Archive pour la catégorie 'JESUS Passion et Résurrection'

Vendredi Saint :Le chant du serviteur de Yahvé : Isaïe 53

22 avril, 2011

Voici quelques réflexions à partir du chapitre 53 du prophète Isaïe

lu le vendredi saint

dans toutes les église chrétiennes

Cliqez  ICI 

**

1) La souffrance ! Uue punition ?

La souffrance du juste  

Serais ce une punition ?

impossible !

inimaginable !

**

 La souffrance des peuples opprimés par des tyrans

que ce soit en Lybie ou ailleurs

Qu’ont ils donc fait tous ces gens pour tant souffrir ?

La souffrance des hommes emprisonnés injustement

qu’ont-ils donc fait ?

La souffrance des victimes de tsunami

la souffrance finalement de tous les hommes qui sont aux portes de la mort

des hospitalisés à longue durée

Qu’ont-ils donc fait ,pour être ainsi punis ?

 

Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire. (Is 53,2) 

Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. (Is53,3)

 

2) la souffrance du juste ! Une injustice incompréhensible 

Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et Yahwé a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.( Is 53,4-6) 

Mystère !

Grand mystère de la souffrance !

Isaïe parle,

 non seulement de punition

mais d’une punition assumée par les justes

comme le suggère « le grand inquisiteur » des frères Karamazov de Dostoïevski

**

Dieu punirait les justes pour le péché des autres

Ce serait encore plus monstrueux

surtout que cette souffrance est imposée

et non acceptée par générosité  

non ! non !

Ce n’est pas une réponse !

**

Dieu nous mettrait à l’épreuve ?

comme il avait déjà mis Job à l’épreuve

qui rouspète

« Dieu ,du sein de la tempête lui répond

quel est celui qui brouille mes conseil par des propos dénués de sens » (Job 38,1)

**

Comment cela se peut il ?

**

3) La souffrance ;une richesse méconnue 

« L’or est purifié par le feu » (Pv)  

la souffrance commune à tous serait elle

en fait une richesse ?

Puisqu’elle est si commune

la grandeur de l’homme

sa dignité

s’exprimerait elle pas son attitude

 face à l’adversité ?

**

Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche. (Is 53,7) Par sa souffrance mon serviteur justifiera une multitude(53,11) 

Moi je veux bien !

mais quand même !

**

Comment accepter la phrase suivante ?

Yahvé s’est plu à l’écraser par sa souffrance 53.10 

**

4) Jésus :le serviteur d’Isaie

Toujours est il que la grandeur de Jésus 

qui serait ce serviteur prévu par Isaïe

est  révélé par cette parole sur  la croix

« Pére !non ce que je veux mais ce que tu veux »

Oui ! Cela c’est grand !  Très grand ! 

Scandale de la croix,. La résurrection de Jésus .La rédemption

21 avril, 2011

1) La mort de Dieu est ce possible ?

Quelle est donc notre conception de Dieu 

alors que nous avons tant scruté l’univers ?

Quel est donc ce Dieu qui a créé des milliards de galaxies

elles mêmes constituées de milliards d’étoiles

elles mêmes beaucoup plus grandes que notre soleil  

mais quel est donc de Dieu ?

**

Quel est donc ce Dieu qui a créé l’homme

dans toute sa complexité

mais qui est il donc ?

**

Nous affirmons qu’il est descendu des cieux

qu’il s’est fait homme 

qu’il a vécu parmi nous

à Nazareth , en Galilée  puis en Judée

qu’il est mort sur une croix

ignominieusement

**

Est ce que nous nous rendons compte de cette énormité ?

tout en déclarant  en même temps qu’il est vraiment Homme

**

2) La  mort d’un juste

Jésus est un homme

C’est un juste

qui est mort.

