Archive pour la catégorie 'Benoit XVI'

Homélie de Benoît XVI à Milan sur la famille

29 décembre, 2012

Le 3 juin 2012

eut lieu à Milan

en présence du pape

La fête de la famille

**

Au cours de la célébration eucharistique

qui eut lieu ce jour là

Benoît XVI

prononça une homélie

sur la famille

**

La famille : Une image de la Trinité

Ce n’est pas seulement
l’Église qui est appelée à être image du Dieu unique en trois personnes, mais
aussi la 
famille, fondée sur le
mariage entre l’homme et la femme.

**

 Dieu a créé l’être humain mâle et femelle, avec une même dignité, mais aussi avec
des caractéristiques propres et complémentaires,
pour que les deux soient un don l’un pour l’autre, se mettent en valeur
réciproquement et réalisent une communauté d’amour et de vie.

**

 L’amour est ce qui fait de la personne humaine
l’image authentique de la Trinité, image de Dieu.

Chers époux, en vivant le mariage, vous vous donnez pour la vie entière.

**

Un amour fécond

Votre amour est fécond
avant tout pour vous-mêmes, parce que vous désirez et vous réalisez le bien
l’un de l’autre, expérimentant la joie de recevoir et de donner.

 **

Il est aussi fécond
dans la procréation, généreuse et
responsable, des enfants, dans l’attention prévenante pour eux et dans leur éducation attentive et sage.

**

Il est fécond enfin
pour la société, car votre vécu familial est la première et irremplaçable école des vertus sociales
telles que le respect des personnes, la gratuité, la confiance, la
responsabilité, la solidarité, la coopération.

**

 …Prenez soin de vos enfants et, dans un monde
dominé par la technique, transmettez-leur, avec sérénité et confiance, les
raisons de vivre, la force de la foi, en leur proposant des objectifs élevés et
en les soutenant dans leur fragilité. Mais vous aussi les enfants, sachez
maintenir sans cesse une relation de profonde affection et d’attention
prévenante à l’égard de vos parents, et que les relations entre frères et sœurs
soient aussi des occasions de grandir dans l’amour.

**

Le sacrement

Chers époux, par un
don spécial de l’Esprit Saint, le Christ vous fait participer à son amour
sponsal, en faisant de vous le signe de son amour pour l’Église : un amour fidèle et total.

**

La famille : Une église domestique

Vous avez le témoignage de nombreuses familles qui vous indiquent les voies pour grandir
dans l’amour :

maintenir une relation constante avec Dieu et participer à la vie ecclésiale,

 entretenir le dialogue,
respecter le point de vue de l’autre, être prêts à servir,

 être patients avec les défauts des autres, savoir pardonner et demander pardon, surmonter avec
intelligence et humilité les conflits éventuels,

 s’accorder sur les orientations éducatives, être ouverts aux autres familles, attentifs aux
pauvres, responsables dans la société civile.

 Ce sont tous des éléments qui construisent la famille.

**

 Vivez-les avec courage, certains que, dans la mesure où avec le soutien de la grâce divine,

 vous vivrez l’amour réciproque et envers tous,

vous deviendrez un Évangile vivant, une véritable Église domestique

Benoît XVI en 2012 :La fête de la famille à Milan

28 décembre, 2012

Le 21 dec 2012

le jour de la présentation des vœux de Noel

par la curie Romaine

Benoit XVI résume en peu de mots

les grands moments de son année pastoreles de 2012

**

Il rappelle en particulier

sa lutte en faveur de la famille

en cette année ou les valeurs de la  famille ont tant été contesté  

non seulement en France mais un peu partout, au moins en occident

**

La rencontre de Milan

La grande joie avec laquelle des familles provenant du monde  entier se sont rencontrées à Milan

a montré que, malgré toutes les impressions inverses,

 la famille est forte et vivante encore aujourd’hui.

Cependant la crise qui la menace,  jusque dans ses fondements

est aussi incontestable.

**

La famille « un lien indissoluble »  

la question de la famille n’est pas seulement une question  sociale

mais concerne l’être humain lui-même 

Il y a avant tout la question de la capacité de l’homme de se lier pour toujours

L’être humain peut-il se lier pour toute une vie ?

Le lien mérite-t-il aussi qu’on en souffre ?

