Archive pour la catégorie 'Paraboles de Jésus'

33é dimanche ordinaire A : Les Talents (Mtt 25,14-30)

15 novembre, 2020

Une femme parfaite, qui la trouvera ? Elle est précieuse plus que les perles ! Son mari peut lui faire confiance : il ne manquera pas de ressources. Elle fait son bonheur, et non pas sa ruine, tous les jours de sa vie. Elle sait choisir la laine et le lin, et ses mains travaillent volontiers. Elle tend la main vers la quenouille, ses doigts dirigent le fuseau. Ses doigts s’ouvrent en faveur du pauvre, elle tend la main au malheureux. Le charme est trompeur et la beauté s’évanouit ; seule, la femme qui craint le Seigneur mérite la louange. Célébrez-la pour les fruits de son travail : et qu’aux portes de la ville, ses œuvres disent sa louange ! ( Proverbes (31, 10-31)

**

Les talents

Que du bonheur !

A Tous Dieu nous a donné des talents et nous comble de grâces

pour que nous puissions construire un monde

où règne la paix et la joie des enfants de Dieu

 **

Lecture 2 : 1Thessaloniciens (5, 1-6)

 Vous savez très bien que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : « Quelle paix ! quelle tranquillité ! », c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper. Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres.

 

Vous êtes tous des Fils de lumière  

Que faisons nous de nos talents

Que faisons nous des grâces que nous recevons

Que faisons nous de l’enseignement des béatitudes ?

Rendons nous grâce pour le pardon de Dieu

Sommes nous vraiment de fils de lumière

en proclamant notre foi dans un monde ou trop souvent règnent les ténèbres

et  en aimant  tous nos frères comme les Seigneur nous a dit de le faire

 

pour que tous nous soyons UN

pour qu’un jour à le fin des temps, nous soyans tous réunis autour  de de Notre Père

pour le louer et le chanter  éternellement

 

33é-dimanche-ordinaire--A

Matthieu (25, 14-30)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit.
Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître.
Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.”
Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.”
Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” »

 

Tout vient  de Dieu

tout est don

 

Soyons humbles

Acceptons ces dons

ces talents que nous avons reçus

on y est pour rien

Rendons grâce !

**

 celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a

Quelle ingratitude , ou quel aveuglement de part de celui qui dit n’avoir rien reçu

et qui rejette avec mépris  ce que Dieu lui donné

Non seulement cet homme  ne donnera pas les fruits  que Dieu attend de lui

mais encore ils ne connaitra pas  la joie des fils de Dieu

et ne trouvera pas la paix

 

. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance

Quel bonheur  pour celui qui  reconnait que Dieu lui a tout donné

et qui joyeux et confiant se sert de ses talents pour  que le monde

soit meilleur

 

Plus il aura  conscience  qu’il a tout reçu de Dieu

que de lui-même il ne peut rien ,mais que c’est l’Esprit saint qui agit

plus il rendra grâce pour les talents ,les grâces  qu’il ne cesse de recevoir et de doubler

Plus il portera  des fruits

les fruits de l’Esprit Saint

 

ayons la foi ayons de l’audace

servons nous de nos  talents

Cliquez ICI

21é Vendredi ordinaire : Donnez de votre huile !

28 août, 2020

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

 

Les vierges dites  « sages » sont elles vraiment sages 

ou tout simplement prévoyantes ?

toutes se sont assoupies !

 

21é-Vendredi--ordinaire

 

Les prévoyantes ont de l’huile

mais elles n’ont pas pris  le risque de partager

et elles ont donné de mauvais conseils

Elles n’ont pas donné de leur huile de peur d’en manquer

elles avaient un peu de foi ..un peu d’amour

mais pas au point de tout sacrifier 

Ce serait une folie !

 

L’époux allait il laisser  les insouciantes  à la porte ?

Il vient pour les pauvres

pour ceux qui  n’ont pas d’huile

pour  sauver la brebis perdue

tendre la main à l’enfant prodigue ,aux insouciants 

 

Aurait il laissé les insouciantes  à la porte ?