C’est un homme ivre de liberté

qui rejette toute loi qui nuit à la dignité de l’homme

un homme persuadé que nous sommes profondément respectables

 car nous sommes tous des fils de Dieu ,

le créateur des univers et notre père

« père glorifie ton fils »

un homme prêt à tout pour répandre son message d’amour

**

3) Le scandale de la croix

Pour que nous retrouvions

 la liberté des enfants de Dieu

autrement dit :pour reprendre le jargon religieux

 pour nous sauver

Jésus est prêt à tout

Lui le sauveur 

**

Cela va lui coûter cher

Il le sait

Il ne dérobe pas 

Il s’attaque aux puissants qui oppriment le peuple

en imposant des jougs ,

des lois promulguées 

on ne sait où

**

Mais on ne s’attaque pas en vain

à ceux qui ont le pouvoir

Les peuples arabes

qui en cette année se soulève contre des tyrans 

en savent quelque chose

**

Jésus est donc crucifié

entre deux malfaiteurs

on a craché sur son vidage

on l’a torturé

on l’a humilié

C’est un scandale !

une honte !

**

L’artiste contemporain Serrano  a représenté

son  « piss Christ » à Avignon

au grand dam des chrétiens de la ville

Il fait ainsi comprendre toute l’inimité de ce supplice 

à ces bonnes chrétiennes qui portent une croix en or entre leur  deux seins

Cliquez ICI 

**

4) Pourquoi cette mort ,

On parle d’un rachat au prix du sang

d’un homme

sacrifié par son père.

Qui a donc proféré une telle affirmation ?

un père aimant  qui martyrisait son fils !

Même Abraham ne l’a pas fait 

**

le sacrifice 

veut dire 

« faire un acte sacré »

La croix est un  acte sacré

car au terme de toute une vie

Jésus ne recule pas devant la menace

des puissants 

pour rendre la vie de l’esprit

et la liberte des fils de dieu

à toute l’humanité

**

« Je vous enverrez l’Esprit Saint »

Jésus est mort pour que nous ayons 

cette esprit de bonté, d’amour ,d’abnégation, de fraternité, de communion ,

d’action de grâce ,d’eucharistie 

Voila la résurrection 

**

L’homme était avili ,découragé

ayant perdu toute espérance

déprimé !

Jésus nous tend la main

et nous rend la vie

« Allons ! Debout ! Lève toi !

Vis en homme !

Vis en fils de Dieu

voila la résurrection ! 

« victoire j’ai vaincu le monde »

**

4) Qu’est ce que  la rédemption ?

La rédemption c’est cette résurrection

cette espérance dont on a tant besoin

dans un monde parfois désespéré

dans un monde ou l’homme n’est plus respecté

dans un monde ou l’on ne sait plus se donner

voila le message de Jésus

au cours de la semaine sainte vécu en ce moment par les chrétiens

Les « Actes de Pilate » ou «l’ évangile de Nicodème » :la passion de Jésus lue au cours des liturgies au Moyen âge

12 avril, 2011

1Le texte   

Le texte  original de cette passion daterait des années 320-380

Très prisé ,très lu ,

très utilisé au cours des liturgies de la semaine sainte

représenté  en pièce de théâtre sur les parvis

et même retranscrit en poème

il fut remanié maintes et maintes fois au cours des siècles

C’est donc un texte vénérable

et véritable témoin

de la piété des chrétiens du moyen âge

**

L’auteur connaît les récits de la passion 

Il possède son sujet .Il en vit

Il cite des passage entiers de l’évangile

presque mot à mot

 puis les commente et les enjolive à sa façon

**

http://seigneurjesus.free.fr/actesdepilate.htm


Les enseignes de Pilate 

 

Stupeur, étonnement, doute  

rejet instinctif ,refus !

Le récit ne semble pas crédible car il commence

par un fait miraculeux

**

Les enseignes de Pilate s’inclinent devant Jésus qui entre dans le prétoire

mais cela ne correspond il pas l’entrée triomphale  de Jésus à Jérusalem

le jour des rameaux

quand la foule jetait des vêtements  aux pieds de Jésus ?

