Archive pour la catégorie 'Evangile de MARC'

Marc (3,1-6) : La main desséchée

23 janvier, 2019

  En ce temps-là, Jésus entra de nouveau dans une synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée. On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser. Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. » Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient. Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale.Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

 

Avons nous un main desséchée ?

 

La main de Dieu

est une main toujours chaleureuse

il touche le lépreux

il tend la main au paralysés ,à la jeune fille de Jaîre ,la mère de Pierre

et les encourage  

« allons debout lève toi » 

il impose les mains

Jésus embrassa et bénit les enfants en leur imposant les mains. (Mc 10, 13)

 

Avec sa main il guérit  

avec sa main il bénit

avec sa main il partage le pain

 

Il ne frappe jamais avec sa main  

Quand Jésus a chassé les vendeurs du temple

il  l’a fait avec un fouet

« à la force de son bras »

 comme le dit Marie dans le magnificat

 **

Michel ange

On connaît les fresques de Michel Ange dans la chapelle Sixtine

Cliquez ICI

Dieu le père tend la main à Adam

Par contre Michel Ange a tort de représenter Jésus levant la main avec colère le jour du jugement dernier au point de faire peur à Marie

 Dieu n’est pas ainsi

Dieu nous tend la main

 

La main de l’homme

C’est le propre de l’homme d’avoir une main et de savoir si bien s’en servir

Dés la préhistoire , les artistes la représentent  dans des grottes des milliers de fois

que ce soit au Sahara

ou en Europe

Cliquez ICI  

 

Marc-la-main-desséchée

Avons nousu une main desséchée ?

Avec la main nous travaillons

avec la main nous servons  les autres

nous aidons les plus  faibles

avec la main nous donnons la paix

 

Avec nos mains nous prions  

en  les élevant vers le ciel

en  joignant nos doigts

en joignant les mains

Ainsi avec nos mains nous aimons Dieu et nos prochains

 

Puisse Dieu guérir notre cœur endurci si notre main est désséchée 

navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale.

Allons à l’église  

retrouver le Christ

Qu’il nous aide a joindre nos mains pour prier   

Qu’il nos aide à serrer la main  de nos frères  

 Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

Les pharisiens, eux ,sortirent en montrant le poing

 

Tous pécheurs (Marc 2, 13-17)

19 janvier, 2019

En ce temps-là, Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait.En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre. Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! » Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

 

Tous pécheurs

Nous le sommes tous

les pharisiens  autant que les publicains

Tous malades !

Tous nous  avons besoin d’un médecin

de  la parole de Dieu pour nous purifier

 la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants (He 4,12)

comme le bistouri d’un chirurgien

mais aujourd’hui allons nous écouter ce qu’il dit (Ps 95)

 

Marc-pécheurs

 

En avons-nous conscience ?  

quand nous jugeons

qaund nos condamnons

quand  on repoussons notre voisin comme un lépreux

quand  on manque d’amour au nom de la loi ?

**

Dans Saint Marc le publicain ,collecteur d’impots

ne s’appelle pas Matthieu mais lévi

c’est donc aussi un prêtre

et un pécheur

**

Les pharisiens sont satisfaits

ils sont aussi généreux ,sincères

pensent bien  faire

ne se reprochent rien

il prennent donc  la première place  

ils ne sont pas pécheurs

Le publicain se sait coupable

il prend la dernière place

**

La loi ou l’amour

On sera jugé non sur loi mais sur l’amour

c’est le manque d’amour qui nous rend malade

non le manquement à la loi

**

Sans  préjugés

les publicains ,coupables, arrivent en foule

Lévi  se lève aussitôt

Zachée court pour voir jésus

**

Généreux spontanés

vivants

pas coincés

ils ne jugent pas,  ne condamnent pas

ils mangent ensemble à la même table

ils font la fête

 L’amour prend patience, l’amour rend service,

il ne jalouse pas, il ne plastronne pas, il ne s’enfle pas d’orgueil,
..il ne s’irrite pas, il n’entretient pas de rancune,
 Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il endure tout.
 (1cor 13)

 Marie Madeleine est une pécheresse

mais elle aime

il lui sera beaucoup pardonné

 **

Nous sommes tous malades

 car nous n’aimons pas assez

Jésus nous guérit en nous aimant

  Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

 

Marc (2,1-12) : le paralytique

18 janvier, 2019

Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison. Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes : « Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ? Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé – je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. » Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde.Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

**

La foule

Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte,

Qui sont donc tous ces gens qui dans l’évangile

courent  vers le Seigneur

toutes ces personnes  qui maintenant et depuis toujours

sont à la recherche d’un idéal

d’un sens à donner à leur vie ?

