Archive pour la catégorie 'papes'

Que fait donc le pape en 1870 face à la détresse ouvriére ?

5 juillet, 2010

En 1870,le pape est effondré

Non à cause de la misère des ouvriers

Mais parce qu’on lui a confisqué tous ces états

Il est nu

Il n’a plus rien

C’est un véritable cataclysme pour lui

**

Lui, qui devrait défendre les pauvres, les petits, les exploités

n’a plus qu’un seul but

Retrouver son pouvoir et sa puissance

**

Le pape 

fait des simagrées

Il  s’enferme dans le seul territoire qu’on lui a concédé

le Vatican

et joue au pauvre  prisonnier, éploré.

**

Envahi par une sourde colère ,il geint , il boude 

Peu importe si les ouvriers meurent dans la misère

le pape doit d’abord défendre  ses propriétés et sa primauté.

**

Crânement en 1870

par le concile rassemblé

il fait proclamer son infaillibilité 

Il faut que le monde sache

qu’il est le maître malgré tout

 que le pape a toujours raison et qu’il ne se trompe jamais

**

Les catholiques s’inclinent

C’est vrai !

Le pape a toujours raison

**

 Ou est donc passé

Jésus ,

le doux Galiléen

au visage si souriant

si proche des petits

Leon 13(1878-1903) :Le ralliement à la république et “rerum novarum”

5 juillet, 2010

 

 En 1883 Leon 13 reproche à Jules Ferry les sentiments antireligieux de son gouvernement. 

Ferry repond;

:Il m’est difficile d’agir sur les anticlericaux   Par contre, vous pouvez agir sur les antirepublicains »

 

C’est ainsii que dans l’Encyclique « Nobilissima Gallorum Gens » Leon 13 invite prudemment les Catho à ne pas trop critiquer la republique.

d’ou les multiples réactions 

Le Cardinal Guibert archeveque de Paris(qui construira Montmartre) repond en exposant les griefs de l’eglise devant la republique 

Le journal  » l’univers » critique ouvertement la teneur de l’encyclique

Le cardinal  Pitra (OSB) va jusqu’à comparer la grandeur de Leon 9 et la decadence sous Leon 13

**

En 1890 Sous l’instigation du pape ,

monseigneur Lavigerie,  fondateur des « pères blancs « 

 appelle au ralliement à la république lors d’un toast à Alger

 

Le général Bulanger essaie de retablir un empire et promet la liberté aux Catho. »Le Boulanger des curés » .mais sa tentative echoue

**

 En 1892 lors de l’Anniversaire de la mort de Louis 16., les 5 cardinaux Francais declarent »;

On dit que la republique est pleine d’egard pour la religion.Or depuis 12 ans le gouvernment de la republique a été‚ la personnification d’une doctrine et d’un programme en opposition avec la foi catholique »

72 eveques soutiennent cette declaration

Le pape ne désarme pas !

En 1892 le pape dans son encyclique   « Au Milieu des sollicitudes » invite au ralliement

Les Catho sont ahuris !

.Faut il obeir?

Albert de Mun se rallie

.C’est la fin des essais de restauration de la monarchie et de ses pelerinages

 ** 

  » l’Univers « ,cette fois , logique, ultramontain, se rallie puisque ce journal s’est toujours rallié au st Siege. Les opposants fondent un nouveau journal « la Verité francaise » epaulé par « la croix »  hostile au ralliement

 **

Mais ce n’est pas tout

.Léon 13  confie à Mgr Mermillod , l’ évêque de Genève  la charge de réfléchir sur les problèmes sociaux .Celui ci crée « l’union de Fribourg » avec des catholiques de Paris, Suisse et Rome

Il résultera de cette réflexion commune la célèbre encyclique «  Rerum Novarum« (1891)  à l’origine de la riche doctrine sociale de l’Eglise

Parmi les participants de « l’union de Fribourg » il y avaient Albert de Mun et La Tour du Pin

Les initiateurs de la doctrine sociale de l’église :Albert de Mun et La tour du Pin ,Léon Harmel

5 juillet, 2010

Parmi ceux qui ont participé à la grande encyclique sociale de Leon 13

Rerum novarum

A l’origine de la doctrine sociale de l’église

Se trouvent Alabert de Mun ,
La Tour du Pin et léon Harmel

**

Albert de Mun 

Il est élève à  Saint Cyr  ,puis part  avec son régiment dans le sud Constantinois .