**

Il peut y avoir

une autre explication à ce récit

Cette « passion » qui était jouée par des acteurs dés l’empire romain

pouvait très bien commencer

par une parade en l’honneur de Jésus avec des drapeaux autour de l’acteur

2) Devant Pilate 

On retrouve toutes les remarques et les questions importantes posées par Pilate

- Es tu le roi des juifs (3,2) ?

- Je trouve aucune faute dans cet homme ..Jugez le vous même (4,1)

- il est d’usage que je libère un prisonnier en cet occasion (7,1)

- Je suis innocent du sang de cet homme (8,2)

On retrouve les accusations principales proférées par les pharisiens 

- Il ne respecte pas loi

- Il ne respecte pas le sabbat en guérissant les malades ce jour là 

- Il se dit roi

-  et surtout …et surtout

   Il se proclame : le fils de Dieu

**

3) Les témoins 

On devine tout le travail de rédaction des auteurs du moyen âge

qui vont donner des arguments en faveur de Jésus

autant d’arguments qui ne se trouvent pas dans les évangiles officiels

et qu’on imagine très bien proclamés par des acteurs  sur les parvis des églises 

**

Parmi ces témoins il y a :

- 12  amis d’enfance ,inconnus par ailleurs

qui atteste que Jésus fut conçu sans péchés (2,4-2,6)

- Nicodème (5,1) qui n’est pas celui de l’évangile de saint jean

mais un gouverneur romain ayant demandé la traduction en latin du texte

- Les malades qui ont été guéris par Jésus  (6,2)

- Véronique la femme qui souffrait d’un épanchement de sang

- le bon larron Gestas  et le mauvais larron  Dysmas

- le centurion Longin

**

4) la souffrance de Marie (10,1ss)

Un très long passage insiste sur la souffrance de Marie qui pleure , gémît ,s’évanouît 

et prie pour que la croix s’incline

afin qu’elle puisse embrasser son fils

Ainsi s’exprime  tous les sentiments

des pleureuses de l’Orient

et des chrétiens du moyen âge

pour la « virgo dolorosa »

**

5) Joseph d’Arimathie et les témoins de la résurrection

Un passage encore plus long raconte les démarches de joseph d’Arimathie

 pour ensevelir le corps de Jésus 

puis un long dialogue entre les femmes auprès du tombeau (11,3)

suivi par les  palabres avec les juifs qui accusent

 les disciples d’avoir caché le corps   

**

Joseph est mis en prison

et Jésus éblouissant de lumière vient le délivrer

Il part et se cache dans son village

tandis  que les juifs  discutent et cherchent des témoins de la résurrection

S’expriment alors

- des amis  d’enfance de Jésus  

- puis 3 hommes qui sont sans doute d’Emmaüs

- enfin les 2 fils de  Symeon qui étaient  morts et qui viennent de ressusciter en même temps que jésus  

Ce sont ces 2 fils qui racontent la descente aux enfers de Jésus

**

6) Un peu de merveilleux mais très peu 

Comme dans la plupart des apocryphes on trouve des épisodes merveilleux

comme le coq qui parle au cours de la passion de jésus dans « le livre du coq »

mais ici ces passages sont peu nombreux

Ils sont si peu !

C’est du sérieux !

Le rêve de Procla la femme de Pilate

Les enseignes qui s’inclinent devant Jésus

quand il entre dans le prétoire (1,5)

ou Marie qui demande à la croix de s’incliner

mais on sait que ces 2 récits

 ont une explication tout à fait naturelle

**

7) A la suite de cette passion du christ

commence autre récit celui de la descente de Jésus aux enfers  

Le livre du coq :La passion de jésus lue et commentée par les Chrétiens d’Ethiopie

11 avril, 2011

le texte se trouve dans « la collection de la pléiade » sur les écrits apocryphes chrétiens  