Il les aime jusqu’à la folie de la croix

mais elles n’étaient plus là !

elles avaient peur

elle ont manque de foi en l’Amour

c’est par a foi que nous sommes justifiés nous  dit saint Paul

 

Lecture : La folie de la croix (1Cor 1, 17-25)

Où est-il, le sage ? Où est-il, le scribe ? Où est-il, le raisonneur d’ici-bas ? La sagesse du monde, Dieu ne l’a-t-il pas rendue folle..nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes. Mais pour ceux que Dieu appelle, qu’ils soient juifs ou grecs, ce Messie, ce Christ, est puissance de Dieu et sagesse de Dieu.

 Jésus ,l’époux de le noce est amour

Il nous aime jusqu’ à la mort et la mort de la croix

 

donnons de notre huile  ,si nous en avons un peu

La veuve des Sarepta a donné toute son huile (1 rois 17)

 

mon cœur ne sera pas satisfait  tant qu’il n’aura pas trouvé Dieu (St Augustin)

 Pour cela tout donner 

Les Talents (Matt.25, 14-30)

31 août, 2019

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Un homme qui partait en voyage appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit.Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître.Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.” Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.” Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” »

**

Tous responsables

Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. »(Gn 1,27)


Matt-Talents

Quelques soient nos talents

Que nous ayons 5 Talents ou 1 seul

 nous sommes tous responsables du monde qui nous entoure

de notre terre

 de notre environnement

de nos frères et sœurs

 **

Tous nous devons travailler pour un monde  meilleur

pour la paix

pour le justice

Tous responsables

Les petits comme les grands

 

Et si nos sommes fidéles…ce jour là ,nous entendrons le Seigneur nous dire

“Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.”

**

Les murmures

Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur,

 Malheureux donc ceux qui ne cessent de se plaindre ,de murmurer

Comme les hébreux dans le désert de Mériba  

**

je suis allé cacher ton talent dans la terre

Ils murmurent !

Mais que font ils de leur talents ?

 

 Le voici. Tu as ce qui t’appartient.”

Ils murmurent !

incapables de rendre grâce pour tout ce qu’ils ont reçus

Quel affront !

Quelle ingratitude !

**

Ils ne savent pas se dépenser

Ils ont peur de prendre des risques

Ils ont peur de faire confiance

Cliquez ICI

La Parabole des 10 vierges ( Mtt 25, 1-13)

9 août, 2019

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

  

Sur la façade de la plupart des cathédrales Françaises

comme à Notre Dame de Paris  

on peut voir au-dessus de la porte centrale

la représentation du jugement dernier

et en-dessous

à droite et à gauche de la porte

les 5 vierges sages et les 5 folles

 

Martthieu-les-10-Vierges

 

La noce

Les vierges attendent l’arrivée de l’époux qui est le Christ

qui vient s’unir  avec son épouse qui est l’Eglise

au cours du repas eucharistique  

 

Elles sont à l’entrée de la Cathédrale 

 comme tous les croyants qui viennent chaque jour

célébrer les noces de l’agneau

au cours du repas eucharistique

tandis que la foule passe …indifférente

devant  le portail 

pour aller boire au café du coin 

 

Les sages

Elles sont prêtes à accueillir le Christ

car elles sont illuminées par leur foi

et animées par le feu de la charité

elles n’ont pas peur du jugement

elles sont là… humbles et confiantes

 

Pourtant elles aussi ,elle se sont endormis

Qui n’a pas péché ?

 

Les folles

Elles aussi ,elles sont invitées aux noce de l’Agneau  

Tout  le monde est invité

Elles de sont endormies …comme les sages  

mais elles n’ont pas la foi

 

Elles ne croient   pas que le Christ  est notre lumière

Elle ne savent pas que Dieu est Amour ,  

un père miséricordieux

le père de l’enfant prodigue

Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.(Jn 3,18)

 

Elles n’auront pas dû partir dans la nuit

Elles  auraient  dû faire confiance

malgré leur manque d’huile

le Christ est pardon

il ne criera pas, il n’élèvera pas le ton,
il ne fera pas entendre dans la rue sa clameur ;
il ne brisera pas le roseau ployé,
il n’éteindra pas la mèche qui s’étiole ; (Is 42 ,2)

