Archive pour la catégorie 'Evangile de MATTHIEU'

L’Avent de Joseph ,l’époux de Marie (Mtt 1,18-24)

11 décembre, 2017

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.

 

 

L’homme de prière

Joseph est un homme de prière

il médite  à partir des textes de l’AT 

Les 5 songes  de Joseph racontés dans l’évangile de Matthieu  

sont 5 méditations sur les prophéties

cliquez ICI

 **

Il médite sur la prophétie d’ Isaïe.

: Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ;

on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».

 Joseph s’étonne

Marie, fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.

il ne sait qu’en penser

il réfléchit

,Il décide de la renvoyer en secret

**

Sommes nous encore étonnés

devant ce mystère ?

une Vierge enceinte 

enceinte de Dieu

**

Les non croyant sont étonnés et n’y croient pas

mais si nous y croyons

alors ! Quel émerveillement

on renait à la joie

« l’étonnement est le commencement de la connaissance « 

dit un philosophe grec 

Avent-de-Joseph

Joseph comprend

Ainsi

parce qu’il croit

 Joseph comprend

**

Il  comprend que l’humanité a besoin d’un sauveur

Dieu seul peut nous sauver

Tout est grâce

et Joseph  donne à l’enfant le nom de Jésus

et tu lui donneras le nom de Jésus

(le Seigneur sauve)

**

Emmanuel : Dieu est avec nous  

Quelle joie !

34é dimanche ordinaire (A) : Le Christ roi (Mtt.25,31..)

26 novembre, 2017

1ère lecture : Un roi Berger : Ézékiel (34, 11‑12.15‑17)

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que moi-même, je m’occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles. Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur mes brebis,..C’est moi qui ferai paître mon troupeau, …et c’est moi qui le ferai reposer,…La brebis perdue, je la chercherai ; l’égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la panserai. Celle qui est malade, je lui rendrai des forces.

 Un roi qui est un berger comme David « le bien aimé »

il connaît ses brebis

ses brebis le connaisse

Un roi qui est sage et médecin comme Salomon « le fils de David » 

C’est le royaume de l’amour, de la sagesse , de la vie   

**

2ère lecture : Un roi qui donne la vie (1 Co 15, 20-26.28) :

    Le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis.
…c’est dans le Christ que tous recevront la vie, .. c’est lui qui doit régner jusqu’au jour où Dieu aura mis sous ses pieds tous ses ennemis….    Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort.
Il nous donne la vie

Il nous obtient le pardon

il a vaincu la mort     


Christ-roi

Evangile :Matthieu (25, 31‑46)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?
” 

**

Le royaume des petits

de ceux qui ont faim de la parole de Dieu

« l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toutes paroles venant de la bouche de Dieu »   

de ceux qui ont soif de Dieu

l’homme qui boira de cet eau n’aura plus jamais soif

de ceux qui sont nus et qui n’ont plus rien que Dieu seul

Bienheureux les pauvres ,le royaume de Dieu leur appartient   

le royaume de ceux qui sont malades  les aveugles ,les boiteux …

Seigneur faites que je te vois . seigneur aide moi à me relever

le royaume de ceux qui veulent sortir de leur prison  

Seigneur délivre moi du mal   

**

Le royaume de l’Amour

Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”

Ce royaume existera déjà  partout sur terre

là où l’on saura  avec la force et la lumière de l’Esprit saint  

partager notre foi avec ceux qui doutent

rendre l’espérance aux désespérés

et aimer …

Là est le royaume de l’Amour !

32é dimanche ordinaire (A) : Les 10 vierges

12 novembre, 2017

 

Lecture 1 : Sagesse (6, 12‑16)

La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. .. elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent….Celui qui la cherche ..la trouvera assise à sa porte. ..Celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci. ..Elle leur apparaît avec un visage souriant

Dieu nous attend …assis à sa porte …avec un visage souriant

c’est merveilleux !

Il est encore mieux que le père de l’enfant prodigue

Quel Dieu est comme notre Dieu ?

Pourquoi ne pas veiller pour le rencontrer ?  

**

Lecture 2 : Nous ressusciterons (1 Th 4, 13-18)

Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons ,nous ressusciterons.. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur.  Réconfortez-vous donc les uns les autres avec ce que je viens de dire.