Au moment de la guerre Franco Allemande, Il voit dans la défaite une des conséquences de la déchristianisation

 En 1870 en tant qu’officier il participe à l’écrasement de la commune,

mais devant les ruines des Tuileries il prend subitement conscience des problèmes du peuple quand un ouvrier lui dit.

« Qui est coupable?  ce n’est pas le vrai peuple, celui qui travaille, celui qui souffre..   Les vrais coupables ce sont les riches… qui se sont tant amusés dans ces murs effondrés,qui passent à coté du peuple sans le voir,sans le connaître , qu  i ne savent rien de son âme, de son histoire,  de ses souffrances« 

**

Albert du Mun quitte alors l’armée et  ouvre le « cercle Catholique des ouvriers ». Il devient député et joue un rôle capital en collaboration avec les socialistes au cours des votes sur les lois favorables à  la classe ouvrière

**

René de la Tour du Pin 

Est aussi un ancien élève de  Saint Cyr  suit a peu prés le même parcours qu’Albert De Mun en Algérie , puis il est fait prisonnier par les Allemands

Il quitte l’armée ,en tant que colonel.

Plus intellectuel que Albert de Mun , il cherche des arguments sérieux  pour servir de base à une  doctrine sociale chrétienne et  écrit  « Vers un ordre social Chrétien »

**

Léon Harmel

est patron d’usine prés de Reims au Val des Bois.

Chrétien fervent, « le bon père » travaille pour le bien être matériel et morale de l’ouvrier .

Il crée des cités ouvrières avec des logements pour les  célibataires .

Il fonde une caisse de prévoyance ,une chorale

et rassemble son personnel pour leur donner un enseignement religieux .

Ses ouvriers peuvent prendre la parole et participent aux décisions lors des conseils d’usine

Content et fier de la réussite dans ses propres usines

 il organise des congrès ouvriers Chrétiens et milite à travers toute la France

il écrira « La conquête des âmes et des intelligences populaires ne peut se faire que par les travailleurs eux mêmes, parce qu’eux seuls en connaissent bien les aspirations et les tendances. 

** 

De Mun est le Politique. 

La Tour du pin pense. 

Harmel agit ,et veut donner toutes responsabilités aux ouvriers ce en quoi il sera considéré comme dangereux .

**

Les curés restent indifférents mais les jeunes vicaires dénommés «  les abbés démocrates » .sont enthousiasmés par ces efforts de Harmel

Les plus célébres étaient L’abbé Lemire ,un flamand ,bon vivant, élu à la chambre en 1893.et l’abbé Dabry qui animait la « Vie Catholique » ,mais  qui finalement quitte l’église

Mais cette ouverture de l’église, ne dure pas et sous saint Pie 10, ces abbés  sont  renvoyés dans leur sacristie 

Le dialogue entre le Vatican et l’Islam avec le cardinal Tauran

2 juin, 2010

Il semblait logique de confier le dialogue avec l’Islam 

au « Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux »

dirigé par Mgr Michael Fitzgerald qui est  un excellent théologien

**

Mais dés le début de son pontificat

Benoit 16 pense  que ce dialogue serait

plus fructueux

plus enrichissant

non en discutant de théologie

mais en comparant nos cultures

tant est riche

cette culture musulmane

et tant nous avons de dettes

envers elle

**

en 2006 il mute donc

Mgr Michael Fitzgerald, le théologien , en Egypte

et  confie la mission de dialoguer avec les musulmans

au « conseil de la culture »

 présidé par le cardinal Paul Poupard

**

en juin 2007 le pape réactive cependant  « le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux »

et place à sa tête le cardinal Jean-Louis Tauran,

**

Or Tauran est un diplomate,

Un profond connaisseur de l’islam

Il a  derrière lui une longue carrière de diplomate au service de l’Eglise catholique

Ila a été « ministre des Affaires étrangères » du Vatican de 1990 à 2003

Il était depuis lors en charge des archives et de la bibliothèque du Vatican,

un des postes les plus prestigieux de
la Curie.

