Archive pour la catégorie 'Paraboles de Jésus'

Matthieu (13, 31-35) : La graine de moutarde et le levain

30 juillet, 2018

En ce temps-là, Jésus proposa aux foules une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. » Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »

**

La graine  de moutarde

« Bienheureux les pauvres

Bien sûr ! Nous sommes petits

Bien sûr ! Nous pouvons rien faire sans la force de l’Esprit Saint

Il faut le reconnaître !

Seul l’Esprit Saint est fécond  

Seul l’Esprit Saint illumine les cœurs  

**

Ce sont donc les petits qui se savent impuissants

et qui s’en remettent totalement à l’Esprit saint  

ce sont ceux là

qui seront féconds

« par l’opération du Saint Esprit

**

Ce ne fut que le jour de la pentecôte

que les « petits apôtres »

les »petits » pécheurs de le Galilée

si lents à comprendre

qui avaient fui le vendredi saint  

qui étaient dépassés par la grandeur de leur vocation

ont  reçu la force de l’Esprit 

**

C’est alors seulement que « l’arbre »  s’est mis à grandir

ce jour là , ils baptisèrent   3000 hommes

 

Le-levain

La femme

Elle représente  tantôt Marie

tantôt l’eglise

 Cliquez ICI

**

Le levain

Le levain de Marie  est sa foi ,son humilité et son amour

Je suis la servante du Seigneur  ….Qu’il me soit fait selon votre parole,

parce que Marie  est « pleine de grâce »  nous sommes inondés de grâces

et l’Esprit Saint nous recouvre de son ombre

**

Le levain de l’église

ce sont les sacrements

la vie  commune des frères et sœurs qui ont la même foi, le même amour ,la même espérance

quel levain !

Quelle force !

**

Lors de son audience du 21 mai 2018  le pape François déclare que  « L’Eglise est féminine » 

l’important est que l’Eglise soit femme, qu’elle ait cette attitude d’épouse et de mère».. Si nous oublions cela, c’est une Eglise masculine  et elle devient malheureusement une Eglise de vieux garçons, qui vivent dans cet isolement, incapables d’amour, incapables de fécondité». Donc, «sans la femme, l’Eglise ne va pas de l’avant, parce qu’elle est femme, et cette attitude de femme lui vient de Marie, parce que Jésus a voulu ainsi».

Laissons l’Esprit Saint nous féconder, nous et l’Eglise, afin de devenir nous aussi mères des autres, avec des attitudes de tendresse, de douceur, d’humilité.

Parabole de l’ivraie (Mtt 13,24-30)

29 juillet, 2018

Le royaume de Dieu

C’est connaître Dieu

la vie éternelle c’est qu’ils te connaissent toi le seul vrai Dieu (Jn 17,1)

Re-naitre avec Dieu

vivre avec le Christ

**

Ce n’est plus moi qui vit c’est le Christ qui vit en moi   

mais pour obtenir cette vie ,il faut être pur  

heureux les purs ils verront Dieu

Les pauvres  auront le royaume de Dieu

 

L’ivraie

 Que d’orgueil en nous !

Que de jalousie , !

Que de mauvaises pensées !

Jésus le dit avec des termes assez crus qui choquent les pharisiens

Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme.  (Mtt15,11)

Voilà  cet ivraie qui nous empêche de bien recevoir la parole de Dieu

Voilà l’ivraie qui étouffe le Verbe, en nous 

 **

Paul en gémit  

Qui me délivrera  de ce corps de chair…  

 On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions, envie, beuveries, ripailles et autres choses semblables(Gal 5,20)

**

c’est pourquoi  Paul ajoute

Avec le Christ, je suis un crucifié ; je vis, mais ce n’est plus moi, c’est Christ qui vit en moi. Car ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré pour moi. 

et qu’ainsi  jaillissent les fruits de l’Esprit 

**

Le jugement

ce n’est qu’à la fin des temps que nous serons délivrés de cet ivraie

Dieu est patient

Dieu est bon

par la mort de son fils sur la croix  nous serons justifiés

si comme Paul nous crucifions les œuvres  de la chair avec le Christ

 **

la joie !

le mal sera brulé

le bien sera vainqueur 

Matthieu (13,18,23) La parabole du semeur

27 juillet, 2018

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Écoutez ce que veut dire la parabole du semeur. Quand quelqu’un entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son coeur : celui-là, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin. Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il trébuche aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est celui qui entend la Parole ; mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend : il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. 

