Archive pour la catégorie 'Evangile de MARC'

L’entrée du fils de David à Jérusalem (Mc 10,46-12,44)

8 février, 2009

Une nouvelle section de l’évangile de Marc

commence avec le cri de l’aveugle Bartimée

« Fils de David aie pitié de moi » et se termine par l’obole de la  veuve

**

11,46 Fils de David aie pitié de moi

11,10  Beni soit le royaume qui vient de notre père David  

12,35  comment les scribes peuvent il dire que le christ est fils de David ?

**

David est donc bien présent au cours de cette section de l’évangile

et il est troublant de comparer ce passage avec la fuite de David sur le mont des oliviers

quand son fils Absolom se révolte contre lui        2 Samuel 15,30 et ss

**

Le mont des oliviers

a)  David gravit en pleurant le mont des oliviers   2 Sam   15,30

Certains arrivent vers lui avec la tunique déchirée 2 Sam   15,32

On vint à sa rencontre avec des ânes qui « serviront de monture à la famille du roi »                     2 Sam 16,1

Shimei profère des malédictions contre David    2 Sam  16,5

**

b) Jésus s’approche du mont des oliviers  Mc 11,1

Bartimèe supplie jésus de le guérir

Ils amènent un ânon à Jésus  et ils mettent sur lui leur manteau  Mc 11,8 

 Autant David est rejeté, autant Jésus est acclamé

Ensuite Jésus entre dans le temple et chasse les vendeurs du temple

 

Le temple ,une maison de prière  Mc 11,15

a) David a voulu le premier construire un temple  pour abriter l’arche d’alliance

mais le  Prophète Nathan l’en dissuade  2 Sam 7,1

le temple fut construit plus tard par Salomon qui commença aussi à célébrer des sacrifices

et c’est ainsi que peu à peu le temple devint un repaire de marchands qui faisaient des profits grâce aux sacrifices 

b) David était un homme de prière et longtemps on lui attribua la composition des psaumes

   Jésus le fils de David vint donc dans le lieu saint

Ma maison  est une maison de prière

 et vous en avez fait un repaire de brigand 

Le pardon Mc 11,25

Si vous avez quelque chose contre quelqu’un pardonnez 

 Que vient donc faire ce verset en cet endroit alors que l’on a lu l’épisode curieux du figuier maudit  présenté comme une incitation à croire et non à pardonner ?

Marc ne pense t il pas alors à David qui pardonne à son fils Absolom en pleurant et en jeûnant

Mon fils Absalom ! Mon fils Absalom que ne suis-je mort à ta place (2 sam 19 )

David a pardonné mais combien de fois lui-même a  été pardonné de ses innombrables fautes  ?

 

Le psaume 118 cité en Mc 12,10

Ce Ps 118 est  attribué à David .Il est chanté en l’honneur du roi qui entre à Jérusalem

Le figuier stérile.Les marchands du temple Mc 11,12

8 février, 2009

 La connaissance ou la foi ? 

Jésus passe devant un figuier et le maudit car il ne porte pas de fruits

Cet épisode est souvent occulté car il intrigue 

On ne le comprend pas

**

Ce passage  est raconté par Marc et Matt .

Luc, le Grec , raffiné et sans doute  choqué, l’omet.

Il ne connaît peut être  pas le symbole du figuier  puisqu’il n’a pas la culture des rabbins  

Cependant il est le seul à raconter la parabole du figuier qui ne porte pas de fruits (Luc 13,6-9)

où il n’est pas question de malédiction mais au contraire du paysan qui demande à son maître d’être patient

Le figuier est maudit seulement dans Mtt

Chez Marc les disciples entendirent seulement Jésus qui se disait

                                    « Que plus jamais personne ne mange de tes fruits » 

**

Dans les livres apocryphes tel que la « vie d’Adam », les targums ou dans les manuscrits retrouvés à Nag Hammadi

 le figuier est souvent l’arbre de la connaissance  qui se trouvait dans le paradis .

Donc le fruit du figuier est la connaissance

**

Que se passe t il donc ?

**

Jésus se trouve près du village de Bethphagé qui veut dire « la maison des figues »

Il passe devant un figuier qui ne porte pas de fruit car ce n’est pas la saison .