**

…C’est seulement dans le don de soi que l’être humain se  réalise lui-même,

et c’est seulement en s’ouvrant à l’autre, aux autres, aux enfants, à la famille,

 c’est seulement en se laissant modeler dans la souffrance,

 qu’il découvre la dimension du fait d’être une personne humaine.

 

Homme et femme ,il  les créa (Gn 1,27)

Selon le récit biblique de la création, il appartient à l’essence de la créature humaine

d’avoir été créée par Dieu comme homme et comme femme.

Maintenant  cette  dualité  est contestée.

**

Le grand rabbin de France, Gilles Bernheim ,

le montre bien en citant la fameuse phrase de Simone de Beauvoir:

 «on ne naît pas femme, on le devient »

**

 Selon cette philosophie, le sexe n’est plus un élément donné de la nature,

que l’homme doit accepter

il s’agit d’un rôle social que nous choisissons pour nous-mêmes,

 alors que dans le passé, il a été choisi pour nous par la société.

**

Les gens contestent l’idée qu’ils ont une nature,

 compte tenu de leur identité corporelle

Ils nient leur nature

A partir de maintenant il n’y a que l’être humain abstrait,

qui choisit pour lui-même sa nature

**

L’enfant : un objet

Bernheim montre que maintenant, l’enfant est devenu un objet auquel les

 gens ont droit d’obtenir  

Benoit XVI en 2012 : Sa réflexion sur la nouvelle évangélisation

28 décembre, 2012

le 21 dec 2012

le jour de la présentation des vœux de Noel

par la curie Romaine

Benoit XVI  résume en peu de mots

ce qui a été dit au cours de l’année 2012

sur la nouvelle évangélisation

cliquez ICI

**

Il y a surtout trois domaines de dialogue dans lesquels l’eglise doit être présente,

**

Dialogue sur L’Homme

Dans tous ces dialogues, l’Église parle à partir de la lumière que lui offre la foi.

 Toutefois, elle incarne en même temps la mémoire de l’humanité qui,

depuis les origines et à travers les temps, est la mémoire des expériences et des souffrances de l’humanité,

 dans laquelle l’Église a appris ce que signifie être humains,

en en expérimentant la limite et la grandeur, les possibilités et les limitations.

**

L’Église représente la mémoire de l’humain face à une civilisation de l’oubli,

 qui désormais ne connaît plus que son propre critère de mesure.

 Mais, de même qu’une personne sans mémoire a perdu sa propre identité,

de même une humanité sans mémoire perdrait sa propre identité.

 

 Dialogue avec l’état

. Dans le dialogue avec l’État et avec la société,

 l’Église n’a certainement pas de solutions toute faites à chaque question.

Avec les autres forces sociales, elle luttera en faveur des réponses qui correspondent le plus à la
juste mesure de l’être humain.

 Elle doit défendre avec la plus grande clarté  ce qu’elle a identifié comme valeurs fondamentales, constitutives et non
négociables, de l’existence humaine.

 Elle doit faire tout son possible pour créer
une conviction qui ensuite puisse se traduire en action politique.

 **

Dialogue avec les religions

Dans la situation actuelle de l’humanité,

le dialogue des religions est une condition nécessaire pour la paix dans le monde,

Ce dialogue des religions a différentes dimensions.

 Avant tout, il sera simplement un dialogue  de la vie, un dialogue du partage pratique.

**

 On n’y parlera pas des grands thèmes de la foi

si Dieu est trinitaire ou comment il faut comprendre l’inspiration des Saintes Écritures etc.

Il s’agit des problèmes concrets  pour la société, pour l’État, pour l’humanité.

 En cela, on doit apprendre à accepter l’autre dans sa diversité d’être et de pensée.

 Dans ce but, il est nécessaire de faire de la responsabilité commune pour la justice
et pour la paix
le critère fondamental de l’entretien.

**

 Un dialogue où il s’agit de paix et de justice, devient en soi,

une lutte éthique pour la vérité et pour l’être humain ;

un dialogue à propos des évaluations qui sont les prémisses à tout.

**

Le dialogue interreligieux ne vise pas la conversion, mais bien la
compréhension.

En cela, il se distingue de l’évangélisation, de la mission.

 **

Conformément à cela,
dans ce dialogue, les deux parties restent consciemment dans leur identité,
qu’elles ne mettent pas en question dans le dialogue ni pour elles-mêmes ni
pour les autres.