**   

Evangile : (Matt.25, 1‑13)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”
Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

**

Les noces

Dix jeunes filles invitées à des noces,

Les 10 jeunes filles attendent l’arrivée de l’époux pour le festin de noce

la rencontre avec Dieu le jour de la mort est donc un jour de fête 

C’est notre rencontre avec l’ époux

C’est la fête de l’amour

 le pape François dernièrement au cours d’une audience disait  

« Le paradis est le baiser de Dieu, Amour infini, et nous y entrons grâce à Jésus, qui est mort en croix pour nous   (25 0ctobre )

**

Les sages

elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.

Les sages ne veillaient donc pas plus que les autres

Elles aussi étaient endormies

**

De plus elles conseillent mal les autres

qui auraient dù rester sur place au lieu de partir

l’époux ne les aurait pas laissées dehors  

Les folles n’ étaient pas assez folle ! Il fallait croire en  l’amour de l’époux  

 Cliquez ICI 

**

Qui parmi nous peut prétendre avoir sa lampe allumée ?

C’est par la grâce et la foi que nous sommes sauvés  

C’est  la foi qui nous sauve

C’est l’amour du Christ mort sur la croix qui nous libère

 

Veillez

L’attente

Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

veillons a  fortifier notre foi

veillons  à aimer Dieu et nos prochains

et même si nos lampes sont pas allumées  

sachons que Deu non seulement est la sagesse

il est pardon, il est amour, il est vie ,il est résurrection  

31é dimanche ordinaire (A) : Dieu ,les autres et MOI ! (Mtt.23,1-12)

5 novembre, 2017

 

Lecture1 :  ( Malachie 1,4 – 2,10) :Dieu roi et père

Je suis un grand roi – dit le Seigneur de l’univers –, et mon nom inspire la crainte parmi les nations.
Maintenant… Vous vous êtes écartés de la route, vous avez fait de la Loi une occasion de chute pour la multitude,..
….. n’avons-nous pas tous un seul Père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Pourquoi nous trahir les uns les autres, profanant ainsi l’Alliance de nos pères ?

**

Lecture 2 :(1 Th 2, 7b-9.13) : Nos frères

Mes frères  nous avons été pleins de douceur avec vous, comme une mère qui entoure de soins ses nourrissons….vous avez reçu la parole de Dieu  que nous vous faisions entendre, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement, non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.

aimer nos frères … comme une mère aime ses enfants …

c’est les respecter, les écouter , partager avec eux la parole de Dieu

cette parole qui donne la vraie vie

**    .

Evangile (Mtt.23,1-12) :MOI

En ce temps-là, Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples, et il déclara : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ; ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi. Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. »

 

Le spectacle du monde

Sans concession, Jésus regarde le monde

à la fois avec sévérité mais aussi en se moquant

Comme le duc de Saint Simon  qui  regardait les courtisans du roi soleil à Versailles

comme Balzac qui a écrit la comédie humaine

**

Ce spectacle vu chaque jour à la télévision

La télé réalité

Les hommes politiques sûrs d’eux  

Les philosophes

Les maitres de la Sorbonne ,

Les pères protecteurs

Les économistes qui ont raison des pauvres

 

Des hommes vaniteux bedonnants

sans Dieu ni maître   

des hommes qui se vantent

des « people »

 

Ils sont les meilleurs

de grands penseurs  

 des maîtres , des docteurs

**

On se regarde

On fait des selfies

On s’admire !

Quelle vanité !

Malheureux homme ce soir même tu auras à rendre compte (Luc 12,20)

 

MOI

MOI

Cet homme là c’est moi !

nous sommes tous ainsi  

moi  d’abord !

moi le meilleur  

moi avant tous les autres

**

Regardons nous

C’est plus fort que nous

Examinons nous  dans le secret

« Je suis le centre du monde »

avant Dieu

avant le autres   

**

Dieu ? qui c’est ?

les autres ?  Bof !

D’abord moi !

 

29é dimanche ordinaire (A) : Rendez à Dieu ce qui est à Dieu (Mtt.22, 15-21)

22 octobre, 2017

 

Lecture 1 :Cyrus (Isaïe 45,1.4-6)

Ainsi parle le Seigneur à Cyrus,…:  Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre : hors moi, pas de Dieu. Je t’ai rendu puissant, alors que tu ne me connaissais pas, pour que l’on sache, de l’orient à l’occident, qu’il n’y a rien en dehors de moi

Rendez à Dieu ce qui est à Dieu  la gloire ,la puissance

Ce n’est pas Cyrus qui a sauvé son peuple

c’est Dieu qui nous sauve

**

Lecture 2 : Puissance de l’Esprit Saint  (Thess1, 1-5b)

 À vous, la grâce et la paix. ..notre annonce de l’Évangile n’a pas été, chez vous, simple parole, mais puissance, action de l’Esprit Saint, pleine certitude.