Ce livre est un texte  lu dans toutes les églises

 tous les ans

par les chrétiens d’Ethiopie

encore actuellement

C’est donc un livre connu et populaire

**

On sait que ce texte a été traduit de l’arabe

Il aurait été rédigé après le concile de Chalcedoine

lors des débats avec les monophysites

**

1) évangile 

Ce texte ressemble à un patchwork

Ce sont des paragraphes entiers de  citations  évangéliques

rédigés mot à mot

imbriqués

entre des épisodes légendaires

insistant sur des faits secondaires

tel que la couronne d’épine, l’éponge ,le vinaigre, la lance

et surtout ce miracle  surprenant du coq

qui espionne Judas et qui parle

 

 lecoqderipley.jpgcliquez sur le coq de Ripley

**

Ce texte finalement utilise les méthodes employées par les pharisiens

dans les midrashim

**

2) Les suppléments aux évangiles

oh ! la ! la !

cela sent parfois le roussi

 le palabre

la dispute

avec les disciples de Paul

**

Paul de Tarse ,disciple de Gamaliel,

aurait été un des pharisiens qui donna l’argent à Judas

Il aurait été présent au moment de l’arrestation au jardin des oliviers

et en prime

c’est lui Paul qui couronna Jésus avec des épines  

**

Ils ont la dent dur  

les ennemis de Paul !

Ils ne rigolent pas  

on pense que ce sont des ébionites disciples de Jacques

a moitié juif ,à moitié chrétiens

respectant la loi ,mais croyant en Jésus Christ

Forcement certains enseignements de Paul

 ne devaient par leur plaire

mais alors là ! pas du tout !

**

Pierre  n’est pas épargné

tout est dit  

comme dans les évangiles

le refus de se faire laver les pieds

le reniement devant la servante chez Pilate

et puis

on s’y attendait un peu

dans le livre du coq

l’annonce du reniement de Pierre

au  chant du coq

cela  n’empêche pas les chrétiens d’Ethiopie de vénérer Pierre

 **

3) Structure du récit

L’auteur ne respecte pas la chronologie de l’évangile

il prend ses aises  

il commence par la trahison de Judas

et s’y attarde …s’y attarde

Là encore il en veut à Judas

Ensuite il parle des  préparatifs du repas du jeudi saint 

puis de la femme qui verse du parfum au pied du seigneur

Cette onction avait eu lieu chez Simon le lépreux à Béthanie  d’après les évangiles (Marc 14,3)

or selon l’auteur la cène se passe aussi à Béthanie chez un certain Simon

**

4) Les nouveaux personnages

nombreux les personnages fictifs !

Simon le propriétaire du cénacle et sa femme

qui joyeux de recevoir Jésus et ses disciples  

décide de leur offrir un coq

Alexandre le portier du cénacle

 qui avait vu entrer les disciples qui tenaient des lampes allumées

puis Judas qui, lui , tenait en main une coup pleine de sang

—-La femme de Judas et son fils qui attendent l’argent

Une parente de Judas qui trahit Jésus alors que celui-ci s’était caché dans le temple pendant le jugement . Or dans l’évangile de Jean il est dit que Jésus , menacé par les pharisiens se sauve et se cache dans le temple (Jn 8,59)

—-Procla ,la femme de Pilate et ses 2 filles muettes

et plusieurs autres  membres de la famille de Pilatequi plaident en faveur  de Jésus

**

l’auteur n’aimait pas Paul

encore moins Judas

mais défend Pilate un romain

Les romains n’étaient pas si mauvais que cela

 

Les Apôtres sortis de prison et ressuscités

25 avril, 2009

La résurrection c’est quoi ?