 **

Qui sont ces lépreux, ces paralysés, ces aveugles ces muets

sinon  ceux qui nous entourent

et qui ont besoin de notre  aide

et nous-mêmes

car tous nous avons besoin les uns des autres

 **

Le lépreux

ce sont  les exclus que l’on rejette

car ils ne sont pas comme nous

on ne les touche pas

Jésus les touche  (Mc 1,40)

Pas seulement les réfugiés

mais mon voisin  

qui ne pense  pas comme moi

qui  n’a pas le même caractère que moi

 

Saint-Marc-paralytique

Les paralytiques  

Les timides ,les apeurés les faibles

les sans voix

les minorités silencieuses

qui n’osent pas parler

et dire ce qu’ils ont sur le coeur

 

Les personnes âgées dépendantes

les malades chroniques

les dépressifs   

les découragés

Les complexés

Ils ont honte

Ils se sentent  incapables

bon a rien ,méprisables  

coupables  

on ne sait pas trop de quoi !

**

L’acceuil

Arrive un paralysé, porté par quatre hommes. .. ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard

Les porter

les accueillir

ouvrir nos toits

ouvrir nos portes

les sortir de leur refuge

de leur chambre

de leur peur

de leurs angoisses

**

Avec Jésus leur rendre l’espoir

du souffle

 « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »

leur rendre courage

“Lève-toi, prends ton brancard et marche”

 

28é Dimanche ordinaire (B ) : Le jeune homme riche ,tout triste

14 octobre, 2018

 

Lecture1 : Sagesse (7, 7‑11)  Le discernement

J’ai prié, et le discernement m’a été donné. J’ai supplié, et l’esprit de la Sagesse est venu en moi. Je l’ai préférée aux trônes et aux sceptres ; à côté d’elle, j’ai tenu pour rien la richesse …Plus que la santé et la beauté, je l’ai aimée

**

Lecture 2 : Hébreux ( 4, 12-13) : Vivante

 Elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ;elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur..

**

Evangile : Marc (10, 17‑27) 

 En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. » L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. » Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.

Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »

**

La vraie richesse

Un jeune homme riche qui s’en allait tout triste !

Un  jeune plein d’illusions

croyant avoir devant lui un avenir sans fin

un avenir heureux puisque il se croit riche  

**

Mais sa richesse n’est que passagère

sa richesse ne vaut rien

votre richesse ,elle est pourrie  (Jc.5,2)

Vanité des vanités tout n ‘est que vanité (Qo 1,1)

Le jeune homme n’a rien à y perdre

en s’en détachant

**

La vraie richesse c’est la sagesse

Celle du  vraie sage qui  écoute la parole de Dieu et la met en pratique

**

Je suis le chemin ,la vérité , la vie

Le chemin  des pacifiques, des miséricordieux , des pauvres ..

La vérité  qui donne un sens à notre vie

La vraie vie qui est celle que nous donne le Christ crucifié

 

jeune-homme-riche

 

Le jeune homme

Pourtant le jeune riche était plein de bonne volonté

Il était très intéressé

Il voulait capitaliser pour la vie éternelle  

« Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »

**

Il suivait la loi

« Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »

Mais ce n’est pas la loi qui compte

c’est l’amour

La loi est lettre morte

La vie c’est l’Amour

Un amour profond

Un amour total qui nous prend par les tripes

Oh lâ là ! C’est trop !

Trop donné !

Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

**

Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »

Pour aimer ainsi

Vraiment de tout cœur !

C’est impossible !

Seul Dieu aime !

C’est lui qui nous justifie

Par la croix

**

Sans amour

Pas de joie

Pas de bonheur

« Il s’en alla tout triste » 

Marc (8, 14-21) :Ils n’avaient qu’un seul pain dans la barque

13 février, 2018

En ce temps-là, les disciples avaient oublié d’emporter des pains ; ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque. Or Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! » Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains. Jésus s’en rend compte et leur dit : « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pains ? Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur endurci ? Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! Vous ne vous rappelez pas ? Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze. – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. » Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »

 

Un  seul pain

En ce temps-là,  ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque.