Rendez à Dieu ce qui est à Dieu

Tout vient de Dieu grâce, paix, foi, espérance ,charité

Ce n’est pas Paul ,seul ,qui a annoncé l’évangile , mais c’est avec la puissance de l’Esprit Saint

**

Évangile : Rendez à Dieu ce qui est à Dieu  Matt ;(22, 15-21)

En ce temps-là, les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d’Hérode : « Maître, lui disent ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens. Alors, donne nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur? » Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites! Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l’impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d’un denier. Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles? » Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.

**

Les pharisiens tentent un piège

Ils n’aiment pas Jésus

Ils respirent la haine

Ils tentent de le mettre à mal avec les autorités romaines

**

Jésus semble à son tour se faufiler

Sa réponse les laisse bouche bée

En fait il rappelle l’essentiel  aux docteurs de la loi

les  2 seuls commandements

Aimer Dieu et son prochain

 

Rendez-à-Dieu

Rendez à Dieu

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée;(Luc 10,27)

Dieu nous a tout donné

sachons lui rendre grâce  

pourquoi le rejeter ?

pourquoi l’oublier ?

C’est la plus grande des injustices  

**

Rendez à César  

« Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles?

César c’est qui ?

Une telle question ,est-ce du mépris de la part de Jésus  ?

certainement pas

Jésus respecte trop l’homme quel qu’il soit  !

**

Jésus se moque t il des pharisiens, avec un petit sourire coquin ?

Pourquoi pas !

avec le sourire amusé d’un homme qui aime les hommes ,malgré tous leurs défauts

Jésus n’est pas un misanthrope

**

Est ce un leçon sur l’autorité  ?

Peut être !

Cette autorité vient de Dieu

Peu importe la personne de César  

l’important est son rôle  

Il a le devoir de servir la communauté

et pour la paix dans cette communauté

il faut l’écouter

**

Quant à l’homme qui a  cette autorité , qu’il se souvienne comme Cyrus

qu’il doit servir et non se servir

qu’il  est au service de Dieu et des hommes

et qu’il ne peut rien faire sans Dieu

**

Dieu lui fait confiance  

qu’il fasse confiance à Dieu

Qu’il rende à Dieu ce qui est  à Dieu  

Sans Dieu nous ne pouvons rien faire

**

L’impôt

cet impôt n’est pas pour César mais pour le service de la communauté

Payer l’impôt , ne l’oublions pas ,c’est payer les services que la communauté nous rend

Finalement ce  n’est que justice au service de tous

**

Jésus nous demande encore plus  

il faut donner en aimant

et tu aimeras ton prochain comme toi-même. (Luc 10, 27)

 

il faut donner comme la petite veuve qui donne même son superflu

elle a donné tout ce qu’elle avait pour vivre. » ( Luc 21, 1-4)

Oh là là ! J’entend les cris !

mais c’est l’évangile !

28é dimanche ordinaire (A) : Le festin

15 octobre, 2017

 

1é Lecture :Un festin (Isaïe 25, 6‑10a)

Le Seigneur de l’univers préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux, un festin de viandes succulentes et de vins décantés. Sur cette montagne, il fera disparaître le voile de deuil qui enveloppe tous les peuples et le linceul qui couvre toutes les nations. Il fera disparaître la mort pour toujours. Le Seigneur Dieu essuiera les larmes sur tous les visages, et par toute la terre il effacera l’humiliation de son peuple. 

**

2é Lecture : Un festin en famille  (Ph 4, 12-14.19-20)

Je peux tout en celui qui me donne la force. Cependant, vous avez bien fait de vous montrer solidaires
quand j’étais dans la gêne.