Il est préoccupé et se demande comme agir en entrant dans le temple .

Et c’est à de moment là qu’il  murmure

Que plus jamais personne ne mange de tes fruits 

Il pense aux fruits de l’enseignement donné dans le temple par les maîtres de la loi .

Désormais Que  ce soit la foi qui soit le moteur des croyants

**

Puis il  se rend au temple et en chasse les vendeurs après avoir culbuté les tables et les siéges

On ne reconnaît plus l’homme de Nazareth,

l’homme qui prêchait le pardon, la patience devant les pauvres au bord du lac de Galilée 

Il condamne une institution qui devrait porter des fruits en tout temps et qui est devenu une entreprise à gagner des  sous,

et ou des maîtres de la loi ne cessent d’inventer des commandements.

Ces maîtres  étouffent la vie de l’esprit, la spontanéité dans la prière l’esprit de prophétie et de liberté

**

On comprend alors le dialogue le lendemain quand les disciples repassent  devant le figuier

Il s’agit de la foi

Une foi qui soulève des montagnes

la foi de ceux qui sont devenus libres en rejetant les  commandements inventés par les  pharisiens,

en rejetant ces fardeaux que les pharisiens ne sont même pas capables de porter  

**

On comprend aussi dans ce cas le verset 11,25 sur le père qui pardonne .

Ce qui n’avait pas de sens si Jésus avait vraiment maudit le figuier

**

Le passage dans le temple se termine par ce regard d’admiration de Jésus  pour la petite veuve,

qui trompée par les marchands du temple, donne tout ce qu’elle avait pour vivre Mc 12,41

Les Notables de l’institution; Mc 12,38

8 février, 2009

 Comme on reconnaît bien les maîtres à penser de toutes les institutions  et quel contraste avec la vrai croyante qui  donne tous ses biens   comme la  veuve du temple qui donne tout ce qu’elle a pour vivre .

Ils se plaisent à circuler en longues robes

  à recevoir des salutations sur les places publiques 

à  occuper les premiers siéges dans  les synagogues

 Marc raccourcit le passage de Matthieu qui est beaucoup plus virulent

Ils lient de charges lourdes

 et les mettent sur les épaules des hommes,

 mais eux-mêmes  ne veulent même pas les remuer de leur doigt Mtt 23-4

**

Mc 11,27 Ces notables qui maintenant demandent des comptes à Jésus et qui lui demandent avec ostentation

Qui es tu donc pour agir ainsi ?

de quelle autorité fais tu cela ?

**

Dans les institutions, les églises, les sectes 

il faut toujours une permission, une nomination ,

un grade pour  avoir le droit de dire ses convictions .

Il faut l’aval d’autorités qui ignorent le rôle de l’esprit et qui assassinent les prophètes

Jésus refuse apparemment de se plier à cette exigence,

mais il donne sa réponse en racontant  la parabole des vignerons homicides

qui tuent le fils du propriétaire après avoir éliminer tous les autres envoyés  

Les pharisiens comprennent bien que Jésus est ce fils qu’ils vont condamner

**

La tension est alors extrême

Les pharisiens cherchèrent à arrêter Jésus mais ils  avaient peur de la foule qui le suivait

Jésus  revient donc tranquillement le lendemain et les notables à tour de rôle essaient de le coincer

**

Aux politiques Jésus répond :

Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu   Mc 12,17

La loi civile régularise la vie en société

Elle est une morale du savoir vivre ensemble .

La vie religieuse consiste à rechercher Dieu .

Ne pas mélanger les deux

Ce n’est pas à l’église de vouloir régenter le monde, comme elle l’a faite pendant des siècles.

Mais en même temps l’état n’a pas à régenter les consciences.

Cela parait tellement évident et pourtant la liberté religieuse est menacée un peu partout    

**

Aux prêtres du temple ,à savoir les Saducéens il rappelle que :

Mc 12,27     Dieu n’est pas un Dieu de morts, mais un Dieu de vivants

Dieu est un Dieu d’amour qui nous invite à vivre et non à trembler en faisant des sacrifices pour éloigner l’ire de Dieu 

**

Un scribe sans parti pris, sincère, honnête intervient finalement et rappelle l’essentiel    

 Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu

de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force …..

et ton prochain comme toi-même 

   

.