**

Matthieu

 Comme un professeur, Matthieu veut toujours tout expliquer

et ne laisse pas  l’Esprit  saint parler à notre cœur  

Cliquez ICI  

Or multiples sont les interprétations de cette  parabole

 

Le-Semeur

La semence

C’est la parole de Dieu

OK !

C’est le trésor des chrétiens

« la perle cachée dans un champ »

le Verbe des commencements

le  Verbe de vie

**

Le bord du chemin

Cette parole est annoncée partout sur le bord des routes

Elle est proclamée sur les toits dans le monde entier

Elle est imprimée,,publiée

Qui l’écoute ?

Qui la lit ?

seuls les oiseaux dans le ciel

**

Les pierres

L’évangile est une bonne nouvelle  

l’annonce du salut

le pardon

la miséricorde

la grâce  

mais nous avons le cœur du  dur

On ne comprend pas en cette misériorde

on ne croit pas au pardon

et tristement on continue notre route

**

Les épines   

au lieu d’écouter cette parole

on raisonne

on discute

on dialogue

**

Le  8mai 2018 dans on homélie  à Ste Marthe, le pape Fran9ois nous prévient  

 nous devons faire  attention à ne pas dialoguer avec le diable. Eve a chuté parce qu’elle a dialogué. Il est venu: “Mais mange, comment se fait-il…” — “Non, mais si le Seigneur…”. La pauvre: elle s’est prise pour une grande théologienne et elle a chuté». «il ne faut pas dialoguer», étant donné que «Jésus nous donne l’exemple. Dans le désert, quand le diable l’induit en tentation — les trois tentations — comment répond Jésus»? «Avec les paroles de Dieu, avec les paroles de la Bible. Jamais avec une parole à lui; il ne faut pas dialoguer avec lui. Jésus chasse les démons, il les chasse ou il répond avec la parole de Dieu.

**

Le champ

Celui qui entend la Parole et la comprend : il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. 

Soyons plein d’espérance  

le champ sera quand même ensemencé

Marc (4, 1-20) : Les grains ont produit trente, soixante, cent, pour un

24 janvier, 2018

En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée. Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit. Il était sur la mer, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage.Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et dans son enseignement il leur disait : « Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé. Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ; et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché. Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit. Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un. » 

**

Jésus était un charpentier

mais il avait aussi comme tout le monde son petit lopin de terre

où poussait du blé ou des fleurs

**

Lui, le fils de Dieu

s’émerveillait et remerciait son père

qui nous donne ainsi  notre pain quotidien

et nous offre le parfum et la beauté des fleurs

**

La parole de Dieu

Le père nous donne encore mieux 

sa parole qui nourrit notre âme

et réjouit nos cœurs

**

Les oiseaux

les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé.

…..l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toutes parole  qui vient de Dieu

c’est vital !

Ne la méprisons pas

Ne laissons  pas des bribes sur le chemin

les oiseaux eux-mêmes ne négligent aucun grain

ils ont l’œil …Ils picorent

sur le chemin ils s’activent

**

Les pierres :

Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux

Les pierres ce sont les cœurs durs

ceux qui s’enferment sur eux mêmes

ceux qui n’aiment pas 

incapables de s’ouvrir aux merveilles de Dieu

incapables de lever les yeux vers le ciel

comme les anges ou les mages de Noel

incapables de voir la misère des pauvres qui les entourent

 

pour profiter de la parole Dieu il faut aimer

je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. (Ez 36,26)

**

lI ya 2 racines profondes

qui s’enfoncent

l’amour de Dieu et l’amour des hommes 

sans elles nous sechons

faute de racines, il a séché.

**

Les ronces

Du grain est tombé aussi dans les ronces,

nous sommes alors envahis par d’autres  paroles, d’autres préoccupations 

les ouvres de le chair envahissent notre vie

et nous étouffent

On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche,… et autres choses semblables (Gal5,19)

**

La Bonne terre

le-semeur

Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit….

Si nous écoutons la parole

Si  nous méditons

Si nous prions

alors !

la fleur s’épanouit 

s’ouvre

et on découvre la splendeur de l’amour de Dieu 

alors !

la nourriture divine nous  fortifie

et nous recevons les fruits de l’Esprit 

amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi,(Gal 5,23) 

33é dimanche ordinaire (A) : Parabole des talents

19 novembre, 2017

 

Lecture 1:  Proverbes (31, 10‑31)

Une femme parfaite, qui la trouvera… Elle sait choisir la laine et le lin, et ses mains travaillent volontiers. Elle tend la main vers la quenouille, ses doigts dirigent le fuseau. Ses doigts s’ouvrent en faveur du pauvre, elle tend la main au malheureux.