Ce pain c’est le Christ,

 le Verbe fait chair  

Il est là ,dans la barque

Je suis le pain vivant  Qui mangera de ce pain vivra éternellement (Jn 6,51)

 

Un-seul-pain

**

Or Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! »

Ce pain c’est aussi sa parole

son enseignement

qui nous met en garde contre l’enseignement des pharisiens

Matthieu le dit explicitement à la fin de son récit

Alors ils comprirent qu’il n’avait pas dit de se garder du levain des pains, mais de l’enseignement des Pharisiens et des Sadducéens.(Mtt 16,12)

**

Aveugles !

 Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains….et Jésus leur  dit : Vous avez le cœur endurci.. Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas

Nous aussi,   nous sommes aveugles

Nous aussi,  nous avons le cœur endurci

Le Christ nous semble absent

Nous le voyons pas dans la barque

Nous croyons manquer de pain

**

Le Christ est là

quand nous prions ensemble

quand nous partageons le pain

quand nous lisons les évangiles

quand nous aimons  

 

Il est là

Son évangile est là

Il nous donne sa parole, son enseignement  à profusion

Y croyons nous ?

En vivons nous ?

**

Les chiffres

 Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze

Les juifs aimaient jongler avec les chiffres

et même les pères de l’église , à leur suite  

Saint Augustin fut un champion dans ce domaine

Cliquez ICI 

**

Jonglons avec eux

5 comme le pentateuque ,les 5 premiers  livres de la bible

5 est donc le chiffre de la parole de Dieu

distribuée aux 12 tribus

c’est-à-dire à l’église

**

Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. »

7 comme les 7 jours de la création

c’est encore la parole de Dieu qui crée en nous la vie  de l’Esprit saint

Une parole destinée au  4000 c’est-à-dire annoncée aux 4 points cardinaux

une parole de Vie  pour tous

Marc (6,7-13) : Le vêtement du messager de la bonne nouvelle

1 février, 2018

En ce temps-là, Jésus appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. Il leur donnait autorité sur les esprits impurs, et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton  pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie dans leur ceinture. « Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange..

**

Le bâton et des sandales  pour nous aider à marcher

pour aller  de l’avant  

« heureux les pieds de celui qui marche pour annoncer l’évangile

Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles » (Isaïe 52-7)

 

pas-de-pain

Pas de pain   mais  pour nourriture     La parole de Dieu

Pas de sac :  mais  pour seul joug  :     La volonté de Dieu

Pas de  monnaie : mais  le seul don :   La grâce de Dieu

**

Une seule tunique

mais quelle est donc cette tunique

ce vêtement unique du croyant ?

**  

Le vêtement  (éphésien 6,11)

Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu,

C’est la foi  ,

ayant  autour des reins le ceinturon de la vérité, et portant la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix,et ne quittant jamais le bouclier de la foi, Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu.

Voilà  le vêtement de celui qui part sur les routes pour annoncer l’évangile de la vérité de la justice ,de la paix

le vêtement de celui  qui se laisse guider par l’Esprit  

 En toute circonstance, que l’Esprit vous donne de prier et de supplier …Priez aussi pour moi : qu’une parole juste me soit donnée quand j’ouvre la bouche pour faire connaître avec assurance le mystère de l’Évangile

Marc (5, 21-43) : Talitha koum . Jeune fille lève-toi !

30 janvier, 2018

En ce temps-là, Jésus regagna en barque l’autre rive, et une grande foule s’assembla autour de lui. Il était au bord de la mer. Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment : « Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. » Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu’elle l’écrasait.Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans… –  elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans avoir la moindre amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré  –… cette femme donc, ayant appris ce qu’on disait de Jésus, vint par-derrière dans la foule et toucha son vêtement. Elle se disait en effet : « Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. » À l’instant, l’hémorragie s’arrêta, et elle ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal. Aussitôt Jésus se rendit compte qu’une force était sortie de lui. Il se retourna dans la foule, et il demandait : « Qui a touché mes vêtements ? » Ses disciples lui répondirent : « Tu vois bien la foule qui t’écrase, et tu demandes : “Qui m’a touché ?” » Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait cela. Alors la femme, saisie de crainte et toute tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité. Jésus lui dit alors : « Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. »Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre, le chef de synagogue, pour dire à celui-ci : « Ta fille vient de mourir. À quoi bon déranger encore le Maître ? » Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. » Il ne laissa personne l’accompagner, sauf Pierre, Jacques, et Jean, le frère de Jacques. Ils arrivent à la maison du chef de synagogue. Jésus voit l’agitation, et des gens qui pleurent et poussent de grands cris. Il entre et leur dit : « Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui. Alors il met tout le monde dehors, prend avec lui le père et la mère de l’enfant, et ceux qui étaient avec lui ; puis il pénètre là où reposait l’enfant. Il saisit la main de l’enfant, et lui dit : « Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher – elle avait en effet douze ans. Ils furent frappés d’une grande stupeur. Et Jésus leur ordonna fermement de ne le faire savoir à personne ; puis il leur dit de la faire manger.