Les marchands du temple .Que s’est il vraiment passé ?

8 février, 2009

 

Comment se fait il que Jésus ne fut pas aussitôt appréhendé par les gardes du temple après avoir renversé les tables et jeter l’argent par terre   

Marc dit que les Prêtres et docteurs de la loi avaient  peur de la foule ; Mais quand même !

**

a)

Soit, l’altercation de Jésus  n’a pas été si violente et a surtout été verbale

Il aurait  employé dans son discours la méthode que les rabbins employaient pour expliquer les textes de la bible dans les midrashim ou les targums

Les rabbins choisissaient  un verset du texte sacré puis le commentaient  longuement    

Dans le temple, ce jour là ,Jésus commente 2 versets choisis dans les prophètes Isaie et Jérémie qui lui aussi avait attaqué  violemment le temple

Is. 56     ma maison sera appelée maison de prière pour toutes les nations

Jr 7,11   A vos yeux est ce une caverne de voleurs, ce temple qui porte mon nom 

Jésus commente ces 2 versets, sans forcement renverser les tables 

**

b)   

Soit 1’altercation fut violente et Jésus fut arrêté assez vite

Dans ce cas, les discussions qui selon Marc ont eu lieu le  lendemain ne se trouvent pas à la bonne place  

Il faut se souvenir que Marc et les autres évangélistes  ne sont pas des témoins directs. Ils ont seulement sous la main des bribes de récits qui étaient  racontées par les  premiers chrétiens

Marc ne connaît pas la chronologie des événements

**

c)

 C’est le moment de se souvenir de la discussion qui eut lieu entre les évêques du concile Vatican 2 au moment de signer le décret sur le révélation

Le cardinal Leger dit :« Autre est la parole de Dieu définitive …autre son interprétation authentique qui reste perfectible  …. »

Mgr Weber déclare « il faut expliquer aux fidèles que l’évangile n’est pas un livre d’histoire Leur contenu est avant tout une prédication

**

Je me souviens avoir lu il y a longtemps, un roman de Martin du Gard ou le héros du livre Antoine déclara à peu prés ceci : « j’ai passé la nuit à lire les évangiles .Il y avait tant de contradictions que plus jamais je ne l’ai ouvert  ….Il avait lu l’évangile comme un livre d’histoire et non comme une prédication. Il ne faut pas mélanger les genres 

 

L’apocalypse de Marc 13

8 février, 2009

 

 

Pour certains exégètes, l’évangile de Marc se termine avec l’histoire de l’obole de la veuve

qui avait donné tout ce qu’elle avait

Que cet exemple des petites gens qui sont souvent les plus généreux, soit donnée en conclusion de l’évangile , serait  extraordinaire

Jésus regarde cette veuve, l’admire et accepte à son tour de tout donner

Génial !

**

Plus tard, Marc ou quelqu’un d’autre, ajouta  une petite apocalypse racontée par les premiers chrétiens après la chute du temple en 70 ,ainsi que le récit de la passion qui lui était raconté dés la mort de Jésus

**

Cet apocalypse reflète bien les préoccupations de la primitive église en 70 alors qu’elle était en lutte non seulement contre les autorités civiles mais surtout contre les juifs de la synagogue

 

La destruction du temple qui vient d’avoir lieu est un choc pour tous  

Des faux prophètes  se prennent pour le messie et prêchent la révolte contre les romains qui ont détruit Jérusalem

Les premiers chrétiens sont persécutés et passent devant les tribunaux

On vous battra dans les synagogues (13,10) Des hommes livreront leurs propres frères .on vous haïra à cause de moi (13,13) 

**

Les premiers chrétiens attendent alors le retour du Christ

Mais personne ne sait quand il reviendra (13,32)

Malgré tout, il faut rester éveillé …

**

Ce que je vous dis là ,je le dis à tous, restez éveillé( 13,37)

  


 

 

La transfiguration! Un Mythe? Mais c’est quoi un MYTHE ?

5 février, 2009

La  transfiguration de Mc 9,2 ,un Mythe ? 