 

Pourquoi sont elles parties chercher de l’huile

ailleurs dans la nuit ?

l’époux ne les aurait  pas laissée dehors

 

La porte fermée

Désormais la porte est fermée

sans la foi ,sans l’amour ,pas de salut !

sans la confiance , sans l’humilité ,pas de salut  

 

Seigneur je crois ,mais augmente ma foi

Seigneur aide moi à être miséricordieux  

et à croire en ta miséricorde  

Aide moi à rester devant ta porte

tout en ayant conscient  que ma lampe est vacillante

 conscients de notre faiblesse et confiants jusqu’à l’audace en la bonté de Père. »(Ste Thérèse de l’enfant Jésus)

 

NB cette parabole ne se trouve que dans saint Matthieu

le moraliste qui nous dit de veiller  

mais il a oublié de dire

que nous sommes tous pécheurs

Nous ne sommes pas des sages mais des fous

Faisons confiance en la miséricorde de Dieu

Il ne nous laissera pas à la porte  

2é Samedi de carême : Le fils ainé (Luc 15,1-32)

23 mars, 2019

Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : “Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.” Et le père leur partagea ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre. Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin…Il se leva et s’en alla vers son père….. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Or le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait. Celui-ci répondit : “Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.” Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père sortit le supplier. Mais il répliqua à son père : “Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu as fait tuer pour lui le veau gras !” Le père répondit : “Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé !” »

 le père est miséricordieux

le fils est un voyou

Cliquez ICI

et l’ainé  ?

 

careme-Le-fils-ainé

L’ainé

il ne pardonne pas

la loi c’est la loi  

L’amour connait pas !

**

Il entendit la musique et les danses.

ah non ! surtout pas

et pas de rapp

la religion ,on rigole pas

c’est du  sérieux

**

Il se mit en colère, et il refusait d’entrer

Au nom de la loi

Au nom de la justice

il crie vengeance

et refuse la volonté du père

qui pardonne et qui déclare 

« je ne suis pas venu pour les justes mais les pécheurs »

….Va t en comprendre

cela fait désordre ! 

**

je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres

il a travaillé dur

amassé les capitaux 

Il est riche 

il se croit meilleur

comme le bon pharisien qui prie au devant de la scène   

ah oui ,mais…

Nous sommes tous pécheurs !

Qui n’a pas fauté   77 fois 7 fois ?

**

jamais tu m’as donne un chevreau

en fait il est jaloux

il a la haine

et à la longue il finira par vouloir tuer son frère

comme les frères de Joseph ,fils de Jacob

**

Soit disant au non de la justice

il crée le désordre ,la violence

non plus chez  un seul individu qui lui aurait  fait du tort

mais dans toute une famille

toute une communauté

toute une Eglise

c’est grave,

c’est odieux

 « En effet, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera à vous aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous pardonnera pas vos fautes. (Mtt -, 14)

77 fois 7 fois !

Marc (4, 26-34) Il expliquait tout à ses disciples en particulier

1 février, 2019

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ? Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre. Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

**

Les paraboles

Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.

 

Jésus nous parle  en parabole

pour que nous apprenions à méditer  

à le chercher

cherchez et vous trouverez

 

Marc-paraboles

 

Il expliquait tout à ses disciples en particulier.

Que veut il me dire  

 à moi en particulier

dans le silence de mon cœur ?

**

Le grain qui pousse tout seul

 Il y a tant de leçons à en tirer !  

quelle est celle qui m’est destinée

à moi

en particulier ?