Cependant  il est juste qu’il y ait aussi une brève  annotation sur l’annonce, sur l’évangélisation,

 « Venez et vous verrez ! » Ces paroles que Jésus adresse aux deux disciples en recherche,

il les adresse aussi aux personnes d’aujourd’hui qui sont en recherche.

L’évangile de Noël selon saint Luc commenté par Benoit XVI

19 décembre, 2012

La nuit de Noël

 on lit dans l’évangile selon St Luc (2,1)

6 versets sur Auguste et le recensement

**

Auguste

Auguste  veut dire « L’adorable »

A la tête d’un empire ,il recense son monde   

**

La naissance

Puis  il y a un verset (Luc ,2,7)

Un seul verset sur la naissance de Jésus  

 Elle mit au monde son fils premier né ,l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche » (Luc 2,7)

C’est tout

Cliquez ICI  

**

Jésus le véritable « Auguste »

le véritable « adorable »

le Dieu sans limite

est limité par des langes

et posé dans une mangeoire    

**

Bethléem

Cela se passait à Bethléem

Ce qui veut dire

(Beth= la maison. Lehem = le pain

**

Ainsi Jésus né dans « la maison du pain »

Offrira son propre corps à manger  

« Ceci est mon corps prenez et mangez « 

**

La mangeoire

Dans le 3é tome sur « Jésus de Nazareth » intitulé

l’enfance de Jésus

Benoît XVI

cite  saint Augustin à propos de cette mangeoire

et la compare à l’arche d’alliance  

**

La mangeoire renvoie aux animaux pour lesquels elle est le lieu de la nourriture

Ici on ne parle pas d’animaux

 mais la méditation aiguisée par la foi a bien vite comblée cette lacune

en renvoyant à Is 1,3

 «  le bœuf connaît son possesseur et l’âne la mangeoire  de son maître.. ».

**

Par ces 2 êtres vivants on entend évidemment les 2 chérubins qui selon l’exode( 25,18)

se trouvent sur le couvercle de l’arche d’alliance

 signe de la présence de Dieu

Ainsi la mangeoire deviendrait l’arche d’alliance  (p101)

**

En commentant « l’annonciation faite à Marie »

Benoit XVI avait aussi comparé Marie à l’arche d’alliance

qui est le signe de la présence de Dieu

Clsiquez ICI

 

Benoit XVI et l’annonce faite à Marie (Annonciation )

19 décembre, 2012

Dans le 3é tome sur « Jésus de Nazareth » intitulé

« l’enfance de Jésus »

Benoît XVI

commente l’annonciation faite à Marie (p 45 à 58)

**

Je vous salue Marie

L’ange ne dit pas à Marie   

« Shalom »  la paix soit avec toi

comme on dit chez les juifs  

et encore moins « Ave »

la traduction en latin

mais « réjouis toi » comme les Grecs

**

Après le salut

Les juifs disaient  le nom de la personne

L’ange aurait dû donc dire

« la paix soit avec toi ,Marie »

mais il dit

«  réjouis toi pleine de grâce »

car le nouveau nom de Marie est « pleine de grâce »

Tout ce qui définit la personne de Marie est

d’être pleine de grâce

cliquez ICI

**

La joie

 Benoît XVI commente

« Réjouis toi » est un salut en langue grecque

Et ainsi dans cette parole de l’ange ,

la porte vers les peuples du monde s’ouvre aussitôt (p 47)

**

La parole revient dans la nuit sainte sur les lèvres de l’ange qui dit aux bergers

Je vous annonce une grande joie (Luc 2,10)

**

La nuée

L’esprit saint viendra sur toi et la puissance d’en haut te prendra sur son ombre

L’ombre c’est la « nuée » de l’ancien testament

qui reposait sur la tente de l’alliance

Elle est un signe visible de la présence de Dieu (p 49)

Marie est donc  la nouvelle arche d’alliance

 Cliquez ICI

**

Le nom de Jésus  

 Jésus veut dire « Dieu est sauveur »

Benoît XVI commente

Dans le nom de jésus

,le tétragramme ,le nom mystérieux depuis l’Horeb

,est  élargi jusqu’à l’affirmation : Dieu sauve

**

Yahvé  « le Dieu qui Est »

est complété par « le Dieu qui sauve »