Alors ce n’est pas Vrai ! C’est un conte ,une légende ?

Les évangélistes  nous ont trompé en racontant n’importe quoi !

**.

Eh bien non ! Il faut d’abord savoir ce qu’on appelle un mythe avant de pousser des cris.

**

Définition du Mythe 

Un mythe est un récit profondément  VRAI mais non HISTORIQUE

C’est-à-dire que l’événement raconté a réellement eu lieu, mais les faits ont été vécu d’une façon tellement intense intérieurement que les témoins sont incapables de dire exactement ce qu’ils on vécu au plus profond de leur être .Ils emploient donc des images familières aux auditeurs pour  l’expliquer

 

Exemple 

Un homme meurt devant 2 témoins ,son fils et un étranger

Le fils donnera un récit VRAI de cet agonie car il l’aura vécu intensément, mais non Historique  car il en a oublié tous les détails secondaires

L’étranger donnera un récit HISTORIQUE ,mais moins vrai car ne connaissant pas le mourrant il aura été  moins sensible à certains signes perceptibles que par le fils

                                                     mythe.jpg

                                                   cliquer sur le graphique

**

Les récits des anciens combattants sont souvent des mythes .

Ils exagèrent ce qu’ils ont vécu .car sinon on ne comprend pas ce qu’ils ont vraiment souffert Pour le faire comprendre ils gonflent les événements

Leur récits  sont Vrais car à les entendre on compatit davantage à leur souffrance  mais ils ne sont pas historiques car ils ont oublié des tas de détails qui intéressent davantage les historiens

**

Mais un récit historique existe t il ?

Les faits sont toujours racontés par des témoins qui ne retiennent que ce qui les a  frappé .Ils font donc des tris et le choix de ces tris peuvent fausser la compréhension de l’événement

**

Au moment de l’invasion de la bande de Gaza quelles ont été les  récits les plus Vrais .Ceux des journalistes qui se veulent  impartiaux et historiques ou ceux des mères de famille qui racontent leur douleur       

**

Cas de la transfiguration

Les disciples montent avec Jésus sur la montagne et comprennent en passant la soirée avec lui  que Jésus est vraiment un « Béni de Dieu »,un nouveau prophète qui apporte une nouvelle loi

Ils en sont désormais convaincu mais comment partager cette  forte conviction 

Ils emploient donc des images connues par leurs contemporains

Jésus est le nouveau Moïse ,le Nouvel Elie ,le fils bien aimé du père

Et ils citent  au passage une citation du prophète Isaie « celui-ci est mon fils bien aimé »

Ce récit est Vrai , mais non historique

**

Un autre mythe est celui de la création en 7 jours

C’est Vrai que Dieu a tout créé. Mais la création n’a pas eu lieu en 7 jours .Ce n’est pas historique

 

 

Plan de L’evangile de Marc

4 février, 2009

  Partie 1   : En GALILEE     

Autour de la mer de Galilée dans une region verdoyante

Choix des disciples                     

Paraboles d’espérance

La fête joyeuse de la multiplication des pains  

                                                             **                                                             
LaTransfiguration  
               

Celui-ci est mon fils bien aimé 

                                                              **                    

 Partie 2  :      En JUDEE       

 Descente vers Jérusalem dans une région austère 

Jésus annonce que le fils de l’Homme  va souffrir 

Controverses à propos du temple           

L’arrestation de Jésus 

                                              **

Partie 3 :   Mort et Resurrection

du fils de l’homme 

Jésus se dresse encore contre l’INSTITUTION : Qu’est ce qui est PUR ?

4 février, 2009

Commentaire de Marc 7 

Faut il se purifier les mains,le corps ?