 **

La grâce

qu’il dorme  ou qu’ il se lève tout grandit …

Tout vient de Dieu

tout pousse

tout est don : la vie , nos talents ,nos joies et nos peines   

 

tout est grâce

il nous comble de grâce

Marie , les saints ,les pécheurs

Marie Madeleine ,l’enfant prodigue  

là ou le péché abonde la grâce surabonde   

 

Sachons rendre grâce

dans la joie

car le royaume de Dieu est joie

**

L’étonnement

il ne sait comment

savoir encore s’étonner devant les merveilles de la création

la respecter

et rendre grâce

toujours dans le joie

 **

La patience et la confiance  

du paysan qui attend la moisson  

il attend

il espère

il a confiance

**

La moisson

N’ayons pas peur de la moisson

Dieu nous attend, lui aussi, avec patience

il nous tend la main

**

l’humilité

tout est grâce

Soyons humbles patients, pleins d’espérance

Ia graine de moutarde, la plus petite de toutes les semences…elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères

 

 

Luc (11, 5-9) :L’ami importun

11 octobre, 2018

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander : “Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir.” Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : “Ne viens pas m’importuner ! La porte est déjà fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose.” Eh bien ! je vous le dis : même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.

 **

Le voyageur

un de mes amis est arrivé de voyage

c’est la nuit !

 nous sommes tous en voyage sur terre

 nous sommes de passage

80 ans an est un exploit

Nous sommes tous plus ou moins dans les ténèbres

tant que nous ne verrons pas Dieu face à face

car lui seul est la lumière

 

Luc-ami-importum

Celui qui accueille

Mon ami, prête-moi trois pains,

Celui qui accueille  dans ce récit, c’est l’Eglise

la famille de chrétiens   des amis..

des amis de Dieu  « notre voisin »   toujours prés de nous

amis des hommes qui sont dans la nuit et qui frappent à notre porte  

**

Une église faible,

impuissante ,parfois corrompue

et même scandaleuse

 **

mais des hommes et des femmes de bonne volonté

Une églsie qui se voudrait accueillante

mais qui n’a rien à offrir

comme Pierre qui devant la porte du temple dit à un paralytique

Pierre lui dit : « Je n’ai pas d’or ni d’argent ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ le Nazaréen, lève-toi et marche. » (Actes 3, 10)

**

Le Père

 mes enfants et moi, nous sommes couchés.

le voisin c’est un père

Il  veille sur ses enfants

« notre père » qui est au cieux

 

Cette parabole  fait suite dans l’évangile de Luc à l’enseignement du « Notre Père »  

un pére qui est proche de nous : c’est un voisin

un père qui veille sur ses enfants   

un père respectueux de notre liberté

il attend de nous  acte de foi

**

Les 3 pains

 pére donne nous notre pain d’aujourd’hui

donnes nous ta parole  qui nous éclaire dans la nuit

donnes nous le pain à partager , le pain de l’amitié

**

3 comme la foi, l’espérance et l’amour

On en a tant  besoin dans notre nuit !

**

3 comme le passage entre la mort et la résurrection

Donnes nous de revivre grâce à ton amour

Luc (10, 25-37) : Le Bon Samaritain

8 octobre, 2018

« Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté. Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion. Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.”

 **

Super ce samaritain !

un voyageur bien dans sa peau

heureux de vivre !

un homme qui a les pieds sur terre 

en  voyage

il est de passage

 

Luvc-le-samaritain

Un homme aisé ,il a un cheval

Un homme joyeux ,il a du vin

comme Jésus à Cana 

Un homme prévoyant ,il a de l’huile

comme les vierges sages

Un homme ouvert aux monde

Il voit le blessé sur sa route

contrairement au prêtre et au lévite

plongés dans leur méditation 

**

Sur notre route que de blessés !

les exilés, les exclus, les divorcés ,

les handicapés , les personnes âgées, les jeunes de la banlieue

**

La loi ou l’amour

Le samaritain n’a que faire de la loi qui interdit de toucher les impurs

il n’a que aire des lois qui interdisent d’héberger des étrangers ,des éxilés

il n’y a qu’une seule loi :l’Amour 

**

Il vient de Jérusalem  en passant par Béthanie

(qui veut dire la maison de miséricorde)

**

Un samaritain 

pas très orthodoxe

mais plein de compassion

« qui adore en esprit et en vérité » (Jn 4)

**

C’est un palestinien

C’est un hérétique 

Il n’est pas de notre race

**

Mais sur sa route il ne sait pas qui est le blessé

juif ? Samaritain ?

**

C’est un homme !

un frère !

