50)

23 février, 2017

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense.Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer. Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds. Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux, là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas. Chacun sera salé au feu. C’est une bonne chose que le sel ; mais s’il cesse d’être du sel, avec quoi allez-vous lui rendre de la saveur ? Ayez du sel en vous-mêmes, et vivez en paix entre vous. »

**

Un verre d’eau

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Celui qui vous donnera un verre d’eau

Un verre d’eau

c’est rien

 

un-verre-d'eau

mais c’est le geste qui compte

le sourire, l’humanité

le cœur

**

au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense.

Au nom du Christ  

comme le Christ

Pour le christ

en reconnaissant le Christ en nos frères

en particulier les plus petits

ce sont des fils de Dieu  

**

Le sel

C’est une bonne chose que le sel ; mais s’il cesse d’être du sel, avec quoi allez-vous lui rendre de la saveur ? Ayez du sel en vous-mêmes, et vivez en paix entre vous. »

C’est une coutume des nomades  qui vivent dans le désert  

Quand un étranger est de passage ,ils offrent un peu de sel en signe de paix

**

Aimer

Donner un verre d’eau ou du sel

ce sont 2 petits  gestes

mais essentiels

c’est aimer !

**

Un scandale  

Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer.

Scandaliser  par définition c’est entrainer  le autres à faire le mal

c’est pire que tout !

faire tomber les petits

affreux ! honteux !

**

C’est un contre témoignage

Qui pourra dire alors

« voyez comme ils s’aiment ! »

C’est pourquoi Jésus n’a pas de mots assez dur pour  condamner ce manque d’amour de la part des chrétiens

**

Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la.

Serrons  la main avec amitié et non  le poing

Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le.

Progressons ensemble en s’entraidant

Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le.

 Ne jugeons pas ,ne condamnons pas

de peur d’être jeté dans la géhenne

l’endroit de Jérusalem où étaient jetés les ordures  

Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. (Mc.9, 30-37)

21 février, 2017

 En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. » Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger.Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

**

On trouve 3 sentences en cet évangile  

sur la foi l’espérance et la charité

 

Le kérygme :la foi

En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. » Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger.

c’est  le « credo »  des premiers chrétiens

que les apôtres vont répéter  sans se lasser

en annonçant l’évangile

«  le Christ est mort…il est vraiment ressuscité » 

**

Un enseignement :l’Esperance

Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »

Cette sentence est répétée plusieurs fois dans les évangiles  

les premiers seront les derniers….

ce qui est en  bas et en haut …

**

Jésus aime les petits, les pauvres, les exclus  

Il les encourage

leur rend l’espoir

**

Bienheureux les pauvres ,les petits  

c’est la première des béatitudes  

Bienheureuse Marie la servante du seigneur

Bienheureuse la famille cachée à Nazareth

**

Accueillir l’enfant :La charité

Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

 

Laissez venir les enfants Lepicie Michel

Nous sommes surpris par le commentaire de Marc

**

Dans les autres évangiles Jésus dit

Quiconque se fera petit  comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. (Mtt 18,4)

Ce commentaire semble mieux  répondre à la question posée par les apôtres

Qui est le plus grand  ?

**

Marc le dit aussi ailleurs

Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point.(Mc 10,15)

**

Cette fois ci , Marc nous  donne un tout autre commentaire qui ne semble pas à sa place

accueillir l’enfant

accueillir les petits ,les enfants de Dieu  

c’est accueillir Jésus

c’est accueillir le père

**

c’est accueillir l’enfant de Noel

Jésus le sauveur

c’est accueillir le père et lui rendre grâce

car il donne la vie aux enfants  

**

en son nom

accueillir « comme » Jésus , en son nom

avec amour

Il le plaça au milieu d’eux, et l’embrassa

**

C’est de nouveau le commandement suprême

Aimer  comme le fils

Aimer comme le père

Aimer  les petits  

12345...12