La révélation du nom de Dieu commencée dans le Buisson ardent

 est portée à son accomplissement en Jésus (P 51)

**

Marie

est celle qui médite en son cœur  (Luc 2,19 et Luc 2,52)    

Quand l’ange lui apparaît elle est certes d’abord  troublée comme Zacharie

Mais toutefois ensuite

 il n’y a pas de crainte en elle  

mais une réflexion intérieure…(P54)

 … elle  est un femme de grande intériorité

 qui cherche à comprendre  l’ensemble du message de Dieu  

Benoit XVI : Saint Joseph est à la fois juste et miséricordieux

18 décembre, 2012

Dans le 3é tome sur « Jésus de Nazareth » intitulé

l’enfance de Jésus

Benoit XVI

écrit un très beau texte sur Joseph 

**

Après tout !

Ratzinger s’appelait joseph

il a du souvent méditer sur son saint patron 

**

Pourtant on sait  si peu sur Joseph

il était discret 

silencieux

On connaît seulement sa réaction

au moment de la conception de Jésus

dans l’évangile de Mtt. ( Mtt.1,19)

**

Dans ce peu

on apprend beaucoup

**

Joseph est un juste

Un juste est un homme
qui vit dans un contact profond avec la parole de Dieu  

et qui «trouve sa joie
dans la loi du Seigneur »( Ps.1,2)

**

Le prophète Jérémie emploie plutôt
l’expression de Béni   

Le « Béni » est celui qui se confie dans le seigneur et dont
le Seigneur est la foi
(Jr.17,7)

**

Joseph est un homme  miséricordieux  

Joseph est très attaché à la loi

c’est un juste 

mais en même temps

 il est bon

D’où son débat intérieur

Comment concilier la justice et la miséricorde ?

**

Il s’agit  pour lui d’interpréter  la loi d’une façon juste

Il le fait avec amour.

Il ne veut pas exposer Marie publiquement à l’ignominie

…Il l’aime ,même au moment de sa grande déception

**

Un homme qui fait confiance

Voici qu’un ange lui apparaît en songe

Comment discerner la vérité ?

Pauvre Joseph !

De quoi être vraiment désemparé

le message qui lui est transmis est bouleversant

 et réclame un foi exceptionnellement courageuse

…Ne crains pas Joseph !

**

Joseph Ratzinger a t il pris  cette parole pour lui 

surtout depuis qu’il est devenu pape ?

 

La Généalogie de Jésus expliquée par Benoit XVI dans son livre « l’enfance de Jésus »

18 décembre, 2012

Dans le 3é tome sur « Jésus de Nazareth » intitulé

l’enfance de Jésus

Benoît XVI

explique les généalogies de Jésus selon Matthieu et selon Luc (p 7à 24)

 **

Selon Saint Matthieu

Matthieu commence par Abraham et David  pour aboutir à Jésus

Abraham est le père de la foi  

à qui il a été promis

« Par lui, seront bénis toutes les nations de la terre  (Gn.18,18)

Et le pape insiste :

Ainsi  à travers Abraham doit venir une bénédiction pour tous

David ,quant à lui, il  lui a été promis

« Ton trône sera affermi à jamais » (2S 7,16)

**

Une fois de plus, Matthieu, en tant que juif, s’en réfère  aux Ecritures

« Conformément aux écritures »

**

Selon Saint Luc

Luc commence par Jésus pour remonter à Dieu

Le pape constate

Luc ne monte pas comme  Matthieu ,à partir des début -,de la racine-

 jusqu’au présent -,le sommet de l’arbre –

,mais inversement descend de la cime- Jésus -

 vers les racines(p20)

**

Luc en plus cite 4 femmes dont il n’est nullement question chez Matthieu  

Or toutes ces femmes étaient des non juives ,comme Luc   

Et le pape remarque 

 par leur entremises, les païens entrent  dans le généalogie de jésus(p 17)

**

 Benoit XVI  cite  mais ne commente guère

2 phrases de chez saint Luc

qui peuvent poser des  problèmes

**

  « Il était  croyait-on fils de Joseph »(Luc
4,23)

Cela voudrait il dire qu’à l’époque de saint Luc

vers les années 70

certains étaient toujours persuadés

 que Joseph était le père de Jésus ?