2006 La gaffe de Benoit XVI à Ratisbonne en septembre 2006

2 juin, 2010

Le discours de Benoit 16 à Ratisbonne

en septembre 2006

fut une bombe

une bombe imprévue

et certains

se sentant agressés

ont répondu

avec violence

**

Le thème central de la conférence

était celui de l’anti-intellectualisme et du volontarisme,

un discours très savant

comme il se doit

venant d’un si prestigieux théologien

mais ce qui a fait débat

ce qui a choqué

au point de faire oublier tout le reste 

ce n’est qu’une citation

de l’empereur byzantin Manuel II Paléologue

qui s’adressait à  un savant persan en critiquant Mahomet

et que les mass media

toujours avides de sensations

se  sont empressés de relever

**

L’empereur  avait déclaré : « Montre-moi donc ce que Mohammed a apporté de neuf, et alors tu ne trouveras sans doute rien que de mauvais et d’inhumain, par exemple le fait qu’il a prescrit que la foi qu’il prêchait, il fallait la répandre par le glaive. »

L’empereur intervient alors pour justifier pourquoi il est absurde de répandre la foi par la contrainte.

**

en plus

le pape donnait cette citation que pour la désapprouver

**

Mais  pour les détracteurs

le pape n’est pas si innocent que cela

c’est un malin 

et il savait bien 

qu’ils y auraient des réactions   

**

D’où un réelle souffrance pour le pape

qui s’est senti mal compris

et qui fut effaré  par les conséquences

de ses paroles malencontreuses

**

Mais  il faut peut être parfois  de telles gaffes

pour que le dialogue s’instaure et  devienne fécond

**

car suite à cette bévue

suite à ce faux pas

le dialogue n’a fait que s’amplifier

depuis 4ans  

**

Dés le mois d’octobre 2006

38 savants musulmans

réagissent

et analysent sereinement 

les paroles du pape

**

Cette lettre des 38

est à son tour complétée

un an plus tard

par 138 personnalités

du monde musulman

**

Ensuite le  dialogue continue

Le pape répond à la lettre

Et tous décident

De réunir un forum en mai 2008

2006 Lettres de 38 musulmans adressée à Benoit 16

2 juin, 2010

Après le discours prononcé par le pape à Ratisbonne

38 savants musulmans  écrivent une lettre ouverte destinée au pape

dés le mois d’octobre 2006

**

ces savants ne cherchent pas  querelle

ils ne s’attardent pas sur la citation de l’empereur

mais sereinement conteste

quelques points soulevés par le pape

**

Ils rappellent

et c’est vrai 

qu’au cours de l’histoire mouvementée

de la conquête musulmane

les non musulmans ont rarement

été contraints de se convertir

**

Ils affirment

Certes ,ils proclament avec force

leur foi en un Dieu transcendant

: Il n’y a rien qui Lui ressemble (Al-shura 42:11) 

 

 

Mais aussi que Dieu est proche de nous

 Il est
la Lumière des cieux et de la terre (Al-nur 24:35) ; 

et : Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire (Qaf 50:16) ; 

et, C’est Lui le Premier et le Dernier, l’Apparent et le Caché (Al-hadid 57:3) ; 

 et : Il est avec vous où que vous soyez (Al-hadid 57:4) ; 

 et : Où que vous vous tourniez,
la Face d’Allah est là (Al-baqarah 2:115). 

** 

 Aussi, laissez-nous vous rappeler la parole du Prophète, qui déclare que Dieu dit, 

  »Quand je l’aime (l’adorateur), je suis l’ouie par laquelle il entend, la vue par laquelle il voit, la main avec laquelle il saisit et le pied avec lequel il marche. » (Sahih Al-bukhari n° 6502, Kitab Al-riqaq) 

 

**

Et comme le point central du discours du pape porte sur la raison

ils rappellent  que

 «  les musulmans  à travers les âges, 

 ont maintenu qu’il y a consonance 

 entre les vérités de la révélation coranique et les exigences de l’intelligence humaine, 

 sans qu’il faille sacrifier l’une à l’autre 

** 

 Dieu dit, Nous leur montrerons Nos signes dans l’univers et en eux-mêmes, 

 jusqu’à ce qu’il leur devienne évident que c’est cela
la Vérité (Fussilat 41:53). 