C’est tout un peuple qui soudain se réveille

Un peuple qui étouffait sous l’emprise de la loi, imposée par des prêtres de l’Ancien Testament

Un peuple qui n’avait plus d’espérance, un peuple en prison

Ce peuple subitement se lève

Ce peuple subitement chante

Ce peuple retrouve la liberté des hommes responsables et repart en avant,  plein d’audace et

d’espérance

**

Ce fut bien ainsi le jour de Pâques :

Les apôtres s’étaient enfermés dans le cénacle

Les portes étaient fermées Jn 20,19 et Jn 20,26

.Ils avaient perdu tout espoir et subitement le christ leur apparaît et leur souhaite la paix

**

50 jours plus tard, le jour de la pentecôte les apôtre sont de nouveau réunis dans le cénacle C’est alors que souffle le grand vent de la liberté et de l’espoir

Les apôtres sont vraiment « regonflés » et n’ont plus peur de rien

Ils n’ont même plus peur des  prêtres du temple qui évidemment les mettent en prison  Act 5,18

Pierre qui avait renié le Christ au chant du coq ne craint plus rien et déclare crânement             

Il faut mieux obéir à Dieu qu’aux hommes Act 5,30

Délivrés, ils sortent de leur prison  en chantant et en louant le seigneur

Plus de peur, plus de crainte mais la joie et l’audace d’annoncer à tous les hommes qu’eux aussi doivent se lever et ressuscité

**

Un peu plus tard , Pierre se retrouve de nouveau seul  en prison   Acte 12,7

Il en est délivré miraculeusement

« le seigneur m’a arraché aux mains d’Hérode et à tout ce qu’attendait le peuple des juifs  Acte 12,11

**   

Puis c’est le tour de Paul à Philippes 

De nouveau  toutes les portes s’ouvrirent  et les liens se détachèrent  Act 16 25-26

**

Rien ne résiste devant ce vent de la liberté .

Puis Paul  est emmené à Rome  en bateau pour être jugé  Actes  27,1 à28,17

Il est enchaîné surveillé mais la tempête souffle dans les voiles

En homme libre, joyeux ,ressuscité, Paul,rempli du souffle de l’esprit ,ne cesse d’encourager  

C’est cela l’évangile

C’est cela la résurrection

Comment « la Fraction du pain »est devenue « La MESSE »

9 avril, 2009

En 313 sous l’empereur Constantin ,le culte des chrétiens devint officiel. Les chrétiens  ne se cachaient plus dans les catacombes et  commencerent  à construire des lieux de culte

La prière communautaire commença  à se structurer, à évoluer, à prendre forme

On ne célébrait plus autour d’une table familiale mais comme chez les païens devant un autel

Le mot autel vient du latin altare et suggère l’idée de hauteur .Pour offrir nos offrandes à Dieu il faut monter vers Dieu

**

L’OFFERTOIRE

Les chrétiens venaient offrir au cours de la célébration de la nourriture qui était ensuite distribuée aux pauvres

Les prêtres posaient  ces offrandes sur l’autel, puis se lavaient les mains avant de continuer la célébration

Il reste de cette coutume ce qu’on appelle  l’offertoire

Le prêtre offre le pain et le vin

On fait la quête pour les pauvres

Puis le prêtre se lave les mains (lavabo)

**


LA CONSECRATION

Puis le prêtre  redisait les paroles essentielles de la consécration, prononcées par Jésus, le jeudi saint

Ceci est mon corps … ceci est mon sang  …prenez et mangez … 

Mais au cours du moyen âge les fidèles qui se rassemblaient dans les cathédrales ne voyaient même pas le prêtre, tant la foule était dense .De plus cette foule au fond de l’église jacassait au lieu de faire attention aux paroles du prêtre

 D’où est venu la coutume à partie du 12és  de secouer une sonnette pour que les gens fussent au moins attentif au moment de la consécration

Plus tard la foule devenue plus dévote voulut voir l’hostie, ce pain qui doit être partagé

D’où est venu la coutume d’élever d’abord l’hostie puis le calice : l’élévation     

**

3
LA FRACTION DU PAIN

Juste avant la communion des fidèles a lieu,  la fraction du pain

L’hostie est rompue en 3.

D’où vient donc cette coutume ?