Une femme qui a des talents

et qui en profite pour donner .

Quel bonheur !

**

Lecture 2 :(1 Th 5, 1-6)

    Vous savez très bien que le jour du Seigneur  vient comme un voleur dans la nuit.    Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres.

Veillons à toujours aimer

Aimer !

Toujours aimer

pour rencontrer l’Amour

‘Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.(Mtt25,40)

**

Evangile :  Matthieu (25, 14‑30) :Les talents

 

Parabole-des-talents

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître.Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneurCelui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.”Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” »

 

Il existe plusieurs interprétations pour cette parabole ,

Soit une morale ; Il faut faire fructifier nos talents

Soit il faut savoir prendre le risque de la foi 

Cliquez ICI 

**

Soit une 3é interprétation en rapport avec les lectures de la messe de ce jour  

Dieu nous a donné des talents 

a notre tour sachons donner

Il faut donner,  partager, aimer

**

Les talents

 celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître.

En fonction de ce qu’on a

en fonction de ce qu’on est

en fonction de nos capacités

sachons partager 

celui qui a 5 talents ,qu’il en donne 5 ….

 

On ne sera pas jugé sur la quantité

mais sur la façon de donner

**

Savoir remercier

Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient

Dieu nous a tout donné

même si on a l’impression que c’est peu

il nous a donné la vie ce n’est pas rien 

savoir remercier , rendre grâce …

**

La banque

Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, ..Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts.

Celui qui a peu,

qu’il prenne conseil

qu’il se fasse guider

qu’il se confie à la communauté  

qu’il puisse ainsi partager avec les autres

comme la petite veuve de l’évangile  

En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tout le monde. Car tous ceux-là ont pris sur leur superflu pour faire leur offrande, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a donné tout ce qu’elle avait pour vivre. » (Luc 21, 1-4)

**

Le don

Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a

Plus on donne ,plus on reçoit

plus on aime ,plus on est aimé

plus on sert ,plus on est estimé

moins on aime, moins on est aimé

**

Le malheur

. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” »

Que de solitude pour qui se replie sur lui-même

comme un hérisson

pour celui qui donne rien !  

Que de grincement de dents !

32é dimanche ordinaire (A) : Les 10 vierges

12 novembre, 2017

 

Lecture 1 : Sagesse (6, 12‑16)

La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. .. elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent….Celui qui la cherche ..la trouvera assise à sa porte. ..Celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci. ..Elle leur apparaît avec un visage souriant

Dieu nous attend …assis à sa porte …avec un visage souriant

c’est merveilleux !

Il est encore mieux que le père de l’enfant prodigue

Quel Dieu est comme notre Dieu ?

Pourquoi ne pas veiller pour le rencontrer ?  

**

Lecture 2 : Nous ressusciterons (1 Th 4, 13-18)

Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons ,nous ressusciterons.. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur.  Réconfortez-vous donc les uns les autres avec ce que je viens de dire.

**   

Evangile : (Matt.25, 1‑13)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”
Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

**

Les noces

Dix jeunes filles invitées à des noces,

Les 10 jeunes filles attendent l’arrivée de l’époux pour le festin de noce

la rencontre avec Dieu le jour de la mort est donc un jour de fête 

C’est notre rencontre avec l’ époux

C’est la fête de l’amour

 le pape François dernièrement au cours d’une audience disait  

« Le paradis est le baiser de Dieu, Amour infini, et nous y entrons grâce à Jésus, qui est mort en croix pour nous   (25 0ctobre )

**

Les sages

elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.

Les sages ne veillaient donc pas plus que les autres

Elles aussi étaient endormies

**

De plus elles conseillent mal les autres

qui auraient dù rester sur place au lieu de partir

l’époux ne les aurait pas laissées dehors  

Les folles n’ étaient pas assez folle ! Il fallait croire en  l’amour de l’époux  

 Cliquez ICI 

**

Qui parmi nous peut prétendre avoir sa lampe allumée ?