 **

Les femmes

Voici 2 récits imbriqués l’un dans l’autre

Une vieille femme

 une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans…

Une jeune fille

elle avait en effet douze ans

**

Les femmes dan les écrits du nouveau testament et les écrits intertestamentaires représentent l’eglise  

Ainsi la femme couronnée de 12 étoiles dans le livre de l’apocalypse est l’église  

De même la vieille femme du pasteur d’Hermas qui rajeunit

Cliquez ICI 

cette image est ensuite reprise par la tradition  

Cliquez ICI

**

12 ans

ce sont les 12 enfants d’Israël : l’ancienne alliance

ce sont les 12 disciples  de Jésus ; la  nouvelle alliance

**

L’ancienne alliance et la loi

La vielle femme   représente donc les juifs de l’ancienne alliance qui cherche à s’approcher de Dieu

à toucher son vêtement …en appliquant  la loi

péniblement

car ce n’est pas loi qui nous sauve  

Cliquez ICI

**

La nouvelle alliance et la grâce 

La jeune fille est une enfant de l’ancienne alliance 

un  chef de synagogue, nommé Jaïre

**

C’est Jésus qui va vers elle

et non pas  elle qui va vers Jésus  

**

Jésus s’introduit dans la synagogue

avec les disciples de la nouvelle alliance

représentée  par Pierre Jacques et jean

 Il ne laissa personne l’accompagner, sauf Pierre, Jacques, et Jean, le frère de Jacques.

**

Ce n’est pas la loi qui nous sauve c’est la grâce

C’est Jésus qui vient vers nous

C’est lui qui nous tend la main  

C’est lui qui nous rend la vie

 …Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu  Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie.…(Eph,2,8)

…Mais c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés,(Actes 15,11)
…. ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.
(Romains 3,24)

 

Talitha-koum

Jésus saisit la main de l’enfant, et lui dit : « Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher – elle avait en effet douze ans.

Marc (4, 1-20) : Les grains ont produit trente, soixante, cent, pour un

24 janvier, 2018

En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée. Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit. Il était sur la mer, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage.Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et dans son enseignement il leur disait : « Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé. Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ; et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché. Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit. Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un. » 

**

Jésus était un charpentier

mais il avait aussi comme tout le monde son petit lopin de terre

où poussait du blé ou des fleurs

**

Lui, le fils de Dieu

s’émerveillait et remerciait son père

qui nous donne ainsi  notre pain quotidien

et nous offre le parfum et la beauté des fleurs

**

La parole de Dieu

Le père nous donne encore mieux 

sa parole qui nourrit notre âme

et réjouit nos cœurs

**

Les oiseaux

les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé.

…..l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toutes parole  qui vient de Dieu

c’est vital !

Ne la méprisons pas

Ne laissons  pas des bribes sur le chemin

les oiseaux eux-mêmes ne négligent aucun grain

ils ont l’œil …Ils picorent

sur le chemin ils s’activent

**

Les pierres :

Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux

Les pierres ce sont les cœurs durs

ceux qui s’enferment sur eux mêmes

ceux qui n’aiment pas 

incapables de s’ouvrir aux merveilles de Dieu

incapables de lever les yeux vers le ciel

comme les anges ou les mages de Noel

incapables de voir la misère des pauvres qui les entourent

 

pour profiter de la parole Dieu il faut aimer

je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. (Ez 36,26)

**

lI ya 2 racines profondes

qui s’enfoncent

l’amour de Dieu et l’amour des hommes 

sans elles nous sechons

faute de racines, il a séché.