On peut tout avec le Christ

on peut tout aussi quand nous sommes solidaires, en église

dans une même famille

**

Evangile  :( Mt 22, 1-14)

 En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à parler aux grands prêtres et aux pharisiens, et il leur dit en paraboles : « Le royaume des Cieux est comparable à un roi qui célébra les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir. Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités : “Voilà : j’ai préparé mon banquet, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez à la noce.” Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ; les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent. Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et incendia leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : “Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce.” Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives. Le roi entra pour examiner les convives, et là il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce. Il lui dit : “Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ?” L’autre garda le silence. Alors le roi dit aux serviteurs : “Jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.”Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. »

 

festin

 

Le festin

j’ai préparé mon banquet,… tout est prêt : venez à la noce.”

Le bonheur d’être ensemble

entre amis

en famille

tous enfants du même père

« Notre » Père  

**

La fraction du pain

Dés les origines, les chrétiens se sont rassemblés pour méditer sur la parole de Dieu et pour partager le pain

Ils appelaient cela « la fraction du pain »

ce que maintenant on appelle « la messe »

**

La messe

Ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ;

On est tous invités à ce festin

 à cette messe dominicale

**

Certains refusent

Pourquoi ?

Indifférence ,mépris de Dieu …

Pour le  commerce , pour l’argent, pour le loisir ?

« Je vais au  foot.. je dois aller à Super U ..je vais au cinéma …. »

**

Les pauvres

Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce.” Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives. 

**

Il faut être pauvre de cœur

avoir besoin de Dieu

désirer un monde plus fraternel

un monde plus juste  

pou entendre l’appel de Dieu

**

Même les « mauvais » ont besoin de Dieu

Même les « mauvais » ont besoin de bonté

Dieu « notre » Père, les attend

il pardonne

il donne

A nous de rejoindre sa famille réunie au repas de noce, au repas de l’amour

**

Le vêtement de noce

Le roi entra pour examiner les convives, et là il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce. Il lui dit : “Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ?”

A nous , de revêtir le vêtement de noce

le vêtement de l’amour

le vêtement du fiancé qui a confiance

le vêtement du converti

**

La faute mortelle

là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.”

une famille qui ne se réunit jamais…. est une famille  qui meurt

 c’est mortel !

Des églises vides

c’est mortel !

Des églises pleines

c’est une force !

c’est un monde qui chante ,

un monde qui lutte pour plus d’amour et de justice

c’est un vrai festin   

Le « Notre Père » est la prière d’une grande famille

11 octobre, 2017

Notre Père qui es aux cieux, 

que ton nom soit sanctifié, 
que ton règne vienne 
que ta volonté soit faite 
sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses 
comme nous pardonnons aussi 
à ceux qui nous ont offensés, 
et ne nous laisse pas entrer dans la tentation, 
mais délivre-nous du mal.

 

Notre-Père

Père

Un père c’est celui qui engendre

celui qui donne la vie

Le père des cieux nous donne la vie sur terre

et la vie éternelle  

« la vie éternelle c’est qu’il te connaisse toi le seul vrai Dieu (Jn 17)

**

Notre

Il n’est pas « Mon » père

il est « Notre » père

et nous sommes tous frères et sœurs

Un père qui benit et unit

**

Son nom

c’est l’amour

Cliquez ICI

Il aime  

Nous avons besoin de lui

Il a besoin de nous  

**

Mystère de sa solitude !

Il a besoin de nous  

Il a besoin de ses enfants

C’est un rêve !

Allons nous laisser Dieu seul ?

**

Son règne

Son royaume est une famille

la famille  des frères et sœurs réunie autour du père

un règne de paix

**

Le pain de vie

Bon père de famille ,il nous donne le pain de la vie

le pain de sa parole

l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole venant de Dieu  

le pain de la communion

à chaque eucharistie

**

Le pain de ce jour

Nous avons confiance

on aura aussi celui de demain

**

Le pardon

Le père de l’enfant prodigue pardonne  

Le signe de Dieu est le signe de la croix

or la croix est le signe du don suprême  

et du pardon pour tous

**

La tentation

C’est de ne plus croire que Dieu est un père plein de tendresse et d’amour

c’est la faute contre l’esprit  

la perte de la foi

27é dimanche ordinaire (A) : La vigne et les vignerons

8 octobre, 2017

 

Lecture 1 :  Isaïe (5, 1‑7)

Mon ami avait une vigne sur un coteau fertile. Il en retourna la terre, en retira les pierres, pour y mettre un plant de qualité. Au milieu, il bâtit une tour de garde et creusa aussi un pressoir. Il en attendait de beaux raisins, mais elle en donna de mauvais.