 


La Raison elle-même est l’un de ces nombreux signes en nous, que Dieu nous invite à contempler, et à utiliser pour contempler, comme une voie pour connaître la v
érité.

**

Nos chers amis 

ne se privent pas

d’envoyer en passant

une petite pointe pleine d’humour

en parlant des experts cités par le pape

** 

A un moment, sans spécifier, vous faites référence « aux experts » (sur l’Islam) 

 et, en réalité, vous citez  que deux  savants catholiques, 

** 

 

Ils constatent aussi

qu’il est nécessaire

qu’il est vital

 pour la paix dans le monde

que nos 2 grandes religions vivent

en bonne harmonie

**

Le Christianisme et l’Islam sont la première et la seconde des religions, 

 en ordre de grandeur, dans le monde et dans l’histoire. 

 Les chrétiens et des musulmans représentent, semble-t-il, 

 respectivement, plus d’un tiers et un cinquième de l’humanité. 

 Ensemble ils composent plus de 55 % de la population du monde entier, 

rendant la relation entre ces deux communautés religieuses 

le facteur le plus important pour établir la paix 

 de façon significative dans le monde entier 

** 

 

Enfin les 38 apprécient  les mots suivants du Deuxième Concile du Vatican :

**

L’Eglise regarde aussi avec estime les musulmans, 

qui adorent le Dieu un, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, 

 créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes. 

Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, 

 même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu Abraham, 

 auquel la foi islamique se réfère volontiers. 

 Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, 

ils le vénèrent comme prophète ; 

 ils honorent sa Mère virginale, Marie, 

 et parfois même l’invoquent avec piété. 

 De plus, ils attendent le jour du jugement, 

où Dieu rétribuera tous les hommes ressuscités. 

 Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu, 

 surtout par la prière, l’aumône et le jeûne. (Nostra Aetate, le 28 octobre 1965) 

** 

Ils citent aussi les mots de Jean-Paul II, que beaucoup de musulmans tenaient en grand respect et estime : Nous, les chrétiens, reconnaissons avec joie les valeurs religieuses que nous partageons avec l’islam. Aujourd’hui je voudrais répéter ce que j’ai dit à de jeunes musulmans il y a quelques années à Casablanca : 

  »Nous croyons au même Dieu, 

 au Dieu unique, vivant, 

 le Dieu qui créa le monde 

 et qui conduit les créatures à leur perfection » 

 

Benoit XVI :Si tu veux construire la paix protége la création

24 janvier, 2010

 Le 14 décembre 2009 Benoit  XVI a rendu public

en plein milieu du sommet de Copenhague ,

son message prévue pour le 1 janvier ,journée mondiale de prière pour la paix

Dans ce message ,le pape considère le problème de l’environnement

 sous un angle différent

Voici quelques réflexions personnelles en lisant ce message

**

Pourquoi mettre les projecteurs avant tout  sur  le changement climatique

Pourquoi d’abord accuser  l’homme  de bouleversements  qui sont tellement colossaux ?

N’est il pas exagéré d’en accuser l’homme ?

Ne serais ce pas plutôt, l’effervescence des taches solaires ou tout autre phénomène naturel qui serait à l’origine de ce changement  ?

L’homme tout en n’étant pas coupable, ne peut alors que prévoir pour pouvoir faire face à ce changement 

**

Par contre

L’homme n’est il pas coupable, tout simplement de la pollution ?

Ces milliers  de bouteilles en plastique qui flottent sur les eaux

Ces milliers de sacs en plastique noirs qui s’accrochent aux arbres,

jusque dans les déserts les plus reculés

Là ! Y a  pas mystères

Là !  le coupable, c’est le geste de l’homme désinvolte qui jette

Là !  le coupable, c’est l’homme qui continue à utiliser des  produits que l’on sait non dégradables 

**

La pollution de l’eau  prive d’eau potable ,

surtout les pauvres qui ne peuvent se payer de stations d’épuration

Ce n’est qu’un exemple.