C’est par la grâce et la foi que nous sommes sauvés  

C’est  la foi qui nous sauve

C’est l’amour du Christ mort sur la croix qui nous libère

 

Veillez

L’attente

Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

veillons a  fortifier notre foi

veillons  à aimer Dieu et nos prochains

et même si nos lampes sont pas allumées  

sachons que Deu non seulement est la sagesse

il est pardon, il est amour, il est vie ,il est résurrection  

Matt. (25, 14-30) : La parabole du 3é Homme

2 septembre, 2017

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Un homme qui partait en voyage appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit.Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître.Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.” Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.”Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “ Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” »

 

Cette parabole des talents

nous invite à croire

à prendre des risques

le risque de la foi

Cliquez ICI  

**

En plus

ce qui a première vue

peut passer inaperçu

mais qui en fait est scandaleux

c’est ce que dit le  3é homme

 

un-homme-dur

Seigneur, je savais que tu es un homme dur

Parole indigne !

blasphème

rejet de Dieu

Pourquoi parler ainsi de Dieu ?

**

Dieu est bon (Luc 18, 19)

Dieu est un père  

Pourquoi me regarder avec un  œil mauvais alors que je suis bon (Mtt20,15)

Un père qui nourrit et unit

**

 tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain.

Comment parler ainsi ?

Dieu nous donne tout

C’est Lui le semeur

C’est Lui le berger

C’est Lui qui moissonne et nous accueille  

**

Sans Lui, pas de terre

Sans Lui ,pas de champ ni de vie

Sans Lui ,pas de chant ni de bonheur

 **

 J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre.

Adam  honteux se cache dans le paradis

N’ayons pas peur !

Le père attend l’enfant  prodigue

le Pasteur cherche la brebis perdue

 **

il y aura des pleurs et des grincements de dents !

Ce n’est pas une punition

C’est une constatation !

Que de tristesses, que de pleurs

pour ceux qui n’ont pas la foi

pour ceux qui n’ont aucune espérance

pour ceux qui ne croient à cette vie éternelle qui nous attend

pour ceux qui ne croient pas en ce père qui nous accueillera

La parabole du débiteur impitoyable Matt.(18, 21-35)

17 août, 2017

En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois. Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.” Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !” Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.” Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait. Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé. Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié. Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?” Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »

 **

La parabole

Matthieu est le seul à nous donner cette parabole

il est aussi le seul à commenter la fin du Notre père

En effet, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera à vous aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous pardonnera pas vos fautes.(Mtt 6,14)

**

Matthieu était publicain

avait il beaucoup péché  ?

Il était financier

Est ce qu’on lui devait beaucoup d’argent ?

en tous les cas il a retenu la parabole

**

Le pardon

En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ?

 

70-fois-7-fois

 

Matthieu insère ce récit à l’intérieur de son discours sur l’église (Mtt18)

et c’est Pierre le premier pape qui pose la question  

car il a aussi beaucoup à se faire pardonner

**

Pierre reniera 3 fois

Il était vif de caractère. Il a du vexer beaucoup de gens  

Il se disputera avec Paul qui ,lui aussi, n’était pas commode  

On parle de pardon

et au sein même de l’Elise

au sein de nos paroisses

et on ne sait pas pardonner

on ne sait pas s’écouter

On préfère donner des leçons et faire de  la morale  

 

Pardon

Le pardon est central dans l’église

il faut être unis d’abord au sein de nos  communautés ,

rassemblés dans nos foyers

autour du feu de la cheminée

le feu de l’amour  

 **

C’est le plus grand désir exprimé

par Jésus

le jeudi saint

son dernier jour parmi nous

Qu’ils soient un

 Cliquez ICI 

33é Dimanche ordinaire (Année A) : Parabole des talents .Entre dans la joie de ton maître

16 novembre, 2014

Jésus parlait à ses disciples de sa venue ; il disait cette parabole : « Un homme, qui partait en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il donna une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu cinq talents s’occupa de les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un creusa la terre et enfouit l’argent de son maître.« Longtemps après, leur maître revient et il leur demande des comptes. Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança en apportant cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres. – Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.” Celui qui avait reçu deux talents s’avança ensuite et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres. – Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.”« Celui qui avait reçu un seul talent s’avança ensuite et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé enfouir ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.”« Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. Car celui qui a recevra encore, et il sera dans l’abondance. Mais celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents !”»

 

Lect. 1 : Pv (31,10-31)

La femme vaillante ,qui donc peut la trouver ?