**

Lecture 2 :  (Ph 4, 6-9)

mes frères, tout ce qui est vrai et noble, tout ce qui est juste et pur, tout ce qui est digne d’être aimé et honoré,
tout ce qui s’appelle vertu et qui mérite des éloges,tout cela, prenez-le en compte.
mettez-le en pratique. …et le Dieu de la paix sera avec vous
.

**

Evangile : Matthieu (21, 33‑43) :La vigne

 En ce temps-là, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple : « Écoutez cette parabole : Un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage

 Les  vignerons de la parabole  veulent garder pour eux seuls les fruits de la vigne

Ils oublient le propriétaire et sa famille  

**

La vigne c’est l’église , la famille de Dieu

Elle est au service de Dieu   pour sa gloire

Elle est au service des hommes pour la justice et la  charité

**

Les grands prophètes

 Quand arriva le temps des fruits, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième.

Il envoya Isaïe

qui glorifiait le Dieu 3 fois saint   

« Saint, saint, saint, le Seigneur de l’univers,sa gloire remplit toute la terre ! » (Is 6,3)

Jérémie

qui pleurait et attaquait les prêtres du temple

Ne vous bercez pas de paroles illusoires en répétant « Sanctuaire du Seigneur ! Sanctuaire du Seigneur ,Sanctuaire duSeigneur  ! Il est ici. » (Jr.7,4)

Ezéchiel  

qui assistait, impuissant, au départ de « la gloire de Dieu »

Les chérubins déployèrent leurs ailes ; les roues étaient avec eux… La gloire du Dieu d’Israël était au-dessus d’eux, tout au-dessus. .. La gloire du Seigneur s’éleva  pour sortir de la ville (Ez.11,22)

**

Les petits prophètes  

De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais on les traita de la même façon.

Des prophètes  au service des hommes

pour la justice,  comme Amos

pour plus de tendresse, comme Osée

comme Michée

On t’a fait connaître, ô homme,

ce qui est bien,ce que le Seigneur  exige de toi :
Rien d’autre que respecter le droit,
aimer la fidélité
et t’appliquer à marcher avec ton Dieu.
(Mi 6,8)

**

Le Christ lui même

Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : “Ils respecteront mon fils.” Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : “Voici l’héritier : venez ! tuons-le, nous aurons son héritage !” Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent

Vint alors le sauveur, doux et humble de cœur

pour qui la loi consiste dans les 2 seuls commandements

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu,

de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. ..

et tu aimeras ton prochain comme toi-même.…

De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.(Mtt.22,37)

**

mais les scribes et les  Pharisiens 

les exégètes et les théologiens

orgueilleux et arrogants

accumulent les lois

interprètent à leur façon

 

Ils méprisent les petits

et font fi du saint Esprit  

**

La pierre rejetée

 

La-pierre-d'angle

 Eh bien ! quand le maître de la vigne viendra, que fera-t‑il à ces vignerons ? » On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il louera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu. » Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux ! Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits. »

La vérité  c’est humilité ,l’amour

la croix , la foi

**

Les africains ne sont ils pas ces pierres rejetées devenues des pierres d’angle ?

Cliquez ICI 

 

La fête des anges (Matt.18, 1-5)

2 octobre, 2017

Les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? » Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux. »

**

Les anges

 Cliquez ICI

**

Le plus grand

les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »

C’est Dieu !

  Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux

Que de perles dans l’évangile !  

Que de surprise !

Que de bonheur

L’enfant

celui qui est le plus grand dans le royaume des cieux

C’est Dieu !

 

jésus-et-les-enfants

L’enfant

 celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.

C’est l’enfant de la crèche

qui  ne peut vivre sans sa mère

Il a besoin de sa mère

Il a besoin de lait

Il  a besoin de soins

Il a besoin de tendresse  

Il dépend de tout en tout

**

L’enfant Dieu de Noel

a besoin de nous

Dieu  comme un enfant

a besoin de notre amour

**

Stupéfiant !

Dieu a besoin de Nous

 

C’est n’importe quoi

pour celui qui n’a pas la foi !

C’est génial pour celui qui croit

Dieu comme un enfant

a besoin de nous !

**

Avons nous besoin de lui

comme un enfant ?