Il ya tout le reste, la déforestation, les pesticides, les énergies fossiles  etc…

**

Et cela est sûr

Cela est évident

Les pauvres vont se révolter 

Car ces pollutions, ces destructions de la nature

 provoquées surtout par les surconsommations des riches

 nuisent  avant tout aux pauvres 

Et quand on a soif

quand on a faim

On devient féroce

On attaque

**

D’où l’insistance du pape sur le devoir de solidarité

Cette solidarité due à ceux qui habitent les régions plus pauvres et aux générations futures 

La crise écologique montre l’urgence d’une solidarité qui se déploie dans l’espace et le temps 

 

La dégradation environnementale met en cause le comportement de chacun de nous 

Nous sommes tous responsables de la protection et du soin de la création 

A tous il nous incombe « ,de cultiver et de garder la terre » (Gn 2,15) 

 

Si tu veux construire la paix, protége la création 

 

Benoit XVI,le préservatif et les droits de l’homme

25 mars, 2009

                                                   benoit16etplantu2.jpg

                                                     Cliquez sur l’image 

 

Merci Plantu pour ce dessin paru dans « le monde » du 23 Mars 2009

 

cidemment ! Le Péché originel , soit disant sexuel,  semble être toujours le péché le plus important pour l’église

Le péché d’Eve et d’Adam est le «  péché de la chair » .

Le clergé est toujours en fuite devant le « beau sexe »,qui est l’incarnation du diable et a toujours  la hantise du sexe, la hantise du préservatif

Les patrons qui se servent copieusement dans  la caisse commune, qui exploitent les chômeurs, qui commettent des  injustices sans nombre,ou  les  exactions des tyrans de la planète, ne comptent pas 

Plantu voudrait bien ,et il a raison ,que le pape rappelle aux puissants de ce monde que les injustices sont des péchés graves et beaucoup plus graves que des frasques sexuelles d’un samedi soir

Eh bien, le pape l’a fait, mais les mass media occidentale n’ont voulu entendre qu’une seule phrase,celle du préservatif et non les phrases bien plus importantes sur les injustices qui ont été complètement occultés

En pointant la responsabilité des gouvernements locaux, des puissances étrangères et des multinationales qui « pillent les ressources naturelles et portent atteinte à l’environnement »

Dans leur quotidien, les Africains semblent en effet essentiellement préoccupés par « la soif de pouvoir » dénoncée par le pape dans le document de travail remis aux évêques africains en vue du prochain synode d’octobre. Selon lui, elle exprime

« le mépris d’une bonne gouvernance, manipule les différences politiques, ethniques, tribales et religieuses, et installe la culture du guerrier comme héros ». 

Et Benoît XVI d’admonester les hommes politiques du continent, qui ont perdu

« le sens des principes démocratiques et élaborent des politiques clientélistes ethnocentristes, violant sans états d’âme les droits de l’homme ».

Il tance, aussi,

« l’égoïsme qui alimente la corruption et pousse au détournement de richesses destinées à des peuples entiers ». 

 

 

Benoit XVI et les integristes : Mgr Lefebvre et la liberté religieuse

2 février, 2009

A cours du concile Vatican 2 , le texte de la liberté religieuse  fut âprement discuté et finalement rejeté par Mgr  Lefebvre .

 

Ce fut à l’origine de sa séparation avec l’église de Rome et de la naissance du mouvement dit « intégriste »  

                                                         **

Il n’est donc pas question au début de cette séparation, de liturgie  de messes en latin , de soutanes et même de dogme car à ce niveau, les intégristes  se disent en communion avec Rome  .Il était question de LIBERTE  religieuse 

                                                          **

Il est donc intéressant en ce moment ou le pape lève l’excommunication des  évêques Lefebristes de refaire un peu l’histoire des discussions au cours des diverses sessions du concile 

Cliquez ICI

1...4243444546