Dés les premiers siècles l’hostie était partagée en 3

Un morceau était réservé pour l’évêque du lieu pour sceller la communion autour du responsable de la communauté

Un morceau était placé dans le tabernacle pour rappeler que la messe de ce jour est la continuation de celle d’hier .La messe ne finit pas et se prolonge de jour en jour   

 Le 3é morceau est réservé pour les malades qui n’ont pas pu venir à la célébration    

**

4)
LA PAIX

Le Jeudi Saint les disciples sont angoissés et jésus leur dit plusieurs fois «  je vous laisse la paix ». On retrouve ce souhait, toute la dernière partie de la fin de la messe

Allez dans la paix du Christ

Vous etes envoyés pour annoncer cette paix

Mais en latin on disait « ite Missa est »

Les chretiens ne comprenaient  plus le latin et traduire par « allez la messe est dite »

**

Note:

Le « Gloria Patri » chanté au début de la celébration fut composé par St Hilaire de Poitiers au 4é siècle


Semaine Sainte et art contemporain à partir des rameaux

1 avril, 2009

Faut il commenter   les images suivantes ?

Non ! C’est à chacun de nous à interpreter ! La force de l’art contemporain consiste à s’adapter à la sensibilité de chacun . Nous devons continuer le travail du createur en fonction de notre propre sensibilité et personnalité .               

 Dimanche des rameaux

                          Kieffer   kieffer.jpg

                                         Cliquez sur les photos

**

                  Jeudi  Saint

 Keith Haring  keithharing.jpg    Christinat christinatw.jpg

 

                Vendredi Saint

    Molodkine  molodkinsweetcrudedoublechrist.jpg  Tayou tayou.jpg       

Boltanski    boltanskilamort.jpg Tapies Antonitapiesantonicroixblanche4703395.jpg

**

                 Samedi Saint

   Etienne    etiennebenedictus.jpg              Debré Louis debrlouislapietaenmarbredecarare.jpg    

 

                Pâques    

 

Tsekoura    cptsekoura204g1.jpg         P Bismuth   pierrebismuth.jpg

 

Le Notre Père et la passion de Jésus

11 mars, 2009

Jésus a profondément vécu la prière qu’il nous a enseigné tout le long de sa passion depuis le jardin des oliviers jusqu’au calvaire

**

 1) Dans le notre père nous disons :

Notre Père

Que ta volonté soit faite

Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons

Ne nous laisse pas succomber à la tentation

**

2)  Nous retrouvons ces prières

         Au jardin des oliviers,  Jésus dit 

père père non ce que je veux mais ce que tu veux

          puis il dit aux disciples

veillez et priez pour ne pas entrer en tentation

**

Puis sur la croix

Père pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font 

**

Quelle  est cette fameuse tentation dont il est question ?

Dans l’évangile il  est question du péché contre l’esprit c’est-à-dire celui qui consiste à dire que jésus n’a pas l’esprit de Dieu

Autrement dit cette faute ou cette tentation consiste à perdre la foi en jésus,ce qui était le cas des disciples au jardin de oliviers quand il étaient prêts à fuir

Pour un chrétien perdre la foi c’est la pire des tentations

Pour qui que ce soient, croyants ou non, perdre l’espérance c’est la pire des tentations qui peut mener au suicide

**

Jésus lui même sur la croix a failli désespérer en disant le début du ps 22

Père, père pourquoi m’as-tu abandonné ? 

Mais il se reprend et finit par dire

Pére, je remets mon âme entre tes mains     

La Passion selon Saint Marc

2 mars, 2009

Marc a 2 Buts en présentant son récit de la passion

1) Montrer l’isolementcroissant de Jésus

2) Répondre à la question : Qui est Jésus?

**

 

                                     Au mont des oliviers :

             L’isolement.

Jésus  ressent effroi et angoisse …il va et vient 3 fois vers les disciples

( 3 est le chiffre de la détresse. 

Pierre renie 3 fois .   Jésus meurt à 3 heure  et reste 3 jours au tombeau)

 Cependant  Simon dort .

Judas arrive mais le trahit .C’est le  baiser de Judas … enfin Tous s’enfuient

            Qui est Jésus ? : 

Il est Le Messie qui se livre,  car son heure est venue .