On a le même père

Arrêtons de juger, de condamner

le monde a besoin de notre Amour  

**

patient et généreux

Aimons

pas seulement un instant

en passant  

mais fidèlement en tout temps

**

non comme les pharisiens

qui donnent leur obole

en vitesse dans le temple   

mais comme le samaritain

qui prend sur son temps en revenant à l’auberge

et qui ne mesure pas se générosité

en payant l’’aubergiste  

**

le samaritain selon Saint Augustin

Cliquez ICI

1 aout : Saint Alphonse de Liguori et la parabole du trésor caché (Matt.13,44-46)

1 août, 2018

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ.Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. »

**

Qu’est ce qui est pire que tout ?

C’est l’ivraie qui envahit les champs

les œuvres de la chair qui polluent notre vie

On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions, envie, beuveries, ripailles et autres choses semblables(Gal 5,20)

Cliquez ICI

 

le-trésor-ceché

 

Qu’est ce qui vaut plus que tout l’or du monde ?

Ce sont les fruits de l’Esprit 

amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi (Gal 5,23)

**

C’est la paix ,la joie de Marie

quand le jour de l’annonciation

l’esprit saint la couvrit de son ombre

**

C’est le bonheur  promis sur la montagne des Béatitudes

heureux  les pauvres ,les doux ,les pacifiques

Cela vaut plus qu’un trésor caché dans un champ ou à la plus belle des perles du monde

**

Alphonse de Liguori

fondateur des rédemptoristes  

réputé pour être un moraliste parfois exigeant

était en fait  « le théologien de la miséricorde »

« Saint Alphonse ne cessait de dire que les prêtres sont un signe visible de la miséricorde infinie de Dieu, qui pardonne et éclaire le pécheur afin qu’il se convertisse et change de vie.(Benoit XVI)

 Cliquez ICI

31 Juillet : Saint Ignace de Loyola et la parabole de l’Ivraie (Mtt.13,24-30)

31 juillet, 2018

 « Il en va du Royaume des cieux comme d’un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu ; par-dessus, il a semé de l’ivraie en plein milieu du blé et il s’en est allé. Quand l’herbe eut poussé et produit l’épi, alors apparut aussi l’ivraie. Les serviteurs du maître de maison vinrent lui dire : “Seigneur, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc qu’il s’y trouve  “Non, dit-il, de peur qu’en ramassant l’ivraie vous ne déraciniez le blé avec elle. Laissez l’un et l’autre croître ensemble jusqu’à la moisson, et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Ramassez d’abord l’ivraie et liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, recueillez-le dans mon grenier.” » (Mtt.13,24-30)

l'Ivraie 

L’ivraie

C’est  quoi cet ivraie ?

C’est le mal dans le monde

le mal en nous

les œuvres du diable que  st Paul appelle « les œuvres charnelles »

On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions, envie, beuveries, ripailles et autres choses semblables(Gal 5,20)

**

Ces œuvres polluent nos vies  

s’infiltrent dans la, société ,,nos communautés

au travail, en famille  

d’ou la souffrances et les pleurs

Que mes yeux ruissellent de larmes nuit et jour, sans s’arrêter ! Elle est blessée d’une grande blessure, la vierge, la fille de mon peuple, meurtrie d’une plaie profonde. Si je sors dans la campagne, voici les victimes de l’épée ; si j’entre dans la ville, voici les souffrants de la faim. Même le prophète, même le prêtre parcourent le pays sans comprendre.(Jérémie 14, 17-22)

**

Saint Ignace

Saint Ignace est célèbre pour avoir lutter contre le protestantisme naissant

et maintenant ,les Jésuites nous proposent leurs célèbres « exercices spirituels »

pour purifier nos âmes

de tout mal

**

S’asseoir  

méditer  

lire les évangiles

changer de vie

A  quoi sert de gagner l’univers si c’est pour perdre son âme (Mtt16,26)

**

Le jugement

Nous serons vraiment  purifiés

justifiés

qu’ à la fin des temps

par la mort sur la croix de Jésus notre seul sauveur

**

Alors ! l’ivraie sera brulé

Alors ! Le mal sera vaincu

Alors !nous serons comblés des fruits de l’esprit

 amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi (Gal 5,23)

123456