Elle est plus précieuse que les perles

 

**

Lect. 2 : 1 Thes.(5,1-6)

Ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur

**

Evangile :Mtt (25,14-21)

Entre dans la joie de ton maître

 

 

Dieu nous fait confiance

Il se fait discret

pour ne pas nous écraser par sa puissance

Il part en voyage  

**

Il nous fait confiance

Il leur confia ses biens

**

Il nous donne des talents selon ce qu’il attend de nous

exigeant beaucoup des uns

moins des autres

mais à tous il faut confiance  

il nous traite en  homme responsable

**

Le rêve

D’ou le rêve d’une humanité courageuse

qui, à son tour, a confiance

et qui ose entreprendre

Une humanité

qui met le monde en valeur

des hommes, dignes ,saints

qui s’aiment ,se respectent

qui pardonnent

une humanité de toute beauté

une humanité merveilleuse

des hommes qui font fructifier leurs talents

celui qui avait reçu cinq talents s’occupa de les faire valoir

 et en gagna cinq autres.

Quel rêve !

**

On voit bien ce n’est qu’un rêve

On a besoin d’un sauveur

on a besoin de la grâce

on a besoin d’aide

on a besoin de pardon

Dieu nous a fait confiance

A notre tour de lui faire confiance

« Seigneur aide nous à aimer

Seigneur aide nous à pardonner

Seigneur envoie nous ton esprit comme tu nous l’a promis    

 **

Le retour

Alors ,le jour du fils de l’homme  sera

un jour de joie de bonheur

d’une humanité enfin réconciliée ,relevée

d’une humanité pardonnée

Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses

 entre dans la joie de ton maître.”

Danse-Matisse

Le 3é Homme

Il n’a pas fait confiance  

il n’ a pas cru en la bonté du père

Seigneur, je savais que tu es un homme dur

J’ai eu peur,

il n’a pas pris le risque de la foi

cliquez ICI  

**

Le jour du fils de l’homme

Le jour de notre mort

est pour le croyant  un jour de joie

et non un jour de colère

Plus on y croit

Plus on est comblé

Car celui qui a recevra encore,

 et il sera dans l’abondance

**

Le jour du fils de l’homme sera le jour de la plénitude

Pourquoi donc en avoir fait un jour terrible

« dies irae »     

ce jour là on comprendra enfin

et le sens de la vie et l’ immensité de l’amour

Vous aurez ainsi la force de comprendre, avec tous les saints,

ce qu’est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur… 

et de connaître l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance,

afin que vous soyez comblés jusqu’à recevoir toute la plénitude de Dieu.(Eph 3,18) 

27é dimanche ordinaire (Année A) : La vigne et les vignerons

5 octobre, 2014

Lect.1 : Is (5,1-17)

Mon ami avait une vigne sur un coteau plantureux

**

Lect 2 : Ph (4,6,9)

La paix de Dieu  qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer ,gardera votre cœur

**

Evangile : Matt.(21, 33-43)

 Jésus disait aux chefs des prêtres et aux pharisiens : « Écoutez cette parabole : Un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il la donna en fermage à des vignerons, et partit en voyage. Quand arriva le moment de la vendange, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de la vigne. « Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième. De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais ils furent traités de la même façon. Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : “Ils respecteront mon fils.” Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : “Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, nous aurons l’héritage !” Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien, quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? » On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il donnera la vigne en fermage à d’autres vignerons, qui en remettront le produit en temps voulu. » Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire. C’est là l’oeuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux ! Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit. »

 

La vigne

Il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde.

Dieu a tout donné :

La vigne = la vie

La clôture = le seul  commandement : aimez vous les uns les autres  

le Pressoir = (Gethsémani veut dire le pressoir) :Jésus a souffert la passion pour nous 

La tour de garde =L’église qui nous protége et nous guide  

La-vigne-et-le-vigneron

**

L’appel

Il envoya ses serviteurs auprès des vignerons …

mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième

Que d’invitations dans notre vie à suivre le Seigneur !  

La foi de nos parents ,le catéchisme de notre enfance

Le témoignage des saints modernes (Abbé Pierre, Sr Theresa)

Le pape François, le témoignage des chrétiens d’Irak

La communauté qui se rassemble le dimanche   

 **

Le rejet

Les vignerons se dirent entre eux : “Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, nous aurons l’héritage !”

Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent.

mais sans idéal

sans la présence du Christ dans notre vie  

sans générosité

sans ouverture sur l’autre

sans amour

il ne peut y avoir que tristesse

dans notre vie

**

La pierre angulaire

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire

Mais si nous suivons le Christ

alors notre vie, notre communauté ,notre monde

reposeront sur du roc  

et la paix de Dieu  qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer ,gardera votre cœur(Ph,4,7)

C’est là l’oeuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux

123456