Le pape se contente de dire 

Juridiquement il était le fils de Joseph (p 20)

**

Luc termine sa généalogie en disant

« il était …fils d’Adam, fils de Dieu »

Cela ne voudrait il pas dire que

nous sommes tous « fils de Dieu » ?

Le pape conclut,quant à lui 

C’est Dieu qui est à l’origine de l être humain (P20)

L’Année de la foi. Les étapes de la Révélation

15 décembre, 2012

Au cours de son audience du 12 dec 2012

Benoit XVI nous dit qu’il faut sans cesse

 se remémorer  les étapes de la révélation

pour nourrir notre foi

**

Lire la bible

Où pouvons-nous lire les étapes de cette Révélation de Dieu  sinon dans L’Écriture Sainte ?

Il faut  prendre en main  la Bible pour la lire et la méditer 

et  prêter une plus grande attention aux lectures de la Messe du dimanche;

tout cela constitue une nourriture précieuse pour notre foi.

**

« Faire mémoire » pour nourrir notre foi

La foi est nourrie par  la découverte et par la mémoire du Dieu toujours fidèle

**

 Ainsi, dans le Livre de l’Exode, le Seigneur dit à Moïse de célébrer le grand moment de la libération de l’esclavage de l’Egypte, la Pâque juive, par ces paroles : « Ce jour-là, vous en ferez mémoire et vous le fêterez comme une fête pour le Seigneur,(12, 14).

 

Dans le Livre du Deutéronome, Moïse s’adresse au peuple et dit

 : « Ne va pas oublier ces choses que tes yeux ont vues, ni les laisser, en aucun jour de ta vie, sortir de ton cœur ; enseigne-les au contraire à tes fils et aux fils de tes fils » (4, 9).

  **

 Le chant du Magnificat, que la Vierge Marie élève à Dieu, est un exemple  de cette mémoire .

Marie exalte l’action miséricordieuse de Dieu

et la fidélité aux promesses d’alliance faites à Abraham et à sa descendance (cf. Lc 1, 46-55).

**

Et cette Révélation de Dieu, qui se poursuit dans l’histoire, culmine en Jésus Christ:

 Dieu, le Logos, la Parole créatrice qui est à l’origine du monde, s’est incarnée en Jésus et a montré le vrai visage de Dieu.

*

Dans le récit des deux disciples en chemin vers Emmaüs, raconté par saint Luc,

il est fait mémoire de l’accomplissement de toutes les promesses  de Dieu

« Et, en partant de Moïse et de tous les prophètes, il leur expliqua, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait » (24, 27).

et plus tard les disciples s’exclamèrent

: « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route, et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? » (v. 32).

**

il faut donc se souvenir  des étapes de la révélation

**

Les étapes de la révélation

Dieu a invité l’homme dès les débuts à une communion intime avec Lui

et même lorsque l’homme, à cause de sa désobéissance, a perdu son amitié,

Dieu ne l’a pas abandonné au pouvoir de la mort,

**

Puis il y eut l’alliance avec Noé après le déluge,

 …l’appel d’Abraham

..l’Exode, l’alliance du Sinaï

…Le retour de l’exil de Babylone

**

A la fin, l’on n’attend plus seulement un roi, David, un fils de David, mais un « Fils de l’homme », le salut de tous les peuples. Des rencontres entre les cultures ont lieu, d’abord avec Babylone et la Syrie, puis aussi avec la multitude grecque.

**

Ainsi  nous voyons comment le chemin de Dieu s’élargit

Dans le Christ se réalise enfin la Révélation dans sa plénitude,

le dessein de bienveillance de Dieu:

 il se fait Lui-même l’un d’entre nous.

Cliquez ICI 

**

Nous avons ainsi  montrer les étapes de son  grand dessein d’amour ,

adressé  dans sa bienveillance à toute l’humanité,

et comment Dieu propose  toujours de nouvelles alliances quand l’homme s’égare.

 

 

L’Année de la foi. Dieu révèle son « dessein bienveillant »

10 décembre, 2012

Au cours de son audience du 5 décembre 2012

Benoît XVI commence par citer

l’épître aux éphésiens de saint Paul

 

Dieu nous a fait  connaître le mystère de sa volonté,

son bienveillant dessein ,

qui consiste à réunir toutes choses dans le Christ,

celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.