**

L’accueil

 Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi

Tous ceux qui sont dans le besoin sont des enfants

Tous ceux qui viennent se confier à nous

 ont besoin de nous

Les malades ,les angoissés ,les personnes agés ,

les migrants

comme des enfants  

comme Dieu Lui même

ont besoin de nous

Ils ont besoin de notre écoute , de notre aide ,de notre amour

Les écouter c’est écouter l’enfant Dieu

qui a tant besoin de nous  

**

 Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux. »

Ces enfants qui ont vraiment besoin de Dieu, verront Dieu

Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu

Heureux les pauvres ,car le  royaume des cieux est à eux

**

Cliquez ICI

25é Dimanche ordinaire (A) : Les travailleurs et les « fainéants ?» (Mtt.20,1-16)

24 septembre, 2017

Lecture 1 : Isaïe (55, 6‑9)

Mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, …Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées.

Comment comprendre ?

il y a parfois tant de misères ,tant d’injustices ?

**

Lecture 2« Pour moi, vivre c’est le Christ » (Ph 1, 20-27)

Pour moi, vivre c’est le Christ, et mourir est un avantage.
Mais si, en vivant en ce monde,j’arrive à faire un travail utile, je ne sais plus comment choisir. Je me sens pris entre les deux :je désire partir pour être avec le Christ, car c’est bien préférable ;    mais, à cause de vous, demeurer en ce mondeest encore plus nécessaire.

C’est un chance pour Paul d’avoir un travail utile

mais c’est une chance encore plus grande de vivre avec le Christ

fusse dans la souffrance

mystère !

 

les-ouvriers-de-la-vigne

Evangile : Ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ? (Matt.20, 1‑16)

En ce temps-là, Jésus disait cette parabole à ses disciples : « Le royaume des Cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit dès le matin afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée : un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire. Et à ceux-là, il dit : “Allez à ma vigne, vous aussi, et je vous donnerai ce qui est juste.” Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : “Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?” Ils lui répondirent : “Parce que personne ne nous a embauchés.” Il leur dit : “Allez à ma vigne, vous aussi.”
Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : “Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.” Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’un denier. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : “Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous, qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !” Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : “Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ? Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ? Ou alors ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ?”
C’est ainsi que les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »

**

Mystère er des paraboles

comment les comprendre ?

**

Celle-ci est racontée que par Matthieu  

qui était un fonctionnaire ,un salarié

et non un patron de pêche

Il connaît l’angoisse  des chômeurs

**

Il connaît le peuple , les ouvriers de la ville , de la banlieue

il connaît les publicains

il connaît ceux qu’on rejette

les « fainéants »

mais il a un bon regard

il veut les aider

il est l’évangéliste du Zéle qui recherche les brebis perdues

Cliquez  ICI 

**

Le monde des travailleurs

Le mystère d’un monde qui nous apparait si souvent injuste

Pourquoi tant de gens laissés sur le bord de la route ?

les émigrés, les malades ,les abandonnés les méprisés, les simples d’esprit ,

Pourquoi ne sont ils pas appelés ?

**

Les savants ,les fils de bonne famille ,les intelligents, les élevés des grandes écoles  

,admirés ,honorés enviés ,décorés

Pourquoi eux ?

**

Pourquoi tant de gens qui n’ont pas la foi

Pourquoi ne sont ils pas appelés ?

Pourquoi tant d’ingratitudes et d’égoïsme des nantis ?

**

Comment pouvons nous répondre à de telles questions ?

les pensées de Dieu sont vraiment insondables  

**

Les laissés-pour-compte

 ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon

Dieu est bon

Nous le croyons

C’est notre foi

**

C’est  vers les rejetés, les laissés pour compte

C’est vers eux que le maitre se rend toute la journée

Il ne va pas vers les travailleurs

Il ne va pas les surveiller                                                                                   

Il s’inquiète pour les autres

**

Il est toujours auprès des abandonnés

Il les appelle

Il finit par appeler tout le monde

et les derniers sont les plus aimés

les plus visités ,les plus recherchés

**

Ils n’ont pas connu le poids de la chaleur

Pire !

ils ont connu l’angoisse ,le mépris ,l’ennui ,le dégout ,le découragement

**  

Le salaire

Le salaire est le même pour tous

pour les nantis qui « récriminent »

comme pour les rejetés qui ont tant souffert

Ce salaire c’est la Vie éternelle est pour tous  

 La vie eternelle c’est qu’ils te connaieeent toi le seul vrai Dieu (Jn 17)

Le Dieu de bonté

Le Dieu des affligés

le Dieu des derniers comme des premiers 

12345...24