**

Les ronces

Du grain est tombé aussi dans les ronces,

nous sommes alors envahis par d’autres  paroles, d’autres préoccupations 

les ouvres de le chair envahissent notre vie

et nous étouffent

On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche,… et autres choses semblables (Gal5,19)

**

La Bonne terre

le-semeur

Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit….

Si nous écoutons la parole

Si  nous méditons

Si nous prions

alors !

la fleur s’épanouit 

s’ouvre

et on découvre la splendeur de l’amour de Dieu 

alors !

la nourriture divine nous  fortifie

et nous recevons les fruits de l’Esprit 

amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi,(Gal 5,23) 

Marc (1, 29-39) : Jésus expulsait les démons

10 janvier, 2018

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. »Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

 

 La synagogue

L’apostolat de Jésus  selon Marc et selon Luc commence dans une  synagogue  

Selon Luc Jésus dit alors

L’Esprit du Seigneur est sur moi
pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres.
Il m’a envoyé proclamer aux captifs la libération
et aux aveugles le retour à la vue,
renvoyer les opprimés en liberté
,

(Luc 4,18)

Jésus vient nous libérer  

**

Selon Marc c’est plus violent !

Jésus chasse un démon qui crie et se jette à terre

il y avait dans leur synagogue un homme possédé d’un esprit impur ; il s’écria :« Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu. » Jésus lui commanda sévèrement : « Tais-toi et sors de cet homme. » L’esprit impur le secoua avec violence et il sortit de lui en poussant un grand cri.  (Mc 1,24)

**

Le Lion

Marc est représenté par un lion

Il rugit !

Il rugit contre le mal

 

Bible-les-demons

Le démon

Par 4 fois dans cet évangile de ce jour ,Marc parle du démon

On lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons.

Il expulsa beaucoup de démons ;

Il  empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.
Et il parcourut toute la Galilée,.. expulsant les démons.

**

Les démons c’est quoi ?

Ils n’existent pas !

Ok !

**

Remplaçons le mot « démon » par le mot « mal »

Ce qui est sûr c’est que le mal existe

Il est partout

Il est en nous  

nous le voyons

nous en sommes malades

**

Le Christ vient  pour combattre  ce mal

pour nous rendre la paix de l’äme

avec Marie « l’immaculée »

préservé de tout mal

«  qui écrase la tête du serpent »

**

La priére

Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait.

les démons ,le mal , ne peuvent être combattus que par la priére

Marc le dit ailleurs

 Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière(Marc 9, 29).

**

Le combat

Marc  dans sa jeunesse fut un disciple de Paul

or Paul est représenté avec une épée

J‘ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. .. Désormais la couronne de justice m’est réservée;(2Tim4,6) 

 

Tu es mon Fils bien-aimé ; En toi, je trouve ma joie.( Marc 1, 7‑11)

8 janvier, 2018

 En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »

 **

Le baptême

C’est le jour de notre entrée en eglise

le jour ou l’on proclame notre foi

**

Solidaire

Ce jour là ,

au bord du Jourdain

Jésus s’incarne encore plus  profondément dans notre humanité  

notre pauvre humanité

avec tous  nos péchés  

solidaire !

**

La foi

Ce jour  là

on redit l’essentiel de notre foi

L’incarnation : Jésus ,l’homme que Jean baptise

La Rédemption : Jésus vient nous « justifier »

La Trinité :  Le père ,le Fils et le Saint Esprit sont là !

 **

Le ciel

il vit les cieux se déchirer

Ce jour là

le ciel s’ouvre de nouveau pour nous tous

De nouveau ,Dieu le père se penche sur nous

**

Cejour là nous retrouvons la paix

et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe

 

Bible-fils-bien-aimé

 

Tandis que le jour de la transfiguration le père nous montre son fils en disant 

« Celui-ci est MON fils bien aimé » (Mc 9, 9)

cette fois ci  

C’est à nous qu’il dit

TU es mon Fils bien aimé

c’est à nous tous qu’il dit

Tu es ma joie t

**

C’est à nous aussi que la veille de sa passion

il nous promet de nous envoyer son esprit

**

Les sandales

 je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales.

Inclinons nous devant lui

comme celui qui se penche pour lui défaire la courroie de ses sandales

Reconnaissons notre indignité

Réjouissons nous de sa grâce

Merci ! 

12345...14