Ce problème semble hanter la communauté primitive quand Marc rédige son évangile

Marc qui s’adresse à des non juifs rappelle toutes ces règles imposées par les pharisiens  (lavage de coupes, lavages de cruche, lavage des mains au retour du marché… )

**

Or les disciples de Jésus ne le font pas

C’est pourquoi jésus qui préfère les prophètes aux traditions  cite le prophète Isaie

Ce peuple m’honore des lèvres

Les doctrines qu’ils enseignent ne sont que préceptes humains 

** 

Et Jésus à son tour énumère toutes des obligations exigées par les pharisiens et répète par 2 fois

7,9 Vous annulez bien le commandement de Dieu pour observer votre tradition

7,13 Vous annulez la parole de Dieu  par la tradition   

 Jésus exaspéré  alors scandalise les pharisiens. Il devient grossier, presque vulgaire dans son explication

7,19 Ne comprenez vous pas que rien qui vient du dehors ne rend l’homme impur  …parce que cela pénètre dans le ventre puis va au lieu d’aisance … ** 

.Quelle audace de parler ainsi  devant des « maniaques de la pureté » !

Quel  scandale !

Et en même temps quelle énervement de la part de jésus

Tout cela l’exaspère

**

Car c’est du dedans de l’homme que sortent les dessins pervers

Débauche ,vol, … cupidités ,méchanceté ,envie, diffamation…..

  

Mort de jean baptiste : une tête sur un plat Mc 6,17

4 février, 2009

Le récit 

Un récit qui arrive comme un cheveu sur la soupe à propos d’une tête sur un plat

Un récit qui ressemble davantage à un conte des milles et une nuits qu’à une parole d’évangile  

Le moindre qu’on puisse dire c’est qu’il détonne

**

Un récit ou les « people » ont la part belle avec un petit roi gonflé de vanité, une femme jalouse et hargneuse Hérodiade ,une jeune fille Salomé qui danse, le vin  qui coule à flot et par surcroît  un serment ridicule de m’as-tu vu

Ou sommes nous donc ? 

**

Alors qu’avant comme après ce récit on ne voit que Jésus humble prédicateur au milieu d’une foule en détresse une foule angoissée par son avenir, une foule occupée par des colons romains

**

Luc ne donne pas ce récit .Il a du être choqué, lui, un grec raffiné. Il annonce seulement la mort de jean baptiste

Matthieu est le plus sobre .Il raconte les faits

Quant à Marc, il s’en prend à cœur joie .Il invente  tout un dialogue ,comme au théâtre  entre Hérodiade, Salomé et Hérode avec questions et réponses .Marc ou l’auteur de sa source s’amuse

**

 Avant le récit 

Chez Marc Hérode se pose la question « Jean  baptiste serait il pas Elie ?  » Il est inquiet !  

Chez Matthieu il est dit qu’un prophète n’ est jamais bien reçu dans sa famille

Qu’est ce donc qu’un prophète ?

 Les évangélistes se servent donc de ce récit truculent pour nous rappeler le rôle du prophète

Dans l’ancien testament les prophètes s’adressaient souvent aux rois ,aux grands  et c’est encore  le cas de Jean  Baptiste.

                                       Jésus ,lui, s’adresse de préférence aux petits

Le prophètes moralisaient .Jean Baptiste  reproche à Hérode de prendre la femme de son frère

                                     Jésus ,Lui  parlera d’espérance à l’aide de paraboles 

Le prophète est aussi celui qui est souvent  rejeté par les autorités les institutions

Malheur aux prophètes .Leur tête ne coûtent pas chères .Les autorités les condamnent. Les « people » s’en moquent

**

Apres le récit 

Ce récit est suivi par la multiplication des  pains

Un pique nique  partagé par la foule dans la joie simple et le partage

Rien à voir avec cette société frivole d’Hérode où l’on se jalouse, où l’on commet des atrocités

Mais plutôt un monde nouveau de gens qui enfin  partage le pain

On ne peut s’empêcher de comparer cette double ambiance avec cette fameuse crise financière que nous vivons actuellement

L’insouciance des uns  qui veulent tout prendre et la détresse des autres qui essaient pourtant de partager

Marc est un conteur qui écrit pour les non juifs

20 janvier, 2009

Marc est un conteur qui aime la répétition selon les méthodes employées par les champions de l’oralité 

 

                        loralit.jpg

 

Il écrit pour des non juifs  car il traduit certaines expressions

Tel que Boarnerges ou Golgotha qui veut dire « lieu du crâne » ou « qorban » qui veut dire offrande sacrée

De même il explique les coutumes

                    marctraduit.jpg

 

Il aime les diminutifs

                  diminutifs.jpg

1...1011121314