En lui nous sommes devenus héritiers,

ayant été prédestinés selon sa volonté, (eph.1,10ss),

**

Le dessein de Dieu

Saint Paul nous fait donc comprendre

en particulier  

que l’homme et la femme,

 ne sont pas le fruit du hasard,

 mais sont  voulus

selon un dessein bienveillant de Dieu 

**.

Notre vocation n’est pas d’exister simplement dans le monde,

mais  c’est être choisis par Dieu,

 avant même la création du monde, dans le Fils, Jésus Christ

et de devenir cohéritier .

**

Réunir toutes choses dans le Christ 

Mais quel est ce dessein mystérieux ?

C’est celui — nous dit saint Paul —

« de ramener toutes choses sous un seul Chef, le Christ » (v. 10).

**

le dessein de Dieu, est donc un  projet d’amour

 à l’égard de l’humanité tout entière,

**

Cohéritier

Saint Jean Chrysostome, en commentant  ce  début de la Lettre aux Éphésiens,

nous  invite à goûter toute la beauté de ce « dessein bienveillant » par ces mots  

**

 Qu’est-ce qui te manque ?

Tu es devenu immortel, tu es devenu libre, tu es devenu fils, tu es devenu juste,

 tu es devenu frère, tu es devenu cohéritier, tu règnes avec le Christ, tu es glorifié avec le Christ.

**

 Cette communion dans le Christ

n’est pas quelque chose qui vient se superposer à notre humanité,

 mais elle est l’accomplissement des aspirations les plus profondes,

 de ce désir de l’infini et de plénitude qui demeure au plus profond de l’être humain,

et l’ouvre à un bonheur qui n’est pas momentané et limité, mais éternel.

**

L’acte de foi

Dans cette perspective, qu’est-ce donc que l’acte de la foi ?

 C’est la réponse de l’homme à la Révélation de Dieu, qui manifeste son dessein bienveillant

**

 La foi signifie accueillir dans sa propre vie la vision de Dieu sur la réalité,

 laisser Dieu nous guider avec sa Parole et les sacrements

 pour comprendre ce que nous devons faire,

 quel est le chemin que nous devons parcourir,

 comment vivre

cliquer ICI  .

 

 

Benoit XVI : Comment être des témoins de l’évangile ?

10 décembre, 2012

Au cours de son audience du 28 Novembre 2012

Benoît XVI 

nous invite

à être des vrais témoins de l’évangile

pendant cette « année de la foi »    

**

Comment parler de Dieu ?

 Examinons maintenant la question de savoir comment parler de Dieu à nos contemporains,

…montrer comment  la foi chrétienne répond  aux aspirations les plus profondes du cœur humain.

…Comment  témoigner calmement  et humblement  chaque jour du message évangélique.

**

 Annoncer l’évangile 

 la Bonne Nouvelles du Dieu qui est Amour,

 qui s’est fait proche de nous en Jésus-Christ jusqu’à la Croix et à la Résurrection

qui nous apporte l’espoir et la promesse de la vie éternelle.

**

Témoigner par notre vie

Dans la tâche de ramener Dieu à nos contemporains, la famille joue un rôle privilégié,

 car en eux la vie de foi est vécue au quotidien dans la joie, le dialogue, le pardon et l’amour

. Le Dieu de Jésus-Christ a révélé la dignité de l’homme racheté par l’amour

et invite l’église à renouveler la cité des hommes

Pour qu’elle devienne la  cité de Dieu

**

La foi et la raison

Mais la foi ne s’oppose t elle pas à la raison

C’est  Au cours de son audience du 21 Novembre 2012

que Benoît XVI  répond à cette question   

** 

Nous allons maintenant examiner le caractère raisonnable de la foi

Par la foi, nous arrivons à la vraie connaissance de Dieu et de nous-mêmes,

Par la foi nous apprenons à vivre avec sagesse dans ce monde

**

Foi et raison sont destinés à travailler ensemble

Loin d’être en conflit, la foi et la science vont main dans la main au service du progrès moral de l’homme et de sa gestion sage de la création. 

Le message de l’Evangile nous offre un véritable humanisme, une «grammaire» par lequel on arrive à comprendre le mystère de l’homme et de l’univers.

 

 

1...34567...18