Il est le nouvel Adam qui obéit   » Père non ce que je veux, mais ce que tu veux. » selon les Ecritures

**

                                        Devant le Sanhédrin : 

               L’isolement :

Tous prononcent sa mort.

On lui met un voile qui le sépare de la lumière.

 Pierre le renie

               Qui est Jésus ?

Celui qui inaugure un nouveau culte et détruit l’ancien temple.

Le grand prêtre ne voulait pas prononcer le nom de Dieu de peur de blasphémer .IL ne dit donc pas « es tu le fils de Dieu » mais Es Tu le fils du Béni ? 

Jésus répond : je le suis

En fait en grec l’expression  « ego eimi »  se traduit par je suis en français, et par Yahvé en hébreu

C’est pourquoi par un geste hautement  symbolique le grand prêtre déchire sa tunique car Jésus blasphème en prenant le nom de DIEU

**

                                        Devant Pilate :

                L’isolement

 La foule crie  .Toutela cohorte est présente

            Qui est Jésus 

 Tu es le roi (3 fois)

D’où de nouveau un geste très symbolique avec le couronnement d’épine que Luc ne racontera pas car trop répugnant pour un grec

**

                                          Le calvaire : 

            L’isolement:

Les heures 3, 6, 9 correspondent aux heures liturgiques des prières Juives   (Tierce, Sexte, None)

Les premiers chrétiens avaient pris l’habitude de méditer, à  la 3é heure sur l’arrestation des Jésus, à la 9é heure sur les ténèbres qui envahirent la terre quand le Messie fut  crucifié et à la 9é heure à la mort de jésus.

L’isolement de jésus est grand, car même ceux qui sont crucifiés l’insultent.

On lui donne du vinaigre à la 3é heure

        Qui est Jésus ? 

 Il est roi  Les soldats mettent sur la croix l’inscription INRI qui est l’abrégé de « Jésus Nazaréen roi des Juifs » 

 Il est prêtre (vêtement sans couture) qui inaugure un nouveau culte (le rideau du temple se déchire)


La passion selon Saint Luc

2 mars, 2009

Luc s’adresse à des Romains et à des Chrétiens en période de persécution .Il insiste sur 2 points

 

1) Jésus n’est pas mort pour une raison politique

2) Jésus est le prototype des Martyrs

**

 

                                      Au Mont des Oliviers

           Non pour une raison politique

 Jésus n’est pas un brigand (Un résistant) et ne veut pas de glaive

           Prototype des martyrs:

Jésus a peur .Il ne s’éloigne que d’un jet de pierre. Il boit la coupe de la souffrance .Il sue des gouttes de sang. L’ange doit venir le réconforter 

Les martyrs de Rome, au moment de la rédaction de l’évangile de Luc ont aussi peur.Ils n’ont pas à en avoir honte 

** 

 

                                 Devant le sanhédrin :

           Prototype des martyrs 

Luc parle du « conseil des anciens » qui siégeait dans toutes les villes.

Les premiers  martyrs étaient souvent d’abord jugés par ces conseils

**

 

                                 Devant Pilate :

           Non pour une raison politique:

Pilate est régulier dans son jugement  Luc insiste sur cette régularité pour disculper les romains qui lisent son évangile 

Bar Abbas (qui veut dire en Hébreu le fils du père) est par contre un résistant politique

           Prototype du martyr :

Jésus  est châtié .Luc ne veut pas parler de flagellation qui est un châtiment  trop barbare

**

 

                                    La croix

            Raison politique ? :

Simon de Cyrène est saisi et non réquisitionné (terme militaire attribué aux Romains)

.les femmes se lamentent ce qui est interdit pour les accusés politiques.

Donc jésus n’est pas considéré comme un cas politique

Le centurion et les foules glorifient le Seigneur 

          Prototype du martyr : 

Le bon larron se trouve  seulement dans Luc


123456